Magazine Le Figaro du 16 avril 2009
36 pages
Français

Magazine Le Figaro du 16 avril 2009

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 16/04/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 avril 2009
Nombre de lectures 19
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ JEUDI16AVRIL2009-N°20128-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
NICOLASSARKOZYRAPPELLE APRÈSLAFRANCE,
ÀL’ORDRELESMINISTRES L’ALLEMAGNESUSPEND
ENQUÊTEDEPROMOTION LESCULTURESOGM
PAGE11PAGE3
Barenboïm,enconcertauCaire, EMPLOI,ENTREPRISES
exhortelesArabes
audialogue Le gouvernementavecIsraël
sur tous les fronts
SoutienLesauvetage Aideauchômage
àl’exportationpartield’Heuliez
Page18etl’éditorialpage15
Hier,Heuliezaétéplacéenredressement L’Unedic(Assédic)financeraunepartie Bercyademandéàquatrebanques
judiciaireparletribunaldecommerce delahaussedesindemnisationspour des’engageràcontinueràfinancer
deNiort.L’entrepriseasixmoispour leschômeurspartiels.Ungestedemandé lesexportationsfrançaises,
trouverlescapitauxnécessairesàsasurvie. parl’Élyséeauxpartenairessociaux. àhauteurde7milliardsd’euros.
Inde : un mois de scrutin, 714 millions d’électeurs
LaguerreàGazal’avaitcontraint endirigeantpourlapremièrefois POURDESRAISONSdesécuritémais formationspolitiquesnepeutespérer peuplé du pays, Rahul Gandhi et
dereporterunpremierconcert unorchestre symphonique aussidelogistique,lesélectionslégis- formerungouvernementsanspasser Mayawati l’Intouchable se rêvent un
prévuendébutd’année,enÉgypte. dansunpaysarabe. latives indiennes qui commencent allianceavecdespartisrégionaux.Au destin.Depuisl’Indépendance,l’Uttar
Unrendez-vousmanqué Ci-dessus,enconcertàVienne aujourd’hui ne s’achèveront que le Nord, loin des néons et des paillettes Pradeshadonnéhuitchefsdegouver-
erquelemaestroisraélienefface le1 janvier2009. 13mai.Mais,autermedecelongmois des grandes métropoles, dans l’Uttar nement à Delhi, dont Jawaharlal
enpartiecesoir,àl’OpéraduCaire, → LE FIGARO ET VOUS. Page25 électoral,aucunedesdeuxprincipales Pradesh, l’État le plus vaste et le plus NehruetIndiraGandhi.Page6
Enquête Bruno «Le Figaro Littéraire» :
sur un trafic Le Maire auécrivains de père en fils
de diplômes «Talk Orange-SUPPLÉMENT.Quand l’auteur d’une série romanesque à succès
meurt,sonfilspeutêtretentédereprendreleflambeau.C’estlecasà l’université Le Figaro»d’OlivierMerle,quivientd’ajouterunvolumeàlasagahistoriqueFor-
tunedeFrance.FrédéricDardavaitlui-mêmedemandéàsonfilsde
JUSTICE. Plusieurs universités poursuivrelesaventuresdeSanAntonioaprèssamort.Lalittérature:
françaises pourraient être uneaffairedefamilleflorissante.
concernéespardestraficspré-
sumés de diplômes monnayés
àdesétudiantschinois,etdeux La Bibliothèque du Figaro
enquêtes, judiciaire et admi-
nistrative, sont ouvertes après
desdénonciationsàl’université Jean d’Ormesson
du Sud-Toulon-Var. Quatre à EUROPÉENNES.Le secrétaire
cinq autres facultés situées d’État aux Affaires européennesprésente Molière
dansdesvillesdetaillemoyen- estimequelaprésidencefrançaise
3ÈMEVOLUME,AUPRIXDE9,90€*
ne pourraient être concernées del’UEa«changél’Europedansle* en plus du prix du journal
selonunjuge.Page9 bonsens».Page4
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page35 L’éditorialdeGaëtandeCapèle
L’Étatpompier Page15Lecarnetdujour Page13
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page15
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 416 - F: 1,30 E
CH:2,90 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . DébatsUnParlementenquêtedecrédibilité
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
ITA:2,00€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:650HUF.PORT. Jean-DominiqueGiuliani
CONT:2,00€.SVN:2,20€.MAR:13DH.TUN:1,90DTU.
USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.5852 présidentdelaFondationRobert-Schuman Page143:HIKKLA=]UVXUZ:?k@e@b@g@k;
HerbertNeubauer/EPA/SIPA
Jean-ChristopheMarmara/LeFigaro,AlainJocard/AFP,E.deMalglave/REAMastar/UrbaImagesserver,D.Arky/Corbis
CRectoVerso2 jeudi 16 avril 20091
DominiqueBaudis,PhilippeSéguin,Étienne
Pinte,PhilippedeVilliers,FrançoisFillon,
MichelNoir,Françoisd’Aubert,CharlesMillon,
AlainCarignon,BernardBosson,FrancoisBayrou
etMichelBarnier (de gauche à droite),
lorsdelaconventiondesrénovateursRPR
etUDF,le26juin1989àLyon.Chesnot/Sipa
n n’est pas DROITEAuprintemps1989,douzejeunesdéputésambitieuxetprometteurs,sixRPR
sérieux quand
etsixUDF,défientlesgrandsancienspourtenterd’imposerlerenouvellementdeladroite.on a 40 ans.
Vingt ans
après, ils en
rient encore.O Ils ont joué et
perdu, mais ils se sont bien amu-
sés. Chacun a ses repères: sonVingt ans après,interview dans Libération pour
Charles Millon; le coup de fil de
Pierre Méhaignerie à Michel
Noir:«Jet’envoieFrançois»,pour
Bayrou; son discours à la tribune
des journées parlementaires du
RPR à Nice pour Michel Noir…
PARÉRICZEMMOURles rénovateursLes souvenirs sont flous, les
images tremblantes, les dates
imprécises. Printemps 1989.
Aprèslesmunicipalesetavantles
européennes. Ils étaient douze sidentielle de 1988, la droite se Berlintombe.L’annéed’après,le tumultes politiques pour le troi- surnommait le “Mamamouchi de ne savait pas où on allait. En
députés, six RPR – Philippe retourne contre ses chefs, qui consensus de Washington est sième.Séguinestenréservedela la Mamounia” », en rit encore plus, on arrivait sur le terrain du
Séguin, Michel Noir, Alain Cari- l’ont menée par deux fois à la conclu. Avec Michel Rocard à République à la Cour des comp- Carignon,quisesouvientsurtout clivage absolu : l’Europe ». Trois
gnon, Étienne Pinte, Michel Bar- défaite: Jacques Chirac, Valéry Matignon, François Mitterrand a tes. Baudis revient en politique, de ces désaccords stratégiques ans plus tard, Séguin et Villiers
nier et François Fillon –, et six Giscard d’Estaing, Raymond Bar- rendu les armes au libéralisme après une longue absence, par la avec le jeune Nicolas Sarkozy, feront en effet campagne pour le
UDF–CharlesMillon,Dominique re. Leurs divisions, leurs haines d’inspiration thatchero-reaga- petite porte des européennes. qui ne fut pas de cette aventure: non à Maastricht ; les autres
Baudis,FrançoisBayrou,François recuites, leurs coups tordus. À nienne; soumission qu’il essaye Cette génération, née juste « C’est ridicule, lui disait le futur pour le oui. La politique avait
d’Aubert, Philippe de Villiers et l’époque, on dit « la machine à d’habiller comme il peut des ori- après-guerre, a échoué, prise en président. Les jeunes, ça perd pris sa revanche sur le médiati-
Bernard Bosson. Cela suffit bien. perdre. » Pour l’arrêter, clament peaux de l’Europe et de l’antira- sandwich entre les vieux, Chirac, toujours. Il faut se mettre avec les que.
