L

L'histoire de l'architecture en Normandie

Livres
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

L'histoire de l'architecture en Normandie Les envahisseurs Vikings devenus barons normands construiront des châteaux en bois sur des monticules de terre qui donneront lieu au développement des châteaux à motte féodale et des grandes églises en pierre dans le style roman propre aux Francs. Dès 950, ils érigeront des donjons en pierre. Les Normands raffineront le plan des premières basiliques avec l'abbatiale Saint-Étienne de Caen, commencée en 1067, qui servira de modèle aux cathédrales anglaises de plus grande taille dont la construction débutera vingt ans plus tard. En Angleterre l'art roman de la fin du XIe au début du XIIe siècle est appelé art normand, car ce sont les Normands qui l'ont importé dans l'île. Cette influence normande se fit également sentir en Écosse, en Irlande ou en Sicile. La cathédrale de Durham, construite au XIIe siècle en Angleterre, sans aucun doute par des tailleurs de pierres normands, révolutionne l'art roman : la voute de la nef est constituée d'arcs qui se croisent en diagonale. Ce mode de conception est le trait d'union avec le style gothique. Une des spécificités du gothique normand, (fin du XIIe siècle - début du XIIIe siècle), est la présence d'une tour centrale. Au XVIIe siècle, on construit des châteaux de style classique (Balleroy, Beaumesnil, Cany, Flamanville). Au XVIIIe siècle, Jacques François Blondel réalisa de nombreuses maisons de plaisance en Normandie ainsi que des petits châteaux en pierre de Caen.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 avril 2011
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L'histoire de l'architecture en Normandie

Les envahisseurs Vikings devenus barons normands construiront des châteaux en bois sur des monticules de terre qui donneront lieu au développement des châteaux à motte féodale et des grandes églises en pierre dans le style roman propre aux Francs. Dès 950, ils érigeront des donjons en pierre.

Les Normands raffineront le plan des premières basiliques avec l'abbatiale Saint-Étienne de Caen, commencée en 1067, qui servira de modèle aux cathédrales anglaises de plus grande taille dont la construction débutera vingt ans plus tard.

En Angleterre l'art roman de la fin du XIe au début du XIIe siècle est appelé art normand, car ce sont les Normands qui l'ont importé dans l'île. Cette influence normande se fit également sentir en Écosse, en Irlande ou en Sicile.

La cathédrale de Durham, construite au XIIe siècle en Angleterre, sans aucun doute par des tailleurs de pierres normands, révolutionne l'art roman : la voute de la nef est constituée d'arcs qui se croisent en diagonale. Ce mode de conception est le trait d'union avec le style gothique. Une des spécificités du gothique normand, (fin du XIIe siècle - début du XIIIe siècle), est la présence d'une tour centrale.

Au XVIIe siècle, on construit des châteaux de style classique (Balleroy, Beaumesnil, Cany, Flamanville). Au XVIIIe siècle, Jacques François Blondel réalisa de nombreuses maisons de plaisance en Normandie ainsi que des petits châteaux en pierre de Caen.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Jacques Baumier crée le style néo-normand pour des villas qui se caractérise par des bâtiments construits à partir d'une structure à pan de bois traditionnelle, mais avec des matériaux modernes. Entre 1886 et 1914, le quartier de la «belle Époque» à Bagnoles-de-l'Orne, inspiré par le courant néo-normand, développe un style architectural «Bagnolais» à nul autre semblable.

Après la Bataille de Normandie, de nombreuses villes normandes sont lourdement touchées. Une reconstruction urbaine massive s'impose dans les années 50 et 60. Au Havre une note avant-gardiste apparaît. À Caen, de larges avenues rectilignes bordées par des immeubles de pierre de Caen d'environ cinq étages, confèrent une grande unité architecturale.

C'est le Normand Charles de Gerville qui, en 1818, est à l'origine de l'utilisation du terme de «roman». Par ailleurs, le «gothique flamboyant», jadis appelé «gothique normand», est un terme moderne inventé par le Normand Eustache-Hyacinthe Langlois.

En résumé, il vous faudra certainement plusieurs voyages pour cerner cette magnifique région, voici ci-dessous un aperçu de ce que vous ne devez pas manquer. L'industrie du tourisme en Normandie dispose de nombreux et variés atouts qui en font la huitième région touristique en France et la quatrième pour les courts séjours. Les principaux attraits touristiques de la Normandie sont : un littoral offrant à la fois des paysages sauvages et préservés : falaises de la côte d'Albâtre, (les falaises d'Étretat), et du Cap de la Hague ; landes des îles anglo-normandes réserves naturelles (La Mare de Vauville, Réserve naturelle de l'Estuaire de la Seine, Falaises du Cap-Romain...), de grandes plages de sable fin disséminées tout au long des côtes (Saint-Valery-en-Caux, Deauville /Trouville, Courseulles-sur-Mer, Granville), des stations balnéaires réputées : Deauville qui attire chaque année des milliers de touristes, notamment des Parisiens en raison de sa relative proximité géographique.

Trouville, Cabourg, Granville. Des ports de plaisance (Le Havre, Deauville, Ouistreham, Dives sur Mer, Port-en-Bessin-Huppain, Honfleur qui est connu pour son vieux port pittoresque.) ; un arrière pays aux paysages variés allant des montagnes de la Suisse normande au Bocage normand en passant par les boucles de Seine et le Marais Vernier, de nombreux sites remarquables : le Mont-Saint-Michel : son architecture et sa baie en font le site touristique le plus fréquenté de Normandie et le deuxième de France avec plus de 3 000 000 de visiteurs chaque année (3 250 000 en 2006).

Rouen, qui se situe dans les quatre premières villes pour le nombre de monuments historiques classés en France et comme toute première ville parmi ces quatre là pour l'ancienneté de son patrimoine.

Le Havre dont l'Unesco a inscrit son centre-ville au patrimoine mondial de l'humanité.

Les sites de la bataille de Normandie : les plages du débarquement allié en Normandie, les cimetières de la bataille de Normandie, les musées ; la maison et les jardins de Claude Monet à Giverny ; la Tapisserie de Bayeux confectionnée entre 1066 et 1082, elle détaille les événements clés de la conquête normande de l'Angleterre. Fécamp avec le Palais Bénédictine, l'Abbaye de la Trinité de Fécamp ; le Haras du Pin, qui est le plus vieux des vingt haras nationaux français ; Abbayes (Abbaye du Bec, Abbaye de Jumièges, Abbaye de Saint-Wandrille...) et Châteaux (Château du Champ de Bataille, Château de Caen, Château-Gaillard...).