Magazine Le Figaro du 07 juillet 2011
40 pages
Français

Magazine Le Figaro du 07 juillet 2011

-

Description

Venez lire le Figaro magazine du 07/07/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de lectures 13
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ jeudiudi77juillet22011011 -LeFigaroN°20817-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
DanslescoulissesCuisineC :
llanouvellecollection duCentrenational
duFigaro detraitement
vol.9«Sushisetyakitoris» descontraventionsPAGE9enventeauprixde5,90€lelivre
Demain
LeFigaro
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais Magazine
LeFigaroéconomie
Retraites,emplois-jeunes,nucléaireL’offensivedes Lanuit
coopératives hautecouture
agricoles deChanelàl’étranger PAGE18 Lescandidats
socialistes
280mesures affichentleurspourfaciliter
laviedesPME
àl’étude PAGE20 divergencesLecommerce
d’optiqueen
Les leaders en compétition pour l’investiture lignesusciteles
convoitises PAGE22 ne sont pas tous d’accord avec le projet du parti.
NUCLÉAIRE, 35 heures, re- promettre aux Français le
AffaireDSK:le traites, emplois-jeunes, im- retour de la retraite à 60 ans,
migration : la campagne de c’était leur«mentir». Sur leprocureurVance
la primaire socialiste démar- nucléaire, François Hollan-
re à peine que, déjà, des di- de, Ségolène Royal et Marti-veutpoursuivre
vergences se font jour entre ne Aubry sont loin de tenir lel’enquête PAGES5ET6 les candidats potentiels. Hier même langage. Pourtant, le
matin, Manuel Valls a balayé programme socialiste avait
Medvedevet le projet de 300 000 em- été adopté à l’unanimité.
plois-jeunes et assuré que PAGE3ETL’ÉDITORIALPAGE15Poutineplacent
leurspionspour
laprésidentielle LesEuropéensmettentenaccusation
PAGE7
lesagencesdenotation
EN SANCTIONNANT le Por- internationale, l’agence de font la pluie et le beau
tugal, alors même que le notation Moody’s a suscité temps sur les marchés fi-
nouveau gouvernement a de vives critiques de la part nanciers, le président de la
décidé un plan d’austérité des dirigeants européens. Commission, José Manuel
Avant-hier, à la tombée du jour, Chanel a présenté sa plus ambitieux que celui ré- Dénonçant le parti pris an- Barroso, plaide pour laLaïcité:de collection dans le décor féerique d’une place Vendôme clamé par Bruxelles et par le ti-Europe des trois grandes création d’une agence
reconstituée sous la verrière du Grand Palais. PAGE30 FMI en échange de l’aide agences anglo-saxonnes qui européenne. PAGE21nouvellesrègles
pourleservice
publicPAGE10 HISTOIRE DUJOUR
LesJOd’hiver
2018attribuésà Lemystèreducrâne
laCoréeduSud
PAGE12 dansunjardinanglais,résolu
lus d’un siècle après les faits, la police la star de la BBC. En rentrant de la messe un
britannique a résolu un crime mysté- dimanche, elle s’est énervée contre sa bon-Prieux et horrible. En octobre dernier, ne Kate Webster, une Irlandaise de 29 ans
des ouvriers travaillant pour Sir David At- qui passait plus de temps au pub qu’à tra-
tenborough, le présentateur vedette des do- vailler. La dispute s’est envenimée et Kate
cumentaires de la BBC, avaient déterré un Webster a poussé sa maîtresse dans les esca-
crâne humain dans le fond de son jardin à liers, puis l’a étranglée pour étouffer ses cris,
Richmond, petite ville cossue au sud-ouest avait-elle avoué lors de son procès. AprèsAvignon,Aix,
de Londres. En faisant le lien entre des ana- avoir découpé le corps en morceaux avec un
coupd’envoides lyses chimiques, la datation du crâne au hachoir, elle l’avait fait bouillir puis jeté
carbone 14 et les dossiers criminels de l’épo- dans une caisse dans la Tamise.festivalsdel'été
que victorienne, le médecin légiste a pu dé- Un passant retrouva plus tard«untasdechair
PAGES28ET29
rsterminer que le crâne était celui de M Tho- blanche» dans le fleuve, mais le crâne, qui ne
mas, assassinée et découpée en morceaux rentrait pas dans la caisse, n’avait jamais été
MDZINARISHVILI,NOVOSTI,
rsJOYONG-HAK/REUTERS par sa bonne en 1879. retrouvé. La récente découverte a permis à M
MARMARA, BOUCHON/LEFIGARO Julia Thomas était une riche veuve de 55 ans Thomas, cent trente-deux ans après sa mort,
L’EXCELLENCE&L’ARTDEVIVRE
qui vivait seule dans sa maison de Rich- d’avoir enfin un enterrement décent.BenoistApparuppp ENPROVENCE
mond, à quelques pas de l’actuel domicile de CYRILLEVANLERBERGHE(ÀLONDRES)
“Peyrassol”commanderietemplièreInvité
83340FLASSANS/ISSOLE (0494697102)du«Talk k Dégustation,tabled’hôtes,visitedescavesDÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
etduparcdesculptures(7/7jours)Orange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePaul-HenriduLimbert PAGE15LeFigaro» o»
deLucFerry LECARNETDUJOUR PAGE13 “UnjouràPeyrassol”
PAGE4 Du«génieméconnu» àParis(13rueVivienne-75002PARIS)APARTÉd’AnneFulda PAGE39àl’intellectuelrépublicain
àSaint-Tropez(17av.duGénéralLeclerc-83990SAINT-TROPEZ)Secrétaired’EtatchargéduLogement PAGE15 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€.
L’abus d’alcoolestdangereuxpourlasanté,àconsommeravecmodération.H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
NOUVEAU
M 00108 - 707 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@h@a@r@k;
BENOITTESSIER/REUTERS
Cjeudi7juillet2011 LEFIGARO
Retrouvezdemain2 recto VERSO Lebonheurd’êtrefrançais Jamaissansmon«lovecoach»
Undimancheàlasortiedelamesse,
surleparvisdelacathédraleSaint-Louis,
àVersailles. MARLENEAWAAD/LEFIGARO
étais enfant, nous revenions de la
chasse. Je me souviens d’un di-
manche particulier. Un clochard
aborda mon père pour lui deman-
der l’aumône, au moment où nous
sortionslièvres,perdreaux,fusilsetJ’cartouchièresducoffredelaDSfa-
miliale.Àmagrandeconfusion,monpèrerefusacet
argent au mendiant, lui expliquant que si nous vi-
vions confortablement, nous autres, c’est que nos
ancêtres avaient énormément travaillé afin que
nousnousretrouvionsdanscetteagréablesituation.
Bref,queletravailétaitnotrevaleur.Monpère,pro-
testantraide,sortitensuitel’unedesescartesdevi-
site,ilécrivitsoussonnom:«Bonpourdixrepasà
l’Arméedusalut.»Puisilditauvagabond:«Sivous
vouleztravailler,unemploivousattenddansmonen-
treprise!» Ce jour-là, je compris ce qu’était un
«bourgeois».
Jeracontecettehistoirepersonnelleparcequejus-
qu’à la fin des années 1970 il était infamant d’être
bourgeoisenFrance.Àl’époquedelaguerrefroide,et
pourceuxquisedisaientdes«intellectuels»,lepays
sedivisaitentrebonsetméchants,entrelagaucheet
les «fachos». L’expression «droite républicaine»
n’était pas imaginable. La bourgeoisie possédante
était diabolisée, méprisée. «La propriété, c’est le
vol!», proclamaient les anarchistes derrière Proud-
hon.Lepossédantméritaitd’êtreclouéaupilori.Cet-
teposturedebonaloidanslesmilieuxdescomédiens,
des journalistes ou des philosophes se voulait pro-
gressiste.Elleniaitcependantdeuxmillénairesd’ha-
bitudesfrançaisesconcernantlepatrimoine.
Ces traditions sont à l’exact opposé de celles des
Anglo-Saxons. Dans les pays protestants et aux ÀVersailles,labourgeoisie,
États-Unis,lescitoyensjouentdanslasociétéunrôle
proportionnel aux largesses qu’ils accordent aux
causescharitables.Lesdînersmondainspermettent
auxunsetauxautresdefaireétalagedeleurgénéro-
sité, et ainsi de se hisser dans la hiérarchie sociale. del’enversàl’endroitL’on existe par ce que l’on donne. En France, c’est
l’inverse.L’onexisteparcequel’onpossède.Riende
révolutionnaire, donc. Traditionnellement, dans
notre pays, le propriétaire, surtout s’il est «gros», Lanaissanceneconférantpaslemériteetunnom SÉRIE3/36 peau,lafillecadette–«Elleestdegauche,hein,céli-
représente un interlocuteur singulier, un notable. ne garantissant pas le talent, les bourgeois passent bataire bien entendu», vous explique-t-on – qui a
DanscettecatégorieOn le salue, il connaît les autres. On le distingue. Il pour les parents frileux de leur pays. Des gens qui décidédetoutplaquerpouralleraiderlespauvresdu
estunpersonnageattachéàsaterre,àsonentrepri- s’endormentbiennourris,indifférentsauxmalheurs Sénégal.
se, à son atelier d’artisan, à sa culture. Il reçoit les desautresetaubienpublic.Desconservateurssou- deFrançais,lagrande Lesbonnesfamillesontégalementleursmalheu-
autres dans son logis. Il n’est pas un «homme ventarrogants,imbusd’eux-mêmesetd’unehistoi- reux. Ces indigents sont retranchés dans des châ-
moyen»,un«hommedelarue»,unanonymeper- refamilialedontilsnesontpaslespersonnagesmar- teaux branlants. Ils s’y accrochent désespérément,ruptureentregénérations
du dans la foule. Les grands mots des tribuns ne quants,maislespetitsgaragistes.C’estlàl’enversde vivant chichement pour les conserver, entourés
l’éloignent jamais du pré carré qu’il veut défendre, labourgeoisie,soncôtéMrHyde.Leshommespoli- d’uneribambelled’enfants,certainsdéjàchômeurs.nesesituepasdans
au nom des siens. Cet homme-là, comme l’aristo- tiquesréformistes,lesmairesdynamiquesdesgran- Leurs demeures sentent le tapis humide et les plats
crated’autrefois,peutdifficilementêtreinfluencé,il des villes ne les apprécient guère, car ces notables en sauce les plus économiques. Les tentures de ve-laréussitematérielle
conserve une liberté intérieure. Il sera le dernier à n’hésitentpasàimmobiliserlesprojetss’ilsnevont loursarrêtentlesrayonsdusoleil.Pasd’airfrais.Un
pouvoirêtretransforméenfourmi,enrobot,parune pasdanslesensdeleursintérêts. feudeboisseconsumedanslacheminéed’unpetitmaisdanslesréférencesquelconqueidéologietotalitaire.Ilaunequille. Maisilyaaussil’endroit,lafaceriantedecegrou- salon.C’estlàtoutelachaleurdufoyer.Unsavonde
pe social qui a tenacement construit la richesse du Marseilletrônesurl’évierenpierre.Onnevouspro-
Unediscrétionsingulière culturelles.pays,encultivantlegoûtd’entreprendre.Lesbour- posepasmêmeunetassedethé.Peudelivres.Pasde
LaFranceatoujourseulasagessed’êtreunpaysde geoiss’impliquentautantquelesautresgroupesso- téléviseurs ni d’ordinateurs. Le maître de maison,
PARFRANÇOISHAUTER
possédants. La propriété privée fiche les habitants ciaux,maisavecunediscrétionsingulière,dansdes précocementimmobiliséparlagouttedansunfau-
dansleurglèbe,ellelesajustesurunsocle,celuidu grandescauses.Aufildemesreportages,ilm’estar- teuilLouisXIII,lesinterdit.Soussonplaidécossais,il
«bon sens». Une majorité des Français étant des rivé vingt fois de découvrir, dans une petite ville vous expose en quelques mots ses rancœurs sur
propriétaires*, ni la gauche ni la droite ne peuvent d’HaïtiouaufonddelaChine,unprojethumanitaire res de langage. Un bourgeois bordelais dira par l’époquemoderne.Onsortdelàsilencieux,oppressé
l’emportersansconvaincreceuxquiontdubien.À magnifique, financé exclusivement par une famille exemplequ’ilva«àPyla».Jamais«auPyla».Ilsli- par le renfermé des idées dépassées, angoissé pour
Versailles,jeretrouvecesnotablesdansleurexpres- dont je connaissais le nom. Je pouvais visiter, mais sent Le Figaro, «comme tout le monde», et lors- les petits-enfants qui doivent grandir dans le jus
sion la plus classique et vénérable. Mes interlocu- l’on me demandait de ne pas évoquer le donateur. qu’ils vous flairent de la même caste, ils vous don- rancedecemondefantomatique.
