INFINITIFX30D
3 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

I N F I N I T I F X 3 0 D On l'attendait avec impatience, il est arrivé ! Le FX version diesel ressemble à s'y méprendre à la version essence, mais il dispose enfin de l'alimentation gazole lui ouvrant les portes à des ventes plus en rapport avec ses capacités réelles. Sous le capot, on trouve un somptueux moteur V6 de trois lires de cylindrée développant ici 238 chevaux. Ce moteur est issu d'une collaboration avec Renault, puisqu'il s'agit en fait du V6 dCi bien connu chez le constructeur Français (n'oublions pas que Renault est associé avec Nissan, qui possède Inifiniti). Pour le reste, c'est excactement dans la lignée de la série des FX. Lorsque la division Infiniti a dévoilé sa gamme de multi segments FX en 2003, cela représentait un pas en avant pour ce constructeur. Un peu à l'instar de la Nissan Murano, ce constructeur japonais proposait un véhicule doté de qualités routières incontestées tout en offrant la polyvalence d'une carrosserie cinq portes et du rouage intégral. La Murano se démarquait par une silhouette fort originale et très audacieuse. Pour la différencier de celle-ci, la famille FX de chez Infiniti accentuait encore le caractère sportif. Lors de leur lancement, on parlait même de guépard bionique, rien de moins. Avec son capot très long et un arrière écourté, ce modèle donnait vraiment l'impression d'un félin prêt à bondir.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 novembre 2011
Nombre de lectures 9
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

INFINITIFX30D

On l'attendait avec impatience, il est arrivé ! Le FX version diesel ressemble à s'y méprendre à la version essence, mais il dispose enfin de l'alimentation gazole lui ouvrant les portes à des ventes plus en rapport avec ses capacités réelles. Sous le capot, on trouve un somptueux moteur V6 de trois lires de cylindrée développant ici 238 chevaux. Ce moteur est issu d'une collaboration avec Renault, puisqu'il s'agit en fait du V6 dCi bien connu chez le constructeur Français (n'oublions pas que Renault est associé avec Nissan, qui possède Inifiniti). Pour le reste, c'est excactement dans la lignée de la série des FX. Lorsque la division Infiniti a dévoilé sa gamme de multi segments FX en 2003, cela représentait un pas en avant pour ce constructeur. Un peu à l'instar de la Nissan Murano, ce constructeur japonais proposait un véhicule doté de qualités routières incontestées tout en offrant la polyvalence d'une carrosserie cinq portes et du rouage intégral. La Murano se démarquait par une silhouette fort originale et très audacieuse. Pour la différencier de celle-ci, la famille FX de chez Infiniti accentuait encore le caractère sportif. Lors de leur lancement, on parlait même de guépard bionique, rien de moins. Avec son capot très long et un arrière écourté, ce modèle donnait vraiment l'impression d'un félin prêt à bondir. Bien entendu, en harmonie avec cette silhouette sportive, les ingénieurs ont fait appel à des moteurs V6 et V8 capables de performances fort relevées. La seconde génération des modèles FX a vu la silhouette être améliorée tandis que l'habitacle bénéficiait également d'une révision de la présentation et des matériaux. Il est certain que les stylistes qui ont dessiné la première génération avaient carte blanche pour accentuer le caractère sportif de ces modèles. Sur la seconde génération, les designers ont continué dans la même direction. Le capot est toujours aussi long, le toit arrondi pour nous faire penser à la théorie du félin tandis que l'arrière tronqué ajoute à la dynamique de l'ensemble, é suis persuadé, qu'il y a autant de gens qui sont en faveur de ce design que ceux qui sont carrément contre. é fais partie de la première catégorie, mais avec des réserves. En effet, en accentuant les caractères typés de la silhouette, les stylistes se sont quasiment peinturés dans un coin. Pour l'instant, cette présentation agressive illustre bien le caractère sportif de cette FX, mais il ne faudrait pas en ajouter une autre couche lors de la prochaine génération car ça risque de ressembler à un pastiche plutôt qu'à un véhicule de classe. Parmi les éléments positifs de la présentation extérieure il faut souligner le design des roues en alliage, l'extracteur d'air derrière les roues avant ainsi que le motif en relief de la grille de calandre. La partie arrière est également réussie avec ses feux débordants sur les ailes. Par contre, le hayon en cascade accentue peut-être la ligne de la carrosserie mais réduit l'espace de chargement. Une fois encore, les diktats de l'élégance sportive sont responsables de la réduction de la capacité de la soute à bagages. Il faut cependant souligner que les roues et les tours de suspension n'empiètent pas trop dans la soute à bagages, ce qui compense quand même.

Bref, cette silhouette a été dessinée pour les personnes qui aiment afficher leur standing et leur propension pour les voitures à caractère sportif qu'elles soient utilitaires ou pas. Même si la présentation des habitacles des voitures Infiniti n'est pas toujours la référence en matière de design, il est difficile de trouver à redire quant à la qualité des cuirs, des matériaux et de la qualité de la finition. Cette FX ne déroge pas de cette tradition et nous offre un environnement très luxueux avec des sièges recouverts d'une sellerie de cuir fin tandis que le tableau de bord harmonise fort bien le noir des plastiques avec l'aluminium brossé des multiples commandes. Avant de l'oublier, il faut bien entendu souligner la présence d'une pendulette analogique en plein centre de la planche de bord comme le veut dorénavant la tradition sur tous les modèles Infiniti.