Ils ne travaillaient pas pour l’his- les rénovateurs, un seul remède, cisme. À droite, Chirac, battu Giscard, et le jeune Sarkozy. vieux. Vous prenez le risque de
toire mais pour l’immédiat. Ils se le parti unique de la droite, avec une deuxième fois, achève, sous Aujourd’hui encore, Noir est mettre en place un jeune pour Invention d’un nouveau style
souviennent surtout de ces hor- courants, comme au PS. l’autorité balladurienne, la convaincu que ses ennuis judi- vingt ans, alors qu’on peut rem- Après un « 20 heures»
des de journalistes qui les entou- conversion du vieux mouvement ciaires ont leur source chez les placer les vieux. » Désarçonné, mémorable, « les yeux dans les
raient comme des vedettes de Vide idéologique gaullisteauxidéesdéfenduespar conseillers juridiques de Chirac. Carignon s’en tirait par un : yeux »,aprèsqu’ileutdemandéà
cinéma. De ces courses-poursui- L’analyse idéologique est l’ennemi juré giscardien: Euro- À l’UDF, Giscard fut moins cruel « Oui, mais au moins, je me fais Giscarddeseretirer,Baudistélé-
tes,decesrendez-voussecrets,de encoreplusfacile:iln’yenapas. pe, marché, décentralisation. etplusefficace:ilachetasesjeu- plaisir. » Implacable, Sarkozy phonait à Bayrou: « Pour faire
ces «20 heures» regardés ensem- Le vide idéologique des rénova- L’électorat populaire, issu du nes rivaux; Bayrou devint secré- répliquait: « On n’est pas en poli- atterrir un avion, il faut se mettre
ble. La politique à la lady Diana. teurs est leur marque de fabri- PCF et du RPR, écœuré, a migré taire général de l’UDF et Millon tique pour se faire plaisir. » en face de la piste. »Bayroucom-
La presse les suivait, les poursui- que. Le signe d’une époque. Un au FN. Tout le paysage politique président du groupe à l’Assem- Séguin, lui, l’avait bien com- prend. Le lendemain, il leur dit:
vait, les confessait, les exaltait, les commencement. Cette vacuité «gouvernemental» est au cen- blée nationale. pris. À l’époque, Noir caracolait « On ne fait pas la Révolution
glorifiait. Elle les appelaitles intersidéraleexpliquesansdoute tre. Tout le monde pense la sans prendre de Bastille. En
« rénovateurs». Ou les « douze l’engouement des médias, qui se même chose, c’est-à-dire, com- démocratie, les Bastille se pren-
salopards».Onétaitaucinéma. convertissaient au même me le dira plus tard Bayrou, que nent dans les urnes. »SéguinetVilliersferont
L’épisode des rénovateurs, ce moment à la modernité libérale « personne ne pense plus rien ». Fin de partie. Giscard sera
fut d’abord ce narcissisme avec enthousiasme, en appelant L’analyse géographique est tête de liste UDF-RPR pour lesplustardcampagne
médiatique débridé. cela « la fin des idéologies». Bien- peut-être la plus utile: Noir de européennes de juin 1989. Simo-
Et quoi d’autre? L’analyse tôt, on dira « la mondialisation». Lyon, Carignon de Grenoble, Vil- ne Veil aussi, épaulée par lespourlenonàMaastricht;
politiqueestsimple.Aprèslapré- Cette même année, le mur de liers de Vendée, Baudis de Tou- trois rénovateurs centristes, les
louse,etc.,mairesfringants,bien trois B: Bayrou, Baudis, Bosson.lesautrespourleoui.élus et réélus, héritiers notabili- Les rénovateurs seront fina-
sés de provinces qui ont long- lement entendus: en 2002, seraLapolitiqueavaitpristemps ferraillé contre Paris, fondélepartiuniquedeladroite,
s’enivrent de leurs «fiefs» et se l’UMP.Pourtant,en1995,ladou-
lancent à l’assaut des partis poli- sarevanchesurlemédiatique. ble candidature Chirac-Balladur
tiques. Le jacobinisme, voilà n’avait pas empêché la droite de
l’ennemi. Leur « base » arrière gagner la présidentielle.
finance leurs «folies» parisien- Au-delà de ses défauts pro- danslessondages.Latêtedeliste Les rénovateurs avaient
nes. Jusqu’à quel point. À l’épo- pres, cette génération a surtout « rénovatrice » pour les euro- échouéparcequ’ilsn’avaientpas
que, pas de financement public eu la malchance de tomber sur péennes ne pouvait pas lui pris les outils politiques classi-
des partis; les fruits de la décen- un Mitterrand souverain, qui ne échapper. Le maire de Lyon ques: partis et urnes. Mais ils
tralisation n’ont pas encore don- leur a laissé le pouvoir que par voyait déjà plus loin. À ses com- avaientinventéunnouveaustyle,
né leurs pépins judiciaires. « Si bribes. 1981, 1988, deux prési- pères goguenards, il exposait, exploitélecouplemédias-sonda-
j’avais su comment tout cela était dentielles perdues. « D’Artagnan graphiquesàl’appui,l’étatdeses ges pour les prendre d’assaut. Ils
financé », songe un instant Bay- n’avait jamais manqué à son des- chances pour la prochaine prési- avaient échoué, pusillanimité et
rou. tin, mais son destin avait man- dentielle. Un jour, excédé, maladressemêlées,maisd’autres
La clé générationnelle est la qué à d’Artagnan », écrit Alexan- Séguin grommela: « Est-ce que sauraient s’en souvenir: Sarkozy
plus simple à tourner. Ils étaient dre Dumas au début de son tu peux répéter ce que tu as dit, pour conquérir l’UMP sans l’aval
jeunes, c’est ce que les télévi- sublime Vingt Ans après. car je ne suis pas sûr que tu aies du président Chirac; Ségolène
www.sifas.fr
sionsvendaient.EtChiracetGis- Seuls Barnier, Bayrou et compris toi-même. » Royal, pour s’imposer comme
card étaient vieux. Vingt ans Fillon restent encore dans la Ce fut la guerre. Noir demeu- candidate à la présidentielle du
après,laplupartdesténorsréno- lumière. Fillon à qui Séguin dic- re encore persuadé que « Séguin PS, malgré l’hostilité méprisante
IN OUTDOOR LIVING FURNITURE vateurs sont retirés des voitures. tait ses interventions du bord de a trahi. Il appelait Chirac tous les de tous les hiérarques de la Rue
Noir, Carignon, Millon sont sor- la piscine de la Mamounia, à jours ». Séguin réplique qu’il « ne de Solferino.
®showroom sifas - 68, bd malesherbes - 75008 ParIs - Tél : 01 45 22 86 65 tis de la politique: affaires judi- Marrakech, où il prenait quel- parlai(t) pas à Chirac, mais qu’il Mais ceci est une autre his-
ciaires pour les deux premiers, ques jours de vacances. « On le fallait arrêter ces conneries. On toire.
A 1FrancePolitique
1jeudi 16 avril 2009 3
Sarkozy
rappelle
sesministres
àl’ordre
ÉLYSÉE rat, et qu’on nous annonçait l’explo-
Lechefdel’Étatafaitpart sion des banlieues et des problèmes
desonagacementdevant politiques, alors que, pour le
les«petitesambitions» moment, cela se passe mieux que
affichéesàl’approche prévu »,a-t-ilexpliqué.Àproposde
duremaniement. ChristineBoutin,candidateàdeux
ministères,ouNadineMorano,qui
CELAFAISAITquelquesjoursqu’il prétend obtenir le ministère de
avait envie de le dire. Nicolas l’Éducationnationalesid’aventure NicolasSarkozyaprévenulesmembresdesongouvernement:«Vous n’êtes pas là pour étaler vos états d’âme.» François Bouchon/Le Figaro
Sarkozyasaisil’occasionduConseil Xavier Darcos était nommé garde
desministrespourmettrelespoints desSceaux,ilafaitréférence,sans week-end, dans une interview au En revanche, Hervé Morin et hier que le chef de l’État n’a rien son plan média toute seule dans son
surlesi. « Il était très calme, mais très lesnommer,àdes « épisodes ridicu- Parisien,qu’ilétait « amer »aprèsle BriceHortefeuxontétéfélicitéspar arrêtéetqu’iln’apasl’intentionde coin ».
très net sur le fond »,commenteun les et hauts en couleur ». La mala- rejet du texte sur l’Internet à lechefdel’État,lepremierpourla se presser. Même Michel Barnier, Nicolas Sarkozy a d’ailleurs
ministre.Plustôtdanslamatinée,le dresse de Boutin fait sourire l’Assemblée. « Vous n’êtes pas là gestiondelaprised’otagesdu Tanit, qui devait quitter le ministère de prévenu son gouvernement: « Le
chef de l’État a expliqué à ses pro- l’entourage élyséen, alors qu’elle pour étaler vos états d’âme »,apré- au large de la Somalie, le second l’Agriculture début mai au plus prochain qui fait ça(seplaindre,ou
chesqu’ilvoulait « couper court »au « est sans doute plus proche de la venuSarkozy,quis’enétaitdéjàvio- pourson « bon travail »àlatêtedu tard,pourraitêtreprolongé « assez évoquer ses souhaits, NDLR), je
ballet des « petites ambitions », qui porte que de la promotion ». lemment pris à Karoutchi plus tôt, ministère des Affaires sociales. Le longtemps, tant que les blocus des m’entretiendrai avec le premier
s’ébruitent dans la presse avant le lorsd’uneréuniondelamajorité.À chefdel’Étatafaitsavoirenréunion pêcheurs à Boulogne-sur-Mer, ministre, et on s’en séparera. » Il
remaniement annoncé. Ceux qui «Leprochainquifaitça, proposdessanctionscontrelespar- du matin qu’il avait été furieux de Dunkerque et Calais n’ont pas ces- avaitdéjàmisengardesongouver-
ont récemment fait parler d’eux ons’enséparera» lementaires,suggéréesparKarout- l’écho paru dans le JDD, laissant sé », laisse entendre une source nementauprintempsderniersans
étaientdanslalignedemire. QuantàRogerKaroutchi,iln’a chi,Sarkozyl’arabroué: « Aucun de entendrequ’ilauraitdesdoutessur élyséenne. pour autant sévir. Cette fois-ci, à
« C’est abominable pour les gens pu compter cette fois-ci sur sa nous ne doit donner son avis à ce leministreduTravail.AlainMarleix « Jusqu’à nouvel ordre, c’est le l’occasion du remaniement de
en temps de crise de voir que les proximitédelonguedateavecNico- sujet », a-t-il dit, considérant que aégalementétésaluépoursacom- président qui décide »,prévientun juin, il tient une bonne occasion
ministres ne pensent qu’à ça »,a-t-il lasSarkozypouréchapperàsacolè- l’exécutif ne devait pas officielle- municationautourduredécoupage. collaborateuràproposdeRachida pour se « séparer» des ministres
lancé. « Cela m’agace d’autant plus re.LeministrechargédesRelations ment se mêler de cette question À propos des rumeurs de Dati, qui souhaitait quitter le qu’iljugetropdissipés.
que l’on tient bien sur notre électo- avec le Parlement ayant confié, ce strictementparlementaire. remaniement,l’Élyséeafaitsavoir ministèredelaJusticepour « faire CHARLESJAIGU
Hadopi:Accoyeraurait
vouluquelesdéputés
sedonnentdutemps
PARLEMENT qui font les frais de cette affaire.
