Magazine Le Figaro du 12 novembre 2012

Magazine Le Figaro du 12 novembre 2012

-

Livres
48 pages

Description

Consultez le Figaro magazine du 12/11/2012

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 novembre 2012
Nombre de lectures 6
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,50€ lundi12novembre2012 LE FIGARO -N°21237-www.lefigaro.fr -Francemétropolitaineuniquement Dernièreédition
CommentsortirPAGESPARIS
Leplanantipollution del’insomnie
deDelanoëcrée FigaroSanté
lapolémique PAGE17A
PAGES11À14
lefigaro.fr
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » Beaumarchais
UMP LetonMali: monteentre
CopéetFillon PAGE 3Grèvedanslesecret
TIBETdesforcesspéciales
SeptTibétainsfrançaises sesontimmolésdes médecins:
parlefeu PAGE 8
ANDY
Leprocèsdules raisons
jeunemeurtrier
débutelundi PAGE 9
MARIAGE GAYde la colère
Dessituations
complexesInquietsdelapolitique
àl’étranger PAGE 10dugouvernement,chirurgienset
VENDÉE GLOBEinterneslancentaujourd’hui
Lesfavorisunmouvementreconductible.
àl’attaque PAGE 15
DES SYNDICATS d’internes Elle fait suite à l’accord sur
et de chirurgiens appellent les dépassements d’hono- VINYLE Quand
à une grève contre les pro- raires, qui limite la rému-
jets du gouvernement. nération des spécialistes. lemicrosillon
Cette mobilisation, rare Marisol Touraine, la minis- revientàlamodechez les professionnels de tre de la Santé, promet
PAGES 40la santé, est révélatrice d’associer tous les méde-
ET 41d’une grogne grandissante cins à ses réformes.
au sein du corps médical. PAGES18,22,23ETL’ÉDITORIAL
Les forces spéciales célèbrent cette année leur vingtième Révélationssuranniversaire.Cestroupesd’élitevontbientôtformer
lessoldatsafricainsqui opérerontdanslenordduMali lamaîtressecontrelesislamistesdanslecadred’unemissionentérinée
dimancheàAbujaauNigeria.DansunentretienauFigaro, dupatronleprésidentduNiger,MahamadouIssoufou,appelle
àintervenirauSahel«leplusvitepossible». PAGES2ET6 delaCIA PAGE 7
parYvesThréardéditorial ythreard@lefigaro.fr
ENIMAGES– ▼Scandalessexuels
danslapolitique La médecine libérale en dangeraméricaine
À elle seule l’histoire de Certes, des réformes sont nécessaires
AppleetHTC la clinique de La Rose- pour préserver le système français, l’un
mettentfinàleur raie, à Paray-le-Monial desmeilleursaumonde.Sonaccèsauplus
(Saône-et-Loire), résu- grand nombre et la qualité des soins pro-guerredesbrevets
me presque le malaise digués ont un coût de plus en plus lourd.www.lefigaro.fr
actueldesmilieuxmédi- Mais ce n’est pas en s’en prenant aux mé-
caux.Etl’incohérencedelapolitiquedela decins, en se trompant de priorités et en
Toutsurle ministre de la Santé, Marisol Touraine, appliquant des remèdes inadaptés que
VendéeGlobe que beaucoup de médecins, chirurgiens et l’égalité de traitement sera garantie.
