Magazine Le Figaro du 11 juin 2011

Magazine Le Figaro du 11 juin 2011

-

Livres
41 pages

Description

Decouvrez le Figaro magazine du 11/06/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 juin 2011
Nombre de lectures 50
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,40€ samedi11-dimanche12juin2011 -LeFigaroN°20795-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
ISF: IleSeguin:
lesnouvelles
leprojetdeJeanrèglespour
lesdonations Nouvelenimages
PAGE21 PAGES28ET29
“Sans l“Sans laa libe liberrt téé d de e blâ blâmermer il n’est poil n’est poinintt d’é d’éllooggee fl flaatttteur” Beaeur” Beauummaar rcchhaisais
LeFigaroéconomie
FMI:Lagarde
AffaireDSK Présidentielle faitlacourse
entête PAGE20 Sarkozy Villepin Juppé
Freesurle
marchédu
mobiledès Lesvéritésdeoctobre PAGE22
Canteloup
prolongesur JacquesChirac
Europe1 PAGE26
Dans un entretien exclusif au « Figaro »,
l’ancien chef de l’État commente les grands
sujets politiques du moment.
PAGE4
L’enquête
surGuérini
empoisonne
lePSPAGE3
Ledossier
Strauss-Kahn LaBoursedeParisrevientà Deuxansaprès,lesespoirsperdusinspire
sonniveaududébutd’année delarévolutioniraniennelescinéastesPAGE5
À quelques points près, le CAC économique américaine, «dé- Il s’appelle Reza Ghazinoori. Il ne. Pour étouffer la moindreMediator: 40 est revenu hier à son niveau sespérément lente» aux yeux a 26 ans. En 2009, sous le pseu- voix dissonante, les condam-
du début d’année. Il a reculé de mêmes du patron de la Fed. La donyme de « Hossein », il avait nations sont de plus en plusperquisition
1,9 % hier, enregistrant ainsi six fin programmée en juin des me- témoigné dans nos pages de la lourdes. Pressions psychologi-
chezServierPAGE10 semaines consécutives de bais- sures de type « planche à « vague verte », cette révolte ques, emprisonnements, tortu-
se. Plusieurs facteurs puissants billets » fait peser une incertitu- inédite née de la réélection res, exécutions… Aujourd’hui,
se conjuguent pour peser sur les de supplémentaire. La crise per- contestée d’Ahmadinejad, le Reza nous raconte, à visage dé-LesFrançais
marchés d’actions. Le premier, sistante en zone euro, enfin, 12 juin. Deux ans plus tard, une couvert, la répression à huis
contrele ce sont les inquiétudes qui s’ex- achève de miner le moral des chape de plomb s’est à nouveau clos, après avoir fui son pays il
priment sur la force de la reprise investisseurs. PAGES19ET25 abattue sur la société iranien- y a une semaine. PAGE8redoublement
PAGE11
HISTOIRE DUJOUR
Lesratonslaveursnejurent
queparAngelaMerkelBactérietueuse:
uneferme«bio» a République de Berlin n’a plus de se- siègent les députés. Plongés dans leur
crets pour les bêtes. Quelque 20000 gueuleton, ils sont imperturbables face auxenaccusation Lespèces d’animaux sauvages ont élu policiers, qui secouent les bennes à orduresPAGE14
domicile dans la capitale la plus verte dans l’espoir vain de les déloger. Les san-
d’Europe. Et ils ne s’installent pas n’im- gliers et les taupes apprécient les pelousesNewYorkTimes porte où. Comme pour singer les humains, du Reichstag. Les mouettes et les goélands
les animaux ont jeté leur dévolu sur le argentés logent au Bundestag, d’où ils sur-Lesmeilleurs
quartier gouvernemental, qui, dans les plombent les eaux poissonneuses de la
articlesen années 1990, a surgi à Mitte sur les rives de Spree. Les aigles chassent aux abords de la
la Spree, en plein centre de Berlin. Ce n’est porte de Brandebourg. La cohabitation at-Efrançais4 CAHIER
pas par attirance du pouvoir, mais de ses teint parfois ses limites. Comme la semaine
déchets… dont ils font leur banquet quoti- dernière, lorsqu’un renard cherchant son
dien. Ainsi les quelque 1500 ratons laveurs repas a semé la panique en pleine gare cen-
de la capitale naviguent entre les bâtiments trale. Ou lorsqu’un automobiliste exaspéré
M.ROSEREAU/BEP/LAVOIXDUNORD;
de la République, avec une préférence pour a porté plainte contre un apiculteur, parceD.SAGOLJ/REUTERS;F.BOUCHON
/LEFIGARO;ATELIERSJEANNOUVEL les poubelles de la Chancellerie, du château qu’il ne souffrait plus que les abeilles salis-
de Bellevue, résidence du président de la sent sa voiture.VincentPeillon
République fédérale, et du Bundestag, où PATRICKSAINT-PAUL(BERLIN)
Invité
du«Talk
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSOrange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE17LeFigaro» erd’AlexandreAdler 21, place vendôme - paris i - tél. 01 42 61 11 17LECARNETDUJOUR PAGE15
PAGE3 er e66, rue françois-i - viii - 01 53 57 42 00JorgeSemprun,ungrand APARTÉd’AnneFulda PAGE42
e19, rue de la paix - paris ii - tél. 01 42 65 68 71d’Espagne PAGE17Députéeuropéen TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr er222, rue de rivoli - i - 01 42 60 73 29
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. www.dubail.fr
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 611 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@g@b@l@k;
FRANÇOISBOUCHON/LEFIGARO
Csamedi11-dimanche12juin2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
Depuis la fin des
braqueurs de banque et
des voyous à l’ancienne,
la brigade de recherches
et d’intervention (BRI)
s’adapte au nouveau
banditisme. La fine fleur
de la police infiltre
les cités.
Équipésdemoyens
PARCHRISTOPHECORNEVIN ultrasophistiqués,
leshommes
delaBRImettent
ardi 28 septembre 2010, bran- enmoyenne
le-bas de combat au Quai des 30secondes
Orfèvres. Un jeune homme de pourneutraliser
confession juive, Jérémy P., unappartement
etmenottervient d’être enlevé par une
sesoccupants. BRIbande des cités. Le cauchemarM de l’affaire Ilan Halimi, sé-
questré trois semaines à Bagneux et torturé à mort
en 2006 par le « gang des barbares », refait surface.
Hors de question de revivre un épilogue aussi
monstrueux. La brigade de recherches et d’inter-
vention (BRI) est appelée à la rescousse. Très vite,
l’« antigang » découvre que le motif est crapuleux :
le frère de la victime, homme d’affaires qui vit en-
tre Miami et Tel-Aviv, doit verser 3,4 millions
d’euros non pas en espèces sonnantes et trébu-
chantes dans une valise, mais par virements inter-
nationaux. Un casse-tête pour la police française.
Partant de la simple description d’une Fiat 500,
les limiers retrouvent la trace des kidnappeurs qui Lesmétamorphoses
retiennent leur proie la nuit dans une cave de la
banlieue sud et la balade le jour à travers Paris, me-
nottée à l’arrière d’une Audi RS4. Au terme de deux
jours de traque intense, les voyous sont « serrés »
erue La Fayette, dans le IX arrondissement. Trois
lascars originaires de Côte d’Ivoire se font passer del’antigang
les menottes. Le benjamin, âgé de 18 ans à peine,
totalise déjà 54 gardes à vue pour violences et vols à
Pourleclind’œiletmains armées. Cette affaire, relatée par la commis-
letempsd’unclichésaire divisionnaire Danielle Thiéry dans son der-
noiretblanchistorique,nier opus intitulé BRI. Histoire d’une unité d’élite
lespremiershommes(Éd. Jacob-Duvernet), illustre les nouveaux défis et
delaBRIposentcalibreles métamorphoses de l’antigang. Car, depuis près
enmain,engabardine
d’un demi-siècle, cette unité mythique n’a eu de
etchapeaumou.
cesse d’anticiper les dernières évolutions du ban-
AmbianceàlaMelville
ditisme pour mieux le combattre. garantie… DR
LaPJopèreunerévolution
copernicienne
L’acte de baptême de la prestigieuse brigade re- Surveillance
delacapitalemonte à 1964, au cœur des Trente Glorieuses, alors
depuisque la pègre s’invite au banquet d’une France pros-
latourEiffel.père. Professionnels et aguerris, armés comme des
porte-avions, les stakhanovistes du hold-up atta-
quent les banques et les commerces de luxe avec barbiche, bottes à talons et chemises à fleurs déton- « gros bras » de l’antigang écrivent à la poudre concurrents, voire sur la fascination paradoxale
une ahurissante boulimie. La chronique noire de la nent un peu. Pour le clin d’œil et le temps d’un cli- noire une saga policière où chavire le banditisme. qu’éprouvent quelques « balances » pour l’unité
criminalité parisienne est alors émaillée de 500 ou ché noir et blanc historique, ils posent tous en arc Une quarantaine d’équipes tombent chaque année d’élite. Les indics hantant les bars interlopes de
600 braquages par an. Les forces de l’ordre ne sa- de cercle, calibre en main, en gabardine et chapeau dans leurs rets. «Lapeurachangédecamp», ré- Pigalle ont, quant à eux, disparu.
