Magazine Le Figaro du 09 février 2010
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 09 février 2010

-

Description

Venez lire le Figaro magazine du 09/02/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 09 février 2010
Nombre de lectures 13
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ mardi9février2010 -LeFigaroN°20380-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Iran:Washington «L’expansionLePas-de-Calaisréclame japonaiseveutêtrelabasearrière dansledes
Pacifique»sanctions desJOdeLondres
PAGE5
PAGE10
e13 volume:
«LaSeconde
Guerremondiale»
Envente
auprix
de12,50€
seulement
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie DepardieuetPoelvoorde,
Labaissede l’histoired’AlexandreDumas
laTVAadopé etdesaplumedel’ombre Hortefeux:larestauration
rapide PAGE21
«Monplan
LeMedef contrela
menacede
quitterle
Conseil délinquance»économique
PAGE20
Le ministre de l’IntérieurLesiègede
détaille les mesures qu’ilMétéo-France
défendra devant les députés.vendu
àlaRussie PAGE22 PARMI les priorités affi- Pour Brice Hortefeux, l’ob-
chées par le ministre de jectif est de «diminuer dura-
l’Intérieur figurent l’instau- blement la délinquance», car
rationd’uncouvre-feupour «il ne doit y avoir ni territoireRégionales:
les mineurs, la lutte contre oublié, ni population négligée,
dernierscrutin les cambriolages et la pro- ni forme de délinquance tolé-
tectiondespersonnesâgées. rée». PAGE9avant2012 PAGE4
Ianoukovitchukovitchch
Identiténationale:Filloncalmelejeunouveauveau
président dent FRANÇOIS FILLON a voulu son,leministredel’Identité
apaiser les esprits, prendre nationale, et sont d’abordukrainieninien de la hauteur, dépassionner d’ordresymbolique.Lesdé-
PAGES7 ETET1616 le débat. À l’issue du sémi- bats locaux sur l’identité
naire gouvernemental nationale organisés dans les
consacré à l’identité natio- préfectures sont, eux, bel etHaïticomptesur
nale, le premier ministre a bien stoppés. Le débat selaFrancepour montré qu’il n’entendait poursuivra sur le site Inter-
pas céder sur le fond du dé- net dédié mais aussi via lareconstruire
bat. Les premières mesures «commission de personnali-sonpatrimoine Dans son film L’Autre Dumas, sur les écrans demain, Safy annoncées hier restent ce- tés» chargée «d’approfon-
PAGE6 Nebbou relate les relations complexes entre l’auteur des pendant en deçà de ce dir le débat», a indiqué le
qu’avait proposé Éric Bes- premierministre. PAGE3Trois Mousquetaires et son nègre. PAGE28
Nouvelles
découvertessur
www.citroenselect.fr
lecoma PAGE12 HISTOIRE DUJOUR
COMPAREZ
L’hommage AVANT D’ACHETERLepremierministreécossaisd’Israëlaux
«Justes» piégéparle«lunchgate»
albanaisPAGE2 CITROËN C3 1.4remier ministre d’Écosse depuis découvreainsiAlexSalmondentraindese
2007etfigureconnuedelascènepo- 75CVCOLLECTIONvoir remettre un chèque lors d’une ren-Voyage: Plitique britannique, Alex Salmond contredansunrestaurantaveclacommu-
(1)vientdecommettreunfauxpasquipour- nautéasiatiquedeGlasgow.L’unedesper-48heures 9.490€rait lui coûter cher lors des prochaines sonnalités présentes promet que les
Modèle 2009, climatisation, peinture métallisée.àIstanbul PAGE32 élections. Une vidéo amateur diffusée sur sommesréuniesservirontpoursoutenirle
YouTubelemontreentraindevendreaux candidat local du SNP lors des prochaines
enchères des invitations à déjeuner à des élections.«Non!Nousnesollicitonspascet
sympathisants du Parti national écossais argentpourledépenserentièrementdurant
(SNP), qu’il préside. La semaine dernière, la campagne électorale», s’exclame alors CITROËN C2 1.1
un homme d’affaires aurait ainsi accepté l’adjointe d’Alex Salmond, dans le docu- PACKAMBIANCE
de payer 10200 € pour partager la table mentvisiblesurleWeb.L’intéresséapro-
d’Alex Salmond à Holyrood, le siège du clamé sa bonne foi, souligné que l’argent (1)
C.SOMODEVILLA,S.SUPINSKY/AFP- Parlement écossais à Edimbourg. Le pre- n’avait pas été encaissé et annulé tous ses 7.490€
J.C.MARMARA,F.BOUCHON/LEFIGARO-
Modèle 2008, climatisation, peinture métallisée.K.LAVAL/LEFIGAROMAGAZINE- mier ministre, qui est désormais sous le déjeunerstarifés.L’opposition,elle,enfait
S.WALSH/AP coupd’uneenquête,aadmisavoirpartici- tout un plat et accuse le premier ministre
Véhicules d’occasion de faible kilométrage
pé à six déjeuners au cours desquels il d’avoir monnayé sa fonction à des fins
Pierre reJoJoxeoxexe aurait «levé» 13000 €. Sur Internet, on partisanes. ALAINBARLUET
(2)Garantie12moispiècesetmaind’œuvre.
Invité Possibilitédefinancement,d’entretien
(2)
comprisetdereprisedevotrevéhiculedu«Talk k
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
Orange-
(1)Prixvalablejusqu’au28/02/2010,noncumulableaveclesopérationsencours,réservéauxparticuliersdanslalimitedesstocksdisponibles.
L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE15 LECARNETDUJOUR PAGE13 (2)VoirconditionsdanslespointsdeventeCitroënFélixFaurecitésci-dessous,financementsousréserved’acceptationparCitroënFinancement.LeFigaro» o» LACHRONIQUEd’YvesdeKerdrel PAGE15 APARTÉd’AnneFulda PAGE38
PAGE3 CITROËNFÉLIXFAURE SCCVODÉBATSDesjugesau-dessusdetout
PARIS 0153681515 LYON-Corbas(69) 0478206777MembreduConseilconstitutionnel soupçon?GuySorman PAGE14 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
BORDEAUX-Bruges(33) 0557936969 LYON-Vénissieux(69) 0478773969
LILLE-Wazemmes(59) 0328075959 MARSEILLE-Vitrolles(13) 0442787737ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852 NANTES-Beaulieu(44) 0240892121 -------- www.citroenff.com --------
T 00108 - 209 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@c@k@j@k;
PASCALCHANTIER/FILMOBLIGE
photos non contractuelles
Cmardi9février2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
MONT. KOSOVO
MAC.Durrës
Tirana
LeMusée
historiquenationalALBANIEITALIE deTirana,
enAlbanie,oùaétéGRÈCE
dévoilée,hier,
150 km
laplaqueavec
lessoixante-cinq
nomsdeJustes
Pendant la Seconde albanais.
N.HANNES/COSMOS
Guerre mondiale,
la population juive a plus
que décuplé dans ce petit
pays des Balkans où,
au nom de la parole
donnée, on a protégé
les victimes pourchassées.
Aujourd’hui, Israël
honore 65 «Justes»
en Albanie.
PARTHIERRYPORTES
ENVOYÉSPÉCIALÀTIRANA
CesJuifssauvésparlecode
a plaque est prête. Sur le marbre sont
gravés les soixante-cinq noms de
Justes albanais qui ont sauvé des Juifs d’honneuralbanais
durant la Seconde Guerre mondiale.
Passé le haut porche sur lequel court
l’immense frise en mosaïques hono- nie de quelque 800 000 habitants. Ils étaient au d’hui âgé mais à l’esprit alerte, a vu un jour un grou- Hodja de laisser émigrer les Juifs albanais. » Pas deL rant les camarades qui, jadis, avan- minimum 2 500 en 1944, après deux années d’oc- pe de Juifs venant de Belgrade arriver en camion dans problème, a rétorqué le dictateur : « Ils sont libres
çaient déterminés vers le socialisme, cette plaque a cupation nazie. Et ce, sans prendre en compte les notre quartier. Il a accueilli David, sa femme et ses et s’ils en font la demande, ils partiront. » Cette ré-
trouvé sa place à l’étage du Musée historique natio- centaines de Juifs qui sont passés des années 1930, deux enfants. » Les autres familles juives ont trouvé ponse fait encore rire Apostol. Au vrai, les Juifs al-
nal de Tirana consacré à la lutte antifasciste. Offi- et jusqu’à la fin du conflit, par l’Albanie pour plus d’autres hôtes. « Oui, les voisins étaient au courant. banais attendront la chute du régime communiste,
ciellement dévoilée hier, sa présence rend compte facilement prendre le large. Mais on avait de très bonnes relations avec eux. Les au début des années 1990, pour partir. Ils empor-
du comportement exemplaire de l’Albanie durant maisons communiquaient les unes avec les autres. teront avec eux leurs souvenirs et alerteront le
le deuxième conflit mondial, mais aussi de la vo- LeKanunetlaBesa Nous, les enfants, on jouait ensemble. » mémorial de Yad Vashem ainsi que la communau-
lonté d’un pays coupé du monde pendant quaran- « Et alors ? » La première réaction est toujours la Mathilda, devenue Hatija, et Salomon, devenu té juive américaine *.
te-cinq ans de rejoindre l’histoire commune euro- même quand on demande à un témoin de l’époque Memo, n’allaient pas à l’école et ne sortaient dans Rafik Veseli, qui deviendra le premier Juste al-
péenne. de raconter comment sa famille a abrité des Juifs la rue qu’au milieu des gamins de leur âge. Leur banais, a effectué, en 1991, un an avant que le régi-
Par bien des aspects uniques, ce petit pays balk- durant la guerre. Ne voyant pas où réside l’héroïs- mère, Esther, appelée Fatima, cousait à la maison et me ne tombe, un voyage en Israël. « L’arrivée d’un
anique n’a pas seulement protégé des troupes ita- me à accueillir une personne dans le besoin, l’in- parlait turc. « Elle a eu un visa pour la Turquie, et communiste musulman a été médiatique ! », se sou-
liennes, puis des nazis, les Juifs qui vivaient sur son terviewé finalement essaie, un peu contraint par les toute la famille est partie avant la fin de la guerre. J’ai vient son fils. Un sourire, puis il reprend: « Mon
sol, mais a accueilli tous ceux venus de Pologne, questions, de trouver une justification à cette hos- su que Mathilde s’est mariée en Argentine et que Sa- père Rafik était partisan. Il a recueilli la famille de
Allemagne, Autriche, Grèce, Bulgarie ou des diffé- pitalité exceptionnelle. Il parle alors de la tradition lomon a été violoncelliste aux États-Unis. » Moshe Mandil, qui venait de Novisad, en Voïvodine,
rents territoires de l’ex-Yougoslavie. Tous, riches albanaise, de l’islam ou du Kanun, ce code d’hon- Née dans une famille catholique orthodoxe, et qui avait été internée au camp de Pristina, au Ko-
ou pauvres, jeunes ou vieux, instruits ou pas, ont neur très particulier invoqué dans ce pays aussi Margarita Kristidhi avait, elle, six ans quand Jose- sovo. Moshe s’est protégé grâce à une seule photo :
trouvé auprès d’habitants majoritairement musul- bien pour tuer que pour sauver des vies. Dans le ph Kambi est arrivé. Cette pianiste, qui a d’agréa- celle de sa famille devant un arbre de Noël. » Com-
mans l’aide que d’autres nations européennes Kanun, en effet, parmi toutes les règles venues du bles manières bourgeoises et parle un français par- ment les nazis auraient-ils pu imaginer qu’une fa-
chrétiennes leur refusaient. plus profond Moyen Âge, ilyala Besa, cette parole fait, montre une photographie de Joseph, jeune mille juive célébrait une fête chrétienne?
