//img.uscri.be/pth/a7a81e15ff608f2677636ffaf1dd03ffab360422
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : ZIP - PDF

sans DRM

article du 01 février 2013 - REMY PFLIMLIN : explications sur la nouvelle organisation (entretien exclusif)

7 pages
REMY PFLIMLIN : explications sur la nouvelle organisation (entretien exclusif) Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, explique, dans un entretien exclusif accordé à Satellifax, les raisons de la réorganisation du groupe. Selon lui, elle permet à France TV de gagner en efficacité sans toucher à la « philosophie » d'autonomie des chaînes qu'il a mise en place à son arrivée. Il assure ainsi que les décisions sur les programmes resteront dans les chaînes, alors que certains craignent un retour du guichet unique de l'ère Carolis. A partir du 25 février, Rémy Pflimlin sera entouré d'un conseil de présidence composé de quatre directeurs généraux délégués (Martin Ajdari pour les finances, Patrice Papet pour les ressources humaines, Bruno Patino pour les programmes et le numérique et Thierry Thuillier pour l'information) et d'un comité exécutif élargi à 19 membres. Parallèlement, les postes de directeur de chaîne disparaissent : les directeurs de l'antenne et des programmes seront directement rattachés à Bruno Patino. Satellifax : Vous avez annoncé lundi une réorganisation marquée, d'une part, par une direction générale resserrée et, de l'autre, par la disparition des directeurs de chaîne. Est-ce un constat d'échec de l'organisation que vous aviez mise en place qui redonnait une forme d'autonomie aux chaînes ?
Voir plus Voir moins
REMY PFLIMLIN : explications sur la nouvelle organisation (entretien exclusif)

Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, explique, dans un entretien exclusif accordé à Satellifax, les raisons de la réorganisation du groupe. Selon lui, elle permet à France TV de gagner en efficacité sans toucher à la « philosophie » d'autonomie des chaînes qu'il a mise en place à son arrivée. Il assure ainsi que les décisions sur les programmes resteront dans les chaînes, alors que certains craignent un retour du guichet unique de l'ère Carolis. A partir du 25 février, Rémy Pflimlin sera entouré d'un conseil de présidence composé de quatre directeurs généraux délégués (Martin Ajdari pour les finances, Patrice Papet pour les ressources humaines, Bruno Patino pour les programmes et le numérique et Thierry Thuillier pour l'information) et d'un comité exécutif élargi à 19 membres. Parallèlement, les postes de directeur de chaîne disparaissent : les directeurs de l'antenne et des programmes seront directement rattachés à Bruno Patino.