Magazine Le Figaro du 03 mai 2010

Magazine Le Figaro du 03 mai 2010

-

Livres
46 pages

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 03/05/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 mai 2010
Nombre de lectures 19
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30€ lundi3mai2010 -LeFigaroN°20450-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement nt
Alzheimer: CommentEurope-FMI:
unnouveau protégerLeFigaro110milliards vaccinàl’étude lesjeunes
despoursauver santé
addictions
PAGES9à12laGrèce PAGE22
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie Maréenoire:
Management Obamamobilisel’Amérique Retraitesetemplois:les
cadresinquiets
PAGES28
À35 legouvernement
Unenouvelle conforté
générationàla
têtedesgrands
groupes PAGE25 aprèsl’échec
Jeuxenligne: erleCSAveut
limiter du1 Mai
lapublicité PAGE36
Lessyndicatsn’ontpasréussiàmobiliser,
Lenouveau maispourl’Élysée:«Laréformeneseprésente
tonde pascommeuncheminbordéderoses.»
François
LA DÉMONSTRATION de tiré aucune conclusion de la dutravail:laCGTveutcalerBayrou force promise par la CGT faiblemobilisation,appelleà unenouvelledatedemobili-
PAGE2 pourfairepressionsurl’exé- laprudence.Quantauxsyn- sation, la CFDT attendre les
cutifn’apaseulieu.Legou- dicats,ilss’opposentdéjàsur orientationssurlesretraites.
vernement, qui dit n’avoir les suites à donner à la Fête PAGES19,23ET28
Élections
Lestalibanspakistanaisrevendiquentlabritanniques:
Cameronaccroît tentatived’attentataucœurdeNewYork
NEW YORK a évité samedi vidéo et présentée commesonavance PAGE7
soir « ce qui aurait pu être un des représailles contre les
événement très meurtrier », attaques des drones améri-Soupçons
aestimésonmaire,Michael cains. Les enquêteurs ana-
detravail Bloomberg.Lapoliceamas- lysent des dizaines de vi-
sait rapidement des indices déos et des empreintesclandestin
sur le véhicule piégé qui a digitales prélevées sur la
chezRyanair manqué d’exploser à Times voiture où trois bonbonnes
Barack Obama est arrivé hier en Louisiane, où il a été accueilli Square. Hier, cette tentati- de propane, deux jerrycansPAGE8
par le gouverneur de l’État. Le président des États-Unis entend ved’attentataétérevendi- d’essence, des fils électri-
ainsi montrer sa détermination à endiguer la catastrophe quéeparungroupedetali- ques et des feux d’artificeFootball:
bans pakistanais dans une ontététrouvés. PAGE6écologique qui menace le sud du pays.PAGES4,5ET19Paris-SGs’offre
laCoupe
deFrancePAGE16 HISTOIRE DUJOUR
Lehit-paradedes
Deslégionnairesromainschefs-d’œuvre
eduXX siècle vontmarchersurAlésia
PAGES38ET39
thEl prIMEro STrIKINg 10
nlesvoyantpasser,Obélixauraitsû- quiassurelesuiviscientifiquedecetteran- Ch n he h te f q ence m n f ct en S isse
rement mis l’index sur sa tempe et ( tent N° e 1 499 929 1)donnéed’ungenreparticulier.Eentonné sa célèbre maxime: « Ils Lesparticipants,dontlamoyenned’âgeest
sont fous ces Romains ! » Entre le 9 et le de 30 ans, sont membres de l’association
15maiprochain,huitpassionnésd’histoire Legio VIII Augusta, du nom de la plus im-
gallo-romainevonteneffetrelieràpiedles portante légion romaine qui stationnait au
er110kilomètresquiséparentBibracte(Niè- I siècleaprèsJ.-C.prèsdeDijon.
vre) d’Alésia (Côte-d’Or), vêtus et harna- Ils marcheront lestés d’une vingtaine de
chéscommedeslégionnairesromains,afin kilos d’équipements correspondants à la
d’étudier la résistance du matériel et des panoplie du parfait légionnaire. Soit un
hommes. Le tout, bien sûr, sans boire la casquemétallique(1,5kg),unglaive(1kg),
moindregouttedepotionmagique. unpoignardléger,unjavelot,unearmureàDisparition « Cette démarche est tout à fait passionnan- lamelles (7 kg) ou une cotte de mailles
te pour nous, archéologues et historiens. (12kg)etunbouclierenboisrecouvertdedeJean-Louis
Lorsque c’est fait de façon rigoureuse, cela cuir (7 kg). L’expérience sera renouvelée
Dumas,legénie permet de passer au crible de l’expérience les en 2011 avec des animaux et l’année sui-
textes anciens », explique Gérard Coulon, vanteavecdeschariots.d’HermèsPAGE41
spécialistedel’archéologiegallo-romaine, MARCMENNESSIER
DÉBATS&OPINIONS ONS RENDEZ-VOUS
LEREGARDDE L’ÉDITORIALdeGaëtandeCapèle PAGE19
PhilippeLabro LECARNETDUJOUR PAGE17
Lescanards
B.MCDERMID/REUTERS;AISA/LEEMAGE; APARTÉd’AnneFulda PAGE46d’IndependenceAvenueeM.FOURNY/REA;J-C.MARMARA/ ZENITH, l’obSESSIoN dE la préCISIoN dEpuIS 1865PAGE19LEFIGARO;GODONG/DELOCHE TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
www.zenith-wtches.cm
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 503 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@f@a@n@a;
CHARLESDHARAPAK/AP
Clundi3mai2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
Pourleleader
centriste
FrançoisBayrou
(iciàParis,jeudi
dernier),
«lacriseestun
profond
révélateur
denos
faiblesses.
Ellenousoblige
àrepenser,
àpartirdeses
fondations,
ànotreéquilibre
national
etànotreprojet
européen.»
J.-C.MARMARA/
LEFIGARO
Lanouvelleposture
des députés «Bédouins» partis créer le Nouveau
Centre,puisaprèslesdéfectionsdesimplesmilitants
suiteauxéchecsdeslistes«orange»auxeuropéen-deFrançoisBayrou
nesetauxrégionales–sesontréduitescommepeaux
dechagrin.Sanscompterque,désormais,leMoDem
doit faire face à une concurrence inattendue: celle
etimidesrayonsdesoleilcaressent uneattitudecontraireàcellequ’exigeFrançoisBay- desamisécologistesdeDanielCohn-Bendit,versquiAbsentdesmédiasles briques blanches de la cour du roudesestroupes:«Nous,nousavonsladétermina- denombreuxélecteursdeFrançoisBayroude2007se
siège parisien du MoDem, rue de tiondechoisirsurlefonddessujetsquiexigentcourage sonttournéscesdeuxdernièresannées…depuissonéchecl’Université. Pourtant, depuis la etespritderesponsabilité»,dit-il.Parexemple,lacri- Pour autant, Bayrou assure ne pas redouter la
fenêtre de son bureau, situé au segrecque,etàtraversellecelledel’Europe,inquiète concurrencedescentres.Refusantdeciternommé-
deuxièmeétagedel’immeublequi énormémentleprésidentduMoDem:«Cettecriseest auxrégionales, mentHervéMorin,Jean-LouisBorlooouencoreDo-DabritaensontempslavieilleUDF, unprofondrévélateurdenosfaiblesses.Ellenousoblige miniquedeVillepin,ilestimequ’enFrance«onnese
FrançoisBayrouguettelesnuages.«Avant,ilsétaient donc à repenser, à partir de ses fondations, à notre déclarepas,nis’improvise,présidentiable».Desan-leprésidentduMoDem
à l’horizon, désormais leur ombre s’avance vers la équilibrenationaletànotreprojeteuropéen…» nées qu’il le répète: «On n’endosse pas comme ça
France», prédit le président du MoDem. Bien sûr, Pour peu, certains, à l’instar du député européen d’unclaquementdedoigtlecostumeprésidentiel,c’estconfieau«Figaro»
l’ancien troisième homme de la présidentielle de Robert Rochefort, ancien directeur du Crédoc, ne aucontraireunelongueévolutionquifaitquetoutd’un
2007neparlepasdemétéo.Maisbiendepolitique! sont pas loin de juger bénéfique cette nouvelle cure coup les gens vous regardent, vous reconnaissent etson«inquiétude»
«Lesproblèmessontpluslourdsqu’ilsnel’ontjamais desilenceduprésidentduMoDem.«Letempsdans vous donnent cette identité là!» Traduction: pour le
étéetlesmotsdespolitiquesn’ontjamaisétéaussidé- lequel nous sommes est celui d’une réflexion profonde leadercentriste,commelepenseMarielledeSarnez,pourlaFrance
monétisés et légers» au regard de la situation des surlessujetsdesociété.Finalement,c’estpresquere- «toutes les tentatives de l’UMP d’inventer un faux
Français,observe-t-ilavecgravité. posantdenepasavoiràrépondretouteslescinqminu- centre sont vouées à l’échec»! «D’ailleurs les élec-etl’Europe.Absentdesmédiasdepuislalourdedéfaitedeson tes aux médias et pouvoir ainsi nous concentrer à un teursnes’ytromperontpas.Tousceuxqui,lemoment
parti aux régionales de mars, l’homme, qui a tou- vraitravailenprofondeur»,analyse-t-il.Maisilvoit, venu, voudront tourner la page et rechercheront une
jours aimé cultiver sa singularité, n’a pourtant rien surtout,uneautreraisondeseréjouirpoursafamille Surlaquestion voie nouvelle se retrouveront nécessairement avec
abandonnédesesambitionspersonnelles.«Jepense politique. «C’est finalement plutôt sympathique que nousunjouroul’autre»,poursuit-elle.
