Encore plus près des étoiles

Encore plus près des étoiles

Livres
3 pages
Lire
Cet ouvrage peut-être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Encore plus près des étoiles LLEESS CCOOAACCHHSS LLAAUURREENNTT TTRRAAVVEERRSS EETT LLAAUURREENNTT LLAABBIITT Barragiste en 2010 et 2011, demi-finaliste en 2012, le CO doit beaucoup à son duo de coachs, formé par Laurent Travers et Laurent Labit. Ces deux-là font un quasi sans faute avec le 10ème budget du championnat. Indissociables depuis 2004, Travers l'ancien talonneur de Brive, vainqueur de la Coupe d'Europe en 2007 et Labit ex-ouvreur de Castres lors du dernier Bouclier en 2003, demeurent une paire gagnante : "C'est un duo qui se connaît tellement bien qu'ils se passent la balle sans que le discours soit redondant" assure Mathias Rolland. Il se murmure qu'ils auraient donné leur accord pour entraîner le Racing dans un an... Sur la lancée de cette saison réussie, le club du Tarn se veut ambitieux. En coulisses, on a vraiment travaillé activement afin de présenter une équipe la plus compétitive possible. L'arrière Brice Dulin (Agen), le deuxième ligne Christophe Samson (Toulon) ou encore le troisième ligne Pedrie Wannenburg sont notamment venus renforcer l'effectif en place. Encore une fois, et fidèle à sa philosophie, le CO n'a pas attiré de noms spécialement ronflants, mais a plutôt misé sur les qualités rugbystiques de ces joueurs. Elles devront être nombreuses pour se sortir déjà d'une poule de H Cup extrêmement compliquée avec des adversaires comme Northampton, Ulster et Glasgow.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juillet 2012
Nombre de lectures 18
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Encore plus près des étoiles

LES COACHS LAURENT TRAVERS ET LAURENT LABIT

Barragiste en 2010 et 2011, demi-finaliste en 2012, le CO doit beaucoup à son duo de coachs, formé par Laurent Travers et Laurent Labit. Ces deux-là font un quasi sans faute avec le 10ème budget du championnat. Indissociables depuis 2004, Travers l'ancien talonneur de Brive, vainqueur de la Coupe d'Europe en 2007 et Labit ex-ouvreur de Castres lors du dernier Bouclier en 2003, demeurent une paire gagnante : "C'est un duo qui se connaît tellement bien qu'ils se passent la balle sans que le discours soit redondant" assure Mathias Rolland. Il se murmure qu'ils auraient donné leur accord pour entraîner le Racing dans un an...

Sur la lancée de cette saison réussie, le club du Tarn se veut ambitieux. En coulisses, on a vraiment travaillé activement afin de présenter une équipe la plus compétitive possible. L'arrière Brice Dulin (Agen), le deuxième ligne Christophe Samson (Toulon) ou encore le troisième ligne Pedrie Wannenburg sont notamment venus renforcer l'effectif en place.

Encore une fois, et fidèle à sa philosophie, le CO n'a pas attiré de noms spécialement ronflants, mais a plutôt misé sur les qualités rugbystiques de ces joueurs. Elles devront être nombreuses pour se sortir déjà d'une poule de H Cup extrêmement compliquée avec des adversaires comme Northampton, Ulster et Glasgow. Le CO ne pourra de toute façon pas faire pire quelors de la saison qui vient de s'écouler. Certes, les protégés de Labit et Travers ne faisaient pas de la H Cup une priorité. Reversés dans une poule avec Llanelli, Northampton et le Leicester, on savait que la mission s'avérerait pour eux extrêmement difficile. Elle le fut. En six rencontres, le CO n'a décroché qu'une seule victoire contre Northampton à Pierre Antoine (41-22). Le CO finissant à la dernière place de sa poule. A n'en pas douter, on aura su tirer de précieux enseignements de la saison écoulée pour essayer de se rapprocher encore plus de l'excellence pour la saison à venir. Le CO avait entamé son championnat en boulet de canon en ne perdant qu'une seule fois en huit matches (contre Perpignan 25-6).

La vie sans Masoe

Les équipiers de Romain Teulet ont même aligné sept victoires de rang. Cette entame tambour battant avait conditionné le reste de la saison del'équipe. Pourront-ils faire aussi bien dans ce domaine dès le début des hostilités ? Nul ne le sait encore, mais ce serait une belle performance d'y parvenir. Face à Toulouse en demi-finales (24-15), Castres a été puni par son manque d'efficacité et d'ambition : "On se rend compte qu'il ne nous manque pas grand chose, mais il nous manque l'essentiel" avait déploré au coup de sifflet final Romain Teulet. Mais désormais, le CO peut espérer voyager encore plus tranquille avec un Pierre Bernard de feu. Le talent de ce jeune ouvreur a éclaté cette saison. Il a été un parfait relais de Romain Teulet dans le jeu au pied. Doté d'un fort mental, il est capable d'intérioriser ses émotions dans les moments les plus chauds. Sa progression balle en main dans l'animation du jeu en ligne est éblouissante. Ce joueur a vraiment un gros tempérament. Comme nous le révèle très justement Antonie Claassen, il arrive dans sa nouvelle équipe avec l'ambition de remporter un titre car " Castres dispose d'un très gros pack d'avants". Pour l'ancien entraîneur des arrières du XV de France Emile Ntamack "la réussite les fuit encore depuis de nombreuses années. C'est malheureux. Ce qui leur manque ? Je ne sais pas. Ils vont continuer à allier travail et beaucoup de détermination dans ce qu'ils entreprennent. Ils doivent encore forcer les choses pour se rapprocher du top et gagner en réussite. Cela s'acquiert sur le terrain, mais aussi en dehors, ainsi que l'image qu'on dégage. Il manque encore le petit truc qui fait la différence pour se rapprocher des meilleurs. On l'a bien vu en demifinales contre le Stade Toulousain. Ils ne sont pas loin, mais cela n'a pas suffi.". Place aux actes.