//img.uscri.be/pth/7c29efa2bde8158d9fbaeeefd34b06fbe1125cec
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 26,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'intégration professionnelle des jeunes femmes diplômées issues de l'immigration

De
341 pages
Si depuis 2005 le thème de l'insertion des jeunes issus de l'immigration a été au coeur des débats, peu d'études se sont centrées sur les difficultés spécifiques des femmes "immigrées". Dans cet ouvrage, Laurence Eydoux appréhende le processus d'intégration professionnelle en évaluant les nuances pour les femmes immigrées et celles issues de l'immigration, par l'étude de leur perception des discriminations et des stratégies développées pour éviter une double assignation identitaire.
Voir plus Voir moins
LàUReNce EyDOUx
L’intégration profEssionnELLE dEs jEunEs fEmmEs dipLôméEs issuEs dE L’immigration
UNe étude de cas eN régION parIsIeNNe
Préface de MOHamed MadOuI
COllecTIONTrans-Diversités
L’intégration professionnelle des jeunes femmes diplômées issues de l’immigration
CollectionTRANS-DIVERSITÉSDirigée par:
Emmanuel JOVELIN et Mourad KAHLOULA Aujourd’hui les États sont confrontés à la“trans-diversité”et nous vivons presque une "interculturalité forcée"liée à la diversité des communautés, des cultures, des langues et des projets de sociétés. L’homme contemporain doit de ce fait, non seulement s’accoutumer à une pluralité de communications mais encore les entendre exprimées de différentes manières. De même se posent les questions de la prise en compte des différentes composantes de la diversité. Si la rencontre des sociétés multi-ethniques et multiraciales devient urgente, d’autres interrogations renvoyant à l’altérité semblent aussi cruciales : immigrations, interculturalité, genre, discriminations, droits de l’homme, homophobie, racisme, religion etc. Ainsi avant d’être un objet d’étude la“trans-diversité”est d’abord une réalité vécue et constatée. De par son ultime intérêt intellectuel, cette collection ouvre, donc, grandes les portes à toute réflexion en rapport avec les multiples questions que convoque la“trans-diversité”en ce qu’elle consiste à permettre la reconnaissance mutuelle, le dialogue et la rencontre, se nourrissant de toute interrogation sur les questions de la construction d’un cadre épistémologique, conceptuel et méthodologique de la“trans-diversité”,alternative au "différentialisme" culturaliste et communautariste ainsi qu’à un universalisme globalisant et homogénéisant en permettant l’émergence de travaux pertinents croisant le paradigme de l’interculturalité avec les questions de terrain et de pratique. Cet espace de publication se veut un lieu pour penser la question de la similitude, de la différence, de la diversité et de l’altérité culturelle dans un contexte pris entre universalité et spécificités culturelles et ce dans une perspective d’un "humanisme du divers".
COMITE DE LECTURE
Emmanuel JOVELIN, Université Catholique de Lille/Institut Social de Lille (France), Mourad KAHLOULA, Université d’Oran (Algérie), Abdoulaye DORO SOW, Université de Nouakchott (Mauritanie), Zohra GUERRAOUI, Université de Toulouse (France), Rachid ABOUTAIEB, Université de Casablanca (Maroc), Claudio BOLZMAN, Université de Genève (Suisse), Edelia VILLAROYA SOLER, Université de Valencia (Espagne), Jordi SABATER, Université Ramon Llul (Espagne), Ion IONESCU, Université de Iasi (Roumanie), Jean FOUCART, Haute Ecole de Charleroi (Belgique), Ahcène SAADI, Université de Constantine (Algérie), Anna ELIA, Université de Calabria (Italie), Gautier PIROTTE, Université de Liège (Belgique), Peter ERATH, Université d’Eichstätt (Allemagne), Souad KAHLOULA, Université d’Oran (Algérie), Rosa MELO, Institut du travail social de l’Angola (Angola), Habib TENGHOUR, Université d’Evry Val d’Essonne (France), Luis de la MORA, Université de Pernambuc/Recife (Brésil), Josef FREISE, Université Catho Köln (Allemagne), René MONKOUNKOLO, Université de Tours (France).
Laurence Eydoux
L’intégration professionnelle des jeunes femmes diplômées issues de l’immigration
Une étude de cas en région parisienne
Préface de Mohamed Madoui
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01016-8 EAN : 9782343010168
Je dédie cet ouvrage à Anne,
Amie et collègue
Remerciements
Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement Mohamed Madoui, qui a encadré ce travail de recherche, et m’a permis d’avancer tout au long de ce travail en me prodiguant des conseils essentiels pour la recherche et des pistes pour la méthodologie, ainsi que des références scientifiques. Son aide et ses encouragements ont profondément enrichi ma réflexion pour la réalisation de cet ouvrage.
Mes remerciements vont également à l’ensemble des enseignants du master en Sciences du travail et de la société suivi au CNAM de Paris, en particulier Michel Lallement et Maurice Thévenet, pour m’avoir permis d’intégrer le Master, et au personnel du CNAM, notamment Monique Lang pour les conseils et les encouragements donnés.
Mes pensées vont tout particulièrement aux jeunes femmes qui ont bien voulu participer à cette étude en y apportant une contribution essentielle, en acceptant de m’accorder un entretien : l’enrichissement apporté par leurs réflexions a contribué à l’essence même de cet ouvrage.
Ma reconnaissance va également aux membres des associations qui m’ont proposé généreusement leur soutien, en particulier à M. Fetah Ouzzani, président de l’association REAGE, ainsi qu’aux membres de l’institut ParisTech.
Je remercie mes parents, ma famille, ainsi que tous mes ami(e)s, pour le support quotidien lors de la réalisation de ce travail.
Enfin, je remercie encore, tout particulièrement les sociologues et chercheurs du Cnam, membres du jury qui ont lu et évalué ce travail, Mohamed Madoui et Patrick Nivolle.
Mohamed Madoui m’a mis en contact avec Emmanuel Jovelin, que je remercie également pour avoir pris en considération ma recherche, dans le cadre d’une publication chez L’Harmattan.
J’espère n’oublier personne, et j’intègre dans ces remerciements toutes celles et tous ceux qui de près ou de loin ont été un soutien pour la période de réalisation de cet ouvrage, et m’ont permis d’avancer.
9