qu’ilyadesmomentsoùc’estpasmaldenepastrop lesmédias,quitteànouscaricaturer,disentqu’ilman- desretraites,
«Dix-septansdechiraco-sarkozysme»parler. En fait, aujourd’hui, je crois qu’il y a chez les que quelque chose dans le paysage politique quand
Françaisunedéfianceabsolueenverslapolitique,voire FrançoisBayrousetait.Çaconfirmequ’encreuxilest Selonl’eurodéputéeetnumérodeuxduparti,«l’es-ilenappelle
qu’ilsontplutôtlesentimentdetrop-pleinqueceluide encoreprésentetquelesgensl’attendent»,dit-il. paceducentren’existequ’àlaconditiond’êtreincarné
vide. Tout cela impose donc une attitude de réser- par une personnalité indépendante et crédible». «Ilàla«responsabilité»Traverséedudésertve…», confie-t-il. Voilà donc le secret de François suffitderegardercequisepasseenGrande-Bretagne
Bayrou: se tenir «le plus éloigné possible des petites Quand François Bayrou, lui-même, n’hésite pas à avecleleaderduLibDem,NickClegg.S’ilestlàoùilest,etfustigelaposition
manœuvresousoupespoliticiennes».Sonprocheen- parler de traversée du désert, il sait qu’en politique c’est bien parce qu’il a décliné tout accord avec les
touragel’encouraged’ailleursàtenircetteposture: rienn’estjamaisdéfinitif.Etestpersuadéqu’ilserale conservateurs ou les travaillistes», observe-t-elle.«partisane»«Uneattituded’hommed’État,aujourd’hui,doitim- jour venu en capacité de rebondir. Il croit toujours L’entourage de Bayrou abonde: «La période qui
pliquerunsentimentdegravité»,dit-on. durcommeferquelelienpersonnelqu’ilauraittissé s’achève, ce n’est pas cinq ans de sarkozysme, maisdessocialistes.Pourautant,leleadercentristeassurenepasseca- aveclesFrançaisestrestéintact.«Lesleaderspoliti- dix-sept ans de chiraco-sarkozysme. Donc, si nous
cher. Bien au contraire. S’il décline systématique- quesdesatrempeontlacapacitédedigérerleséchecs, n’existionspas,alors,en2012,lerisqueseraitd’assis-
PARRODOLPHEGEISLER
menttouteslesdemandesd’interviewsdepuisplu- mêmelourds,etderebondir»,veutainsicroireRobert ter au triomphe du PS et de ses satellites.» Même si
sieurs semaines, son bureau parisien reste ouvert. Rochefort. Pour autant, Bayrou ne minimise pas les MarielledeSarnezjuge«déplacéesparlestempsqui
«François, aujourd’hui, multiplie les consultations, il échecs de son parti à chaque élection intermédiaire courenttoutescesdéclarationsprécipitéesdecandida-
reçoit,ilécoute»,assureChristopheMadrolle,délé- depuis 2007. Mais «peut-être que ce qu’attendaient tures pour 2012», elle confirme néanmoins que«le
guénationalduMoDem.Depuisjeudi,parexemple, les gens de nous, ce n’était pas un parti classique», temps venu, il y aura un candidat du centre». Selon
lesprincipauxdirigeantssyndicauxdelaCGTauMe- admettimidementleprésidentduMoDem. elle,lagauche,enparticulierlePS,n’apassusuffi-
def,enpassantparlaCFDT,laCGPMEouencoreFO Fin mars, déjà, après la claque des régionales, il sammentévoluerendirectiondelasocial-démocra-
etlaCFTC,défilentdanssonbureaupourparlerre- avaitappelésescadresà«lareconstructioncivique» tie.«Jetrouveraitrèsutileettrèsposépourlepaysque
traites. Encore un sujet d’inquiétude pour François duMoDem.L’occasionalorsdeprocéderàquelques les sociaux-démocrates se revendiquent enfin comme
Bayrou.«Commenouslesommesfaceàtouteslescri- réaménagementsdansl’organigrammeduparticen- tels,s’assumentpleinementetchangentlepointidéolo-
sesidentifiées,noussommesducôtédesréformistes», triste.Notamment,aprèsledépartdeCorinneLepa- giquedelagauchefrançaise»,fait-ellevaloir.
se défend-t-il. Sur le fond, le chef centriste estime ge,aveclanominationdedeuxnouveauxvice-prési- RobertRochefortseveutoptimiste:«L’échecde
donccette«réformeindispensable,urgente,vitale». dents -dont son ami Jean Lassalle-, ainsi qu’un noslistes,lorsdesderniersscrutins,estliéàunblo-
Ungrouped’expertsduMoDempréciserad’iciàune secrétaire général, Marc Fesneau. Ancien conseiller cagementalquenosconcitoyensontintériorisé.D’un
semainelapositionpréciseduparti.Sanspartipris. régionalduCentre,cejeunehomme(39ans)estno- côté,lesFrançaissedisentquecequeBayrouditest
FiniletempsoùilconcentraitsestirssurleseulNi- tammentchargéd’«identifieretformerunréseaude juste,maisdel’autreilssepiègentenpensantqueça
colasSarkozy;sesprochesveulentlecroire:«Fran- 500à1000cadrespourlesdeuxansquiviennenteten- neserviraitàriendevoterpourluicarl’efficacitése-
çois est un homme au-dessus des partis!» «C’est suitepourlescinqansquiviendront»,confieFrançois raitdevoterpourunblocoul’autre!»Fidèledupré-
comme ça qu’il vit sa vie», précisent-ils. Lui-même Bayrou.LatâchequiattendMarcFesneauestardue. sident du MoDem, Jacqueline Gourault, sénatrice
dit«êtrecertainquelasolutionn’estpaspartisane». Depuis2007,lestroupesduMoDem–aprèsledépart de Loir-et-Cher, abonde et ajoute que «pour les
Uneposture,assure-t-ilencore,quiferaitsa«diffé- prochaineséchéances,notredéfiseradetransformer
renceaveclePS».Parexemple,toujourssurlaques- lavisionquepeuventavoirlesFrançaisdeBayrou».
tion des retraites, la direction du MoDem déplore Selonelle,«souvent,ilsluiontreprochéd’avoir,tropC’estsympathiquequelesmédiasdisent
qu’«unepartieduPS,parconfort,secontentededire tôt,desanalysesquinefontpastoujoursplaisiràen-
qu’il suffirait de faire payer les banques». Première qu’ilmanquequelquechosedanslepaysage tendre, mais qui, au fil du temps, se révèlent justes,
vice-présidenteduparticentriste,MarielledeSarnez commelaquestiondudéficitdubudgetdelaFrance.quandBayrousetait.Çaconfirmejuge«navrantque,surlaquestionimportantedelaré- Maisfinalement,n’est-cepascelaqu’onattendd’un«
formedesretraites,lagauchen’apportecommerépon- présidentdelaRépublique:anticiperpourmieuxgé-encreuxquelesgensl’attendent»sequedenouveauxprélèvementssurlessoi-disantplus rersonpaysetapparaîtreainsicommeétantl’homme
richesetserefuseàtouteréflexiond’ensemble».Soit ROBERTROCHEFORT,DÉPUTÉEUROPÉENETVICE-PRÉSIDENTDUMODEM IBO/SIPA delasituation?»
A
LEFIGARO lundi3mai2010
3francePOLITIQUE
EN BREF
LePenveutséduirel’électorat Cumul:Bartolonechoisira
leParlement
DéputéPSdeSeine-Saint-Denis
depuis1981etprésident
duconseilgénéralpopulaire
decedépartementdepuis2008,
ClaudeBartoloneaannoncéhier
LeprésidentduFrontnational surRadioJqu’encas
d’instaurationd’unerègle,
arenvoyédosàdos voulueparMartineAubry,
interdisanttoutcumul
desmandatsauPS,ildécideraitla«gaucheaméricaine»
deresterauParlement.Unchoix
etla«droitedel’argentroi». qu’iljustifiepar«lavolontédu
présidentdelaRépubliquedefaire
disparaîtrelesdépartementsetde
GUILLAUMEPERRAULT
malmenerladécentralisation».
MarineetJean-
EXTRÊME DROITEC’était le dernier dis-
MarieLePen
er Bertrand(UMP):uncoursdu1 MaideJean-MarieLePenen
accompagnés «changementdeprénom»qualité de président du Front national. deBruno nechangerienauFNAlors que le congrès chargé d’élire son Gollnisch,samedi
successeursetiendraenjanvierprochain er «Cen’estpasunchangement1 mai,àParis.
(lireci-dessous),l’hommepolitiqueleplus S.SORIANO/ deprénomquichangeraquoi
controversédeFranceaprononcésamedi LEFIGARO quecesoitàcequ’est»leFront
sa traditionnelle allocution de la fête de national,aassurélesecrétaire
Jeanne d’Arc devant quelque 2500 mili- ce-t-il devant un auditoire qui l’écoute sedeBercy,toutnevapastrèsbien(…)Ce qu’iljuge«certainementpluséloignéede généraldel’UMP,Xavier
tantsréunisautourdelastatuedelaber- commelesfansd’unchanteurrassemblés quinousattend,cen’estpaslareprisemais lagaucheaméricainedesStrauss-Kahnet Bertrand,surRadioJ.«Notre
gèredeDomrémy,placedesPyramidesà poursondernierrécital.LePenarenvoyé la recrise». Le Pen a attribué les problè- des Aubry que de nous». Une gauche positionàl’égarddel’extrême
Paris. Entouré de Marine Le Pen et de UMPetPSdosàdos.«Lesystèmeneseca- mes du pays à «la destruction voulue de américaine qu’il a renvoyée dos à dos droiteatoujoursétéconstante
Bruno Gollnisch - la première en jean, le che plus, recrutant au hasard des besoins l’Étatnation»,qui«s’attachaitauperma- avec«cettedroitedel’argentroi,desRo- etresteraconstante»,a-t-ildit.
secondencostume-cravate-,Jean-Marie électoraux qui Besson, qui Kouchner, qui nent,àladurée,àtoutcequinousdépasse lex et des chanteuses». «Écraser les sa-
Décèsd’unancienmaireLePenn’afaitaucuneallusionàlacampa- Mitterrand,dansunformidablebrasd’hon- etnouspermetdevoirhautetloin». laires,prolétarisercadresetprofessionsli-
d’Aix-en-Provenceneuràtouscesnaïfsélecteursdedroiteetde bérales, affaiblir la protection sociale et
«Religiondumarché»gauchequiselèventdebonmatinpourvoter détruirelesservicespublics,voilàcomment FélixCiccolini,mairesocialiste
pour leur camp respectif, a-t-il tonné. De Ceconstatsurlasituationéconomiquea serévèlelevisagedelaplushideusedesex-de1967«Cequinousattend,
quoi l’ouverture est-elle l’expression sinon permis au président du FN de lancer un ploitations,quinesecacheplus,fièredeses à1978etsénateurdesBouches-cen’estpaslareprise
celle de leurs compromissions ainsi publi- appel appuyé aux catégories populaires. bonus et de ses stock-options, payée au du-Rhônede1971à1989,
maislarecrise» quementrévélées?» Fustigeant «la religion du marché»,Le prixdemillionsdechômeursetdedélocali- estdécédésamediàl’âge
JEAN-MARIELEPEN LeprésidentduFNaensuiteaccuséNi- Pens’esttournévers«lagauchedeladé- sations», a conclu celui qui sera dans de93ans.
colas Sarkozy de donner des instructions fensedesopprimés,despetitspatrons,des moins de neuf mois ancien président du
gne interne pour sa succession. Le doyen aux forces de l’ordre «pour ne pas pour- petits fonctionnaires, des petits pays», Frontnational.
de la politique française a en revanche suivredesdélinquantsàdeuxroues,depeur
donné rendez-vous à ses militants au qu’ilsnesoientblessésdanslapoursuiteet
même endroit en 2012 «entre les deux qu’ainsi se déclenche une émeute». L’an-
tours de la présidentielle qui sera aussi le ciencandidatàl’Élyséeaqualifiél’immi-
e600 anniversairedelanaissancedeJeanne grationde«traitenégrièredestempsmo-
d’Arc». Car, il n’en doute pas: les bons dernes»,qui«permetdepeseràlabaisse
résultatsduFNauxrégionalesnesontque surlessalairesdesouvriers».Évoquantla
le «prologue» de nouvelles batailles. crisefinancière,ilajugéque,«contraire-
«Nousn’entendonspasenresterlà»,lan- mentàcequ’affirmeensouriantlamarqui-
LeFNpréparesoncongrèsdeTours
LECONGRÈSconvoquéles15et16jan- nombre exact de membres du FN, qui
vier prochains pour départager Marine pourraits’éleveràquelque25000.Marine
LePenetBrunoGollnisch,candidatsdé- LePenfaitfigured’archifavorite,enparti-
clarésàlaprésidenceduFN,sedéroulera culierenraisondesonpatronyme,deson
àTours,apréciséhierJean-MarieLePen aisancedanslesdébatsaudiovisuelsetde
autermed’uneréuniondesinstancesdi- sanotoriété.Iln’estpourtantpasdémon-
rigeantes du parti. La date du congrès tréquelesadhérentsduFN,quicompo-
était déjà connue, mais non le lieu. Ironie serontlecorpsélectorallorsducongrès,
du sort, c’est dans cette même ville de auront le même comportement que les
Toursques’esttenu,en1920,lecongrès sympathisants du parti. Bruno Gollnisch
delaSFIOquiaboutitàunescissionetàla demeuretrèsappréciédesmilitants.Etla
naissance du Parti communiste français. visibilitédeMarineLePenpourraitsere-
TouslesadhérentsduFNserontappelés tournercontreelle.Elles’exposeeneffet
àparticiperauscrutin,soitenétantpré- au reproche d’être adoubée par les mé-
sents,soitenvotantparcorrespondance. dias,souventdétestésparlesadhérents
L’événement permettra de connaître le duFN. G.P.
