Magazine Le Figaro du 12 septembre 2011
50 pages
Français

Magazine Le Figaro du 12 septembre 2011

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 12/09/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 septembre 2011
Nombre de lectures 39
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ lundi12septembre2011 -LeFigaroN°20873-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Obésité:Israël Laviandeest-elle
lesuccèss’inquiète mauvaise se
delasituation LeFigaro desWeightpourla
enÉgypte Watcherssantésanté?
PAGE8ETL’ÉDITORIALPAGE21 PAGES11À14
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
Amérique:unionsacrée
pourcommémorerle11Septembre Crise
del’euro:
lesbanques
souspression
Malgrél’annoncedenouvelleséconomies,
unefaillited’Athènesn’estplustaboue.
L’hypothèsed’aidepubliqueauxétablissements
européensfaitsonchemin.
LA Grèce a beau avoir donné ques du Vieux Continent sous secours de son secteur finan-
denouveauxgagesenurgence une formidable pression en cier. En 2008, les gouverne-
hier - 2 milliards d’euros Bourse, notamment en ments avaient dû soutenir
d’économies supplémentaires France. Berlin préparerait massivementlesbanques,mais
-, sa faillite n’est plus taboue d’ailleursunscénariodecrise, lesconditionssontaujourd’hui
enEurope.Etcelametlesban- dans lequel l’État viendrait au différentes.PAGE25
Lesrebelleslibyenspréparentl’assaut
finalcontreKadhafi
LESforcesdunouveaupouvoir nombre à Hicha, à 90 km de
libyenontpréparéhierdesof- Misrata,ontcommencéàmar-
fensives contre les derniers cherversSyrte(360kmàl’est
bastions de l’ex-dirigeant de Tripoli), la région natale du
MouammarKadhafi,aulende- Guide.Desdizainesdepick-up
maindufeuvertdonnéparleur surmontés de canons antiaé-
Dix ans après le 11 Septembre, les présidents Barack Obama et George W . Bush organepolitique,leConseilna- riens sont également massés à
ont rendu hommage, ensemble, dans l’émotion et le recueillement, aux quelque tional de transition (CNT). Des l’entréedeBeni Oulid (170km
3 000 victimes des attentats, qui ont profondément changé leur pays. PAGE9 combattants rassemblés en ausud-estdeTripoli). PAGE7
www.citroenselect.frÀFrancfort,
HISTOIRE DUJOUR 110CVPACKAMBIANCEl’automobileface UNE VALEUR SÛRE POUR INVESTIRBVM5àlacrisePAGE24
Immatriculéedu01/01/10au30/04/10,CITROËN C3 HDi climatisation,régulateurdevitesse,ÀDouchanbe,lesmilitairesManagement&emplois (1)Véhiculed’occasiondefaiblekilométrage70CONFORTBVM5 13900€
èreRecrutementen Datede1 immatriculationcomprisefrançaisfontcourirlesTadjiks
entrele01/05/11etle30/06/11,haussepourles pare-briseZénith,
u Tadjikistan, petit pays d’Asie fairepareil.Aujourd’hui,lenombred’adep-
climatisation.cocommerciauxmmerciaux centrale, le prestige de l’armée tes de la course à pied augmente constam-
PAGEPAGESS2299À À3939 Afrançaise ne se mesure pas seule- ment», explique à l’AFP la présidente du
mentàl’uniformeetàsamissiond’assis- comité de la jeunesse et des sports auprès
tance au contingent tricolore déployé du gouvernement, Narguis Nabieva. Ils
dans l’Afghanistan voisin. Depuis 2001 sontplusieurscentainesàsuivrel’exemple
qu’ils traversent chaque matin en petites des premières recrues tricolores, décou-
foulées le centre de la capitale, Dou- vrant une hygiène de vie simple, ce qui,
chanbe,versl’aéroportdelaville,oùsta- pourcepayslepluspauvredel’ex-URSS,Borloo,B l MMorin i :
tionnent des gros-porteurs des forces de pourraits’apparenteràunluxe.Lesbien-
rivalitéaucentre la coalition, une dizaine de militaires tri- faitsdujoggingmatinaln’ontpaséchappé
Véhiculed’occasionPAGE3 coloresontfaitdesémulesdanslapopula- non plus au président tadjik, Emomali
defaiblekilométragetion tadjike. À côté du sambo et du Rakhmonov,niàsesministres,quiparti-
taekwondo,sportsnationaux,lejoggingy cipentàlajournéenationaledelacourseàUMP:Fillon
PORTESOUVERTESest devenu un exercice physique très po- pied,ayantlieutouslesansenmai.Etqui,fustigelePS 17ET18SEPTEMBRE*pulaire. «Il y a quelques années, j’obser- en bon autocrate, connaît la citation lati-
vaislesmilitairesfrançaisquicouraient.Ils ne:Menssanaincorporesano. etleFNPAGE4
(2)Garantie12moispiècesetmaind’œuvre.avaientl’airtrèsenformeetj’aieuenviede PIERREAVRIL(ÀMOSCOU)
Possibilitédefinancement,d’entretien
(2)Renforcement comprisetdereprisedevotrevéhicule
delalutte
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS (1) Prix valable jusqu’au 30/09/2011, non cumulable avec les opérations en cours, réservé aux particuliers dans la limite des stocks disponibles.
Liste des véhicules concernés disponibles dans les points de vente Citroën Félix Faure listés ci-dessous (2) Voir conditions dans les points de ventecontreletrafic citésci-dessous,financementsousréserved’acceptationparCitroënFinancement.Photononcontractuelle.*Selonautorisation.
L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE21LEREGARDDEdecigarettesPAGE16 LECARNETDUJOUR PAGE19PhilippeLabro CITROËNFÉLIXFAURE
Bayreuth:ilpleutdestennis LESCONFIDENTIELS PAGE50 PARIS 0153681515 CORBAS(69) 0472486797
MOMENT/CULTURA/CORBIS;
PAGE21 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr BRUGES(33) 0557936969 VITROLLES(13) 0442787737N.AMR/AP;J.EID/AFP
NANTES(44) 0240892121 ---- www.citroenff.com ----
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852 >SCANNEZCECODEPOURACCÉDERÀNOSOFFRES.
M 00108 - 912 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?k@j@b@m@a; KRISTOFFERTRIPPLAAR/SIPAPRESS/UPI
Clundi12septembre2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
ÀMaaloula,aunorddeDamas,cettesœur
grecqueorthodoxeestresponsabledelachapelle
Sainte-Takla.Danslevillage,certainsparlent
encorel’araméen,lalangueduChrist.
PASCALMAITRE/COSMOS
Entre désir de réformes
et crainte de l’islamisme,
la minorité chrétienne
hésite, même si,
derrière leur hiérarchie
religieuse, un grand
nombre soutiennent
le régime laïque
de Bachar el-Assad.
PARGEORGESMALBRUNOT
ENVOYÉSPÉCIALÀDAMAS
u’est-ce qu’on planifie pour nous« autres chrétiens?» Comme tous
les soirs ou presque depuis six
mois, Randa est scotchée devant
sa télévision. Elle zappe sur les
chaînes arabes en quête des der-Qnières nouvelles d’une révolution
qu’elle soutient tout en redoutant
ses conséquences. Avec Rami, son
mari et leurs trois enfants, la famille Khoury habite le
quartier de Qossour, en face des murailles grisâtres
chargées d’histoire de Bab Touma, l’enclave chré-
tienne de la vieille ville de Damas.
Le soir venu, garçons et filles se promènent main
dans la main dans la rue. Les jupes sont courtes et les
cafés bondés - comme celui en face de chez eux, qui
appartient au fils d’un ancien patron d’un service de Lemalaise
renseignements. Mais leurs propriétaires font bien
attention de ne pas diffuser al-Jezira, la chaîne du
Qatar, vigoureusement opposé au régime de Bachar
el-Assad. À Qossour, comme ailleurs à Damas, les
grandes oreilles du pouvoir sont partout. «Tous les
vendeursdequatresaisonsquevousvoyezenfacededeschrétiensdeSyrie
chezmoidanslaruesontdesagentsdelapolicesecrè-
te », prévient Rami.
Après six mois de révolte contre le président Assad
et une répression qui a fait plus de 2 200 morts, selon trèsminoritaires.Etcommeilyadeschrétiensdisper- chrétiens syriens offrent l’image d’une communauté condamné,commeleditunproverbearabe.Non », as-
grl’ONU, le quartier de Qossour a repris sa vie normale. sés partout, on se retrouverait isolés. Supposez que dynamique, même si la nationalisation de leurs éco- sure M Louka. Sous-entendu, Assad a, certes, com-
«Lepremiermois,à19heures,lesruessevidaient », monvillageausuddépended’uneentitédruze.Com- les, dès l’accession du Baas au pouvoir au début des mis des erreurs, mais ce n’est pas une raison pour le
se souvient Rami. «Personnenevoulaitcroirequedes mentvais-jerécupérermesterres?Onabiendépecé années 1960, les a privés d’un levier pour leur essor. renverser, et laisser le chaos paralyser la Syrie, selon
manifestationsavaientéclatéenSyrie.C’étaitinima- l’ex-URSS,l’Irakensuite,onpeuttrèsbienrépétercela «Dynamique,maisàconditiondenejamaisriendire l’antienne officielle.
ginable », poursuit ce commerçant, qui se rappelle enSyrie », selon Rami. «Maispeut-ilyavoirunepar- contrelepouvoir », objecte Randa. Redoutant les effets de telles provocations, des in-
de la réaction de l’un de ses voisins, témoin du pre- tition,sansinterventionextérieure», s’interroge son «Nous n’avons pas à avoir peur des musulmans », tellectuels chrétiens ont rédigé une lettre ouverte,
mier rassemblement hostile au régime, le 15 mars, épouse. «Aujourd’hui on est là, demain où serons- jure Youssef, assis dans son patio embaumé de Bab appelant le clergé à ne plus parler au nom de toute la
devant le souk Hamidyieh de la vieille ville. «Ils’est nous? » Touma :«J’ai84ans, dit-il,avantleBaas,laSyrieaeu communauté. «Il faut savoir que notre clergé est en
précipitéchezmoiavecsonportablepourmemontrer L’exode de centaines de milliers de chrétiens ira- despremiersministresmusulmans,etentrenous,laco- bonstermesaveclesmoukhabarats (la police secrète,
le ministre de l’Intérieur qui était accouru pour dire kiens, après la chute de Saddam Hussein et la guerre habitationsepassaittrèsbien.» Le reste de la famille NDLR) qui le tiennent par la gorge, car le régime
aux jeunes que manifester était honteux, comme s’ils confessionnelle qui déchira leurs voisins à partir de opine du chef. Mais une ombre fait peur à Boutros, son connaîtquelques-unesdesturpitudesdenosprélats »,
étaientfrappésparlesida! » 2006, hante les esprits des chrétiens syriens, l’une gendre : les ferments de division qui menacent la mo- avertit un analyste damascène, qui rappelle que
des plus vieilles communautés au monde. Même si saïque syrienne. «DansmonvillagechrétiendeQah- «dansl’homélieduprêtreledimancheàlamesse,ilya
Peurdel’exode l’un des piliers de la révolution, qui ébranle le clan tana, au sud, ma famille soutient l’opposition, mais toujoursunpassagefavorableauprésidentBacharel-
Aujourd’hui, «toutlemonderessort,maislepaysest Assad, est le refus précisément du confessionnalis- lorsquemamèrevafairedescourses,lescommerçants Assad».