Lanouvellelecture Accoyer regrette que l’on modifie
duprojetdeloisurInternet, « la substance de la semaine d’ini-
rejetéjeudidernier, tiative parlementaire» alors que
estprévuedèsle29avril. l’agenda était déjà chargé avec la
propositiondeloisurl’inceste,cel-
LACONFÉRENCEdesprésidentsde le sur la simplification du droit et
l’Assemblée,réunieenurgencehier, les travaux sur le règlement de
avait pour mission de dégager un l’Assemblée.
créneaupourlenouvelexamendela Prenant acte du choix de « la
loi Hadopi. Le texte avait été rejeté majorité de la conférence »,leprési-
par21voixcontre15,jeudi.Ilseraà dent de l’Assemblée n’en est que
nouveau à l’examen, dès la fin des plus sévère sur le « nouvel accès de
vacancesparlementaires,le29avril. fièvre antiparlementaire »encours,
Maisau-delàdecesimpleaménage- selon lui. Le secrétaire d’État aux
ment de calendrier, le gouverne- Relations avec le Parlement, Roger
mentetlamajoritédoiventrésoudre Karoutchi, a lancé le débat en
les quadratures du cercle et de s’interrogeant sur les sanctions à
l’Hémicycle. exercercontrel’absentéismeparle-
PourlegroupeUMPetsonpré- mentaire. Le secrétaire général de
sident, Jean-François Copé, il y a l’UMP,XavierBertrand,aconfirmé
d’abordurgence.Urgenceàeffacer hierqu’ilyétaitfavorable « pour les
cequeledéputédeSeine-et-Marne députés invisibles ». « Il y a des dépu-
a d’abord appelé « un petit loupé » tés que vous ne voyez jamais et là ce
avant de reconnaître une « faute » n’est pas normal »,a-t-ilexpliquésur
dontilest « le premier responsable ». Europe1.
Entoutétatdecause,urgenceàeffa- « Cethallalinemeparaîtabsolu-
cerl’affrontfaitaugouvernementet ment pas justifié », a rétorqué
au président de la République qui Accoyer en dénonçant « toutes les
tientàcetteréforme.Leprésidentdu voix qui critiquent le travail parle-
groupeadèslorsobtenuquelenou- mentaire d’une façon ou d’une
velexamensoitinscritdèslasemai- autre ».Leprésidentdel’Assemblée
nedu27avril,enprinciperéservée rappellequeles « députés qui ne tra-
auxtextesd’initiativeparlementaire. vaillent pas sont et seront sanction-
nés… par les électeurs ». En atten-
«Accèsdefièvre dant la mise en place du nouveau
antiparlementaire» règlement,ilassureque « l’inorgani-
Cen’estpourtantpasdugoûtde sation des travaux ne permet pas
Bernard Accoyer: « J’aurais préféré d’appliquer les sanctions prévues ».
que les délais aient été plus longs,a Jean-François Copé n’a pas
regrettéleprésidentdel’Assemblée davantage apprécié le souhait de
àl’issuedelaconférence.Pluslongs XavierBertrand,rappelantque « ce
« de plusieurs semaines »,ajoute-t-il n’est pas un problème de parti poli-
enprécisant « qu’on a toujours inté- tique, mais un problème d’organi-
rêt à laisser s’écouler quelques jours sation du groupe ». Signe que le
entre un événement et les suites qui débatinterneàlamajoritésoulevé
lui sont données. » parlerejetdelaloirisquebiende
D’autantqu’unefoisdeplus,ce nepass’éteindreavecsonadoption
sontlesnouvellesrèglesenvigueur annoncée.
depuislarévisionconstitutionnelle JEAN-BAPTISTEGARAT
ENBREF
HaigneréprendlatêtedelaCitédessciences
NOMINATION.LaspationauteClaudieHaigneréaéténomméeprésiden-
tedelaCitédessciencesetdel’industrie(CSI),hierenConseildesminis-
tres.MinistredelaRecherchepuisdesAffaireseuropéennesdeJacques
Chirac,elleremplaceFrançoisd’Aubert,nommédéléguégénéralàlalutte
contrelesparadisfiscaux.Elleauralatâchedélicatedefaireémergerle
nouvelétablissementpublicquiseraissuduregroupementdelaCitédes
sciencesetdel’industrieetduPalaisdeladécouverte.Ceregroupement,
vouluparNicolasSarkozy,inquiètelespersonnelsduPalaisdeladécou-
vertequicraignent « une absorption pure et simple »parlaCSI.
AFrancePolitique
4 jeudi 16 avril 20091
PS:HollanderemetBayrouaucentredujeu
OPPOSITION neront quand même les rapports
L’ancien chef des socialistes de force à venir. Car l’important
veut étudier les aujourd’hui, c’est de se compter.
convergences avec le leader D’où la réponse de Bayrou à
du MoDem pour purger Hollande en forme de ni oui ni non.
la question de l’alliance. « Je ne suis pas à la recherche d’un
accord partisan. Je ne suis pas dans
PLUS PERSONNE n’en parlait au une démarche qui ressemblerait à
PS. L’alliance avec le MoDem de un programme commun des
François Bayrou ? Même Ségolène années 1970 », a confié le président
Royal, qui l’avait proposée entre les du MoDem hier. C’est qu’aux euro-
deux tours de la présidentielle en péennes Bayrou espère réaliser un
2007, avait changé de registre. bon score pour montrer à ses éven-
Depuis le congrès de Reims, l’ex- tuels alliés qu’il pèse plus que les
candidate avait recentré son dis- trois députés de son mouvement
cours sur la crise sociale et l’opposi- (dont lui). Car il espère toujours
tion à Nicolas Sarkozy. Mais il a suf- réussir à fédérer derrière lui contre
fi que l’ancien premier secrétaire Sarkozy : « Le jour venu, on aura
François Hollande aborde le sujet besoin que toutes les forces soient
dans une interview à L’Express, capables de travailler ensemble
publié aujourd’hui, pour que le pour le pays. »
débat soit relancé. Et pour faire « L’antisarkozysme n’est pas un
râler la direction du PS qui accuse programme », réplique d’ores et
prestement le député de Corrèze de déjà Hollande. L’analyse de l’ancien
vouloir « déstabiliser la campagne premier secrétaire est simple : Bay-
des européennes ». rou pourrait fédérer, en 2012,
FrançoisHollandeappelleFrançoisBayrou (ici en 2007)à «sortir de l’ambiguïté»et«abattresescartes». J.-Ch. Marmara/Le Figaro l’opposition au chef de l’État, mais il
Niouininon aurait plus de difficulté à fédérer la
Qu’a dit François Hollande à municipales, celui qui était alors MoDem acceptent le programme européennes, François Hollande besoin de passer des accords. Pour gauche autour d’un programme.
propos du MoDem ? « Le PS ne doit premier secrétaire du PS avait envi- du PS, acceptent ses alliés et se anticipe en fait sur les élections l’instant, cette question des alliés L’entourage de la première secrétai-
céder ni à la diabolisation sans rai- sagé des alliances locales avec le retrouvent dans l’opposition à régionales de 2010. ne se pose pas, puisque le scrutin re Martine Aubry pense à peu près
son ni à la séduction sans principe. parti de François Bayrou à une tri- Nicolas Sarkozy. En reposant la Pour conserver leurs Régions, européen de juin ne se joue qu’à un la même chose. L’objectif du PS est
Mais proposer une clarification des ple condition : que les candidats du question à quelques semaines des les socialistes auront peut-être seul tour. Les résultats condition- donc « d’avoir une offre politique
convergences et des divergences », assez forte », explique-t-on. En
suggère-t-il. À François Bayrou « de s’assurant une base électorale suffi-
sortir de l’ambiguïté dans laquelle il samment élevée, aux alentours deSocialistesetbayrouistesappellentauvotesanction,l’UMPs’insurge
se trouve. Proposons-lui de parler de 30 %, le PS espère ne pas avoir à se
politique sociale, fiscale, économi- ■ LePSetleMoDemfontcause gée sur le fait de savoir si elle deux partis. « Les européennes, ce positionnement, trop proche poser la question des alliances.
