Magazine Le Figaro du 15 février 2011
42 pages
Français

Magazine Le Figaro du 15 février 2011

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 15/02/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 février 2011
Nombre de lectures 23
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ mardi15février2011 -LeFigaroN°20695- www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
TousNicolasSarkozy PAGES33 À 36les LeFigarodemande mardisardis
leretourde automobile
FlorenceCassez LanciaYpsilonetThema,
desnouveautéspourunerelanceenFrance PAGE 12
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
Le Figaro économie L’Europeinquiètedelavague
LeG20deParis declandestinstunisiensenItalie
pourréduire
lesdéséquilibres
mondiaux PAGE 20 ISF
Lemarchédes
cosmétiquesen lesnouvelles
pleinessor PAGE 23
Régiolis,
lenouveauTER pistesde
d’Alstom PAGE 24
laréforme
Un consensus se dégage au sein de la majorité
pour le réaménager et non pour le supprimer.
Labataille
RELÈVEMENTduseuild’en- bouclierfiscal.Et,peut-être, tion de l’ISF semblent en ef-
duSénat tréedel’ISF,pourenexclure ajout d’une tranche d’impôt fet se rallier aux défenseurs
les classes moyennes supé- sur le revenu. C’est la ten- de simples aménagements,estlancée PAGE 2
rieurespiégéesparlaflambée dance qui se dessine, parmi moins compliqués financiè-
del’immobilier.Assouplisse- les parlementaires de la ma- rement-etpolitiquement-àFindelagrève mentduplafonnementdecet jorité, en matière de fiscalité l’approche de 2012. Mais Ni-
impôt,pourfairecontrepoids du patrimoine. Les plus fer- colasSarkozyn’apasencoredesmagistrats
à la disparition annoncée du ventspartisansdeladispari- tranché. PAGE 21français PAGE 11
Multiplication
2012:Jean-LucMélenchonmetaudéfidesémeutes
enAlgérie PAGE 7 DominiqueStrauss-Kahndeseprésenter
ET L’ÉDITORIAL PAGE 17
JEAN-LUCMélenchonabien Fonds monétaire internatio-
du mal à ne pas parler de nal. D’abord pour dire que,Lenombre
Dominique Strauss-Kahn, selonlui,ilneseraitpascan-
même s’il a mis un bémol à didatàlaprésidentielle.Puisdechasseurs
ses attaques et ne le traite pouraffirmerque,danslecasendiminution
plus d’«affameur des peu- contraire,illedevanceraitau
ples». Hier encore, lors du premiertour.Commeundéficonstante PAGE 12
La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, débatquil’aopposéàMarine lancé par le patron du Parti
a promis hier 17 millions d’euros pour aider la Tunisie, LePensurBFMTV,ilaévo- degaucheaupossiblecandi-
confrontée à l’exode de 5000 ressortissants vers l’Italie. PAGE 6 qué le directeur général du datduPartisocialiste. PAGE 4
HISTOIRE DU JOUR
Sommeil divin
eLa200 fusée LeprésidentObamapasseAriane,vaisseau à prix malin ?
cargodel’Europe lebrevetdelaSaint-Valentin C’est toute la tentation Tréca!
PAGE 13
e couple présidentiel américain rackObamaresteunmodèledeséduction.
n’avait aucune chance d’échapper à «Iln’oubliejamaisunrendez-vousniunan-Cinéma: Ll’espècedefrénésiequisaisitrituelle- niversaire.» Il est «très romantique». Il aleretourde ment les Américains à l’occasion de la arrêté de fumer «depuis presque un an».
Saint-Valentin-véritableconcoursnatio- Etsurtout,illafaitrire.Aprèsdix-huitansMichelBouquet
nal (et international) de galanterie. Mi- de mariage, «nous nous amusons toujoursPAGE 30
chelle Obama s’attendait donc au barrage ensemble. Nous ne nous prenons pas au sé-
de questions d’ordre privé qu’elle a subi rieux, nous nous faisons rire et sourire»,
dans une série d’interviews ces derniers confieMichelleObama.Leursecret?«Ça,
jours. La première dame, qui avait terni c’est très personnel.» Que l’Amérique sa-
l’image du candidat en 2008 en avouant che toutefois que «le rire est la meilleure
qu’il était du genre à «laisser traîner ses formed’uniondansuncouple»etqu’ilfaut
chaussettessales»,adonnédansl’ensem- «entretenirlaromance,mêmeàlaMaison-
ble une image nettement plus glamour du Blanche». Un investissement quotidien,
REUTERS;J-C.MARMARA, président. S’il «se soucie très peu de son quijustifiele«serviceminimal»consenti
F.BOUCHON/LEFIGARO
apparence» et «ne se teint pas les che- par le président pour la Saint-Valentin:
2À PARIS SUR 500 Mveux» - qui grisonnent à grande vitesse, unesoiréeaurestaurantouundînerenfa-Axel Poniatowskiniatowssk i
comme ceux de ses prédécesseurs -, Ba- mille.Aveclesourire. PHILIPPE GÉLIE ESPACE TOPPER
GRAND LITIERInvité
Spécialiste de la literie haut de 66 rue de la Conventiondu«Talk k egamme « cousue main », Tréca Paris 15,0140590210DÉBATS & OPINIONS RENDEZ- VOUSOrange- M° Boucicaut, P. gratuit,présente l’Impérial à l’espace
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE 17 ouvert 7j/7 (10h-19h).LeFigaro» o» Topper - Grand Litier.d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE 15 www.topper.frPAGE4 Nefaisonspasdeladépendance Conseils d’experts, exclusivités,
APARTÉd’AnneFulda PAGE 42leparaventdenoségoïsmes! financement adapté...DéputéUMPduVal-d’Oise PAGE 17 TOUTEL’ACTUALITÉSUR le figaro.fr
réveillez vos passions !
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. H:830HUF.
PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 215 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@c@b@p@k;
CIROFUSCO/ANSA/MAXPPP
Cmardi15février2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
LabatailleduSénat
acommencé
GérardLarcherle16octobre2008,Les élections
toutjusteéluprésidentduSénat.
Ilcomptenotammentsurlesvoix
sénatoriales desradicauxdegauchepourêtre
rééluen2011.
JEAN-CHRISTOPHEMARMARA/LEFIGAROde septembre prochain
seront capitales.
Pour la première fois
depuis plus Dans les départements très peuplés, qui désignent
au moins quatre sénateurs, la proportionnelle en-
d’un demi-siècle, courage les sortants qui n’ont pas obtenu la première
place sur la liste de leur parti à se représenter en dis-
sidents. On murmure que le président du Sénatla Haute Assemblée
« exfiltre » les dissidents potentiels en les nommant
à des emplois qui impliquent leur démission de lapourrait
Haute Assemblée. Ainsi, Gérard Larcher a nommé
Michel Thiollière (Loire) à la Commission de régula-basculer à gauche.
tion de l’énergie, ce qui a conduit le suivant de sa lis-
te à récupérer son siège. Nicolas About, président duSon président, groupe centriste et sénateur des Yvelines - le dépar-
tement de Larcher -, a été désigné au Conseil supé-Gérard Larcher, rieur de l’audiovisuel.
«Pasdutout!, répond Larcher, assis à son bureau
est à la manœuvre du Petit Luxembourg, le palais où Sieyès a préparé le
coup d’État du 18 Brumaire avec Bonaparte. J’ai
nommé ces personnalités éminentes parce qu’ellespour éviter ce scénario.
avaient toutes les qualités requises et qu’elles se sont
PARGUILLAUMEPERRAULT portéescandidates.» Les ministres qui lorgneraient
sur un siège de sénateur, en tout cas, ne sont pas les
bienvenus. S’ils sont élus, ils n’ont pas le droit de
siéger pendant un délai de trente jours après le scru-
tin. Leurs voix seraient donc perdues pour Larcher.
Tenirtêteàl’Élysée
Aussitôt après les sénatoriales, en effet, les sénateurs
ette fois-ci, la gauche peut éliront leur président à bulletins secrets. La prési-
conquérir le Sénat.» Fran- dence de la commission des affaires étrangères et de
çois Rebsamen, sénateur PS la défense pourrait être proposée à Jean-Pierre Raf-
de la Côte-d’Or, fait et re- farin, candidat malheureux contre Larcher en octo-« fait ses calculs. Et ce proche bre 2008, en contrepartie de son soutien. À partir du
de François Hollande en est troisième tour, la majorité simple suffit pour êtreCconvaincu. Lors des élec- élu.«Toutestpossibleautroisièmetourcomptetenu
tions sénatoriales de septembre prochain, la gauche delatraditiond’individualismeparlementairequipré-
a des chances réelles de devenir majoritaire au Palais vautauSénat», commente un « turfiste » du Palais
du Luxembourg, pour la première fois depuis du Luxembourg.
l’après-guerre. «Ça se jouera à une dizaine de siè- Des radicaux de gauche - souvent élus avec les
ges», pronostique le maire de Dijon. La Haute As- voix des grands électeurs UMP pour barrer la route
semblée, qui paraissait un bastion inexpugnable de au PS là où la droite ne peut l’emporter - pourraient
la droite et du centre, pourrait donc basculer. On ne apporter leurs suffrages à Larcher. A contrario, on
peut plus se fier à personne. ne peut exclure que les socialistes, à défaut de pou-
La perte du Sénat serait une mauvaise nouvelle voir l’emporter, apportent leurs voix à un centriste -
pour Nicolas Sarkozy à huit mois de la présidentielle. tel Jean Arthuis, président de la commission des fi-
De surcroît, observe un ministre,«NicolasSarkozy nances - pour avoir la joie de priver l’UMP de la pré-
auraitl’impressionquelenouveauprésidentduSénat sidence du Sénat.
luitâtelepoulschaquefoisqu’illuiserrelamain».En Larcher multiplie donc les civilités envers les ra-
cas de démission ou de décès de l’hôte de l’Élysée, en dicaux de gauche. Leurs collègues d’outre-mer,
effet, le président de la Haute Assemblée devient semi-indépendants à l’égard des partis de la métro-
président de la République par intérim. Pour tout ar- pole, sont l’objet de toute sa sollicitude. Son goût du
ranger, le président du Sénat désigne aussi trois des consensus énerve parfois ses amis.«Gérardditouià
neuf membres du Conseil constitutionnel. Et l’Ély- tout le monde», s’agace un sénateur de droite. Le
sée ne veut pas qu’un tel pouvoir de nomination président du groupe UMP, Gérard Longuet (Meuse),
échappe à sa majorité. est plus bienveillant.«LaprésidenceduSénat,c’est
unpeul’électionduboncamaradedeclasse», aime-
«Laréformeterritorialeinquiète» t-il à résumer.
