//img.uscri.be/pth/4fc63400fb2bf2a5c68d43b082efba082f7a458b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Magazine Le Figaro du 06 juillet 2010

De
38 pages

Consultez le Figaro magazine du 06/07/2010

Publié par :
Ajouté le : 06 juillet 2010
Lecture(s) : 94
Signaler un abus

1,30€ mardi6juillet2010 -LeFigaroN°20505-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
RémyPfimlinL’addiction Escalade
nouveauauxjeux diplomatique présidentenligneinquiète entreIsraël deFrancelespsychiatres
PAGE14 etlaTurquie PAGE5 TélévisionsPAGE26
“Sans la liberté de blâmer il n’est po p int d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie mie
Nucléaire: Remaniement,
pourquoil’EPR R
multiplie-t-il interventiontélévisée
lesretards?PAGEAGE20 Fleurs
deDior Lesnouveaux
scénariosFranceTélécom om
recrute100000
personnes PAGEE22
Unprojetgéant nt deSarkozy
pourtransporter rter
l’énergiesous Afin de sortir de la crise
laMéditerranée ée gouvernementale, le chef de l’État
PAGE21 pourrait modifier son calendrier.
APRÈS la démission d’Alain sonéquipesansattendreoctobre.Pologne:
Joyandet et Christian Blanc, pris Ilenvisageaussid’intervenirpro-
dans la tourmente des affai- chainementàlatélévision.L’Ély-toutlepouvoirr
res, Nicolas Sarkozy cher- séecontinueàpariersurlasolidi-auxlibéraux cheàsortirdelacrisegou- té d’Éric Woerth, mais s’inquiète
vernementale. Le chef de d’une judiciarisation du dos-proeuropéenss
l’État pourrait remanier sier. PAGE2PAGE7
LesAméricains ns
LePartisocialistemarseillaiscultiventleur
patriotismePAGEE6 rattrapéparlesaffaires
LA DÉPUTÉE PS des Bou- tions qualifiées de «coquilles
ches-du-Rhône, Sylvie An- vides».Enclair,ceseraitune
drieux(photo),estconvoquée affairedeclientélismeavecde
jeudiparlejugeFranckLan- l’argent de la région. Figure
douquienquêtesuruneaffai- duPSmarseillais,elleaétévi-
re de «détournement de ce-présidente du conseil ré-
fondspublics,escroquerieset gional et conseillère munici-Lenouvel abusdeconfiance»quiporte pale. Elle devrait être
La maison de l’avenue Montaigne a présenté hier, au Musée sur 700000 euros qui entendue au titre de témoinattraitpour Rodin, un défilé de haute couture enthousiasmant en hom- auraient été versés, entre assisté. Elle risque une mise
lesinternats mage à la ligne icônique Tulipe de Monsieur Dior. PAGE30 2005 et 2007, à des associa- enexamen. PAGE4
enprimaire
PAGE11
HISTOIRE DUJOUR
TourdeFrance:
leFrançais La griffe coutureHillaryClintonetladiplomatieSylvainChavanel de votre séjour
enjaune PAGE13 desbouquetsdemariage
illaryClintonétaithierenArménie coration.«Heureusement,ilyalese-mailsProgrammation
etenGéorgie,régionssensiblesdu aujourd’hui.Jepeuxcommuniquer,recevoirdifficile HCaucase qui requièrent tout le lesphotosdescorbeillesdefleursetprendre
doigtédelachefdeladiplomatieaméricai- lesautresdécisionsquis’imposent.»LeplanauFestival
ne.Pourtant,l’espritdelasecrétaired’État detabledevraitmettresestalentsdediplo-
d’AvignonPAGE28 est ailleurs: tout entier accaparé par les mate à l’épreuve. Pas seulement parce
préparatifs du mariage de sa fille unique, qu’unerumeurlaisseaccroirequeleprési-
Chelsea, 30 ans, avec Marc Mezvinsky, dentObamaetlessienspourraientêtrede
jeune banquier chez Goldman Sachs lafête.Maisparcequelepèredumarié,Ed
qu’elle connaît depuis l’enfance. La céré- Mezvinsky, bien qu’ancien élu démocrate
Depuis 1870, le N°1 anglais habille l’espace enmonie est prévue le 31 juillet dans la auCongrèscommeilsedoit,afinidepur-
conciliant tradition de meubles faits main et nouvellesluxueusepropriétéd’AstorCourtsàRhine- geren2008unepeinedecinqansdeprison
technologies. Découvrez une collection exceptionnelle, tantbeck,aunorddel’ÉtatdeNewYork.Hilla- pourfraude…Fortheureusement,l’unedes
par le confort d’une large gamme de canapés que par la qualitéry Clinton n’en fait pas mystère: «C’est principales vedettes du jour devrait être,
J.C.MARMARA,P.DELORT/LEFIGARO-E.LEGOUHY- desrevêtements.
F.ACERBIS/SIGNATURES-P.POIRIER/ vraiment la chose la plus importante dans ainsiqu’àl’habitude,l’ancienprésidentBill
WIKISPECTACLE-A.GUIZARD/AGENCEANGELI-
ma vie en ce moment.» Entre deux entre- Clinton:ilapromisàsafilledeperdre7kg Certainement les canapés tissusVERNIER/JBVNEWS-R.B.LEVINE/SIPA-
tiens au sommet, elle prend le temps de d’iciaumariagepourfairebonnefiguresur les plus confortables au monde
ClaudeBaBartolonerttololoon e rendresesarbitragessurlemenuetladé- lesphotos. PHILIPPEGÉLIE
Conditionsexceptionnellesdu6au15juillet2010Invité
du«Talk k DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS ENPRÉSENTATIONEXCLUSIVEÀL’ESPACETOPPER
Orange- Canapés,canapés-lits,fauteuilsderelaxation,Clubs...sur6niveauxd’expositionLACHRONIQUE L’ÉDITORIALdeGaëtandeCapèle PAGE17
ed’YvesdeKerdrel 63ruedelaConventionParis15,0145778040,LeFigaro» o» LECARNETDUJOUR PAGE15
Ceschênesqu’onabat M°Boucicaut,parkinggratuit.Ouvert7j/7(10h-19h).www.topper.frPAGE3 APARTÉd’AnneFulda PAGE37pourlebûcherd’Hercule!
PAGE17DéputéPSdeSeine-Saint-Denis TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
2Nouveau!unespace100%literiesur500m
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 706 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@r@a@q@a;
FRANÇOISBOUCHON/LEFIGARO
photo non contractuelle
Cmardi6juillet2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
NicolasSarkozy
aupalais
del’Élysée.
T.ORBAN/
ABACAPRESS
Ces48heuresquichangent
tes?» demande Joyandet, qui fait part de sa déci-
sion de démissionner. Le secrétaire d’État a
d’ailleurs préparé sa lettre. Il explique que la situa-lesscénariosdeSarkozy tion est « très dure » pour sa famille. Un argument
qui laisse de marbre le président. « Non, ne fais pas
ça. Tu ne démissionnes pas », réplique Sarkozy, qui
t maintenant, que faire? Faut-il ac- gne. Longtemps virtuose de la réactivité, le chef de refuse de le faire venir dans son bureau. Le prési-Après la doublecélérer pour sortir d’une situation l’État a décidé depuis les régionales de ne pas céder à dent part en claquant la porte.
politique de plus en plus délétère? la pression du court terme, et de ne pas se laisser Alain Joyandet est au bout du rouleau. Il est amer.démissionLe gouvernement Fillon IV, sonné, dicter son calendrier. Mais le départ des deux minis- « J’aurais préféré qu’il me dise : “Tu es le fusible.”
démobilisé, sait qu’il est en sursis tres fait apparaître les inconvénients de la solution J’aurais compris », confie-t-il. Dès les premiers ar-
d’Alain Joyandetjusqu’au mois d’octobre, date de sa du mois d’octobre. ticles du Canard enchaîné sur le permis de construireEfin annoncée. Jamais sans doute sous Un ministre met en garde: « Ce n’est pas le ren- de sa résidence secondaire sur la Côte d’Azur,
ela V République, on n’avait prévenu autant à dez-vous des retraites qui sera le plus difficile à pas- Joyandet s’est interrogé sur son départ. Dimanche,et de Christian Blanc,
l’avance l’opinion d’un changement de gouverne- ser, c’est le rendez-vous budgétaire », explique ce sa décision est irrévocable. Joyandet considère qu’il
ment, et tué l’effet de surprise qui en fait le plus connaisseur de la vie parlementaire. Il est vrai qu’on n’est plus crédible vis-à-vis des chefs d’États afri-le chef de l’État
souvent le prix. Mais justement, l’effet de surprise imagine mal un nouveau gouvernement se former, cains pour continuer sa mission. Il n’est plus l’hom-
pourrait revenir par la fenêtre. « Ce ne sont pas les des ministres constituer leurs cabinets, au moment me de confiance du président chargé des affaires,réfléchit aux moyens
journalistes qui font les remaniements, ni à l’UMP, où il leur faudra soutenir un débat sur la rigueur à parfois délicates, de coopération. Un dernier coup
ni au gouvernement », a martelé hier Nicolas tous les étages. Même si Nicolas Sarkozy entend de fil du président pendant le week-end n’y chan-de sortir de la criseSarkozy lors d’une réunion avec l’équipe diri- conserver l’ossature actuelle des ministres aguerris gera rien. Exit Joyandet. « Beaucoup de gens veulent
geante de l’UMP, pour tuer dans l’œuf les conjec- et se débarrasser du stock des secrétaires d’État trop entrer au gouvernement, mais ils ne mesurent pasgouvernementale.tures. Pourtant, dès hier, le député de la majorité nombreux, on n’imagine pas un plus mauvais mo- qu’une fois qu’on y est, c’est beaucoup de souffrance,
Lionnel Luca appelait lui aussi à un ample rema- ment que l’automne pour changer de gouverne- beaucoup d’épreuves, et qu’il faut du sang-froid »,Il pourrait accélérerniement dans les jours qui viennent. ment. Le faire en juillet leur permettrait en revanche confiait hier aux cadres de l’UMP un Sarkozy déçu
Depuis ce week-end, l’hôte de l’Élysée voit que de se préparer pendant les vacances. par son ancien fidèle.
