La Suisse, le paradis bleu !
1 page
Français

La Suisse, le paradis bleu !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

La Suisse, le paradis bleu ! L'exil fiscal des personnalités fait et fera toujours parler et le cas des tennismen français n'échappe pas à la règle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 janvier 2012
Nombre de lectures 7
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

La Suisse, le paradis bleu !

L'exil fiscal des personnalités fait et fera toujours parler et le cas des tennismen français n'échappe pas à la règle. Il faut dire qu'ils se sont installés en nombre de l'autre côté des Alpes puisque de Tsonga à Monfils en passant par Simon, Gasquet, Forget ou Mauresmo, ils sont tous ou presque résidents en Suisse.

"On ne peut pas fuir son pays et prétendre représenter la nation"

Une situation qui a provoqué l'ire de nombreuses personnes en France dont Jacques Myard, député UMP des Yvelines : "J'estime que lorsqu'on bénéficie du prestige et de l'argent qu'implique une sélection en équipe de France, on doit se soumettre aux obligations fiscales de son pays" s'est indigné le député. "Ce n'est pas la perte en elle-même qui est importante. Admettons que ces quelques zozos rentrent en France et y paient de nouveau leurs impôts, ce n'est pas cela qui va rétablir l'équilibre des comptes. Non, c'est une question de principe, de symbole. On ne peut pas fuir son pays et prétendre représenter la nation". En termes de loi française, la règle est simple : il suffit de justifier 6 mois plus un jour de résidence à l'étranger pour être exonéré d'imposition en France. C'est pour cette raison que les joueurs français ont décidé de s'exiler. Mais ils ne sont pas les seuls puisque Novak Djokovic, Robin Soderling et bien d'autres tennismen vivent à Monaco. En fait, seuls les joueurs espagnols comme Nadal, Ferrer ou Almagro restent fidèles à leur pays. Il faut dire que s'ils payent des impôts, la fiscalité est avantageuse pour les sportifs dans le pays. Sinon, il y a de grandes chances qu'ils auraient eux-aussi franchi le cap de l'exil.