Le refuge albanais était à ce point sûr que la po- donnée à son voisin, à un ami, à un inconnu, de le homme de 25 ans, discutant avec deux fillettes
erZogI etl’ambassadeuraméricainpulation juive - fait unique en Europe - n’a pas protéger jusqu’à la mort. dans des fauteuils en rotin, près d’une baie vitrée.
diminué ici mais plus que décuplé durant la Se- Souvent les histoires commencent simplement. « C’était notre maison à la mer, à Durres. Moi, Moshe était photographe. Il est entré dans la bouti-
conde Guerre mondiale. Évidemment, les chif- « J’avais 11 ans, dit Myzafer Kazali, et nous avons j’étais la petite. Joseph est arrivé à pied de Skopje que de photographies de Tirana où Rafik était ap-
fres, bien que sans cesse révisés à la hausse à me- fini à vingt dans notre maison de Tirana. » Dans ces (aujourd’hui en Macédoine). Ils étaient 17 de sa fa- prenti. Moshe forma à son métier Rafik, lequel le
²sure que de nouveaux témoignages émergent des 400 m tournant autour d’une cour intérieure se mille dans le camp et, à la veille de partir pour Aus- cachait, tantôt à Tirana, tantôt dans des villages
profondeurs de la pire dictature communiste sont progressivement joints aux Kazali, déjà nom- chwitz, ils ont réuni tous leurs biens pour corrompre plus reculés quand les Allemands fouillaient la vil-
qu’ait connue le Vieux Continent, restent modes- breux, des Albanais en fuite, puis, à compter de un gardien. Un seul pouvait partir. Ils ont tiré au le. Rafik deviendra le photographe officiel du régi-
tes. On estime qu’environ 200 Juifs vivaient en l’invasion allemande en 1943, la famille de David. sort. C’est Joseph qui a été choisi. » me d’Hodja, ce qui l’autorisera à correspondre
1939, lors de l’invasion italienne, dans une Alba- « Mon père, explique Myzafer, un homme aujour- avec Moshe. Et à tenir fermement en main le fil de
Pasdemotpourl’Holocauste cette histoire jusqu’en 1991-1992.
Le grand-père de Margarita était un Grec qui vivait Ouvertes à la même époque, mais longtemps
dans l’actuelle Macédoine. C’est lui qui a adressé sans système informatique, les Archives nationales
Joseph à son fils, qui avait émigré à Tirana. « Mon albanaises ont mis une bonne dizaine d’années
père, poursuit Margarita, a vu arriver un homme pour reconstituer ce passé. Pourquoi le régime
sale et barbu - Joseph marchait la nuit et dormait le communiste, qui s’était lancé dans la destruction
jour dans des étables. Il parlait le grec macédonien. de tous les édifices religieux en 1967, aurait-il isolé
Nous avons dit qu’il était notre cousin. » dans sa culture officielle l’histoire des Juifs pendant
Les Kristidhi vivaient tantôt à Tirana, tantôt à la Seconde Guerre mondiale? L’actuelle directrice« Durres. « Joseph me fabriquait plein de petits ba- des Archives, l’historienne Nevila Nika, qui a ré-
teaux en papier que je posais sur le bord de la mer. cemment mis en perspective cette facette de la
RafikVeseli Il me disait, un jour, je prendrai un de tes ba- guerre en Albanie, explique qu’il y eut d’abord,
teaux. » Et dès l’armistice signé, comme tous les dans les années 1930, le roi Zog, qui accueillit(àdroite), Juifs qui n’étaient pas nés en Albanie, il a émigré. beaucoup de Juifs dans son entourage et délivra
« Joseph était en Israël, conclut Margarita. Il nous nombre de visas de touristes à tous ceux qui sou-quideviendra
a envoyé des lettres. On a reçu un paquet. Puis plus haitaient fuir un continent en train de basculer
rien. » Le dictateur Enver Hodja venait d’abaisser dans l’horreur. Avec l’ambassadeur américain, Zoglepremier
erle rideau de fer. I a même projeté de constituer un foyer juif en Al-
Les quelque 200 Juifs albanais, claquemurés banie ouvert à tous les persécutés du Reich. L’inva-Juste
comme les autres dans un univers dément, ont sion italienne, en 1939, tua ce rêve. L’occupant
albanais, tenté de survivre, en veillant surtout à ne pas atti- commença à recenser les Juifs, à diriger ceux qui
rer l’attention. Le mot et la réalité de l’Holocauste étaient de nationalité étrangère vers des centres,
avaitrecueilli n’existaient pas. Il n’y avait eu qu’une guerre anti- avant finalement d’admettre « qu’en Albanie, il n’y
fasciste, remportée par les seuls partisans marxis- a pas de base légale pour la discrimination raciale ».lafamille tes du camarade Hodja. Entre la capitulation italienne, le 8 septembre
En l’année 1968, le dictateur francophone reçoit 1943, et l’arrivée des Allemands, le 14, un nouveaudeMoshe cependant une lettre d’un historien français le gouvernement albanais avait eu le temps de se
questionnant sur la présence des Juifs dans son constituer. Il ne tolérera pas plus le port de l’étoileMandil
pays durant la Seconde Guerre mondiale. La de- jaune que la politique antisémite du Reich. « Il est
mande atterrit dans les mains d’Apostol Konati. clair, assure Nevila Nika, que le gouvernement alba-pendant
Chapeau vissé sur la tête, l’œil rieur, cet homme nais de l’époque a protégé les Juifs sur son territoi-
aujourd’hui âgé de 83 ans dirigeait à l’époque re. » Avec le concours d’une population qui abri-laguerre»
l’Institut d’histoire marxiste. Ancien partisan et tait également 30 000 à 40 000 déserteurs italiens,
bon communiste, il exécute l’ordre du camarade que les nazis pourchassaient autant que les Juifs.
Hodja, rencontre donc des Juifs albanais et se rend
aux Archives pour écrire son rapport, qui est * Voir le livre du photographe Norman H. Gersham,
transmis au comité central. Puis enterré. « Dans malheureusement pas traduit en français: «Besa:
les années 1950, affirme Apostol, Israël a demandé à MuslimsWhoSavedJewsinWorldWarII».
A
YADVASHEM
LEFIGARO mardi9février2010
LeTalkenvidéo 3WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK francePOLITIQUE
Identiténationale:Fillontented’apaiser
lesesprits
Le premier ministre a annoncé hier
que Nicolas Sarkozy s’exprimera en avril.
nalismeétroit,maisbienaucontraireàun
ANNEROVAN
patriotismeouvertdestinéànousrassem-
GOUVERNEMENT C’est une conférence bleretànousprojeterversl’avenir».
de presse soufflant le froid et le chaud Le premier ministre a également té-
qu’a tenu hier le premier ministre, moigné son soutien au ministre de
François Fillon, à l’issue du séminaire l’Immigration, Éric Besson, qui affronte
gouvernemental consacré à l’identité des vives polémiques depuis quatre
nationale. Entouré du porte-parole du mois et qui, contrairement à ses sou-
gouvernement, Luc Chatel, à sa droite, haits, n’a pas réussi à diviser le Parti so-
du ministre de l’Immigration, Éric Bes- cialiste sur la question.
son, à sa gauche, le premier ministre a
PasquestiondelâcherBessonmontré qu’il n’entendait pas céder sur
le fond du débat. Oui le séminaire gou- Le débat sur l’identité nationale qu’a
vernemental constitue bien «la pre- organisé Besson a été«exemplaire», a
mière étape» d’une réflexion puisque assuré Fillon. Sans nier les dérapages
«ce débat va se poursuivre tout au long auquel il a donné lieu, le premier mi-
du quinquennat», a-t-il affirmé. nistre l’a qualifié de «succès populai-
D’ailleurs, Fillon a annoncé qu’un autre re». Et «si c’était à refaire, nous refe-
séminaire gouvernemental aurait lieu. rions les choses de la même manière»,
Même si la date n’est pas encore fixée. a-t-il ajouté.
