Magazine Le Figaro du 06 avril 2009

Magazine Le Figaro du 06 avril 2009

-

Livres
39 pages

Description

Consultez le Figaro magazine du 06/04/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 avril 2009
Nombre de lectures 14
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30€ LUNDI6AVRIL2009-N°20119-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
INFARCTUS INTERVIEWEXCLUSIVECOMMENTDÉCELER
DSK,LEPATRONDUFMI,LESPREMIERS
PRÉVOITLAREPRISEEN2010SYMPTÔMES PAGE16
PAGE22
ALORSQUELACORÉEDUNORDLANCEUNEFUSÉE
Obama plaide pour un monde
sans armes nucléaires
Pyongyang, Prague,
dimanche dimanche
2h30GMT 9h30GMT
Dans une gare de Séoul, des Sud-Coréens assistent, devant un écran de télévision, à une émission spéciale consacrée au tir. Le président américain prononce un discours public sur la place Hradcany à Prague.
■ LE DÉFI NORD-CORÉEN ■ LA CROISADE D’OBAMA ■ LA TURQUIE DANS L’UE DIVISE ■ LA TIMIDITÉ DES EUROPÉENS
À WASHINGTON. Pyongyang CONTRE LES ARMES NUCLÉAIRES. FRANÇAIS ET AMÉRICAINS. SUR L’AFGHANISTAN.
a lancé une fusée alors qu’une Devant 30000 Praguois, le président Obama s’est dit favorable à l’entrée de Au sommet de l’Otan, le président
résolution de l’ONU le lui interdit. américain a plaidé pour«unmonde la Turquie dans l’Europe. Sarkozy, américain n’a pas obtenu tout le
Le Conseil de sécurité s’est réuni, hier, débarrassédesarmesnucléaires». Il toujours opposé à cette idée, répond soutien qu’il espérait des Vingt-Sept.
mais n’a pas décidé de sanctions. compte organiser un sommet sur le sujet. que c’est aux Européens de décider. Pages2,6à9etl’éditorialpage19
Christine Le grand retour des classiques du Dans
Lagarde : «Non cinéma dans les salles et en DVD deux mois,
à la chasse le test desCULTURE. Dès mercredi prochain, avec la reprise du Cerveau de
Gérard Oury en copie numérique, les multiplexes de province vont pro-aux patrons» européennes PROFITEZ DETOUTESejeter, un jeudi par mois, quelques grands classiques du 7 art. Parallèle-
ment, les rééditions se multiplient avec les DVD, tandis qu’Internet, les
chaînes de la TNT et du câble ressuscitent ces trésors du patrimoine. ÉLECTIONS. Les Français dési- LES SAISONS.
→LEFIGAROETVOUS. Page30 gneront dans deux mois, le
7 juin, leurs 72 députés au Par-
lement européen. Ce scrutin
étant souvent mauvais pour le
parti au pouvoir, l’UMP va ten-RÉUSSIR
ter d’éviter un vote sanction, en
valorisant notamment le bilanLeCAC40
ÉCONOMIE. Invitée du « Grand de la présidence française de
Jury RTL-Le Figaro-LCI », Chris- l’Union européenne, fin 2008.seconvertit
tine Lagarde soutient la majori- Au PS, ce sera un test pour la voir pages 10-11
té des patrons. nouvelle première secrétaire,àladiversité
→ÉCONOMIEPage24 Martine Aubry.Page4
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page39 L’éditorialdePierreRousselin
La Corée du Nord et le monde d’Obama Page19Lecarnetdujour Page17
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LeregarddePhilippeLabro Page19
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00139 - 406 - F: 1,30 E
CH:2,90 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . Débats Paradis fiscaux : restaurer la confiance
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
ITA:2,00€.LUX:1,40€ .NL:2,00€.H:650HUF.PORT. parAngelGurría
CONT:2,00€.SVN:2,20€.MAR:13DH.TUN:1,90DTU.
secrétaire général de l’OCDE Page18USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.58523:HIKKLD=^UVXU^:?k@o@a@g@a;
PhotoRichardVialeron/LeFigaroetRTL KimJae-Hwan/Topshots/AFP,AttilaKisbenedek/AFP
1
CRectoVerso2 lundi6avril20091
EnAlaska,labasemilitairedeFortGreely
(ici lors d’une simulation en février)accueille
lesmissilesintercepteursquiassurent
laprotectionduterritoireaméricain. Wagner/AP
lle était rouge et DÉFENSESTRATÉGIQUE L’efficacité de la dissuasion nucléaire risque
blanche à carreaux de s’amenuiser dans un contexte de prolifération balistique et nucléaire.et son unique
objectif était d’aller
sur la Lune.«Mais
la fusée de TintinE s’est démocrati-
sée», regrette un ingénieur. Aujour-
d’hui, les lanceurs sont noirs etLebouclierantimissile,unemenaçants et se fichent pas mal de
la Lune : ils préfèrent transporter
des têtes nucléaires aussi loin que
possible. À l’heure où de nombreux
« États voyous » et des dictatures
jugées dangereuses et infréquenta-
bles progressent dans la course auxréponseaux«Étatsvoyous»
missiles balistiques stratégiques, les
démocraties occidentales tirent la
sonnette d’alarme et s’interrogent PARISABELLELASSERRE
sur le meilleur moyen de se protéger
contre cette nouvelle menace. ve de défense stratégique (IDS). Les développer ses programmes balis- c’est une refondation de la dissua-
Débattue à l’Otan samedi, évoquée missiles Scud lancés par Saddam tiques et nucléaires tout en assu- sion globale. Entamée après lesUne interception en plein vol
par Barack Obama et Dmitri Medve- Hussein contre Israël et l’Arabie rant, par la voix de son président, attentats du 11 septembre 2001, elle3 PRINCIPE DU BOUCLIER ANTIMISSILETransmissiondev la veille à Londres, cette grande saoudite pendant la guerre du Gol- Mahmoud Ahmadinejad, qu’il faut est rendue indispensable par la mul-
de l'alertequestion stratégique a ressurgi en fe, en 1991, puis les essais nucléaires «rayerIsraëldelacarte». En février tiplication des États proliférateursDestruction en vol
tête des préoccupations internatio- de l’Inde et du Pakistan en 1998 ont dernier, la mise en orbite d’un comme l’Iran et la Corée du Nord,du missile
nales hier, après le lancement d’une poussé Bill Clinton et George Bush à satellite par une fusée de fabrica- mais aussi par celle des acteurs hos-22 longue portéeDétection de Détection de la menace« fusée » aux allures de missile à lon- développer leurs propres projets tion nationale Safir 2 a confirmé les tiles non étatiques comme les grou-
la mise à feu par un satellite5gue portée par la Corée du Nord. – National Missile Defense (NMD) progrès réalisés par les lanceurs pes terroristes. Beaucoup craignent
par un satellite
En avril 2008, à Bucarest, les puis Missile Defense (MD). iraniens. L’Iran est désormais entré en effet que l’efficacité de la dissua-
pays de l’Alliance avaient apporté dans le petit club des pays capables sion nucléaire, qui a permis à l’Euro-
leur soutien au projet de défense Enlignedemire,l’Iran de fabriquer des fusées à deux éta- pe de vivre en paix depuis la Secon-
antimissile américain et s’étaient etlaCoréeduNord ges, suffisamment puissantes pour de Guerre mondiale, s’amenuise3séparés avec une mission pour le Longtemps restée à l’état de placer des satellites dans l’espace. face aux « États voyous », dotés deSuivi de la trajectoire
sommet de Strasbourg : réfléchir à débat idéologique et passionnel, Or, les missiles Shahab 3 produits capacités balistiques et nucléaires.du missile par
la possibilité de financer un système suscitant une adhésion totale ou un par Téhéran ont une portée de Jusqu’à ne plus pouvoir jouer sondes radars terrestres
complémentaire à celui des États- rejet épidermique, la défense anti- 2 000 kilomètres et sont capables rôle… De nombreux pays s’étant
Unis, qui ne protège que 80 % du missile est aujourd’hui dans sa pha- d’atteindre Israël. Mais le système lancés dans le développement des
continent européen. Ils venaient de seopérationnelle.ÀPrague,en2002, de défense américain, qui du coup programmes balistiques, il s’agit4 Lancementprendre conscience, grâce aux pro- l’Alliance a donné son feu vert à la protégerait aussi l’Europe, concer- aussi de lutter contre les menaces1 d'un missile
grès du programme nucléaire ira- création de systèmes antimissiles ne également d’autres « États Tir d'un missile qui ne sont pas totalement couver-d'interception
enneminien, que l’Europe du Sud était «dethéâtre» destinés à protéger les voyous». En tirant un missile à lon- tes par la dissuasion, notamment les
Centre ded’ores et déjà à portée de tir de troupes des États membres proje- gue portée de type Taepodong 2, missiles non nucléaires. Davantage
communicationsTéhéran. Et qu’il était urgent d’anti- tées à l’extérieur. Les pays de l’Otan théoriquement capable d’attein- qu’un système concurrent, la défen-
ciper face à la menace grandissante s’interrogent toujours, en revanche, dre l’Alaska, la Corée du Nord se se antimissile est considérée com-
de la prolifération balistique. «Ce sur le bien-fondé d’une défense hausse au niveau de l’Iran. Radar me un moyen complémentaire de la
quiestparticulièrementinquiétant, antimissile qui protégerait les terri- Washington veut aussi se prémunir dissuasion.
