Magazine Le Figaro du 07 janvier 2011

Magazine Le Figaro du 07 janvier 2011

-

Livres
36 pages

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 07/01/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 janvier 2011
Nombre de lectures 25
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,40€ vendredi7janvier2011 -LeFigaroN°20662-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Bouclagede
EspionnagechezRenaultl’A86:lafin
d’unchantier Lesenquêteursavancent
de50ans surlapistechinoise PAGE22
PAGE10
Demain
LeFigaro
Magazine
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
RobertDeNiroprésidera
e7 volume
9,90€ leFestivaldeCannes Sarkozy:
Maria «Les35heuresCallas
LeBarbier
deSéville n’existentdeRossini
LeFigaroéconomie
Lesmarchés plus»
financiers
menacésparla Le chef de l’État a fixé
technologiePAGE18 hier une limite au débat :
Cinéma:2010, ne pas toucher au pouvoir
annéerecord d’achat des salariés
desentrées et ne pas nuire à la
PAGE26
compétitivité. PAGE19
Sécuritéaérienne:lesfailles
inquiétantesdanslesaéroportsPrésidentielle:
EvaJoly LESCONTRÔLESdesécuri- rées. Cette statistique in-
té avant l’embarquement quiétante témoigne cepen-contestéechez dans les avions s’avèrent dant de réels progrès
parfois insuffisants. Des puisque dans les annéeslesVerts
tests réguliers effectués par 2004-2005, la proportionPAGE3ETL’ÉDITORIALPAGE15
lesautoritésdanslesgrands atteignait70%.Maislesaé-
aéroports européens révè- roports parisiens vont de-Lescoptes lent que dans 30% des cas voir s’équiper progressive-
L’acteur américain, âgé de 67 ans, présidera le jury du Festival des armes dissimulées par- ment de scanners 3D afind’Égypterestent
de Cannes, du 11 au 22 mai. Il a joué dans deux films qui ont reçu viennent à passer les d’améliorer le filtrage dessouslechocPAGE2 la palme d’or :TaxiDriver, en 1976, etMission, en 1986. PAGE29 contrôles sans être repé- bagages. PAGE8
Ouattaraappelle
Gbagboàquitter
HISTOIRE DUJOURlepouvoirPAGE5
Lesfemmesquipleurentperdent
leursex-appeal
es chercheurs israéliens de l’Insti- suffitàfairechutersondésiretmêmeson
tut Weizmann viennent de mon- taux de testostérone, l’hormone mâle parDtrer que les larmes versées par les excellence.Mieux,lesscientifiquessesontRoutes:moins
femmes diminuent l’appétit sexuel… des aperçus, en mesurant l’activité cérébralede4000morts hommes. Pratique, au même titre que la de leurs cobayes masculins, que les zones
frisée aux lardons de Claire Bretécher, ducerveauspécialiséesdanslalibidotour-l’anpassé PAGE9
pour doucher l’enthousiasme de courti- naientauralentilorsqu’ilsavaientpréala-
sans indésirables. Mais fortement décon- blementhumédeslarmesféminines.LaMéditerranée seillédanslecasinverse!Lesfemmesqui Apriori,l’odeurn’yestpourrien.L’expé-
croient pouvoir augmenter leur sex-ap- rience israélienne indique en effet que lepolluéeparles
peal ou émouvoir l’élu de leur cœur en nez des hommes ne distingue pas les lar-
plastiquesPAGE11 versant des larmes de crocodile vont de- mes de l’eau salée. En revanche, les lar-
voirinventerd’autresstratagèmes. mes, au même titre que d’autres fluidesJ.MUGUET/IP3;R.BLACKWELL/AP;
rF.BOUCHON,R.VIALERON,J-C. Selon l’équipe du P Noam Sobel, qui pu- biologiques, comme la sueur, véhicule-
MARMARA,B.LANGLOIS/LEFIGARO bliesesrésultatsaujourd’huidanslarevue raient des signaux chimiques susceptibles
américaine Science,lesimplefaitpourun d’influencerànotreinsulecomportement
NadineMorano hommederespirerleslarmesd’unefem- denossemblables.
me,mêmeenl’absencedecettedernière, MARCMENNESSIER
Invitée ée
du«TalkTalk
Orange- ge- DÉBATS&OPINIONS NS RENDEZ-VOUS
LeFigaro»garo» LEBLOC-NOTES L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE15
PAGE4 d’IvanRioufol LECARNETDUJOUR PAGE13
Les«néoréacs»,
cesnouveauxmodernes APARTÉd’AnneFulda PAGE36Ministrechargéedel’Apprentissage
PAGE15etdelaFormationprofessionnelle TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. H:830HUF.
PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 107 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?k@b@a@r@a;
B.BEDDER/AFP
CMer Rouge
Nil
vendredi7janvier2011 LEFIGARO
YoussefBoutros-Ghali:«LesÉgyptiens2 recto VERSO nesontpasdesextrémistes»PAGE6>
Desfemmes
endeuil
apposent
leursmains
surunefresque
représentant
JésusChrist.
Celle-ciaété
éclaboussée
parlesang
desvictimes
del’attentat
dansl’église
coptedes
Deux-Saints
d’Alexandrie,
pendantlanuit
duNouvelAn.
A.ABDALLAH
DALSH/REUTERS
Laconfianceperdue
descoptesd’Alexandrie
a messe de Noël s’est déroulée comme condoléances ou bien en simples curieux, étaient tre 6 et 10% des 80 millions d’Égyptiens. Elle reste
une veillée funèbre dans l’église des aussi verbalement pris à partie devant l’église. Dans un pays qui n’a pas aussi puissante, comptant dans ses rangs de richissi-
Deux-Saints d’Alexandrie. Six jours «J’aipeurdedirequejesuischrétienne!», s’emporte mes financiers en même temps que de pauvres gens.
après le sanglant attentat-suicide qui une dame copte devant deux élégantes musulmanes Mais son importance même en fait une cible touteéchappé à la vague
a fait vingt-trois morts et des dizaines du Rotary Club venues témoigner leur solidarité, mais désignée pour la vindicte de l’islam radical.
de blessés pendant la nuit du Nouvel aussi affirmer qu’«aucunmusulmann’auraitpucom- Des rumeurs propagées par les sites islamistes dé-de radicalisationL An, la célébration du Noël copte res- mettreuntelattentat».«Onneveutplusdenousdans noncent régulièrement la séquestration dans des
semblait hier plus à un deuil qu’à une fête. L’am- cepays!», leur dit la dame copte.«Non,cen’estpas monastères coptes de deux femmes de prêtres qui sereligieuse musulmane,
biance était lourde dans les travées. Femmes en vrai», lui rétorquent les deux dames en s’éloignant. seraient converties à l’islam. Quand aux coptes, ils se
noir, les yeux rougis, d’un côté de la nef, hommes à Les jeunes coptes, qui se sont heurtés à de jeunes mu- sentent l’objet de discrimination rampante de la partla communauté coptel’air grave de l’autre, tous se signant en cadence sulmans pendant la nuit du drame, ont du mal à res- du gouvernement d’un Moubarak vieillissant qui
alors que les enfants de chœur en chaussettes psal- pecter les appels au calme lancés par le pape copte n’ose guère s’opposer aux musulmans radicaux.d’Égypte, l’une des plusmodiaient des kyrie derrière une icône électrique et Shenouda III.«Aprèsl’explosion,desmagasinschré-
« La ville a grandi, grandi.clignotante de la Vierge à l’Enfant. tiensontétéattaqués,etlesmosquéeshurlaient“Allah anciennesComme s’ils n’arrivaient pas à réaliser le drame, estgrand!”», assurent les jeunes. Et tout a changé »
la plupart des coptes de cette paroisse d’Alexandrie «Lacommunautécopteestentraindeperdreconfiance
« Nous sommes assiégés »n’ont cessé ces derniers jours de revenir sur les danslegouvernement», explique Ahmed Zaki, jour-du Moyen-Orient,
lieux de l’attentat. Certains photographiant avec Même le clergé local a abandonné ses circonlocutions naliste pour le site du quotidien El-Masri el-Youm.