vent plus où donner de la tête. Les gazettes font mou tombant sur le visage. Ambiance à la Melville sume Frédéric Péchenard, directeur général de la «Exerçantuncontrôlesocialtrèsfortsurlevoisi-
trembler le bourgeois en égrenant les derniers faits garantie… C’est le début des années héroïques. Cel- police nationale, passé par l’antigang notamment nage, la génération montante des voyous est multi-
d’armes de la voyoucratie, tandis que la PJ cultive les des sandwichs avalés pendant les planques alors au moment de la prise d’otages de la maternelle de carte. Elle se livre aux trafics, aux vols et aux bra-
les déconvenues. De Gaulle s’agace et le ministère que les gangsters se tapent la cloche dans le restau- Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). quagesenfonctiondesopportunités, poursuit Michel
de l’Intérieur exige des résultats. La PJ opère alors rant d’en face. Celles des grands « poulets » tels Faury.Pourlesneutraliser,noussommesobligésde
«Lapolyvalenceune révolution copernicienne. Sous la houlette que Marcel Leclerc, Robert Broussard, Jean-Louis ratisser très large, en passant à l’action même sur
estnotrecodegénétique»d’un commissaire breton amoureux de cyclisme, Fiamenghi ou René-Georges Querry. Des filatures des cambriolages par exemple. Plus que jamais, la
François Le Mouël, l’idée est de repérer, « filo- qu’il faut parfois tenir sur des centaines de kilomè- Aujourd’hui, la BRI compte toujours une cinquan- BRI a vocation à être dehors en permanence pour
cher » puis intercepter le voyou juste avant son tres et des fusillades dantesques, comme celle du taine d’hommes surentraînés mais la donne a frapper tous azimuts, la polyvalence est notre code
passage à l’action. Ou au retour à sa base, avec ar- Thélème, café du boulevard Saint-Germain qui changé. Avec la monnaie électronique, les fonds génétique…» Pour éviter ce que le patron de l’anti-
mes et butins, histoire de constituer le flagrant dé- frappe de plein fouet les « derniers seigneurs de la de caisses des succursales bancaires sont presque gang nomme le «syndromedel’armeaupied», qui
lit. «Aulieudepartirducrimepouralleraucriminel, pègre parisienne », les frères Zemmour. vides et les centres-forts, mieux protégés que guette toute unité devenue fébrile à force d’atten-
onpartaitducriminelpouralleraucrime», résume C’est aussi l’affaire de la Porte de Clignancourt, Fort-Knox. Les braquages de fourgons se comp- dre le gros coup, les superflics multiplient aussi les
Le Mouël. Cette technique d’anticipation policière, en ce jour de novembre 1979 où Jacques Mesrine, tent sur les doigts d’une seule main chaque année. « visites domiciliaires ». À 120 reprises l’année
unique au monde, devient la marque de fabrique de dit le « Grand », est truffé de balles au volant de sa La guerre des gangs a vidangé le milieu à l’ancien- dernière, ils sont venus appuyer leurs collègues lors
la brigade de recherches et d’intervention (BRI). BMW alors qu’il est en possession d’un GP 35 -14 ne. À quelques exceptions près, les « beaux mecs » de perquisitions à haut risque. «Nous jouons sur
Les oiseaux rares qui la composent sont triés sur coups, de sept chargeurs et de grenades défensives venus de Corse, de Marseille ou de Lyon ont perdu l’effet de surprise maximal pour éviter qu’ils se dé-
le volet : carrures de rugbymans, courage à toute incendiaires prêtes à l’emploi à ses pieds. Aux pri- le haut du pavé. «Levoyoude40ansquinepense barrassent des armes ou jettent la drogue dans les
épreuve et mental en béton armé. «Sont écartés ses d’otages dans des banques ou des ambassades, qu’à attaquer un fourgon n’existe quasiment plus toilettes, confie Michel Faury. Face à des fous fu-
d’office les têtes brûlées, refusés les cow-boys et succèdent le rapt du baron Empain ou enlèvement carlegrandbanditismeaéclaté, décrypte le com- rieuxquiserebellentmêmeaprèsavoirétémenottés,
autres dingos de la gâchette», raconte Danielle du banquier Bernard Mallet, découvert par la BRI missaire divisionnaire Michel Faury, actuel chef nousdonnonsparfoisl’assautàdixoudouze,avecun
Thiéry. Dans les couloirs méandreux du quatrième enchaîné dans la cave d’un pavillon du Plessis- de la BRI.Notrevocationestd’allerchercherladé- chien en renfort. Il nous faut en moyenne trente se-
étage où ils élisent domicile, ces flics en blue-jeans, Robinson, traque du « gang des postiches »… Les linquance là où elle se trouve, c’est-à-dire dans les condespourneutraliserunappartementetmenotter
cités.Désormais,noustravaillonssurdesgaminsde touslesoccupants…» Le délai peut s’allonger dans
18-20 ans, qui montent des coups au pied de leurs certaines circonstances, à l’image d’une récente
immeubles,viventdemanièreautarciqueetsonttrès affaire où la BRI avait investi un domicile de Seine-
GROS & DELETTREZ difficilesàsuivresanssefairerepérer…» Saint-Denis occupé par un ressortissant malien, ses
Commissaires-Priseurs Pour mieux infiltrer ce décor où la moindre pré- trois épouses et quatorze descendants.
22, rue Drouot - 75009 Paris sence policière est « reniflée », la brigade anti- Pouvant transporter chacun jusqu’à 37 kilos de
10,50cts
Tél.:+33 (0)1 47 70 83 04 gang recrute des fonctionnaires d’origine ma- matériel dans un silence complet, les policiers de
contact@gros-delettrez.com
ghrébine, des Eurasiens, un Antillais ou encore un l’antigang disposent depuis deux ans de robots ra-
Pakistano-Indien… Faute de pouvoir stationner un diocommandés, à peine plus gros qu’une boîte à8,80cts
Birmanie « sous-marin » en bas des barres HLM, les sur- chaussures, pour explorer les zones dangereuses.
veillances se font de loin, à la jumelle infrarouge, Tout comme le camion blindé de la brigade, mas-Bijouxanciens&modernes
depuis le point haut d’immeubles investis discrè- todonte de douze tonnes résistant à tout type de
4,04ctsOrfèvrerie tement, de préférence au petit matin quand les calibre, ces engins ultrasophistiqués sont employésMozambique
dealers sont encore endormis. Les « tuyaux », lors d’opérations commandos contre des forcenés
Vendredi17juin2011à14h quant à eux, se collectent au compte-gouttes en ou des preneurs d’otages. La libération d’un psy-
HÔTELDROUOT-salle3 jouant sur l’appât du gain, la volonté d’éliminer les chiatre retenu par un psychopathe en mars 2010 à
la prison de la Santé en témoigne. S’entraînant
sans relâche pour faire face à des interpellations
toujours très rugueuses, les hommes de l’antigang,
Lagénération roués au noble art de la boxe, au tir de très hauteCartier
EXPOSITIONSPUBLIQUES:
précision - certains logent cinq balles dans uneJeudi 16 juin 2011 de 11h à 18h et le montantedesvoyous pièce de 1 euro à 200 mètres - ou encore à la varap-
vendredi 17 juin 2011 de 11h à 12h
pe, ont déploré dix blessés l’année dernière. En« estmulticarte» 2010, l’antigang a accroché pas moins de 138 inter-
MICHELFAURY,CHEFDELABRI F.BOUCHON/LEFIGARO pellations à son tableau de chasse.
A
LEFIGARO samedi11-dimanche12juin2011
Lesmomentsfortsdelasemaine
politiqueenvidéo 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
L’enquêteinternesurGuériniembarrasselePS
Ladirectiondupartiredoutequel’affaireempoisonnelacampagne
desprimairespourladésignationducandidatàl’Élysée.
lamisesoustutelleréclaméeparMonte- certaines sections permettant de s’assu-
ALIETTEDEBROQUA(ÀMARSEILLE)
bourg. Elle préconise la mise en place rerunemajoritégrâceàungroscontin-AVECF.-X.B.
