Magazine Le Figaro du 03 septembre 2010
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 03 septembre 2010

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 03/09/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 septembre 2010
Nombre de lectures 11
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30 € vendredi3septembre2010 -LeFigaroN°20556-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
«LesMerveilles New York Timesduclassique»
Symphonies4,5,6,7 Chine-États-Unis:de Sibelius
parKarajan deuxempiresinquiets
Demain
eLe 35 volume LeFigaro
de la collection etses
Envente magazinesauprix
EXCEPTIONNEL auprixde 4,50€“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchaisde9,90€
LeFigaroéconomie
La BCE révise
à la hausse Lalettrequirelance
la croissance de
la zone euro
PAGE19
Burger King l’affairevendu
4 milliards
à un fonds PAGE21 Bettencourt
Selon ce courrier, Françoise
Bettencourt Meyers a fait espionner
sa mère en achetant les services Spectaculaire
de l’ex-comptable de la milliardaire.rebond
PAGE9LILIANEBETTENCOURTdu commerce
mondial PAGE20
Proche-Orient:
lesnégociations
entrentdansle
vifdusujet PAGE6 FRANÇOISE
BETTENCOURTMEYERS
PremièrebaissedutauxdechômageenRemaniement:lespremiers
FrancedepuisdeuxansministrablesdeSarkozy
SELON les chiffres provi- nistre de l’Économie et deLE REMANIEMENT annoncé tion, l’actuel premier ministre
par le chef de l’État pourrait n’ajamaisparuaussifort.Mais soiresdel’Insee,letauxde l’Emploi, s’est réjouie de
désormais avoir lieu en no- le chef de l’État pourrait aussi chômage a reculé de 0,2 ce recul, qu’elle attribue àLemauvaisbilan vembreetnonplusenoctobre. êtretentédejouerd’autrescar- pointaudeuxièmetrimes- la politique de l’emploi du
Plusieurspossibilitéss’offrentà tes.AvecMAM,ceseraitcellede tre 2010, à 9,3% de la po- gouvernement. Laurentdelapolice
Nicolas Sarkozy pour rempla- l’expérience; Borloo, la carte pulationactive.Ils’agitdu Wauquiez, son secrétairedeproximitéPAGE8 cer François Fillon dont, en centriste;Hortefeux,lasécuri- premier reflux du chôma- d’État à l’Emploi, prévient
premierlieu,FrançoisFillonlui- té;Lagarde,l’opinion;Guéant, ge en France depuis le dé- que les mois à venir peu-
Marathon: même. Donné partant tous les laproximité;etenfinBaroinou but de la crise, en 2008. ventencoreêtredifficiles.
trois mois depuis sa nomina- LeMaire,lajeunesse. PAGE3 ChristineLagardeetLaurentWauquiez. Christine Lagarde, la mi- PAGE18prévenir
lesrisques
cardiaquesPAGE12
HISTOIRE DUJOUR
Commentles
Bleuscherchent Dénigrerlajeunesse,
àseracheter
COLLECTION FORCE 10délicieuxbaindejouvenceuneimage PAGE2
es«jeunesdemaintenant»sontdes 60 ans. On leur a fait lire un magazineThéâtre:
paresseux, des voyous, des bons à concocté pour l’occasion. Les plus âgés
entretienavec Lrien, des illettrés, des amoraux… Si ont privilégié les articles négatifs sur la
vousavezplusde55ans,vousavezstatis- jeunesse, délaissant les informations surMichelBouquet
tiquement de fortes chances d’apprécier leur propre génération. A contrario, les
PAGES28ET29
cechapeletd’adjectifsdépréciateurs.Telle jeunes ont choisi les positi-
est,entoutcas,ladémonstrationdedeux vessurleurgrouped’âge.Lesparticipants
chercheurs allemands de l’université de ont ensuite complété un questionnaire
l’Ohio: les plus âgés qui vivent dans une destiné à mesurer le niveau d’estime de
société très axée sur la glorification du soi. Les plus jeunes n’ont rien indiqué de
«jeunisme»seprécipitentsurlesarticles notable.L’estimedesoidesplusâgés,qui
de presse négatifs concernant les plus avaient lu des horreurs sur la jeunesse, a
jeunes,cesdépréciations«boostant»leur en revanche augmenté. Aussi vieux que
amour-propre. PlatonetHésiode,lepessimismegénéra-
S.OLSON/AFP-J.REED/AP- Silvia Knobloch-Westerwick et Matthias tionnelaencoredebeauxjoursdevantlui
J.-C.MARMARA,F.BOUCHON/LEFIGARO. Hastall ont étudié le comportement de puisqu’il permet à nos aînés de se sentir
deux groupes d’Allemands: 178 avaient mieuxdansleurpeau.
PascalLamyy entre18et30anset98avaiententre55et MARIE-ESTELLEPECH
Invité
du«Talk lk
DÉBATS&OPINIONS ONS RENDEZ-VOUSOrange--
LACHRONIQUELeFigaro roo» L’ÉDITORIALdePaul-HenriduLimbert PAGE15
d’IvanRioufol LECARNETDUJOUR PAGE13PAGE20
L’Europeendormie,
APARTÉd’AnneFulda PAGE37cibledel’islamradicalPAGE15 PARIS
Directeurgénéraldel’OMC TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr 7, PLACE VENDÔME
WWW.FRED.COM
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 903 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@t@a@d@k;
ÀGAUCHE:H.OSSINGER/EPA.ÀDROITE:M.LABELLE/SIGNATURES.
Cvendredi3septembre2010 LEFIGARO
DesBleuscouleur2 recto VERSO espoirPAGE11>
LaurentBlanc
etlesBleus
àClairefontaine,
lundidernier.
Signed’unnouvel
étatd’esprit,
lesjoueurs
parcourent
désormais,
entoute
décontraction,
les300mètres
quiséparentleur
lieudevie
desterrains
d’entraînement.
GUIBBAUD/
CAMELEON/
ABACAPRESS.COM
Football:lesBleussoumis
«le public attend des signes concrets de renouveau.
Celapassepardesvictoires,maissurtoutparunretour
aux valeurs fondamentales du sport.» Certains clubs
de L1 - Lyon, Marseille, Brest - ont ainsi proscrit ààunecured’humilité
leurs joueurs le port du casque audio en public. Et ce
pour en finir avec les comportements hautains.
l’heure du grand nettoyage, la les- «Eh,lesmecsdeLigue1!Ah,ah,ah!» les autres in- De même, la FFF entend rompre avec le règne duL’attitude honteusesiveuse devrait encore tourner ternationaux faisant le trajet à pied. Un humour pota- « footballeur roi ». Les Bleus ont signé cette semaine
longtemps tant la tunique tricolore che révélateur d’une propension à la suffisance qui une convention qui définit précisément leurs devoirs
de l’équipe de Francea été souillée lors de la dernière n’est pas l’apanage du Munichois. À preuve, cet aveu et leurs obligations. Le b.a.-ba : participer aux séan-
Coupe du monde de football. La ta- surréaliste de Laurent Blanc : «Les joueurs ne sont ces photos, porter les tenues officielles FFF (et éviter
che est quasi indélébile. En pleine plushabituésàcequ’onleurdisenon.Sivousleleurdî- au Mondial de se promener avec des sacoches de marque deAtornade, le quotidien anglais tes,ilsvousregardentcommesivousétiezunennemi.» luxe), parler aux journalistes après les matchs. En cas
The Times avait qualifié l’équipe de France de «pire L’ordre peut-il surgir du chaos ? C’est la mission de non-respect de ces règles, les amendes pourraientd’Afrique du Sud
équipenationaledetouslestemps». Les Bleus, oppo- que s’est assignée Fernand Duchaussoy, président par être comprises entre 10 000 et 50 000 euros. Pareille
sés ce soir à la Biélorussie au Stade de France, repar- intérim de la FFF. La reprise en main se devait d’être charte était censée avoir été signée après la pitoyablea eu des conséquences
tent donc du plus bas de l’échelle. En guise d’épita- musclée. Quitte à couper arbitrairement quelques tê- prestation à l’Euro 2008. Mais Patrice Evra a révélé
phe, Raymond Domenech avait lâché dans l’intimité tes pour l’exemple. Notamment celle des joueurs sus- n’en avoir jamais entendu parler. Et Roselyne Bache-ravageuses
du vestiaire de Bloemfontein, après la dernière défai- pendus par la commission de discipline : Anelka, lot, la ministre de la Santé et des Sports, avait appris
te du Mondial :«Jeveuxlapaix.» Ultime pirouette, Evra, Ribéry et Toulalan.«Peuimportequ’ellessoient avec stupéfaction, lors de sa venue en Afrique du Sud,auprès du public.après six ans de conflits larvés. Il revient à Laurent justesouinjustes,lessanctionsontunefonctionsymbo- que les internationaux n’étaient soumis à aucun rè-
Blanc de reconstruire sur un champ de ruines. lique, celle de restaurer l’autorité de la Fédération», glement intérieur. Le nouveau « manuel du savoir-Entraîneur etDans son discours d’investiture, le nouvel entraî- avance Gilles Dumas, directeur de Sportlabgroup, so- vivre en bleu » n’a rien de superflu. À Tignes, avant la
neur, surnommé « le Président », a d’emblée mis ses ciété spécialisée dans le marketing sportif. Coupe du monde, plusieurs joueurs avaient séché une
joueurs face à leurs responsabilités : retrouver Laurent Blanc, qui pensait solder l’affaire de la grè- encadrement ont été séance de dédicaces avec les partenaires de la Fédéra-
«l’amour du maillot». Une expression galvaudée à ve en ne convoquant aucun mondialiste pour le tion. Au retour d’Afrique du Sud, André-Pierre Gi-
l’envi. Sauf pour lui.«L’équipedeFrancen’appartient match contre la Norvège mi-août, s’est fait une rai- gnac s’était plaint, quant à lui, de ne pas voyager enchangés. Les joueurs
àpersonne.J’aiconsciencedesdroitsetdesdevoirsliés son. La fracture avec le grand public commandait une classe affaires. «Attends, on n’est pas champion du
aumaillot», a-t-il averti. Pour l’épauler dans sa mis- thérapie de choc. «On ne pouvait pas en rester là. monde», lui rappela un cadre.sont soumis à un code
sion de reconquête, Blanc s’est entouré, outre Jean- C’esttropfacile,desecacherderrièrelegroupe,c’est
Letempsdespasse-droitsestrévoluLouis Gasset, son ancien adjoint à la tête de Bordeaux, toujours la même chose quand ilyaun phénomène de de bonne conduite
d’une garde rapprochée qui a déjà fait ses preuves : bande», tranche Bixente Lizarazu. De la démission La reconquête du public, également révulsé par l’af-
Henri Émile comme intendant et Philippe Tournon forcée de Jean-Pierre Escalettes à la procédure de li- faire Zahia, passe par un devoir d’exemplarité et uneet exposésen chef de presse, deux fidèles de la conquête du implication sans faille. Stéphane Diagana, anciencenciement lancée contre Domenech, l’été fut meur-
Mondial 1998. Alain Boghossian, qui fut l’adjoint de trier. Et le retour de bâton de la déroute du Mondial a champion du monde d’athlétisme, convié par Dome-à des amendesDomenech, est le seul membre du staff sauvé des aussi touché les clubs de Ligue 1. nech au stage à Tignes, avait été étonné par le manque
eaux. Fabien Barthez, le gardien des glorieuses an- «C’est l’image du foot français qui est ternie dans d’implication des Bleus lors d’une sortie en altitude.s’ils y contreviennent.nées, intervient ponctuellement. Et puis, Zinédine sonensemble», confirme Philippe Diallo, directeur de Blanc, qui attend que la sélection prime sur tout le
Zidane est venu cette semaine transmettre aux nou- l’Union des clubs professionnels (UCPF). Selon une reste, ne transigera pas sur cet aspect. «L’équipena-
PARARNAUDCOUDRYETCYRILLEHADDOUCHEveaux Bleus sa «culture de la gagne». La prise de étude de Sportlabgroup réalisée trois semaines après tionaledoitredevenirunfilconducteuràlacarrièrede
pouvoir de « France 98 » est effective. Pour repren- les événements d’Afrique du Sud que s’est procurée toutjoueur, rappelle-t-il.Ilsdoiventenêtreconscients.