les événements se précipitent. C’est le départ inat- le calendrier
«Quedemauvaisessolutions» «Fraternitépréfectorale»tendu d’Alain Joyandet qui lui a forcé la main. Que
faut-il faire, dès lors, pour arrêter le jet continu des Envisager un remaniement immédiat, il le sait, pré- Dès lors, les plans de l’Élysée sont chamboulés.du remaniement
révélations et des insinuations qui, de jour en jour, sente quelques inconvénients. C’est céder à la pres- Alain Joyandet ne peut pas partir seul, Christian
ôtent au gouvernement la sérénité et la visibilité né- sion médiatique et contredire les annonces faites de- Blanc - dont la faute est la plus symbolique - doit luiet devrait intervenir
cessaires? Parler? Remanier? Ou bien les deux à la puis deux mois et réitérées mercredi. Cela veut dire aussi être sorti du gouvernement. À Matignon, c’est
fois? Parler, sans doute. Le président réfléchit à une aussi garder François Fillon. « S’il remanie avant le une délivrance. Fillon est ulcéré depuis le début parprochainement
intervention télévisée en juillet, pourquoi pas le 13, 14 juillet, le président conserve forcément son premier la conduite de Blanc. Cette fois-ci, il ne va pas avoir
jour de la présentation du projet de loi portant ré- ministre, et il le garde jusqu’à la fin », réfléchit tout de peine à obtenir ce qu’il avait demandé une se-à la télévision.forme des retraites. Mais cela sera-t-il suffisant? haut un responsable de l’UMP qui n’exclut pas une maine plus tôt, en vain. Il y a dix jours, c’est Claude
Et tout d’abord, jusqu’à quand Nicolas Sarkozy action d’éclat du président. En même temps, on ne Guéant qui a convaincu le chef de l’État de ne pasPARCHARLESJAIGUETBRUNOJEUDY
pourra-t-il soutenir son ministre du Travail? Va-t- voit pas, en ces temps de guerre politique, qui pour- «virer» cet ex-rocardien reconverti dans le cen-
il se retrouver dans la situation de « François Mit- rait se substituer à François Fillon. Il n’y a « que de trisme. « Ils sont unis par une fraternité préfectora-
terrand vis-à-vis de Charles Hernu au moment de mauvaises solutions », maugrée l’un de ses proches. le », explique un ministre. C’est aussi que le prési-
l’affaire du Rainbow Warrior ? » se demande un pro- Le président est en tout cas profondément dent et son secrétaire général sont convaincus qu’il
che. Un élu imagine le calvaire que pourrait être contrarié par les derniers événements, lui qui avait ne faut pas ouvrir une brèche dans le gouverne-
pour Éric Woerth le débat parlementaire en sep- réussi à se sortir du marasme de l’après-régionales. ment, afin de protéger Woerth contre les demandes
tembre, sans cesse pollué par les interpellations de Le voici à nouveau obligé de subir. Cette tension de démission.
l’opposition, sans compter les banderoles dans les était très visible, vendredi dernier, lors d’une réu- Mais depuis, l’exaspération a monté d’un cran. Et
défilés. Depuis dimanche, le microcosme syndical nion dans l’après-midi à l’Élysée pour préparer le les sondages fléchissent à nouveau. La sortie de
bruisse de sa démission et de son remplacement par cinquantenaire de l’indépendance des anciennes Blanc est décidée manu militari dans la journée de
Xavier Bertrand. « On me joue le même sketch depuis colonies françaises en Afrique, les 13 et 14 juillet dimanche. Blanc, contrairement à Joyandet, n’a pas
que je suis à la tête de l’UMP », confie au Figaro le se- prochains. En présence du ministre des Affaires du tout prévu de donner sa démission. « Il se battait
crétaire général du parti majoritaire, qui accompa- étrangères, Bernard Kouchner, du secrétaire d’État encore sur le nombre de cigares qu’il avait fumés »,
gnera Éric Woerth ce soir au Raincy pour une réu- aux Anciens Combattants, Hubert Falco, et d’Alain ironise, consterné, un proche du chef de l’État.
nion publique sur les retraites. Joyandet. Rentré la veille du Congo, le secrétaire Contrairement à Joyandet, Blanc ne sera pas re-
d’État à la Coopération a découvert dans la presse gretté par ses collègues. « Pour Blanc c’est humiliant
«Ilnefautriencéder» l’annonce de son départ programmé en octobre. de terminer sur une affaire de cigares quand on a été
Pour ceux qui le croisent, le ministre du Travail ap- Fidèle de la première heure, le maire de Vesoul l’homme des accords de Nouméa », lâche un minis-
paraît très atteint. L’Élysée continue de parier sur la cherche depuis plusieurs jours un contact avec le tre. « Ce qui est bien, c’est que Sarkozy sanctionne
solidité du ministre, qui doit tenir bon « encore une chef de l’État. Il profite de la fin de la réunion pour enfin un ministre », continue ce dernier. En revan-
semaine ». Après le Conseil des ministres du s’approcher d’un Nicolas Sarkozy exaspéré. « Je l’ai che, le départ de Joyandet n’est pas sans consé-
13 juillet, il aura présenté l’avant-projet de loi sur les rarement vu dans un tel état de nervosité », confie un quence. Les dossiers franco-africains sont délicats,
retraites. Hier matin, Nicolas Sarkozy est resté in- participant. « Est-ce qu’on peut se voir cinq minu- et Kouchner n’est pas le mieux indiqué pour les trai-
traitable sur le cas Woerth. « Il ne faut rien céder. Il ter. Le French doctor a notamment été soupçonné
va y avoir une enquête de l’Inspection générale des fi- d’un mélange des genres au Gabon.
nances qui va mettre les choses au clair », a-t-il mar- Au lendemain de cette folle journée, Sarkozy aBeaucoupdegensveulententrer
telé devant l’équipe dirigeante de l’UMP. Ce que re- voulu donner le sentiment à ses troupes qu’il repre-
doute le plus l’Élysée, c’est une judiciarisation de nait la main. Devant l’équipe dirigeante de l’UMP, ilaugouvernement,maisilsnemesurentpas
l’affaire si Éric Woerth ou même son épouse de- a fait comme si le départ des deux secrétaires d’État
vaient être entendus par un juge. « Être dans le permettait de tourner la page des polémiques sur lequ’unefoisqu’onyest,c’estbeaucoup«
temps des rumeurs, comme en ce moment, c’est com- train de vie des ministres. Il réécrit habilementdesouffrance,beaucoupd’épreuves,pliqué ; être dans le temps de la justice, cela devient l’histoire: « Certains députés ont dit que j’avais an-
impossible », explique un ministre. noncé des sanctions pour le mois d’octobre. Mais jeetqu’ilfautdusangfroidLe soutien martial affiché par Sarkozy ne l’empê- » n’avais jamais dit quand », précise-t-il. Peut-être
che pas de réfléchir en même temps à une autre li- NICOLASSARKOZY, HIERDEVANTLESCADRESDEL’UMP pense-t-il aussi au remaniement qui vient.
A
LEFIGARO mardi6juillet2010
3francePOLITIQUE
Copéenappelleau«couragepour
affronter2012»
De la burqa au débat budgétaire, en passant par
l’inauguration de la centième antenne de son club,
le patron des députés UMP est sur tous les fronts.
nuelle des amis de Jean-François CopéJEAN-BAPTISTEGARAT
dans la circonscription où BernardENVOYÉSPÉCIALAUREVEST-LES-EAUX(VAR)
Reynès avait créé la première antenne. Jean-
MAJORITÉ «Vousêtesbienpâlichon!», «L’UMP est le grand parti auquel François
s’inquiète une Varoise. «Mais vous sa- nousdevonsnousmontrerclairementfi- Copé,samedi
vez, lui répond Jean-François Copé, dèles, explique Copé.Maispourfairevi- auméchoui
del’UMPc’est que l’on travaille beau- vre le débat, il faut donner
dansleVar,coup!» Si le patron des dé- laparoleàceuxquinesontLapetite
entreleputés UMP a effectivement pas d’accord avec nous. Àphrasede… mairede
les traits tirés, cette visite ceuxquineviendrontpasà
FRANÇOISBAROIN Toulon
dans l’arrière-pays toulon- l’UMP.» C’est là, selonMINISTREDUBUDGET HubertFalco
nais lui donne maintes oc- lui, la vocation du club qui
(àgauche),
casions de sourire. Ce qui, revendique 5 000 adhé-AvecCopé, etles
en cette période de turbu- rents.ons’entendtrès députés
lences pour la majorité, est Le patron des députésbienetonsevoit PhilippeVitel
plutôt rare. régulièrement. profite de l’occasion pour etJean-
Vendredi, il était à Mar- Ilspeuvent faire un sort à la politique PierreGiran.
seille, chez le député Jean toujoursessayer, d’ouverture devant le se-
ilsn’arriverontpasRoatta, pour inaugurer la crétaire d’État aux Anciens la page «de toutes ces affaires qui nous tout le territoire de la République.» Le ce originale. Copé menace de ne pas vo-
e àenfonceruncoin99 antenne de Génération Combattants et maire de minent», Copé propose une feuille de courage également de «dire la vérité» ter si les nouveaux dispositifs de
enentretrenounous.ous.sFrance. Samedi, c’est à son Toulon, Hubert Falco. route. «Courage, rassemblement et sur la politique de rigueur qui doit être contrôle et de représentation syndicale
collègue et ami Philippe «L’ouverture, c’était ouvertureaumonde.Siontourneautour menée, étape indispensable, selon lui, y étaient maintenus(lireci-dessous).
Vitel qu’a été réservé l’hon- avant, ça, on a compris», de ces trois idées, nous aurons de quoi «sil’onveutpréserverleplusbeaumo- À quelques jours de la fin de session
neur d’ouvrir la centième. lance-t-il. Nicolas Sarkozy affronter 2012 en lavant l’affront de dèledesociétédumonde». extraordinaire et alors que le gouver-
Moins de quatre ans après a pris l’habitude de rappe- 2010», promet-il, en référence aux ca- Cette semaine donnera à Jean-Fran- nement est également en difficulté au
son lancement, Génération ler devant les militants lamiteuses régionales du printemps. çois Copé l’occasion d’appuyer sa Sénat avec sa réforme des collectivités
France se trouve ainsi re- UMP : «On a pris les feuille de route sur plusieurs rendez- locales, cette inédite rébellion de dé-
«Direlavérité»présenté dans près d’un meilleurs!» Mais quand vous. Après le projet de loi sur la burqa putés de la majorité ajouterait à la
tiers des 310 circonscrip- Jean-François Copé re- Illustration de courage, selon lui, la loi qui sera examiné aujourd’hui à l’As- confusion actuelle. Là encore, «il ne
tions du groupe. prend la formule, sur un d’interdiction de la burqa.«ÀParis,on semblée, les députés se lanceront dans faut pas avoir peur de dire la vérité,
Pour fêter ce succès, une ton complice, les rires des nousregardaitensepinçantlenezquand le débat d’orientation budgétaire mêmequandceladéplaîtàcertains», se
soixantaine de députés 850 personnes réunies nous avons lancé l’idée», assure le dé- «pourlequelj’aidemandéunvote,avec défend le patron des députés UMP.
devraient se retrouver, samedi pro- semblent plus ironiques. puté de Seine-et-Marne.«Leprésident Gilles Carrez et Pierre Méhaignerie», «Avoir peur», on ne sait pas. Mais
chain, au rendez-vous de Maussane Pour remonter la pente à moins de a accepté cette loi, poursuit-il sous les explique-t-il. La loi sur les très petites Copé n’a plus à démontrer qu’il sait
(Bouches-du-Rhône), rencontre an- deux ans de la présidentielle et tourner vivats.Etlaburqaseraenfininterditesur entreprises, enfin, promet une séquen- «déplaire».