«La question de l’identité de la France Pendant une demi-heure, le chef du FrançoisFillonaccompagnédeLucChateletd’ÉricBesson,lorsdelaconférencedepressedonnée,hieràl’issueduséminaire
gouvernementalsurl’identiténationale. FRANCOISBOUCHON/LEFIGAROn’estdésormaisplustaboue», s’est féli- gouvernement a donc tenté de dé-
cité le chef du gouvernement. montrer que l’exécutif n’a pas l’inten-
tion d’enterrer le thème de l’identité Fillon a voulu apaiser les esprits, que prévu. Éric Besson a essuyé des cri- EN BREFnationale et qu’il n’est pas question de prendre de la hauteur, dépassionner le tiques de plusieurs de ses collègues. La
«Sic’étaitàrefaire, lâcher Besson. débat. Y est-il parvenu ? Le PS a dé- secrétaire d’État à la Politique de la vil-
Les premières mesures annoncées noncé hier des mesures «cache-rigu- le, Fadela Amara, a ainsi regretté qu’il LeConseildeParisrendnousreferionsleschoses
hier (lire ci-dessous) restent cependant eur» destinées à«masquerdesmesures n’ait pas été davantage question de hommageàPhilippeSéguindelamêmemanière»
en deçà de ce qu’avait proposé le mi- antisociales» que prépare le gouverne- l’apport qu’a constitué l’immigration LeConseildeParisarendu
nistre de l’Identité nationale et sont ment pour la période consécutive aux pour la France. Son collègue des PME,hieràPhilippeSéguin,
Face aux critiques sur le mutisme du d’abord d’ordre symbolique. En outre, élections régionales. Les députés PC ont Hervé Novelli, a suggéré qu’une plus lepremierprésidentdelaCour
chef de l’État, resté à l’écart du débat les débats locaux organisés dans les estimé qu’il faut«mettreuntermedéfi- large place soit faite à l’histoire de descomptes,décédédébut
depuis décembre, Fillon est aussi monté préfectures sont bel et bien stoppés. Le nitif au débat» et dénoncé à nouveau France. Quant au ministre de l’Agricul- janvier.Devantlafamille
au front. Il a rappelé que Nicolas Sarkozy débat se poursuivra sur le site Internet «unemanœuvrepoliticienneetélectora- ture, Bruno Le Maire, il a critiqué un dePhilippeSéguin,candidat
avait parlé identité nationale «trois dédié mais aussi via la «commission de listeparticulièrementméprisableetdan- débat polarisé«surl’intégrationdansla auxmunicipalesàParisen2001,
fois». Surtout, il a annoncé que le prési- personnalités» chargée«d’approfondir gereusepourl’uniténationale». Quant à nation» et non sur«l’identitédelana- BertrandDelanoëasalué«le
dent de la République «s’exprimera sur ledébat», a indiqué le chef du gouver- l’élue des Verts, Cécile Duflot, elle a de- tion». Une critique qui a donné lieu à la passionnédel’idéerépublicaine».
ce thème en avril». Après les régionales nement. Sur la forme, enfin, c’est un mandé l’arrêt du débat et la suppres- fin de la réunion à un échange cinglant VincentRoger,conseillerUMP
edonc. Rappelant que«lesensdelanation discours sobre et rapide qu’a prononcé sion du ministère de l’Immigration et entre Besson et Le Maire. «Je ne suis duIV arrondissement,
futaucœurdelacampagneprésidentielle Fillon. Bien différent de celui qu’il avait de l’Identité nationale. pasd’accordavectonanalyse», a dit le quiatravaillédixansavec
de Nicolas Sarkozy», Fillon a souligné fait début novembre, à l’invitation de Hier après-midi, le séminaire gou- premier. «Je la maintiens», lui a ré- PhilippeSéguin,aloué
qu’«il ne fut jamais assimilé à un natio- l’Institut Montaigne. vernemental n’a pas été aussi calme pondu le second. «lamémoired’unespritlibre
delaRépublique».Ilaproposé
quelenomdel’ancienprésident
duRPR,passionnédefoot,
soitassociéauParcdesPrinces.
«LaMarseillaise»etledrapeaufrançaisferontleurentréeàl’école
AccoyeretLarcherveulent
«améliorer»letravailLessymbolesrépublicains
CÉCILIAGABIZON législatifretrouventl’école
DE L’IDENTITÉ nationale, le premier mi- Les drapeaux seront hissés sur chaque Lesprésidentsdel’Assemblée
nistre n’a souhaité retenir que les aspects Uneécole école de la République, tandis que la nationale,BernardAccoyer,
maternelleles plus consensuels. Le civisme sera Déclaration des droits de l’homme et du etduSénat,GérardLarcher,
àParis.exalté et les symboles de la République citoyen sera affichée dans les classes.La ontannoncé,hier,lacréation
CASTRO/URBAreplacés dans les écoles. L’autorité des Marseillaise devra être chantée au d’ungroupedetravailcommun
IMAGESSERVERprofesseurs devra être renforcée, sans moins une fois dans l’année. L’hymne auxdeuxassemblées
que l’on sache encore comment. Enfin, est au programme scolaire, mais pour pour«améliorerlaqualité
les étrangers seront soumis à des contrô- ne pas crisper les professeurs, il pourra delaloietlesconditions
les plus exigeants de langue, mais mieux également être chanté à l’occasion de desonélaboration».Lesdeux
accueillis. Les rares propositions plus ru- rassemblements civiques locaux ou na- présidentsestimentquelaloi
gueuses apparues au cours du séminaire tionaux. est«tropdétaillée»et«trop
ont été repoussées, comme l’enseigne- déclarative»,cequinuit«àsa
ment des religions à l’école, sujet d’in- Mieuxformerlesétrangers compréhensionetàsonrespect».
tenses controverses parmi les profes- ànosvaleurs
Candidatevoilée:réservesseurs. Plus globalement, le rôle de l’école Dans le cadre du contrat d’accueil et
deladirectionduNPAdans la construction du sentiment natio- d’intégration que les étrangers signent
nal fera l’objet d’une réflexion approfon- des nombreuses autorités déjà existan- Unejournéed’appel en arrivant en France, l’enseignement LecomitéexécutifduNouveau
die, les premières mesures se devant tes, Éric Besson a bataillé pour garder la etunserviceciviqueplacés du français sera renforcé et prolongé si Partianticapitalisteafait
d’apaiser un débat controversé. main sur le sujet. souslesigne besoin. L’égalité hommes-femmes sera unemiseaupoint
delacitoyenneté présentée comme une valeur fonda- surl’investitured’unefemme
Créationd’unecommissionde Uncarnetdujeunecitoyen Vestige du service militaire, la jour- mentale. voiléeenPaca.Ilaréaffirmé
personnalitésauprèsd’ÉricBesson Il devrait accompagner les élèves du pri- née d’appel et de préparation à la dé- sonsoutienàcettecandidate,
Composée d’historiens, de sociologues, maire au lycée, pour palier le manque de fense sera profondément transformée Unecharte toutenexpliquantquecette
d’intellectuels et d’élus, elle devra suivre connaissances civiques constatées dans pour permettre de rappeler ses droits pourlesnouveauxFrançais «candidaturenepeut
l’application des premières mesures et tous les milieux sociaux. Le carnet expli- et devoirs à toute une génération. Dorénavant, chaque nouveau Français faireofficedeposition»
pérenniser le débat sur l’identité natio- quera les symboles, les grandes dates mais Le service civique donnera également devra signer une charte des droits et de- pourl’ensembleduparti.
nale. Alors que certains ministres sou- servira aussi de journal civique, pour lieu à un enseignement renforcé sur voirs, comme cela se pratique dans
haitaient voir cette tâche confiée à une consigner ses propres actions ou lectures… les valeurs. d’autres pays.
Conseilconstitutionnel:PierreJoxecontre«lavéritérévélée»
Invité du « Talk Orange-Le Figaro », l’ancien ministre de François Mitterrand
et membre du Conseil sur le départ critique la procédure de nomination des Sages.
l’adoption d’une décision. La tradition mandat, «le seul membre du Conseil ciens présidents de la République au
GUILLAUMEPERRAULT
juridique française s’oppose pour le constitutionnelnomméparlagauche».Il Conseil constitutionnel ne lui semblait
INSTITUTIONS Une décision du Conseil moment à cet usage, contrairement à la a estimé que la procédure de nomina- pas «laquestionessentielle».
constitutionnel, «ce n’est pas la vérité situation qui prévaut, notamment, à tion des Sages devrait être modifiée Interrogé sur l’intervention hier de
révélée», a déclaré hier Pierre Joxe, in- «la Cour européenne des droits de pour garantir le pluralisme, et a cité François Fillon lors du séminaire sur
vité du « Talk Orange-Le Figaro ». l’homme». l’exemple de la «Cour constitutionnelle l’identité nationale, Pierre Joxe a dé-
Membre du Conseil constitutionnel jus- claré : «Fillon est un Sage (…) Il crée
«Ouvertàtous»qu’au mois prochain, l’ancien ministre une commission», laissant entendre«Fillonestunsage(…)de François Mitterrand a publié jeudi L’ancien ministre de l’Intérieur a estimé qu’il prête au premier ministre l’in-
dernier un livre, Cas de conscience (La- que cette réforme s’imposerait d’elle- Ilcréeunecommission» tention de vouloir enterrer le problè-
bor et Fides), où il critique en termes même lorsque les justiciables – les par- me. L’ancien premier président de la
très virulents les juges du Palais-Royal. ticuliers, mais aussi «les associations, de Karlsruhe». L’ancien ministre a jugé Cour des comptes a ajouté qu’il s’agis-
Pierre Joxe a regretté de n’avoir pu ex- lescommunes» – prendraient l’habitude que l’audition des personnalités pres- sait «d’un sujet assez controversé pour
primer sa désapprobation à l’égard de de soulever l’exception d’inconstitu- senties par les commissions des lois des ne pas relancer la controverse au mo-
plusieurs décisions rendues par le tionnalité lors d’un procès. Ce droit de- deux assemblées – innovation due à la ment où François Fillon, sagement, la
erConseil au cours des neuf années de son viendra effectif à partir du 1 mars. Le révision constitutionnelle de clôt». Et il a rappelé qu’il avait, lors de PIERREJOXE,
mandat. Il a plaidé en faveur de la pu- Conseil «devient ouvert à tous», a-t-il juillet 2008 – représentait un progrès. son séjour Place Beauvau, «fait affi- hier,danslestudio
blication des «opinions divergentes» souligné. Joxe a ajouté qu’il était pro- Joxe a précisé que la question cherlaDéclarationdesdroitsdel’hom- duFigaro.MARMARA/LEFIGARO
des Sages mis en minorité lors de gressivement devenu, au cours de son «controversée» de la présence des an- medanslescommissariats».
Amardi9février2010 LEFIGARO
Dossierspécial
Régionales20104 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
RÉGIONALES
Lecompteàreboursacommencé
À cinq semaines du premier tour, la gauche rêve d’un grand chelem et la droite de créer des surprises.