dre le cours d’une histoire mise entre parenthèses. LeFigaro, 61 % des Français déclarent avoir une très Sicen’estpaslecas,c’estgrave.Si,enfaisantunchoix
ou assez mauvaise image du football - contre 45 % declub,ilsnemettentpasenbalanceleuravenirinter-
Buffetchampêtreaveclapresse pour le cyclisme et 7 % pour le rugby. Seulement national,ilsfontunegraveerreur.» Cyril Baqué, psy-
«Un désamour du publicpour les Bleus? Je ne pense 33 % d’entre eux disent vouloir suivre les qualifica- chologue du sport, revient sur ce problème :«Après
pas.C’estl’équipedeDomenechetluienparticulierqui tions pour l’Euro 2012, 23 % la Ligue des champions et leMondial2006,lestatutdevice-championsdumonde
ont suscité ce sentiment, assène Bixente Lizarazu, 22 % la Ligue 1 cette saison ! était trop dur à assumer. Les joueurs se sont vus trop
champion du monde devenu consultant prisé (TF1, «Lesclubsvontsubirlesdommagescollatéraux,en beaux.Lanotiond’équipedeFranceestdevenuediffici-
RTL,L’Équipe).Onvaenfinparlerdechosespositives. termesdesponsoringetdemarketing.MêmesilaFFF lement identifiable. On est dans le “chacun pour sa
L’espoirplacéenLaurentestpeut-êtredémesuré.Mais avait déjà renouvelé ses partenariats avant le Mon- gueule”.Lesjoueurspensentd’abordàleurcarrièreen
l’équipedeFranceétaittombéesibasqueleschosesne dial», indique Gilles Dumas. La Fédération a néan- clubetauxcontratsqu’ilspeuventdécrocher.»
peuventqu’allermieux.» Preuve de la rupture, le cli- moins dédommagé ses sponsors pour le préjudice Pour y remédier, Laurent Blanc ne fera pas de sen-
mat d’ouverture qui règne désormais au centre d’en- d’image subi. Au cœur de la tourmente, le Crédit timent. Il préférera un titulaire au PSG à un rempla-
traînement de Clairefontaine tranche avec le cynisme agricole avait de lui-même suspendu sa campagne çant au Real Madrid. Le temps des passe-droits est
et le mépris des années noires. Mercredi, la presse a publicitaire autour des Bleus. Alors que les perspecti- révolu : ranger le matériel et ramasser les ballons font
été conviée à un buffet champêtre dans le parc. Sim- ves étaient déjà peu reluisantes en raison de la crise partie de l’entraînement. Une remise à plat faite pour
ple ravalement de façade ?«Laprioritéseratoujours économique, la baisse potentielle des audiences des restaurer le primat du collectif sur l’individu.«La
donnéeàlaqualitédutravailetàdebonnesconditions matchs de la Ligue 1 sur les quatre premières journées France continue de former de bons joueurs, costauds,
pourlesjoueurs,maiscelanenousinterditpasdenous depuis la reprise (- 10 %) inquiète à l’heure de rené- rapides,bonsdribbleurs.Maisonaperdulesensdela
ouvrirraisonnablementsurl’extérieur,sansprotections gocier les contrats télévisuels. Pour Philippe Diallo, passe,dujeuenmouvement, remarque Bixente Liza-
abusives,defairepreuvededisponibilitéetdegarderle razu. L’Espagne et l’Allemagne ont montré la voie à
sourire», assure Laurent Blanc. Alliant la parole aux suivredurantleMondial.Le“footballPlayStation”,ce
actes, l’encadrement des Bleus annonce maintenant UndésamourdupublicpourlesBleus? n’estpasencorepouraujourd’hui…RonaldoouMessi,il
blessures et forfaits en toute transparence. Fini la n’y en a que deux dans le monde.» La France, qui
communication façon al-Qaida, via le site de la FFF. Jenepensepas.C’estl’équipe «dispose de bons joueurs, mais pas de grands
Autre détail révélateur, les joueurs parcourent dé- joueurs», selon Blanc, doit accepter de se regarder endeDomenechetluienparticulier esormais en toute décontraction les quelque 300 mè- face : elle n’est plus que 21 au classement mondial des«
tres qui séparent leur lieu de vie des terrains d’entraî- nations. D’où l’«humilité» prônée par le sélection-quiontsuscitécesentiment»nement. Revient en flash-back cet instantané de neur pour les qualifications à l’Euro 2012. Deux ans de
Ribéry, installé à l’avant d’un minibus et toisant d’un BIXENTELIZARAZU,COMMENTATEURSURTF1 ALEXANDRUHRISTEA/AFP mise à l’épreuve, après des années de laisser-faire.
A
?
?
??
?
? ?
LEFIGARO vendredi3septembre2010
Envidéo:leremaniement
vupardesmilitants 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
LespremiersministrablesdeSarkozy
GarderFrançoisFillonounommerunnouveaupremierministre?Leshypothèsesduprésident.
MICHÈLEALLIOT-MARIE
Jen’ai«L’avantage plusrien
àprouverdel’expérience »
FRANÇOISFILLON
ENJUILLETÀNOUMÉA
ÉTERNELLEPREMIÈREMINISTRABLE,
MichèleAlliot-Marieycroitencore.
Favoriteen2005,JacquesChiraclui
avaitpréféréDominiquedeVillepin.
Jamaisdécouragée,toujoursprête,
MAMmèneunecampagne
discrète.Elleapubliétout
l’étédestribunesdansla
presse.Accordédes FRANÇOISFILLON
interviewsetactivéses
relaisgaullistes.«Onest
étonnédelacampagnede Lechoixdelacontinuité
pressequ’ellea»,grinceun
SiNicolasSarkozyentretientlemystère
sarkozyste.Leprésidentneluiapour INDESTRUCTIBLE.Qu’ilparteouqu’ilreste,FrançoisFillonsursesintentions,FrançoisFillon,àMatignon,
l’instantdonnéaucunsigne.Maisla sembleavoirgagnélapartie.s’amuseàbrouillerlespistes.