EN BREF
FrondedesdéputésUMPcontreuntexteprésentéparWoerth
LagardeveutuneRGPP
« J’AI PRÉVENU François Fillon. traitement pourrait menacer l’en- Voir le président du groupe ma- tère du Travail. Le groupe a suffi- àParis
Nousenavonsdébattuaubureaudu semble de l’édifice devant le joritaire à l’Assemblée, entraînant samment fait preuve de solidarité Laministredel’Économie,
groupeetenréunion.Etjenechan- Conseil constitutionnel. une partie de ses troupes, voter pour que l’on puisse sans œillère ChristineLagarde,réclameune
geraipasdeposition:cettedisposi- Mais sur le fond, Copé n’en dé- contre une mesure défendue par le s’interrogersurlefond.» «révisiongénéraledespolitiques
tion est tout simplement inaccepta- mord pas et se dit prêt «à contrer gouvernement est en soi inédit de- Gérard Longuet, l’homologue de publiquesàParis»(RGPPP)
ble,jenelavoteraipasetjeneserai lesdispositionsgouvernementales». puis l’élection de Nicolas Sarkozy Jean-François Copé au Sénat où lorsdel’adoptiondubudget
pasleseul.» Objet de l’ire de Jean- «N’a-t-onpasdemeilleursignal à en 2007. À quelques jours de la fin l’on a déjà voté le texte, ne le voit supplémentairepour2010.
François Copé, le texte sur la démo- envoyer aujourd’hui aux TPE qui de session extraordinaire, l’exécu- pas de cet œil.«Jesuisfavorableà Aveclareprisedumarché
cratie sociale – et notamment son sont touchées de plein fouet par la tif se retrouverait ainsi en difficulté cette mesure», explique le séna- del’immobilierdepuisledébutC’estun«
article 6 – qui doit être examiné en crise?», s’inquiète-t-il.«C’estun sur les deux fronts parlementaires teur de la Meuse qui a son explica- del’année,lesrecetteschiffonrouge
séance à l’Assemblée cette semaine. chiffon rouge que l’on agite devant puisqu’au même moment le Sénat tion sur l’emballement de son ami delacollectivitéparisienne
quel’onagite La disposition prévoit la mise en touteunepartiedenotreélectorat», achèvera l’examen en seconde Jean-François Copé :«Ilesttropà ontaugmenté.Pourautant,
place, pour les entreprises de assure un proche, pour qui la dis- lecture de la réforme territoriale, l’écoutedelaCGPME.» ChristineLagarde,conseillèredevanttoute
emoins de dix salariés, de commis- position menace de se transformer texte qui est, lui aussi, loin de faire D’autres, dans la majorité, sont deParis,élueduXII ,unepartie
sions paritaires qui suivront l’ap- en«35heuresdeladroite». l’unanimité dans les rangs de la moins indulgents.«Copéjoueavec s’estdéclarée«trèsdéçue
denotre plication des conventions et ac- majorité. lefeu, explique un cadre de l’UMP. delagestiondel’impôtdes
Situationinéditecords collectifs. Bref, de faire L’algarade prend une tournure A-t-iloubliéquenousavionsouvert Parisiens»,rappelantqu’ilavaitélectorat» rentrer les syndicats dans les TPE. Le patron des députés UMP a particulière quand l’on sait que le chantier des retraites et que ce augmentéde«25%enl’espace
Ce dispositif complémentaire à la remporté une première victoire c’est au ministre du Travail Éric n’était pas le moment d’exciter les dedeuxans».
loi sur le dialogue social, négociée en commission des Affaires socia- Woerth, déjà affaibli par l’épisode syndicats?» «Ouvrez les yeux,
Lesvillepinistesappellentpar Xavier Bertrand et votée en les avec la suppression de l’arti- Bettencourt, qu’il revient de dé- nous n’avons à attendre de soutien
àunremaniement2008, permet surtout d’assurer cle 6 et assure qu’il sera «large- fendre ce texte. «Cela ne change de personne dans le dossier des re-
«auplusvite»une égalité de traitement, seuls ment suivi» en séance s’il venait rien à la solidarité que l’on porte à traites, rétorque-t-on chez Copé.
ceux des entreprises de plus de dix au gouvernement l’idée de réin- Éric Woerth, assure un proche de Alors pourquoi faire des cadeaux Républiquesolidaire,lenouveau
salariés disposant aujourd’hui de troduire la disposition par voie Copé.Ilahéritédecetextequiétait auxsyndicatsquinenousenferont partideDominiquedeVillepin,
représentants. Cette inégalité de d’amendement. ficeléavantqu’iln’arriveauminis- pas?» asouhaité,hier,«unchangement
radicalàlatêtedel’exécutif».
«Ilnoussembletrèsimportant
quelegouvernementmontre
qu’ilacompriscequisepasse.LeAffaireWoerth-Bettencourt:ClaudeBartolone présidentvisaitunremaniement
enoctobre.Ilfautquece
changementintervienneplusvites’interrogesurlefinancementdel’UMP
pourrépondreàunesituation
sansprécédent»,adéclaréLe député PS de Seine-Saint-Denis durcit le ton en dénonçant
laporte-paroleMarie-Anne
Montchamp,aucoursdule «comportement de proximité» de la droite avec le pouvoir économique.
premierpointdepresseduparti.
En lançant cette piste, il se démarque de desaffairesetpasdelaRépubliquedesaf-
NICOLASBAROTTE Raffarin:leSénatpourraitl’analyse de Martine Aubry. La semaine faires», répond-il. Au PS, certains s’en
«semontrerrebelle»surGAUCHE Du velours pour l’opposition. dernière, la première secrétaire estimait inquiètent quand même, en regardant les
laréformedescollectivitésChaque jour, de nouvelles révélations que le problème principal n’était pas le sondages. Selon une enquête Viavoice
mettent en difficulté le ministre du Tra- cumul des fonctions par le ministre du parue hier dans Libération, 64 % des L’ancienpremierministre
vail, Éric Woerth. Alors, pour le Parti so- Travail. Pour elle, le PS devait plutôt Français pensent que les dirigeants poli- Jean-PierreRaffarinacritiqué,
cialiste, les démissions d’Alain Joyandet concentrer ses attaques sur les conflits tiques sont plutôt corrompus. hierauSénat,leprojetdeloi
et Christian Blanc ne changent rien. Le PS d’intérêts dont il est accusé. Au sein de la majorité, on espère que la deréformedescollectivités
n’a pas l’intention de faire redescendre la polémique va se calmer avec le début des territoriales.Pourlui,
«CeladateduFouquet’s»pression.«Pourquoicesdeux-là?» s’est vacances. «Les vacances durent peu de l’amendementportantsur
interrogé Claude Bartolone. Invité hier du Bartolone ne mâche pas ses mots sur ce temps», rétorque-t-on à gauche. Le pro- larépartitiondescompétences
« Talk Orange-Le Figaro », le député de terrain non plus. «Ce comportement de jet de loi sur les retraites doit être examiné «dittoutetsoncontraire».
Seine-Saint-Denis durcit le ton. «Cela proximité avec l’argent et le pouvoir éco- le 20 juillet en commission à l’Assemblée. LeSénat«pourraitsemontrer
ouvretoutunesériedequestions.Jemede- nomique,celadateduFouquet’s,duyacht Le PS prépare aussi un temps fort sur la rebelle»pourvoter
mandecequ’onessaiedeprotéger.» deBolloréoudel’amourpourlesRolex», réforme de son université d’été, fin août. «silegouvernementneprenait
La réponse, Claude Bartolone l’a sur le ironise-t-il en rappelant quelques polé- Hier, le PS n’a donc pas lâché prise. pasausérieux
bout des lèvres.«Jemedemandes’iln’ya miques de début de mandat. Lors du point de presse hebdomadaire, le lesdemandesdesélus»,
pasquelquechosedecachédanslefinance- Les répliques de l’UMP, et notamment porte-parole Benoît Hamon s’est inter- a-t-ilprévenu.
ment de l’UMP», poursuit-il, en s’inter- de son secrétaire général Xavier Ber- rogé sur la«légitimité» d’Éric Woerth à
rogeant sur les fonctions d’Éric Woerth, à trand, qui accuse la gauche de faire le jeu conduire la réforme des retraites. Sans
la fois ministre et trésorier de l’UMP, mais du populisme, l’irritent.«Iln’yariende non plus demander explicitement la dé-
aussi sur le financement du parti majori- pirequ’uneoppositionquineferaitpasson mission du ministre du Travail, l’ancien
taire. Pour lui, c’est dans cette direction travaild’opposition», estime-t-il. Quitte ministre Pierre Moscovici est lui aussi allé CLAUDEBARTOLONE,
qu’il faudrait enquêter. À l’entendre, c’est à alimenter la litanie du « tous corrom- loin dans ses propos :«Legouvernement hier,danslestudio
pour cette raison que l’Élysée soutiendrait pus»? «La responsabilité de la gauche nepeutpastenir, a-t-il déclaré.L’édifice duFigaro.PAULDELORT/LEFIGARO
mordicus Éric Woerth. c’est de dire qu’il s’agit du gouvernement estpratiquementparterre.»
