Magazine Le Figaro du 05 juin 2009

Magazine Le Figaro du 05 juin 2009

-

Livres
40 pages

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 05/06/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 juin 2009
Nombre de lectures 24
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30€ VENDREDI5JUIN2009-N°20170-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
DEMAINLEFRANCPARLERD’OBAMA LEFIGARO
PAGE8FACEAUXARABESETAUXISRAÉLIENS MAGAZINE
Les4duelsdeseuropéennes
L’UMPconservesonavancesurlePS.Derrière,lacompétitionseraserréeaucentreetauxextrêmes.Pages3à5
UMP PS MoDem VERTS
26% 20% 12,5% 12%
-0,5% +2%
NPA FRONTDEGAUCHE FN LIBERTAS
5% 6% 6,5% 5%
-1% +1% -0,5% -1%
Évolutiondesintentionsdevotedepuisle28mai,selonlebaromètreOpinionWay-FiducialpourLeFigaro-TF1-RTL.
Gordon Zoneeuro: HenriWeber Desultrasons
Brown Trichet invitédu pouréliminer
sebatledos assombrit «TalkOrange- lefibrome
aumur sesprévisions LeFigaro» del’utérus
GRANDE-BRETAGNE.Lescru- CROISSANCE. La Banque MÉDECINE.Unappareilmisau
tineuropéen,quis’estdéroulé centrale européenne (BCE) a pointparunestart-upisraélien-
hierauRoyaume-Uni,s’annon- maintenu, hier, son principal neutilisantdesultrasonsguidés
çait périlleux pour le parti de taux directeur à 1%, son plus parimageriepermetd’éliminer
GordonBrown.Déstabilisépar bas historique, tout en livrant sans chirurgie ni anesthésie les
l’affaire des notes de frais des des prévisions nettement plus fibromes utérins. Ces tumeurs
députésquiaentraînéladémis- sombrespourl’économiedela bénignes obligent 70000 fem-
sion d’un cinquième ministre zone euro, appelée à rester en mes à se faire opérer chaque
hiersoir,celledeJamesPurnell, récession pendant deux ans. année en France. La technique
lechefdugouvernementrisque La BCE s’apprête à lancer son PS. Proche de Laurent Fabius, est testée sur d’autres patholo-
sonavenirpolitiquesileverdict programme d’achat de 60 mil- HenriWeberesttêtedelistedu gies comme les métastases
des urnes devait confirmer la liardsd’eurosd’obligations. Parti socialiste dans la région osseuses et les cancers du sein
dérouteélectorale.Page7 →ÉCONOMIEPage19 Centre-Massifcentral.Page5 oudufoie.Page11
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page39 L’éditoriald’YvesThréard
EN VENTE CHEZEN VENTE CHEZL’EuropefaceauxEuropéens Page15Lecarnetdujour Page13
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page15
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 605 - F: 1,30 E
CH:3 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . DébatsL’Asiequelecommunismedétruit
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
ITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT. GuySorman PARIS-CANNES
CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU.
+ 33 (0)1 47 20 72 403:HIKKLA=]UVXUZ:?a@g@k@f@k;USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.5852 Essayiste Page14
M.Dedina/AFP,S.Soriano/LeFigaro,EliotPress,J.-C.Marmara/LeFigaro,Bordas/Sipa,PoolMerillonTurpin/LeFigaroMagazine,F.Bouchon/LeFigaro.
1
CRectoVerso2 vendredi5juin20091
Unejeunediscipleetunmoinefontface
augrandtempleducentrebouddhiste
implantéprèsduBost,enAuvergne.
Karen Linke/Picturetank
imanche, le RELIGION Le dalaï-lama, de passage en France ce week-end, va devenir citoyen d’honneurdalaï-lama
sera reçu « en de la Ville de Paris. Des milliers de personnes iront l’écouter dimanche à Bercy
catimini » à la
M a i r i e d e
Paris. UneD cérémonie,
dans le bureau du maire à l’heure
du thé. Le titre de « citoyen d’hon-Lebouddhismeneur » lui sera remis. Loin du
grand salon, envisagé un temps,
semble-t-il. Cet hommage, voulu
par Bertrand Delanoë, a été voté
en avril 2006 par le Conseil de
Paris. Il entend saluer « le combat-
tant de la paix », « assurer de sonestdevenufrançaissoutien fraternel le peuple du PARJEAN-MARIEGUÉNOIS
Tibet, qui cherche à défendre les
plus élémentaires de ses droits ».
Car, « dans cette lutte, Paris est
solidaire ». loin de tout esprit d’ingérence et de être diligents, mais pas impa- implique souvent d’avoir eu l’expé- spirituel, mais très insérée dans Tibet, il y a en France une forte
Le rendez-vous ne figurait provocation vis-à-vis du peuple tients » note Matthieu Ricard, dis- rience d’une certaine souffrance ou l’époque. Tel le temple construit à demande rationnelle, explique
pourtant pas – au moins jusqu’à chinois. » ciple français et traducteur du d’être au contact de la souffrance. » Veneux. De l’extérieur, il ressem- Dagpo Rimpotché, et nous propo-
jeudi après midi – dans l’agenda Dans les milieux proches du dalaï-lama. Non à propos de la Et observe : « D’attrait religieux, ble à une salle polyvalente de sons une démarche analytique qui
officiel du maire qui prévoit, Prix Nobel de la Paix, on assure politique mais pour L’Art de la hier, le bouddhisme attire de plus en municipalité, sans presque aucun plaît en faisant appel à l’intellect et
dimanche après-midi, un suivi par pourtant qu’il a pris très au sérieux méditation, titre de son dernier plus aujourd’hui dans une quête de signe distinctif même s’il est très à la vérification, par soi-même, des
l’élu de la finale de Roland-Garros. cet honneur. Ce serait même ce livre (éditions NIL) et l’un des développement personnel, de lutte orné à l’intérieur. Une association effets et résultats recherchés. » Il
Un communiqué publié hier par la rendez-vous, soutiennent-ils, qui exercices principaux de cette contre le stress. » d’entraide franco-tibétaine com- ajoute : « Il y a aussi des traits de
Mairie de Paris assure toutefois aurait essentiellement motivé le sagesse. Une vision du monde qui Dimanche 14 juin, l’un des plète l’ensemble. caractères communs avec les Fran-
que Bertrand Delanoë remettra court séjour français du leader compte aujourd’hui beaucoup de nombreux centres bouddhistes de Il en va ainsi de beaucoup de çais. Les Tibétains sont sincères,
finalement lui-même ce prix, tibétain, dernière étape d’une disciples en France où le boudd- la région parisienne, établi près de centres en France. Ils ne se sont directs. Et pour des Asiatiques, ils
dimanche à 17 heures. tournée au Danemark, en Islande hisme s’est remarquablement Fontainebleau, à Veneux-les- pas développés selon un plan sont très individualistes ! »
Les milieux proches du dalaï- et aux Pays-Bas. Il aurait même développé depuis quarante ans. Sablon, organise une journée por- d’occupation de l’espace mais à la
lama se félicitent de cette recon- bloqué toute la journée du samedi tes ouvertes avec une conférence suite de l’implantation d’un maî- Filsdeprêtreorthodoxe
naissance, mais pestent, indignés, 6 juin à cet effet. Selon ces mêmes «Effetdemodedépassé» phare du vénérable Dagpo Lama tre qui donne un enseignement à Dans l’entrée de la résidence,
contre les « pressions chinoises » sources, la conférence grand Les sondages s’accordent : Rimpotché sur ce thème « Com- des disciples. Il arrive aussi qu’à la deux photos de sa rencontre avec
qui ont réussi, selon eux, à « abat- public qu’il donnera, dimanche à quatre à cinq millions de Français ment gérer son stress ? » C’est le mort du maître, les centres puis- Jean-Paul II sont affichées. « Un
tre l’ambition » de cette cérémonie 14 heures, au Palais omnisport de se disent « proches » ou « sympa- premier lama tibétain, arrivé et sent péricliter car la pratique du souvenir inoubliable et fort » com-
« en catimini ». Paris-Bercy (1) sur le thème « éthi- thisants » de cette sagesse orienta- réfugié en France en 1960. Il se bouddhisme obéit profondément mente-t-il. Les chrétiens ? Ils ne
Un scénario que récuse for- que et société » se serait ensuite le fondée par Bouddha (mort en souvient même des premières visi- à la relation maître-disciple. Clai- sont jamais loin en effet. Surtout
mellement Laurent Fary, porte- greffée. 483 avant J.-C.) qui s’exprime tes du dalaï-lama, après 1981, où re Charpentier, orthophoniste, en France. Peut-être 90 % des
parole de Bertrand Delanoë : « Je Pour respecté et admiré qu’il aujourd’hui en de multiples écoles bouddhistes français seraient
conteste catégoriquement l’idée soit, le dalaï-lama n’est donc pas et tendances, 250 groupes selon d’origine chrétienne.