En raison de la réforme des collectivi- conseillers régionaux élus en mars siége- qui avait réussi à s’allier dans la plupart À droite, où plus personne n’évoque
JEAN-BAPTISTEGARAT
tés locales, à l’examen au Parlement, ce ront quatre ans au lieu de six pour syn- des régions avec le PC et les Verts dès le aujourd’hui un rééquilibrage, l’objectif
ÉLECTIONS 1 880 sièges à pourvoir. La pourrait être la dernière fois que les chroniser l’ensemble des prochaines premier tour, avaient obtenu 36,9 % premier est de conserver ses positions en
course pour les régionales s’est lancée Français votent pour des régionales. Cet- élections avec les municipales de 2014. contre 33,7 % pour la droite. Corse et en Alsace. Au delà, «chaque
hier avec l’ouverture du dépôt des lis- Les régionales sont le dernier scrutin Cette année, la gauche qui, à la diffé- conquêteseraunevictoire», répète Xavier
tes. Les candidats ont jusqu’à lundi pro- national avant la présidentielle et les lé- rence de la majorité présidentielle, n’a Bertrand qui ne se risque plus à aucunCeseraledernierscrutinchain pour officialiser leurs déclara- gislatives de 2012, cantonales et sénato- pas réussi à faire l’union dès le premier pronostic. Quant au Front national, qui
tions dans les préfectures de région. La riales de 2011 ne concernant pas l’ensem- tour, espère bien décrocher le grand che- avait réuni sur son nom 14,7 % des suffra-nationalavant2012
campagne électorale officielle, avec af- ble du territoire. Ce sera l’occasion de lem. Le score d’Europe Écologie sera éga- ges en 2004, il ne semble pas en mesure
fichages et diffusion des clips télévisés, mesurer l’état des forces politiques. Le lement à surveiller : si les sondages ne cette année de renouveler sa performan-
erdébutera le 1 mars, soit treize jours te élection au suffrage universel, inaugu- point de départ est le résultat de 2004 qui leur accordent plus le même étiage ce. Mais les quelque 9 ou 10 % dont le cré-
avant le premier tour du 14 mars. Le se- rée en 1986, pourrait être remplacée par avait vu le PS et ses alliés prendre treize qu’aux européennes, les écolos pour- ditent aujourd’hui les instituts d’opinion
cond tour aura lieu une semaine plus celle des conseillers territoriaux qui sié- régions à la droite pour en diriger 24 sur raient faire la différence en Alsace, en Ile- restent suffisants pour pouvoir imposer
tard, le 21 mars. geront au département et à la région. Les 26. En 2004 les listes emmenées par le PS, de-France et en Rhône-Alpes. des triangulaires dans quelques régions.
questionsà...
Entreenjeuxlocauxou 3 FrédéricDabi
DIRECTEURDUDÉPARTEMENTOPINIONDEL’IFOPnationaux,lesdeuxcampagnes
LesFrançaissont-ilsentrésdel’UMPetduPartisocialiste
danslacampagnedesrégionales?
Pas encore. Jusqu’à cette semaine, ils
NICOLASBAROTTEETJUDITHWAINTRAUB pagnedeseuropéennes,quandjemetrou- ontétédanscettepérioded’après-fê-
vaissurlesmarchés,jemedemandaisqui tes qui ne permet pas de se projeter
LE DÉBAT quasi théologique sur le ca- allait voter pour nous, raconte le porte- jusqu’en mars. Mais les Français sont
ractère national ou local de la campagne parole Benoît Hamon, qui a perdu son quand même nettement plus intéres-
des régionales a été tranché sur le ter- siège de député européen en juin der- sésparcesélectionsqu’ilsnel’étaientà
rain. Les deux dimensions coexistent nier.Làc’estdifférent.Etilyaunvraire- lamêmepériodeen2004.Etcetinté-
dans chaque camp, la droite privilégiant jetdeNicolasSarkozy.Lesgensn’enpeu- rêtcroîttrèsvitesionenjugeparleurs
plutôt les problèmes spécifiques à cha- vent plus.» Deux ans avant la conversations.
que région face à une gauche qui, tout en présidentielle, le PS a tout intérêt à souli- Cettepousséedelamobilisation
vantant son bilan, tente de surfer sur gner la portée nationale des régionales. est-ellegénérale?
l’impopularité de Nicolas Sarkozy. «Ilfaudraregarderlescoredelagauche La mobilisation que nous constatons
N’en déplaise à Xavier Bertrand, les dans tout le pays», avertit le bras droit esttrèsmarquéeparlaproximitépoli-
candidats de la majorité font à peu près le de Martine Aubry, François Lamy.«Ces tique des Français. Les sympathisants
contraire de ce qu’il leur avait demandé élections peuvent être le signal d’une dy- degauchesontplusnombreuxàparler
lors du conseil national du 28 novem- namiquederassemblementàgauche.» aujourd’huidesrégionalesqueceuxde
bre : ils mènent«22campagnes,chacun Inversement, la droite fait ce qu’elle droite, avec un différentiel de dix
danssoncoin.» Quand Nicolas Sarkozy a peut pour « relocaliser » les enjeux du points. Si la campagne n’a pas encore
annoncé qu’il ne s’impliquerait pas dans scrutin. Les politiques pour l’emploi, commencé,cedéfautdemobilisationà
le combat électoral, ils ont été en général avec un important volet consacré à la droite pourrait inquiéter l’UMP. Toutes
soulagés. Même si le président continue formation et à l’apprentissage, arrivent les études nationales donnent aujour-
ses déplacements et si, par un étrange en tête des priorités affichées par les d’huileslistesdelamajoritéendeçàde
hasard de calendrier, il s’est déjà rendu candidats de la majorité. Y compris leurpotentieletsurtoutendeçàduré-
récemment en Alsace et en Cor- quand ils sont membres du gou- sultataupremiertourde2004.
se, où la droite est sortante, et vernement, comme Hervé Latendancepourrait-elle
s’il est aujourd’hui dans le Novelli. Tête de liste dans le s’inverserd’iciau14mars?
Centre, considéré comme Centre, le secrétaire d’État Des surprises sont toujours possibles
la région la plus « prena- au Commerce, à l’artisanat d’autant qu’il ne s’agit pas d’un scrutin182
ble ». La Martinique et la et aux PME mène campa- national,maisbiendevingt-sixscrutins
Guyane, sur lesquelles la listes gne sur l’«économie de régionaux.Auxeuropéennes,lamajori-
majorité fonde beaucoup avaientétédéposées proximité». Même s’il pré- téavaitsutirerbénéficed’unecampa-
d’espoirs, sont également pourlesrégionales cise : «Vanter le bilan du gne courte. Il ne faut cependant pas
de2004inscrites à son programme. gouvernement, c’est vanter perdre de vue qu’en juin, le total des
François Fillon, lui, a décidé mes réformes, l’autoentrepre- Enveloppesdansunbureaudevote.Ladiscrétiondesténorsnationauxdelamajorité voix en faveur des listes de gauche
n’empêchepaslagauchedecentrersesattaquessurl’exécutif. BERTIHANNA/REAqu’il irait «seulement là où on le de- neur,lecréditimpôt-recherche,ladé- étaitde11pointssupérieuràceluidela
mande». Au total, il ne fera donc pas les fiscalisationdesheuressup…Donc,çane droite républicaine, ce qui pèsera da-
22 déplacements qu’il avait prévus, mais meposeaucunproblème.» beaucoup plus tôt que leurs adversaires. La première secrétaire Martine Aubry a vantage pour une
tout de même une douzaine, sachant que Comme la plupart des têtes de liste, Du coup, ils ont souvent l’impression de veillé à laisser à chaque président de ré- élection comme
trois d’entre eux auront été consacrés à Novelli a rédigé son programme sans at- n’avoir personne contre eux sur le ter- gion la liberté d’adapter à sa façon le celledesrégiona-
sa terre d’élection, les Pays de la Loire. tendre que les huit engagements solen- rain. Ce témoignage d’un Lorrain résu- projet du PS. les se jouant sur
L’entourage du premier ministre recon- nels adoptés par l’UMP soient déclinés me tous les autres :«Quandontractesur Le caractère «généraliste» de ces deuxtours.
PROPOSnaît, sans s’en offusquer, que «certains dans le projet que la majorité doit publier lesmarchés,onrencontredeloinenloinun projets doit permettre aux socialistes de
RECUEILLIScandidats se sont abstenus de le sollici- d’ici à une quinzaine de jours. «C’est Vertouuncommunistemaisc’esttout.» faire la différence avec les listes écolo-
PARJ.-B.G.ter», le plus notoire étant Jean-Luc parfaitement normal», estime Franck À gauche, la campagne a pourtant gistes. Selon François Kalfon, l’expert ès
Warsmann, dont les chances de faire Riester, en assurant que «le service des commencé dès l’automne mais «les sondages du PS,«unebasculeestentrain
basculer la Champagne-Ardenne à droi- étudesdel’UMPestenliaisonpermanente candidats sont restés le plus longtemps desefaire».«Lescandidatspassentdela
te sont réelles. avec les personnes qui travaillent sur les possible dans leur statut de président de défensedeleurprojetàlapréfigurationdu
Cette discrétion des ténors nationaux projetsdanslesrégions». régionsortant», explique-t-on. À la tête rassemblementdelagauche.» La gauche
de la majorité n’empêche pas la gauche En avance sur le « national », les can- de 20 régions sur 22 en métropole, les n’a pas renoncé à son objectif : le grand
de centrer ses attaques sur l’exécutif. didats de la majorité sont aussi partis socialistes insistent aussi sur leur bilan. chelem.