montéeenpuissancedeMartine DELORT/BOUCHON/MARMARA/LEFIGARO Sesministres(mêmeceuxquil’ontbeaucoupcritiqué),
Aubrycombinéeavecledanger
samajorité(exceptésonrivalJean-FrançoisCopé,
Villepinluiouvresurlepapierdes obsédépar2017),jusqu’auxconseillersduprésident,
perspectives. B.J. toussontbluffésparlarésistancedel’éludelaSarthe.Avantsur France Inter, lui ont permis de
BRUNOJEUDY departirouderester,lepopulaireFillonvamettretoutsonpoidsse démarquer. Voire de s’émanci-
danslaréformedesretraites.Jeudiprochain,deuxjoursaprèslaMATIGNONLe meilleur successeur per. Sans drame. À la Fillon. Au
manifestation,c’estluiquiirasurFrance2de François Fillon ne s’appelle-t-il grand dam d’un Sarkozy condam-
pourdéfendrelaréforme. B.J.pas François Fillon? néàvoirsonpremierministrehisséJEAN-LOUISBORLOO
Donné partant tous les aurangdestardelarentréepoliti-
trois mois depuis sa no- que.Lesigneauxcentristes mination, l’actuel pre- Dans ces conditions, les proches
mier ministre n’a jamais duprésidentenconviennent:cene chances.Siellen’incarnepasvrai-
AULENDEMAINdesrégionales,NicolasSarkozyademandéà paruaussifort. serapasfaciledes’enséparer.Lors ment la «rupture» sarkozyste,
BRICEHORTEFEUXJean-PierreRaffarinde«pousser»médiatiquementJean- Plus Nicolas Sarkozy de leur tête-à-tête à Brégançon, le l’ex-protégée de Jacques Chirac,
LouisBorlooenleprésentantcommelemeilleur est bas dans les sonda- présidentluiadit:«Jen’aipasdé- qui écume les ministères depuis
représentantpossibledelafamillecentriste ges, plus François Fillon cidésijetegardeoupasàMatignon, plusdedixans,misesursonexpé- Laprioritéen2012.L’objectifn’étaitpasdepromouvoirune semaintientàunniveau maisjeveuxquetusoisàunposteclé rience, sa fibre gaulliste et le sou-
candidatureduministredel’Environnementàla élevé. Plus les députés en2012.»Fillonestrepartisanssa- tiend’AlainMinc,avocatdesacan- delasécurité
présidentielle,maisdemesurerl’«appétence» UMP le réclament. Jus- voir lequel. «Il peut très bien res- didature. Cela n’en fait pas une
del’opinionpourcepersonnageatypique qu’aux ministres, pres- ter»,admetBriceHortefeux,quise favorite pour autant. Avec Jean- L’AMIDETRENTEANSrevientdansla
delagalaxiemajoritaire,dansl’hypothèsedela que unanimes, à parier voitànouveaudanslecostumede… Louis Borloo, Nicolas Sarkozy peut listedesbookmakers.Ilétait
nominationd’unnouveaupremierministre.Letestamontré qu’il restera à Matignon Fillon. «C’est un schéma qu’il ne jouer la carte centriste. Depuis le aupremierrangdespremiers
quelenomdeBorlooneremuaitpaslesfoules,entoutcas aprèsleremaniement. faut pas évacuer», dit-on à l’Ély- viragesécuritairedel’été,cettehy- ministrablesàlafindel’année2008.
passuffisammentpourleplacerdanslepelotondetêtedes SiNicolasSarkozyen- sée.«S’ilfautincarnerlesécuritaire pothèsesemblecaduque.«Lapré- Puisiln’enfutplusquestionaprès
successeurspossiblesdeFrançoisFillon.S’ilfiguretoujours tretient le mystère sur àMatignon,jesuislemieuxplacé», sidentiellede2012segagneraàdroi- sonpassageécourté
danslacourse,c’estentantqu’outsider. J.W. ses intentions, François répliquel’intéressé. te», prévient un proche du auministèreduTravail.
Fillon s’amuse à brouiller président. Maisaprèsunété
Successeurspotentielsles pistes. Car le fait nouveau en Peut-ilnommerChristineLagar- oùilaassumélerôle
cette rentrée, c’est qu’il donne Malgré des profils bien différents, de voire Claude Guéant? Leur du«dur»PlaceBauveau,
l’impression d’avoir envie de par- tous les successeurs potentiels of- inexpérienceparlementaireconsti- NicolasSarkozylecouvreCHRISTINELAGARDE
tir. Quelques confidences glissées frent en réalité autant d’avantages tue un vrai handicap. La jeunesse ànouveaud’éloges.Ilserait
auxjournalistesàNouméa(«jen’ai qued’inconvénients.Éternellepre- du chiraquien François Baroin ou paradoxaldelevoirnommé
plusrienàprouver»),unevestede mière ministrable depuis la prési- celleduvillepinisteBrunoLeMaire, àMatignon,alorsqu’ilvienttoutjusteLacarte
chassedécontractéeàBrégançonet dentielle de 2002, Michèle Alliot- deuxministresappréciésàl’Élysée, deprendreladimensiondece
des«différences»assumées,lundi Mariecroitplusquejamaisdansses intéresseleprésident.Maissont-ils ministèreclé.Hortefeuxaentoutcasdel’opinion
fiables? Du coup, l’Élysée en re- étoffésesréseaux,etlaisséfaireses
vientàlacaseFillon. amis,quiluidemandentderencontrerL’INUSABLEMINISTREdesFinances
FRANÇOISBAROINETBRUNOLEMAIRE desexpertssurtouslessujets. C.J.n’estpluslagrandefavoritepour
Matignon,maisellerestetoujours
enbonneplacedanslaliste L’optionjeunesse
descandidatspossibles–notamment
soutenueparJean-PierreRaffarin. CLAUDEGUÉANT«JEPEUXTRÈSBIENCHANGERDEGÉNÉRATION.»Àl’Élysée,onatrouvé
Dansunsondagerécent, cettenouvelleparadepourentretenirlesuspense.Leparadoxe,c’est
elleétaitlafavoritedes quecettenouvellegénérationestincarnée
Françaispourremplacer L’atoutdelaproximitépardeuxnon-sarkozystes:BrunoLeMaire
Fillon.Parmisesatouts,elle (41ans)etFrançoisBaroin(45ans).Lepremier,
partageavec«MAM»celui «VOYEZAVECCLAUDE»,dittoujoursleprésidentàproposdusecrétairevillepinistedelapremièreheure,réaliseunsans-
deféminiserlafonction. généraldel’Élysée.Mais«Claude»peutfranchirlaSeineets’installeràMatignon.fauteministérieldepuissonentréeendécembre
Sacompétence L’hypothèseestrégulièrementavancéedepuisaumoinsdeuxans.2008.NicolasBazire,vieilamiduprésident,
estégalementreconnue.Mais AprèslesrégionalesetlesrumeurssurlecoupleSarkozy,l’idéed’unrépètepartoutqueLeMaireferaitunbonpremier
sonpeud’expériencepolitiqueest grandchangementd’équipeàl’Élyséeavaitleventenpoupe.Quelquesministre.Lesecond,chiraquienjusqu’auboutdesongles,alongtempsété
uninconvénientmajeur,relevépar moisplustard,ClaudeGuéant,revenudelonguesvacancesenAnjou,unennemideSarkozy,avantdedevenirl’undesesministrespréférés.
l’Élysée,àlaveilled’uneéchéanceoù paraîtplusinamoviblequejamais.Sesprochesreconnaissentqu’iln’estToutdevientpossible. B.J.
lesgaffessepayentcher.«Ellen’apas pastoujoursappréciédesparlementaires.Etquesonprofildegrand
lemotsûr»,reconnaîtunproche.C.J. préfetneledistinguepassuffisammentdustrictFrançoisFillon. C.J.
Cvendredi3septembre2010 LEFIGARO
Enimages:lesnominéspour«PS,lesignefaitaufacteur» lePrixHumouretPolitique20104 francePOLITIQUE L’ÉDITORIALDEPAUL-HENRIDULIMBERTPAGE15
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
MartineAubryimposesoncalendrier
auPartisocialiste
La première secrétaire a défini un programme
de travail pour préparer le projet du PS
pour 2012, avant le choix du candidat.
e«villeduXXI siècle». La politique du lo-NICOLASBAROTTE
gement, selon Aubry, tient en trois mots :ETFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
Martine«Construireplus,construireplussocialet
AubryGAUCHE La course de fond est engagée. construireplusdurable.»
lorsdeMartine Aubry avance à son rythme. Face Dans le même temps Martine Aubry
l’universitéà l’omniprésence de Nicolas Sarkozy, la veut reprendre «un tour de France» en
duPSà
première secrétaire du PS ne veut pas se organisant des réunions sur le projet
LaRochelle,
laisser embarquer dans les polémiques. autour des thèmes de la santé, de la cultu-
le27août
Elle l’a montré cet été en prenant son re ou de la recherche ou encore de l’en- dernier.
temps pour réagir au discours du chef de seignement supérieur. Un dernier forum, SÉBASTIEN
l’État sur la sécurité. Elle compte décliner consacré aux institutions, sera conduit SORIANO/
le principe jusqu’au printemps. Les pro- par Manuel Valls vers le début de l’année LEFIGARO
positions tant attendues du PS sur le fond prochaine.
pourraient-elles enfin arriver ?
Rendez-vousmajeur«Aujourd’huilesFrançaissontdéçusdu
sarkozysme. C’est à nous de les aider à Les conclusions de tous ces travaux seront
franchirlepasversl’adhésionànotrepro- ensuite synthétisées au cours de «la
jet, explique Claude Bartolone, l’un des convention des conventions», au prin-
lieutenants de la numéro un du PS.D’oùla temps 2011. Le rendez-vous est annoncé
volonté de Martine Aubry de contrôler le comme majeur dans la préparation du risque de soumettre au vote un projet al- ont d’ores et déjà prévu qu’ils se montre- dat, lors des primaires, qui donnera la co-
calendrier.» projet pour 2012 : les militants approuve- ternatif ? En réalité, la bataille aura eu lieu raient particulièrement «vigilants» lors loration finale du projet présidentiel du
Une stratégie qui se heurte toutefois ront par un vote ces conclusions. avant. Sur chaque thème, les uns et les de la convention sur l’égalité réelle, que parti. Si finalement Dominique Strauss-
aux impératifs de l’actualité. Ainsi, le Martine Aubry, si elle entend être can- autres voudront faire passer leurs idées au dirige Benoît Hamon, le leader de l’aile Kahn, par exemple, est choisi, il n’aura
conseil national de mercredi prochain didate, compte bien en tirer profit à quel- détriment de celles de leurs adversaires. gauche. Mais, de toute façon, personne ne pas participé, ni de près ni de loin, à ces
ques mois des primaires. Prendront-ils le Ainsi, les tenants de l’aile droite du parti se fait d’illusion : c’est le choix du candi- débats.
