Brajkovic nouveau fer de lance ?

Brajkovic nouveau fer de lance ?

Livres
3 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Brajkovic nouveau fer de lance ? Le peloton allait attaquer l'ascension du col de la Ramaz, première grosse difficulté alpestre du Tour 2010.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 juin 2011
Nombre de visites sur la page 13
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Brajkovic nouveau fer de lance ?

Le peloton allait attaquer l'ascension du col de la Ramaz, première grosse difficulté alpestre du Tour 2010. Lance Armstrong, chose jamais vue du temps de sa splendeur, chute au pied et malgré l'effort de ses équipiers pour le ramener rapidement à l'avant, explose littéralement sous le rythme effréné de l'équipe Astana et achève l'étape à plus de 11 minutes. Armstrong, 38 ans, vient de montrer au monde entier qu'il est fini. Mais alors que l'équipe RadioShack, construite comme ses devancières US Postal et Discovery Channel autour du "Boss" aurait pu paniquer ou abdiquer, se trouvant sans leader et donc sans tête, changeait son fusil d'épaule et Johan Bruyneel donnait dès lors carte blanche à Levy Leipheimer (17e à 3'39'') et Andreas Klöden (35e à 6'00''), ses deux autres chances de bien figurer au général. L'Américain étant mieux classé que l'Allemand, le second devait d'abord se mettre à son service, comme il le rappelait dans notre guide de la saison 2011: " Levi était un peu mieux que moi au général après les Alpes, donc j'ai couru pour lui, mais il a eu un jour sans". Dans l'allure également dans les Pyrénées, Leipheimer payait en effet la note dans l'ascension du Tourmalet, trois jours avant l'arrivée et achevait finalement le Tour à la 13e place du général. Klöden, qui s'était "sacrifié pour rien" terminait juste derrière lui, mais le meilleur coureur de l'équipe était Christopher Horner, dixième à 12'02'' d'Alberto Contador malgré ses ... 38 ans ! Trois coureurs dans les quinze premiers, plus Armstrong qui achevait son dernier Tour à la 23e place, RadioShack terminait logiquement première au classement des équipes, et avec une victoire d'étape au compteur grâce à Paulinho (Chambéry-Gap, 10e). Des débuts encourageants pour le nouveau sponsor, mais forcément décevant et insuffisant pour la structure de Johan Bruyneel, habitué à écraser le Tour de France entre 1999 et 2005 avec Armstrong, en 2007 et 2009 avec Contador. Et le Belge ne se contentera sans doute pas d'un Tour 2011 aussi mitigé. C'est pourquoi il misera cette année sur Janez Brajkovic plutôt que sur les vieillissants Leipheimer (37 ans) et Klöden (36). " L'an passé sur le Dauphiné (vainqueur, après avoir terminé 11e de Paris-Nice, Ndlr), c'était la confirmation de son talent", expliquait Bruyneel pour présenter son poulain et nouveau leader en début de saison.

RadioShack mise beaucoup cette année sur le coureur slovène.

"Il prendra le départ avec l'objectif de faire de bonnes performances"

" Pour le Tour, ce sera la première fois qu'il prendra le départ avec l'objectif de faire de bonnes performances". 43e en 2010 alors qu'il était sélectionné au dernier moment pour "apprendre", le Slovène devra donc changer de statut et se montrer à la hauteur de celui-ci. Septième de Paris-Nice, il devrait donc reprendre la préparation d'Armstrong en utilisant le Dauphiné pour monter en puissance. Et sur le Tour, Leipheimer, Klöden et Horner devraient reprendre leur statut d'équipier de luxe et Brajkovic devrait également pouvoir compter sur l'aide du sulfureux Popovych s'il a récupéré du Tour d'Italie. Peut-être alors que la Bruyneel's team redeviendra le rouleau compresseur qu'elle fut, lorsqu'un Texan rescapé du cancer la menait sur le sommet du cyclisme mondial...

LES PLUS - Brajkovic, vainqueur du Dauphiné en 2010, est prometteur - L'expertise de Yohan Bruyneel, vainqueur de neuf Tours de France avec Armstrong, puis Contador. - Un début de saison 2011 bien meilleur qu'en 2010. LES MOINS - Armstrong définitivement retraité, l'équipe redeviendra-t-elle la machine à gagner qu'elle fut par le passé ? - Yaroslav Popovych, autre leader possible de l'équipe, est dans le collimateur avec un indice de suspicion UCI de 10/10 ! - Une équipe vieillissante qui peut être usée par les joutes en haute-montagne.