c’estlacombinaisondeladissémina- toires et les populations, beaucoup contre tous ceux, au Moyen-Orient Mais il est toujours plus facile de
tion, de l’instabilité politique et de plus lourde et plus onéreuse. et en Asie, qui pourraient décider fabriquer une épée que le bouclierLE FIGARO
l’idéologie», expliquait récemment En janvier 2007, le projet de d’investir dans la prolifération pour s’en protéger. Les partisans de
Peter Flory, un responsable de bouclier américain à l’est de l’Euro- nucléaire le jour où l’Iran chiite autour de Moscou, sont avant tout accueillent avec un certain soulage- la défense antimissile mettent en
l’Otan, à un colloque organisé sur le pe a mis le feu aux poudres. Afin de aura la bombe nucléaire (Arabie politiques. «Les Russes utilisent ment ce délai supplémentaire garde contre le «syndrome fort
sujet par l’Institut de relations inter- compléter la protection du territoi- saoudite, Turquie…). leuroppositionauboucliercomme accordé à leur réflexion. Mais Oba- Boyard». Entre le premier projet,
nationales et stratégiques (Iris). re américain, déjà assurée par des La proposition américaine a fait une arme diplomatique pour ma a clairement indiqué hier que, présenté à Napoléon en 1801, et le
Revenu en force depuis Buca- installations en Alaska et en Cali- bondir Moscou, qui considère le retrouver leur influence en Europe tant que la menace – notamment moment où la fortification est sortie
rest, le débat sur la défense antimis- fornie, Washington a annoncé son projet comme une«agressionanti- del’Est», dénonce le parlementaire iranienne – persistera,«nousconti- de terre, vers 1850, non loin de l’île
sile est en fait un vrai serpent de mer intention d’installer dix intercep- russe» et menace de répondre en britannique Bernard Jenkin. C’est nueronsdetravailleràcesystème». d’Oléron, pour protéger la région de
des relations internationales, teurs en Pologne et un système de déployant des missiles Iskander à aussi une nouvelle occasion pour Quant à la France, sa position la marine anglaise, la portée des
depuis qu’il fut lancé, en 1983, avec radars en République tchèque. La Kaliningrad et des bombardiers à Moscou de diviser les Alliés, com- sur la défense antimissile a toujours canons ennemis avait été multipliée
la guerre des étoiles de Ronald Rea- cible désignée de ce « troisième Cuba.«LesAméricainsdoiventcor- me elle le fit en 2003 pendant la cri- été ambiguë. François Mitterrand et par deux. Le fort était devenu inuti-
gan, projet futuriste baptisé Initiati- site » est l’Iran, qui continue à rigerleurerreur.C’estlapremièrefois se irakienne. Car même les spécia- Jacques Chirac craignaient qu’un le… «J’ai peur que l’on fasse pareil
depuislaguerrefroidequ’unsystème listes russes en conviennent : un tel « bouclier » ne remette en cause la avecladéfenseantimissile:ceuxqui
d’armes stratégiques est installé si bouclier ne serait pas efficace dissuasion, plus efficace. Dans son pensentquepeudepaysréussirontà
prèsdenosfrontières.Lesarguments contre une attaque nucléaire qui discours de Cherbourg, en mars atteindrenotreniveauouquel’Iran
concernant la menace iranienne viendrait de Moscou… 2008, Nicolas Sarkozy a assoupli la deviendraraisonnablelorsqu’ilaura
sont exagérés. Les États-Unis aime- position française en affirmant que l’armenucléairesetrompent…Nous
raient être la seule superpuissance, «LesyndromefortBoyard» la défense antimissile, si elle ne avons tendance à oublier que la
mais dans un monde multipolaire, À peine arrivé à la Maison-Blan- devait pas remplacer la dissuasion guerre froide fut un miracle»,
onnepeutpastenircomptedel’opi- che, Barack Obama a ordonné une nucléaire, pouvait la compléter. Le s’emporte un ingénieur aéronauti-
niond’unseulpays», s’insurge Dmi- remise à plat («review») du bouclier domaine spatial, notamment les que qui participe à la construction
tri Rogozine, le représentant de la antimissile. Il veut notamment programmes d’alerte avancée desti- de la fusée Ariane.
Russie à l’ONU, au colloque de l’Iris. s’assurer, avant de poursuivre, que nés à détecter les tirs de missiles
À l’ouest, tout le monde en est le système est techniquement sûr balistiques, a été considéré comme Unefusée
persuadé : les arguments de la Rus- – ce qui n’est pas acquis – et d’un une priorité, doté de fonds supplé-
nord-coréennesie, elle-même en train de moder- coût financier raisonnable. Hési- mentaires, dans le dernier livre»
niser Galosh, son propre système tants, empêtrés dans la crise finan- blanc de la Défense, publié en 2008. défieWashington
de défense antimissile stratégique cière, les pays européens de l’Otan Ce qui est réellement en jeu, PAGES6ET7
AFrancePolitique
1lundi6avril2009 3
Sarkozymet
envaleurson
intenseaction
diplomatique
ÉLYSÉE Nicolas Sarkozy a pu aussi
«C’est un véritable nouveau découvrir les limites de l’atlantis-
monde qui est en train de me dont il se réclame quand
se mettre en place», a estimé, Barack Obama s’est prononcé en
hier sur TF1, le chef de l’État. faveur de l’intégration de la Tur-
quie dans l’Union européenne –
L’ÉLYSÉE a pris en main hier le ser- un sujet qui ne relève guère de sa
vice après-vente de la forte compétence, sauf à considérer que
séquence internationale de ces l’Union européenne n’est qu’une
derniers jours. Nicolas Sarkozy extension de l’Otan. Ce qui a
était l’invité du JT de 13 heures, sur contraint le président français, qui NicolasSarkozyétaitl’invité,hier,dujournaltéléviséde13heuressurTF1,enduplexdepuisPrague.LCI
TF1, en duplex depuis Prague. Son s’est toujours déclaré hostile à
secrétaire général, Claude Guéant, l’adhésion de la Turquie, à réitérer alors que le parquet de Paris a char- commission de déontologie, l’Ély- conclusions du G20. Il a pris acte, critiques de l’opposition, en lui
était l’invité du « Grand rendez- son désaccord (lire aussi page 8) : gé mercredi les policiers de la bri- sée ne se trouvait pas «juridique- prudemment, d’un «consensus, suggérant de s’inspirer des propos
vous » Europe 1-Le Parisien/ «Je travaille main dans la main gade financière d’enquêter sur les ment» dans l’obligation de saisir la confirméparleFMI,selonlequella de la fille de John McCain, qui a
Aujourd’hui en France. Le chef de avec le président Obama, mais conditions de cette nomination. commission. reprisepourraitsefaireen2010». Il salué les efforts d’Obama. «Dans
l’État sait que les événements s’agissant de l’Union européenne Guéant a martelé qu’il «n’y avait Plus que jamais dans son per- a également insisté sur les résultats une situation difficile, ce serait
internationaux laissent les Fran- c’est aux pays membres de l’Union pasletemps» de saisir la commis- sonnage de vice-premier ministre, encourageants de l’immobilier mieux d’essayer de faire en sorte
çais indifférents, il a donc appuyé européennededécider.» sion de déontologie, parce qu’il fal- Guéant a également laissé enten- «auxÉtats-Unis,enGrande-Breta- que tout le monde se serre les cou-
son message d’optimisme. lait trouver «dans l’urgence» une dre que le taux de rémunération du gne et en France». «On peut dire des», a-t-il dit.
« C’est un véritable nouveau «Larepriseen2010» personnalité qualifiée pour pren- livret A, produit d’épargne détenu qu’autour de l’été il y aura une CHARLESJAIGU
mondequiestentraindesemettre Après les violents heurts entre dre la tête des deux banques. par 47 millions de Français, pour- franche reprise de la construction
en place », a-t-il expliqué. « La les manifestants du Black Block et «Qu’est-cequ’ilyad’anormaleten rait encore baisser au mois de juin. immobilière en France, et que la Lesommet
régulation financière recréera les les forces de l’ordre, il s’est empres- quoilesrèglesn’ont-ellespasétéres- Mais, tout comme le chef de l’État, filière automobile se porte un peu
del’Otanconditionsdelacroissance», a-t-il sé aussi de féliciter «les fonction- pectées?», a-t-il demandé, en réaf- il s’est employé à souligner les mieux», a-t-il détaillé. Toujours»
insisté, en rappelant que la naires de police pour leur travail firmant que, selon les statuts de la signes positifs qu’il fallait tirer des très offensif, il a regretté le style des PAGE8
confiance sur les marchés était un remarquable», en rappelant qu’il y
préalable à la fin de la crise écono- avait eu«desmortsàGênes» (il n’y
mique. Il a également justifié le en a eu qu’un seul) et «un mort à
temps passé lors du sommet de Londres», il y a quatre jours, lors du
l’Otan pour désigner le nouveau G20. Un message que Claude
secrétaire général de l’Otan, le Guéant, sur Europe 1, s’est
premier ministre danois Anders empressé de relayer. Guéant s’est
Fogh Rasmussen. « On ne peut d’ailleurs transformé en secrétaire
plus faire des sommets internatio- général de combat, durcissant le
nauxpourrien,nousétionsdécidés ton à l’égard de François Bayrou
ànepascéder,ilafalluconvaincre (lireci-dessous). Mais aussi en justi-
nos amis turcs. Je préfère que l’on fiant fermement la nomination de
travaillecinqheuresdeplusetqu’il François Pérol, l’ex-numéro trois
yaitunrésultat», a estimé le chef de l’Élysée, à la tête du groupe Cais-
de l’État. se d’épargne-Banque populaire,
PourGuéant,Bayrou
doit«arrêterdementir»
Le secrétaire général
de l’Élysée s’est enflammé ,
hier sur Europe 1, contre
le président du MoDem.