«LesFrançaissontdéçus
dusarkozysme.C’est
ànousdelesaider
àfranchirlepasvers Lesthink-tanksveulentalimenterlaréflexionduPartil’adhésionànotreprojet»
CLAUDEBARTOLONE
LA CHASSE aux idées bat son plein ports qui visent à donner une cohé- lorsque nous produisons des propo- rapport suffisamment tôt pour ne
sera-t-il consacré aux questions inter- au PS. Dans la foulée de la défaite rence à ce qui deviendra le projet sitionsquiarriventàl’arbitragepo- pasperturberlejeupolitiquedel’an-
nationales, alors que, la veille, les Fran- de Ségolène Royal en 2007 et sur du PS pour 2012. litique, explique Olivier Ferrand. née prochaine», explique Olivier
Nousçais auront défilé dans la rue contre la fond de déchirements internes, les En dehors de ce think-tank offi- Avec les primaires, nous avons dé- Ferrand.«
réforme des retraites. C’est pourquoi sommesutiles think-tanks, ces laboratoires ciel, d’autres continuent à produire montré que nous en étions capa- À la périphérie du PS également,
l’ordre du jour a été modifié pour en te- d’idées, s’étaient multipliés à la pé- régulièrement des notes et des es- bles.» l’association Désirs d’avenir de Sé-lorsquenous
nir compte. Le PS ne voulait pas apparaî- riphérie du parti. Il s’agissait alors sais. Le plus récent est Terra Nova. golène Royal reste très active, elle
produisonsdes «Matriceidéologique»tre en décalage. de réarmer le PS dans la perspecti- Créé en mai 2008 et dirigé par aussi. L’ex-candidate va continuer
Aux rendez-vous programmés de lon- propositions ve de 2012. Aujourd’hui, si certains Olivier Ferrand, proche de Domi- À l’instar de la Fondation pour l’in- à organiser des universités populai-
gue date, la convention sur«l’internatio- restent très actifs, à l’instar de Ter- nique Strauss-Kahn, ce think- novation politique, proche de res participatives pour apporter saquiarrivent
nal» le mois prochain, et celle sur ra Nova, beaucoup sont entrés en tank concurrence la Fondation l’UMP, Terra Nova n’a pas cessé de contribution au projet de la gauche
àl’arbitrage«l’égalitéréelle», en décembre, Aubry a sommeil. D’abord parce que dès Jean-Jaurès, haut lieu de réflexion publier notes et essais sur des sujets pour 2012. Autour d’elle, en revan-
ajouté d’autres rencontres thématiques. son arrivée rue de Solferino, Marti- historique du PS. La Fondation pu- aussi divers que la réforme des re- che,«lepôleidées» n’est plus tel-politique.Avec
Un forum sur«l’autoritéetlacitoyenne- ne Aubry a mis en place le Labora- blie régulièrement des notes, en traites, les leçons de l’échec des lement actif. Ce n’est pas le seullesprimaires,
té» se tiendra en plusieurs temps. Le toire des idées, la structure officiel- associant parfois les politiques. Par Bleus en Afrique du Sud, l’identité think-tank à avoir quasiment dis-
nousavonspremier, le 2 octobre, détaillera par le chargée de préparer la bataille exemple, le porte-parole Benoît nationale ou les rapports franco- paru. La Forge de Benoît Hamon
exemple les propositions du PS en matiè- démontréque idéologique de 2012. Hamon doit publier, en collabora- brésiliens… Positionnée sur une li- semble, elle aussi, désactivée. Sur le
re de sécurité. Les élus locaux devraient Sous la direction de Christian tion avec la sociologue Virginie gne sociale-démocrate, la fonda- site Internet du groupe, la dernièrenousenétions
être mis à contribution, par François Paul, ce laboratoire a pour mission Martin, un livre sur«l’égalitéfem- tion s’est donné pour objectif de publication remonte au 20 janvier
capablesRebsamen et Jean-Jacques Urvoas, qui de «réinventer une pensée glo- meshommes». «refonderlamatriceidéologiquede 2010. «Assez naturellement, ce»
OLIVIERFERRAND,pilotent la réflexion. Le forum donnera bale», selon le vocable de la Rue de Terra Nova veut davantage peser lagaucheprogressiste». À la fin de think-tank a ralenti son activité
PRÉSIDENTDETERRANOVA
toutes ses conclusions et propositions en Solferino. Composés de cher- sur le débat politique. Elle a poussé l’année, Terra Nova présentera une quandjesuisdevenuporte-parole»,
janvier. cheurs, d’intellectuels, d’élus, en faveur de l’organisation de pri- synthèse de ses travaux qui sera à la explique Hamon, qui envisage tou-
Le 6 novembre, le PS réunira des socio- d’experts et de militants, les grou- maires à gauche en 2012. «Nous disposition des candidats aux pri- tefois d’organiser un colloque cet
logues et des urbanistes pour réfléchir à la pes de travail produisent des rap- considérons que nous sommes utiles maires. «Nous voulons publier ce automne. F.-X.B.
EN BREF
GrandParis:MichelMercierchercheleconsensus
Retraites:FrançoisFillon
etÉricWoerthsurFrance2Sarkozy devrait retourner sur le plateau de Saclay, un site consacré à la recherche scientifique.
Lepremierministre,François
UMP à la région, Valérie Pécresse se ré- engagé le Grand Paris depuis cet été. Mi- Fillon,participeraàl’émissionSOPHIEDERAVINEL
jouit de l’avancée du dossier Saclay qui nistre de l’Aménagement du territoire et politique«Àvousdejuger»,
GRANDPARIS Pour redire son attache- traîne depuis les années 1960. Elle se fé- successeur de Christian Blanc, l’affable spécialeretraites,diffusée
ment au Grand Paris, Nicolas Sarkozy licite aussi du financement exception- Michel Mercier veut rassurer, mettre de le9septembreprochainsur
devrait se rendre d’ici à la fin du mois nel consacré à ce territoire : près d’un l’huile dans les rouages et répondre par France2.Leministredu
sur le plateau de Saclay où un établisse- milliard et demi d’euros. De quoi agacer du «bon sens » aux questions compli- Travail,ÉricWoerth,encharge
ment public d’aménagement et de dé- les maires voisins. quées. Certes, il y a encore deux projets delaréforme,seraégalement
veloppement économique a vu le jour de métro en grande et moyenne couron- présentsurleplateau.
«Bonsens»au cœur de l’été. Il pourrait être présidé ne, celui lancé par Blanc et celui de la ré-
Haussed’impôts:lePSpar le chercheur Pierre Veltz. Saclay est Bertrand Delanoë, le maire PS de Paris, gion. «Onnepeutpassepayeretréaliser
dénonce«unepolitiquele plus avancé des « clusters » tant surveille le dossier. Selon certains, Ni- deux projets, a lancé mercredi Mercier.
delâcheté»vanté par Christian Blanc, l’ex-secré- colas Sarkozy pourrait inclure des éco- Avoir deux projets, c’est ne pas en
taire d’État chargé du Grand Paris. les parisiennes comme Agro ou Paris- avoir. » Si deux débats publics distincts Lesdéputéssocialistesont
C’est un territoire situé entre les dépar- Tech dans la liste des établissements sont bien lancés à la fin du mois, ils de- dénoncéhier«unepolitiquede
tements des Yvelines et de l’Essonne, susceptibles de déménager à Saclay. lâcheté»aprèsl’annonceparle
consacré à la recherche scientifique et à Delanoë fera tout pour l’éviter. Son en- ministreduBudget,FrançoisLechefdel’Étatpourraitl’enseignement supérieur. Le chef de tourage rappelle que le maire «a tou- Baroin,d’uneéventuelle
l’État pourrait y annoncer le déména- jourssoutenuledéveloppementdeSaclay annoncerletransfertde haussedesimpôtsen2013.
gement d’ici quelques rentrées de cer- à condition que cela ne se fasse pas au «Depuis2007,legouvernementcertainesgrandesécoles
taines grandes écoles qui formeront la détriment de Paris qui a dix fois plus acrééprèsdevingttaxesàSaclay,quiformerontbase d’un mégacampus. Présenté com- d’étudiants et de réels besoins finan- nouvelles(…)Cettemesure
me «le plus grand projet de ce type en ciers». La discussion devrait sans nul concerneratouslesFrançais,labased’unmégacampus
Europe », il serait équivalent, affirme doute se retrouver au menu du déjeu- hormislesbénéficiairesdu
un acteur du dossier, «àtroisouquatre ner prévu cet automne à l’Hôtel de Ville vront par force converger. Michel Mer- bouclierfiscal»,ontajoutéles
foislatailled’uncampusaméricaincom- de Paris avec le chef de l’État. cier s’y emploie avec diplomatie. Parmi députéssocialistes.MichelMerciers’attellenotamment
meStanford ». Ce sujet de tension ne devrait pourtant les tracés possibles de métro, le ministreàfaireconvergerdeuxprojetsdemétro BernardAccoyerMinistre de l’Enseignement supé- pas perturber outre mesure le climat soutient - « paruneclairevolontépoliti-engrandeetmoyennecouronne.
