Magazine Le Figaro du 14 février 2009
41 pages
Français

Magazine Le Figaro du 14 février 2009

-

Description

Venez lire le Figaro magazine du 14/02/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 février 2009
Nombre de lectures 15
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

4,50€ SAMEDI14-DIMANCHE15FÉVRIER2009-N°20076-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
BARACKOBAMA
LES RATÉS
DE SA POLITIQUE
D’OUVERTURE PAGE5
LEFIGAROET
SESMAGAZINES: 4,50€
+VINSDEFRANCE
ETDUMONDE: 10€
Legrandretour deJuliaRoberts RÉCESSION,GRÈVES,IMPOPULARITÉ
CommentSarkozy
veutaffronter
lacrise
■FaceaudurcissementduPS,
ilresteenpremièreligne:
«Jesuis,dit-il,entraindejouer
monquinquennat».
■Leprésidententend
multiplierlessignes
endirectiondesonélectorat.
■NicolasSarkozyreprend
l’offensivesurleconflit
socialenGuadeloupe
etl’évaluationdes
enseignants-chercheurs.
Pages3et4etl’éditorialpage17
FusionCaissesd’épargne-Banques
populaires:l’ultimatumdel’Élysée
LES DIRIGEANTS des deux lisé doit être proposé avant le venir, l’État pourrait prendre
Depuisqu’elleaobtenul’oscardelameilleure enfants.Le25marsprochain,elleretrouvera banques ont été convoqués 26 février, jour de la présenta- jusqu’à30%ducapitaldunou-
actricepourErinBrockovich, unrôleàsamesuredansDuplicity, jeudiàl’Élysée,oùl’ons’impa- tiondeleursrésultatsetdeceux vel ensemble et imposer un
lastaraduléedePrettyWomans’étaitéloignée unecomédied’espionnageélégante. tiente de voir la fusion se réali- de leur filiale commune en dif- nouveaumanagement.
desplateauxdecinémapouréleverses →LEFIGAROETVOUS. Page28 serrapidement.Unprojetfina- ficulté,Natixis.Àdéfautd’ypar- →ÉCONOMIE Page19
Leréférendum Portrait Jean-Pierre Théâtre:
deChavez deLieberman, Jouyetau lesecret
pourune nouvel homme «TalkOrange- dusuccès
présidenceàvie fortd’Israël LeFigaro» d’Ionesco
VENEZUELA. Le président PROCHE-ORIENT. Avec quinze CULTURE. L’écrivain et drama-
vénézuélien, Hugo Chavez, sièges à la Knesset, Avigdor Lie- turge, auteur de Rhinocéros et
joue son avenir, demain, lors berman,présidentdupartiIsraël desChaises,auraitcentanscette
d’un référendum qui pourrait Beitenou (Israël notre maison), année. Ses pièces continuent à
lui permettre de rester à la tête s’impose comme un «faiseur de sejouerdanslemondeentier,à
desonpaysau-delàde2012.Si, roi». Émigré de l’ex-URSS, laïc commencer par la France, et
en dix ans de régime chaviste, militantetpartisand’unexécutif attirenttoujoursunpublicnom-
le nombre de pauvres a dimi- fort,ilséduitau-delàdel’électorat CRISE FINANCIÈRE.Le prési- breux. Ainsi, le Théâtre de La
nué, la «révolution bolivarien- russe.Sesprovocationscontreles dent de l’Autorité des marchés Huchette, à Paris, présente
ne» s’essouffle d’autant que la Arabesisraéliens,qu’ilmenacede financiers a appelé à plus de depuissoixanteansLaCantatri-
baissedesprixdupétrolelimite priverdeleurcitoyenneté,luiont régulation mondiale et mis en ce chauve. Comment expliquer
les marges de manœuvre du valulesurnomde«Raspoutine». gardecontreleprotectionnisme. lalongévitédecetteœuvre?
gouvernement.Page6 Page18 →ÉCONOMIEPage23 →LEFIGAROETVOUS. Page30
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page40 L’éditoriald’YvesThréard
LesAntilles,aujourd’huicommehier Page17Lecarnetdujour Pages13à15
LadyRM007Lesannoncesimmobilières Pages35à37 LebilletdeMichelSchifres Page17
Apartirde68500 €
Lesjeux Page39 DébatsLaguerresegagneavecl’opinionpublique
BOUTIQUERICHARDMILLE 2PLACEVENDÔME PARISLamétéo Page38 parlecolonelBenoîtRoyal
CHRONOPASSION Paris DOUX Courchevel - Saint-Tropez DUBAIL Paris
Officierdel’arméedeterre Page16Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr www.richardmille.com
ALG:160DA-AND:1,40€-BEL:1,40€-DOM:2,00€-CH:2,90FS-CAN:3,50$C-D:2,00€-A:2,80€-ESP:2,00€-GB:1,40£-GR:2,20€-IRL:2,10€-ITA:2,00€-LUX:1,40€-NL:2,00€-H:595HUF-
PORT.CONT:2,00€-SVN:2,00€-MAR:13DH-TUN:1,90DTU-USA:3,75$-ZONECFA:1500CFA-ISSN0182-5852
FIGARO 140X94 RM007.indd 1 28/01/09 11:5728/01/2009 11:51
BenoitTessier/Reuters,V.Pinto/AFP,J.Watson/AFP Zumapress/facetoface
CRectoVerso2 samedi14-dimanche15février20091
Devant60responsablesjuifsaméricains,
BenoîtXVIaaffirmé,jeudiauVatican,
quetoutenégationouminimisation
delaShoahétaitinacceptable.
L’OsservatoreRomano/AP
ome est assiégée, il faut aller à Jéru- RELIGION Le Pape veut clore trois semaines d’une crise sans précédent. Il compte
salem ! De mémoire romaine, la cri-
sur son prochain voyage en Israël pour effacer les séquelles de l’affaire Williamson.se affrontée par le Pape, ces trois
dernières semaines, est sans précé-
dent. Il y avait eu, en 2006, le malen-
tendu de Ratisbonne avec l’islam. IlRest aujourd’hui pardonné. Après
tout, Benoît XVI « débutait » dans sa fonction, et ce
faux pas a été minutieusement rattrapé depuis. IlPourquoiBenoîtXVIlaisse des traces qui ne sont rien face à l’ampleur du
trouble, hors et dans l’Église catholique, lié à la levée
des excommunications de quatre évêques lefebvris-
grtes, dont un négationniste, M Richard Williamson.
Cet acte a ouvert une crise interne inédite : règle-
ments de comptes publics – du jamais-vu – au sein
de la curie romaine. Contestations épiscopales, enveutalleràJérusalemAllemagne, en France et en Autriche. Le cardinal
Christophe Schönborn, archevêque de Vienne, a
même dû convoquer pour ce lundi une réunion
extraordinaire de la conférence des évêques pour
« limiter les dégâts » de cette affaire et ceux de la PARJEAN-MARIEGUÉNOIS
nomination d’un nouvel évêque controversé à Linz.
Cet acte romain a aussi créé une crise externe te décision incomprise du Pape. Il compare en effet ray a évoqué trois points de débats fondamentaux :
ouvrant un nouveau contentieux avec le monde juif, l’ordination épiscopale au « réacteur nucléaire » de «laroyautésocialedenotreSeigneurJésus-Christ,roiAnnoncé une
dossier déjà très lourd, et une confusion générale l’Église. Si Benoît XVI ne stoppe pas maintenant le des consciences, des familles et des pays », ce qui
dans l’opinion mondiale. schisme intégriste, insiste-t-il, ces quatre évêques implique que«l’Étatdoitfavoriserlareligioncatho-première foisPassé la stupeur de l’onde de choc ecclésiale et pourraient ordonner d’autres évêques ce qui fonde- lique». Deuxième point : «quiveutallerauCieldoit
internationale, le Saint-Siège a cherché par tous les rait une autre Église « catholique », parallèle et schis- passerpaslamédiation» du Christ.«C’estlareligionen novembre 2008,moyens à calmer la tempête. À trois reprises, le matique. quisauve. » Le dialogue avec les autres religions doit,
28 janvier, le 4 février et le 19 février, le Pape a redit, Après la sortie de crise, par le haut, à Jérusalem, il selon lui, ne rien lâcher. Troisième point, l’organisa-
avec des mots différents, une même conviction : le y a donc une sorte de second volet, par le bas. Le ter- tion de l’Église et des conférences épiscopales quice voyage – presque
négationnisme est « intolérable et inacceptable » rain, l’explication inlassable de ce qui relève d’un «n’ontpasdebasesthéologiques», comme l’avait dit
tout comme sa racine, l’antisémitisme. Il est allé jus- cours de théologie ou de droit canonique, matières un certain Joseph Ratzinger. Conclusion de ce prê-annulé en janvier
qu’à reprendre à son compte, pour ses «amisjuifs », de spécialistes, dont le grand public et ce jeune hom- tre : « L’Église n’est pas une oligarchie ni une démo-
la prière de Jean-Paul II devant le mur de Jérusalem, me d’Issoire ne sont pas familiers. cratie,c’estunemonarchie.C’estlePapequidirige.»avec la guerre à Gazaexprimée lors du jubilé de l’an 2000. Le Pape avait En admettant toutefois que le voyage du Pape en
demandé«pardonàDieu» pour«touteslesinjusti- Israël et les efforts pédagogiques des responsables AucunchangementdecapàRome
ces» dont«lepeuplejuifaeuàsouffrir». ecclésiaux puissent aider à retrouver le calme, deux En admettant que l’ouragan s’apaise, les eaux– pourrait avoir
Jérusalem, lieu source, dont Benoît XVI attend, hypothèques subsistent. resteront donc bien agitées pour la barque de Pierre.
gren fait, la sortie définitive de cette crise, puisqu’il La première concerne M Williamson. Elle a été D’autant qu’aucun changement de cap ne s’annon-la magie que sa visite
vient de confirmer qu’il « prépare une visite en exprimée, hier, par Elie Wiesel, Prix Nobel de la Paix. ce à Rome. On confirmait en haut lieu, hier encore,
Israël ». En mai prochain probablement. Annoncé Il estime que le Pape devrait « excommunier » une et contrairement aux explications de « dysfonction-en Turquie opéra grune première fois en novembre 2008, ce voyage en nouvelle fois M Williamson pour clarifier définiti- nements », réelles mais superficielles, avancées ces
Jordanie et en Israël – presque annulé en janvier avec vement les choses. Interrogés sur ce point, des pro- derniers temps, que l’étude puis la décision de lever
la guerre à Gaza – pourrait avoir la magie que sa visi- après l’affaire fesseurs de droit canonique sèchent. Il n’y a pas, les excommunications avait été lancée dès 2001 sous
te en Turquie opéra après l’affaire de Ratisbonne. Le selon eux, de solutions techniques à cet épineux le pontificat de Jean-Paul II. Cette décision a été
recueillement de Benoît XVI dans la grande mos- problème. Le Pape ne peut pas rétablir cette excom- ensuite explicitement soumise à deux conseils inter-de Ratisbonne.
quée Bleue d’Istanbul apaisa les esprits inquiets. munication, car elle s’applique à des domaines dicastériels, c’est-à-dire à deux Conseils des minis-
Dans un autre registre, les échanges avec les respon- purement doctrinaux et théologiques. De même, tres du Pape et à l’avis de tous les cardinaux du mon-
sables juifs en Israël pourraient sceller une réconci- avancent-ils, il n’est pas en son pouvoir de pape de de lors du consistoire de mars 2006. Elle vient donc
grliation déjà en route. Et en finir avec le point qui fit retirer la qualité d’évêque à M Williamson. Un évê- de loin et n’a pas de raison de s’interrompre, assure-
vraiment scandale : la levée de l’excommunication que condamné reste un évêque : l’ordination illicite t-on, car elle est portée sans équivoque par
grd’un évêque qui a confirmé son négationnisme. par M Lefebvre est valide. Enfin, et surtout Benoît XVI. Ce dernier l’inscrit, avec la reconnais-
concluent-ils, en raison de son statut particulier, la sance du missel de Jean XXIII (messe dite « en latin »)
Uneréconciliationdéjàenroute Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), placée comme l’un des grands actes de son pontificat qui
grPour en être sur, il faudrait, après ce voyage à sous l’autorité de M Bernard Fellay, son supérieur entend «interpréter » le concile Vatican II en tenant
Jérusalem, interroger ce jeune collégien qui a littéra- général, échappe à la juridiction de Rome. Ce der- davantage compte de la tradition.