paralysé», constate Rami. Au début, les Khoury me, l’apparition récente de slogans islamistes in- chrétienspro-régimerefusentdelaservir.» Comme dans l’Irak de Saddam Hussein, dirigée par
étaient indécis, persuadés que le régime de fer allait quiète de nombreux chrétiens. «Les salafistes ne la branche rivale du Baas, la hiérarchie chrétienne de
Fissuresdanslacommunautérapidement mâter la rue. Maintenant, ils soutien- sontpasencoreactifsdanslarévolte, constate Najib, Syrie entretient des relations étroites, et pas toujours
nent clairement l’opposition. Contrairement à la un enseignant, mais certains sont en clandestinité. Ces fissures à l’intérieur de la communauté sont ag- très saines, avec une dictature qui lui apparaît comme
majorité des quelque deux millions de chrétiens, qui Quant aux intégristes liés aux Frères musulmans, ils gravées par l’affichage ostensiblement favorable au un rempart face à l’islamisme. Mais comme sur les
font bloc derrière le pouvoir laïque des Assad. Par n’ont plus de chefs en Syrie, mais ils ont encore des régime de certaines figures chrétiennes. Georges bords du Tigre, ses ouailles ne veulent pas payer pour
peur de l’islamisme. Des règlements de comptes, sympathisants. » Chaoui, issu d’une famille d’industriels damascènes les errements de certains de leurs responsables reli-
comme après la chute de Saddam Hussein en Irak en De prime abord, les 8 % de chrétiens ont beau- très connus, n’hésite pas à s’exposer à la tête de gieux. «Onestpourlechangement, ajoute Rami,mais
2003. Par peur surtout du vide, après un renverse- coup à perdre si Bachar el-Assad était renversé. Fa- l’« armée électronique » au service du pouvoir pour sixmoisaprèsledébutdelarévolte,onnesaittoujours
ment de la nomenklatura qui dirige la Syrie depuis rouchement laïque - même si depuis dix ans, le pou- contrer les messages des manifestants sur le Net. pasquisontlesprétendantsaupouvoir?L’opposition
40 ans. Et comme souvent chez les mi- Les appels enflammés pro-Assad de la hiérarchie estdivisée,éparpillée,ellen’apasencoredeprogram-voir a flatté le sentiment religieux des
norités religieuses du Moyen-Orient, la musulmans – Assad et son entourage grecque orthodoxe – la principale des confessions – me. » La prudence est de mise chez beaucoup de
paranoïa affleure sous la crainte. abhorrent autant que les chrétiens les gênent également plus d’un chrétien. Dans son église chrétiens, et plus généralement chez de nombreux
grAvec la crise qui se prolonge et le sang radicaux islamistes, qu’ils ont massa- de Marie Maryam, M Louka al-Khoury ne craint indécis issus des minorités, les Druzes notamment.
qui a coulé, Rami est «toutdemêmein- crés en 1982 à Hama (entre 15000 et pas, en effet, d’apparaître comme un véritable sup- Signe du malaise, chaque dimanche soir chez les jé-
quiet ».«J’aipeurqu’àlafin,notrepays 20 000 morts). Leurs églises sont nom- pôt du pouvoir. Les manifestants qui réclament plus suites de Damas, des chrétiens déboussolés discutent
soitdiviséentroisentités:lesDruzesau breuses, la pratique de la foi peu de libertés ? «Des criminels, ils tuent des policiers, pour exorciser leurs peurs.
sud, rattachés à ceux du Liban, les contrariée, et les chrétiens sont bien dit-il.Leursmanifestationssontfinancéesdepuisl’ex- «Leschrétiensdevraientêtredavantageconscients
Alaouites au nord (la minorité dont est représentés dans la hiérarchie du pou- térieur.Protesterestétrangeràlamentalitésyrienne. que,pourlerégime,lepointdenon-retourestpassé »,
issue la famille Assad, NDLR), et nous, voir (le ministre de la Défense qui vient D’ailleurs, il y a très peu de chrétiens qui descendent leur conseille Rania, une intellectuelle sunnite enga-
on resterait avec les sunnites, ailleurs, d’être nommé est un des leurs). Bref, les danslarue.99%sontpourlerégime. » gée dans la révolte.«Jedisàmesamischrétiens, ren-
Sous une photo le montrant au côté du raïs, son chérit un cadre alaouite du mouvement, n’ayez pas
grsupérieur hiérarchique, M Anastase Hazim pense la peur de l’islam syrien, il est à l’image de nos voisins
même chose, mais il choisit ses mots. «Pourquoitous turcs,conservateurmaispasextrémiste.Etfaitesat-Pourquoitouscesmanifestants? cesmanifestants?Bacharestunhommecultivé.Ildoit tentiondenepasraterletraindelarévolte. »
resteraupouvoir. » Et le patriarche de lancer un ap- Même minoritaire parmi la minorité chrétienne,Bacharestunhommecultivé. pel aux chrétiens en Occident : «Je veux que les Randa en est également convaincue : «La Syrie de
Européens et les Américains nous comprennent bien. demainneserapluscommecelled’hier.Laparoles’estIldoitresteraupouvoir»« Nousnepouvonspasnousbercerd’illusions.Sitonœil libérée.Lemurdelapeuresttombé,etconquérirsali-
GRM ANASTASEHAZIM DR est malade, est-ce que tout ton corps doit être bertéméritedeprendredesrisques. »
C'est la rentrée sur France Inter
Retrouvez Patrick Cohen
dès 7h dans la matinale
Chaquematinl'informationdécryptée,commentée,analyséeavecdesspécialistes
etlesinvitésquifontl'actualité. franceinter.fr
A
LEFIGARO lundi12septembre2011
FigaroOui/Non:Pensez-vousqueJean-Louis
Borlooseracandidatàlaprésidentiellede2012? 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR
Borloo,Morin:deux
ambitions,uneseuleplace
LesprésidentsduPartiradicaletduNouveauCentreontaffiché
leursstratégiescontradictoires,ceweek-end,àLaGrande-Motte.
chèvre.» La «chèvre» Morin n’a pas gations» au sujet de sa candidature.
JUDITHWAINTRAUB
apprécié, mais le «chameau» Borloo Parexemple:«Jesuissûrqu’unealter-
ENVOYÉESPÉCIALEÀLAGRANDE-MOTTE
non plus. Son seul commentaire: native non conventionnelle au choix en-
CENTRE Deux ambitions, deux straté- «C’esttoutcequejedéteste!» tre l’UMP et le PS fera baisser le Front
gies:larivalitéentreJean-LouisBorloo Malgré sa position d’outsider, Hervé national,maislefera-t-ellebaissersuf-
etHervéMorin,entrelePartiradicalet Morin n’abandonne pas la course. Le fisamment?» La question n’est pas
le Nouveau Centre, aura dominé la public l’a compris quand, au beau mi- anecdotique.
première université d’été de l’Alliance lieudesonintervention,ils’esttourné Finalement,BorlooetMorinnesont
républicaineécologisteetsociale(Ares) versJean-LouisBorloo,assisàlatribu- d’accord que sur un point: «Quoi
ce week-end, à La Grande-Motte. ne, pour lui lancer: «Chacun est libre qu’il arrive, il y aura recomposition du
Jean-Marie Bockel, président de la d’annoncer sa candidature au moment paysage à droite et au centre.» Le pa-
Gauche moderne, a essayé de jouer les qu’il juge le plus opportun, même si, tron du Nouveau Centre a fait à la tri-
modérateurs,maislequatrièmelarron, bune son «serment de La Grande-
HervédeCharette(Confédérationcen- Motte»:«2012,c’estsinonlavictoire,
triste),ajetél’éponge,«excédéparles «Jesuisdansladernière au moins un groupe parlementaire ca-
chicayas qui durent depuis trop long- pable de peser d’égal à égal aveclignedroite.Trèsbientôt,
temps»,dit-il,entrelepatrondesRa- l’UMP. Ce n’est pas 30 députés que jejeparleraiauxFrançais»dicauxetsonhomologueduNC. veux, c’est un groupe de 80 ou 100 dé-
JEAN-LOUISBORLOOLe choc des ambitions, les quelque putés sans lesquels aucune majorité ne
1700 participants à l’université d’été serapossible.»
ont pu le vivre avant même d’arriver dans notre cas de figure, il serait mieux Le chef du Parti radical fait le même
sur place. Les supporteurs d’Hervé qu’on y réfléchisse ensemble.» L’inter- rêve, mais en précisant que le groupe
Morin avaient collé des affiches sur pellé n’a pas bronché. Il a réservé sa en question ne sera pas bâti sur «les
tous les murs disponibles aux alen- réponse à l’auditoire: «Je suis dans la règlements de comptes et les vieilles
tours du club de vacances où se réu- dernière ligne droite. Très bientôt, je rancœurs». «Ce sera à 90% des gens
nissait l’Ares. Réaction d’un aficiona- parleraiauxFrançais.» qui viendront grâce à la valeur ajoutée
do de Jean-Louis Borloo: «Pourtant, «Très bientôt», ce sera entre mi- Borloo», assure-t-il. Chacun son ser- Jean-LouisBorlooetHervéMorin,samedi,àleurarrivéeàlapremièreuniversitéd’été
onavaittousditqu’onéviteraitlespro- octobre et mi-novembre. Deux écoles ment,chacunsamontagne. del’Alliancerépublicaineécologisteetsociale(Ares),àLaGrande-Motte. S.THOMAS/AFP
vocations!» Le président du Parti ra- s’affrontent chez les borlooistes: cer-
dical a eu sa revanche sous forme tains veulent qu’il se déclare avant les
d’ovations. Des «Borloo président!» vacances de la Toussaint. Les autres,
ont ponctué chacune de ses appari- après. Jean-Louis Borloo n’a pas tran- Auxsénatoriales,radicauxetcentristesenordredispersé
tions,augranddamdeMorin,quis’en ché. Les questions de calendrier ne
L’ALLIANCErépublicaine,écologisteetso- MaisdanslaMeuseetenSeine-et-Mar- pasbrutalementdécidédeseprésenter.est plaint à la tribune: «On n’est pas l’obsèdent pas. Il est habité par la
ciale aborde les sénatoriales du 25 sep- ne, la bagarre est frontale entre Nou- Jégo, qui souhaitait se mettre à l’abrilà pour constituer une écurie présiden- conviction que «les élites, le système
tembre comme la présidentielle: en ordre veau Centre et Parti radical. Dans la d’éventuelles représailles de Nicolastielle,nipourvoirquivagagneràl’ap- ont capitulé sur les sujets vitaux» et
dispersé. D’un département à l’autre, on Meuse, le soutien du NC au sortant Sarkozy aux législatives de 2012, a reçuplaudimètre!» qu’illuiincombedeprendrelarelève.
peuttrouvertouslescasdefigure…ycom- Claude Biwer, malgré ses démêlés avec le soutien de Jean-Christophe Lagarde,
Dansl’espritdelaplupartdesadhé- «C’est arrivé autour de Noël»,
prisdescasoùilyaeuunaccord.Lescan- la justice, obère les chances du radical quiavaitd’abordapprouvélacandidatu-
rentsdel’Ares,c’estd’ailleurstoutvu. confie-t-il.Soitpeuaprèslaconfirma-
didatsquiontpus’entendreavecl’UMPne ChristianNamy,présidentduconseilgé- redeGérardRuffin.
Jean-Louis Borloo est le meilleur. tiondeFrançoisFillonàMatignon,qui s’ensontpasprivés.Soitenprésentantdes néral. Pire: en Seine-et-Marne, l’Ares Celaauraitpuêtrepire,àencroireBorloo,
Jean-ChristopheLagarde,pourtantvi- l’a décidé à quitter le gouvernement. listes «complémentaires» pour ratisser auraitpugagnerunsiègegrâceàlacan- qui a salué samedi à La Grande-Motte
ce-président du Nouveau Centre, l’a «Jemesuisdit:tunepeuxpastebarrer plus large (dans le Loiret), soit en faisant didature de Gérard Ruffin, maire NC de une«progressionimportante»dansles
signifié à sa façon en affirmant à l’ex- commeça.Tutereprocherastoutetavie listecommune(danslesHautes-Pyrénées Lésigny,siledéputéex-UMPYvesJégo, négociationsentrelesradicauxetleNou-
press.fr: «Pour traverser le désert, de ne pas t’être battu jusqu’au bout.» etleLot-et-Garonne). partisan de Jean-Louis Borloo, n’avait veauCentrepourcessénatoriales. J.W.
vous choisissez un chameau, pas une Pour autant, il lui reste des «interro-
Alundi12septembre2011 LEFIGARO
YvesBertrandveut
«réintégrerleFN»àladroite4 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR
François Fillon dénonce les «illusionnistes»
Hier,àSaint-GillesduGard,iladéfendusonbilanetcritiquélePSetleFrontnational,devantdesmilitantsUMP.
envantantsonplanderigueur.Alorsque
SOLENNDEROYER
Jean-LouisBorloofaisaitsarentréedansle
ENVOYÉESPÉCIALEÀSAINT-GILLES(GARD)
départementvoisin,FrançoisFillonaune
MAJORITÉRassurer et remobiliser l’élec- nouvelle fois appelé à «l’unité». Il s’est
FrançoisFillon,toratdedroitepour2012.Invité«VIP»de égalementportéenrenfortdeJean-Fran-
hierla fête de l’UMP du Gard, hier à Saint- çois Copé et Christian Estrosi - qui te-
àSaint-Gilles,Gilles, François Fillon a donné le «cap», naient meeting commun à Nice, pour
prèsdedevantquelque1500militants,réunissur contrerMarineLePen-entaclant « ceux
laCamargue,
lesterresdelamanadeBilhau,auxportes qui parlent de sortir de l’euro »: « aucune
lorsdelafête
delaCamargue: « Je mesure parfaitement crédibilité »,atranchéFillon.Revêtantses
del’UMP
les inquiétudes et le scepticisme des Fran- habits de chef de campagne, le premier duGard,
çais, a-t-il lancé. Ils attendent la reprise ministres’enestprisaussiàFrançoisHol- quiaréuni
économique : nous faisons tout pour cela. lande,quiprometd’étofferleseffectifsde 1500militants.