Nautisme.lefigaro.fr internes dénoncent aujourd’hui en appe- L’accord sur les dépassements d’hono-
lantàlagrève. raires, signé le mois dernier et rejeté par
Questiondujour Cet établissement privé, qui emploie 65 certains syndicats professionnels, est
salariés et 25 praticiens libéraux, va pro- l’illustration de cette mauvaise politi-
Comprenez-vousla chainement fermer ses portes. L’adminis- que. Non seulement, ces dépassements
colèredesmédecins? trationvientdeluiretirersonautorisation sont rarement abusifs, ne pèsent rien
de chirurgie, son activité principale, pour dans nos dépenses totales de santé (1 %)
sauver l’hôpital de la ville, qui court à la ni sur le budget de la Sécurité socialeRéponsesàla
faillite financière. Sans s’inquiéter outre puisqu’ils sont payés par les patients,questiondesamedi:
mesure du sort du personnel, la députée mais l’accord trouvé va, au contraire,LesministresVerts
PS de Saône-et-Loire, Édith Gueugneau, augmenter la facture pour la collectivi-doivent-ilsquitter
oseparlerde « victoire du service public ». té ! Où est la logique ?legouvernement
Mais est-ce bien là le sujet ? La gauche Si Marisol Touraine a bien tort de ne voir
entend-elle mener sur la santé le même dans la colère des médecins qu’un réflexeOui :91,4%
combat qu’elle avait conduit sur l’école, corporatiste, ces derniers ont toutes les
en1984,enopposantlessecteurspublicet raisons de s’élever contre le dogmatismeNon:8,6%
privé? Elle en prend le chemin si l’on ob- de leur ministre. L’exercice de la médeci-22246votants
servel’actiondugouvernement. ne libérale est menacé.■
AFP;WWW.ALAMY.COM/ALAMY;
CHAMUSSY/SIPA;MARMARA/LEFIGARO
ALG:185DA. AND:1,60€. BEL:1,60€. DOM:2,20€. CH:3,20FS. CAN:4,50$C. D:2,20€. A:3€. ESP:2,20€. CANARIES:2,30€. GB:1,80£. GR:2,40€. ITA:2,30€. LUX:1,60€. NL:2,20€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,40€. MAR:15DH. TUN:2,9DTU. ZONECFA:1700CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 1112 - F: 1,50 E
3:HIKKLA=]UVZUX:?l@b@b@c@k;
J.NICOLAS-P.POULET-PHOTOTHEQUE
Clundi12novembre2012 LE FIGARO
2 recto verso
eEnLorraine,desmembresdu13 RDP, uneunitéspécialiséedanslerenseignement,s’entraînentàunemissiond’infiltration.J.NICOLAS-P.POULET-PHOTOTHEQUE
Dans le secret
des forces spéciales françaises
mable à l’action militaire. Dans les armées, on les militairessontdemoinsenmoinsacceptées,ladis-
considère comme «la pointe du diamant». « Sans crétionaveclaquelleagissentlesforcesspécialesest
forces spéciales, vaincre est impossible. Grâce à unautreavantage.Bref,onl’auracompris,lesforcesISABELLELASSERRE Lescommandosd’élite
l’audace de leurs actions, elles permettent souvent de spécialessemblenttailléessurmesurepouragirdansilassaerre@lefigaro.fr
prendre l’avantage dans des conflits et de porter des lesguerresmodernes.françaisfêtentcetteannée
coups décisifs ou imprévus»,expliqueJean-YvesLe D’oùlatentationquepourraitavoirlepouvoirpo-
Drian,leministredelaDéfense. litique,quiademandéunerévisiondulivreblancdeleurvingtième
Cejoyaufrançais,quipuiseenfonctiondesesbe- la défense, de leur donner une plus grande impor-
soinsdanslevivierdestroisarméespourexister,est tance, au détriment, peut-être, des forces conven-anniversaire.Leureur devise tient en deux mots: «Faire devenuunoutilstratégiquedeplusenplussollicité. tionnelles. Le nouveau document stratégique de la
autrement».Qu’ils’agissedesnageurs Expression de la souveraineté nationale, il est aussi Franceaccordera« un rôle clé»auxforcesspéciales,prochainemissionauradecombatdescommandosmarine,des investi d’un rôle politique. Lorsque Jacques Chirac, aconfirméJean-YvesLeDrian,leministredelaDé-
spécialistes de l’extraction du rensei- convaincu par le chef d’état-major de l’époque, le fense.Maiscetteévolutionestloindefairel’unani-
egnement du 13 RDP, le régiment des pourthéâtreleSahel. généralHenriBentégeat,décided’envoyer200for- mitédanslesarmées.« Le tout-forces spéciales est unLdragons parachutistes, ou des hommes cesspécialesàKandahar,auxcôtésdesAméricains,il leurre, et un leurre dangereux»,prévientlegénéral
erdu1 RPIMA,professionnelsdel’infiltrationenzone obtientunimpactbiensupérieuràceluiqu’auraiteu Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris.L’évolutiondesconflits
