Magazine Le Figaro du 04 mai 2010
42 pages

Magazine Le Figaro du 04 mai 2010

-

Description

Decouvrez le Figaro magazine du 04/05/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 mai 2010
Nombre de lectures 26
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ mardi4mai2010 -LeFigaroN°20451-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
«L’insurrectionCarrefour deVarsovie»LePSapprouveveutouvrir
150hypers lesoutienfinancier
enInde delaFranceàlaGrèce
PAGE26 PAGE3ETL’ÉDITORIALPAGE19
e25 volume
«LaSeconde
Guerre
mondiale»
Envente
“Sans l“Sans laa libe liberrt téé d de e blâ blâmermer il n’est poil n’est poinint t d’é d’élologege fla flatttteueur” Beauur” Br” Br” r”rrr”r”” B” B”” B B B B B B BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBeaeeaeeaeaeeeeaeaeaeeeaeaeeeaeaeeaeaeaeeeaeaeeaeaeeeaeeaeeaeeeaeeeeaeeeeaeaeeeeaeaeaeaeeaeeeaeaeaeaeaeaaauumuumumumumumumumumumumumumumumumumuumumumumumumuumumumumumumumumumumumumummmmmmmmaaraaarararararaaararaaararaarararararaaraaaaaaraarararaararaarararaaraarar rcrcrcrrcrcrcrcrcrcrcrcrcrcrcrrcrcrcrcrcchchchchcchchchchcccccccccccccccccccccchhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhaaaiaaisaiaaaiaaisaaisaisaisaaisaisaiaaisaisaisaaaaisaisaisaaaisaisaiaisaaaaaaaisaaisaaaaaisaisaisaisaisaaisisiiiissss auprixde12,90€
LeFigaroéconomie
Continental-
United, Volcanislandais
nouveaugéant
ducielmondial
PAGE27 Nouvellemenace
surle
Lemarché
automobile
français cieleuropéen
résiste PAGE25
Édition:
lesyndicat
chercheun
président PAGE30
Quinze jours après l’éruption qui a entraîné Coupdefroid la paralysie du trafic, l’Irlande a décidé surleGrenelleII
des interdictions de vols aujourd’hui. PAGE4
La France évalue les risques.PAGE13Maréenoire Photoprisele19avrildernier
enLouisiane:
BPpaiera Affairedelaburqa: FrançoisFillondébloqueles7premiers
lescoûtsde
lesulfureuxpassédeHebbadj milliardsdugrandempruntnettoyagePAGE6
LEFIGAROaeuaccèsaudossier mariage. Il est alors connu de la FRANÇOIS FILLON a lancé 7milliardsd’euros.Lepremier
denaturalisationdeLiesHebba- police et montre peu de signes hier les premiers projets fi- ministreestdécidéàallervite.
dj, le compagnon de la conduc- d’assimilation. Les RG notent nancés par le grand emprunt. Les 2,6 milliards de «prêts
trice verbalisée pour le port du ensuite qu’il se «réislamise» à Il a visité à Cadarache (Bou- verts» pour les entreprises
niqab. Aujourd’hui soupçonné partir des années 2000, en se ches-du-Rhône) le chantier vont «être immédiatement
depolygamieetdefraudeauxal- rapprochant du mouvement du réacteur nucléaire de re- opérationnels».Lesaidespour
locationsfamiliales,l’homme,né fondamentaliste des Tabligh. En cherche Jules-Horowitz du la rénovation thermique de
en Algérie en 1975, a obtenu la 2006, un père de famille porte CEA.Iladévoiléles10premiè- 300000 appartements seront
nationalité française - après un plaintecontreluipour«détour- res conventions, représentant «disponibles à la rentrée».Nucléaire:
premier refus - en 1999 par son nementdemineur». PAGE12 un investissement de près de ÉCONOMIEPAGE24brasdefer
États-Unis-Iran
àl’ONUPAGE8 HISTOIRE DUJOUR
Frégates
LepontdesArtsenvahideTaïwan:
laFrance parles«cadenasd’amour»
lourdement
cellersesamourssurlepontdesArts amusant, mais on ne peut pas encouragercondamnéePAGE12
en y fixant un cadenas gravé à son les gens dans cette détérioration», reca-Snom et à celui de l’être aimé avant dre-t-onàl’Hôteldeville.Lamontée
de jeter la clé dans la Seine, voilà ce que «Julio et Elena pour la vie, juillet 2009»,
font des milliers de badauds énamourés «Jet’aime,joyeuxanniversaire,Paris,fé-enpuissance
dans la capitale depuis quelques années. vrier 2010»… Version urbaine du cœurdurugby Parisiens,provinciauxoutouristesétran- fléchégravésurlestroncsd’arbredeno-
gers,amoureuxd’unjour,d’unséjourou tre enfance, ces déclarations ne sont pasenFrance
d’unevieentière,ilsontlaissépasmoins unparticularismeparisien.Cettepratique
PAGE14
de1600«cadenasd’amour»surcepont seretrouveenChine,àVenise,Bruxelles,
hautementromantique deParis,etquel- Kiev, Vilnius, Florence, sur le pont de
ques centaines encore, à quelques enca- Pierre à Vérone, la ville de Roméo et Ju-
blures de là, sur le pont de l’Évêché et la liette,ouencoreàMoscou,oùlesrambar-
J.DEMARTHON/AFP;J.GRESS
passerelle Léopold-Senghor. Le phéno- des du pont Luzhkov sont si encombrées/REUTERS;C.BARRIA/REUTERS;
P.DELORT/LEFIGARO; mèneestaujourd’huitelquelaMairiede quedes«arbresmétalliques»ontétéins-
Paris, «inquiète de la dégradation du pa- talléspourpouvoirlesattacher.Unesolu-
trimoine»,compte,àterme,lesfaireen- tionqu’envisagelaMairiedeParis.GérardLonguetLongguet
lever. «C’est un acte certes spontané et DELPHINEDEMALLEVOÜE
Invité
du«Talk k
DÉBATS&OPINIONS SSSSSSSSSSSSSSSSSS RENDEZ-VOUSOrange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePaul-HenriduLimbert PAGE19LeFigaro» o» d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGES16et17
PAGE4 Charitéfrançaise,
APARTÉd’AnneFulda PAGE42malordonnée…
PrésidentdugroupeUMPauSénat PAGE19 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 504 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@f@k@e@a;
SIMPLYNORTH/ANDIA
Cmardi4mai2010 LEFIGARO
Euro:ParisetBerlinveulent2 recto VERSO durcirlesrèglesPAGE22>
Lesenseignants
dusecondaire
sesont
symboliquement
enchaînés
lorsdeleur
manifestation,
lasemaine
dernièreà
Athènes,devant
leParlement.
KOILAKOS/
INVISION-REA
LesGrecsveulentcroire
Le banquier estime que la Grèce, pour s’en sortir,
devrait anticiper un rééchelonnement amiable de sa
dette auprès des grandes banques étrangères crédi-
trices (qui sont principalement françaises et alle-àleurrenaissance
mandes). L’idée serait de différer le remboursement
de certains paquets de bons du Trésor vers des an-
aintenant que l’Union euro- représente la quatrième génération d’une compagnie nées moins chargées que d’autres. Car il ne faudrait
péenne et le FMI ont permis à familiale fondée à Constantinople en 1851. La chance Au fond du gouffre pas que des annuités trop importantes viennent an-