Bockellaissesamairie
deMulhouseàl’UMP
Lesecrétaired’ÉtatàlaJustice(LaGauche
moderne)quittesonmandatlocalle10mai.
«Mais j’avais la conviction que j’étais leYOLANDEBALDEWECK
seul à maintenir l’entente municipale»,CORRESPONDANTEÀSTRASBOURG
relève-t-il. Quelques mois plus tôt, cet
GOUVERNEMENTC’estfait.Lesecrétaire ancien socialiste atypique, tenant du
d’État«d’ouverture»,Jean-MarieBoc- «social-libéralisme», avait rejoint le
kel(LaGauchemoderne),vaquitterson gouvernementdeNicolasSarkozy.
fauteuil de maire de Mulhouse le 10 mai
Présidencedel’agglomérationpour faire élire, le lundi suivant, 17 mai,
sonpremieradjointUMP,JeanRottner. La campagne a été dure, ses anciens ca-
La lettre de démission parviendra dès marades pilonnant le ministre d’ouver-
ce matin au préfet. «J’y pense depuis au ture.Entourédequelquesfidèlesquiont
moinsdixans.Troismandats,c’estbien», rejoint La Gauche moderne, allié à des
assureJean-MarieBockel,60ansenjuin. UMP,dontJeanRottner,etàdescentris-
Élu maire en 1989, «constamment réélu tes, il a conservé Mulhouse de justesse,
mais jamais plébiscité dans une ville à la faisant passer la deuxième ville d’Alsace
sociologiedifficile»,ilauraitpunepasse danslegirondelamajorité.S’est-ilenga-
représenter aux dernières municipales. gé, dès son entrée au gouvernement, à
céderlamairieàl’UMP?«C’estabsurde.
J’aitoujoursétéunhommelibre»,s’insur-
ge-t-il,enrappelantque«leseulaccord
portaitsurlanominationd’unpremierad-
joint issu de l’UMP». C’est pourtant à
JeanRottner,43ans,médecinurgentiste,
UMP venu de l’UDF, qu’il va laisser les
clésdelamairie.Lepremieradjointsera
un ancien PS, responsable de La Gauche
moderne,DenisRambaud.
Le secrétaire d’État à la Justice garde
toutefois la présidence de l’aggloméra-
tion, qu’il a mise en place début janvier.
Maisilveutsurtoutconsacrerd’avantage
d’énergie à La Gauche moderne. Il a
d’ailleurs«vulepremierministreetverraJean-MarieBockelveutconsacrerplus
d’énergieàsonparti,LaGauche leprésidentpourvérifierquel’ouvertureà
moderne. J.-C.MARMARA/LEFIGARO gaucheesttoujoursd’actualité».
Alundi3mai2010 LEFIGARO
4 international
L’Amériquesemobilise
difficultécontrelamarée
Barack Obama est arrivé hier en Louisiane pour montrer la
de son Administration,mais les efforts pour repousser le pétrole sont
lysé les bateaux pétroliers et les garde- ment à ce qui s’est passé pour le tanker
LAUREMANDEVILLE
côtes qui tentaient de contenir la nappe Valdez », a-t-il dit, évaluantà9la diffi-
ENVOYÉESPÉCIALEÀVENICE
de brut, désormais longue de 200 kilo- culté de l’opération sur une échelle de 1 à
CATASTROPHE Hanté par le souvenir de mètres. Et l’efficacité des barrages flot- 10. Au rythme où le pétrole se répand ac-
l’ouragan Katrina, qui en ravageant tants disposés le long des côtes paraît tuellement, soit 800 000 litres par jour
La Nouvelle-Orléans avait dévasté le compromise, en raison d’une mer dé- selon les estimations, il faudra moins de
mandat d’un George W. Bush resté in- chaînée. La marée noire aurait commen- huit semaines pour que la quantité de
croyablement passif, Barack Obama est cé d’atteindre les côtes de Louisiane, pétrole répandue dépasse les quelque
arrivé hier en Louisiane. Le président menaçant également l’Alabama, le Mis- 42 millions de litres déversés par l’Exxon
américain entend démontrer la détermi- sissippi et la Floride. Les avions chargés Valdez en Alaska en 1989. Et si la tête de
nation de son Administration à mettre de répandre des produits chimiques dis- puits venait à lâcher, la fuite pourrait li-
en œuvre tous les moyens nécessaires persants ont également été cloués au sol. bérer 20 fois plus d’hydrocarbures, por-
pour endiguer la catastrophe écologique «MèreNaturen’estpasvraimentamica-
qui menace les États du sud des États- le», a déclaré la ministre chargée de la «NousdevonsdévelopperUnis depuis l’explosion d’une plate-for- Sécurité intérieure, Janet Napolitano.
me pétrolière dans le golfe du Mexique le «Les conditions météorologiques empê- d’autres énergies,mais…
20 avril. Une catastrophe «peut-être chentd’incendier (le pétrole)surplace,de des milliersde puitsoff
sansprécédent», a déclaré peu après son le récupérer et de mener d’autres opéra-
shore fonctionnent bien »arrivée Barack Obama. Il devait répon- tions», a-t-elle affirmé hier.
dre à l’inquiétude des populations de
BP débordél’embouchure du Mississippi, confron- tant à 16 millions de litres par jour le flot
tées à la menace d’une marée noire im- L’amiral des gardes-côtes Thad Allen, de pétrole libéré. Les experts évaluent en
minente. nommé samedi par Barack Obama pour revanche à trois mois le temps nécessaire
Il est vrai que les efforts déployés par coordonner les opérations, a reconnu à l’installation du couvercle qui pourrait
la compagnie pétrolière BP en liaison que le gros de la marée noire toucherait arrêter le flot de brut(lirearticleci-des-
avec les gardes-côtes américains pour immanquablement les côtes…. Si les ma- sous)…Une perspective plus qu’inquié-
colmater les brèches apparues dans le rais côtiers de Louisiane essuient le gros tante.
puits offshore de DeepWater, ont jus- de la catastrophe pétrolière, le nettoyage L’Administration Obama, qui depuis
qu’ici totalement échoué. «BP est res- va s’avérer très délicat, l’opération pro- quelques jours mobilise massivement ses
ponsable,BPpaiera», a lancé Obama. La mettant d’être plus complexe encore différentes agences, de la Défense, au
valve de sécurité prévue en cas de fuite qu’en Alaska après le naufrage de ministère de la Sécurité, en passant par
n’a pu être installée, et de nouvelles brè- l’ExxonValdez. les gardes-côtes, se défend d’avoir réagi
ches sont apparues, entraînant un nou- «L’un des problèmes est que nous ne avec retard. «Depuis le premier jour,
BarackObamaafaitunpoint,hieràVeniceenLouisiane,aprèss’êtreentrenu veau flot de brut en direction des côtes. connaissonspaslaquantitédepétroleque nousavonsanticipélamenaceetmobilisé
aveclesresponsablesdesgardes-côtesquidirigentlessecours. SAULLOEB/AFP De forts vents de sud-est ont aussi para- nous allons devoir combattre contraire- lesgardes-côtes», a dit hier le secrétaire
MobileLecolmatagedelafuitepourraitprendre MISSISSIPPIÉTATS-UNIS
ALABAMA
dessemainesoudesmois Biloxi
Gulfport
il pourrait être déployé «dans six à huit
MARCMENNESSIER
jours». Mais cette solution n’a encore ja-
LES AUTORITÉS américaines et la compa- mais été utilisée et plusieurs spécialistesLes opérations
gnie pétrolière BP essaient, en vain pour le doutent de sa faisabilité.en cours Réserve naturellemoment, de stopper la fuite de pétrole qui Faisant flèche de tout bois, la compa-
de Bretons’échappe du forage de Deepwater Hori- gnie pétrolière britannique a commencé
Nouvelle-
zon, la plate-forme détruite le 20 avril par samedi à forer des puits de secours afin de
Orléans
une explosion d’origine inconnue. réduire la pression à l’intérieur du conduit
Depuis une semaine, six robots sous- existant (voir infographie ci-contre). Cela
LOUISIANEmarins, télécommandés depuis la surface, permettrait également d’injecter un en-Plate-forme
tentent de fermer le bloc obturateur (valve duit spécial pour boucher définitivementde secours
de sécurité destinée à contrôler la pres- le puits accidenté. Mais l’opération de-en construction
sion) situé sur le fond marin, à environ vrait prendre entre 30 et 90 jours… Au
1 500 mètres de profondeur. L’opération rythme actuel, la quantité de pétrole dé-
fort délicate a pour l’instant échoué.«Cela versée dans la mer pourrait atteindre
Réserve naturelle
revientàessayerdereboucherunebouteille 75000 tonnes. du Delta
de champagne!» explique Richard Met-
calf, un ingénieur de l’organisation pro- VeniceDansl’immédiat,desfessionnelle Mid-Continent Oil & Gas As-Plate-forme
sociation. Au total, trois fuites laissant naviresetdesavionsont4 robots accidentée
s’échapper jusqu’à 800 tonnes de pétrole déversé 540 mètrescubessous-marins
par jour ont été repérées au niveau dutentent Localisation de l'accidentde produitsdispersantspuits et le long du tuyau qui le relayait à lad'obturer
plate-forme Deepwater Horizon. Mais le GOLFE DU MEXIQUEla fuite débit pourrait être multiplié par 20 si toute Dans l’immédiat, des navires et des avi-
la tête de puits venait à lâcher, déclarait ons ont déversé 540 mètres cubes de pro-
hier soir le commandant des garde-côtes duits dispersants. Mercredi dernier, les
américains, l’amiral Thad Allen. secours ont également incendié une pla- LA NAPPE DE PÉTROLE
que de pétrole retenue dans des barrages PAR CONCENTRATION
Uncouvercle de 70tonnes ignifugés mais ont dû arrêter à cause de la
Vent de sud-est
Le problème est que la fuite risque de du- houle. Au total, 84 km de barrages flot- Vendredi
conjugué à un fort
rer encore plusieurs semaines, voire plu- tants ont été déployés pour protéger les Forte coefficient de marée
sieurs mois. En cas d’échec des robots, zones côtières les plus fragiles. Dimanche Moyenne
plusieurs solutions sont à l’étude. BP s’est Enfin, une partie des eaux du Mississip- à 18 h
Peu importantePuits (heure Fr.)d’ores et déjà lancé dans la fabrication pi, le plus grand fleuve du pays, a été dé-
de court- Possibled’un énorme couvercle de quelque tournée vers les marais pour tenter de re-
circuitage 70 tonnes en forme de dôme destiné à pousser la marée noire. Mais, comme par L'équivalent de 5 000 barils* de pétrole par jourboucher la sortie du puits puis à évacuer le malchance, cette dernière est poussée vers
Nappe pétrolière pétrole par un tuyau vers des navires en la côte par un puissant vent de sud-est se déversent dans le golfe du Mexique
surface. Selon le président de BP Almerica, conjugué à une marée à fort coefficient. *1 baril de pétrole équivaut à 158 litres
LES5PLUS GRANDES POLLUTIONS PÉTROLIÈRES DEL'HISTOIRE
16 MARS 1978 : 3 JUIN 1979 :
L’AMOCO CADIZ L’IXTOC 1
20MARQUES
AUTOMOBILES
Lenaufragedecepétrolieraffrétéparlacompagnie Cetteplate-formepétrolièred’explorationmexicaine
étaitsituéedanslegolfeduMexique.ÀlasuiteaméricaineAmocoTransport(filialedelaStandardNEUVES
d’unemanœuvre,lepétroleestviolemmentexpulséOil)aulargedelaBretagne,provoquaunemarée
noireconsidéréecommel’unedespires dupuits,puisprendfeu.Entredixettrentemillebarils&OCCASIONS debrutserépandrontchaquejourpendantneufmois.catastrophesécologiquesdel’histoire.Les220000
Autotal,cesontentre470000et1500000tonnestonnesdepétrolebrutiranientransportées,
auxquellesviendronts’ajouter3000tonnesdefuel, depétrolequiseserontéchappées,soitlapollution
laplusimportanted’origineaccidentelle.furentdéverséessur400kmdecôtes.