d’une révision à la baisse de cette prêt de convertir la classe politique l’Union bouddhiste de France. Michel Henry, 51 ans, estQuatre à cinq millions
cérémonie. Ce n’est pas un rendez- française – et les intérêts de la Mais les spécialistes estiment même fils de prêtre orthodoxe. Il
vous en catimini. Il n’y a pas eu de France – à la cause du Tibet. Ce entre 100 000 ou 150 000 person- s’est engagé dans l’Institut Vajrade Français se disentpressions de l’Élysée ou du Quai n’est d’ailleurs pas son objet prin- nes, le nombre de pratiquants Yogini dans le Tarn. Il a franche-
d’Orsay. On assume cette décision cipal. Et le bouddhisme cultive la français de souche, sérieusement ment quitté le christianisme, mais“proches” ou “sympathisants”démocratique du Conseil de Paris, vertu de patience. « Nous devons engagés dans le bouddhisme. À il reconnaît « des expériences diffé-
qui il faut ajouter 450 000 boudd- rentes de rites et de dévotions » qui
histes d’origine chinoise ou sud- ne lui paraissent pas « contradic-de cette sagesse orientale
asiatique, travaillant ou réfugiés en toires » même si pour rien au mon-
France. de il ne retournerait en arrière.fondée par Bouddha
La dynamique du mouvement, Plus étonnante, Sophia Stril-
elle, tend plutôt à se stabiliser. Fré- Rever, auteur de Dalaï-Lama, mon
déric Lenoir, qui publie cette autobiographie spirituelle (Presses
semaine un instructif et passion- ne venaient que quelques centai- raconte, par exemple, combien sa de la Renaissance). Bouddhiste
nant Socrate, Jésus, Bouddha, nes de personnes. Son histoire et vie a été bouleversée par Dagpo convaincue, elle a gardé une forte
ouvrage comparatif sur « trois maî- celle de son centre pourrait sym- Rimpotché. Elle avait tout aban- empreinte chrétienne. Cette nièce
tres de vie » (Fayard), constate boliser l’implantation du boudd- donné, études, famille, et a trouvé de Sœur Emmanuelle l’a accompa-
aujourd’hui un « ralentissement de hisme en France. D’abord profes- là « quelque chose que je cher- gnée dans les derniers temps de sa
l’implantation du bouddhisme en seur aux Langues’O, ce sage chais ». Un équilibre qui lui a vie. La chiffonnière du Caire n’a
France après l’expansion exponen- affable et souriant finit par accep- redonné goût à la vie. Même si elle jamais rencontré le dalaï-lama
tielle en 1970-1980. Le bouddhisme ter en 1977 de répondre à des jeu- a repris ses études avec « dix ans de mais elle l’appelait « mon petit frè-
est installé durablement dans le nes qui lui demandaient de les ini- retard », elle s’est lancée dans un re ». Ayant eu l’expérience du
paysage, notamment avec une tier au bouddhisme. Aujourd’hui, métier et s’est réconciliée avec sa contact de ces deux personnalités
seconde génération de maîtres d’ori- l’institut Ganda Ling reconnu famille. Aujourd’hui, elle fait partie spirituelles, ce témoin affirme : « À
gine française, mais l’effet de mode comme « congrégation » par l’État de son équipe rapprochée tout force d’opposer, on finit par perdre
est dépassé ». Il avait mené un français, autonome financière- comme Marie-Stella Boussemart, de vue l’essentiel. Sœur Emmanuel-
important travail d’enquête socio- ment, fédère un noyau de cinq disciple de la première heure, qui le était au-delà de la forme et nous
logique (Le Bouddhisme en France – cents fidèles et un réseau beau- elle, est devenue moniale et tra- nous retrouvions sur le sens profondui sinesd’extérieur
Freedomseries Fayard - 1999) mettant en évidence coup plus large en France et à ductrice principale. de l’amour, de la compassion, de la
www.grandhall.fr « la part importante des professions l’étranger. On peut y recevoir des Dans la galaxie bouddhiste, la fraternité, de la justice et du regard
médicales et paramédicales » chez enseignements, suivre des retrai- France arrive d’ailleurs en bonne tourné vers l’invisible. Elle appelait
les Français attirés par le bouddhis- tes sous la conduite de Dagpo place comme s’il y avait une com- cela : l’universalité du cœur. »sho wr oom Grand hall -10r ue de ric helie u -75001Pari s -Tl :0155359635
me. Il précise : « On ne se convertit Rimpotché qui promeut une voie patibilité particulière de mentalité.
pas au bouddhisme très jeune. Cela exigeante sur le plan intellectuel et « Outre les liens historiques avec le (1) www.dalailama-paris2009.fr

C4%20%
3%12%
2,5%10%
2% Electionseuropéennes6%
1 vendredi5juin0,5% 2009 36%
*Mouvement pour la France-CPNT Sondage:lesquatreduelsdu7juinseprécisent
EUROPÉENNES Ce dernier ignore les attaques et faitPour laquelle des listes suivantes y aurait-il le plus de chances que vous votiez,
Les listes Europe Écologie de ce scrutin européen«ladernière
lors des élections européennes ?gagnent deux points occasion de dire non à la Constitu-
et se retrouvent quasi tion européenne ressuscitée par le
à égalité avec le MoDem. traitédeLisbonne».26%
n’expriment pasAutres duels serrés: Le Pen 26% d’intentions de votecontre Villiers, et Mélenchon Suprématieàlagauche
contre Besancenot. delagauche20%
Enfin, Jean-Luc Mélenchon et
UN DUEL peut en cacher trois Olivier Besancenot se livrent un
autres. Le dernier sondage Opi- duel sans merci pour la suprématie
nionWay-Fiducial pour Le Figaro- à la gauche de la gauche. Ils sont12,5% 12%TF1-RTL laisse présager une soirée dans un mouchoir de poche : le
électorale animée. Car outre la rivali- Front de gauche de Mélenchon et
té entre l’UMP et le PS, on suivra avec du PC recueille 6 % (+ 1), le NPA6,5% 6%attention dimanche soir l’issue du baisse d’un point à 5 %. En début de5% 5%
combat engagé entre François Bay- campagne, Mélenchon avait pro-2,5% 2% 2%rou et Daniel Cohn-Bendit, entre posé, en vain, une liste commune0,5%Jean-Marie Le Pen et Philippe de Vil- au NPA.
liers, et enfin entre Jean-Luc Mélen- Notre baromètre confirme par
Europe Front Front Libertas Lutte Alliance Autres Debout laNPAUMP- Parti MoDemchon et Olivier Besancenot. ailleurs le désintérêt des électeurs
Écologie national de gauche (MPF-CPNT) ouvrière écologiste listes RépubliqueNouveau socialisteS’agissant du match UMP-PS, le pour ce scrutin : 56 % des personnesindépendanteCentredernier baromètre OpinionWay-Fi- interrogées assurent qu’elles n’iront
ducial ne fait pas bouger les lignes. Le pas voter. Dans ce cas, on frôlerait le
Évolution depuis le 28 maiparti du président fait toujours la record d’abstention enregistré lors
course en tête, à 26 % des intentions des européennes de 2004 : 57,2 %.= = –0,5 +2 –0,5 +1 –1 –1 +1,5 –0,5 –1 =
de vote, contre 20 % au PS. Le mee- SOPHIEHUET
Les intentions de vote sont calculées sur la base des électeurs se déclarant certains d’aller voter, soit 49% des personnes interrogées.
ting de Rezé, qui a réuni Martine
Sondage réalisé par OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro, TF1 et RTL. Étude réalisée auprès d’un échantillon de 4 970 personnes, constitué de 7 échantillons représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes
Aubry et Ségolène Royal, n’a donc électorales de chaque circonscription européenne. Les 7 échantillons ont été constitués selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, après stratification par catégorie d’agglomération et région L’EuropefaceInsee. L’échantillon a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted Web Interview). Dates de terrain : les interviews ont été réalisées les 2 et 3 juin 2009. OpinionWay rappelle que les résultats doivent être interprétés comme des rapports pas impressionné les électeurs. Pas
de force à la date de l'enquête et en aucun cas comme étant prédictif des résultats le jour du vote. Ils doivent également être lus en tenant compte des marges d'incertitude : par exemple, pour l’intention de vote, plus ou moins 1 à 2 points pour les auxEuropéensplus que les appels à la mobilisation principales listes, plus ou moins 1 point pour les autres. La notice de cette enquête est consultable à la commission des sondages. »
lancés par Aubry dans la dernière L’ÉDITORIAL,PAGE15
ligne droite. Pour l’UMP, ces 26 %
sont plutôt une bonne nouvelle : on HuguesCazenave,
avait décelé ces derniers jours une Cohn-Bendit ? Entre les deux le Écologie à 12 % (+ 2 points). Sentant le MoDem sur le poteau, sentant Les listes FN obtiennent 6,5 % (– 0,5) présidentd’Opinion@linquiétude au siège du parti, où l’on combat est virulent, voire violent le danger venir, Bayrou a usé d’un «unevaguedefond» en leur faveur. et celles de Libertas atteignent le Way,invitéducraignait une tendance à l’effrite- (lire page 4). Car en fin de campa- argument qu’il avait déjà employé Autre compétition, celle à laquelle seuil critique de 5 % (– 1). Engagé
«TalkOrange-LeFigaro»ment dans la dernière semaine. gne, l’ex-soixante-huitard rattrape en 2007:«lamanipulationdelavie se livrent Jean-Marie Le Pen et Phi- dans un de ses derniers combats
Qui sera troisième ? Le MoDem le Béarnais. OpinionWay donne le politique par les sondages». Les lippe de Villiers. Les deux sont à la électoraux, Le Pen voit en Villiers un DEMAINÀ18HEURESSUR
ou Europe Écologie ? Bayrou, ou MoDem à 12,5 % (– 0,5 %) et Europe Verts, eux, sont persuadés de coiffer baisse, mais l’avantage reste au FN. «intermittent du souverainisme». ORANGE.FRETLEFIGARO.FR
Sarkozyappellelesélecteursà«allervoter»
■ Préoccupé par l’abstention, C’est la quatrième fois que le chef
mais pas inquiet par le score des de l’État intervient dans la campa-
listes UMP. À trois jours des élec- gne, après son discours de
tions européennes, Nicolas Nîmes le 5 mai, son meeting avec
Sarkozy a appelé les Français, Angela Merkel à Berlin cinq jours
hier à Bordeaux, à « aller voter » plus tard, et la tribune commune
pour « défendre » leurs convic- le week-end dernier dans deux
tions. « Il faut que chacun com- journaux français et allemand.
prenne que l’Europe est quelque Si les sondages prédisent tous
chose de très important pour la ou presque un record d’absten-
viequotidiennedesFrançais,que tion dimanche, le président a
la France joue un rôle de premier déclaré n’être « pas inquiet pour
planenEurope,quel’Europedoit l’élection européenne ». Les lis-
changer, que l’Europe doit proté- tes de la majorité font, il est vrai,
ger », a-t-il souligné, en marge de la course en tête dans les
son discours devant la presse enquêtes d’opinion. Et pour-
elors du 39 congrès de la Mutuali- raient donc offrir à Nicolas
té française. Avant d’enfoncer le Sarkozy, deux ans après son
clou encore plus nettement : élection à l’Élysée, une « victoi-
« Alors, vous avez des convic- re » qui serait la bienvenue en
tions, mes chers compatriotes, pleine crise économique.
défendez-les en allant voter. » B. J.
*Elegance is an attitude
«L’heure est venue de donner un peu
de temps aux autres.»Les Français privilégient
les enjeux européens
En fin de campagne, vote est motivé par des questions
Stefanie Graf Andre Agassil’intérêt pour le scrutin nationales.
diminue encore. C’est parmi les partisans des
listes d’extrême gauche et
C’ÉTAIT en 2005 et l’Europe se d’extrême droite que l’intention
trouvait au cœur de toutes les de voter en fonction d’enjeux
conversations. Les Français nationaux est la plus forte (62 %
étaient appelés à s’exprimer par des électeurs du Nouveau Parti
référendum sur le traité constitu- anticapitaliste et 77 % de ceux du
tionnel européen. Le 29 mai Front national).
