Proverbes des Comores

Proverbes des Comores

-

Livres
242 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

De nos jours, la plupart des jeunes artistes des Comores (les chanteurs notamment) ne s'expriment plus entièrement en comorien. Ils chantent en effet en comorien-français. Il s'agit d'un comorien truffé de mots, de phrases et d'expressions françaises. Ils rejettent de plus en plus volontiers le vocabulaire comorien au profit du français. Pour l'auteur, ce phénomène de mode peut être très dangereux pour le bien-être de la langue comorienne et pour l'authenticité de l'expression orale des arts des Comores.
Aussi, afin que la diaspora comorienne et les Comoriens eux-mêmes puissent préserver et enrichir leur culture séculaire, Mahamoud M'SAIDIE a jugé indispensable de mettre à la disposition du public un répertoire de plus de 600 proverbes issus de la culture comorienne. Les proverbes sont classés par thème, analysés et traduits en langue comorienne.
Cet ouvrage sera également d'une grande utilité aux chercheurs en littérature orale comorienne ou plus simplement à tous les curieux de cet archipel fascinant.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 janvier 2011
Nombre de lectures 16
EAN13 9782849242490
Langue Français
Signaler un problème
Proverbes des Comores
Plus de 600 proverbes traduits et analysés
© Éditions du Cygne, Paris, 2011
www.editionsducygne.com ISBN : 978-2-84924-249-0
Mahamoud M’SAIDIE
Proverbes des Comores
Plus de 600 proverbes traduits et analysés
Éditions du Cygne
Du même auteur :
Caprices et jalousie, Éditions Klanba, Paris 2011 Il était une fois Anges et Démons, Éditions Klanba, Paris 2011. Poètes pour Haïti, (ouvrage collectif) Éditions L'Harmattan, Paris, 2011. Autodafés, Éditions du Cygne, Paris, 2010 Pour Haïti(ouvrage collectif), Éditions Desnel, Martinique, 2010 Une gerbe de Songes, Éditions Hélices, Paris 2009 Chants d'opale, Éditions Encres Vives, (brochure) Colomiers, France 2008 Nuits Sèches, Éditions Klanba, Paris, 2006 L'Odeur du coma, Éditions Librairie-Galerie Racine, Paris, 2005 La littérature négro-africaine dans les histoires littéraires, dictionnaires littéraires et anthologies d'expression française, (Thèse de doctorat microfichée, version imprimée, Lille, 2002) Le Mur du calvaire, Éditions L'Harmattan, Paris, 2001
À la mémoire de ma grand-mère
Pour la diaspora comorienne
Mes remerciements àFatoumia Alipour le soutien qu’elle m’a apporté dans ce travail.
INTRODUCTION
Il serait maladroit de ne pas parler, en premier lieu, de la manière dont les proverbes comoriens sont constitués. Tout lecteur attentif constatera à travers le présent travail qu’il existe cinq catégories de proverbe. On trouve des proverbes qui se formulent comme de simples expressions mais dont la signication n’est pas toujours à la portée de tous. D’autres ressemblent à des maximes . Il faut bien connaître les subtilités 1 de la langue comorienne pour comprendre leur signication. Il y a aussi des proverbes très populaires qui s’articulent sous forme de devises. D’autres faciles à comprendre apparaissent comme des slogans. Enn, il y a les proverbes « philosophiques », philosophiques au sens où il faut une très bonne maîtrise de langue pour comprendre leur signication. On recueille ces proverbes de la bouche de vieux orateurs, gardiens des mémoires et de la littérature orale, « héritiers » de Mbayé Trambwé. Ces proverbes 2 sont présents dans les discours prononcés dans les mariages. On les retrouve aussi dans ceux des notables, principaux gérants de la culture et de la tradition. Ils sont utilisés, également, par les hommes politiques qui se targuent de connaître tous les mécanismes de la langue comorienne. Enn, on peut les recueillir de chansons de twarab, (concert traditionnel).
1. Je ne suis pas le premier à remarquer ces différences. Docteur Ahmed Abdourhoimane Daniel l’a fait bien avant moi dans son article,La culture comorienne : richesse de la tradition orale. Voirwww.patrimoinecomores. org. 2. M’bayé Trambwé : prince, poète et philosophe (né vers 1735 dans la ville de Koimbani, au nord de la Grande Comore. Il serait mort vers la e première décennie du XIX siècle.
7
Il est très important de parler de qui est déjà fait concernant les proverbes comoriens. Certains chercheurs ont évoqué succinctement dans leurs travaux sur la littérature orale, l’existence des proverbes comoriens. Ils l’ont fait en citant quelques proverbes, juste à titre d’exemple, dans des articles, dans des fascicules consultables uniquement au CNDRS (Centre national de documentation et de recherche scientique) à Moroni, Comores. Cela veut dire que les proverbes comoriens n’ont pas fait l’objet d’une présentation de grande envergure. Aucun chercheur n’a pensé les montrer au public de façon représentative. On les a juste évoqués au lieu de les répertorier en grande quantité dans un ouvrage, ce qui permettrait à tout le monde de les connaître. Même le livre de Bachirou Mohamed,Du côté des proverbes comorienscensé présenter (selon le titre) une 3 grande quantité de proverbes, ne réunit à peine qu’une vingtaine de proverbes. Il est, d’ailleurs, curieux de voir qu’il n’y a pas dans cet ouvrage de proverbes d’Anjouan, de Mayotte et de Mohéli. Ce n’est pas un reproche, mais un constat. Tout titre d’un livre doit, normalement, en correspondre au contenu. C’est le cas, par exemple, de deux travaux de recherche de Sophy Blanchy, (l’un des chercheurs chevronnés en littérature orale comorienne, en particulier, celle de Mayotte)Parole et proverbes de Mayotte4 etProverbes mahorais,Asie du Sud-Est et monde insulindien. Comme les titres l’indiquent, ces deux travaux sont
3. Bachirou Mohamed,Du côté des proverbes comoriens, Éditions de La Lune, 2006, 197 p. 4. Sophie Blanchy,Parole et proverbes de Mayotte, inCahier de littérature orale, 20. P161-177. Proverbes mahorais, Asie du Sud-Est et monde insulindien, Asemi, Paris, Cedrasemi, XII, 3-4. (Nous n’avons pas trouvé ces deux travaux de recherche).
8