Elle revendique pour les régions un rôle
de «bouclier social» face à la politique
du gouvernement. La gauche mène aussi
campagne en critiquant la réforme des
collectivités territoriales ou la suppres- Languedoc-Roussillon:GeorgesFrêchecontre-attaque
sion de la taxe professionnelle. «Les
électionsrégionalesdoiventêtrelarépon- « Grand Journal » de Canal +. Et il premier tour, on s’entendra sur le PS. André Vezinhet, président PS
CLAUDEBELMONT
sepopulaireaugravecoupdemassueso- enchaînera ensuite avec LCI, Radio second», a indiqué Roumégas. du conseil général de l’Hérault,
CORRESPONDANTÀMONTPELLIER
cial, fiscal et territorial que prépare le classique et les « Grandes Gueu- Mais les pierres d’achoppement opposé à Georges Frêche, a lancé
gouvernementdèsaprèscesélections»,a ALORS qu’une hypothétique union les » de RMC. En cette semaine ne manquent pas sur la route de dans la bataille une poignée de ses
déclaré ce week-end l’ancien premier entre la liste PS d’Hélène Man- décisive, le président sortant en- l’union. Hier soir, les alliés de conseillers généraux. Dans les Py-
ministre Laurent Fabius. droux et celle d’Europe Écologie de tend reprendre la main alors qu’il Frêche étaient toujours en place, rénées-Orientales, les socialistes
Jean-Louis Roumégas est encore semble avoir traversé le tsunami sauf trois candidats en position anti-Bourquin, le président du
Lessocialistesinsistent Toutelasemaine, espérée par l’état-major parisien de la petite phrase sur la «tronche non éligible dans le Gard où 24 conseil général favorable à Frêche,
GeorgesFrêchesurleurbilan du Parti socialiste, Georges Frê- pas catholique de Fabius » sans y des 55 secrétaires fédéraux du PS se sont eux aussi fait entendre.
seral’invitéFranck Riester, directeur national de la che lance une contre-attaque laisser trop de plumes. se sont rangés derrière Hélène Mais cette mobilisation n’a pas
destélévisionsetcampagne de l’UMP, souligne que l’of- médiatique. Toute la semaine, il Les sondages donnent toujours Mandroux. « Nous restons sur les changé considérablement l’ordre
radiosnationales,fensive de l’opposition contre les réfor- sera l’invité des télévisions et ra- Frêche en tête au premier tour. des choses. « Ce que nous redou-
àcommencer
mes est d’«uneampleursansprécédent, dions nationales. Dès ce soir, le Selon TNS Sofrès-Le Monde-Midi tons, c’est l’exclusion du premier
parCanal+, Ilsembleavoirpar son intensité et par les moyens dé- président sortant du conseil ré- libre, il obtiendrait 30 % contre secrétairefédéral,RobertNavarro.
cesoir.
ployés, notamment l’affichage sur les gional sera sur le plateau du 21% à Raymond Couderc, tête de Une exclusion, ce n’est pas rien »,traverséletsunamiCABANIS/AFP
abribus». Mais il ajoute que les efforts du liste UMP, 11 % à Hélène Man- explique un des cadres héraultaisdelapetitephrase
PS pour «faire croire que les réformes droux et 10 % à Jean-Louis Rou- du PS.surFabiussansyvont se traduire par la suppression des mégas. Et il sortirait gagnant dans Hier soir, Georges Frêche avait
servicespublicsdeproximiténeprennent tous les cas de figure au second décrété unilatéralement une sortelaissertropdeplumes
plusdepuisqueleministèredesFinancesa tour, y compris si Hélène Man- de trêve, le temps de voter le bud-
envoyé aux maires la simulation des cré- droux rejoint les écologistes ou in- listes de Georges Frêche. Nous get de la ville où ses amis restent
dits auxquels ils auront droit en 2010». versement. n’avons pas reçu d’injonction de largement majoritaires, pour ne
Un avis unanime à droite, selon Riester, La volonté de constituer une lis- notrepartipourlesquitter.Etnous pas «procéderàl’instrumentalisa-
qui anime chaque jeudi une réunion avec te commune avec Europe Écologie venons de présenter la liste du tion des Montpelliérains et des
les directeurs de campagne de tous les n’est toujours pas abandonnée par Gardquiseraenregistréemercre- Montpelliéraines au profit d’ambi-
candidats de la majorité. le PS. Hier, François Lamy, proche di », explique Jocelyne Pézet-Ro- tions personnelles incompatibles
Reste que les attaques directes contre de Martine Aubry, a annoncé que mieu, conseillère régionale sor- avec le sens de l’intérêt général »,
Nicolas Sarkozy constituent toujours le Mandroux et Roumégas se ren- tante PRG. a-t-il indiqué. Mais la trêve n’ex-
cœur de la stratégie de la gauche. Si le PS contreront cet après-midi. « On Pour créer les conditions d’une clut ni la gesticulation diplomati-
affirme souhaiter un vote d’adhésion à vaparlerd’abordduprojet.Leco- hémorragie des socialistes, les que ni les déplacements sur le ter-
son projet, en réalité, ce sont d’abord les mité de pilotage d’Europe Écologie partisans de Mandroux se sont rain. Et surtout quand il ne s’agit
critiques à l’encontre de la majorité qui quisetientmercrediauraledernier beaucoup dépensés ce week-end, que d’un cessez-le-feu en trom-
fédèrent l’opposition.«Pendantlacam- mot. Si on ne s’entend pas sur le appuyés de l’extérieur par des élus pe-l’œil.
ALEFIGARO mardi9février2010
Iran:leblog
deDelphineMinoui 5international
HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/IRAN
Nucléaire:l’Iranauseuildel’irréversible
Les savants iraniens disposeraient
du savoir-faire pour produire des ogives atomiques.
trifugeuses peinaient à dépasser cetteMAURINPICARD
performance, bien que les inspecteurs deVIENNE
l’AIEA eussent acquis la quasi-certitude
PROLIFÉRATION Sous le vernis des pro- de l’existence d’un autre site secret
vocations dont il est coutumier, le prési- consacré à l’enrichissement de l’ura- Leprésident
iranien,Mahmouddent iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a nium.
Ahmadinejad,annoncé dimanche un événement lourd Symboliquement aussi, l’événement
envisitede conséquences pour l’avenir du pro- est d’importance. C’est à Natanz qu’il y a
dansl’usinegramme nucléaire de son pays. «J’avais sept ans tout a commencé. En août 2002,
d’enrichissement
dit: donnons (aux Occidentaux) deux à un mouvement iranien d’opposition en
deNatanz,ausud
trois mois (pour conclure un accord exil, les Moudjahidins du peuple, révélait
deTéhéran,
d’échange d’uranium). S’ils ne sont pas l’existence d’un programme nucléaire enavril2008.
d’accord, nous commencerons nous-mê- clandestin en Iran. Natanz ainsi que le REUTERS
mes» à produire de l’uranium haute- chantier d’un réacteur à eau lourde, à
ment enrichi. Arak, à 200 km au sud-ouest, étaient
L’enrichissement d’uranium à 20 %, pointés du doigt.
s’il débute mardi, ainsi que l’Agence in-
Lerêved’unaccordglobalternationale de l’énergie atomique
(AIEA) de Vienne en a été informée, Sept ans de crise ouverte avec les puis-
constitue un bond technologique majeur. sances occidentales et trois volets de
Jusqu’ici, l’Iran n’avait jamais officielle- sanctions édictés par le Conseil de sécuri-
ment dépassé le taux de 3,5 %, ample- té des Nations unies n’ont jamais réussi à
ment suffisant pour alimenter en com- enrayer les progrès des savants iraniens,
bustible un programme électronucléaire qui disposent désormais d’un savoir-fai- L’accord d’échange de combustible production d’isotopes dans le cadre de la (lire aussi ci-dessous). Pourquoi, dans ces
civil. Concentrées dans les souterrains de re en termes d’enrichissement leur per- négocié dans la douleur au siège de l’AIEA lutte contre le cancer. conditions, se serait-il débarrassé de son
Natanz (centre), cette usine d’enrichisse- mettant théoriquement de produire des en octobre était donc mort-né. En subs- Informé par ses scientifiques de la possi- meilleur atout ?«L’Irannerêvequed’une
ment enterrée en plein désert, 8 692 cen- ogives nucléaires. tance, l’Iran aurait dû s’engager à trans- bilité imminente de parvenir au taux d’en- chose, tranche le chercheur américain:un
férer à l’étranger pour reconditionne- richissement tant convoité de 20 %, le arrangement global avec les États-Unis
ment « civil » tout son stock d’uranium pouvoir iranien a dû considérer que l’enjeu (évoqué en 2003),marquantsaréintégra-
faiblement enrichi, soit 1 700 kg, en n’en valait plus la chandelle. «Téhéran tiondanslegirondelacommunautéinter-
échange de quoi il aurait été autorisé à possèdeavecsonstockd’uraniumlemeilleur nationale,contrelareconnaissanced’Israël
PourParisetWashington, acheter de l’uranium enrichi à 20 % afin desleviersfaceàl’Occident», souligne Jef- etl’enrôlementdanslaluttecontreleterro-
d’alimenter son réacteur de recherches frey Lewis, expert nucléaire auprès de la risme. Mais j’ai peur que nous ayons laissé
de Téhéran (TRR), si précieux pour la New America Foundation à Washington passercetteopportunité.»letempsdessanctionsestvenu
Conseil de sécurité pour présenter une
ISABELLELASSERRE
résolution aux Nations unies.
AVEC L’IRAN, le moment est venu de Mais les jeux sont loin d’être faits.
passer à la vitesse supérieure, c’est-à-di- D’abord parce que l’efficacité des sanc-
re d’imposer de nouvelles sanctions, plus tions n’est pas toujours démontrée, sur-
dures, contre le régime. C’est en subs- tout au sein de l’ONU, où les projets sont
tance la teneur des discussions qu’a eues souvent revus à la baisse pour satisfaire à
hier le secrétaire américain à la Défense, la nécessité du consensus. Ensuite parce
Robert Gates, en visite à Paris, avec que la France n’est pas certaine d’avoir
d’abord son homologue français, Hervé assez de voix pour faire adopter une
Morin, puis avec le président Nicolas nouvelle résolution. La Russie aurait levé
Sarkozy. ses réticences… Mais la Chine, qui possè-
«La communauté internationale et de un droit de veto au Conseil de sécuri-
Obama ont pendant des mois essayé de té, n’est toujours pas d’accord. Les
créer les conditions d’un dialogue avec États-Unis sont d’autant plus pessimis-
l’Iran. De toute évidence, rien n’y fait. Il
sera malheureusement nécessaire d’en-
«Ilestdansl’intérêtgager un dialogue qui mènera à de nou-
detoutlemondedevoirvellessanctionssil’Irannecessepasson
ceproblèmerésoluprogrammenucléaire,dontnousavonsla
sansavoirrecourscertitudequ’ilestmilitaire», a affirmé le
àunconflit»,aaffirméministre français de la Défense. Face à la
RobertGatesnouvelle provocation de Téhéran, qui a
dit son intention de commencer à enri-
chir de l’uranium à 20 % dès aujour- tes que leurs relations avec Pékin se sont
d’hui malgré les pressions internationa- nettement refroidies depuis qu’ils ont
les, Paris et Washington ont affiché hier scellé un contrat d’armements avec
«une convergence de vues totale». Taïwan la semaine dernière. Certains
«Beaucoupd’opportunitésontétéoffer- pays émergents, tel le Brésil, seraient
tesàl’Iran», mais«touteslesinitiatives également réticents. En cas d’échec des
ontétérejetées, a constaté Robert Gates. sanctions à l’ONU, la nouvelle étape
Nous devons faire face à la réalité. Si pourrait être d’envisager un embargo
l’Iran continue, la prolifération se déve- européen ou des sanctions prises par un
lopperaauMoyen-Orient,etcelaconsti- petit groupe de pays partageant la même
tueraungranddanger…» vision de la crise iranienne.