leurs téléphones portables la façade criblée d’éclats habituelles pour dénoncer les persécutions dont les «Iln’existeaucunediscriminationlégaleàleurégard,reste sous le choc,
et les taches sanglantes, encore visibles. Là où, plus coptes sont victimes. «Nous sommes assiégés», dit mais ils ressentent comme telle leur exclusion de cer-
vraisemblablement qu’une voiture piégée, le kami- Abouna Mina, l’un des prêtres de l’église des Deux- tainspostesimportantsoulesrestrictionsimposéesàlasix jours après l’attentat
kaze a fait exploser sa ceinture d’explosifs remplie Saints. «La seule réponse du gouvernement a été de constructiond’églises,alorsquelesmusulmanspeuvent
de clous et de boulons au milieu de la foule qui sor- déployerdespoliciersdevantchaqueéglise.Maisest- bâtirdesmosquéespresquecommebonleursemble.»contre l’église
tait de la cérémonie, beaucoup hésitaient encore ceunesolutionàlongterme?» Ses paroissiens défilent Mais surtout, l’Égypte n’a pas échappé à la vague
entre la colère et l’abattement. dans son bureau décoré d’icônes colorées de la Vier- de radicalisation religieuse musulmane qui a sub-des Deux-Saints.Les accès à la rue restent barrés par des rangées ge Marie, et lui baisent la main en s’inclinant. La piè- mergé le Moyen-Orient depuis une quarantaine
de policiers antiémeute casqués et harnachés, ali- ce sent encore l’odeur métallique du sang des blessés d’années. Voilà bien longtemps qu’Alexandrie n’estPARADRIENJAULMES
gnés comme des Playmobil derrière leurs boucliers qui y ont été transportés juste après l’attentat.«Le plus la ville cosmopolite et méditerranéenne décriteENVOYÉSPÉCIALÀALEXANDRIE
transparents. En veste de cuir, les hommes du problème est profond», assure Abouna Mina. «La par Lawrence Durrell.«J’aivupartirlesItaliensetles
Moukhabarat, les services secrets égyptiens, majorité des musulmans hait les chrétiens. Ils veulent Juifs,aprèslarévolutiondeNasser,etpuislesGrecs,
consacrent depuis le drame l’essentiel de leur acti- lestueroulesconvertiràl’islam.Ilyabiensûrdebra- qui composaient de vastes communautés à Alexan-
vité à tenter d’empêcher les journalistes de passer vesgensparmieux,pacifiquesetsincèrementdésolés. drie», se souvient M. Lucien Dahan. Rendu pres-
ce cordon. Réflexe tenace dans un régime où ne pas Maisleproblèmesesitueaufonddelaculturemusul- que aveugle par la cataracte mais dans un français
Mer Méditerranée parler d’un problème est souvent vu comme le dé- mane. Le Coran lui-même incite à la haine des chré- parfait, le vieux monsieur est assis dans sa bouti-
Alexandriebut de sa solution. Le président Moubarak a de toute tiens, et les prêches des imams rappellent sans cesse que d’antiquités. Entre un crocodile empaillé
façon clairement désigné les coupables avant même quenoussommesdesinfidèles.» Il est interrompu par mangé aux vers et des chromos poussiéreux du
le début de l’enquête: des étrangers sont responsa- le son des haut-parleurs qui appellent à la prière de- Khédive, l’endroit ne semble pas avoir reçu deAlexandrie
bles de l’attentat, pas des Égyptiens. Dans les rues puis les minarets des mosquées voisines. Le Caire coup de balai depuis le départ du roi Farouk.«Lavil-
ARABIEd’Alexandrie, les autorités ont fait placarder des af- Coincée entre les immeubles de ce quartier de Sidi leagrandi,grandi.Ettoutachangé.MaislescoptesÉGYPTE SAOUDITEfiches représentant une croix chrétienne et un Bechre, l’église des Deux-Saints est prise en sand- n’ont pas l’intention de suivre le sort de ces autres
croissant musulman, au-dessus d’un slogan ras- wich entre deux mosquées, et son clocher surplombé communautés. Nous sommes égyptiens, les plus an-
sembleur:«JesuisÉgyptien,contreleterrorisme.» par des minarets presque deux fois plus hauts.«Elles ciensdetouslesÉgyptiens», dit-il.
Assouanont été construites sur des terrains municipaux juste Ce genre de discours, quoique historiquement
« On ne veut plus de nous » aprèsquenousayonsterminénotreéglise», dit le prê- fondé, a le don d’ulcérer les musulmans. Alexandrie
Mais les coptes de l’église des Deux-Saints contes- tre copte. «Et aucun de leurs imams n’est venu pré- est aujourd’hui une mégapole de plusieurs millions
tent cette apaisante version officielle. Le choc de sentersescondoléances.» d’habitants qui s’étire sur une vingtaine de kilomè-250 km SOUDAN
l’attentat, dans lequel presque chaque membre de L’attentat d’Alexandrie a beau porter la marque tres le long de la Méditerranée. Dans les rues du cen-
la communauté a perdu un parent ou un proche, a d’al-Qaida, par le choix soigneux de la cible et du tre-ville, les vieux immeubles bourgeois aux moulu-
délié les langues. La plupart ont abandonné la pru- moment, le grand nombre de victimes et l’absence res décrépites abritent à présent des boutiques de
dence habituelle des minorités religieuses orienta- de revendication, les tensions qu’il a attisées sont camelote chinoise. Les femmes couvertes de la tête
les. «Le monde doit savoir que nous sommes persé- proprement égyptiennes. aux pieds du niqab noir, selon une mode importée du
cutés», dit Nasr Boulos. Son frère est en soins La communauté copte est l’une des plus anciennes golfe Arabo-Persique, y sont nombreuses. La majo-
intensifs à l’hôpital Saint-Marc, presque à côté de du Moyen-Orient, puisque la tradition veut qu’elle rité des Alexandrins sont aujourd’hui ces foules pau-
l’église où il a été blessé. Une jambe arrachée, l’ab- ait été évangélisée par l’évangéliste Marc en person- vres, soumises à l’influence des programmes reli-
domen criblé d’éclats, les poumons touchés, il est ne sous l’empereur Néron, autour de l’année 60 de gieux des chaînes satellitaires du Golfe et aux prêches
toujours entre la vie et la mort.«Nousavonsbesoin notre ère. Elle est aussi la plus importante numéri- de leurs imams.
d’aide.Onnepeutpassecontenterd’unepoignéede quement, puisque les coptes représentent encore en- Certains observateurs relativisent cependant le
mainsentreunimametunprêtreetd’affichesdesoli- phénomène. «Bien sûr, cette population au niveau
darité!», dit-il. cultureltrèsbasesttrèsvulnérableàlapropagation
rLa colère vise le gouvernement, auquel on repro- d’idéologiesradicales», dit le D Ismaël Saad, direc-
che de n’avoir pas pris de mesures de sécurité suffi- Leproblèmeestprofond.Lamajoritédes teur du département de sociologie de l’Université
santes alors que les menaces d’al-Qaida s’étaient ré- d’Alexandrie, «Il peut y avoir des tensions, et cemusulmanshaitleschrétiens.Ilsveulentcemment précisées contre les coptes d’Égypte, genred’attentatcréedestroubles.Maisl’Égypteres-
notamment après l’attaque sanglante de l’église sy- te un pays paisible, qui n’aime pas le désordre. Leslestueroulesconvertiràl’islam»riaque de Bagdad au mois d’octobre dernier. Des « coptesfontpartiedupassédel’Égypte,etilsyonten-
ABOUNAMINA,L’UNDESPRÊTRESDEL’ÉGLISEDESDEUX-SAINTSvoisins musulmans, certains venus présenter leurs coreunavenir.»
Lac Nasser
A
LEFIGARO vendredi7janvier2011
LesVertssont
danslebleu 3francePOLITIQUE
L’ÉDITORIALD’YVESTHRÉARDPAGE15
questionsà...3GabrielCohn-BenditLacandidature
PRÉSIDENTDESAMISD’EUROPEÉCOLOGIE
Lacandidatured’EvaJoly
prend-ellel’eau?d’EvaJoly
Disonsqueleconsensusqu’ilyavaitun
momentn’estplusaussivrai…
Justement,NicolasHulothésite
àselancer.Êtes-vousdeceuxquidéjàcontestée
l’encouragentàlefaire?
Ilaunevraielégitimitéàêtreuncandi-
dat écolo. Mais, pour moi, la questionLesatermoiementsdeNicolasHulot
n’est pas d’avoir un bon pote au pre-
mier tour, c’est d’avoir quelqu’un poursèmentletroublechezlesécologistes.
quionpuissevoterausecond…
colasHulotcaracoledanslesenquêtesde En2007,lesgrandspartis
RODOLPHEGEISLER
popularité. onttoussignéson«pacte».
PRÉSIDENTIELLE L’union sacrée autour Ancien porte-parole de la Fondation Unecandidatureécoloen2012
d’une candidature de l’eurodéputée Eva Hulot,l’eurodéputéJean-PaulBessetjure a-t-elleencoreunsens?
Joly en 2012, qui, tous courants confon- pour autant qu’il n’y aura pas de guerre Je pense qu’on peut exister politique-
dus,avaitsemblésouderlafamilleécolo- fratricidecommeauPS.«Pourl’instant, ment sans avoir un candidat à la prési-
gistefinaoûtlorsdesonuniversitéderen- Eva Joly tient la corde, avec dans sa roue dentielle. En 2007, Hulot, en faisant si-
trée, se fissure. Sur la Toile, notamment YvesCochet.SiHulotsedécide,c’estvrai gner son pacte, a été utile. Comme
danslesforumsdediscussions,leslangues queçarebattralescartes.Maiscenesera l’attestentlegrandministèredel’Écolo-
sedélient.Quelquemoisavantlaprimaire pas une campagne conflictuelle. Au gie et le Grenelle de l’environnement. À
quidésigneraleurcandidat-ledéputéde contraire, nous en discuterons tous et la l’inverse,lefaitd’avoireuunecandidate,
Paris Yves Cochet est également sur les décision sera collective», veut croire ce comme Dominique Voynet qui a fait
rangs -, les écolos doutent. L’ancienne prochedeHulot. 1,57%,n’apasétéprobant.Leproblème
jugefranco-norvégienneest-elletoujours delaprésidentielle,c’estqu’ilfautêtrele
Batailled’egola plus à même de les représenter? La premier ou le deuxième. Il n’y a pas de
questionestposée.D’autantqueleshési- Mi-décembre, Eva Joly et Nicolas Hulot triangulaire. Or, 2002 n’est pas un acci-
tations de l’animateur d’«Ushuaïa» Ni- ont discrètement déjeuné ensemble. La dent. C’est inhérent à cette élection, s’il
BeaucoupdemilitantsécologistesreprochentàEvaJolydenepasparveniràsortircolasHulotàselancerdanslacoursevien- rencontre,qualifiéede«conviviale»,eut n’y a pas à droite comme à gauche un
desoncostumedemagistrate. GÉRARDJULIEN/AFPnentunpeuplustroublerlejeu. lieudeuxjoursavantladateprévue,afin parti hégémonique. Je prône donc une
Lors de sa première grande interven- denepasêtrepistéeparlapresse!Ilsse primaireélargieàl’ensembledel’opposi-
tiontélévisée,ilyatroismois,EvaJolya sont alors promis une chose: ne pas se aujourd’hui en faillite dans notre pays». dature ambiguë du type ni droite ni gau- tionàSarkozy,allantdeBayrouàBesan-
présenterl’uncontrel’autre.Hulotaen- Ancien candidat à la présidentielle de che»,prévient-il. cenot. Je n’aimerais pas avoir à voter à
core promis à Joly de lui donner la pri- 2002, il entend mettre son expérience à Porte-paroledel’associationdesAmis nouveaupourlecandidatdedroitecontre
«Ouiounon,NicolasHulot meurdufruitdesesréflexions. sonservice.Etanimera,àpartirdelundi d’EuropeÉcologie,FranckLavalregrette celui de l’extrême droite. C’est la raison
Depuis,Hulotconsulteàdroitecomme prochain, une réunion hebdomadaire cette bataille d’ego. Comme Gabriel pourlaquellejesuispourouvrirdèsàpré-est-ilpoursoutenir
àgauche-ilaégalementdînéavecJean- avec des cadres du parti «pour l’aider à Cohn-Bendit (lire ci-contre), il estime sentlesnégociationsaveclePS.D’abordunealternativeàgauche
LouisBorloo-avouantquelaquestionle préparer collectivement sa précampa- quelesécolosauraienttoutàgagneràne surlecontenu,pourreprendrel’intégra-
àSarkozy?» «taraudait». Besset confirme: «Il est gne». Proche d’Eva Joly, l’eurodéputé pas présenter de candidat. «Plutôt que litédesaccordsduGrenelleetgarantirla
NOËLMAMÈRE dansunprocessusderéflexionlourd,ilen Yannick Jadot promet également un porterunecandidaturedetémoignage,ce miseenplaced’unvraigrandministère
pèsetouslesaspects.»S’ildevaitsepré- nouveau départ pour sa candidate, qui qu’il faut c’est négocier en amont avec le del’Écologie,ycomprisdel’Énergie.En-
déçu, faute d’être au niveau de ses senter,Hulot,poursemettreenconfor- dévoilera dans une quinzaine de jours PS la reconduction des 268 mesures du suite, pour l’introduction
contradicteurs. «Je n’étais pas en cam- mitéavecleCodeélectoral,devraitrevoir «les grands sujets de sa campagne» Grenelle de l’environnement, en partie d’unedosedepropor-
pagneetnepossèdepasencoretouslesco- son statut d’animateur et surtout avantd’entameruntourdeFrance. abandonnées par le gouvernement, et un tionnelle pour les lé-
des», s’est-elle depuis défendue. Mais ceuxdesafondationéponyme.Pourcela, Enattendant,MamèreattenddeHulot poste de vice-président» de l’Écologie. gislatives, qui nous
beaucoupluireprochentégalementdene il est obligé de se décider un an avant qu’«il clarifie sa ligne politique et dise ce Sauf que l’attitude du PS n’aiderait pas garantiraitunetren-
pas parvenir à sortir de son costume de l’élection.Soitavantmai… qu’il fera entre les deux tours de la prési- vraimentlesécolosàtrancherleurstra- taine de sièges né-
magistrateetdes’enferrerdansunepos- Pourl’eurodéputéJoséBové,unecho- dentielle. Oui ou non, est-il pour soutenir tégie.«LePSjouedoublejeu.D’uncôté,si gociés.
