Littératures Africaines
105 pages
Français

Description

Les huit essais qu'on va lire sont avant tout destinés à présenter le monde littéraire négro-africain à des lecteurs peu avisés des réalités culturelles de l'Afrique Noire.
Tous les aspects de la production littéraire négro-africaine ne sont pas représentés dans ce fascicule mais l'éventail offert permet une perception globale et, il me semble, assez significative du champ. Voilà qui pourra inciter le lecteur/chercheur à poursuivre son interrogation et/ou à approfondir ses connaissances.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782379181214
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

S MMAIRE
A. Kom :a n é en  ..................................................................... A. Koné niv ité n tion l d C t d ’ivoi Abid n :e le de l ’éc va n dan l ’Af que c n emp a ne'................................... I.-C. Tch ho niv ité d Y o ndé C m o n :e héâ e came  una de lan ue f ança e : é ude du c n ex e de p duc n . C. R l mbo S int M c i nc :a u  é ache d e mal ’exp e   n f ança e : ex e e c n ex e..................................................... Mo li niv ité d Lill III nc :l e c n a év e le p uv c l n al e el eux dan la f c n né -af ca ne de lan ue f ança e.....................................................................................A. Ntonfo niv ité d Y o ndé C m o n : «e Belmm nde de V.- . ud mbe u le en uveau du man en A f  que cen ale ........................................................................................ A. Kom niv ité d Y o ndé C m o n :F l ne e év lu : « Sahel : San lan e éche e e»de ande-Alpha D a a e «ehauve - u»de Be na d Nan a.............................................. V.- . Ai niv ity of Jo Ni i :bénéd c Fléau u p n : bléma que de la v lle dan man ue -af ca n............ L.-M. n o m niv ité d Y o ndé C m o n :e deSém l l ’An h p nym e Fe’e Fe’e.............................................................. A. Kom niv ité d Y o ndé C m o n :: Qu  face a peude la l é a u e af ca ne ?..............................................................
9
11
21
7
9
7
 SE T T
Les textes résentés ava ent été soll tés ar la D re t on d'unerevue l ttéra re maghréb ne en vue d'une l vra son s é ale sur lal ttérature négro-a r a ne. alheureusement, l' ntérêt et l'enthou! s asme des res onsables de lad te revue ont juste duré le tem sde a re réun r les art les... Les hu t essa s qu'on va l re sont avant tout dest nés à résen! ter le monde l ttéra re négro-a r a n à des le teurs eu av sés desréal tés ulturelles de l'A r que No re. Tous les as e ts de la ro ! du t on l ttéra re négro-a r a ne ne sont as re résentés dans eas ule ma s l'éventa l o ert ermet une er e t on globale et,l me semble, assez s gn at ve du ham . Vo là qu ourra n ! ter le le teur/ her heur à oursu vre son nterrogat on et/ou àa ro ond r ses onna ssan es. D'emblée, le texte d'Amadou Koné, lu -même é r va n de la nou! velle générat on, her heur et ro esseur, résente la roblémat ! que de l'é r ture et de T«, é r vant » dans l'A r que ontem ora ne. Isaa -Célest n T heho s'est ré éré au as du Cameroun ouranalyser le ontexte qu sé rète une rodu t on théâtrale aujour! d'hu . Su vant une ers e t ve s m la re, me Claude Ralambos' nterroge sur l'é r ture de langue rança se à adagas ar. Quatre autres textes, elu de Bernard oural s, de André Nton-o , de V tor A re et le m en, o rent une a ro he thémat quevar ée sus e t ble d' ns rer/d'or enter de jeunes her heurs. La l ttérature orale est re résentée ar une étude de as art ! ul èrement s gn at ve, elu de l'Anthro onym e Fe'e Fe'e arLou s- ar e Ongoum. Notre but aura été atte nt s e volume ermetta t de st mulerau aro , en A r que du Nord et a lleurs, b en sûr, une me lleureonna ssan e de la l ttérature et des a ts ulturels de l'A r quesubsahar enne.