Mais je n’ai pas de baguette magique. » l’Éducation nationale: « Quelle crédibilité FABRICEANDRES
Mêmeattentesurl’emploioulasécurité: (pour) un candidat dont la seule ambition
« Nous avons obtenu des résultats mais rien pour le service public est d’augmenter le
n’est acquis,asoulignélechefdugouver- nombre de fonctionnaires ? »Etdeconclu-
re: « Nous irons vers la victoire avec la for-
ce de ceux qui savent qu’il n’y a pas d’espé-
«LesFrançaisattendent rance sans vérité. »
Lepremierministreavaitpourtantfortàlarepriseéconomique:
faire, hier, pour rassurer les militants denousfaisonstoutpourcela. l’UMP. Car en dépit de l’ambiance feria
Maisjen’aipas (gardians à cheval et stands camarguais),
cesderniersn’avaientpaslecœuràlafête.debaguettemagique»
« Nous aurions aimé que le plan de rigueur Face à ces doutes, Fillon est un repère:
FRANÇOISFILLON
soit plus cohérent, pas un catalogue de « solide », « gros travailleur », « tenace»:
« mesurettes”,sedésoleAlfred,chauffeur les louanges affluent. « Pour vous, c’est
nement. C’est un combat qui se mène dans de car retraité. Les Français ont besoin de 2017 ! »s’aventureunjeunehommesurle À Nice, Copé appelle
la durée. »Etd’ajouter: « Je ne fuis pas mes réformes pérennes, qui ont du sens. »Même passage du premier ministre, qui lui ren-
responsabilités, je ne cherche pas d’excuses. discourschezMichel,déléguéUMPdecir- voie un demi-sourire sibyllin. Lors de sa toute l’UMP à l’unité
Nous avons agi avec sincérité, non dans conscription: « Le plan a été détricoté par dernière venue dans le Gard, en 2010,
l’espoir de plaire. » les lobbys ! À la fin, ce sont les classes Fillons’étaitvuoffrirunevoituredecourse Devantlepartiprésidentiel,HenriGuaino
Lepremierministre,quis’estfixécom- moyennes qui payent. » Même inquiétude miniature,pourses56ans.Cettefois-ci,les
memissiondesillonnerlepayspourmet- sur la sécurité: « À Nîmes, les personnes élusduGardluiontoffertuntrident,utilisé afaitentendresesdifférences.
treenperspectivelebilan,adonclivréun âgées ne sortent plus le soir ! »,sedésoleun parlesgardiansàchevalpourfaireavancer
long plaidoyer pour les réformes, qui ont autre militant. Beaucoup estiment toute- lestaureaux. « Avec ça, tu vas nous conduire versité des talents, des compétences et des
JEAN-BAPTISTEGARAT« modernisé » le pays, malgré la crise. fois que Nicolas Sarkozy « a fait ce qu’il a à la victoire, en piquant quelques-uns qui ne sensibilités »quel’UMPréunitavantd’in-
ENVOYÉSPÉCIALÀNICE
« Contre les critiques et les illusionnistes, pu avec la crise ».Maistousprédisentque vont pas assez vite pendant la campagne », viter au rassemblement. « La campagne
j’assume cet effort national »,a-t-ilajouté, laprésidentiellesera«serrée». luilancel’und’eux.Àbonentendeur. UMPPasdeJean-PierreRaffarinenvue. est lancée, je compte sur votre mobilisation
« La tatie Danielle du Poitou a déjà sévi à sans faille »,harangue-t-il.
Marseille », s’amuse le député Damien
«Unmomentd’émotion»Meslot. Ni de Patrick Devedjian pour
partagersesdoutessurlalignesuiviepar Il y a pourtant eu une surprise: HenriMarine Le Pen retrouve ses fondamentaux lepartienvuede2012.Maisdeuxautres Guaino,conseillerspécialàl’Élysée,offre
secrétairesgénérauxdel’UMP:l’ancien, unlongdiscoursauxaccentsempruntésà
XavierBertrand,entourédesesamis,et André Malraux. Et y glisse une critiqueLaprésidenteduFN,àNice,
l’actuel,Jean-FrançoisCopé,queseulela inéditedudiscoursdeGrenoble,dansle-
députée Michèle Tabarot accompagnait. quel Nicolas Sarkozy avait mis en causeasurtoutparlédesécurité
Tousontréponduàl’invitationdeChris- lesgensduvoyageenjuillet2010. « Sur la
etd’immigration. tian Estrosi, maire de Nice, à participer forme, on peut se dire que ce n’était pas
hier à la fête de la fédération des Alpes- une bonne chose, explique Guaino. Il a
Maritimes alors que Marine Le Pen réu- ému, sans doute, mais c’était un moment
GUILLAUMEPERRAULT nissait les siens tout près de là (lire ci- d’émotion. » Avant d’évoquer la « fau-
ENVOYÉSPÉCIALÀNICE Marine contre). te »delacirculaireduministèredel’In-
etJean-MarieFRONT NATIONALQuand une campa- LerassemblementdeNiceétaitl’occa- térieurquivisaitlesRoms.« Faute qui a
LePen,samedi
gne paraît s’essouffler, rien ne vaut un sion de réaffirmer « l’unité » du parti été réparée »,précise-t-il.Surscène,on
àNice,pour
retour aux classiques éprouvés. Hier, à présidentiel. Cela n’allait pas de soi. Au échangedesregardsinquiets. « La diver-
l’ouverturedes
Nice (Alpes-Maritimes), Marine Le Pen départ,lamanifestationavaitdesallures sité des talents » n’a pas fini de s’expri-Journéesd’été
adélaissélesujetcomplexedelacrisefi- de front anti-Copé, avec une liste de meràl’UMP.delaprésidente
nancière pour retrouver un terrain - convives sans équivoque: l’hôte Chris-duFN.
immigration, sécurité - où elle est sûre tian Estrosi, avec qui Copé a si souventJACQUES
d’êtreapplaudieparsessympathisants. BRINON/AP croisé le fer; Xavier Bertrand, son
S’exprimant devant 1400 à 1500 per- meilleur ennemi; Nathalie Kosciusko-
sonnes lors de son discours de clôture l’UMP, composée selon elle de « vieux avant d’aller à l’UMP puis de revenir à MorizetetLaurentWauquiez(finalement
desJournéesd’étédeMarineLePen(et mastodontes, archétypes d’un système à l’extrêmedroite. absent) qui ont été déchargés du projet
non«duFrontnational»),lacandidate bout de souffle », et le PS, en ciblant le Maisc’estunabsentquiasurtoutrete- 2012 quand Copé est devenu secrétaire
àl’ÉlyséeatiréàbouletsrougessurNi- premier secrétaire par intérim: «Le nul’attention.Dansuneinterviewaccor- général. À l’époque, Estrosi expliquait
colasSarkozy. Parti socialiste, vous savez, celui qu’a créé déeausiteInternetCauseur,l’anciendi- que « Jean-François Copé a mis l’UMP au
En matière d’immigration, «onaun Jaurès, est aujourd’hui dirigé par Harlem recteur des renseignements généraux, seul service de sa carrière ».
mal fou à voir une différence entre l’UMP Désir. Voyez le chemin parcouru. » Yves Bertrand - un des protagonistes de Hier,changementdeton.« Onaeudes
et le PS, a soutenu Marine Le Pen: l’affaire Clearstream - a estimé samedi différends mais on s’est retrouvés parce que
L’absenced’YvesBertand114 000 entrées légales sous Jospin en queladroite « doit en finir avec la diaboli- c’est l’intérêt de la famille »,assureEstrosi.
2000, 203 000 sous Sarkozy en 2012 – Marine Le Pen a mis en avant ses sou- sation » de Marine Le Pen. Il a souhaité Devant1600personnes,Bertrandévoque
78 % d’immigration en plus que les socia- tiens, tels l’avocat Gilbert Collard, le que l’UMP conclue un accord électoral un « rendez-vous de l’amitié »: « Ce n’est
listes ».Évoquantl’insécurité,lacandi- souverainiste Paul-Marie Coûteaux, avec le FN aux législatives de juin 2012. pas la première fois et ce n’est certainement
edate du FN à l’Élysée a souhaité que Alain Dumait, ancien maire UDF du II MaisYvesBertrandapréciséhiersurma- pas la dernière fois que nous nous retrou-
« plus aucune aide sociale » ne soit ver- arrondissementdeParisetfondateurde rianne.fr qu’il ne soutenait pas pour vons l’un à côté de l’autre,explique-t-il. Et
Jean-FrançoisCopé,ChristianEstrosietsée « aux récidivistes délinquants ou cri- l’association Contribuables associés, ou autantlacandidaturedeMarineLePenà nous continuerons à l’être pour faire ga-
XavierBertrand,hieràNice,lorsdelafêteminels » condamnés à « un an de prison Jacques Peyrat, ancien sénateur maire l’Élysée: « Je n’ai pas adoubé le FN et je ne gner le président de la République et par
delafédérationdesAlpes-Maritimes.ou plus ». Elle a renvoyé dos à dos de Nice, qui fut élu du Front national le ferai jamais »,a-t-ildéclaré. respect des militants. »Copélouela « di-
A
AMET/REUTERSLEFIGARO lundi12septembre2011
5francePOLITIQUE
quelenomdecodeétait«Mamadou».En
débutdesoiréehier,DominiquedeVille-
pinaannoncésurFrance2qu’ilallaitpor-Fondsoccultes: terplainte.«Lesaccusationssontgraves,
scandaleuses, détaillées comme tous les
mauvaispolarsetc’estpourcelaquecom-
me Jacques Chirac, je porterai plainte
contre lui», a déclaré l’ancien premierChiracetVillepin
ministre.«Cen’étaitnilapratiquenil’es-
prit de la présidence de Jacques Chirac»,
a-t-ilaffirmé,enexpliquantaussiquel’on
cherchait à le «dissuader d’être candi-vontdéposerplainte
dat», à lui «mettre des bâtons dans les
roues depuis plusieurs années». Le prési-
dentdumouvementRépubliquesolidaireIlsontréagiauxaffirmationsdeRobertBourgi,
aprévenuqu’il«avaitlapeaudure».
ancien«M.Afrique»,hier,dansle«JDD».