leur pays de surmonter la crise de l’industrie maritime grecque reste que son statut nihiler tout espoir de reprise économique dans le
de refinancement de sa dette fiscal, intégré dans la Constitution, est demeuré sta- pays.financier, Athènes va
souveraine, les Grecs se met- ble. Les navires paient une taxe forfaitaire à l’État à Le « chief economist » Massourakis, l’armateur
tent à imaginer leur futur. Aussi raison de leur tonnage seulement. Les profits de Vernicos et le banquier Koufopandelis ne sont pasdevoir engager une cureMcurieux que cela puisse paraî- transports bien négociés ne sont pas soumis à l’impôt. tombés dans la sinistrose car tous trois estiment que
tre, la sinistrose n’a pas gagné les milieux d’affaires à la Grèce garde un potentiel de croissance formidable.d’austérité brutale pourPotentieldecroissanceAthènes. «Certes, nous allons devoir nous serrer la «Notre premier atout est d’être un pays multilingue,
ceinturecommejamaisdepuisleretourdeladémocra- Vernicos, qui fut emprisonné pour ses idées politi- enraisondel’importancedenostraditionstouristiquemériter l’aide
tie,en1974», explique Michael Massourakis, chef du ques durant le régime des colonels, ne cache pas son et maritime. Nous sommes parfaitement adaptés à la
département d’analyse économique d’Alpha, la admiration pour le discours solennel délivré à la na- mondialisation, rappelle l’armateur.Ladébrouillardi-de l’Europe et du FMI.deuxième banque commerciale de la Grèce, dans le tion, dimanche matin, par le premier ministre.«Pa- sedesmécaniciensdenotremarinemarchandeestlé-
bureau spartiate qu’il occupe avenue de l’Université, pandréouaeuraisondeprendredelahauteuretdedire gendaire.Iln’yaaucuneraisonpourquecesqualitésLes entrepreneursl’artère centrale d’Athènes. «Mais cette cure forcée qu’il nous fallait forger une nouvelle Grèce, plus res- d’adaptation ne se propagent pas au reste de notre
d’amaigrissement, imposée de l’extérieur, peut être ponsable et plus travailleuse. J’ai du respect pour son jeunesse.»
considéréecommeunebénédiction.Grâceàelle,l’État équipeministérielle,quiestjeune,compétenteetintè- y voient une chance
Lacourseauxbonsdecaissevaenfinavoirlecouragederéaliserlesindispensables gre. Grâce à ses études et à sa mère américaine, Pa-
réformesstructurellesquelesgouvernementssucces- pandréou connaît le monde. Il est beaucoup moins Massourakis estime, lui, que son emplacement géo-de guérir le pays
sifs avaient, jusqu’à présent, toujours remises à plus idéologuequenel’étaitsonpère.Ilalacapacitédenous graphique reste l’atout crucial de la Grèce. «Nous
tard!Aupire,lepouvoird’achatmoyendesGrecsva sortirdelacrise…» sommes un pays agréable à vivre, ensoleillé, doté dede ses maux pour
baisserde20%.Maisilnefautpasoublierque,depuis Comment cette dernière est-elle arrivée ? «Pour bonnesinfrastructures,enpleincentredelaMéditer-
notre entrée dans l’euro en 2001, les salaires avaient comprendre,ilfautremonterà1981», nous explique, ranée.Outrelestouristes,nouspourrionsattirerchezmieux rebondir.
plusquedoubléenGrèce!» dans son bureau de la place Koloniki (un mélange lo- nousd’innombrablesentrepreneurseuropéensdansle
cal de Passy et de Saint-Germain des Prés), secteur des services. À condition bien sûr que l’ÉtatPARRENAUDGIRARD
«UnecopiedelaFrance,enpire!» Ion Koufopandelis, président d’une pe- ENVOYÉSPÉCIALÀATHÈNES cesse d’être chicanier et démantèle tous les monopo-
Quand il parle de réformes structurelles, le « chief tite banque d’affaires. «Papandréou les.»
economist » de cette banque à capitaux familiaux lepèreestarrivéaupouvoirdansune BULGARIE Quant à l’État grec, il lui reste une marge considé-
MACÉ.
fondée en 1879 fait allusion aux carcans bureaucrati- vaguerose.Ilaintroduitlelaxisme rable pour augmenter ses recettes et donc réduire
ques pesant sur le marché du travail. De par la loi, budgétaire,distribuantdesavanta- son déficit budgétaire (qui atteint aujourd’hui le
une banque n’a pas le droit de transférer l’un de ses gessalariauxàtoutvadanslesec- chiffre dantesque de 13 % du PIB). On estime qu’au
employés d’une préfecture à l’autre (le territoire de teur public. Par ailleurs, un flot de moins 30 % de la production de richesses en Grèce
la Grèce est subdivisé en 52 « préfectures »). En subventions européennes s’est déversé GRÈCE provient d’activités non fiscalisées. Pour augmenter
1996, le Parlement est allé jusqu’à voter une loi fixant surlaGrèce,dontl’usagen’aéténijudi- le recouvrement de la TVA, le gouvernement a déjàAthènes
le nombre de cuisiniers que chaque navire de marine cieux ni honnête», poursuit Ion, dans imaginé un système astucieux. Pour bénéficier d’une
marchande devait embarquer, en fonction du ton- son français parfait, hérité d’une vieille exemption légale d’impôt sur le revenu, les contri-
Mernage… «La Grèce, c’est une copie de la France, en famille commerçante d’Alexandrie, buables modestes (jusqu’à 12 000 euros de revenu
Méditerranéepire, car nous n’avons même pas d’industries manu- chassée d’Égypte par le nassérisme dans annuel imposable) doivent désormais produire pour
facturières, résume M. Massourakis. Des lois pour les années 1960. «Ensuite, à partir de 4 000 euros de factures portant sur des dépenses
tout, des avantages inouïs consentis aux salariés du 1996, on a assisté à une flambée de la autres que le téléphone ou l’électricité. Cette course
secteur public, des minorités syndicales capables de Bourse.LesGrecssesontmisàl’économie aux bons de caisse oblige les commerçants, les limo-
prendreenotagelesmonopolesd’Étatdanslestrans- de casino, alors que, jusque-là, ils avaient toujours nadiers et les artisans à émettre des factures et donc à
ports,unefonctionpubliquehypertrophiée…Cesystè- géréleurépargneenbonspèresdefamille.Lachutede se soumettre à la TVA.
me,quefinançaitunendettementtoujourspluslourd, laBourseàl’automne2001n’apaschangélesmentali- Mais il reste encore beaucoup à faire pour éliminer