Ambro se Kom
9
d
 itions
E RÔ E DE ’ R VA NDANS ’AFR Q EONTE ORA NE :N T O NA E
 q lq c té q m to n l’ nt p i d n l q ll m’ n m p ît délic t . n it n ff t l diffic lté q ’il y à défini l l d l’éc iv in o d l’ ti t n éné  l. P c q dè q l’on bo d l q tion d l d l’éc iv in l’on comm nc à tomb d n l p c ip tion q i t n p mi p v l do m ti m . Po m p t n di i p ici l l q l’éc iv in f ic in doit o . J t nt i d conto n l piè n m’ n t n nt à n t nt tiv d d c iption non p t ll m nt d théo i m i d l litté t f ic in d ’ xp ion f nç i . En c dom in q di i - q d’ t n’ i nt dé à dit ? En f it con t t i impl m nt q d dé é ’éf ic in d n l l q ’il d v it o v c on t : l fonction d l’ t d n l’Af iq t ditionn ll t l it tion coloni l . C d x f c t xpliq nt l voi q l Né it d n t nt q mo v m nt lit
té i q i é t q l p miè éné tion d éc iv in ivi . n v i q po c q i conc n l no v ll éné tion d t noi l théo i l fonction d l’ t occ p nco moin d pl c . ’ t p t niv d c iptif l’on n di po p nco d’ z d  c l po n t v il p éci . C’ t p t-êt à c niv q mon témoi n vêti q lq inté êt.
 c c té é l m nt l’ nt p i  t délic t . Il p t p ît ç nt po l l ct o l’ dit d’éco  t n t p l d l i-mêm . Il y i l f it q ’on t o v nt incompét nt à n ly oi-mêm on œ v . M i comm nt témoi n i  n p l p d m p op xpé i nc ? Q ’on n voi p là d l p ét ntion m i n néc ité. Il f t  to t pé q l témoi n in li p i écl i l’ v nt coll ctiv d éc iv in né o- f i-c in cont mpo in .
Thé d ’ q dég d
S n ho l p mi t nté d déc i l’ t né o- f ic in d n d nomb x i 1. Il mont in i q d n l’Af iq t ditionn ll l’ t xi t d n l ctivité q oti di nn d l’homm . L poé i p x mpl t o v d n l ch nt d c lpt o d fo on t v il. Et c tt poé i n ’ t p t it c ll donn on n à l’ob t c lpté o fo é ; ll l i donn l fo c néc i po p ticip à l’ niv d vill . onc l’ t t ditionn l t p con éq nt l litté t t n  t vic d o p t mpli  nt d l f çon l pl complèt n fonction oci l . L litté t t v b . Et on it l’impo t nc t l’ c tion d v b l cho t l fo c vit l 2. n t ll idé d l fonction d l litté t n do t infl ncé l t né o- f ic in t p mi à k y T o é d’éc i q po l’Af ic in « l’ t po l’ t  t n v d l’ p it » . C tt conc ption d l litté t v fo tifi à c d l it tion colo ni l . En ff t l litté t éc it p nd n i nc d n l cont xt coloni l t v it n t ll m nt d n l p p ctiv d l l tt nti coloni l .