PHOTOPQR/NICEMATIN/ANDREDUPEYROUX
CJusqu’à60%
Sur une sélection de tapis
-20%
Sur la restauration et nettoyage
mardi6juillet2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
LePSmarseillais
secoué
parlesaffaires
SylvieAndrieux,députéePSdesBouches-du-Rhône,
doitêtreentenduejeudiparunjugedansuneaffaire
dedétournementdefondspublics.
l’élueàdesfins«électoralistes».Selon
ALIETTEDEBROQUA
lui, l’entourage de Michel Vauzelle ne
CORRESPONDANTEÀMARSEILLE
SylvieAndrieuxpouvaitpasnepasêtreaucourant.
risquelamiseen
GAUCHE Nouvelle secousse pour le PS Sylvie Andrieux s’est défendue de
examenàl’issue
marseillais. Sylvie Andrieux, députée telles intentions en soulignant que ce
desonaudition.
socialiste des quartiers nord de la Cité sontlesservicesadministratifsdelaré- MichelVauzelle,
phocéenne,doitrépondre,jeudi,àune gionquiontlaresponsabilitédel’attri- leprésident
convocationdujugeFranckLandouqui bution des subventions. «Les dossiers socialistedela
enquête sur une affaire de «détourne- étaientinstruitsparlesservicesadminis- région,s’estporté
ment de fonds publics, escroqueries et tratifspuistransmisaucabinetduprési- partiecivile.
eabusdeconfiance».Enclair,uneaffai- dent qui décidait», souligne M Michel FABRER/FEDEPHOTO
redeclientélismeavecdel’argentdela Pezet,défenseurdeJulesNyssen.L’ins-
région. Cette figure du PS marseillais tructionarévéléquesiSylvieAndrieux corruption dans des marchés d’ordu- selieradémenti«catégoriquementces ZOOM
quiaétévice-présidenteduconseilré- n’intervenaitpasàceniveau,ellenese res ménagères, pour laquelle, son frè- allégations».
gional, conseillère municipale et com- privait pas d’appuyer certains de ses re, Alexandre, patron de décharges, Pourl’heure,desperquisitionsontété
munautaire, devrait être entendue au protégés.Pour le moment, l’affaire ne est directement visé. Ce dernier, jus- menéesdanslesbureauxdesdeuxfrères
titre de témoin assisté. Elle risque la touche que le conseil régional. Mais ce qu’àprésentmuet,vient,dansunein- Guériniquin’ontpasétéentendus.Une Denouvellesrèglesde
mise en examen à l’issue de son audi- système rodé de clientélisme concer- terview au Nouvel Observateur, d’ac- autre révélation pourrait s’avérer gê- rigueurpourlesministres
tion.Maislebureaudel’Assembléena- neraitégalementleconseilgénéralpré- cuserledéputéUMPRenaudMuselier, nante pour Jean-Noël Guérini: récem- Lepremierministre,François
tionale l’ayant refusé au juge, elle ne sidéparJean-NoëlGuérini,parailleurs postulant à la succession de Gaudin, ment,àl’occasionducoupdefiletcontre Fillon,aadresséhierà
pourrapasfairel’objetd’unemesurede puissantprésident,unpostenonstatu- «d’êtreàl’originedelalettreanonyme une dizaine de caïds marseillais à Golfe l’ensembledesmembresdu
gouvernementtroiscirculairesprivationdeliberté. tairecréésurmesureenfévrierdernier, envoyée au procureur de la République Juan, la police a ramené dans ses filets
À48ans,lafilled’AntoineAndrieux, delaFédérationsocialistedesBouches- de Marseille, en novembre 2008», une certaine Carole-Evelyne Serrano, portantsurleursdéplacements
un ex-baron du defferrisme, et la du-Rhône. ajoutant, «c’est un règlement de compagnedeBernardBarresi,untruand etréceptions,leseffectifset
filleule d’Irma Rapuzzi, sénatrice et Ce dernier n’a pas besoin de cette comptes politique… à travers moi, c’est en cavale depuis des années et gérante salairesdeleurscabinetsainsi
première adjointe, à la mairie de Mar- nouvelle affaire. Il est déjà éclaboussé mon frère,… candidat à la mairie de de la société de sécurité Alba Sécurité, quelesvoituresdefonction.Les
seille, de Defferre pendant de longues par une autre, celle de fraudes et de Marseillequ’ilchercheàabattre».Mu- quitravaillepourleconseilgénéral… documentsreprennentenfait
lesrèglesdontfaisaitétatannées, fait l’objet de soupçons dans
cette affaire de détournement de sub- NicolasSarkozydanslalettre
ventions. 700000 euros auraient été adresséelundidernieràquestionsà...versés, entre 2005 et 2007, à des asso- FrançoisFillon.Sanssurprise,leThierryMariani
ciations qualifiées de «coquilles vi- nombredeconseillersserabien3 DÉPUTÉUMPDUVAUCLUSEdes»,danslecadredelapolitiquedela devingtpourlesministres
etdequatrepourlessecrétairesville,unedesdélégationsdeSylvieAn-
d’État.Ilestégalementdrieux,àlarégion.Depuis,MichelVau- Comment réagissez-vous à la convo- aux années 2005 à 2007. Êtes-vous sur- térêts,traficd’influenceetfavoritisme.Cela
zelle,leprésidentsocialistedelacollec- cationdeSylvieAndrieuxchezlejuge prisparlalenteurdelaprocédure? faitbeaucouppourunseulparti. demandéauxministres
tivité,luiaretirésesdélégationsets’est le8juillet? Letempsdelajusticen’estpastoujoursce- Que vous inspire le PS qui donne des le- deprivilégierletrainplutôt
portépartiecivile. Cette affaire touche le conseil régional luidelapolitique.Cetteaffairetraîneenef- çons au gouvernement sur l’affaire quel’avion,lorsdeleurs
Paca. Elle nous rappelle que dans le fet depuis longtemps. J’aurais bien aimé Woerth-Bettencourt et qui est empêtré déplacements,delimiter
Systèmerodédeclientélisme même département, le conseil général qu’ellesoitrévéléeaugrandpublicavantles danssespropresaffairesàMarseille? lenombredecérémonies
ouréceptions.Pluslargement,L’enquêteadéjàdonnélieuàlamiseen des Bouches-du-Rhône et la commu- élections régionales. La demande du juge Avant de donner des leçons de moralité,
examendevingt-deuxpersonnes,par- nauté urbaine de Marseille (CUM) sont esteneffetarrivéeseulementunesemaine MartineAubryferaitbiendefaireleména- Matignonconfirmequeles
mi lesquelles Franck Dumontel, l’an- aussi touchés par d’autres af- aprèslesélections.Onpeutremarquerque ge dans son propre parti. Car dans cette rémunérationsdescabinetset
cien directeur de cabinet de Michel faires. Et ces trois entités certains protagonistes apparaissent dans histoire,iln’yaquedesmembresduPSà lesremboursements
Vauzelle, Jules Nyssen, l’ex-directeur sont dirigées par le Parti plusieursaffaires.L’anciendirecteurdeca- être impliqués. Les trois collectivités gé- defraisserontréduits
général des services, Guillaume Lalan- socialiste.Ondevraitdonc binet de Vauzelle au moment des faits est rées par la gauche sont impliquées alors de10%en2011.
ge,l’ex-directeurdel’aménagementdu enfinensavoirunpeuplus aujourd’hui directeur de cabinet du prési- quelaMairiedeMarseillen’estabsolument
territoireetRolandBalalas,alorssecré- sur toute cette dentdelaCUM!Dansl’affairequitouchele pasconcernée.Onestloindu«touspour-
tairegénéraldugroupePSàlarégionet histoire. conseilgénéral,ilyapasmoinsdesixmotifs ris».L’UMPn’arienàsereprocher.
PROPOSRECUEILLISPARancienassistantparlementairedeSylvie Lesfaits de chefs d’inculpation: détournement de
ALBERTZENNOUAndrieux.Cedernierachargéladépu- remontent fondspublics,corruption,priseillégaled’in-
téeenrévélantaujugequecessubven-
tions étaient votées à la demande de
Languedoc-Roussillon:Frêcherèglesescomptesaveclessocialistes
LeprésidentderégionestenlutteouverteavecsesadversairesPS,notammentHélèneMandroux,mairedeMontpellier.
de Montpellier, Hélène Mandroux, qui collectivités, région et communauté
CLAUDEBELMONT futsarivalesocialisteauxrégionales,et d’agglomérationqu’ildirige,pourrele-
CORRESPONDANTÀMONTPELLIER AndréVézinhet,présidentPSduconseil verledéfidelasanté.
RÉGION Georges Frêche, le turbulent généraldel’Hérault-ontrefusédepar- Unesemaineplustôt,ThierryPérez,
président divers gauche de la région ticiperàcescrutinquiadestituélapré- président du Montpellier Hérault Rug-
Languedoc-Roussillon,facilementréélu sidente sortante… Hélène Mandroux. by, club du Top 14, se voyait contraint
enmarsdernier,suituneconvalescence «Je soulève un argument juridique dedémissionnerainsiquelesmembres
activeaprèsuneopérationdelahanche. contestantlarecevabilitédelacandidatu- de son directoire, sous la menace de la
Lasemainedernière,ilestspécialement re du représentanaist de l’agglomération communauté d’agglomération de cou-
sortidelacliniqueoùilfaitdelaréédu- deMontpellier.Jen’aijamconsidérénotre per les vivres pour ne pas «cautionner
cation pour prendre la présidence du établissement hospitalier comme un ter- la mauvaise gestion d’un club déficitai-
Centrehospitalierrégionaluniversitaire raindejeupolitique.Lesenjeuxdelasan- re».«Jeveuxqu’unprésidentdeclubne
(CHRU). té sont autrement plus importants», af- fasse pas de politique. Je lui reproche de
Ilaobtenul’unanimitédesdouzevo- firme Mandroux. Frêche répond que le s’êtreengagépolitiquement,d’avoirpro-
tants.Sesdeuxennemisjurés-lamaire CHRU a besoin de la mobilisation des fitédesasituationdeprésidentduclub.Il
faut séparer le sport et la politique», a
fini par admettre Georges Frêche au
micro de France Bleu Hérault. «S’il
continueainsi,l’empereurdeSeptimanieFranck Sabet
Expert en tapis noués main Lesaidesrégionales
seréduisentcommepeau
* dechagrindans
letourismeetlaculture «Jesuisobligédegarderl’argentdelarégionpourl’essentiel»,explique
GeorgesFrêche. BOUCHON/LEFIGARO
ème vatuerlesportdehautniveau.Leclubde217 rue Faubourg Saint Honoré (8 )
volley de Montpellier vient d’être rétro- pond Georges Frêche, qui veut croire autres.Ilesthorsdequestiondemettreà
*(face à la salle Pleyel). gradé parce que l’agglomération avait que la guerre menée par la commission part telle ou telle fédération, puisque
réduit ses aides», assure Christian nationaledesconflitsduPSauxfédéra- aucun dysfonctionnement n’a été rele-
Tél:0145611295 Benezis, élu responsable du sport au tionsquiluisontrestéesfidèles«seter- vé»,expliqueDidierCodorniou,secré-
conseilgénéraldel’Héraultetopposant minera mieux que prévu». «Les mem- taire régional (pro-Frêche) du PS, alorsE-mail : cfto@wanadoo.fr
àGeorgesFrêche. bres de la commission ont inspecté les que les opposants de l’intérieur conti-
Le conseil général est aussi visé par fédérations.Ilsn’ontpasrelevéd’irrégu- nuent de dénoncer le fonctionnement
cette guerre politique et financière. Les larité,nidanslescartesnidanslescomp- nondémocratiquedel’instancesocialis-
aides régionales se réduisent comme tes. Cette semaine, nous allons expédier, tehéraultaise.Entreescarmoucheetdi-
peau de chagrin dans le tourisme et la dans la même enveloppe, les cinquante- plomatieinterne,GeorgesFrêcheconti-
culture. «Je suis obligé de garder l’ar- huitdemandesmanuscritesderéintégra- nue sa convalescence. Il reviendra aux
gent de la région pour l’essentiel», ré- tion.Nousresteronssolidaireslesunsdes affairesàlarentrée.Officiellement.
A
BOUCHON/LEFIGARO
*Jusqu’au 31/07/10SOLDES
LEFIGARO mardi6juillet2010
Leblogde
GeorgesMalbrunot 5international
WWW.LEFIGARO.FR/MALBRUNOT
Lesrelationss’envenimententreIsraël
etlaTurquie
Ankara demande des « excuses » aux Israéliens
et menace de rompre les relations diplomatiques.
le ministre israélien des Affaires étran-
MARCHENRY
gères.
