Ma moitié chinoise

Ma moitié chinoise

-

Livres
3 pages

Description

Pour le dossier «Le Québec conscient», Etienne Lou, danseur et comédien, livre un témoignage lyrique sur sa relation à sa double identité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 septembre 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782897593926
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Ouverture
!4CORRESPONDANCES LES Coordination : Clément Sabourin
!8 LE MODE D’EMPLOI Aider nos enfants à renouer avec la nature en six étapes Lisa-Marie Gervais
3!NOUVEAU L’URBANISME Cinq façons de redynamiser les régions Marie-Sophie Banville
34 LES VISAGES DU QUÉBEC NOUVEAU Cécile Rousseau Judith Oliver
37 LA LETTRE DE L’ÉTRANGER Nouvelles d’une ville sans sommeil Adrienne Surprenant et Brenna Daldorph
4! LA VISUALISATION DE DONNÉES Les mots de la politique québécoise Jean-Hugues Roy
44DES MOUVEMENTS SOCIAUX L’HISTOIRE Opération dignité Marc-André Cyr
46 EN PRINCIPES Patsy Van Roost Isabelle Tanguay
Récits, reportages et essais
103 BÉDÉREPORTAGE La Maison du peuple Félix Beaudry-Vigneux et Maxime Roy De Roy
116 LES GRANDS ESSAIS The Hair Boys Tom Wolfe, avec une introduction de Nicolas Langelier
123 FICTION La solitude de l’amant de fond Samuel Archibald
130 POÉSIE Les Iles du Phœnix Rosalie Lessard
162 RÉCIT Mes six derniers mois Dan Bilefsky
Commentaire
133 SOCIÉTÉ Nager dans la modernité liquide Daphné B.
139 ENVIRONNEMENT La société duglamping Simon Diotte
144 ÉDUCATION L’école des parents heureux Anne-Marie Auger
Varia
13 COURRIER
17 INTRO Nicolas Langelier
18 DONATEURS
!0 MÉCÈNES ET PARTENAIRES FONDATEURS
149 COLLAGE Coordination : Émilie Folie-Boivin
7 S O M M A I R E
nosgens
Ma moitié chinoise
Que répondre quand on nous demande « Es-tu avec nous ? »
ÉTIENNE LOU
ar un concours de circonstances hors de mon contrôle, je suis l’aspirine d’une migraine collective. Il semble quPe ce soit, soulage une douleur, une fièvre, une inflamma-que ma simple présence, sans même que j’aie dit quoi tion. Je permets à l’autre de se sentir mieux; parce qu’il m’a écouté, parce qu’il a été ouvert, parce qu’il s’est déjoué, parce qu’il s’est laissé oublier que j’étais diérent de lui. Et je fais tout, tout, pour entretenir ce regard. Je ne saurais que faire, sans. Si un jour, j’égarais pour une raison quelconque ma chère moitié chinoisecelle qui m’assure une chaise au banquet des gens intéressants qui semblent avoir quelque chose à dire, ma moitié chinoise précieuse comme le collier de jade oert par ma grand-mère chinoise, mon tronc ou mon bas de corps chinois, cette partie qui me distingue de vous tous, cette partie qui émeut lorsque je dis que je suis Québécois (parce qu’on ne sait pas si je suis Québécois, on me demande si je le suis. On s’intéresse, on demande comment je me sens, on me laisse l’espace pour y penser, on me permet de prendre mon temps, parce qu’on est tolérants. On veut que je dise oui. « Oui, dis-nous que t’es avec nous. Il faut qu’on sache, parce qu’on ne se sent pas bien. Il faut que tu parles ! S’il te plait, parle ! C’est important ! Vraiment ! On veut t’écouter. Parle. Parle-nous. Dis-nous n’importe quoi. Que nous sommes des mardes. Ç’pas grave, on ne va pas le prendre personnel. On a juste besoin que tu parles. Parle ! Crie ! Fais juste crier ! On est capables d’en prendre ! Tu veux pas ? C’est pas grave,man, stresse-toi pas avec ça. Prends de l’argent ! Viens ! Viens au parc d’attraction ! Viens faire des manèges, fais pas la file, dépasse les autres ! Y’ont pas de problèmes, eux ! On s’en crisse ! Toi tes grands-parents l’ont faite, la file !ok?Go! T’as-tu dufun?Good,good !T’es chez vous ! Fais ce que tu veux ! T’as-tu faim ? Tu peux comman-der ce que tu veux ! T’as juste à dire tonfuckingnom pis tu
manges ce que tu veux,man! Lou comme un. Étienne Lou loup ! Osti, dévore tout ! On est contents que tu sois là ! On en veut, des loups avec des formations ! Des loups qui ont appris à être moutons comme nous ! Fais comme les loups mais pas trop, tu sais ce que je veux dire !ok? Faquego!Go, go,go ! Parce qu’on n’a pas l’temps, là, on est en retard ! Le Canada anglais, les États-Unis, on est tellement en retard ! On estle! On est hystériques On est retardés ! Mais retard ! ça c’est nous, pas toi,nous! T’es notre. Toi aussi t’es nous frère… notre demi-frère ! On est contents que tu sois là. Osti qu’on t’aime ! Le sens-tu qu’on t’aime ? »)Si donc un jour je l’égarais, cette partie chinoise, je m’écroulerais à genoux. S’il vous plait, laissez-moi être le regard visionnaire du metteur en scène. Laissez-moi être leQuébec d’aujourd’hui. Laissez-moi être la réalité. Laissez-moi être la vérité. Cherchez pas plus loin : c’est moi que vous attendiez. Je suis le prophète qui va vous laver ! Je suis la parole autochtone à la fin du spectacle qui fait surgir des gémissements de la salle, ces «mmh» qui laissent dans la bouche un bon gout de devoir sociétal accompli. Je ne sais pas comment vivre sans ce monstre qui m’as-sure que je suis diérent. Ce monstre qui m’ouvre les portes du monde avec un grand sourire. Je suis là et je prends la parole comme si je l’avais mérité. Ma présence est subven-tionnée par la honte et la culpabilité. Je pue vous, j’empeste vous et je suis à vous. Ne me net-toyez pas. Mangeons le cordon ombilical de notre lien, enlaçons-nous pour toujours ! Aimez-moi. Je suis à vous, je suis là pour vous. Pour vous transformer.
Étienne Louest danseur et comédien. Il a notamment joué dansJusqu’où te mènera Montréal ?, mis en scène par Martin Faucher, et dans la pièce Notre innocence, de Wajdi Mouawad. Une version plus longue de « Ma moitié chinoise » a été présentée à la soirée d’ouverture du17$Festival du Jamais Lu, en mai2018.
L E Q U É B E C C O N S C I E N T67