DÉCIDÉMENT,riennevaplusentre
Nicolas Sarkozy et François Bayrou.
Alors que le président du MoDem
s’apprête à publier, fin avril chez
Plon, un livre au titre accusateur, PRÉPAREZ
Abusdepouvoir, Claude Guéant lui
VOS PROJETSa vertement reproché, lors du
« Grand Rendez-vous » sur Euro- ET CEUX DEpe1, de«mentir» aux Français.
«Qu’ilarrêtedementir», a lancé France - Langon : 48° NVOTRE FAMILLE
le secrétaire général de l’Élysée à
l’adresse de François Bayrou. Cause
de ce coup de colère inédit de
Claude Guéant, des propos du pré-
sident du MoDem qui, selon lui, ClaudeGuéantreproche
aurait affirmé que le bouclier fiscal àFrançoisBayroudespropos
coûterait 16 milliards d’euros. Pour- surlebouclierfiscal.
Etre client HSBC Premier, c’est faire bénéficier l’ensembletant, selon Bercy, cette disposition, J.Gourbeix/Storybox
qui permet aux contribuables fortu- des membres de votre famille d’une forte expertise enASSURANCE VIE :
nés de ne pas reverser plus de 50 % pourlesFrançaisetaucuneinvective
gestiondepatrimoine,deservicesinternationauxuniquesUNTAUXANNUELNETGARANTIJUSQU’Àde leurs revenus à l’État, n’a coûté nepourralesempêcherd’enprendre
etd’unaccompagnementenFrance,commepartoutdansque 450 millions d’euros en 2008. conscienceetdes’enindigner», a-t-
(2)François Bayrou «parle souvent de elle ajouté. lemonde .
mépris. Est-ce que ce n’est pas le Il est vrai que François Bayrou a 4,20%méprisdesFrançaisquedeleurmen- encore durci le ton contre Nicolas
C’est également profiter d’offres exclusives. Par exemple,tir?Oualorsilnesaitpasetc’esttout Sarkozy. Dans une interview au (1)PENDANT12 MOISaussigrave», a poursuivi avec flam- Monde daté de dimanche, il repro- nousvousréservonsuntauxannuelnetgarantijusqu’à4,20%
me Claude Guéant. che au président de la République
pendant 12 mois sur le fonds en euros d’une sélection dede mener«unepolitiqued’inégali-
(1)noscontratsd’assurancevie !«Invectivesrévélatrices» tés» depuis qu’il a été élu.«C’estson
Hier, François Bayrou n’a pas choixinitial:concentrerlesavanta-
souhaité répondre lui-même à cette gessurlesprivilégiésetmultiplierles
mise en cause, préférant laisser à sa charges sur les classes moyennes»,
Bénéficier de l’offre HSBC Premiernuméro deux, Marielle de Sarnez, le déclare le député des Pyrénées-At-
pour votre famille :soin de répliquer au principal lieute- lantiques. Pour lui, Nicolas Sarkozy
nant de Nicolas Sarkozy.«Lesinvec- a, par ses choix,«portéatteinte» au
tivesdusecrétairegénéralsontrévé- projet républicain français. «On (3)0810171717latrices. D’abord elles montrent que conduit la France vers un modèle
l’impartialité de l’État est constam- qui n’est pas le sien et qui minera
www.hsbc.fr/famillementfouléeauxpieds.M.Guéantest notrepays.»
leplushautfonctionnairedel’exécu- Hier, Claude Guéant a égale-
tif,onattenddeluiautrechoseque ment répondu à Ségolène Royal qui,
desinjures», a affirmé la vice-prési- dansLeJDD, dénonçait un retour de
(1) Offre valable pour toute souscription ou versement complémentaire (hors versements programmés) effectués entre le 05/04/2009 et le 30/05/2009 inclus, dans la limite de l’enveloppe
dente du MoDem. la France «sous l’Ancien Régime». disponibleetnetenantpascomptedesfraisliésauxversements.Letauxd’intérêtestcalculéproratatemporisautauxmensueléquivalentàuntauxannuelallantde3,80%à4,20%.Tauxnetde
frais de gestion annuels hors impôt et prélèvements sociaux applicables selon la réglementation en vigueur. Offre valable dans la limite des dispositions prévues par le contrat et son annexePour Marielle de Sarnez, il faut «Jenevoispasenquoi», a répliqué
descriptivedel’offre.Tauxgarantisousconditiond’uninvestissementminimumde30%enunitésdecompte.Voirconditionsetlistedescontratsd’assurancevieoudecapitalisationsouscritsvoir dans cette attaque de Claude le secrétaire général. Pour lui, au auprèsdeHSBCAssurancesVie(France)concernésparl’offreenagenceousurwww.hsbc.fr(2)LesservicesHSBCPremiersontoffertsdèslorsque,auniveauindividueloudevotreménage,
Guéant la preuve que François Bay- contraire, Nicolas Sarkozy a mis en vous respectez l’un des critères suivants : 75 000€ d’avoirs confiés (qu’il s’agisse de dépôts, titres, assurance-vie…) ou 150000€ de crédits octroyés par HSBC pour financer des besoins
personnelsouuntotal«avoirsconfiés+crédits»de150000€.VousbénéficiezaussidesservicesHSBCPremiersinotrerelationpeuts’intensifierdansles2annéesàvenirdefaçonàatteindrerou frappe juste «lorsqu’il dénonce œuvre «une révolution constitu-
cescritèresoubienenraisondelaqualitédelarelationquenousentretenons.(3)Coûtd’unappellocaldepuisunpostefixe.
la montée des inégalités dans notre tionnelle» grâce à laquelle le régime HSBC France - 103, avenue des Champs-Elysées - 75008 PARIS - Société Anonyme au capital de 337 189 100 euros - SIREN 775 670 284 RCS Paris - © Image Source/Corbis - 03/09
pays».«L’augmentationdesinjusti- est «sans cesse davantage» plus
ces symbolisée par le bouclier fiscal, démocratique.
en temps de crise, est insupportable PHILIPPEGOULLIAUD
AC
N
H
I
A
FrancePolitique
4 lundi6avril20091
Les élections européennes, mode d’emploi
SCRUTIN
Les Français désigneront dans
deux mois, le 7 juin, leurs 72 députés
au Parlement européen.
VOILÀ une élection qui ne passionne pas les foules,
mais dont l’importance est réelle. Dans deux mois, le
dimanche 7 juin, les Français désigneront leurs dépu-
tés au Parlement européen. C’est la septième fois
depuis 1979 que les députés européens sont élus au
suffrage universel direct au même moment dans tous
les pays de l’Union. Souvent présenté comme une ins-
titution croupion, le Parlement de Strasbourg dispose
pourtant de pouvoirs significatifs. Et le scrutin du
7 juin sera aussi un baromètre de la situation politique
française.
→ Le nombre de députés. La France ne disposera
plus que de 72 députés au Parlement européen, alors
qu’ils sont 78 actuellement et qu’ils étaient 87 lors de
la mandature 1999-2004. Paris a en effet accepté,
dans le traité de Nice, signé en 2001, de céder des siè-
ges en raison de la différence de population entre la
France et l’Allemagne et de l’adhésion progressive de
douze pays d’Europe centrale et balkanique à
l’Union européenne.
→Lemodedescrutin. Les députés français au Parle- SiègeduParlementeuropéenàStrasbourg.Leseuodéputésfrançaissontélusàlaproportionnelleauseindehuitcirconscriptions.Jean-ChristopheMARMARA/LeFigaro
ment européen sont élus à la proportionnelle et les siè-
ges répartis entre les listes qui ont obtenu au moins qui, à l’exception de l’Ile-de-France, regroupent plu- Aquitaine. La circonscription Sud-Est comprend Rhô- 1999, où la liste Pasqua-Villiers avait devancé celle
5 % des suffrages. Ce mode de scrutin permet aux par- sieurs régions. La circonscription Nord-Ouest réunit le ne-Alpes, Paca et Corse. L’outre-mer forme une cir- qu’il conduisait. Pour le PS, ce sera un test pour Marti-
tis contestataires – Front national, mouvements Nord-Pas-de-Calais, la Picardie et les deux Norman- conscription unique. ne Aubry. Un succès permettrait à la première secré-
d’extrême gauche – de disposer de députés à Stras- die. La circonscription Est rassemble Bourgogne, → Les enjeux pour les partis politiques. Les euro- taire de raffermir son autorité sur le parti au détriment
bourg alors qu’ils n’en ont aucun à l’Assemblée natio- Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace et Franche- péennes sont perçues par les Français comme une de Ségolène Royal. Le FN ambitionne de stopper son
nale ou au Sénat. Comté. La circonscription Ouest fédère Bretagne, Pays élection défouloir, souvent mauvaise pour le parti au déclin. Le tandem Philippe de Villiers-Frédéric Nihous
→Lescirconscriptions. Depuis 2003, à l’initiative de de la Loire et Poitou-Charentes. La circonscription pouvoir. Nicolas Sarkozy espère toutefois éviter un parie sur un vote protestataire de droite. Et les mouve-
Jacques Chirac qui souhaitait rapprocher les eurodé- Centre ou Loire-Massif central regroupe les régions revers électoral, en mettant en avant le bilan de la pré- ments d’extrême gauche espèrent démontrer leur
putés de leurs électeurs, la France est découpée pour Centre, Auvergne et Limousin. La circonscription Sud- sidence française de l’UE, fin 2008. Le président dynamisme dans les urnes.