gr grlement interloqué M Hippolyte Simon, archevêque nier a condamné les propos de M Williamson et Reste une énigme. Comment l’interview de
gr erde Clermont, le 12 février dernier. Lors d’une visite cherche à l’isoler. Il vient de le relever de sa direc- M Williamson recueillie le 1 novembre, vraie cau-
dans un collège catholique à Issoire, cet adolescent a tion de séminaire en Argentine et lui a intimé le se du scandale, a-t-elle été publiée le 21 janvier, jour
posé une question réductrice mais significative silence. Ce qui n’a pas empêché, dimanche dernier, de sortie du décret de levée des excommunications ?
grd’une opinion publique désarçonnée : « Monsei- M Williamson de réitérer ses propos négationnis- Hasard ou coïncidence ? Interrogée, la télévision
gneur, pourquoi le Pape est négationniste ? »… tes… suédoise affirme l’avoir programmée le 21 janvier
grM Simon, par ailleurs vice-président de la confé- La seconde hypothèque concerne le dialogue sur dès la mi-novembre 2008, un délai normal en télévi-
rence des évêques, passe pourtant son temps, com- le fond avec la fraternité lefebvriste. Son opposition sion. Et l’avoir seulement annoncé une semaine
me ses confrères, à tenter d’expliquer que la levée aux évolutions du concile Vatican II est le motif avant. Ce qui a permis à l’hebdomadaireDerSpiegel
grdes excommunications n’a rien à voir avec l’appro- essentiel de sa résistance. Mercredi soir, à Paris, une de publier ces propos de M Williamson le lundi
bation du négationnisme. Elle concerne, martèle-t- conférence, animée par l’abbé Régis de Cacqueray- 19 janvier. Mais à Rome, tout était fait : le dossier
il, l’excommunication liée à l’ordination par Valmenier, supérieur du district de France de la fra- Williamson n’avait certes pas été fouillé, mais le
grM Marcel Lefebvre de quatre évêques en 1988 en ternité, a permis de situer la largeur de l’océan. Alors décret de levée d’excommunication, lui, était signé
désobéissance ouverte au pape. que la conférence des évêques avait réaffirmé, le sur ordre du Pape par le cardinal Giovanni Battista
grM Simon s’inscrit dans la ligne du concile Vati- 28 janvier, qu’en«aucuncas,leconcileVaticanIIne Re, dès le samedi 17 janvier, et remis le jour même,
grcan II. Il est loin des mouvances traditionalistes, sera négociable » et qu’« aucun groupe ecclésial ne en mains propres, à M Fellay qui avait été convo-
mais il a été pourtant l’un des premiers à justifier cet- peut se substituer au magistère », l’abbé de Cacque- qué à cette fin au Vatican.
AFrancePolitique
1samedi 14 - dimanche 15 février 2009 3
sait auprès de Mitterrand le tour-
nant de la rigueur »,lâche,conster-
né, un proche de Nicolas Sarkozy.Crise: Sarkozy
« Le président ressent une forme de
nécessité à constater que finalement
il n’a pas le choix », commente-t-
ondanssonentourage.prépare Deuxièmeconséquence,lepré-
sidentarépétéqu’ilentendaitrester
enpremièreligne.Ilcontinueraàse
déplacer régulièrement en France
(nos éditions d’hier). Mais il le ferasa nouvelle
sansrenoncerauxvoyagesàl’étran-
ger. La crise est mondiale, et il y a
« un certain nombre de dossiers
internationaux qui ne souffrent pas
d’attendre »,rappelle-t-il.offensive
Signesàl’égarddesonélectorat
ÉLYSÉE est démontée, le commandant est Enfin, troisième conséquence:
Leprésidentdevraitfaire sur le pont, et il se prend des paquets il entend multiplier les signes à
denouvellespropositions d’eau, c’est normal », réagit un l’égarddesonélectorat,quiluireste
avantlesommetsocial conseiller du chef de l’État. Il fait fidèle malgré des annonces récen-
demercredi. aussi le bilan de son intervention tes–notammentàproposdelasup-
télévisée,quin’apasfreinésachute pressiondelapremièretranchede
LES MARINS le savent: par gros dans les sondages, même si une l’impôtsurlerevenu–,etundébut
temps, il faut surtout garder la majoritédes15millionsdeFrançais d’effritement.L’ouvertureàgauche
proue face à la vague. Car c’est en qui l’ont regardée disent avoir été paraîtmoinsd’actualité.Enrevan-
virantdebordquelebateauchavi- plutôtconvaincusparsaprestation. che, les propositions faites sur la
re.Jeudisoir,lorsd’uneréunionde Nicolas Sarkozy ne s’attend politique familiale (lire ci-dessous)
crise avec son cabinet, Nicolas donc plus à enrayer une chute à hiers’inscriventdanscecadre.
Sarkozyaprisactedesadégringola- laquelle il s’est résigné. Il a cepen- NicolasSarkozy,icihierlorsdesondiscoursdevantunmillierdereprésentantsdesassociationsfamiliales Demême,NicolasSarkozyveut
dedansl’opinion.Ilaannoncéqu’il dant demandé du « sang-froid » à réunisàl’Elysée,ademandédu «sang-froid»àsesministresetàsescollaborateurs. Witt/SIPA toujoursfairesignerledécretsurles
entendait néanmoins garder l’ini- ses collaborateurs et, hier, au gou- enseignants-chercheurs. Il a peu
tiative. Dès le début de la semaine vernement,pendantleConseildes la part de l’opposition », regrette- étaitauplusbasdanslessondages, tion économique et la guerre de apprécié, au passage, les sorties
prochaine.Ilpourraitainsifairedes ministres.Maisleprésidentestime t-ondansl’entourageduprésident. aprèsavoirchoisilecapdelarigu- positionaveclagauche.Première- d’Axel Kahn, qu’il avait cité dans
propositions avant le rendez-vous aussiqueleclivageentreladroiteet L’analyse de l’opinion est en tout eurenmars1983. « S’il avait été plus ment, il considère qu’il n’y a pas son émission comme l’exemple
aveclessyndicatsdu18février,afin lagauchesedurcit.MartineAubrya cassansambiguïté: « Nous sommes offensif, il aurait pu gagner les élec- « d’autre politique » possible. d’unprésidentd’universitédegau-
denepasleslaisserdominerl’agen- décidé de «cogner». « Elle court revenus au clivage droite contre gau- tions de 1986 »,a-t-ildit. Décréterl’étatd’urgencepourdis- chequisoutenaitlaréformePécres-
dadelasemaine. après le NPA d’Olivier Besancenot », che que nous connaissions pendant NicolasSarkozyestdonclucide tribuer « 500 euros à 13 millions de se. « Kahn s’est exprimé dans une tri-
En revanche, sur le front de a-t-ilconstaté. la campagne », a analysé un son- sur les intentions de ses adversai- Français modestes », comme le bune publique, le président n’a trahi
l’opinion, il se dit prêt à traverser « Ce sont des temps très difficiles, deurdevantlechefdel’État. res politiques. « Je suis en train de propose Martine Aubry dans Le aucun secret. »Maislàencore,sans
unelonguepérioded’impopularité. et sans aller jusqu’à demander Nicolas Sarkozy a notamment jouer mon quinquennat », a-t-il Parisienestunretour « au socialis- douteest-celesignequel’ouverture
Il constate aussi qu’il en va de l’union nationale, on aurait pu espé- fait allusion, jeudi soir, à l’année admis.Iltiredonctroisconséquen- me de grand-papa. C’est triste pour n’estsoudainplusdesaison.
mêmedanslesautrespays. « La mer rer un peu plus d’esprit constructif de 1983, quand François Mitterrand ces des défis que posent la situa- la fille de Delors, celui qui préconi- CHARLESJAIGU
Lechefdel’Étatvarecadrer
lapolitiquefamiliale
NicolasSarkozyenvisage objectif plus mesuré qu’en début
derevoirlecongéparental de mandat où 350000 places et
etlefinancement l’instaurationd’undroitopposable
delapolitiquefamiliale. àlagardeavaientétéévoquées.
Si Nicolas Sarkozy a renvoyé à
LAFAMILLE,valeurrassuranteaux laconférencedu18févrieravecles
yeux des Français, fait son retour partenaires sociaux le sujet d’une
entempsdecrise.Lechefdel’État éventuelle hausse des allocations
a reçu hier à l’Élysée les parents familiales, il a néanmoins abordé
méritants de la République. Ceux l’aspect financier de cette politi-
qui ont élevé 14 enfants, ceux qui que.Ilveuteneffetrevoirlefinan-
ontprissousleursailesleurspetits- cement de la politique familiale:
enfants suite à un décès, ceux qui 33milliards,surles57milliardsde
ont accompagné leurs enfants budget des Caisses d’allocation
handicapés. Ces parents avaient familiales, proviennent de cotisa-
été décorés dans la matinée par la tionspatronalessurlessalaires.Un
secrétaired’Étatàlafamille,Nadi- vraihandicappourl’emploi.
ne Morano. « Au ministère de la Le député UMP du Bas-Rhin,
Famille, il y a neuf enfants »,a-t-el- Yves Bur, est chargé de réfléchir à
le fièrement déclaré en addition- d’autresressourcespossibles,pour
nantceuxdesonministredetutel- alléger le coût du travail. Mission
le Brice Hortefeux et de ses délicate, car il devra explorer des
collègues secrétaires d’État. Mais, pistes dont la seule évocation est
troudemémoire:NadineMorano explosive: hausse de la CSG, TVA
a dû se faire souffler le nom de sociale…
Valérie Létard, en charge des Soli-
darités. Statutdubeau-parent
Tout ce petit monde s’est Enfin, les paroles volontaires
ensuite rendu en bus à l’Élysée du chef de l’État devraient donner
pour le premier discours du prési- un coup d’accélérateur aux dos-
dent sur le sujet en présence des siersdéfendusparNadineMorano
associations familiales. Une occa- depuis plusieurs mois comme le
sion de ressortir des cartons des blocage des sites pédopornogra-
projets en hibernation depuis des phiques sur Internet. Le projet de
mois,maisaussidelancerdenou- loi sur l’adoption pour « faciliter »
velles pistes de réflexion comme l’adoption des enfants à l’étranger
uneévolutionducongéparental. et de ceux nés en France a été
Lapossibilitéactuelledepren- demandé d’ici à « fin mars ». Tout
dreuncongéd’uneduréemaxima- commeceluisurlestatutdubeau-
le de trois ans relève du « gâchis », parent, élaboré pour « reconnaître
prétend Nicolas Sarkozy. Pour le des droits et devoirs aux adultes qui
chef de l’État, cette mesure écarte élèvent des enfants qui ne sont pas
du marché du travail « 800 000 les leurs ».
femmes » chaque année, car elles Christine Boutin, ministre du
fontcechoixfautedepouvoirfaire LogementetprésidenteduForum
garder leur enfant. Un congé plus des républicains sociaux, a réagi
court, des aménagements des vivement aux pistes du chef de
horaires et une amélioration des l’État le mettant en garde contre
démarches de retour à l’emploi trois de ses propositions: le statut
seront donc mis à l’étude au sein du beau-parent, la réduction du
duHautConseildelaFamille. congé parental, la réorientation
Toujours dans l’idée d’amélio- des allocations familiales. « Atten-
rerl’équilibreentretravailetviede tion en période de crise à ne pas en Desjoyaux, votre structure coffrage de piscine 100% recyclée.
famille, Nicolas Sarkozy a égale- plus fragiliser ce qui reste de facteur
ment fixé comme objectif la créa- de stabilité », indique Christine Choisir une piscine Desjoyaux, c’est favoriser l’innovation durable par l’acqui-
100tionde200000placessupplémen- Boutindansuncommuniqué. sition d’une piscine dont la structure coffrage injectée est 100% recyclée. C’est
tairesdegardeàhorizon2012.Un AGNÈSLECLAIR
aussi préférer la technologie du leader, ses 40 années d’expérience, une garantiePEHD
10ans,unsystèmedefiltrationbreveté,sanscanalisation,
économique en consommation d’eau et de produits
ENBREF d’entretien. C’est faire le choix de s’engager autrement …
Plus d’infos surwww.desjoyaux.fr
Paris:Lamour freine les ambitions de Dati
* Soit 135 kilos de PEhd (Polyéthylène haute densité) ou PP (Polypropylène) issus de collecte sélective ou industrielle pour injecterMUNICIPALES.Alors que Le Parisien s’est fait l’écho des « ambitions»
en matériau recyclé la structure du coffrage permanent actif d’une piscine Desjoyaux de 8mx4 ovoïde.parisiennesdelagardedesSceauxauxmunicipalesde2014,rapportées
parunecollaboratricedeRachidaDati,leprésidentdugroupeUMPau ** Offre valable en France métropolitaine hors Corse sur tous les modèles de piscines avec escalier injecté prêts à plonger hors
ConseildeParisafaitunemiseaupoint.Jean-FrançoisLamouraffirme terrassement, hors plage, sous réserve d’accès et de visite technique.
que les élus UMP « soutiennent chaleureusement» la candidature de
RachidaDatiauxeuropéennesdejuinmais« ils considèrent toute autre
velléité de candidature comme prématurée et inopportune».
