La Valeur littéraire

La Valeur littéraire

-

Français
354 pages

Description

Romans, théâtre, films, bande dessinée, se présentent au public comme des produits hiérarchisés par la noblesse de leur genre, mais aussi à l'intérieur de chaque genre, et donc pourvus de signes distinctifs: médium, style, sujet, renom de l'auteur et de l'éditeur, recommandations de critiques en vogue... Voilà ce qui fait l'apparente objectivité de la valeur littéraire: un ensemble de marques favorables ou non et que l'on connaît telles. En prenant au contraire la valeur littéraire dans son procès de production, il est possible de saisir chez les producteurs l'anticipation des profits qui assure l'adaptation des produits à la logique du champ, et le rapport à la règle qui en découle; chez les critiques, les jeux de l'autorité, de la réécriture de l'histoire du genre, et leur collusion avec une fraction du champ de production; dans le public, enfin, le simulacre des jugements tranchés, des discours avertis, et les profits de distinction relatifs à la légitimité culturelle.

L'analyse des conflits où se redéfinit l'excellence littéraire conduit à la remise en cause de l'objectivité des normes d'écriture, des formes littéraires, tout comme de l'innocence de la lecture ou des fondements de l'interprétation. L'analyse par la valeur de l'illusion réaliste permet ainsi de dépasser les définitions thématiques ou typologiques du réalisme; elle invalide les jugements rapides sur la fonction politique des fictions déclassées. Enfin, c'est le rapport des représentations fictives à la société, ses valeurs, mythes et interdits, qui perd sa transparence, au grand dam des églises, partis ou idéologies qui, victimes du respect dû à l'art, sont voués à prendre part à des luttes dont la logique leur échappe, recherchant un impossible accord entre consécration littéraire et pureté idéologique.

L'auteur: né en 1955 à Tournus. Enseigne le français dans un collège de Saône-et-Loire. Doit ce sujet à sa formation, sa mise en chantier à une affectation et sa réalisation à Pierre Bourdieu.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 2
EAN13 9782213670171
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Romans, théâtre, films, bande dessinée, se présentent au public comme des produits hiérarchisés par la noblesse de leur genre, mais aussi à l'intérieur de chaque genre, et donc pourvus de signes distinctifs: médium, style, sujet, renom de l'auteur et de l'éditeur, recommandations de critiques en vogue... Voilà ce qui fait l'apparente objectivité de la valeur littéraire: un ensemble de marques favorables ou non et que l'on connaît telles. En prenant au contraire la valeur littéraire dans son procès de production, il est possible de saisir chez les producteurs l'anticipation des profits qui assure l'adaptation des produits à la logique du champ, et le rapport à la règle qui en découle; chez les critiques, les jeux de l'autorité, de la réécriture de l'histoire du genre, et leur collusion avec une fraction du champ de production; dans le public, enfin, le simulacre des jugements tranchés, des discours avertis, et les profits de distinction relatifs à la légitimité culturelle.

L'analyse des conflits où se redéfinit l'excellence littéraire conduit à la remise en cause de l'objectivité des normes d'écriture, des formes littéraires, tout comme de l'innocence de la lecture ou des fondements de l'interprétation. L'analyse par la valeur de l'illusion réaliste permet ainsi de dépasser les définitions thématiques ou typologiques du réalisme; elle invalide les jugements rapides sur la fonction politique des fictions déclassées. Enfin, c'est le rapport des représentations fictives à la société, ses valeurs, mythes et interdits, qui perd sa transparence, au grand dam des églises, partis ou idéologies qui, victimes du respect dû à l'art, sont voués à prendre part à des luttes dont la logique leur échappe, recherchant un impossible accord entre consécration littéraire et pureté idéologique.

L'auteur: né en 1955 à Tournus. Enseigne le français dans un collège de Saône-et-Loire. Doit ce sujet à sa formation, sa mise en chantier à une affectation et sa réalisation à Pierre Bourdieu.