nemarcheplus.» tés,carsontvenusensuitelestauxbasetlaprivatisa- l’évasion fiscale, ainsi que la corruption au sein de
Même son de cloche lorsque l’on interroge l’arma- tion des banques. Ces dernières vous appelaient chez l’État grec.«Chezvous,lesjugesfontdesennuisaux
teur Nicolas Vernicos, propriétaire d’une flotte de re- vouspourvousproposerdesprêtsentoutesoccasions. politiciens et fonctionnaires corrompus. En Grèce, on
morqueurs et de navires de haute mer.«Songezque, LesGrecssesontmisàvivreàcrédit.Quantaugou- n’enajamaisvuunseulallerenprison.Cetteimpunité
cheznous,leministèredelaMarinemarchandesalarie vernement, il n’a serré les boulons que momentané- defaitnepeutplusdurer!», s’exclame le francophile
unmillierdefonctionnairespourgérerlesnaviressous ment,afinderéussirsonexamendepassageàl’euroen armateur, qui se dit fier de travailler de «manière
pavillon grec. À Chypre, ils ne sont qu’une douzaine 2001.Aussitôtaprès,lelaxismeestrevenu.Pourlutter entièrementtransparente».
pour administrer un tonnage équivalent!» Après le contrelechômage,lesgouvernementsSimitisetCara- Les trois hommes d’affaires comprennent que les
tourisme (18 % du PIB), le transport maritime est le manlis ont recruté un demi-million de fonctionnaires organisations syndicales et le parti communiste fas-
second secteur d’activité en Grèce (10 % du PIB). Les supplémentairesenl’espacedehuitans!» sent leur « baroud d’honneur », à l’occasion de la
armateurs grecs sont propriétaires de 18 % du tonna- grève générale prévue pour mercredi. Mais, remar-
erge mondial – 85 % des marchandises de la planète quant que les manifestations du 1 Mai avaient été
sont transportées par mer. Mais, en raison des peu suivies, et que les violences anarchistes du cen-Chezvous,lesjugesfontdesennuisauxcontraintes bureaucratiques, seulement un tiers des tre-ville restaient marginales, ils pensent que la
navires grecs voguent sous pavillon grec. Beaucoup donne ne sera pas changée. Dans un dernier mouve-politiciensetfonctionnairescorrompus.d’armateurs préfèrent les pavillons de Chypre ou de ment d’optimisme, Nicolas Vernicos invoque le
Malte, deux pays européens pratiquant le droit mari- temps long de l’histoire : «Notre pays s’est forgéEnGrèce,onn’enajamaisvuunseul
time britannique.«EnFrance,lescompagniesdena- danslarégionquiétait,deloin,lapluspauvredel’Em-
vigation ne cessent de demander des subventions à pireottoman.Aujourd’huilaGrèceestlaplusdévelop-allerenprison»l’État.Nous,laseulechosequenousluidemandions,est « péedetouteslesnationsayantappartenuàcetempire.
NICOLASVERNICOS,ARMATEUR DRqu’il nous laisse tranquille!», ajoute l’armateur, qui Quelcheminparcouru!»
A
LEFIGARO mardi4mai2010
PS:laleçonathénienne
L’ÉDITORIALDEPAUL-HENRIDULIMBERT 3francePOLITIQUE
PAGE19
Gaucheetdroitedépassentleursclivages
pourlaGrèce
LesdéputésPSontchoisidevoterenfaveur
dupland’aideprésentéparlegouvernement.
listesvotentaveclamajoritésuruntexte
NICOLASBAROTTE
majeur.ETFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
Le porte-parole du PS a toutefois ap-
ASSEMBLÉE La crise grecque a presque porté quelques nuances. «Le PS vote
dépassélesclivagespartisansenFrance. l’aidemaispaslepland’austérité(…)L’ar-
ChristineL’Assemblée nationale devait adopter gentdel’EuropeetduFMIauraitétémieux
Lagardehierlepland’aideinternationaldestinéà utilisépourfairedelarelance»,adéploré
aouvertpermettreàlaGrèced’éviterlabanque- BenoîtHamon.Ilaparailleursjugé«cu-
ledébat,
routeetdeluttercontrelaspéculationfi- rieuse cette conception de la solidarité qui
hiersoir,
nancière. La part de la France s’élève à veuillequ’onemprunteà3%pourprêterà àl’Assemblée
16,8milliardsd’eurossurunmontantto- 5% à la Grèce». Une prise de position nationale.
talde110milliards. modérémentappréciéeauseindugroupe BOUCHON/
«Onnefaitpasundonouunesubven- socialiste où l’un de ses membres mini- LEFIGARO
tion. On prête au taux d’à peu près misait les propos du porte-parole
cinqpourcent,àtauxfixe,ain- du parti: «Benoît Hamon n’est
diqué Christine Lagarde dans pasdéputé.Iln’estpasforcé-
Le Monde. C’est-à-dire que ment le plus légitime pour
l’opérationdevraitrapporter s’exprimer.» Il n’empê-16,8de l’argent au budget de la che, le groupe socialiste a
France.» C’est la ministre tout de même assorti son Lamajoritén’atoutefoispaspucomp- au passage un bénéfice sur l’opération. cedel’euroetà«lacréationd’unemon-
c’estlapartdelaFrance,
de l’Économie qui a ouvert vote positif des réserves ter sur le soutien des communistes, qui «IlfautsavoirquelaFrancevaprêteràla naie commune européenne où lesenmilliardsd’euros,
ledébathiersoiràl’Assem- expriméesparlepartisurle ontvotécontre.«Ils’agitd’undispositif Grèceàuntauxdeplusde4%,c’estpres- naiesnationalesrestauréespourrontenfinsurunmontanttotal
bléenationale. pland’austérité. dont l’unique objectif est de renflouer les queuntauxusuraire»,adéploréMarie- s’ajuster les unes par rapport auxde110milliards
«Je ne soutiens pas le gou- marchés financiers et les banques qui ont GeorgeBuffetdimanchesurCanal+. autres».
«Untauxusuraire» vernement,jelaGrèceetje enfoncé la Grèce dans la crise, en spécu- À droite, le souverainiste Nicolas Du- Aprèslevotedel’Assembléenationale,
Alorsquelesdébatsavaientàpeinecom- soutiens l’euro, nous ne sommes pas là lantsurladettepubliquedecepays»,ont pont-Aignan,présidentdeDeboutlaRé- le texte doit désormais passer au Sénat,
mencé, Nicolas Sarkozy s’est une nou- dans un débat droite-gauche, nous som- dénoncé les députés PCF. Comme une publique, s’oppose au plan d’aide.«La où son adoption ne fait, là non plus,
vellefoisentretenuautéléphoneavecle meslàdansundébateuropéenetundébat partieduPS,ilscritiquentletauxd’inté- France ne doit pas payer pour aider la aucun doute. Les responsables espèrent
premier ministre grec, Georges Papan- de principe», a expliqué hier François rêt de l’emprunt consenti à la Grèce en Grèce…àmourir!»affirmeledéputéde qu’ilneserapasnécessairedemonterun
dréou. Le chef de l’État l’a assuré de la Hollande sur RTL. Ce qui lui a tout de déplorantquelespaysprêteursréalisent l’Essonne,favorableàlasortiedelaGrè- nouveaupland’aide.