CFrancePolitique
4 samedi 14 - dimanche 15 février 20091
Guadeloupe:l’Élyséemonteenpremièreligne
EXÉCUTIF mais cela va quand même être
NicolasSarkozy compliqué de ne pas entendre ce
aannoncélacréation qui s’exprime»,assureleleaderde
d’unconseilinterministériel laCGT,BernardThibault.
del’outre-mer. Pasdenouvellesmesuresmais
une réflexion à moyen terme. Le
DANS son émission télévisée du président de la République a
5 février, il n’en avait pas dit un annoncé hier la création d’un
mot.Hier,NicolasSarkozyachoisi conseil interministériel de l’outre-
de s’exprimer en Conseil des mer, une des promesses de sa
ministres pour souligner l’impor- campagne présidentielle. Ce
tance qu’il accorde à la crise qui conseil se réunira «dans quelques
secouelaGuadeloupeetlaMarti- mois» avec pour objectif de sortir
niqueetpourraitbientôtgagnerla de ce que Nicolas Sarkozy a sou-
Réunion où les syndicats appel- vent appelé le «paternalisme de
lent à une grève générale pour le transfert de fonds».
5 mars. C’est « un malaise que «Nous avons un discours éco-
nous avons pris très au sérieux dès nomique et non un discours sala-
les premiers jours », a expliqué le rial sur l’outre-mer», insiste pour
chefdel’Étatàl’adressedel’oppo- sapartYvesJégo,quivas’attelerà
sitionetdessyndicats.Ilfaut,a-t-il l’aménagement du projet de loi
dit aux ministres, que « l’ordre pour le développement économi-
républicain revienne sur l’île». que de l’outre-mer examiné en
Nicolas Sarkozy, comme marsauSénat.Hiersoir,YvesJégo
François Fillon lundi, a laissé a ajouté sur France 2 que «l’État
entendre hier qu’il n’est pas fera respecter le droit» en Guade-
favorableauxhaussesdesalaires loupe et a dénoncé «un climat de
et à leur compensation par terreur, de pression» sur certains
l’État. « Méfions-nous des fausses commerçantspourlescontraindre
bonnes idées de court terme pour «Nousavonsundiscourséconomiqueetnonundiscourssalarialsurl’outre-mer»,insisteYvesJégo(iciàlasortieduConseildesministres,hier). Angeli àfermerleursmagasins.
sortir du conflit », a-t-il dit. Il en
va de « l’intérêt général à long ressocialesnégociéesenGuade- Le chef de l’État redoute-t-il les difficultés de l’outre-mer en le»,expliqueleporte-paroleduPS, ANNEROVAN
terme pour les populations loupe par le secrétaire d’État à que les revendications salariales métropole. Nicolas Sarkozy « a BenoîtHamon.
d’outre-mer », bref de la compé- l’Outre-Mer, Yves Jégo: avancée des syndicats ultramarins vien- décidé de faire de la non-augmen- LesAntilles,
titivité de ces territoires déjà de la mise en œuvre du RSA, nent «polluer» le sommet social tation des salaires une question clé «Undiscourséconomique» aujourd’hui
plombés par un taux de chôma- baisse du prix des cantines sco- du18février?Sansdoute.D’autant pour les négociations des salaires Legouvernement «est en train»commehierge très au-dessus de la moyenne laires, augmentation des aides que l’opposition et les syndicats aussi bien pour les territoires de se dire que si on lâche de ce côté,
nationale. Il en reste aux mesu- au logement, etc. semblent bien décidés à importer d’outre-mer que pour la métropo- cela va donner envie à d’autres (…) L’ÉDITORIAL, PAGE 17
L’économiedel’îleentravéeparlesblocagesducollectifsyndicalLKP
Latensionentraîne quelques heures par-là.» Il assure 25salariésetcompte3200clients, qu’à présent sans heurt notable. patron veut licencier pour le punir quatre de ses quinze employés,
lachuteduchiffred’affaires quelesgrévistesducollectifLiyan- ilaffirmecomprendrelacolèredes « Mais la passivité des forces de de s’être mis en grève»,justifieTony JulineMonetobserve,plussévère:
denombreusesentreprises. naj kont pwofitasyon (Ensemble grévistes contre la vie chère, mais l’ordre, qui ne font rien pour proté- Grava,membreduLKP. « Je n’ai plus de gaz depuis trois
contrelesprofiteursouLKP)nelui pestecontrelesméthodesduLKP, ger notre liberté de travailler, com- DanslesruesdePointe-à-Pitre semaines, mes filles n’ont pas eu
De notre envoyé spécial laissentpluslechoix. qui vient de rompre les négocia- mence à porter sur les nerfs de cer- et plus encore dans les petits école depuis un mois et j’ai perdu
à Pointe-à-Pitre «Jeudi, une centaine de clients tions avec les médiateurs du gou- tains patrons», explique-t-on au bourgs, chacun est désormais un tiers de mon salaire en janvier,
étaient en train de s’entraîner lors- vernement. «Depuis le début du Mouvement des entrepreneurs de affectédepleinfouet.Certains,tel alors il faut que ça s’arrête.»
ROBERTLIGNIÈRES,cheveucourt que des gros bras du LKP portant conflit il y a quatre semaines, j’ai laGuadeloupe. Jean-Marie, le prennent avec phi- Conscients que le blocage des
et grisonnant, gourmette en or au des drapeaux rouges sont venus me fait 1635 euros de chiffre d’affaires, losophie. « On ne trouve plus de négociations intervenu jeudi ris-
poignet, contemple d’une mine dire que je n’avais pas le droit contre plus de 400 000 euros par «Casse-toipatron» yaourts ni de viande rouge, on se que, à la longue, de décourager
découragéelasalledesportdéser- d’ouvrir,raconteRobertLignières. mois en temps normal», explique Ce vendredi matin, une tren- déplace moins, on apprend à vivre une population déjà éprouvée, les
te qui s’étale en contrebas de son Comme il y avait des femmes et des l’homme, qui affirme ne pas pou- taine de personnes portant des autrement… », résume ce cadre cadres du LKP ont entrepris hier
bureau. Jeudi, pour la première enfants à l’intérieur, j’ai commencé voirtenirlongtempsdelasorte. tee-shirts aux couleurs de la CGT guadeloupéen de 45 ans qui sou- desillonnerl’île «pour la sensibili-
fois depuis le début du conflit qui par appeler la police et les gendar- Située en banlieue de Pointe- bloquentl’entréed’uneentreprise tient le mouvement. Dans la zone ser au blocage que pratiquent les
paralyselaGuadeloupe,cebékéde mes, mais ils m’ont dit qu’ils ne à-Pitre, Jarry a depuis vingt-cinq qui commercialise des bois exoti- touristique de Gosier, des patrons patrons».ElieDomotaetsestrou-
61 ans a été contraint de fermer pouvaient rien faire. Alors, j’ai fait jours les allures d’une ville morte ques brésiliens, n’hésitant pas à d’hôtelpratiquentlesystèmeD,se pes affirment désormais vouloir
son club de fitness situé dans la barrage avec mes professeurs de où seules de rares entreprises lancer,lorsqu’unevoituretentede ravitaillant à la sauvette en pleine durcir le mouvement, menaçant
zoneindustrielledeJarry. «Jusqu’à sport et, malgré quelques échauf- osent encore ouvrir leur rideau. forcer le passage: « Casse-toi nuit – «avec des Indiens» – pour d’« un cyclone à 900 kilomètres/
présent,confie-t-ilavecunsourire fourées, j’ai pu évacuer tout le mon- Chaquematin,desgroupesdegré- patron, on t’empêche de rentrer.» contourner les barrages du LKP. heure»aprèslabourrasquesociale
crispé, on passait entre les gouttes de avant de baisser le rideau.»Àla vistessillonnentlazoneindustriel- «Nous sommes venus soutenir un Employéedansunesociétéderes- desdernièressemaines.
en ouvrant quelques heures par-ci, tête d’une entreprise qui emploie lepourperturberleuractivité,jus- employé de cette société que son tauration qui s’apprête à licencier CYRILLELOUIS
Leretourdansl’Otansèmeletroubleàl’UMP
PARLEMENT ment hostiles à cette volonté affi- Bernard Accoyer, le président désaccord avec cette décision qui LouisGiscardd’Estaing,dontle secrétaire général de l’Otan, Jaap
LeretourdelaFrancedans chée de Nicolas Sarkozy de « nor- de l’Assemblée, serait d’accord est « un leurre et une faute diplo- père,VGE,esthostileauretourdans deHoopScheffer,amarteléquela
lecommandementintégré maliser » les rapports entre la pourl’organisationd’undébatpar- matique, car on remet en cause cin- l’Otan,seditluiaussi« interrogatif ». France aurait « tout à gagner » à
del’allianceatlantique Franceetl’Otan. lementairefinmars,maisilestres- quante ans d’indépendance de la « Il y a six mois, le compte n’y était réintégrerpleinement « une allian-
provoquedesremous Quarante-trois ans après la tétrèsévasifsurl’opportunitéd’un France », a dénoncé Jacques pas. Aujourd’hui, le compte y est », ce qui a besoin de la France ».
àgauchecommeàdroite. sortie du commandement intégré vote,dontl’issuepeutêtreincertai- Myard. Les élus villepinistes, qui estimeenrevancheAxelPoniatows- LegroupeUMPrecevramardi
décidée par le général de Gaulle, ne. Le patron des députés UMP demandent aussi un débat suivi ki,leprésidentUMPdelacommis- les ministres des Affaires étrangè-
LE RETOUR de la France dans le proetanti-atlantistescontinuentà défend lui aussi le retour de la d’unvotedansl’Hémicycle,jugent siondesaffairesétrangères,quisou- res et de la Défense, qui seront
commandementintégrédel’Otan, s’affronter. L’ancien premier Francedansl’Otan,maisilalaissé que « c’est le cadeau de bienvenue lignequedenombreusesavancées auditionnés le lendemain matin
quidevraitêtreofficialiséle4avril, ministre Dominique de Villepin, l’un de ses vice-présidents, Ber- fait à Barack Obama », dénonce ont été faites en matière d’Europe par les commissions des affaires
lors du sommet organisé à Stras- dontlesprochesréclamentl’audi- nardDeflesselles,animerlegroupe FrançoisGoulard. deladéfense. « La pièce manquante, étrangèresetdeladéfenseréunies.
bourgetKehlenAllemagnepourle tionparlescommissionsdesaffai- de travail interne sur l’Otan et Parmileshésitants,GuyTessier, c’est la création d’un état-major stra- Letravaildepédagogiesepoursuit.