d’unecommissionderénovationcompo- gentd’encartésn’habitantpaslequartier
GAUCHELa méthode douce pour régler sée pour moitié, plus une personne, de ou l’existence de sections «hors sol». Il
l’affaireGuérinioul’enterrementdepre- proches de l’ancien premier fédéral, devrait préconiser d’y remédier par la
mière classe? Après qu’Arnaud Monte- Jean-Noël Guérini, empêtré dans les af- miseenplacedeprocéduresrigoureuses
bourgaviolemmentmisencauseleséna- faires judiciaires de son frère. Richard a pourlesvotes,demêmequedesrèglesde
teurJean-NoëlGuérinipoursagestionde territorialité pour l’adhésion à une sec-
la fédération socialiste des Bouches-du- tionetpourlimiterlenombredesadhé-
Rhône,lePSamisenplaceunecommis- Lerapportd’AlainRichard rents,ouencorel’impossibilitédecumu-
siond’enquête,conduiteparl’ancienmi- ler des responsabilités dans uneseraprésentéle28juin
nistreAlainRichard,pourfairelalumière fédérationetunemploidansunecollec- Jean-NoëlGuérini(àgauche)etsonfrèreAlexandre(àdroiteenarrière-plan)
lorsdelacampagnedesmunicipalesenmars2008àMarseille. ALMODOVAR/FEDEPHOTOsursespratiquesàMarseille.Finalement, tivitélocale.«Jenevoudraispasqu’onait
cette commission va accoucher… d’une rencontréAubryavantderédigerlerap- déballé toutes nos histoires pour faire un
autrecommission. portqu’illuiremettrale22juinetquisera flop pareil», s’inquiète Marie-Arlette sensetj’espèrequecelaseraconfirmépar croire Jean-David Ciot, premier fédéral
À un an de la présidentielle et quatre présentélorsd’unbureaunationalle28, Carlotti,conseillèregénéralePS,quiaré- lerapportdéfinitif,enparticulierlamodifi- parintérim.«DepuislecongrèsdeReims,
moisdupremiertourdesprimaires,Mar- lejourmêmedel’ouverturedudépôtdes claméuneprofonderénovationdelafé- cation du bureau fédéral des adhésions.» personnenepeutignorerqu’ilyadespro-
tine Aubry ne veut pas laisser l’affaire candidaturespourlesprimaires. dération. Mennucci salue aussi l’entrée dans la blèmes lors des grands votes dans beau-
polluer l’ouverture de la campagne et se Lerapportdénonceraitledéroulement «J’aiconfiancedansAlainRichard,af- commissionderénovationd’opposantsà coup de fédérations», dit-il. Il ne man-
mettre à dos une importante fédération. des votes importants (comme lors du firmePatrickMennucci.Lerapportn’est Guérini. La fédération pourrait servir de querait plus que cela se sache avant les
LapremièresecrétaireduPSrefusedonc congrès de Reims), l’hypertrophie de pasécritmaiscequejesaisvadanslebon pilote pour les autres fédérations, veut primaires.
EN BREFPeillon:«AubryetHollandedoiventseparlertrèsvite»
Fillonnepensepasencore
auxlégislativesàParisLedéputéeuropéenplaidepourunaccordentrel’actuelleetl’ancien
FrançoisFillonnebriguepas,
chefduPSpourqu’unseuld’entreeuxseprésenteauxprimaires. pourlemoment,unsiège
dedéputéàParis.Lepremier
campcontrecamp-onvoitleschosesse des dirigeants du PS», assure Peillon. ministre,quiétaithierenLoire-
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD préparer -, plutôt que de faire l’éternel Les relations entre Aubry et Hollande Atlantique,aaffirméquec’était
OPPOSITION Commentcomblerlevide remakedecongrèsimpossibles,lessocia- ont beau être notoirement mauvaises, «totalementétrangerà(ses)
laisséauPSparDominiqueStrauss-Ka- listesseraientbieninspirésdeserassem- pour Peillon, «il faut transcender les préoccupations».Cesujet
hn?Maintenantquel’ancienfavorides bler»,dit-il.Comment?L’idéedeVin- petites querelles d’ego». Faute de quoi, «devraitd’ailleursêtreétranger
sondages pour les primaires comme cent Peillon n’est pas forcément la plus «on va à la catastrophe». Si Aubry et àtouteslespréoccupationsdes
pourlaprésidentielleesthorsjeu,lesso- simpleàmettreenœuvre.Ils’agiraitde Hollande se présentent tous les deux, membresdugouvernement»,a-
cialistesseretrouventfaceàleursvieux convaincre Martine Aubry et François Peillonestconvaincuquelessocialistes t-illancé,visantimplicitement
démonsdeladivision.«Iln’estpasvrai Hollandedesemettred’accordpourque s’offriront«desmoisdeguerredetran- PierreLellouchequiavait
quelesprimairesvontbiensepasser,as- l’undesdeuxseprésenteaveclesoutien chées». annoncélacandidaturede
sure Vincent Peillon, invité hier du del’autre. Quantauxautrespostulants,Vincent FrançoisFillonauxlégislatives.
“TalkOrange-LeFigaro”.Toutlesystè- Peillonlespasseparpertesetprofits.«Il Affichantl’objectifdemenerà
Pertesetprofitsmevavouloirpeserpourqu’ilyaitunaf- yad’autrescandidats,ManuelValls,Ar- termesonmandatetdepréparer
frontement extrêmement dur. Déjà, les Une sorte de nouveau «pacte de Mar- naud Montebourg, Ségolène Royal. Mais laréélectiondeNicolasSarkozy,
entourages ne se contrôlent pas. Des rakech» mais conclu cette fois entre aujourd’hui, il y a deux personnalités à ilrestesibyllinsurl’après-2012:
phrasessibyllinescirculentsurl’unousur l’actuelle et l’ancien chef du PS et non gauche, au PS, qui peuvent être demain «Quandj’auraiatteintcesdeux
l’autre.» plusentreAubryetDSK.«Jelesappel- notre candidat ou notre candidate. Évi- objectifs,alorsjemeposerai
Comme beaucoup de ses camarades, le,avecl’estimequej’aipourl’uncomme tons d’abîmer les deux qui peuvent être laquestiondesavoirVINCENTPEILLON,
le député européen appelle à l’unité. pourl’autre,àseparlertrèsvitedansles président de la République dans un an, quelestmonavenir,hier,danslestudio
«Plutôt que de donner le spectacle de jours qui viennent (…). Il doit y avoir un c’est-à-dire Martine Aubry et François maispasavant.»duFigaro.BOUCHON/LEFIGARO
concurrences,derivalités,desebagarrer ou une candidate soutenu par l’essentiel Hollande»,dit-il.
Csamedi11-dimanche12juin2011 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
«Pour2012,restonsdansledébatd’idées»
Jacques Chirac évoque l’affaire DSK et met en garde contre des dérapages dans la campagne présidentielle.
PROPOSRECUEILLISPAR JacquesChirac,
PHILIPPEGOULLIAUD hierdanssonbureau
delaruedeLille,àParis.
LEFIGARO.-Vousécrivezqu’«ilya F.BOUCHON/LEFIGARO
unevieaprèslepouvoir».Quelleest
votrevienouvelle?
JacquesCHIRAC.- Après quarante années
au service des Français, après douze
à la présidence de la République, il est diffi-
cile de s’inventer une nouvelle vie, je ne
vais pas vous le cacher. Je ne m’y étais pas
préparé pendant l’exercice de mon man-
dat, car jusqu’au dernier jour, j’ai voulu me
consacrer à la mission qui m’avait été
confiée par les Français. Ce n’est qu’après
mon départ de l’Élysée que j’ai réfléchi à la
façon de « servir autrement ». Cette vie
nouvelle n’allait pas de soi. Je me suis don-
né une triple tâche. D’abord assumer ma
mission de membre de droit du Conseil
constitutionnel, même si je me suis mis
temporairement en réserve de cette insti-
tution le temps de mon procès. Ensuite, à
travers ma fondation, lancer des projets
concrets pour faire avancer les causes qui à
mes yeux sont essentielles : la paix dans le
monde, le développement durable et le
dialogue entre les cultures. Enfin, rester à
l’écoute et disponible pour les Français et
transmettre les leçons que j’ai tirées de mes
années au service de la France. Les deux
tomes de mes Mémoires y contribuent. J’ai
aussi acquis depuis quatre ans ce qui me
manquait sans doute le plus : un peu de
temps pour moi et pour les miens. Car la vie
politique, c’est une vie au service… et une
vie de sacrifice.
Votrelivreest-ilunrèglementdecomptes
avecNicolasSarkozy…?
J’ai vu beaucoup de choses dans ma vie po-
litique et je suis quand même toujours sur- En République, c’est le peuple qui choisit. sion et à la confrontation entre les Français lucidité et d’un grand sens des responsabi- buer, alors il ne faut pas hésiter. Rien ne
pris. Que, dans ce livre de 600 pages, il Je n’ai jamais eu à l’esprit de désigner un et, sur le plan économique, à travers la sor- lités. Il a su sortir des logiques partisanes doit être négligé dans ce combat. Il n’y a
puisse être tiré une phrase ici et là me na- successeur. Pour autant, tout le monde sait tie de l’euro et le protectionnisme, à aggra- pour faire le choix de l’intérêt supérieur. Ce pas de polémique qui vaille face à la mort
vre. J’ai voulu ces Mémoires pour trans- les relations que j’ai toujours entretenues ver de manière dramatique la situation des n’est malheureusement pas si fréquent. d’innocents sur les routes.
mettre une vision et des valeurs à travers ce avec Alain Juppé. J’ai pour lui estime et af- plus vulnérables. Le rejet de l’autre, des
que j’ai appelé un « testament politique ». fection. C’est un homme de conviction et différences, des valeurs démocratiques, du Commentavez-vousréagiàl’arrestation Letemps,dites-vous,n’estpas
S’agissant de mon successeur, je me suis d’engagement. Il a toujours servi son pays progrès économique et social ne peuvent deDominiqueStrauss-Kahn? à«unesourced’énergiedominante».