«solidarité» de la France dans la crise. mêmevaluunsatisfecitdelapartdeFré-
Enretour,leleadergrecaremerciéNico- déric Lefebvre. Pour le porte-parole de
las Sarkozy «pour le soutien constant de l’UMP,l’ancienpremiersecrétaireduPS
la France»et«son action personnelle «a montré qu’il était capable de prendre
pourrassemblerlesEuropéenssurunplan sesresponsabilitésetdesoutenirundispo-
de soutien ambitieux», selon des propos sitif vertueux». «On sait que ça n’a pas
rapportésparl’Élysée. été simple à l’intérieur du Parti socialiste
Fait rare, le groupe socialiste a choisi mais la manière dont il a pris à bras-le- Abonnementsde voter le collectif budgétaire présenté corpslui-mêmecedossierauParlementet
par le gouvernement. Après le Grenelle àlacommissiondesfinancesméritaitqu’à
de l’environnement de Jean-Louis Bor- l’UMPnousluirendionshommage»,a-t- ServicePlusetClubAffaires
loo, c’est la deuxième fois que les socia- ilajouté.
Lapetitephrasede… RéservezvotretaxienFrance
FRANÇOISHOLLANDE DÉPUTÉ(PS)DECORRÈZE
Nuln’estàl’abri.Sionveutéchapperàla etdanslemonde.
rigueur,ilfautfaireleseffortsnécessairesavant,
ilfautêtrecapabledeluttercontrelesdéficits
avantquelesmarchésnes’ensaisissent
JérômeCahuzac:«Nepas
confondrel’aideetlapunition»
JérômeCahuzac(PS)présidelacommis- l’Allemagne,l’aideetlapunition.Ilreste
sion des finances de l’Assemblée natio- quelaGrèceaacceptécesconditionsqui Numérodetéléphoneunique
nale. sonteffectivementdures.
oùquevoussoyez
LEFIGARO.–PourquoilegroupePS Pourquoisoutenirunplanquiprévoit Serviceprioritairedansplusde150villes
soutient-illepland’aideàlaGrèce? derepousserl’âgededépartenretraite enFranceetàl’étranger
Jérôme CAHUZAC. – Pour trois raisons. de53à65ansalorsqu’enFrancelePS
D’abord parce qu’il s’agit de défendre la soutientlemaintiendel’âgededépart 20000taxisenEuropeàvotredisposition
zone euro et notre monnaie commune. à60ans?
RéservationenfrançaisouenanglaisEnsuiteparcequedéfendrelaGrèce,c’est Noussoutenonslepland’aidedelazone
défendre un pays ami auquel nous lient euro qui est impératif pour régler la
Facturemensuelleuniquedetoutesvoscoursesdestraitésetqu’ils’agitdoncd’undevoir questiondeliquiditésàlaquellelaGrèce
d’État.Enfinparcequecelavamettrefin estconfrontée.Lesmesuresprisesparle
àlaspéculationquin’aquetropduré. gouvernementgrecdoiventmaintenant
assurerlasolvabilitédeleurpaysd’icià
Desvoixs’élèventpourcritiquerletaux trois ans. Cela suppose un effort massif
d’intérêtduprêtconsentiàlaGrèce. sur la dépense comme sur les recettes
Ilfauts’assurerquelazoneeuroprêteàla publiques. Le gouvernement français,
Grèceàdestauxcomparablesàceuxque comme les autres gouvernements de la
pratiqueleFMIetappréciercestauxpar zoneeuro,ajugécrédibleleplanproposé
rapport à ceux auxquels la Grèce aurait parlaGrèce.Neconfondonspastout,ni
dûempruntersiellen’avaitpasétéaidée. l’âge légal, l’âge moyen de départ en
De même que l’on ne peut pas accepter retraite, ni les durées de cotisations et
quelesprêteursfassentunebonneaffaire pas davantage les questions internatio-
surledosdelaGrèce,onnepeutpasac- nalesetcellesquirelèventdelapolitique
cepter que les contribuables des pays se interne.
portant à son secours en fassent une
mauvaise. Certes il aurait été préférable QuelrôleajouéleFMIdansl’élaboration
de ne pas confondre, ce que fait, hélas, decepland’aide?
LeFMIaétéamenéàjouerunrôleimpor-
tantcarlespaysdelazoneeuroontjoué
leleurdefaçoninsuffisante.Ceplanexis-
te car le directeur général du FMI a su
convaincre la chancelière allemande. Il
faut rendre hommage à Dominique
Strauss-Kahnpourcela.
Lepland’austéritéimposéàlaGrèce
risque-t-ild’amplifierlesmouvements
sociauxquiagitentlepays? UNESOCIETEDU
Lepeuplegrecvaêtresoumisàunerigu-
Serviceabonnement
eur extrêmement forte. Je n’ai pas à me
prononcer sur les difficultés auxquelles 0141274500 Letaxiprenddel’avance.
serasoumislegouvernementgrecmaisje
déplore en revanche la façon catastro- Services disponibles sur abonnement selon conditions contractuelles et réglementation du taxi en vigueur dans chaque ville.
phique dont ses prédécesseurs ont géréJérômeCahuzac:«Ceplanexistecar
DominiqueStrauss-Kahnasuconvaincre lesfinancespubliquesdecepays.
lachancelièreallemande.» ProposrecueillisparF.-X.B.
VIALERON/LEFIGARO
Cmardi4mai2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
Leclimat
s’estrefroidi
pourleGrenelleII
Lesdéputésexaminentàpartird’aujourd’huile
«monumentlégislatif»vouluparJean-LouisBorloo.
soulignant les «distorsions de concur-
JUDITHWAINTRAUB Legouvernement
rence à l’intérieur de l’Europe».Desex-
adûréviseràla
ENVIRONNEMENT Il est loin, le temps plications passées à la trappe au profit baissel’ambition
où l’Assemblée nationale votait à la d’unraccourciquiamisenémoileslob- écologique
quasi-unanimitéleGrenelleI,présenté bies écologistes: «Pour Sarkozy, l’envi- défenduepar
par son auteur, Jean-Louis Borloo, ronnement,çacommenceàbienfaire.» Jean-LouisBorloo
commeletextefondateurd’un«monu- Lataxecarbone,autredispositifphare etChantalJouanno,
ment législatif» édifié à la gloire du du Grenelle, avait du plomb dans l’aile lorsduGrenellede
«développement durable». Le Grenelle depuis que le Conseil constitutionnel l’environnement.
C.TRIBALLEAU/AFPII,richede272mesuresvisantàmettre s’était prononcé contre la dispense ac-
en œuvre les engagements adoptés en cordée aux industriels dans la loi votée
juillet 2009, va donner lieu à partir de en2008.Leprésidentluiadonnélecoup àl’Écologie,ChantalJouanno,s’estdite Ce «climatoscepticisme», encouragé ZOOMcet après-midi à un examen en séance «désespérée de ce recul». Les parle- parClaudeAllègreetlargementalimenté
plénièrenettementpluscritique. mentaires UMP n’ont pas apprécié, et parlesfuitessurlacampagnededrama-
Enunpeumoinsd’unan,criseaidant, NicolasSarkozyencoremoins. tisation orchestrée par le Giec (Groupe«Onalesentiment
legouvernementaréviséàlabaisseson Quand, ensuite, ont été annoncés le d’experts intergouvernemental sur GrandParis:Blancvoudraitqu’onvadevoiraider