Ce qui est sûr, c’est que le temps de la
VetodelaChine diplomatie n’est pas encore épuisé, pour
C’est la raison pour laquelle il espère un Robert Gates.«Ilestdansl’intérêtdetout
«frontcommun» de la communauté in- lemonde, affirme-t-il,devoirceproblème
ternationale pour faire «pression » sur résolusansavoirrecoursàunconflit.Nous
l’Iran. Les États-Unis veulent profiter du devons convaincre les leaders iraniens
fait que la France, qui a une position très qu’àtermeiln’estpasdansleurintérêtde
ferme sur la question du nucléaire ira- développerl’armenucléaire.» Cette affai-
nien, assure en février la présidence du re-ci non plus n’est pas gagnée…
questionsà... JeffreyLewis
DIRECTEURDELANUCLEARSTRATEGYINITIATIVE3 (NEWAMERICAFOUNDATIONDEWASHINGTON)
L’Irana-t-ilfranchiunpoint celavidedesonsensleprincipemême
denon-retour? d’un tel troc. Quel intérêt y a-t-il à
La décision de pousser le taux d’enri- prendrelerisquedeseséparerdetout
chissement de l’uranium au-delà de sonstockd’uraniumfaiblementenrichi
20%estinquiétantecar,àpartirdece sil’onpeutacheter,voireproduiresoi-
taux,ilestrelativementfaciledepous- même le combustible dont on a be-
ser l’enrichissement jusqu’à 90%, qui soin?
estleniveaurequispourconcevoirune L’Irana-t-ill’intentiondesedoter
ogive nucléaire. En ce sens, l’Iran a bel del’armenucléaire?
etbienfranchiunelignerouge. Les dirigeants iraniens ont évoqué un
L’offred’échangedecombustible possible enrichissement de l’uranium
négociéeenoctobre(transfert au laser. Le hic, c’est que ce genre de
àl’étrangerdetoutlestock technologie est tout bonnement
d’uraniumiranienpour parfaitsil’onveutfabriquerune
retraitement,contre arme nucléaire. C’est en re-
acquisitiond’uraniumenrichi vanchebeaucoupmoinsviable
à20%)tient-elleencore? danslecadred’unprogramme
Ensubstance,l’Irandéclareêtre civil.Silerégimeiranienveutla
en mesure de pouvoir tout à la bombe,ilseradifficileàstopper
fois produire cet uranium haute- car il dispose à présent du sa-
ment enrichi, l’acheter à voir-fairepourcela.
PROPOSRECUEILLISl’étranger et procéder
PARM.P.à un tel échange. Or,
DRETREUTERS
Cmardi9février2010 LEFIGARO
Chine:leblog Dossierspécial:
d’ArnauddeLaGrange Haïtidévasté6 international
HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/CHINE WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Pékindémantèleuncentred’entraînementde«hackers»
La Chine, dont plus de 42 000 sites auraient été attaqués, estime que le piratage lui a coûté 760 millions d’euros en 2009.
personnes. Il comptait 12 000 membres Network Emergency Response Coordi- précisé que les dirigeants de Black Hawk l’APL, comme bien des services occiden-
ARNAUDDELAGRANGE
« VIP », donc payants, et plus de nation Center of China a ainsi récem- avaient récupéré 700 000 euros avec des taux d’ailleurs, puiserait dans le vivier
CORRESPONDANTÀPÉKIN
170 000 autres adhérents libres. LeChina ment affirmé que le hacking a coûté cotisations, ce qui laisse entendre qu’ils deshackers chinois pour ses opérations.
PIRATAGE INFORMATIQUE Le site était Daily cite l’un de ces jeunes pirates, ha- 760 millions d’euros au pays en 2009. Et n’avaient pas besoin de financements Aux États-Unis, de nombreux experts
aux « cyberterroristes » modernes ce bitant Nankin et âgé de 23 ans.«Jepou- que plus de 42 000 sites chinois ont été plus officiels. estiment que les dernières attaques sont
qu’une base afghane est aux disciples vaistéléchargerdesprogrammes“cheval bien venues de Chine. Et un récent rap-
Hasardoupas?d’al-Qaida. Les autorités chinoises ont de Troie”, me permettant de prendre le port de Mandiant Corporation estime queLaChineseplaceannoncé avoir démantelé le«plusgrand contrôled’autresordinateurs, raconte-t- Il n’y a guère de raison de mettre en dou- «l’ampleurdesattaques,lesmodesopéra-
sited’entraînementdehackers» du pays, il.Jefaisaiscelapourleplaisir,maisjesais te l’existence de pirates sauvages en toires et la logistique nécessaire, indiqueopportunément
basé dans la province centrale du Hubei, qued’autresontpugagnerdesfortunes.» Chine. Mais l’étroit contrôle sur Internet qu’elles ont reçu un soutien officiel, toutenpositiondevictime
près de Wuhan. Plusieurs personnes ont L’offensive est des plus vertueuses, rend, sans bienveillance des autorités, les comme les cibles, visant des secteurs in-
été arrêtées, du matériel confisqué et mais des observateurs font remarquer agissements de grosses organisations dustriels bien précis comme des organis-
1,7 million de yuans (170 000 euros) saisis. que la nouvelle intervient opportuné- attaqués. La fermeture du site aurait eu hautement improbables sur la durée. mes gouvernementaux». Google a
Ce centre spécialisé dans le piratage et ment, alors que l’affaire Google court lieu en novembre et l’on peut s’étonner Hasard ou pas ? La ville de Wuhan abrite d’ailleurs révélé la semaine dernière avoir
l’espionnage informatique était géré par toujours. Et que la Chine entend se pla- de voir l’affaire révélée seulement aussi l’Institut de commandement des demandé le soutien de la NSA, l’organis-
le réseau Black Hawk Safety Net et aurait cer dans le camp des victimes des pirates aujourd’hui. Le témoignage du jeune communications, organisme phare de me de renseignement américain ayant la
fourni les armes pour mener des cyber d’Internet au même titre que les accusa- hacker suggère des motivations crapu- l’Armée populaire de libération (APL) haute main sur tout ce qui concerne les
attaques à des dizaines de milliers de teurs américains. Le National Computer leuses, et non politiques. Enfin, il est pour ses activités informatiques. Et communications et Internet.
ZOOM
Haïti:JacmelcomptesurlaFrance Affairedemeurtredans
l’arméecanadienne
L’arméeétait
confrontéehieràundramepoursauversestrésors potentiellementdévastateur:
lecommandantdelaplus
importantebaseaériennedueLes demeures coloniales pas plus que les villas du XIX n’ont résisté au séisme. pays,lecolonelRussellWilliams,
aétéarrêtéetaccusédumeurtre
dedeuxjeunesfemmesainsique
THIERRYOBERLÉ
dedeuxagressionssexuelles.LeENVOYÉSPÉCIALÀJACMEL
corpsdeJessicaLloyd,27ans,
CARAÏBES Après les ruines de Léogane, portéedisparueilyadixjours,a
l’épicentre du séisme, la route quitte la étéretrouvélundimatindansla
côte pour grimper en lacets dans la mon- municipalitédeTweed,en
tagne. Les éboulis obligent à zigzaguer Ontario,oùvivaitle
dans un paysage d’apocalypse. Puis à la colonelWilliams,46ans,
sortie d’un col apparaît la baie de Jac- marié.
mel. La ville basse, qui concentre autour
de la rivière des Orangers ses richesses
historiques, est éventrée. Si les pertes EN BREFhumaines sont limitées (350 morts), le
patrimoine a considérablement souffert.
LauraChinchilla,nouvelleLes demeures coloniales se sont effon-
présidenteduCostaRicadrées ou ont subi des dommages ma-
ejeurs. Les villas du XIX siècle ne s’en ti- Lacandidateduparti
rent guère mieux. Seuls 10 % de l’habitat aupouvoir,LauraChinchilla,
sont intacts. L’Unesco et les bailleurs de aétédéclaréedimanche
fonds internationaux ont promis de ve- gagnantedelaprésidentielle
nir en aide à ces trésors classés au Patri- auCostaRicadèslepremier
moine de l’humanité. L’État haïtien, aux tourparsesdeuxrivaux
meimmédiats.M Chinchilla,
LECHIFFRE 50ans,estl’héritièreduchef
del’Étatsortant,OscarArias,
ÀJacmel,lepatrimoine dontelleaétélaministre
aconsidérablement5,66 etvice-présidente.
souffertetseuls10%millionsdedollars
del’habitatsontintacts Afghanistan:C’estlasommequeleFida,
R.FREMSON/NYT-REDUX-REA «Contactétabli»avecuneagencedel’ONU,
lesravisseursvadonneràHaïtipoursoutenir
Lechefdeladiplomatiequelque240000petitsagriculteurs
desrégionspauvresduNord, de remise en état. Il accueille des créo- cueillonslesautresparrotationpourleur Mais, en bord de mer, dans le quar- française,BernardKouchner,
enleurprocurantsemences, lophones et commence en français dès redonner foi dans les lendemains. Nous tier des artistes, l’ambiance est maus- adéclaréhierqu’«uncertain
engraisetoutilsagricoles. le jardin d’enfants. Les 750 élèves qui allonsréhabiliteretreconstruire», assu- sade. Les ateliers des peintres et des ar- contactaétéétabli»avecles
passent en fin d’études le bac haïtien et re Gérard Borne, directeur de l’établis- tisans sont clos. Il n’y aura pas de ravisseursdesdeuxjournalistes
efforts souvent désordonnés, y accorde français sont sélectionnés au mérite. sement et consul de France. Entretenus carnaval à Jacmel cette année. Les dé- françaisenlevésendécembre
également une attention particulière. Les jeunes issus de familles défavorisées avec soin, les jardins sont plantés de corateurs continuent malgré tout à enAfghanistan.