L politiq c lt ll coloni l f nç i t nd it à f i c oi q l’Af iq n ’ v it m i d c l t . C t p ct d l’idéolo i colo ni li t o té à l it tion coloni l lob l donn n i nc à n é c tion politiq t niv litté i à l n i nc d’ n litté t n  é cont l coloni tion. Il ’ i  it d l tt i p l litté t cont c tt it tion coloni l f it d’ x ction d to t o t t q i ll it q ’à ni l’homm noi . L Né it d pp ît lo comm n mo v m nt l tt nt cont c éno cid c lt l. Cé i l’ n d inv n t t nim t d mo v m nt l’ xpliq in i : « L Né it d t l impl conn i nc d f it d’ê t noi t l’ cc pt tion d c f it d not d tin d noi d not hi  toi t d not c lt » . Po S n ho l Né it d d v it con i  t n l dém ch iv nt : « L’ f fi m tion d l p onn lité l  ch ch d v l nti ll m nt f ic in l mbl m nt d to  t c v l ; p i l dép m nt d c v l n m ch v l’ niv - l » 5. C mo v m nt c lt l c éé à c d’ n it tion p tic liè défini it donc cl i m nt l l d l’éc iv in né o- f ic in. l mêm f çon l P mi Con è d Éc i v in t A ti t Noi t n à l So  bonn n 195 it it d n l
1. L i ont été o pé d n n vol m intit léude e human meé Né  be P i S il 19 . 2. Impo t nc xpliq é p otommêli d n M c l G i lD eu d O’eau en e en avec - mmêld 19 . P i y . k y T o éThéâ e né -af  e alen c e f nc ca n e é nc Af i P  P ic in 1958. . Cité p L. K t lootca neAn h né -af l e vi M  V niv ité bo t 19 7. 5. Ro M ci M. t S. tt tinié p ld Séda Sen h P i n nd N Coll. « Cl th n iq d mond » Litté t n° 19 p. 9. 12
p p ctiv d l l tt po l libé  tion d p pl coloni é . Con t t nt q l’ét p d l’indép nd nc n tion l t loin d’êt f nchi l con è comm nd it l pl n c lt l « n di lo lib v c l’ ccid nt n ff ont m nt d it tion t d p oblèm pénibl ». Il o h it it q « l p od ction d’œ  v d ’ t i nific tiv [p i con t ib à int od i d n l mond n  n pl i d l tic t d l’ mo » . L éc iv in noi d to t t n d nc t d to t l p ti d mond ont o é c l q ’on l  comm nd it v c in i t nc . C  t in ont fixé po tâch n ti ll d mont q l’Af iq v it n c lt o i in l t p ofond . ’ t ont tt q é di ct m nt  x m x d l coloni tion. n p t pp l l p miè t nd nc l « Né  it d d o c » t l cond l « Né it d comb tt nt ». S n ho t l ch f d fil d l Né it d d o c . n poèm 7 il ch nté to à to l p é lo i x d p inc noi ( han d ’ mb e) l vill f ic in ( han d ’ mb e tu ne )N c l f mm noi l m q f ic in ( han d ’ mb e)mo l’ ( h p -que ).’ t poèt noi iv ont — i o iop8 nt t .
 om nci écl m nt xplicit m nt d l Né it d o non ont o é l mêm l . L om n tobio phiq f ic in n’ i n été d’ t q ’ n t nt tiv d déc i po itiv m nt l’ niv t di tionn l donc d v nt l v l f ic in . P x mpl l célèb Enfan n9 d L yC m t nté v c l d c iption d l vi q otidi nn vill d ci t d v l q l coloni tion v it dé à nt mé . ’ t p t l om n hi to iq p l d c ip tion ndio d p é t nté d  cit l’ dmi tion d l’Af ic in po on p é. N zi oni d n é pu cule de emp anc enp éci q on l con i t à xp im « l vi p y nn li i iè t  ntim nt l d’ n p pl n ction à n époq nté i à l colo ni tion » 10. P l H zo mé it l mêm dém ch d nc mD u 1 t xpliq d co t m q l coloni t cond mn it n mêm  y d l comp nd p  v nt. n t o p d om n  yé d « p oblém ti » l q tion d v l t ditionn ll d n l cont xt no v . Comm nt con  v c v l d n n cont xt ct l con t it p l’ ccid nt t l modèl occid nt l ? C’ t l p o blèm po é pu e amb u ’Aven ë dChikhHmidoKn12.
. « No tâch »r va ns et Art stes No rs,Contr but ons au Prem er Congrès des É  , é*  nc Af ic in 1957 p. . 7. L.-S. S n ho èmec il comp nd P i S il 197 . C han d n e’ mb e H e han p u Naë h p quetN c u ne . 8. i o iopeu e e lueuP i P é nc Af ic in 19 7. 9. C m L y ’E nfan ni Plon  P 195 . 10. N zi oniemp anc  épu cule de en19 2 p. 9.nc Af ic in P i P é 11. P l H zo méD u c m8.o 19 i L  P 12. Ch ikh H mido K n ’Aven u e amb 1.P i J lli d 19 1