soixantième anniversaire de res étrangères et de la défense, au l’Europedeladéfense. leprésidentUMPdelacommission tégique européen »,jugelesecrétaire SOPHIEHUET
l’alliance atlantique, provoque grand embarras de Jean-François deladéfense,jouelepragmatisme: général adjoint de l’UMP. « S’il y a
déjà des remous à l’UMP. Rejoi- Copé, a estimé sur i-Télé que la Défenseeuropéenne « Si nous en tirons des avantages en un débat dans l’Hémicycle, insiste-
Donnezvotreavisgnantl’oppositionconjuguéedela France « va se trouver rétrécie sur le Mercredi, une trentaine de matière industrielle et commerciale, t-il, il doit y avoir un vote. »
surwww.lefigaro.frgauche et du MoDem à ce projet plan diplomatique » et « sera plus députés UMP ont auditionné il ne faut pas hésiter à retourner dans Bernard Deflesselles explique,
qui « marque la fin de l’indépen- vulnérable au terrorisme ». Le BrunoLeMaire,lesecrétaired’État l’Otan. Mais on ne peut pas faire une lui,queleretourdelaFrancedans Êtes-vousfavorable
dance de la France et un aligne- patrondugroupePS,lui,ademan- aux Affaires européennes, dans défense européenne avec de nou- la structure militaire intégrée de auretourdelaFrance
ment sur les États-Unis », selon déàFillon « d’engager la responsa- uneambianceanimée.Lessouve- veaux adhérents qui ne veulent pas l’Otan n’est « pas antinomique » danslecommandement
Jean-Marc Ayrault, une partie des bilité du gouvernement » sur ce rainistes Lionnel Luca et Jacques payer car ils se croient protégés par le avec une Europe de la défense. intégrédel’Otan?
députés de la majorité sont égale- « retournement stratégique ». Myard ont exprimé leur parfait parapluie de l’Otan. » Auditionnéjeudiparlesdéputés,le
ÀReims,Bertrandaffichel’unitédel’UMP
MAJORITÉ assez vite. »SiXavierBertrandneva l’international et l’Europe, Colette une allusion au récent congrès du
Lanouvelledirection pasassezviteunsécateuràlamain, BessonpourlaprospectiveetMarc- PS.Selonlui, « le Mouvement popu-
del’UMPs’estrenduehier ilentendbienaccéléreràlatêtede Philippe Daubresse sur les ques- laire et l’équipe qui m’entoure sym-
danslavilledudernier l’UMP. tionsdesociété. bolisent aujourd’hui l’union »quia
congrèsduPS. Il doit encore annoncer la liste manquéauxsocialistes.Uneunion
des quelque 70 secrétaires natio- «Cen’estpasparhasard» qui aura également manqué à
De notre envoyé spécial nauxthématiquesquicompléteront Enattendant,XavierBertranda l’UMP aux municipales de 2008,
à Reims (Marne) son équipe. « Vous les connaîtrez emmené une partie de la nouvelle permettantàlagauchedeprendre
avant la fin du mois », promet-il. direction dans un périple dans la la ville. Devant quelque 600 mili-
ARMÉ d’un sécateur, Xavier Ber- « Ils seront constitués en quatre pôles régionrémoise:sesadjointsNatha- tants,chacuns’estefforcéderemo-
trandselancedanslatailledespieds de quinze ou vingt, autour des lie Kosciusko-Morizet, Colette Bes- biliserlestroupesfaceàlacrise.Sans
de vigne et s’enquiert de la main- adjoints de Xavier Bertrand », indi- sonetMarc-PhilippeDaubresse,le dramatiserpourautant.BriceHor-
d’œuvrenécessaireàl’entretiendes queuncadreduparti.Chaquegrou- vice-président du conseil national tefeuxrelativisemêmelesdifficultés
vignobles de Champagne. À quel- pe,constitué « d’experts et de profes- Brice Hortefeux et les deux porte- desescollèguesYvesJégoetValérie
quesmètresdel’attroupementqui sionnels plus que d’élus »,travaillera paroleFrédéricLefebvreetDomini- Pécresseentournantunepirouette:
s’est formé autour du secrétaire surundossiersuperviséparNatha- quePaillé. « Vous savez, s’il existait un secrétaire
généraldel’UMP,lemairedupetit lie Kosciusko-Morizet pour les « Si nous sommes aujourd’hui à d’État aux choux farcis, il aurait des HieràReims,XavierBertrandapromisd’annoncer«avantlafin
village de Romery s’amuse: « Faut questions de sécurité, de justice et Reims, ce n’est pas tout à fait par problèmes avec des choux. » dumois»lalistedesquelque70secrétairesnationauxthématiques
pas l’embaucher celui-là, il ne va pas de défense, Axel Poniatowski pour hasard », explique Bertrand dans JEAN-BAPTISTEGARAT quicompléterontsonéquipe. François Nascimbeni/AFP
CInternational
1samedi 14 - dimanche 15 février 2009 5
BarackObama
trébuchesur
sapolitique
d’ouverture
ÉTATS-UNIS prenant de court l’administration,
Une troisième défection l’homme a finalement annoncé
dans son équipe qu’il n’avait pas la force de rejoin-
de gouvernement, venue dre une équipe avec laquelle il ne
d’un poids lourd républicain, se sent pas « en accord à 101 % ». Il
montre les limites a cité ses divergences sur le plan de
de l’approche « bipartisane ». relance économique de 789 mil-
liards de dollars que le Congrès
De notre correspondante s’apprêtait hier à adopter, ainsi
à Washington que des désaccords « mineurs » sur BarackObamaetJuddGregg,le3févrierdernier,lorsdel’annoncedesanominationaupostedesecrétaireauCommerce.Malgrécedésistement,
le contrôle commun du Bureau du leprésidentapromisdepoursuivre«sonprojetdeconsensusbipartisanquelesAméricainsappellentdeleursvœux». J.Ernst/Reuters
TROIS SEMAINES à peine après le recensement que la Maison-Blan-
début de son mandat, la politique che voulait établir, au lieu de le Le président comptait sur administration depuis son bureau tant en la personne de Tom Das- hier dans le Washington Post le
bipartisane de Barack Obama va- laisser sous l’emprise exclusive du Gregg, connu pour ses compéten- du Sénat pour faire du plan de chle, pressenti comme secrétaire à directeur du centre politique de
t-elle être remisée dans le tiroir des département du Commerce. ces économiques, pour donner de relance un succès. la Santé, et forcé de renoncer pour l’université de Virginie Larry
rêves d’unité présidentiels ? La la substance à son concept de poli- L’équipe d’Obama a tenté de avoir omis de payer plus de Sabato. Cela a été une noble et
stratégie de la main tendue active- «Unenobleexpérience» tique bipartisane. Un échec. « Oba- minimiser l’impact de ce revers, et 100 000 dollars d’impôts ! Obama grande expérience… Le président
ment pratiquée par le nouveau Les républicains n’ont cessé de ma a essayé de tendre la main à le président a promis de poursui- avait reconnu avoir « foiré » dans doit être félicité pour avoir ouvert
président à l’égard des républi- critiquer vertement le projet l’autre aile, a dit Gregg en retirant vre « son projet de consensus bipar- son choix la semaine dernière. La les portes de son cabinet aux répu-
cains vient en tout cas de subir un d’Obama ces derniers jours, sa candidature, et je le respecte tisan que les Américains appellent série noire semble donc continuer. blicains, les avoir consultés longue-
coup dur avec l’annonce brutale l’accusant d’être plein « de porc », immensément pour cela. Je sais de leurs vœux » en ces temps de L’épisode ne devrait pas ment et avoir fait des concessions
du renoncement du sénateur une expression qui, dans le jargon qu’il va être un président fort et effi- crise. Mais l’affaire n’est pas une l’empêcher de remporter une sur le plan de relance. Mais ces lar-
d’opposition du New Hampshire, du Capitole, désigne les fonds cace, un bon président », a-t-il ajou- bonne nouvelle pour l’équipe pré- importante victoire législative, le gesses ne devraient pas menacer de
Judd Gregg, au poste de secrétaire attribués par les parlementaires à té, promettant de travailler main sidentielle, qui a déjà perdu la Congrès ayant toutes les chances diluer le mandat que lui a donné le
au Commerce. des projets d’intérêt local dans dans la main avec la nouvelle semaine dernière un joker impor- d’adopter son plan de relance de peuple et les changements que ses
Après les ennuis du gouver- leurs circonscriptions. Judd Gregg 789 milliards de dollars. Mais, partisans attendent », avertissait-
neur démocrate du Nouveau- affirme avoir eu peur de se sentir ajoutée à la grogne croissante il. Concluant : « Laissons les gou-
Mexique Bill Richardson, initiale- en porte-à-faux avec ses convic- venue du camp républicain, vernements d’unité nationale auxLeonPanettaconfirméàladirectiondelaCIA
ment désigné pour ce poste, puis tions, malgré son désir de coopérer l’affaire indique sans doute que le nations parlementaires. Et permet-
forcé de démissionner en raison avec le nouveau président. « C’est ■ LanominationdeLeonPanetta, de terroristes présumés dans des président devra largement réduire tons au système bipartite améri-
d’une enquête sur sa possible une surprise, car, voyez-vous, c’est ancien secrétaire général de la pays pratiquant la torture ». Cet la portée de son ouverture biparti- cain de fonctionner. »
implication dans un trafic Gregg qui nous a approchés et il Maison-Blanche sous Clinton, ancien représentant de la Califor- sane. Au risque de paraître politi- LAUREMANDEVILLE
d’influence, le nom de ce républi- semblait très enthousiaste », a réagi comme nouveau directeur de la nie au Congrès admet son peu ciens, les républicains ont flairé
cain de premier plan avait surgi Obama sur le vif depuis Spring- CIA, a été confirmée par le Sénat. d’expérience dans le renseigne- que la critique d’un plan dont le
Barack Obamacomme candidature de remplace- field, où il venait, ironie du calen- Lors de son audition, il a « promis ment, mais dit-il, « je connais succès reste bien incertain pour-»ment. La décision de Gregg avait drier, de prononcer un discours qu’il n’autoriserait pas les techni- Washington. Je sais comment ça rait leur permettre de se remettre attend du Congrès
surpris ses pairs du Sénat, qui sur la nécessité de s’inspirer de son ques d’interrogation coercitives, marche, et je pense aussi savoir en selle après leur défaite cuisante un plan de relance
connaissaient ses convictions éco- illustre prédécesseur, Abraham lesprisonssecrètesouletransfert pourquoicelanemarchepas.» de l’automne.
à 789 milliardsnomiques souvent opposées à cel- Lincoln, pour transcender les « Le retrait de Gregg pourrait
les de l’équipe démocrate. Jeudi, divergences de la nation. bien être un moment décisif, notait LEFIGAROÉCONOMIE,PAGE20
HillaryClintonchoisitl’Asiepoursapremièretournéediplomatique
La crise économique vement le centre de gravité du La nouvelle patronne de la Congrès. À l’approche du sommet faire l’une de ses premières destina- Clinton sera accompagnée de son
et la prolifération nucléaire monde. diplomatie américaine a d’autre du G20 le 2 avril, Clinton tentera tions de voyage. émissaire spécial pour le réchauffe-
domineront ses discussions La crise financière mondiale, la part annoncé qu’elle rencontrerait aussi de coordonner sa position sur Pour sa dernière étape, Hillary ment climatique, Todd Stern. Pékin
au Japon, en Corée du Sud lutte contre le réchauffement clima- début mars le ministre des Affaires la crise financière avec celle du Clinton sera à Pékin, partenaire devrait aussi demander que les
et en Chine. tique et la relance des négociations étrangères russe, Sergueï Lavrov. Et Japon, durement touché. Les Japo- essentiel et difficile de l’Amérique, États-Unis interrompent leurs ven-
à six (États-Unis, Chine, Russie, qu’elle serait le 2 mars au Caire pour nais devraient profiter de sa visite qui voit la Chine comme la puissan- tes d’armes mais pourrait se
De notre correspondante Japon et les deux Corée) sur le pro- une conférence sur la reconstruc- pourévoquerlecasderessortissants ce montante avec laquelle il faut contenter de certaines mesures
à Washington gramme nucléaire de la Corée du tion de Gaza lancée par le gouverne- nippons enlevés par les services désormais compter. La Corée du cosmétiques pour reprendre la coo-
Nord devraient occuper l’essentiel ment égyptien. secrets nord-coréens. La Corée du Nord, la crise financière et le chan- pération militaire bilatérale, affirme
ELLE n’a choisi ni l’Europe ni le de ses conversations. Pyongyang est Nord et son programme nucléaire gement climatique occuperont la sinologue Bonnie Glaser. Nul ne
Proche-Orient, mais l’Asie pour soupçonné de préparer le lance- EscaleenIndonésie devraient être également au menu l’essentiel des discussions. Les s’attend en revanche à de grandes
lancer l’acte I de son ministère. En ment d’un missile à longue portée Le Japon sera la première étape de ses entretiens en Corée du Sud, États-Unis souhaiteraient deman- sorties sur la question de la démo-
rendant visite la semaine prochai- Taepodong destiné à frapper l’Alas- de Hillary Clinton en Asie. Un choix où elle se rendra après avoir fait une der aux dirigeants chinois de contri- cratie et des droits de l’homme de la
ne, du 16 au 22 février, au Japon, à ka, explique Michael Green, expert qui semble lié à sa volonté de faire halte d’une nuit en Indonésie. Cette buer à l’appréciation de leur devise, part de la secrétaire d’État, qui avait
la Chine, à la Corée du Sud et à du Centre d’études stratégiques oublier les couacs de sa campagne étape intermédiaire dans le plus ce qui rendrait les produits améri- pourtant évoqué ce sujet lors d’un
l’Indonésie, pour son premier CSIS. Hillary Clinton a annoncé hier électorale, quand elle avait expliqué grand pays musulman du monde cains plus compétitifs et réduirait le voyage en 1995, comme First Lady.