«Ilprenaitlesacetse
décritcommelefidèleetzéléporteurde
BÉATRICEHOUCHARD dirigeaitverslemeublevalises de la «Françafrique», raconte
AFFAIRESL’accusationestsuffisamment sans apporter de preuve des scènes très vitréaufonddeson
Jacquesgrave pour que l’ancien président de la précises. À la mairie de Paris, Jacques
Chirac bureauetrangeait
République Jacques Chirac ait décidé de Chirac l’accueillait d’un jovial«Ilyadu etDominique lui-mêmelesliasses»porter plainte en diffamation, tout com- lourd?» puis, raconte-t-il, «il prenait le deVillepin,
ROBERTBOURGImesonancienpremierministreDomini- sac et se dirigeait vers le meuble vitré au enjanvier
quedeVillepin. fond de son bureau et rangeait lui-même 2005
Hier, dans les colonnes du Journal du lesliasses». FrançoisHollandeademandél’ouver-àl’Élysée.
dimanche, l’avocat Robert Bourgi, deve- tured’uneprocédurejudiciaire.Leprési-S.SORIANO/
Nomdecode«Mamadou»nu«M.Afrique»àl’Élyséeàlamortdu LEFIGARO dent de l’Assemblée nationale, Bernard
gaullisteJacquesFoccarten1997,aaccu- Combien?«Jamaismoinsde5millionsde Accoyer,aassuréquelajusticeouéven-
séJacquesChiracetDominiquedeVille- francs» et «jusqu’à 15 millions», dit-il. tuellement une commission d’enquête
pin d’avoir, dans leurs responsabilités Au total, «plusieurs dizaines de millions parlementaire pourraient être saisies de
successives (Mairie de Paris puis Élysée defrancsparan»etdavantagepourles duBurkinaFasodeCompaoré,duCon- mésfictifsdelaMairiedeParis(mêmesi ces«allégationssansaucunepreuve».Son
pour le premier, secrétariat général de campagnes présidentielles, notamment go-BrazzavilledeSassou-Nguesso. l’ancienprésidentn’yassistepaspourrai- collègueduSénat,GérardLarcher,estallé
l’Élysée, Quai d’Orsay puis Matignon celle de 2002. D’où venait l’argent? Les «révélations» de Robert Bourgi, sonsdesanté)etàtroisjoursdujugement danslemêmesens:«Quandonadescho-
pourlesecond),reçudesvalisesdebillets ToujoursselonRobertBourgi,delaCôte quin’ajamaisfaitdetellesconfidencesàla en appel de l’affaire Clearstream, déter- sesàdire,onleditdevantlajustice!»Sur
debanqueenprovenancedirectedepays d’Ivoire de Gbagbo, du Gabon d’Omar justice, interviennent en plein procès minantpourlasuitedelacarrièredeDo- RTL,RobertBourgiaassuréqu’ilse«te-
africains. Robert Bourgi, 66 ans, qui se Bongo, du Sénégal d’Abdoulaye Wade, Chirac dans l’affaire des emplois présu- minique de Villepin, dont Bourgi affirme naitàladispositiondelajustice».
ZOOM
AffaireBourgi:lesdoutesdeClaudeGuéant
LesFrançaisneveulentpas
délinquance.ClaudeGuéantasolennel- voirDSKdanslacampagne
CHARLESJAIGU
lementannoncéqu’«iln’yauraplusde Unetrèsfortemajorité
INTERROGÉlorsdu«GrandJuryRTL- prière dans la rue» dès «le 16 septem- deFrançais(76%)considèrent
quel’affaireStrauss-KahnLeFigaro-LCI»,ClaudeGuéant,lemi- bre».«Lareligionn’apasàs’exprimer
n’apasabîmél’imageduPS,nistredel’Intérieur,aconfirméhierque dans l’espace public. Si d’aventure il y a
maisilssontégalementl’avocat Robert Bourgi avait effective- des récalcitrants, nous y mettrons fin»,
ment évoqué avec Nicolas Sarkozy la a-t-il prévenu, soulignant sa détermi- nombreux-63%-ànepas
ClaudeGuéantquestion du financement d’hommes nation. souhaitervoirDSKparticiper
était,hier,
politiques français par des fonds afri- Claude Guéant a aussi été interrogé àlacampagneduchampion
l’invité
socialiste,selonunsondagecains.«Je crois que Robert Bourgi a ef- surlacollectedesnumérosdetéléphonedu«Grand
TNSSofresréalisépourCanal+.fectivement évoqué en termes très géné- descontactsd’unjournalisteduMonde.JuryRTL-
FrançoisHollandeareprisraux des financements. Je ne pense pas «Lajusticediraledroit,moijeneleferaiLeFigaro-
qu’ilsoitjamaisdescendudansceluxede pas», a tranché le ministre de l’Inté- cepointdevuesurCanal+.LCI».
détails qu’il a fournis aujourd’hui»,a rieur,àproposdefaitsintervenusavant «OnestdansunecampagneRTL/C.DOUTRE/
déclaré Claude Guéant en réaction à ABACAPRESS saprisedefonction.«Jen’aipasdonné desprimaires,jenevoispastrès
l’interviewaccordéeparl’hommed’af- d’instructiondanscetteaffaire,etj’enai biencequel’intervention
deDominiquefairesauJournaldudimanche. augmenté de 50%»depuisledébutdu il exclamé en rappelant qu’elle repré- toutignoré»,aconcluGuéant.Enfince
viendraitfaire.»Le ministre de l’Intérieur s’est em- quinquennat, a-t-il notamment souli- sentait2%deladélinquanceenFrance. fidèledeNicolasSarkozyasouhaitéque
pressé de préciser que Nicolas Sarkozy gné.Maisilasurtoutdonnéuncoupde Ilaégalementrappeléquel’Observatoi- celui-ci se représente, car, «en ces
estendehorsdesaccusationsdeRobert semonce sur la délinquance roumaine: re de la délinquance devait rendre une temps chahutés, il faut quelqu’un qui
Bourgi:«J’ainotéqu’ilprécisaitqu’avec «Çasuffit,ilfautqu’ellerecule!»,s’est- étude sur le lien entre immigration et tiennelabarre».
NicolasSarkozyiln’étaitpasquestionde
ces pratiques. Mais je ne sais pas si elles
avaient vraiment lieu avant. Une chose
estd’enparler.Uneautrechoseestlavé-
rité»,a-t-ilajouté. Dupont-Aignanlanceuncombatde«libérationnationale»
«Plusdeprièredanslarue» LeprésidentdeDeboutlaRépubliqueestsûrà99%d’êtrecandidaten2012.
IlaaussiétéinterrogésurlecasAlexan-
dreDjouhri,unautrehommed’affaires PRÉSIDENTIELLEEn 2007, faute d’avoir le«unvéritablecombatdelibérationna- puté de l’Essonne n’y est pas allé de naissance de l’Europe»; ensuite, le
dont le rôle d’intermédiaire dans plu- recueilli les fameuses 500 signatures, il tionale».Ilferacampagnepourreloca- mainmorte,fustigeant «les charlatans choix du protectionnisme pour n’ac-
sieursaffairesdéfrayelachronique.«Je n’avait pu se présenter à la présiden- liser un million d’emplois, relancer la quinousontjetésdanslamachineinfer- cepterlelibre-échangequelorsque«les
connais Alexandre Djouhri, sous un as- tielle. En 2012, Nicolas Dupont-Aignan compétitivité en s’appuyant sur les pe- nale du nivellement social et écologique normes sociales et environnementales
pect de relation amicale, c’est quelqu’un jure qu’il a «99%» de chances d’être tites et moyennes entreprises, et pour par le bas», «le monde des puissants sont équivalentes»; enfin, le «rétablis-
dont le commerce est agréable, qui présentavecpourambitionde«remet- favoriserunsursautdel’écolepublique. apatride et amoral», «la mauvaise sement de nos frontières» pour «mieux
connaît bien les affaires du monde, mais tre le pouvoir au service des Français». Union européenne qui a trahi l’idéal de accueillir les étrangers réguliers et ré-
«Ilssontmisérables!»ça ne va pas plus loin», a répondu Hier à Dourdan (Essonne), en clôture réconciliation européenne» et accusant concilierlesFrançaisentreeux».
ClaudeGuéant,ensoulignantquelerôle de l’université de rentrée de son parti, Prèsde700militantsétaientàDourdan, de«hautetrahisonnosdirigeants»face Face aux maux du pays, Nicolas
cléqu’onluiprêtedanscertainesaffai- Debout la République, il a assuré avoir plus jeunes qu’auparavant et moins notamment à la crise financière et au Dupont-Aignan compare l’UMP et le
res-commelalibérationdesinfirmiè- déjà 354 promesses de parrainages de souverainistes(lui-mêmeseréclamedu sauvetagedelaGrèce.«Honteàeux,ils PS à «deux pansements rose et bleu».
resbulgares-«estfaux». maires, dont certains étaient d’ailleurs gaullisme). Certains, tel Paul-Marie sontmisérables!» Or, dit-il, «il faut soigner la France.
Claude Guéant s’est par ailleurs de présents. Coûteaux,explique«NDA»,sontpartis Ses solutions? D’abord, la sortie de Le PS et l’UMP gèrent l’infection. Moi,
nouveaudressécontrel’idéed’uneaug- Faceà«l’espritdedémissionquihabi- versleFNetontfaitplaceàdesanciens l’euro, car selon lui «la vraie folie» se- je suis l’antidote.» Tout un program-
mentation de l’insécurité. «Le nombre tedepuisvingtanslesélitesfrançaises», del’UMPouàdetoutnouveauxvenus. rait de garder la monnaie commune, me,eneffet.
B.H.des patrouilles pédestres en France a Dupont-Aignanaengagécequ’ilappel- Dans son discours de clôture, le dé- mais une fin de l’euro qui soit «la re-
C 1lundi12septembre2011 LEFIGARO
Dossierspécial
PrimaireduPS6 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
EN BREF
Éducation:FrançoisHollande SénatorialesàParis:
LarcherdemandeàCharon
de«retirersaliste»
LeprésidentduSénat,Gérard
Larcher,ademandéhieràcritiquésurdeuxfronts
PierreCharon,ancienconseiller
deNicolasSarkozy,de«retirer
Ses propositions sont laliste»dissidentequ’ilconduit
àParisauxélectionssénatoriales
attaquées par l’UMP et etquiluiavalud’êtresuspendu
del’UMP.Invitédu«Grand
rendez-vousEurope1/i-Télé/suscitent l’ironie au PS.
LeParisienAujourd’huien
France»,GérardLarcher(UMP)FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
aajouté:«Ilditsonattachement
OPPOSITION La fourmi se ferait-elle ci- auprésidentdelaRépublique,
gale ? Positionné depuis son entrée dans àlamajorité.Lesattachements,
la campagne des primaires sur le créneau çasedémontre.»
de la «gauche responsable»etdelari-
Boutinveutun«bigbang»gueur face à l’ampleur des déficits, Fran-
çois Hollande s’est attiré une salve de Réunissantceweek-endprès
critiques, de la majorité, de l’extrême deLyonlapremièreuniversité
François
droite mais également de son propre desonPartichrétien-démocrate,
Hollandeen
camp, après avoir proposé de recréer les devantdeuxcentsmilitants,visitedans
postes supprimés dans l’Éducation na- ChristineBoutinapréconiséuneécole
tionale. «La règle de non-remplacement «unbigbangpourretrouverduprimaire
d’unfonctionnairesurdeuxserapurement àTours,le souffle»etasouhaitérenouer
et simplement abandonnée et nous allons 5septembre. avec«cequifaitlaFrance:une
recréer(…)60000à70000postes » sur SIPA alchimieparticulière,nourrie
la durée du quinquennat, avait annoncé del’engagementdessaints
Hollande vendredi soir. Hier, sur Ca- d’«irresponsable»etd’«irréaliste ». d’unefiscalitésurlesclassesmoyennes », ré la maire de Lille, ajoutant : «remettre duchristianismeetdeshussards
nal +, il a précisé sa proposition en expli- Pour le ministre de l’Éducation nationa- estime-t-elle. desenseignants,oui,maisenen noirsdelaRépublique.»