Moins connus que les députés, les sénateurs, chargés Être réélu à la tête de ce club anglais implique par-
de représenter les collectivités locales, disposent fois aussi de tenir tête à l’Élysée. Depuis toujours, les
d’une influence réelle. Depuis 1958, plus de neuf lois sénateurs se considèrent comme des sages chargés
sur dix sont le fruit d’un compromis entre les deux de contenir les emportements démagogiques du
Assemblées. «Il est exceptionnel que l’exécutif force Les sénateurs PS se prennent donc à rêver.«Ilest poids dans le collège électoral des sénatoriales, com- gouvernement. «Sénat» vient d’ailleurs du latin
lamainauxsénateursendonnantlederniermotaux toutàfaitpossiblequelagauchegagneleSénatensep- posé pour plus de 90% de délégués des conseils mu- senex qui signifie «vieillard», synonyme de maturi-
députéscommelaConstitutionl’autorise, décrypte un tembre», confirme Catherine Tasca (Yvelines), vice- nicipaux. «Dans mon département, la ville d’Argen- té et d’expérience dans la Rome antique. Et, sous le
conseiller à l’Élysée.C’estarrivédeuxfoisseulement présidente de la Haute Assemblée.«Lamajoritépré- teuil, qui compte cent mille habitants, a basculé à Directoire, Boissy d’Anglas justifiait l’existence
depuis 2002. Ces égards pour la Haute Assemblée sidentiellenes’estpasmisedanslesmeilleuresdisposi- gaucheenmars2008, explique Hugues Portelli, séna- d’une deuxième Assemblée par la nécessité d’«im-
énervent les ministres, qui sont obligés de faire des tions pour gagner ce scrutin, se réjouit le sénateur teur UMP du Val-d’Oise et professeur de droit public. poserunediguepuissanteàl’impétuositéducorpslé-
concessions aux sénateurs pour qu’ils adoptent leurs maire de Lyon, Gérard Collomb. La réforme territo- C’estunchangementsignificatif.» Et, pour la premiè- gislatif». Larcher ne manque donc pas une occasion
projetsdeloi.» rialeinquiète.Lesmairess’interrogentsurleregroupe- re fois, c’est la moitié des sénateurs - et non un tiers de critiquer, en termes choisis, les mesures qui lui
En outre, aucune réforme de la Constitution n’est ment des intercommunalités et l’avenir des syndicats comme auparavant - qui vont être renouvelés. De paraissent trop musclées pour ne pas heurter ses
possible sans l’accord du Sénat. Une Haute Assem- mixtes.» Les thèmes de campagne de la gauche séna- quoi autoriser l’optimisme à gauche. collègues. L’été dernier, ainsi, Brice Hortefeux
blée de gauche interdirait à Nicolas Sarkozy de ré- toriale sont donc tout trouvés. Mais pour l’heure, Le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), se n’avait pas apprécié que le président du Sénat criti-
viser la loi fondamentale au cours d’un second profil bas! «Nous ne vendons pas la peau de l’ours veut pourtant confiant. Il prédit«unemajoritédesept que l’extension des cas de déchéance de nationalité
mandat. En revanche, certains à droite imaginent avantdel’avoirtué», nuance Jean-Pierre Sueur (Loi- àquatorzevoix» pour la droite et le centre. Sorti tout qu’il préconisait.«Siçacontinue, s’était alors éner-
ele pire : en cas de grand chelem - victoire aux séna- ret). Les cantonales de mars pèseront sur le scrutin. droit d’un congrès du Parti radical de la III Républi- vé le ministre de l’Intérieur,ilnefaudraplusl’appeler
toriales, puis à la présidentielle et aux législatives «Lesdépartementscofinancentlesprojetsdescommu- que, ce vétérinaire de profession semble né pour leprésidentLarcher,maisleprésidentMonnerville»,
du printemps 2012 -, la gauche aurait nes, précise Jean-Pierre Bel, président du l’emploi qu’il occupe. Ennemi des solutions tran- du Sénat jusqu’en 1968 et qui s’était dis-
un blanc-seing pour réviser les institu- groupe au Sénat. Lorsqu’un de chées, ancien RPR aux allures de centriste débonnai- tingué par son hostilité à de Gaulle.
tions et, pourquoi pas, adopter la conseilgénéralPSseprésenteauxsénato- re, il ménage les sensibilités diverses qui coexistent au Désormais soucieux de justifier l’existence de leur
e«VI République » prônée par quel- riales, les grands électeurs sans étiquette Palais du Luxembourg. Jovial, Larcher a l’habitude de Assemblée, les sénateurs ont aussi accepté que Lar-
ques socialistes. votentmassivementpourlui.» se rapprocher le plus possible du visage de son inter- cher mette un terme à certaines pratiques qui ali-
L’UMP ne dispose déjà plus que d’une locuteur pendant la discussion, comme si cette proxi- mentaient les critiques contre l’institution, perçue
majorité relative à la Haute Assemblée. Et mité l’aidait à convaincre. Ses intonations et son visa- par ses détracteurs comme un « fromage de la Ré-
les très bons résultats de la gauche aux ge évoquent parfois le regretté Philippe Noiret. publique ». Le tour de vis ne concerne pas que les
municipales de 2008 vont renforcer son Pour limiter la casse en septembre, le président du sénateurs. Confronté à une grève des agents les 9 et
Sénat sillonne les départements à la rencontre des 10 novembre, le placide Larcher n’a pas hésité à ré-
élus locaux. L’occasion de tenter de convaincre les quisitionner quatorze d’entre eux le premier jour et
grands électeurs sans attache partisane - un sur dix-neuf le second pour assurer le déroulement nor-
deux - qu’il les défend et les protège. Malheur aux mal des débats. Du point de vue des mœurs du Sé-«
candidats qui brigueraient les suffrages d’un corps nat, un vrai Margaret Thatcher ! Même les fonction-
LaprésidenceduSénat,c’estunpeu électoral si restreint -1500 votants par département naires de la buvette des parlementaires se sont vu
en moyenne - et ne s’efforceraient pas d’obliger cha- enjoindre d’être à leur poste. Les sénateurs ont ainsil’électionduboncamaradedeclasse» cun d’eux ! «Le collège où l’on naît, d’où l’on dépend pu prendre leur traditionnelle collation pendant les
est tellement restreint que les mécontentements y sont suspensions de séance. On a été réélu président pour
GÉRARDLONGUET,SÉNATEURUMPDELAMEUSE mortels», expliquait déjà Gambetta en 1881. moins que ça.
A
LEFIGARO mardi15février2011
3francePOLITIQUE
Sarkozyveutundébat
surlemulticulturalisme
L’UMP prépare deux conventions sur la justice et la place
des religions en France, en vue de la présidentielle de 2012.
du multiculturalisme. Il faut que l’UMP Ces deux débats seront lancés l’un
SOLENNDEROYER
lanceundébatsurl’islam.Moi,jeveuxal- après l’autre, avant la fin du mois de
MAJORITÉ LES PROCHAINS débats que ler plus loin: je ne veux pas de minarets, mars. L’UMP organisera pour chacun
lancera l’UMP sont prêts : après les pasd’appelsàlaprièredansl’espacepu- d’eux une«grandejournéedeconfron-
35 heures et la TVA sociale, place aux blic, pas de prières dans la rue», a-t-il tation», version remaniée des
questions de société, avec l’application martelé. Le chef de l’État s’est égale- conventions tenues par le parti pour
des décisions de justice et celle, ultra- ment félicité d’avoir promis des«sanc- l’élection présidentielle de 2007. Le
sensible, du multiculturalisme et de la tions» si des «fautes» étaient avérées président, qui ne veut pas laisser le
place des religions - de l’islam, surtout - dans le suivi de l’affaire Laëtitia : champ libre au FN sur ces thématiques,
«Mêmesicespositionsnesontpasforcé- souhaite surtout amener la gauche à se
NicolasSarkozyn’entendpaslaisserlechamplibreauFNsurcesthématiques,ment populaires, ça finit par imprimer. prononcer. «Le silence du PS est as-«Jeneveuxpas etsouhaitesurtoutamenerlagaucheàseprononcer. J.-C.MARMARA/LEFIGAROC’estlapremièrefoisquequelqu’undonne sourdissant sur ces questions, explique
deminarets,pasd’appels les vrais chiffres de la justice à la télévi- un participant à la réunion. Les socia-
sion! Et personne ne les a contestés», a listes n’ont pas de corps de doctrine et Samedi soir, lors d’un dîner à l’Ély- l’UMP d’avoir récemment débattuàlaprièredansl’espace
ajouté Sarkozy qui avait indiqué au sont divisés. Ils ne s’occupent que du sée - où étaient notamment conviés avec l’intellectuel musulman contro-
public,pasdeprières cours de l’émission que le nombre de deuxième tour de la présidentielle. Le Jean-François Copé et sa compagne, versé Tariq Ramadan à la télévision :
danslarue» magistrats était passé de 7300 à 8500 président,lui,s’occupedupremiertour. Nadia, Éric Besson et son épouse –, le «C’estbien,ilnefautpasavoirpeurde
entre 2002 et 2010. Etparleànotreélectorat.» chef de l’État a félicité le patron de l’affronter.»