JÉRUSALEM
LeraiddesLes responsables israéliens, qui
commandosPROCHE-ORIENT Entre Israël et la Tur- avaient jusque-là adopté un profil bas,
israéliens,quie, deux pays longtemps alliés, la malgré le rappel de l’ambassadeur turc
le31mai,descente aux enfers continue. De deux à Tel-Aviv, pourraient durcir le ton.
contrecôtés, l’heure est à l’escalade verbale. L’objectif était de laisser passer la tem-
leconvoiAhmet Davutoglu, le chef de la diplo- pête pour préserver les relations avec le
maritime
matie turque, a agité hier la menace seul pays du Moyen-Orient avec lequel humanitaire
d’une rupture des relations diplomati- l’État hébreu a conclu des accords mili- turc
ques si Israël ne présentait des «excu- taires stratégiques. Ils se sont traduits àdestination
ses» en bonne et due forme pour le raid ces dernières années par des deGaza
contre un bateau d’une flottille de mili- manœuvres aériennes et navales com- avaitfait
tants propalestiniens. Cette opération, munes avec les États-Unis ainsi que par neufmorts
menée le 31 mai par un commando is- de fructueuses relations commerciales. àbord
duMaviraélien au large de la bande de Gaza, a
Marmara.Menacedefermeturecoûté la vie à neuf passagers turcs.
AFPdel’espaceaérienLa réponse ne s’est pas fait attendre.
«Il est hors de question de présenter la Cette « modération » semble désor-
moindre excuse pour nos soldats qui mais ne plus être de mise. Le ministre Transports. Autre signe de très mauvai- raël qui en paye le prix », constate, commission (israélienne) conclut que le
n’ont fait que se défendre contre une des Transports, Yaakov Katz, un pro- se humeur : le bateau turc pris d’assaut amer, un diplomate israélien. raid était injuste et s’ils s’excusent, cela
bande de voyous qui voulait les lyn- che de Benyamin Nétanyahou, a ainsi par les militaires israéliens reste bloqué Tout espoir d’apaisement ne s’est seraitconsidérécommesuffisant», a fait
cher», a répliqué Avigdor Lieberman, averti que si la Turquie fermait son es- jusqu’à nouvel ordre dans le port de toutefois pas évanoui. Ahmet Davuto- valoir le chef de la diplomatie turque.
pace aérien aux avions civils israéliens, Haïfa. glu a laissé une porte entre-ouverte en Avant la visite de Benyamin Néta-
comme Ankara l’a fait pour l’armée de Pour les commentateurs, cette crise affirmant, pour la première fois, que nyahou à Washington, les responsables
l’air israélienne, l’État hébreu prendrait aiguë est le résultat direct d’un«chan- son pays pourrait se contenter de la israéliens misent également sur desIsraëlannonce la même sanction contre les appareils gement de cap de la Turquie», qui s’est commission établie par Israël pour en- pressions des États-Unis pour calmer
turcs. «Ankara, en décidant une telle rapprochée de «l’axe du mal» mené quêter sur l’affaire de la flottille de les ardeurs d’Ankara et le jeu entreunallégement
mesure, s’exclurait de l’espace aérien par l’Iran et la Syrie. «Les Européens Gaza, sans exiger la création d’une deux des principaux alliés des États-dublocusdeGaza européen», a ajouté le ministre des ontclaquélaporteauxTurcsetc’estIs- commission internationale. «Si cette Unis dans la région.
JUSTE AVANT la visite de Benyamin
NétanyahouauxÉtats-Unis,l’Étathé-
breus’estengagéhieràautoriserl’ac- PartieserréeàlaMaison-BlancheentreObamaetNétanyahoucèsàGazad’unelistedematériauxde
construction, à condition qu’ils soient
destinés à des projets mis en œuvre AUJOURD’HUI, Benyamin Néta- niens devraient passer des dis- Pour le moment, Benyamin cent de quitter la majorité si
par la communauté internationale nyahou aura droit, sauf incident cussions indirectes menées par Nétanyahou semble très réticent aucune négociation sérieuse ne
avecl’accorddel’Autoritépalestinien- imprévu, à une rencontre avec l’intermédiaire de George Mit- à faire le moindre geste. Plu- commence d’ici à septembre.
ne.Figurentsurcetteliste,publiéepar Benyamin Barack Obama préparée dans les chell, l’émissaire spécial améri- sieurs de ses ministres ont publi- Cela suppose la poursuite du mo-
le ministère des Affaires étrangères, Nétanyahou, règles de l’art diplomatique. Tous cain, qui n’ont pratiquement rien quement proclamé que le gel ratoire sur la construction dans
diverses catégories de ciment, gra- (icidanssonbureau les détails apparemment triviaux donné ces derniers mois, à des prendrait fin à la date prévue et les colonies.
vier,acier,fer,asphalte,ainsiquecer- àJérusalem) tels que la chaleur de la poignée négociations directes. Le premier que les mises en chantier repren- Pour trancher ce dilemme, le
tainstypesdevéhiculesetdeboisde tenteraderenouer de main, la spontanéité des sou- ministre israélien se dit prêt à draient de plus belle. SelonHaa- premier ministre pourrait être
construction. «Bien que de tels arti- lesrelations
rires, le « langage du corps » des sauter le pas et à rencontrer retz, quotidien d’opposition de tenté, selon les médias, de cou-cles puissent être utilisés par le Ha- bilatérales.
deux dirigeants vont être scrutés n’importe où Mahmoud Abbas. per la poire en deux en mainte-mas à des fins militaires, Israël per- Laprécédente
à la loupe. Le président de l’Autorité pa- nant le moratoire sur lesmettra leur entrée, afin d’y faciliter Obamaprofiterarencontreavecle
desprojetsdeconstruction»,enac- L’essentiel pour Benyamin Né- lestinienne, de son côté, refuse constructions dans les petites co-présidentaméricain del’occasion
cordavecl’AutoritédeMahmoudAb- tanyahou et le président améri- de faire ce « cadeau » à Benya- lonies isolées, appelées en casenmars,àla pourinsister
bas,annonceleministèredesAffaires cain est de faire oublier leur pré- min Nétanyahou alors qu’il n’a d’accord de paix avec les Palesti-Maison-Blanche, surledossierdugel
étrangères. avaitétéglaciale. cédente rencontre glaciale, à la obtenu aucune garantie, notam- niens à être démantelées, tout endelaconstruction
L’autrelisterenduepubliquehierpor- JIMHOLLANDER/AFP limite de l’impolitesse, en mars à ment sur la question clé de la co- relançant les chantiers dans lesdelogements
te sur les armes et les munitions, les la Maison-Blan- lonisation. blocs d’implantations où viventdanslescolonies
bienssusceptiblesd’êtreutilisésàdes che. Comme le la majorité des 300 000 Israéliensisraéliennesfins militaires, ainsi que des produits Lapressionsoulignait hier installés en Cisjordanie. Israël est
chimiques, et engrais, dont Israël descolonsun commenta- gauche, 2 700 logements atten- en effet résolu à annexer ces
continuera, en revanche, d’interdire
teur israélien, La grande inconnue porte en ef- dent le feu vert des autorités. Le grandes colonies.l’accèsàGaza.
cette «rencontre fet sur le gel pendant dix mois de lobby des colons au Parlement Reste à savoir si Barack ObamaJusqu’àprésent,l’Étathébreun’auto-
est condamnée à la construction de logements ainsi que les ultras de droite et Mahmoud Abbas seront prêts àrisaitqu’aucompte-gouttesl’achemi-
nementdematériauxdeconstruction réussir». dans les colonies israéliennes de s’apprêtent à lancer une campa- accepter ce genre de compromis.
et de certains produits de consom- Sur le fond, Cisjordanie, décrété par le gou- gne sur le thème : « Une pro- Seule certitude en tout cas : à son
mationcourante.Israëlallègeceblo- toutefois, rien vernement Nétanyahou sous la messe est une promesse », en retour de Washington, Benya-
cus sous intenses pressions interna- n’a fondamenta- pression de Washington. Ce mo- rappelant l’engagement pris par min Nétanyahou ne disposera
tionales après la mort de neuf Turcs lement changé. ratoire expire officiellement le Nétanyahou de limiter le gel dans que de deux mois et demi pour
dansl’assautdelamarineisraélienne, Barack Obama et 26 septembre. Les États-Unis le temps. manœuvrer au plus juste entre
le31mai,contreuneflottilled’aidein- Benyamin Néta- souhaitent qu’il soit prolongé et Le chef du gouvernement is- les Palestiniens, les Américains
ternationale qui tentait de forcer le
nyahou ne sont Barack Obama ne devrait pas raélien est toutefois tiraillé dans et ses partenaires au sein de la
blocusdeGaza.
d’accord que sur manquer l’occasion de deman- l’autre sens par les travaillistes, coalition au pouvoir, la plus à
G.M.
un point : Israé- der à son interlocuteur quels sont menés par Ehoud Barak, le mi- droite de l’histoire du pays.
M.H.liens et Palesti- ses projets sur ce dossier. nistre de la Défense, qui mena-
L’Égypteveuts’imposercommeplaquetournanteéconomique
Entre Afrique et Asie, elle veut profiter de sa situation pour attirer les investisseurs. Les Français s’enhardissent.
vembre. La conférence sur l’eau s’était sixième partenaire commercial Lors de l’exercice 2009-2010, égyptienne pour les investissements di-CHARLESGAUTIER
achevée en avril par un échec en raison de l’Égypte. « Ces dernières l’Égypte a connu une reprise rects étrangers, présente 47 projets d’unENVOYÉSPÉCIALAUCAIRE
du différend israélo-arabe sur une réfé- années,laFrances’estsituée progressive après la crise, montant total de 15 milliards de dollars
INVESTISSEMENTS L’entretien inopiné, rence aux«territoiresoccupés». égalemententreledeuxième son taux de croissance s’est comme autant d’occasions à saisir. Il2,28
hier à l’Élysée, entre Hosni Moubarak et Si l’UPM vise à surmonter les crises et le quatrième rangs au établi à 5,2 %. Les 6 % sont souligne les efforts de transparence, de
milliardsd’euros.C’estleNicolas Sarkozy a permis aux chefs d’État grâce aux projets de coopération écono- classement des investisse- espérés pour la mi-2011. lutte contre la corruption ou encore de
montanten2009deségyptien et français d’évoquer le proces- mique, les échanges commerciaux bila- ments directs étrangers », Fort de ses 82 millions simplification des démarches.