teurs sont chevaliers de l’Ordre de Malte. Ou du Les mariages des bourgeois avec des épouses soi- nent du «Mon cher», à défaut de se souvenir de
ÀManhattanouenToscaneSaint-Sépulcre.«Pasdenoms,nousn’aimonspasla gneusement sélectionnées aboutissent générale- votrenom.Cetartparfaitdel’inimitablesenomme
publicité»,exigent-ils.Oubliezégalementlesques- ment, après quelques générations, à des individus lesavoir-vivre.IlsignaleenFranceceuxquionteula Ainsi,commeàMarseilleoùlessyndicatss’étiolent
tions matérielles, «ce n’est pas intéressant», ajou- grands et beaux. Si ces personnages manquent de chance de naître au bon endroit, sans avoir immé- fauted’affronterlemonderéel,cettebourgeoisiequi
tent-ils.Parfois,c’estvrai,ilss’enmoquent.L’autre profondeur, ils n’en sont pas moins intéressants et diatementeuàsubirlarudessedel’existence.Carle s’est murée sur elle-même s’éteint à petit feu. Car
jour, l’un de mes amis allait se marier. La veille du charmants. Leur culture générale constitue leur destindenosbourgeoisn’estpaspourautantunlong danscegroupedeFrançais,lagranderuptureentre
grandjour,ilannonçaàsamère–elleavait85ans– point d’équilibre et leur signe de ralliement. Leur fleuve tranquille. Tous ne sont pas des bâtisseurs. générationsnesesituepasdanslaréussitematériel-
qu’il avait inspecté les cuisines: tout y était prêt. humourestsubtil,leurgoûtdelaplaisanterie,agréa- Généralement pourvus de quatre enfants au moins le, mais dans les références culturelles. Les parents
«Ah tiens, et comment est-ce donc dans les cuisi- ble.Unehabitudedumonde,etdel’esprit,quiper- (ils sont catholiques pratiquants), ils peinent rude- avaient des principes rigoureux? Leurs enfants ne
nes?»,demandalavieilledame. mentpourinstallercetteprogénituredansl’existen- les partagent guère, ils divorcent aussi souvent quemet de parler pour ne rien dire, de retenir à dîner,
sanscraintedegênerquiconque. ce.Ilsontunfilschefd’orchestrequitirelediablepar leursconcitoyens.Lecuréétaituneautoritémorale?
Ilsontunefaciliténaturelleàsereconnaîtreentre laqueue,unefillebanquièreàLondres,untroisième «Onval’écouter,maisuniquements’ilneradotepas
euxn’importeoù.Cen’estpassimplementl’unifor- qui a fait fortune avec son site Internet à Shanghaï. surlesobligationsetlesinterditsdel’Église»,confie
mitédeleurstenuesquilessignale,maisdestournu- Sans oublier évidemment le mouton noir du trou- l’undemesamis.Lemariageétaitlaplanchedesalut
desjeunesfilles?C’estterminédepuislongtemps.La
populationsedivisaitendeuxblocs,lesParisienset
lesprovinciaux,dontonméprisaitlescoutumesru-
rales? Les enfants n’en ont cure. Ils parcourent le
LaFrance monde.Ilsviventloindeleursparents,àSingapour,
Auckland ou Cracovie. La maison de famille est un
atoujours point,parmid’autres,surlacartedeleurimaginaire.
Pourlesnouveauxbourgeois,lacultureaméricai-eulasagesse neouchinoisevautcelleduPaysbasqueoudel’îlede
Ré.OnépouseuneColombienneouuneTaïwanaise,d’être
de bonne famille bien entendu. Si l’on en a les
moyens, on achète un deux pièces à Hongkong, ununpaysde
studio à Manhattan ou une ferme en Toscane, afin
quelespetits-enfants,quiparlentcourammenttroispossédants.
langues,seconsidèrentpartoutchezeux.L’Europe?
C’estlabanlieue.Onfaitl’aller-retourdanslajour-Lapropriété
néepouruneexpositionàLaHayeouàLondres.
privéefiche Cettejeunebourgeoisiefrançaiseestàlafoisd’ici
etdurestedelaplanète.Ellen’estplusmonogame,leshabitants entermesdetraditionsoudefratries.Sesréseauxne
sontpluslocaux,ilssontmultipolaires,carlesaffai-dansleur res,lecapital,c’estenAsieouauxÉtats-Unisqu’on
va les chercher. Une ouverture à tous vents, àglèbe,elle
d’autres clientèles, à d’autres milieux. Voyez la
mode:danslesvilles,oùvivent80%desFrançais,lesajustesur
c’estmaintenantlatribudesbobosquidonneleton.
Tiens, d’ailleurs, j’allais oublier: demain, j’ai ren-unsocle,
dez-vous à Dijon avec mon bobo à moi. Avec mon
celuidu“bon «lovecoach»…
*EnFrance,58%deshabitantssontpropriétairessens” deleurlogementoumaison,et74%d’entreeux»
rêventdeledevenir.
ALEFIGARO jeudi7juillet2011
PS:leparlervrai
etlefaux 3francePOLITIQUEL’ÉDITORIALDEPAUL-HENRIDULIMBERTPAGE15
PS:premières
passesd’armes
surleprojet
Lescandidatsàlaprimairenesontpastous
d’accordavecleprojet.Ainsi,ManuelValls
dénoncelesemplois-jeunes.
prendreàunsymbole.Réformeemblé-
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
matique du PS, la réduction du temps
OPPOSITION Lessocialistessontcensés detravaildeMartineAubryn’estguère
serassemblerderrièreleprojetduparti. remiseencauseauPS,saufparManuel
Pourtant, certains candidats remettent Valls. Tout juste les socialistes recon-
en cause plusieurs mesures phares, naissent-ilsdesdifficultésd’application
quand ils ne le qualifient pas, comme dans les hôpitaux. Pour le reste, ils re- Lesténorssocialistesenmaidernier,lorsdelaconventionnationaleduprojetPSpourlaprésidentielle2012
Arnaud Montebourg, de simple «rez- tournentlesattaquescontrelamajorité quis’esttenueàlahalleFreyssinetàParis. VINCENTBOISOT/LEFIGARO
de-chaussée». Revue de détail des en arguant que si les 35 heures étaient
points d’achoppement, à l’heure où les aussinéfastesquel’assureladroite,elle processus de régularisation (…) sur la trouver le bon point d’équilibre. Mais poursortirdeladépendanceaunucléaire
postulants à l’investiture du PS pour disposaitdesesdixansaupouvoirpour base de critères clairs et transparents» les tiraillements sont là. L’aile gauche et au pétrole». Dès l’année prochaine,
2012engagentlesdébatsdesprimaires. lesabroger.Lesattaquesincessantesde comme un casier judiciaire vierge. Sur soutient la régularisation, l’aile droite lePSorganiseraun«débatnationalsur
la majorité sur le sujet contribuent en l’immigrationproprementdite,lepro- est plus mesurée. Ségolène Royal l’as- la transition énergétique». La question
Emplois-jeunes faitàsouderlessocialistes. jet du PS propose la création d’un sure : « Sur l’immigration, je suis plus de la date de sortie est en fait primor-Pour lutter contre le chômage des «contrat d’accueil et d’intégration». Il fermequelePS.Jenesuispaspourlaré- diale puisqu’elle conditionne les négo-
jeunes, le PS veut «créer un choc de Retraites est également question d’autoriser le gularisationdetouslessans-papiers.» ciations avec les Verts. Chacun y va deconfiance»encréant300000emplois- Aucuneambiguïtésurcepointpuis- droit de vote et d’éligibilité pour les sa partition. Ségolène Royal prône une
jeunes (requalifiés «emplois d’avenir à que«nousrétablironsl’âgelégaldedé- étrangers résidant en France depuis au Nucléaire sortie en 40 ans, François Hollandetempsplein»)surcinqans,dontlamoi- partà60ans»,prometleprojetduPS. moins cinq ans. Comme la sécurité, la Sortir du nucléaire d’accord, mais s’engageàréduirelaproductiond’élec-
tiédèslapremièreannéeduquinquen- Le financement s’appuie sur une taxa- question de l’immigration est un sujet quand?LeprojetduPSn’avancepasde tricité nucléaire de 75% à 50% en
nat.Pourlesfinancer,lePSsupprimera tion des revenus du capital et sur une surlequellePSestmalàl’aise.Écartelé dateprécise.Toutjusteassure-t-ilqu’à 2025. Mais, pour l’heure, la préférence
la «subvention aux heures supplémen- «haussemodéréeetprogressivedesco- entresesaspirationshumanistesetune partirde2012,lessocialistes«augmen- des écolos va à Martine Aubry qui s’est
taires». Retour aux anciennes métho- tisations sociales et patronales». Sur exigence de réalisme, il s’efforce de terontlapartdesénergiesrenouvelables engagéeàsortirdunucléaire.
des? Déjà sous le gouvernement de cette question de l’âge légal de départ
Lionel Jospin, en 1997-2002, les em- en retraite, on retrouve le traditionnel
plois-jeunes avaient été l’une des me- clivageentrel’ailegaucheetl’ailedroi-
sures emblématiques de la gauche. te du PS. Début 2010, Dominique
Hier,ManuelVallss’estemportécontre Strauss-Kahn avait assuré lors d’un
la proposition. «Je n’y crois pas, bien passage en France qu’il ne fallait pas
évidemment,a-t-ilditsurRTL.Jepense fairedelaquestion«undogme».Dans
qu’ilfautsortirdelalogiquedeladépen- son sillage, les réformistes du parti
se publique.» Si les socialistes ont pris s’étaientemportéscontreladécisionde
conscience du poids de la dette et des Martine Aubry de promettre le retour
marges de manœuvre limitées dont ils aux60ans.«Iln’yaurapasdeà
disposent pour financer leur projet, la laretraiteà60ans;ledire,c’estmentir
question de la hiérarchisation des pro- aux Français», a martelé hier Manuel
positionsn’apasététranchée. VallssurRTL.Beaucouplepensent,peu
osentledirepubliquementetpréfèrent
35heures accuser le député-maire d’Évry deLaréductiondutempsdetravailres- «fairedubruit»pourdéfendresacan-
te à l’ordre du jour. Dans son projet, le didatureauxprimaires.