que ou étrangère et de ne pas se limi- communecontreNicolasSarkozy. approuvait les propos du porte- selon Benoît Hamon et François deceluidel’UMP. « Le discours de François Bayrou
ter à la condamnation de la concen- À l’occasion des élections euro- parole du PS. « Ce que nous Bayrou, sont une sorte de tocsin Pour l’instant, la campagne se a déjà produit ses effets en décro-
tration des pouvoirs, de l’atteinte péennes de juin, Martine Aubry et n’avons pas pu obtenir par la pour sonner la révolte afin que le met tout juste en place. « Nous chant de la droite une partie de
aux libertés et à la laïcité. Qu’il abat- François Bayrou ont tous deux mobilisation sociale, eh bien il PSetleMoDemserefassentune sommes encore dans la campa- l’électorat démocrate-chrétien »,
te ses cartes et affiche ses idées. Et appelé les Français à faire du faut essayer de l’arracher par les santé. Ils ont tout faux! Ces élec- gne des appareils », explique un estime Jean-Christophe Cambadé-
nous aussi. Si les divergences scrutin un vote sanction contre la urnes », avait expliqué Benoît tions européennes sont trop cadre de Solferino. Le premier lis, l’un des stratèges électoraux du
l’emportent sur les convergences, politiqueduchefdel’État. Hamon.Desoncôté,leprésident importantes pour notre pays pour meeting des socialistes est pro- PS. « François Bayrou nous a facilité
chacun comprendra le refus de Après l’appel en ce sens lancé du MoDem a indiqué vouloir utili- qu’on les détourne de leur objec- grammé le 24 avril à Toulouse. Il le travail », pense aussi le porte-pa-
l’alliance. Si c’est l’inverse, alors il mardi par Benoît Hamon sur ser le scrutin européen pour tif:changerl’Europe.» donnera le coup d’envoi d’une role Benoît Hamon. Pour lui, les
faudra en tirer les conclusions. » Europe 1, la première secrétaire envoyer un message contre le «Changer l’Europe maintenant», série de rencontres dans chacu- voix de Bayrou se reporteront
À vrai dire, ce n’est pas la pre- du parti Martine Aubry a confirmé pouvoirenplace. c’estaussileleitmotivduPSdans ne des huit grandes circonscrip- davantage sur la gauche que sur
mière fois que François Hollande cette proposition. « Absolu- À l’UMP, le porte-parole Frédéric cette campagne. En interne, cer- tions. Sarkozy lors du deuxième tour de la
pose la question de l’alliance avec ment », a-t-elle répondu, interro- Lefebvre s’est insurgé contre les tains ont reproché à la direction F.-X.B. présidentielle.
le MoDem. L’année dernière déjà, NICOLASBAROTTE
pendant la campagne des élections etFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
LeprésidentduMoDemseposeendéfenseurdu«mondepaysanabandonné»
François Bayrou participait ce d’être associés aux décisions les abandonné, en crise profonde, et l’avenir de l’aquaculture et du pois- le dans la salle. Sujet sensible. ses listes et choisit des candidats en
hier à la troisième concernant ». En route vers la troi- pas seulement financière ». son sauvage, alimenté par l’expé- L’Europe, avec ses « dysfonctionne- fin de règne politique, trahissant
convention européenne sième convention thématique Sur place, à Bouin (Vendée), rience du maire de l’île d’Yeu, Bruno ments », est soumise à la question. ainsi sa volonté d’écraser les élec-
du parti centriste. européenne de son parti, opportu- Philippe Morillon, eurodéputé sor- Noury, ou l’expertise de l’eurodépu- En aparté, Sylvie Goulard sou- tions ». Les socialistes ne sont pas en
nément organisée dans les Pays de tant et président de la commission té verte Marie-Hélène Aubert, invi- tient que, « contrairement à l’idée reste, qui « minimisent aussi cet
De notre envoyée à Bouin (Vendée) la Loire sur le thème de l’agricultu- de la pêche à Bruxelles, estime que tée, dixit Marielle de Sarnez, vice- dominante », les Français sont « très enjeu européen pour éviter les dis-
re et de la pêche, le « paysan des les pêcheurs « doivent réaliser que la présidente du MoDem, « pour sa concernés par les prochaines échéan- sensions internes ».
« VOLAILLE ou cabillaud ? » Pyrénées », favorable à « l’organisa- période de la chasse et de la cueillette très, très bonne connaissance » des ces ». « Ils ne manquent que d’expli- François Bayrou, qui a signé
L’actualité rattrape François Bay- tion des marchés » et aux « quotas est terminée dans les océans, et dossiers traités hier. cations claires », regrette l’énarque, hier le bon à tirer de son prochain
rou, installé hier matin dans un laitiers », voudrait que « la acquérir des réflexes d’éleveurs ». auteur de L’Europe pour les nuls livre Abus de pouvoir (Plon), livre
TGV lancé vers Nantes. En plein réflexion politique porte sur les Plantée en pleine campagne maré- «Candidatsenfinderègne» (First), pour qui « le ministère de « de combat » qu’il promet « riche et
blocage des ports de la côte d’Opa- agriculteurs et non plus sur l’agri- cageuse, la salle des fêtes est com- Tête de liste du MoDem dans la l’Intérieur faillit à son devoir d’éduca- vivant », a dénoncé, en final, les
le, le président du MoDem choisit culture ». Encouragé par de bon- ble. « En béotien », Bayrou interroge région Ouest, Sylvie Goulard écoute tion civique en matière européenne ». subterfuges du gouvernement « qui
le poisson. L’hôtesse apprend que nes estimations de vote à quelques le général en retraite : « Ne faut-il un marin-pêcheur venu conter à Son Petit Dictionnaire pour fait porter à l’Europe la responsabili-
c’est, pour lui, une façon de « sou- semaines des européennes, le pré- pas trois kilos de poisson broyé pour l’assemblée, « en homme franc et aimer l’Europe (Grasset) en main, té des promesses non tenues en
tenir la filière » des pêcheurs. Bay- sident du MoDem est venu « écou- faire un kilo de poisson élevé ? » Le direct », les « malheurs » de sa pro- Marielle de Sarnez s’emporte matière agricole ».
rou juge « très légitime leur exigen- ter et conforter un monde paysan débat est lancé avec l’assemblée sur fession. Réponses des experts, hou- contre « l’UMP qui tarde à boucler SOPHIEDERAVINEL
BrunoLeMairedéfendl’«autreEurope»deNicolasSarkozy
MAJORITÉ l’UMP « aura très rapidement un prend ses responsabilités, qui prône pe qui agit ». C’est aussi au nom du Bruno Le Maire s’est dit « sur-
Invité hier du « Talk programme sérieux » et publiera la régulation financière ». Ce « pro- projet européen de l’UMP, plus pris et déçu » par l’appel du porte-
Orange-Le Figaro », « prochainement » la liste com- jet politique » est, selon lui, celui de que pour une « question de géogra- parole du PS Benoît Hamon à infli-
le secrétaire d’État plète de ses candidats, ce qui la présidence européenne de phie », que l’ancien directeur de ger un « vote sanction » au prési-
aux Affaires européennes devrait permettre à la majorité de Nicolas Sarkozy, « unanimement cabinet de Dominique de Villepin dent le 7 juin. Il a estimé que la
juge la campagne du PS « partir en ordre de marche pour saluée » et qui « a changé l’Europe à Matignon s’oppose à l’entrée de stratégie socialiste n’avait « aucun
«ni honnête ni responsable». ces élections ». dans le bon sens ». la Turquie dans l’Europe. sens ». Selon lui, « pour un parti
En attendant, le secrétaire « Nous souhaitons achever européen, ce n’est pas honnête et
EUROPÉEN convaincu, mais d’État aux Affaires européennes «Onarrêteavecl’élargissement» l’histoire européenne dans son uni- pas responsable » de détourner
lucide, Bruno Le Maire a reconnu rode ses propres thèmes de cam- Le secrétaire d’État aux Affaires té, c’est-à-dire intégrer l’ensemble ainsi les électeurs de l’« enjeu
hier au « Talk Orange-Le Figaro » pagne. Il veut convaincre les Fran- européennes « souhaite » d’ailleurs des Balkans, et nous concentrer majeur » du scrutin.
que, pour « beaucoup de Fran- çais que « le 7 juin, selon le résultat que le président « s’implique dans ensuite sur l’intégration politique », J.W.
