Les rentes viagères, placement sûr et à long terme
3 pages
Français

Les rentes viagères, placement sûr et à long terme

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

Côté immobilier, l'achat en viager est un indémodable. Côté investissement financier, les rentes viagères sont accessibles via différents types de contrats. Avec toujours les mêmes avantages : l'assurance de revenus jusqu'à la mort.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 juillet 2012
Nombre de lectures 64
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Les rentes viagères, placement sûr et à long terme

La rente viagère n'est pas en soi un placement. Il s'agit plus concrètement d'un mode de rémunération consécutif à un investissement. Au lieu d'une sortie en capital, un placement peut ainsi avoir un mode de sortie progressif. La rente viagère vous est ainsi versée de façon régulière, et ce jusqu'à la fin de votre vie. Le mot «viagère» signifie «jusqu'à la fin de vie». Ainsi, une rente temporaire correspond à un règlement échelonné sur une période déterminée. Vous êtes alors crédirentier. Il s'agit donc d'une manière idéale de vous créer un complément de retraite. Sachez par ailleurs que vous pouvez programmer le début des versements. En suivant cette logique : plus vous commencez à percevoir la rente jeune, moins vous aurez accumulé de patrimoine, moins le rendement sera important.

Un contrat de rente

Premier type de contrat donnant accès aux rentes viagères : le contrat de rente. Cette transaction, qui démarre immédiatement ou de façon différée, est ouverte à tous. Le gain immédiat demande donc le versement initial d'un capital, appelé «capital constitutif de rente». Un paiement différé peut en revanche rimer avec un fonctionnement très proche de l'épargne. Vous versez ainsi des primes périodiques, qui finissent par constituer un capital, ce qui vous permet ensuite, souvent à l'âge de la retraite, de profiter de rentes viagères.

Exemple de contrat de rente différé : un Perp (lire l'article sur le Perp dans les pages précédentes) peut prévoir comme sortie une rente viagère. Les contrats Madelin correspondent aussi à ce mode de sortie, tout comme Préfon-retraite. Dans ces derniers cas, la sortie en rente est obligatoire, à la différence du Perp.

Rentes réversibles et avec contreassurance

L'assurance-vie en cas de décès permet le versement d'une rente à un bénéficiaire désigné au moment du décès de l'assuré. Par ailleurs, certains contrats d'assurance-vie prévoient une rente viagère à destination de deux personnes ou encore à votre intention, voire en cas de décès de l'ayant droit choisi. On parle ici de rente avec contreassurance. En revanche, pour que la rente viagère concerne la personne élue jusqu'à sa mort, il ne faut pas que le souscripteur ait commencé à la toucher. Elle profite au bénéficiaire si, et seulement si, le contractant décède avant d'en profiter.

Pour qu'elle profite à l'ayant cause, dans tous les cas, on parle de rente viagère réversible. Une «période de service» est alors établie dans le contrat et celui désigné profite alors de la rente viagère si la personne qui a souscrit décède pendant cette fameuse «période de service». La réversion peut se faire en totalité (100% de la somme) ou en partie (à 50, 60%...). Tout dépend des termes initiaux du contrat.

Les caractéristiques en bref

- Contrats ouvrant droit à la rente viagère : contrat de rente, contrat Madelin, Préfon-retraite, assurance-vie, PEA... - Disponibilité de l'argent : capital indisponible, reversé sous forme de rente de manière régulière. - Bénéficiaire : vous-même ou un bénéficiaire désigné.

Quel rendement ?

Difficile de parler de rendement pour les rentes viagères tant il s'agit clairement d'un placement en vue de la retraite. Par ailleurs, le calcul dépend de l'organisme (l'assureur, la mutuelle...) chez qui vous souscrivez au contrat. La rente se calcule selon un taux de conversion au capital apporté. Des critères tels que l'âge du crédirentier rentrent en ligne de compte.

Quelle fiscalité ?

Selon la loi, les «rentes viagères à titre onéreux» ne sont soumises à l'impôt sur le revenu que pour une fraction de leur montant. Celle-ci est fixée forfaitairement d'après votre âge lors du 1er versement de la rente.

À la date du 1er versement, la fraction imposable est fixée de la manière suivante : - 70% si vous étiez âgé de moins de 50 ans ; - 50% si vous aviez entre 50 à 59 ans ; - 40% de 60 à 69 ans ; - 30% au-delà de 69 ans.

Les caractéristiques en bref

- Contrats ouvrant droit à la rente viagère : contrat de rente, contrat Madelin, Préfon-retraite, assurance-vie, PEA... - Disponibilité de l'argent : capital indisponible, reversé sous forme de rente de manière régulière. - Bénéficiaire : vous-même ou un bénéficiaire désigné.

Sur votre déclaration de revenus, vous devez indiquer le montant brut des rentes viagères à titre onéreux perçues en 2011 par les membres de votre foyer fiscal. L'administration fiscale calculera leur fraction imposable.

Le viager dans l'immobilier

Lorsque l'on parle de viager, l'image première qui vient en tête est l'immobilier. Dans le principe, l'achat en viager s'approche du fonctionnement de la rente viagère. Ainsi, le viager consiste à vendre un bien immobilier à une personne (débirentier) en l'échange du versement périodique d'une rente pendant toute la durée de votre vie. Vous êtes encore une fois le crédirentier.

Vous avez ainsi des revenus garantis jusqu'à votre décès. Cette opération peut se faire sous deux formes : - le viager occupé : le vendeur peut habiter le logement même lorsque celui-ci a été vendu, et ce jusqu'à son décès. Cette option permet souvent à une personne âgée de vivre au milieu de ses souvenirs sans se soucier de sa maison jusqu'à la fin de ses jours. Il s'agit du type de viager le plus fréquent sur le marché ; - le viager libre : il consiste à laisser le logement entre les mains de l'acheteur. Celui-ci a le droit de l'habiter, de l'utiliser à sa guise et même de le mettre en location. Cependant, toutes les dépenses de travaux sur le bien seront à ses frais (réparations, réhabilitations ainsi que les travaux intérieurs).

À savoir : la rente viagère peut être progressive, le vendeur touchant plus d'argent à la fin de contrat qu'au début, ou dégressive, la plus grosse rente concernant alors le début de contrat. Autre alternative : la rente viagère certaine est payée pendant une durée déterminée et si le débirentier décède avant le terme du viager, elle est payée à un bénéficiaire précédemment désigné.