PS explique que «les mécanismes
d’exonération» ont «dégradé la bonne Immigrationapplicationdes35heures».Ceux-cise- LePSneproposepaslarégularisation
ront donc supprimés. Difficile de s’en massive des sans-papiers mais «un
GEORGECLOONEY’S CHOICE.*CHOICE.*
AyraultetCahuzacserangent
derrièreHollande
Ayrault, qui avait soutenu Ségolène
SOPHIEHUET
Royal en 2007 et avait même été à
DEUX poids lourds socialistes de l’As- l’époqué donné comme «premier mi-
semblée nationale, Jean-Marc Ayrault, nistrable», a plus que de l’amitié pour
lepatrondesdéputésPS,etJérômeCa- ledéputédelaCorrèze:iladel’estime,
huzac, le président de la commission etlaconvictionqu’ilestlemieuxplacé
desfinances,viennentd’annoncerleur pourporterlescouleursduPSen2012.
soutien à François Hollande. Le député «Françoissepréparedepuislongtemps.
maire de Nantes, qui a toujours affiché Pour gouverner la France, il faut la
une certaine neutralité à la tête du connaîtreenprofondeur.Jesensqu’ilest
groupe, a «longuement mûri» son prêt,qu’ilalacapacitéàrassembler,au-
choix. Jean-Marc Ayrault (député de delàdelagauche.Ilaconsciencedesen-
Loire-Atlantique) qui est depuis long-
temps le voisin immédiat de François «HollandeestHollande (député de Corrèze) dans
l’hémicycledel’Assembléenationale,a lemieuxpréparé»
fait «un choix personnel»:«J’ai une JÉRÔMECAHUZAC
vraie proximité d’approche avec Fran-
çois, qui est un réformiste de gauche. jeux,delagravitédelatâche»,affirme
Dans les épreuves, dont celle du 21 avril le député de Loire-Atlantique. La prise
2002, il a du sang-froid, il tient bon.» de position du président de groupe so-
cialiste aura nécessairement un impact
auprès des parlementaires pendant la
primaire.C’estunepierredanslejardin
deMartineAubry.
Proche de Strauss-Kahn, Jérôme
Cahuzac a lui aussi fait le choix de
FrançoisHollande,persuadéquelere-
tour de DSK dans la perspective de
2012 serait «très compliqué», et relè-
verait de la «politique-fiction». «J’ai
choisi Hollande parce que je le connais
bien (il est également membre de la
commission des finances, NDLR). Les
différences programmatiques avec
Martine Aubry sont très minces, à sup-
poser qu’elles existent. Mais c’est lui le
mieux préparé, et depuis plus long-
temps»,souligneledéputéduLot-et-
Garonne,quiajoute:«Jenemodifierai
pas mon choix pour un autre candidat
déclaré.» Cahuzac a été séduit par
deux éléments du programme de Hol- PARIS:AvenuedesChampsElysées•RueSt-Honoré•GaleriesLafayette•Printempsduluxe
lande: son appel à la jeunesse pour CANNES:LaCroisette•Tél:0153812203
FrançoisHollandeencampagnepour qu’elle «ne désespère pas de l’avenir»
laprimairesocialisteàAnnequin,enjuin. et sa volonté de réindustrialiser la
BENOITTESSIER/REUTERS Francepourendiguerlechômage.
* Mon choix. www.omegawatches.fr
A 1jeudi7juillet2011 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
L’ombredeDSKplane
surlacampagned’Aubry
La maire de Lille cherche à se concentrer sur sa candidature
et à faire taire les rumeurs qui courent sur elle.
dessins animés, l’autre est spécialisée ces conditions de faire abstraction ? «Je
NICOLASBAROTTE
dans les textiles innovants. Dans la pre- parle aux Français, c’est mon seul su-
ENVOYÉSPÉCIALÀVALENCE(DRÔME)
mière, on lui offre un t-shirt «Martineà jet », réplique-t-elle. «Après,ilyaune
OPPOSITION Elle a une tendinite. À la Cartoucherie », c’est le nom du lieu. actualité… » Impossible d’y échapper
cause d’un coup reçu sur le coude, pen- Dans l’autre, on déplore la présence des totalement. Mais Martine Aubry s’auto-
se-t-elle. Si elle ne peut plus jouer au médias et on l’invite à partir lorsqu’une rise un rappel à l’ordre. «Cellequenous
tennis (mais de toute façon elle n’y joue interview s’improvise devant l’entrée. vivons depuis le 14 mai devrait entraîner
jamais), elle peut toujours serrer des un peu de sérénité, ce n’est pas le cas »,
mains. Une semaine après son annonce regrette-t-elle en pointant du doigt les«JeparleauxFrançais,de candidature, Martine Aubry ne se retournements de l’affaire et l’hystérie
sent pas différente, mis à part ce désa- c’estmonseulsujet» médiatique. «On devrait éviter les ba-
grément physique. La maire de Lille vardagessurlesbavardages,lesexplica-
poursuit sa campagne, comme si de rien Mais à chaque fois qu’elle le peut, Marti- tionssurlesexplications », dit-elle. Ces-
n’était. Apparemment. «J’ai l’impres- ne Aubry répète les propositions du ser de commenter des rumeurs. Elle MartineAubrylorsdesavisite,hier,prèsdeValence,d’uneusinetextilehautdegamme.
siond’êtreunpeud’unbloc », s’amuse- projet du PS, rien de plus. «Personnene recommande «plus de rigueur dans le PHOTOPQR/LEDAUPHINÉ/STÉPHANEMARC
t-elle en ne voulant pas «sortirde (son) comprendraitqu’uncandidats’éloignedu traitementdel’info ». À bon entendeur…
cap ». «Il n’y a pas eu l’heure d’hiver projetqu’ilavoté », explique-t-elle. De- Elle ne dira rien non plus sur ses conver- Lille, on lève les yeux au ciel. C’est une Les rumeurs, Martine Aubry y est par
puis l’heure d’été, mardi. Mais j’ai la vant les militants qu’elle rencontre le sations avec Dominique Strauss-Kahn. conversation qu’ils n’imaginent pas entre ailleurs confrontée elle-même : elles
convictiond’avoiruneresponsabilitésup- soir, c’est pareil. Rien que du fond, sans «Celaneregardequenous. » eux deux. Parce que DSK n’est pas dans ciblent son mari avocat présenté en in-
plémentaire. » Insensible aux aléas, elle emphase. Alors on comprend quand elle cette préoccupation (l’affaire n’est pas tégriste musulman, et aussi sa santé
Desbruitssursasantéveut se concentrer sur sa candidature. dit qu’on ne lui «parlepas » de l’affaire terminée). Et parce que le contexte a suf- personnelle. Des rumeurs colportées
Hier, Martine Aubry était dans la ré- DSK. Pas de commentaires sur les bruits qui fisamment changé pour que son retour par des responsables de l’UMP, pense-
gion de Valence dans la Drôme, pour un Pourtant, le possible abandon des circulent depuis quelques jours : Domini- soit devenu très improbable. La conver- t-on dans l’entourage de la maire de
déplacement consacré à la politique in- charges contre Dominique Strauss-Ka- que Strauss-Kahn aurait confié à Martine sation politique entre Aubry et DSK «est Lille. «Il y a plusieurs sources », dit-
dustrielle. Deux entreprises visitées, la hn domine l’actualité et l’affaire Banon Aubry qu’il renonçait à se présenter à la terminée », assure un proche de la maire on. Martine Aubry a donc téléphoné à
première est un studio de création de promet d’assurer la suite. Difficile dans primaire. Dans l’entourage de la maire de de Lille. Elle est candidate, c’est tout. qui de droit, dans les cercles du pou-
voir. La première secrétaire a identifié
deux proches de l’Élysée. Elle assure
avoir des «témoignages » les impli-
quant et être prête à porter plainte enBlanchiparSolferino,Guérinis’apprête diffamation.
Cette menace préventive rappelle la
brève entrevue, en marge d’un sommetàsoutenirlapremièresecrétaire
international, entre Nicolas Sarkozy et
d’accusationspéremptoires». Bref, pas de nant à des minorités, comme Sylvie Dominique Strauss-Kahn. L’ancien pa-
ALIETTEDEBROQUA
preuves, pas de délit. Ce qui a agacé les Andrieux pour les adhésions ou Pa- tron du FMI avait alors demandé au chefAVECFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
militants socialistes du collectif « Renou- trick Mennucci, en charge de l’organi- de l’État de faire taire ceux, parmi ses
VIOLEMMENT mise en cause par Arnaud veau PS 13 » qui ont regretté que«lerap- sation, qui devient numéro deux. proches, qui affirmaient disposer d’élé-
Montebourg, qui dénonçait dans un rap- portmasquel’évidenced’unsystèmeorga- Jean-David Ciot, proche de Guérini ments sulfureux contre lui et portant sur
erport ses«dérives», la Fédération PS des niséetclientéliste». qui assurait l’intérim, devient 1 fédé- sa vie privée.
Bouches-du-Rhône a échappé à la mise Car les préconisations de la commission ral.«J’aitoujoursreconnuqu’ilyavait
sous tutelle. L’enquête interne diligentée Richard confirment en creux une grande deschosesàchangermaiscen’estpasla
par la Rue de Solferino et menée par l’an- partie des critiques de Montebourg, même caricature qu’en a faite Montebourg»,
Bayletcandidatcien ministre Alain Richard a en fait ac- se réjouit Ciot. Ce dernier a proposé de
couché d’un résultat particulièrement rendre compte de l’application des re- àlaprimaire
mesuré. Pas d’exclusion de Jean-Noël «Cen’estpaslacaricature commandations pour que les Bou-
Guérini qui, depuis sa réélection à la tête ches-du-Rhône servent d’exemple JEAN-MICHELBAYLET,présidentduqu’enafaiteMontebourg»
du conseil général, a démissionné du pos- aux autres fédérations. PartiradicaldegaucheseracandidatERJEAN-DAVIDCIOT,NOUVEAU1 FÉDÉRAL
er àlaprimaireduPS.LePRGapréféréte de 1 fédéral. La commission Richard Quant à Jean-Noël Guérini, satisfait
cettevoieàunecandidatureautono-juge que les affirmations du rapport Mon- des conclusions, il devrait apporter
me à la présidentielle pour éviter latebourg, qui avait dénoncé un «système si elles ne reconnaissent toutefois pas la son soutien à Martine Aubry pour la
dispersiondesvoixquiavaitcontri-Jean-NoëlGuérini,mardi,àsonarrivée depressionféodalreposantsurl’intimida- mise en place délibérée d’un «système» primaire. Au PS, Harlem Désir s’est fé-
bué à l’élimination du socialiste Lio-ausiègeduPS,ruedeSolferino,àParis. tionetlapeur»,«sansêtredénuéesdetout pour s’assurer le contrôle de la fédération, licité que le calme soit revenu chez les
nel Jospin au premier tour en 2002.R.DUVIGNAU/REUTERS elien avec la réalité sont restées au stade la 4 de France avec 8 700 adhérents. socialistes marseillais.«Mesdeuxpré-
Lesradicauxdegaucheveulentaus-
Parmi ces recommandations, figure occupations étaient la rénovation et le sinégocierlesinvestituresaveclePS
l’instauration d’une direction«àrespon- rassemblement, assure-t-il. Il fallait pour les sénatoriales et les législati-
sabilitépartagée». Le bureau fédéral des remettre en route la fédération pour ves.Jean-MichelBayletestsénateurPUBLICATIONS JUDICIAIRES adhésions, la commission des conflits, la préparerleséchéancesàvenir.Jemeré- duTarn-et-Garonneetprésidentdu
commission de contrôle financier seront jouisquetousaientacceptédemettreen conseilgénéral.01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr
présidés par des responsables apparte- œuvrecetteprofonderénovation. »
EXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS
èmePar jugement contradictoire, rendu par leTribunal Correctionnel 31 chambre/1 le 18 mai 2011,
èmeFrançois NUSSE né le 16 juin 1935 à Paris 16 (75) a été condamné à 2 amendes délictuelles
de 350 euros ; 269 amendes contraventionnelles de 10 euros. Le Tribunal a ordonné l’affichage EN BREF
du jugement pour une durée de 7 jours aux portes de l’entreprise et la publication du jugement
dans Le Figaro. Apparu:«L’UMPdoit
Infractions : EMBAUCHE DE TRAVAILLEUR SANS ORGANISATION DE FORMATION Balladurnommé
PRATIQUE ET APPROPRIEE EN MATIERE DE SECURITE - le 20 octobre 2008 et depuis envoyéspécialduG8
temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus par ART. 4741-1 1°, ART. marchersurdeuxjambes» auprèsdespaysarabes4141-2 1°, ART. L.4111-6 5°, ART. R.4141-1, ART. R.4141-2, ART. R. 4141-3, ART. R.4141-
Aprèsconsultation11, ART. R. 4141-13 C. Travail et réprimés par ART. L.4741-1 AL.1, AL.9, ART. L.4741-5 AL.1 Le secrétaire d’État au Logement ne veut pas
C. Travail. MISE A DISPOSITION DE TRAVAILLEURS D’EQUIPEMENT DE TRAVAIL desespartenairesduG8,
NON CONFORME AU REGLES TECHNIQUES OU DE CERTIFICATION - le 20 octobre NicolasSarkozyaconfiéaccorder d’importance aux dissensions2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus par ART.