2005, plus de deux Français sur
trois se sont rendus aux urnes, Disparitésrégionales
rejetant le texte par 54,7 % des Point central de ces enjeux
suffrages. À partir de ce scrutin, la nationaux, la politique de Nico-
rupture entre les partisans du oui las Sarkozy et du gouvernement
et ceux du non est devenue une motive le vote de 49 % des Fran-
grille de lecture forte du paysage çais. Une personne interrogée
politique, traversant le classique sur trois profitera du scrutin de Longines soutient la Fondation Andre Agassi
clivage gauche-droite et divisant dimanche pour exprimer son et Children For Tomorrow.
les différentes formations. « insatisfaction » vis-à-vis de
Quatre ans plus tard, l’Eu- l’action de la majorité.
rope est loin de susciter un tel C’est le cas pour 60 % des
intérêt. Au-delà même de l’abs- électeurs du PS, qui en a fait l’un
tention, qui pourrait être record de ses thèmes de campagne. À
dimanche (lire ci-dessus), l’inté- l’inverse, 16 % des Français (+2)
rêt pour cette campagne n’a ont l’intention de manifester leur
cessé de décroître. Selon notre « soutien » à Nicolas Sarkozy et
baromètre réalisé par Opi- au gouvernement.
nionWay-Fiducial, seules 41 % D’importantes disparités
des personnes interrogées se régionales sont cependant nota-
déclarent intéressées par la cam- bles concernant cette question.
pagne. Elles étaient 47 % dans Dans la circonscription Nord-
notre étude du 12 mai. 58 %, à Ouest, 43 % des personnes inter-
l’inverse, annoncent être peu, rogées penchent pour un vote
voire pas du tout, intéressées par sanction à l’encontre du prési-
la campagne. dent et de son gouvernement.
Dans leurs motivations à aller Dans le Sud-Est, 28 % seulement
voter, les Français se montrent voient dans le scrutin de diman-
très divisés. Pour 51 % d’entre che l’occasion de manifester leur
eux (+3), les enjeux européens insatisfaction. Reste que pour
Longines Admiralprédominent et ce sont essen- 47 % des Français (-2), l’action de
tiellement des partisans du oui Nicolas Sarkozy n’est pas essen-
en 2005. À l’inverse, pour 46 % tielle dans leur décision de vote.
des personnes interrogées, leur JEAN-BAPTISTEGARAT
www.longines.com
*L’élégance est une attitude
CElectionseuropéennes
4 vendredi5juin20091
CARNETDECAMPAGNE Ledébat
Sarkozy-Juppé :
le déjeuner d’Aquitaine entreBayrouET S’ILS en avaient parlé… de la LGV au Pays basque pour
Des européennes ? Non, du des raisons environnementales,
remaniement. Nicolas Sarkozy sans prévenir son « ami » Alain.
et Alain Juppé se sont retrouvés Une décision qui compromet son
à La Tupina, l’une des meilleures projet de ligne à grande vitesse. etCohn-Bendit
tables bordelaises, hier, Hier, pendant le déjeuner, Nicolas
à l’occasion de la participation Sarkozy a aussitôt décroché
du chef de l’État au congrès de son téléphone pour demander
la Mutualité accueilli par la au secrétaire général, Claude
capitale aquitaine. Les entourages Guéant, de « donner une vireaupugilat
restent bouches cousues. Il faut impulsion supplémentaire »
dire que le retour de Juppé dans à l’un des chantiers que défend
un gouvernement Fillon III paraît son « ami » Alain. Pour une fois, POLÉMIQUE on est président de groupe (…). Et ce
moins d’actualité depuis quelques Juppé constatait les avantages du Le président du MoDem genre de jeu, devant les citoyens, eh
semaines. Nicolas Sarkozy n’avait management de Nicolas Sarkozy, et le chef de file d’Europe bien mon pote, je te dis, jamais tu
pas beaucoup apprécié les en direct. Dans son rôle d’édile Écologie ont eu hier un très seras président de la République,
critiques appuyées du maire déterminé à « faire de très belles vif échange sur France 2. parce que t’es trop minable. »
de Bordeaux au moment du choses dans un petit territoire » François Bayrou : « Vous n’avez
retour de la France dans le plutôt que « d’inutiles et médiocres CETTE FIN de campagne se termi- pas à me tutoyer. Ensuite, je trouve
commandement intégré de l’Otan. dans un grand », Juppé était donc ne en un drôle de pugilat. Hier, ignoble, moi, d’avoir poussé et justi-
Et quand il réfléchit à voix haute, à son affaire en défendant le projet l’enregistrement de l’émission «À fié des actes à l’égard des enfants
Alain Juppé reconnaît volontiers le de LGV. Mais cette belle formule vous de juger», animée par Arlette que je ne peux pas accepter. » Le
peu de marge de manœuvre dont le rend également prisonnier de sa Chabot et diffusée dans la soirée député du Béarn faisait alors réfé-
dispose un ministre de Sarkozy. promesse de rester maire à plein sur France 2, a pris un tour inat- rence à un livre de l’ancien leader
C’est un ministre qui passe son temps. S’il avait écrit sur son blog tendu. Parmi les invités, François de Mai 68, Le Grand Bazar, datant
temps « à recevoir les ordres qu’il était « prêt à servir la France », Bayrou, président du MoDem, et de 1975, où il était question de
des collaborateurs du président », Juppé cherche encore la forme Daniel Cohn-Bendit, chef de file l’éveil sexuel des jeunes enfants.
explique-t-il. Mais Alain Juppé qui pourrait ne pas contrarier ses des listes Europe Écologie, en sont
avait hier un sujet tout trouvé. Il a électeurs… En attendant, il veut rapidement arrivés aux invectives. «Allezaudiable!»
pu se fâcher contre les mauvaises réactiver son club de réflexion Alors que leurs partis sont donnés La tension entre les deux hom-
manières de Michèle Alliot-Marie. « France moderne », et on le dit au coude-à-coude dans les sonda- mes,joints,l’unetl’autre,hieraprès-
La ministre de l’Intérieur « ouvert » à des propositions ges pour la troisième place, ils se midi par Le Figaro, était toujours
a annoncé l’arrêt des études sur venant de Bruxelles. sont accusés mutuellement de palpable. Daniel Cohn-Bendit assu-
le nouveau tracé ferroviaire CHARLESJAIGU s’abaisser aux pires « ignominies » ! rait avoir dit le matin même avant DanielCohn-BenditetFrançoisBayrou,enaoût2006,
Tout dérape quand François l’enregistrement à une collaboratri- lorsdel’universitéd’étéduMedefàJouy-en-Josas. Bouchon/le Figaro
Bayrou assure que dans cette cam- ce : « Je suis sûr que Bayrou perd les
pagne Daniel Cohn-Bendit « ne pédales et qu’il ne se contrôle plus. » La première secrétaire du PS, Également invité, le chef deLECHIFFREDUJOUR
veut pas parler de la France, parce « Maintenant, c’est fait », dit-il. Martine Aubry, également présen- file du Front de gauche, Jean-Luc
qu’il roule pour Sarkozy ». Le chef Bayrou, lui, assure qu’après te sur le plateau, a affirmé que cette Mélenchon, pour ne pas être en
centriste étaye alors son propos en « un échange dur sur Sarkozy, altercation devrait « nourrir l’abs- reste, a lancé à Arlette Chabot, qui
affirmant que le leader écologiste Cohn-Bendit a lancé de grands cris tention ». Pour elle, « on voit qu’il tentait de faire respecter le temps
dînerait de temps à autres avec le en (le) traitant d’ignominieux ». manque une dimension à François de parole : « Allez au diable ! »
chef de l’État. « Or, nul ne me traite d’ignomi- Bayrou, car il ne sait pas garder ses Vice-présidente du Front5%C’est le score que le PCF a « bon espoir de dépas- Cohn-Bendit réplique et lan- nieux impunément ! », affirme-t-il. nerfs ». En meeting, le secrétaire national, Marine Le Pen, a quant
ser » à Paris, selon Ian Brossat, président du groupe PCF de la capitale, ce : « C’est une ignominie (…). Je « Il y a des mots qui ne doivent pas général de l’UMP, Xavier Bertrand, à elle dénoncé une collusion entre
pour qui « une certaine forme de dynamique » porte les communistes ne me sens pas mal, je trouve ça être utilisés. Surtout quand on sait a critiqué François Bayrou: «Cette l’Élysée, France Télévisions et les
parisiens, alliés au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Les commu- ignoble de ta part, parce que tu sais ce qu’il a cautionné il y a trente ans façon de faire de la politique sondages.
nistes n’ont pas atteint un tel score depuis les régionales de 2004 (5,6 %). exactement ce qui se passe quand dans un livre… », ajoute-t-il. m’écœure.» RODOLPHEGEISLER
LEPORTRAITD’UNCANDIDAT L’UMPs’offreunderniermeeting«festif»àParis
Les principaux orateurs de Philippe Séguin a eu une penséeJany Le Pen, candidate discrète de la majorité ont stigmatisé particulière pour ce qui fut sa
l’attitude du président du famille: « Je m’adresse aux souverai-sur les listes du parti de son mari MoDem lors de leur dernier nistes, avec lesquels je partage bien
DANS LA FAMILLE Le Pen, il y a « Je ne me fais pas d’illusion sur meeting, hier soir, à Paris. des convictions, pour leur dire de ne
aussi l’épouse du président du par- ma valeur, déclare Jany Le Pen. se tromper ni de combat ni d’épo-
ti. Jany Le Pen figure en dernière Cette campagne est pour moi LA RUPTURE, hier, était surtout que.»
place sur la liste du Front national l’occasion de rendre service à Jean- dans la mise en scène. Pour le der-
pour les européennes en Ile-de- Michel Dubois, pour qui j’ai une nier grand meeting de la campagne, Mauvaispoints
France. Elle a voulu apporter ainsi vraie amitié, et qui s’occupe de Xavier Bertrand voulait marquer la Puis il a distribué les mauvais
un soutien discret à la tête de liste mon association humanitaire, différence et offrir un vrai spectacle points : à François Bayrou, bien sûr,
francilienne du parti, Jean-Michel SOS enfants d’Irak. » aux quelque 3500 personnes réu- qui « aligne les discours» et « célèbre
Dubois. Ce chef d’entreprise venu D’origine grecque et issue d’un nies Porte de Versailles, à Paris : des ses postures ». À l’extrême gauche,
du RPR, qui siège au conseil régio- milieu plutôt aisé, Jany Le Pen, clips vidéo, un making off de la cam- dont « la vision européenne n’est que
nal d’Ile-de-France depuis 1986, mariée en secondes noces à Jean- pagne, des solistes et un chœur la doublure de l’Internationale
demeure en effet inconnu du Marie Le Pen depuis vingt ans, d’enfants, la chorale des Hauts-de- marxiste !» A l’extrême droite, où
grand public. semble avoir réussi à être unani- Seine chantant l’hymne européen. «on rêve encore d’une Europe héris-
mement appréciée des militants En plus du publicitaire Christophe sée de postes frontières ». Avant
du FN, de condition souvent Lambert, l’UMP a embauché pour Fillon, Hervé Morin avait suscité les
modeste. Chaleureuse et courtoi- l’occasion Serge Kalfon, le réalisa- huées de la salle en s’en prenant
se, l’intéressée paraît bien inten- teur préféré de Thierry Ardisson. « pour la première fois » à son ancien
tionnée et sait aussi désarmer Le secrétaire général de l’UMP a leader,alorsquelepublicn’avaitpas
l’hostilité. réglé les interventions des orateurs MichelBarnieretRachidaDati,hieraumeetingnationaldefin bronché en entendant Éric Besson
« Je soutiens de tout cœur mon avec la même minutie. Les chefs des decampagnedelamajoritéprésidentielle,àParis. F. Bouchon/Le Figaro dire qu’il gardait un «respect person-
mari », ajoute Jany Le Pen. L’épou- trois autres partis de la majorité, nel » pour Lionel Jospin.