les européennes en huit circonscriptions électorales, Ouest réunit Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et conserve un souvenir cuisant des européennes de GUILLAUMEPERRAULT
Lesalliésdel’UMP LePSs’inquiète
sedisputent d’unrisquededispersion
lesplaceséligibles àgauche
Ils se préparent Le Nouveau Centre a égale- Les alliés traditionnels nationale du PCF, il s’agit
aux prochaines négociations ment bon espoir d’envoyer trois de des socialistes se présentent d’enrayer le déclin historique de sa
avec la commission ses représentants à Strasbourg, du séparément, en espérant formation. Au PS, on observe
des investitures du parti moins selon son président Hervé se refaire une santé électorale. l’opération avec circonspection.
présidentiel, qui doit Morin. Le ministre de la Défense Contrairement au Nouveau Parti
se réunir les 14 et 15 avril. assure que Nicolas Sarkozy lui-mê- ILS N’ONT même pas cherché à anticapitaliste d’Olivier Besance-
me le lui a promis, et que Xavier négocier. Parce qu’elles se dérou- not, le Parti de gauche de Jean-Luc
DERNIERS à rendre publiques Bertrand et Jean-Claude Gaudin se lent à la proportionnelle, les élec- Mélenchon demeure un allié et,
leurs revendications en termes de sont engagés à exaucer le souhait tions européennes sont le rendez- même en n’obtenant que quelques
places éligibles sur les listes de la présidentiel mardi, lors d’une ren- vous idéal pour les « petites » for- voix, pourrait donc se transformer
majorité pour les européennes, les contre entre dirigeants du NC et de mations qui veulent se compter. en outil pour bloquer la percée du
radicaux valoisiens ont placé la l’UMP. Alors, le Parti socialiste n’a pas leader d’extrême gauche.
barre haut. Ils veulent retrouver les cherché à convaincre ses alliés tra-
trois sièges qu’ils avaient dans le L’arbitragedeNicolasSarkozy ditionnels de le rejoindre pour for- Laquestion
Parlement sortant, grâce au rallie- Reste à choisir les bons candi- mer des listes communes. Aujour- del’extrêmegauche
ment en cours de mandat de l’ex- dats. En Ile-de-France, la troisième d’hui, il s’en inquiète. Il y a «un Les Verts, conduits pour les
UDF Thierry Cornillet et de Tokia place, éligible, devrait revenir à risquededispersion», commence- élections de juin par Daniel Cohn-
Saïfi, qui a adhéré dans la foulée Jean-Marie Cavada. Les deux t-on à dire au sein de la direction. Bendit, commencent de leur côté à
de Jean-Louis Borloo. Laurent autres centristes dont les noms cir- Les sondages donnent pour l’ins- agacer le PS. Le parti de Martine
Hénart, secrétaire général du Parti culent avec le plus d’insistance tant le PS en deuxième position Aubry détecte une dérive centriste
radical, estime que c’est«unmini- sont Manon Fouquet dans le Cen- derrière l’UMP.«Cequinousinté- des écologistes qui pourrait gêner
mum». tre et Damien Abad dans le Sud- ressera,aulendemainduvote,c’est les plans socialistes. Pour Cohn-
Et c’est en bonne voie. Véroni- Est. La première, conseillère muni- le total de voix pour la gauche», Bendit, l’objectif est plutôt de réu-
que Mathieu, une ancienne de cipale d’opposition à Ballan-Miré explique-t-on pour relativiser. nir toutes les familles écologistes
Chasse, Pêche, Nature et Tradi- (Indre-et-Loire), a été préférée par Vis-à-vis des Verts, des radi- pour atteindre une masse critique.
tion, qui est la seule à avoir été élue Brice Hortefeux à l’ancienne caux, des communistes et du reste Les Verts, qui étaient sortis essorés
en 2004 sous l’étiquette radicale, ministre chiraquienne Catherine de la gauche, le PS doit affiner sa de la présidentielle de 2007, espè-
devrait figurer en deuxième posi- Colonna. Le ministre du Travail, LePartiradicaldeJean-LouisBorlooetleNouveauCentre stratégie avec une priorité : rent se refaire une santé en juin. En
tion dans l’Est. Elle aussi eurodé- qui a également la haute main sur d’HervéMorinpourraientobtenirtroissiègeschacun «consolider son propre électorat». 1999, Daniel Cohn-Bendit, leur
putée sortante, Tokia Saïfi, ex-se- les investitures de l’UMP pour les surleslistesdelamajorité.Delort,Marmara/LeFigaro Pour l’instant, les contacts entre tête de liste déjà, avait obtenu
crétaire d’État au Développement européennes, a mis tout son poids les différentes organisations sont 9,7 % ! Mais les socialistes pensent
durable du gouvernement Raffa- dans la balance. européennes, Sonia Dubourg- candidature de l’épouse de l’aca- quasiment inexistants. À terme, les aujourd’hui que l’effet de mode est
rin, a de solides espoirs de conser- Damien Abad, lui, bénéficie du Lavroff, refuse que l’Aquitaine démicien Max Gallo est soutenue responsables du PS rêvent cepen- passé. «Cohn-Bendit avait une
ver son siège dans le Nord-Ouest, soutien sans faille d’Hervé Morin. n’obtienne aucun siège. La tension par La Gauche moderne, qui bri- dant de recréer, pour 2012, un bonneimage,ilyadixans!», assu-
où l’UMP a d’ores et déjà attribué Handicapé physique, ce major de est telle dans la circonscription gue aussi une «position charniè- «nouveau front populaire». C’est re-t-on.
la tête de liste à un autre candidat Sciences Po Bordeaux préside le que Dominique Baudis, tête de lis- re» dans l’Est, le fief de Jean-Marie pourquoi ils ont besoin d’alliés ni Enfin, c’est toujours l’attitude
du Parti radical : le maire de Valen- mouvement des Jeunes Centristes. te, s’en est publiquement remis à Bockel. Le maire ex-PS de Mulhou- trop forts ni trop faibles. Problè- vis-à-vis de l’extrême gauche qui
ciennes Dominique Riquet. En Il brigue la troisième position sur la l’arbitrage de Nicolas Sarkozy. se encourage Michèle Striffler, me : ces alliés, voyant un PS mal en suscite le plus de débats au sein du
revanche, Thierry Cornillet a fort liste dans le Sud-Ouest, également L’aile gauche de la majorité l’une de ses adjointes, à se présen- point, se pensent de plus en plus PS. Certains estiment qu’il est pos-
peu de chances de retrouver une revendiquée par Alain Juppé pour réclame elle aussi son dû, même si ter, dans l’espoir qu’un siège se en concurrents. sible d’amener Olivier Besancenot
place éligible dans le Sud-Est, où l’eurodéputé sortant Alain Lamas- ses revendications sont plus libère en cours de mandat. Allié avec l’ex-socialiste Jean- à négocier, voire à s’allier avec les
l’UMP doit déjà affronter la révolte soure. Le maire de Bordeaux, qui modestes. Les Progressistes d’Éric Les alliés de l’UMP se prépa- Luc Mélenchon, le PCF a décidé de socialistes si ceux-ci ont fait la
de sa fédération corse, non repré- réclamait la deuxième place pour Besson sont toujours dans la cour- rent déjà au prochain round de se présenter au sein du Front de démonstration de leur ancrage à
sentée dans le haut de la liste. son adjointe chargée des affaires se pour la place sans doute la plus négociations avec la commission gauche initié par le sénateur de gauche. D’autres, en revanche,
disputée de toutes : la troisième des investitures du parti présiden- l’Essonne. Pour Mélenchon, qui pensent que le PS a tout à perdre
d’Ile-de-France, qui pourrait reve- tiel, qui doit se réunir les 14 et 15 lui-même conduit la liste dans le en donnant le sentiment de tendre
nir à l’une des leurs, Véronique avril. Le résultat final de ces tracta- Sud-Ouest, il s’agit de transposer la main à l’extrême gauche. Et sur-
Bensaïd, ancienne assistante par- tions devrait être connu fin avril, en France l’expérience de Die Lin- tout les électeurs du centre. Pour
lementaire de Dominique Strauss- après les vacances de Pâques. Et ke, la formation qui, en Allemagne, l’instant, le MoDem de François
Kahn. Elle paraît aujourd’hui plus surtout après l’arbitrage final de occupe désormais le terrain politi- Bayrou ne fait pas partie de la liste
en cour que ses concurrentes, par- Nicolas Sarkozy. que à la gauche du SPD. Pour des alliés officiels du PS.