voyage à l’étranger de secrétaire que les États-Unis étaient prêts à que les relations sino-américaines est liée au désir appuyé d’Obama de déficit commercial de l’Amérique. Soucieuse de ne pas mettre en péril
d’État, Hillary Clinton révèle normaliser leurs relations avec la primeraient sur tout le reste en Asie. tendre la main aux pays islamiques. La Chine a de son côté fait des la relation avec une Chine suscepti-
l’importance stratégique que Corée du Nord et à conclure un trai- « À Tokyo, la primauté de l’alliance Le président a passé une partie de ouvertures sur le front du climat, ble et tatillonne, Hillary Clinton
l’Amérique accorde à cette région, té de paix si Pyongyang met fin à son nippo-américaine sera réaffirmée », son enfance en Indonésie et le bruit appelant les Américains à les aider à devrait se montrer plus diplomate.
vers laquelle se déplace progressi- programme d’armement nucléaire. confirmait hier un expert du court à Washington qu’il pourrait en progresser dans ce domaine. Hillary L.M.
Cinquantemorts Desjugestropsensibles
dansuncrashàBuffalo auxpots-de-vin
ACCIDENT pour effectuer une percée aux ins- PROCÈS les fonds reçus par les deux
L’avion venant de New York truments. La météo à l’arrivée fai- Deux magistrats entreprises étaient abondants, a
s’est écrasé sur une maison sait état de faibles chutes de neige, de Pennsylvanie précisé le ministère public.
tuant son occupant. de brouillard et d’un vent modéré se faisaient payer De nombreux jeunes qui
de 25 km/h. Des conditions givran- pour infliger des peines comparaissaient devant le juge
AUCUN des quarante-quatre pas- tes ont été signalées par d’autres excessives Ciavarella se voyaient condam-
sagers et des cinq membres d’équi- pilotes. En Amérique du Nord, les à des adolescents. ner, même si l’infraction n’exi-
page du vol Continental 3 407 opéré aéroports ne ferment pas pour geait pas par sa gravité un inter-
par Colgan Airways avec un Dash 8 trois centimètres de neige ou quel- ACCUSÉS d’avoir touché plus de nement.
Q400 n’a survécu dans la nuit de ques rafales de vent, et cette situa- 2,6 millions de dollars d’un cen- Ainsi un adolescent de 17 ans
jeudi à vendredi à la chute de tion, classique en hiver, ne semble tre privé de détention pour jeu- a passé trois mois en détention
l’appareil et à l’incendie qui l’a pas être en rapport avec l’accident. nes délinquants en Pennsylva- parce qu’il se trouvait en compa-
détruit. On déplore aussi une victi- nie, Mark Ciavarella et Michael gnie d’un autre mineur coupable
me dans une maison à Clarence Enquêtecomplexe Cohahan ont décidé de plaider de vol à l’étalage.
Center, un village situé à 8 km de Certains témoignages font état coupables. En échange de ces Au total, quelque 5 000 jeu-
l’aéroport de Buffalo près de la fron- « d’une descente en piqué, aile gau- pots-de-vin, les deux magistrats, nes gens ont comparu devant
tière canadienne. Les témoins font che inclinée », ce qui peut ressem- Lachaleurintensedégagéeparl’appareilenfeualongtemps qui officiaient dans le comté de Ciavarella entre 2003 et 2006 et
état d’une violente explosion au sol, bler à une perte de contrôle. Si cela empêchélespompiersdes’approcherdel’épave. D. Sherman/AP Luzerne en Pennsylvanie, ont entre 1 000 et 2 000 ont reçu des
l’appareil se transformant en une a été le cas, le drame est survenu condamné entre 2003 et 2006 sanctions excessivement sévè-
boule de feu. La chaleur dégagée par brutalement car l’équipage n’a pas dra beaucoup de l’état de conser- est très utilisé par les compagnies des centaines d’enfants et d’ado- res.
la combustion de plus de deux ton- signalé de problème lors de ses vation des données stockées par les aériennes entre leurs hubs et des lescents à des peines excessives. « Il est vrai que j’ai déshonoré
nes de carburant était tellement communications avec Buffalo. Les deux enregistreurs de vol après le aéroports secondaires. On ne lui Lorsqu’un jeune était envoyé ma fonction de magistrat », a
importante que les pompiers ont dû contacts radio et radar ont été per- crash et l’incendie. Retrouvées connaît pas de problème particu- au centre de détention, les deux reconnu Ciavarella dans une let-
attendre très longtemps avant dus alors que le Dash 8 volait à un dans l’épave, ces boîtes noires – en lier, sinon un vieillissement parfois entreprises PA Childcare et Wes- tre adressée au tribunal. « Par
d’approcher de l’épave. peu plus de 700 mètres. Selon cer- fait de couleur orange – sont toute- difficile du train d’atterrissage, ce tern PA Childcare qui géraient mes actes, j’ai détruit tout ce que
L’avion, au terme d’un vol de tains témoins, l’incendie, com- fois prévues pour résister aux pires qui est sans rapport avec le drame l’établissement recevaient des j’avais accompli par mon travail,
90 minutes depuis Newark (New mencé en vol, se serait poursuivi au chocs et aux fortes températures. de Buffalo, l’un des accidents les fonds de la part du comté pour et je ne peux que me blâmer moi-
Jersey), un des aéroports de New sol. Le travail d’enquête, mené par Construit au Canada par Bom- plus meurtriers de l’histoire récen- couvrir les frais d’incarcération. même. » Comme Conahan, il ris-
York, était en contact radio avec le le NTSB (National Transport Safety bardier, le Dash 8 Q400, biturbo- te aux États-Unis. Plus grand était le nombre que sept ans de prison.
contrôle d’approche de Buffalo Board), va être complexe et dépen- propulseur régional de 74 sièges, THIERRYVIGOUREUX des enfants condamnés et plus (REUTERS)
CInternational
6 samedi 14 - dimanche 15 février 20091
Référendum
constitutionnel
àhautrisque
pourChavez
VENEZUELA s’entassent plus d’un million de
Les électeurs décideront personnes. Déposant les tracts qui
dimanche si Hugo Chavez lui chargeaient les bras, elle tape des
peut briguer un troisième mains pour se faire entendre.
mandat en 2012. Déjà « Camarades, c’est l’heure du porte-
consultés sur cette question à-porte ! On va s’arrêter à chaque
en 2007, ils avaient dit non. maison, et rappeler qu’il y a un réfé-
rendum dimanche, qu’il faut aller
Caracas voter pour le oui, et expliquer l’enjeu
à ceux qui n’ont pas compris »,
harangue-t-elle. HugoChavezmenaitcampagne,jeudidanslesruesdeCaracas,pourappeleràvoter «si»auréférendumdedimanche. Yuri Cortez/AFPMer des Caraïbes
L’enjeu, c’est Hugo Chavez,
comme à chacune de la douzaine de d’alphabétisation du gouverne- passant par la distribution d’ali- campagne est tiré d’un de ses dis- ment de l’alternance ne prend pas :
Caracas consultations électorales depuis ment. « Il y a ceux qui crient victoire ments subventionnés (« Mercal ») cours : « Rien n’est plus dangereux « Pendant quarante ans, deux partis
Petaré
l’accession de l’ex-lieutenant-colo- à l’avance et restent à la maison, et ont amélioré le quotidien des cou- que de laisser trop longtemps le se sont alternés au pouvoir, mais
VENEZUELA nel au pouvoir, il y a dix ans. Cette les déçus de la révolution qui veulent ches populaires. « Mais maintenant, même citoyen au pouvoir. » Il s’agit avec le même projet, qui excluait les
fois,ilproposedemettrefinàlalimi- marquer le coup », précise-t-elle. les missions sont considérées comme de répandre l’idée que voter oui plus pauvres », dit-il.
COLOMBIE tation des mandats, qui le contrain- des acquis, et le reste n’avance pas », dimanche, c’est avoir Hugo Cha- La « révolution bolivarienne »
drait à quitter le pouvoir dans quatre «CeseracommeàCuba» reconnaît Ingrid. Elle fait allusion vez pour toujours. « Ce sera comme s’essouffle, mais l’opposition peine
ans. En décembre 2007, un premier En décembre 2006, quelque aux supermarchés mal approvision- à Cuba, où il a des élections, que à en tirer parti. « Elle se rassemble
référendum sur le thème avait déjà 7,3 millions d’électeurs ont réélu nés, l’offre peinant à répondre à une Fidel Castro a toujours gagnées », contre Chavez, mais n’a pas encore
BRÉSIL été rejeté par la population. Hugo Chavez. Un an plus tard, ils demande stimulée par l’argent résume l’opposant Humberto Cal- de projet alternatif, qui ne soit pas
La petite troupe s’ébranle. Les n’étaient plus que 4,3 millions à public, aux collectes d’ordures deron Berti. revenir à l’avant-Chavez. Et ça, la400 km
plus jeunes battent la cadence, et approuver la réforme de la Constitu- chaotiques, au déficit de logements À vrai dire, ce n’est pas tant la population n’en veut pas », analyse
chantent les hymnes composés tion, provoquant le premier échec sociaux, et surtout, à la violence. En crainte de la fraude qui agite les l’historien Miguel Tinker Salas.
