LENS

LENS

Livres
2 pages
Lire
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

LENS Une des nouvelles recrues lensoises de cet été, Jérôme Le Moigne, explique les raisons de son choix de porter le maillot Sang et or. Découverte d'un joueur ambitieux. Vous avez signé pour trois ans au Racing club de Lens.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 septembre 2012
Nombre de lectures 5
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LENS

Une des nouvelles recrues lensoises de cet été, Jérôme Le Moigne, explique les raisons de son choix de porter le maillot Sang et or. Découverte d'un joueur ambitieux. Vous avez signé pour trois ans au Racing club de Lens. Comment se sont passées les discussions avec les dirigeants ?

J'avais déjà eu des contacts avec le RC Lens la saison dernière, mais il n'y avait pas eu de transfert. Cela avait été compliqué car Sedan voulait me garder. Etant libre en ce moment, cela a été plus facile. Même s'il y a eu de l'attente, au final, je suis très content de signer au Racing. Je me projette à moyen terme sur le club et j'espère qu'on réussira à remonter très vite.

Quels sont vos objectifs avec Lens ?

Déjà de penser au collectif, c'est-à-dire de faire une bonne saison, et pourquoi pas jouer les premiers rôles. Ensuite, de rétablir un lien avec le public, même s'il a toujours été là. L'année dernière fut une saison compliquée. Et après, sur un plan personnel, d'apporter mes qualités au service du collectif.

C'est plus facile d'arriver dans un club où vous connaissez déjà le coach ?

Oui, parce qu'on connaît ses méthodes de travail, sa personnalité... Lui aussi me connaît donc il sait aussi mes qualités et ce que je peux apporter. C'est vrai qu'il y a beaucoup plus de facilités d'autant plus que je connais également quelques joueurs.

Lesquels ?

Alaeddine Yahia parce que j'ai joué avec lui à Sedan, Manuel Nogueira avec lequel j'ai un peu joué à Toulon, lorsqu'il y finissait sa carrière, et je l'ai connu aussi en tant qu'adjoint de Jean-Louis Garcia. Après, bien sûr, je connais Demont à force de se croiser sur le terrain.

Quand on vous dit Racing club de Lens, à quoi pensez-vous ?

Ça représente vraiment le football, c'est un club mythique avec ses supporteurs et le stade Bollaert. C'est très important pour les habitants de la région et pour le football en général en France. On sait qu'il y a une attente parce que le public veut retrouver l'élite. Donc on va tout mettre en oeuvre pour la retrouver. Le plus important, pour moi, c'est le terrain. Ce qu'il se passe en coulisse, on essaie d'en faire abstraction. A nous de démontrer sur le terrain, de quoi nous sommes capables.

Quel est votre poste de prédilection ?

Milieu défensif. C'est vrai que je peux jouer en 8 ou en 6 devant la défense. C'était mon poste l'année dernière à Sedan où j'y ai pris du plaisir. Avec l'âge, on acquiert de l'expérience. En jouant seul devant la défense, on a vraiment le jeu de face et on peut guider les autres.

Que pensez-vous apporter au groupe ?

Je pense à mon expérience et à ma maturité. Au niveau de mes qualités, j'essaie vraiment d'être un compétiteur, de ne rien lâcher et d'essayer de devenir un cadre parmi l'équipe.