«préoccupéparlesrieur mais aussi présidente du groupe R.VIALERON/LEFIGARO consensuel dans lequel s’est désormais que de désenclavement » - la ligne qui
ambitionspersonnelles»passe la plus à l’est, par Clichy et Mont-
fermeil. Quant au financement, il a affir- Leprésidentdel’Assemblée
mé avoir reçu l’assurance que l’État al- nationale,BernardAccoyer,
lait inscrire 4 milliards de dotation s’estdit«préoccupé»parceuxLE GRAND JURY initiale dans le projet de loi de finances quipensentàleursparcours
rectificative pour 2010. personnels.«Cecin’estpas
Michel Mercier a aussi reçu mercredi correctetjeleurrecommande
Bertrand Delanoë venu proposer son desereconcentrersurALAIN JUPPÉ adjoint Pierre Mansat comme candidat lesprioritésdes
à la présidence de l’Atelier internatio- Français.»ANCIEN PREMIER MINISTRE, MAIRE UMP DE BORDEAUX
nal du Grand Paris. Dans un premier
AVEC JEAN-MICHEL APHATIE-RTL/ ETIENNE MOUGEOTTE - LE FIGARO / ERIC REVEL - LCI DIMANCHE 5 SEPTEMBRE À 18H30 temps, l’Élysée en avait fait la proposi-
tion à Delanoë qui l’avait déclinée.
CLEFIGARO vendredi3septembre2010
«Afghanistan:leretrait
detouslesdangers» 5international> LATRIBUNEDEJOSCHKAFISCHERPAGE14
Sanglantereprisedesattentatstalibans
àLahore
Un mois après le début des inondations, trois
explosions font 35 morts et des centaines de blessés.
qu’il restait des corps des kamikazes à
Enunedemi-heure,MARIE-FRANCECALLE l’aide de bâtons, de chaussures… mercredisoir,CORRESPONDANTEÀNEWDELHI
D’autres encore continuaient de se fla- troiskamikazes
PAKISTAN Les talibans pakistanais sont geller comme le veut la coutume lors de sesontfait
passés à l’acte. Proches alliés d’al-Qai- ces processions à la mémoire de l’imam exploseràLahore
da, ils ont rompu le semblant de trêve martyr. Les violences intercommunau- lorsdelaprocession
qu’ils s’étaient imposée depuis le début taires sont depuis toujours fréquentes quicommémorait
des inondations, ilyaun mois. Les mili- –et meurtrières – au Pakistan. Mais de- lamortdel’imamAli.
MOHSINRAZA/REUTERStants islamistes s’en sont pris mercredi puis que Hakimullah Mehsud a pris la
soir à la communauté chiite de Lahore. tête du Tehreek-e-Taliban Pakistan
Une cible facile. Des milliers de fidèles (TTP, le Mouvement des talibans du
avaient envahi les rues de la capitale Pakistan), en août 2009, les atta-
culturelle du Pakistan pour commémo- ques contre les chiites se sont am-
rer la mort de l’imam Ali, le gendre du plifiées. C’était l’une des maca- 35000
prophète Mahomet, particulièrement bres promesses du chef taliban,
Chiitesvénéré par les chiites. Ils s’apprêtaient à un farouche sunnite, lorsqu’il a confirmé avoir été priorité de déstabiliser l’État pakistanais. (UNDSS), le quotidien danois Politiken
rentrer chez eux pour célébrer l’Iftar, succédé à son cousin Baitullah, entraîné par le TTP L’attaque de Lahore participe de cette révèle que « les conditions de sécurité desparticipaient
qui marque la rupture du jeûne quoti- tué par un missile américain. àlaprocession dans les Zones triba- stratégie. Le pire est à craindre et tout le travailleurs humanitaires au Pakistan
dien en ce mois de ramadan, lorsque Hakimullah avait aussi été donné danslesrues les pakistanaises. monde s’attend à une recrudescence des sont bien pires que ce que les Nations
trois kamikazes se sont fait exploser en pour mort au début de l’année. En deLahore En clair, les ambitions attentats suicides contre la police et l’ar- unies affirment publiquement ». Toujours
l’espace d’une demi-heure en plusieurs mai, il a refait surface. Le TTP avait alors d’Hakimullah dépassent mée. Celle-ci a redoré son blason en se selon ce rapport ultrasecret auquel Poli-
points de la procession. Le bilan est annoncé, vidéo à l’appui, que non seule- depuis longtemps les frontières du Pa- montrant très active dans l’organisation tiken a eu accès, « étant donné que les
lourd : 35 morts et 280 blessés, dont cer- ment son chef avait survécu, mais qu’il kistan, et le but et les méthodes du TTP des secours à la population sinistrée. groupes de militants fournissent aussi de
tains dans un état critique. avait aidé à organiser l’attentat contre sont désormais plus proches de ceux l’aide (à la population) via leur propre ré-
«Risquedeconcurrence»Désespérée, la foule a aussitôt conspué des employés de haut vol de la CIA en d’al-Qaida. Le Mouvement et son chef seau d’ONG, ilyaun risque de concur-
les forces de l’ordre et le gouvernement Afghanistan, en décembre 2009. Enfin, figurent d’ailleurs officiellement depuis Les organisations humanitaires interna- rence entre les militants et les activités des
provincial, les accusant de n’avoir rien le Mouvement revendiquait la tentative hier sur la liste américaine du grand ter- tionales constituent, elles aussi, une ci- Nations unies et des ONG (étrangères).
fait pour les protéger. Certains fidèles d’attentat à Times Square, à New York. rorisme international. ble de choix pour les militants islamis- Ce défi pourrait conduire les militants à
ont tenté de mettre le feu à un poste de Le coupable, un Américain d’origine pa- Il n’empêche. Pour l’heure, le dessein tes. Citant un rapport du United Nations lancer des attaques contre le personnel de
police tandis que d’autres tapaient sur ce kistanaise du nom de Faisal Shah, a des talibans pakistanais semble être en Department of Safety and Security l’ONU et ces ONG. »
Lesislamistesmenacent
legouvernementsomalien
Les pays de la région
demandent un soutien accru aux Américains.
l’enclave du TFG. L’attaque s’est soldée
TANGUYBERTHEMET
par près de 150 morts parmi les civils et
SOMALIE La politique menée depuis quatre victimes dans les troupes de
quatre ans pour endiguer l’expression de l’Amisom. Al-Chebab menace de couper
l’islamisme en Somalie est un échec. Le un axe vital pour le TFG.
gouvernement de transition fédéral Lundi, le président somalien Cheikh
(TFG), le pouvoir officiel formé sous Charif Ahmed a appelé la communauté
l’égide de l’ONU et soutenu par la com- internationale à soutenir « d’urgence »
munauté internationale, n’a jamais été son gouvernement contre le « terrorisme
guère plus qu’une fiction. C’est désor- international ». Plus que l’offensive, ce
mais la question de la survie du TFG qui sont les déclarations de Hassan Dahir
est posée. Aweys qui poussent le président à sonner
Censé mettre un terme à deux décen- l’alarme. Ce vétéran de l’islamisme dans
nies d’anarchie en Somalie, il ne tient que la Corne de l’Afrique et ancien allié de
quelques petits quartiers de la capitale Cheikh Charif Ahmed a ordonné au pré-
Mogadiscio grâce au soutien actif des sident de « quitter le pouvoir ». « Il ne fait
rien sauf appeler des troupes étrangères
pour qu’elles massacrent les Somaliens »,
a-t-il ajouté. Mais le plus inquiétant estLavictoiredesinsurgésà
qu’Aweys a également appelé tous les is-Mogadiscio«transformerait lamistes à combattre ensemble. Selon lui,
les négociations entre son organisation,laSomalieenbasededépart
Hizbul Islam, d’une part, et al-Chebab ded’al-Qaida»
l’autre seraient en bonne voie. Une unionNICOLASSARKOZY
entre les deux factions, qui se combattent
depuis plusieurs années, représenterait
6000 soldats de maintien de la paix dé- un danger mortel pour le TFG.
ployés par l’Union africaine (Amisom). La victoire des insurgés à Mogadiscio
Démotivée, l’armée officielle, en partie « transformerait la Somalie en base de
formée par la France, est loin d’être ca- départ d’al-Qaida, et ce serait une catas-
pable de prendre le relais. trophe », a affirmé Nicolas Sarkozy le
Les groupes islamistes contrôlent en 25 août dernier.
fait largement Mogadiscio ainsi que le
Djihadistesétrangerscentre et le sud du pays, où ils imposent
leur loi. Fin août, al-Chebab, l’une des Face à cette menace, l’Union europé-
principales milices insurgées, liée à al- enne, l’Union africaine et les États-Unis
Qaida, a lancé une vaste offensive sur peinent à définir une stratégie. Paris, qui
a discrètement envoyé une mission en
Érythrée, principal soutien aux islamis-
tes, tente d’isoler les islamistes.
À Washington, des experts estiment
que les combattants étrangers qui ont af-
flué en Somalie ces derniers mois depuis
le Golfe ou le Soudan, ont créé des ten-
sions. La présence de ces djihadistes,
dans un pays peu ouvert sur l’étranger,
serait mal acceptée et pourrait mener à
des ruptures au sein des groupes et affai-
blir les islamistes.
De son côté, l’Ouganda, qui aura bien-
tôt plus de 5000 soldats à Mogadiscio,
s’est proposé de porter son effort jusqu’à
10000 hommes. Pour ce déploiement,
Kampala demande un appui logistique à
« tous ceux qui ont promis de l’assistance à
l’Amisom, notamment les États-Unis ».
L’Amérique, qui a déjà déboursé 185 mil-
lions de dollars pour l’Amisom, semble
réservée. Le déboursement d’un coût im-
portant n’a donné que des résultats peu
probants. Pire, les bombardements régu-
Undesleadersdel’opposition,Hassan liers de l’Amisom, qui ont tué de nom-
DahirAweysarécemmentappelé breux civils, contribueraient à dresser les
touslesislamistesàcombattre Somaliens contre un gouvernement de
ensemble. MUSTAFAABDI/AFP plus en plus fantôme.
TEL. 01.55.35.20.20
Avendredi3septembre2010 LEFIGARO
Proche-Orient:leblog
deGeorgesMalbrunot6 international
HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/MALBRUNOT
Obamaveutpeserenfaveurdelapaix
auProche-Orient
Les négociations israélo-palestiniennes
ont débuté hier. Le président américain
détient peu de cartes, mais il entend les jouer.
tout le monde est perdant… Je suis venu iciLAUREMANDEVILLE
trouver des solutions», a-t-il lancé sur unCORRESPONDANTEÀWASHINGTON
ton solennel et ému.