ambition écologique. Nicolas Sarkozy a report à 2012 de l’écotaxe sur les poids l’évolutionduclimat),aincitélesdépu- concilierl’Étatetlarégion
legouvernementàsauverannoncé une première correction du lourds, votée dans le cadre de la loi de tésdelamajoritéàallerencoreplusloin Lesecrétaired’Étatchargé
projetinitialle6mars,auSalondel’agri- finances 2009, et l’autorisation de cir- que Nicolas Sarkozy dans la révision du duGrandParisveutcalmerlejeu.certainsélémentsdutexte
culture.Lesrégionalesrisquaientdeser- culerdèscetétépourlescamionsde44 Grenelle. À l’initiative de l’UMP Patrick Àl’occasiondelaprésentationcontresamajorité»
vir de défouloir à la colère paysanne. tonnes,ChantalJouannon’ariendit. Ollier, président de la commission des desonlivre,LeGrandParis
PHILIPPEMARTIN,DÉPUTÉPSDUGERS eTout en affirmant qu’il ne renoncerait Nicolas Hulot non plus. La figure de affaireséconomiquesdel’Assemblée,des duXXI siècle,ChristianBlanc
pasà«l’ambitiondemettrelaFranceau proue télévisuelle de l’écologiquement amendements visant à limiter le déve- aassuréJean-PaulHuchon,
premierplandespaysquiconstruirontune de grâce après les régionales, fin mars, correct avait suspendu sa participation loppementdeséoliennesontnotamment leprésidentPSd’Ile-de-France,
économiedurableetuneagriculturedura- eninvoquantla«concurrencedéloyaleet auxgroupesdetravailmisenplacedans étéadoptés.«Onalesentimentqu’onva deson«amitiéancienne»etde
ble»,lechefdel’Étatalancéauxpartici- ledumpingquimenacentnosemplois».Il le cadre du Grenelle lors de l’annonce devoir aider le gouvernement à sauver son«estime».Celui-ciesttrès
pants d’une table ronde organisée dans apréciséqu’àlademandedelaFrance, dureportdelataxecarbone.«LaFon- certainsélémentsdutextecontresamajo- opposéauprojetdeloiGrand
le cadre du Salon: «Je voudrais dire un la Commission européenne proposerait dation Hulot n’a pas claqué la porte du rité»,soupireledéputéduGersPhilippe Parisquiseraexaminéle20mai
mot de toutes ces questions d’environne- enjuinlataxationauxfrontièresdel’Eu- Grenelle»,aprécisésonprésidentdans Martin,spécialistedelaquestionpourle encommissionmixteparitaire.
ment.Parceque,làaussi,çacommenceà rope des importations venues de pays Le Parisien du 2 avril, en expliquant PS. Tout en confiant que les socialistes, Blanc-quiestpersuadéqueseuls
bien faire!» «Je souhaite qu’on montre «quirechignentàréduireleursémissions avoirvoulualerterl’opinionsur«lefait quicommencerontàdiscuterdeleurpo- «2%»dutexteseradiscuté-
l’exemplemaisqu’onavanceenregardant degazàeffetdeserre».Danslamajori- que les écolo-climatosceptiques ont de sitioncesoirenbureaunational,«hési- alancéunappelà«êtresage»
cequefontlesautres,parceque,sinon,il té,lereportsinediedelataxeaétésalué plus en plus de succès médiatique et que tent entre l’abstention et le vote contre». età«unifierlesefforts».
n’y aura plus d’éleveurs de porcs bientôt commeunedécisiondesagesse.Àdera- l’écologie est devenue un simple ingré- C’est dire si le chemin s’annonce étroit YvesAlbarello,lerapporteur
cheznous»,aprécisélechefdel’État,en resexceptionsprès.Lasecrétaired’État dientdelatambouilleélectorale». pourletandemBorloo-Jouanno. UMPàl’Assemblée,ajugé
leprojet«dénaturé
parlessénateurs».
EN BREF
Absentéismescolaire:
Bertrandmonteaucréneau
Lesecrétairegénéraldel’UMP
aapportéhiersonsoutienàla
propositiondeloidudéputé
desAlpes-Maritimes,
ÉricCiotti,visantàsuspendre
L’élevageporcinfigureaupremierrangdesaccusés Denouvellescontraintessontprévuesavant L’écotaxepoidslourds,déjàvotéeparleParlement,aurait lesallocationsfamiliales
lorsqu’ils’agitdecombattrelapollutionagricole. PHOTOPQR l’installationd’autreséoliennes. AUBERT/LEFIGARO dûvoirlejouren2011.Elleestreportéeà2012. PHOTOPQR auxparentsd’unenfantabsent
del’écoledefaçonrépétée.
Buffet(PCF)pascandidateUnecopielégislativerevueetcorrigée
en2012
blique,votéeparleParlement,maisre- re moins de 15 MW). Des mesures pour voit une obligation de mentionner la LadéputéecommunisteMarie-MARIELLECOURT
jetéesurunvoletparleConseilconstitu- éviterl’éparpillementquelesentreprises performance énergétique dans les an- GeorgeBuffetaaffirméhier
JEAN-LOUIS BORLOO défend pied à tionnel,l’idéed’unetaxecarbonesurle dusecteurqualifienttoutefoisd’«éolici- nonces immobilières. Un décret listant qu’elleneseraitpascandidate
piedleprojetdeloiGrenelle2examinéà territoirefrançaisaétéremisée.Ellede- des». Dans un souci de consensus avec des catégories de bâtiment rendra obli- àl’électionprésidentiellede2012
partir de ce matin à l’Assemblée natio- vait peser sur les énergies fossiles selon laprofession,lescontraintesdepuissan- gatoire en 2012 et dans un délai de huit carelleseretireradusecrétariat
nale.Quandlesorganisationsécologistes leur teneur en CO2, avec un système de cepourraientêtrediminuées. ansdestravauxd’améliorationénergéti- nationalduPCFenjuinet«qu’il
évoquentuntexte«détricoté»parrap- compensation pour les ménages. Très que.Unemajorationdeloyerseraauto- yadestasdechosesàfaire
portauxambitionsaffichéessolennelle- critiquée, notamment par le patronat, Reportdel’écotaxepoidslourds riséesidestravauxeffectuéspermettent entantquemilitantecommunistementparleprésidentdelaRépubliquele ellenepourravoirlejourquesilaFrance Cette taxe, déjà votée par le Parle- uneréductiondeschargeslocatives. etféministe».
25octobre2007,leministredel’Écologie obtientunavaldel’Europe,maiségale- ment,auraitdûvoirlejouren2011.Elle
Uneanthologieparled’unarsenaljuridique«sanséqui- ment un accord politique en France, ce est reportée à 2012. Les raisons techni- Maintiendelabiodiversité
e desdéputéspoètesvalent sous la V République, et encore quiestloind’êtregagné. quesinvoquéesparlegouvernementne Letexteprévoitladéfinitiondelatra-
moinsdanslesautrespayseuropéens». convainquent pas les écologistes. Tout me verte et bleue et l’interdiction de la L’Assembléenationaleapublié
Sur certains points, le texte marque des L’éolienmisàmal commel’autorisationdonnéedèscetété publicitésurlespesticidespourlesjardi- hier,àl’initiativedesonreculs, et les organisations écologiques ÀlasuitedurapportdePatrickOllier, aux camions agricoles (alimentation, niers amateurs. Il crée un écolabel pour président,BernardAccoyer,une