en France. Ces deux thèmes ont été vali-
dés hier par Nicolas Sarkozy, lors d’une
réunion de l’équipe dirigeante de l’UMP
à l’Élysée, en présence du premier mi-
nistre, François Fillon, du patron du RéductiondesdéficitsdanslaConstitution:interrogations
parti, Jean-François Copé, et du minis-
tre de l’Intérieur, Brice Hortefeux.«Le autourd’uneréunionduCongrèsàVersailles
rôle du parti, c’est d’en parler, de faire
réagirlesFrançais», a lancé le président L’exécutif voudrait faire adopter tépolitique», explique l’ancien mi- permetaujourd’huidepenserquece
SOPHIEHUET
devant ses troupes. François Fillon qui, la révision constitutionnelle avant nistre Michel Sapin, secrétaire texte soit voté par les deux Cham-
ces dernières semaines, mettait en garde Y AURA-T-IL ou non une réunion les élections sénatoriales de sep- national du PS à l’économie, pour bresavantl’été». Plus catégorique,Les«le parti contre une multiplication de dé- du Congrès à Versailles avant l’été, tembre, où la gauche espère justifier l’opposition du PS à cette l’entourage du chef de l’État dé-
socialistesbats «qui n’aboutissent pas», a estimé pour inscrire dans la Constitution conquérir la majorité. Pourquoi ? révision. Les centristes, en revan- mentait une autre rumeur, selon
cette fois que ces débats étaient néces- ontdéjàfait la « règle d’or » organisant l’équi- Parce qu’une réforme constitu- che, qui ont toujours brandi l’éten- laquelle celui-ci irait en personne
saires. libre des finances publiques ? Ni- tionnelle, avant même la convoca- dard de la lutte contre les déficits, y devant le Congrès pour défendre lesavoirqu’ils
Le chef de l’État a également validé colas Sarkozy, favorable à cette ré- tion du Congrès où une majorité sont a priori favorables. projet. Nicolas Sarkozy a en revan-s’opposeraient
une série d’affiches de campagne aux forme inspirée des institutions des trois cinquièmes est requise, che émis le souhait, lors de sa
Prudencedel’Élyséeslogans accrocheurs («Non aux multi- àl’idée allemandes, voudrait aller vite. doit d’abord être adoptée dans les conférence de presse du 24 janvier,
récidivistes, oui aux jurys populaires», Hier, un ministre croyait même mêmes termes par l’Assemblée na- L’hostilité de la gauche rend pro- de parler devant le Congrès de sad’inscrire
par exemple). Celles-ci seront en- savoir que députés et sénateurs se- tionale et par le Sénat. Or un Sénat blématique l’obtention d’une ma- présidence du G20. Mais plus tard.
danslavoyées dans toutes les fédérations dé- raient convoqués«d’iciàcetété» majoritairement à gauche ne ferait jorité des trois cinquièmes des voix Dans l’hypothèse où la réforme
Constitutionpartementales de l’UMP avant la fin de expliquant : «L’Élysée a demandé pas à Nicolas Sarkozy un tel ca- à Versailles. Lors de la précédente de la « règle d’or » ne serait finale-
la semaine. au gouvernement de travailler à la deau. Les socialistes ont déjà fait révision constitutionnelle, le ment pas adoptée, Sarkozy auraitl’interdiction
Nicolas Sarkozy s’est surtout réjoui préparationd’unCongrèsd’iciàcet savoir qu’ils s’opposeraient à l’idée 21 juillet 2008, le texte avait été ap- beau jeu, à quelques mois de la pré-
deprésenterd’avoir pris les devants, jeudi soir der- été.Ladatepourraitêtrearrêtéeen d’inscrire dans la Constitution la prouvé… à deux voix près. sidentielle, de faire porter aux so-
nier, en abordant lui-même ces sujets unbudget fin de semaine.» Mais l’approba- lutte contre le déficit budgétaire. Toutes ces incertitudes expli- cialistes la responsabilité de l’échec
lors de l’émission « Paroles de Fran- tion d’une telle réforme ne va pas «La nécessaire réduction des défi- quent la prudence de l’Élysée, où d’une réforme destinée à lutterendéficit
çais ».«C’étaitunebonneidéedeparler de soi. citsestd’aborduneaffairedevolon- l’on indiquait hier soir que«rienne contre les déficits.»
Cmardi15février2011 LEFIGARO
«Lachutedelamaison LeTalkenvidéo4 Besancenot»francePOLITIQUE WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK
L’ANALYSEDESOPHIEDERAVINELPAGE17
MélenchonmetDSKaudéfide
seprésenteren2012
Le leader du Parti de gauche pense arriver devant
Dominique Strauss-Kahn au premier tour
de la présidentielle si celui-ci décidait de concourir.
l’Hémicyclesurles35heuresetj’enaigardéFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
du respect pour elle, parce qu’elle était
OPPOSITION Finalement, le retour de Do- guerrière,combattante,necédantpas», a-
minique Strauss-Kahn serait ce qui pour- t-il raconté sur Public Sénat. Dominique
Strauss-Kahnrait arriver de mieux à Jean-Luc Mélen-
Les«dégâts»duFMI etJean-Lucchon. Le patron du Parti de gauche l’a
Mélenchonprédit hier, lors de son débat sur BFM-TV «Endisantcela,ilafaitunquartdetour»,
ennovembre
avec Marine Le Pen :«SiDSKestcandidat, observe le leader d’une formation alliée du
2005. FACELLY/
jeseraientêteaupremiertour.» Pourtant, PS qui annonce«unautrequartdetourqui
HALEY/SIPA
il assure aussi ne pas croire au retour du di- leramèneradansunelogiquederassemble-
recteur général du FMI. Une manière de mentdelagauche». C’est ce qu’attendent
critiquer son positionnement, qu’il juge sans paniquer les socialistes. Peu réactifs
trop libéral. L’eurodéputé en a assez d’at- aux attaques virulentes de Mélenchon, ils
tendre l’Arlésienne socialiste. «Si répètent à l’envi qu’à l’heure du choix,
M. Strauss-Kahn a quelque chose à dire, leur ancien camarade préférera faire battre
qu’il le dise. S’il n’a rien à dire, que tout le Nicolas Sarkozy, quitte à appeler à voter
monde se taise et qu’on nous foute la paix, DSK. Hier, Jean-Luc Mélenchon l’a
parce que ça commence à devenir agaçant confirmé de manière détournée à Marine Ce n’est pas le cas des Verts. Eva Joly a faire la distinction entre le FMI et son di- ZOOM
d’être envahi comme ça par un absent», Le Pen :«Jevousconfirmeunpoint:contre assuré dimanche au « Grand Jury RTL - recteur.» Jean-Luc Mélenchon en est là.
avait-il déclaré la semaine dernière. vous,onferatousblocàgauche.» Les so- LCI - Le Figaro » qu’elle pourrait appeler À redoubler d’ardeur contre l’institution
cialistes le surveillent quand même de à voter pour DSK s’il se retrouvait au se- financière, à évacuer peu à peu la person-
près.«IlnefautpaslaisserJean-Lucs’en- cond tour face à Nicolas Sarkozy.«C’est ne de son directeur général du propos. Et AccordMoDem-
«Ilnefautpaslaisser fermerdansunehostilitéantisocialiste, pré- sûrquejen’aimepaslapolitiqueduFMI, a puis, si DSK revenait, il n’est pas impos- Générationécologie
Jean-LucMélenchon vient Jean-Christophe Cambadélis.Leris- dit la postulante à la candidature écolo- sible qu’une partie des électeurs socialis- danslesBouches-du-Rhône
s’enfermerdansune que,c’estqu’ils’enfermedansunsystèmeoù giste.Jel’aivraimentvueàl’œuvre,j’aivu tes préfère choisir Jean-Luc Mélen- Pourlescantonales,leMoDem
hostilitéantisocialiste» adécidédefairelistecommuneilnepeutplusappeleràvoterpournous.» les dégâts qu’elle occasionne. Mais il faut chon.
JEAN-CHRISTOPHECAMBADÉLIS avecGénérationécologie(GE)
danslesBouches-du-Rhône.