PROPOSturedeMadamepropre.«Onnefaitpas seestsûre:«Ilnepourrapasyavoirdeux une alternative à gauche à Sarkozy?» on ne présente pas de candidat, il craint
RECUEILLISunecampagneprésidentiellesurlacorrup- candidatsécolos!»DéputédelaGironde, Hommefortduparti,Jean-VincentPlacé que l’espace soit occupé par la droite. De
PARR.G.tion»,grincentdesmilitants,quidoutent Noël Mamère continue pour sa part«de neditpasautrechose:«SiHulotneclari- l’autre,ilnousrefaitlecoupduvoteutileau
encoredelacapacitédeJolyàporterun penserqueJolyestunetrèsbonnecandida- fie pas son positionnement politique, je premiertoursionseprésente…»,dénon-
projet écologiste global. À l’inverse, Ni- te, car elle incarne des valeurs qui sont m’opposeraipersonnellementàunecandi- ceuncadre.
J.-P.MULLER/AFP
Avendredi7janvier2011 LEFIGARO
Enimages:lesnouvellesaffectations
desanciennesfiguresdugouvernement4 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Fillonrevendique
l’héritagedeSéguin
Lepremierministreclôturecesoiràl’Assemblée
nationaleuncolloqueconsacréàsonmentor.
popularité,letonjusteadoptéayanttou-
SOLENNDEROYER Hier,àlaCourdeschélesFrançais.
comptes,BéatriceMATIGNON Des larmes dans les yeux et Fillon, qui peaufine sa stature d’hom-
Seguinainauguré
unevoixbrisée.Enrendanthommage,il me d’État, revendique haut et fort sa fi-
unegalerieau
yaunan,àPhilippeSéguin,mortdansla liationavecce«liondelapolitique»etce
nomdesonmari
nuit du 6 au 7 janvier, François Fillon le qui le caractérise: une priorité dévolue encompagnie
pudique n’avait pas caché son émotion. aux idées, au mépris de la communica- notammentde
«Hier, il était ici et je voyais encore dans tion, l’incarnation d’une vision, un soin DidierMigaud,
sesyeuxcetteironietendrequ’ilmeréser- méticuleuxapportéauxdiscours,lesens FrançoisFillonet
vaitenmevoyantassumermesfonctions, del’État.FrançoisFillonqui,enseptem- JacquesChirac.
luiquimeregardaittoujourscommelejeu- bre,tenaitàpréciserqueNicolasSarkozy BTESSIER/REUTERS
ne parlementaire qu’il avait pris sous son n’avaitjamaisétéson«mentor»,préfère
aile», déclarait-il dès le lendemain, de- revendiquercethéritageprestigieux. Cette filiation affichée, estiment toute- Cetteproximitéa,entoutcas,permisà tre.Maisdanslesdernierstemps,larela-
puisMatignon. foisuncertainnombrede«séguinistes», Fillondedurer:ilaétél’undesseulsmi- tion s’était tendue. Séguin tenait absolu-
«Récupérationindécente»Cethommagerenduàceluiquifutson n’estpasexemptedecalculs.Cesderniers nistresàpasserdugouvernementBalladur mentàfairepasserunegranderéformede
mentor - après le maire de Sablé-sur- «Fillon est l’héritier, souligne le député reprochent au premier ministre d’avoir àceluideJuppé,en1995.«Fillonatoujours laCourdescomptes,àlaquellen’adhérait
Sarthe,JoëlLeTheule-acontribuéàan- UMPMichelBouvard.C’estluiquiaétéle souvent joué sa carte, à contre-courant étélacautionséguiniste»,s’amuseundé- pas Fillon. La veille de sa mort, Séguin
crer un peu plus l’identité politique du plus proche. Ils avaient une passion com- des idées de son mentor, notamment en puté, qui souligne sa «plasticité» sur le s’était rendu à Matignon pour évoquer le
premier ministre, tout en renforçant sa munedelaFranceetdugaullisme.» 1995, quand il choisit Édouard Balladur, plandesidées.«Fillonasapropreidentité, sujet. La conversation avait été franche,
tandis que Philippe Séguin soutient Jac- nuancel’ancienministreRogerKaroutchi. SéguinreprochantàFillonde«fairetraî-
quesChirac.Séguinavaitété«peiné»par Séguin et lui n’avaient pas la même vision ner»leprojet.
cechoix,selonplusieurstémoins.C’estde surtout.IlnepeutyavoirdeSéguinbis!» De son côté, Fillon ne souhaitait pas
Delarigueurbudgétaireàlasouveraineté cette période que date la méfiance du vraimentquesonmentorrevienneaugou-
conseillerélyséen,HenriGuaino,luiaussi vernement,commel’idéeavait,untemps,
FRANÇOIS FILLON ainauguré hier à la peSéguinsavaitquecettesouveraine- prochedePhilippeSéguin. «Séguinnousaappris étéévoquée.Devantunministre,en2009,
Cour des comptes une galerie portant tés’incarnedansl’État,etilsavaitque En2007,Fillonconclut,selonsapropre il avait été tranchant: «J’aime beaucoupquelapolitique,c’était
lenomdel’ancienpremierprésidentde l’État peut être affaibli par l’accroisse- formule, une «alliance» avec Sarkozy. Philippe,maisaveclecaractèrequ’ila,dans
cette juridiction, décédé le 7 janvier ment du déficit public et de l’endette- l’artdefaireàmainnue
Lespuristesyvoientunreniementdesva- un gouvernement, ce serait compliqué.»
2010(lirepage20).Enprésencedusuc- ment. Érigée en dogme, l’orthodoxie
leursséguinistes,leprésidentétantidenti- degrandeschoses» «Pour Fillon, Séguin était une personnalité
cesseur de Philippe Séguin, Didier Mi- budgétaire n’avait à ses yeux aucun
fiéparlagaucheetcertainssouverainistes JEANDEBOISHUE,CONSEILLERÀMATIGNON trop encombrante», estime un proche.gaud, et de Jacques Chirac, le premier sens,maislelaxismeétaitpourluiune
comme «libéral, communautariste et at- Pour le fidèle conseiller Jean de Boishue,ministres’estemployéàétablirunlien complaisance coupable et, pour tout
lantiste». Aujourd’hui, le souverainiste L’ancien maire d’Épinal n’a d’ailleurs qui fut très proche de Séguin, l’essentielentrelarigueurbudgétaire,dontilafait dire,unemenacepourlanation»,a-t-
NicolasDupont-Aignann’hésitepasàpar- jamaisreprochéseschoixàsoncadet.Ilse n’est pas là: «Séguin nous a appris que lasa marque de fabrique, et la souverai- ilplaidé.Fillonasoulignélecombatde
neté nationale, dont l’ancien maire Séguin«contrelasociétéduspectacle lerde«récupérationindécente»delapart montrait même parfois admiratif: «Ce politique,c’étaitl’artdefaireàmainnuede
d’Épinals’étaitfaitlechantre.«Philip- (…)leconformismeetlafacilité». deceluiquiaurait«épousélapenséeunique petitFrançois,ilnesedébrouillepassimalà grandes choses. Pour Fillon, Séguin restera
queSéguinpourfendait». Matignon…», avait-il confié à un minis- toujoursunsoclepolitiqued’inspiration.»
NadineMorano:«Lesélectionssontuneresponsabilitéstratégique»
Laministredel’Apprentissagedevraitêtrenomméedéléguéegénéraledel’UMP.