çais », « l’enjeu des européennes du vote, nous n’aurons pas forcé- la campagne », parce « qu’il sait de a-t-il expliqué, en précisant, au cas
n’est pas grave, pas important ». ment la même Europe », et donc quoi il parle, qu’il a de l’expérience où une ambiguïté aurait subsisté : Aujourd’hui,à18h:
BrunoLeMaire,hier,« Il nous reste quelques semaines « pas le même avenir ». Il milite et qu’il a montré qu’on pouvait « On arrête avec l’élargissement, qui @ BernardAccoyerl danslestudiodu Figaro.pour corriger ce sentiment », veut- pour « une Europe politique forte, offrir une autre Europe, pas une n’est pas compatible avec l’appro-
Jean-Christophe Marmara/Le Figaroil croire. Il « espère » aussi que qui a une défense autonome, qui Europe qui discute, mais une Euro- fondissement. » SURLEFIGARO.FR
PierreBédierrenonceà Européennes:MarielleGallofavoriteenIle-de-France
ÉLECTIONS. La quatrième place sur taire de Dominique Strauss-Kahn, de Veyrac et Alain LamassouresonmandatdedéputédesYvelines
la liste de l’UMP pour les européen- aujourd’hui membre des Progres- occuperont respectivement la
PARLEMENT. L’ancien ministre ment à la Constitution, c’est donc nes en Ile-de-France devrait, sauf sistes d’Éric Besson. deuxième et la troisième place der-
Pierre Bédier, président UMP du sa suppléante, Cécile Dumoulin, changement de dernière minute, C’est Nicolas Sarkozy qui a tranché rière Dominique Baudis. La recon-
conseil général des Yvelines, qui lui succède à l’Assemblée. revenir à Marielle Gallo, avocate et en faveur de Marielle Gallo hier, au duction de Lamassoure réduit à
renonce à son mandat de député La Cour de cassation doit se pro- épouse de l’académicien Max Gal- cours d’une réunion à l’Élysée avec néant les espoirs de candidature
de ce département. Il a en effet noncer dans les semaines à venir lo. Cette place, éligible et dévolue à Xavier Bertrand, Brice Hortefeux et du président des Jeunes Centristes,
demandé à François Fillon de pro- sur un pourvoi de Pierre Bédier, une femme, était convoitée par les responsables de la campagne Damien Abad.
longer au-delà de la période de six condamné en appel à dix-huit plus d’une demi-douzaine de can- européenne de l’UMP. Ex-chevè- Le parti d’Hervé Morin devrait gar-
mois la mission parlementaire sur mois de prison avec sursis et trois didates, parmi lesquelles l’ancien- nementiste comme son mari, der la deuxième position, éligible,
le développement solidaire et ans de privation des droits civi- ne ministre de Jacques Chirac Marielle Gallo a rejoint la Gauche dans le Centre, à condition de trou-
l’immigration dont il avait été char- ques pour corruption passive et Nicole Guedj, la présidente de moderne du secrétaire d’État Jean- ver une candidate plus consen-
gé le 14 octobre. Cette prolongation recel d’abus de biens sociaux l’American Jewish Committee Marie Bockel. suelle que Manon Fouquet. Les
permet d’éviter une élection légis- dans une affaire de marchés de PierreBédierapréférééviter Valérie Hoffenberg, proche de La réunion d’hier a permis de autres cas litigieux seront tranchés
elative partielle dans la 8 circons- nettoyage de Mantes-la-Jolie uneélectionlégislativepartielle. Jean-François Copé, et Véronique régler d’autres problèmes en sus- par Sarkozy dans quinze jours.
cription des Yvelines. Conformé- (Yvelines). S. Soriano/Le Figaro Bensaid, ex-assistante parlemen- pens. Dans le Sud-Ouest, Christine JUDITHWAINTRAUB
AInternational
1jeudi16avril2009 5
LasecrétaireàlaSécuritéintérieure,JanetNapolitano(icilorsd’unevisiteàSanDiegoauxforcesdeluttecontrel’immigration)devaitnommerl’ancienprocureurfédéralAlanBersin(àdroite)poursuperviser
leseffortsdestinésàmettrefinauxviolencesliéesaunarcotraficlelongdelafrontièreetluttercontrel’entréedeclandestinsauxÉtats-Unis.LennyIgnelzi-DamianDovarganes/AP
ObamaveutunerelationmodèleavecMexico
AMÉRIQUES cartels mexicains inondent les Lors de sa visite au mois de mars, espagnole du magazine américain destine aux États-Unis, malgré les diale, le commerce bilatéral sera
Leprésidentaméricainse États-Unis pose un problème de Hillary Clinton était venue confir- Foreign Affairs. «Les Mexicains barbelésdonts’esthérisséelafron- unautrethèmeclédelavisite.Les
rendaujourd’huiauMexique sécurité nationale, dont la précé- merlesengagementsdesonprési- vontdemanderàObamades’enga- tièreaufildesans. deux pays appellent à la lutte
avantsonpremiersommet dente Administration avait déjà dent, en offrant au Mexique deux ger dans la lutte contre la consom- contreleprotectionnisme.Maisun
avecseshomologues reconnul’importance. hélicoptèresdecombatpourlalut- mationdedrogueauxÉtats-Unis», Unsuperviseur contentieux commercial a surgi
latino-américains. Mais l’équipe de Barack Oba- tecontrelestrafiquantsdedrogue. ajoute Mauricio Cardenas, de la pourlafrontière avec l’augmentation de droits de
maapromisdes’attaquerautrafic «Pour la première fois depuis des BrookingsInstitution. Les dollars que les quelque douanes mexicains sur près de
Denotrecorrespondante surleterritoireaméricain,àladif- décennies, les États-Unis acceptent La question épineuse de 12 millions de Mexicains émigrés 90 produits américains. Mexico a
àWashington férencedesesprédécesseurs,pour auplushautniveaudereconnaître l’immigration devrait aussi être au aux États-Unis – dont la moitié ainsi riposté à l’annulation par le
lesquelscettelutteétaitessentielle- uneresponsabilitépartagéedansle menu des entretiens Obama-Cal- clandestinement–envoientàleurs Congrès américain d’un accord
BARACK OBAMA arrive aujour- ment circonscrite au Mexique. trafic de drogue», souligne Rosan- deron.LesMexicainsrestentlapre- familles représentent la deuxième bilatéral sur la circulation des
d’hui au Mexique, à la veille d’un Washington a annoncé hier soir na Fuentes-Berain, de l’édition mière source d’immigration clan- source nationale de devises, der- poids lourds au-delà des zones
Sommet des Amériques destiné à avoirprisdessanctionscontretrois rière le pétrole. Ces travailleurs commerciales frontalières. Calde-
instilleruntonplusapaiséauxrela- cartels mexicains, et s’apprêtait à mexicains espèrent beaucoup de ron voudrait que cet accord
tionsàlafoistumultueusesetinti- nommerunresponsablechargéde M. Obama, qui a annoncé son reprennevie.IlseraintéressantdeFidelCastrodénonce«l’infâme»OEA
mesqu’entretientWashingtonavec combattre la violence liée au nar- intention de mener une grande scruter les réactions d’Obama, au
sespartenaireslatino-américains. cotraficàlafrontière.Unedécision ■ Fidel Castro a déclaré que pouvoirparleLiderMaximo.Ilqua- réforme de l’immigration légali- momentoùsesadversairesl’accu-
Cette destination mexicaine, dont le président Calderon, pre- Cuba ne souhaitait pas rejoindre lifie depuis ce groupement de sant les clandestins. L’ancien pro- sent déjà d’excessive «faiblesse»
avant les grandes retrouvailles des mierchefd’Étatàavoirétéreçuàla l’Organisation des États améri- 35 pays de «ministère des colo- cureur fédéral Alan Bersin devait vis-à-visdel’étranger.
deux hémisphères à Trinidad et Maison-Blanche,asaluélecaractè- cains (OEA), comme le réclament nies»américain.LalevéeparOba- êtrenomméhierparlasecrétaireà LAUREMANDEVILLE
Tobagodemain,danslesCaraïbes, re«constructif». lesalliésdel’îleenAmériquelatine, madesrestrictionsauxvoyageset laSécuritéintérieure,JanetNapoli-
n’estpasunhasard.Larelationavec Enunmois,lanouvelleéquipe etnevoulaitmêmepas«entendre envoisd’argentàCubaparlesémi- tano, pour superviser les efforts L’Amériquelatine
cegrandvoisinduSud,quipartage a déjà envoyé nombre de signes le nom infâme de cette institu- grés aux États-Unis ne vaut pas destinésàmettrefinauxviolences
quevatrouveravec l’Amérique une frontière lon- positifs, renforçant les contrôles à tion ». Cuba a été suspendue de mieux qu’«une aumône», a égale- liées au narcotrafic le long de la»
guede3000kilomètres,estcruciale la frontière à la sortie des États- l’OEA en 1962, après la prise du mentditCastro.(AFP,Reuter) frontièreetluttercontrel’entréede Obama
pour les équilibres internes améri- Unis, d’où proviennent armes et clandestins aux États-Unis. En L’ANALYSEDEPIERREROUSSELIN
cains. Le trafic de cocaïne dont les argent à destination des cartels. pleine période de récession mon- PAGE15
ChavezetUribeseréconcilient
surledosdelaguérilladesFarc
AMÉRIQUELATINE Venezuela est prêt à «participer Larelancedurapprochement
Leprésidentvénézuélien, à la recherche de la paix, en res- engagé depuis l’été dernier va
chefdefileducourant pectant les décisions du gouver- permettre d’augmenter les
antiaméricain, nement colombien», a assuré échangesentrelesdeuxpays.Elle
etsonhomologue Hugo Chavez. «Je ne suis pas un devraitégalementtireruneépine
colombien,favorable allié des Farc, je ne les soutiens du pied du chef d’État vénézué-
àWashington, pas, mais je ne suis pas leur liendanslaperspectivedesapre-
ontrenouéledialogue ennemi. C’est pourquoi je pense mière rencontre avec Barack
enpréludeauSommet que ce que je dis à une certaine Obama. Jamais à court de méta-
desAmériques. valeur», a-t-il ajouté. phores pétaradantes, Hugo Cha-
vezaexpliquémardiqu’ilest«en
À LA VEILLE du Sommet des PremièrerencontreavecObama traindepréparerl’artillerie»pour
Amériques,leVénézuélienHugo Les retrouvailles vénézuélo- lesommetdeTrinité-et-Tobago.