se du président du FN n’ambition- Jean-Marie Bockel (Gauche moder- nants, mais s’est plié aux consignes, dent du groupe UMP à l’Assemblée Le premier ministre a réservé
ne pas de jouer un rôle politique, ne), Éric Besson (Les Progressistes), comme les autres. Seul imprévu : avait estimé, la semaine dernière, ses coups les plus durs au PS,
d’influencer la ligne du parti ou de et Hervé Morin (Nouveau Centre) Jean-Louis Borloo a escaladé le que si l’UMP faisait moins de 25% « aujourd’hui comme hier, déchiré,
pousser ses fidèles dans l’appareil. ont été sommés de faire court, de podium à l’invitation de Rachida dimanche, ce serait « inquiétant ». désemparé, ne sachant plus à quel
En revanche, elle a joué un rôle commencer leur allocution par Dati. Il n’a pas eu droit à la parole, «Il ne le dit plus », se rengorge Xavier vent se vouer ». « Il n’a plus comme
remarqué dans l’adoucissement «quand vous voterez le 7 juin » et de mais a tout de même recueilli son lot Bertrand depuis. seul slogan que : sanctionner le gou-
du « look » de son mari lors de la la conclure par le slogan choisi par d’applaudissements. FrançoisFillonaconclulasoirée vernement et le président», a-t-il
campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy : « Quand l’Europe Les principaux leaders de la en insistant sur l’abstention. Selon conclu, s’attirant l’ovation qui a
2002. Et Jany Le Pen prend veut, l’Europe peut ». Éric Besson majorité, tous présents à l’exception lui,«s’abstenir,cen’estpasseulement salué toute la soirée la mention du
son rôle de « première dame s’est gentiment moqué de son notable de Jean-François Copé, choisir le statu quo, c’est offrir à la nom de Nicolas Sarkozy.
du parti » très au sérieux. « coach », qui a vérifié jusqu’à la étaient disséminés dans une tribune technocratie le pouvoir de dominer JEAN-BAPTISTEGARAT
G.P. « tenue des chaussettes » des interve- un peu à l’écart de la scène. Le prési- la démocratie ». L’ancien lieutenant etJUDITHWAINTRAUB
Aubryterminelacampagnesansregretetsanscrainte
La première secrétaire pe. Ont-ils honte d’être libéraux ? », de dernière minute, elle ne risque Et du côté de ses opposants
du PS a tenu hier le dernier a-t-elle interrogé devant 2 000 mili- pas d’être contestée à la tête du Parti potentiels ? Dans Le Parisien, hier,
meeting de campagne aux tants, venus soutenir les candidats socialiste. Elle compte sur ses alliés. Vincent Peillon, chef de file du cou-
côtés de Fabius et Delanoë. de la Grande Région Nord, emme- Hier, ils étaient là, Bertrand Delanoë rant ayant soutenu Ségolène Royal
nés par Gilles Pargneaux. et Laurent Fabius, et ils ont sévère- au congrès de Reims, a promis :
De notre envoyé spécial à Lille Alors que la campagne se termi- ment attaqué le chef de l’État. « Tou- « Dans tous les cas, nous serons soli-
ne, elle est persuadée d’avoir suivi la te élection à laquelle il participe est daires. »
« Encore un petit effort. » Hier pour le bonne stratégie. « Nous avons eu rai- une tentative d’imposture », a Quant à sa rivale, Ségolène
dernier meeting de campagne, Mar- son », a-t-elle confié avant le mee- notamment déclaré Fabius en Royal, absente hier, elle pourrait
tine Aubry a lancé un ultime appel à ting. Au sein de la direction du PS, on l’accusant d’être « le président du obtenir le poste de vice-présidente
la mobilisation et répété, une fois se satisfera très bien des 20-22 % que pouvoir d’achat de ses amis ». de l’Internationale socialiste, selon
encore, les arguments du PS. Vote prédisent les enquêtes d’opinion. Ils ont surtout donné des gages à Les Échos. « C’est en discussion », a
utile, critique de la position de Nico- Elle pense donc au jour d’après. la première secrétaire. « Les socialis- confirmé François Lamy dans les
las Sarkozy au sujet de la Turquie, À long terme, au combat de la prési- tes ne peuvent avoir qu’un seul chef, travées du Zénith de Lille. Bref, pour
défense des propositions socialistes dentielle. « Le seul parti antisarko- qu’un seul leader, a affirmé le maire Martine Aubry, à trois jours du vote,
(emprunt européen, plan de relan- zyste réel, c’est le parti qui battra de Paris. Je suis pour que le rassem- l’essentiel semble atteint.
ce, croissance verte…), etc. Avec à la Nicolas Sarkozy en 2012. C’est le PS blementdessocialistessefassedansla NICOLASBAROTTE
main le programme du Parti popu- avec ses alliés de gauche », a-t-elle solidarité, en épaulant Martine
laire européen, auquel l’UMP est affirmé en réplique au président du Aubry. » Même topo pour l’ancien L’analyse vidéoassocié, Martine Aubry a accusé la MoDem, François Bayrou. premier ministre qui a salué « celle @lde Brice Teinturierdroite de tenir un double langage et À plus court terme, Martine qui s’est engagée sur le plan national
20, av. Franklin Roosevelt 75008 Paris Tél. : 01 53 96 06 06 www.edouardnahum.com
d’avoir esquivé le débat. « Ils n’assu- Aubry pense aussi au conseil natio- pour redonner son unité et son effica- SURLEFIGARO.FR/ELECTIONS-
ment pas ce qu’ils défendent en Euro- nal de mardi prochain. Sauf surprise cité au PS ». EUROPEENNES-2009
C
Éric Polet/Andia.fr
www.agencembcom.com Photo : Stéphane MOUNETElectionseuropéennes
1 vendredi5juin2009 5
PS:WeberrêvedefaireSarkozypose
«mentirlessondages»
lesrèglesdes PS
La tête de liste socialiste
dans la Région Centre
espère que les militants
se mobiliseront.régionalespour
AVANT DE REJOINDRE Lille, où le
PS tenait hier soir son dernier mee-
ting de campagne, Henri Weber,
tête de liste dans la région Centre, alesministres
fait part de ses craintes sur le
niveau d’abstention lors du scrutin
ÉLECTIONS Darcos et d’autres ont conservé leur européen de dimanche. Et a tenté
Le président envisage portefeuille lors des régionales de d’en donner une explication.
de demander 2004. Aux dernières élections muni- «L’abstention a une signification
aux têtes de liste cipales, l’an dernier, les ministres politique, a-t-il dit lors du « Talk
HenriWeber,hier,dans les Régions candidats sont aussi restés au gou- Orange-Le Figaro ». Des sondages
danslestudioduFigaro.de quitter le gouvernement. vernement. Ce qui ne les a pas ont montré que 67% des Français
FrançoisBouchon/LeFigaroempêché – à une exception près – considéraient que l’Union euro-
LE RÉPIT pourrait être de courte de de gagner. péenne est une chance pour la
durée pour les ministres qui passe- La réflexion lancée par le chef France dans la mondialisation.
ront entre les gouttes du remanie- de l’État risque au mieux de susciter Mais, en même temps, ils sont très fabiusien Henri Weber minimise
ment, prévu après les élections l’incompréhension au pire de faire profondémentdéçusdelapolitique l’impact du résultat sur le parti.
européennes. Car Nicolas Sarkozy germer bien des inquiétudes au sein quiestconduiteaunomdel’UE. » Martine Aubry sera-t-elle remise
songe déjà aux régionales du prin- du gouvernement. Elle concerne un D’où, selon Weber, la tentation en cause si le PS fait moins de
temps 2010. Et, réfléchit plus parti- quart de l’équipe Fillon et laisse pla- des Français d’exprimer par leur 20 % ? «Sûrement pas», rétorque-
culièrement au sort de la petite ner l’éventualité d’un grand rema- silence dans les urnes un rejet de la t-il. «Lacampagnequiaétémenée
dizaine de ministres qui seront têtes niement début 2010. politique libérale conduite par était bonne. Ce que nous payons
de liste dans les Régions : devront- l’Europe. «Étant pour le projet de dansunelargemesure,c’estlespec-
ils ou non quitter le gouvernement Rencontreentrelescandidats l’UE et contre la politique qui est tacle que nous avons donné à
pour faire campagne ? ministres menée par les autorités de Bruxel- Reims», a-t-il estimé. Mais depuis
Le chef de l’État a lancé la Si les ministres sont si nom- les, ils s’abstiennent […] Il y a une que Martine Aubry dirige le PS «on
réflexion le 25 mai, au cours de la breux à s’être lancés, c’est au volonté d’exprimer un rejet d’une remonte la pente ». Henri Weber a
réunion hebdomadaire de la direc- contraire parce qu’ils avaient acquis politiquepassivesurleplanécono- demandé, quel que soit le résultat
tion de l’UMP, aussi appelée par la certitude de garder leur porte- miqueetinjustesurleplansocial », du PS, que le parti «continue son
l’Élysée « réunion opérationnelle ». feuille et d’être donc protégés. À ce a assuré Henri Weber, qui a tout de travail de reconstruction. Sinon,
«Il faudra se poser la question des jour, six membres du gouverne- même appelé les militants socialis- nous laisserons passer une chance
ministres candidats. Je vous ment ont été investis par l’UMP : tes à «fairementirlessondages ». historique et nous ouvrirons un
demande d’y réfléchir: comment Xavier Darcos (Éducation), Valérie NicolasSarkozy,accompagnédeXavierDarcos,envisiteaulycée Si, comme les autres forma- espace considérable à toutes sortes
pourront-ils faire campagne?», Pécresse (Enseignement supé- Parc-de-Vilgenis,le20maidernier.Leministredel’éducationad’ores tions politiques, le PS risque de d’acteursplusoumoinssérieux ».
s’est interrogé le président. «Oui, rieur), Roselyne Bachelot (Santé), etdéjàétéinvestiparl’UMP. F.Bouchon/LeFigaro souffrir de cette abstention, le F.-X.B.