Si le poste de délégué général aux gage à l’UMP. À partir du moment où dossier sérieux qui concerne la compéti-
ANNEROVAN
élections lui était effectivement confié, vouschangezdesecrétairegénéral,ilest tivitédesentreprises,leschargesquipè-
GOUVERNEMENT «Jelaisserailesoinà ce serait, ajoute-t-elle, «la marque de normalqueceluiquivaprendrelesrênes sent sur les entreprises et la conciliation
Jean-François Copé d’annoncer la l’évolution de la vie politique, parce que constitue son équipe, choisisse la direc- delavieprofessionnelleetdelaviefami-
constitution de son équipe.» Invitée du les élections n’ont jamais été confiées à tion.» Certes, Morano admet qu’il y a liale». À ses yeux, «chacun doit expri-
«Talk Orange-Le Figaro», Nadine une femme», autant dire «une moder- des «tempéraments forts» à l’UMP, mer ses positions»et«les partenaires
Morano ne souhaite pas confirmer la nisation de la vie politique». Bref, si maisquelesunsetlesautresont«une sociauxdoiventêtreentendus».
fonctiondedéléguéegénéraleenchar- «ces engagements se confirment, j’en seule ambition, celle de faire gagner nos Morano se serait pourtant bien passé
ge des élections qui sera probablement seraisfortementhonorée». idées et notre candidat qui est le prési- decedébat.Etadmetquelepatrondela
lasiennedanslenouvelorganigramme dentdelaRépublique». CGT Bernard Thibault est très distant:
«Fairegagnernosidées»dupartimajoritaire. Nadine Morano estime par ailleurs «J’ai rencontré les partenaires sociaux.
Maislaministredel’Apprentissageet Morano, que l’on sait proche de l’an- quelasuppressiondes35heures,thème Je l’ai fait de mon côté et avec Xavier
delaFormationprofessionnellesemble cien secrétaire général de l’UMP, Xa- remisenselleparCopé,n’apascrééde Bertrand.C’estvraiqueBernardThibault
ravie de son nouveau point de chute vier Bertrand, a-t-elle le sentiment lignesdefractureauseindupartimajo- n’estpasvenu.Jeleregrette.»Optimis-
politique.Lesélections,«c’estuneres- d’assister, depuis l’arrivée de Jean- ritaire. «Il n’y a pas de zizanie», dit- te, la ministre ajoute à propos de celuiNADINEMORANO,
ponsabilité stratégique», dit celle qui FrançoisCopé,àune«chasseauxsor- elle en évoquant «une phase de débat qui a boycotté hier les vœux présiden-hier,danslestudio
visaitilyaencorequelquessemainesle cières» dans le parti? «Non, affirme- qui va s’ouvrir dans le cadre de la pro- tiels:«J’espère qu’après les vœux, nousduFigaro.R.VIALERON/LEFIGARO
secrétariatgénéraldel’UMP. t-elle.C’estunenouvelleétapequis’en- chaine élection présidentielle»et«un auronsdescontactsplusétroits.»
EN BREF
LePenformelevœuquesafille
GrandParis:accordprévu
LeministredelaVille,luisuccèdeàlatêteduFN
MauriceLeroy,s’estréjouihier,
lorsd’unevisiteenSeine-Saint-Leprésidentsortantétaitentourédesdeuxpostulants
Denis,del’accordÉtat-Région
quipourraitselonluiinterveniràsasuccession,MarineLePenetBrunoGollnisch.
danslesprochainsjours.
ceux-ci semblent laisser un répit à celui Laprioritédestravauxsesitue
GUILLAUMEPERRAULT Jean-Mariequiaujourd’huial’âgedevospèresetmê- «àl’Est»,a-t-ildit,en
LePenFRONTNATIONAL C’estladernièrefois mes quelquefois de vos grands-pères», promettantaussiunedesserte
devantBruno
que Jean-Marie Le Pen présentait ses s’estbornéàindiquerLePenpourexpli- del’Ouestfrancilienen«métro
Gollnischet
vœux en qualité de président du Front quer sa décision de ne pas rempiler à la léger»et,«dansuneautresafilleMarine,
national.Âgéde82ans,l’ancienbenja- têteduFN. phase»,enmétrolourd.hier,ausiège
mindelaChambredesdéputésde1956, Les adhérents ont jusqu’au 13 janvier IlasaluélerôledesarchitectesduFN,
quicéderalaprésidencedupartiàMari- pour voter par correspondance en fa- del’AtelierduGrandParisdansàNanterre.
ne Le Pen ou à Bruno Gollnisch lors du veurdeMarineLePenoudeBrunoGoll- laconvergencedesprojetsetditS.SORIANO/
congrès de Tours les 15 et 16 janvier, nisch. Le dépouillement sera effectué le LEFIGARO sonsouhaitdevoirsedébloquer
s’estinterdittoutemélancolie,hier,de- 14janvieràParisparuneentreprisespé- leschémadedéveloppement
vant les très nombreux journalistes ve- cialisée.Unhuissierdejusticecontrôlera estcenséêtreproclamédimanche16lors fille en qualité d’invitée principale dans régional(Sdrif)«grâceàune
nusl’écouterausiègeduFN,àNanterre larégularitédesopérationsenprésence du congrès, mais on n’imagine guère le l’émission «A vous de juger» le 9 dé- initiativeparlementaire».
(Hauts-de-Seine). de représentants des deux candidats, verdictdesurnesrestersecretjusque-là. cembre, invoquant la «notoriété» de
L’électiondeMartinMalvy«Ilyauraitdel’outrecuidanceàsous- voiredeMarineLePenetdeBrunoGoll- MarineLePen.
Tensionspalpables validéeenMidi-Pyrénéesestimer les handicaps de l’âge, même si nischeux-mêmes.Lerésultatduscrutin LeprésidentsortantduFNapréciséque
Entouréparlesdeuxcandidatsàsasuc- les adhérents à jour de cotisation, et qui LeConseild’Étatavalidé
cession lors de ses vœux, Le Pen a sou- pouvaient donc prendre part au vote in- lesrésultatsdesrégionales
haité que son parti offre une image terne, étaient de l’ordre de «23000 ou enMidi-Pyrénées,rejetant
d’union et de sérénité au terme de la 24000». Le chiffre de 31000 adhérents, lesrecoursenannulationcontreVENTESAUXENCHERESPUBLIQUES
campagne interne acharnée et inédite annoncéparluiavantlesfêtes,comprenait laréélectionduprésidentPS,
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr qu’a connue le FN depuis quatre mois. les adhérents qui n’avaient pas renouvelé MartinMalvy.L’UMPBrigitte
Nonsansrappelerson«vœu»queMari- leurcartedansles12moisprécédents.Se- Barègesvadevoirdire,après
neLePenluisuccède. lonlesfidèlesdeMarineLePen,lespresta- consultations«auplushautVenteauxEnchèresPubliquesauPalaisdeJusticedeParis,4boulevardduPalais
Jeudi10février2011à14h30–EnUnSeulLot Lestensionsétaientpourtantpalpables, tions télévisées récentes de leur cham- niveau»,lequeldesesmandats75
ème hier, au sein du trio. Devant la presse, pionne auraient provoqué un afflux de elleabandonne:mairedeAParis18 ,UnLocalCommercial
40bisrueChampionnetet42rueChampionnetetpassageDuhesme BrunoGollnischaunenouvellefoispro- 5000adhésionsouréadhésions. Montauban,députéedeTarn-et-
MiseàPrix:20.000€- Outrelescharges testécontre«lapartialitéetlepartiprisde LePens’estrisquéàuneprédiction:lors Garonneouconseillèrerégionale.
erRens.:MaîtreBernard-ClaudeLEFEBVRE,AvocatauBarreaudeParisdemeurantàParis1 , latélévisiond’État»,France2,qui,selon delaprésidentiellede2012,«ilexisteune Elleprendrasadécision
20,quaidelaMégisserie–Tél.:01.42.33.78.08,pourconsultationducahierdesconditions lui,aconviéMarineLePen«septfoisen opportunité, je dirais même une probabilité aprèss’êtreentretenue
devente–AuGrefeduJugedel’ExécutionduTribunaldeGrandeInstancedeParis
deux mois» et lui, jamais. Jean-Marie quelecandidatnationalfasseunsuccèsre- avecNicolasSarkozypourconsultationducahierdesconditionsdevente–www.licitor.com
erSurleslieuxpourvisiterle1 février2011de11hà12h LePenestalorsintervenupourdéfendre marquable,nonseulementaupremiertour, etJean-FrançoisCopé.
le choix d’Arlette Chabot de convier sa maispeut-êtremêmeaudeuxième».
ALEFIGARO vendredi7janvier2011
5international
Ouattara:«Gbagbodoitarrêterdecauser
desproblèmesàlaCôted’Ivoire»
Lenouveauprésidents’estengagéhier
àprononceruneamnistieenfaveurdeson
rivals’ilacceptedequitterlepouvoir.
SiGbagboreconnaissaitvotreélection,PROPOSRECUEILLISÀABIDJANPAR
seriez-vousprêtàluiaccorderuneRENAUDGIRARD
immunité,ainsiquetouslesprivilèges
CÔTE D’IVOIRELe président élu de Côte afférentsàunancienchefd’État?
d’Ivoire a reçu Le Figaro dans son mo- Ilfautséparerdeuxchoses.D’abordLau-
deste bureau qui, en temps normal, est rent Gbagbo doit arrêter de causer des
celui du directeur de l’Hôtel du Golf. problèmes à ce pays. Depuis dix ans, la
Courtois, réfléchi, ne montrant aucun Côte d’Ivoire est en crise à cause de lui.
stress,leprésidentOuattarasembleaussi En2000,ilaréussiàprendrelepouvoir,
à l’aise intellectuellement que s’il prési- grâceausoutiend’unepartiedesmilitai-
dait une réunion technique à Washing- res. En 2005, il devait y avoir des élec-
ton, au siège du Fonds monétaire inter- tions. Ce sont des résolutions de l’ONU
national, dont il fut naguère l’un des qui lui ont permis de rester au pouvoir
directeursgénérauxadjoints… cinqansdeplus.Etmaintenantilrejette
la certification de cette même ONU, qui
LEFIGARO.–Pourquoin’acceptez-vous étaitàlabasedesondeuxièmemandat!
paslamaintenduedeLaurentGbagbo, Maintenant, tout le monde a constaté
quivousproposel’institution queladémocratieavaitprévaludansces
d’une«commissioninternationale élections.Moi,jeveuxnonseulementla
d’évaluation»etderecomptage démocratiepourmonpays,maisaussila
del’électionprésidentielle? paix. Je dis que la paix n’a pas de prix.