C
4 000 m 1 500 m
GAMMA/EYEDEAPRESSE
HIRESCHIP/GAMMALEFIGARO lundi3mai2010
5international
avec
noire
détermination
Despêcheurs
deLouisianegênés par le mauvais temps.
étudient
unecartecôtièreà l’Intérieur, Ken Salazar. Mais nombre
delarégiond’experts estiment que le gouvernement
afin
fédéral a laissé trop longtemps le contrô- dedéterminer
le de l’opération à BP, qui s’est avéré dé- oùposer
bordé par l’ampleur des difficultés tech- lesbarrages
niques. flottants
pourtenter
Les forages en mer en question d’endiguer
L’autre question difficile qu’aura à gérer lamaréenoire,
samedidernierle président, concerne la question stra-
danslecomtétégique de l’avenir des forages en mer.
deSaint-BernardFace à la catastrophe, Barack Obama a
Parish.ordonné un gel des projets et exigé une
RAEDLE/AFPinspection générale des plates-formes.
Les défenseurs de l’environnement esti-
ment que la catastrophe actuelle dé-
montre la nécessité de bannir le princi-
pe des forages en mer.
Mais interrogé sur le sujet hier, le se-
crétaire à l’Intérieur, Ken Salazar, a jugé
que le pays, très dépendant en énergie, ÀVenice,l’invisiblenappenoireplongelespêcheurs
avait un besoin vital de cette production
offshore, qui fournit 30 % du pétrole des«terresmouillées»deLouisianedansl’angoisseaméricain. «Nous devons développer
d’autres énergies, mais des milliers de
puits offshore fonctionnent bien », a-t-il Les marécages de l’estuaire du Mississippi, qui abritent un écosystème aussi riche
dit, laissant planer un doute sur les in-
tentions gouvernementales. Barack que fragile, sont sous la menace d’une catastrophe écologique majeure.
Obama espérait arracher aux républi-
cains leur accord sur la réduction des dons ça, nous ne perdrons pas seule- mourir et aller en enfer pour ce pays, cette proposition de BP est une aubai-
LAUREMANDEVILLEémissions de gaz carbonique en échange ment notre subsistance, mais notre mais les choses empirent. Il n’y en a ne, qui permettra de tenir en attendant
ENVOYÉSPÉCIALÀVENICEde l’autorisation de nouveaux forages en âme!», lance cet homme, qui n’a ja- plus que pour les puissants», dit-il. Il que l’horizon s’éclaircisse. «C’est une
mer. Sous la pression de « Mère natu- ÉCOSYSTÈME Soudain, dans les eaux mais rien fait d’autre que pêcher. montre sa maison emportée par Ka- drôledepériode,onestcommesuspen-
re », cette stratégie de marchandage marron et troubles du bayou, à proxi- Comme les autres habitants de Veni- trina et reconstruite. «Je n’ai pas eu dus en l’air», dit le père, pensif, sans
subit une sacrée remise en cause. mité d’énormes bouquets d’ajoncs, on ce, petit port situé à l’extrémité de la unsou», dit-il amer. arriver à penser le lendemain.
distingue une ombre noire. Mais c’est langue de terre la plus avancée de l’es- La même colère habite le vendeur de Cette absence d’anticipation géné-
un alligator, pas une flaque de pétrole! tuaire du Mississippi, le capitaine Boola crevettes en gros Tuan Nguyen, seul rale frappe Nathan Martin, jeune jour-
Malgré la présence du bateau qui ap- se sent un peu comme les soldats du dans ses locaux en compagnie de ses naliste, passionné d’environnement,Les principales
proche, il émerge lentement de l’eau, Désert des Tartares, qui attendaient coqs de collection. Il a dû renvoyer ses venu de La Nouvelle-Orléans. «LeespècesFLORIDE les yeux frôlant la surface pendant l’ennemi sans jamais le voir venir. De- 10 employés car la saison de pêche à la problèmedel’érosiondulittoralestan-menacées
quelques longues secondes avant de puis le début de la crise, il n’a pas aper- crevette «est fichue». «Pendant Ka- cien.Chaquejour,notammentenraison
s’enfoncer à nouveau. À perte de vue çu la moindre trace de pétrole, pas trina, j’ai fui avec une valise de de la pollution pétrolière, l’équi-Pensacola
Dauphin à gros nez s’étalent les marécages battus par un même la mince couche ressemblant à vêtementsetj’aitoutrecons- valent d’un terrain de foot
vent violent de l’estuaire du Mississip- de la mousse de chocolat aperçue par truit, mais maintenant disparaîtenLouisiane,mais
pi, paysage d’eau, d’ajoncs et d’arbres certains selon la télévision américaine. c’est pire. Nous risquons les autorités et l’opinion400entrelacés dans une étreinte d’une sai- Il est vrai que cette couche a dû être detoutperdresilesma- n’y ont pas prêté grande
espècesd’oiseaux,sissante beauté. Ces « terres balayée par le déchaînement des flots récages sont dévastés». attention», dit-il. Na-
desdizainesd’espècesdemouillées», qui abritent quelque 400 battus par les vents. Lui aussi se désole «des than explique «que leTortue de mer poissonsetdemammifères
espèces d’oiseaux, des dizaines d’es- erreurs» des pétroliers, gouverneur républicainmarinsviventdans
pèces de poissons, mille et un mammi- qui croyaient pouvoir Jindalabeaucoupmisésurlarégionmenacée«Regardezautourdefères marins ainsi que 67% des huîtres mettre en place un couver- parlamaréenoire l’industriepétrolière» et n’a
et 73% des crevettes consommées aux cle pour colmater les brèches pas d’autonomie devous,c’estun paradis!Si
États-Unis, représentent un écosystè- creusées par l’explosion du puits. manœuvre. Le président ObamaCachalot nous perdons ça,nousne
me d’une grande fragilité, qui pourrait Sa frustration est d’autant plus lui-même venait tout juste de donnerperdrons passeulementne pas se remettre de la marée noire grande, que Tuan, comme beaucoup son accord au développement des fo-
engendrée par l’explosion d’une pla- de locaux, ne croit pas à l’efficacité des rages en mer… quand le drame s’estnotresubsistance,
te-forme pétrolière dans le golfe du «barrages flottants» que la compa- noué dans le golfe du Mexique. «J’es-maisnotre âme!»
Mexique, si celle-ci déferle sur les cô- gnie BP, responsable du nettoyage de père au moins que cette catastrophe
Pélican brun tes de Louisiane. la nappe, tente de déployer le long des permettra une prise de conscience et
Mais l’absence d’«ennemi» visible côtes pour stopper la nappe. «Je suis qu’il y renoncera», ajoute son confrère
« Pire que Katrina » n’empêche pas l’angoisse. Tous les sorti hier et je peux vous dire que ces MichaelAbouzelof,sansycroire.
Le nettoyage de ce labyrinthe de ma- pêcheurs se disent très inquiets pour barrages sont inefficaces», confie Jo-
récages côtiers apparaît comme une leur business. Debout sur le ponton seph Callahan, des services de protec-
véritable gageure, plus délicat encore à qui mène à sa maison, installée le long tion de l’environnement de Lawson,
mettre en œuvre que l’opération de d’un canal qui n’est accessible que par venu à Venice pour aider BP à installer
Fou de Bassan Gare àl’excèssauvetage des côtes de l’Alaska, après bateau, Chichi, pêcheur originaire de les kilomètres de longues bouées
le naufrage de l’ExxonValdez. Cuba, dit en vouloir aux pétroliers et orange. «Il y a trop de vent, le pétrole denettoyage
Bien droit à la barre de son petit ba- au pouvoir, qui ne prennent pas les passe par-dessus ou dessous!», dit-il
teau de pêche de loisir, le visage et les mesures de sécurité nécessaires pour tout net. Le capitaine Boola pense la
Ton rouge mollets rougis par le soleil, le capitaine protéger l’environnement.«Lespro- même chose, riant de «l’ignorance» PASquestiond’employerlagrosse
artillerie pour dépolluer un secteurBoola, dont les ancêtres sont établis ici ducteurs de pétrole tuent nos poissons des pétroliers qui devraient selon lui
aussiécologiquementsensibleque«depuisdesgénérations» ne cache pas mais que font-ils pour compenser?», faire appel aux pêcheurs, «qui
lesmaraisdeLouisiane.«Leremè-son inquiétude grandissante. «Nous s’interroge-t-il amer. Il fustige aussi connaissent les marécages et les coins
de ne doit pas être pire que le
dépendons du vent qui est totalement le gouvernement, passif pendant lesplusmenacés».
mal»,avertitXavierKremer,ingé-
défavorable,carilsouffledusud-est», l’ouragan Katrina et qui selon lui, les
nieur au Centre de documentationPluvier Absence d’anticipationdit-il. Ces deux derniers jours, les sor- abandonnera à nouveau. «Obama? de recherche et d’expérimenta-de Wilson ties de pêche en mer que Boola devait Ouij’aiunpeuplusconfiance.Maisily Un scénario que BP tente aujourd’hui tions sur les pollutions accidentel-
organiser ont été annulées et un tiers a le système, qui ne profite qu’aux ri- de mettre en œuvre. Plusieurs centai- les des eaux (Cedre), basé à Ren-
des 50 clients qui avaient retenu son ches, assez influents pour défendre nes de pêcheurs ont été convoqués à nes. L’utilisation d’engins lourds, le
bateau pour mai et juin ont décom- leurs intérêts », dit Chichi. Planté Venice afin de mettre leurs bateaux et piétinementouencorelenettoya-
mandé. «Silanappearrive,noussom- dans ses bottes, le regard rêveur, il leur expérience au service du nettoya- ge excessif des zones souillées
mes fichus», dit-il. «Regardez autour parle de son arrivée aux États-Unis il ge, si la tragédie se concrétise. Pour le peuvent causer des dégâts irré-Sterne royale
Source : NOAA versibles venant s’ajouter à ceuxde vous, c’est un paradis! Si nous per- y a trente et un ans. «Je suis prêt à pêcheur Leroy Meaux et son fils Mike
causésparlamaréenoire.«Ilfaut
opérerpartempscalme,nepasse
précipiteretsurtoutmettreenpla-
ce une coopération efficace entre
26 JANVIER 1991 : 12 DÉCEMBRE 1999 : lestechniciensdeladépollutionqui
24 MARS 1989 : connaissentlemétieretlesscien-LA GUERRE DU GOLFE L’ÉRIKAL’EXXON VALDEZ
tifiques qui connaissent le milieu»,
poursuit ce spécialiste. Des solu-
tions techniques existent mais il
fautlesadapteraucasparcas.Cela
vadelaposedeboudinsgonflables
surlesvoiesd’accès,pouréviterle
piétinement, au pompage du pé-
trolesurlepland’eaudesmangro-
ves.Mieuxvautégalementfaucher
la partie supérieure des végétaux
souillés plutôt que de les arracher.