Chavez, chef de file du courant colombiennes mettent un terme Il a prévu de dénoncer
«anti-impérialiste»,etleColom- à une brouille apparue voici dix- l’absence de Cuba au raout et
bien Alvaro Uribe, allié pur et huit mois lorsqu’Alvaro Uribe exige la levée intégrale de
dur de Washington, opèrent un avait suspendu la médiation l’embargo par l’« empire améri-
rapprochement spectaculaire. d’Hugo Chavez en vue de la libé- cain ». Après avoir salué l’« élec-
Les deux chefs d’État sont rationd’IngridBetancourt.Lacri- tion historique» de Barack Oba-
convenus, mardi à Caracas, de seavaitatteintsonparoxysme,ily ma, le président vénézuélien a
tirer un trait sur leurs querelles aunan,avecdesbruitsdebottes repris ses postures de matamore
surlaguérilladesForcesarmées à la frontière entre les deux pays. qualifiant son homologue, qui
révolutionnaires colombiennes AlvaroUribeavaitensuiteprisun avaitosélecritiquersurlesdroits
(Farc). ascendant sur son rival grâce à la de l’homme, de « pauvre igna-
LeprésidentUribe,quiamis réussite de l’opération militaire re ». Un changement de ton qui
en préalable à l’ouverture de quiapermisderécupérerlaFran- s’accompagne d’une certaine
pourparlers avec les rebelles co-Colombienne. La saisie de impatience à pouvoir juger sur
marxistes la suspension des l’ordinateur d’un chef des Farc pièce la nouvelle politique de
offensives de la guérilla, a obte- avait auparavant révélé les liens Washington.
nu un soutien de Caracas. Le entreHugoChavezetlaguérilla. THIERRYOBERLÉ
La Marine française arrête onze pirates somaliens
OCÉANINDIEN.Lafrégatefrançai-
se Nivôse, opérant dans le cadre
de l’opération européenne «Ata-
lante», a intercepté et arrêté hier
matin11piratesaulargeduKenya
(photo: Ecpad/AP). Les pirates
naviguaient à environ 500 nauti-
ques (900 kilomètres) à l’est de
Mombasasurun«bateaumère».
La frégate française avait repéré
lespiratesmardisoir,lorsqueson
hélicoptère avait permis de
déjouer leur attaque contre le battant pavillon américain, à opération de l’armée américaine
bâtimentdecommerceSafmarine coups de roquettes et de tirs dansl’océanIndien.
Asia sous pavillon du Liberia. Elle d’armes automatiques. L’assaut, La secrétaire d’État américaine,
apistélesembarcationsdurantla bien que n’ayant causé que des Hillary Clinton, a dévoilé hier un
nuit, puis est intervenue au lever dégâts mineurs, a été qualifié par plandestinéàluttercontrelapira-
dujour. le chef d’un groupe de pirates terie qui appelle au gel des avoirs
Par ailleurs, des pirates ont atta- d’acte de «représailles», après la des pirates et à leur poursuite en
qué sans succès hier un navire mort de trois pirates lors d’une justiceparlespaysconcernés.
CInternational
6 jeudi 16 avril 20091
Unmoisdevotepour714millionsd’Indiens
INDE nationaliste hindou, n’ont pas réussi sément, le caractère local des enjeux
Le manque d’inspiration à faire mouche. Ils ont même plutôt politiques en Inde. En cultivantParti du Congrès BJP etUne élection qui se déroule sur un moisidéologique des deux embarrassé ses mentors politiques. et ses alliés ses alliés l’Aam Admi, le M. Tout-le-Monde
LES CINQ DATES DU VOTE (sièges à pourvoir) principales formations Résultat, faute de porter devant des campagnes indiennes, le224 142
JAMMU-ET-politiques risque les électeurs des questions d’intérêt Congrès avait remporté la mise.16 avril (124 sièges) CACHEMIRE 122de faire dépendre l’issue national, l’issue du scrutin risque Sans toutefois obtenir la majorité5722-23 avril (141)des législatives, qui fort de dépendre de la « politique absolue qui lui aurait permis de faire
Front de gauche Autres*s’achèveront le 13 mai, du politicienne » qui se mijote au passer sans entraves ses réformes30 avril (107) Lok SabahHIMACHALscore des partis régionaux. niveau régional dans les 35 États de économiques et politiques.
PRADESHPENDJAB sortant7 mai (85)l’Union. « Voilà bien une étrange
Chandigarh
De notre correspondante élection ! Le scrutin se déroule dans Nombreusesinterrogations13 mai (86)
HARYANAà New Delhi l’Inde tout entière sans qu’il y ait de UTTARANCHAL L’accord controversé sur leARUNACHAL
SIKKIMDelhiDécompte des votes le 16 mai PRADESHquestions nationales à la clé », nucléaire civil avec les États-Unis a
Sources : Commission électorale indienne,PLUS de 700 millions d’Indiens se s’exclame le Times of India. Le bien failli faire tomber le gouverne-
Parlement indien, Graphic news et AFP RAJASTHAN UTTAR ASSAMrendront aux urnes à partir manque d’inspiration idéologique ment de Delhi en juillet. Le Parle-2
PRADESH
BIHAR 1d’aujourd’hui pour renouveler la dont font preuve les deux grandes ment qui sortira des urnes à la mi-
MANIPURLok Sabha, la Chambre basse du formations politiques explique mai sera-t-il éclaté au point que deÉlection 2009
Parlement. Pour des raisons de peut-être pourquoi les Indiens les 3 nouvelles élections soient nécessai-JHARKHAND 5au Lok Sabah
GUJERAT MADHYA PRADESHsécurité, mais aussi de logistique, le ont désertées. Ni le Parti du res dans moins de deux ans ? L’Inde(parlement indien)
scrutin se déroulera en cinq phases, Congrès, emmené par la dynastie peut-elle se permettre de mettreCHHATTISGRAH 1. MEGHALAYA
du 16 avril au 13 mai. « Cette année, Nehru-Gandhi sous la houlette de entre parenthèses les réformes qui714 millions d’électeurs BENGALE- 2. NAGALAND
Daman et Diu ORISSAplus encore que lors des élections Sonia Gandhi, ni le BJP, qui man- MAHARASHTRA lui ont valu de maintenir le cap surOCC. 3. TRIPURA543 sièges à pourvoir Dadra et 4. MIZORAMprécédentes, la sécurité sera une que en plus de leaders charismati- une croissance de 7 % minimum ?
Nagar Haveli828 804 bureaux de votepriorité, l’Inde est plus que jamais ques, ne peut espérer former un Autant de questions sans réponses.
vulnérable au terrorisme venu de gouvernement sans faire alliance Le problème, reconnaît Harish1 368 430 machines de vote électronique
l’étranger », confie un haut fonction- avec des partis régionaux. Khare, c’est que nous ne savons pas
pour un coût de 2 milliards de dollars
naire à Delhi. grand-chose de la manière dont a
GOA
ANDHRA PRADESHSi l’Inde est encore sous le choc «Clochemerle» évolué la société indienne en cinq
2des attaques de Bombay (près de Ce « troisième front » est certes Superficie 3,3 millions km ans. « Nous ne savons rien de
KARNATAKA
200 morts, du 26 au 29 novembre loin d’être uni, et tous ces petits par- l’humeur après les attentats de Bom-Population 1,17 milliard d’hab. Andaman
2008), le terrorisme ne s’est pas tis courent en solitaire. Mais le plus Laquedives bay. Nous ignorons tout de l’impactet NicobarPondichéryReligions 80,5% hindous,imposé pour autant comme thème minuscule d’entre eux sait qu’il sera des mauvaises nouvelles venues duTAMIL
13,4% musulmans, 6,1% autres, NADUde campagne. Pas plus que la crise courtisé, le moment venu, afin de Pakistan. Les images de la quasi-*parmi ces 122 sièges, 51 sont actuellement vacantsKERALA
économique mondiale, qui a fini par constituer une coalition gouverne- et 2 sont attribués par le président indien anarchie au Pakistan nous encoura-PNB par hab. (2007) 950 $ 250 km pour représenter les anglo-indienstoucherl’Inde ;etpasdavantageque mentale. « Les législatives 2009 se gent-elles à opter pour une solution
LE FIGAROle communautarisme, malgré les jouerontaucoursd’unesixièmepha- raisonnable chez nous, ou bien nous
violences antichrétiennes qui ont se après le 16 mai », affirme l’analys- leTamilNadu,fortementagitéparle national. Ces élections se résument brille », et cela ne lui avait pas réussi. poussent-elles secrètement dans les
secoué l’an dernier l’Orissa, sur la te politique Yogendra Yadav, antici- sort des Tamouls « frères » au Sri à une « interprétation locale Le parti nationaliste hindou avait bras de notre propre orthodoxie de
côte est, et le Karnataka, au sud. pant un long marchandage avant Lanka et le rôle joué par Delhi dans d’enjeux nationaux », déplore sous-estimé deux facteurs : le man- type taliban ? », s’interroge-t-il, en
Même les discours enflammés qu’un nouveau gouvernement ne le conflit, pèsera également lourd Harish Khare, éditorialiste au quoti- que d’intérêt politique traditionnel allusion à la tentation de l’extrémis-
contre les musulmans de l’« autre » prenne les rênes du pouvoir à Delhi. dans la balance. dienTheHindu.En2004,leBJPavait de l’upper middle class, la classe mehindoufaceàlamenaceterroris-
Gandhi, le jeune Varun, qui court Parmi les États « faiseurs de roi », Nombre d’analystes regrettent fait campagne sur un slogan global, moyenne la plus riche, qui pratique te pakistanaise.
sous la bannière du BJP, le parti l’Uttar Pradesh arrive en tête. Mais le côté « Clochemerle » de ce scrutin « Shining India », l’« Inde qui allègrement l’abstention ; et, préci- M.-F.C.