quant qu’il comptait créer 12 000 postes le, le député de Corrèze «proposeànou- À l’heure où les candidats aux primai- priorité là où il y en a besoin. La réponse
Lecandidatpour un coût annuel de 500 millions. Ce veau les vieilles recettes de la fuite en res font assaut de gages de bonne gestion estdoncunpeupluscomplexe. »
duBlocidentitairerenoncemontant sera «prissurlesdépensesexis- avant budgétaire (…). Il révèle son vrai pour leur campagne, les critiques à l’en- Il n’empêche, en se positionnant de la
tantes. Il y aura autant de sup- visage, puisque je rappelle qu’il est à la contre de François Hollande sont égale- sorte, François Hollande vient empiéter Candidatdumouvement
plémentaires que d’économies. Je n’em- têtedudépartementdeFranceleplusen- ment venues de son camp. Sur le mode sur le terrain de sa rivale. Électorat tradi- d’extrêmedroiteBloc
baucherai pas de fonctionnaires dans detté ». Même tonalité chez la présiden- tionnel du PS, le corps enseignant est l’un identitaireàlaprésidentielle,
d’autresadministrations(…)Nousaurons te du Front national, Marine Le Pen, des enjeux du vote de la primaire. Dans le ArnaudGouillonaannoncéhierDansleprojetduPSaussiàmettreencausedesdispositifsfis- pour qui François Hollande est surtout projet du PS ne figure aucun objectif chif- qu’ilrenonçait«pour
cauxcommelebouclierfiscal,lescadeaux «hypocrite ». «La réalité est que pen- nefigureaucun fré sur le «pacteéducatif ». Mais les deux desraisonsfinancières»,
surl’impôtsurlafortune », a-t-il précisé. dant que Nicolas Sarkozy tranchait dans rivales de François Hollande, Martine maisassurequ’iln’apasobjectifchiffrésur
Ni une ni deux, Luc Chatel a immé- le vif dans la fonction publique d’État, Aubry et Ségolène Royal, se sont pronon- decontactavecMarineLePen.
le«pacteéducatif»diatement qualifié François Hollande aveceffectivementdeschoixtrèscontes- cées pour un gel des suppressions de pos- LeBlocidentitaires’étaitfait
tables,notammentlasuppressiondepos- tes si le PS devait l’emporter en 2012. Sé- connaîtreparsesinitiatives
tesdegendarmes,danslafonctionpubli- de l’ironie, Martine Aubry s’est réjouie golène Royal se montre prudente sur trèscontroversées
que hospitalière, les socialistes à la tête que son rival ait «changéd’avis ». «Ily l’idée de créer des postes et la soumet à surles«apéros
Le«contrat» des régions augmentaient dans des pro- a encore quelques jours, il disait vouloir l’amélioration de l’environnement éco- saucisson-pinard».
portionsspectaculaireslafonctionpubli- sanctuariserlebudgetdel’Éducationna- nomique. C’est peu ou prou le même po-deRoyal
que territoriale en faisant porter le poids tionaleàcequ’ilestaujourd’hui », a assu- sitionnement que Martine Aubry.
aveclanation
«YOU’RE simply the best» est un
vieuxtubedeTinaTurnerdontlatra-
ductionfrançaisedonne:«Tuestout Commentéconomiserplusde44000postesd’enseignants
simplementlameilleure».Etc’estsur
cette musique que Ségolène Royal a hebdomadaires mais à 709 heures par L’Ifrap précise que ses calculs «sont Une négociation sur une augmenta-
MARIE-ESTELLEPECHmodestementfaitsonentréesamedi
an (dont deux heures de plus par se- des moyennes» et que «les agrégés tion des heures de cours semble néan-devant quelque 2000 militants dé-
COMBIEN l’État pourrait-il économi- maine), cela permettrait de faire tra- par exemple seraient amenés à faire moins hypothétique tant les syndicatschaînés réunis à Montreuil (Seine-
ser de postes si les professeurs de vaillerdeuxheuresdeplusparsemaine non pas deux heures de cours de plus d’enseignants y sont fermement op-Saint-Denis). À trente jours du pre-
l’enseignement secondaire don- les483979professeursduseconddegré par semaine mais cinq heures». Les posés, le Snes et le Snalc en premièremiertourdelaprimaire,elleadonné
naient deux heures de cours de plus public et privé». Pour la fondation, professeurs agrégés sont en ligne de ligne. «Notre temps de travail réelle sentiment d’enjamber ce scrutin
par semaine ? Plus de 44 000 postes «cette simple mesure per- mire de l’Ifrap depuis cet moyen, avec la correction des copies etsocialiste pour se projeter directe-
ment dans l’élection présidentielle. d’enseignants, selon les calculs de la mettraitdefairel’économie LECHIFFRE été : «Comment justifier la préparation des cours, dépasse les
«Jetiendraimapromesse,cellequeje fondation libérale Ifrap qui a décidé de44783postesenéquiva- qu’ilyaitdeuxcatégories 39 heures hebdomadaires», affirmait
vous ai faite (en 2007) sur le toit de de s’attaquer à ce sujet d’actualité : la lent de à temps d’enseignants dans les la semaine dernière François Portzer,44783Solferino. Je vous ai promis d’autres question du statut des enseignants plein». Cette question collèges et lycées alors président du Snalc.postesvictoires, eh bien cette fois, vous est en effet considérée comme l’une «mérite d’être posée. que rien ne distingue lesd’enseignantsl’aurez»a-t-ellelancéavantdepré- Desstatutsfigésen1950des plus importantes par l’Élysée Même en payant un peu fonctions d’un agrégé dedusecondairesenterson«contrataveclanation»:
dans le cadre de la prochaine campa- plus les professeurs, une celles d’un certifié?» Foncièrement «hostiles» à une mo-dix engagements pour «construire seraient«économisés»
gne présidentielle. L’idée selon la- telleréformepermettraitde s’interrogeait la fonda- dification du statut des enseignants,avec vous la République du respect siondemandait
quelle les enseignants pourraient fairedeséconomiesnonné- tion en juillet, dénon- les membres de ce syndicat rappellentparl’ordresocialjusteetlaparticipa- àtouslesprofesseurs
avoir à assurer plus de temps de pré- gligeables sur les traite- çant «la fâcheuse ten- que les salariés du privé ont bénéficiétionactivedescitoyens». dedonnerdeuxheures
sence dans les établissements mentsetsurlesretraitesde dance de notre pays à de la réforme des 35 heures, alors queSoutien de Martine Aubry, le secré- decourssupplémentaires
moyennant une contrepartie finan- professeurs», insiste multiplier les corpora- les statuts des enseignants restés figéstairenationalRazzyHammadi,aas- parsemaine.
sisté,envoisin,aumeeting.«Sansce cière fait son chemin. Aujourd’hui, Agnès Verdier-Molinié, la tions aux statuts biscor- en 1950 n’ont pas bougé et que le mé-
queSégolèneRoyalapporte,etquilui les enseignants français, qui sont en vice-présidente de l’Ifrap. nus». Si les agrégés ont tier est devenu plus difficile à exercer :
est spécifique, il sera difficile de ga- dessous des moyennes européennes, Encore faut-il souligner qu’en moins d’heures de cours à effectuer et «La seule réforme valable consisterait
gnerl’électionprésidentielle»,expli- assurent entre 15 et 18 heures de France, contrairement à d’autres sont mieux payés, c’est en raison du ànousaccorderdavantagedevacances
que-t-il.Danslasalle,ilanotélapré- cours hebdomadaires, selon qu’ils pays, seules les heures de cours sont surcroît de travail occasionné par et de temps libre!» lançait, un rien
sence de beaucoup de personnes, ont réussi le concours de l’agrégation définies par la loi. Ailleurs, c’est aussi leur affectation en classes prépas et provocateur, le président du Snalc.
notamment issues des catégories ou du Capes. parfois le temps de présence des pro- en lycée. Or,«seulunprofsurquatre Seul le Sgen-Unsa a estimé la semaine
populaires, quine fréquententguère
Dans le détail, la dernière lettre de fesseurs dans l’établissement qui est de nos lycées est agrégé et ils sont dernière que le statut de 1950 n’étaitles meetings des autres candidats.
l’Ifrap, parue la semaine dernière, es- mesuré, ce dernier pouvant recouper même 18% à exercer en collège où ils «pas un tabou». Mais ce syndicat quiC’est sur eux que Ségolène Royal
time que «si l’on fixait l’obligation de outre des heures de cours, des tâches ne font également que 15 heures», ne refuse pas le débat est minoritairecomptepours’imposer. F.-X.B.
service non plus à un nombre d’heures administratives ou de surveillance… s’insurge l’Ifrap. chez les enseignants du secondaire….
ALEFIGARO lundi12septembre2011
7international
Aveclesrebelleslibyensavantledernier
combat
Les insurgés sont sur le point de lancer l’assaut
contre les poches de résistance kadhafiste.
sitionnées à une vingtaine de kilomètres
THIERRYPORTES
sur son flanc ouest. C’est là que se sont te-
ENVOYÉSPÉCIALPRÈSDEBENIOULID
nues les négociations. Deux
AFRIQUE DU NORD Le jeune rebelle de Sur le flanc est, les groupes de Misrata combattants
Misrata Mohamed Maghari s’était mis sa- les plus avancés sont à une trentaine de prochesduCNT
medi en tête de délivrer sa sœur bloquée à kilomètres de Beni Oulid. Mais le gros des nettoientleurs
Beni Oulid, l’une des dernières villes li- troupes misrati campent sur leur base bien armes,hier,
byennes encore tenues par les forces pro- aménagée au sud-est de la ville.«Dèsque prèsdeSyrte,
undesbastionsKadhafi. Réquisitionnant deux pick-up, et l’ordreviendranouspartironsàl’assaut»,
deskadhafistes.embarquant avec lui une poignée de affirme le commandant Khalil Abdusa-
HERVEBAR/AFPthuwars (les rebelles préfèrent désormais lem. Il faudra quand même deux heures
se dénommer «combattants révolution- pour arriver aux portes de Beni Oulid.
naires»), Mohamed est arrivé jusqu’au «MaisnousétionslespluséloignésdeTri-
village de Mardoum, à 20 km de Beni poli, et nous sommes entrés en premier», Tripoli Mer Médit erranée
Oulid. Là, Mohamed et ses copains en ar- rétorque l’ancien militaire de l’armée DernaHoms
mes sont tombés sur quatre hommes qui, kadhafiste. Après la fin de l’ultimatum TUNISIE El-BeidaGharian Misrata Golfebien qu’habillés en civil, roulaient dans avant-hier soir, le CNT a fini par donner BenghaziDehiba Zenten Mizda Beni Oulid de Syrte Tobroukune voiture dont le coffre contenait des son feu vert, laissant aux combattants le
mitraillettes et un drapeau aux couleurs de soin de décider quand attaquer les der- CYRÉNAÏQUE SaadiKadhafiNalout Syrte
BENI OULIDla dictature. Les thuwars les ont aussi sec niers bastions ennemis. Ajdabiya interceptéauNigerFief de la tribu SYRTEcapturés. Et ils ramenaient fièrement leurs Marsa el-Brega
Ghadamès des Warfalla, Ville natale de Kadhafi,Le drapeau vert de Kadhafiprises vers leur camp de base quand ils se l’une des plus Syrte est la principale
UNDESfilsdeMouammarKadhafi,sont fait à leur tour surprendre par Khalil En attendant le dénouement, les quatre puissantes de poche de résistance Saadi, est arrivé hier au Niger, oùAbdusalem, le commandant des forces an- hommes de Beni Oulid arrêtés samedi Libye kadhafiste LIBYE une patrouille de l’armée a inter-ti-Kadhafi à l’ouest de Misrata, qui effec- étaient pressés de se tirer d’affaire :«Nous
ceptésonconvoi,aannoncédanslatuait une petite tournée d’inspection. sommesinnocents.Nousn’avonsplusrienà SEBHA Sarir soiréeleministredelaJustice,Ma-
Beni Oulid est un bourg en hauteur manger,l’eaumanque,iln’yaplusd’élec- Souvent mentionnée comme
rou Amadou. Âgé de 38 ans, SaadiSebha dernier lieu possible de repliplanté entre trois vallées au milieu du dé- tricité, plus de gaz; nous sommes sortis est un sportif aux allures de play-de Kadhafi SAHARAFEZZANsert. Tripoli est à 170 km au nord-ouest, chercher de la nourriture», ont-ils plaidé. boy qui a renoncé en 2004 à une
Misrata à 170 km au nord-est. Depuis le Le commandant Khalil Abdusalem ne les a carrière de footballeur pour diriger100 km
23 août dernier et la chute du quartier gé- pas crus. «Leurs armes prouvent qu’ils se Les poches kadhafistes uneunitéd’élitedel’armée.