«Làonestsûrqueriennerepous-
sera!»poursuitM.Kremerquirap-Cepétrolieraméricains’échoueprèsdel’Alaskaet EnquittantleKoweït,l’arméeirakiennesabote Cepétrolierbattantpavillonmaltais(pavillon
decomplaisance),construiten1975etaffrété pellequelanatureestaussicapa-provoqueunemaréenoirequiauraungrand unegrandepartiedespuitsdepétroledel’émirat,
retentissementauxÉtats-Unisetentraînera parlasociétéTotal-Fina-Elf,afaitnaufrageaularge ble de se défendre. «Mieux vautunterminalpétrolieretdespétroliersaumouillage.
accepter que ce soit sale pendantdesmodificationssignificativesdelalégislation Prèsd’unmilliondetonnesd’hydrocarbures delaBretagne,lorsd’untransportde37000tonnes
defuellourdenprovenancedeDunkerque quelquesannéesplutôtquedetoutsurletransportmaritime.Surles180000tonnes sedéversentenmer,avantqueleséquipes
depétrolebrutqu’iltransporte,40000tonnes etàdestinationdeLivourne,enItalie. détruireenenfaisanttrop.»d’interventioninternationalesparviennent
M.Me.serontdéversées.Plusde7000km²denappes àendiguerleflot.C’estlaplusgrandemaréenoire Lescôtesfrançaises,duFinistèreàlaCharente-
Maritime,serontsouilléessur400km.pollueront800kmdecôtes. del’histoirehumaine.
ORTH/SIPA
EYEDEAPRESSE
SÉBASTIENSORIANO/LEFIGARO
Clundi3mai2010 LEFIGARO
6 international
NewYorkéchappeàunattentat
àlavoiturepiégée
Les talibans pakistanais ont revendiqué l’attaque terroriste
qui a visé, samedi soir, le quartier de Times Square.
C’est un vendeur de tee-shirts qui a le
ADÈLESMITH
premier alerté la police sur la présence de
NEWYORK
Samedi,fumée à l’intérieur d’un véhicule tout-
e surTimesSquare,TERRORISME Trois bonbonnes de terrain garé sur la 45 Rue, à deux pas
àNewYork,propane, des feux d’artifice, des fils d’un hôtel. Son moteur tournait toujours
lapoliceadélimitéélectriques, deux réveils et deux bidons et ses feux de détresse clignotaient. La
unpérimètreded’essence, ce sont les composants re- police a bouclé le quartier, et fait évacuer
sécuritéautourd’untrouvés dans un4×4,qui auraient pu des milliers de gens, touristes, employés
véhiculechargé
provoquer un carnage, vers 18 h 30, sa- et résidents. Un robot envoyé inspecter d’enginsexplosifs.
medi à Times Square. À cette heure-là, le véhicule a été suivi d’une équipe de MCDERMID/
la place la plus touristique de New York démineurs lourdement équipés. REUTERS
grouillait de milliers de personnes se Des dizaines de témoins étaient passés
rendant dans les nombreux théâtres, quelques minutes auparavant juste à
bars et restaurants du quartier. côté du Nissan Pathfinder. « Quand on a
ETATS-UNIS
New York a peut-être évité un « évé- vu de la fumée et entendu comme une ex-
New York BRONXnement très meurtrier », a déclaré vers plosion à l’intérieur de la voiture, on a
2 h 30 du matin le maire de la ville, Mi- couru de l’autre côté de la place et pris des
chael Bloomberg, encore en nœud pa- photos. La police nous a pris temporaire-
pillon. Il était revenu précipitamment ment notre appareil pour examiner les cli-
d’une soirée à Washington. « Nous trai- chés », a déclaré Maurice Brewster, un
tons l’affaire comme une attaque terro- témoin venu de Californie. Le maire de
MANHATTANriste potentielle, a annoncé hier la secré- New York a souligné le caractère « ama- conducteur du4×4et fait valoir qu’il ZOOMtaire du département de Sécurité teur » de l’engin, qui n’a apparemment n’était sûrement pas seul.
CENTRALintérieure, Janet Napolitano. Il y a des pas fonctionné comme prévu. Le chef de Tandis qu’à l’aube, la vie reprenait son
PARKindices en termes de vidéo, des emprein- la police, Ray Kelly, a précisé que l’in- cours sur Times Square, les engins explo-
QUEENStes digitales, des indices sur les réser- tention était de provoquer « une quantité sifs et le véhicule étaient examinés dans Nucléaire :Ahmadinejad45 Street
voirs, sur le propane (de la voiture).Ilya de flammes importantes ». une unité de déminage pour tenter de re- débarque aux Nations unies
beaucoup de preuves qui sont étudiées trouver des traces d’ADN. Une intense L’AIEAa«échoué»dansTIMES SQUARE« Cible de choix »par un tas de gens en ce moment même. » opération de recherche avait été lancée samissionpourledésarmement
Dans une vidéo diffusée sur Internet, Depuis le 11 septembre 2001, la ville de dès la veille au soir pour déterminer une nucléaire,aestiméhierMahmoud
les talibans pakistanais affirment que New York est habituée aux tentatives piste sur le ou les auteurs de l’attentat Ahmadinejadàlaveille
City Hall l’attentat a été mené en représailles à d’attentats et aux fausses alertes à la raté. La police de New York et le FBI delaconférencedesuividutraité
des attaques de drones américains au bombe. En décembre dernier, Times comptent toujours sur les centaines de denon-prolifération(TNP)àNewStatue
Pakistan et à la mort de deux dirigeants Square avait déjà été fermée deux heures de la LiberLiberté caméras installées tout autour de Times Yorkàlaquelleilvaparticiper.BROOKLYN
d’al-Qaida en Irak. Pour le porte-paro- après la découverte d’un fourgon sans Square pour obtenir des indices. Depuis Leprésidentiranienaprécisé
le de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, plaques d’immatriculation, qui s’était le 11 Septembre, les commerçants colla- quesonpaysallaitfaire
il s’agit d’un acte « extrêmement gra- avéré plein de cravates et foulards. Mais « New York a toujours été et sera tou- borent intensivement avec la police en la sespropres«propositions»
ve », mais aucune preuve ne permet au mois de septembre, un jeune immigré jours une cible de choix pour les terroris- matière. Le4×4 portait une plaque pourréformerletraité.
encore d’authentifier la revendication afghan a été arrêté avec deux complices tes », a rappelé Harold Copus, un an- d’immatriculation appartenant à un LesNationsuniesaccueillent
des talibans, affirme, de son côté, Ray- dans le cadre d’une enquête sur un pro- cien du FBI, sur CNN. Comme d’autres autre véhicule. Selon le New York Times, aujourd’hui189délégations,
mond Kelly, le chef de la police new- jet d’attentat dans le métro de New analystes, il estime que la tentative ra- son propriétaire, interrogé dans la nuit, pourl’ouverturedecerendez-
yorkaise. York. Il a depuis plaidé coupable. tée était probablement la première du n’est pas considéré comme suspect. vousquivapâtir
delacontroverseautourdu
programmenucléairedel’Iran.
Laconférenceviseàprogresser
enmatièrededésarmementetNétanyahouetAbbaspréparentlareprisedudialogue àrenforcerlasurveillance
desprogrammes
nucléairesdanslemonde.L’envoyé spécial américain George Mitchell
veut relancer le processus de paix.
EN BREF
les questions sur le tapis y compris l’ave-
MARCHENRY
nir des Jérusalem ou les futures frontiè-
JÉRUSALEM
res d’un État palestinien. Selon les mé- Corvette coulée : Séoul
PROCHE-ORIENT À moins d’un nou- dias israéliens, Benyamin Nétanyahou se promet des représailles
veau faux départ, les négociations entre serait aussi engagé auprès de Washing- Leministresud-coréen
Israël et les Palestiniens gelées depuis ton à ne pas lancer dans l’immédiat des delaDéfense,KimTae-young,
près d’un an et demi devraient repen- projets immobiliers dans la partie arabe apromishierdesreprésailles
dre cette semaine. Le décor est campé, de Jérusalem. Bref, chacun a mis du sien. aprèslenaufraged’unecorvette
les principaux acteurs sont d’accord sur Mais la confiance n’est toujours pas (46morts)pourdescauses
le scénario et le metteur en scène amé- au rendez-vous. Aussi bien Mahmoud encoremystérieuses.Ilpourrait
ricain est prêt à frapper les trois coups. Abbas que Benyamin Nétanyahou avoirétéprovoquépar
George Mitchell, l’émissaire spécial de donnent l’impression d’aller à recu- unetorpillenord-coréenne.
Barack Obama, arrive ainsi aujourd’hui lons à ces discussions. Tous deux se
Des islamistes somaliensdans la région pour mettre au point les demandent quel sera le rôle que va
dans le fief des piratesderniers détails. s’octroyer Barack Obama. Si le prési-
Durant le week-end, la Ligue arabe dent américain et son émissaire se Aumoinstrente-deux
a en effet donné sa bénédiction à Mah- contentent de jouer au facteur en L’émissairespécialdeBarackObama,GeorgeMitchell(àgauche),etBenyamin personnesontététuées,
Nétanyahou,lorsdeleurprécédenterencontreàJérusalem,le23avrildernier. REUTERSmoud Abbas, le président palestinien, transmettant les messages de part et samedienSomalie,dansdeux
pour aller de l’avant comme le deman- d’autre, tout risque de capoter rapide- explosionssurvenues
dait Hillary Clinton, la secrétaire ment tant les divergences paraissent le quotidien Haaretz, que George Mit- principes de « deux États pour deux àMogadiscio,tandisque
d’État américaine. insurmontables. Pour éviter ce dan- chell pourrait présenter des proposi- peuples » et d’un retrait israélien de desmilitantsislamistessesont
ger, Barack Obama a fait savoir, selon tions de compromis basées sur les Cisjordanie et à Jérusalem-Est. emparés,hier,duprincipal
Scepticisme général Un canevas que Benyamin Néta- repairedepiratesdupays,
Si tout se passe comme prévu, George nyahou ne peut que refuser. Le pre- leportd’Arardhere.