DE LOIN, on la reconnaît comme le pour l’occasion : « Vous êtes chavis- électoral du Commandante. 1998, le Venezuela déplorait 4 550 adversaires d’Hugo Chavez. Ce der- Dans les rues de Petaré, Natalia,
leader du groupe. Natalia, une jeu- tes ? » hurle l’un. « Oui ! Oui ! Oui ! » L’opposition a gagné entre les deux assassinats, en 2007, 13 200. Les nier utilise la machine publique hors d’haleine, vient de mettre fin à
ne Argentine débarquée de Buenos répondent en chœur les autres mili- consultations moins de 200 000 quartiers chics tremblent, mais c’est sans vergogne pour faire campagne, l’exercice. La campagne est termi-
Aires il y a un an pour se joindre à la tants, tous vêtus de tee-shirts à voix. « C’est simple, trois millions de dans les bidonvilles, terreau du cha- mais il a toujours respecté le résultat née, et les instituts de sondages don-
« Révolution bolivarienne » a le l’effigie du Commandante. La tâche chavistes se sont abstenus. C’est eux visme, qu’on meurt le plus. des urnes. « La vraie question, c’est nent le oui et le non au coude-à-
regard déterminé de ceux qui com- est moins simple qu’il n’y paraît. En qu’on doit mobiliser », résume Pour séduire les déçus du cha- que Chavez semble incontournable coude. Dimanche, son bataillon
mandent, et une décalcomanie du novembre dernier, l’arrondisse- Ingrid Patram. visme, l’opposition en a adopté les en 2012. À gauche, c’est le seul candi- sera debout à 3 heures du matin
président Hugo Chavez collée sur le ment de Caracas dont dépend Peta- En dix ans de régime chaviste, la méthodes. Hugo Chavez disperse dat capable d’unifier le chavisme et pour battre le rappel. Après les mau-
sein gauche, « à la place du cœur », ré a basculé dans l’opposition, com- proportion de pauvres a plongé, sur le territoire les « bataillons de gagner. À droite, ils n’ont aucun vais résultats électoraux de 2007
corrige-t-elle. Repérée par les auto- me beaucoup d’agglomérations passant de 42,8 % en 1999 à 26 % en Francisco de Miranda », héros de candidat capable de le battre », et 2008, le régime ne peut se permet-
rités du Parti socialiste uni vénézué- urbaines du pays. « Notre problème, 2008. Les missions, programmes l’indépendance, ses détracteurs confie le sociologue Antonio José tre de nouvel échec, alors que la
lien (PSUV), la formation du chef c’est l’abstention », explique Ingrid sociaux qui vont de l’installation de répondent avec le « commando Gonzalez Plessmann. La popularité chute des cours du pétrole, princi-
d’État, Natalia dirige les opérations Patram, une trentenaire replète, centres de santé dans les bidonvilles Angostura », en référence à une du président se maintient au-dessus pale ressource du pays, annonce
militantes dans le quartier populai- coordinatrice à Petaré de la « mis- (« Barrio adentro ») à l’alphabétisa- bataille du héros Simon Bolivar, de 50 %, après dix ans de pouvoir. des lendemains difficiles.
re de Petaré, à l’est de Caracas, où sion Robinson », le programme tion (« Robinson » et « Ribas ») en l’idole du chef d’État. Le slogan de L’universitaire estime que l’argu- LAMIAOUALALOU
Gaza:ladiplomatieégyptienneveutunaccordrapide
PROCHE-ORIENT cessus de paix. Il s’agit d’éviter le européen au Caire. « La hantise de accord, peut-être durant le week- L’accord élaboré par l’Égypte une semaine. Signe d’une certaine
Le Caire souhaite consolider risque d’un gel des négociations en l’Égypte, c’est qu’Obama fasse du end. Au terme de nouvelles dis- prévoit aussi l’arrêt des violences décrispation entre les frères enne-
la trêve et impliquer cas de formation d’un gouverne- dossier iranien la priorité absolue cussions au Caire entre Omar et la réouverture progressive des mis, des délégations du Hamas et
la communauté ment dirigé par Benyamin Néta- au détriment du dossier palesti- Suleiman, le chef des services de six points de passage entre Gaza et du Fatah se sont rencontrées jeudi
internationale avant nyahou avec le soutien d’Avigdor nien. » renseignement égyptiens, et une Israël. Mais selon Moussa Abou dans la capitale égyptienne pour
la formation du prochain Lieberman en Israël. délégation du Hamas venant de Marzouk, l’un des responsables préparer cette réunion.
gouvernement israélien. Le Caire sait que le petit espoir ClintonauCairele2mars Damas et de Gaza, le mouvement du Hamas présents au Caire, il ne L’Égypte cherche parallèle-
né du choix de George Mitchell Pour éviter un tel scénario, islamiste a en effet annoncé que mentionne pas le sort du soldat ment à impliquer davantage la
Le Caire comme émissaire de la Maison- l’Égypte a mis les bouchées dou- la dernière mouture du texte israélien Gilad Shalit, dont la libé- communauté internationale. Après
Blanche au Proche-Orient est fragi- bles ces derniers jours pour arra- « levait la plupart des obstacles ration devrait être négociée plus avoir invité Nicolas Sarkozy et Sil-
UNE TRÊVE de dix-huit mois entre le, Barack Obama ne s’étant guère cher aux belligérants une trêve qui empêchaient de trouver un tard en échange de prisonniers vio Berlusconi à la conférence sur
le Hamas et Israël annoncée com- impliqué jusqu’ici dans ce dossier. durable et créer les conditions accord », notamment l’organisa- palestiniens. La réouverture du la reconstruction de Gaza prévue le
me imminente, des pourparlers « L’Égypte craint de voir l’Adminis- d’une reprise du processus politi- tion souhaitée par l’Égypte et le terminal de Rafah entre Gaza et 2 mars au Caire, elle vient d’annon-
interpalestiniens, une conférence tration Obama se désengager d’Irak que. Selon un porte-parole du président palestinien Mahmoud l’Égypte est, elle, conditionnée au cer que la secrétaire d’État améri-
internationale sur la reconstruc- et s’investir en Afghanistan en négo- Hamas, Hosni Moubarak n’atten- Abbas d’élections présidentielle succès des pourparlers de récon- caine, Hillary Clinton, y participe-
tion de Gaza : l’Égypte ne ménage ciant ce double mouvement avec drait plus que l’approbation et législatives palestiniennes ciliation interpalestiniens qui rait aussi.
pas ses efforts pour relancer le pro- l’Iran », souligne un diplomate d’Israël pour formaliser un simultanées. devraient débuter au Caire dans TANGISALAÜN
ENBREFUnekamikazetuefemmes
etenfantsenpleinpèlerinagechiite
ONU. Le Conseil de sécuritéUn mort et trois blessés dans un raid à Gaza
IRAK. Une kamikaze a fait exploser que année, des pèlerins se ren- des Nations unies a prolongé hier
sa bombe hier au milieu de pèlerins dent à pied à Karbala pour fêter le PROCHE-ORIENT. Un activiste palestinien a été tué et trois personnes de quatre mois le mandat
se rendant à pied vers la ville sainte quarantième jour après l’Achoura, blessées hier dans un raid aérien israélien dans le sud de la bande de des observateurs déployés
chiite de Karbala. Un responsable commémorant le martyre en 680 Gaza. Il est survenu quelques heures après la chute non loin de Sderot dans la région sécessionniste
du ministère de l’Intérieur a indi- de Hussein, petit-fils du prophète de deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza. géorgienne d’Abkhazie.
qué que 32 personnes avaient été Mahomet et fils de l’imam Ali.
tuées, en majorité des femmes et Cette commémoration aura lieu ISRAËL. Le président ShimonPékinvaétablirunelistenoiredejournalistes
des enfants, et 65 autres blessées lundi. Cinq millions de pèlerins Pérès doit commencer
alors que les victimes se restau- sont déjà arrivés à Karbala. CHINE. Les autorités chinoises vont établir une « liste noire » de journa- mercredi ses consultations
raient près d’une des tentes dres- Il s’agit du quatrième attentat listes ayant enfreint les règles encadrant leur profession. Ils seront pour la formation d’un nouveau
sées le long des 110 km qui relient contre des pèlerins chiites en une interdits d’exercer des métiers de l’information. gouvernement.
Bagdad à Karbala. semaine. Le 21 janvier dernier, la
La manière d’opérer dans cette police avait arrêté une femme de SOUDAN. La plus vaste missionLe gouvernement d’union mal parti à Harare
attaque fait penser à celle d’al- 51 ans qui avait avoué avoir recruté de désarmement au monde
Qaida ou des groupes djihadistes 80 femmes pour commettre des Quatreattentatsontétéperpétrés ZIMBABWE. Le gouvernement d’union zimbabwéen a connu son pre- a commencé au Soudan. Après
qui proclament leur haine des attentats suicides dans la province enunesemainesurlaroutereliant mier accroc, hier. Quelques heures avant la prestation de serment des une guerre qui a fait 2 millions
chiites, considérés comme des de Diyala (est), dont 28 étaient pas- BagdadàKarbala,qu’empruntent ministres, un haut responsable de l’ex-opposition, Roy Bennett, qui avait de morts, elle devrait aboutir
« apostats » et des « suppôts de sées à l’acte. desmillionsdepèlerinschiites. été désigné par son parti pour devenir vice-ministre de l’Agriculture, a été à la réintégration de
l’occupation américaine ». Cha- (AFP) Al-Saadi/AFP arrêté et inculpé de trahison. 180000 combattants à la vie civile.
ERIC WOERTH LE GRAND
MINISTRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE
JURYAVEC ALBA VENTURA - RTL
ETIENNE MOUGEOTTE - LE FIGARO / ERIC REVEL - LCI
DIMANCHE 15 FÉVRIER À 18H30
C
GUYGUYGUYAANAANANAEurope
1samedi14- dimanche15février2009 7
Les lobbyistesÉlisabeth II
sèment la panique à la
s’offre une Commission européenne
UE EU, une ONG spécialisée dans la
Douze sociétés surveillance des lobbys bruxellois.nouvelle vitrine « douteuses » sont inscrites Bruxelles a attendu de rece-
sur la liste officielle voir deux plaintes extérieures
des groupes de pression pour enquêter sur cette société
de l’institution. britannique. « S’il est avéré que
des règles ont été violées, ces lob-sur Internet
Denotrecorrespondant bies pourraient être radiés», affir-
àBruxelles me Valérie Rampi, porte-parole à
GRANDE-BRETAGNE et celle qui est à la tête de seize la commission, qui encourage les
Le nouveau site de la royaumes du Commonwealth, IL RÈGNE un climat de paranoïa à journalistes et les eurocrates à
monarchie britannique une certaine distance doit être la commission européenne depuis dénoncer les brebis galeuses.
permet de suivre la reine conservée. la découverte, la semaine derniè- Dans le passé, plusieurs agences,
sur une carte et de visiter L’organisation du site est plus re, d’une opération de piratage du dont G plus, qui défend notam-
ses palais en 3D. claire, plus moderne et le nou- registre d’enregistrement des lob- ment les intérêts du Kremlin,
veau portail de la monarchie bri- byistes à Bruxelles. Une mysté- avaient été temporairement sus-
Denotrecorrespondant tannique s’est enrichi de nom- rieuse société financière britanni- pendues. Et progressivement, la
àLondres breux documents inédits. Les que, baptisée Fare Banks Ltd s’est commission prend conscience
nostalgiques s’attarderont sur les inscrite, le plus simplement du des effets pervers d’une politique
À 82 ANS, Élisabeth II se veut une archives royales comme la pre- monde, sur la liste des multiples libérale. Récemment, dans une
monarque moderne. La reine uti- mière allocution radiophonique groupes de pression opérant au note interne, elle a mis en garde
lise régulièrement l’e-mail pour de la jeune princesse Élisabeth en sein du quartier européen. ses services contre«lamontéedes
communiquer avec ses petits 1940, à l’intention de tous les Sur sa fiche d’identité, le cabi- activités d’espionnage » en son
enfants, écoute de la musique enfants du Commonwealth. net en question affirme réaliser sein, visant à obtenir des «infor-
classique sur son iPod et diffuse 250 millions d’euros de chiffres mationssensiblesetclassées».
ses discours sur le site de vidéos Carteinteractive d’affaires, un revenu quarante Autant d’activités suscepti-
YouTube. Jeudi, avec l’aide d’une L’actualité n’est pas en reste, fois supérieur à celui des plus gros bles, selon elles, d’être conduites
télécommande, elle a officielle- puisque tous les déplacements cabinets de la place, comme Hill par des journalistes, des agences
ment lancé son nouveau site des membres de la famille royale & Knowlton ! Son patron a tout de relations publiques ou des lob-
Internet lors d’une réception au sont désormais visibles sur une l’air d’être un faux nez cachant un bys. Même le parlement euro-
palais de Buckingham. Pour carte interactive de Google. Les politicien italien, proche de Forza péen, où l’inscription au registre
l’occasion, elle était accompa- militaires de la base de Leeming, Italia, le parti de Silvio Berlusconi. des lobbyistes permet un libre
gnée de son conseiller personnel dans le North Yorkshire ne peu- Le personnage en question, Gen- accès à ses bâtiments, découvre sa
pour les nouvelles technologies, vent ainsi plus ignorer qu’ils rece- naro Ruggiero, fantaisiste et propre fragilité, physique cette
sir Tim Berners Lee, ancien cher- vront jeudi prochain la visite de hâbleur, est également lié à une fois. Les mesures de sécurité y
cheur au Cern et co-inventeur du Camilla, duchesse de Cor- douzaine d’ONG, également ins- sont plus lâches qu’à la commis-
Web (le protocole qui a permis la nouailles. Dans l’ensemble, le site JeudiaupalaisdeBuckingham,lareineÉlisabethIIaofficiellement crites dans le fichier bruxellois. Ce sion. Avant-hier, des malfaiteurs
démocratisation de l’usage d’In- est très didactique, et recèle des lancélenouveauportaildelamonarchiebritannique.Lesitepermet qui permet à ces dernières d’être ont pénétré tranquillement dans
ternet). explications diverses sur la royau- notammentdevisiterleschâteauxroyauxen3D(enbas).Stillwell/Reuters,DR associées à l’élaboration des lois. les murs, braqué une banque ING
Le précédent site www.royal. té et le Commonwealth, destinées située en plein cœur de l’enceinte,
gov.uk, lancé en 1997 était déjà clairement aux admirateurs courtoise. » Lors de la première d’Élisabeth. On sait évidemment Radiationsenvisagées avant de repartir. En plein jour.