échangescommerciauxsus de paix au Moyen-Orient, mais aussi téraux entre la France et l’Égypte sont en précise Ubifrance au Caire. d’habitants, le pays le plus Ministre de l’Investissement, Mah-
bilatéraux
les relations bilatérales. Les deux hom- revanche déjà consistants. Ils se sont éle- peuplé du Moyen-Orient moud Mohieldin espère que, grâce à son
entrelaFranceRepriseprogressivemes coprésident d’ailleurs l’Union pour vés à 2,28 milliards en 2009 (+7 % par veut séduire les investisseurs emplacement géographique idéal et aux
etl’Égypte
la Méditerranée (UPM), dont le sommet rapport à 2008), soit une hausse de 60 % En moyenne, les investissements par son potentiel. efforts de formation, l’Égypte pourra
de Barcelone a été reporté de juin à no- depuis 2005. La France est devenue le français s’élèvent à 250 millions Si 18 % de la population vivent sous accélérer son rythme de développe-
d’euros par an. Ils connaissent parfois le seuil de pauvreté, en revanche 8 % ment. Avec un but inavoué : rejoindre
des«pics»:en janvier 2008, Lafarge a possèdent un niveau de vie proche des les « Bric », le Brésil, la Russie, l’Inde et
pris le contrôle d’Orascom Cement pour standards européens. la Chine. Mais ce ne sera pas avant quin-Moubarakreçuàl’ÉlyséeparSarkozy 8,8 milliards d’euros. « La plupart des Le Gafi, autorité gouvernementale ze ans.
entreprises vedettes du CAC40 sont pré-
sentes en Égypte, dans le ciment, mais DE RETOUR D’IRANLECHEFdel’Étatareçu,hieràl’Élysée, de sécurité de l’ONU. Le raïs égyptien aussilepétrole,legazouletourisme,les
sonhomologueégyptienHosniMouba- venait d’Alger, où il était allé présenter biensdegrandeconsommationetlagran- Vente d’une importante collection de
rakpourunentretienconsacréaupro- ses condoléances au président Abdela- de distribution, explique Henri Guille-
cessus de paix israélo-palestinien et zizBouteflikaaprèslamortdesonfrère. min, directeur général du Crédit agrico- 500 TAPIS D’ORIENTauxrelationsentreleursdeuxpays. LaFranceetl’Égyptecherchentàlever le Égypte. Le climat des affaires est
MM. Moubarak et Sarkozy ont insisté leblocussurlabandedeGaza,oùvivent nettement meilleur qu’il y a huit ou dix jusqu’à-70% de remisesurlanécessitédesortirleprocessusde un million et demi de Palestiniens, mais
ans,avantlesgrandesréformeséconomi-paixdel’impasse.Interrogéàl’issuedela sansrenforcerlesislamistesduHamas, 5 jours seulementques et le passage à l’économie de mar-rencontre,leprésidentégyptienaexclu, quicontrôlentleterritoiredepuis2007.
ché.» Autant de changements destinés à mardi 6, mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 juillet de 10h à 19hpour l’instant, de faire appel au Conseil AFP
accroître la compétitivité et l’attractivité dans notre local : 18 rue Duret 75016 PARIS - Tél. : 01.40.67.71.24
du pays.
SOLDES
Cmardi6juillet2010 LEFIGARO
Notreblog
Amériquelatine6 international
WWW.LEFIGARO.FR/AMERIQUE-LATINE
LesAméricainscultivent
leurpatriotisme
La fête nationale du 4 juillet a donné lieu à des cérémonies
de naturalisation de soldats immigrés servant en Irak.
Les Américains sont toujours aussi pa- disaient«trèspatriotes» (48 %) ou«as-
LAUREMANDEVILLE
triotes, confirme une étude de l’Ameri- sezpatriotes» (44 %). En 2004, les chif-
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON
can Enterprise Institute réalisée par les fres étaient respectivement de 39 % et
ÉTATS-UNIS Il y a trois jours, dans le chercheurs Karlyn Bowman et Andrew 44 %, soit un total de 83 %. Des résultats
quartier ouest de Bethesda, dans le Ma- Rugg. S’appuyant sur des dizaines de impressionnants, vu la diversité croissan-
ryland, une camionnette a fait le tour du sondages réalisés entre 1987 et 2009, ces te des origines ethniques et religieuses au
pâté de maisons pour déposer gratuite- derniers révèlent que la fierté que les sein de la nation américaine. Ils semblent
ment devant chaque porte un dra- Américains éprouvent pour leur pays confirmer, selon la formule employée ce
peau américain. Il était indis- reste inchangée. En 1987, ils week-end par le vice-président, Joseph
pensable, de l’avis de étaient 87 % à se dire «extrê- Biden, que le patriotisme américain reste
l’association qui a sponso- mement fiers» ou «très «uneidéeetunidéal»,etnes’attachepas
risé l’initiative, que cha- fiers» d’être américains, se- à«unecouleurouunerace».
que jardin soit pavoisé à 86% lon un sondage Gallup.
Desengagésvenusl’occasion de la fête na- En 2009, 86 % ont répon- DimancheàBagdad,levice-présidentJoeBidenaprislaparolelorsd’unecérémoniedesAméricains
tionale du 4 juillet, qui cé- sedisent du de manière identique au de60paysdifférents denaturalisationdesoldatsnonaméricainsengagésenIrak. AL-SUDANI/REUTERS
«extrêmementfiers»lébrait ce dimanche la Pew Institute. Dans la foulée Le patriotisme américain s’exprime dans
ou«trèsfiers»naissance de l’Amérique in- du 11 septembre 2001, cette le respect de la nation pour l’institution «Je ne peux imaginer exemple plus
deleurpays ZOOMdépendante, « jeune Dame » ferveur patriotique fut plus in- militaire, plébiscitée, selon Gallup, par émouvantdepatriotismequecesfemmeset
de 234 ans. Un poème chantant la tense encore, le nombre de recrute- 82 % des personnes interrogées. L’idée ces hommes se portant volontaires… pour
bannière étoilée avait aussi été glissé dans ments dans l’armée, la police et les servi- que servir sous les drapeaux est la forme sebattresurunsolétrangerpourleurpays
les boîtes à lettres. ces secrets croissant de manière sensible. suprême de patriotisme est très présente d’adoption», a-t-il lancé samedi, indi- Mexique:statuquoaprès
Le culte du drapeau reste important aux «LesAméricainssontplusenclinsàexpri- dans la geste nationale. Lors d’une céré- quant que les soldats destinés à être natu- l’électiondesgouverneurs
États-Unis, où il apparaît comme un élé- mer publiquement leur patriotisme que monie de naturalisation de soldats non ralisés venaient de 60 pays différents. L’oppositionetlepouvoircrient
ment majeur de l’expression du patriotis- d’autres nations, constate Karlin Bow- américains engagés en Irak, Joe Biden a «Voshistoiressonttoutesdifférentes, a dit victoireaprèslesélections
me. Dans les écoles et les administrations, man,mêmes’ilsgardentunœilcritiquesur loué la démarche de ces jeunes immigrés Joe Biden.Mais,aujourd’hui,vousécrivez régionalesdedimancheau
le lever de drapeau est fréquent. Quelque lesdéfautsetimperfectionsdeleurpays.» prêts à verser leur sang pour défendre les un chapitre commun de l’histoire améri- Mexique,marquéesparunstatu
58 % des Américains continuent d’exhiber Ce patriotisme transcende les généra- valeurs de l’Amérique (même si beau- caine.Sansvous,nousnepourrionssurvi- quodifficileàdéchiffreràunan
régulièrement le leur, selon un sondage du tions. Dans un sondage réalisé après le coup le font pour des raisons économi- vre.Sanscesangnouveau,nousnepour- delaprésidentielle,aprèsune
Pew Institute datant de mars dernier. 11 septembre, 92 % des jeunes lycéens se ques ou pour obtenir leurs papiers). rionsgagner.» campagneendeuilléepardes
assassinatsdecandidatsimputés
auxcartelsdeladrogue.
Lessondagesdesortie
desurnesaccordaientLasagadeshéritiersdugroupeClarinélectrisel’Argentine 9des12siègesenjeuauParti
révolutionnaireinstitutionnel
Ces enfants adoptés ne veulent pas savoir s’ils furent des « bébés volés » sous la dictature. (PRI)contretroispourleParti
d’actionnationale(PAN)
Roberto Noble, soupçonnée d’avoir fal- duprésident
PAULINEDAMOUR sifié les documents d’adoption de ses FelipeCalderon.
BUENOSAIRES
enfants, avait ébranlé le pays. Mais, fau-
MarcelaAMÉRIQUE LATINE Saura-t-on jamais te de preuve, Ernestina Noble, 77 ans,
Noblesi les deux enfants adoptés par Ernesti- avait été libérée. EN BREFetsonfrèrena Noble, la propriétaire de Clarin, le Restés jusqu’à présent très discrets,
Felipegroupe de presse le plus puissant d’Ar- les enfants Noble soutiennent leur mère
soutiennentgentine, sont des « bébés volés » sous adoptive et se disent «persécutés pour Syrie:troisansdeprison
leurmèrela dictature militaire (1976-1983) ? des raisons politiques». Ils avaient jugé pourunavocat
adoptive
C’est ce que redoute l’association des «indigne» d’être obligés de se désha- L’avocatetmilitantsyrienetsedisent
Grands-Mères de la place de Mai, qui a biller entièrement devant sept policiers, desdroitsdel’hommeHaytham«persécutés
porté l’affaire devant la justice ilyadix lors de la perquisition. Maleh,inculpépour«avoirpour
ans. Or, un rebondissement vient une Ces nouveaux développements dans publiédesinformationsdesraisons
fois encore d’entraver cette enquête l’affaire ravivent la polémique qui divise mensongères»,aétécondamnépolitiques».
qui provoque des remous au cœur du le pays, entre le droit de ces enfants à dimancheàtroisansdeprison.PISARENKO/AP
pouvoir médiatique, politique et dans préserver leur identité et celui des fa-
Somalie:leprésidentles milieux de défense des droits de coup de théâtre la semaine dernière, les avait pour but de faire obstruction à la milles à connaître la vérité qu’elles re-
lanceunappelàl’aidel’homme. experts de la BNDG révélaient qu’il justiceetdelatromper», a dit le minis- cherchent depuis plus de trente ans.
Fin mai, Marcela et Felipe Noble, âgés avait été impossible d’établir ces profils tre. L’organisation des Grands-Mères Quelque 500 enfants d’opposants poli- LeprésidentsomalienSharif
de 34 ans, avaient fait l’objet d’une per- car les vêtements remis à la police de la place de Mai espère que la juge tiques disparus, nés en captivité ou en- CheikhAhmedaappeléhier
quisition musclée à leur domicile afin contenaient«destracesd’ADNdemul- obligera maintenant Marcela et Felipe levés par les militaires, ont été illégale- à«redoublerlesefforts»contre
de récupérer des prélèvements d’ADN, tiplespersonnes». à réaliser un test sanguin.«Ilnes’agit ment adoptés pendant la dictature. Cent lesinsurgésislamisteslors
comme le permet la loi. Ils avaient pasd’uncaprice,maisdebébésvolésau un ont été retrouvés par les Grands- d’unsommetàAddis-Abeba.
