//img.uscri.be/pth/5620875e09e10334db6cc4d2022379df5dc97ab9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La passion du karting

De
115 pages
Le karting est, aux dires des kartmen, une formidable école de conduite : un châssis, quatre roues, un moteur et un volant font de ce sport le plus accessible de tous les sports mécaniques... Conduite sur circuit, mais aussi conduite dans la vie. Tous les kartmen de loisirs vous le diront : pour progresser tout en s'amusant, il est impensable de ne pas prêter main forte aux autres pilotes, ne serait-ce que pour que pour céder son manomètre... Le manomètre? C'est l'appareil qui permet de mesurer la pression des pneus. En côtoyant les kartmen de Saint-Benoît-sur-Loire, l'auteur allait s'apercevoir qu'ils possédaient un vocabulaire abscons pour le néophyte... Mais y avait-il une culture inhérente à ce sport?
Voir plus Voir moins

2 Titre
La passion du karting

3Titre
Lionel Cholet
La passion du karting

Document
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit 2008
www.manuscrit.com

ISBN : 978-2-304-01912-4 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782304019124 (livre imprimé)
ISBN : 978-2-304-01913-1 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782304019131 (livre numérique)

6 .
8 Introduction

INTRODUCTION
La notion d’individu est le concept autour
duquel les sciences sociales se sont bâties. En
tant qu’étudiant en sociologie, je voulais donc
étudier les comportements, les valeurs, etc. d’un
type d’individus. Je convins petit à petit qu’il me
faudrait m’interroger sur les différents sens que
les sociologues ont donnés à ce terme : « indivi-
du ». Une conception aujourd’hui dominante au
sein des sciences sociales, et, en particulier en
économie, est celle d’un individu rationnel mais
un autre modèle existe : celui d’un individu so-
cialisé. Les individus dans le cadre que j’allais
entreprendre de côtoyer allaient-ils être plus de
type « rationnel » ou « socialisé », ou les deux à
la fois, comme je le présupposais ?… Si la so-
cialisation jouait un rôle prédominant, alors
comment les manières d’agir, de penser et de
sentir, extérieures aux individus s’imposent-ils à
eux ? Il faut s’intéresser à l’orientation des
comportements individuels par les normes et
les valeurs, sans oublier que l’organisation de
ces normes et valeurs permet à l’acteur de faire
9 La passion du karting
des choix. Les notions de rôles et de statuts
permettent de mieux comprendre la relative
uniformisation des comportements tout en po-
sant le problème de l’autonomie de l’individu
par rapport au social. Le monde social est fait
d’une multitude de conduites stéréotypées (les
rites) qui font appel à des symboles. Rites et
symboles participent à la reproduction de la so-
ciété mais ont acquis, dans nos sociétés moder-
nes, une certaine malléabilité.
En sciences sociales, les sociologues ne sont
en général pas tout à fait d’accord avec les eth-
nologues pour définir la notion de culture car
c’est quelque chose de très complexe. Mais la
plupart s’accordent à dire que c’est un ensemble
constitué des croyances, des valeurs, des nor-
mes et des pratiques communes à un groupe
social donné. Je voulus donc en savoir plus sur
cette notion de culture mais à propos de quel-
que chose de plus particulier : le karting. « La
réalité non philosophique ? La vie réelle ? N’est-
ce pas justement ce dont s’occupent les sciences
dites humaines ou sociales depuis plus d’un siè-
cle (…) Sciences parcellaires, certes, elles frag-
mentent cette énorme réalité que la philosophie
laisse hors d’elle. C’est à ces savants
qu’appartient le réel. C’est d’eux et de leurs dé-
marches que peut sortir l’unité du réel et du ra-
10 Introduction
1tionnel, à travers la fragmentation. » Par
conséquent, je décidai de tenter de trouver un
sujet dans lequel je pusse m’ancrer pour y fré-
quenter des gens, pour faire un travail concret,
une étude sur le terrain… Car pour réaliser ce
mémoire, il me fallait d’abord trouver un sujet.
Je me laissais donc, après réflexion, guider par
mes pôles d’intérêt : l’automobile. Parce que
depuis tout petit, je me passionne effectivement
pour les voitures, et notamment pour les sports
mécaniques. Et comme j’ai la chance de faire du
karting régulièrement avec mon père à Saint-
Benoît-sur-Loire, je me dis que cela pourrait
être intéressant d’étudier la culture des kartmen.
Je remarquai par exemple que (presque) tous les
kartmen fumaient : ils avaient donc des pratiques
communes. Tous semblaient posséder des va-
leurs d’abnégation, de courtoisie, et de volonté
d’être le meilleur ; du moins, ils voulaient être
plus forts qu’eux-mêmes la fois précédente. En
effet, sur chaque kart se trouve un tachymètre
permettant au pilote de voir quel temps il a ré-
alisé, et ce au millième de seconde près. Aussi,
je me dis que cela eut pu être intéressant de ré-
aliser un mémoire sur ce sujet car peu
d’étudiants devaient en avoir déjà fait un. En
effet, après avoir effectué quelques recherches

1 Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde
moderne, p. 46.
11