ÉTATS-UNIS Une brise porteuse d’un frêle
«Concessionsmutuellesespoir de paix souffle depuis deux jours de
Washington vers le Proche-Orient. Elle douloureuses»
était palpable dès mercredi soir, quand Ba- Hier, après un dîner au cours duquel les
rack Obama est apparu, digne et concentré deux parties israélienne et palestinienne
dans la salle Est de la Maison-Blanche, pour auraient confirmé qu’il était possible de
conjurer ses hôtes, l’Israélien Benyamin parvenir un accord sur tous les sujets en un
Nétanyahou et le Palestinien an, le dirigeant israélien a de
Mahmoud Abbas, de «saisir nouveau tendu la main auLapetite
la chance de la paix» avec président de l’Autorité pales-phrasede…
l’aide du roi Hussein de Jor- tinienne. «Je comprends le
BENOÎTXVIdanie et du président égyp- désir de votre peuple pour la
tien Hosni Moubarak, parties souveraineté, il est possible deJesouhaitequela
prenantes aux pourparlers réconcilier ce désir avec le be-reprisedudialogue
directs qui s’ouvraient… soindesécuritéd’Israël», a ditaideàatteindreun
Le fait que le président des Nétanyahou, estimant queaccordrespectueux
HillaryClintonetGeorgeMitchellaccueillent,hieràWashington,MahmoudAbbasetBenyaminNétanyahouaudépartementd’ÉtatÉtats-Unis ait promis d’enga- deslégitimes «pouravoiruncompromisdu-
aspirationsdesdeux pourlancerlesnégociationsdirectes. JASONREED/APger résolument le poids de rable, chaque partie devrait
peuplesetsoitson pays dans ce nouveau fairedesconcessionsmutuelles
capabled’apporterprocessus, censé aboutir«en douloureuses». Pour Israël, la ses hôtes ?«Jesuisprudemmentoptimiste, mettrait fin si Israël relance la colonisation.
unepaixstable ZOOMun an» à un accord, ouvrait priorité est de faire en sorte mais je suis optimiste…», a noté le prési- La première mission de Mitchell sera donc
enTerresainteetsoudain une fragile perspecti- qu’un État palestinien souve- dent américain.«Ceuxquis’opposentàla de convaincre Nétanyahou de renouveler
danstoutelarégion.
ve de sortie d’un conflit vieux rain sis en Cisjordanie ne se cause de la paix feront tout pour saboter le le moratoire, qui expire le 26 septembre.
de six décennies sur lequel transforme pas en base arrière processus…», a toutefois averti Hillary Pour y parvenir, l’Administration usera Uneplateformepétrolièreen
tant de présidents américains d’attaques terroristes comme Clinton. sans doute de toute sa persuasion vis-à-vis feudanslegolfeduMexique
se sont cassé les dents, épui- cela a été le cas avec Gaza et le de son partenaire stratégique, qui a plus Uneexplosionaravagéune
Propositionsaméricainessant leur capital politique sans Hamas. Insistant ce sur ce que jamais besoin du soutien américain plateformepétrolièredanslegolfe
jamais réussir à arracher de point, le premier ministre a Au cours de la longue marche qui attend les face à l’Iran. La journaliste de CNN, Suzan- duMexiquehier.Lestreize
solution durable. Mais c’est cité la Bible et la réconciliation délégations, l’Amérique promet d’être très ne Malveaux, croyait savoir que cet argu- travailleurssesontjetésàl’eau,
surtout quand le premier mi- de deux « frères », Isaïe, père présente. L’envoyé spécial américain, ment iranien serait également utilisé par maistousontpuêtrelocalisés.
LEPAPE,HIERnistre israélien, Benyamin du peuple juif, et Ismaël, père George Mitchell, a promis de faire des l’Administration Obama pour convaincre L’und’euxaétéblessé.L’incendieAVECLEPRÉSIDENT
SHIMONPÉRÈSNétanyahou, a pris la parole du palestinien, qui«se «propositions de conciliation» à chaque les pays arabes de parvenir à une paix glo- delaplateforme,situéeàquelque
que l’assistance s’est prise sont mis ensemble pour enter- blocage. Les experts estiment que cette bale avec Israël.«L’ennemidemonennemi 130kmausuddeVermilionBay,
soudain à y croire un peu, malgré le pro- rer leur père» Abraham. Le Palestinien forte implication américaine, qui avait tant estmonami», expliquait-elle hier. enLouisiane,étaitéteinthiersoir.
fond scepticisme que les précédents échecs Mahmoud Abbas a répondu sur le même manqué sous Bush, sera un facteur décisif. Barack Obama et Hillary Clinton ont Despremiersrapportsfaisaient
ont généré. Ce faucon de la droite israélien- ton d’ouverture. Puis les deux hommes se «Noussavonsquesinouslaissonslesdeux toutefois rappelé tous deux que l’Amérique étatd’unenappedepétrole
ne, sur lequel personne ne pariait, a expri- sont penchés l’un vers l’autre pour se ser- parties toutes seules, il n’y a aucun moyen «n’imposera pas la paix entre Israéliens et de1,5km.Maislesgarde-côtes
mé avec une force inaccoutumée son enga- rer la main longuement, tandis que la se- qu’ellessurmontentleursdivergences», es- Palestiniens».«C’estàvousseulsqu’ilap- disentnepascraindredemarée
gement à trouver une solution au conflit crétaire d’État Hillary Clinton, assise entre time le professeur Daniel Kurtzer, de Prin- partient d’imposer le choix courageux» noire,carlestravailleurs
avec les Palestiniens, appelant Mahmoud eux, souriait. ceton. d’une«solutionavecdeuxÉtats» vivant en auraientpufermer
Abbas«sonpartenairepourlapaix».«Je Cette brise favorable permettra-t-elle Nétanyahou et Abbas se sont d’ores et paix, a dit la secrétaire d’État hier. «Je lepuits.
nesuispasvenuicipourmedisputer,jesuis de surmonter les vents contraires de l’ex- déjà mis d’accord pour se rencontrer tous croisavecferveurquelesdeuxhommesassis
venupourfairelapaix.Jenesuispasvenuici trémisme qui semblent condamner les les quinze jours à compter du 14 septem- à côté de moi peuvent faire de ce rêve une
pour chercher des coupables, un jeu auquel bonnes intentions affichées d’Obama et de bre. Mais le Palestinien a prévenu qu’il y réalité.» EN BREF
Unouraganserapproche
delacôteEstdesÉtats-UnisL’AutoritépalestinienneetIsraëls’unissentcontreleHamas L’ouraganEarl,avecdesvents
soufflantà185km/h,
contrôle pas la situation sur le Ramallah, où se sont produits les de résistance vont continuer et serapprochaithierdescôtes
MARCHENRY
terrain. deux derniers attentats. toutes les mesures que prendront deCarolineduNord
JÉRUSALEM
Pour contrer les islamistes, la «Ces attentats n’ont pas af- l’occupant et l’Autorité palesti- oùquelque30000personnes
ISRAËL et l’Autorité palestinien- police, l’armée et les services de fecté notre coopération qui a ra- nienne n’y changeront rien », a ontreçul’ordred’évacuer.
ne ont noué une sorte d’« union sécurité israéliens ont été placés rement été aussi étroite », confie averti Sami Abou Zuhri, un por- Mahmoud ÉmeutesauMozambique:«sacrée » contre les islamistes du en état d’alerte. Les patrouilles le pour sa part un officier israé- te-parole islamiste. Selon lui, les
Abbas 7mortset288blessésHamas. Cette alliance s’est tra- long des routes ont été renfor- lien. Quelque peu gênés par cet- attaques illustrent le fait que
duite sur le terrain par une tra- cées pour tenter de protéger les te alliance, les responsables de «Mahmoud Abbas ne représente nereprésente Septpersonnessontdécédées
que commune d’activistes isla- colons israéliens qui circulent en l’Autorité palestinienne refu- paslepeuplepalestinienetqueses et288autresblesséesdufaitpaslepeuple
mistes en Cisjordanie à la suite voiture et constituent la cible sent de parler de rafles. «Il décisionsn’engagentquelui ». desémeutescontrelaviechère
palestinien.de deux attentats à l’arme auto- privilégiée des islamistes. «Mal- s’agit de convocations envoyées Bref, le Hamas entend rappe- quiontéclatémercredi
matique qui ont coûté la vie à gré ces mesures, il pourrait y parlesservicesdesécuritépales- ler qu’il est maître de la bande Sesdécisions danslesbidonvillesdeMaputo.
quatre Israéliens et fait deux avoir d’autres attaques », a pré- tinienspourprévenirtoutattein- de Gaza, dont il a chassé de force Legouvernementmaintientn’engagent
blessés depuis mardi. Cette « of- venu le général Nitzan Alon, en te à l’ordre public », explique un en 2007 l’Autorité palestinien- malgrétoutleshaussesdeprix.
queluifensive » a été déclenchée peu poste en Cisjordanie. Mais, cette responsable de l’Autorité pales- ne. En frappant en Cisjordanie, » Afghanistan:unebavureavant le coup d’envoi donné hier fois-ci, les Israéliens ont obtenu les islamistes démontrent leur SAMIABOUZUHRI,tinienne.