Depuis peu, le leader du Parti de gauche «Lescrutinuninominaldes
a néanmoins baissé d’un ton dans les atta- cantonalesfaitquecetteélection
ques ad hominem contre Dominique seradifficile.NousavonsdoncLePSs’indignedesattaquescontreStrauss-Kahn
décidé,localement,deprivilégierStrauss-Kahn. Désormais, c’est plus sur
l’institution financière qu’il concentre le médiatement.» Le leader de l’aile «Les sarkozystes ont désigné descandidaturesdegensNICOLASBAROTTE
tir que sur celui qu’il qualifiait il y a encore gauche du PS a dénoncé«lesre- enDSKl’adversairequ’ilsredou- reconnus»,confieChristophe
peu «d’affameur des peuples». Jean-Luc UN AVANT-GOÛT de la prési- lents moisis» dans les déclara- tent», pense le député de Paris Madrolle,vice-président
Mélenchon aurait-il entamé une inflexion dentielle? Avant même que DSK tions de Jacob.«J’espèrequ’iln’y Jean-Marie Le Guen. Peut-être. delacommunautéurbainede
à l’égard du favori des sondages ? «Il est n’ait exprimé son intention aura pas que des socialistes pour À en croire les sondages, il serait Marseille.Secrétairenational
adjointduMoDem,très embêté par les charges extrêmement d’être (ou pas) candidat, la droite dire que ces déclarations sont un concurrent de taille. Selon
ilditcraindreuneélectionviolentesdeladroitecontreDSK, assure un Jedisstop a lancé son offensive contre lui. inacceptables», a ajouté Hamon. une enquête Ifop à paraître dans«
membre de la direction du PS.Ilapeurdes L’UMP a décidé d’appuyer sur la Paris Match, DSK est la person- trèsdureauniveaunationalpourtoutdesuite. «Beaucoupeffetsdestéréophoniequecelapeutproduire faiblesse du patron du FMI: son nalité préférée des Français, avec lepartibayrouiste:«Labarre
Queladroite, d’énervement»avec ses propres attaques.» En clair, Mé- éloignement. Mais, aux yeux des 79% d’opinions favorables. Il fait poursemaintenirausecondtour,
lenchon ne voudrait pas que ses charges sielle socialistes, une limite a été fran- Avant tous les autres, les parti- même un carton auprès des élec- quipassede10%à12,5%
contre la politique libérale du FMI puissent chie. Indignés, ils ont protesté sans de DSK ont défendu leur teurs du centre droit.«Onpani- desvoix,ainsiquelaprévisionareçudes
d’unegrosseabstentiondevraientêtre assimilées, dans le concert de criti- hier contre les propos tenus ce champion. «Je trouve ces atta- que à l’Élysée», commente un
instructions,ques, aux insinuations à la limite du déra- week-end par Christian Jacob: ques profondément malsaines soutien de DSK. favoriserlePSetl’UMP,
page de la droite contre DSK (lire ci-des- s’arrête pour le président du groupe UMP dans leur thématique. Cela res- Le trou d’air dans les sondages audétrimentdespartis
sous). à l’Assemblée, DSK ne représen- sembleunpeuàunerhétoriquede du favori de l’opinion ne serait émergents.»immédia-
À gauche, on observe un « recalage » terait «pas l’image de la France l’extrêmedroitedel’entre-deux- que passager? À relativiser. Dans
tementmillimétrique. Cela a commencé avec desterroirs». De là à sous-enten- guerres», a déclaré sur LCI le le baromètre Ipsos pourLePoint,»
BENOÎTHAMON,Martine Aubry, pour laquelle Jean-Luc dre que le directeur du FMI re- député du Doubs Pierre Mosco- DSK perd 14 points auprès des
PORTE-PAROLEDUPS EN BREF
Mélenchon a confié au début du mois avoir présente le parti de l’étranger, il vici. «Du côté de la droite, de sympathisants de gauche avec
du«respect». Il y a peu, il la traitait enco- n’y a qu’un pas. l’UMP,dugouvernement,ilyaà 54% d’opinions favorables, der-
re de «bouchon au fil de l’eau». Mais de «Jedisstoptoutdesuite, a dé- l’égard de Dominique Strauss- rière Martine Aubry, plébiscitée à SarkozyetFillon
l’époque où ils étaient tous les deux dans le claré le porte-parole du PS Benoît Kahnbeaucoupd’énervement»,a gauche avec 75% de bonnes opi- gagnentunpoint…
gouvernement de Lionel Jospin, il garde un Hamon. Que la droite, si elle a estimé le député maire d’Évry nions. L’UMP n’a pas qu’un ad- LescotesdepopularitédeNicolas
bon souvenir.«Jel’aivueaucombatdans reçudesinstructions,s’arrêteim- Manuel Valls sur France 2. versaire, mais au moins deux. Sarkozy(34%d’opinions
favorables)etdeFrançoisFillon
(46%)sontenhaussed’unpoint
danslebaromètreIpsos
pourLePoint,quiaétéréalisé
aprèsl’émission«ParolesPourPoniatowski,lepatronduFMIn’estpasdangereux deFrançais»surTF1.
…Alliot-MarieenperddouzeLe président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée
Enrevanche,laministrene veut pas participer au concert des critiques contre le possible candidat socialiste. desAffairesétrangères,
aprèslapolémiquesur
diplomatiquesentrelaFranceetleMexi- UMP du Val-d’Oise, qui invite les avo- France l’occasion d’établir des relations sesvacancestunisiennes,
SOPHIEHUET
que soit bonne pour Florence Cassez», cats de la Française détenue au Mexique nouvelles, en particulier avec le Maroc, dégringolede50%à38%
AXEL PONIATOWSKI ne veut pas partici- comme sa mère vient de le réclamer. à«poursuivrelaprocédurejudiciairejus- l’Algérie et la Tunisie» auxquels nous d’opinionsfavorables
per au concert des critiques contre Domi- Invité du «Talk Orange-Le Figaro», il qu’àsonterme». Poniatowski a évoqué lient «des relations historiques et cultu- danslemêmesondage.
nique Strauss-Kahn émanant de l’UMP. reconnaît que le jugement prononcé (la les possibilités de recours du jugement relles». Il espère «une meilleure distri-
«La gauche désignera qui elle veut à réclusion à perpétuité) «est incompré- devant la Cour internationale de justice à butiondesrichesses» dans ces pays. Une
l’électionprésidentielle.Moi,cequim’inté- hensible». La Haye ou la Cour interaméricaine des délégation de sa commission, compor-
resse, c’est de soutenir Nicolas Sarkozy et «Ce n’est pas le Mexique qu’il faut droits de l’homme. tant des représentants de tous les partis
ses réformes.» DSK est-il un candidat mettreàl’indexmaisunecliqueauseindu Interrogé sur les événements de Tuni- politiques, se rendra au Maghreb les
« dangereux » pour le chef de l’État ?«Je pouvoirmexicain,enparticulierleminis- sie et d’Égypte, le député UMP a souhai- 20 et 21 mars, après le premier tour des
ne le pense pas», a répondu le président tre de la Sécurité», a ajouté le député té que «ce vent de liberté soit pour la cantonales.
de la commission des affaires étrangères
de l’Assemblée. Avant d’ajouter, sur le
mode ironique :«Onesttoujourstrèspo-
pulairetantquel’onn’estpascandidat.»
Par ailleurs, Axel Poniatowski «ne ChezlesVerts,lefeuilletondelaprimairecontinue
pense pas qu’une rupture des relations
Le vote de désignation de leur candidat pour 2012 pourrait être étendu au monde associatif.
RODOLPHEGEISLER Les uns prônent une désignation de de profession.«Maintenant,àtitreindivi- raitmêmelecontrairedelaphilosophiedu
leur candidat avant l’été, les autres à duel,chacunestlebienvenu», relativise- rassemblement né des européennes de
OPPOSITION On commence à y voir un l’automne. Mais la vraie question que les t-il. Élu régional dans le Centre, Christo- 2009!» Bref, Bové prône un«gentlemen
peu plus clair - ou presque! - au pays des cadres d’EELV devront trancher porte phe Rossignol reste néanmoins persuadé agreement» entre les deux principaux
écolos. Hier, dans un courriel adressé sur l’organisation même de cette primai- qu’«une ouverture au monde associatif candidats!
aux adhérents de la Fondation portant re. Faut-il l’ouvrir aux ONG environne- élargiraitnotrebasepour2012». Porte-parole d’Eva Joly, Yannick Jadot
son nom, Nicolas Hulot indique qu’il se mentales, comme le voudrait Daniel ne partage pas l’avis de son ami du Parle-
«Gentlemenagreement»donne «jusqu’au mois d’avril» pour Cohn-Bendit ? Voire aux partis « amis » ment européen.«Jenevoispascomment
évaluer comment il pourrait être «le comme Cap 21 de Corinne Lepage ? Ou, Autre scénario : celui de José Bové. Esti- on pourrait échapper au vote des mili-
plus utile» en 2012. Ça tombe bien : au contraire, la limiter aux seuls adhé- mant que «les écolos ont autre chose à tants», dit-il. Selon lui,«laprimairedoit
après un invraisemblable micmac, dont rents ? fairequed’entretenirdesécuriesdecour- permettre aux militants de trancher entre
les écolos ont le secret, la commission de Proche de Nicolas Hulot, Pascal Du- ses», l’eurodéputé pense que l’organisa- deux candidats dont la nature des débats
conciliation du rassemblement Europe rand juge l’idée d’élargir la primaire aux tion même d’une primaire serait une aura démontré, aux yeux de l’opinion, la
Écologie-Les Verts (EELV) a justement associatifs«intéressante,maisimpossible mauvaise idée : «La pire des choses, ce richessedenospropositions». Surtout, Ja-AXELPONIATOWSKI,
décidé vendredi de revoter le 2 avril sur à réaliser». «Statutairement, les ONG seraitdecréerdeuxfactions:l’unederriè- dot souhaite un calendrier avant l’étéhier,danslestudio
son calendrier et les modalités de la pri- n’ont pas la possibilité d’entrer dans le re Eva, l’autre derrière Nicolas.» Pour «pournepaspâtirmédiatiquementdece-duFigaro.J.-C.MARMARA/LEFIGARO
maire verte pour la présidentielle. champ du politique», observe cet avocat l’ancien leader altermondialiste,«cese- luiduPS» prévu, lui, en octobre…
C' 'LA LETTRE recommandeEelectronique.