AlassaneOUATTARA.–Leprocessusde C’estpourcelaquejesuisprêtàpronon-
certificationdesrésultatsparlesinstan- cer une amnistie en faveur de Gbagbo,
ces internationales a déjà eu lieu. Après comme cela s’est fait naguère pour le
que la Commission électorale indépen- présidentKérékouduBénin.Jesuisprêt
danteeutdéclaréquej’avaisétéélupré- à accorder des garanties à Gbagbo et un
sident de la Côte d’Ivoire avec 54,10% statut d’ancien chef d’État. Mais il faut
dessuffragesexprimés,sesrésultatsont qu’ilaccepterapidement,parcequec’est
ensuite été certifiés à la fois par la Cé- quelqu’un qui a du sang sur les mains.
déao (Communauté des États de l’Afri- Cela ne date pas des événements
que de l’Ouest) et par l’envoyé spécial d’aujourd’hui.Ilyaeuceuxde2000,de
AlassaneOuattara:
du secrétaire général des Nations unies. 2002,de2004–oùdesvictimesfrançai- «63%desmilitairesontvotépour Les résultats de la pprésidentielle ivoirienne
AussibienleprésidentGbagboquemoi- ses se sont ajoutées aux ivoi- moi.Dansunesociéténormale,
même avons reçu, par voie électroni- riennes. Gbagbo est passible de la Cour ilsauraientdéjàdéposéLaurent
que, les procès-verbaux des 21000 bu- pénale internationale, et de la Haute Gbagbo.Maisilsontlesmainsnues,
85,9% 93,6%93,4% 97,8%reaux de vote. Nous avons tous les mê- CourdejusticedelaCôted’Ivoire.Mais, commelesautrescitoyens.»
meschiffres. aunomdelapaix,jesuisprêtàchercher PHOTOSREBECCABLACKWELL/AP Zone rebelle (« Forces Nouvelles »)
POURLEFIGAROlesvoiesetmoyensdeluiépargnercela. 52,9%73,4% 87,1% 36,2% 82,9% 94,7%49,9% 85,4%«Lesmembresdu Dansl’hypothèseoùGbagborefuserait,
Conseilconstitutionnel quelleestlasolutionpourdénouer Pensez-vousquel’arméeivoirienne 40,2% 51,2%45,1%devrontêtrejugés cettecrise?Unerépubliquenepeut pourraitbougerenvotrefaveur? Yamoussoukro Yamoussoukro56,6%pourhautetrahison» 45,4% 55,1%avoirdeuxprésidentsenmêmetemps! Malgrél’embargo,Gbagboaimportédes 65,5% 63,4% 54,5%53,3% 69% 80,4%41,8% 63,8%Bien sûr que non. La solution passe par armes pour des centaines de millions de 53,3% 67,2% 84,1%74,9%Gbagbos’estplaintdefraudesmassives les mesures coercitives que la Cédéao dollars, qu’il a stockées dans des lieux Diaspora 47,5% Diaspora 61,7%
dansleNord… pourraitprendrepourlepersuader,voi- sûrs, protégés par la garde républicaine 59,1% 70,5%47,4% 55,1% 59,8% 63,4%
41,5% 52,7%C’est faux. Les rapports de tous les pré- repourleforceràquitterlePalaisprési- etleCecos(forcesspéciales),quisontes-
Abidjan Abidjan
fetsontditquelesélectionss’étaientdé- dentiel. L’organisation régionale peut sentiellementcomposésd’hommesdesa
43,1% 51,9%
roulées normalement. Les 1500 militai- commencerparluiinterdiretoutvoyage tribu. Les casernes normales de l’armée
Premier tour (31 octobre 2010) Second tour (28 novembre 2010)resquiavaientétéenvoyésduSudversle dans la sous-région et sur le continent ivoirienne sont dépourvues de tout ar-
LE CANDIDAT ARRIVÉ EN TÊTE PAR RÉGION LE CANDIDAT ARRIVÉ EN TÊTE PAR RÉGION
Nord une semaine avant le scrutin l’ont africain.Ilpeutyavoirlegeldesesavoirs mement, de toutes munitions. Les gen-
également affirmé. Même témoignage sur l’ensemble du continent africain, darmes et les soldats ivoiriens sont des Laurent Gbagbo - LMP (38,04 %) Laurent Gbagbo - LMP
par les évêques des diocèses du Nord. ainsiqu’uneinterdictiond’utilisationde patriotes. Je vous fais remarquer que
Alassane Ouattara - RDR (32,07 %) Alassane Ouattara - RHDPRefusant sa défaite électorale, Gbagbo a l’espaceaérien.Siriennemarche,ilpeut 63% des militaires ont voté pour moi.
fait pression sur le Conseil constitution- yavoirensuitel’utilisationdelaforcelé- Dans une société normale, ils auraient Henri Konan Bédié - PDCI (25,24 %) LES RÉSULTATS NATIONAUX
nel,afinquecedernierinvalidequelque gitime. Par cela je n’entends pas une déjàdéposéLaurentGbagbo.Maisilsont SELON...
700000 suffrages des départements du guerre que viendraient faire aux Ivoi- les mains nues, comme les autres ci- 51,45 % 54,1 %
NordetduCentreacquisàmacause.Les riens des contingents de la Cédéao. On toyens. Certains militaires voudraient
membres de ce Conseil devront être ju- peutimagineruneopérationcibléesurla me faire publiquement allégeance, mais Maisl’arméefrançaiseréagirait 48,55% 45,9%
géspourhautetrahison. présidence. En Amérique latine ou en ilsontpeurpourleurfamille.Carlapeur sil’HôtelduGolfétaitattaqué?
... LE CONSEIL ... LA COMMISSIONAfrique, il y a déjà eu de telles opéra- règneaujourd’huienCôted’Ivoire. Oui, parce que Licorne est placée sous
CONSTITUTIONNEL ÉLECTORALEPourquoinepasaccepter tions,destinéesàretirerparlaforced’un mandatdesNationsunies,dontl’unedes
INDÉPENDANTE
derecomptage? paysunélémentperturbateur. Sileblocageactuelsepoursuivait, missionsestdeprotégerleprésidentlé-
Les 7 départements dont les résultats ontNous n’accepterons jamais de recomp- envisageriez-vousdevousexfiltrer gitimequejesuis.
été invalidés par le Conseil constitutionnel
tage.Ceprocessusélectoralacommen- Àquoifaites-vousallusion? versBouaké(grandevilleduNord),
(Bouaké, Korhogo, Ferkessédougou, Katiola,
céilyaquatreans,souslecontrôledes Eh bien, à Noriega au Panama, ou à quevospartisanscontrôlent? Quelssontvosprojetspourrétablir
Boundiali, Dabakala et Séguéla)
Nations unies. Gbagbo s’était engagé Charles Taylor au Liberia! La Cédéao va Non.J’estimequejedoism’installerdans l’unitépolitiquedupays,aujourd’hui
Soit 597 010 suffrages annulésparécritàrespecterleurverdict.S’ilne organiser ses moyens aériens, navals et lescentresdedécisiondelaRépublique. diviséentreleNordetleSud?
Sources : CEI, RFIle fait pas, c’est parce qu’il cherche à terrestres pour réaliser une telle opéra- Je veux être partout en liberté en Côte Cette élection était censée nous sortir
gagner du temps, afin de continuer à tion ciblée d’enlèvement de Gbagbo, d’Ivoire, que ce soit à Abidjan, à Ya- de la crise. Et, personnellement, j’y ai
faire venir des mercenaires à sa solde, pour l’emmener ensuite dans le pays moussoukro ou à Bouaké. La journée où cru.Sij’avaisétébattu,j’auraisreconnu Commentvousyprendriez-vous
puisés au sein des mouvements de ré- qu’elle aura choisi. Bref Gbagbo doit nous avions appelé à la grève, elle a été ma défaite et téléphoné à Laurent pourredonneràl’économieivoirienne
bellionduLiberia.Ilesttempsquetout choisir maintenant entre un statut pro- suivie partout dans le pays, et même Gbagbo. Lui-même s’était engagé par saprospéritéd’antan?