maisBrice?», auraient immédiate- Alain Joyandet (Coopération),
ment réagi plusieurs participants, Bruno Le Maire (Affaires européen- Bien que parfaitement infor- risques. Le fait d’être ministre leur
s’inquiétant du sort du ministre du nes), Hervé Novelli (PME). Trois més, certains ministres feignent de confèrenotoriétéetautorité». Jean-
Travail, Brice Hortefeux, vice-prési- autres devraient sans doute aussi se ne rien savoir de ce possible chan- Claude Gaudin, maire de Marseille ENBREF
dent du parti majoritaire et proba- lancer dans la bataille des régiona- gement de règle, mais ils se ron- et président de la commission des
ble candidat en Région Auvergne. les : Brice Hortefeux (Travail), Valé- gent les sangs. D’autres laissent investitures de l’UMP, renchérit :
«Je te proposerai des idées», a rie Létard (Solidarité) et Hubert Fal- entendre en creux que ce n’est «On ne peut pas demander à des MAJORITÉ. Le secrétaire général VERTS. Sylvain Garel, coprésident
répondu l’intéressé à l’adresse du co (Aménagement du territoire). pour l’heure qu’une réflexion et ministresdesefairehara-kiripour adjoint de l’UMP, Marc-Philippe du groupe des Verts au Conseil
chef de l’État. Sans compter Dominique Busse- qu’elle n’ira pas forcément à son aller se faire battre dans une Daubresse, a jugé«inacceptable» de Paris, a estimé qu’un
Ce serait une première. Jamais reau (Transports) que le chef de terme. «Traditionnellement les Région». Les ministres candidats le soutien apporté par la députée score de 20 % est réalisable
les ministres n’ont livré bataille en l’État aimerait convaincre de livrer ministres se protègent, explique ont prévu de se retrouver pour évo- UMP de Guadeloupe Gabrielle dans la capitale si les listes
abandonnant leur poste. François bataille en Région Poitou-Charen- Brice Hortefeux. L’année prochai- quer le sujet. Louis-Carabin au candidat Europe Écologie atteignent
Fillon, Jean-François Copé, Xavier tes dans le fief de Ségolène Royal. ne,ilsvonts’exposeretprendredes ANNEROVAN d’Europe Écologie Harry Durimel. 13,5 % au niveau national.
C’EST UN GRAND JOUR
POUR L’HISTOIRE DE
Gênes, le 5 juin 2009.
LA CROISIÈRE :
POUR LA PREMIÈRE FOIS DANS L’HISTOIRE, UN ÉVÉNEMENT EXTRAORDINAIRE :
NOUS SOMMES FIERSLE BAPTÊME SIMULTANÉ DE DEUX NOUVEAUX NAVIRES.
D’ACCUEILLIR
LE COSTA LUMINOSA ET
LE COSTA PACIFICA AU
SEIN DE NOTRE FLOTTE !
Pour la première fois, deux
somptueux navires sont baptisés
simultanément : un événement qui
figurera dans le Livre Guinness des
Records.Alors,n’attendezpluspour
découvrir à leur bord d’élégants
restaurants, de superbes œuvres
d’art, le Samsara Spa exclusif et
des Simulateurs Automobile Grand
Prix. Vivez l’expérience unique du
« Magic studio », véritable studio
d’enregistrement, à bord du Costa
Pacifica, ou retrouvez la magie
du divertissement avec le Costa
Luminosa et son cinéma 4D, son
incroyable simulateur de golf et un
putting green en plein air.
Nésdel’excellenceetdel’innovation
Costa, Costa Luminosa et Costa
Pacifica sont les deux nouveaux
joyaux des mers. Bienvenue à bord !
Parrainé par :
Inscrit dans
le Guinness des Records
PRÉSIDENCEDUCONSEIL
DESMINISTRES
LIC 092 06 0004.
CElectionseuropéennes
6 vendredi5juin20091
Les Irlandais sont prêts à revenir vers l’Europe
IRLANDE L’empriseduFiannaFail,clédevoûtedugouver- autre, paradoxalement, est le vote britannique: la Auboutducompte,toutdépendradel’aptitude
Ilyaunan,ilsavaientrejetéletraité nement, menace de s’éroder dans les assemblées déroutedeGordonBrownetl’avancéedeseuroscep- despartisirlandaisàsemobiliser,ensembleetsurle
deLisbonne.Àl’automne,ilsseront locales comme au Parlement européen. Le parti ris- tiquesquientourentleconservateurDavidCameron terrain, en faveur du oui. Le parti de Brian Cowen,
ànouveausollicités.Entre-temps, que surtout de perdre aujourd’hui deux législatives pèseraientsurunsecondréférendumirlandais. avec sa cote en peau de chagrin, n’est pas à la hau-
lacriseachangéleurregardsurl’Union. partielles, dans des circonscriptions cruciales à Les élections passées, le calendrier se précipite. teur. Fianna Fail, Fine Gael ou Parti travailliste, les
Dublin. Sa majorité parlementaire, confortable, ne Le gouvernement doit faire connaître dans les jours grands représentent trois électeurs sur quatre.
De notre envoyé spécial à Dublin semblepasmenacée.MaisleFineGael,particentris- quiviennentlaquestionquiseraprécisémentposée L’andernierpourtant,leursoutienunanimeetsans
ted’opposition,prometladéfiancesiledésaveudes aux insulaires. À Bruxelles les 18 et 19 juin, les diri- équivoque au traité de Lisbonne n’a pas suffi
LENONdesIrlandaisavaitpoussél’Unioneuropéen- urnesestaussicinglantqu’escompté. geantseuropéensconfirmerontlesgarantiesdesou- à empêcher la victoire surprise du non, par 53,4%
neauborddelacrisepolitique,lacriseéconomique veraineté – neutralité, fiscalité et interdiction de desvoix.Dèsdemain,auboutd’unecampagneélec-
pourraitbienramenerl’Irlandeversl’Europe.Unnou- Unesuccessiond’échéances l’avortement – accordées à l’Irlande. Ils espèrent en toraleàcouteauxtirés,illeurfaudradéjàseréconci-
veauvotedeprotestationdoitjaillirdesurnescesoir, Un nouveau non à l’Europe porterait, c’est sûr, le retour que Dublin leur précisera la date du second lier.
au dépouillement dans l’île d’un triple scrutin local, coup de grâce au gouvernement. Pourtant, sous le référendum. JEAN-JACQUESMÉVEL
législatifeteuropéen.Maisc’estlegouvernementqui regard perplexe des capitales du continent, l’équipe
encaisseralechoc,etl’Europe,curieuseabsentedela Cowenajusqu’iciréussiàdélierl’issued’unsecondréfé- Declan GANLEY
campagne,nepeutques’enréjouir. rendumdesondestinpropre. « L’Europe est la grande Irlande Libertas
DeDublinauxfalaisesduConnemara,l’heureestà absente de ces élections »,constatePaddySmyth,duquo-
12 DÉPUTÉS (13 EN 2004) Homme d’affaires, fondateur et présidentlarévision.Plusqued’autres,le«Tigreceltique»aper- tidien The Irish Times.Pourtant,poursuitBrigidLaffan,
de ce mouvement créé en 2008 pourdusoninsoucianceetsonmordantdanslesaffaires.Il « le résultat façonnera la campagne du référendum ».
faire campagne pour le «non»cherchedansl’Unionlefiletdesécuritérejetéilyaun Vu de Dublin, l’enjeu immédiat est la survie de
lors du référenduman. À l’approche d’un second référendum prévu pour Declan Ganley, fondateur du parti Libertas et pour-
sur la ratificationIRLANDEl’automne sur le traité de Lisbonne, c’est presque une fendeur du traité de Lisbonne (voir ci-dessous). Un du traité de Lisbonne.DU NORDritournelle: « Cette fois, je ne voterai pas non ! »jureDave
(Roy.-Uni)O’Connell,ensirotantsabièrefaceàl’AtlantiqueNord.
En2008,lesraisonsdedireouimanquaient.Lepre-
mierministreBrianCowenavouaitlui-mêmen’avoir 3
paslulefameuxtraité.LaquestionposéeauxIrlandais DÉPUTÉS
étaitabsconse.Depuis,lesdégâtsdelarécessionsont
venusremplirl’argumentaire:terred’émigrantsdeve- NORD-OUESTL’Irlande en chiffresnuechampionnedel’exportation,l’Irlandenepeutni 3s’isoler,nis’aveugler. « Si nous voulons survivre, il faut Galway
Dublin4 517 758 habitants DÉPUTÉSregarder autour de nous »,ditBrigidLaffan,politologue IRLANDE PART DANS LA POP. DE L’UEetdoyennedel’UniversityCollegeàDublin.
ESTLessondagesconfirment.HuitIrlandaissur10se
sentent mieux dans l’UE qu’à l’extérieur. Le oui au 0,9 % Kilkennyrenforcement institutionnel de l’Europe s’est envolé
etfrôledésormaisles55%.Lenon,àmoinsde30%,a SUD
fondu de près de moitié en douze mois. Son artisan 33186 milliards d’euros
numéro un, l’eurocritique Declan Ganley, n’est DÉPUTÉS ROYAUME-UNIDÉPUTÉS PART DANS LE PIB DE L’UE CorkmêmeplussûrdegagnerunticketpourleParlement vote le 4 juin
européen. Le référendum? « Jamais le moment n’a
paru plus propice pour confirmer notre engagement 1,5 %
dans l’Union européenne »,jureleministredesAffai-
resétrangères,MichaelMartin.