Rue du Commerce, l’artère où vivaient sont privilégiés, à niveau égal aux bougainvilliers.«Notrerôleestdedon- confectionner dans la rue les costumes
SriLanka:leprincipalavant la dictature des Duvalier les riches concours, grâce à un système de bour- ner à ces enfants une éducation ainsi de papier mâché et les masques. L’un
opposantarrêtépropriétaires des plantations de café et se. «Nous avons repris les cours dehors qu’uncadre.Notreparcestlàpourmon- d’eux achève un uniforme de diable ailé
les marchands d’épices, les hôtels parti- sansattendre,pourquelesélèvespassent trer ce qu’il est possible de faire avec et botté. Il ne défilera pas en bande cet- Leprincipalcandidat
culiers sont marqués d’un cercle. S’il est les examens de fin d’année. Nous ac- l’environnement», ajoute-t-il. te année. del’oppositionàl’élection
rouge, le bâtiment est condamné.«La présidentielleauSriLanka,
rueduCommerceestlethermomètrepsy- SarathFonseka,battupar
chologique d’une ville où règne une cer- leprésidentsortant,Mahinda
taine douceur de vivre. Ce thermomètre Rajapakse,àl’électiondu
est aujourd’hui cassé, explique Baruk Nouvellevagued’arrestations 26janvier,aétéarrêtéhier
Moro, devant sa maison qui tient tou- parlapolicemilitaire.Sarath
jours debout.LaFranceatoujoursentre- Fonsekaestl’ancienchefdeschezlesFrèresmusulmansenÉgypte
tenuunrapportparticulieravecJacmelet armées.
ses artistes. J’espère qu’elle ne nous En interpellant deux de ses hauts responsables, le pouvoir égyptien États-Unis:mortdeJohnoublierapas.»
Murtha,figuredémocrates’efforce d’affaiblir le mouvement islamiste, à 8 mois des législatives.Aulycéefrançais, Lereprésentant
lescoursontrepris vateur Mohammed Badie, au terme d’un chargés de répandre la vraie et bonne dePennsylvanie,JohnMurtha,
TANGISALAÜN
Sur les hauteurs, la mairie, qui porte sur processus électoral particulièrement imagedel’islam», a-t-il assuré. trèsinfluentsurlesquestions
LECAIRE
son fronton la devise de la République opaque et très critiqué en interne, a été «Quandonnousainterditdejouerno- dedéfense,estmorthieràl’âge
d’Haïti, «Liberté, Égalité, Fraternité», PROCHE-ORIENT À huit mois des légis- interprétée par les politologues comme tre rôle pour répandre l’islam modéré, le de77ans.Ilétaitleprésident
est abandonnée pour cause d’équilibre latives, l’État égyptien n’entend pas re- un signe annonciateur du recentrage de terrorisme s’est implanté en Égypte»,a delacommission
précaire. Ses services sont transférés en lâcher la pression sur les Frères musul- la confrérie sur la prédication religieuse, toutefois mis en garde le guide suprême. chargéededistribuerles
face, dans les locaux de la bibliothèque. mans, ses principaux opposants en au détriment de l’action politique. Une allusion aux Gama’at al-Islamiya, fondspourlePentagone.
Chargé de renforcer l’équipe municipa- dehors et au sein du Parlement. Pour Même si la confrérie a l’intention de les groupes islamistes armés qui ont
le, un Français, Richard Landry, joue un preuve, l’arrestation, hier, de Mahmoud participer aux prochaines législatives. semé la terreur dans les années 1990, et
rôle de superintendant. Sa mission a Ezzat et Essam el-Erian, le numéro deux au Djihad égyptien, responsable de l’as-
commencé bien avant le tremblement du mouvement islamiste et son ancien sassinat du président Sadate en 1981 etLenumérodeux
de terre, dans le cadre d’un partenariat porte-parole, pour«appartenanceàune dont l’ancien chef, Ayman el-Zawahiri,dumouvement,
avec l’Agence française de développe- organisation illégale». Lors du dernier est aujourd’hui l’idéologue d’al-Qaida. l’analyste Hossam Tamam. Si la mise à
MahmoudEzzat,ment (AFD) et la Ville de Strasbourg. scrutin, en 2005, la confrérie interdite Les Frères musulmans ont, eux, officiel- l’écart d’Ezzat risque de perturber en-
«l’hommedefer»,
«Ongèrel’urgencetoutenréorganisant mais tolérée avait obtenu son meilleur lement renoncé à la violence, il y a plus core davantage son fonctionnement,aétéarrêtéhier
aveclesoucidenepashypothéquerl’ave- résultat depuis sa création en 1928, avec de trente ans. celle d’el-Erian vise clairement à la cou-
nir.Ilfautéviterdereconstruiredansdes 88 élus sous étiquette indépendante, soit per de l’extérieur. Porte-parole du
L’interlocuteurdesmédiaszones inondables en période de cyclone, un député sur cinq. Soumis depuis à une Un retour à la stratégie qui a longtemps mouvement jusqu’à l’élection du nou-
bâtiravecdesnormessismiquesalorsque sévère répression, désorganisés par les été celle du mouvement, l’islamisation Cet appel du pied a laissé de marbre le veau guide suprême, ce quinquagénaire
beaucoupd’habitantsvoudrontsereloger vagues d’arrestations et les dissensions de la société devant conduire le pouvoir régime du président Moubarak. En ar- parfaitement anglophone était en effet
àlava-vite», explique Richard Landry. sur la stratégie à adopter, notamment à tomber comme un«fruitmur». rêtant Mahmoud Ezzat, «l’homme de le principal interlocuteur des médias
Fleuron de l’éducation privée laïque vis-à-vis des autres partis d’opposition, Dès son élection, Mohammed Badie fer» du mouvement, et Essam el-Erian, occidentaux lors des dernières élec-
en Haïti, le lycée français Alcibiade- les Frères musulmans apparaissent s’est revendiqué d’un islam«modéré», une figure de l’aile réformatrice, l’État tions. Les islamistes s’étaient attachés à
Pommayrac a, lui aussi, souffert. L’éco- aujourd’hui plus que jamais fragilisés. dans la lignée d’al-Azhar, garant de l’is- continue à frapper tous azimuts, sans y montrer un visage moderne et démo-
le primaire s’est effondrée sans faire de Il y a trois semaines, la désignation lam officiel en Égypte :«LesFrèresmu- pour autant entrer en «confrontation cratique. La donne risque de changer
victime et le lycée nécessite des travaux d’un nouveau guide suprême, le conser- sulmans sont prêts à devenir des soldats totale» avec la confrérie, souligne cette année.
C 1LEFIGARO mardi9février2010
«Ianoukovitch,
larevanche» 7europe> PAGE16
ZOOM
DavidCameronpasseàl’offensive
Allemagne:quatreseniors
jugéspourenlèvement
d’unconseillerfinancier
QuatreseniorssontjugésdepuisetcibleGordonBrown
hierenBavièrepouravoirenlevé
etséquestréunconseiller
Leleadertorysesaisitduscandaledes financierafinderécupérer
2,5millionsd’eurosperdusdans
notesdefraispourtenterdecreuserl’écart. desplacementsmalheureux.
Lesprévenus,dontl’âge
L’undesdéputés,JimDevine,estac- s’échelonneentre60anset
CYRILLEVANLERBERGHE
cusé d’avoir falsifié ses notes de frais 79ans,comparaissentpourprise
CORRESPONDANTÀLONDRES
pour un total de 8000 livres. Le d’otageetcoupsetblessures
GRANDE-BRETAGNE Cettefois,l’atta- deuxième,ElliotMorleya,poursapart, aggravés.Le«meneur»,
que est sans détours. David Cameron touché 16000 livres pour un logement RolandK.,risquequinzeans
s’en prend directement à Gordon qu’il avait déjà revendu, et David deprison,lesautrescinqans.Le
Brown,dénonçantson«revirementde Chaytor a prétendu avoir payé conseillerfinancierafinalement
position humiliant» dans le scandale 5000livresdeloyerpouruneproprié- réussiàfairesavoiràl’extérieur
des notes de frais des députés. Cette té appartenant à sa mère. Si comme à qu’ilétaitretenuenotageet,
offensive du discours du leader son habitude, David Cameron a réagi quatrejoursaprèsl’enlèvement,
trèsfermementàcesnouvellesrévéla- lapoliceestvenueledélivrer.
tions, suspendant immédiatement le Ilferaitactuellementl’objetPlusde390députésvont lord du Parti conservateur, Gordon d’uneenquêtepour
devoirrembourseruntotal Brownaunenouvellefoissembléhési- escroquerieàlasuite
ter, ne prenant au début aucune sanc- deplusieursplaintes.de1,25millionpourdes
tion. Son immobilisme est apparunotesdefraisexcessives d’autant plus gênant que pendant le
week-end, les avocats des trois tra- EN BREFconservateur intervient alors que les vaillistesontrévéléqu’ilsallaientinvo-
derniers sondages montrent que les
travaillistes refont une partie de leur Ulster:GerryAdams
retard. Les tories ne sont plus crédités Les conservateurs en tête depuis 27 mois menacédemort
que de 39% d’intentions de vote, soit LeleaderduparticatholiqueINTENTIONS DE VOTE PAR PARTIS DEPUIS L’ARRIVÉE AU POUVOIR DE G. BROWN, en %
9 points d’avance, ce qui pourrait ne nord-irlandaisSinnFein,
Parti conservateur (D. Cameron) Parti travailliste (G. Brown) Parti libéral-démocratepasleurpermettred’obtenirlamajori- Lechefdefiledes GerryAdams,areçudes
conservateurs,té absolue à la Chambre des commu- menacesdemort,aannoncé50
DavidCameron,avilipendé,hier,nes. Les législatives devraient norma- sonparti.GerryKelly,un
lacorruptionàWestminster,lement avoir lieu le 6 mai prochain, secrétaired’Étatappartenant39 %40 lorsdesondiscours
mais Gordon Brown n’a pas encore égalementauSinnFein,apour
àl’universitéd’EastLondon.