'Aujourd'hui, La Poste propose un service en ligne pour envoyer vos lettres recommandees depuis votre ordinateur,
'avec la meme valeur juridique qu'une lettre recommandee classique. La Poste les imprime et le facteur les distribue.
' 'En plus, la preuve electronique de depot atteste leur contenu pendant 3 ans.
Et c'est pas tout...mardi15février2011 LEFIGARO
Vidéo:lesmigrants Dossierspécial:révoltes
tunisiensenItalie danslemondearabe6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
L’Europesemobilisepourfreinerl’exodeversLampedusa
Alors que 5 000 Tunisiens ont fui vers l’Italie, l’UE a débloqué hier 17 millions d’euros pour soutenir le nouveau régime.
de Zarzis, d’où sont parties clandestine- ment cesser hier après-midi, le mouve- passeurs ont rapidement exploitée. Le
THIERRYPORTES
ment des centaines de personnes. Aux ment migratoire entre le Maghreb et l’île gouvernement tunisien n’en a pas moins
MAGHREB Fermé depuis presque deux postes de contrôle nouvellement instal- de Lampedusa est ancien. Il se calme, puis prévenu qu’il rejette de manière catégo-
ans, le petit centre d’accueil de Lampedusa lés, des militaires armés de Kalachnikov, repart, en fonction des conditions clima- rique «toute ingérence dans ses affaires
vient de rouvrir. Mais sa capacité de équipés de jumelles et de matraques, vé- tiques, politiques, économiques et socia- intérieures », jugeant «inacceptables »
800 places a déjà montré ses limites. Quel- rifient les cartes de pêcheurs et bloquent les. C’est écrit : une partie de la jeunesse certaines déclarations de responsables
que 5 000 Tunisiens sont arrivés la semai- badauds et promeneurs. L’armée, qui pa- de Zarzis, Ben Guerdane, Tataouine, Mé- italiens. Visé, le ministre de l’Intérieur,
ne passée sur la petite île italienne. Trois trouille à bord de véhicules légers et qui denine, Gafsa risque prochainement Roberto Maroni, membre de la Ligue du
mille ont été envoyés sur la péninsule. Les est soutenue par des garde-côtes, a éga- d’acheter sa place dans les embarcations Nord, qui avait ce week-end évoqué un
2 000 restants ont été entassés dans le cen- lement raffermi son contrôle sur le port en partance pour l’Europe, via l’Italie. «systèmetunisienàladérive» et proposé
tre de rétention de cette île flottant entre la de Gabès, plus au sud. Les autorités tuni- le déploiement de ses policiers en Tunisie.
GravecrisediplomatiqueSicile et le Maghreb, à 138 kilomètres des siennes font savoir que plusieurs tentati- Présente hier à Tunis pour accompa-
côtes tunisiennes. ves de départs ont été stoppées ces der- Un mois après s’être libérée de Ben Ali, la gner la « révolution de jasmin », la chef
«Beaucoup ont dû dormir à même le niers jours. Le week-end dernier, une Tunisie est ainsi confrontée à une pre- de la diplomatie européenne, Catherine
sol», raconte un membre de l’Organisa- barque a fait naufrage au large du golfe de mière grave crise diplomatique, dont Ashton, a assuré que l’UE allait immédia-
tion internationale sur les migrations Gabès, faisant un mort et un disparu. Huit l’onde de choc se fait évidemment sentir tement débloquer 17 millions d’euros
(OIM). Il y a des mineurs, essentiellement candidats à l’émigration ont par ailleurs, dans toute l’Union européenne. C’est le pour aider le gouvernement de transition
des garçons. Certaines femmes ont été selon l’AFP, accusé les gardes côtes tuni- chômage et le manque de perspectives tunisien. D’ici à 2013, 258 millions sui-
logées dans des hôtels. Des hommes ont siens d’avoir«délibérémentfoncé» sur leur qui poussent autant de Tunisiens à fuir vront. Les fonds ainsi débloqués, et les
campé sur les quais de Lampedusa. embarcation, vendredi, tuant cinq person- leur pays. La liberté ne se mange pas. Et la échanges économiques qu’ils sont censés
En face, l’armée tunisienne a com- nes. Trente seraient portées disparues. chute du régime honni, saluée des deux dynamiser, permettront peut-être à uneDesclandestinss’apprêtentàembarquer
mencé hier à patrouiller dans les rues Si le rythme des derniers départs s’est côtés de la Méditerranée, a créé du désor- partie de la jeunesse tunisienne de conce-surunbateaupourêtredirigésvers
laSicile,hieràLampedusa. ANSA/MAXPPP d’un autre port de la Méditerranée, celui semble-t-il ralenti, jusqu’à momentané- dre, une situation que les trafiquants et voir son avenir au pays.
L’opposition
iraniennedéfie
ànouveaulerégime
Des manifestations ont été durement réprimées hier
par le pouvoir, qui craint la contagion égyptienne.
manchah –, on peut voir les manifestants
DELPHINEMINOUI «Mort
faire le v de la victoire, les doigts tendusCORRESPONDANTEAUMOYEN-ORIENT audictateur!»
vers le ciel. Une victoire qui reste néan-
ontscandé
MOYEN-ORIENT Pari tenu. Après plus moins relative. En fin d’après-midi, les lescontestataires
d’un an de silence, les insoumis de Téhé- rassemblements pacifiques ont viré, dans quiontbrûlé
ran ont osé reprendre, hier, le chemin de plusieurs endroits, en accrochages entre desbennes
la contestation. Rassemblés par grappes manifestants et forces de l’ordre. Ces der- àordures,hier
éparses – pour tenter de contourner les nières ont chargé la foule avec du gaz la- àTéhéran. AP
cordons sécuritaires déployés à travers la crymogène. Les contestataires, eux, ont
capitale –, ils sont plusieurs milliers à brûlé des bennes à ordures renversées sur et dissidents à de lourdes peines de pri- par les jeunes. Hier, Mir Hossein Moussa- d’entre eux, qui y voit«unnouveaudé-
s’être déplacés, à pied ou en voiture, de la la chaussée. L’agence de presse Fars a fait son – voire à la pendaison pour certains – vi et Mehdi Karoubi ont même été empê- part». Pourtant, il sait que les obstacles
place Imam Hossein à la place Azadi (Li- état d’un mort par balle et plusieurs bles- ont rendu quasi impossible toute nouvel- chés de sortir de chez eux par des agents au changement sont encore très nom-
berté), dans l’ouest de la capitale. Dans les sés ont été signalés des deux côtés. L’op- le forme de mobilisation. en civil. Craignant une contagion venant breux. Selon lui, on ne peut pas comparer
contre-allées, à l’abri du regard des offi- position parle aussi de dizaines d’arresta- d’Égypte, les autorités avaient fait couper l’Iran à l’Égypte ou à la Tunisie.«LesTu-
«Unnouveaudépart»ciers de police, les plus enhardis se sont tions.«Ons’attendàdesclashspendantla leurs lignes téléphoniques. nisiensonteulachanced’avoirl’arméede
nuit», prévenait, en fin de journée, Arash, En fin de semaine dernière, l’étau s’était Contactés sur place, plusieurs mani- leurcôté.Ici,cen’estpaslecas.Etpuis,en
un manifestant joint par téléphone. resserré d’un cran avec l’interpellation festants ont également fait part de leurs TunisiecommeenÉgypte,lescouchesdé-MirHosseinMoussavi Officiellement, la manifestation, lan- d’une vingtaine de personnes proches craintes d’être convoqués par les servi- favorisées ont joué un grand rôle dans les
etMehdiKaroubiontété cée à l’initiative des deux principaux lea- des ténors de l’opposition et le brouillage ces de renseignements dans les jours à manifestations. En Iran, le mouvement
ders de l’opposition, Mir Hossein Mous- stratégique des programmes en persan de venir. «Mais ça valait quand même le vert, encore très citadin, devrait en tirerempêchésdesortirdechez
savi et Mehdi Karoubi, avait pour objectif la chaîne britannique BBC – très regardés coup d’aller manifester», précise l’un desleçonspourl’avenir», dit-il.euxpardesagentsencivil de«soutenirlaluttedespeupleségyptien
et tunisien» contre la «dictature», en
même risqués à crier quelques slogans. saisissant au pied de la lettre les discours
«Mortaudictateur!» ou encore«Libérez anti-Moubarak du pouvoir iranien. Offi-
les prisonniers politiques!», peut-on en- cieusement, il s’agissait d’une journée Lesexigencesdel’arméeégyptienne
tendre sur quelques vidéos d’amateurs « test » pour la dissidence iranienne,
transmises au Figaro. Une jeune femme, largement fragilisée par une répression Elle appelle à la reprise du travail et cible les avoirs des ex-dirigeants.
présente sur les lieux, raconte avoir égale- sans merci. Depuis plusieurs mois, la
ment noté de nouveaux slogans, inspirés « vague verte » née de la contestation litique chaotique, les incertitudes qui nication, ainsi qu’une quarantaine
ADRIENJAULMES
des révoltes du monde arabe, comme postélectorale de juin 2009 – et dont l’ac- subsistent encore sur les intentions d’autres personnes auraient été placés
ENVOYÉSPÉCIALAUCAIRE
«Moubarak!BenAli!NobatéSeyedAli!» tivisme, à travers Facebook, Twitter et réelles de l’armée, qui, après avoir joué sur une liste leur interdisant de quitter
(«! Ben Ali! Au tour de Seyed YouTube inspira les résistants tunisiens PROCHE-ORIENT Sur la place Tahrir, un rôle crucial dans la chute de Mouba- le pays.