hostile, les forces spéciales françaises ont toujours unbataillonentierenAfghanistan.Maisiloffreaussi Sans forces armées dans lesquelles piocher, se for-
faitrêverlegrandpublic. à la France un succès diplomatique. « En 2003, les mer et s’équiper, pas de forces spéciales, prévien-modernesenfait
« Je sais que c’est un fantasme couramment répan- liens militaires entre les États-Unis et la France avaient nent les chefs militaires. Sans cohérence militaire
du, mais ici vous ne trouverez pas de gadgets»,pré- été gelés par le désaccord sur l’Irak. L’envoi des forces d’ensemble, pas d’opérations commando efficaces.aujourd’huiunoutil
vient un officier de l’état-major du COS, le com- spéciales françaises en Afghanistan a permis de res- « Sans les autres, je ne suis rien»,résumelegénéral
mandement des opérations spéciales, qui a installé taurer la confiance entre les deux pays »,expliquele Gomart,lepatronduCOS.stratégiquedeplusenplussesbureauxsurlabaseaériennedeVillacoublay.Sur généralBentégeat,àl’occasiond’unejournéeconsa-
OpérationcoupdepoingcontreAqmiles murs du centre opérations, seules des cartes créeauxvingtansduCOSàl’Écolemilitaire.sollicité.géantesdel’AfghanistanetduPakistanrappellentle Aujourd’hui,alorsqueleretraitd’Iraketd’Afgha- LeSahel,oùsepréparediscrètementdanslesétats-
rôle joué par les forces spéciales françaises dans les nistansignalethéoriquement,pourlesarméesocci- majors la prochaine guerre de la France, contre les
endroits les plus chauds de la planète. Elles fêtent dentalesquineveulentplussemettreenpremièreli- djihadistes d’Aqmi, en est un parfait exemple.
cetteannéeleursvingtanset,unefoisn’estpascou- gne, la fin des longues guerres et des présences « Nous pourrons mener des opérations coup de poing
tume,entrouvrentleursportespourl’occasion. militairesausolquis’éternisent,auprofitd’engage- contre Aqmi. Mais les forces spéciales ne peuvent pas
L’histoiredesforcesspécialesfrançaisesprendra- mentspluslégersetpluscourts,lesforcesspéciales tenir le terrain. On ne pourra pas rester derrière, il
cineaprèslapremièreguerreduGolfe,àlaquelleles seraientdevenuesl’outilidéal,capablesderépondre faudra une solution politique et un relais conventionnel
arméesfrançaisesavaientétéincapablesdefournir, auxsurprisesstratégiquesetauxguerrescontempo- des armées africaines», prévient un officier. En
contrairementàleursalliéesaméricainesetbritan- raines.Letoutavecunrapportcoût-efficacitéparti- Afghanistan,lesforcesspéciales,quiontreprésenté
niques,descommandosdignesdecenom.En1992, culièrement intéressant en période de restriction jusqu’à10%destroupesdelacoalition,onteu« un
le COS a été créé pour effacer une faiblesse indigne budgétaire. impact considérable».« Mais pour pouvoir changer la
d’une puissance mondiale. Depuis, cette lacune a donne, il faut agir sur le long terme. Les forces spécia-
DeTripoliàAbidjanlargement été comblée. De l’action directe au ren- les ne peuvent pas se substituer aux forces convention-
seignementenpassantparlaformationetlesoutien SiClausewitzconsidéraitqu’ilfallait,pourgagnerla nelles»,prévientlegénéralOlivierdeBavinchove,le
àl’actionconventionnelle,lesforcesspécialesfran- guerre, obtenir la destruction de l’adversaire, les chefd’état-majordel’Isaf,laforceinternationaleen●●●«çaises se glissent dans les interstices des actions conflitsmodernesexigentdesarméesqu’ellesaillent Afghanistan.
conventionnelles, préparent le terrain aux armées chercherlescentresdegravitédel’adversairepour Quantàl’avenirdelaguerre,nulnepeutlepré-Sansforces
classiques,sefaufilentaveccouragelàoùlesautres le déstabiliser. « La réduction du format des armées voir.Lesstratègesassurentquelesconflitsfutursse-
nepeuventpasagir.Discrètesmaispasclandestines, n’est pas seulement due aux problèmes budgétaires. ront asymétriques et donc grands consommateursspéciales,vaincre
parfois «barbouillées» (camouflées), elles mènent Elle est aussi liée au fait que l’avantage, aujourd’hui, deforcesspéciales.Mais,commelerappellel’amiral
surtouslescontinentsdesopérationscoupdepoing réside dans les petits formats», explique François Édouard Guillaud, chef d’état-major des arméesestimpossible.