veulent le faire savoir en manifestant leprésidentdelacommissiondesfinan- bétail)de44tonnesdecirculer. lapêcheenmer. anthologiedesdéputéspoètes,
aujourd’hui devant l’Assemblée. Sur ces,desamendementsprévoientdesou- avecdestextesdeLamartine
d’autres,ilmaintientsesambitions. mettre les installations éoliennes à des LESPROMESSESMAINTENUES Santéetenvironnement etd’AiméCésaire,ouencorecontraintes de géographie (établisse- Outre le renforcement de la sur- deJeanJaurèsetd’EdgarFaure.
LESPOINTSENRETRAIT ment de schémas régionaux), des Performanceénergétique veillance de la qualité de l’air, le texte Autotal,150députésdesécurité(régimedesins- desbâtiments prévoit une déclaration obligatoire des ontlaissédesœuvres
Enterrementdelataxecarbone tallations classées) et des contraintes de Alors qu’il est prévu une norme de nanoparticules.Ilinterditlestéléphones poétiques. 2Promise par le président de la Répu- puissance(lesfermesnedoiventpasfai- construction de 50 kWh/m , la loi pré- portablesjusqu’aucollège.
Longuetsouhaite«destextespeunombreuxettrèsclairs»
PourlepatrondessénateursUMP,l’âgedelaretraitedevra«nécessairement»êtremodifié.
MAJORITÉ Que dira le groupe UMP du le débat sur les retraites. Il a rappelé ce».Enfait,cedélaipermetd’harmo- fait «marche arrière». La campagne
SénatàNicolasSarkozy,cesoir,quand qu’actuellement, «une retraite sur dix niserlescalendriersdesparlementaires pour les élections en Grande-Bretagne
il sera reçu à l’Élysée? «Bon anniver- est financée par la dette», en estimant et du parti majoritaire, ce qui devrait l’a conduit à réfléchir au caractère
saire!»aréponduGérardLonguet,in- que«laduréedecotisation,l’âgededé- contribuer à donner davantage de «extrêmement aléatoire» de ce systè-
vitéhierdu«Talk-Orange-LeFigaro». part à la retraite et l’âge d’accession à contenuàlaconvention. me.Selonlui,lesdeuxtours«évitentà
À deux jours près, la réception coïnci- uneretraiteàtauxpleinsonttroispara- l’opiniond’êtrepriseparsurprise».
Éviterà«l’opinionderaeneffetavecletroisièmeanniver- mètres qui bougeront nécessairement, Interrogé hier sur les velléités de
d’êtrepriseparsurprise»saire de l’élection du chef de l’État, le sinon il n’y aura pas de réforme». Pour candidature de Dominique de Villepin
6mai2007. lui, «l’âge de départ à la retraite n’est Gérard Longuet, qui sera reçu jeudi à et d’Alain Juppé en 2012, Gérard Lon-
Au-delà des amabilités d’usage, le pasunequestiondesymbole». Matignonavecsonhomologuedel’As- guet a estimé qu’«un président sortant
patron des sénateurs UMP a bien l’in- La mission du groupe UMP du Sénat semblée Jean-François Copé et le se- investiparsamajorité»bénéficiaitd’un
tentiondedemanderauprésidentd’al- sur cette réforme rendra ses conclu- crétaire général de l’UMP Xavier Ber- soutien «jamais unanime, mais suffi-
léger un agenda parlementaire «par- sionsle19mai.C’étaitaussiladateàla- trand,apréparéaussiunargumentaire samment large» pour que sa candida-
fois trop chargé» en ne présentant quelle le parti présidentiel avait prévu en faveur de l’élection du futur ture soit à la fois «dissuasive» vis-à-GÉRARDLONGUET,
désormais que «des textes importants, d’organiseruneconventionsurlesujet, conseiller territorial au scrutin unino- vis de ses rivaux et «convaincante»hier,danslestudio
peu nombreux et très clairs». Longuet mais il l’a finalement repoussée au minal à deux tours. Partisan ilyapeu auxyeuxdesespartisans.duFigaro.PAULDELORT/LEFIGARO
J.W.souhaite en particulier que soit engagé 25 mai, pour des «raisons d’intendan- duscrutinàuntour,ilareconnuavoir
Cles télécoms et votre entreprise...
faites le test
oui non
1vos collaborateurs bénéficient-ils de la couverture mobile
la plus étendue, en France métropolitaine ?
(source : rapports ARCEP 2009)
2en cas de panne de votre mobile avant 17h,
votre opérateur vous le remplace-t-il en France
et dans 12 pays d’Europe dans les 24h ouvrables ?
3votre opérateur met-il à votre disposition, au quotidien,
4 600 experts entreprises, conseillers SAV et commerciaux ?
4le service utilisateurs dédié aux entreprises de votre opérateur
mobiles est-il ouvert 24h/24et7 jours sur 7 ?
5pouvez-vous, si vous le souhaitez, faire appel à votre opérateur
pour des solutions informatiques ?
5 oui, vous êtes sans doute déjà chez nous
moins de 5 oui : à très bientôt !
parce que l’on a toujours besoin d’un partenaire, nous vous apportons
des réponses concrètes à chaque étape de votre business
www.orange-business.com
Pour la quatrième année consécutive, Orange Business Services
a été élue «Best Global Operator», et pour la troisième année,
Orange a été nommée «Best Mobile Service Provider».
France Télécom S.A. – RCS Paris 380 129 866 – Tous droits de reproduction interdits.mardi4mai2010 LEFIGARO
Attentat de New York :
la vidéo du suspect6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Les«nocesnoires»delaLouisiane
etdupétrole
Le combat contre la pollution a profité,
hier, d’une mer moins agitée.
Uneéquipe
desecourstrolière. Dans cet État où pour para-
LAUREMANDEVILLE réhydratephraser une célèbre bande dessinée de
ENVOYÉESPÉCIALEÀVENICE
unfou-Lucky Luke, on «pensepétrole,onman-
de-bassan
ÉTATS-UNIS À la marina de Buras, ce gepétrole,onestpétrole», nul ne songe
victime
dimanche soir, le pêcheur d’origine une minute que la catastrophe puisse
dupétrole
cambodgienne Seng Lim est en train de remettre en cause les positions du sec- échappé
décharger près de 750 kg de crevettes, teur. «Trop de gens y sont employés, dela
qui vont partir dans les valises réfrigé- l’industrie pétrolière gère l’État depuis plateforme
rées d’un marchand qui a fait quatre des décennies», souligne Bob Marshall, pétrolière
heures de voiture depuis l’Alabama pour du Times-Picayune. La Louisiane est le Deepwater.
erécupérer ces précieux fruits de mer, ap- 4 État producteur de brut des États- RALSTON/AFP