Ali» – en référence à Ali Khamenei, le et égyptiens – peine à se ressaisir. L’ex- rendue aux traditionnels embouteilla- rak, est plus que jamais la principale Le ministère français des Affaires
guide suprême). pulsion de nombreux étudiants de l’uni- ges du Caire, les dernières traces des ex- force politique du pays, rien ne semble étrangères et le chef de la diplomatie
Sur d’autres images, en provenance de versité, l’arrestation de milliers de mani- traordinaires événements de la révolu- pourtant inquiéter les Égyptiens. «Je britannique, William Hague, ont aussi
villes de province – Ispahan, Tabriz, Ker- festants, la condamnation de journalistes tion égyptienne ont presque disparu. suis optimiste, dit George Ishak, le annoncé que les autorités égyptiennes
Quatre jours après la démission forcée vieux syndicaliste et opposant de la avaient demandé le gel des avoirs déte-
de Hosni Moubarak, placé depuis en ré- première heure du régime Moubarak. nus à l’étranger par plusieurs person-
sidence surveillée dans son palais de Rienneredeviendracommeavant.Nous nalités. Le Quai d’Orsay a précisé qu’ilVENTESAUXENCHERESPUBLIQUES Charm el-Cheikh, la situation reste avonsmaintenantbesoind’ungouverne- ne s’agissait ni de Hosni Moubarak ni de
pourtant pleine d’incertitudes, et passa- ment de technocrates pour remettre le sa famille. William Hague s’est aussi dé-01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr
blement confuse. Alors que la police mi- pays sur les rails. Mais je suis sûr que claré ravi d’apprendre du premier mi-
litaire a lancé un ultimatum à la poignée toutirabien.» nistre égyptien, Ahmed Chafic, que
VenteauxEnchèresPubliquesauTGIdeParis,auPalaisdeJustice,4bdduPalais de manifestants encore présents sur la «des membres de l’opposition seraient
Jeudi17mars2011à14h30-EnUnLot75 place, leur demandant de rentrer chez «Nousavons intégrésdansungouvernementremanié,
èmeàParis11 -149,rueduFaubourgSaintAntoine eux, des groupes se sont formés hier de- dont l’annonce est attendue la semainemaintenantbesoin
UnLocalCommercialde106m2 vant plusieurs ministères, pour deman- prochaine».d’ungouvernement
Aurdcetsous-sol der des augmentations de salaires et de Même si la révolution égyptienne n’adetechnocrates
er meilleures conditions de travail. Même pas encore abouti à des changementsDeuxLogementsau1 étage(22,35m2et51,55m2) pourremettrelepays
la police, institution détestée et décon- conséquents, personne n’a l’air desurlesrails»MiseàPrix:145.000€ - Loués
sidérée pour son rôle sous l’ancien régi- GEORGEISHAK,SYNDICALISTE craindre un retour de l’ordre ancien.Rens.MaîtreBrunoPICARDAssociationd’AvocatsAARPI,AvocatsauBarreaudeParis,
me, demandait aussi des primes. Des ar- On vient en famille photographier la3,ruedeLogelbach75017Paris-Tél.:01.44.01.46.20 de14h30à16h30,renseignements
rêts de travail et des manifestations ont Wael Gonhim, le représentant de carcasse noircie du siège du Parti na-complémentairessur:www.chain-avocats.comrubriqueventesjudiciaires-AtousAvocats
postulantsprèsleTGIdeParis-AuGrefeduJugedel’ExécutionduTGIdeParis été signalés dans les transports, la ban- Google, devenu, après son arrestation tional démocratique, brûlé dans l’in-
oùlecahierdesconditionsdeventeestdéposé que, le pétrole, le textile. et sa libération, l’une des figures de la différence générale après la débandade
Surleslieuxpourvisiterle8mars2011de11hà12h Un appel a aussi été lancé pour une contestation, a dit avoir reçu l’assu- de la police. Des étudiants mobilisés
grande manifestation de la victoire ven- rance de l’armée que des élections se- par le biais des réseaux sociaux repei-
VenteauxEnchèresPubliquesauTGIdeNanterre,àl’ExtensionduTribunal,6ruePablo-Neruda dredi. Mais l’armée souhaite clairement raient organisées dans un délai de deux gnent les trottoirs et les barrières, dé-92 un retour rapide à la normale. mois. cidés à continuer de prendre en mainJeudi17mars2011à14h30
Après avoir suspendu la Constitu- Le maintien à leur poste d’une partie leur pays.UnAppartementàGarches(92),24-26ruedesSuisses
er tion, dissous le Parlement et promis des des ministres du gouvernement sor- Laura Reta et Kiki Hadel, deux étu-de67,18m2,escalierA,au1 étage,porteface,de3piècesprincipales
élections libres, sans cependant fixer tant n’aide pas à clarifier la situation. diantes de l’Université américaine duavecbalcon-Ausous-sol,UneCaveetUnParking
un calendrier, les militaires ont appelé Mais, même s’il a lieu progressive- Caire, sont encore tout excitées. «JeMiseàPrix:165.000€
à la reprise du travail. «Ces grèves, ment, le changement de régime se n’en reviens toujours pas, dit Laura,
S’adresseràMaîtreJacquelineBENICHOU,Avocatdemeurant2rueduChâteauà
dans les délicates circonstances actuel- déroule. Plusieurs responsables de avanttoutlemondesefichaitdetout,rienNeuilly-sur-Seine(92200)-Tél.:01.47.39.77.17-AuGrefeduJugedel’ExécutionduTGI
les,produisentdesrésultatsnégatifs»,a l’ancien gouvernement, notamment n’allaitdanscepays,toutlemondejetaitdeNanterre,oùlecahierdeschargesetconditionsdeventepeutêtreconsultéde9h30à11h30
fait savoir le Haut Conseil militaire dans l’ex-premier ministre, le ministre de sesordurespartout,maismaintenantonVisitesurplaceleVendredi4mars2011de10h30à11h30
son communiqué n° 5. La transition po- l’Intérieur et le ministre de la Commu- areprisenmainnotredestin.»
C
DRLEFIGARO mardi15février2011
«L’enjeualgérien» 7internationalL’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELINPAGE17
SaadHaririentreLesémeutesdejeuneschômeurs dansl’opposition
C’EST en homme «libéré» que le
premier ministre libanais sortant,semultiplientenAlgérie s’exprimant à l’occasion du sixiè-
me anniversaire de l’assassinat de
son père Rafic Hariri, a annoncé
Récurrent,lemalaisesocialprendunenouvelledimensionavecleréveildel’opposition. hier sa décision de se ranger dans
l’opposition. Saad Hariri refuse les
invitations du premier ministresonpèrehumiliéparlemairedesacom-
THIERRYOBERLÉ désigné, Nagib Mikati, à participermune lorsqu’il a demandé un logement.ENVOYÉSPÉCIALÀALGER
à son futur gouvernement soute-Lesfrustrationsdelajeunessesonttelles
nuparleHezbollah.AvecdesmotsMAGHREBL’Algérie est en ébullition. qu’elle se tourne contre le pouvoir, mais
très durs contre son successeur,
Les émeutes sporadiques qui touchent aussicontrenous,lesdémocrates»,ad-
SaadHaririacherchéàremobiliser
des bourgades et des quartiers des met-il. Ali Yahia veut croire malgré ses partisans, affectés par six an-
grandesmétropolesdupayssontdeve- toutàunejonctionentreuneprotesta- nées de revers successifs. Affir-
nues quotidiennes. Dimanche, des tionpolitiquequin’inclutpourl’instant mant avoir «retrouvé ses raci-
heurtsviolentsentrepoliciersetmani- qu’unepartiedel’opposition,etlarue. nes», celles du mouvement
festantsontfaitplusieursblessésàAn- souverainiste du 14 mars 2005, le
Grèvegénéralenaba, une ville proche de la frontière jeune leader a démenti avoir ac-
tunisienne. Des milliers de chômeurs A l’issue de débats agités, le CNCD a cepté de faire des concessions sur
leTribunalspécial(TSL)chargédeen colère reprochaient au gouverne- opté pour la stratégie du harcèlement,
jugerlesassassinsdesonpère.mentdenepasavoirtenusespromes- avec comme épicentre de la contesta-
er Selon lui, les seules négociationsses en matière d’insertion profession- tionlaplaceditedu1 Mai.Àl’époque
engagées portent sur l’organisa-nelle. Des jeunes privés d’emplois se coloniale, elle était appelée le «Champ
tionàRiyadd’une«conférencedesontaussirassemblésàBoumerdèsetà de manœuvres». Le président Abdela-
réconciliationnationalelibanaise»
SidiBelAbbès.ÀBéjaïa,enKabylie,des ziz Bouteflika l’a rebaptisée place de la destinée à amortir les «répercus-
étudiants ont défié la police lors d’une Concorde, en référence aux lois d’am- sions de l’acte d’accusation» qui
nistie pour les maquisards et les forces ciblera vraisemblablement le Hez-
desécuritéquionttiréuntraiten1999«Leproblèmen’estpas bollah. Saad Hariri livrera désor-
sur la guerre civile. Certains rêventdegarderouderenvoyer mais bataille sur deux fronts: son
qu’elledeviennelaplaceTahrir,lapla-Bouteflika.Nousvoulons attachement au TSL, alors que le
Hezbollah estime qu’il s’agit d’ununchangementdesystème cedelaLiberté.Unemanifestationdoit
instrumentpolitiquedestinéàl’af-etnonpasunchangement s’y tenir samedi. Des défilés devraient
faiblir et le refus des armes. Il ac-danslesystème» être organisés le même jour dans les
E cuse le parti chiite de les utiliserM ALIYAHIA principales villes de province alors
pour intimider les Li-qu’une grève générale est en prépara-
banais,aulieudelesmarchenocturne.Desgrèvessectoriel- tion. «Le problème n’est pas de garder
dirigeruniquement
lestouchentlesuniversités,lafonction ou de renvoyer Bouteflika. Nous voulons versIsraël.
