//img.uscri.be/pth/ad7f1fe45d77b90547b17599589cac706ff874e5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Lieds et Ballades imités d'Uhland

De
20 pages

Je ne suis qu’un pauvre être ; au milieu des humains

Je marche solitaire ;

Je n’ai personne, hélas ! pour me tendre les mains,

Pas un ami sur terre ;

Autrefois, cependant, lorsque dans la maison

De mon vénéré père,

Du matin jusqu’au soir résonnait ma chanson,

J’étais un gai compère ;

Mais, du moment où j’ai conduit mes bons parents

Au morne cimetière,

En mon âme ont germé les soucis dévorants,

Et la tristesse amère ;

Je vois de l’opulent les jardins se couvrir

De mille fleurs vermeilles,

Tous les ans, je revois les blonds épis jaunir,

Je vois fléchir les treilles ;

Sur mon sentier à moi, la douleur a passé

Et jamais rien n’y pousse ;

Pas un brin d’herbe n’a dans les cailloux percé,

Pas même un peu de mousse ;

Je traverse à grands pas le monde insouciant,

Sans jeter un murmure ;

Et, le sourire au front, je cache, en l’étanchant,

Le sang de ma blessure ;

Pourtant tu ne m’as pas laissé, Dieu tout puissant,

Au seul chagrin en proie ;

Car, ici-bas, pour tous, coule du firmament

Une source de joie.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Ludwig Uhland, Alfred Nancey

Lieds et Ballades imités d'Uhland

Chanson d’un Pauvre

Je ne suis qu’un pauvre être ; au milieu des humains

Je marche solitaire ;

Je n’ai personne, hélas ! pour me tendre les mains,

Pas un ami sur terre ;

 

Autrefois, cependant, lorsque dans la maison

De mon vénéré père,

Du matin jusqu’au soir résonnait ma chanson,

J’étais un gai compère ;

 

Mais, du moment où j’ai conduit mes bons parents

Au morne cimetière,

En mon âme ont germé les soucis dévorants,

Et la tristesse amère ;

 

Je vois de l’opulent les jardins se couvrir

De mille fleurs vermeilles,

Tous les ans, je revois les blonds épis jaunir,

Je vois fléchir les treilles ;

 

Sur mon sentier à moi, la douleur a passé

Et jamais rien n’y pousse ;

Pas un brin d’herbe n’a dans les cailloux percé,

Pas même un peu de mousse ;

 

Je traverse à grands pas le monde insouciant,

Sans jeter un murmure ;

Et, le sourire au front, je cache, en l’étanchant,

Le sang de ma blessure ;

 

Pourtant tu ne m’as pas laissé, Dieu tout puissant,

Au seul chagrin en proie ;

Car, ici-bas, pour tous, coule du firmament

Une source de joie.

 

La porte de ton temple, à toute heure, en tous lieux,

S’ entr’ouvre consolante ;

Ta demeure est aussi celle du malheureux,

C’est pour lui qu’on y chante ;

 

Puis le soleil, la lune et l’étoile à son tour,

Confidents de ma peine,

Semblent me prodiguer, avec si grand amour,

Leur lumière sereine.