très populaire avec plus de 250 000 étrangers. C’est aussi à eux que rencontre, la courtoisie exige de qu’elle adore les animaux, parti- Pour cette institution euro- PIERREAVRIL
visiteurs par semaine. Il vient de s’adressent les belles visites vir- prononcer « Your Majesty », et culièrement les chevaux de cour- péenne, qui s’est longtemps flat-
recevoir une mise à jour profonde. tuelles en 3D des châteaux par la suite d’employer se et les chiens. En revanche, qui tée d’être une maison de verre,
La nouvelle page d’accueil est à royaux. «Ma’am». Les hommes préfére- connaissait le nom de ses quatre l’affaire fait désordre. La mise sur Dugazturkmène
l’image de la reine, accueillante, Dans la rubrique pratique, ront la saluer d’une inclinaison corgis ? Une information précieu- pied, le 23 juin dernier, de cette pourlesVingt-Sept
élégante et colorée, mais pas très une page explique comment de la tête, et les femmes d’une se désormais affichée sur une banque d’enregistrement des lob-
chaleureuse. Entre les millions saluer la reine : «La réponse sim- petite révérence. page spéciale consacrée aux ani- byistes, qui fonctionne sur une ■ Le premier ministre tchèque,
d’internautes assis anonymement pleestqu’iln’existepasdecodede Le site laisse aussi entrevoir maux de compagnie royaux. base volontaire, avait pour but MirekTopolanek,dontlepaysassu-
devant leurs écrans d’ordinateur comportementobligatoire,justela quelques aperçus de la vie privée CYRILLEVANLERBERGHE d’accroître la transparence, au me la présidence de l’Union euro-
sein d’une profession dont les péenne, a discuté hier à Achgabat
méthodes restent opaques. En avec des responsables turkmènes
s’enregistrant sur la liste, les grou- de la perspective de fournitures deUntraderdelaCityarrêtéparlapolicepourunefraudede45millionsd’euros
pes de pression doivent notam- gaz à l’Europe. Le Turkménistan,
■ À côté de Bernard Madoff et des accusations de blanchiment Royaume-Uni depuis le début de ses bureaux ont été fouillés par la ment «veiller à ne pas obtenir ou plus gros producteur de gaz naturel
de Jérôme Kerviel, la fraude dont d’argent et d’arnaque pyramida- la crise. Mais la police s’attend à police et de nombreux docu- chercher malhonnêtement des d’Asie centrale, est considéré com-
est soupçonné Terry Freeman le, où les investisseurs sont ce que d’autres cas apparais- ments y ont été saisis. Il dirigeait informations, et ne pas inciter le me un fournisseur de premier plan
paraît bien modeste. D’après le rémunérés avec l’argent des sent au grand jour avec le durcis- la société GFX Capital Markets, personnel européen à enfreindre pour le futur gazoduc Nabucco, qui
Times, ce trader de 60 ans a été nouveaux clients. Bernard sement des contrôles par les qui investissait sur le marché des les normes de comportement qui reliera la Turquie à l’Autriche et aura
arrêté lundi par la division finan- Madoff avait usé du même sché- autorités de régulation et l’aggra- devises. L’entreprise connaissait leur sont applicables ». Mais pour but de réduire la dépendance
cière de la police de la City of ma pour tromper ses riches vation de la récession qui va pro- des difficultés depuis l’automne aujourd’hui, «le fait que douze de l’Europe vis-à-vis du gaz russe.
London dans le cadre d’une investisseurs, à hauteur de voquer de nouvelles faillites. dernier et a fait récemment failli- sociétés douteuses puissent ainsi Mirek Topolanek s’est rendu au
escroquerie d’environ 40 mil- 50 milliards de dollars. Terry Freeman a été libéré sous te, laissant ses investisseurs figurersurceregistre,décrédibilise Turkménistan dans le cadre d’une
lions de livres (45 millions Il s’agit de la plus importante caution après avoir été interrogé avec d’énormes pertes. la démarche et met en lumière tournéedespaysriverainsdelamer
d’euros). L’enquête porte sur affaire de fraude révélée au par les enquêteurs. Sa maison et CY. V. (à Londres) l’absence de contrôle de la part de Caspienne.
la commission », critique Erik
Wesselius, représentant d’Alter
SilvioBerlusconimouillesachemisepourconquérirlaSardaigne
ITALIE président du Conseil n’a ménagé serpents » qui « a fait faillite en cier. «J’ai perdu 95% de mes éco- gauche sur son plan de protection possède une somptueuse pro-
Après la démission aucun effort pour mettre cette tout, comme entrepreneur, com- nomies. Dois-je vendre les titres de l’environnement. Il a fait voter priété sur la Costa Smeralda,
du poste de gouverneur région d’un million d’électeurs me politique et comme gouver- que je possède encore?», s’inter- une loi régionale interdisant revendique son appartenance à la
de l’industriel de gauche dans son escarcelle. Il s’est rendu neur de Sardaigne depuis 2003». roge un petit porteur angoissé. toute nouvelle construction à Sardaigne, «mon pays », dit-il. Il
Renato Soru, « l’anti-Silvio », sur place plus d’une demi-dou- « C’est un industriel raté ». Ces Renato Soru, lui, s’est dégagé de moins de 200 mètres du littoral et promet de transformer l’île en
les Sardes sont appelés zaine de fois pour soutenir « son » critiques font surtout référence Tiscali au début 2008, de même imposé une forte taxe sur le trafic «uneoasis» et d’y faire revenir les
aux urnes demain. candidat, le coordonnateur de aux déboires boursiers de la qu’il a revendu ses parts dans le des yachts de plus de 14 mètres touristes.
Forza Italia, Ugo Cappellacci, un société de télécommunications quotidien L’Unità, fondé par le de long et des avions privés. Après la victoire de la droite
Rome conseiller fiscal de 48 ans qui Tiscali qui fut l’un des leaders père du communisme italien, dans les Abruzzes en novembre
enseigne à l’université économi- européens du secteur. Son titre Antonio Gramsci. Il l’avait acheté «Uneoasis» dernier, le président du Conseil
SILVIO Berlusconi s’est jeté dans que La Bocconi de Milan. mis en Bourse à 42 euros a flambé en mai 2008 pour sauver le titre Certains présentent Soru entend bien remporter une nou-
la conquête de la région de Sar- Le Cavaliere s’est montré dur à plus de mille euros avant de des griffes de la droite. comme le futur challenger du velle manche. Les sondages cré-
daigne, avec une telle impétuo- et limite insultant à l’égard de retomber à 0,40 euro. «Il fallait Et le 25 novembre dernier, il a dirigeant du Parti démocrate de ditent sa coalition, renforcée par
sité qu’il pétrifie son adversaire, Renato Soru, l’un des 45 mem- 116300 euros pour acheter mille dû démissionner du poste de Walter Veltroni. «L’anti-Silvio », a le Parti sarde d’action, d’une
l’industriel des télécommunica- bres du comité national du Parti actions en mars 2000. Elles n’en gouverneur qu’il occupait depuis titré l’hebdomadaire de gauche avance de cinq points. Verdict
tions et gouverneur sortant démocrate (opposition de gau- valent plus que 400 », relève 2003 après avoir été mis en mino- L’Espresso… Dans ses meetings, lundi soir.
Renato Soru. Depuis janvier, le che). Le traitant de«charmeurde Marco Cabi, un consultant finan- rité au sein du conseil régional de le milanais Silvio Berlusconi, qui RICHARDHEUZÉ
ENBREFArrivée à Kiev de l’équipage
du « Faina » libéré par les pirates
ESPAGNE. L’opérationPerpétuitépourcrimed’honneuràHambourg
UKRAINE. L’équipage du cargo de dollars, selon des sources pro- anticorruption impliquant des
ukrainien chargé d’armes et relâ- ches des pirates. LeFaina transpor- ALLEMAGNE. Ahmad-Sobair O., un Allemand d’origine afghane de 24 ans, a entrepreneurs proches du Parti
ché le 5 février par les pirates soma- tait une cargaison de 33 chars étécondamnéhieràlaprisonàviepourlemeurtredesajeunesœurde16ans. populaire (PP, droite) a révélé
liens est arrivé hier à Kiev au terme d’assaut T-72 de conception sovié- Il lui avait porté 23 coups de couteau pour sauver«l’honneurdesafamille ». un système de « pots-de-vin »
de dix-neuf semaines de captivité. tique, 150 lance-roquettes RPG-7, pour obtenir les faveurs
Les vingt marins, dix-sept Ukrai- des batteries antiaériennes, des d’administrations et d’autoritésLaFiannaFailenchutedanslessondages
niens, deux Russes et un Letton, lance-roquettes multiples et envi- publiques, a indiqué hier
ont été accueillis par le président ron 14 000 munitions de divers IRLANDE. Le Fianna Fail, parti au pouvoir, n’enregistre plus que 22 % d’opi- la justice espagnole.
Viktor Iouchtchenko et les mem- types, dont la destination fait l’objet nions favorables (troisième place), selon un sondage hier. Ce résultat illus-
bres de leurs familles. Le chef de d’une controverse. D’après les ser- tre le mécontentement de la population face à la gestion de la crise. SUÈDE. Une large majorité des
l’État a déclaré que l’Ukraine allait vices de renseignements ukrai- Suédois est désormais favorable
se joindre à l’opération de l’Union niens, la cargaison a été livrée à la construction de nouvellesGuantanamo:laLituanieprêteàdireoui
européenne antipirate. «pourlesforcesarméeskenyanes». centrales nucléaires,
LeFaina, qui avait été intercepté le Selon des experts et diplomates de LITUANIE. Vilnius pourrait accueillir deux prisonniers de Guantanamo, a selon un sondage publié hier,
25 septembre dernier au large des la région qui mettent en doute cette DeretouràKiev,hier,lesmarins déclaré hier le ministre des Affaires étrangères. En revanche, le ministre ita- une semaine après la décision
côtes somaliennes, a été libéré version, la cargaison était destinée ducargoukrainienontexprimé lien de l’Intérieur s’est prononcé contre, alors que Rome s’était dit prêt à un du gouvernement de ne plus
contre une rançon de 3,2 millions au gouvernement du Sud Soudan. leursoulagement.Reuters examen au cas par cas. fermer les dix réacteurs du pays.