àÉdouardBalladurlamissionL.4741-1 AL.1 3°, ART. L.4311-3, ART. L.4311-7, ART. L.4321-2, ART. R.4311-4, ART.
d’envoyéspécialduG8pourlaR.4313-1, ART. R.4313-57, ART. R.4313-58, ART. R.4322-1 C. Travail et réprimés par ART. de la majorité sur les 35 heures.
4741-1 AL.1, AL.9, ART. L.4741-5 AL.1 C. Travail. BLESSURES INVOLONTAIRES AVEC miseenœuvredu«Partenariat
INCAPACITE SUPERIEURE A 3 MOIS PAR LA VIOLATION MANIFESTEMENT DELIBEREE deDeauville»consacré
ANNEROVAND’UNE OBLIGATION DE SECURITE OU DE PRUDENCE DANS LE CADRE DU TRAVAIL - ausoutienauxpaysarabes
le 20 octobre 2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus
GOUVERNEMENT Il en a «ras le bol», il dansleurtransitionversdespar ART. 222-21 AL.1, ART. 121-2, ART. 222-19 C. Pénal et réprimés par ART. 222-19 C. Pénal
et réprimés par ART. 222.19 AL.2, ART. 222-44, ART. 222-46 C. Travail, ART. L.4741-2 C. trouve cela«scandaleuxetchoquant». In- sociétéslibresetdémocratiques.
Travail. EVALUATION PAR EMPLOYEUR DES RISQUES PROFESSIONNELS SANS vité du « Talk Orange-Le Figaro », le se- L’ancienpremierministre
TRANSCRIPTION DANS UN DOCUMENT DE L’INVENTAIRE DES RESULTATS - le 20 crétaire d’État au Logement, Benoist Ap- entreprendrafinjuillet
octobre 2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus par paru, critique l’attitude du PS face à la unpremierdéplacement
ART. R.4741-1 AL.1, ART. R.4121-1, ART. R.4121-2, ART. R.4121-3 C. Travail et réprimés par
plainte déposée par Tristane Banon contre danslespaysdelarégion.ART. AL.1 C. Travail.
Pour extrait conforme, n’y ayant appel. P/ le Greffier en Chef. Dominique Strauss-Kahn. Au député de
Muselierbientôtàlatêtel’Essonne Manuel Valls qui dénonçait hier
del’InstitutdumondearabeEXTRAIT DES MINUTES DU GREFFE DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS le«torrentdemerde» qui s’est abattu sur
èmePar jugement contradictoire, rendu par leTribunal Correctionnel 31 chambre/1 le 18 mai 2011, «les ondes et la politique française», Lepremieradjointaumaire
SA EXACOMPTA a été condamné à 2 amendes délictuelles de 3.000 euros ; 269 amendes Benoist Apparu fait valoir que les socialis- deMarseilleRenaudMuselier
contraventionnelles de 40 euros. Le Tribunal a ordonné l’affichage du jugement pour une durée tes auraient tout à gagner à rester dans la remplaceraprochainement
de 7 jours aux portes de l’entreprise et la publication du jugement dans Le Figaro.
même posture que celle qu’ils avaient DominiqueBaudis,nomméInfractions : EMBAUCHE DE TRAVAILLEUR SANS ORGANISATION DE FORMATION
PRATIQUE ET APPROPRIEE EN MATIERE DE SECURITE - le 20 octobre 2008 et depuis adoptée au début de l’affaire DSK : le res- défenseurdesdroits,
temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus par ART. 4741-1 1°, ART. pect de la présomption d’innocence et ce- àlaprésidencedel’Institut
4141-2 1°, ART. L.4111-6 5°, ART. R. 4141-1, ART. R.4141-2, ART. R. 4141-3, ART. R.4141- lui de la parole de la plaignante. dumondearabe.
11, ART. R. 4141-13 C. Travail et réprimés par ART. L.4741-1 AL.1, AL.9, ART. L.4741-5 AL.1
C. Travail. MISE A DISPOSITION DE TRAVAILLEURS D’EQUIPEMENT DE TRAVAIL «Unedroiteplusgénéreuse» LachaudremplaceSauvadetNON CONFORME AU REGLES TECHNIQUES OU DE CERTIFICATION - le 20 octobre BENOISTAPPARU,
À ceux qui ont fait «resurgir l’idée d’un YvanLachaud,députéduGard,2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et sur le territoire national, faits prévus par ART. hier,danslestudio
L.4741-1 AL.1 3°, ART. L.4311-3, ART. L.4311-7, ART. L.4321-2, ART. R.4311-4, ART. pseudo-complot» fomenté par les plus aétééluhierprésidentduFigaro.J.-C.MARMARA/LEFIGARO
R.4313-1, ART. R.4313-57, ART. R.4313-58, ART. R.4322-1 C. Travail et réprimés par ART. hautes autorités de l’État via des informa- dugroupeNouveauCentre
4741-1 AL.1, AL.9, ART. L.4741-5 AL.1 C. Travail. BLESSURES INVOLONTAIRES PAR
tions transmises par le groupe Accor, Ap- àl’Assemblée,enremplacementPERSONNE MORALE AVEC INCAPACITE SUPERIEURE A 3 MOIS PAR LA VIOLATION
paru répond : «Je ne vois pas en quoi être il. Ces débats d’idées, ces oppositions deFrançoisSauvadet,devenuMANIFESTEMENT DELIBEREE D’UNE OBLIGATION DE SECURITE OU DE PRUDENCE
DANS LE CADRE DU TRAVAIL - le 20 octobre 2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et informédequelquechose,c’estinstrumen- éventuelles, le président du Club 89 les re- ministre.Sescollègues
sur le territoire national, faits prévus par ART. 222-21 AL.1, ART. 121-2, ART. 222-19 C. Pénal taliserquelquechose.» À ses yeux, il s’agit, vendique et les espère. «L’UMPdoitimpé- l’ontpréféréà
et réprimés par ART. 222-21, ART. 222-19 AL.2, ART. 131-38, ART. 131-39 2°, 3°, 4°, 8°, 9° C. là aussi,«detorrentsdemerde». rativementmarchersurdeuxjambes.Ona Jean-ChristopheLagarde.
Pénal, ART. L.4741-2 C. Travail. EVALUATION PAR EMPLOYEUR DES RISQUES
Au lendemain de la convention UMP sur besoindelaDroitepopulaire» (fondée parPROFESSIONNELS SANS TRANSCRIPTION DANS UN DOCUMENT DE L’INVENTAIRE
DES RESULTATS - le 20 octobre 2008 et depuis temps non prescrit, à Paris et sur le territoire les 35 heures, le ministre balaie les dissen- son collègue Thierry Mariani), dit-il. Mais,
national, faits prévus par ART. R.4741-1 AL.1, ART. R.4121-1, ART. R.4121-2, ART. R.4121-3 sions entre la majorité et le gouvernement. «ilfautunedroiteplusmoderne,plusgéné-
C. Travail et réprimés par ART. AL.1 C. Travail. «Cen’estpasanormalqu’auseindelama- reuse». Pas question pour Apparu de
Pour extrait conforme, n’y ayant appel. P/ le Greffier en Chef.
joritéonnesoitpasd’accordsurtout», dit- «laisserladroiteplusouverteaucentre».
CL'AFFAIRE
DSK
LEFIGARO jeudi7juillet2011
Notredossierspécial:l’affaire
DSK,uneondedechoc 5
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
LeprocureurVancepoursuitl’enquête
Après un rendez-vous, hier, entre les avocats de DSK et le « district attorney », le bras de fer continue.
contrer l’approbation de Benjamin Braf-
MARIE-AMÉLIELOMBARD-LATUNE
man, qui veut une victoire totale.
ENVOYÉESPÉCIALEÀNEWYORK
La deuxième hypothèse, celle d’un tout
DES PORTIÈRES qui claquent, des vitres prochain non-lieu, privilégiée jusqu’à hier
Leprocureurteintées et une silhouette qui s’engouffre par les médias américains, s’éloigne donc.
CyrusVance,dans une grosse voiture noire, hier au DSK blanchi, le juge Obus n’avait plus qu’à
hierlorsd’unpied du tribunal. Ce n’est pas sur le visa- inscrire le mot « fin » sur la procédure
déplacementge impénétrable de Cyrus Vance que se « The People of New York versus Domini-
àHarlem.
lisait hier matin à New York la réponse que Strauss-Kahn ». Un choix radical mais
Cedernier,
aux interrogations du jour sur les suites qui avait le mérite de trancher dans le vif.
quines’est
de l’enquête. Elle est finalement tombée pasexprimé,
par un bref communiqué. « Le processus afaitsavoir
d’investigation continue et aucune déci- «Lesdiscussionsontétéparson
sion n’a été prise », a indiqué le bureau du bureau trèsconstructives»
procureur après le rendez-vous entre qu’«aucune BENJAMINBRAFMAN,CONSEILDEDSK
son équipe et les avocats de Dominique décisionn’a
étéprise».Strauss-Kahn. Les discussions entre les
R.B.LEVINE/deux camps ont dû être rudes. Mais « el- Certes, un an et demi après son entrée en
NEWSCOM/SIPAles ont été très constructives », s’est borné fonctions, Cyrus Vance essuierait des criti-
à déclarer Benjamin Brafman, conseil de ques s’il s’orientait malgré tout vers ce
DSK, à sa sortie de la Criminal Court. choix. On lui reprochera autant de s’être
Tous les stratagèmes judiciaires amé- cial », requête officiellement relayée qui se réduit à deux mauvaises décisions. un professeur de droit très au fait des pra- précipité pour inculper le patron du FMI et
ricains sont utilisés ces derniers jours : dans la soirée par les avocats de l’accu- Dans un premier schéma, qui reprenait tiques judiciaires. Selon des sources inter- lui imposer une assignation à résidence
coups de bluff, « fuites » organisées et satrice Nafissatou Diallo. donc de la consistance hier soir, l’équipe nes au bureau de Cyrus Vance, un bras de humiliante que de se ruer désormais vers
tentatives de prendre un avantage déci- du district attorney poursuit l’enquête, fer oppose les tenants d’un abandon éclair un non-lieu hâtif. Après deux autres pro-
Sauverlafacesif sur l’adversaire. Hier, quatre colosses malgré les failles apparues dans la person- et les partisans d’une enquête menée à son cès perdus récemment, l’échec DSK sera
noirs se revendiquant d’un groupuscule, Fragilisé depuis qu’il a lui-même révélé nalité de la femme de chambre du Sofitel. terme. Aux yeux de ces derniers, la pre- dur à surmonter. Une autre préoccupation
« 100blackinlawenforcement.com », se nourrir des doutes sur la crédibilité de Il explore encore le dossier, en pèse les mière manche perdue ne doit pas conduire doit encore encombrer l’esprit du procu-
sont présentés au tribunal pour réclamer Nafissatou Diallo, Cyrus Vance semble atouts et les faiblesses. Jusqu’à quand se à une capitulation. Les mêmes estiment reur : l’opinion publique, si versatile, qui
la nomination d’un « procureur spé- placé devant un choix compliqué. Celui donne-t-il ? Jusqu’au 18 juillet, date de la que le dossier sur l’agression sexuelle reste accable désormais la femme de chambre
prochaine audience ? Pas de réponse hier solide. après avoir descendu « le Français » en
soir. Après tout, « les procureurs n’ont pas L’accusation pourrait aussi être tentée flèche. Et dès hier, le New York Post faisait
à abandonner des procédures criminelles de sauver la face en incitant DSK à plaider remarquer au contribuable que le district
LagardeatéléphonéàStrauss-Kahn sous le seul prétexte qu’ils rencontrent des coupable pour des charges mineures, attorney prenait en charge la totalité des
difficultés avec le passé de leur plaignant », contre l’annulation des inculpations de dépenses de Nafissatou Diallo. Le champ
LA NOUVELLE directrice générale du té. De son côté, le maire de New York, déclarait au New York Times Bruce Green, viol. Une volonté peu susceptible de ren- de bataille est loin d’être déserté.