avec rigueur. Il a chevillé au corps le sens nous conduire qu’au déclin et aux pires ca- Comme tous les Français, j’ai été stupéfait à LaFrancedoit-elleprogrammer
de l’intérêt général et une très haute idée tastrophes. Notre pays tire sa force, sa l’annonce de cette nouvelle. Stupéfait de- lasortiedunucléaire?«NicolasSarkozyetmoi, du rôle de la France dans le monde. grandeur, son unité, des valeurs de liberté, vant la gravité de l’acte qui lui est reproché. Le nucléaire est une énergie dont la Fran-
d’égalité et de fraternité dont il est porteur. Stupéfait également par la tornade média- ce ne peut pas se passer pour le moment.nousavons,aujourd’hui,
Souhaitez-vousqueDominiquedeVillepin C’est aux responsables politiques issus des tico-politique planétaire que cet événe- Pour autant, cela ne veut pas dire qu’ildesrelationsfranches,
soitcandidaten2012? formations républicaines qu’il appartient ment a provoquée. En de pareilles circons- faille en rester à une logique de statu quo.cordialesetpersonnelles. Dominique de Villepin est un homme de d’apporter des réponses concrètes aux dif- tances, je crois qu’il ne faut s’en tenir qu’à Il y a longtemps que nous avons commen-
caractère et d’idées. Il a été un excellent ficultés des Français. La droite républicai- un principe, celui du respect. Respect de la cé à agir pour construire un nouveau mo-Plusquetoutautre,jesais
premier ministre. Mais n’attendez pas de ne, notamment, peut convaincre en res- parole de la jeune femme qui accuse. Res- dèle énergétique, dans trois directions :ladifficultédesatâche»
moi que je m’immisce dans le débat prési- tant elle-même. C’est aussi aux pouvoirs pect, également, de la présomption d’in- donner une place majeure aux énergies
dentiel à venir. Ce n’est pas mon rôle. Je ne publics de faire respecter sur l’ensemble du nocence de la personne accusée. C’est à la renouvelables ; offrir au nucléaire les
tenu et je me tiendrai toujours à une ligne : fais plus de politique et je n’interviendrai territoire national la loi de la République justice d’établir la vérité de ce qui s’est pas- meilleures garanties de sécurité, comme
ne jamais gêner son action par quelque pas, sauf si des circonstances exception- avec beaucoup de fermeté. C’est ainsi que sé. Espérons qu’elle le fasse rapidement. l’EPR ; amplifier nos efforts en matière
commentaire que ce soit. nelles l’exigeaient. Concernant votre ques- d’économie d’énergie. Dans le domaine
tion, être candidat à l’élection présiden- de l’énergie, la recherche est essentielle et
Quellessontvosrelationsaveclui? tielle est un choix lourd, personnel, apparaît de nature à révolutionner de-
N’attendezpasdemoiqueje
Elles sont bonnes. Vous le savez, nous nous exigeant, qui se fait en fonction d’une si- « main nos conditions de production et de
m’immiscedansledébatprésidentielàconnaissons bien, et depuis très longtemps. tuation politique donnée et repose sur une consommation. C’est pour cela que la
Nous avons, aujourd’hui, des relations vision de l’avenir de notre pays. On est là France est moteur dans le projet Itervenir.Cen’estpasmonrôle.Jenefais
efranches, cordiales et personnelles. Et plus au cœur de la magie de la V République. d’énergie du futur. Nous devons nous en-
plusdepolitiqueetjen’interviendraique tout autre, je sais la difficulté de sa tâ- L’élection présidentielle, c’est la rencontre gager pleinement dans la révolution
che. entre un homme et un peuple. pas,saufsidescirconstances énergétique qui est en marche.
exceptionnellesl’exigeaient
Vousditesavoirété«touché»queNicolas Vousavezétéàl’originedelacréation » Quevousinspirentlesrévolutionsarabes?
Sarkozyn’aitpascitévotrenomdans del’UMPen2002.Dixansaprès, J’y vois essentiellement un message d’opti-
sonpremierdiscoursdeprésidentélu. redoutez-voussonexplosion? l’on évitera un nouveau 21 avril et que la AffairesDSK,Tron,Ferry…Comment misme et d’espoir, le signe que l’aspiration
Vousenêtes-vousexpliqué? Avec la création de l’UMP, nous avons France, pays pionnier, pays phare des li- jugez-vousleclimatpolitique? à un avenir meilleur est universelle. J’y vois
Je crois en la continuité de l’État. C’est un voulu installer dans la vie politique françai- bertés, demeurera fidèle à son idéal. Je ne voudrais pas que les Français finissent aussi la preuve du caractère fondamentale-
principe républicain essentiel. Aucun res- se un grand parti moderne et populaire, par croire que la politique, c’est cela. La po- ment erroné de cette idée que je n’ai cessé
ponsable politique n’est propriétaire de sa capable de débattre et de proposer, capable En2004,vousavezfaitvoterlaloi litique, c’est servir son pays, défendre ses de dénoncer, à savoir le caractère inévita-
charge. Aucun responsable politique n’est de soutenir un candidat à la présidentielle contrelevoileislamiqueàl’école. convictions, bâtir un projet. C’est essayer ble d’un choc des civilisations. Comme si
en fonction ad vitam aeternam. Comme et, s’il est élu, de conforter son action. Cette Quepensez-vousdel’interdiction de trouver des solutions aux problèmes des certaines d’entre elles seraient par essence
dans la vie, on hérite de nos Anciens, sans exigence d’unité et de rassemblement me delaburqa? Français, améliorer leur quotidien, débat- porteuses du modèle démocratique et
les avoir choisis, et on transmet à nos suc- paraît aujourd’hui aussi forte qu’hier. Pour Le principe de laïcité est essentiel, car il tre de l’avenir. C’est ce que je retiens de d’autres non. Il est frappant par ailleurs que
cesseurs. On gagne toujours à assumer son s’inscrire dans la durée, l’UMP doit veiller à permet à chacun de vivre ses convictions toutes ces années passées au service des ces mouvements soient souvent partis de la
héritage. Alors oui, j’ai été touché de cet faire toute leur place aux différentes sensi- religieuses sereinement et dans le respect Français. Mais ma longue expérience m’a jeunesse, dans des pays où il y avait déjà un
oubli. Je l’ai été aussi parce que je pense ne bilités de la droite et du centre car chacune de l’autre. Après un vaste débat public, j’ai aussi appris que les campagnes électorales certain niveau de vie et d’éducation. Où ira
pas avoir à rougir de l’état dans lequel nous d’entre elles a une identité forte. décidé qu’il fallait protéger l’école publique pouvaient être excessivement violentes. À le « printemps arabe » ? Tous les pays sui-
avons laissé la France en 2007. Je suis fier de manifestations d’appartenance reli- quelques mois seulement d’une échéance vront-ils le même chemin vers la démo-
du bilan que j’ai pu présenter aux Français. VousappelezlesFrançaisàseméfier gieuse ostensibles, de nature à affecter la présidentielle capitale pour l’avenir de no- cratie ? Les réponses à toutes ces questions
Un bilan dont Nicolas Sarkozy pouvait, des«multiplesmasquesdel’extrême tranquillité indispensable au service public tre pays, prenons garde à ne pas sortir du ne sont pas écrites à l’avance. Ce qui est
malgré le thème de la rupture, revendiquer droite».AvecMarineLePen,leFront de l’enseignement. C’est la même logique cadre du respect de l’autre, du débat certain, en revanche, c’est que notre inté-
toute sa part. Un bilan dont je suis d’ailleurs nationalest-ildevenufréquentable? qui guide l’interdiction du voile intégral. d’idées et de la confrontation des projets. rêt est de soutenir résolument les réformes
convaincu qu’il a constitué un élément non L’extrême droite ne changera jamais. Elle Celui-ci peut heurter les sensibilités d’un Nous le devons aux Français. politiques et économiques.
négligeable de sa victoire. est et restera une idéologie qui vient heur- grand nombre et remettre en cause les fon-
ter de plein fouet tout ce qui fonde notre dements mêmes du principe de laïcité. La Quevousainspirélapolémique Aucoursdecesdouzeannéesàl’Élysée,
Vousfaitesl’éloged’AlainJuppé.Était-il histoire et notre identité. Se tourner vers le mise en œuvre de cette interdiction est ce- autourdesradars? quelleestvotreplusgrandefierté?
lesuccesseurdontvousauriezrêvé? Front national, ce n’est pas protester, c’est pendant complexe, car elle porte sur l’en- Lorsqu’en 2002, j’ai fait de la lutte contre Sans aucun doute, avoir donné le meilleur
apporter son soutien à un parti de nature semble de l’espace public. Elle doit être fai- la violence routière un des trois chantiers de moi-même au service des Français.
raciste et xénophobe. Les solutions préco- te avec précaution, respect et pédagogie. Il de mon quinquennat, la France comptait
nisées par les dirigeants du FN, quels qu’ils faut toujours rappeler que la laïcité ne s’op- plus de huit mille morts par an sur les Etquelestvotreplusgrandregret?
soient, sont dénuées de sens et dangereu- pose pas à la pratique religieuse mais qu’en routes. Cette situation était d’autant plus De n’avoir pas pu en donner encore plus.
ses. Elles ne peuvent conduire qu’à la divi- posant un cadre juste, elle est une des scandaleuse que les moyens pour la faire
conditions de la liberté religieuse. reculer existent. Les pouvoirs publics, aux Quelestvotrepronosticpour2012?
côtés des associations, se sont mobilisés. Il n’y a pas d’élection acquise ou perdue
L’extrêmedroitenechangera Surlalaïcité,toujours,vousrendez Et les résultats enregistrés ont été specta- d’avance. Jamais.«
hommageàFrançoisHollande culaires. J’en suis très fier. En cinq ans,jamais.Elleestetresteraune
quis’estcomportéen«hommed’État»… 10 000 morts et 100 000 blessés ont été Dansquelétatd’espritabordez-vous
idéologiequivientheurterdeplein Je n’ai pas vocation à attribuer les bons ou évités. Cela prouve que la politique peut votreprocès?
les mauvais points à tel ou tel. J’ai tenu à té- changer ce qui est parfois présenté com- Dans la sérénité et le respect de la justice.fouettoutcequifondenotrehistoire
moigner qu’à un moment important pour me une fatalité. Automobilistes et moto-etnotreidentité.Setourner
notre pays, où certains, à droite comme à cyclistes doivent comprendre que ce LesFrançaissesontinquiétéscethiver
versleFN,c’estapporter gauche, doutaient de la nécessité de rappe- combat est un combat pour la vie. Si la pourvotresanté.Comment
sonsoutienàunpartidenature ler fermement les règles de la laïcité, Fran- suppression de la signalisation des radars vousportez-vous?