500enfantsdisparusauparavant refusé devant la juge en cours d’une dictature féroce, estime sa Mères de la place de Mai.
Unsoldatbritanniquecharge du dossier de se soumettre à une Le lendemain, Julio Alak, le ministre présidente, Estela de Carlotto.L’Étata La relance de l’enquête intervient
tuéenAfghanistanprise de sang pour vérifier leur filiation. de la Justice, accusait les Noble et leurs l’obligation d’aller jusqu’au bout pour également en pleine bataille entre Cla-
La Banque nationale de données géné- avocats de s’être livrés à des manipula- connaître la vérité. Même s’il faut en rin et le gouvernement. Ce dernier a fait Unsoldataététué,
tiques (BNDG), qui rassemble les archi- tions. «Se présenter devant la justice passer par une petite piqûre au bout du passer une loi sur l’audiovisuel visant à lundimatin,paruneexplosion
ves des familles de disparus, devait avec des vêtements manipulés au préa- doigt.» réduire la concentration des groupes de danslaprovinceafghane
ecomparer leurs profils génétiques. Or, lable est un fait extrêmement grave qui Une petite piqûre qui risque pourtant médias. Or, Ernestina Noble est à la tête duHelmand,le311 depuisle
d’aviver la polémique autour de cette d’un empire qui comprend, outre le débutdel’interventionen2001.
saga interminable, qui a commencé en quotidien Clarin, le plus gros tirage du
AttaqueauNigeria:untué2001 quand deux familles se sont pré- pays, plusieurs chaînes de télévision,
sentées devant la justice alléguant que Uneattaquede200banditsPUBLICATIONS JUDICIAIRES une radio, des magazines et contrôle
Marcela et Felipe, nés en 1976, pour- une partie de l’industrie du papier jour- contreunvillagechrétien
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr
raient être leurs petits-enfants. L’arres- nal. Les Argentins attendent mainte- ducentreduNigeriaafait
tation en décembre 2002 de «la Seño- nant le prochain chapitre : qui des héri- unmortetdeuxdisparus
EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE ra», la veuve du fondateur de Clarin, tiers ou de la juge aura le dernier mot ? ceweek-end.
DE LA COUR D’APPEL DE PARIS DE LA COUR D’APPEL DE PARIS
ème èmePar arrêt de la 12 chambre (pôle 5) de la Par arrêt de la 12 chambre (pôle 5) de la
cour d’appel de Paris du 24 février 2010 cour d’appel de Paris du 24 février 2010
GERMILHAC Jean né le 12 août 1948 à GERMILHAC Stéphanie épouse NEU née
CLICHY (92), de Raymond GERMILHAC et le 22 avril 1975 à PANTIN (93), de Jean
de Louise CARON demeurant 128/130 ave-C et de FOCONE Marie-France L’EspagneespèredesavancéesàCubanue Jean Lolive 93500 PANTIN a été demeurant 16 rue de Tilsit 75017 PARIS a été
condamné à la peine d’UN AN (1 an) condamnée à la peine de SIX MOIS (6 mois)
d’emprisonnement avec sursis pour : d’emprisonnement avec sursis pour : Moratinos à La Havane pour obtenir des libérations de dissidents.
SOUSTRACTION A L’ETABLISSEMENT SOUSTRACTION A L’ETABLISSEMENT
OU AU PAIEMENT DE L’IMPOT : OMIS- OU AU PAIEMENT DE L’IMPOT : OMIS-
que le régime cubain serait prêt à libérer le communiqué de l’Église cubaine. CesSION DE DECLARATION - FRAUDE SION DE DECLARATION - FRAUDE PATRICKBÈLE
52 membres du « Groupe des 75 » em- rencontres ont permis la libération pourFISCALE, du 01/01/2002 au 31/12/2003, à FISCALE, du 01/01/2002 au 31/12/2003, à
PANTIN, infraction prévue par l’article 1741 PANTIN, infraction prévue par l’article 1741 CARAÏBES Miguel Angel Moratinos, le prisonnés depuis le printemps 2003 et, à raisons sanitaires du dissident Ariel Si-
AL.1 du C.G.I. et réprimée par les articles AL.1 du C.G.I. et réprimée par les articles ministre des Affaires étrangères espa- moyen terme, 167 détenus, considérés gler, le rapprochement de leur domicile
1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du C.G.I.,1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du C.G.I., gnol, sera aujourd’hui et demain à Cuba. comme des prisonniers politiques par la de 12 autres détenus, le jugement et la li-
l’article 50 § I de la Loi 52-401 du l’article 50 § I de la Loi 52-401 du Il doit y rencontrer son homologue commission cubaine des droits de bération du médecin Darsi Ferrer qui
14/04/1952. OMISSION D’ECRITURE 14/04/1952. OMISSION D’ECRITURE
Bruno Rodriguez, le cardinal Ortega et l’Homme. Le régime cubain a montré était en prison préventive depuis onzeDANS UN DOCUMENT COMPTABLE : DANS UN DOCUMENT COMPTABLE :
FRAUDE FISCALE, du 01/01/2002 au FRAUDE FISCALE, du 01/01/2002 au probablement le chef de l’État, Raul des signes d’ouverture en engageant, mois. Il a été autorisé à terminer sa
31/12/2003, à PANTIN, infraction prévue par 31/12/2003, à PANTIN, infraction prévue par Castro. Ce voyage intervient à cinq jours pour la première fois, des discussions condamnation à quinze mois de prison
l’article 1743 AL.1 1° du C.G.I., les articles l’article 1743 AL.1 1° du C.G.I., les articles de la fin de la présidence espagnole de avec l’Église catholique cubaine. chez lui. Il était accusé d’achat illégal de
L.123-12, L.123-13, L.123-14 du Code de L.123-12, L.123-13, L.123-14 du Code de
l’Union européenne qui, selon la volonté matériel de construction.commerce et réprimée par les articles 1743 commerce et réprimée par les articles 1743 Farinasdansunétatcritiquede Moratinos, devait donner un nou- Un élément pourrait perturber ce scé-AL.1, 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du AL.1, 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du
C.G.I., l’article 50 § I de la Loi 52-401 du C.G.I., l’article 50 § I de la Loi 52-401 du veau départ aux relations entre l’UE et Ce dialogue a commencé, officieuse- nario optimiste : Guillermo Farinas. Il a
14/04/1952. 14/04/1952. erCuba. Mais la mort, le 23 février à l’issue ment, le samedi 1 mai quand le cardinal cessé de s’alimenter depuis la mort
La Cour a, en outre ordonné, aux frais du La Cour a, en outre ordonné, aux frais du
de 85 jours de grève de la faim, d’un dis- Ortega a obtenu la fin des manifesta- d’Orlando Zapata, soit 130 jours. Encondamné : 1° la publication de cet arrêt par condamné : 1° la publication de cet arrêt par
sident emprisonné, Orlando Zapata, a tions, et parfois des violences, contre les quinze ans, ses multiples grèves de laextrait dans le Journal Officiel de la extrait dans le Journal Officiel de la
République française et les quotidiens LE République française et les quotidiens LE contrarié ces projets. Dames en Blanc (parentes de prison- faim (plus d’une vingtaine) l’ont beau-
FIGARO et LE PARISIEN. 2° l’affichage de FIGARO et LE PARISIEN. 2° l’affichage de «Nous avons travaillé pour améliorer niers) qui défilent chaque dimanche à la coup affaibli. Il est hospitalisé depuis le
cet arrêt, par extrait pendant trois mois sur cet arrêt, par extrait pendant trois mois sur lesdroitsdel’homme(àCuba), expliquait sortie de l’église de Santa Rita, à Mira- 11 mars et«biensoigné» selon ses pro-
les panneaux réservés à l’affichage desles panneaux réservés à l’affichage des
le président du gouvernement espagnol, mar. Il s’est poursuivi plus officiellement pres déclarations. Ses médecins ont esti-publications officielles de la commune de publications officielles de la commune de
José Luis Rodriguez Zapatero, le 23 juin le 19 mai avec une première rencontre mé fin juin qu’il était passé «d’un état93500 PANTIN. Pour extrait conforme 75017 PARIS. Pour extrait conforme délivré à
délivré à Monsieur le Procureur général sur sa Monsieur le Procureur général sur sa dernier… Dans les prochaines semaines, entre le cardinal Ortega et Raul Castro, grave et stable à un état grave et criti-
réquisition. réquisition. nous pourrons dire que cela a porté ses dont le très officiel journalGranma s’est que». Sa mort compliquerait considéra-Pour le Greffier en Chef. Pour le Greffier en Chef.
fruits.» Miguel Angel Moratinos estime fait l’écho en publiant, fait exceptionnel, blement les discussions en cours.
CLEFIGARO mardi6juillet2010
7europe
LeKirghizstanappellelesEuropéensàlarescousse
Larépubliqued’Asiecentralesouhaiteuneprésencepolicièredel’UE,laquelles’annoncecomplexeetrisquée.
traitdegarantirlaneutralitéentrelesdeux retour au calme, mais elles ne pourraient l’aide lancé par Bickkek, bien qu’offi- Techniquement,laréponsedesVingt-
JEAN-JACQUESMÉVEL camps», a expliqué hier la commissaire pasfairefaceencasdenouvelleflambéede cieux, risque de plonger l’UE dans l’em- Septpourraitcouvrirtoutelagamme,du
CORRESPONDANTÀBRUXELLES
européenne à l’Aide humanitaire au re- violence»,ajoutelacommissairebulgare. barras. Dans les Balkans et aussi dans le lancementd’uneenquête«internationa-
UNIONEUROPÉENNE LeKirghizstanetsa tour d’une mission de trois jours dans la ÀBichkek,laprésidenteduKirghizstan Caucase,lesEuropéenssesontrodésaux le» sur les atrocités commises en juin
présidente, Rosa Otounbaïeva, ont ap- petiterépubliqued’Asiecentrale. s’inquièteelle-mêmed’unpossibleregain missions de police, de justice civile, de jusqu’audéploiementsurleterraind’une
proché l’Union européenne pour mettre des troubles après deux semaines d’une gendarmerie, voire de maintien de la petite force européenne. Même au bout
Moscouresteàl’écartsurpieduneforcedepoliceimpartialeet précaire accalmie dans la région d’Osh. paix.MaisleKirghizstanseprofilecomme de l’Asie centrale, le Kirghizstan est un
éventuellement étrangère, après les af- Lesvingt-septambassadeursdel’UEont Investiesamedi,RosaOtounbaïevaareçu uneopérationàlafoisrisquée,lointaineet enjeu politique majeur, assure un haut
frontementsquiontfaitdescentainesde pris acte du rapport de Kristalina Geor- hier le soutien appuyé du Kremlin, en diplomatiquement inextricable. Russie, responsableeuropéen:c’estl’unedesra-
morts entre Kirghiz et Ouzbeks.«Ilya gieva,etlesministresdesAffairesétran- rupture avec la tiédeur qui avait suivi le Chine, Kazakhstan, voire Turquie, les resdémocratiesdelarégion,etdestrou-
là-basunedemandepourunsoutien,pour gèrespourraientendiscuterle26juilletà renversementdeKourmanbekBakievau puissances régionales, y défendent des bles ethniques endémiques feraient à
la formation de policiers locaux et aussi Bruxelles. «La police et l’armée du Kir- printemps. Pour l’heure, néanmoins, la intérêts directs, même si elles font mine coup sûr le jeu de trafiquants de drogue
pouruneprésenceeuropéennequipermet- ghizstan sont capables d’accompagner le Russieresteàl’écartdelamêlée.L’appelà pourlemomentdenepass’yintéresser. déjàomniprésents.