mi lesquelles Marielle Gallo. La JUDITHWAINTRAUB Marie-George Buffet, la secrétaire NICOLASBAROTTE
LeMoDemsemetenordredebataillepourunscrutindécisif
■ LeMoDemdeFrançoisBayrou celledel’outre-mer,ilfaudraatten- généralduCredocRobertRoche- Verts. Dans le Sud-Ouest, la sor-
espère toujours que les élections drelasemaineprochaine. fort (Sud-Ouest) et la chercheuse tante Anne Laperrouze figure en
européennesluiserontfavorables, Le MoDem avait déjà dévoilé en SylvieGoulard(Ouest). deuxième position. Geneviève
l’engagement européen étant au février ses duos de tête pour les En Ile-de-France, Marielle de Sar- Darrieusecq,quiaconquisilyaun
cœurdesonmessage.LeMouve- sept circonscriptions hexagona- nez,quifaittandemavecl’eurodé- an la mairie de Mont-de-Marsan,
mentdémocrates’estdoncmisen les.Outrelespiliersduparticom- puté sortant Bernard Lehideux, a figureenquatrièmeposition.
ordre de bataille pour ce scrutin me Marielle de Sarnez en Ile-de- enrôlé Fadila Mehal, présidente Le MoDem va décliner son pro-MEPHISTO SHOP
décisifetaboucléseslistesdans France, Corinne Lepage dans le desMariannesdeladiversité,ainsi gramme pour l’Europe lors deer
lesseptcirconscriptionsdemétro- Nord-Ouest, Jean-Luc Bennah- quedeuxchampionsdejudo,Sté- conventions thématiques. Fran-PARIS 1
pole.Alorsquel’UMPtardeàfaire miasdansleSud-EstetJean-Marie phaneTraineauetKarimBoumed- çois Bayrou participera à la pro-
connaîtrel’ensembledesescandi- BeaupuydansleCentre,ontrouve jane. Dans l’Est, Jean-François chaine, jeudi à Montpeyroux (Puy-12, avenue de l’Opéra
dats,leMoDemapubliélessiens des personnalités de la «société Kahn fera équipe avec la sortante de-Dôme),surlethème«Pourune
M Pyramides 14 7 sursonsiteInternet,dèsvendredi. civile» comme le journaliste Jean- NathalieGriesbecketYannWehr- égalitédeschancesentrelesterri-
Pour la huitième circonscription, François Kahn (Est), le directeur ling,anciensecrétairenationaldes toires».
Tél. 01 40 15 00 50
A
U
S
PARNOS
MAITRES
M
S
E
T
I
U
A
R
F
S
AFrancePolitique
1lundi 6 avril 2009 5
Ledifficileretourengrâce
deRamaYade
GOUVERNEMENT le, Bernard Kouchner, sa capacité président se serait montré plutôt tre de l’Enseignement supérieur,
Labenjamine à dire non à Nicolas Sarkozy «distant» ou «indifférent» vis-à- qui prévient qu’elle «ne demande
del’équipeministérielle contribueàfairedeRamaYadela visd’uneRamaYade«trèsinquiè- pasàRamaYadedefairedel’ima-
multiplielesgestes ministre préférée des Français. te ». Sans redouter de tordre la ge,maisuntravaildefond».
àl’attentionduprésident. Mais il lui vaut aussi d’avoir été vérité, un membre de l’entourage Désireuse de tourner la page,
Sansgrandsuccès. miseàl’écartparlechefdel’État. du chef de l’État insiste d’ailleurs RamaYadeapubliéuncommuni-
Troismoisaprèscepassageen sur le fait que «si Rama a accom- qué à l’issue du G20 dans lequel
C’ESTàunetroublantetableronde force, les relations ne se sont en pagné le président, c’est parce ellesefélicitedu«retourdelares-
qu’a participé, samedi à l’Assem- effetguèredétenduesaveclepré- qu’ellel’ademandé». ponsabilitépolitique».«Jesuisfiè-
blée nationale, la secrétaire d’État sident.Certes,RamaYadeapu,en Bref, l’heure n’est pas encore requenotrepays,avecleprésident
aux Droits de l’homme, Rama mars,faireunecommunicationen au réchauffement des relations. Sarkozy,soitàlapointedececom-
eYade,àl’occasiondela18 Journée Conseildesministres,lapremière Selon un ministre, le président bat»,a-t-elledit.
du livre politique. Le thème était depuis trois mois. Mais un mem- souhaiteavanttoututiliserlafor- Désormais,lasecrétaired’État
pourtant on ne peut plus classi- bredugouvernementaobservéla te popularité de la secrétaire s’abstient aussi de toute discus-
que:«L’individuetl’État».Maisil scènesansyvoirlemoindresigne d’État. Peu lui importe que la sion sur l’épisode de décembre
apermisàlabenjaminedugouver- deretourengrâce:«Sarkozyluia notoriété se soit construite, selon qu’elle a pourtant si longtemps
nement, 32 ans, de faire valoir ses témoigné une indifférence polie. laformuleduministreduBudget, commenté aux médias. Son
positionssurlesdérivesdel’indivi- Lorsqu’elle a parlé, il s’est plongé Éric Woerth, dans « l’opposition entourage fait rempart: « La
dualisme. Déplorant le recul de la ostensiblement dans ses papiers et, artificielle au chef de l’État ». ministre ne veut parler que de ce
«sociétédecitoyens»,RamaYadea sansfairelemoindrecommentaire, « Sarkozy est comme elle dans un qu’elle fait sur les Droits de l’hom-
critiqué «les individus qui cher- lui a dit merci à la fin de la com- rapport d’utilisation. Il veut com- me.»
chentcoûtequecoûteàtransformer munication.» me elle engranger », témoigne un Dans ce domaine, Rama Yade
leurs désirs en droits » et s’est ministre. veilleàéviterlesembardées.C’est
inquiétée du «risque» de glisse- «Unrapportd’utilisation» De son côté, Rama Yade sem- désormaissurledroitdesfemmes
ment vers «une société d’ayants Rama Yade était aussi à la fin ble s’être résolue à devenir utile à qu’elle se concentre. Un costume
droit». dumoisdernierauxcôtésdupré- sa famille politique, l’UMP, et à que certains de ses collègues
Ministre ayant droit, c’est jus- sident de la République lors de sa NicolasSarkozy.Ellefaitallégean- jugentaussiprotecteurqu’étriqué.
tementlaréputationquicolleàla tournéeenAfrique.Mais,engrim- ce. À défaut d’être candidate aux «Rama,notesacollèguedelaSan-
peau de la jeune secrétaire d’État pantdansl’avion,BriceHortefeux, européennes, la secrétaire d’État té, Roselyne Bachelot, a un porte-
depuisqu’ellearefusé,fin2008,de ministreduTravailetamidetren- sera la porte-parole de Valérie feuillesurlequeliln’yapasd’aspé-
conduire la liste UMP aux euro- teansduchefdel’État,luiaglissé Pécresse pour la campagne des ritéaveclesFrançais.Lejouroùelle
péennesenIle-de-France,comme une remarque aigre-douce: «Tu régionales en Ile-de-France de exprimera ses vraies capacités, elle
le souhaitait le président de la parsavecnousetc’estbien,maistu 2010 (lire l’encadré). «J’en ai parlé chutera dans les sondages.» Pour SonrefusdeconduirelalisteUMPauxeuropéennesenIle-de-France
République.Aprèsledifférendqui pourrais aussi ne pas revenir. » auprésidentetilm’aditquec’était l’heure,ellefaitlacourseentête. acontribuéàlapopularitédeRamaYadedanslessondages,maisillui
l’aopposéeàsonministredetutel- Selon plusieurs participants, le une bonne idée», assure la minis- ANNEROVAN vautaussid’avoirétémiseàl’écartparlechefdel’État.Soriano/Le Figaro
Pécresseachoisile«rajeunissement»etla«diversité»
■ C’est Rama Yade qui sera la investissement de tous les ins-
porte-parole de Valérie Pécresse, tants pendant un an », parce que,
élue tête de liste UMP en Ile-de- dit-elle, « mon mode de fonction-
France pour les régionales de nement,c’estletravail,leterrainet
2010. La ministre de l’Enseigne- leprojet ».
ment supérieur se félicite de son AuxyeuxdeValériePécresse,cet-
choix dans lequel elle voit tecampagnevapermettreàRama
d’ailleurs « une décision stratégi- Yade de franchir « une étape très
que de campagne »: « Je lui ai politique » de sa carrière. De son
demandé de prendre cette res- côté, la benjamine du gouverne-
ponsabilité parce qu’elle a un for- ment « s’est engagée à faire un
midablepotentielpolitique.Rama, vrai travail politique », explique la
c’est un mélange d’intelligence et candidateauxrégionales.
d’attentionauxautres.Elleincarne À gauche, les proches de Jean-
cequejesouhaitemettreenavant Paul Huchon, le président sortant
au cours de cette campagne : du conseil régional d’Ile-de-Fran-
lerajeunissement,laféminisation, ce,reconnaissentquelaconstitu-
ladiversité,leprojetpolitique. » tion du tandem Pécresse-Yade
Rama Yade a répété à plusieurs estunedifficulténouvelle,carcela
reprises qu’elle ne souhaite pas permet à la droite de rénover son
être choisie pour « colorer la pho- image. « Au fond, c’est peut-être
to ». Ce n’est pas dans les inten- unebonnechosepournous.Cela
tionsdeValériePécresse:« Jene va nous obliger nous-mêmes à
demande pas à Rama de faire de être meilleurs et à nous renouve-
l’image, je lui demande un travail ler », veut croire un responsable
defond. »Dureste,latêtedeliste socialiste.
attend de sa porte-parole « un AN.R.