çois Hollande a fait preuve de courage, de peut, comme cela semble le cas, y contri- Rassurez-vous, je me porte très bien.racisteetxénophobe»
ALEFIGARO samedi11-dimanche12juin2011
Notredossierspécial
affaireDSK 5international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Ledossierprendunetournurepluspolitique
L’avocat de l’employée du Sofitel, Kenneth Thompson, chercherait des relais en France.
l’intention de pousser la partie adverse sieurs associations de défense des droits mettre ses réseaux – il a de nombreux jeune Française qui assure avoir été
MARIE-AMÉLIELOMBARD-LATUNE
danssesretranchements.Cetteaffaireme civiques aux États-Unis qui ont désor- contacts en France, en Afrique et aux agressée par l’ex-ministre mais n’a ja-
L’AVOCAT de la femme de chambre du semble moins déséquilibrée qu’au dé- mais l’intention de ne pas rester inacti- États-Unis –«auservicedelamanifesta- mais porté plainte, a lui déjà indiqué qu’il
Sofitel, Kenneth Thompson, est passé à part», constate Patrick Lozès, fondateur ves dans cette affaire. tiondelavérité». Sans pour autant vou- ne collaborerait pas avec la justice amé-
l’offensive depuis lundi, jour de du Conseil représentatif des associations Le 27 mai, il a été approché, raconte- loir véritablement « enquêter » pour ré- ricaine.
l’audience express qui a vu Dominique noires (Cran). Parisien, probable candi- t-il, par le représentant d’un de ces pondre à l’appel – plutôt insolite d’un Que montre cette agitation autour du
Strauss-Kahn plaider non coupable de la dat à l’élection présidentielle, l’homme mouvements, travaillant lui-même«en point de vue français – lancé mercredi dossier ? Elle est un signe supplémentai-
tentative de viol dont il est accusé. peut ne pas paraître directement en prise intelligence» avec Kenneth Thompson. par Kenneth Thompson demandant à re que, depuis l’apparition lundi de Ken-
«Après une défense de la plaignante un avec un dossier qui se joue avant tout à La teneur de la conversation reste assez d’éventuelles autres victimes de DSK, neth Thompson devant le tribunal de
peu misérabiliste au début, on assiste Manhattan. Cependant, Patrick Lozès est floue et ambiguë. À son interlocuteur, «enFranceouenAfrique», de se signa- Manhattan, il prend une dimension plus
aujourd’huiàunedéfenseplussolide,quia depuis longtemps en contact avec plu- Patrick Lozès a répondu qu’il était prêt à ler à lui. L’avocat de Tristane Banon, la politique.
L’avocat, médiatique, poids lourd des
dossiers de discrimination, a manifeste-
ment décidé de peser dans la procédure
même si sa cliente n’est pas formelle-
ment partie civile, comme on l’entendDix-septscénariosseraientdéjàenprojet
en France. Son cabinet, Thompson
& Wigdor, est désormais l’unique repré-
Producteurs et sentant des intérêts de la femme de
chambre du Sofitel.scénaristes ne parlent Outre les associations de droits civi-
ques, puissantes aux États-Unis, quel-que de l’affaire DSK.
ques personnalités politiques, pour l’ins-
tant pas de premier plan, commencent à
EMMANUÈLEFROISETOLIVIERDELCROIX
s’intéresser à l’affaire. Le camp de Nafis-
LES CINÉASTES britanniques ou améri- satou Diallo, qui, elle, reste sous la pro-
cains n’ont jamais craint de traiter l’ac- tection du procureur Cyrus Vance, à
tualité en temps réel. Depuis quelques l’abri des regards et à une adresse incon-
années, le cinéma français tente de se nue, veut montrer sa force à celui de DSK
mettre au diapason. Après La Conquête dans une séquence où la communication
qui retrace la campagne électorale de Ni- est déterminante.
colas Sarkozy en 2007, voici Omar m’a De son côté, Anne Sinclair a quitté
tuer qui relate l’assassinat de Ghislaine mercredi soir la maison sous haute sur-
Marchal (sortie le 22 juin),Présumécou- veillance de TriBeCa pour prendre un vol
GérardDepardieu,JacquesWeber,NielsArestrup,YvanAttalouFrançoisBerléand...lesprétendantspotentielsaurôle-titrepable de Vincent Garenq avec Philippe pour Paris où elle est arrivée jeudi matin
sontnombreux. LESEGRETAIN/AFP/GETTY; BOUCHON/LEFIGARO;BAPTISTE/AFP;LOPRESTI/AFPTorreton sur l’affaire d’Outreau (sortie le tôt.
7 septembre),L’OrdreetlaMorale de Ma-
thieu Kassovitz sur la prise d’otages pastomberdanslestraversdufilmàclef,
d’Ouvéa en Nouvelle-Calédonie en 1988 ou du docu-fiction». Il verrait bien Jac-
(sortie le 21 septembre). Depuis que ques Audiard revisiter l’affaire à la Sime-
« l’affaire DSK » a éclaté en plein Festival non, avec son acteur fétiche Niels Ares-
de Cannes, producteurs, scénaristes et trup :«Au-delàdel’événementpolitique,
réalisateurs ne parlent que de ça. «Dix- il faut montrer la tragédie d’un homme
septscénariosontdéjàétédéposésàlaSo- puissant,dévoréparsesdémons. »
ciété des auteurs compositeurs dramati- En tout cas, ce drame ne cesse de nour-
ques(SACD), affirme Yves Boisset, réali- rir l’imagination des gens de cinéma. Éric
sateur du Juge Fayard dit Le Sheriff. Valette, réalisateur d’Une affaire d’État,
Mockyl’iconoclastepourraitréaliseruntel pencherait pour une approche différen-
film.Cesujetnem’intéressepas.Ilesttrop te: «L’histoire d’une jeune femme noire
tôt.Leprocèsn’apasencoreeulieu.» qui doit arriver à démontrer la culpabilité
d’un homme politique riche à la libido in-
Unepulsionplusforte tense.Unesorted’ErinBrokovichguinéen-
quel’ambition ne.LecinéasteàscandaleGaspardNoéne
«Faire un film aujourd’hui sur l’affaire serait pas intimidé, il forcerait le trait sur
DSKseraitmoralementinacceptable, esti- l’aspect sulfureux et suicidaire. Jacques
me Xavier Durringer, réalisateur de La WeberseraitidéaldanslapeaudeDSK.Ila
Conquête.Onseraitdansladéraisontota- du coffre, une certaine corpulence et une
le.Parailleurs,onnepeutimaginerscéna- volubilité,bienancréeàgauche.»
rio plus caricatural que celui mettant en Natalie Carter, scénariste d’Alain Cor-
scèneunefemmepauvre,noire,musulma- neau et de Claude Miller, constate que la
ne, veuve, face à un homme riche, tout réalité dépasse la fiction. «On assiste en
puissant, marié et juif.» Patrice Leconte direct, dit-elle,àunegrandesérieaméri-
juge«nauséabonde» l’idée d’adapter au caine type 24 heures chrono. Du coup, je
cinéma ce scandale.«Maiscertainspro- parlerais du couple et de la pulsion plus
ducteursontl’espritasseztordupourten- fortequel’ambition.Ilfaudraitrajeunirle
terdefaireun“coup”aveccettehistoire! personnage pour ne pas tomber dans le
Le film pourrait s’intituler Rendez-vous côté“vieuxdégoûtant”etchoisirYvanAt-
au Sofitel,avecGérardDepardieudansle tal. Comme réalisateur, j’engagerais Xa-
rôle-titre,puisqu’ilsaittoutjouer.» vier Giannoli. Il filme comme personne les
Alain Jessua (Traitementdechoc etPa- hommes en perdition et signerait un film
radispourtous) précise«qu’ilnefaudrait intimistesuruneaffaireinternationale. »
EtsiDepardieujouait
lepremierrôle…
FORCÉMENT. Il faudrait lendemain retentira le clap
que le générique soit «DSK,une,première».En
précédé de la célèbre France, où l’époque est plus
mention « Tiré d’une timorée, les metteurs en
histoire vraie ». Le scénario scène ont trouvé les
est écrit d’avance. Il est là, prétextes les plus
tout chaud. Si quelqu’un improbables pour se défiler.