Fonds monétaire international, Christine MichaelBloomberg,aapportéunsoutien
Lagarde, a déclaré hier avoir «parlé au appuyéauprocureurdeNewYork,Cyrus
téléphone» avec son prédécesseur, Do- Vance Jr., qui est, comme lui, un élu du
minique Strauss-Kahn, pour évoquer peupleetàquil’onprêtel’ambitiondelui
«un certain nombre de dossiers en succéder à la mairie. En revanche,
cours». «C’était un contact strictement M.Bloombergacritiquéle«perpwalk»
professionneletvouéexclusivementàla (littéralement,lamarchedususpect),qui
successionquejeprends»,a-t-elleajou- exhibeunprévenudevantlescaméras.
Lesimplicationsjuridiqueset
financièresd’uneactionaucivil
LE PROCHAIN épisode judiciaire de par cœur - comme le font beaucoup
l’affaire DSK alimente déjà les spécula- d’immigrants – une histoire qui colle
tions. « Aux États-Unis, un procès aux exigences américaines. Pour ces
chasse l’autre et la justice est saisie pour mensonges, elle risque tout simplement
tout, parfois pour n’importe quoi », iro- une expulsion du territoire. Même si
nise Kevin MacCarthy, un avocat new- une telle issue paraît improbable, la
yorkais. Plusieurs scénarios peuvent simple menace d’être deported, comme
être envisagés. Sans véritable certitude, on dit aux États-Unis, peut suffire à
tant les protagonistes n’ont pas réelle- diminuer les prétentions de la jeune
ment intérêt à remuer le scandale. La Guinéenne.
crainte d’un effet boomerang peut cal- L’attitude de son avocat, Kenneth
mer les ardeurs judiciaires. Thompson, pourrait aussi être déter-
En théorie, Nafissatou Diallo pourrait minante. Très offensif depuis le début,
intenter un procès civil à Dominique prenant toujours le monde à témoin et
Strauss-Kahn. Un non-lieu au pénal ne se posant en protecteur des femmes
protégerait en rien ce dernier d’une violentées, il a déjà laissé entendre qu’il
telle action. Les deux procédures sont ne « lâcherait » pas l’affaire. Difficile
totalement indépendantes. L’objectif d’évaluer la part de pression mise sur le “Répéter queprincipal du demandeur ? Obtenir des camp Strauss-Kahn, la volonté de
dommages et intérêts les plus élevés pousser le procureur dans ses retran-
possibles. Quelques affaires retentis- chements ou, plus prosaïquement, de la dépendance coûte
santes sont citées en exemple : tenter de s’assurer une rémunération
O. J. Simpson, acquitté au pénal mais au terme de l’affaire. trop cher à la société
condamné à 33 millions de dollars au Au civil, les tarifs varient, le tiers des
civil ou le basketteur Kobe Bryant qui sommes allouées revenant souvent aux finira par coûter
avait négocié un accord avec une fem- avocats. Si l’affaire ne s’arrange pas par
me l’accusant de viol alors que le par- un accord à l’amiable mais va jusqu’au cher à la société.”
quet avait abandonné ses poursuites. procès, les jurés se déterminent, non
Au civil, chacune des parties élabore pas « au-delà du doute raisonnable »
une stratégie complexe : « Le succès dé- comme au pénal, mais en pesant la
pend beaucoup de la façon de faire valoir « prépondérance des preuves ».
son préjudice et de chiffrer le montant de
Chiffragedupréjudiceses dommages et intérêts », note Chris-
topher Mesnooh, inscrit aux barreaux En raisonnant toujours par hypothèses,
de New York et Paris. Dans le dossier du on peut imaginer que Dominique
Sofitel, la femme de chambre pourrait Strauss-Kahn, s’il sort blanchi au pé-
ainsi expliquer que sa réputation est en- nal, souhaite intenter une action en
tachée, que le monde entier connaît son responsabilité contre le procureur
histoire, que sa famille de Peuls musul- Cyrus Vance. Les arguments ne feraient
mans va la rejeter. Il faut se souvenir pas défaut : rares doivent être les dis-
des déclarations d’hommes de la com- trict attorneys pouvant se prévaloir
munauté guinéenne et de son frère au d’avoir fait démissionner un directeur
Journal du dimanche, expliquant docte- général du FMI et d’avoir stoppé net un
ment qu’une femme ayant subi un tel candidat dans sa course présumée à la
outrage était définitivement « souillée » présidentielle en France. Le chiffrage
pour les siens… Les conséquences psy- du préjudice ne doit pas figurer dans les
chologiques pour sa fille de 15 ans pour- annales de la cour de New York…
raient aussi être prises en compte. Le procureur pourrait cependant ré-
Sur le papier, l’affaire serait large- torquer qu’il y avait, au début, des rai-
ment plaidable, tout comme seraient sons valables de soupçonner DSK. Là
recevables les arguments de l’ancien encore, le résultat d’une telle procédure
Nous sommes tous dépendantsdirecteur général du FMI rétorquant pourrait être bien différent du but pour-
qu’il n’est pas responsable des débor- suivi. Le risque de déballage n’est jamais les uns des autres.
dements du dossier. totalement écarté. Pourquoi Cyrus Van- La dépendance des personnes âgées est un sujet
Mais, un point ne doit pas être négli- ce se priverait-il de sortir de ses tiroirs trop sérieux pour revenir aux vieilles tentations
gé : la situation désormais délicate de quelques éléments de l’affaire du Sofitel du «chacun soi». La dépendance
Nafissatou Diallo au regard de la loi qui ne seraient pas du meilleur effet ? c’est «tous ensemble» qu’on doit y faire face.
américaine. La femme de chambre, S’il décide d’abandonner les poursuites,
quelle que soit par ailleurs sa personna- il prendra sans doute l’assurance que le
lité, semble avoir triché pour obtenir camp de la défense ne lui réserve pas un
l’asile aux États-Unis. Elle aurait appris mauvais coup. M.-A.L.-L.
FNMF-OrganismerégiparleCodedelamutualité-RNM304426240 / June,TwentyFirst
Cjeudi7juillet2011 LEFIGARO
Lemensonge,uncrimetrès
malperçuauxÉtats-Unis6
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
LeparquetétudielaplaintedeTristaneBanon
Une enquête préliminaire pourrait être ouverte rapidement.
pas d’ouvrir une information, si bien que maisilsontdécidéquecen’étaitpasgra- d’un ami», a expliqué Tristane Banon. David Koubbi. Aujourd’hui, la plaignante
LAURENCEDECHARETTE
le dossier a de grandes chances d’aboutir, veetqu’ilvalaitmieuxmentir,celaressort «Jereçoisdenombreuxmessagesdesym- et son conseil se disent prêts à essuyer
JUSTICE La plainte de Tristane Banon au bout du compte, devant un juge d’ins- clairementdescontradictionsentrelesdé- pathisantssocialistes,quisedisentprêtsà «descoups». Toutefois, pour être enten-
pour tentative de viol pourrait donner truction. clarations des uns et des autres», insiste apporterleursoutien», assure son avocat. due de la justice, Tristane Banon devra
lieu à l’ouverture d’une enquête prélimi- Après avoir choisi de se tourner vers la David Koubbi. s’attacher à prouver la tentative de péné-
Huitansaprèslesfaitsnaire rapidement. Hier, le parquet de Pa- justice, juste avant que l’affaire DSK ne se Les enquêteurs, s’ils étaient saisis, tration. Des faits qui ne seront pas faciles à
ris a confirmé que cette plainte était«à dégonfle aux États-Unis, la jeune femme pourraient s’interroger sur l’identité du L’avocat et la jeune femme travaillent le établir huit ans après les faits. La jeune
l’étude». Très détaillé, le document d’une est aujourd’hui décidée à ne pas laisser les propriétaire de l’appartement dans lequel dossier DSK depuis 2009. Tristane Banon femme a toutefois choisi jusqu’à présent
dizaine de pages s’emploie notamment à membres du PS déclarer qu’ils «ne sa- s’est déroulée la deuxième rencontre en- a alors peu apprécié la façon dont l’auteur de mener son dossier seule, sans chercher
décrire les faits invoqués par la jeune vaient pas». Tristane Banon comme sa tre DSK et son intervieweuse, alors attelée anonyme, « Cassandre », d’un livre sur à lier son destin judiciaire à celui d’autres
écrivaine, de façon à étayer les éléments mère ont déjà assuré avoir pris contact, à à la rédaction de son premier livre. Après DSK décrit son histoire. Elle veut rompre victimes potentielles. Son avocat a refusé
qui peuvent caractériser une tentative de l’époque, avec François Hollande, alors à un entretien que la jeune femme a jugé avec les Éditions Plon, qui ont publié toutes les avances des défenseurs améri-
viol – et non une « simple » agression la tête de la Rue de Solferino, au sujet de peu fructueux, elle a décroché un autre l’ouvrage et avec qui elle était sous cains de Nafissatou Diallo ainsi que les ap-
sexuelle qui tomberait sous le coup de la l’agression dont la jeune femme dit avoir rendez-vous avec le leader socialiste, qui contrat.«Quandellem’aracontésonhis- pels du pied de Thibault de Montbrial, pé-
prescription. La victime et son avocat, été victime en 2003. Selon son entourage, lui a demandé de se rendre à une adresse toire,jeluiaitoutdesuiteconseillédepor- naliste français chargé par la défense
eDavid Koubbi, se sont déjà dits prêts à d’autres personnalités du PS étaient in- inconnue d’elle, dans le VII arrondisse- terplainte,maiselleétaitterroriséeàl’idée américaine de recueillir d’éventuels té-
faire appel si jamais le parquet ne décidait formées de l’affaire.«Desgenssavaient, ment.«Ilm’aditquec’étaitl’appartement de ce qu’elle aurait à affronter», raconte moignages français.
