Le syndrome de la chouquette
228 pages
Français

Le syndrome de la chouquette

-

Description

Avec humour et un zeste d'analyse critique, voici décryptée la vie de bureau telle que nous la connaissons tous. Nicolas Santolaria observe avec talent le monde du travail tel qu'il va ou deviendra pour le meilleur... ou pour le pire. Le livre culte de la "start-up nation" !
La machine à café, l'open-space, la disparition des frontières entre vie privée et vie professionnelle, les pots d'entreprise, le harcèlement olfactif, la pratique de la trottinette, les cafés envahis par les MacBook des indépendants... En une cinquantaine de chroniques, Nicolas Santolaria, journaliste au regard affuté, explore l'univers que nous partageons tous, celui du travail tel qu'il se pratique aujourd'hui. Des situations cocasses ou embarrassantes aux " tics " contemporains dans les échanges relationnels, du langage mâtiné d'anglais aux nouvelles théories de management, farfelues ou proprement effrayantes, sans oublier les névroses plus ou moins sérieuses que cela génère, tout passe au crible de la plume alerte de l'auteur.
Loin de n'être qu'humoristiques, ces chroniques, dans une démarche proche des mythologies de Barthes, sont également nourries de références, qui permettront au lecteur curieux d'aller plus loin sur certains sujets.
Organisé en cinq parties (Lieux et objets ; Pratiques ; Bien-être et névroses ; Langage ; Relations humaines), le livre est rythmé d'illustrations de Matthieu Chiara, également auteur de la couverture.
Une lecture de détente... au bureau (ou pas) !




Mythologies de bureau. Introduction




Mon ordi, mon ficus, mes emmerdes. Lieux et objets

Bureau-bunker
L'entreprise, cette jungle
L'ascenseur ou le monde du silence
Quand les free-lances piratent les cafés
Requiem pour le costume-cravate
La hiérarchie du baby-foot
Ça chauffe entre pro et anti-climatisation
Les tourments de la gastronomie in situ
Le tabou des besoins physiologiques
Des cadres au bout des roulettes
" Computer rage " : comment j'ai explosé mon ordi
" Officeporn " ou le voyeurisme de l'" open space "
Plus de cloisons mais des idées



" Wording ", ou les tourments de la novlangue de bureau. Langage

Pour être crédible, parlez en " ing "
Les sentences rasoir du boss
Comment être " En marche ! " au bureau
Mes tweets n'engagent que moi... et mon double
PowerPoint m'a tuer
La logique à 360 degrés ou la surcuisson du salarié
" @Jean-Luc Crétin, comme un crétin "
Pas si doux euphémismes...
Des cadres pas very bilingues
Comme un lundi
La guerre des " Chiefs "
Vous êtes plutôt " bienàvoustologues " ou " cordialementistes " ?
Stop aux guillemets avec les doigts



L'enfer, c'est (presque toujours) les autres. Relations humaines

Faut-il rire aux blagues du chef ?
Au bureau, c'est Koh-Lanta tous les jours
Lettre de motivation : quand l'audace paie
Le fantôme de l'open space
L'orwellisme cool
Et la politesse bordel !
" Au revoir président "
Les bienfaits du ragot
Gare au harcèlement olfactif
La vie pro sous influence Tinder
Mon collègue, ce Super-Mytho
Les récits de vacances, septième plaie du bureau
Et le stagiaire de l'été a débarqué...
Very bad trip
Tais-toi et clique !
LinkedIn, le " lien faible " qui fait fort
Au secours, mon boss est sur Facebook



De l'inflation des névroses tertiarisées. Bien-être et pathologies

Le buffet à volonté comme instrument d'auto-exploitation
La nuit, on travaille aussi
Après le burn-out et le bore-out, voici le brown-out
Vendredi ou les limbes du pastis
Quand l'entreprise brise le cœur
L'open space ne ment pas
L'hyperstress, fruit du " s'adapter sans cesse "
Travailler plus pour glander plus
Promis, demain, je me mets au travail
Éloge de la procrastination productive



Les manipulations douces de l'entreprise libérée. Pratiques managériales et techniques de résistance