pelés à devenir une rareté… Plongé dans Unis après le Texas, l’Alaska et la Cali-
la grisaille du soir, sous une pluie chaude fornie. Depuis le premier forage en mer,
et battante, le petit port fait triste mine lancé en 1947, 4 000 plates-formes ont
avec ses dizaines de bateaux essaimé dans le golfe du
de pêche désœuvrés. LECHIFFRE Mexique. La Louisiane abrite
À l’exception de Seng Lim, aussi un réseau de raffineries dans cet État conservateur, où même Mobile FLORIDEqui a bravé la tempête, la qui pèse lourd. les démocrates sont en faveur du fora- MISSISSIPPI
ALABAMAÉTATS-UNISplupart des autres pêcheurs 2 «Personneici,àpartquel- ge offshore. Le gouverneur républi- PensacolaBiloxiGulfportont renoncé à sortir en mer milliardsdedollars ques extrémistes, ne peut cain, Bobby Jindal, est très lié au lobby
pour se rendre « aux cours » imaginerderemettreencause de l’or noir et a été un grand avocat de laC’est,selonl’agence
de « formation à la sécuri- d’évaluationfinancière le forage en mer, l’industrie dérégulation tous azimuts. «Ilyaeutrop
té » que propose la compa- Fitch,lecoûtminimum pétrolièreaététropgénéreu- de tolérance envers les pétroliers», dit Réserve naturelle
de Chandeleurgnie BP afin de recruter de la dunettoyage sepournous.Mêmelamarée Bob Thomas. «Nousavonsfermélesyeux Nouvelle-
main-d’œuvre et des ba- delamaréenoire noire ne changera pas ça», sur les dangers que l’absence de normes Orléans
teaux pour ses opérations de confirme Bob Thomas, pro- créait pour l’écosystème du bayou. »
LOUISIANE
nettoyage de la marée noire. fesseur de questions environnementales Même après Katrina, le problème de
Le prix alléchant de 2000 dollars par à l’université Loyola. En ce sens, les or- l’érosion des terres côtières a été éludé.
jour pour la location de bateaux de ganisations qui, comme Greenpeace, Cela devrait changer dès que le pro-
Réserve naturelle41 pieds attire les candidats en masse. veulent profiter de la catastrophe pour blème de l’endiguement de la marée
du DeltaHier, l’amélioration des conditions mé- «démontrer les dangers de l’offshore » noire aura été réglé, prévoit Thomas, Venice
téorologiques a facilité leur tâche. Mais semblent à contretemps. Bob Thomas persuadé que l’industrie de la pêche et
la marée noire progresse inexorable- parie du coup qu’il n’y aura pas de pres- les chantiers navals, paralysés par la ca- Localisation de l'accident
ment. Et vers des îlots situés au large du sion venant de Louisiane sur le président tastrophe demanderont des comptes aux
delta du Mississippi, qui s’avance sur Obama, pour qu’il remette en cause son pétroliers. Les politiciens de Louisiane
LA NAPPE DE PÉTROLEplusieurs dizaines de kilomètres dans la récent projet d’autorisation des forages espèrent aussi que la catastrophe per-
PAR CONCENTRATION
mer. en mer. «Lapressionviendrad’ailleurs: mette de convaincre Washington de GOLFE DU MEXIQUE Fortede Californie ou de Floride, qui consom- mieux partager les revenus pétroliers
LundiLe réalisme résigné Moyennement du pétrole à foison pour leurs belles avec un État trop pauvre pour protéger
13 heures Peu importantedes pêcheurs voituresmaisn’enveulentpasaulargede le littoral. Car l’autre paradoxe de la re-
Possible
Il y a quelque chose de paradoxal à voir leurscôtes », dit-il. lation de la Louisiane à son or noir est
Côtes touchéesLes premières côtestous ces pêcheurs se ruer vers le géant La relation presque incestueuse que qu’elle en profite relativement peu, ne
pétrolier qui vient de ruiner leur busi- l’industrie pétrolière entretient avec la touchant que 10 % des dividendes de 50 kmtouchées par la marée noire
ness, comme vers la dernière planche de politique locale en Louisiane est évidente cette gigantesque manne.
salut. Mais dans cette région des bayous,
où pétrole et pêche cohabitent comme
un vieux couple forgé par les querelles, EN BREF
la pauvreté est telle que personne ne se
formalise de la contradiction. Elle est en UnchocfinancierpourlegroupebritanniqueBP
réalité au cœur du fonctionnement de Attentat de Bombay : un
l’État de Louisiane, « marié » depuis des tannique pourra compter sur le sanction financière a commen- Pakistanais jugé coupable
FRÉDÉRICDEMONICAULTdécennies au pétrole et à ses revenus. Les soutien des assureurs. Mais ils cé en Bourse. À New York, le ti- Unde22ans,seul
pêcheurs de Venice, pragmatiques au COMBIEN cette catastrophe ne pourront pas tout. tre BP a dévissé de près de 20 % accusésurvivantducommando
verbe rare, ont toujours composé avec le va-t-elle coûter à BP ? Depuis au cours de la dernière semai- islamisteprésuméresponsablePour« Impact boursierrisque posé par les pipelines pétroliers, plusieurs jours, les experts tra- ne. Soit plusieurs milliards de desattentatsdeBombay
ce genrequi acheminent le pétrole depuis la mer, vaillent sans relâche sur le su- «Pour ce genre d’événement, dollars partis en fumée. (166morts),aétéjugécoupable
déstabilisant l’écosystème du bayou. Il de catastrophe, jet. Avec des estimations qui BP, comme les autres “majors” «D’une manière générale, hierparuntribunalspécial.
est commun dans les familles de tra- varient beaucoup, de quelques du pétrole, est assuré au maxi- c’est toute une industrie qui vaBP est assuré Thaïlande : versvailler à la fois pour l’industrie de la pê- centaines millions de dollars à mumdecequepeutsupporterle pâtir de cette catastrophe. Parau maximum des élections anticipéesche et l’industrie pétrolière. C’est le cas plus de 3 milliards, si l’on inclut marché.C’est-à-direauxalen- exemple, le développement pro-
dans la famille Meaux, où le père Leroy de ce que peut l’ensemble des travaux de net- tours d’un milliard de dollars, grammé des champs offshore Lepremierministrethaïlandais,
et le fils Mike ont chacun un bateau, mais toyage. souligne Jean Money, respon- dans cette zone du golfe du AbhisitVejjajivaaannoncésupporter
où l’oncle travaille dans le pétrole. Si les Il est de toute façon trop tôt sable de l’expertise énergie au Mexique devrait très sérieuse- hierqu’ilproposaitd’organiser