Mitchell va jouer les messieurs bons of- Remous autour d’un « appel à la raison » mier ministre souhaite toutefois désa-
Nouveau massacrefices en faisant la navette entre les deux morcer la crise avec le grand allié
de la LRA en RDCparties pour rapprocher les points de américain. Il a d’ailleurs demandé etALAIN FINKIELKRAUT, Bernard-Henri Bruxelles,lessignatairessedéclarentso-
vue. Soumis à des pressions constantes obtenu jeudi dernier du comité cen- LesrebellesougandaisdelaLRALévy et Daniel Cohn-Bendit ainsi que lidairesdel’Étatd’Israël,maiscritiquentle
des États-Unis, les deux côtés ont déjà tral du Likoud, son parti, un vote (Arméederésistance3000 signataires d’une pétition présen- gouvernementdeBenyaminNétanyahou
fait des concessions. Mahmoud Abbas a massif de soutien contre les plus ex- duSeigneur)ontattaquétéecommeun«appelàlaraison»pour en qualifiant de «faute morale» «l’oc-
renoncé à exiger une proclamation offi- trémistes de cette formation hostiles à unvillagereculédunord-estla paix au Moyen-Orient ont déclenché cupation et la poursuite ininterrompue
hierdesérieuxremousenIsraël.Àdroite, des implantations en Cisjordanie et danscielle de Benyamin Nétanyahou sur un la moindre concession. Un succès qui delaRépubliquedémocratique
certains ont accusé ces intellectuels les quartiers arabes de Jérusalem-Est».gel total et permanent de la construc- devrait lui permettre de faire des duCongo,tuantjusqu’à100
connus pour leur soutien à Israël d’aider Uneattitudequiavaluauxtroisprotago-tion de logements pour les Israéliens « gestes » envers les Palestiniens. habitants,ontindiqué
«indirectement le terrorisme», tandis nistesfrançaislesplusenvuedel’opéra-dans les colonies de Cisjordanie et dans Rien ne dit que ces petits pas suffiront. desresponsables
qu’àgaucheleurinitiativeaétéapplaudie. tiondevoirleurphotoenuneduquotidienla partie arabe de Jérusalem. Mahmoud Abbas s’est donné quatre desNationsunies.
Dans ce texte présenté aujourd’hui à Haaretz. M.H.Le premier ministre israélien a pour sa mois pour donner une chance à ces
part accepté de parler de mettre toutes négociations.
Avec Tintin, le tour du monde des grandes civilisations
De l’Egypte ancienne aux civilisations
précolombiennes, de la Chine 160
des mandarins aux techniques pages
cinématographiques, ce livre révèle
€la richesse et la précision des sources 24 90
d’inspiration d’Hergé.
En vente en librairie et sur www.lefigaro.fr/selection
Un livre collector
CLEFIGARO lundi3mai2010
7europe
Cameronconforteson
avancedanslessondages
Le leader conservateur est à nouveau en position de net favori
alors que la campagne des législatives s’achève jeudi.
GRANDE-BRETAGNE À quelques jours renforcer la motivation de Cameron et à l’égard d’une retraitée la semaine der-
du scrutin, le leader conservateur Da- de ses troupes conservatrices, convain- nière. Il est en effet apparu hypocrite en
vid Cameron semble avoir réussi à re- cue qu’une majorité absolue est à leur traitant de«sectaire» une femme de 66
trouver une dynamique positive qui le portée. «On ne considère rien comme ans avec qui il venait d’avoir une discus-
place désormais en position de favori. acquis et j’ai devant moi quatre jours sion apparemment amicale.
Après avoir été particulièrement très, très intenses, pour essayer de
Brown lâchéinquiétés par l’irruption de remporter cette élection de fa-
Nick Clegg dans la campagne çon décisive», a assuré Da- par « The Guardian »
à la suite du premier débat vid Cameron hier matin Il a connu deux autres coups durs, en
télévisé il y a deux semai- lors d’une interview à la découvrant ce week-end que deux35%
nes, les conservateurs se BBC. Il a expliqué à cette journaux, The Guardian et The Obser-C’estlepourcentage
retrouvent de nouveau occasion quelles seraient ver, traditionnellement proches du La-d’intentionsdevote
avec une avance plus ses priorités s’il s’instal- bour, avaient officiellement annoncéattribuéaux
confortable dans les sonda- lait au 10 Downing Street leur soutien pour Nick Clegg, approu-conservateursdans
ges. L’enquête Yougov pu- uneenquête la semaine prochaine. Il vant son engagement en faveur d’une «J’aidevantmoiquatrejourstrès,trèsintenses»,adéclaréDavidCameron,
publiéehier trèsoffensif,surleplateaudelaBBC,hier. OVERS/BBC/REUTERSbliée hier par le Sunday Times établirait un cabinet de guerre réforme du système électoral.
donnait 35 % d’intentions de vote pour s’occuper du conflit en De nombreux autres journaux de
aux conservateurs, loin devant les Lib- Afghanistan et s’attaquerait«auxchoix droite, duTimes en passant par leSun- danger pour la reprise économique»et te élection. Nick Clegg, dont le parti a
Dems de Nick Clegg (28 %) et les tra- difficiles et douloureux» sur les dépen- day Telegraph et le Sunday Times, ont «pour la survie des services publics»- légèrement reculé dans les sondages,
vaillistes de Brown (27 %). ses publiques, choix nécessaires pour aussi profité de ce dernier week-end et Nick Clegg, qu’il a comparé hier à un faisait campagne ce week-end dans le
Même avec cet écart, David Cameron réduire rapidement le déficit. avant le scrutin le 6 mai pour officialiser «présentateur de jeux télévisés ». Dans nord de l’Angleterre, une région tradi-
n’aurait que 283 députés sur les 650 cir- Par contraste, Gordon Brown a connu leur préférence pour les conservateurs. une interview donnée au journal domi- tionnellement très travailliste, en pro-
conscriptions disputées, et il lui man- un week-end assez difficile, après son Gordon Brown mène depuis quelques nical The Observer, il a avoué qu’après mettant d’être «le parti du vrai chan-
querait 43 sièges pour obtenir la majo- débat télévisé peu convaincant sur l’éco- jours une campagne très négative, atta- treize années au pouvoir, le Labour gement».
C.V.(ÀLONDRES)rité absolue. Mais cela ne fait que nomie jeudi soir, et sa gaffe malheureuse quant tour à tour David Cameron - «un était «enpositiond’outsider » dans cet-
SurlesmarchésauxbestiauxduSomerset,lesLibDemsn’ontpaslapartiefacile
démocrates désormais membre de la
CYRILLEVANLERBERGHE
Chambre des lords, est venu prêter
ENVOYÉSPÉCIALÀFROME(SOMERSET)
main-forte à David Heath. Avec sa soli-
SOUS LE TOIT en tôle ondulée du grand de carrure d’ancien commando des
marché aux bestiaux de Standerwick, forces spéciales au sein des Royal Mari-
dans le Somerset, le meuglement des nes, Paddy Ashdown est aussi affable et
vaches, parquées derrière des barrières séducteur que David Heath est réservé.
en fer, est assourdissant. David Heath, Installés dans la cafétéria du marché, à
le député libéral-démocrate du coin, l’abri des mugissements, les deux hom-
doit tendre l’oreille pour écouter les ré- mes écoutent avec attention les éle-
criminations des éleveurs. veurs qui détaillent leurs soucis, des
Avec sa barbe hirsute, son teint buri- prix du lait et de la viande cassés par les
né, ses solides chaussures de cuir et sa grandes chaînes de supermarchés jus-
veste de chasse cirée bien usée, David qu’aux trop nombreuses tracasseries
Heath ne détonne pas au milieu des administratives de Bruxelles.
agriculteurs. Bien qu’il ait fait ses étu-
Blaireaux et chasse à courredes de médecine à Oxford, il est né au
milieu de ces belles collines vertes du L’un d’eux, Graham Napper, s’inquiète
sud-ouest de l’Angleterre et est consi- de la tuberculose bovine qui menace les
déré comme«unvraigarsducoin». troupeaux.«Ilfautvraimentfairequel-
Il n’est que 9 heures du matin, mais que chose pour éradiquer les blaireaux
son visage est déjà marqué par de larges qui propagent la maladie», s’emporte-
cernes. La campagne électorale ne lui a t-il. «Contrairement au gouvernement, Mer
pas laissé une minute de répit. Sa réé- noussommesd’avisqu’ilfautfairequel- du Nord
lection est loin d’être acquise. Sa cir- que chose pour contrôler les populations
conscription de Somerton & Frome est deblaireaux», assure David Heath. DavidHeath(aucentre),députéLibDemsortant,surlemarchéauxbestiauxdeFrome,mercredi,
e soutenuparlepopulairePaddyAshdown(àdroite),ancienleaderduparti. WAKEFIELD/SWNSen 11 position sur la liste des 116 sièges Il refuse en revanche de prendre
que les conservateurs doivent faire clairement position sur l’autre sujet ROYAUME-
basculer à droite pour espérer avoir la sensible qui divise profondément son pêcher la fermeture des pubs, des bu- et était rédacteur en chef au Times, UNI
P. DEmajorité absolue au Parlement. Lors de électorat : l’interdiction de la chasse à reaux de poste et autres commerces de commente David Oakensen, candidat
GALLES Londresson élection en 2005, Heath n’avait courre, imposée par le Labour en 2005. proximité». travailliste pour la circonscription. Elle
gardé son siège qu’avec une très courte «Cen’estpasunsujetimportant, assure Son adversaire conservatrice, Annu- faitpartiedecettearistocratiequiconsi-
avance de 812 voix. David Heath. Il ne fait même pas partie nziata Rees-Mogg, s’est, elle, claire- dèrequelepouvoirluirevientdedroit.Et
Avec une population rurale très atta- des priorités pour ceux qui s’opposent ment prononcée en faveur de l’autori- ellenevoitpaspourquoilachasseaure-
chée aux valeurs conservatrices et vu aux cruautés faites aux animaux. Nous sation de cette forme de chasse au nard, pratiquée depuis des générations Somerset
les progrès de la droite au niveau natio- avons des problèmes bien plus pressants renard.«Annunziatavientd’unegran- pardesgenscommeelle,devraitêtrein- Manche
nal, sur le papier la victoire des tories pourlacampagneanglaise,commeem- de famille anglaise, son père est un lord terdite.»
devrait être facile. «Ça va être encore
une fois très serré, car David a toujours
ététrèsappréciéparsesélecteurs, assu-
re Claire Hudson, sa responsable de er
campagne et conseillère municipale de ÀIstanbul,lesTurcsontcélébréun1 Maihistorique
la petite ville de Frome.Ilatoujoursdé-
erfendu les intérêts de la campagne au Depuis le 1 Mai 1977, date à laquelle 34 personnes avaient été tuées dans une attaque
Parlement.» Et surtout, ilyaeu l’effet
terroriste, la place de Taksim, sur la rive européenne, était interdite aux manifestants.