PORTE-PAROLEDUHAMAS del’Otantue10civilsà Washington des négociations le soutien des forces de l’ordre capacité de nuisance en se li-
Travaildesapedirectes par Benyamin Nétanya- de l’Autorité palestinienne qui vrant à un travail de sape pour Dixcivilsontpérihier
hou et Mahmoud Abbas. L’ob- ont arrêté plus de cinq cents mi- Le Hamas, en revanche, s’em- affaiblir Mahmoud Abbas aussi dansunbombardementaérien
jectif du Hamas est de saboter litants, sympathisants ou mem- barrasse moins de précautions bien vis-à-vis de l’opinion pu- del’Otandanslenorddupays.
cette reprise très fragile des dis- bres de la famille d’activistes du verbales et dénonce la «collu- blique palestinienne qu’auprès L’Otanaadmisplusieurs
cussions et surtout de prouver Hamas en Cisjordanie notam- sion» entre Israël et l’Autorité de la communauté internatio- erreurscesderniers
que l’Autorité palestinienne ne ment dans la région de Hébron et palestinienne. «Les opérations nale et d’Israël. mois.
PourPierreLellouche,laLibyen’estplusunpassagepourl’immigration
En visite à Tripoli, le secrétaire d’État aux Affaires européennes reconnaît l’action préventive de Mouammar Kadhafi.
groupes d’enfants des écoles et des ca- de devenir «noire». Comprenez : de tarie. Grâce à l’action de la Libye, le de la force de frappe financière libyen-
PIERREPRIER
valiers lancés au grand galop, au son façon à ce que la Libye continue d’in- nombre de migrants clandestins parve- ne pour faire décoller le continent.
ENVOYÉSPÉCIALÀTRIPOLI
d’une litanie de louanges au guide de la tercepter les migrants africains qui nusenItalieaétéde300en2010,contre «Selonlesprévisionsdel’ONU,ilyaura
MAGHREB Pendant le ramadan, révolution. Comme a son habitude, tentent de rejoindre les côtes italien- une moyenne de 23000 les années pré- un milliard et demi d’Africains en
Mouammar Kadhafi vit la nuit. C’est l’astucieux colonel a pris soin de nes et maltaises. cédentes.» Pierre Lellouche renchérit : 2030» rappelle Lellouche.
vers 23 h 30, après le dîner officiel, que convoquer une réunion internationale «La Libye n’est plus un problème. Le Mais le secrétaire d’État français et
le secrétaire d’État français aux Affai- le jour anniversaire de son coup d’État trafic des êtres humains s’est aujour- le ministre italien ont aussi longue-
erres européennes, Pierre Lellouche, du 1 septembre 1969. Au-delàdufolklore, d’huidéplacéverslaTurquie,quisertde ment discuté du dossier brûlant des
s’assied avec le guide de la révolution Mais au-delà du folklore, le 5 + 5 pays de transit vers la Grèce et le reste Roms. Pierre Lellouche, qui se préparele5+5fournit
et les représentants de dix pays rive- fournit aux Européens un espace de del’Unioneuropéenne.» à une confrontation avec le ParlementauxEuropéensunespacerains de la Méditerranée pour une réu- discussion avec la Libye. À Tripoli, on européen mardi prochain, a pu
Renforcerlesgardes-côtesnion du 5 + 5. Ce club informel rassem- a d’abord discuté boutique. La Libye dediscussionaveclaLibye constater une fois de plus que Franco
ble cinq États européens, France, souhaite l’élargissement à un 6 + 6, Les 5 milliards ? Franco Frattini relati- Frattini et lui étaient sur la même lon-
Italie, Malte, Portugal, Espagne et cinq renforcé de la Grèce et de l’Égypte. vise. Même s’il n’est pas question gueur d’ondes. La France et l’Italie
du Maghreb, Libye, Algérie, Maroc, L’Italie est favorable, d’autres pays Surprise : le ministre des Affaires d’inscrire la somme sur un chèque, souhaitent mettre la Roumanie devant
Tunisie et Mauritanie. La réunion est plus réticents. Mais le 5 + 5 a surtout étrangères italien ne s’en offusque pas. l’UE doit continuer à renforcer la poli- ses responsabilités : intégrer les Roms
expédiée en vingt minutes. Le repré- évoqué l’immigration illégale. Sujet Rejoignant Pierre Lellouche autour ce et les gardes-côtes libyens. Et sur- chez elle. Pour recevoir les fonds euro-
sentant de la France rejoint ensuite le brûlant : la veille, à Rome, Mouammar d’un Coca, dans les jardins d’un des tout voir plus loin.«Iln’apasdemandé péens, qui sont prêts, Bucarest doit
colonel libyen dans la tribune d’un Kadhafi avait fait sensation en deman- hôtels de luxe qui ont poussé aux qua- l’argent pour lui-même, mais pour le présenter des projets précis, entre
hippodrome, où défilent jusqu’à 2 h 30 dant à l’Europe de lui verser 5 mil- tre coins de Tripoli, Frattini félicite développement de l’Afrique», explique autres dans le domaine de la santé et
du matin des troupes folkloriques, des liards d’euros par an pour l’empêcher Kadhafi pour son aide. «La source est le ministre italien. L’Europe a besoin de l’éducation.
C 1LEFIGARO vendredi3septembre2010
7europe
LaBundesbankseséparedeSarrazin,pamphlétaireraciste
Àl’unanimité,ledirectoiredelabanquecentraleavotél’évictiond’undesesmembrespourmettrefinauscandale.
dienne de l’orthodoxie financière et bank, Axel Weber, de succéder à Jean- mépris pour certaines communautés de reçucesderniersjoursunflotdemessa-
PATRICKSAINT-PAUL symboledefierténationaleàl’époquedu Claude Trichet à la tête de la Banque notre société». «Je suis certaine qu’il y gesdesoutienàSarrazindelapartdela
CORRESPONDANTÀBERLIN
deutschemark, le directoire de la Buba centrale européenne (BCE), comme il aura des discussions à la Bundesbank sur base du parti. «Je ne veux pas que mes
ALLEMAGNE Cette fois Thilo Sarrazin, s’est prononcé hier à l’unanimité pour l’ambitionne. cesujet.Ilnes’agitpasseulementdeques- petits-enfants et arrière-petits-enfants
coutumierdesdéclarationsxénophobesà son éviction. La Buba a annoncé avoir tions monétaires: la Bundesbank est aussi viventdansunpaysàmajoritémusulmane
l’emporte-pièce, est allé trop loin. Ses transmis cette demande au président de «Jeneveuxpasquemes untrésornational,enAllemagnecommeà oùleturcetl’arabesontlargementparlés,
thèses racistes, développées dans son la République allemande, Christian l’étranger», avait ajouté Angela Merkel, oùlesfemmessontvoiléesetoùlerythmepetits-enfantsetarrière-
pamphlet publié lundi et intitulé L’Alle- Wulff,seulhabilitéàrenvoyerunmem- encourageantlaBubaàagirrapidement. de la journée est déterminé par l’appel duvivent
magnecourtàsaperte,luiaurontfinale- bredudirectoiredelabanquecentrale. muezzin», écrit notamment Sarrazindansunpaysoùles
Issu d’une famille d’immigrésment coûté son poste au directoire de la Mercredi,Wulffétaitsortidesaréser- dans son livre. Depuis lundi, il ne cessefemmessontvoilées»
Bundesbank,labanquecentralealleman- ve en affirmant que la Bundesbank ResponsableinfluentduSPD,anciensé- d’enfoncer le clou dans les nombreuxTHILOSARRAZIN,MEMBRE
de. Sarrazin s’était attiré les foudres de «pouvait faire quelque chose afin que le DUDIRECTOIREDEBUNDESBANK nateurdeBerlinenchargesdesfinances talk-showsauxquelsilestconvié.Ils’est
l’ensembledelaclassepolitiquealleman- débat(provoquéparlesproposdeSarra- delacapitale,Sarrazin,65ans,issud’une aussiillustrédansuneinterviewaujour-
de,hormislespartisnéonazis,aprèss’être zin) ne nuise pas à l’Allemagne, avant Juridiquement,laBubapeuts’appuyer famille d’immigrés huguenots, risque nalisteMichelFriedman,ancienrespon-
illustréunenouvellefoisavecsesthéories tout au niveau international». Le prési- sur le «devoir de réserve et de sérieux» aussi l’exclusion du Parti social-démo- sabledelacommunautéjuiveallemande,
surun«gènejuif»etsesattaquesauvi- dentdevraitdoncsignersanstardercet- auxquels sont tenus les membres de son crate.LepatronduSPD,SigmarGabriel, qui lui a demandé d’identifier «le gène
triolcontrelesimmigrésmusulmans. tedemandedelicenciement.L’«affaire directoire. Dimanche, la chancelière veut se débarrasser du provocateur qui partagépartouslesjuifs».Sarrazinamis
Considérant que Sarrazin avait porté Sarrazin» menaçait de compromettre s’était dite scandalisée par des «propos brouille le message du parti de gauche untermeàl’entretien,traitantFriedman
atteinte à l’image de l’institution gar- les chances du président de la Bundes- absolumentinacceptablestémoignantd’un surl’intégration.Gabrielareconnuavoir de«trouduc...».
Blairsèmelazizaniechezlestravaillistes
SesMémoiresauvitriolvalentàl’ancienpremier
ministreunretourdebâtondanssonproprecamp.
tre de raviver les discordes du passé.