celas’arrête,carchaquenuitlesmilices tecteur d’ancien chef d’État ou un futur dans la plupart des quartiers d’Abidjan. écrit à faire de même, s’il était battu. Après avoir rassemblé politiquement les
de Gbagbo assassinent d’honnêtes ci- enlèvementàlaCharlesTaylor…L’expé- Gbagbonecontrôleréellementquequel- S’il avait tenu sa promesse, la Côte Ivoiriens, il faut nommer une équipe
toyensetcréentdesproblèmesàlapo- rienceamontréque,danscetyped’opé- quesbâtimentsstratégiquesd’Abidjan,la d’Ivoireseraitsortierayonnantedeces compétente et commencer à gérer ce
pulation,commeencemomentdansle ration militaire, les mercenaires ne se présidence, la télévision, l’aéroport in- élections! Gbagbo aurait été reconnu pays,quinel’apasétédepuisdixans.Le
centre-ouestdupays. battentpas,s’évanouissantdanslanatu- ternational… Les chefs coutumiers de commel’undespèresdeladémocratie ministredelaConstructionetdel’Urba-
reaupremierdangerpoureux. Yamoussoukro ont déclaré publique- ivoirienne!Monpremierprojet,quifi- nisme de Gbagbo m’a rejoint après mon
ment qu’ils bannissaient la présence de élection.Ilm’aditqu’enhuitansdepré-
Gbagbo dans la capitale officielle du sence au gouvernement, le président ne
pays. Fondamentalement, ce monsieur «Ilfautnommer l’avait pas convoqué une seule fois pour
estjugéindésirableparlepeuple,partout uneéquipecompétente discuterd’undossieraveclui.Leproblè-
enCôted’Ivoire.Parailleurs,jeneveux etcommenceràgérer me, c’est que Gbagbo ne travaillait ja-
pas abandonner mes partisans présents cepays,quinel’apas mais! L’exemple du travail doit venir
ici, à l’Hôtel du Golf. Car il est vrai que étédepuisdixans» d’enhaut!QuandFélixHouphouët-Boi-
maprésenceparmieuxjouecommeune gny m’a nommé premier ministre en
protectionenleurfaveur. gurait dans ma plateforme électorale, 1990, j’ai mis les gens au travail dans
est la réconciliation entre les Ivoiriens, l’administration. J’ai dit aux ministres
Êtes-voussatisfaitdurôlejoué que j’ai prêchée dans ma campagne en qu’ils ne pouvaient plus arriver à leur
parlaFranceenCôted’Ivoire? visitantles70départementsdupays.Je bureauàmidi,maisqu’ilsdevaientytra-
LaFranceapourprioritélaprotectionde prône l’institution d’une Commission vaillerdès7h30.Etpendantcestroisans
ses ressortissants, ce que je comprends de vérité et de réconciliation, car il est quiprécédèrentledécèsduprésident,le
parfaitement.Jecomprendsaussiqu’elle important que l’on sache ce qui s’est pays a été parfaitement géré, connais-
ne veuille pas s’ingérer militairement passé ici depuis les années 90, afin que sant une forte reprise économique. Je
danslesproblèmespolitiquesivoiriens.Il les gens puissent se pardonner. gérerai ce pays avec rigueur,commeon
appartient aux Ivoiriens de régler leurs L’exempleestbiensûrceluidel’Afrique gère une entreprise, tout en prenant en
problèmes internes. Les accords de dé- du Sud de Mandela. Il faudra que l’État comptelesusetcoutumesivoiriens,ain-
LaCédéaovaorganisersesmoyensaériens,navals fensen’autorisentlaFranceàintervenir dédommage les victimes. Deuxième- si que les nécessités sociales. La Côte« qu’en cas d’agression extérieure d’un ment, j’ai proposé de constituer un d’Ivoireestbourréederichesses–cacao,etterrestrespourréaliseruneopérationciblée
État contre la Côte d’Ivoire. Le gouver- gouvernement d’unité nationale, y pétrole,fruitsetlégumestropicaux…De
d’enlèvementdeGbagboetl’emmenerdanslepays nement du Liberia a condamné publi- compris avec des portefeuilles qui se- plus, sa population est travailleuse. Elle
qu’elleaurachoisi.Ildoitchoisirentreunstatutprotecteur quementsesressortissantsissusdemou- raient attribués à des membres du FPI nedemandequ’àtravailler.Maisencore
vements rebelles qui s’enrôlent comme (parti de Laurent Gbagbo) et à des faudrait-il qu’on lui montre l’exempled’ancienchefd’ÉtatouunfuturàlaCharlesTaylor
mercenairesdanslesmilicesdeGbagbo. membresdelasociétécivile. d’enhaut!»
Avendredi7janvier2011 LEFIGARO
Laconfianceperdue6 international descoptesd’AlexandriePAGE2>
YoussefBoutros-Ghali:«LesÉgyptiensne
sontpasdesextrémistes»
Ministre des Finances, copte, il veut croire que la flambée
de violences du 31 décembre a rapproché chrétiens et musulmans.
visait pas seulement les coptes mais les citoyenneté la base de la société égyp-
PROPOSRECUEILLISPAR
Égyptiens dans leur ensemble. Elle visait tienne. Nous travaillons à consoliderALAINBARLUET
à créer une faille entre les communautés une démocratie élective et sociale à pei-
ÉGYPTE Issu d’une des grandes familles pour exploiter les tendances extrémis- ne naissante dans laquelle les coptes,
coptes d’Égypte, neveu de l’ex-secré- tes. Mais, en fait, cette flambée a rap- parce qu’ils constituent la minorité la
taire général des Nations unies, Youssef proché les chrétiens et les musulmans. plus importante du pays, seront les pre-
Boutros-Ghali, 58 ans, ministre des Fi- Les uns et les autres savent que le futur miers à bénéficier des lois sur la ci-
nances, réagit à l’attaque du 31 décem- de ce pays dépend de sa cohésion qui a toyenneté. C’est un processus.
bre contre une église copte d’Alexan- été maintenue, avec des hauts et des
drie qui a fait 21 morts. bas, depuis quatorze siècles. La colère Lescoptesn’endemeurentpasmoins
des coptes est normale. confrontésàdeprofondsproblèmes:
LEFIGARO.–Legouvernementégyptien lanon-priseencomptedeleurhistoire
est-ilenmesured’assurerlasécurité Lesautoritésont-ellesprislamesure danslesmanuelsscolaires,degraves
descopteslorsdecettejournéedeNoël? dusentimentdemarginalisation difficultéspourbâtirleurséglises…
YoussefBOUTROS-GHALI.– Le gouver- croissantedescoptesdanslasociété? Quefaites-vousconcrètement?
nement n’a pas hésité à déployer toutes Personne ne nie qu’il existe des problè- Concernant les manuels d’histoire, il y a
les mesures de protection contre le ter- mes. Depuis trois ans, nous avons eu une révision de tous les textes afin
YoussefBoutros-Ghali:«L’Égypteconnaîtunevaguedeconservatismequiestrorisme. L’attaque du 31 décembre ne changé la Constitution pour faire de la d’en supprimer toutes les occurrences
unetendanceétrangèreaupays.» ANDREWHARRER/BLOOMBERGinamicales, pas seulement en ce qui
concerne les coptes mais aussi les fem-
mes… Nous allons entamer une nouvelle NDLR).Trouvez-vouscelanormal? importé un courant étranger à l’ÉgypteUnNoëlcoptesousprotectionenFrance
relecture de tous les textes scolaires. À Là encore, un processus politique est en et nous en subissons les conséquences.
propos de la construction des églises, il y cours pour élargir cette représentation. Les Égyptiens, eux, ne sont pas des ex-CEMATIN,àl’Élysée,enprésentantses plainte cette semaine pour contrer ces
a deux phases. En premier lieu, Hosni Avant, il n’y avait qu’un seul parlemen- trémistes.vœux aux responsables des religions menaces) a accueilli de multiples per-
Moubarak a délégué aux gouverneurs ce taire copte, moi-même. En novembreenFrance,leprésidentdelaRépublique sonnalités venues apporter leur sou-
qui était auparavant une prérogative dernier, trois ont été élus (sur une dou- Pournombredecommentateursva revenir sur l’actualité dramatique tien. Dont Brice Hortefeux, le ministre
présidentielle. Il y a eu, depuis qu’il est zaine de candidats). La prochaine fois, ils etd’éditorialisteségyptiens,laréponsedes chrétiens d’Orient, en Irak et en de l’Intérieur, en charge des cultes, et
Égypte. Une tension qui a des réper- Mohammed Moussaoui, président du au pouvoir, beaucoup plus d’églises seront dix. Ce n’est pas assez mais leur àlamontéedecesconfrontations
cussionsenFrance:hiersoiretaujour- Conseil français du culte musulman construites en Égypte qu’au cours des nombre va augmenter. interconfessionnellesestl’instauration
d’hui - veillée et jour de Noël chez les (CFCM). Le prêtre copte avait toutefois cinquante années précédentes. En se- d’unevéritabledémocratie.
coptes orthodoxes -, les mesures de demandé à ce dernier de ne pas assis- cond lieu, nous sommes en train d’éla- Laquestioncoptenetémoigne-t-ellepas Qu’enpensez-vous?
sécurité ont été renforcées autour des ter à la messe. Il l’a simplement reçu borer une loi concernant tous les lieux de aussid’uneislamisationaccrue Bâtir une démocratie élective, sociale,
églises françaises de cette tradition avant l’office. «Je le comprends très culte, pas seulement ceux des coptes. Un delasociétéégyptiennequelepouvoir cela prend du temps, cela ne se fait pas
chrétiennenéeenÉgypte,carellesont bien, a expliqué Mohammed Mous-
texte est en train de circuler et doit être nepeutouneveutpaslimiter,commeen en un jour. Il y a toujours des tendances
été directement menacées par des si- saoui. C’est une tradition en Orient de
présenté prochainement. témoignel’essordessalafistes,àlapointe qui sont opposées au progrès, en ce quitesislamistesprochesd’al-Qaida.Ainsi ne pas accueillir pendant l’office reli-
desmanifestationsantichrétiennes? concerne le droit des femmes ou la li-laparoissecoptedeChâtenay-Malabry gieux. Et je ne veux pas donner
IlyaenÉgypte508députésdont L’Égypte connaît une vague de conser- berté religieuse. Mais ce sont les mu-(Hauts-de-Seine).Hiersoir,soncuré,le d’autres explications que celle-ci.»
seulementtroissontcoptes(s’yajoutent vatisme qui est une tendance étrangère sulmans qui protégeront les droits despère Girguis Lucas (qui avait porté JEAN-MARIEGUÉNOIS
septautresnommésparleprésident, au pays. Nous avons malheureusement chrétiens.
EN BREF
Algersecouéepardeviolentesémeutes
Washingtondéploie
1400marinesenAfghanistanCet accès de fièvre a été déclenché par une hausse brutale des prix de produits de base.
Danslecadredel’offensive
vèle tragiquement le paradoxe algérien. alimente la révolte. L’état d’urgence, contrelestalibans,lePentagoneAREZKIAÏT-LARBI
Grâce au pétrole, le pays, qui a engrangé qui a plombé les libertés depuis fé- adécidéd’envoyer1400marinesALGER
155 milliards de dollars de réserves de vrier 1992, et la neutralisation de tous supplémentairesdanslesud
MAGHREB Alger retient son souffle ! change, aurait pu réussir son décollage les canaux de médiation ont fait le reste del’Afghanistanàlami-janvier.