publique et les professions paramédi- un changement de système, et non pas SibylleRizk
cales.ÀAlgercommeàTlemcen,lavil- un dans le système», esti- (àBeyrouth)
le d’origine du président Bouteflika, la meAliYahia.
crise du logement tourne à l’affronte- De son côté, le gouvernement va se
ment. Des centaines de squatters qui DimancheàAnnaba,prèsdelafrontièretunisienne,unemanifestationdejeunes réunir demain. De nouvelles mesures
chômeurss’estachevéepardesheurtsviolentsaveclespoliciers. MOHALI/NEWPRESS/SIPA SaadHariri,s’étaient installés dans des logements devraient être annoncées pour répon-
hieràinoccupés ont été délogés sans ména- dre au malaise social. Voici quelques
Beyrouth.gement,ceweek-end,parlesforcesde plus de véritables relais entre le système l’étatd’urgencedécrétéen1992audé- jours, le président Bouteflika, dont la
APl’ordre. et le peuple. Les autorités essayent de but de l’insurrection islamiste. Vieux santéestchancelante,apromislalevée
Le malaise social est imprévisible. Il s’en sortir au cas par cas en octroyant routierdelaLiguedesdroitsdel’hom- de l’état d’urgence. Hier, le ministre
suffitd’uneétincellepourmettrelefeu des aides personnalisées ou par la cor- me, Ali Yahia en a pris la tête. Âgé de desAffairesétrangèresMouradMedelci
auxpoudres«Ilyaeu,selonlagendar- ruption»,ajoute-t-il. 90 ans, il reçoit ses invités dans son aconfirmésurEurope1queladécision
merie, 11203 émeutes locales en 2010», Le phénomène est récurrent, mais il modesteappartementoùilvitseul. devrait être prise «dans les prochains
eprécise M Ali Yahia, le leader de la a pris une nouvelle dimension avec la «Entantqu’avocat,j’aieuàdéfendre jours». Son intervention semblait sur-
Coordinationnationalepourlechange- naissance,samedi,d’unmouvementde ilyapeuuncollégienquiétaitmontéà16 tout destinée à Washington et à Paris,
ment et la démocratie (CNCD). «Les contestation politique du régime qui a ans dans un maquis d’al-Qaida. Il m’a qui réclament le droit, pour les Algé-
jeunes n’ont pas de défenseurs. Il n’y a rassemblé 2000 personnes en dépit de racontéqu’iln’avaitpassupportédevoir riens,de«manifesterlibrement».
SuperiorSolarSolutions.Vousavezlesdonnéesdu
problème.Nousavonslasolutionparfaite.Toujours.Etcelan’estpasunhasard,
maislefruitdenotreexigence.Uneexigencequinousfaitaméliorerchaqueproduit
jusqu’àcequ’ilmérited’êtreunproduitSOLON.
ParexempleavecnotresystèmenovateurSOLONSOLbond.Cettetechniquecon-
sisteàcollertoutsimplementlesmodulessolairessurletoit,sansperforation
aucune.L’économiedepoidsainsiréaliséenouspermetdetransformerencentrales
photovoltaïqueshautementefcacesdeshangarsmêmedeconstructionlégèreetscience.
d’unecapacitédechargeextrêmementfaible.Ettouslesautrestoitsaussi,biensûr.
Etquepouvons-nousfairepourvous?
www.solon.comno
fiction.
SOLONseraprésent
auSalondesEnergies
Renouvelablesdu
15au18FévrieràLyon,
hall9standD02
Amardi15février2011 LEFIGARO
8 international
Ladifficile«guérison»desdjihadistes
indonésiens
Le plus grand pays musulman d’Asie
Policiersdutente de « déradicaliser » ses exaltés.
«détachement
88»durantsans de la ligne dure pour convaincre
unexerciceFLORENCECOMPAIN leurs acolytes qu’ils font erreur.
ENVOYÉESPÉCIALEÀJAKARTAETÀSEMARANG àJakarta,
Mais le revirement de plusieurs terro- enmars2010.
TERRORISME Harry Setya Rahmadi rê- ristes « déradicalisés » met en lumière Cecorpsd’élite
vait d’« anéantir les mécréants », de les carences du programme. Abdullah indonésienamis
« mourir en martyr sous les balles améri- Sonata, brandi comme le repenti modèle souslesverrous
caines », il est devenu un jeune loup du dans tous les raouts de la police et libéré 600islamistes,
marché des changes. Yusuf Adirima était pour bonne conduite en 2009, s’est aus- ettente
un exalté en quête d’adrénaline qui sitôt remis à comploter : il préparait un delesconvaincre
d’abandonnerpourchassait les chrétiens dans les Molu- attentat à Jakarta et l’assassinat de plu-
leterrorisme.ques. Il fait rôtir des canards à longueur sieurs personnalités en vue, dont le pré-
GACAD/AFPde journée. « Si ces deux militants de la sident indonésien, quand il a été de nou-
nébuleuse islamiste Jemaah Islamiyah veau arrêté.
ont renoncé à la violence, c’est qu’ils ont Urwah, qui a passé quatre ans derrière
été “déradicalisés” lorsqu’ils étaient dé- les barreaux pour avoir participé à l’at-
tenus », explique Petrus Golose, à la tentat de l’ambassade d’Australie en
tête de l’unité de lutte antiterroriste de 2004, a récidivé à sa sortie de prison. Et
la police indonésienne. plusieurs anciens condamnés « déradi- formateurs », estime Sidney Jones, ex- hammad Top, le cerveau de cinq de l’ambassade d’Australie à Jakarta en
calisés » ont été retrouvés dans les perte des extrémistes islamistes attentats qui a été abattu par la police en 2004, a supervisé les camps d’entraîne-
camps d’entraînement terroristes dé- indonésiens. « Ce n’est pas avec une 2009. Et s’il a délaissé les sites Internet ment d’Aceh. Les enquêteurs ont trouvé«Nousnesommespas couverts récemment dans la province amélioration des rations en prison, une appelant au djihad pour les graphiques huit téléphones portables dans sa cellule.
seulementdestraqueurs indonésienne d’Aceh. La longue liste prise en charge des frais de scolarité des des taux de change, « le sentiment de fra- Et Abdullah Sonata continuait, depuis sa
d’échecs « ne remet pas en cause l’effica- enfants ou des gratifications que l’on fait ternité » au sein de la cellule dormante à prison, à correspondre avec son maître àdeterroristes,maisaussi
cité du programme. La déradicalisation, évoluer les mentalités. On obtient au laquelle il appartenait lui manque. penser, Muklash, qui l’enjoignait de ne
desconseillersspirituels» c’est comme les régimes, ça ne marche pas mieux un désengagement », poursuit la pas renoncer à la violence.
Lapassiondesarmespour tout le monde », temporise Petrus directrice à Jakarta de l’institut de re- « Le détachement 88 s’est lancé dans la
Depuis l’attentat de Bali en 2002, le Golose. cherches international Crisis Group. Ansyaad Mbai, chef du contre-terroris- prévention, l’arrestation et la déradicali-
plus grand pays musulman du monde Sur les 200 militants relâchés après Harry Setya, le champion du forex cité me au ministère de l’Intérieur, explique sation des terroristes. Vouloir tout faire
s’est lancé dans une campagne énergique avoir purgé leur peine, une vingtaine a en exemple par le chef de l’antiterroris- que les islamistes sont d’une redoutable est contre-productif », estime Nurhuda
contre le terrorisme. Créé en 2004, le accepté de tisser des liens avec la police. me, ne dit pas autre chose. « Je savais efficacité : « Nous sommes engagés dans Ismail, qui dirige une association de
détachement 88, qui réunit tout ce que Les autres sont de nouveau impliqués qu’en collaborant avec le détachement 88, une compétition avec les terroristes qui réinsertion d’anciens terroristes. « Il faut
l’Indonésie compte de tireurs d’élite, ar- dans des activités extrémistes. « On ne j’aurais des avantages en prison », re- continuent de recruter à l’intérieur des être particulièrement vigilant à ce que de-
tificiers, experts de la filature et de l’in- peut pas parler d’un programme systéma- connaît le diplômé d’économie, empri- prisons et attendent sur le pas de leur por- viennent les terroristes une fois libérés »,
filtration, a mis sous les verrous 600 mi- tique de déradicalisation des terroristes. sonné pour avoir hébergé Noordin Mo- te leurs camarades libérés. » « La prison met en garde cet homme qui connaît
litants islamistes impliqués dans les Mais plutôt de faveurs accordées aux pri- est une véritable école du djihad », confir- parfaitement leur structure mentale,
réseaux terroristes. sonniers qui acceptent de devenir des in- me l’ancien militant Harry Setya. C’est pour avoir étudié dans l’école coranique
« Nous ne sommes depuis le couloir de la mort qu’Iwan al-Mukmin de Ngruki qui a produit vingt
ACEH
pas seulement des tra- BRUNEI Dharmawan, condamné pour l’attentat des terroristes les plus redoutables en In-
queurs de terroristes, donésie. « Beaucoup de ceux dont on pen-
MALAISIEmais aussi des se qu’ils ont abandonné leur idéologie ra-
conseillers spirituels », dicale y restent fidèles. Je peux au mieuxSUMATRA MALAISIE SULAWESIconfie Petrus Golose, co- GORONTALO les dissuader de passer à l’action en leurDU NORD DU NORDSINGAPOUR KALIMANTANlosse aux lèvres épaisses qui offrant un travail. »
ORIENTAL ÎLES RIAU tient son tableau de chasse Dans les faubourgs de Semarang, villeRIAU KALIMANTAN
dans un petit carnet écorné. portuaire de Java centre, Yusuf Adirima,SUMATRA OCCIDENTAL Poso MOLUQUES PAPOUASIESULAWESIOCCIDENTAL« Nous avons fait le pari de DU NORD gringalet dans sa tenue orange de cuis-9 OCCIDENTALEJAMBI CENTRAL
considérer les terroristes non 10 tot, est censé s’être amendé. For-BANGKA- KALIMANTAN Tentena
SULAWESIpas comme des criminels indécrot- BELITUNG CENTRAL mé aux techniques de combat
OCC.
