Le BO fait sa b.a.

Le BO fait sa b.a.

Livres
5 pages

Description

Le BO fait sa b.a. C'est une équipe de Biarritz animée d'un fort sentiment de revanche qui va démarrer la saison. Après avoir terminé à une décevante 9ème place, la formation basque va chercher à relever la tête pour faire meilleure figure en championnat. Certes, le BO a tout de même remporté le Challenge Européen en disposant de Toulon en finale, mais Serge Blanco attend une réaction en Top 14. "Nous avons un potentiel exceptionnel au-delà des individualités (...). Il faut raisonner en termes de groupe. D'ailleurs, les cadres ont été soutenus par les jeunes comme jamais. Même si cela a été dur en début de saison, ces derniers ont su se mettre au diapason" a expliqué le président biarrot après la victoire européenne. Biarritz qui avait été handicapé par l'absence de plusieurs joueurs internationaux lors des premières semaines la saison passée va devoir mieux gérer son entame de championnat. Mais deux de ses éléments cadres que sont Dimitri Yachvili et Imanol Harinordoquy ont été opérés du genou au début de l'été. Les deux hommes manqueront la reprise du 18 août avec la réception du promu montois à Aguilera et le troisième ligne international pourrait même ne pas être opérationnel pour la deuxième journée à Agen. Malgré ces contre-temps, le tandem Isaac-Milhas veut croire au redressement biarrot. Le recrutement de joueurs tels que Berquist, Brew, Broster et Blaauw permet de l'envisager raisonnablement.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juillet 2012
Nombre de lectures 8
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le BO fait sa b.a.

C'est une équipe de Biarritz animée d'un fort sentiment de revanche qui va démarrer la saison. Après avoir terminé à une décevante 9ème place, la formation basque va chercher à relever la tête pour faire meilleure figure en championnat. Certes, le BO a tout de même remporté le Challenge Européen en disposant de Toulon en finale, mais Serge Blanco attend une réaction en Top 14. "Nous avons un potentiel exceptionnel au-delà des individualités (...). Il faut raisonner en termes de groupe. D'ailleurs, les cadres ont été soutenus par les jeunes comme jamais. Même si cela a été dur en début de saison, ces derniers ont su se mettre au diapason" a expliqué le président biarrot après la victoire européenne. Biarritz qui avait été handicapé par l'absence de plusieurs joueurs internationaux lors des premières semaines la saison passée va devoir mieux gérer son entame de championnat. Mais deux de ses éléments cadres que sont Dimitri Yachvili et Imanol Harinordoquy ont été opérés du genou au début de l'été. Les deux hommes manqueront la reprise du 18 août avec la réception du promu montois à Aguilera et le troisième ligne international pourrait même ne pas être opérationnel pour la deuxième journée à Agen. Malgré ces contre-temps, le tandem Isaac-Milhas veut croire au redressement biarrot.

Le recrutement de joueurs tels que Berquist, Brew, Broster et Blaauw permet de l'envisager raisonnablement.

"Il faut retrouver le dernier carré"

"Il faut retrouver le dernier carré, mais si on réussissait à se qualifier pour la H Cup, cela voudrait déjà dire que nous sommes sur la bonne voie" annonce Jack Isaac qui veut voir dans la réaction de son équipe en Challenge Cup en fin de saison dernière "la preuve que nous sommes capa- bles de relever de gros défis après beaucoup de souffrances psychologiques". L'entraîneur des lignes arrières du BO sait aussi que les jeunes éléments de l'effectif qui ont beaucoup été utilisés la saison dernière auront davantage d'expérience. Ce qui devrait stabiliser la formation basque. Mais Biarritz devra être capable de battre des adversaires qui semblent, à priori, à sa portée. "Ce que nous n'avons pas su faire l'an dernier" remarque Jack Isaac. A la mi-juillet, le sprinteur britannique Darren Campbell, médaillé d'or sur le relais 4x100 m aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et médaillé d'argent sur 200 m à Sydney en 2000, était à Aguilera pour animer des ateliers de vitesse. Comme un symbole de la volonté du staff biarrot de voir son équipe prendre le meilleur départ possible !