La citoyenneté de parole en Afrique

-

Français
232 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La citoyenneté africaine apparaît comme un défi aux analyses politiques. Son instrumentalisation par les crises identitaires, les violences politiques, les conflits tribaux, l'a dévoyé dans les jeux démocratiques contemporains. Cette problématisation décline trois sources de la citoyenneté africaine : la source juridique, linguistique et médiatique. Le musellement des Africains émerge dans les entrelacs de ces sources : l'incapacité de faire connaître l'Etat, de faire parler les langues officielles et nationales, d'activer la participation citoyenne, etc.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2016
Nombre de lectures 123
EAN13 9782140005633
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La citoyenneté africaine apparaît comme un défi aux analyses politiques. Son instrumentalisation par les crises identitaires, les violences politiques, les conflits tribaux, etc. l’a dévoyée dans les jeux démocratiques contemporains. Comprendre la citoyenneté africaine recommande une relecture de la citoyenneté selon les contextualités historiques, juridiques, politiques, culturelles et linguistiques. Les questions soulevées, à la fois dans leur universalité et dans leur particularité, sont mises à la lumière de la production des citoyens africains depuis la période précoloniale jusqu’à la période postcoloniale. Cette problématisation décline trois sources de la citoyenneté africaine : la source juridique, la source linguistique et la source médiatique. Le musellement des Africains émerge dans les entrelacs de ces sources : l’incapacité de faire connaître l’État, de faire parler les langues officielles et nationales, d’activer la participation citoyenne, etc. Les Africains, démocrates de parole de nature, réclament des « capabilités » citoyennes : la confiance dans les rapports entre l’État et le citoyen, l’hybridité dans la mise à disposition d’une terminologie citoyenne, la convivialité dans l’introduction réelle des langues des citoyens dans les espaces publics, etc.
 Revue ivoirienne des sciences du langage et de la communication Langues africaines et développement Langues et médias en Afrique noire francophone Les français populaires africains
Illustration de couverture : © shvaista - Fotolia.com
Etudes africaines
Série Sociologie
Camille Roger A
La citoyenneté de parole en Afrique
Essai sur la fabrique des citoyens dans les États africains
La citoyenneté de parole en Afrique
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
KAZIENDE (Léopold),Samafou, Fragments biographiques de la vie de Boubou Hama, 2016. BODO (Bidy Cyprien), COULIBALY (Moussa), KAMAGATE (Bassidiki) (dir.),Les écritures de l’horreur en littératures africaines, 2016. VAUDELIN (Pierre),Afriquéconomie, Entre défis urbains et émergence économique, 2016.BARBET (Clotilde),Les rébellions touarègues au Nord-Mali, 2016. AMBOULOU (Hygin Didace),Le droit des investissements et l’analyse économique de l’espace OHADA, 2016.SOHI BLESSON (Florent), Sur les traces du premier administrateur colonial du Haut-Cavally (Côte d’Ivoire), Laurent Charles Joseph (1877-1915), 2016. DAMIBA (François-Xavier),Les Moosé du Burkina Faso, 2016. ADAMA (Hamadou) (dir),Patrimoine et sources de l’histoire du Nord-Cameroun, 2016. TARCHIANI (Vieri) et TIEPOLO (Maurizio),Risque et adaptation climatique dans la région Tillabéri, Niger. Pour renforcer les capacités d’analyse et d’évaluation, 2016. TAPOYO (Faviola),Les règles coutumières au Gabon. Parenté, mariage, succession, 2016. AMOUZOU (Esse),L’Afrique noire face à l’impératif de la réduction des naissances, 2016. BRACK (Estelle),Les mutations du secteur bancaire et financier africain, 2016. RIDDE (Valéry), KOUANDA (Seni), KOBIANE (Jean-François) (éds.),Pratiques et méthodes d’évaluation en Afrique, 2016 NKERE (Ntanda Nkingi),Clitorisation de la fille Mushi : antithèse de la Mutilation, Génitale Féminine, 2016.
Camille Roger ABOLOULa citoyenneté de parole en Afrique
Essai sur la fabrique des citoyens dans les États africains
Du même auteur Les français populaires africains, L’Harmattan, 2012.
Langues et médias en Afrique noire francophone, EUE, 2011.
Langues africaines et développement, Paari, 2008. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08048-2 EAN : 9782343080482
Aux citoyens oubliés A la Chantalie
Avant-propos
Le présent ouvrage, qui se propose de réinterroger la citoyenneté africaine à l’aune de la parole, est le point de départ d’un programme de recherche intituléLangues, médias et citoyenneté en Afrique noire. Il s’agit d’une problématique « orientée » qui permet aux apprentis-chercheurs en sciences du langage et de la communication de trouver quelques pistes de 1 réflexion pour leur recherche doctorale . Les sociétés africaines, on ne le dira jamais assez, sont des sociétés à tradition orale où la parole s’est érigée comme norme, comme puissance publique, comme confiance. Lorsque nombre d’auteurs – politologues, anthropologues, géographes, etc. – appréhendent la citoyenneté en Afrique, les contingences politiques et juridiques sont convoyées pour exalter la déshérence des citoyens, pour exaspérer le déshéritage de la citoyenneté. Ces dernières années, des travaux divers et variés remettent en selle la parole, encensent ainsi une démocratie de la confiance. Ces travaux incitent à réorienter l’analyse de la citoyenneté en Afrique en réinvestissant la parole pour cerner les traquenards d’une citoyenneté galvaudée et prise de court par la mondialisation de la démocratie. Le chapitre premier revient sur le concept de citoyenneté, non pas dans un sens polémique et laudatif, mais dans l’ultime but d’entrevoir son adaptabilité et son applicabilité en Afrique e noire. Une Afrique méconnue avant le XV siècle selon les e historiens de l’Antiquité, reconnue bien avant le XV siècle selon les africanistes des histoires nationales. Méconnaissance et reconnaissance ont aiguisé les pesanteurs intellectuelles et idéologiques des études africaines et ont sapé les postures théoriques et méthodologiques. La citoyenneté en Afrique est devenue dès lors un percept floué dans les abîmes des sociétés africaines, un concept controversé que d’aucuns n’osent aborder
1 - Thèse de doctorat soutenue :Représentation des risques de guerre dans les discours médiatiques en périodes électorales en Côte d’Ivoire de 1995-2010. Thèses de doctorat en cours :Réseaux sociaux et citoyenneté en Côte d’Ivoire, De la socio-sémiologie à la communication engageante : l’image de la loterie de la carte verte au Bénin et en Côte d’Ivoire.
9