néral de Kadhafi à Tripoli, quelques cen- sont portés volontaires pour soutenir les Vendredi, un convoi d’une «dou-Ville sous le contrôle du CNT Bastions pro-Kadhafi
taines de soldats demeurés fidèles à l’ex- troupes de Kadhafi», expliquait-il. zaine de véhicules» transportant
desprochesdeKadhafiestarrivéàdictateur s’y sont claquemurés avec des Contraint de suivre la folle initiative d’une
Agadez, la capitale régionale duarmes lourdes. Les nouvelles autorités li- poignée de ses thuwars, l’ex-militaire a la pancarte souhaitant «Bienvenue à Beni doiventserendre.» Les partisans du Guide
Nord,verslaquellefaisaitroutehierbyennes ont engagé des négociations avec monté dans l’urgence une expédition vers Oulid ». Le bourg lui-même était 10 km regardaient leurs chaussures et le sable du
soir le convoi de Saadi Kadhafi. Leles chefs de la puissante tribu de Beni Beni Oulid. plus loin sur la droite. Personne en vue. désert. «Onpeutavoirunpeudenourritu-
Nigeraassuréqu’ilrespecteraitsesOulid. Mais aucun argument, aucune me- Le jeune Mohamed et un autre combat- Juste une mosquée avec le drapeau vert de re?» a risqué le plus hardi.«Non, a rétor-
engagements auprès de la justice
nace n’a encore porté ses fruits. Beni Oulid tant ont pris place, kalachnikov en main, à Kadhafi à son faîte, et quelques maisons si- qué le commandant,maisdèsquenousen-
internationaleconcernantdespro-
demeure toujours, comme Syrte, sur la l’arrière, et deux pro-Kadhafi sont montés lencieuses. trerons dans Beni Oulid, nous vous Kadhafirecherchés.
côte, ou Sebha, plus au sud dans le Sahara, à l’avant de leur voiture. Les deux autres L’attente a un peu duré. Puis Mohamed apporteronstoutcedontvousavezbesoin.» ÀTripoli,lenumérodeuxduConseil
aux mains des kadhafistes. hommes arrêtés ont été retenus en otage. est revenu avec sa sœur, enceinte, et les De retour à la base, le commandant Khalil nationaldetransition,MahmoudJi-
Rien n’entre ni ne sort vraiment de Beni La voiture est allée jusqu’au village de trois enfants de celle-ci. Le commandant a Abdusalem a fait la leçon au jeune Moha- bril, a, de son côté, annoncé la for-
Oulid, mais l’encerclement de ce bourg Mourdum. Six pick-up lourdement armés une nouvelle fois sermonné les quatre med. Puis, il a donné l’ordre aux troupes mation d’un gouvernement d’ici
n’en est pas moins relatif. Les troupes de ont suivi de loin, avant de se positionner, à hommes de Beni Oulid. «Ditesàvosamis de se diriger vers Syrte où commence l’as- «unesemaineàdixjours». AFP
Tripoli et celles du Djebel Nefousa sont po- quelque 150 km de la base de Misrata, sous quenousnevoulonspaslestuer,maisqu’ils saut contre les fidèles du Guide.
Al-Raï,cettetélévisionsyriennequisertd’ultimetribuneàKadhafi
l’intervention des forces américaines, me-t-il. A-t-il reçu des financements de personne, qui l’aurait appelé jeudi àDELPHINEMINOUI
en 2003. Puis, après un retour en Irak, l’ex-raïs de Tripoli ? À ce sujet, Mishan 4 heures du matin. En revanche, dans
C’EST sa nouvelle tribune depuis la chu- où il siégea au Parlement, et après une al-Jabouri reste peu disert, se contentant son entretien avecal-Sharqal-Awsat, le
te de Tripoli, le 21 août. Mouammar série d’obscurs démêlés financiers, Mis- de déclarer : «Nous sommes honorés de businessman irakien se vante d’avoir
Kadhafi, introuvable, recherché par les han al-Jabouri finit par refaire ses vali- recevoirdel’argentdeKadhafietdelaré- contribué à la mise en place, en Libye,
ex-rebelles – sa tête a été mise à prix ses pour Damas en 2006. Dans un entre- sistancelibyenneplutôtquedepayscom- d’un système de transmission sécurisé,
pour près d’un million d’euros – n’en tien accordé le 26 août au quotidien melesÉtats-Unis,l’Angleterre,leQatar, appelé OB Van (Outside Broadcast Van).
reste pas moins toujours aussi loquace panarabeal-Sharqal-Awsat, il explique Israëlouencorelespayseuropéens.» Ces Ce système, qui consiste en une station
sur les ondes de la télévision syrienne fièrement que son choix de donner la derniers jours, plusieurs journaux du mobile dotée d’un équipement de trans-
al-Raï.«Noussommesprêts,àTripoliet parole à Kadhafi est motivé par un souci monde arabe ont néanmoins fait courir mission par satellites, serait difficilement
partout, à intensifier les attaques contre de «soutenir toute forme de résistance la rumeur – invérifiable – selon laquelle repérable en mouvement et permet deNous« les rats et les mercenaires, qui sont une contre l’occupation occidentale, dans Mouammar Kadhafi, connu pour son ob- transmettre directement des discours
soutenonsKadhafi bande de chiens», menaçait-il jeudi n’importequelpaysdumonde». session des médias, aurait acheté al-Raï enregistrés, même reçus par téléphone.
parcequ’ilest dernier, dans un message sonore - le pour une somme s’élevant à quelque Cette initiative controversée pourrait
Obsession des médiastroisième en l’espace d’une semaine -, 20 millions d’euros. bien finir par jouer des tours à al-Raï. Siaujourd’hui
tout en démentant avoir fui au Niger. «Nous soutenons Kadhafi parce qu’il est La façon dont les messages de l’ex- l’opérateur français Eutelsat, qui diffuse
unleader Apparue ilyaunpeu plus d’un an aujourd’hui un leader de la résistance Guide libyen sont enregistrés et le lieu de cette chaîne, se dit dans l’impossibilité
dans le paysage médiatique, al-Raï se contrelesforcesdel’Otan,quicherchentà sa retraite demeurent également une de cesser de relayer ses programmes, ildelarésistance
présente comme une chaîne privée et occuperunpaysarabecommelaLibye.Et énigme. «Je suis sûr qu’il m’appelait de a néanmoins invité son distributeur lo-contrelesforces
indépendante, dont le siège est à Damas. si Kadhafi est tué aujourd’hui, notre sou- Libye,mêmesijenepeuxpasdireexacte- cal, Noorsat, à y réfléchir. «Celasuppo-
del’Otan Elle est, en fait, la propriété de Mishan tienenverslarésistancelibyennesepour- ment où il se trouve», confie al-Jabouri seraituneintrusionàunniveausupérieur»
MISHANAL-JABOURI, al-Jabouri, un homme d’affaires irakien suivra, tout comme nous avons toujours au journal britannique The Guardian,en au nôtre (…), au niveau politique ou ré-
PROPRIÉTAIRED’AL-RAÏTV
sunnite jadis proche de l’un des fils de soutenu la résistance irakienne contre référence au dernier message. Un mes- glementaire », déclare le porte-parole
Saddam, qui s’installa en Syrie avant l’occupationaméricainedel’Irak», affir- sage, précise-t-il, reçu de Kadhafi en d’Eutelsat.
ALGÉRIE
ÉGYPTE
Clundi12septembre2011 LEFIGARO
Le«printemps Dossier:Révoltes
égyptien»enpéril danslemondearabe8 international
L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELINPAGE21 WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Aprèsl’attaque
duCaire,Israël
craintl’isolement
BenyaminNétanyahouveutpréserver
letraitédepaixavecl’Égypte.
locaux.Cesagentsdesécuritéontfina-
MARCHENRY
lement été sauvés in extremis par l’in-JÉRUSALEM
tervention d’un commando des forces
PROCHE-ORIENT «En Turquie, le gou- spécialeségyptiennes.
vernement est contre nous, en Égypte la Plutôtquedeselaisseralleràlacolère
populace est nous et à l’ONU la face à un tel affront et à une violation
Vendredi,lesmanifestantsontdétruitlemurd’enceinteetmisàsaclesarchivesdel’ambassaded’IsraëlauCaire. DALSH/REUTERSmajorité des pays est contre nous»:ce flagrantedetouteslesrèglesdeladiplo-
constat désabusé dressé par Arieh Go- matie,lesdirigeantsisraéliensontpré-
lan, un présentateur de la radio pu- féré calmer le jeu. Comme l’a souligné jusqu’à rendre hommage à l’action du ne pas exulter et applaudir des deux ZOOMblique, résume bien le goût de plus de Benyamin Nétanyahou, l’essentiel est commandoégyptien. mains. Nous sommes restés très scepti-
plus amer laissé aux Israéliens par le Moins conciliants, les médias n’ont ques et nous avons eu raison de l’être»,
«printemps des peuples» au Moyen- pasmanquédesoulignerquelessoldats affirme ainsi Gilad Erdan, ministre de«NousavonsfrôléuneOrient. Les coups durs se multiplient. etlespolicierségyptiensenpostedevant l’Environnement,unprochedeBenya- Yémen:unplaisancier
Enl’espacedequelquesjours,l’ambas- catastrophemonumentale» l’ambassade sont restés les bras croisés minNétanyahou.«Onpourrapeut-être françaistuépardespirates
sadeur d’Israël à Ankara a été expulsé, BENYAMINNÉTANYAHOU durant des heures en laissant les mani- parler de printemps arabe dans cent ou LeplaisancierfrançaisChristian
tandis que celui du Caire, menacé de festantsdétruireunmurd’enceinte.Les deux cents ans», a pour sa part dia- Colombo,quiavaitdisparu
mort, a dû être rapatrié d’urgence ce depréserverletraitédepaixde1979,le commentateursainsiqueledéputétra- gnostiqué Matan Vilnaï, le ministre jeudid’unvoilieraularge
week-end. «Nous avons frôlé une ca- premier signé entre Israël et un pays vailliste d’opposition Benyamin Ben chargédelaprotectiondelapopulation duYémen,aététuélors
tastrophe monumentale», a souligné arabe, considéré comme un «atout di- Eliezerontaussiaccusélechefduconseil civile. Pour Dan Méridor, un autre del’abordagedesonbateaupar
hierBenyaminNétanyahou.Lepremier plomatique stratégique». Le premier militaire suprême qui dirige l’Égypte membre du gouvernement qui cha- lespirates,ontindiquéhierdes
ministre faisait allusion au sort de six ministre s’est contenté de demander Mohammed Tantawi d’avoir refusé de peaute les services de renseignements, proches.SonépouseÉvelyne,
gardes israéliens restés dans l’ambas- aux autorités égyptiennes de «prendre répondre aux appels téléphoniques de «la région se trouve dans l’œil d’un cy- quiétaitaussiàbordduTribal
sadeduCaireassiégéepardescentaines lesarrangementsdesécuriténécessaires BenyaminNétanyahouaumomentdela clone, personne ne sait si tout cela ne va Katlorsdel’attaque,avaitété
de manifestants déchaînés, qui avaient afindepermettreàl’ambassadeurdere- prised’assautdel’ambassadeetd’avoir passeterminerparl’émergencedenou- récupéréesaineetsauvesamedi
réussi à pénétrer de force dans les venir à son poste au Caire». Benyamin donnéordreaucommandod’intervenir vellesdictaturesreligieuses». lorsd’uneopérationmilitaire
Nétanyahouamêmepoussélapolitesse uniquement lorsque Barack Obama, La semaine dernière, le général Eyal parunbâtimentespagnol.Le
mobilisé par Benyamin Nétanyahou, l’a Eisenberg chargé de la défense passive, Galiciaainterceptéunepetite
pressédelefaire. avaitprovoquéundébutdescandaleen embarcationdepirates
Lapetitephrasede... évoquant publiquement la possibilité somaliens.Septd’entre
MATANVILNAÏ,MINISTREISRAÉLIENCHARGÉ «Hiverislamiste» que le «printemps arabe vire à un hiver euxontétéarrêtés.