Somerton&Fromeest «Tant que la justice n’aura pas été L’histoire récente de la Turquie est
LAUREMARCHANDeen11 positionsurlaliste rendue pour 1977, la démocratie sera parsemée de nombreux meurtres im-
ISTANBUL
impossible», proclame une banderole. punis et d’événements, comme celuides116siègesquelesTories
TURQUIE Cette année, à Istanbul, un Derrière, Mesut Citak, âgé de 5 ans en de Taksim, qui conservent une part
doiventfairebasculerpour air de victoire flottait au-dessus du 1977, défile à la mémoire de son père. d’ombre. De plus en plus de voix s’élè-
erespéreravoirlamajorité cortège du 1 Mai. Plus de 200 000 Le rapport d’autopsie de l’époque avait vent pour exiger l’ouverture des ar-
personnes se sont rassemblées sur la conclu à un décès par piétinement. Se- chives. Le gouvernement a annoncé laabsolueauParlement
place de Taksim, sur la rive européen- lon des parents qui avaient récupéré la semaine dernière la création d’une
ne. Après plus de trois décennies d’in- dépouille à la morgue, la poitrine du commission d’enquête parlementaire
Nick Clegg, après sa prestation lors du terdiction, c’est la première fois que jeune enseignant était perforée d’une pour faire la lumière sur les massacres
premier débat télévisé.«L’impactaété les manifestants étaient autorisés à y balle. «Hélas, je n’ai pas beaucoup qui ont eu lieu dans les villes de Co-
immédiat, explique David Heath. Le célébrer la Fête du travail. «Le tabou d’espoirquelesassassinssoientarrêtés rum, Maras et Sivas et sur la place d’Is-
lendemain,nousavonsreçudesvisiteset est brisé», titrait le quotidien Star. unjour,c’estl’Étatlui-mêmequiater- tanbul entre 1977 et 1993. Cengiz Can-
descoupsdefildepersonnesquideman- Cette place, cœur névralgique de la rorisé son peuple pour préparer le ter- dar, éditorialiste du journal Radikal,
daient des panneaux jaunes LibDems à métropole, est chargée d’un lourd rainaucoupd’État», assène-t-il. estime que «la mue» démocratique
eraccrocherdevantleurmaison.» symbole : le 1 Mai 1977, des coups de de la Turquie ne pourra se faire qu’en
Faire la lumièreEn plus de l’aide inattendue de Nick feu avaient été tirés depuis les toits des se «confrontant aux conséquences du
sur les massacresClegg, d’autres LibDems se mobilisent immeubles alentours, 34 personnes coupd’État». L’interdiction de défiler
pour tenter de conserver le siège de So- avaient été tuées par balle ou écrasées À ses côtés, Aysegül Açikalin, qui a sur la place de Taksim et la suppression
ermerton & Frome. Andrew, un habitant dans le mouvement de panique. Ce sa- perdu sa sœur qui était étudiante, des fêtes du 1 Mai par les militaires en
du Lincolnshire, un bastion travailliste medi, le défilé ne portait pas que des estime qu’«après tout ce temps, ne faisaient partie.
imprenable dans l’est du pays, a voyagé revendications sociales. Entre les pan- pas connaître la vérité est une honte La Constitution en vigueur, dictée
plus de 200 km pour aider les militants cartes des syndicats, la foule brandis- car les autorités savent». De forts par la junte, interdit que les généraux
de Frome à distribuer des prospectus, sait également des portraits couleur soupçons pèsent sur la milice d’ex- responsables du putsch de 1980 soient
car il considère qu’il «peut être plus sépia des victimes de cette période trême droite des Loups gris, alliée jugés. La semaine dernière, les députés
utileici». sanglante qui a précédé le coup d’État alors aux services de renseigne- ont voté un amendement qui suppri-
Plusde200000personnessesontC’est en voisin de la proche ville de du 12 septembre 1980. Trente ans plus ments, mais son implication et les merait cet article. La prescription rend
rassembléessurlaplacedeTaksim,Yeovil que le très populaire Paddy tard, les Turcs demandent des comp- commanditaires n’ont jamais été un procès peu probable mais la mesure
samedi. IBRAHIMUSTA/APAshdown, ancien leader des libéraux- tes et attaquent le legs des militaires. établis formellement. est hautement significative.
Alundi3mai2010 LEFIGARO
8 franceSOCIÉTÉ
Soupçons
detravailclandestin
chezRyanair
Le préjudice, dû à une fraude présumée aux charges
sociales, est estimé à 4,5 millions d’euros.
social » destiné à limiter ses charges pa-
CYRILLELOUIS Quelquetronales. Quelque 120 salariés dont une
120salariésJUSTICE Après la compagnie easyJet, trentaine de pilotes seraient ainsi em-
seraient
condamnée à verser 1,4 million d’euros ployés sous contrats irlandais - alors que
employés
de dommages et intérêts (lire ci-dessous), leurs activités régulières se déroulent
souscontrats
voici que Ryanair est à son tour prise dans l’Hexagone. « Pratiquée à cette irlandaisalors
dans la tourmente. À l’encontre de cette échelle, cette manœuvre illicite constitue queleurs
low-cost irlandaise, le procureur de la une source d’économie considérable qui activités
République d’Aix-en-Provence vient en fausse gravement la concurrence entre ac- régulières
effet d’ouvrir une information judiciaire teurs du transport aériens », estime une sedéroulent
pour « travail dissimulé », « prêt illicite source proche de l’enquête. enFrance.
J.-C.MARMARA/de main-d’œuvre », « emploi illicite de
Guerrecommercialesansmerci LEFIGAROpersonnel navigant » et « entrave au
fonctionnement du comité d’entre- Le 16 mars dernier, c’est en toute discré-
prise ». Selon les premiers éléments de tion que les enquêteurs de l’OCLTI ont Manifestement désireux de soutenir institutions représentatives, les syndicats
ZOOMl’enquête, le préjudice infligé aux diffé- perquisitionné les locaux de Ryanair sur l’action du ministère public, l’Union des et plus généralement pour la France. »
rents organismes sociaux pourrait at- l’emprise de l’aéroport de Marseille, où navigants de l’aviation civile (Unac) et le Concomitantes, ces plaintes intervien-
teindre 4,5 millions d’euros. de nombreux documents ont été saisis. Syndicat national des pilotes de ligne nent sur fond de guerre commerciale Burqa:XavierBertrand
Épaulés par des inspecteurs du travail, Plusieurs employés de la société ont été (SNPL) ont porté plainte contre la com- sans merci entre Ryanair et Air France. hostileàunepériode
les gendarmes spécialisés de l’Office cen- auditionnés. Un juge d’instruction ayant pagnie fin janvier 2010. « Ryanair ne En mars dernier, la compagnie tricolore a
depédagogietral de lutte contre le travail illégal (OCL- été désigné, une commission rogatoire s’acquitte pas de ses obligations en matiè- déposé une plainte devant la Commission
TI) s’intéressent depuis de longs mois aux internationale devrait par ailleurs être re de législation sociale puisqu’elle n’a dé- européenne afin de contester diverses Lesecrétairegénéraldel’UMP,
activités de Ryanair sur le sol français et prochainement délivrée afin de permet- claré son personnel navigant ni à la caisse aides régionales perçues par la low-cost XavierBertrand,souhaitevoirla
soupçonnent cette compagnie d’avoir tre l’audition des principaux responsa- de retraite du personnel navigant, ni irlandaise. De source judiciaire, on réfute loicontreleportduvoileintégral
mis en place un système de « dumping bles de la compagnie sur le sol irlandais. auprès des différents régimes de protec- cependant toute instrumentalisation de entrerenvigueurdèssonvote
Contacté par Le Figaro, le service de tion sociale », déplore l’Unac. Visant ex- la procédure en cours. « Notre travail se etnonsixmoisplustard,comme
communication de la compagnie à Du- plicitement le patron de la compagnie, le borne à déterminer si les pratiques de cette envisagéparlegouvernement
blin a indiqué « ne pas être informé de SNPL fulmine pour sa part : « Michael compagnie respectent, ou non, le Code du pourménagerunepériode
EasyJetdéjà cette procédure » et n’a donc pas souhaité O’Leary démontre une nouvelle fois tout le travail », résume prudemment une sour- depédagogie.«LesFrançais
réagir. respect qu’il a pour le dialogue social, les ce militaire. sedisent:“çafaitdesmoiscondamné
qu’onnousenparle,maintenant
c’estletempsdeladécision
POURAVOIRomisdedéclarerquel- etdel’application”»a-t-ildéclaréquestionsà... PatrickKnittelque 170 salariés employés sur son surRadioJhier.Desoncôté,
escaled’Orlyentre2003et2006,la 3 LIEUTENANT-COLONEL,CHEFDEL’OFFICECENTRALDELUTTECONTRELETRAVAILILLÉGAL leministredesAffairescompagnie à bas prix easyJet a été
étrangères,BernardKouchner,
jugéecoupable,le8avrildernier,de
Ledélitde«travaildissimulé», travailillégalgénèreunpréjudiceannuel 3 policiers et 3 fonctionnaires de l’Ins- s’estralliéàl’interdictiontotale
«travail dissimulé», «entraves
dontRyanairestaujourd’hui de 60 milliards d’euros - soit 4,5% du pection du travail. Chaque année, nous mêmesilaloicontrelaburqasera,
aux organes de représentation du
soupçonné,est-ilunphénomène PIB. Ces atteintes se manifestent prin- sommes saisis d’une trentaine de dos- selonlui,critiquéeàl’étranger.personnel» et «défaut d’immatri-
répandu? cipalement sous la forme de fraude fis- siers importants qui, en 2009, nous ont Enfin,parmilessyndicats,culation».
Globalement, la dissimulation d’acti- cale, de fraude aux organismes sociaux permisdemettreenévidenceunpréju- FrançoisChérèquedelaCFDTL’entreprise, qui employait ses sa-
vité de salariés ou d’heures tra-lariés sous contrats britanniques, a maisaussid’atteinteàl’équilibreécono- dice total de 11 millions soutientleprojetdeloi,tandisque
notamment été condamnée par le vailléesauseind’entreprisesplusou mique du pays, dans la mesure où le d’euros. Enfin, la BernardThibaultdela
tribunal correctionnel de Créteil à moinsimportantesreprésenteentre travail dissimulé fausse la concurrence gendarmerie peut CGTestimeque«cen’est
verser 1,4 million d’euros de dom- 70 et 80% des 14000 infractions et désavantage les entreprises «hon- compter sur un vi- pasuneprioritésociale».
mages et intérêts à Pôle emploi, recensées chaque année en matière nêtes». vier de 850 enquê-
ainsi que plusieurs dizaines de mil- de travail illégal. Contrairement à teursspécialiséssur
liers d’euros aux différents syndi- l’image d’Épinal, cette pratique est Dequelsmoyensdisposez-vous l’ensemble du terri-
cats qui s’étaient constitués partie EN BREF
donc beaucoup plus répandue que pourendiguercettedélinquance? toire.
civile. Évoquant sa «bonne foi», PROPOSl’emploi d’étrangers sans titre dans Parce qu’il s’agit d’un domaine éminem-easyJetaaussitôtprécisé:«Onn’a
RECUEILLISdespetitsateliersclandestins. ment technique, qui nous impose de Tremblay:nouveauxjamais eu l’intention de contrevenir
PARC.L.maîtriser le Code du travail sur le bout caillassagesd’unbusaux lois et règlements français.»
Peut-onenmesurerlecoût? desdoigts,l’OCLTIestdotédepuis2005 UnecompagniedeCRSaétéLa compagnie s’est réservée la
Tous types de fraude confondus, lepossibilité d’interjeter appel de ce de 22 militaires spécialisés, ainsi que de déployéeàTremblay-en-
jugement. France(Seine-Saint-Denis)
aprèsdenouveauxcaillassages
d’unbussamedi
pardespersonnescagoulées.
Leschauffeursontcessé
partiellementletravaildepuis.ProcèsPasqua:lesleçonsduverdict
L’agresseurd’unjuif
misenexamenLe jugement clément de la Cour de justice de la République est une aubaine pour le sénateur.