était arrivé avec cette Boisset a dû sortir de sa
intrigue, on la lui aurait semi-retraite (Mocky était
envoyée à la figure : partant : les financiers l’ont
parEricNeuhoff
caricatural, énorme, jugé incontrôlable – en plus,
invraisemblable. Mais les faits sont têtus. avec un sujet comme ça !). Le couple
Les Américains – vous les connaissez – Depardieu-Deneuve s’est reformé pour
ont dégainé les premiers. Oliver Stone l’occasion. Ça les change dePotiche.
n’allait pas laisser passer une occasion L’actrice a déjà incarné une
pareille. L’affaire DSK était pour lui. Il y présentatrice de télévision dansLes
a quelques années, il aurait confié le rôle Yeuxdesamère. Depardieu, lui, a tout
à Nicholson. Dommage. Heureusement, été. Se prendre pour un futur
De Niro a répondu présent. Ça n’a pas présidentiable ne lui fait pas peur. On lui
été sans de menues réticences, le script a quand même suggéré de maigrir un
lui rappelant vaguement des problèmes peu. Il a promis. Pour défendre le
qu’il avait rencontrés jadis à Paris. couple, la production a requis les
Passer d’un chauffeur de taxi new- services du vibrionnant Lorent Deutsch.
yorkais à patron du FMI, quelle Aïssa Maiga endossera la tenue de la POWERDRIVESSUCCESS.
promotion. Son accent a encore de victime. Catherine Jacob sera Martine LEWISHAMILTONFORBOSSBOTTLED.
légers défauts, mais un coach français Aubry. Pour Ségolène, Valérie
fait répéter la star. Annette Bening a Lemercier s’imposait. Podalydès s’est
enfilé les pulls mohair d’Anne Sinclair. jeté sur Hollande. Les chaînes
Pour jouer l’avocat, Danny De Vito et hertziennes ne se sont pas bousculées
Joe Pesci se disputent. Le réalisateur pour participer au projet. Tout le monde
deNixon etJFK s’interroge. La femme serre les dents jusqu’à la fin du procès. WWW.BOSS-FRAGRANCES.COM
SHOP ONLINE HUGOBOSS.COMde chambre du Sofitel ? Pas une seconde Un drame est toujours possible. Il se
d’hésitation : il s’agit de Halle Berry. Les pourrait que la vérité soit décevante. Les
studios attendent le verdict. Dès le jurés n’ont pas le droit de nous faire ça.
L'AFFAIRE
DSK
LE SUCCÈS PAR LA MAÎTRISE. LEWIS HAMILTON POUR BOSS BOTTLED. WWW.BOSS-FRAGRANCES.COM ACHETEZ EN LIGNE SUR HUGOBOSS.COM
Asamedi11-dimanche12juin2011 LEFIGARO
Notredossierspécial
révoltesarabes6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Syrie:l’arméeétouffeJisral-Choughour
La répression de dizaines de milliers de manifestants a encore fait hier au moins vingt-cinq morts.
les. Mais la propagande officielle ne
GEORGESMALBRUNOT
convainc pas grand monde, à l’intérieur
PROCHE-ORIENT Après Deraa, Baniyas comme hors des frontières d’un pays,
et d’autres villes rebelles, Jisr al-Chou- dont des dizaines de milliers d’habitants
ghour s’attendait hier soir à subir l’assaut manifestent régulièrement depuis plus de
de l’armée syrienne. Plusieurs dizaines trois mois contre le régime du président
de chars étaient postés à la périphérie de Bachar el-Assad, qui reste sourd à tous les
cette cité de 50 000 habitants au nord du appels internationaux pour engager des
Surcettepays, quasiment désertée, après une se- réformes et cesser une répression, qui a
imagemaine de révolte contre le régime de Ba- déjà tué plus de 1 100 personnes.
diffuséesurchar el-Assad.
lesréseauxDeshélicoptèrestirentAux premières heures de la journée, les
sociaux,dessurlafoulemilitaires avaient commencé par bom-
manifestantsbarder des villages alentour, tandis que Comme tous les vendredis depuis mi-
appellent
d’autres mettaient le feu à des champs de mars, de nombreuses manifestations ont audépart
blé pour y débusquer des «militants ar- été organisées hier, à l’issue de la prière deBachar
més», selon Damas. hebdomadaire, pour réclamer la chute du el-Assad.
Ces derniers jours, plus d’un millier régime bassiste. À Bosra al-Harir, près de AFP/YOUTUBE
d’habitants de Jisr al-Choughour se sont Deraa, le berceau de la contestation dans
réfugiés en Turquie.«Àl’appeldeshabi- le Sud, deux civils ont été tués«par
tants,desunitésdel’arméeontcommencé desballestiréesdepuisunevoiture
leurmission», affirmait hier matin la té- militaire», a indiqué Rami
lévision syrienne, qui accuse des«grou- Abdel Rahmane, responsable
pesarmés» d’avoir mis le feu à des éco- de l’Observatoire syrien des 3droits de l’homme. Selon la
télévision d’État, des mois
«hommes armés» avaient Larévoltequiadébuté
le15marsadéjàfaitONU:laborieuses ouvert le feu sur des mem- Des manifestations ont comme Harasta et Barzé. Au moins trois ZOOMdescentainesbres des forces de l’ordre. également eu lieu à Homs, la manifestants ont été tués dans le quartiernégociations demortsLundi déjà, des officiels syriens troisième ville du pays, et à de Qaboun, limitrophe de la capitale.
avaient accusé des«gangsarmés» Hama, où les forces de l’ordre ne Face à l’aggravation de la situation, leNON SEULEMENT les Occidentaux VingtmortsàMisratad’être responsables de la mort de 120 po- sont pas intervenues, une semaine après premier ministre turc, Recep Erdogan,font face à l’hostilité affichée de la
LesforcesdeMouammarKadhafiliciers à Jisr al-Choughour. Mais selon les avoir tué 60 civils. Avant-hier, le chef de qui s’était jusqu’à présent abstenu de cri-Russie, soutenue par la Chine, sur
ontpoursuivihierleursattaquestout projet de résolution condam- témoignages de réfugiés passés en Tur- la sécurité militaire de Hama avait été ar- tiquer Damas, a durci le ton, accusant son
contrelesrebelles.ÀMisrata,nant la Syrie, mais ils doivent en- quie, des militaires ont été exécutés parce rêté, ainsi que 20 autres officiers. La va- voisin de «barbarie». Bachar el-Assad,
desbombardementsontfait,core vaincre la résistance du Bré- qu’ils refusaient de tirer sur les manifes- gue de contestation a également touché le qui refuse désormais de prendre les appels
selonlesinsurgés,20mortsetsil, de l’Afrique du Sud et de l’Inde, tants. Les mutineries au sein de l’armée gouvernorat d’Idleb où 11 personnes ont du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-
plusde80blessés.Lestroupesqui craignent, eux, d’exacerber les syrienne nourrissent l’espoir de nom- été tuées par les forces de sécurité lors moon, «sous-estime la situation»,a
gouvernementalesauraientaussiviolences en Syrie. Un ralliement breux opposants, mais, jusqu’à présent, d’une grande manifestation à Maaret al- ajouté Erdogan. Dans ce contexte, la Tur-
de ces trois pays Bric, membres visépourlapremièrefoisl’oasisles actes d’insubordination ont été relati- Nouman. Dans cette ville, le pouvoir a quie«nepeutpascontinuer» à défendre
nonpermanentsduConseildesé- deGadhamès,auxconfinsdelavement rares. pour la première fois fait tirer sur la foule la Syrie. De son côté, le président du Co-
curité,donneraitplusdepoidsàla Tunisieetdel’Algérie,oùdesPour manifester leur soutien à Jisr al- à partir d’hélicoptères, selon des té- mité international de la Croix-Rouge,condamnation le jour du vote la manifestationsantirégimeChoughour, des milliers de personnes moins. Neuf personnes ont également Jakob Kellenberger, a demandé au régimesemaineprochaine.LesEuropéens avaienteulieumercredi.Dessont également descendues dans les rues péri à Lattaquieh. Des milliers d’autres syrien «un accès immédiat» aux zonesont soumis mercredi un texte af- soldatsencerclantZlitan,l’unede Daël, dans la province de Deraa, et ont encore protesté à Midane, un quartier touchées par la violence, se disant prêt àfaibli, mais rien ne semble pour le
destroisvillesquilesséparentmoment faire bouger les lignes dans trois localités kurdes du Nord-Est. de Damas, et dans des localités proches, se rendre«personnellement» à Damas.