quipeuventàellesseuleschangerlecoursdelaguer- Heisbourg, spécialiste de la Fondation pour la re- françaises,« la guerre réelle n’est jamais la guerre rê-
re.Del’arrestationdescriminelsdeguerreserbesen cherchestratégique.Lesévolutionsstratégiquesré- vée»et« les solutions d’un jour ne valent pas pour leGrâceàl’audace
Bosnie au conseil des rebelles libyens, de la traque centes impliquent en effet que les armées, pour lendemain». Attention, donc, aux « renoncements
des insurgés d’al-Qaida en Afghanistan à l’arresta- deleursactions, prendre l’avantage, soient capables de mettre en précipités ! Pour continuer à peser sur la scène inter-
tiondeLaurentGbagboenCôted’Ivoire,enpassant œuvredesmoyensrapidesetadaptables.Lataille,le nationale,poursuit-il, la France a besoin de la paletteellespermettentparleTchad,lacornedel’Afriquetrufféedepirates mode d’action, l’équipement des forces spéciales, militaire complète.»
ou le Rwanda, les forces spéciales sont de tous les leur aptitude à recueillir du renseignement, de La crise économique n’est pas le seul danger quisouventdecombats,detouteslesguerresquifontl’histoire.En mêmequeleurcaractèreréversible,sursimpledéci- menace les forces spéciales. L’autre porte un nom
vingt ans, elles se sont hissées, derrière les États- sion du chef politique, correspondent parfaitement abruptàprononcer:la«judiciarisation».C’est-à-prendrel’avantage
UnisetauxcôtésdelaGrande-Bretagne,dansleclub aux besoins d’aujourd’hui. Elles offrent au pouvoir direlasoumissionprogressivedelasociétémilitaire
trèsfermédestroispaysmondialementréputéspour un moyen de s’engager ponctuellement dans des audroit,quiaffectel’efficacitéetlesactionsdesfor-dansdesconflits
laqualitédeleurscombattants. conflits dont les préavis d’intervention, comme en cesspéciales.Commelerappelleleurpatron,legé-
Certes, les 3000 forces spéciales françaises – Libye ou en Côte d’Ivoire, peuvent être extrême- néralGomart:« Notre liberté d’action est fondamen-etdeporterdes
« moins que les employés municipaux d’une ville com- mentcourts. tale. Au sein des forces spéciales, la prise de risque est
me Montpellier», rappelle souvent le chef d’état- L’opérationfranco-britanniquemenéeenLibyea indispensable. Elle apparaît peu compatible avec l’évo-coupsdécisifs
majorfrançais-nepèsentpaslourdfaceaux66000 d’ailleursétéérigéeparbeaucoupcommeunmodèle lution du droit. Nous appelons de nos vœux une prise enouimprévusmembresdes«SF»américaines.Maisgrâceàleurs d’intervention pour l’avenir. En quelques mois, les compte de ces réalités au niveau juridique.»Surcesu-»
qualités–souplesse,réactivité,discrétion,rapidité–, forces spéciales ont accompli leur mission sans dé- jet,lechefd’état-major,l’amiralGuillaud,aimeciter
JEAN-YVESLEDRIAN,ellesfrappentcommelafoudre,agissenttelunlaser plorerdemortsnideblessés.« Le job a été fait, il n’a deGaulle:« Dans les forces spéciales,disait-il, il n’y
MINISTREDELADÉFENSEsur leurs cibles et apportent une plus-value inesti- pas coûté cher et on a pu partir très vite. C’est l’idéal», a qu’une seule doctrine qui vaille, celle que dictent les
FRANÇOISBOUCHON/LEFIGARO
commenteunofficier.Dansunesociétéoùlespertes circonstances.»■
ALE FIGARO lundi12novembre2012
Hollanderendhommageauxmorts
pourlaFrancewww.lefigaro.fr politique 3
Àsixjoursduscrutininterne,lesdeux
candidatsaccélèrentlerythme.