Mercredi soir, Bab el-Oued, quartier po- économique, et colmater les brèches qui pour imposer la violence et l’émeute
Mali:leterroristeauraitagipulaire au cœur de la capitale, a été se- menacent la paix sociale, notamment le comme ultime moyen d’expression du
par«hainedelaFrance»coué par de violentes émeutes. Des déficit chronique en logements et le chô- mécontentement.
groupes de jeunes armés de cailloux et de mage des jeunes. Les grands projets, L’attentatcommismercredi
Propagationenprovincecocktails Molotov ont dressé des barri- comme l’autoroute est-ouest ou la pro- àBamakodevantl’ambassade
cades, barré la rue principale avec des motion de l’agriculture saharienne, ou Sur fond de rumeurs alarmantes, Alger deFranceaétéperpétré
pneus enflammés, avant de s’attaquer au encore Sonatrach, la florissante compa- était plongée hier dans une atmosphère paruntunisiende25ansqui,
commissariat du quartier. Pour repous- gnie des hydrocarbures, sont éclabous- étrange, mélange d’interrogations et seréclamantd’al-Qaida,aurait
ser l’assaut, les policiers ont riposté par sés par des scandales récurrents. De d’inquiétude. Le scénario évoque la ré- agipar«hainedelaFrance».
des grenades lacrymogènes et des tirs de hauts responsables, y compris dans l’en- volte d’octobre 1988 qui avait embrasé
Unjournalisteanglaissommation. tourage proche du président Bouteflika, tout le pays avant d’être réprimée dans
accuséd’écoutesillégalesLes mêmes scènes opposant des jeu- sont cités dans de sordides affaires de le sang. En prévision de troubles à venir,
nes chauffés à blanc aux forces de l’or- corruption, mais ils continuent de jouir les familles stockaient des produits ali- LetabloïdanglaisNews
dre ont secoué Kouba, Chéraga et Aïn d’une troublante impunité. mentaires. Dans les rues, la présence des oftheWorldasuspendu
DejeunesémeutierslancentdespierresBenian, quartiers périphériques d’Alger, Malgré l’embellie financière et une forces de l’ordre était exceptionnelle- sonrédacteurenchefadjoint,
surunpolicier,hier,àAlger. APmais aussi Oran, dans l’ouest algérien, et incontestable amélioration du front sé- ment discrète. Dès 17 heures, les com- quiseraitimpliquédanslepiratage
Tipaza. Cet accès de fièvre a été déclen- curitaire, les pratiques autoritaires et merçants baissaient les rideaux. La ré- deslignestéléphoniques
ché par une hausse brutale des prix de hausse s’est répercutée, comme lors une clientélistes du régime ont mené le pays volte partie d’Alger commençait à se delafamilleroyale,
produits de base, notamment l’huile et réaction en chaîne, sur d’autres produits vers une nouvelle impasse. Pour les jeu- propager dans plusieurs localités de pro- depersonnalitéspolitiques
le sucre. Même si le gouvernement de large consommation. nes laissés sur le carreau et qui tentent, vince. Avec la grande prière du vendre- etautrescélébrités.
continue de subventionner le pain et le Dans un pays qui peine à panser les au péril de leur vie, de rejoindre l’eldo- di, il faut s’attendre à l’entrée en scène
lait, éléments essentiels dans l’alimenta- blessures de la guerre civile des années rado européen à bord d’embarcations des islamistes pour tenter d’en prendre
tion des familles à faibles revenus, cette 1990, la nouvelle crise qui s’annonce ré- de fortune, cette justice à deux vitesses le contrôle.
LaTunisies’installedanslacrisesocialesurfonddemanifestationsàrépétition
molé sur la place principale de Sidi morts (deux suicides et deux manifes- 14 % qui frappe prioritairement les les médias à n’être qu’une caisse de ré-
ARIELLETHEDREL
Bouzid, une petite ville dans le centre tants tués par balles) et des dizaines jeunes diplômés de l’université : plus sonance des hauts faits du chef de
CONTRE le chômage et contre l’hogra du pays, parce que la police municipale d’arrestations. Un malaise social pro- de 30 % d’entre eux ne trouvent pas l’État. Bien en vain puisque cette tenta-
(le « mépris ») : c’est le nouveau slogan lui avait confisqué sa marchandise pour fond et ancien mais jusque-là circons- d’emploi, victimes d’un modèle de tive d’asphyxie a été aisément surmon-
des Tunisiens qui, depuis bientôt trois de futiles motifs. Un acte de désespoir crit. Des grèves de la faim menées ici développement aussi fragile que cadu- tée, via Facebook, par les internautes et
semaines, expriment un ras-le-bol qui a mis le feu aux poudres. Moham- ou là dans des usines ou bien la révolte que car très dépendant du marché ex- parce qu’elle n’a fait qu’exacerber le
d’autant plus violent qu’il a été long- med Bouazizi, 26 ans, a succombé mar- des mineurs du bassin de Gafsa en mécontentement social. Les manifes-
temps contenu. Un mouvement de di à ses blessures, mais, partout dans le 2008. tants dénoncent l’absence de perspec-
LeprésidentBenAliprotestation d’une ampleur inédite qui pays, des étudiants, des journalistes, Au cœur de cette contestation : le tives, mais aussi désormais une corrup-
alâchédulest
met sérieusement à l’épreuve le « mi- des fonctionnaires, bref cette classe chômage et de profondes disparités tion endémique qui n’épargne pas laenautorisant
racle économique tunisien ». moyenne dont la Tunisie est si fière, ont économiques régionales. Malgré une famille de Leïla Trabelsi, l’épouse dulesmédias,longtemps
Tout a commencé le 17 décembre pris spontanément le relais. croissance avoisinant 5 %, le gouver- président.silencieux,àparler
lorsqu’un jeune marchand de fruits et Des manifestations quasi continues nement n’est jamais parvenu à résor- Solidement installé au pouvoir depuisdelacrise
légumes s’est aspergé d’essence et im- qui se sont soldées jusqu’ici par quatre ber un taux de chômage moyen de 1987, le président Ben Ali a apparem-
ment pris la mesure du danger. Après
térieur et fondé sur des activités em- avoir limogé plusieurs hauts fonction-
ployant une main-d’œuvre peu naires et promis de débloquer quelques
qualifiée. C’est encore pire dans la ré- millions d’euros en faveur de la régionLE GRAND JURY gion déshéritée de Sidi Bouzid, épi- de Sidi Bouzid, il a lâché du lest en
centre de la crise, où près d’un diplô- autorisant les médias, longtemps silen-
mé sur deux se retrouve au chômage. cieux, à parler de la crise.
Au fil des jours, la protestation sociale Cela suffira-t-il à calmer la tempête ?GUILLAUME PÉPY est devenue aussi politique. Parce que Hier, des milliers d’avocats ont fait grè-
sous couvert de lutter contre l’intégris- ve en signe de solidarité. Les ensei-PRÉSIDENT DU GROUPE SNCF
me islamiste, le président Ben Ali a ver- gnants du secondaire sont appelés à dé-
AVEC JEAN-MICHEL APHATIE -RTL/ ETIENNE MOUGEOTTE - LE FIGARO / ERIC REVEL - LCI DIMANCHE 9 JANVIER À 18H30 rouillé une société tunisienne éduquée brayer à leur tour aujourd’hui pendant
et progressiste, réduisant notamment une vingtaine de minutes.
CLEFIGARO vendredi7janvier2011
NotreblogAllemagne 7HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/BERLIN/ international
LaMaison-Blanchefaitpeauneuvepour
préparer2012
Face aux républicains majoritaires
à la Chambre des représentants, l’exécutif
fourbit ses armes pour la bataille à venir.
discret Peter Rouse, qui a assuré l’inté-LAUREMANDEVILLE
rim d’Emanuel.CORRESPONDANTEÀWASHINGTON
Il y a foule mercredi dans la salle de
ÉTATS-UNIS Secoué par la défaite des presse de la Maison-Blanche pour écou-
élections de mi-mandat et conscient de ter le porte-parole d’Obama, Robert
l’usure de ses lieutenants au terme de Gibbs, expliquer avec émotion les raisons
deux rudes années, Barack Obama est de son propre départ mais aussi la « réor-
bien décidé à réinjecter du sang neuf et ganisation majeure de la boîte à outils »
de l’énergie dans son équipe, à l’appro- présidentielle. Ressentant le besoin «de
che de la bataille de 2012. En témoigne la recharger les batteries », ce fidèle du pré-
flopée d’annonces ou de rumeurs d’an- sident, qu’il a accompagné pendant la
nonces imminentes qui se sont multi- rude aventure de la course à la Maison-
pliées dans les couloirs du pouvoir. Blanche avant de devenir sa «voix» du-
Tandis que le porte-parole Robert rant deux ans de présidence, explique
Gibbs vient de confirmer son départ qu’il restera un proche conseiller d’Oba-
RobertGibbsetDavidAxelrod,icien2009àlaMaison-Blanche,vontprochainementquitterl’équipedeBarackObama. SOUZApour le début février, le président amé- ma et qu’il travaillera « de l’extérieur »,
ricain a décidé hier de nommer William comme consultant privé, à la réélection
Daley, 62 ans, un poids lourd politique de son patron en 2012. « Travailler ici a dent, David Axelrod, qui va retrouver sa pendant la magistrale course électorale chaine à la Maison-Blanche. « C’est bon
de Chicago, proche des milieux finan- été un honneur et un privilège… Mais vous famille à Chicago et travailler, lui aussi, à de 2007-2008. pour l’Administration d’avoir des gens
ciers, au poste de secrétaire général de savez à quel point c’est un travail dur », la mise en place de la future stratégie de comme David Plouffe… qui ont pu observer
«Voixfraîches»la Maison-Blanche, en remplacement lance-t-il aux journalistes, qui, chaque campagne présidentielle. Les deux hom- ce qui se passait de l’extérieur », a noté
de Rahm Emanuel, parti fin novembre. jour, le mettent sur le gril. mes faisaient partie du premier cercle du Axelrod sera remplacé par David Plouffe, Robert Gibbs, dont le visage rond et lisse
Les observateurs, eux, avaient long- Gibbs confirme également le départ du président, ce groupe d’intimes très res- autre architecte en vue de la victoire et la voix douce cachent de redoutables
temps parié sur la nomination du très principal conseiller politique du prési- treint dont la légitimité s’était forgée d’Obama, attendu dès la semaine pro- capacités de combattant. « Il faut admet-
tre que nous sommes un peu dans une bulle
ici… Avoir des voix fraîches est impor-
tant », insiste-t-il.