DELAPROTECTIONDELAPOPULATIONCIVILE
Malgré cette retenue officielle, les res- islamiqueextrémiste»etaboutisseàune
Onpourrapeut-êtreparler ponsablesisraéliensn’ontpaspus’em- «guerre totale, y compris avec l’utilisa-
deprintempsarabe pêcher de souligner qu’ils avaient eu tiond’armesdedestructionmassive».Ce
danscentoudeuxcentsans EN BREFraisondenepassefaired’illusionssurle tableaualarmisteavaitétédésavouéoffi-
«printemps des peuples» au Moyen- ciellement,maisiln’enreflètepasmoins
Orient.«Israëlaétéundesrarespaysà unsentimentd’isolementcroissant… Lenaufraged’unferryà
Zanzibarfait197morts
Lebilandunaufraged’unferry
samediaulargedeZanzibara
étéportéhierà197mortspourLesautoritéségyptiennesdurcissentleton 619rescapés.Lebateau,
surchargé,transportait
lienslorsd’unefusilladedansleSinaï.La réclamer davantage de réformes. Cer- musulmans,aappeléhierà«unerévision égalementuneimportanceTANGISALAÜN
décision du Conseil suprême des forces tainsyontvuune«conséquenceprévisi- des relations égypto-israéliennes»,en cargaisondecimentetdebarres
LECAIRE
armées(CSFA),aupouvoirdepuislachu- bledetrenteannéesd’humiliationetdepo- particulier l’arrêt des livraisons de gaz métalliques.
LESTRIBUNAUXd’exceptiondelasécu- teduprésidentMoubarak,denepasex- litique de complaisance envers Israël» naturel égyptien. Le PLJ s’inquiète sur-
Afghanistan:unattentatritéd’ÉtatsontderetourenÉgypte.Sept pulser l’ambassadeur d’Israël après cet maisd’autresontdéploréune«trahison toutd’unpossiblereportdesélectionslé-
blesse77GImoisaprèslachuted’HosniMoubarak,le incident, ni même de rappeler pour del’espritpacifiquedelarévolution». gislativesdel’automne,qu’ilespèrerem-
ministredel’Informationaannoncéque consultation l’ambassadeur d’Égypte à porter. «Nous rejetons toute tentative de Unkamikazeauvolantd’un
Loimartialeles auteurs de l’attaque de vendredi soir Tel-Aviv, a rendu furieux les Égyptiens. l’arméed’exploitercesincidentspourim- camionchargédeboisde
contre l’ambassade d’Israël au Caire se- La construction, la semaine dernière, Ilsontsurtoutmisengardecontrel’utili- poserlaloimartiale,restreindreleslibertés chauffageaattaquésamedi
raient déférés devant ces juridictions d’un mur en béton destiné à protéger sation de cet événement par l’armée au ou retarder les échéances de la période de après-midiunebasedel’Otan
connuespourbafouerlesdroitsdeladé- l’ambassade,aussitôtcomparéaumurde moment où son chef, le maréchal Mo- transition», a expliqué un porte-parole, danslecentredel’Afghanistan,
fense. Ces tribunaux sans possibilité séparationconstruitparIsraëlautourdes hammed Hussein Tantaoui, était sous estimant que l’instabilité actuelle plaide tuant4civilsafghanset
d’appel, abusivement utilisés pendant Territoires palestiniens, a mis le feu aux pression pour témoigner au procès en faveur d’un transfert rapide du pou- blessant77militaires
trente ans, sont le symbole de la dérive poudres. d’Hosni Moubarak. Celui qui a été pen- voirauxcivils. américains.
autoritairedurégimeMoubarak. Lesmanifestantsn’ontpasréussiàpé- dant vingt ans ministre de la Défense a
Laréactivationdelaloid’urgence,qui nétreràl’intérieurdel’ambassade,située déclaré il y a quelques mois que l’armée
interdit par exemple les manifestations, audernierétaged’unimmeuble,maisils avaitrefusédetireràballesréellescontre
est potentiellement lourde de consé- ontsaccagéunesalled’archivesattenan- lesmanifestantspendantlesoulèvement ErdoganentournéeenAfriqueduNord
quencespourlatransitiondémocratique te,arrachéledrapeauisraélienetmenacé dejanvier,commeleRaïsleluiavaitor-
LEPREMIERministreturcRecepTayyip l’Égypte,oùlaTurquiechercheàforgerencours,aumomentoùlesrévolution- six agents de sécurité israéliens, qui ont donné.Maisconvoquéhierdevantletri-
Erdoganentameaujourd’huiunvoyage d’étroits liens avec la nouvelle admi-nairesréclamentdéjàlafindesprocèsde dû être évacués par l’armée égyptienne. bunal, le maréchal Tantaoui a opportu-
en Égypte, en Tunisie et en Libye pour nistration.civils devant des tribunaux militaires. Cesaffrontementsontfait4mortsetplus némentannoncéqu’il«nepouvaitpas»
relancer la coopération avec ces trois UndéplacementàGaza,contrôléparleL’armée et le gouvernement, qui cher- de mille blessés parmi les émeutiers et s’y présenter en raison de la «situation
pays du «printemps arabe», sur fond Hamas,étaitsouhaitépersonnellementchent depuis des mois à rasseoir leur entraîné le départ précipité de l’ambas- fragile».
decrisedanslesrelationsentrelaTur- par M. Erdogan, mais le gouvernement
autorité, la justifient par l’assaut contre UneremiseencausedutraitédeCampsadeurpourIsraël. quieetIsraël. turc ne veut pas contrarier le nouveau
la représentation diplomatique israé- Siceretouraétéaccueilliavecsatisfac- David,premieraccorddepaixsignéen- La première étape de M. Erdogan, qui gouvernementenplaceauCaireavecle
lienne. tionparl’opinionpublique,l’attaqueel- tre Israël et un pays arabe en 1979, ne estdevenuunefigurepopulairedansla passage d’une délégation officielle tur-
Cettepousséedefièvretrouvesonori- le-même fait polémique, notamment sembleenrevanchepasàl’ordredujour, rue arabe de par ses virulentes atta- queparlepostefrontièredeRafah,en-
ginedanslamort,enaoût,decinqpoli- chezlesjeunesrévolutionnaires,rassem- mêmesilePartidelalibertéetdelajusti- ques verbales contre l’État juif, sera trel’ÉgypteetlaBandedeGaza.
cierségyptienstuéspardessoldatsisraé- bléslemêmejoursurlaplaceTahrirpour ce (PLJ), branche politique des Frères
CLEFIGARO lundi12septembre2011
Vidéo:lesimagesde
lacommémorationdu11Septembre 9international
WWW.LEFIGARO.FR
Londresveutprendresesdistancesavecl’Europe
Poussé par les conservateurs eurosceptiques, le gouvernement souhaite rapatrier certains pouvoirs dévolus à Bruxelles.
mettraitd’allerdel’avant», a-t-il décla- les sanctions des tribunaux. Les Britan- haitent carrément que la Grande-Breta- dont nous ne faisons pas partie. C’est
FLORENTINCOLLOMP
ré dans une interview auTimes samedi. niques ont aussi eu du mal à accepter gne quitte l’Europe. Un nouveau groupe comme si vous me demandiez d’organi-
CORRESPONDANTÀLONDRES
Plus prudent, le premier ministre, plusieurs décisions de la cour de de 80 députés eurosceptiques qui entend ser un référendum sur le plafond de la
GRANDE-BRETAGNE La crise de l’euro David Cameron, n’est pas totalement Luxembourg sur le droit de vote des dé- faire pression sur le gouvernement doit dette américaine.» Il a souligné qu’il
donne une occasion en or aux euroscep- en désaccord avec cette idée. «Le tenus ou le temps de travail des méde- tenir aujourd’hui sa première réunion à était de l’intérêt de la Grande-Bretagne
tiques pour remettre en cause les liens Royaume-Uni pourrait bénéficier d’un cins par exemple. Westminster. Ses représentants estiment que la zone euro se redresse, même s’il
entre la Grande-Bretagne et l’Europe. rapatriement de certains pouvoirs de que la crise de l’euro va conduire à res- n’est pas question de participer au sau-
PétitionpourunréférendumL’offensive de députés conservateurs Bruxelles», a-t-il admis la semaine serrer les liens entre pays membres de la vetage de pays en crise.
depuis quelques semaines trouve un dernière à la Chambre des communes, En revanche, le premier ministre refuse zone euro, notamment en matière fisca- Plus que d’une tempête diplomati-
écho jusqu’au gouvernement. Le minis- citant en exemple le droit du travail ou de céder aux sirènes des eurosceptiques le, ce qui donnerait un prétexte à la que, cette agitation relève avant tout de
tre des Affaires étrangères, William Ha- la finance. Il souhaite également s’af- de sa majorité qui réclament un référen- Grande-Bretagne pour demander la né- manœuvres de politique intérieure. Les
gue, plaide lui-même pour un assouplis- franchir de la tutelle de la Cour euro- dum sur l’Europe. Une pétition a ras- gociation d’un nouveau traité. conservateurs cherchent à regagner du
sement des relations avec Bruxelles. péenne des droits de l’homme. Après semblé 100 000 signatures pour l’orga- Pressé sur cette question par des dé- terrain au sein de la coalition gouver-
«C’est vrai de l’euro, cela pourrait être les émeutes du mois d’août, il a accusé nisation d’un tel scrutin. Selon un putés la semaine dernière, David Ca- nementale, reprochant à Cameron de
vraidansdenombreuxdomainesàl’ave- l’institution de «couvrir» les délin- sondage du site ConservativeHome, meron leur a répondu :«Jenepeuxpas trop céder aux centristes libéraux-dé-
nir.Enfait,nousteniràl’écartnousper- quants en leur offrant un recours contre 60 % des 1 458 militants interrogés sou- organiserunréférendumsurlazoneeuro mocrates plus europhiles.
ObamaetBushcommémorentle11Septembre
Les Américains ont rendu hommage, hier,
aux quelque 3 000 victimes de la tragédie.
rative a commencé vers 8 heures, heureADÈLESMITH
locale. Après une brève visite au mémo-NEWYORK
rial, les couples Obama et Bush sont allés
ÉTATS-UNIS Comme le 11 septembre saluer et embrasser chaleureusement
2001, il faisait beau dimanche à New quelques familles. À 8 h 46, heure de
York. Mais cette année, la cérémonie du l’impact du premier avion dans la tour
souvenir s’est distinguée des années pré- nord, une minute de silence a été obser-
cédentes à Ground Zero. Pour la premiè- vée, suivie d’une autre à 9 h 03, heure
re fois depuis dix ans, deux présidents correspondant à la deuxième attaque.
étaient présents. George Bush avait ac- Tout au long de la matinée, les noms de
cepté l’invitation de Barack Obama. Les l’ensemble des victimes ont été lus à voix
deux hommes étaient accompagnés de haute par les proches, entrecoupés du
leurs épouses Laura et Michelle. Surtout son des cornemuses irlandaises, de
les familles des victimes du World Trade l’hymne américain, d’un poignantAma-
Center ont pu pour la première fois «re- zing Grace. James Taylor a chanté Close
trouver» leurs proches en allant poser la YourEyes, Paul SimonThesoundofSilen-
main sur les 2 983 noms inscrits dans des ce. Yo-Yo Ma a joué la suite n° 1 pour vio-
margelles en bronze autour des deux bas- loncelle de Bach. Barack Obama a lu le
Lesfamillesdesdisparusserecueillaienthierautourdusiteoùsontgravés
sins géants du nouveau mémorial «Reflet psaume 46 de la Bible, George Bush, une les2983nomsdesvictimesduWorldTradeCenteràNewYork(ci-dessus)
de l’absence». La cérémonie commémo- lettre d’Abraham Lincoln. etprèsduPentagone,àArlington(ci-dessous). YOUNG-REED/REUTERS
Unie,l’Amériquecommunie
danslesouvenirdesvictimes
République. » Des gens l’applaudis-
LAUREMANDEVILLE saient. Puis des membres des familles
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON viennent lire les noms des 2 983 morts
HIER, à Ground Zero, l’Amérique, qui du 11 Septembre à New York. On en-
donne trop souvent ces jours-ci le tend le bruit des chutes d’eau s’en-
spectacle de la division, a communié gouffrant dans des puits carrés plus
dans le souvenir de ses morts, lors petits situés au centre des piscines. Ces
d’une cérémonie émouvante qui mar- derniers évoquent « le trou noir » qui
que le dixième anniversaire des atta- a englouti les tours et les victimes.
ques terroristes du 11 septembre 2001. Mais l’eau rappelle aussi les larmes de
Le silence qui régnait sur New York, ceux qui restent, et le flot de la vie, qui LesprésidentsaméricainsObamaetBush,hier,lorsdela
vidée de ses passants en raison d’un continue. cérémoniedevantlemémorialédifiésurl’emplacementdes
dispositif de sécurité renforcé après toursjumellesdétruitesilyadixans. MARTINEZMONSIVAIS/AP
Lepaysfaitfacedes menaces d’attentat, était frappant.