Le cabinet Cowen, pressé depuis un an de lever
SCRUTIN DE 2004 % SIÈGES
l’obstacleirlandaisautraitédeLisbonne,afinalement
Fianna Fail................................. 29,5 .... 4biendumérite:lacauseeuropéenneprogressedans PAYS-BAS
l’îleàpeuprèsaussivitequedégringolelapopularité Fine Gael..................................... 27,8 .... 5 Brian COWEN vote le 4 juin
desconservateursduFiannaFail.Surfondderéces- Indépendants............................... 16,7 .... 2 Fianna Fail
sion, de chômage et de programmes d’austérité, elle Sinn Féin...................................... 11,1 .... 1 Premier ministre irlandais depuis le 7 mai 2008. Un mois après sa nommination,
est tombée à 10%. En politique intérieure, le triple Labour Party................................. 10,6 .... 1 il est mis en difficulté par le rejet irlandais de la ratification du traité de Lisbonne. Photos : AP
scrutind’aujourd’huiseprésented’abordcommeun Sources : Parlement européen et EurostatUn nouveau référendum est prévu en septembre 2009.Autres........................................... 4,3 .... 0
vote-sanction. LE FIGARO
DeclanGanley,l’artisandu«non»autraitédeLisbonne,déchante
AvecsonpartiLibertas, sûr de décrocher la tribune qu’il les sondages. On ne l’attend plus dais, comme beaucoup d’autres,
ilvoulaitdescandidats espéraitauParlementeuropéen. poursestiradesbienrodéescontre n’exprimeront pas dans les urnes
danslesvingt-sept Lapremièreraisonestl’ambi- les « bureaucrates de Bruxelles » et leur sentiment sur l’Europe. Mais
paysdel’Union tion, sans doute excessive. Enfant les « dirigeants non élus » de l’UE. plutôt le malaise né de la réces-
etrêvaitdefranchir prodige de la success story irlan- Mais sur des promesses locales et sion, à l’égard de leurs gouver-
labarredescentélus. daise, Declan Ganley découvre bien concrètes. Son élection nants. « C’est beaucoup plus diffici-
qu’ilestplusdifficiledecapitaliser dépend aujourd’hui d’improba- le que nous l’avions imaginé »,
De notre envoyé spécial en politique que de faire fortune blesreportsdevoix. reconnaît Chris Coughlan, cofon-
à Galway (Irlande) en brassant des affaires. Libertas, dateurdeLibertas.Ilconfirmeque
refondéentantquepartil’autom- «C’estbeaucoupplusdifficile» Declan Ganley quittera la prési-
L’IRLANDE, terre de convictions ne dernier, voulait des candidats Lasecondeexplicationtientau dencedupartisil’Irlandeluirefu-
bien ancrées, connaît aussi les aux européennes dans les vingt- message. Il était facile de faire seunmandat.Jadissoucieuxdesa
feux de paille. Un an après avoir septpaysdel’Union.Ilvisaitaussi campagnesurle«non»àl’Europe publicité, le jeune quadragénaire
réussiàstoppernetletraininstitu- labarredescentdéputés.Ilaraté etàlaclassepolitiqueétablie.Ilest accorde moins d’interviews. Il
tionnel des Vingt-Sept, Declan lepremierobjectif.Lesecondsem- pluscompliquédemonterdetou- envisage de faire à nouveau cam-
Ganley, le missionnaire de bleaujourd’huihorsdeportée. tespiècesunemachineélectorale, pagnepourle«non»auprochain
«l’Europe des citoyens», peine à Même en Irlande, l’organisa- d’êtreprésentsurtouslesfrontsou référendum irlandais. Mais sa
rameuterlesfidèles.Libertas,pre- tion Libertas patine. Dans la cir- encore d’offrir un programme voix, privée d’un haut-parleur à
mierpartipaneuropéen,adumal conscription Nord-Ouest, autour convaincant et cohérent à Bruxelles ou à Strasbourg, porte- LefondateurdupartiLibertas,DeclanGanley(aucentre),le11mars
à imposer ses candidats et le fon- desonfiefdeGalway,DeclanGan- 375millionsd’Européensballottés raitnécessairementmoinsloin. àParis,lorsdulancementdelacampagnepourleseuropéennes
dateur lui-même n’est plus très leyneréunitpas10%desvoixdans parlacrise.D’autantquelesIrlan- J.-J.M. avecPhilippedeVilliers(àgauche)etFrédéricNihous. A.Matton/IP3
Del’extrêmedroiteàlagauchelaplusradicale,
leseurosceptiquesn’ontquel’embarrasduchoix
Lanébuleusesouverainiste ce avec trois formations: Liber- droit(PPE,majoritaire),qu’iljuge De Klercq, du Centre européen
regrouperaitquelque tas, le Parti des Citoyens libres trop europhile. Avec des députés d’études politiques (CEPS), un
180eurodéputéssur736 dirigéparunéconomiste,etSou- tchèquesdel’ODS,delaLiguedu thinktankbruxellois.
auParlement.L’élection veraineté,crééparuneeurodépu- Nord (Italie), des ultraconserva-
L’ART DU CHAUSSEUR du7juinvabousculer téesortante.Tousespèrentcapter teurs de Droit et Justice, le parti Anachronisme
lesalliancesetrecomposer dans les urnes ce sentiment des jumeaux polonais Kaczynski, Pire,encetteannée2009,leur
lepaysage. antieuropéendiffusqui,entemps les conservateurs britanniques angled’attaque–l’Europe–serait
de crise, plane au-dessus des entendentcréerleurpropregrou- anachronique, ajoutent les
De notre correspondant capitales. À la veille du scrutin, le pe politique à Strasbourg, sur les experts. « Les électeurs ne sont pas
à Bruxelles créneau de l’euroscepticisme est ruinesdesdeuxgroupessouverai- opposés à l’Europe en tant que tel-
surchargé. nistesactuels(IN/DEMetUEN). le », rappelle Simon Hix, profes-
AU Royaume-Uni, ils sont quatre L’arrivéedanslacampagnede seuràlaLondonSchoolofEcono-
partis,àdroite,àespérerconqué- Cartesbrouillées Libertas, première formation mics. « Le combat, ajoute-t-il,
rir les cœurs d’une population Selon les estimations de politique paneuropéenne, qui devrait plutôt opposer la droite
traditionnellement euroscepti- Nathalie Brack, de l’Université présentedescandidatsdansqua- classique et l’extrême droite popu-
que: les conservateurs opposés libre de Bruxelles (ULB), cette torze États membres, contribue à liste, plus anti-homosexuelle ou
au traité de Lisbonne, l’UKIP, qui nébuleuse souverainiste regrou- brouiller un peu plus les cartes. anti-globalisation qu’antieuro-
milite pour un retrait de l’UE, le perait aujourd’hui quelque 180 Cette formation, qui surfe sur le péenne ». Or, dans le passé, cette
BNP, parti xénophobe, et Liber- eurodéputés sur un total de 736. rejet populaire du traité de Lis- dernière a toujours échoué àParis :
tas,championdunonauréféren- Une liste hétéroclite qui s’éten- bonne et de la Constitution pour constituer un groupe politique15, rue du Vieux Colombier - 75006
Le Village Royal 25, rue Royale - 75008 dumirlandais.EnFrance,legaul- drait des anciens «nonistes» du mieuxdémontrerquel’Europene homogèneàStrasbourg.EnIrlan-
2, avenue Mozart - 75016 liste Nicolas Dupont-Aignant se PS à l’extrême droite, en passant serait pas démocratique, ratisse de, une majorité de sondés se
96, rue de Courcelles - 75017 querelle avec Philippe de Villiers, par les mouvements scandinaves également très large. En Pologne, prononcedésormaisenfaveurdu
50, avenue de Wagram - 75017
qui,aveclerenfortdeschasseurs, dits «de juin», qui militent pour il convoque à la fois la Ligue des traité de Lisbonne. Au Royaume-
C.C. CNIT. 2, place de la Défense
mène la charge contre les euro- le retrait du Danemark et de la Familles, parti d’extrême droite, Uni, le leader de l’UKIP, Nigel92053 Paris La Défense
124, avenue Charles de Gaulle crates. À gauche, le NPA, le Front Suèdedel’UE. et l’ancienne icône européenne, Farage,reconnaîtqu’iladumalà
92200 Neuilly sur Seine de gauche (Jean-Luc Mélenchon) Aulendemaindel’élection,ce LechWalesa. intéresser les citoyens britanni-
et la LCR rejettent l’Europe fédé- paysagesouverainistedevraitêtre « Au-delà de leur rejet de l’UE ques à l’Europe. En 2004, il avait
rale au prétexte qu’elle est aussi totalement chamboulé, sans per- ou de leur appel à construire une réussi, puisque son parti avaitDésormais en vente sur Internet
«libérale». En République tchè- dre pour autant son hétérogénéi- nouvelle Europe, ces partis sont conquis 12 sièges. Cinq ans plus
que, les conservateurs de l’ODS, té. Le leader des Tories, David incapables de bâtir un mouve- tard,lessouverainistescherchentwww.emling.fr
proches du président europhobe Cameron, a annoncé son inten- ment cohérent et d’élaborer des leursmarques.
Vaclav Klaus, sont en concurren- tiondequitterlegroupedecentre propositions positives », juge Julia PIERREAVRIL
AElectionseuropéennes
1 vendredi5juin2009 7
LespopulistesGordon
néerlandais
Brownjoue tirentprofitduscrutin
PAYS-BAS
Selon les sondagessonavenir de sortie des urnes,
le parti d’extrême droite
de Geert Wilders s’impose
comme la deuxième force
politique du payspolitique
à l’issue du scrutin pour
le Parlement de Strasbourg.
GRANDE-BRETAGNE des prochaines législatives au prin-
Le sort du premier ministre, temps 2010. Les ministres les plus LE NÉERLANDAIS Geert Wilders,
sonné par la démission, importants continuent d’affirmer ses cheveux blonds peroxydés, ses
hier soir, de son ministre leur loyauté à Gordon Brown, slogans xénophobes et son rejet
du Travail, risque d’être lié notamment car leurs postes de l’UE. Voilà la première image
aux résultats de son parti dépendent de l’issue du remanie- laissée par les élections européen-
lors du scrutin européen ment que ce dernier prépare pour nes. L’homme qui rêvait d’«abat-
qui s’est déroulé hier. les jours qui viennent. L’opération tre de l’intérieur» le Parlement de
s’annonce compliquée pour le pre- Strasbourg a donné le ton au scru-
Denotrecorrespondant mier ministre, car certains comme tin ouvert hier aux Pays-Bas et en
àLondres le ministre des Affaires étrangères Grande-Bretagne : son Parti pour
David Miliband et le chancelier de la liberté (PVV, extrême droite)
LE CHOIX des électeurs britanni- l’Échiquier Alistair Darling refu- obtiendrait 15,3 % des voix, selon
ques, qui élisaient hier leurs dépu- sent de changer de poste, et rares un sondage de sortie des urnes.
tés européens ainsi que des sont les députés épargnés par le Pour sa première participation
conseillers locaux dans quelques scandale des notes de frais pour aux élections européennes, il rem-
régions rurales d’Angleterre, risque remplacer Jacqui Smith à l’Inté- porterait quatre des 25 sièges néer-
d’être crucial pour l’avenir de Gor- rieur. landais au Parlement de Stras-
don Brown. Affaibli depuis deux Si Brown finissait par céder à la bourg, un de moins seulement que Leleaderd’extrêmedroite,
jours par les démissions surprises pression des parlementaires tra- les démocrates-chrétiens (CDA) GeertWilders,avotéhier
de la ministre de l’Intérieur Jacqui vaillistes et quittait son poste de du premier ministre Jan Peter Bal- àLaHaye,lorsduscrutin
Smith, et de la ministre des Com- lui-même, la situation serait assez kenende, crédité de 20,3 % des européen. MichaelKooren/Reuters
munautés Hazel Blears, le premier simple. Son cabinet nommerait un voix. Le PVV devancerait égale-
ministre fait face à une tentative de remplaçant pour la période d’inté- ment les travaillistes (13,4 %), peu partout en Europe, ajouté au
rébellion menée au sein de son rim, en attendant que les travaillis- membres de la coalition gouverne- mécontentement qui se nourrit
parti par des députés faisant circu- tes élisent un nouveau leader, qui mentale. de la crise économique, offre un
ler un e-mail demandant son deviendrait alors premier ministre. Après avoir rompu les amarres contexte favorable aux mouve-
départ. Pire, le ministre du Travail, avec son mentor libéral Frits Bolk- ments d’extrême droite qui, de la
James Purnell, publie ce matin à la Caractèreobstiné GordonBrown,mercredidanssarésidencedu10DowningStreet, estein – l’homme de la directive Bulgarie à la Finlande, ont multi-
une du Times une lettre dans Ni la Constitution ni les usages àLondres.Plusieursdéputéstravaillistesontdemandéledépart sur la libéralisation du marché plié les provocations racistes ces
laquelle il annonce sa démission – ne prévoient ce qui se passerait dupremierministrebritannique.EddieKeogh/Reuters européen des services –, Geert Wil- dernières semaines.