Encampagnedansl’UttarPradesh,oùsefabriquentlespremiersministres
Au nord de l’Inde, l’État ne chef religieux dirige la madrasa
le plus vaste et le plus peuplé de Farangi Mahalli, superbe bâti-
ea déjà donné huit chefs ment du XIX siècle, situé au cœur
de gouvernement à Delhi. de la vieille ville de Lucknow, la capi-
tale de l’État. Il est aussi à la tête du
De notre envoyée spéciale à Semra conseil des oulémas d’Inde. « Avant,
(Uttar Pradesh) c’est vrai, les musulmans votaient
pour le Congrès. Mais depuis vingt
« C’EST là qu’a dormi l’Angrez ! », ans, ils donnent leurs voix aux partis
lance Kailasha Devi, pointant du régionaux », dit-il. Ajoutant : « Cette
doigt une maison basse aux murs de fois, ce sera sûrement le Bahujan
boue séchée. Plutôt proprette, avec Samaj Party (BSP) de Mayawati qui
son toit de chaume et son devant de en profitera ». Pour cela, elle doit
porte soigneusement balayé, la trouver des voix ailleurs qu’auprès
demeure est modeste mais connaît des Dalits et des basses castes, qui
son heure de gloire. Début janvier, le constituent son électorat tradition-
ministre britannique des Affaires nel. Elle a déjà tendu la main aux
étrangères, David Miliband, y a pas- brahmanes, et tente de se rallier les
sé la nuit. En hindi et en ourdou, le musulmans.
terme Angrez désigne les Anglais et,
par extension, tous les étrangers. «Pépinièredeterroristes»
Semra, le village où Rahul Gandhi, le L’an dernier, l’Inde a découvert
jeune héritier de la dynastie Nehru- avec stupéfaction qu’elle abritait
Gandhi, avait tenu à emmener son Pourleslégislativesd’UttarPradesh,lecandidatduPartiduCongrès,RahulGandhi(àgauche),devradevancerdanslesurnes des militants islamistes locaux, les
ami, se trouve au cœur de l’« hindi lareprésentantedupartirégionalBSP,Mayawati(àdroite). Rajesh Kumar Sen/Reuters, Jaipal Singh/EPA Indian Mujahideen (IM). À
belt », encore appelée « cow belt », l’automne 2008, l’enquête menée
dans la vaste plaine du Gange. On y tant orpheline, cette Inde-là avait affirme Soma Pati, l’une des fem- et compte bien puiser dans l’électo- kilomètres de là, une demi-douzaine après une série d’attaques terroris-
parle l’hindi le plus pur de l’Inde, et rejeté le BJP, le parti nationaliste mes les plus âgées du petit groupe rat traditionnel de la dynastie de villageois bavardent malgré la tes à Delhi, a conduit tout droit au
les vaches y sont peut-être plus hindou, et son slogan de pacotille, qui s’est formé autour de nous en Nehru-Gandhi. chaleur accablante. Les godets en district d’Azamgarh, à l’est de
sacrées qu’ailleurs… « Shining India », l’Inde qui brille. un rien de temps. Il fut un temps où le parti du terre cuite emplis de thé au lait circu- l’Uttar Pradesh. « On a tout de suite
Kailasha Devi en rit encore. « Il Semra est un « village modèle ». « Il est venu ici avec l’Angrez Congrès pouvait compter sur un lent. Une fois vidés, ils sont jetés. fait d’Azamgarh une pépinière de
était très gentil, très grand, il parlait Et pour cause. Il appartient à la cir- pour lui expliquer comment fonc- solide réservoir de voix en Uttar Pra- « Dans notre village, il n’y a jamais eu terroristes, regrette Maulana Khalid
beaucoup ; mais on ne comprenait conscription d’Amethi, dont Rahul tionne la solidarité entre les femmes desh. Il y a belle lurette que ce n’est deproblèmesentrehindousetmusul- Rasheed. Cela a mis la communau-
rien, c’est Rahul qui traduisait », Gandhi est le député, à nouveau dans les villages indiens », renchérit plus le cas. Avec ses 180 millions mans », lance Muhammad Ishtiaq, té musulmane en colère, particuliè-
s’esclaffe la paysanne, laissant candidat cette année. « Nous avons Reena, une jeune paysanne. « Nous d’habitants, cet État du nord de travailleur journalier dans le bâti- rement en Uttar Pradesh ». Le parti
paraître des dents déchaussées, fait du développement une priorité aidons Shiv Kumari très simple- l’Inde est le plus vaste et le plus peu- ment. Il votera pour le Congrès, du Congrès n’a jamais pris de posi-
rougies par le paan. Ici, tout le dans cette partie de l’Uttar Pradesh, ment. Toutes les semaines, chaque plé de l’Union. Il envoie 80 députés comme il l’a toujours fait. Les autres tion claire sur la question, et il pour-
monde chique la feuille de bétel affirme-t-il. Même si le gouverne- femme doit lui faire don d’une poi- au Parlement national, qui en acquiescent ; ils veulent Rahul rait le payer cher dans les urnes.
qui enveloppe la noix d’Arec, la ment régional a tout fait pour entra- gnée de riz », explique-t-elle. Moins compte 543. Depuis l’Indépendan- Gandhi comme premier ministre. « Le terrorisme a été utilisé comme
chaux éteinte, du tabac parfois, et ver nos projets. » aguerri que son ami indien, Mili- ce, en 1947, l’Uttar Pradesh a donné Samrula Nisa, musulmane elle aussi, une propagande antimusulmane
des épices. band a avoué le lendemain avoir huit chefs de gouvernement à Delhi, préfère s’en prendre à Ramdos en Inde, affirme Maulana Khalid
Rahul Gandhi voulait montrer à Milibanddortmal « plutôt mal dormi… à cause des dont Jawaharlal Nehru, Indira Yadav, le chef du village. « Le seul Rasheed. Pourtant, nous avons clai-
David Miliband l’« Inde véritable », «àcausedesvaches» vaches ». Chef du gouvernement Gandhi et Rajiv Gandhi, pour le par- problème ici, c’est le manque d’infras- rement condamné les terroristes,
celle dont les suffrages comptent, De là à dire que Semra brille, il y régional depuis 2007, première fem- ti du Congrès ; et Atal Behari Vaj- tructures, nous n’avons même pas qu’ils soient indiens ou qu’ils vien-
loin des paillettes et des néons des a loin. En cette nuit de janvier, le me Dalit (Intouchable) à occuper payee, pour le BJP, le parti nationa- l’électricité. Et c’est ta faute, pas celle nent du Pakistan. Nous continuons
grandes métropoles. Ce n’est ni Del- jeune Gandhi avait élu domicile cette fonction, Mayawati, elle, n’a liste hindou. Enfin, cet État crucial de Rahul ! », lui lance-t-elle. aussi de prendre nos distances vis-à-
hi ni Bombay qui porteront au pou- dans la chaumière à demi délabrée pas gardé sa langue dans sa poche. abrite une communauté musulma- Pour Maulana Khalid Rasheed, vis du Pakistan. » Rahul Gandhi ?
voir le prochain premier ministre, de Shiv Kumari, une jeune veuve « Après ça, Rahul Gandhi s’est certai- ne évaluée à quelque 20 % de la les deux circonscriptions d’Uttar Mayawati ? Le prochain premier
mais bel et bien cette Inde rurale. sans ressources, à la peine pour nement récuré au savon anti-Da- population indienne, un chiffre Pradesh où sont aujourd’hui can- ministre sortira peut-être, une fois
Silencieuse, le plus souvent sans nourrir ses cinq enfants. « Rahul a lit ! », a-t-elle lancé. Impétueuse et supérieur à la moyenne nationale. tonnés les Gandhi sont loin d’être encore, d’Uttar Pradesh. Au pire, ce
électricité, sans eau, sans routes. promis de lui donner une maison, et ambitieuse, elle brigue aujourd’hui Réunis autour du marchand de représentatives de l’« électorat sera dans cinq ans.
