202 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Cahiers congolais de communication vol. XII

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
202 pages
Français

Description

Ce douzième volume des Cahiers congolais de communication comprend cinq parties : Recherches sur la communication écrite (Bibliologie) en RD Congo ; Communication, Enjeux sociaux et politiques ; Communication et Enjeux d'entreprises ; Communication interpersonnelle et Enjeux sociaux ; Regards complémentaires : SIC et sciences sociales.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2015
Nombre de lectures 53
EAN13 9782336385815
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

••
••
••
••
••
•• ••
•• ••
••
••
XXX XX ISIBSBNN:-2-879x-343:9872-3-3N4B-SIx:xx97x8-x-x2x-343-xxxxx-x
. II
C E C O M Centre d'études en communication de masse
IFASIC
Cahiers congolaisde communication Vol. XII
MMaqauqeutettetededecocuovuMevraetrqutruueetteSr::egrSdeLaurgerrauLoeveercut/uetIerl/:uslulstIlSer©:6725atniotratllus934-aritt©2no:/94Iu73re5t6eLagt-:ionoFFomcoa.ima©olt93i4l.5m2aooc7c.6otil-oF
Revue interdisciplinaire de l'Institut facultaire des sciences de l'information et de la communication
Cahiers congolais de communication Revue interdisciplinaire Publication duCentre dǯEtudes enCommunication de Masse ȋCECOMȌ de lǯInstitutFacultaire desSciences de Information et de laCommunication ȋIFASICȌ ͳͲͳ, Avenue Colonel Ebeya, Commune de la Gombe, Kinshasa, République Démocratique du Congo. Comité d’édition de la revue Professeur Eddie TAMBWE, directeur ; Edouard NOSA MATUMONA, chargé de publication ; (eustache NAMUNANA)KA KAM)RA, secrétaire de rédaction ; MASUMBUKO MUNUNGUR), secrétaire de rédaction ; Jiji MUJ)NGA MWAMBA, secrétaire administrativeConseil scientifique de la revue Jean Lucien K)T)MA KASSENDWE, Emmanuel MWANG)LWA LUSSU, Espérance BAYED)LA BAKANDA, Georges Jérémie WAWA MOZAN)MU, EddieTAMBWEKitenge, Aimé KAYEMBE TS()BAMBA MALU, François Xavier BUD)MǯBAN) YAMBU, Philippe NTONDA, Godefroid EL)TE )PONDO.
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULV KWWSZZZKDUPDWWDQIU GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1  6725-4 ($1  067254
Cahiers congolais de communication Revue interdisciplinaire Volume XII Kinshasa, Paris, Mai ʹͲͳͷ Sommaire Introduction Eddie TAMBWE KITENGE 5 Première Partie: Recherches sur la communication écrite (Bibliologie) en RD Congo Une école bibliologique en RD Congo ? )nterrogations critiques et méthodologiques sur une ȋpossibleȌ existence dǯune « école » congolaise Eddie TAMBWE KITENGE 9 Lǯédition au Congo et en Afrique francophone : historique, enjeux et défis Emmanuel MATESO LOCHA 21 Deuxième Partie : Communication, Enjeux sociaux et politiques Les stratégies des médias internationaux face à lǯémergence des médias africains ELITE IPONDOEL)KA Ͷ͵Opposition de lǯextérieur et extraversion de la communication au Cameroun Antoine WONGO AHANDA 65Communication publique et nuisances sonores à Kinshasa Philippe NTONDA KILEUKA 87
Troisième Partie : Communication et Enjeux d’entreprises Le fonctionnement marketing des entreprises à Kinshasa Pierre Alain NDEKE ALEY 103 Le projet bancable et lǯesprit dǯentreprise du diplôme en Sciences de lǯ)nformation et de la Communication Aloïs THAMBA NKENGE115Quatrième Partie : Communication interpersonnelle et Enjeux sociaux Les « ostensignes » religieux et la fracture de lǯespace public KINGH FAREL 137 Les traits de la séduction José-Adolph VOTO TONGBA 153 Cinquième Partie : Regards complémentaires : SIC et sciences sociales La traçabilité du genre dans les théories des organisations : questionnement épistémologique. et praxéologique François ELIKA ATUBOLO et Sandra ITELA LOMPONDA 167 Régionalisme politique et enjeux communautaires en RD Congo Justin KABUANGA KUMANKANDA 183
Introduction ͳ Eddie TAMBWE KITENGE
En RD Congo, lǯenseignement des sciences de lǯinformation et de la communication ȋSic en sigle et dans la suite du texteȌ est assuré par ʹ une vingtaine dǯinstitutions universitaires, publiques et privées . Disséminées dans un espace géographique ȋla RD CongoȌ presque aussi grand que lǯUnion européenne, ces institutions demeurent confrontées à certaines difficultés dans leur fonctionnement général. La première difficulté est dǯordre historique : la « jeunesse » des Sic en tant que domaine dǯenseignement. A ce propos, il faut rappeler que lǯ)FAS)C, qui est la toute première institution, ne fut fondée quǯen ͳͻ͹͵, soit vingt ans après lǯinstitutionnalisation de lǯuniversité dans le pays ȋͳͻͷͶȌ. Les « Sic » en RD Congo souffrent également de leur caractère « pluridisciplinaire ». Mais ce retard nǯest plus justifié puisque sur le plan international, les Sic ont déjà acquis leur autonomie, avec des parcelles dǯobjectivation claires et bien singulières. On pourrait relever, en troisième lieu, lǯabsence dǯautonomie administrative, comme une conséquence de deux faits déjà relevés. La plupart des départements de communication dépendent encore dǯautres disciplines. Cǯest le cas de lǯUniversité de Kinshasa o‘ le département de communication dépend complètement de « Philosophie et Lettres » ! On finirait cette liste de « difficultés » par relever la question dǯintégration professionnelle, dans la formation : il sǯagit notamment de lǯorganisation du partenariat entre universités et entreprises…