Polémique sur des propos
de Royal sur les séquestrations
GAUCHE. « Ce n’est pas agréable Des propos jugés « tout simple-
d’être retenu, et c’est illégal de pri- ment inadmissibles» par Xavier
verquelqu’undesalibertédemou- Bertrand, le patron de l’UMP, qui
vement»,adéclaréMmeRoyalau accuse Mme Royal de «mettre de
Journal du dimanche, commen- l’huile sur le feu». Le président
tant les récentes séquestrations UMP de l’Assemblée nationale,
menées par des salariés face aux Bernard Accoyer, a fustigé des
plans sociaux. Mais, a-t-elle propos«irrespondables»etappelé
ajouté: « Les salariés doivent for- «tous les partis»àcondamnerles
cer le barrage de l’injustice abso- actes de violence, «à Strasbourg,
lue : ce discours dominant qui en Corse ou en marge de la crise».
demande aux salariés de subir, et Un«amalgamescandaleux»selon
de disparaître en se taisant, d’être lasocialiste.«Onnepeutpascom-
licenciés sans faire d’histoires ni parer cela avec les réactions des
de bruit.» salariéslicenciés».
ENBREF
GOUVERNEMENT.Jean-Pierre UMP.LaurentShouteten,
Raffarinaaffirméhier représentantlesJeunesPopulaires
nepasêtrecandidatàunretour (UMP),aétéélusamediprésident
augouvernement. « On duYepp,lemouvement
ne se baigne pas deux fois dejeunesseduPartipopulaire
dans le même fleuve »,adit européenquigroupe
l’ancienpremierministre, 48mouvementseuropéens
invitédeCanal+. decentredroit.
Jospin pointe les «graves impasses» du G20
GAUCHE.LionelJospinarelevéhier,danslesrésultatsduG20deLon-
dres,« desaspectspositifs,maisaussidespasenavantinsuffisantsetde
très graves impasses ». « On n’a absolument pas traité d’une question
essentielle qui est le déséquilibre majeur, insensé, entre la sphère finan-
cière – la spéculation – et la sphère productive, c’est-à-dire l’échange de
biens et services », a notamment déclaré l’ancien premier ministre
socialistesurCanal+.IlaégalementregrettéleretourdelaFrancedans
lecommandementintégrédel’Otanqui,a-t-ildit,va« nousbanaliser ».
CInternational
6 lundi 6 avril 20091
Un tir au-dessus de l’archipel japonais
Musudan-ri hier, Trajectoire 300 kmRUSSIE
décollage probable
de la fusée edu missile Chute des 2 ,
e3 étageserChute du 1 étage et de la charge
CORÉE Mer du
DU NORD Japon
JAPON
Navires japonais et
américains équipés
Océan de systèmes antimissiles
Pacifique
e3PORTÉE THÉORIQUE DES MISSILES Équipé Équipé
étageTAEPODONG-2 d’une d’un
ogive satellite
Russie e2
étage
Alaska
Corée (E.-U.)
du Nord
JaponChine
er1
étage
Australie
Taepodong-2
HieràSéoul,desmanifestantssud-coréensontprotestécontreletirdumissileTaepodong-2etontréclamélachutedudictateurnord-coréen,KimJong-il. Lee Jae-won/Reuters
Unefuséenord-coréennedéfieWashington
ASIEDUNORD avantd’êtreplacéenorbiteterrestre.Lafuséeasurvolé Lespremierslanceurssoviétiquesouaméricainsétaient « provocation », tout comme Nicolas Sarkozy qui a
PourlaMaison-Blanche,letird’unengin l’archipel japonais, le premier étage de l’engin étant ainsidesmissilesreconvertis.LaMaison-Blancheaain- appelé à des « sanctions renforcées ». Le Japon a réagi
detypeTaepodong-2violelarésolution apparemmenttombéenmerduJaponetledeuxième siaffirméhierquecetird’unmissileTaepodong-2vio- avec vigueur et appelé à une réunion d’urgence du
1718del’ONUquiinterditàPyongyang danslePacifique.Aucundébrisn’estcependantretombé laitlarésolution1718duConseildesécuritédel’ONU, Conseildesécuritédel’ONU.LaChineaexhortétoutes
touteactivitéliéeauxmissilesbalistiques. surleterritoirejaponais.Tokyoavaitfinalementdéclaré qui interdit à la Corée du Nord toute activité liée à la lespartiesàfairepreuvede « calme et de retenue »,mes-
qu’ilnedéclencheraituneinterceptionquedanscecas technologiedemissilesbalistiques. sagerelayéparlaRussie.Ilresteàsavoirquelimpactle
De notre correspondant à Pékin defigure.Desnavireséquipésdesystèmesantimissiles, tiraurasurleslaborieusesnégociationsàSixsurledos-
japonaismaisaussiaméricains,étaientplacéssurlatra- L’Amériqueàportéedetir sier nucléaire, actuellement enlisées. Les discussions
FORTmarriedeconstaterquelanouvelleAdministra- jectoiredel’engin.SelonPyongyang,lesatellitetransmet- L’autre raison qui ôte de l’importance au débat, achoppentdepuisplusieursmoissurlesmodalitésde
tionObaman’ad’yeuxquepourlacriseiranienne,la trait désormais des « hymnes révolutionnaires immor- c’estlesens–celuidudéfi–quePyongyangdonneà vérificationdel’accorddedénucléarisation.Desexperts
CoréeduNordvoulaitabsolumentrevenirsurl’écran tels »,commela Chanson du général Kim Il-sungoula l’évidenceàcetir.Ils’inscritdanslesillaged’unesériede estimentquelaCoréeduNord,quiaprocédéàunessai
radardeWashington.C’estchosefaitedepuishier.En Chanson du général Kim Jong-il,etenverraitaccessoire- tests déjà opérés par les Nord-Coréens. En 1998, ils atomiqueenoctobre2006,auraitdequoifaireentre5et
lançanthiersafusée,malgrélesadjurationsinternatio- mentquelques « mesures de données »verslaTerre… avaientdéclenchéunecriseinternationaleenlançant 8têtesnucléaires,sanssavoirtoutefoissiellepossède
nales à renoncer, Pyongyang a relancé une crise que La Corée du Sud, qui a reconnu une apparente un missile Taepodong-1, d’une portée d’environ toutlesavoir-fairetechnologiquerequis.
GeorgeBushavaitéchouéàdésamorceravantlafinde intentiondesonvoisinduNorddelancerunsatellite, 2000km,au-dessusdel’archipelnippon.En2006,ils ARNAUDDELAGRANGE
sondeuxièmemandat. affirmepoursapartqueletirestunéchec.Toutcomme avaientrécidivéavecletir–raté–d’unTaepodong-2.Ce
Annoncédepuisdessemaines,letirnord-coréenaeu lesÉtats-Unis.SelonSéouletWashington,letroisième missile,d’uneportéede5000à6000km,seraitthéori- Lebouclierantimissile,
lieuhierà11h30heurelocale,depuislesitedeMusu- étagedel’engin,donclesatellite,seseraitluiaussiabî- quement capable d’atteindre l’Alaska ou Hawaï. uneréponseaux«Étatsvoyous»»dan-ri,surlacôteestdupays.Quatreheuresplustard, mé dans le Pacifique. La polémique, pour savoir si WashingtonsuspectePyongyangdetravaillersurune
PAGE2
l’agencenord-coréenneKCNAannonçaitqueletirétait Pyongyangentendaittirerunlanceurdesatellitesouun troisièmeversion,d’uneportéede8000à10000km,et
LaCoréeduNordetlemonded’Obamaun « succès » et qu’un satellite expérimental Kwang- missile,afaitragecesderniersjours.Elleafinalement doncsusceptibled’atteindretoutleterritoireaméricain.
myongsong-2 avait gagné l’espace en neuf minutes, peud’importance,lestechnologiesétanttrèsvoisines. DepuisPrague,BarackObamaadénoncéhierune L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELIN,PAGE19
Pyongyang,plaque L’ONUneparvientpas
tournantedugrand àvoterdessanctions
LeConseildesécurité tions pourraient être tout aussimarchédelaprolifération n’estpasparvenuàtrouver inefficaces que les précédentes. La
uneréponseadaptée résolution 1695 et surtout la sui-
Lesastucieuxbricoleurs l’atome », qui a notamment tant àla«situationsérieuse» vante, la résolution 1 718, qui
nord-coréensontsu aidé Téhéran sur la voie du maisadécidédepoursuivre demandait des inspections des
s’approvisionnerauprès nucléaire militaire, a aussi accro- sesnégociations. navires nord-coréens, interdisait
delaRussie,delaChine ché le client nord-coréen. Avec toutcommercedematérielmilitai-
etduPakistan, uneparticularité:cettefois-ci,les New York reetenjoignaitlaCoréeduNordde
avantd’exporterleur échanges se font dans les deux « s’abstenir de tout nouvel essai
savoir-faireverslaSyrie, sens.Nucléairecontremissiles. ÀLAdemandeduJaponetdupré- nucléaire ou de tir de missile »,n’ont
laLibye,l’Iranetd’autres. Aumilieudesannées1990,for- sidentaméricain,lesquinzemem- guèreeud’effetsurPyongyang.