Lors des législatives de 2004, se sen- de payer l’éducation de ses enfants », le poste de premier ministre à Delhi, thé et de paan de Sanha, à quelques musulman » indien. À 36 ans, le jeu- MARIE-FRANCECALLE
ENBREF
COLOMBIE. Le narcotrafiquant TOGO. Kpatcha Gnassingbé,Interviewd’undétenudeGuantanamo Interpellationsdedissidentschinois
colombien Daniel Rendon, le demi-frère du président togolais
ÉTATS-UNIS. Un détenu de la prison américaine de Guantanamo a pu CHINE. Des dissidents chinois ont été interpellés ou harcelés hier, jour alias « Don Mario », un Faure Gnassingbé et ex-ministre
etéléphoner à la chaîne satellitaire panarabe al-Jezira pour dire qu’il a du 20 anniversaire de la mort du dirigeant réformateur Hu Yaobang, ex-paramilitiare d’extrême droite de la Défense, a été arrêté hier par
été sévèrement battu pour avoir refusé de quitter sa cellule. Il s’agit de tandis que les forces de sécurité étaient en alerte dans la crainte de considéré par le gouvernement les forces de sécurité et inculpé
la première interview accordée à un média par un détenu de l’enclave troubles. comme le plus puissant du pays, pour «complot».
américaine de Cuba. a été arrêté hier.
ISRAËL. George Mitchell,Mechaalrencontredesdéputésbritanniques
AFGHANISTAN. Quelque 300 l’émissaire spécial des États-UnisLepasseportdeThaksinannulé
PROCHE-ORIENT. Le chef en exil du groupe islamiste palestinien jeunes femmes ont été lapidées pour le Proche-Orient, a entamé
THAÏLANDE. Les autorités thaïlandaises ont annulé hier le passeport de Hamas, Khaled Mechaal, a rencontré à Damas une délégation de par- hier, alors qu’elles s’étaient hier ses entretiens avec le nouveau
l’ex-premier ministre en fuite Thaksin Shinawatra, visé par un mandat lementaires britanniques, la troisième rencontre du genre en un mois. rassemblées pour manifester gouvernement israélien de droite
d’arrêt pour son implication dans les désordres à Bangkok. Des man- Le mouvement islamiste figure depuis septembre 2003 sur la liste de contre l’imposition d’une loi par une rencontre avec le ministre
dats d’arrêt ont été lancés contre 14 chefs de l’opposition. l’Union européenne des organisations terroristes. controversée sur le mariage. de la Défense Ehoud Barak.
CInternational
1jeudi16avril2009 7
LesinspecteursL’Occident
del’AIEAquittent
relativise laCoréeduNord
NUCLÉAIRE étaient autorisés à retourner à
Expulsés une première fois Yongbyon.lamenace en 2002 parce que Les sautes d’humeur du pou-
les États-Unis accusaient voir nord-coréen peinent à dis-
Pyongyang de développer simuler un programme nucléaire
un programme secret toujours potentiellement dange-
d’enrichissement reux, mais en piteux état et guèreiranienne
de l’uranium, les experts susceptible de redémarrer du jour
de l’Agence internationale au lendemain. Le complexe de
NUCLÉAIRE Washington et ses alliés sus- de l’énergie atomique Yongbyon est en état de délabre-
Téhéran pourrait pectent Téhéran de chercher à y avaient été réadmis ment avancé. Le réacteur princi-
être autorisé à enrichir fabriquer la bombe atomique en 2007. pal de 5 mégawatts a été fermé en
une certaine quantité sous le couvert d’un programme juillet 2007 sous la supervision de
d’uranium pendant nucléaire civil, ce que l’Iran Vienne l’AIEA, et sa tour de refroidisse-
les négociations. dément. L’enrichissement d’ura- ment détruite. Les deux autres
nium, qui peut être détourné de LES EXPERTS de l’Agence inter- réacteurs inachevés qui se trou-
LES OCCIDENTAUX vont-ils sa finalité civile vers des fins mili- nationale de l’énergie atomique vent sur le site ne sont pas près
assouplir leurs positions pour taires, est au cœur des préoccu- (AIEA) en ont pris l’habitude : en d’entrer en service. Pyongyang,
sortir le dossier du nucléaire pations occidentales. Sa suspen- Corée du Nord, mieux vaut ne pas enfin, assure vouloir développer
iranien de l’impasse ? Officielle- sion reste l’objectif final des défaire sa valise. Pour la troisième ses propres réacteurs à eau légère.
ment, non, selon le porte-parole États-Unis, reconnaît leNewYork fois en sept ans, les inspecteurs Là encore, il s’agit d’une perspec-
de la Maison-Blanche. Robert Times. nucléaires sont sommés par le tive plus que lointaine.
Gibbs a qualifié d’«inexact» un régime de Kim Jong-il de quitter le
article du New York Times selon Parisdémenttout pays «le plus tôt possible», sans Semi-échec
lequel les États-Unis et leurs alliés changementd’approche oublier d’emporter avec eux les D’après une déclaration faite
européens prépareraient de nou- Plusieurs diplomates d’autres dizaines de caméras et les centai- en novembre 2007, la Corée du
velles propositions autorisant pays impliqués dans les dis- nes de sceaux apposés sur les ins- Nord disposerait d’un stock de
Téhéran à continuer ses activités cussions avec Téhéran (Russie, tallations du complexe de Yong- plutonium de 30 kg, largement
d’enrichissement d’uranium pen- Chine, Grande-Bretagne, France byon, à 100 km de la capitale, suffisant pour alimenter en com-
dant un certain temps après l’ou- et Allemagne) ont confirmé que Pyongyang. bustible nucléaire une demi-
verture de négociations. les Occidentaux étudiaient de En décembre 2002, ils avaient douzaine de bombes atomiques.
Jusqu’à présent, les Occiden- « nouvelles stratégies » face à déjà été mis à la porte par le ré- Et, détail inquiétant, l’armée, qui
taux conditionnaient l’ouverture Téhéran. L’une de leurs proposi- gime nord-coréen, furieux d’être constitue l’aile dure du régime, a
de pourparlers avec Téhéran à tions pourrait être justement le LeprésidentiranienMahmoudAhmadinejad (au centre)ainauguré soupçonné par l’Administration affirmé le 17 janvier que ce stock,
l’arrêt de toute activité sensible droit donné à l’Iran de continuer lasemainedernière,àIspahan,lapremièreusinedefabrication Bush d’entretenir un programme obtenu à partir de combustible
d’enrichissement par l’Iran. En d’enrichir l’uranium« àsonryth- decombustiblenucléairedupays.AttaKenare/AFP clandestin d’enrichissement d’ura- usagé, avait été traité et«militari-
renonçant à faire d’une suspen- me actuel » pendant une période nium, toujours pas avéré à ce jour. sé», prêt à équiper d’éventuelles
sion de l’enrichissement un préa- « à déterminer », selon un de ces ont proposé aux Iraniens de pré- Téhéran est-il désormais prêt à Les inspecteurs de l’AIEA étaient ogives. Mais aucun expert ne pen-
lable, l’Administration Obama diplomates, cité par l’agence AP. parer la suspension des activités ouvrir le jeu ? Se déclarant disposé retournés en Corée du Nord en se que les Nord-Coréens ont réus-
confirmerait ainsi sa disposition Mais là encore, l’unanimité sensibles et l’ouverture concomi- à construire de nouvelles relations juillet 2007, à la suite des accords si à maîtriser la technologie leur
déjà clairement exprimée à discu- semble faire défaut. La France tante de négociations par une avec les États-Unis, Mahmoud de Pékin de février de la même permettant d’adapter des charges
ter sans condition avec Téhéran. dément ainsi tout changement courte période de discussions ». Ahmadinejad a annoncé hier que année. Ils avaient été à nouveau nucléaires à un vecteur balistique.
Mais leNewYorkTimes reconnaît d’approche. « Les informations Pendant cette période, «Téhéran l’Iran présenterait bientôt une expulsés en septembre 2008. La L’essai nucléaire souterrain du
qu’à Washington les délibéra- du New York Times ne sont que ne développerait plus ses activités nouvelle offre censée concurren- Corée du Nord s’indignait cette 9 octobre 2006, d’une puissance
tions sont toujours en cours pour du vent », affirme un diplomate nucléaires sensibles et les Six ne cer celle que lui ont faite l’an der- fois de voir son nom maintenu sur estimée de 0,3 kilotonne, reste, du
fixer les termes d’un début de français pour qui « il n’est pas rechercheraientplusl’adoptionde nier les Occidentaux. Cet ensem- la liste américaine des«Étatssou- fait de son insigne faiblesse, un
négociations avec l’Iran, pays question de modifier les para- nouvelles sanctions à l’ONU », ble de propositions «garantira la tenant le terrorisme ». Quinze semi-échec. Face à l’épouvantail
avec lequel les relations diploma- mètres définis » pour amener ajoute-t-on. Mais une nouvelle paixetlajusticedanslemonde», a jours plus tard, cette « erreur » nord-coréen, les options diploma-
tiques sont rompues depuis bien- l’Iran à négocier. En 2007, rappel- fois, l’an dernier, les Iraniens ont affirmé le président iranien. ayant été corrigée par Washing- tiques sont loin d’être épuisées.
tôt trente ans. le-t-on au Quai d’Orsay, « les Six refusé cette proposition. GEORGESMALBRUNOT ton, les inspecteurs de Vienne MAURINPICARD
02.04.2009 14:12 PDF_QUADRI_300dpi_vecto_V5
A