l’ensembledesadhérents,peut-êtreplus
RODOLPHEGEISLER en adéquation avec les aspirations de
sympathisants de droite, que les sonda-
DROITE Dansunesemaine,leprésident ges font pencher pour l’ancien premier
de l’UMP aura un visage. Dimanche 18 ministre?
novembre,lesadhérentsdupremierpar-
«Pseudo-droitisation»tidedroite,dontlecorpsélectoralestes-
timé entre 260 000 et 280 000 person- D’icilà,pourmobiliserlesderniersindé-
nesencartées,auronteneffeteuleloisir cis,plusieursdéplacementsquotidienset
de se rendre dans les bureaux de vote réunions publiques sont au programme
FrançoisFillonetJean-FrançoisCopélorsdeleurdébatsurFrance2,le25octobre. WITT/SIPAouverts un peu partout en France - en desdeuxcandidats.FrançoisFillontien-
moyenne au moins un par circonscrip- dranotammentsongrandmeetingpari-
tion -entre9heureset18heures.Lesré- siencelundiauPalaisdescongrès,tandis caine de parler des souffrances des Fran- Morizet,ouencoreAlainJuppéetMichèle Droite forte; la France moderne et hu-
sultats de l’élection, qui seront transmis que, mardi, Jean-François Copé fera le çais»,sedéfend-t-il. Alliot-Marie, a fait le choix de ne pas maniste; la Droite sociale; le gaullisme,
par chaque fédération à la Commission sien au Cannet, dans le département de Cedurcissementdetonsdesdeuxcôtés choisir entre Jean-François Copé et une voie d’avenir pour la France; la
d’organisation et de contrôle des opéra- deux lieutenants de François Fillon, Éric profitera-t-il plus à l’un ou l’autre? Pas FrançoisFillon. DroitepopulaireetenfinlaBoîteàidées.
tionsélectorales(COCOE)del’UMP,de- Ciotti et Christian Estrosi. Une chose est sûr.Cetypedecampagneinterneestune Mais derrière l’élection à la tête de Unsondage,enfin,devraitencorefaire
vraient néanmoins, reconnaît-on rue de certaine:pourcettedernièrelignedroi- première pour les adhérents UMP.«Ce l’UMPsecacheunautreenjeudetaille:la réfléchir les deux finalistes: selon l’Ifop
Vaugirard,ausiègeparisienduparti,être te, les deux équipes tenteront leur va- qui compte avant tout, c’est qu’après le bataille autour des motions. Car en plus pourleJDD,si57%desFrançaissedisent
proclamés que tard dans la nuit de di- tout. D’où, peut-être, une certaine cris- 18novembre,onretrouvenotreunitéquia de désigner leur nouveau leader, les ad- «pas intéressés» par la campagne pour
mancheàlundiprochain. pationobservéeparmédiasinterposésle étémiseàmal»,aainsilancésamedisur hérents pourront aussi donner leur pré- la présidence de l’UMP, les sympathi-
En attendant, le nombre d’adhérents week-enddernier. TF1l’ex-candidatàlacandidature,Bruno férenceentresixmotions,quiontvoca- sants, eux, sont 43% à s’en désintéres-
pouvant prendre part au vote reste im- Remis de son intervention suite à un Le Maire, qui, avec Nathalie Kosciusko- tion à devenir des «mouvements»: la ser.
précis car, jusqu’au jour même du scru- calcul rénal, Fillon a ouvert le feu dans
tin,ceuxnonencoreàjourdeleurcotisa- lescolonnesduParisiendimanche,enac-
cusant son rival de «cliver» et tenir un
«double discours». «Cliver pendant la
«Moi,jenetienspas campagne pour ensuite essayer de tendre
dedoublediscours: la main à tous les Français, c’est un peu
facile. Moi, je ne tiens pas de double dis-unpourlesadhérents
cours:unpourlesadhérentsetunpourles
etunpourlesFrançais» Français»,accuseainsiledéputédePa-
FRANÇOISFILLON ris, pour qui «rechercher le buzz à tout
prix,enparlantparexempledeviennoise-
tion, mais l’ayant payée en 2011, ries, ça peut éventuellement marcher de
pourrontlarenouvelerdirectementdans façonimmédiate,maispassurlelongter-
les bureaux de vote. En revanche, les me»…
personnesayantadhéréàl’UMPaprèsle Réponse,cettefoisdansleJDD,dudé-
30juinderniernepeuventpasparticiper putémairedeMeaux:«Cesontdesmots
auvote.Maisc’estsurtoutlaquestiondu de campagne et je les regrette», dit-il.