cé de geler sa filière plutonium bres du Conseil de sécurité des D’après plusieurs diplomates,
De notre correspondant à Pékin pour cause d’accord avec Nations unies se sont réunis Pékin et Moscou, qui disposent
Washington,KimIl-sungsautesur d’urgencehieraprès-midi(dansla d’un droit de veto au Conseil de
AU COMMENCEMENT, le pro- l’occasiondedévelopperuneautre soiréeheurefrançaise)pourtenter sécurité, pourraient s’opposer
gramme balistique nord-coréen filièreclandestineaveclesdiscrètes detrouveruneréponsecommune donc à de nouvelles sanctions,
doit beaucoup aux scientifiques centrifugeuses du docteur Khan. audéfilancéparlaCoréeduNord, préférant de beaucoup une réso-
doués de l’ex-Union soviétique. Cedernierauraitfaitlui-mêmeau en violation de résolutions adop- lution ou une simple déclaration
Dèslafindesannées1970,l’URSS moins dix fois le voyage à Pyon- téesen2006.Maisilssesontsépa- présidentielle non contraignante
fournit des missiles tactiques à gyang.EtsilesNord-Coréensvont réssansadopterdetexte. pour réaffirmer les décisions déjà
Pyongyang. Les experts estiment recevoir des centrifugeuses P1, et Malgré le tollé international prises. Des discussions intenses
cependantquelespremiersScudB mêmeP2commel’arévéléleprési- provoqué par le régime de Pyon- étaient donc attendues à l’ONU à
luiauraientétédonnésparl’Égyp- dent Musharraf dans ses Mémoi- gyang, ils restaient divisés sur la la fois sur la nature du tir d’hier
te en 1976. C’est sur les bases de res, ils fournissent en échange à question,etlamargedemanœuvre matinetsurlerisquedeproliféra-
ces Scud B et C que les Nord-Co- Islamabad des missiles Nodong du Conseil de sécurité est limitée tion nucléaire que représente
réens vont se livrer à d’ingénieux quivontêtrerebaptisésGhauri. pour faire fléchir Kim Jong-il. Pyongyangàpluslongtermepour
bricolages. Et les cerveaux bien L’ambassadrice des États-Unis à lacommunautéinternationale.
faits du complexe militaro-indus- Uneffetpervers l’ONU,SusanRice,avaitdéclaréle
triel soviétique vont apporter leur delamondialisation matin sur la chaîne ABC qu’elle Interprétationnuancée
précieuse contribution, avant que En s’attaquant aux liens entre demanderaitun « renforcement du Washington,TokyoetSéoulne
des efforts soient entrepris pour le régime de Pyongyang et la ban- régime actuel de sanctions, avec voient aucune différence entre le
stopper cette coopération. En que Banco Delta Asia, établie à l’ajout d’autres », sans précisions. lancement d’un satellite, même
octobre 1992, les services russes Macao,lesservicesaméricainsont Juste avant les consultations à raté, et le lancement d’un missile.
interceptent ainsi une soixantaine mis en lumière la complexité des AlorsquelaCoréeduNordtiraitunefuséeau-dessusdel’archipel l’ONU,elleaappeléàune « action Lesdeuxtechnologiessontsimilai-
d’ingénieurs soviétiques à l’aéro- réseaux, qui s’appuient en partie japonais,lerégimedePyongyangdiffusaitcettephotographie collective forte »contrela « provoca- resetunsatellitepourraitêtrerem-
port moscovite de Sheremetyevo, sur des opérations commerciales nondatéedeKimJong-ilinaugurantunthéâtrerécemmentrénové tion » de la Corée du Nord. placé dans quelques années par
alorsqu’ilss’apprêtaientàdécoller ou financières licites. La Corée du danssacapitale. KCNA via KNS/AFP L’ambassadeur français à l’ONU, unetêtenucléairedansletroisième
pourPyongyang. Nord a beau être le régime le plus Jean-Maurice Ripert, a déclaré compartimentdelafusée.LaCorée
Spécialisés dans les missiles fermédelaplanète,elleasuseser- avaient demandé un milliard de Laveilledésormaistrèsvigilan- espérer que le Conseil de sécurité duNord,quiadéjàvendudumaté-
balistiquessous-marins,ilsétaient vir de la mondialisation des outils dollars aux Américains pour geler te des services de renseignements réagirait « unanimement et ferme- riel au Pakistan, à l’Iran et à beau-
poussésàallervendreleursavoirà financiers… leurprogramme.Leprixdu « man- occidentauxetlerenforcementdes ment » à la « violation du droit coup d’autres, risque en outre de
l’extérieur par la fin de la guerre Au-delà de leur signification que à gagner ». contrôlesrendentaujourd’huiplus international » par la Corée du continuer.
froide.Unpeuplustard,ungéné- politique et militaire, les missiles L’arsenal balistique de Téhé- difficiles les échanges sur ces Nord. Les États-Unis et le Conseil Dans leurs négociations, la
ral nord-coréen est déclaré perso- sontainsilepremieretleseulvrai ran,aucœurdel’autregrandecrise réseaux noirs de la prolifération. del’Europeontégalementfaitune ChineetlaRussiepourraientoppo-
nanongrataenRussieparl’Admi- produit d’exportation de la Corée de prolifération du moment, doit Mais, l’an dernier, le raid israélien déclaration commune pour faire seruneinterprétationnuancéedela
nistration Eltsine. Mais il est du Nord. Pyongyang est en effet ainsibeaucoupaucommerceavec surlesitesyriend’al-Kibaramon- pressionsurleConseildesécurité. résolution1718,sachantquePyon-
évident que les mailles du filet loindesecontenterdesaconsom- Pyongyang. Si au milieu des tréquecertainsestimentlamena- Mais la Chine et la Russie ont gyang a informé au préalable la
n’ont pas été étanches et que les mation personnelle, mais s’est années 1980, les premiers achats ceencorevive.Lachasseisraélien- adopté une position plus nuancée communautéinternationaledeson
échanges pendant l’ère Gorbat- imposécommel’unedesprincipa- de Scud iraniens avaient été faits neauraiteneffeteupourcibleun etappeléàlaretenue.LaChineen lancement,etqueletird’hierétait
chev ont été nourris. L’autre lessourcesdeproliférationdansce auprès de Damas et de Tripoli, le réacteurnucléaireenconstruction particulier, alliée de la Corée du apparemmentbienceluid’unsatel-
apport technique au programme domaine. La Libye, la Syrie, le régime des mollahs s’est tournée avecl’aidedurégimenord-coréen. Nord, ne souhaite pas repousser lite.Touscomptententoutcasmet-
nord-coréenestvenud’ingénieurs Yémen et surtout l’Iran sont tous vers l’Asie du Nord pour passer la Et des révélations israéliennes – encore plus dans ses retranche- trel’accentsurl’urgencederepren-
chinois. allés un jour faire leurs courses à vitesse supérieure et se doter de dont les Japonais s’étaient fait lar- mentsledictateurnord-coréen.Ce dre les pourparlers à six (les deux
LaCoréeduNordaviteappris. Pyongyang. Ce marché est estimé missilesdetypeScudC.Lefameux gement l’écho – laissent penser maître de l’art du marchandage a Corées,laChine,laRussie,lesÉtats-
Et on la retrouve sur l’immense entre500millionsetunmilliardde programmeiraniendemissileSha- quelacoopérationentreDamaset menacé de rompre les « pourpar- UnisetleJapon).Lesecrétairegéné-
toile du réseau Khan, du nom du dollars par an. Ce n’est d’ailleurs bab 3 aurait ainsi été développé à Pyongyangaétérichesurlesvolets lers à six » déjà enlisés depuis des raldel’ONU,BanKi-moon,aappe-
pèredelabombeatomiquepakis- pas un hasard si lors des négocia- partir de l’achat sur étagère d’un tantnucléairequebalistique. mois sur la dénucléarisation de la léPyongyangàœuvrerdanscesens.
tanaise. Cette « multinationale de tions de 1999, les Nord-Coréens missileNodongnord-coréen. A.L.G. péninsule. Et de nouvelles sanc- ADÈLESMITH
6 700 km
C 1International
1lundi6avril2009 7
BarackObamaveutdébarrasser
lemondedesarmesnucléaires
PROLIFÉRATION que et en Pologne si la menace approche contre la prolifération L’idée sous-jacente d’Obama
Invoquant«l’esprit d’un Iran accédant à l’arme consiste à réduire, en concerta- est que cet effort sans précédent
dePrague»,leprésident nucléaire se confirme. Mais le tion avec les Russes, les arsenaux donnera plus de poids à l’Améri-
américainaproposéhier monde doit ressusciter « l’esprit nucléaires respectifs des deux que pour convaincre l’Iran ou la
d’organiserunsommet de Prague» qui «abat les murs», supergrands de la guerre froide Corée du Nord de renoncer à
mondialsurlasécurité affirme le président américain. en deçà du chiffre de 1500 têtes. l’arme nucléaire. Vis-à-vis des
nucléaire. L’Amérique, seule puissance à Obama et son homologue russe Iraniens, «nous croyons au dialo-
avoir jamais utilisé la bombe, a Dmitri Medvedev s’y sont enga- gue », répète Obama. « Nous
Denotreenvoyéespéciale «laresponsabilitémorale»d’agir, gés mercredi à Londres. Ils ont allonsproposeràl’Iranderepren-
àPrague a-t-il insisté, appelant à la tenue promis de mener des négocia- dre toute la place qui lui est due
d’un sommet mondial sur la pro- tions devant déboucher d’ici à dans la communauté internatio-
C’EST devant près de 30000 Pra- liférationnucléairecetteannée. décembre sur une réduction nale », à condition qu’il renonce
guois enthousiastes que Barack Quelques heures plus tôt, la substantielledeleursstocks. aunucléairemilitaire.