ͳ Professeur des Universités, directeur du Cecom et de la revueCahiers congolais de communication. ʹ Les plus significatives de ces institutions sont : lǯ)nstitut facultaires des sciences de lǯinformation et de la communication ȋ)FAS)C, KinshasaȌ fondé e n ͳͻ͹͵ ; lǯUniversité catholique de Kinshasa ȋUCC, KinshasaȌ ; lǯUnivers ité de Kinshasa ȋUnikin, KinshasaȌ ; Université pédagogique nationale ȋUpn, Kin shasaȌ ; Université salutiste William Boothe ȋprivée, KinshasaȌ ; Université Kongo ȋprovince du Bas-CongoȌ ; Université Malembe Tamandiak ȋKinshasaȌ, Université Ré vérend Kim ȋKinshasaȌ ; Université officielle de Mbuji Mayi ȋKasai Orienta lȌ ; Université de Lubumbashi ȋUnilu, province du KatangaȌ ; lǯUniversité de Kisan gani ȋprovince Orientale; lǯUniversité de Goma ; lǯUniversité de Butembo ȋprovince du Nord KivuȌ.
ͷ
En tant que principale revue scientifique de communication de la RD Congo, lesCahiers congolais de communicationportait à sa façon toutes ces carences, toutes ces limites. Pour mieux analyser la situation, et pour aller de lǯavant, il faut sans doute sǯappuyer sur la conviction que la vie institutionnelle, est marquée par des cycles. Le premier étant forcément celui de la jeunesse. Cǯest le cycle de la consolidation. Donc de la modération, et forcément du besoin de rassemblement. La revue dut accueillir dans ses pages des travaux « pluridisciplinaires» fournis par des collègues dǯunivers différents, parfois en intelligence avec les thématiques des Sic, parfois sans rapport évident avec les Sic. Ce douzième numéro porte une ambition : celle de marquer un tournant, dans lǯhistoire de la revue. Le tournant du retour aux fondamentaux : cǯest lǯidée – bien simple - de revenir à une « revue de recherche en communication ». Les articles devant être publiés devront désormais avoir des liens évidents avec les champs de la communication ! Lǯoption est salutaire pour une revue qui est publiée désormais sur la scène internationale. La nouvelle option éditoriale faciliterait la visibilité des articles acceptés. Le présent numéro préfigure déjà de cette ambition. Le présent numéro a, en effet, reçu une cinquantaine de « propositions de textes ». Seuls onze textes ont été acceptés, parmi lesquels neuf en liens directs avec le champ de la communication et deux autres constituant des « regards complémentaires » aux faits de la communication.
͸
Première partie : Recherches sur la communication écrite (Bibliologie) en RD Congo
Une école bibliologique en RD Congo ? Interrogations critiques et méthodologiques sur la (possible) existence d’une « école » congolaise
Eddie TAMBWE K)TENGE Résumé : Le développement de ce propos va s’articuler autour de trois axes. Nous commençons par rappeler quelques « écoles » dans l’histoire des SIC, afin d’en tirer quelque enseignement. Dans un deuxième moment, nous examinerons les conditions historiques du développement de la recherche en communication écrite en RDC, avant de s’interroger sur les conditions de constitution d’une « école bibliologique congolaise ». Introduction De prime abord, il nous paraît utile de clarifier la notion même dǯ« école », telle que comprise dans les sciences en général, et, spécifiquement, dans le champ des sciences de lǯinformation et de la communication ȋS)C en sigle, et dans la suite du texteȌ - la bibliologie étant, comme on le sait, une branche des S)C. Lǯhistoire des sciences fixe, en effet, le concept dǯécole comme un groupe ȋou suiteȌ de chercheurs qui se réclame dǯun même maître et/ou poursuit des recherches sur une ȋdesȌ problématique ȋsȌ commune ȋsȌ. Si nous convenons de ce préalable, des questions méthodologiques et de principe peuvent alors se poser, en sens divers. Existe-t-il une « école bibliologique congolaise » ? Existe-t-il, en bibliologie, un cursus ȋcongolaisȌ de formation en bibliologie qui permettrait de construire et de « standardiser » une école ȋbibliologiqueȌ congolaise ? Lǯappartenance à un même pays ȋla RDCȌ ou à une même institution ȋuniversitaire, notammentȌ suffissent-elles aux bibliologues congolais pour instituer lǯexistence dǯune école ? Le développement de ce propos va sǯarticuler autour de trois axes. Nous commençons par rappeler quelques « écoles » dans lǯhistoire des S)C, afin de tirer quelque enseignement. Dans un deuxième moment, nous examinerons les conditions historiques du développement de la bibliologie en RDC, avant de sǯinterroger sur les conditions de constitution dǯune « école bibliologique congolaise ».
ͻ