AFranceSociété
8 samedi14-dimanche15février20091
Les détecteurs
de fumée seront
obligatoires
à domicile
SÉCURITÉ matique bilan, la Fédération natio-
D’ici à cinq ans, nale des sapeurs-pompiers de
environ trente millions France avait préconisé depuis plu-
de logements devront sieurs années«lagénéralisationde
s’équiper de ces mouchards l’installation des DAAF (détecteurs
anti-incendie. avertisseurs autonomes de fumées)
danschaquelogement», et ardem-
À PEINE plus large que la main et ment soutenu une proposition de
coûtant une trentaine d’euros, ce loi en ce sens.«Cettedispositionest
petit boîtier circulaire en plastique ungrandpasenavantpourarrêter
va s’immiscer dans le logis de cha- unfléauquel’onpeutéviterpardes
que ménage français afin d’épar- mesures simples, s’est félicité le
gner des centaines de vie. colonel Richard Vignon, président Troisouquatrefournisseursproposentdesappareilsauxnormes,pourunmarchédeprèsd’unmilliardd’euros.Marc/PhotoPQR/LeDauphinéLibéré
D’ici à cinq ans, comme le pré- de la Fédération nationale des
voit un amendement à la loi sur le sapeurs-pompiers de France ouencoreleshôtelsontuneobliga- pille CE et du label NF garantissant d’une ristourne des assureurs. lancer le ministère du Logement.
logement de Christine Boutin (FNSPF). Par exemple, quand on tion légale d’être équipés, rappelle la non-toxicité, la résistance et la Pour l’heure, le coût des incendies La prévention est impérieuse: en
adopté cette semaine à l’Assem- sait que 70% des feux meurtriers le lieutenant-colonel Queyla, ani- bonne sensibilité des capteurs. domestiques est estimé par les 2005, certaines des 18 victimes
blée nationale, tous les propriétai- d’habitation ont lieu la nuit, la mateur du comité prévention à la Que les fumeurs et leurs volutes se compagnies à environ 1,3 milliard d’un incendie survenu dans une
res et locataires devront s’équiper sonnerie d’un DAAF pourrait sau- FNSPF. D’ici peu, les particuliers rassurent: les alarmes ne doivent d’euros, soit supérieur de 160% à tour à L’Haÿ-les-Roses (Val-
de détecteurs de fumée. verdenombreusesvies.» seront appelés à installer chez eux se déclencher qu’en présence celui du vol et de 30% à celui des de-Marne) avaient ainsi été
Serpent de mer réapparu en un appareil, de préférence dans le d’une fumée persistante. dégâts des eaux. asphyxiées en sortant sur leur
2005, lorsqu’une série d’incendies 2%deshabitationséquipées salon ou le couloir desservant les Si une partie du matériel se Les sapeurs-pompiers se palier à l’appel de l’alarme. Elles
meurtriers a endeuillé la capitale, L’enjeu est de taille: selon les chambres…» branche sur le secteur, certaines disent d’ores et déjà prêts à appor- auraient peut-être été épargnées si
ce dossier a fait l’objet d’âpres estimations de la Fédération natio- Les acheteurs devront faire installations fonctionnent à piles. ter leur expertise à la campagne elles étaient restées chez elles.
polémiques et de moult navettes nale des sapeurs-pompiers de attention à la présence de l’estam- La facture pourra faire l’objet d’information que devrait bientôt CHRISTOPHECORNEVIN
parlementaires avant d’aboutir. France, à peine 2% des quelque
Pour ses détracteurs, il a long- 30 millions de logements indivi-
temps été considéré comme duels français sont équipés de ces LaFrancetrèsenretardparrapportauQuébec,auxÉtats-Unisetàl’Angleterre
«injustement pénalisant pour les «mouchards» anti-incendie. Et,
locataires les plus pauvres». Sauf d’après les experts, trois ou quatre ■ En matière de détecteurs de seur dans les 5 minutes du ments sont équipés. Le modèle position de loi de 2005, le retard
surprise de son examen en com- fournisseurs proposant des appa- fumée,laFranceestàlatraîne.Ils démarrage de l’incendie. Dans s’étend aux États-Unis, où 60% français va se réduire. Fléau en
mission mixte paritaire, le texte reils aux normes sont déjà à l’affût sontobligatoiresdepuis1992en 70% des cas, les dégâts sont des foyers sont couverts. Grâce progression depuis vingt ans, les
devrait être promulgué d’ici au pour se partager un juteux marché Grande-Bretagne, où un rapport restés limités au point d’origine. à l’amendement introduit par feux d’habitation sont passés de
printemps prochain. frisant le milliard d’euros. du «Home Office» a montré que Au Québec, le nombre des victi- Patrick Ollier, président UMP de 75752 à 84626 au dernier bilan
En 2008, les incendies domes- «Jusqu’alors,seulslesétablisse- 67%desincendiesdomestiques mes a été divisé par trois en dix la commission des affaires éco- de2007.
tiques ont entraîné près de ments recevant du public et dispo- ont été détectés par un avertis- ans depuis que 80% des loge- nomiques, qui reprend une pro- C.C.
800 décès sur l’ensemble du terri- sant de locaux à sommeil tels que
toire. Pour diviser par trois ce dra- lesmaisonsderetraite,leshôpitaux
ClaireBazy-Malaurie, Desdébutsdifficiles
la«démineuse» pourlesstagesd’anglais
del’université aulycée
ÉDUCATION éducatif » en 2003 ou à ceux, plus ÉDUCATION planifié leurs vacances, explique
Cette énarque, récents, sur les « universités fran- Ces cours gratuits le recteur Gérald Chaix. Tout
de la fameuse promotion ciliennes » et sur « l’immobilier pendant les vacances commelesétudiantsétrangersqui
Voltaire, a été nommée dans les universités ». scolaires sont proposés en profitent souvent pour sillon-
médiatrice dans le dossier Cette femme de 59 ans a aussi pour la première fois nerlaFrance…» Au lycée de Gué-
des enseignants-chercheurs. fait partie du conseil national aux élèves volontaires. rande, ces stages sont assurés par
d’évaluation, organisme chargé un jeune Néo-Zélandais ! À Paris,
ALORS que la grogne s’amplifie d’évaluer les établissements de LET’S speak english! À partir de seuls une dizaine d’enseignants
dans la communauté universitai- l’enseignement supérieur. Cette lundi, quelque 3000 lycéens des se sont portés volontaires (sur
re autour du décret sur le statut énarque reconnaît toutefois avoir académies de Paris, Créteil, Ver- 1 100 professeurs d’anglais), alors
des enseignants-chercheurs, une plus de contacts parmi les prési- sailles et Bordeaux suivront un sta- que 420 lycéens seront finale-
médiatrice a rejoint en début de dents d’université que chez les ge d’anglais gratuit dans leur lycée. ment accueillis dans les stages.
semaine Valérie Pécresse pour syndicalistes. Elle connaît bien Cette initiative de Xavier Dar-
gérer cette crise. Mais cette aussi Bruno Belloc, conseiller de cos, lancée en janvier, vise à «Desobjectifsinatteignables»
annonce, faite à la veille d’une Nicolas Sarkozy pour l’enseigne- intensifier la pratique de la lan- «Manifestement, dans le
journée de mobilisation nationa- ment supérieur. Sa nomination gue et devrait être renouvelée contexteactuel,desconsignessyn-
le, n’a pas calmé les esprits. aurait-elle été soufflée par ce der- pendant les vacances de Pâques. dicales ont été données pour boy-
Au contraire : la nomination nier ? L’entourage de Valérie Alors que de nombreuses entre- cotter ces stages d’anglais», glisse
de Claire Bazy-Malaurie, chargée Pécresse dément. prises privées proposent stages le proviseur d’un lycée parisien.
d’écrire un nouveau texte sur le de soutien ou séjour à l’étranger, Dans l’académie de Lyon, ce sont
statut des enseignants-cher- «Jeneconnaissais tous les lycéens de France peu- 230 élèves qui suivent actuelle-
cheurs, a plutôt laissé pantois les paslaministre» vent désormais, pendant les ment ces stages, ils sont 430 dans
syndicalistes maison qui l’ont, «Jenerépondraipas», répond vacances scolaires, bénéficier de l’académie de Montpellier.
pour certains, vécue comme une Claire Bazy-Malaurie, soulignant ces stages d’anglais gratuits. À Nantes, le rectorat veut
«provocation». Mardi dernier, ils que c’est sa réputation de Le principe : des petits grou- mettre en place un dispositif
étaient encore entre 43 000 et «connaisseuse» du milieu éduca- pes d’une dizaine d’élèves avec avec les universités afin de pré-
100 000 enseignants et étudiants tif qui lui avait déjà valu d’être Affirmantêtre«totalementindépendantepolitiquement», un enseignement centré sur voir pour Pâques le recrutement
dans les rues pour protester chargée par Valérie Pécresse du ClaireBazy-Malaurieveut«prendreencomptelespointsdevue l’oral, dispensé par des profes- d’étudiants anglophones, mais
contre la réforme. suivi de la loi sur l’autonomie des detousettrouverunterraind’entente».J.-M.Sicot/Fedephoto seurs d’anglais – payés sous for- table aussi sur des Anglais rési-
«En termes de communica- universités, il y a quelques mois. me d’heures supplémentaires –, dants. «Ce serait très positif,
tion, nommer une énarque, qui «Je ne connaissais pas la ministre des assistants de langues ou des d’autant que nous voulons axer
plus est magistrate financière, le auparavant», ajoute-t-elle. Cette étudiants anglo-saxons. L’objectif ces stages sur une pratique oraleSarkozyveutde«nouvellespistes»
gouvernement aurait pu trouver semaine, Valérie Pécresse a de ambitieux affiché par Xavier Dar- et plus participative de l’anglais
mieux», analyse l’un d’eux. Daniel nouveau décroché son téléphone ■ Nicolas Sarkozy a marqué sa des enseignants-chercheurs et cos est de rendre les jeunes Fran- afin de donner l’envie aux jeunes
Fasquelle, député UMP et doyen pour demander à Philippe volonté de résoudre le conflit sur l’organisation de leurs services». çais bilingues, tout au moins de d’aller plus loin», souligne le
de la faculté de droit de Boulogne- Séguin, le patron de la Cour des le statut des enseignants-cher- Hier, l’université de Strasbourg, combler leurs lacunes encore recteur.
sur-Mer, se dit «très sceptique sur comptes, de laisser la magistrate cheurs en recevant hier la minis- la plus importante de France, a importantes face à nos voisins, De son côté, Sylvestre Vanux-
sa réussite car elle n’est pas issue financière travailler comme tre de l’Enseignement supérieur, demandé «le retrait»duprojetde notamment d’Europe du Nord. hem, président de l’association
dumondeuniversitaire». médiatrice. Tout en sachant que ValériePécresse,etlamédiatrice décret, alors qu’une autre réfor- des professeurs de langues vivan-
À la sortie d’une première la désignation d’un intermédiaire Claire Bazy-Malaurie. Le chef de meestdésormaiscontestée:cel- Difficultésderecrutement tes, estime que «si rien ne rem-
réunion, les différents protago- entre la ministre et les fonction- l’État a demandé que soient le de la formation des ensei- Mais les enseignants ne se place un séjour à l’étranger, des
nistes du dossier ont cependant naires de l’Éducation allait être «rapidement explorées de nou- gnants du primaire et du sont pas bousculés pour assurer stages de pratique ne peuvent pas
reconnu avoir été plutôt séduits interprétée comme un signe de velles pistes pour l’évaluation secondaire. ces stages et les débuts sont timi- fairedemal!». Tout en réclamant
par sa «capacité d’écoute», tout perte de crédibilité. des. Le recteur de l’académie de plus de moyens pédagogiques, il
en doutant de ses marges de Énarque, issue de la fameuse Nantes, où 350 élèves sont volon- met en garde : «On fixe des objec-
manœuvre. promotion Voltaire de 1980 à taires dans une douzaine de tifs inatteignables en voulant ren-
«L’éducation est un milieu laquelle appartenaient également pointsdevuedetousettrouverun d’universités, notamment sur la lycées sur les deux semaines de drelesélèvesbilingues!» Et il sug-
passionnant», assure Claire Bazy- Ségolène Royal, François Hollan- terrain d’entente. Ma porte est modulation de leur temps de tra- vacances, constate que seuls cinq gère de repenser le dispositif
Malaurie. Elle a souvent eu de, Dominique de Villepin, ouverte. Je vais être extrêmement vail entre l’enseignement et la enseignants ont répondu à français d’apprentissage des lan-
l’occasion de s’y intéresser à Michel Sapin ou Renaud Don- pragmatique». recherche. Valérie Pécresse a pré- l’appel. Rejoints par une quin- gues, avec davantage d’oral.
l’occasion de ses travaux à la Cour nedieu de Vabres, Claire Bazy- D’ici à deux mois, elle devra cisé que les conclusions de la zaine d’assistants de langues et D’ores et déjà, l’apprentissage de
des comptes, où elle est présiden- Malaurie se dit «totalement indé- faire une série de propositions au médiatrice servirait «de base au deux vacataires anglophones. plus en plus précoce des langues
te d’une chambre spécialisée en pendante politiquement». Elle a sujet d’un texte qui, selon les travail de négociation avec les «Les consignes sont arrivées en primaire pourrait changer la
la matière. Elle a participé au rap- «une fonction de médiatrice» et enseignants-chercheurs, accorde syndicats». un peu tard pour des enseignants donne.
port sur la « gestion du système doit donc «prendre en compte les trop de pouvoirs aux présidents MARIE-ESTELLEPECH qui avaient pour beaucoup déjà AUDESÉRÈS
C