deMisrata,auraientaussimenacédans des négociations où ressor-
deviolerlesfemmesentent les différences idéologiques
représaillessilesrebellessur les thèmes de la souveraineté,
neserendentpas.l’usage de la force avec pour cer-
tains un schéma de pensée Nord- Otan:ladernièreflèchedeRobertGates
Sud. «On a du mal à comprendre
la position de l’Inde, c’est la plus EN BREFSur le départ, le chef du Pentagone s’est
grande démocratie du monde»,
confiait vendredi un diplomate plaint d’un déclin militaire de l’Europe. KarzaïauPakistanonusien, tandis qu’un autre espé-
LeprésidentafghanHamidrait qu’un pays comme le Brésil,
faute de moyens et de volonté politique. KarzaïétaithierauPakistan«si attaché aux droits de l’Hom- JEAN-JACQUESMÉVEL
«Sil’actueldéclindescapacitésmili- pourdiscuter,auseind’uneme»,neprennepaslerisquedese CORRESPONDANTÀBRUXELLES
rendre «complice de la répres- taireseuropéennesn’estpasstoppévoire commissionconjointedepaix,
sion». De leur côté, les pays Bric DÉFENSE C’est ce qui s’appelle sortir sur renversé, les futurs dirigeants améri- d’actionscommunesen
du Conseil restent très échaudés un éclat. Chef du Pentagone au bord de cains-ceuxquin’ontpasconnucomme AfghanistanetauPakistan,
parlarésolutiondemarssurlaLi- la retraite et figure du circuit washingto- moil’enseignementdelaguerrefroide- tousdeuxenproieàune
bye,quiaaboutiàdesfrappesoc- nien depuis les années 1980, Robert Ga- risquenttoutsimplementdeconclureque insurrectiondestalibans,
cidentales contre le régime Kad- tes règle ses comptes avec les Européens le retour ne mérite pas l’investissement dontcertainsgroupessont
hafi. ADÈLESMITH(ÀNEWYORK)
qu’il accuse collectivement de conduire desÉtats-Unisdansl’Otan», a lancé le alliés.Aujourd’hui,il
l’Otan «vers l’insignifiance militaire», secrétaire à la Défense dans un dis- s’entretiendraaveclepremier
cours-testament opportunément livré ministreYusufRazaGilani.
à Bruxelles.
Cuba:unvice-ministre
Impatienceaméricaine enprisonpourcorruption
Robert Gates, 67 ans, n’en est pas à son Untribunalcubainacondamné
premier sermon contre le Vieux Conti- àdespeinesdetroisàcinqans
nent, régulièrement accusé de s’abriter deprisonunex-vice-ministre
sous le parapluie sécuritaire américain RobertGates, hieràBruxelles. del’Industriealimentaireainsi
JASONREED/REUTERSsans en supporter le coût. Mais l’aver- quedixhautsfonctionnaires,
tissement, lancé avec la franchise que accusésdecorruptiondans
permet un départ à la fin du mois, n’est l’Atlantique, en pointant du doigt l’Alle- l’affaireRioZaza.VENTE EN PRÉPARATIONJEUDI13OCTOBRE2011
pas anodin. Il émane d’un homme qui magne et la Pologne, absentes du théâtre
AffrontementsàJérusalemservit trois présidents couvrant toute la libyen, ainsi que la Turquie, l’Espagne et
palette de la politique étrangère améri- les Pays-Bas, présents mais sans ouvrir le Lapoliceisraélienne
caine : George Bush le père comme pa- feu.«Parmiceuxquisontenspectateurs, abrièvementpénétréhier
tron de la CIA, puis George W. Bush et leproblèmen’estpasqu’ilsneveulentpas surl’esplanadedesMosquées,
Barack Obama en tant que chef du Pen- participer, mais tout simplement qu’ils ne àJérusalem-Est,quiabritele
tagone. peuvent pas», dit-il. Seuls cinq pays de troisièmelieusaintdel’islam,
l’alliance consacrent à leur défense les àlasuitedejetsdepierres
2 % du PIB préconisés par l’Otan : les dejeunesPalestiniens.EnLibye,«denombreux États-Unis, la France, le Royaume-Uni, Troismanifestantsont
alliésmanquent la Grèce et l’Albanie. étéinterpellés.
demunitions,
obligeantlesÉtats-Unis Fauteuils Club cuir, mouton pleine fleur
àcomblerletrou»
à partir de 890 €
Il survient aussi au moment où la Li-
bye vient démontrer après l’Afghanis-
tan que l’Europe a du mal à tenir la dis-
tance sans soutien. «L’alliancemilitaire
la plus puissante de l’histoire n’en est
equ’àsa11 semained’opérationcontreunART MODERNE régime militairement mal équipé (…) et
pourtant de nombreux alliés manquent
HENRI HAYDEN, SANS TITRE (PAYSAGE),1920 • Huile sur toile, 32,50 x 40,50 cm•Vendu40200€* en mars 2011
demunitions,obligeantlesÉtats-Unisà
comblerletrou », précise Robert Gates.BELLMER • BONNARD • BRAUNER • BRAYER • BUFFET • CAVAILLES • CHAGALL • CHARCHOUNE • CHIRICO
COCTEAU • DALI • DELAUNAY • DERAIN • DOMERGUE • R.DUFY • DUNOYER DE SEGONZAC • FOUJITA La Norvège, comme pour souligner le
FRIESZ • GEN PAUL • HAYDEN • HELION • LAPICQUE • LAURENCIN • LIPCHITZ • LUCE • MASSON • MATISSE trait, a annoncé hier qu’elle se retirera
PICASSO • POUGNY • ROY • SURVAGE • UTRILLO • VALADON • VLAMINCK • ZADKINE… erdu ciel libyen le 1 août«parcequ’elle
ne peut pas maintenir longtemps sa
Nos spécialistes sont à votre disposition pour toute estimation gratuite et confidentielle
contributionenavionsdecombat».
Renseignements: Tatiana Ruiz Sanz, +33 (0)1 42 99 20 34, truizsanz@artcurial.com L’impatience américaine vise plutôt
L’indémodable fauteuil CLUB, plus de 80 ans de succès !la vingtaine d’alliés sur 28 qui refuse de
eHôtel Marcel Dassault – 7, Rond-Point des Champs-Élysées – Paris VIII se mouiller en Libye. Robert Gates 80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIS
s’était montré encore plus incisif mer-www.artcurial.com Tél. : 01.45.35.08.69 - www.decoractuel.com
credi, dans le huis clos du Conseil de
C
AGRÉMENT N° 2001-005
*fraisinclusIWC.
Lorsque les hommes
deviennent pilotes.
Vent arrière.
Mouvement de montre mécanique de manufacture IWC | Remon-Grande Montre d’Aviateur. Réf. 5004: les légendes des airs n’ont pas toutes des
tage automatique Pellaton | 7 jours deailes. Celles de Schaffhausen ont un mouvement extrêmement précis, un boîtier interne
réserve de marche (illustration) |
en fer doux assurant une protection antimagnétique et une fixation du verre assurée en
Indication de la réserve de marche |
casdedépressurisation.Aveccesicônesdelamesuredutemps,nosingénieursprou- de la date | Boîtier interne
ventencoreunefois,commetoujoursdepuis1868,qu’iln’estpasnécessairededécol- en fer doux assurant une protection
lerpours’éleverau-dessusducommundesmortels. IWC. Conçue pour les hommes. antimagnétique | Verre saphir antireflet | Étanche 6 bar | Acier fin
IWC Schaffhausen, Suisse. www.iwc.com
Pour information 01 42 61 62 54/64samedi11-dimanche12juin2011 LEFIGARO
8 international
LeprésidentAhmadinejad
lorsdesondiscours
epourle32 anniversaire
delarévolution
islamique,le11février
dernier,àTéhéran.
Iran:larévoltesuspendue
Ils étaient des millions dans la rue, ilyadeux ans, pour contester la réélection
d’Ahmadinejad. Aujourd’hui, ils ont tout perdu, leur rêve, leurs droits et parfois la vie.
néerlandaise, pendue, fin janvier, pour les coups de matraque. Parmi les protes- beaucoup d’autres, finit alors par re-
DELPHINEMINOUI
« trafic de drogue » - une « fausse ac- tataires, il y avait des étudiants, des fem- noncer à la révolte. Car il ose le recon- REZAGHAZINOORI
CORRESPONDANTEAUMOYEN-ORIENT
cusation » selon les organisations de dé- mes, des chefs d’entreprise, des ouvriers. naître : « Je ne suis pas prêt à mourir 26ANS
MOYEN-ORIENT C’est tout ce qui lui fense des droits de l’homme. Les acti- Du jamais-vu », dit-il. La violence du sous les balles. » Et c’est là, peut-être la En2009,ilavaittémoigné
reste. Un petit sac à dos, quelques vête- vistes iraniens restent également en régime finira par avoir raison des mani- grande différence des Iraniens avec les dansnospages
erments et de l’argent en liquide. Ilyaune émoi depuis la mort, ce 1 juin, et dans festants. Syriens ou encore les Yéménites - qui dela«révolutionverte»
semaine, Reza Ghazinouri a fait le grand des conditions particulièrement trou- défient au quotidien la violence de leurs souslepseudonymede
Lutteinterneaupouvoirbond : il a fui l’Iran par la frontière tur- blantes de la dissidente Haleh Sahabi. dirigeants -. « Le contexte iranien est «Hossein».Deuxansplus
que. Une traversée clandestine, de nuit, Exceptionnellement libérée de prison En février de cette année : nouveau re- différent. La rue arabe se bat contre des tard,ilraconteàvisage
contre la somme de 1 800 dollars remise pour assister aux obsèques de son père, gain d’espoir. Alors que le vent de la ré- régimes souvent imposés par des coups découvertlarépression
à un passeur, l’essentiel de ses écono- elle aurait été attaquée par des agents de volution tunisienne, puis égyptienne, d’État. En 1979, nos parents ont déjà fait àhuisclos,aprèsavoirfui
mies ! « Il ne me restait plus qu’un choix : sécurité, selon des témoins oculaires déferle sur le monde arabo-musulman, leur révolution contre le chah. Mais ils en sonpaysilyaunesemaine.