De la vertu épineuse de l'auto-concurrence
" Parle avec les loups "
Le " forced ranking " ou comment sous-noter les salariés
La technique de la chouquette
Mon fromager a bac +5
Roland-Garros ou comment le tennis nuit à la productivité
La position enviable du " travailleur horizontal "
Robert Kelly et le Youpalagate
Des bienfaits du karaoké d'entreprise
La sieste au bureau, une pratique encore honteuse
Sexe corporate : le fantasme ultime
De l'avantage (discutable) de géolocaliser son salarié
Ruses de siou pour travailler incognito à la plage
Le salaire de la sueur
Gribouiller au boulot, c'est tout un art
Vie de bureau : quand la routine est bonne




Remerciements
Biographie des auteurs




Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mars 2018
Nombre de lectures 13
EAN13 9791095772415
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Le syndrome de la chouquette
Illustrations de couverture et intérieures : © Matthieu Chiara. Les chroniques du recueil ont initialement été publiées dans Le Monde. © anamosa 2018 www.anamosa.fr Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
À la mémoire de mon grand-père, Jean Cluzeau À mes parents, Grégoire et Renée
Sommaire
MYTHOLOGIES DE BUREAU.INTRODUCTION MON ORDI, MON FICUS, MES EMMERDES. Lieux & objets Bureau-bunker L’entreprise, cette jungle L’ascenseur ou le monde du silence Quand les free-lances piratent les cafés Requiem pour le costume-cravate La hiérarchie du baby-foot Ça chauffe entre pro et anti-climatisation Les tourments de la gastronomiein situ Le tabou des besoins physiologiques Des cadres au bout des roulettes « Computer rage »: comment j’ai explosé mon ordi « Officeporn » ou le voyeurisme de l’« open space » Plus de cloisons mais des idées
« WORDING », OU LES TOURMENTS DE LA NOVLANGUE DE BUREAU.Langage Pour être crédible, parlez en « ing » Les sentences rasoir du boss Comment être « En marche ! » au bureau Mes tweets n’engagent que moi… et mon double « PowerPoint m’a tuer » La logique à 360 degrés ou la surcuisson du salarié « @ Jean-Luc Crétin, comme un crétin » Pas si doux euphémismes… Des cadres pas very bilingues Comme un lundi La guerre des« Chiefs » Vous êtes plutôt « bienàvoustologues » ou « cordialementistes » ? Stop aux guillemets avec les doigts
L’ENFER, C’EST (PRESQUE TOUJOURS) LES AUTRES.Relations humaines
Faut-il rire aux blagues du chef ? Au bureau, c’est « Koh-Lanta »tous les jours Lettre de motivation : quand l’audace paie Le fantôme de l’open space L’orwellisme cool Et la politesse bordel ! « Au revoir président » Les bienfaits du ragot Gare au harcèlement olfactif La vie pro sous influence Tinder Mon collègue, ce Super-Mytho Les récits de vacances, septième plaie du bureau Et le stagiaire de l’été a débarqué… VERY BAD TRIP Tais-toi et clique ! LinkedIn, le « lien faible » qui fait fort Au secours, mon boss est sur Facebook
DE L’INFLATION DES NÉVROSES TERTIARISÉES Bien-être et pathologies Le buffet à volonté comme instrument d’auto-exploitation La nuit, on travaille aussi Après le burn-out et le bore-out, voici le brown-out Vendredi ou les limbes du pastis Quand l’entreprise brise le cœur L’open space ne ment pas L’hyperstress, fruit du « s’adapter sans cesse » Travailler plus pour glander plus Promis, demain, je me mets au travail Éloge de la procrastination productive
LES MANIPULATIONS DOUCES DE L’ENTREPRISE LIBÉRÉE.Pratiques managériales et stratégies de résistance De la vertu épineuse de l’autoconcurrence « Parle avec les loups » Le« forced ranking »ou comment sous-noter les salariés La technique de la chouquette Mon fromager a bac +5 Roland-Garros ou comment le tennis nuit à la productivité La position enviable du « travailleur horizontal » Robert Kelly et le Youpalagate Des bienfaits du karaoké d’entreprise La sieste au bureau, une pratique encore honteuse Sexe corporate : le fantasme ultime De l’avantage (discutable) de géolocaliser son salarié Ruses de sioux pour travailler incognito à la plage Le salaire de la sueur Gribouiller au boulot, c’est tout un art Quand la routine est bonne Remerciements Biographie des auteurs
MYTHO-LOGIES DE BUREAU INTRODUCTION