confirméladateexacteduscrutin. sapartétéavertiqu’ilserait
ANDREWWINNING/REUTERS
Depuislasemainedernière,l’actuali- «exécutédansles24heures».30
tépolitiqueestdenouveaudominéepar Troisgroupesparamilitaires
lederniervoletduscandalequiébranle 30 % sur l’insécurité qui se sont révélés er- républicains,dontl’Arméede
20
Westminster. Plus de 390 députés, soit ronés et ont manqué de clarté sur libérationnationaleirlandaise
plusdelamoitiédesélusdelaChambre l’ampleur des économies budgétaires etl’IRA-Officielle,ont20 %
des communes, vont devoir rembour- 10 qu’ilsferaientunefoisaupouvoir. parailleursannoncéhieravoir
seruntotalde1,25milliond’eurospour Commecefutsouventlecasl’année achevéleurdésarmement.28 juin 2008 2009 4 fév.
desnotesdefraisexcessives. 2007 2010 dernière, David Cameron espère mar-
Russie:accordenvueLa situation était déjà accablante Source : ICM Voting Intention (ukpollingreport.co.uk) querdespointsdécisifsavecledossier
d’unemajoritébipartitepour le gouvernement, dont plusieurs delacorruptionàWestminster.Àcau-
membres,GordonBrownentête,vont querunancienprivilègeparlementaire et a accusé Gordon Brown «d’empê- sed’undécoupagegéographiquedéfa- LepartipolitiqueRussiejuste,
devoir rendre jusqu’à plusieurs mil- datantde1689pouréviterleprocès. cher la réforme de la politique»,«dela vorable, son parti a besoin d’environ dontlechefSergueïMironov
liers de livres, mais elle s’est encore Le Parti travailliste a finalement ex- même manière qu’ilempêche la réforme 10 points d’avance sur les travaillistes s’estretrouvélasemaine
aggravée avec l’annonce vendredi clu les trois députés hier matin, quel- delafonctionpublique». pour être assuré d’une majorité abso- dernièreaucœurd’unscandale
dernier que trois députés travaillistes quesinstantsavantqueDavidCameron Depuis le début de la campagne lueauParlement. pouravoircritiquélepremier
étaient poursuivis en justice pour vol ne prononce un discours à l’université électorale, lancée en début d’année, Danslecascontraire,lesgrandsga- ministreVladimirPoutine,
et comptabilité frauduleuse. Les trois d’EastLondon.Danssonpropos,lelea- les conservateurs ont fait quelques gnantsseraientfinalementleslibéraux asignéunaccord
hommes, ainsi qu’un lord conserva- der des tories qui pointe les défauts du faux pas. Ils sont revenus sur d’an- démocrates menés par Nick Clegg, qui de«coalition»avecleparti
teur également poursuivi, risquent premier ministre, a dénoncé l’usage ciennes promesses de campagne sur pourraient jouer le rôle d’arbitre avec duKremlinRussieunie.
jusqu’àseptansdeprison. immoral de l’immunité parlementaire les impôts, ont présenté des chiffres seulement20%desvoix.
Lajusticeturquebloque
l’accèsdesétudiants
enreligionàl’université
BastiondesdéfenseursViktorIanoukovitchportéàlatêted’uneUkrainedivisée delalaïcité,leConseild’État
turcs’estprononcéhier
contreuneréformesoutenueL’estdupays,prorusse,aplébiscitélevainqueur,tandisquel’ouest,
parlegouvernementissudela
europhile,asoutenusarivale,priéederendrelesarmes. mouvanceislamisteetfacilitant
l’accèsàl’universitédesélèves
construit sa victoire. Dans le bassin si- quipourraientdéfairesavictoirededi- issusdelycéesprofessionnels
PIERREAVRIL
dérurgique de Donetsk, il a recueilli manche –, lui et son Parti des régions d’enseignementreligieux.ENVOYÉSPÉCIALÀKIEV
plusde90%desvoix,contre9%seu- ontdéjàdiscrètemententamédesopé-
GordonBrownaurégimeEUROPE ORIENTALE Au lendemain de lementdanslefiefnationalistedeLviv, rations de débauchage dans le camp
bananesavantlesélectionsl’élection présidentielle ukrainienne, là où Timochenko a obtenu… 86% des adverse.L’entouragedeIanoukovitcha
qui a vu la victoire de Viktor Ianouko- suffrages.Cemêmescénarios’estrépé- confirmé au Figaro avoir approché des Lepremierministre
vitch,saprincipalerivale,IouliaTimo- téàOdessaetàSébastopol,bastionspro députés proches de Timochenko. britanniqueGordonBrown
chenko,paraissait,hiersoir,deplusen russes,ainsiqu’àIvanoFrankivska,pa- L’opération est d’autant plus délicate adécidédefaireleplein
plusisolée,maispasencoretotalement triedel’ancienleadernationaliste,Ste- quelavictoireresteétriquée. devitaminesenvuedes
défaite. panBandera. Durantcestractations,Iouliagardera prochainesélections.Surla
Leseulargumentsurlequelcomptait son poste de premier ministre et la suggestiondesonépouseSarah,
Monnayersaredditions’appuyer l’actuel premier ministre main sur l’administration et les finan- ilvaabandonnersesbarres
pourcontesterlesrésultatsduscrutin– Outre l’appel qu’il a lancé dimanche ces du pays, autrement dit un pouvoir chocolatéesKitKatetse
l’existencedefraudesmassivesaupro- soir en faveur de l’unité du pays, le de nuisance sur son adversaire. Seule mettreàmangerjusqu’à
fitducandidatrussophile–aétédémoli nouveauprésidentdevra,danslespro- unehonorableportedesortiepolitique neufbananesparjour.
parunpaneld’observateursinternatio- chainsmois,trouverunenouvellema- pourrait convaincre la dame à la natte LessupporteursdeViktorIanoukovitch
naux.Celui-ciaclairementsaluéleca- jorité parlementaire. Plutôt que de de ranger les gants. Sa reddition sera ontmanifesté,hieràKiev,leursoutien
aunouveauprésidentélu. V.DRACHEV/AFPractère « professionnel, transparent et convoquer des élections législatives – sansdoutedifficileàmonnayer.
honnête»duvotededimanche.
En revanche, il a implicitement re-
prochéàl’actuelchefdugouvernement
d’avoirutilisél’argentdubudgetpublic
pour financer sa campagne électorale. Un«repenti»delamafiaéclabousseSilvioBerlusconi
AssenAjov,lechefdel’Assembléepar-
lementairedel’Otan,ainvitéIouliaTi- La«Pieuvre»auraittrempédanslecomplexeimmobilierMilano2etlepartiForzaItalia.
mochenkoà«serrerlamaindesonad-
versaire » et à reconnaître sa défaite. rait né en 1994 d’une tractation entre partement à Rome, près de l’élégante que capitaine). Ces militaires valeureux
RICHARDHEUZÉ
Ianoukovitchafaitdemême.Moscouet l’Étatetlamafia».Pourpreuve,ilapro- placed’Espagne.Celaauraitétésa«ré- et pluri-décorés pour leurs exploits se
ROME
Bruxelles n’ont pas commenté officiel- duitunmessageénigmatique,àdemidé- compense»pour,affirme-t-il,avoirin- retrouvent à la barre pour «favoritisme
lement les résultats de dimanche. Mais ITALIE La mafia aurait menacé de mort chiré,queBernardoProvenzano,lepar- diqué aux forces de l’ordre le lieu où se envers la mafia». Ils auraient tardé à
les chancelleries occidentales, sur les- danslesannées1990PiersilvioBerlusco- rain de la mafia arrêté en 2008 après cachait le sanguinaire parrain de Cosa perquisitionner l’appartement de Riina,
quelles l’ex-égérie de la révolution ni,filsaînéduprésidentduConseil,pour quarante ans de cavale, aurait adressé à Nostra Toto Riina, arrêté le 15 janvier laissantàlamafialetempsd’enfairedis-
orange s’était beaucoup appuyée ces que son père lui cède l’une de ses trois SilvioBerlusconietàsonfactotumenSi- 1993àPalerme. paraître des documents compromet-
dernières années, l’ont déjà lâchée. chaînestélévisées.C’estl’unedesaccu- cile,lesénateurMarcelloDell’Utri. tants.
OfficiersdescarabiniersL’intéressée,quipromettait-ilyadeux sations déconcertantes proférées à Pa- Les proches de Silvio Berlusconi par-
corrompusjours des manifestations et des recours lerme dans une enceinte de justice par lent d’inventions «délirantes» et de
Pourpreuve,unmessagejuridiques en cas de fraudes, n’a pas Massimo Ciancimino, un homme de 47 Autreaccusation:Milano2,lecomplexe «manipulation criminelle en pleine cam-
réagi. Elle a gardé le silence toute la anscondamnéàquarantemoisdeprison immobilier construit par Silvio Berlus- pagneélectorale».Sonavocat,ledéputéénigmatiqued’unparrain
journée. pour blanchiment, et en instance coniauxportesdeMilandanslesannées NiccoloGhedini,affirmequelecomple-delamafiaarrêtéen2008Selon des décomptes quasi définitifs, d’autresprocès. 1970, aurait été financé par son père, xe immobilier, Milano 2, a été entière-
moins de trois points séparaient hier Fils de l’ancien maire mafieux de Pa- Vito,etpardeuxchefsd’entreprisema- ment financé par la vente anticipée des
soir les deux candidats, soit environ lerme Vito Ciancimino, ce «repenti» Toujours selon lui, carabiniers et ser- fieux. appartements. Certains se demandent
770000voix.Lescrutindedimanchea multiplie des accusations souvent invé- vicessecretsauraientgarantil’impunité Massimo Ciancimino comparaît au cependant si Ciancimino Jr ne cherche
confirmé l’extrême division du pays, rifiables qu’il tiendrait verbalement de àProvenzanoquiauraitétélibredecir- procès des deux officiers qui ont arrêté pas tout simplement un sauf-conduit
entrel’Ouestplutôttournéversl’Euro- sonpère,aujourd’huidisparu.Ilaffirme culer dans toute l’Italie, de visiter des Toto Riina, le général des carabiniers pourquitterlibrementlepaysetretrou-
pe et acquis à Timochenko, et l’Est, ainsiavoirapprisdecedernierqueForza mafieuxenrésidencesurveillée,ycom- MarioMori(àl’époquecommandant),et ver le trésor dissimulé par son père à
russophile, sur lequel Ianoukovitch a Italia(lepartideSilvioBerlusconi),«se- prissonpère,Vito,etdisposaitd’unap- le colonel Giuseppe De Donno (à l’épo- l’étranger.
A