//img.uscri.be/pth/45bce3b732ebdda331514289aef646585dd94d50
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Ma vie d'avant, ma vie d'après

De
251 pages
Dix années ont passé depuis la disparition de l’auteur et sa résurrection dans les librairies.
Faute d’autres occupations, il continue à observer la vie quotidienne des morts, de leurs familles, du petit peuple des cimetières et à dicter ses impressions. Il profite également de ses états de conscience pour oublier qu’il n’a plus d’avenir dans l’évocation d’un passé de plus en plus lointain. Ayant bénéficié du privilège d’attendre son dernier soupir pour retomber en enfance, le condamné à perpète de la douzième division remercie ceux qui ont honoré sa mémoire en la mettant à contribution. Surgissent tous les fantômes de ses jeunes années.
Moins la saga d’un gamin qui se prend pour Napoléon – avant que ses parents ne lui promettent la fin de Louis XVI – que la peinture par un historien en herbe, désormais sous terre, d’une « drôle de guerre » suivie d’une curieuse paix. Chemin faisant, il tire à boulets rouges sur une société dont il constate que le pouvoir de persécution s’arrête devant la grille des nécropoles.
Couverture : d’après un portrait de Philippe Bouvard enfant (collection particulière de l’auteur) ; un portrait adulte © Patrick Gaillardin / Picturetank et une photo de cadres par Michèle Constantini ©
Voir plus Voir moins
Ma vie d’avant, ma vie d’après
DU MÊME AUTEUR
Les Passions du dimanche, éd. de l’Entreprise moderne. Carnets mondains, éd. de la table Ronde (grand prix de l’Aca démie de l’humour, 1962). Madame n’est pas servie, éd. de la Pensée moderne. Petit Précis de sociologie parisienne, éd. Grasset. Lettre ouverte aux marchands du Temple, éd. Albin Michel. Comment devenir animateur de radio sans se fatiguer, éd. de la Pensée moderne. Un oursin dans le caviar, éd. Stock. La Cuisse de Jupiter, roman, éd. Stock. Impair et passe, roman, éd. Stock. Du vinaigre sur les huiles, éd. Plon. Et si je disais tout, éd. Stock. L’huile sur le feu, éd. Mengès. En pièces détachées, éd. Presse de la Cité. Douze Mois et moi, éd. Stock. Tous des hypocrites sauf vous et moi, éd. Albin Michel. Un oursin chez les crabes, éd. Stock. Les Champions du loto, éd. Presses de la Cité. Les Grosses Têtes, Atelier Marcel Jullian. Maximes au minimum, éd. Robert Laffont. Le Théâtre de Bouvard, éd. JeanClaude Lattès. Le Petit Bouvard illustré, éd. Presses de la Cité. Je ne l’ai pas dit dans les journaux, éd. Presses de la Cité. Pas de quoi être fier, éd. Robert Laffont. Contribuables mes frères, éd. Robert Laffont. Cent Voitures et sans regrets, éd. JeanClaude Lattès. Les Pensées, Cherche Midi Éditeur. Un homme libre, roman, éd. Grasset. La grinchieuse, roman, éd. Albin Michel. Journal de Bouvard, éd. Le Cherche Midi. Une pâle ordure, roman, éd. Albin Michel. Joueurs, mes frères, éd. Robert Laffont. Journal de Bouvard 19972000, éd. Le Cherche Midi. La Belle Vie après 70 ans, éd. Albin Michel. Autopsy d’un bon vivant, Journal 20002003, éd. Le Cherche Midi. Des femmes, éd. Flammarion. Mille et Une Pensées, éd. Le Cherche Midi. Tout sur le jeu, éd. Flammarion. Portraits pour la galerie, éd. Albin Michel. Je suis mort. Et alors ?..., Flammarion.
Philippe Bouvard
Ma vie d’avant, ma vie d’après
Flammarion
www.centrenationaldulivre.fr
© Flammarion, 2011. ISBN : 9782081240995
À tous ceux connus et inconnus mais toujours oubliés qui m’ont précédé. Ph. B.
PROLOGUE
Quand j’ai disparu, on a honoré ma mémoire. Dix ans après, j’évoque de très anciens souvenirs. Il y a donc une cohérence entre la vie et la mort. Naguère, il suffisait d’attendre d’avoir dépassé quatrevingts ans pour pouvoir relater sans crainte et sans contraintes les péripéties d’une existence. Dorénavant on n’a le droit d’égrener quelques anecdotes qu’à propos de gens qui n’ont pas fait de vieux os. Or, aujourd’hui, l’augmentation de l’espérance de vie a prolongé, en même temps que le scripteur, tous ceux auxquels il serait susceptible de faire de la peine ou qui pourraient lui porter la contradiction. J’aurais donné ma langue à couper que, dans cet état qui n’est pas mon meilleur, je
9
MA VIE D’AVANT, MA VIE D’APRÈS
garderais le silence. Je l’avais promis impli 1 citement dans mon livre précédent mais la propension des éditeurs à transformer leurs auteurs en récidivistes aboutit à ce que ma dalle de marbre soit devenue une couver ture de bouquin.
1. VoirJe suis mort. Et alors ? Flammarion, 2009 ; J’ai lu, 2011.