la prison ou l’exil. J’ai choisi l’exil », dit- présents lors du cortège funèbre. Les les plus enhardis des Iraniens repren- payent encore le prix fort, car leurs
il. Par la lucarne d’une mauvaise médias gouvernementaux évoquent, nent le chemin de la rue pour crier idéaux de démocratie ont été volés par un il, « rien n’est jamais définitivement ac-
connexion « skype », depuis ce petit eux, une « crise cardiaque ». « Aujour- « Moubarak ! Ben Ali ! Au tour de Seyed groupe minoritaire, les religieux. De quis ». « Regardez ce qui s’est passé, le
appartement de la ville de Van, où il a d’hui, le régime cherche à étouffer la Ali » - en référence à Ali Khamenei, plus, les protestataires des pays arabes mois dernier, lors d’un match de foot op-
moindre voix dissonante », se désole numéro un du régime. Mais les coups sont souvent issus des provinces et des posant, à Téhéran, une équipe saoudienne
Reza Ghazinouri. tombent, de plus belle. Les leaders de classes défavorisées. Ce sont des gens qui à une équipe iranienne. Les miliciens bas-
SelonAmnesty Pourtant, il y a deux ans, « l’espoir l’opposition, Mir Hossein Moussavi et crèvent souvent de faim et qui n’ont plus sidjis - prorégime chiite - ont aussitôt été
était là », concède-t-il. D’abord, celui Mehdi Karoubi sont placés en résidence rien à perdre. En Iran, notre révolte est conspués par la foule, issue majoritaire-International,ilyauraiteu
de la réorganisation du scrutin. Et puis, surveillée. Pendant ce temps, le restée très citadine et largement can- ment des couches populaires, dès qu’ils se200exécutionsdurant
après qu’Ali Khamenei, le guide suprê- noyau dur du pouvoir s’enferme, tonnée à la classe moyenne, car sont mis à crier des slogans hostiles au
lepremiersemestre2011 me, eut affiché sa détermination à lui, dans une lutte interne entre Ahmadinejad a été suffisamment pouvoir sunnite d’Arabie saoudite. Cela
conserver Ahmadinejad à son poste, ce- conservateurs « traditionalistes » rusé pour acheter le silence des montre que les Iraniens, dans leur majo-
trouvé refuge, il raconte ses derniers lui de maintenir la pression de la rue et « déviationnistes », excluant pauvres en leur offrant une mul- rité, en ont ras-le-bol de la propagande
jours téhéranais : « Le verdict final du pour faire plier le régime dans son inté- définitivement les réformis- titude d’aides sociales grâce que le régime nous assène depuis plus de
comité disciplinaire de mon université ve- gralité. « Pendant de longs mois, les ma- tes de toute forme de débat aux pétrodollars », analyse- trente ans. Sous la cendre, les braises
nait de tomber : j’étais expulsé pour de nifestations se sont poursuivies, malgré politique. Reza, comme t-il. Cependant, nuance-t- brûlent toujours… », prévient Reza.
bon de la faculté de sociologie. Furieux,
les webzines estudiantins ont publié la
nouvelle. Et là, les autorités judiciaires
ont menacé de m’arrêter. Si je restais, je
risquais de lourdes peines. » Son « cri-
me » ? Avoir participé aux manifesta-
tions postélectorales, nées de la réélec-
tion contestée du président Mahmoud Deuxansde
Ahmadinejad, en juin 2009. contestation
L’histoire de cet étudiant de 26 ans
n’est pas singulière. Comme lui, des
millions d’Iraniens sont descendus dans er12JUIN2009 20JUIN2009 JUIN2010 14JANVIER2011 FÉVRIER2011 AVRIL2011 1 JUIN2011
la rue, il y a deux ans, pour réclamer RéélectiondeMahmoud MortdeNeda, Endépit Révolutiontunisienne. LesIraniens EntreAhmadinejad Mortmystérieuse
leur vote. Aujourd’hui, ils ont tout per- Ahmadinejad.Dèsle unejeunefemme denouvelles Leguidesuprêmeiranien redescendentdansla etKhamenei, del’activiste
du : le rêve d’un changement, le droit lendemain,lesIraniens de27ans,érigée sanctions saluele«réveilislamique» rue.Lesprotestataires lesrelationsse iranienne
d’étudier pour certains, le droit de tra- descendentdanslarue enicône onusiennes, tandisquel’opposition sontmolestés. corsent.Lacrise HalehSahabi
vailler pour d’autres - comme ces pro- pourcontesterle des«martyrs» l’Irand’Ahmadinejad iranienneyvoit MoussavietKaroubi politiqueest pendant
fesseurs et ces fonctionnaires soudaine- résultatduscrutinqu’ils delarévolte poursuitson lavictoired’unpeuple sontplacés désormaisinterne lesobsèques
jugent«frauduleux». iranienne. programmenucléaire. contreladictature. enrésidencesurveillée. auclanconservateur. desonpère.ment contraints à une « retraite
anticipée ». Dans sa galère, Reza s’esti-
me pourtant chanceux. À ce jour, une
quinzaine de ses amis activistes sont
derrière les barreaux - sur quelque
300 ténors de la contestation encore Lescybermilitantsdela«vagueverte»ontfaitécole
emprisonnés. Sans compter ces milliers
d’anonymes qui s’entassent dans les DE FACEBOOK à Twitter, sa photo a, ces Quand les manifestants sortent dans la pulaire médiatisé en masse par ses té-
geôles du pays, loin des caméras étran- derniers mois, fait le tour de la Toile ira- rue, au lendemain du scrutin du 12 juin moins », souligne Thibault Lefèvre,
gères. Pression psychologique, torture, nienne. Droit comme un pic, Wael Gho- 2009, la presse devient rapidement in- auteur et coproducteur d’Iranian Stories,
insultes… À huis clos, les nervis du régi- nim, héros de la révolution égyptienne désirable. Les uns après les autres, les un nouveau site qui s’est donné pour
me se permettent tous les excès. de février 2011, s’adresse à une foule en- journalistes étrangers quittent l’Iran. mission d’archiver toutes ces vidéos pri-
tassée place Tahrir, au cœur du Caire. À Objectif du régime : imposer un ses durant la révolte.
Dessentencespluslourdes son poignet droit, le jeune cybermilitant « black-out » sur les événements. Mais
DesimagesinlassablementPour « casser l’opposition », les sen- porte un bracelet vert, la couleur de l’op- c’est compter sans la force des nouveaux
relayéestences sont de plus en plus lourdes. Ré- position iranienne. « Pure coïncidence », moyens de communication. Saisissant
duite au silence, l’avocate Nasrin So- concédera-t-il plus tard, dans une inter- les outils qui restent à portée de leurs C’est également sur ces images tournées
toudeh a été condamnée à onze ans de view accordée à une association iranien- mains – caméras intégrées dans des té- par des anonymes que s’est appuyée la
prison. Le cinéaste Jafar Panahi a écopé ne de défense des droits de l’homme. léphones portables, mini-appareils journaliste française Manon Loizeau pour
de six ans d’emprisonnement et d’une photos -, les contestataires se filment réaliser son film Chroniques d’un Iran in-
Contournerlacensureinterdiction de filmer pendant vingt eux-mêmes, puis s’empressent de pos- terdit (qui sera diffusé mardi, à 20 h 40,
ans. Il attend toujours le verdict de son Il n’empêche : si, deux ans après leur ré- ter leurs vidéos sur YouTube et Face- sur Arte). Autant d’images fortes, inlassa-
appel. Les exécutions, elles, se multi- volte avortée, les frondeurs de Téhéran book, en téléchargeant des proxies - des blement relayées par les chaînes étrangè-
plient à une allure inquiétante. D’après peuvent se targuer d’une petite victoire, logiciels permettant de contourner le res – y compris la très regardée al-Jezira,
Amnesty International, elles s’élèvent à c’est bien celle d’avoir inspiré leurs ca- filtre de la censure. la CNN du monde arabe – dont s’est
près de 200 sur le premier semestre 2011 marades du monde arabo-musulman, Le Web devient un support inédit pour abreuvée la rue arabe avant de faire sa
- un chiffre en augmentation par rap- notamment en matière de « résistance relayer les communiqués de l’opposi- propre révolte.« Grâce au Web, les Ira-
Hérosdelarévolutionégyptienne,port aux années précédentes. Dernier numérique ». Et Wael Ghonim d’appeler tion, les appels à manifester et toutes ces niens nous ont permis de réaliser que nous
WaelGhonim(aucentre)rejointexemple « choc » en date : celui de Sa- les Iraniens à « apprendre des Égyptiens, images de la révolte. « Les manifestations n’étions pas isolés dans notre combat »,
unemanifestationauCaire,le8février.rah Bahrami, cette ressortissante irano- comme nous avons appris de vous ». en Iran ont été le premier mouvement po- confie un blogueur yéménite. D.M.
C
RAHEBHOMAVANDI;HONEW/REUTERS;KHALEDELFIQI/EPA;VAHIDSALEMI/AP;AFP;