Obama a plaidé hier pour un Corée du Nord avait tiré une Tant que Téhéran n’aura pas
monde travaillant à se débarras- fuséeTaepodong-2,précipitantle Convaincrel’Iranderenoncer envoyé les bons signaux, le projet
ser des armes nucléaires, « cet président américain dans sa pre- aunucléairemilitaire de bouclier antimissile initié à
héritage mortellement dangereux mière vraie crise internationale, Obama a aussi plaidé en l’époque de Bush sera poursuivi,
de la guerre froide». «La destinée au cinquième jour de son voyage faveur d’un arrêt total des essais, ajoute-t-il toutefois. Mais si la
humaine est ce que nous en fai- destinéàdessinerlescontoursdu promettant de mobiliser le menace iranienne disparaît, le
sons»,alancéleprésidentaméri- nouveau leadership américain. Congrèspour qu’ilratifieletraité bouclier perdra en grande partie
cain, appelant le monde à s’unir Ce tir est une «provocation» qui d’interdiction des essais nucléai- sa raison d’être. Obama veut
pour repousser le spectre d’une «violelesrègles»,alancéObama. res. La nouvelle Administration convaincre les Russes de contri-
nucléarisation croissante de la «Une réponse internationale for- promet enfin un nouveau traité bueràfairebougerlapositiond’un
planète. te », passant notamment par la interdisantlaproductiondenou- partenaire iranien avec lequel ils
«Je ne suis pas naïf, cet objec- convocation du Conseil de sécu- velles matières fissiles à des fins entretiennent des relations aussi
tif ne sera pas atteint rapidement, ritédel’ONUdèshier,doitsuivre. militaires. Le scénario catastro- privilégiéesqu’ambiguës,s’ilssou-
peut-êtrepasdemonvivant»,a-t- Pour le président américain, phequipermettraitàdesgroupes haitent vraiment voir l’Occident
il ajouté, promettant de poursui- cette crise confirme l’urgence terroristes comme al-Qaida de abandonnersonprojetdedéfense «Letempsestvenupourquelesessaisd’armesnucléaires
vre la construction d’un bouclier d’une stratégie beaucoup plus mettre la main sur de tels maté- antimissileenEuropecentrale. soientdéfinitivementbannis»,adéclaréleprésidentaméricain,
antimissile en République tchè- vaste. Le premier volet de son riauxhantetoujoursl’Amérique. LAUREMANDEVILLE hieràPrague.HerbertKnosowski/AP
Auprèsdesfoulescommedespuissants,le«style»duprésidentfaitmouche
Iln’enfinitpasdeséduire. seurs,Bushcompris.Maislestyledu penchent pour l’embrasser. Il aura quantquel’Amériquenepeutpas doit se rassembler face aux défis la Turquie à la candidature du
Lespeuples.Leshommes nouveau président enchante le ensuite un franc succès lors de sa sebattreseuleenAfghanistan,que du siècle. Nouveau bain de foule Danois Rasmussen au poste de
politiques.Lesjournalistes. VieuxContinent,carc’est«enparte- rencontreavecdeslycéensfrançais lecombatcontreal-Qaidamenace souslesvivats. secrétairegénéraldel’Otanabluf-
naireetnonenpatron»qu’ilsepose, et allemands dans un complexe aussil’Europe,etqu’ils’agitd’une Dans ses contacts avec ses fésespartenaires.Lacritiquevient
Denotreenvoyéespéciale souligne le président de la Broo- sportif.Lecôtémeetingélectoralfait idéologie pervertie qui n’est pas «pairs»européensausommetde aujourd’hui d’outre-Atlantique,
àPrague kingsInstitution,StrobeTalbott. merveille. Les jeunes s’amusent de près de disparaître. Il y a de la l’Otan, Obama a eu le même suc- où la presse américaine l’accuse
Sesréponsessontnuancées.Ses le voir arpenter la tribune, mettant pédagogieetdelamoraledansce cès. À son actif, il est capable de d’avoir été trop «faible» face aux
DEPUIS qu’il a touché le sol euro- appelsàlacoopérationsonnentjus- sa main en visière pour désigner discours qui appelle le Vieux dire qu’il croit à l’exceptionnalité Alliés. Certains l’accusent carré-
péen, à Londres, il y a cinq jours, te.«Jenesuispaslàpourdicterdes ceuxquiposerontunequestion. Continent à soulager le fardeau américaine tout en reconnaissant ment de brader les intérêts du
Barack Obama fait entendre une conditions mais pour écouter, militaire américain. Cela passe- dans la phrase suivante «l’arro- pays. D’autres critiquent le carac-
petite musique politique qui bous- apprendreetéventuellementdonner «Unmondeinterconnecté» rait-il dans la bouche d’un autre? gance » de son pays. En public, tère trop ambitieux d’une diplo-
culeetélectrisel’Europe.Sesappels unedirection»,répète-t-il.LesEuro- Ses paroles portent aussi. À Prague, le sujet de la proliféra- Nicolas Sarkozy et Angela Merkel matietousazimuts.Maislàenco-
à «changer le monde» sont très péens en redemandent. À Stras- Pourtant, Obama ne dit pas que tionnucléaire,dontObamachoisit ne tarissent pas d’éloges sur son re,Obamarestefidèleàlui-même
américains et auraient tout aussi bourg, c’est presque en rock star des choses agréables aux Euro- deparler,esttoutaussicomplexe, leadership subtil qui laisse place etàsastratégie.Toutestlié,neces-
bien pu être prononcés par qu’Obamaestaccueilli.Lesmainsse péens.Ilprofitedesatribunepour mais la foule adhère à son idée pour une «Europe forte». Le brio se-t-ildedire.
n’importe lequel de ses prédéces- tendent, deux jeunes Françaises se passerdesmessagessérieux,expli- d’«un monde interconnecté» qui aveclequelilalevél’oppositionde L.M.
www.citroen.fr
EN AVRIL, CITROËN
A ENCORE LE DERNIER MOT.
®
CITROËNC4PicassoHDi110FAPCollectionCITROËNC3HDi 922AAiri dreamCollection CITROËNC4HDi92AirdreamCollllection
avecoptionPackPanoramique(1)Avantage Climatisation (3) ClimatisationautomatiquebizoneAvantage
◆ ◆RadioCDMP3 Toitvitrépanoramiqueclient Avantage (2) Climatisationautomatique client3000€ Régulateur/Limiteurdevitesse 3500€ Radarsderecul◆ Toitvitrépanoramiqueclient
dont 700€ de Bonus Écologique 4000€ Radarsderecul
dont 700€ de Bonus Écologique
CRÉATIVE TECHNOLOGIE
(1)AvantageClientcomposéduBonusÉcologiquede700€etd’uneéconomiede2300€surleTarifVPconseillédu02/02/09,pourl’achatd’uneCitroënC3HDi92AirdreamCollectionneuve.(2)AvantageClientcomposé,pourl’achatd’uneCitroënC4BerlineHDi92AirdreamCollectionavecoptionPackPanoramique
neuve, du Bonus Écologique de 700 €, d’une économie de 2750 € sur le Tarif VP conseillé du 02/02/09 et de 550 € d’Avantage Équipement : option Pack Panoramique (toit vitré panoramique et jantes 16”) à 590 € par rapport aux options toit vitré panoramique et jantes alliage 16” à 1140 € au tarif VP conseillé du
02/02/09. (3) Avantage Clientcomposé, pour l’achat d’un Citroën C4 Picasso HDi 110 FAP Collection neuf, d’une économie de 2660 € sur le Tarif VP conseillé du 02/02/09 et de 840 € d’Avantage Équipement : Citroën C4 Picasso HDi 110 FAP Collection disponible à 26950 € par rapport à un Citroën C4 Picasso HDi
110 FAP Pack Ambiance avec options jantes alliage 17’’, toit vitré panoramique et Pack Urbain à 27790 € au Tarif VP conseillé du 02/02/09. * Prime Verte Citroën de 1000 € valable jusqu’au 30/04/09 pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné à la casse (hors achat de C1, C2 et C3 Picasso neufs) cumulable
avec le **Super Bonus Gouvernemental de 1000 € dans le cas d’une reprise d’un véhicule de plus de 10 ans destiné à la casse et l’achat d’un véhicule neuf particulier émettant jusqu’à 160 g/km de CO . (1)(2)(3) Offres réservées aux particuliers, non cumulables, valables dans le réseau Citroën participant du 02/03/09 au2
30/04/09.Consommationsmixtes(enl/100km)etémissionsdeCO (eng/km)(normesCEE99-100)deC3HDi92AirdreamCollection:4,4et115;C4HDi92AirdreamCollection:4,4et117;C4PicassoHDi110FAPCollection:5,6et147.2
QuiVeutGagnerDesMillionslogo,TMand©20092waytraffc.Tousdroitsréservés.
CITROËNCCCCCCCCCCCCIIIIIIIIIIIITTTTTTTTTTTTRRRRRRRRRRRROOOOOOOOOOOOËËËËËËËËËËËËËNNNNNNNNNNNNDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDOUBOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUPERPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNUSUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
DE SSUPUPEER R BONUNUS
***€ GOUUVERNEMENTVERNEMENTALAL1000
surlesvéhiculesdeplusde10ans
DEPRIMME EVVERERTETE+ *€CITRTROOËNËN1000
surlesvéhiculesdeplusde8ans
CCITROËNITROËNVVOUSOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOFFREFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJUSUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQQU’ÀUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀ
4000€
D’AVANTAGECLIENT +