le marché,Meaux sont mécontents du tort que BP pour mesurer exactement sein du cabinet en assurance et ment remis en question, souli- desélectionslégislatives
aux alentoursvient de leur porter, ils tempèrent leur l’étendue des dégâts. Dans la réassurance AON. Autrement gne Stanley Nahon, directeur le14novembresiplusieurs
frustration en soulignant que l’entrepri- pire des hypothèses, la fuite de dit, en cas de catastrophe pé- au sein du cabinet de conseil en conditionssontréuniesd’un milliard
se fait de son mieux pour réparer. «Le pétrole pourrait se prolonger trolière atteignant le chiffre stratégie Booz & Company.Par danslepays,afindesortir
de dollarspays a besoin des forages en mer. Sinon, pendant trois mois avant d’être évoquéde3milliardsdedollars, ailleurs, les normes de sécurité delacrisepolitiquequiparalyse»
l’Amérique sera trop dépendante de colmatée, à raison de quelque lemarchédel’assuranceneré- des installations pétrolières aux leroyaume.
l’étrangerpoursonpétrole », dit Leroy. 5 000 barils s’échappant quoti- pond que partiellement aux be- États-Unis devraient être ren-
Nétanyahou rencontreCe réalisme résigné des pêcheurs de diennement. Bien sûr, pour pa- soinsdefinancementdusinistre forcées. Ce qui impliquera des
MoubarakVenice traduit le sentiment général de la rer au choc financier de cette pourBP.» coûts substantiels pour les in-
Louisiane, vis-à-vis de l’industrie pé- marée noire, la compagnie bri- Pour le pétrolier, la première dustriels.» Lepremierministreisraélien,
BenyaminNétanyahou,aévoqué
hieràCharmel-Cheikh
avecleprésidentégyptien
HosniMoubaraklarelanceAttentatdeNewYork: duprocessusdepaixauProche-
Orient,aumomentoùdes
pourparlersindirectsentrelapolicerechercheunsuspect
IsraéliensetPalestiniens
L’individu semblentimminents.La piste des talibans pakistanais est mise recherché
(àdroite) Affrontements dansen doute, alors que leur chef est réapparu. aétéfilmépar les favelas à Rio : 11 morts
unecaméraàvoir» avec l’attentat et que «toutesles Desaffrontements
THIERRYPORTES desurveillance
pistes sont explorées». Celle d’un com- meurtriersentredespoliciers
alorsqu’il
TERRORISME Les enquêteurs américains plot avec des ramifications à l’étranger etdestrafiquantsdedrogue
quittait
se sont lancés hier à la poursuite d’un est néanmoins privilégiée, affirmait hier sesontsoldésdimancheleslieux
homme blanc d’une quarantaine d’an- le Washington Post, citant des sources paronzemortsdansdesfavelasdel’attentat
nées filmé par une caméra de surveillan- anonymes au sein de l’Administration. situéesnonloindel’aéroportmanqué.
ce alors qu’il quittait précipitamment les De son côté, le chef de la police de New NYPD/AP internationaldeRio.
lieux de l’attentat manqué, samedi soir à York, Raymond Kelly, a précisé
Manœuvres américano-Time Square, au centre de New York. Sur qu’aucune preuve ne permet encore de
africaines dans le Sahelune vidéo, diffusée sur les différentes valider la revendication de l’attentat fai-
chaînes de télévision outre-Atlantique, te, via une vidéo postée sur YouTube, par Desmanœuvresmilitaires
on voit cet homme regarder plusieurs fois le Tehrik-e-Taliban, le mouvement des une vidéo datée de début avril, annon- firme avoir envoyée à la casse. En cours réunissantdessoldatsde
derrière lui vers la voiture qui n’a finale- talibans pakistanais affilié à al-Qaida. çant des attentats dans de grandes villes d’analyse, l’engin incendiaire, qui aurait plusieurspaysd’Afriqueet
ment pas explosé. L’homme enlève sa SITE, le centre américain de surveillance des États-Unis, en représailles aux atta- pu être dévastateur mais n’aura produit d’Europesoussupervision
chemise, la range dans son sac et, vêtu des sites terroristes sur Internet, qui a ques déclenchées par les drones améri- qu’une petite fumée, était composé de américaineontétélancéeshier
d’une seconde chemise rouge qu’il por- rendu publique cette revendication, a cains contre ses troupes. trois bonbonnes de propane, de deux bi- depuisOuagadougou,envue
tait déjà sur lui, poursuit son chemin. rapporté hier que le chef de ce mouve- dons d’essence, de fils électriques, de derenforcerlaluttecontre
Une petite fuméeLa police comptait sur l’aide d’un tou- ment, Hakimullah Mehsud, que l’on feux d’artifice et de deux réveils. L’en- le«terrorisme»etla
riste qui aurait peut-être pris une photo- avait donné pour mort en janvier der- L’optimisme des enquêteurs se fondait grais également utilisé n’avait heureuse- criminalitédanslarégion
graphie de cet individu. Le maire de New nier, aurait sans doute survécu aux mis- plutôt sur les nombreuses empreintes ment pas la teneur en ammonium de ni- sahélo-saharienne.
York, Michael Bloomberg, a toutefois siles tirés par les Américains contre lui au trouvées dans le véhicule piégé, une Nis- trate adéquate pour produire les effets
prévenu que «l’hommen’apeut-êtrerien Pakistan. Selon SITE, il est apparu sur san Pathfinder, que son propriétaire af- escomptés.
C
Source : NOAA

N
A









N





A



2

L
L

N


G

L
COMMUNIQUÉ
NousavoNstousuNeraisoNdedéfeNdre
l’éNergieéolieNNe:
NesacrifioNspasuNefilièreéNergétique
respectueusedel’eNviroNNemeNt
etcréatriced’emplois!
L’Assemblée nationale va, dans les heures qui viennent, décider de l’avenir de l’énergie éolienne dans notre
pays. Nous, organisations professionnelles, syndicat de salariés, associations de collectivités territoriales et
de défense de l’environnement, ne pourrions comprendre l’abandon par la France de cette fili re énergétique,
conciliant à la fois l’emploi, l’industrie et le développement durable.
emplois
10 000 salariés travaillent déjà
dans l’industrie éolienne en
France. ls pourraient être 20 000
dans deux ans et 60 000 * en
2020 si l’élan n’est pas brisé.
* source tude apgemini onsulting
2001 2004 2007 mai2010 2013 2016
Vote du projet Grenelle 2
L’énergieéoliennereprésenteunquartdel’objectifduGrenelledel’environnementenmatièred’énergiesrenouvelables.
L

G


N

L
L



L


N
V



N
N

20000
15000
10000
5000
500


N

A





L