la cinquième en trois jours au sein dans ce cas, avec un troisième chef ders a repris à son compte l’hérita- Avec son slogan «Les boulots
du gouvernement –, et appelle Gor- de gouvernement nommé au cours laisser la crise actuelle retomber un en longueur. Les députés seraient ge du populiste Pim Fortuyn, qui britanniques aux travailleurs bri-
don Brown à laisser son poste pour d’une même législature. Rien peu. Au vu des sondages actuels, en fait obligés de lancer un défi for- claironnait que les Pays-Bas tanniques », Nick Griffin, le prési-
le bien de son parti, le Labour, esti- n’oblige donc à organiser des légis- les travaillistes ne peuvent pas mel contre l’autorité du premier avaient«faitleplein» d’immigrés. dent du British National Party,
mant que son insistance à rester au latives anticipées. Mais d’après espérer mieux pour continuer à ministre. Ils doivent pour cela pro- Wilders est notamment l’auteur espère bien lui aussi faire son
pouvoir favorise la victoire de Patrick Dunleavy, professeur de gouverner après des élections poser un challenger soutenu par du film Fitna, un brûlot dans entrée au Parlement de Stras-
l’opposition conservatrice. science politique et spécialiste de qu’une alliance avec les libéraux 20 % d’entre eux, soit 72 députés. lequel il comparait le Coran àMein bourg.
Depuis plusieurs semaines, la droit constitutionnel à la London démocrates dans l’hypothèse bien Cela déclencherait l’organisation Kampf d’Adolf Hitler. En Autriche, le FPÖ, la troisiè-
situation devient intenable pour le School of Economics, «lapression sûr où les conservateurs n’aient d’une motion contre Brown lors de me force politique du pays depuis
gouvernement, avec une profonde seraittropfortepourquedenouvel- pas de majorité absolue. la prochaine conférence travaillis- Uneforteabstention les dernières législatives, dont les
récession qui met les finances lesélectionsn’aientpaslieurapide- Mais si Gordon Brown faisait la te, qui se tient normalement en Repoussant dans un même affiches revendiquent «l’Occident
publiques dans le rouge, un scan- ment ». Le nouveau premier minis- sourde oreille, et refusait de partir, octobre avec à la clé l’élection d’un élan les musulmans et les institu- auxmainsdeschrétiens», est bien
dale des notes de frais qui discrédi- tre disposerait quand même de ce qui est possible vu son caractère nouveau leader… tions bruxelloises, Geert Wilders placé pour obtenir des élus. Com-
te tous les élus des grands partis et quelques mois de marge, de quoi obstiné, l’histoire pourrait traîner CYRILLEVANLERBERGHE avait effectué sa première percée me le parti bulgare Ataka, particu-
depuis quelques jours des attaques électorale lors du rejet du traité lièrement violent envers la Tur-
dirigées contre Gordon Brown. constitutionnel européen par les quie voisine, ou celui de Grande
Néerlandais en 2005. Quatre ans Roumanie, qui vante les méritesLeministredelaSanté,AlanJohnson,favoripourprendrelatêteduLabour
Rébelliondesdéputés plus tard, profitant de la perte des «chrétiens et patriotes pour
Si les résultats des scrutins sont ■ Si Gordon Brown démission- n’est ni « blairiste » ni « brownis- Parmi les outsiders, Jon Cruddas d’influence des autres opposants débarrasserlepaysdesesvoleurs ».
aussi catastrophiques que ce que nait, l’actuel ministre de la Santé, te » et conserve des liens très est la coqueluche de l’aile gau- à ce traité, il a eu le champ libre Comme le Front national du
prédisent les sondages, avec le Alan Johnson, serait grand favori fortsaveclessyndicatsdontilest che du parti, mais il risque d’être pour expliquer qu’il fallait «moins Français Jean-Marie Le Pen, qui
Labour en quatrième position der- pour lui succéder. Ce travailliste issu,uneforcetoujourstrèspuis- trop socialiste pour les partisans d’Europe et plus de Pays-Bas », et espère bien à nouveau envoyer
rière les conservateurs, les libéraux de 59 ans est aujourd’hui le seul santeauseinduparti.Lanuméro du New Labour. Les noms du surtout pas de Turquie au sein de sept eurodéputés à Strasbourg.
démocrates et même le parti capable de faire l’unanimité au deux du Labour, Harriet Harman, ministre des Affaires étrangères, l’UE. Jadis considéré comme un En République tchèque, le
d’indépendance Ukip, les derniers Labour en cette période de crise fait moins l’unanimité qu’Alan David Miliband, et du ministre de trublion, le chef du PVV ne fait pas Parti national, qui a diffusé un clip
députés travaillistes hésitants profonde. Il est populaire et sou- Johnson, mais elle ne cache pas la Justice, Jack Straw, sont aussi mystère de ses ambitions :«J’espè- vantant une «solution finale pour
pourraient bien rejoindre le camp riant, à l’aise avec les médias et son ambition de diriger un jour le évoqués, mais ils semblent avoir re qu’aux prochaines élections la question tzigane », et en Hon-
des rebelles et pousser le premier sait faire passer avec clarté des parti. À l’aise sur les plateaux de raté leur chance en refusant de législatives (en 2011, NDLR) on grie, les ultranationalistes de Job-
ministre à la démission. messagespolitiques,qualitésqui télévisionetbonneoratrice,ellea se déclarer ouvertement contre feraencoremieuxetqu’ondevien- bik, qui ont multiplié les marches
Pour le moment, la rébellion manquent cruellement à l’actuel en tout cas le poids politique Brownlorsdesrumeursderébel- dralepremierpartidesPays-Bas», militaires, auront, en revanche,
semble venir de la base des dépu- premier ministre. Il ne fait partie pour s’affirmer face à David liondel’étédernier. a commenté Wilders. plus de mal à franchir les portes
tés, des élus inquiets à l’idée de d’aucuncampauseinduLabour, Cameron. CY.V. (ÀLONDRES) Le taux de participation aux du Parlement européen. Mais leur
perdre leurs sièges en cas de dérou- Pays-Bas était hier soir de 40 %. Le arrivée n’est pas à exclure.
te avec Brown aux commandes lors fort taux d’abstention attendu un THIERRYPORTES
L’UE s’accorde sur l’accueil d’anciens détenus de Guantanamo
JUSTICE. Les Vingt-Sept ont déga- le terrorisme » ? La France a sauté mation sur chaque dossier indivi-
gé le plus gros obstacle européen à le pas dès avril en prenant en duel. Il inclut les données four-
l’accueil de détenus de Guanta- charge l’Algérien Lakhdar Boume- nies d’avance par Washington,
namo en posant hier le principe diene. mais aussi les informations dont
d’une information mutuelle préa- Une demi-douzaine d’autres capi- disposerait chacun des pays
lable. Le feu vert à la demande du tales, parmi lesquelles Bruxelles, impliqués. L’accueil reste une
président Obama n’attend plus Londres et Madrid, ont l’intention décision souveraine du pays hôte,
qu’une déclaration politique de d’accepter des « libérables » de tout comme le statut (permis de
l’UE, attendue à la mi-juin. Guantanamo, présumés inno- résidence, visa ou asile politique)
À Luxembourg, les ministres de cents. Mais, à l’heure de l’espace et de possibles restrictions de
l’intérieur ont réglé le casse-tête Schengen et de la liberté de mou- mouvement. Mais chacun agira
européen, né de l’abolition du vement, il en fallait plus pour en connaissance de cause. De
Deuxdétenus,dimanche contrôle aux frontières : comment désamorcer la méfiance alle- source tchèque, « plusieurs dou-
dernier,danslecamp ménager les réticences des autres mande, autrichienne et italienne. zaines » d’anciens détenus pour-
deGuantanamo,àCuba. lorsqu’un pays décide d’accueillir L’accord décisif ? Un échange raient atterrir en Europe.
BrennanLinsley/AP un ex-détenu de la « guerre contre préalable et systématique d’infor- J.-J.M.(àBruxelles)
ENBREF
ISRAËL. Le ministre des Affaires ITALIE. Silvio Berlusconi a balayéIran : débat télévisé Ahmadinejad-Moussavi
étrangères israélien, Avigdor hier d’un revers de main
IRAN. Mir Hossein Moussavi, considéré comme le rival le plus sérieux Lieberman, a qualifié hier l’enquête l’incriminant
de Mahmoud Ahmadinejad à l’élection présidentielle du 12 juin, a d’«extrêmementdéplaisante» pour l’utilisation d’avions
accusé le président sortant mercredi soir dans un débat télévisé «de la rencontre à Paris entre le chef militaires à des fins privées,
porter atteinte à la dignité du pays ». M. Moussavi lui a reproché sa d’État français et le ministre autrement dit pour emmener
politique étrangère marquée par «l’extrémismeetl’aventurisme ». iranien des Affaires étrangères, des invités dans sa villa sarde. AnneauLégendes
Manouchehr Mottaki.
MAURITANIE. L’ex-premier 33, avenue Victor Hugo-Paris-0145018888Incursion nord-coréenne en mer Jaune
PAKISTAN. Hier, des militants ministre Yahya Ould Ahmed 8, rue Royale-Paris-0142618888
CORÉE. Un navire militaire nord-coréen a « brièvement violé » la limite islamistes ont détruit à l’explosif Waghf, renversé par le putsch erKaratt, 44 rue François 1 -Paris-0147203860
nord de la frontière maritime entre les deux Corées. Cette tentative une école de filles fermée pour du 6 août et emprisonné
www.oj-perrin.comd’intimidation de Pyongyang intervient après l’essai nucléaire nord- les vacances, dans la banlieue depuis six mois, a été remis
coréen du 25 mai. de Peshawar (nord-ouest du pays). en liberté hier après-midi.