tables mais comme des âmes tour- Palopo PAPOUASIE dans un camp terroriste du sudBENGKULU SUMATRA 7
KALIMANTANmentées. Nos agents connaissent leur DU SUD des Philippines, il a été arrêté1 2 3 SULAWESIDU SUD
psychisme. Pour les convaincre que nous SULAWESI DU SUD en 2003 en Indonésie après la dé-6 8 12 DU SUD-EST
LAMPUNG INDONÉSIE MOLUQUESne sommes pas les infidèles décrits par Jakarta Makassar 5 couverte d’une énorme cache d’armes.
leurs prédicateurs fanatiques, nous les sa- Libéré l’an dernier, il travaille dans une
BANTEN JAVAluons en arabe, interrompons l’interroga- NUSA gargote au bord d’une route poussiéreu-JAVA CENTRAL TENGGARAtoire pour prier avec eux. » L’idée est de se. À y regarder de plus près, il empoigneOCC.
OCCIDENTAL % DE MUSULMANSJAVA OR.soutirer des informations aux extrémis- ses canards comme un M-16. Homme de
par provinces
tes pour brouiller leur réseau et d’utiliser peu de mots, il ne fait pourtant pas mys-YOGYAKARTA NUSA TIMOR- 90 % et plusles chefs militants qui ne sont plus parti- TENGGARA tère de ses intentions. « Je voudrais re-BALI ORIENTAL
ORIENTAL200 km De 75 à 90 % prendre les armes. C’est ma passion. JeSources : Reuters, National Geographic 4 11
n’ai été heureux que lorsque je vivais enL’islam De 50 à 74,9 %
harmonie avec le djihad. »en Indonésie Moins de 50 % Retrouvant un peu d’humanité, Yusuf
raconte qu’il vient d’avoir une petiteNasirAbbas, APPLICATION DE LA CHARIA
fille. Il a choisi de la prénommer Armali-
intégrale partielle te, son fusil d’assaut préféré.■LES ATTENTATS DEPUIS 2000lemauvaisgénierepenti
En nombre de morts
asir Abbas était le mau- se » qu’il a menée. « À 18 ans, Date Lieux
vais génie du terrorisme j’avais l’émotion à fleur de peau, je
ERislamiste indonésien. vivais dans le fantasme selon lequel 1 AOÛT 2000 AliImron,desexplosifs2 morts 1NChef de brigade de l’or- les souffrances des musulmans
Explosions dans des églises ganisation Jemaah Islamiyah qui n’ont d’autre cause que la domina-
à la veille de Noëla ensanglanté l’archipel, expert tion de l’Occident », confie-t-il. àlabandedessinée
en tactique de combat, armes et « J’ai côtoyé les têtes brûlées du 13 SEPTEMBRE 2000
explosifs, il est aujourd’hui l’élève crime et de l’islam activiste, pour li Imron, artificier re- sure son éditrice Dyah Madya215 morts
modèle de la police indonésienne, qui il était un devoir de faire le coup doutable à la solde de Ruth. Lors de son procès en
le pivot du programme de « dé- de feu aux côtés des moudjahidins A l’organisation islamiste 2003, Ali Imron avait exprimé24 DÉCEMBRE 2000
radicalisation » des terroristes afghans. J’ai donc été heureux et 3 radicale Jemaah Islamiyah, fait un curieux mélange de fierté et17 morts
emprisonnés. fier d’aller défendre mes frères un héros incongru pour une de remords d’avoir fabriqué
Celui qui a été le personnage clé musulmans. » bande dessinée. L’homme qui a une des bombes et conduit la12 OCTOBRE 2002« Je suis un homme meilleur
du réseau islamiste ne parle plus Au fil de ses « vacances » à Ja- orchestré l’attaque terroriste la camionnette piégée vers sa ci-202 morts 4aujourd’hui »,confieNasir
que de « tolérance » et « d’ouver- lalabad et Khowst, il se taille une plus meurtrière en Indonésie se ble. L’ancien professeur quiAbbas. PLUNKETT/AP Attentats contre
ture d’esprit ». Avec ses anciens carrure de chef et en 1990, dans repent en images. L’album avait suivi un entraînement endes sites touristiques à Bali
compagnons d’armes, « nous ré- mettre dans le droit chemin en un camp à la frontière pakistano- Quand la conscience parle qui Afghanistan ne s’estimait alors
5 DÉCEMBRE 2002fléchissons ensemble à la significa- leur offrant une aide économique. afghane, il instruit au maniement relate son histoire et ses états qu’« à moitié satisfait ».
3 morts 5tion du djihad. Je tente de les per- La barbe courte, le parlé culti- des armes des centaines de mou- d’âme s’ouvre sur un carnage : Devenu personnage de BD, il
suader que l’assassinat de civils, vé, ce repenti du djihad est un djahidins d’Asie du Sud-Est, dont l’attentat de Bali qui a fait 202 raconte ses doutes, son trouble
23 AOÛT 2003même commis au nom d’Allah, est « collaborateur précieux de la po- plusieurs allaient devenir les po- morts en octobre 2002. « Ali devant l’ampleur de la tragé-
12 morts 6un acte criminel », explique-t-il. lice », reconnaît Ansyaad Mbai, seurs de bombes de l’attentat de Imron veut mettre en garde les die, sa cavale, la peur au ventre,
Bombe à l’hôtel Mariott« Sur les 200 terroristes que j’ai chef du contre-terrorisme. Mais Bali en 2002. En 1994, Nasir Abbas jeunes Indonésiens contre les son avenir en prison. Et pleure.
de Jakartarencontrés en prison, 70 ont com- en levant le voile sur l’organisa- est choisi pour installer un camp dangers de l’extrémisme », as- Ali Imron a échappé à une
pris leur faute, leur confusion idéo- tion et en aidant les autorités à d’entraînement de la Jemaah Is- condamnation à mort après10 JANVIER 2004
logique », estime-t-il. « Mais à traquer les terroristes, Nasir Ab- lamiyah dans la jungle monta- avoir accepté de collaborer74 morts
leur sortie de prison, il faut veiller à bas, 41 ans, est devenu un « servi- gneuse de Mindanao, au sud des avec la police. « En partageant
9 SEPTEMBRE 2004
ce qu’ils ne se sentent pas teur du diable ». « Depuis ma libé- Philippines. En deux ans, 500 re- son expérience et en livrant les810 morts
désœuvrés pour éviter qu’ils ne re- ration en 2004, après dix mois de crues passent entre ses mains. ficelles utilisées par les groupes
13 NOVEMBRE 2004nouent avec leur ancien réseau. » prison, mes anciens amis disent Quand il est arrêté en terroristes pour recruter et en-
95 mortsUn peu comme quand il recrutait que je suis un traître engraissé par avril 2003, il était devenu un haut doctriner, il espère que la nou-
pour la Jemaah Islamiyah, Nasir la police. Tout cela n’est pas vrai : responsable de l’organisation. velle génération ne répétera pas28 MAI 2005
Abbas « discute de tout et de rien, j’aide le peuple indonésien à se dé- Chef de la troisième mantiqi (bri- ses erreurs », explique Dyah1022 morts
tisse des relations personnelles, barrasser d’une idéologie dévian- gade), il supervisait Kalimantan Madya Ruth, qui a distribué les
2 OCTOBRE 2005
s’intéresse aux problèmes de ses te. » « Les gens changent », dit-il en Indonésie, Sabah en Malaisie et 10 000 exemplaires dans les1120 morts
interlocuteurs et teste au détour simplement pour justifier son Mindanao aux Philippines. «Je me pensionnats coraniques, les
17 JUILLET 2009d’une question anodine l’évolution étrange parcours. « Je suis un sens plus libre aujourd’hui. Je peux universités et devant les mos-
129 mortsde leur esprit ». Bref, il s’agit homme meilleur aujourd’hui. » voir qui bon me semble. Je n’ai pas AliImronaéchappéàlapeine quées. « Nous ciblons le vivier
Attentat contre deux hôtels demortencollaborantd’amadouer les anciens terroris- Mais cela ne l’empêche pas d’être à me cantonner à un groupe.»■ des aspirants terroristes. » ■
F.C. à Jakarta aveclapolice. IBRAHIM/AP F.C.tes par la gentillesse et de les re- nostalgique de la « vie aventureu-
A