tauxdeparticipationquifaits’interroger Pour lui, au contraire, cette campagne
lesétats-majorsdesdeuxfinalistes,Jean- interneauraitrévélé«deuxlignespoliti-
François Copé et François Fillon. Moins ques distinctes»: «D’un côté, j’avance
de 100000 votants? Plus de 100000? despropositionsavecuneseuleobsession:
Autrementdit,levoteselimitera-t-ilaux répondre aux préoccupations des Fran-
seuls militants actifs, style «colleurs çais,sanségardpourlepolitiquementcor-
d’affiches», que le secrétaire général rect. De l’autre, on critique une pseudo-
sortant de l’UMP croit lui être favora- droitisation, mot codé inventé par la
bles? Ou touchera-t-il plus largement gauche pour interdire à la droite républi-



joué», ces derniers jours. C’est notam-
CHARLESJAIGU
ment l’aggiornamento de François Hol-
lande sur la compétitivité qui pourrait
LAVAGUEdeSarko-nostalgielancéepar être considéré par l’électorat de droite
lesmédiasaudébutdel’automneestdéjà comme un hommage à Sarkozy. «En
passée. Pas pour les sympathisants de adoptant un pacte de compétitivité, Hol-
l’UMP. Le dernier sondage réalisé par lande avoue qu’il a dit l’inverse pendant
l’Ifop pour le JDD révèle qu’ils sont dé- toutelacampagne,etilreconnaîtenmême
sormais 64% à souhaiter que Nicolas temps la justesse du diagnostic établi par
Sarkozyreviennedanslaviepolitiqueet NicolasSarkozyet,pourautant,iln’entire
soitcandidaten2017.Ilsétaient53%en pastouteslesconséquences»,note-t-il.
aoûtdernier.C’estunesurprise,alorsque Mais il y a aussi d’autres explications.
l’ancienprésidentestmoinsprésentdans La bataille interne pour la présidence de
les commentaires politiques depuis plu- l’UMP souligne aussi la relative faiblesse
sieurssemaines. descandidatsàsasuccession.«Cette
SelonledéputéeuropéenBri- période électorale est bonne pour
ceHortefeux,égalementpré- lui, quand on connaîtra le nom
sident de l’Association des dunouveaupatrondel’UMP,
amis de Nicolas Sarkozy, il vivra peut-être une petite
«laprisedeconsciencedela éclipse dans l’opinion»,64%
faiblesse du gouvernement analyse l’ancien ministredessympathisantsUMP
actuel» a «certainement Frédéric Lefebvre, l’un desouhaitent
ses fidèles. Les proches delacandidature
Sarkozy pensent aussi que ledeNicolasSarkozy
débat«dequalité»entreFran-en2017
çoisFillonetJean-FrançoisCopéa
souligné, en creux, que Sarkozy «était
bienmeilleurquecesdeux-làréunis».«Le
duel Copé-Fillon joue à plein en faveur de
Nicolas Sarkozy», résume un proche de
l’ancienprésident.
En revanche, aucun n’avait prévu la
chute prématurée de Hollande dans les
sondages. C’est la combinaison entre un
Hollandeétonnammentfaibledansl’opi- www.breguet.com
nion et une droite encore convalescente
quivautàSarkozycetteplacedesauveur BOUTIQUES BREGUET – 6, PLACE VENDÔME PARIS +33 1 47 03 65 00
dansl’espritdesélecteursdedroite–qui
estloinencored’êtrelecaspourtousles 26, LA CROISETTE CANNES +33 4 93 38 10 22
Français. Reste à savoir combien de
temps ce cocktail va durer. «Si le score
estserréentreFillonetCopé,leleadership
NicolasSarkozy,le22octobredernier, à droite restera faible», calcule déjà un
àBrasilia. EVARISTOSA/AFP amidel’ancienprésident.

Type XXI Chronographe
A

lundi12novembre2012 LE FIGARO
Toutel’actualitépolitique
www.lefigaro.fr/politique4 politique