Lecombatdes
féministesaméricaines
contrelescrimessexuels
Ces juristes ont milité pour durcir la législation et protéger
les victimes dans les années 1970. L’affaire DSK les inquiète.
laquelle un homme muni d’un couteau
LAUREMANDEVILLE avait attaqué deux jeunes femmes dans Manifestation
ENVOYÉESPÉCIALEÀNEWYORK
deféministesdevantune rue malfamée, puis les avait, selon
leFMI,àNewYork,QUAND la jeune Leslie Crocker Snyder a Snyder, violées et sodomisées l’une
le18maidernier,quelquescommencé son travail de procureur, à la après l’autre avant de voler leur sac.
joursaprèsledébutfin des années 1960, à New York, la plu- «Chacune avait été témoin du viol de
del’affaireStrauss-Kahn
part des femmes hésitaient longuement l’autre.Mais,parcequ’iln’yavaitdetra-
AFP
avant de se présenter devant la justice ces de sperme que dans leur culotte, pas
avec des accusations de viol. Obtenir ré- dansleurvagin,legarsaétédéclaréin-
paration dans ce domaine tabou exigeait nocent de ce crime et condamné seule-
un parcours du combattant si «doulou- ment pour vol. Plus tard, il a commis un graphie, qui aliénerait les femmes et interdit à la défense d’interroger la plai- «lobby de zélotes», investis d’un
reux» et «parfois si répugnant» que autreviol,hélas…Àl’époque,ilfallaitce qui, selon la juriste Catharine Mac- gnante sur sa vie sexuelle passée, le «agenda politique», avertit-il. «Ils
beaucoup préféraient abandonner, expli- qu’on appelait nombre de preuves très Kinnon, mène au viol. Cette femme nombre d’hommes avec lesquels elle sont si obnubilés par leur mission qu’ils
fortes “corroborant” les témoignages convaincue, professeur à l’Université couchait, ses pratiques sexuelles… tendent à oublier ce que tout procureur
desvictimespourcondamner,etcelles-ci de Michigan, prend la tête d’un mouve- «Cetteloiaobligéàseconcentrersurles sait très bien, à savoir que les femmes
Lasociétéavaittendance ontétéjugéesinsuffisantes.Celam’adé- ment qui va notamment faire de la cau- faitsjugés,passurlereste.Ilétaitinac- peuvent mentir, comme peuvent mentir
àestimerqu’unefemme goûtée», raconte l’ancienne juge. se des femmes violées un axe central du ceptable que les femmes soient soumises les hommes, les Noirs, les Juifs, les
En ce début des années 1970, son in- combat féministe. McKinnon sera l’un à une véritable torture morale», expli- Blancs, bref, tout le monde!» dit Der-violéeétaitcoupable
dignation, nourrie de sa connaissance des fers de lance de la législation sur le que Crocker Snyder. La jeune «proc» showitz.«Cepréjugéestdangereux,car
d’avoirtentésonagresseur de la justice de terrain, coïncide avec harcèlement sexuel. va aussi participer en 1974 à la création ilpousseleprocureuràseprécipiteretà
celle du mouvement féministe naissant. de la première unité spécialisée en cri- mettreendangerlaprésomptiond’inno-
Mouvementdebalancierque cette ancienne juge, qui s’est fait bat- Tandis que sur les plages des jeunes mes sexuels, dont elle va prendre la tête cence», insiste le juriste.
tre par Cyrus Vance dans la course au femmes jettent symboliquement leurs Dans cette ambiance de combat, Leslie à New York. Un exemple qui essaimera
Unmauvaiscoupportéposte de procureur de New York en 2009. soutiens-gorges pour proclamer leur li- Crocker Snyder, épaulée par d’autres à travers le pays.
àlacausedesfemmesLa société avait tendance à estimer berté, les grandes prêtresses du fémi- femmes, se met à batailler pour une Certains, comme le professeur de
qu’une femme violée était coupable nisme américain montent au créneau. nouvelle définition des crimes sexuels à droit Alan Dershowitz, profitent Bien sûr, les féministes ne sont pas
d’avoir tenté son agresseur… «Alors Dans la foulée de la lutte pour les droits New York, même si elle refuse de se dé- aujourd’hui de l’affaire DSK pour dé- d’accord avec ce jugement. «C’est du
qu’elleétaitvictime,elleseretrouvaiten civiques des Noirs, la cause des femmes finir comme « féministe ». Grâce à l’ef- noncer un mouvement de balancier qui vent, tonne l’ancien procureur Linda
position d’accusée», souligne Snyder. devient la nouvelle frontière de l’aile li- fort du groupe dont elle fait partie, une est «allé trop loin». La création des Fairstein, reconvertie dans l’écriture.
Elle se souvient de son premier cas, en bérale de la société. On dénonce le loi de protection de la victime, connue sections spécialisées en crimes sexuels a Le bureau du procureur continue d’exo-
1970, alors qu’elle était encore novice. Il «plafonddeverre» invisible qui bloque sous le nom de «Rape Shield Law », est peu à peu débouché sur l’apparition au nérer énormément d’accusés.» Même
s’agissait d’une affreuse histoire dans les carrières féminines, puis la porno- votée en 1975. Cette nouvelle législation sein des bureaux des procureurs d’un son de cloche chez la féministe Catha-
rine MacKinnon qui, depuis la Califor-
nie, confie au Figaro ne «voir aucune
preuve d’un changement systémique
d’approche en faveur des survivantes deDershowitz:«EnAmérique,onadoreseprécipiterpourjuger» viols,mêmes’ilyaunesensibilisationde
certainsprocureurs».
ALAN DERSHOWITZ est un célèbre avo- qui en est une autre ! Leur but est évi- Elle se refuse aussi à voir dans l’affaire
cat pénaliste de New York. Il est profes- demment de se faire réélire, et ils utili- DSK la preuve d’un dysfonctionnement
seur de droit à l’université Harvard. sent souvent les affaires pour se gagner de la justice et souligne que«lebureau
«Lesystèmeune notoriété. De ce point de vue, vous du procureur n’a toujours pas montré
pénalaméricainLEFIGARO.-Commentexpliquez-vous êtes plus protégés en France, où vous qu’ilnecroyaitpasàlaversiondelafem-
estcequiressemble,dansl’affaireDSK, avez un appareil professionnel moins me de chambre». Ce dont elle est sûre,
profondémentsinonàunratagedelajustice, dépendant. c’est que cette affaire va nuire à la cause
dysfonctionnel,entoutcasàunexcèsdeprécipitation de la défense des femmes violées.«Cel-
notammentdans
duprocureur? Quefaut-ilfairepouraméliorer les-cihésiterontàporterplainte,surtoutledomainedes
AlanDERSHOWITZ.- Le procureur Cy- leschoses? quand elles sont pauvres et sans pou-crimessexuels,
rus Vance a eu le courage de rectifier le Quand j’ai commencé ma carrière, à la voir.»cartrès
tir, dès qu’il a eu connaissance des faits fin des années 1950, accuser un homme perméable
qui démontraient l’effondrement de la de viol était un scandale, c’était toujours àlapression
crédibilité de la plaignante. Je connais la faute des femmes, ce qui était inaccep- del’opinion
nombre de procureurs qui se seraient as- table. Mais, aujourd’hui, le balancier est publique», CaseyAnthony
estimeAlansis dessus ! Je lui tire donc mon chapeau. parti complètement dans l’autre sens. acquittéeDershowitz.Mais il est allé trop vite, il aurait dû at- Beaucoup de procureurs font désormais
KALMANOVITZ/tendre pour faire inculper l’accusé de- comme s’il y avait un gène de la vérité et
ILEST14h30mardi,autribunald’Or-LEBRECHT/LEEMAGEvant le grand jury. La réalité est que le un gène du mensonge en fonction de vo-
lando, en Floride. Casey Anthony
système pénal américain est profondé- tre sexe. Si vous êtes une femme, vous ne
tremble et prend la main des deux
ment dysfonctionnel, et notamment pouvez mentir ! C’est devenu un vrai avocatsdeladéfense.Lorsd’unpro-
dans le domaine des crimes sexuels. La problème, car c’est loin d’être toujours cèssuivipartoutel’Amérique,lepro-
justice pénale est en effet très perméable vrai, comme on le voit aujourd’hui. mixtion des médias est omniprésente. Anthony en pâture aux Américains, ras- cureur a requis la peine capitale
à la pression de l’opinion publique, car L’Amérique est restée une société très Dans le cas de DSK, on s’est précipité semblant près d’un million de téléspecta- contre elle, accusant Casey d’avoir
nous avons des procureurs élus, ce qui moraliste, dans laquelle les gens ne font pour condamner cet homme riche et teurs fascinés, NDLR). Dans son show, assassinéCaylee,safillededeuxans,
est une abomination, et des juges élus, ce pas nécessairement la différence entre puissant, et maintenant le balancier re- personne n’est jamais innocent. avec préméditation. Depuis trois ans
lesmédiasontcondamnéCasey,sou-relation sexuelle forcée et consentie. Il part dans l’autre sens, on se hâte de
lignantles31joursqu’elleaattendusne faut pas oublier que nous n’avons condamner la plaignante. Regardez ce Pensez-vousqueleschargesvontêtre
avantdesignalerladisparitiondesaaboli le crime d’adultère que récemment qui s’est passé hier dans ce procès de abandonnées?
fille,etlessoiréespasséesàallerdan-et que le crime de fornication existait Floride qui fait la une de tous les jour- Oui, c’est la chose à faire. Simplement,
ser, malgré le drame. Mais le verdict
aussi encore dans les années 1970. naux. On a assisté à l’acquittement par Vance attend un peu, il veut aller par éta-
tombe:noncoupable.Caseysemetà
les jurés de Casey Anthony, accusée pes. Pour moi, il aurait dû libérer Strauss
sangloter.Surleschaînesducâblequi
L’immixtionspectaculairedesmédias d’avoir tué sa petite fille de 2 ans et demi. Kahn dès vendredi et dire : nous ne sau- avaientcondamnéCaseyAnthony,la
danscesaffairesdejusticefait-ellepartie Pourtant, la presse, depuis trois ans, rons jamais ce qui s’est passé dans cette traitantde«pute»etdemeurtrière,
duproblème? l’avait déclarée coupable. C’est ce que chambre d’hôtel, mais nous ne pouvons les présentatrices vedettes comme
En Amérique, on adore se précipiter j’appelle la justice de Nancy Grace (du continuer cette affaire vu le problème de Nancy Grace sont en colère, comme
pour juger. Avec le «perp walk», les ca- nom de cette présentatrice de la chaîne crédibilité de la femme de chambre. desmillionsd’Américains. L.M.
méras dans les salles d’audience, l’im- HLN qui a durant trois ans jeté l’affaire PROPOSRECUEILLISPARL.M.
L'AFFAIRE
DSK
CLEFIGARO jeudi7juillet2011
NotreblogRussie 7HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/RUSSIE/ international
Medvedev
etPoutine
enpiste
pour2012
Le président russe et son premier ministre
placent leurs pions sur
l’échiquier politique avant la présidentielle.
aujourd’hui en voie de marginalisation.
PIERREAVRIL Pour la plupart des observateurs, cette
CORRESPONDANTÀMOSCOU
opération de recomposition du paysage
RUSSIE Qui, de Vladimir Poutine ou de politique ne serait qu’un théâtre d’ombres
Dmitri Medvedev, sera président de la orchestré au sommet du pouvoir, afin de
Fédération de Russie de 2012 à 2016 ? donner l’illusion du pluralisme électoral.
Qu’on s’en amuse ou qu’on s’en lamente, Le principal objectif est d’enrayer la chute
voici l’unique question autour de laquelle de popularité du parti dominant, Russie
tourne désormais la vie politique russe. unie, qui risque, par ricochet, d’ébranler
Après la pause estivale, l’interrogation la stabilité du pouvoir. Une perspective DmitriMedvedevetVladimir
redoublera dès la rentrée, avec la compli- inconcevable pour Vladimir Poutine, qui sent ses craintes. Selon un sondage du litique du pays, assimilé par beaucoup au PoutineprèsdeMoscou,le11juin
cité active des deux hommes. Selon ses entend maîtriser encore longtemps le Centre Levada, seuls 46 % des Russes ap- brejnévisme.«Poutinen’aplusconfiance dernier. NOVOSTI/KREMLINPOOL/
ASTAKHOV/AFPsupporteurs, l’actuel chef du Kremlin de- destin politique de son pays. Totalement prouvent le travail du gouvernement, en son parti. Ce dernier n’est plus sûr de
vrait confirmer son entrée en campagne acquise au premier ministre, cette forma- contre 60 % lors de sa formation en 2008. conserverlamajoritéconstitutionnelledes
lors du forum de Iaroslav, début septem- tion est désormais assimilée dans l’opi- deux tiers, sauf à organiser des fraudes,
L’opinion à témoinbre. Il a déjà ses groupies qui dansent en nion publique à un parti «de filous et de auxquelleslepremierministre-quitientà
son honneur aux abords de la place Rou- voleurs», selon la formule lancée par l’un «Les humeurs protestataires montent sa réputation internationale – se refuse. EN BREF
ge. Le premier ministre ne devrait pas des porte-voix de la société civile, le blo- dans le pays», constate Mikhaïl Dmi- C’estpourquoiiladécidédecréerleFront
être en reste, en continuant à saturer gueur Alexeï Navalni. Même si les cotes de triev, président du Centre des études populaire», explique Alexeï Moukhine.