EN BREF
Leprésidentdel’UEinquiet
desviolencesauKosovoLeslibérauxpolonais Ledel’Union
européenne,HermanVan
Rompuy,s’estdithierinquiet
delamontéedelaviolencefaceaudéfidesréformes auKosovo,oùunhommearmé
atiréhiersurundéputé
duParlementkosovar,LavictoiredeBronislaw troisjoursaprèsuneexplosion
lorsd’unemanifestationKomorowskiàlaprésidentielle deSerbesàMitrovica,
quiavaitfaitunmort.donnelespleinspouvoirs
Clintonnereconnaîtpas
aupartidupremier de«sphèred’influence»
russeenGéorgie
ministre,DonaldTusk. Lachefdeladiplomatie
américaine,HillaryClinton,
adéclaréhierquelesÉtats-
ARIELLETHEDREL
Unisnereconnaissaientpas
EUROPECENTRALE LavictoiredeBro- l’existenced’une«sphère
Lecandidatnislaw Komorowski à l’élection prési- d’influence»delaRussie
libéral,Bronislawdentielle (53% des voix) sonne le glas dansson«procheétranger»,
Komorowski,ad’une cohabitation houleuse et l’Union rassurantlaGéorgie
étééluavec53%européenne en est soulagée. À l’instar surlesoutienaméricain
desvoix,desautresdirigeantsdel’UE,lechefde lorsdesonpassageàTbilissi.
dimanche,la diplomatie allemande Guido Weste-
àVarsovie,au Allemagne:rwelle y voit «un signal proeuropéen secondtourde lafêtedelabière,fort»,unevolontédemaintenir«lecap l’élection sansfuméedelaconfianceetdelacoopération». présidentielle.
Dimanche en effet, la Pologne, LafêtedelabièredeMunich,AFP
condamnée sous l’ère des frères Kac- laplusgrandefêtepopulaire
zynskiàjouerlestrublions,aconfirmé aumonde,deviendranon-
qu’elledésiraitdevenirunÉtatnormal. fumeur.LesBavaroissesont
C’est-à-direneplusexaspérersespar- prononcéspourl’interdiction
tenaires européens en entravant leurs defumerdanstousleslieux
initiatives, cesser de chercher querelle publicslorsd’unréférendum
à l’Allemagne et se réconcilier, pru- dimanche.
demment mais sûrement, avec son sormais les pleins pouvoirs, mais ils direplusdudoubleduplafondfixépar réalisé par Jaroslaw Kaczynski témoi-
Suisse:desdemandeursautreennemihéréditaire,laRussie. pourraient s’en mordre les doigts. Car l’UEpourlescandidatsàl’adoptionde gne que la Pologne reste coupée en
d’asileiraniensLa victoire de Komorowski est avec la fin du régime de cohabitation, l’euro. Les systèmes de retraite, de deux. Les laissés-pour-compte de la
engrèvedelafaimd’abord celle de Donald Tusk, premier lepremierministren’adésormaisplus santéetdeprotectionsocialedesagri- «thérapie de choc» qui a assuré le
ministre et patron de la droite libérale. d’alibi pour ne pas engager des réfor- culteurs sont sur la sellette, mais à succès économique de la Pologne Troisdemandeursd’asile
En élisant Komorowski, les Polonais mesàhautsrisques. l’approche de nouvelles échéances n’ont pas renoncé à faire entendre iraniensfontlagrèvedelafaim
ont décerné un satisfecit à la politique La Pologne peut se flatter d’être le électorales, le premier ministre hésite leurs voix. Ils rêvent de justice sociale depuisplusd’unesemaine
menéedepuis2007parlechefdugou- seul pays membre de l’Union euro- à engager des restructurations forcé- etdesolidarité.Cettefractureinquiète enSuissepourdénoncer
vernement.Avecunepatiencequifor- péenne à avoir évité la récession. La mentimpopulaires. Bronislaw Komorowski qui s’est dit lesconditions«inhumaines»
ce l’admiration vu l’usage intensif par croissance devrait avoisiner 3% cette prêt, dès dimanche soir, à «travailler danslesquellesilsvivent
L’oppositionrequinquéel’ex-président Lech Kaczynski de son année. Mais deux indicateurs écono- pourquecesdivisionsn’entraventpasla etprotestercontrelerefus
droitdeveto.Elleapermisd’amortirle miques sont au rouge. La dette publi- Et puis ilyala percée au premier tour construction d’une entente nationale». desautoritéshelvétiques
choc de la crise économique mondiale que qui frôle le seuil au-dessus duquel de la présidentielle du candidat de la Letempspresse.JaroslawKaczynskia deleuroctroyerlestatut
et de réhabiliter l’image de la Pologne le gouvernement serait contraint de gauche,GrzegorzNapieralski.Elleson- perdu, mais n’en a pas moins réalisé deréfugiés.
surlascèneeuropéenne. prendredesévèresmesuresd’austéri- necommeunavertissement.Bonnom- une performance inespérée (47%) si
L’UniondouanièreDonald Tusk se garde bien cepen- té.Et,surtout,ledéficitbudgétairequi bredePolonaischerchentunealterna- l’on songe que vingt points le sépa-
Russie-Biélorussie-dant de pavoiser. Les libéraux ont dé- s’élève à environ 7% du PIB, c’est-à- tiveauxfrèresennemisdeladroite,ces raientdesonadversaireaudébutdela
Kazakhstanlibéraux et ces conservateurs qui mo- campagneetquesonagressiviténatu-
entreenvigueurnopolisentdepuiscinqanslascènepo- relle hérissait jusqu’à ses propres par-
litique. La plupart d’entre eux ont re- tisans. Sa formation, Droit et Justice L’Uniondouanièreentre
porté au deuxième tour leurs voix sur (PIS), s’est rajeunie et recentrée. La laRussie,leKazakhstanLapetitephrasede…
Komorowski, mais sans conviction, présidentielle l’a requinqué. Tout etlaBiélorussie,unprojet
NICOLASSARKOZY DANSSALETTRE
gênésparleconservatismedeslibéraux comme la gauche qui vient de ressus- delonguedatequiavaitétéDEFÉLICITATIONSÀBRONISLAWKOMOROWSKI.
enmatièredemœursetunesensibilité citer après cinq années passées aux malmenécesdernierstempsJesuispersuadéquelaPologne,notamment
socialeréduiteàlaportioncongrue. enfers,elleestdéjàsurlepieddeguer- enraisondedivergencesàl’occasiondesaprésidenceduConseildel’Union
Vingt et un ans après la chute du re à l’approche des régionales de cet entreMoscouetMinsk,européenneausecondsemestre2011,
communisme,laPologneveuttourner automne et, surtout, des législatives estentréepleinementaffirmeraencoresonrôleenEurope.
la page de la transition, mais le score prévuesl’annéeprochaine. envigueurhier.
SilvioBerlusconilibéréd’unencombrantministre
AldoBrancherdivisaitlamajoritéaupointdedevenirunbouletpourlechefdugouvernement.
de portefeuille!» Ce prêtre défroqué mination comme une insulte: «Le fé- Chambre, qui en est cofondateur, ne
RICHARDHEUZÉ de 67 ans, qui a fait la fortune publi- déralisme,c’estmoietmoiseul»,a-t-il paraît guère faisable, tant ce dernier
ROME
citaire de l’hebdomadaire Famiglia lancéle20juin,lorsdumeetingannuel a gagné en popularité. Sans doute
ITALIE Aldo Brancher a tiré hier la cristiana avant d’entrer en 1982 dans de ses troupes à Pontida, près de Ber- devra-t-ilpasserunaccordaveclui.
seule conclusion qui s’imposait depuis legroupedemédiasdeSilvioBerlus- game.GianfrancoFiniarenchéri:«Je Sur le front budgétaire, régions et
le début. À la reprise de son procès à coni,estunhommedel’ombre.C’est ne veux pas qu’on puisse soupçonner ministres partent en guerre contre la
Milan pour «appropriation indue» lui qui a contribué de manière déci- quelqu’undes’êtrefaitnommerministre rigueur imposée par le grand argen-
dans une fraude bancaire, celui que siveàlaréconciliationentreleCava- pournepascomparaîtreautribunal.» tier,GiulioTremonti.Cedernieraurait
Silvio Berlusconi avait nommé le liere et le leader de la Ligue, Umber- menacédedémissionneraprèsuneen-
Tollécontrelarigueur18juinministredelaMiseenœuvredu to Bossi, après leurs durs trevueorageuseavecSilvioBerlusconi,
fédéralisme, puis ministre de la Subsi- affrontements de 1995. En le nom- Majoritédivisée,menaced’unemotion samedidernier.
diaritéaannoncéàsesjugessadémis- mant à ce poste avec délégation sur de censure de l’opposition: le risque Mais c’est surtout le flot d’indi-
sion«irrévocable». le fédéralisme, le président du était trop grand pour Berlusconi, qui a gnations soulevé par le projet de loi
Plusquestiond’invoquer«l’empê- Conseil voulait rassurer un allié de prié dimanche son ministre de rendre restreignant les écoutes téléphoni-
chement légitime», comme il l’avait plus en plus préoccupé par la lenteur son tablier. De retour d’une tournée à quesdelamagistratureetlapublica-
fait avec aplomb cinq jours seule- dudébatauParlementsurlesprojets l’étranger, le président du Conseil a tion de leur compte rendu dans la
ment après sa prestation de serment. deloitransférantlescompétencesde décidé de reprendre en main une coa- presse qui continue de tenir le haut
«Je dois organiser mon ministère», l’Étatauxcollectivitésterritoriales. litionbancale. du pavé. Silvio Berlusconi entend
SilvioBerlusconi(àgauche)s’était-il alors justifié. Provoquant la Malluienapris.UmbertoBossi,lui- D’autresfrontschaudsl’attendent.Il toujours le faire approuver par la
etAldoBrancher,enmarsdernier,colère du président de la République même ministre des Réformes au sein luifautréduirelafrondedeGianfranco Chambre des députés le 29 juillet.
àRome. MINNELLA/GRAFFITI/ROPI-REAGiorgio Napolitano: «Mais il n’a pas du gouvernement, a ressenti cette no- Fini. Exclure du PDS le président de la Quitteàpasserenforce.
A