ROSECLAVERIE Touslescandidatsàladirectionduparti
LONDRES
ontprisleursdistancesavecl’ouvragede
GRANDE-BRETAGNE Principaleciblede l’ancienboss.DianeAbbott,lacandidate
Tony Blair dans ses Mémoires: Gordon la plus à gauche, l’a qualifié de «dépri-
Brown, un ancien ami qui le «rendait mant» et reproché à Blair de vouloir
fou»,auraitexercésurluiduchantageet «contrôler le parti depuis son tombeau
n’avaitaucune«intelligenceémotionnel- politique». Elle a également critiqué la Aparté
lorsd’unele».Maisilsepourraitquelelivreaitfait datedesortiedulivre–lejouroùlesmi-
conférenceune victime collatérale: Tony Blair lui- litants travaillistes recevaient chez eux
surleclimat,même.Àl’heureoùleLaboursecherche lesbulletinsdevotepourélireleurpro-
enmars2007,
unenouvelletêted’affiche,lestravaillis- chainleader:«JesuissurprisequeTony
entreTonyBlair
tesreprochentàl’ancienpremierminis- Blairn’aitpaspuattendreunmomentplus
etDavidMiliband,
décent pour enfoncer son couteau dans le alorsministrede
dos de Gordon Brown. Ce qui se passe en l’Environnement.
cemomentnenousaidepas»,asouligné PIERDOMENICO/AP
meChiracetla M Abbott.
cuisineanglaise
Lescandidatsàl’élection
EN JUILLET 2005, le sommet du G8 à sontaumoinsunanimes leurs aînés, celui du New Labour, un luireproched’ailleursden’avoirpassu
Gleneagles, en Écosse, s’ouvre par un partiqueBlairetBrownontcréé,etqui éjecterBrownquandcedernierpritles EN BREFsurunpoint:Blairdînerengrandepompeoffertparlarei- sevoulaitmoderneetouvertauxréfor- rênesdupaysen2007.MaisilditdeDa-
ne. «Comme nous nous asseyions à n’estpaslebienvenu mes. Quand Blair écrit que Brown a vid Miliband qu’il a aujourd’hui une
tableaveclareine,lepremierministre
perdulepouvoirparcequ’iln’étaitplus autre «envergure politique, et claire- Grande-Bretagne:
japonais Koizumi lança à Jacques bien
Andy Burnham, un autre candidat à fidèle au New Labour, il souffle sur les ment les qualités d’un leader». Mais DavidCameron
fort, dans son anglais hésitant: “Hey
ladirectionduLabour,s’estdit«attris- braises. Car David et Ed Miliband ont l’étiquetteBlairrisqued’êtreunpeuen- soutientWilliamHagueJacques,excellentenourritureanglaise,
té», estimant qu’il aurait mieux valu desvisionsdifférentes.Davidrêved’un combrantepourlecandidat.Cedernier Lepremierministren’est-cepas?”,suivid’éclatsderire.»
tenir à distance des «batailles du pas- Labour plus centriste et réformateur, n’a pas hésité à tuer le père: «Je res- britannique,D.Cameron,Quelquesjoursplustôt,JacquesChirac
avaitdéclaréenaparté«qu’onnepou- sé». Une figure de proue du Labour, quand Ed souhaite se concentrer sur le pecte à la fois Tony et Gordon. Mais leur soutient«à100%»
vaitfaireconfianceàdesgensdontla JohnPrescott,ancienvice-premiermi- socle électoral et les principes fonda- tempsestpassé.Leurnomn’apparaîtpas sonministredesAffaires
nourritureestaussimauvaise».Chirac nistre, qui a souvent fait tampon entre mentaux de la gauche. Prescott avertit sur les bulletins de vote pour la direction étrangères,accusé
se lance alors dans des protestations BlairetBrownlorsqu’ilsétaientchefdu que «si les divisions continuent, le dan- duLabour.Jesuisfatiguédecettecarica- defavoritismeparlapresse.
véhémentes.«Ilditquoi?»,interroge gouvernement et chancelier, craint gerestquelecandidatvaincuneserallie ture qui présente l’élection comme un WilliamHagueadémentiavoir
Sa Majesté, ce qui impose de relater même que les propos de Tony Blair ne pasensuiteauvainqueur,cequinousfe- choixpouroucontreleNewLabour.» favoriséunconseilleravecqui,
toute l’histoire. «J’ai cru que Jacques
suscitent une «guerre civile» pendant raituntortimmense». Tony Blair s’est invité tout seul dans selonlapresse,ilaurait
allaits’emparerdupistoletdesonaide
le processus de désignation. Le climat DansAJourney(«Unvoyage»),Tony lacampagneinterneauparti.Ettousles eudesrelationssexuelles
decamppourtirer»surlepremiermi-
était déjà tendu entre les frères Mili- Blair ne prend pas officiellement parti candidats à l’élection sont au moins extraconjugales.nistrejaponais,raconteBlair.
band,lesdeuxgrandsfavoris.Lesfrères pour son ancien protégé, David Mili- unanimes sur un point: il n’est pas le
RassemblementàPariss’affrontent sur le même terrain que band,quifutautrefoissonconseiller.Il bienvenu.
enfaveurdesotages
enAfghanistan
Quelquessignesencourageants
d’unelibérationprochaineMedvedevseprésenteengendarmeduCaucaseduSud d’HervéGhesquière
etStéphaneTaponier,
lesdeuxreportersfrançaisAlliédel’Arménie,leprésidentrusseserapprochedel’Azerbaïdjanetdesonpétrole.
retenusenotages
exploitées par les majors américaines. depuis250jours
TchétchéniePIERREAVRIL Elle a besoin de son appui pour enAfghanistan,ontété
CORRESPONDANTÀMOSCOU
construire une voie ferrée Nord-Sud, expriméslorsd’un
DIPLOMATIE Après avoir prolongé de en direction de l’Iran, et longeant la rassemblementàParisauquelDaguestan
vingt-quatreanslaprésencedesabase Caspienne, susceptible de transporter ontparticipéplusieurs
militaire en Arménie, où stationnent Mer quelque 10 millions de tonnes de fret. centainesdepersonnes.OssétieMer GÉORGIE RUSSIE3500desessoldats,laRussielivre,chez «Aux yeux de la Russie, l’Azerbaïdjandu Sud CaspienneNoire Transnistrie:le voisin ennemi, l’Azerbaïdjan, des représente un intérêt géostratégique
vingtansdesécessionmissiles S300. Ainsi vont les affaires global:l’importantestquelepaysnedé-Tbilissi
dansleCaucaseduSudoù,plusqueja- rive pas vers l’Occident, comme le fait Larégionsécessionniste
maisdepuislachutedel’URSS,Moscou déjàlaGéorgieauCaucaseduSud.C’est moldavedeTransnistrie,à
s’yoctroielerôledegendarme.«Notre majoritéslave,acélébréhierAZERBAÏDJANARMÉNIE
mission en tant que plus grand et plus avecfastevingtansderuptureBakou «Notremission
puissantpaysdelarégion,estd’yassu- aveclaMoldavie.Ce«trouentantqueplusgrand
rerlapaixetl’ordre»,adéclarélepré- Erevan noir»enEurope,soutenuavecetpluspuissantpays
sident Dmitri Medvedev, qui effectue réticenceparlaRussie,n’estdelarégionestd’y
une visite officielle de deux jours à Haut-Karabakh reconnuparaucunmembredeTURQUIE assurerlapaixetl’ordre»
Bakou. Comme pour souligner l’insta- lacommunautéinternationale.Territoire séparatiste DMITRIMEDVEDEV
bilitéquirègneentremerNoireetmer Nakhitchevan peuplé à 75 % Russie:lesfeuxCaspienne, cinq soldats sont morts, d'Arméniens reprennentdansleSud,mardi,dansleterritoireséparatistedu pourquoi Moscou s’efforce systémati-
unmortHaut-Karabakh,dontl’Azerbaïdjanet IRAN quementd’ycontrebalancerseslienstrès
100 kml’Arméniesedisputentlecontrôle. étroitsavecl’Arménie.»LeKremlinan- Lesfeuxdeforêtquiont
nonceune«coopérationtechnico-mili- ravagélaRussiecetétéont
Affrontements réguliers taire» approfondie avec le partenaire reprishierdanslarégion
Peuplé à 75% d’Arméniens et soutenu politique déséquilibrée dans la région, aujourd’hui un accord frontalier avec azéri. De même qu’en Ossétie du Sud, deVolgograd.500bâtiments
par Erevan, ce territoire est le théâtre combattant les séparatismes tchétchè- l’Azerbaïdjan, permettant au pays un provincesécessionnistegéorgienneoc- ontdéjàétébrûlésetdeux
d’affrontements réguliers qui ont fait ne et daguestanais dans le Caucase du accès élargi aux ressources en eau, et cupée par Moscou, la Russie aurait dé- personnesonttrouvélamort.
desdizainesdemilliersdevictimesde- Nord tout en encourageant un séces- ceciaudétrimentdelaRépubliquerus- ployédeuxbatteriesdemissilesantiaé- Selonleministèrerusse
puis l’éclatement de l’Empire soviéti- sionnismearménienauSud.«Toutceci se du Daguestan. Les négociations riens en Azerbaïdjan. À Bakou, la desSituationsd’urgence,
que. La communauté internationale se ne concourt pas à la stabilité, la Russie avaientdébutéilyaquatorzeans.Pour menace«terroriste»estévoquée,sans cesfeuxsontentretenus
révèleincapablederésoudrececonflit. devrait mener une seule et même politi- Moscouaussi,cettecoopérationbilaté- préciser laquelle, et Moscou n’a jamais pardefortesrafalesdevent.
ÀBakou,lacoopérationmilitairein- que cohérente dans la région», estime rale est primordiale. Outre la capacité confirmé l’existence de cette transac- L’étatd’urgence,levé
cestueuse entre Moscou et Erevan est Moubariz Akmedoglou, un politologue deBakouàcontenirlamenaceiranien- tion qui avoisinerait 230 millions le23août,n’apas
très mal perçue, un signe selon les ex- deBakou.DmitriMedvedevs’efforcera ne, la Russie a besoin des vastes res- d’euros. Rien de mieux, en tout cas, encoreétédécrété.
perts azéris que le Kremlin mène une de calmer ces aigreurs en signant sources pétrolières azéries, également pourentretenirl’amitié.
Oléoduc
REUTERS
AFP
C