Vingt-deuxcivilstuésl’espace télévisuel. Déjà, son ode aux es- Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev stratégiques. Fait nouveau : ces mécon- La même logique prévaut avec l’appa-
parl’arméesyriennepions soviétiques, Blueberry Hill, qu’il a restent élevées (respectivement 69 % et tentements ne sont plus uniquement liés rition de Prokhorov, censée donner une
chantée lors d’un gala de bienfaisance, 66 % d’opinions favorables), le pouvoir à l’évolution de la conjoncture économi- parfaite onction démocratique au pro- Selonl’Organisationnationale
tourne en boucle dans les discothèques. s’inquiète et les révolutions arabes atti- que, mais au sentiment de stagnation po- cessus électoral. L’initiative de l’oligar- desdroitsdel’homme,
«Comme dans l’amour, on en est encore que a aussitôt été adoubée par le aumoins22civilsontététués
au stade des préliminaires», s’amuse le Kremlin, Medvedev jugeant ses propo- etplusde80autresontété
politologue Alexeï Moukhine, directeur sitions«révolutionnaires».«JusteCau- blessésparlesforcesdesécuritéL’écart entre les prétendants se resserre
du Centre d’information politique. se ne sera pas un parti d’opposition», a quiontencercléHamadepuisTAUX D’OPINIONS FAVORABLES
rassuré Prokhorov. Mieux : en cas de mardi.Lesopposantsaurégime
83%
succès aux législatives, il pourrait servir appellentàdenouvelles«Leshumeurs 80 % de rampe de lancement à Medvedev en manifestations,vendredi,79%
78%protestatairesmontent 2012, voire en 2016. Mais cette hypothè- baptisées«Nonaudialogue».
69 % se n’est pas la plus probable. LesÉtats-Unisontdemandédanslepays» 75 % V. Poutine Si, selon tous les observateurs, «Med- àBacharel-Assadderetirer
vedevaenviedeseprésenter», il n’est pas sesforcesdeHama.73%
74%
Trois initiatives récentes sont venues prêt pour autant à s’opposer à son ancien70 % Libye:lesrebelleslancentconfirmer le début d’un nouveau cycle 71% mentor, dans le cas où celui-ci déciderait
uneoffensivedansl’Ouestélectoral en Russie. D’abord, Vladimir de concourir. «La décision finale revien-
Poutine a créé, autour de son parti Russie dra à Poutine et à lui seul», confirme un Lesrebelleslibyensontlancé65 %
unie, un « Front populaire », censé re- diplomate, qui assimile les joutes à distan- hieruneoffensivepourprendre
grouper les«forcesvives» de la société. ce auxquelles se livrent les deux hommes descarrefoursstratégiques
66 %60 % Sources : Levada Center, Graphic NewsEnsuite, l’oligarque Mikhaïl Prokhorov, àun «concours de beauté». Avec pour ettenterd’avancerversTripoli.
D. Medvedevplus connu pour ses frasques dans les sta- Juin 2008 Juin 2009 Juin 2010 juin 2011 témoin distant, l’opinion publique. «Nousattendionsavant
tions de ski françaises que pour ses ta- delancercetteattaque,nous
lents de tribun, a effectué une OPA sur un avonsfinalementeulefeuvert
groupuscule politique, baptisé Juste Cau- del’Otancematin,etl’offensive
se, pour en faire une machine de guerre acommencé»,selonLescandidatscourtisentlesartistesrussesélectorale. Enfin, le leader communiste unmembreducomité
Guennadi Ziouganov vient de créer une révolutionnairedeZenten,
brigade des « Volontaires populaires ». ENTRE le conservateur Poutine et le li- coursdeProkhorovmeplaîtbeaucoup,il lon certains, que la majorité des intel- à120kmdeTripoli.
Objectif commun à tous : mobiliser les béral Medvedev, le cœur – et le porte- veut placer l’homme au centre de l’État lectuels aspire à un virage libéral dans Lesinsurgésontprislecontrôle
troupes en prévision des élections parle- feuille - des cinéastes russes balance. alorsqu’enRussie,lepouvoiratoujours le pays. duhameaudeGoualich,
mentaires de décembre, elles-mêmes Si le temps est loin où Staline com- été tout-puissant», explique Pavel «Avant, nous étions désespérés par à50kmdelacapitale.
considérées comme une répétition géné- mandait à Eisenstein des films de pro- Lounguine, qui dirige également le paysage politique russe. Désormais,
197migrantsillégauxrale avant la présidentielle de mars. pagande dédiés à sa gloire, les met- l’Académie franco-russe du cinéma. grâce à Mikhaïl Prokhorov et au parti
senoientaulargeduSoudanSur le papier, l’ensemble du spectre teurs en scène du pays n’ont jamais Juste Cause, un nouvel espace
Du nickelau grand écranpolitique est représenté : le centre gauche rompu leurs liens consanguins avec le s’ouvre», se félicite Andreï Erofiev, 197migrantsillégauxsontmorts
conservateur, traditionnellement labou- pouvoir. En revanche, les régisseurs ont ac- ancien curateur à la galerie Tretiakov. noyés,mardi,dansl’incendie
ré par Vladimir Poutine ; le centre droit, Ainsi, la promesse de renaissance cueilli tièdement la création, par Vla- «Lepaysestdansuneimpasse,leparti d’unbateaubattantpavillon
plus libéral, incarné par Juste Cause ; et d’un parti étiqueté libéral, sous la dimir Poutine, du Front populaire, Russieunieestcomplètementscléroséet cubaindansleseaux
les deux extrêmes nationalistes, res- houlette de Mikhaïl Prokhorov, censé regrouper les forces entrepre- les élites ne savent pas comment s’en territorialessoudanaisesvers
pectivement représentés par le Parti a séduit des artistes, qui rechi- neuriales ou artistiques du pays. Le sortir.Plutôtquedeseplaindrequetout l’Arabiesaoudite.Seulstrois
communiste et le LDPR de Vladimir Ji- gnaient hier à rejoindre une parti de l’actuel premier ministre, vaàvau-l’eau,ilfautaccepterdesten- passagersauraientsurvécu,
rinovski. Les opposants radicaux à Pou- quelconque chapelle. Russie unie, compte dans ses rangs tatives comme celle de Prokhorov», alorsquequatreYéménites,
tine ont été écartés de la campagne. Bien connu des ci- l’auteur du film Les Yeux noirs, Nikita renchérit Pavel Lounguine. quiseraientlespropriétaires
Russie juste, naguère surnommée néphiles français, Mikhalkov, mais dont les récents films Cet intérêt soudain pour le multi- dubateau,ontétéarrêtés.
«ladeuxièmejambedeRussie Pavel Lounguine, – notamment une hagiographie de milliardaire du nickel fait sourire de
Alerteautsunamiunie» pour son ancrage l’auteur de Taxi Poutine - ont été éreintés par la criti- nombreux commentateurs. Ces der-
enNouvelle-Zélandeplus marqué à gauche, est Blues et de que. C’est le père de Mikhalkov, Ser- niers rappellent que, faute d’argent
L’Île, s’est gueï, qui avait composé l’hymne na- public, le financement des films russes Unealerteautsunamiaété
affiché aux tional à l’invitation de Staline, en 1944, dépend pour une large part de la fortu- lancéeenet
côtés de avant d’en réécrire les paroles à la de- ne des oligarques. Or, à travers la fon- danslesarchipelsdeKermadec
l’oligarque mande de Poutine, en 2000. Le comé- dation éponyme qu’elle dirige, la sœur etTonga,aprèsunfortséisme,
lors du récent congrès dien Fiodor Bondarchouk, dont le père de Mikhaïl Prokhorov est en passe de d’unemagnitudede7,8,selon
NikitaMikhalkov, de Juste Cause, tout fut le réalisateur du monumental devenir un mécène incontournable leCentred’alerteduPacifique.
auteurdufilm comme son collègue GuerreetPaix, est également membre de la culture russe. Via la fortune de Ils’estproduitenhautemer.
LesYeuxnoirs,militeau Andreï Konchalovs- de Russie unie. Mais aucun de ces deux son frère, Irina Prokhorova a no- Sonépicentre,à48km
partiRussieuniedePoutine. ky et l’acteur Leonid cinéastes ne s’est enrôlé sous la ban- tamment participé au financement deprofondeur,estsitué
HAHN-NEBINGER-ORBAN/ABACA
Iarmolnik. «Le dis- nière du Front populaire. Un signe, se- du volet culturel de l’année franco- à211kmdel’îleRaoul.
russe (2010).«Unefoisquel’identité
du président sera connue, il sera
toujourstempspourlesartistes
Deuxfiguresdel’ombretirentlesficelles de retourner leur veste»,
raille un intellectuel.
LEURSNOMSsontrarementcités,mais mier ministre. Les opposants à ce der- Volochine, ancien chef de l’administra- Même Vladimir Poutine
ilssontsuspectésdetirerlesficellesdes nierl’accusentd’avoirorganisélesfalsi- tion présidentielle de Boris Elstine et reste très sensible au sort
prochaines élections. Aujourd’hui chef fications des principaux scrutins proche de Dmitri Medvedev. Récem- du cinéma russe : il a pro-
adjointdel’administrationprésidentiel- électorauxetlecomparentvolontiersà ment, des rumeurs avaient prêté à la mis de consacrer 4,3 mil-
le,servantdoncsouslesordresdeDmi- un«Beriacontemporain»,enréféren- filledeBorisElstine,TatyanaIoumache-
liards de roubles (106 mil- Leréalisateur
tri Medvedev, Vladislav Sourkov est ce au chef du NKVD (services secrets va, le désir de prendre la tête de Juste PavelLounguinelions d’euros) au financement
surtout connu pour être un idéologue sous Staline). Selon certaines sources, Cause.AlexandreVolochineaétéprési- aétéséduitde nouvelles productions. Au
proche de Poutine, dont il fut un colla- Vladislav Sourkov est également l’ins- dent du conseil d’administration de parlepartilibéralpassage, il en a profité pour invi-borateurprivilégiéauKremlin.Ilaaidéà pirateur du projet de création de Juste Nornickel,sociétédontMikhaïlProkho- deMikhaïl
ter les cinéastes à tourner leursla création de Russie unie et fondé Cause en 2009, parti désormais dirigé rovfutlePDG.Unpetitmondeoùlapo- Prokhorov,
scènes dans des isbas plutôt que«Nachi», un mouvement de jeunesse par Mikhaïl Prokhorov. L’architecte en litiqueetlesaffairess’entremêlent. JusteCause.
historiquement attaché à l’actuel pre- chefdeJusteCauses’appelle Alexandre P.A. dans des décors « exotiques ». RIANOVOSTI
P.A.