L’hommesoupçonnéd’avoir
Par ailleurs, ses avocats peuvent former agresséàcoupsdecouteauLERÔLEDELACOURDE
MATHIEUDELAHOUSSE un pourvoi en cassation sur l’arrêt de la etdebarredeferunhommejuifJUSTICEDELARÉPUBLIQUE
JUSTICE Après la décision issue du vote CJR, examiné dans les trois mois par portantlakippavendredi
à bulletins secrets des douze parlemen- l’assemblée pléniaire de la Cour de cas- Charles Pasqua était le sixième ministre àStrasbourg(Haut-Rhin)
taires et des trois magistrats profes- sation. Si la décision était cassée, les à être jugé par cette juridiction d’excep- aétémisenexamenhierpour
sionnels qui la composent, la Cour de trois dossiers reviendraient devant la tion, créee en 1993. Sa décision contras- «tentatived’homicidevolontaire
justice de la République (CJR) doit ren- CJR autrement composée. te singulièrement avec celles des tribu- aggravée».CetAlgérien
dre public aujourd’hui son arrêt motivé naux de droit commun qui avaient, dans de38ans,déjàconnu
sur la condamnation de Charles Pasqua UNEFFETDOMINO les trois dossiers condamné lourdement desservicesdepolicepour
à un an de prison avec sursis. La cour a les protagonistes. La CJR disposait gros- desviolences,souffriraitSURLESAUTRESDOSSIERS
reconnu le sénateur coupable de com- so modo des mêmes dossiers écrits que detroublespsychiatriques.
plicité d’abus de biens sociaux et de re- Les deux relaxes prononcées par les ju- les juridictions « ordinaires » mais les
Fuitedenaphtacel dans le dossier de la Sofremi. Elle l’a ges-parlementaires dans des dossiers audiences ont produit un renversement
prèsdeManosqueen revanche relaxé du délit de corrup- qui avaient donné lieu à des condamna- dans la perception du rôle de Charles
tion passive dans l’affaire du casino tions lourdes devant les juridictions de Pasqua, d’où la peine prononcée. Deux Unefuitedenaphta,
d’Annemasse et du délit de complicité droit commun offrent à la défense de écueils existaient. D’abord, l’ancien mi- unhydrocarburetrèsvolatil
d’abus de biens sociaux dans le dossier Charles Pasqua l’occasion - encore nistre avait interpellé les parlementaires etpotentiellementexplosif,
du déménagement du siège de Gec- inespérée il y a deux semaines - de re- pour leur demander d’« assumer leurs estsurvenuesamedisoir,
Alsthom. Les faits remontaient à la pé- voir intégralement l’édifice des « dos- responsabilités » et de ne pas craindre sansfairedevictime,ausein
riode où Charles Pasqua était ministre siers Pasqua » passés entre les mains d’être accusés d’avoir ménagé l’un des deGéosel,unsitedestockage
ede l’Intérieur, entre 1993 et 1995. La des juges depuis 2000. M Léon-Lef leurs. Par ailleurs, les parlementaires de souterraind’hydrocarbures
Cour de justice n’a pas suivi les réquisi- Forster envisage de demander une ré- la CJR, qui ne sont pas des spécialistes classéSeveso,prèsdeManosque
tions de l’avocat général, qui avait ré- vision de la condamnation de Charles des affaires financières complexes, (Alpes-de-Haute-
clamé quatre ans de prison dont deux Pasqua prononcée dans le « volet non n’ont eu qu’une journée pour examiner Provence).Hier,lerisque
ferme, 200 000 euros d’amende et la CharlesPasqua,vendrediàParis,àl’issue ministériel » de l’affaire du casino le dossier du casino d’Annemasse, deux d’explosionétaitécarté.
dedeuxsemainesd’audience. T.COEX/AFPprivation des droits civiques du préve- d’Annemasse qui aurait permis un fi- jours pour l’affaire Gec-Alsthom et trois
nu. La décision de la Cour a déjà plu- nancement illégal de sa campagne élec- pour la Sofremi. Dans aucune de ces
esieurs conséquences : se confond avec les dix-huit mois de torale. M Pierre Haïk a dès vendredi procédures n’existaient de preuves ma-
prison avec sursis prononcés par la souligné « l’éclairage totalement nou- térielles. « Dans cette délinquance, la
justice « ordinaire » dans le dossier du veau des dossiers », faisant notamment dissimulation domine et l’aveu est rare »,UNAVENIRÉCLAIRCI
casino d’Annemasse. Il demeure en allusion à celui de Gec-Alsthom, où avait lancé jeudi l’avocat général, invi- L’arrêt de la Cour de justice de la revanche sous la menace de l’affaire Pierre-Philippe Pasqua, le fils de Char- tant la Cour à prendre en compte «ce
République réduit à néant les menaces de l’Angolagate, dans laquelle un an les, a écopé d’un an de prison ferme. Ce que les juges ont patiemment établi ».
qui pesaient sur le fauteuil de sénateur de prison ferme a été prononcé en dernier avait, dès son passage à la barre L’argument aurait vraisemblablement
des Hauts-de-Seine de Charles Pasqua première instance pour trafic d’in- comme témoin, entamé ce combat en séduit la chambre financière d’un tribu-
et surtout sur la liberté de l’ancien mi- fluence. Charles Pasqua a fait appel de disant « accepter sa condamnation », nal correctionnel. Il a produit l’effet in-
nistre, âgé de 83 ans. L’année de pri- ce jugement et doit être prochaine- qui était « une vérité judiciaire » mais verse devant la Cour de justice de la Ré-
son avec sursis prononcée par la CJR ment rejugé. « pas la réalité ». publique.
C
OUEST-FRANCELEFIGARO lundi3mai2010
Psycho:Alzheimer:
l’hypocondrie,legranddéfi
dusiècle dunormalàl’inquiétant
PAGE10 PAGE12
Deschercheurs«
del’Inserm(Institutnational
delasantéetdelarecherche
médicale)répondent
auxlecteurs PAGE11
ZOOM
Mesurer
sesdépensesAddictions:
caloriques
entempsréelcomment «À midi, seulement 121 calories
dépensées après trois heures au
bureau et plusieurs allers-retours
àl’imprimante», soupire une col-
lègue qui a décidé de surveiller
ses dépenses énergétiques grâce àprotéger
« Walk n’Play », conçu par des
médecins de la Mayo Clinic qui
plaident pour la lutte contre le
surpoids par l’exercice physique.
Après téléchargement (gratuit)sesenfants
sur iTunes dans son MP3 ou son
téléphone portable, il suffit d’en-
registrer ses paramètres person-
nels (poids, âge…) puis de ranger
le téléphone dans sa poche. Dé-
tectées par un capteur de mouve-
ments, les calories dépensées
s’affichent en temps réel. Le
compteur se remet
chaque jour àLe rôle des parents, un temps ignoré, zéro. Ludique,
l’outil offre une
se révèle fondamental pour prévenir et conscience ra-
vageuse de
notre séden-repérer les conduites à risque des jeunes.
tarité. S.C.
rD SANDRINECABUT dent pas des parents qu’ils soient leurs
amis. Ils veulent des limites, sachant
PRÉVENTION Il ne se passe plus une se- qu’unelimiten’estpasunebordure,mais
maine sans qu’il accueille une jeune fille une bande de territoire où l’on peut faire
de moins de 15 ans en coma éthylique. Le descompromis», insiste-t-il.
psychiatre Xavier Pommereau, direc- Reste le point le plus délicat, comment
teur du centre Abadie, spécialisé dans la réagir face à un ado qui rentre alcoolisé
prise en charge des adolescents (Bor- d’une soirée ou commence à fumer du
deaux), s’inquiète aussi de recevoir de cannabis ? Là aussi, les spécialistes plai-
plus en plus de parents«effondrés» face dent pour le bon sens. «Quand son en-
aux comportements à risque, souvent fant revient ivre, le mieux est de parler le
spectaculaires, de leurs enfants : binge lendemain, en disant son inquiétude.
drinking (bitures express), consomma- Même si cela est difficile, il faut essayer
tion de cannabis, scarifications… «Ces d’être plutôt aimable que dans l’accusa-
vingt dernières années, on a mis en place tion, tout en restant ferme», explique la
beaucoupdepolitiquesdepréventiondes- sociologue Geneviève Praplan, qui pré-
tinéesauxjeunescommes’ilsétaientéle- sentera l’expérience de l’Institut suisse
vés par leurs pairs, mais jusqu’ici les de prévention de l’alcoolisme et autres
adultes et en particulier les parents toxicomanies (Ispa) au colloque de la
avaient été laissés de côté», déplore Mildt. Depuis dix ans, cet organisme hel-
Étienne Apaire, président de la mission vète a inclus pleinement les parents, no-
interministérielle de lutte contre la dro- tamment en éditant des documents (2).
gue et la toxicomanie (Mildt) (1), qui or-
Signauxd’alarmeganise cette semaine des assises « Pa-
rentalité et prévention » à Paris. «Unadoquivabienpeutfairedesécarts
Beaucoup de professionnels en sont de conduite. C’est pour les 15% qui se
pourtant convaincus : les parents sont mettent dans des états terribles qu’il faut
les premiers acteurs pour protéger les s’inquiéter», précise Xavier Pommereau
enfants dans ce domaine. La prévention en insistant sur leurs comportements
devrait même commencer assez tôt, volontiers exhibitionnistes : boulimie
dès la petite enfance, bien avant que les avec des vomissements qu’on ne cher-
jeunes soient directement concernés, che pas à cacher, scarifications dans des
restime le P Philippe Jeammet, pédop- lieux publics… «Ils laissent des indices
sychiatre et président du conseil scien- pour être repérés. On pourrait dire qu’ils
tifique du colloque de la Mildt. «C’est nouscherchentquandilsnenoustrouvent
un état d’esprit où l’on prend l’habitude pas», traduit le psychiatre (3).
de parler des choses de la vie, pour ins- «Unjeunequivamal,çasesent,çase
taurer un climat de confiance qui donne voit, confirme Philippe Jeammet. Dans
aux enfants un rôle actif, explique-t-il. sa Lettre aux parents d’aujourd’hui, qui
Le principe est de donner des repères et vient de paraître aux Éditions Bayard, il
d’expliquer pourquoi. Par rapport aux écrit qu’un enfant en souffrance«cesse
toxicomanies, le message essentiel peut dese“nourrir”durablementdansundes
êtrequelquechosecomme:“Vousn’avez troisdomainesnécessairesàsondévelop-
pasàvousabîmerpourexister.”» pement» : le champ physique (refus de
s’alimenter…), celui des apprentissages
Êtrecohérent (désinvestissement de l’école, résultats
Dans ces discussions, faut-il distinguer en chute libre…) et le champ relationnel
les produits légaux comme l’alcool et la (repli sur soi…). Face à de tels signaux
cigarette des drogues illégales ? Mettre d’alarme, les professionnels sont unani-
des limites d’âge et de quantité aux pre- mes : il ne faut pas laisser s’installer un
miers, totalement prohiber les autres ? comportement destructeur, mais expri-
«Chacun doit faire à sa façon, l’impor- mer son inquiétude, et si besoin faire
tantestd’êtrecohérentaveclestyledela appel à un tiers.
rfamille», assure le P Jeammet. «En
tantqueparent,onsedoitd’êtrecontrele (1)Voirwww.drogues.gouv.fr,ouappeler
cannabis», estime pour sa part Xavier Droguesinfoservice:0800231313.
Pommereau. Il est plus nuancé concer- (2) «Lettres aux parents», à téléchar-
nant l’alcool. En tout cas, selon lui, les gersurwww.sfa-ispa.ch
positions parentales doivent être (3) «Ados en vrille, mères en vrac» (Al-
connues et claires. «Lesjeunesn’atten- binMichel).
K.SUNDELIN/ALTOPRESS/ANDIA DEXHEIMER/SIGNATURES
ESTIOT/BSIP
BOUCHON/LEFIGARO
A