C 1International
8 vendredi5juin20091
Obamaouvre
unnouveau
dialogueavec
lemondearabe
PROCHE-ORIENT Ainsi s’est-il livré à un éloge
Le«parlervrai» appuyé de l’Islam, vantant son
duprésidentaméricain influence sur la Renaissance euro-
s’appliqueàtoutes péenneetlesLumières…Renvoyant
lesparties,ycompris dos-à-dosles «fausses perceptions»
lesÉtats-UnisetIsraël. despaysmusulmansetdel’Améri-
que, il a aussi rendu un hommage
DenotreenvoyéespécialeauCaire vibrantàsonproprepays,rappelant
que «l’image grossière d’un empire
BARACK Obama veut abolir les uniquement préoccupé de son inté-
peursdel’Occidentetlescolèresde rêt»,colportéeenterremusulmane,
l’Orient.Réconcilierl’Islametl’Amé- necorrespondpasàlaréalité.Lapro-
rique.Aidercesdeuxmondesquise messe du rêve américain existe
sontaffrontéssilongtempsetsivio- «pourtousceuxquiviennentversnos
lemmentdansl’histoireàlaisserder- rives», a-t-il rappelé en citant son BarackObamaapplaudiàlafindesondiscours,hierdansl’amphithéâtredel’universitéduCaire.NasserNasser/AP
rièreeux«lespréjugés»etlesconflits proprecas,«loind’êtreunique».Élé-
dupassépourconstruireensemble. ment peut-être le plus nouveau,
e«Partageons ce monde au XXI siè- BarackObamaalonguementinsisté «L’allianceavecIsraëlestindestructible»,«lasituationdesPalestiniensestintolérable»
cle»,aulieude«nousdéfinirparce sur la contribution des musulmans
quinousdivise»,a-t-illancéhieràun américains à la culture des États- ■ Voici les principaux extraits du doits’appliqueràlaperceptionde est intolérable. L’Amérique ne doiventreconnaîtreledroitàl’exis-
milliard et demi de musulmans Unis,expliquantaussiquelepremier discours de Barack Obama au l’Amérique par les musulmans, tournerapasledosauxaspirations tence de la Palestine. Les États-
depuisl’amphithéâtredel’université musulman récemment élu au Caire: (contre)leclichéd’unempireégo- légitimes des Palestiniens à la Unisnereconnaissentpaslalégiti-
duCaire,oùunpublicdedignitaires Congrès américain avait prêté ser- «Je suis venu ici en quête d’un centrique. dignité (…) et à un État indépen- mitédelacolonisation.Ilesttemps
politiques et religieux, mais aussi mentsurleCorandeThomasJeffer- nouveaudépart,fondésurl’intérêt Nous ne voulons pas rester éter- dant. qu’ellecesse.
d’intellectuels, d’artistes et d’étu- son.«L’islam fait partie de l’Améri- etlerespectmutuels. nellement en Afghanistan. (…) Si nous abordons ce conflit en L’histoire (entre l’Iran et les États-
diantsétaitvenul’écouter.Endehors que»,aconcluObama. Jesaisquelledettealacivilisation Nous n’avons aucune revendica- choisissant un camp ou l’autre, Unis) est tumultueuse. Mon pays
du quartier universitaire, les rues Cette ardeur à vanter l’Islam envers l’islam. (…) L’islam a tou- tionsurlesressourcesdel’Irak. nous ne verrons pas la vérité. Je estprêtàtournerlapage.
ensoleilléesdelacapitaleégyptienne aura paru à certains exagérée ou joursfaitpartiedel’histoireaméri- Le lien entre l’Amérique et Israël poursuivrail’objectifdedeuxÉtats Quantauxarmesnucléaires,nous
avaientétédésertées,lapopulation naïve.CarsiObamaaplaidélacau- caine. (…) J’ai connu l’islam sur est indestructible. Menacer Israël avec toute la patience requise. Il avons atteint un point décisif. Il
ayantdécidéderesterdevantlatélé- se des femmes musulmanes, et trois continents avant de venir ici. dedestruction,ourépéterdessté- est temps pour nous tous d’assu- s’agitd’empêcherunecourseaux
vision pour écouter ce président notammentleurdroitàl’éducation, Je considère comme mon devoir réotypes abjects sur les Juifs est mernosresponsabilités. armements qui pourrait conduire
américaind’unnouveautype,dont ilafarouchementdéfenduledroit de lutter contre les stéréotypes injustifiable. LesPalestiniensdoiventrenoncer cetterégionsurunevoieextrême-
lepèreétaitunmusulmanduKenya. au port du voile dans les sociétés négatifs. (…) Le même principe La situation du peuple palestinien à la violence. (…) Les Israéliens mentdangereuse.»
«Jesuisvenuicichercherunnouveau occidentales, insistance qui pour-
départ entre les États-Unis et les rait apparaître comme une pierre
musulmans. Un départ basé sur danslejardindelalaïcitéfrançaise
l’intérêtetlerespectmutuels,surl’idée notamment (lire ci-dessous). Selon mentenAfghanistanetauPakistan. toutefois été ceux qu’il a consacrés desJuifsàBuchenwaldtoutensoute- sur l’Islam et ses citations du Coran
quel’Amériqueetl’Islamnesontpas la Maison-Blanche, de nombreux L’Islam,a-t-ilremarqué,asonrôleà au conflit israélo-palestinien. La nantclairementlacausepalestinien- sontimpressionnantesetprometteu-
incompatibles»,aditObama. experts de l’Islam ainsi que plu- jouerdanscettelutte. manièretrèsdirectedontilajugéla ne», s’est réjoui le directeur d’un ses dans la bouche d’un président
sieurs hommes d’affaires musul- colonisation israélienne dans les théâtre du Caire. «Il parle à notre américain»,reconnaîtaussileprési-
Élogedel’Islam mansaméricainsontétéassociésà Colonisation«inacceptable» Territoires occupés «inacceptable» cœur, il s’adresse avant tout à l’être dent de l’université, Binham Elan-
Cethèmedelaréconciliationet lapréparationdudiscours.Maisle Obama, qui a aussi évoqué la etréclaméledroitdesPalestiniensà humain en nous», a renchéri une tourHussein.Maisilajoutequetoute
desvaleurspartagéesaétéaucœur présidentenagardélamaîtriseulti- questiondel’Iraketlenucléaireira- unÉtat,aportédanslasalle.«Trop jeune spécialiste d’art contempo- l’Égypteettoutlemondemusulman
dudiscourssérieuxetdensequele me,passantplusieurssoiréestardi- nien,asutrouverdesmotsjustespour delarmesontétéversées.Tropdesang rain. Un dignitaire copte s’est ravi attendentmaintenantdes«actes».
présidentdesÉtats-Unisaprononcé vesàcorrigerletexte. appelerlespaysd’Islamàrespecterla a coulé», a-t-il dit, appelant aussi des propos tenus par Obama en LAUREMANDEVILLE
uneheuredurant,devantunauditoi- Silediscoursaautantplu,c’est liberté de parole et le droit des Hamasàmettrefinàlaviolenceetà faveur de la cause des chrétiens
requil’afréquemmentinterrompu sans doute que Barack Obama n’a citoyensàcontrôlerleursdirigeants.Il reconnaîtreIsraël. égyptiens,dontlesrelationsavecla Donnezvotreavis
pour l’applaudir. Métis ayant vécu pashésitéàdresseruntableausans aaussiplaidéenfaveurdudroitdes Après la rencontre, une foule majoritémusulmanesontplusque surwww.lefigaro.fr
surtroiscontinents,leprésidentdes farddestensionsquienvenimentla minorités,notammentchrétiennes,si d’officiels, de religieux enturbannés turbulentes. Une jeune blogueuse,
BarackObamapeut-il
États-Unis n’a pas caché qu’il se relation Islam-Occident. Ainsi a-t-il souvent malmenées ces derniers etd’étudiantess’estdéverséedansle qui avait couvert en Amérique la
réconcilierl’Amériquevoyaitcommeunpontentredescivi- dénoncéavecvigueurleterrorisme temps en terre d’Islam. «Nous jardinparsemédepalmiersdel’uni- campagned’Obama,parle«d’espoir
aveclemondelisations «dont certains pensent islamiste,promettantdecontinuerà t’aimons»,ontréagidesjeunes. versité. «J’ai aimé l’équilibre de ses pourl’aveniravecunhommecapable
arabo-musulman?qu’ellesdoiventmeneràunchoc». le combattre sans relâche, notam- Sesmotslesplusappréciésont jugements,ilarriveàparlerdudrame de changer la donne». «Ses paroles
Larueégyptienneentreespoirsetdoutes LeçonàlaFrancesurlevoileislamique
Leprésidentaméricain nication de l’université du Caire, le Mais, en quittant l’Égypte, le ques. De nombreux analystes ■Prenantlecontre-pieddelaFran- dictantlesvêtementsqu’unefemme
n’apastotalementrassuré discours prononcé hier par Barack président américain n’avait pas régionaux rappellent ainsi que ce,BarackObamaadéfenduhierle doitporter»,adithierObama.Sans
ceuxquiattendaient Obama dans l’enceinte de son éta- réussi à rassurer ceux qui atten- George Bush lui-même avait pro- portduvoilepourlesmusulmanesen citeraucunpays,ilaestimé:«Onne
desengagementsfermes blissement est porteur d’espoir, daientdeluidesengagementsfer- mis la création d’un État palesti- Occident. Au nom de la laïcité, la peutdissimulerl’hostilitéenversune
pourpacifierlarégion. maisaussid’interrogations.Lemon- mes pour pacifier la région. «Les nienavantlafindesonmandat.Le France a banni en 2004 dans les religionderrièrelefaux-semblantdu
de arabo-musulman a certes États-Unis sont responsables des guide adjoint des Frères musul- écoleslessignesreligieuxostentatoi- libéralisme.»«Jerejette,a-t-ilajouté,
LeCaire accueilli avec intérêt et émotion le tragédies en Irak, en Afghanistan, mans,MohammedHabib,aquant res,dontlevoileislamique.Lapolé- les vues de certains en Occident»
tonnouveau,trèsdifférentdecelui enPalestineaussipuisqu’ilsserefu- àluiregrettéundiscoursde«rela- miquetoucheégalementleCanada, quivoient«commeuneinégalitéle
«COMBATTRE les clichés, c’est qu’avait employé George W. Bush sent à obliger Israël à se soumettre tionspubliques». la Belgique et l’Allemagne. «Il est faitqu’unefemmechoisissedecou-
important.C’estdéjàbiendevenirici après les attentats de septem- auxrésolutionsdesNationsunies.Il La déception est partagée par importantpourlespaysoccidentaux vrir ses cheveux». Une musulmane
pours’adresserainsiauxmusulmans bre2001.Lesréférencesmultiplesau fautallerau-delàdesmots,au-delà les militants des droits de l’hom- d’éviterdegênerlescitoyensmusul- voilée, Dalia Mogahed, travaille à la
etcréerlesbasesd’unnouveaudialo- Coran, l’insistance d’Obama pour des déclarations d’intention!» me,quiespéraientplusd’insistan- mansdepratiquerleurreligioncom- Maison-Blanchecommeconseillère
gue entre les États-Unis et l’islam, présenter la recherche de la paix s’emporteuncadrebancairecairo- ce sur les nécessaires réformes meilslesouhaitent,parexempleen d’Obama.Unepremière.
mais est-ce suffisant?»PourFatma commeunebasecommuneàtoutes te, déçu qu’Obama n’ait pas été politiques.
Ahmed,jeunediplôméeencommu- lesreligionsontévidemmentséduit. plusexplicitesurlesdossierspoliti- TANGUYSALAÜN
Nous faisons tout
pour que votre voyage
rime avec évasion.
Suisse.com
C