Cjeudi7juillet2011 LEFIGARO
Enimages:un«tsunami»
depoussières’abatsurPhoenix8 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Les«vacances»d’AungSanSuuKyiaupaysdelapeur
LadissidentebirmaneaeffectuéensilencesapremièresortiehorsdeRangounsousleregardadmiratifdesespartisans.
cratieachoisilavalléedePagan,l’undes detKimetarenoncéàtoutedéclaration «desrisquesdechaosetd’émeutes,com-
FLORENCECOMPAIN
plusbeauxsitesarchitecturauxdumon- publique. Mais les dizaines de policiers meparlepassé»,sielleeffectuaituntel
BANGKOK
de.Audétourdestemples,àl’oréedela en civil sur ses talons qui veillent à ce voyage. Une référence on ne peut plus
BIRMANIE AungSanSuuKyiaquelque forêtsacréedesnats,lesgéniesbienfai- quel’enthousiasmedesretrouvaillesne claireàl’embuscadedeDepayin,tendue
chose du joueur de flûte de Hamelin. sants,elleaprouvéqu’elleétaittoujours basculepas,saventbienqu’ils’agitd’un fin2003pardeshommesdemaindela
Dans le sillage de la célèbre opposante l’objetd’unevénérationunanime. premiertestpolitique. juntecontreleconvoiduPrixNobelde
birmane,lesfoulessepressentirrésisti- À65ans,elleapparaîtdeplusenplus la Paix, dans laquelle plusieurs dizaines
Prisonàcielouvertblement. isolée.Plusde2000opposantscroupis- de ses partisans avaient été tués. «Ces
Malgré sa longue réclusion dans sa Maissamargedemanœuvreestétroite. sent encore dans d’infâmes geôles. Son menacesdoiventêtreprisesausérieux»,
maison délabrée de Rangoun et des Depuis huit mois, elle s’est abstenue de parti, la Ligue nationale pour la démo- aconfirmélundiKyawWin,lenuméro
élections truquées par les généraux qui confrontation directe avec cette junte cratie,quil’avaitconduiteàunevictoire deux de l’ambassade de Birmanie à
l’ontmarginalisée,lesvillageoisaccou- déguisée en gouvernement civil. Elle aux législatives de 1990 annulées par la Washingtonquiafaitdéfectionetade-
rent pour apercevoir sa frêle silhouette s’enesttenueàdesquestionspolitique- junte, a été dissous en septembre. Il est mandé l’asile politique aux États-Unis.
et pleurent. Aung San Suu Kyi, c’est la mentmoinssensiblescommel’environ- urgentqu’elleréorganisesesréseaux. «La haute hiérarchie militaire consolide
défiance à un régime qu’ils exècrent. nement et la santé. Mais si elle se can- Même dans la nouvelle «démocratie sa mainmise sur le pouvoir et cherche à
L’espoird’unmiracleaprèssoixanteans tonne au terrain social, son image disciplinéeetflorissante»,lamagnani- faire taire les voix de ceux qui veulent la
dedictaturemilitaire.Desmiettesdeli- politiquerisqued’ensouffrir. mité des généraux a ses limites: quand démocratie.»
bertéquileurprocurentl’ivresse. Nevoulantfourniraucunprétexteaux Aung San Suu Kyi a fait savoir fin mai SilaBirmanieresteunpaysgouverné
Poursonpremierdéplacementende- générauxdel’enfermerànouveau,ellea qu’elle se rendrait dans la campagne parlapeur,leshabitantsdePagangoû-
horsdeRangoundepuislalevéedeson présentécettesortieàhautrisquecom- birmaneàlarencontredesespartisans, tentàlajoiedepartagerleurprisonàciel
AungSanSuuKyientouréedepartisans, assignation à résidence en novembre me des vacances, les premières qu’elle lerégimel’aaussitôt«somméedecesser ouvert avec la prisonnière préférée du
hier,danslavalléedePagan. WIN/AFP dernier,l’icônedelaluttepourladémo- s’accordeenvingtans,avecsonfilsca- sesactivitéspolitiques»etmiseengarde pays.■
CameronaccablelegroupeMurdoch
Lepremierministreprometuneenquêtesur
lespratiquesdestabloïdsàscandalebritanniques
vid Cameron. Ce qui s’est passé est ab-
CYRILLEVANLERBERGHE
solument répugnant et je pense que tout
CORRESPONDANTÀLONDRES
le monde dans le pays est révolté par ce
ÉCOUTES Au terme d’un débat d’ur- qu’onaappris.» Avant
lescandale,gencedetroisheuresàlaChambredes
Uneaffaire legroupecommunes sur le scandale des écoutes
depressequitombemaltéléphoniques du tabloïd News of the
(ici, son siègeWorld, le premier ministre David Ca- Le premier ministre a beau tenir des
londonien)
meron a promis hier une grande en- propos très durs contre les dérives de
s’apprêtait
quête sur l’affaire et sur les pratiques News of the World, ces nouvelles révé-
àrecevoir
desmédiasbritanniquesengénéral. lations sont embarrassantes pour le lefeuvertdu
Lejournalpopulaire,éditiondomini- gouvernementetplusparticulièrement gouvernement
caleduSun,avaitdéjàétécondamnéen pour les conservateurs. La droite an- pourracheter
2007pouravoirmissurécoutedescé- glaiseesteneffetaccuséeparl’opposi- lebouquet
lébrités et des proches de la famille tion d’avoir des relations trop étroites satellitaireSky.
royale, mais l’affaire connaît de nou- avec le groupe de presse de Rupert HARRIS/REUTERS
veaux rebondissements spectaculaires Murdoch,dontNewsoftheWorldestun
cesderniersjours.NewsoftheWorldest des fleurons avec un tirage hebdoma-
daire de 2,6 millions d’exemplaires.
L’affairetombed’autantplusmalquele drait pas qu’un feu vert (au rachat) soit sent désormais sur son ancien journal L’affaire des écoutes risque aussi«Cequis’estpasséest
gouvernement est en train de donner donné la semaine prochaine», a averti sont beaucoup plus graves que par le d’entacher la réputation de Scotlandabsolumentrépugnant
sonfeuvertàlaplusimportanteopéra- hierlechefduLabour,EdMiliband. passé. Yard. D’après l’un des enquêteurs ve-etjepensequetout
tion financière dans les médias depuis Plus grave pour Cameron, il y a en- En écoutant illégalement puis en ef- dettes de la BBC, des courriels envoyéslemondedanslepays
estrévolté» des années, le rachat de la totalité des core quelques mois son très proche façantlesmessageslaisséssurlamessa- par News of the World prouvent que
actions du bouquet satellitaire Sky par conseiller en communication n’était geriedeMillyDowler,unejeunefillede plusieurs dizaines de milliers de livresDAVIDCAMERON
NewsCorp,legroupedeMurdoch. autrequ’AndyCoulson,directeurdela 13ansrecherchéependantsixmoispar ont été versées pendant des années à
notammentsoupçonnéd’avoirpiratéla Or les adversaires de cette opération rédactiondeNewsoftheWorldàl’épo- la police avant d’être retrouvée morte des policiers en échange de scoops. De
messagerietéléphoniqued’uneadoles- dénoncentjustementunaccroissement que où les nouvelles écoutes auraient en2002,lesjournalistesde News of the nouvelles accusations qui permettent
cente,MillyDowler,enlevéeetassassi- de la position dominante de Murdoch eu lieu. Ce dernier a été obligé de dé- World ont en effet donné de faux es- demieuxcomprendrepourquoilapoli-
née en 2002, ainsi que d’avoir mis sur sur les médias britanniques. «Dans un missionnerenjanvierdernieràlasuite poirsauxparentsetperturbél’enquête cemettaitsipeud’empressementàen-
écoute des familles de victimes des at- telcontexte,lepremierministredoitréa- de précédents rebondissements du des policiers, intrigués par cette inter- quêter sur les pratiques illégales du ta-
tentats terroristes dans le métro de liser que l’opinion publique ne compren- scandale, mais les accusations qui pè- ventionsurleportabledeladisparue. bloïddominical.■
Londresenjuillet2005.
«Il ne s’agit plus du piratage de télé-
phones d’hommes politiques et de célé-
brités,maisd’écoutessurdesvictimesde
meurtres et potentiellement des victimes Suisse:legouvernementpourraitêtreéluparlepeuple
decrimesterroristes»,acondamnéDa-
Uneinitiativepopulaireproposed’enfiniravecl’électiondesministresparleParlement.
l’électiondedeuxministresfrancophones Cen’estpaslapremièrefoisquedespo- pour autant la proposition de l’UDC.
MARIEMAURISSEAfghanistan: ouitalophonesafindereprésenterlesmi- litiquessuissesréclamentl’instaurationdu Nombrededéputéscraignentuneperson-
GENÈVE
noritéslinguistiques.EnSuisse,cetteini- suffrage universel pour l’exécutif. Mais, nalisation du pouvoir, c’est-à-dire leLondresrapatrie
RÉFORME La fameuse démocratie suisse tiativeestunerévolution,carelletranche cette fois, l’initiative intervient dans un choix d’un candidat au lieu d’un pro-500soldats est en débat. L’Union démocratique du aveclesystèmeactueletsa«formulema- contexte de défiance à l’égard du Conseil gramme. Les spécialistes comme Pascal
centre (UDC) doit déposer aujourd’hui à gique»,traditionselonlaquellelessièges fédéral.LesSuissessedétachentdeplusen Sciarini sont aussi sceptiques. «Les cam-LE ROYAUME-UNI a emboîté le pas
Berneuneinitiativepopulairequiprévoit sont répartis entre les formations politi- plusdeleursdirigeants,qu’ilsconsidèrent pagnes politiques seraient encore plus in-des États-Unis et de la France en
l’électiondugouvernementhelvèteparle quesmajeuresdupays. fluencéesparlesmoyensfinanciersdescan-annonçantlerapatriementd’Afgha-
nistan de 500 de ses 10000 soldats peuple et non par le Parlement, comme «Nous vivons dans la seule démocratie didats.Parailleurs,celarendraitleConseilNombrededéputésd’ici à la fin 2012, première étape c’estlecasaujourd’hui.Signéparplusde aumondeoùlepartitrèsnettementmajori- fédéral encore plus déconnecté du Parle-
d’un retrait, à l’horizon 2014, de la 110000 personnes, le texte du parti tairenegouvernepas»,indiqueYvanPer- craignent ment, alors que c’est de l’inverse que nous
totalité de ses troupes. Ce rapatrie- conservateur réclame ni plus ni moins rinpourjustifiersonaction.Levice-prési- avonsbesoin.Àmonavis,cetteinitiativeneunepersonnalisation
ment d’environ 5% du contingent l’instauration du suffrage universel pour dentdel’UDCfaitréférenceàl’évictionde serait qu’un emplâtre sur une jambe de
«marqueledébutduprocessusqui dupouvoirlesdirigeantsdupaysdeGuillaumeTell.Il Christophe Blocher du Conseil fédéral en bois.»
fera que d’ici à la fin 2014 il n’y aura
précisequelapopulationsuisseéliratous 2007, qui a vu le premier parti de Suisse Lepeupledevravotersurcettequestion
pas de troupes de combat»britan-
les quatre ans ses sept ministres (avec29%desvoix)perdreunreprésen- comme éloignés de leur quotidien. «Et par référendum d’ici quelques mois. De
niques en Afghanistan, a affirmé
(conseillers fédéraux). Surnommés les tant et se contenter d’un seul ministre, surtout, l’hétérogénéité du gouvernement manière paradoxale, les sondages mon-hier David Cameron. Le Royaume-
«Sept Sages», ils forment un pouvoir alorsqued’autresformationsenontdeux l’empêche de définir clairement un cap», trent qu’en cas de suffrage universel lesUni a «assumé largement sa part
collégial et se relaient régulièrement à la –commelePartisocialiste.Ilajoute:«Au relèvePascalSciarini,politologueàl’uni- électeurs ne voteraient pas spécialementdufardeau»enAfghanistanoùont
présidencedelaConfédération.Leprojet lieudelaisserdescombinesnauséabondeset versitédeGenève. pour des candidats UDC mais pour desété tués 375 soldats britanniques
depuisdixans,a-t-ilajouté. del’UDCmentionneunscrutinmajoritai- des intrigues de palais décider de nos diri- Leslibéraux-radicauxoulessocialistes sortants ainsi que des personnalités du
re mais qui garantirait tout de même geants,donnonslaparoleaupeuple!» partagentceconstatmaisnevalidentpas centre.■
C