«Dieu est notre refuge», a lancé le Après la cérémonie de New York, le
président Obama, qui, la veille, avait président devait se recueillir à Shanks- ont échoué, car ils continuent de ne pas l’Amérique fait toujours face. Détail in- n’estpassonhistoire ». Ils en font trop,
déclaré que «justice avait été faite », ville en Pennsylvanie, où George comprendre que la vraie source de la téressant, néanmoins, certains ne sont confient-elles, incapables de réaliser la
avec l’élimination de Ben Laden, mais W. Bush et Bill Clinton l’avaient précé- puissanceaméricaineprovientdecetis- pas convaincus par la théâtralisation de profondeur du traumatisme américain
aussi promis de ne pas «fléchir ». dé la veille. Il devait aussi se rendre au su humain si varié, dont l’esprit est plus ces commémorations. et l’importance de ce rite de mémoire.
De son côté, l’ancien président Bush Pentagone, où une cérémonie s’est dé- résistant que les millions de tonnes de Une mère turque, musulmane mo- La politique devrait aussi vite venir
a lu une lettre envoyée par Abraham roulée dans la matinée. Le vice-prési- bétonquicomposentcebâtiment », a dit dérée, s’indigne que l’école catholique troubler l’élan d’unité. Dès samedi,
Lincoln à une femme, en pleine guerre dent Joe Biden y a rappelé l’abnégation Biden. Il a loué «la génération du 11 que fréquentent ses enfants organise l’ancien maire républicain Rudolf Giu-
civile américaine, alors qu’elle venait des milliers de sauveteurs et des mil- Septembre », qui a «répondu à l’ap- une séance de prière aujourd’hui, aga- liani, qui caresse l’idée d’une candida-
de perdre ses cinq fils : «J’aiconscien- liers de militaires qui continuent de pel » en s’engageant dans l’armée, cée que les Américains ne pensent qu’à ture présidentielle, mettait en garde
ce que tout ce que je pourrais vous dire risquer leur vie pour protéger le pays. comme leurs grands-pères «l’avaient «eux » quand ilyaeu l’Irak et contre le désir d’opérer un retrait des
sera faible, mais je veux tout de même Nos ennemis «voulaient détruire le fait en 1941 », après Pearl Harbor. Le l’Afghanistan. Une Brésilienne a quitté troupes américaines selon «un calen-
vous apporter les remerciements de la symbole de notre puissance militaire. Ils message des dirigeants est clair, New York pour le week-end car «ce drierpolitiquementopportuniste ».
Alundi12septembre2011 LEFIGARO
Dossierspécial:
LesaffairesDSK10 franceSOCIÉTÉ
WWW.LEFIGARO.FR/ACTUALITE-FRANCE
AffaireDSK:
TristaneBanon
chercheàmobiliser
Elle souhaite organiser une manifestation le 24 septembre,
mais les associations féministes restent dispersées.
fermesurlesexismefrançais…Alorsque
LAURENCEDECHARETTE
l’affaire DSK semblait, au départ, avoir
TristaneBanon
JUSTICE L’écrivain Tristane Banon, qui a briséuneomerta.» revendiqueplus
porté plainte contre Dominique Strauss- Après un certain écho rencontré par la de1100réactions
Kahn pour tentative de viol, ainsi que pétition contre le sexisme lancé après le autextedéposé
plusieurs associations ont décidé de lan- 15 mai, les associations et les personnali- ceweek-endsur
cer une manifestation à Paris le 24 sep- tés féministes sont, depuis que le procu- sapageFacebook.
tembre prochain, axée contre «le viol et reur de New York a décidé de ne pas BOUCHON/LEFIGARO
la violence faite aux femmes». Le texte, poursuivre DSK, dispersées. La semaine
mis en ligne par la jeune femme sur sa dernière, seule l’avocate Gisèle Halimi cause(…)», mais le bureau politique doit droit des femmes, se montrent en revan-
ZOOMpage Facebook au cours du week-end, se réunir mardi prochain pour décider de che réticents à s’immiscer, d’une part,
aurait suscité plus de 1100 réactions hier s’associer ou non au rassemblement an- dans un combat personnalisé qu’ils crai-«Notrecrainte,c’estque
soir, selon ses comptes. noncé le 24 septembre. gnent politisé et, d’autre part, dans une
lecouverclenesereferme«Pournous,ceneserapasunemani- Hier, plusieurs dizaines de personnes enquête en cours. L’affaire Tristane Ba- Desdocumentsmenaçant
festationcontreunhomme,nicontreune ont déjà manifesté place des Vosges sous non suscite par ailleurs toutes sortes de laFrancedanslacachesurlesexismefrançais»
décisiondejustice, précise Olivia Cattan, les fenêtres de Dominique Strauss-Kahn. commentaires sur les sites Internet, par- deBenLadenOLIVIACATTAN,PRÉSIDENTEDEL’ASSOCIATION
présidente de l’association féministe PAROLESDEFEMMES Nelly Martin, porte-parole de la Marche fois extrêmement virulents. Un respon- Desdocumentsmenaçants
Paroles de femmes.Noussommeslàpour mondiale des femmes, une organisation sable associatif a récemment déposé contrelaFrance,quiavaient
soutenirlesvictimes.Nousauronsdesre- s’est élevée contre l’«indécent retour regroupant diverses associations fémi- plainte après avoir reçu des menaces ététrouvésdanslacache
vendications précises, comme l’allonge- médiatiquedeDSK» en France, estimant nistes, a expliqué que les féministes en- liées à ses propos sur l’affaire. d’OussamaBenLaden,ontété
ment de la durée de prescription de que la «dignité (des femmes) peut être tendaient profiter de la médiatisation transmisàParisparlesautorités
Enquêtepréliminairel’agression sexuelle: trois ans unique- fouléeauxpiedscommedanslepassé». «pourparleraunomdetouteslesfemmes américaines.Unesourceinterne
ment pour pouvoir porter plainte, c’est Côté politique, la commission féminis- quisontvictimesdeviolencesenFranceet L’écho de la manifestation annoncée dé- aurenseignementfrançais
trop court pour beaucoup de femmes.» te d’Europe Écologie-Les Verts a critiqué danslemondeetquin’ontjamaisjustice». pendra également de la position prise par aconfirmécettenouvelle,
«Notre crainte, explique Olivia Cattan, le fait que«lesnotionsmêmedevioletde Malgré tout, plusieurs responsables le parquet de Paris, qui poursuit actuel- maisils’agitdavantage
c’estquedésormaislecouverclenesere- harcèlement sexuel paraissent remises en associatifs, partants pour défendre le lement son enquête préliminaire après la «d’intentionsquedeconsignes»,
plainte déposée Tristane Banon. Si les quiseraient«décousues
magistrats semblent bien buter sur la etàanalyserdansledétail».
difficulté de la preuve d’une tentative de LaDirectioncentraledu
viol, ils peuvent décider de classer ou de renseignementintérieur(DCRI)
requalifier les faits présumés en agres- etlaDGSEontcependantrefusé
sion sexuelle - ce qui resterait sans decommentercesdocuments
conséquence juridique, puisque l’affaire saisisdanslavillapakistanaise
serait prescrite, mais pas sans effet mé- oùaététuéBenLadenle2mai
diatique. Les enquêteurs attendent la dernier.Lesautoritésfrançaises
version de Dominique Strauss-Kahn, qui considèrentparailleurs
devrait être entendu dans les jours à ve- quelamenaceterroriste
nir par la BRDP. resteélevée.
Lesantichassedemandent
unemeilleurecohabitation
Le ROC se tourne vers le gouvernement pour
engager le dialogue sur le partage de la nature.
Mais un an auparavant, contestant
BERTRANDLEBALC’H les arrêtés publiés par le ministère de
LOISIRS Au moment où la saison de l’Écologie sur les dates de fermeture
chasse démarre, la Ligue ROC, ex-Ras- 2009, France Nature Environnement,
semblement des opposants à la chasse, la LPO (Ligue de protection des
monte au créneau pour défendre les in- oiseaux) et la Ligue ROC avaient dépo-
térêts des non-chasseurs. Il est, affir- sé un recours devant le Conseil d’État.
me-t- elle dans un communiqué,«dif- En juillet 2010, il leur a donné raison
ficiledesepromenersereinementàpied, en annulant ces arrêtés.
à cheval ou en VTT dans une forêt où se
«Conflitsstériles»dérouleunebattue,difficiledeprofiterdu
calmedesonjardinquandlebruitdesfu- La réaction de la Fédération nationale
silsremplitl’espacesonore». des chasseurs (FNC), qui s’est estimée
Selon un sondage réalisé il y a deux «trahie», ne s’est pas fait attendre.
ans par l’Ifop pour l’Aspas (Association Dès son arrivée ilyaunanàla prési-
pour la protection des animaux sauva- dence de la FNC, Bernard Baudin a an-
ges), 54 % des Français ne se sentent noncé le retrait de sa fédération (elle
pas «en sécurité» quand ils se promè- regroupe 1,25 million de chasseurs) de
nent dans la nature en période de chas- la table ronde.
se et autant sont favorables à son inter- Pour sortir de trop d’années de
diction le dimanche. «conflits stériles», la Ligue ROC se
Présidée par l’astrophysicien Hubert tourne aujourd’hui vers les pouvoirs
Reeves, la Ligue ROC réclame«unpar- publics. «Il est de la responsabilité du
tage de l’espace» et «la réouverture de gouvernement de rapidement mettre en
la table ronde chasse pour trouver un
modedecohabitation». 54%desFrançaisnese
Chassedugibierd’eau sententpas«ensécurité»
Initiée au printemps 2008 par Jean- quandilssepromènent
Louis Borloo, alors ministre de l’Écolo- danslanaturegie, cette table ronde visait à régler, en-
fin, les différends existant depuis des enpériodedechasse
lustres entre les chasseurs et les protec-
teurs de la nature (chasse du gibier place les mécanismes qui permettront
d’eau, espèces chassables ou non…). d’assurer au niveau national mais aussi
Réunissant les grands acteurs de la local un dialogue stratégique entre les
chasse, de la protection de la nature et différents usagers des territoires sur
des territoires ruraux, elle a débouché lesquels se pratique la chasse», souli-
sur deux accords. gne son directeur, Christophe Aubel.
Le premier, en juillet 2008, sur les De son côté, le monde de la chasse ne
dates d’ouverture de la chasse au gibier reste pas les bras ballants. Ainsi, la Fédé-
d’eau (petits échassiers, canards, oies) ration des chasseurs du Jura vient de
et qualifié d’«historique» par le minis- donner le coup d’envoi aux Rencontres et
tère de l’Écologie. avenir de la chasse… pour une nature
Le second, en janvier 2010, a porté partagée. Objectif: élaborer avec des ac-
sur les dates de fermeture, sources de teurs extérieurs à ce monde (associations
polémiques depuis plus de vingt ans de défense de la nature, offices du touris-
entre chasseurs et défenseurs de la na- me, représentants de l’État…) le plan de
ture. Bien que partiel, il a représenté un chasse pour la période 2012-2018. Et à
grand pas en avant, d’autant que les l’initiative du Saint-Hubert Club de
négociations menées sur ce sujet dans la France, un colloque se tiendra le 3 no-
foulée du premier accord s’étaient sol- vembre, au Sénat, sur le thème chasse,
dées par un échec. usages et usagers des territoires ruraux.
A