Pour succéder à Robert Gibbs, lesOrbanpersisteetsigneaprèslesremontrancesdel’UE journaux américains parient sur son ad-
joint Bill Burton, très apprécié du pool
journalistique, ou sur James Carey, an-Au risque d’empoisonner le début de sa présidence, le premier ministre hongrois a balayé hier
cien reporter passé par la Russie et por-
te-parole du vice-président Joe Biden.les critiques formulées par la France et l’Allemagne contre sa loi de surveillance des médias.
pages déclenche un tir de barrage. De la cations qu’appartient la saisine et le
JEAN-JACQUESMÉVEL BarackObamaestdécidéchancelière Angela Merkel à la Com- pouvoir de punir, amendes et fermetu-
ENVOYÉSPÉCIALÀBUDAPEST
mission Barroso, attendue aujourd’hui res comprises. Ses cinq membres, tous àréinjecterdusangneufet
EUROPE L’homme fort de Hongrie à Budapest dans l’espoir d’arrondir les issus du parti de Viktor Orban, vien- del’énergiedanssonéquipe
persiste et signe, au risque d’empoi- angles. Des lobbies internationaux de la nent d’être installés pour neuf ans.
sonner sa présidence toute fraîche de presse jusqu’à l’OSCE, gardien de l’État
Dériveautoritairel’UE : Viktor Orban a rejeté hier les re- de droit sur le Vieux Continent. L’arrivée de WilliamDaley pourrait
montrances françaises et allemandes Viktor Orban n’en démord pas. Il Au-delà, l’UE s’inquiète d’une dérive incarner le recentrage de la politique de
sur sa loi de surveillance des médias, en n’est pas question de remiser un texte autoritaire dans un pays membre qui Barak Obama, au moment où celui-ci
même temps qu’il déniait à toute capi- qui emprunte « sans exception » à des passait naguère pour un modèle réfor- entend mettre l’accent sur la réduction
tale européenne « le droit d’exiger quoi lois déjà en vigueur dans le reste de mateur. Pour les critiques hongrois, la des dépenses publiques réclamée par ses
que ce soit » de son pays. l’UE, affirme-t-il. Lui et ses alliés du loi sur les médias est un avatar de plus adversaires républicains et l’opinion pu-
Paris se retrouve dans la ligne de parti majoritaire Fidesz se défendent de de la méthode Orban : une prise de blique. Ancien secrétaire au Commerce
mire d’un règlement de comptes entre « réintroduire la censure » ou de « limi- contrôle de tous les leviers du pouvoir de Bill Clinton et frère de l’actuel maire
Budapest et le reste de l’UE. Mardi, le ter l’expression politique ». Il s’agirait par le Fidesz. Les opposants parlent de sortant de Chicago, Richard Daley, celui
gouvernement Fillon avait demandé à plutôt de responsabiliser des médias l’« orbanisation » du pays. Le qui régnera désormais sur la « West
la Hongrie de « modifier » un texte qui, hongrois qui manient, plus qu’ailleurs, Washington Post dénonçait il y a peu la Wing », l’aile ouest de la Maison-Blan-
dit-il, porte atteinte à la liberté de la le vitriol, l’insulte, la diffamation et, à « poutinisation de la Hongrie », dans che, n’a guère été emballé par la réforme
presse. Viktor Orban, piqué au vif, a la marge, un antisémitisme latent. une allusion aux méthodes du premier de la santé d’Obama, parti selon lui trop
répliqué hier en conseillant à Paris d’en ministre russe. à gauche. Membre du comité exécutif de
rabattre : « J’aimerais que le gouverne- Avec le Fidesz, formation de centre JPMorgan Chase, ancien patron de laViktorOrbanaaffirméqueleloiadoptéeÀBudapest,unepartiement français en revienne à la réalité et à droit, Viktor Orban s’est assuré l’an campagne présidentielle d’Al Gore, ilenHongrieemprunte«sansexception»
àdesloisdéjàenvigueurdanslerestedes arguments rationnels. » Dans delapresseaaffiché dernier le contrôle des deux tiers de présente l’avantage d’être un fin
del’Unioneuropéenne. MAYO/APl’après-midi, Paris a précisé « ne pas l’unique chambre du Parlement. L’op- connaisseur des batailles de pouvoir,sadéfianceenfaisantses
vouloir donner de leçons ». position est morcelée, entre les socia- ainsi qu’un «ami» des milieux bancairesunesd’unepageblancheLa loi, promulguée le 20 décembre, listes défaits et l’extrême droite du par- fonds de retraite privés lancés depuis la que l’Administration tente d’apaiser.
suscite une levée de boucliers bien au- ti Jobbik. Cette majorité donne au chute du communisme. Malgré les Enfin, Gene Sperling, conseiller du se-
delà de Paris. Un calendrier mal géré, La critique du texte porte sur deux premier ministre le temps et les froncements de sourcils du patron de la crétaire au Trésor Timothy Geithner, lui
de l’aveu même de Viktor Orban, fait points : le flou juridique de ce qui est moyens d’agir : « En clair, nous voulons BCE, Jean-Claude Trichet, le premier aussi un ancien collaborateur de Clinton,
sombrer dans les récriminations une punissable - « l’atteinte à l’intérêt pu- corriger tout ce qui ne va pas dans le ministre conduit l’offensive contre l’in- devrait être par ailleurs être nommé à la
présidence tournante lancée ilyaune blic, à l’ordre public et à la morale »-et pays depuis vingt ans », confie en privé dépendance de la Banque centrale hon- tête du Conseil économique présidentiel,
semaine à peine. À Budapest, une partie la politisation de la nouvelle instance de un ministre à l’esprit missionnaire. groise. Cette année, il compte aussi poste laissé vacant par Larry Summers,
de la presse affiche sa défiance en fai- surveillance. En appel, le dernier mot Viktor Orban s’y emploie avec éner- ouvrir le chantier d’un changement de qui a repris sa chaire à Harvard. Les
sant ses unes d’une page blanche. devrait revenir au juge. Mais c’est à une gie. Au nom de l’équilibre budgétaire, Constitution, inchangée, il est vrai, de- hommes de Bill (Clinton) restent décidé-
Ailleurs en Europe, le texte de 192 son gouvernement a pris le contrôle des puis les heures noires du stalinisme. ment à la manœuvre.Autorité des médias et des communi-
EnAllemagne,Westerwellecombatpoursasurviepolitique
Contesté dans son parti, le vice-chancelier a défendu son bilan devant les libéraux réunis en congrès.
hauts responsables avait été un informa- imposé comme le sauveur d’Angela Mer-
PATRICKSAINT-PAUL
teur des Américains. Et l’ambassadeur des kel. Crédité de seulement 4 %, soit un ni-CORRESPONDANTÀBERLIN
États-Unis a jugé, dans un câble dévasta- veau inférieur à la barre des 5 % néces-
COALITION En lutte pour sa survie politi- teur à propos du ministre des Affaires saires pour entrer au Bundestag et dans
que, le très impopulaire ministre des Af- étrangères : «He’s no Genscher», parrain les Parlements régionaux, il s’est trans-
faires étrangères allemand, Guido Wes- de la réunification allemande et chef libé- formé en boulet pour les libéraux et la
terwelle, s’est montré combatif, hier. Au ral de la diplomatie allemande sous Hel- coalition de Merkel.
plus bas dans les sondages, attaqué au Leministre mut Kohl. À la tête du parti depuis dix ans,
desAffaires Désastreannoncésein de son parti, où les appels à la démis- Westerwelle paraît désormais incapable
étrangèression se sont multipliés ces dernières se- de trouver un second souffle. Le parti de la chancelière, la CDU, ainsi
allemand,maines, le patron des libéraux a vive- que son jumeau de Bavière, la CSU, ont
Guido
ment défendu son bilan, s’offrant ainsi toutefois apporté leur soutien à Weste-
Westerwelle, Lacriseaobligélepartiàun sursis lors de la traditionnelle rencon- rwelle. Lors d’une conversation «secrè-
hierà
tre du FDP, à l’occasion de l’Épiphanie, à abandonnersaprincipale te», Merkel a exhorté son partenaire àStuttgart.
Stuttgart. Cependant, il paraît peu pro- « tenir bon». Cependant, si le désastreDOMANSKI/ promesseélectorale:
bable que son discours suffise à donner annoncé par les sondages se réalise dansREUTERS lesbaissesd’impôtsun nouvel élan au principal partenaire de les urnes lors des sept élections régionales
coalition d’Angela Merkel. prévues l’année prochaine, Westerwelle
«Le chômage est à son plus bas niveau Le soutien au FDP plonge à une telle pourra difficilement se maintenir. Un
depuis la réunification. L’Allemagne se cadence qu’Ulrich Goll, un dirigeant du échec le 27 mars, lors de l’élection cru-
porte mieux qu’avant les élections législa- parti dans le Bade-Wurtemberg, a ré- ciale dans le Bade-Wurtemberg, où la
tives» de septembre 2009, à l’issue des- de courage et nous, les libéraux, avons ce souffert que la CDU du mécontentement cemment dit attendre le premier sondage CDU et le FDP règnent depuis près de
quelles les libéraux ont fait leur entrée au courage, même si on ne reçoit pas tous les des électeurs. La crise a obligé le parti à qui créditerait les libéraux de zéro pour soixante ans, entraînerait certainement
gouvernement, a lancé Westerwelle. jours des gestes de félicitations», a encore faire une croix sur sa principale promesse cent. Sa plaisanterie ne fait pas du tout une levée de boucliers pour l’empêcher
«Celui qui veut gouverner doit être prêt à souligné le vice-chancelier. électorale : les baisses d’impôts. L’image rire au sein du FDP. Aux élections législa- de se représenter à la tête du parti en mai.
prendre des responsabilités même quand Cependant, Westerwelle n’a pas fait la des libéraux a également été écornée avec tives de septembre 2009, Westerwelle Le secrétaire général du parti et chef de
des résistances apparaissent. Le futur a moindre allusion à la rébellion interne qui la découverte, lors des révélations faites avait offert un score historique aux libé- file de la jeune garde, Christian Lindner,
besoin de détermination, le futur a besoin agite les libéraux. Le FDP a encore plus par WikiLeaks, du fait que l’un de leurs raux. Avec 14,6 % des voix, il s’était aussi s’est d’ores et déjà posé en recours.
C