Magazine Le Figaro du 16 novembre 2010
41 pages
Français

Magazine Le Figaro du 16 novembre 2010

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 16/11/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 novembre 2010
Nombre de lectures 24
Langue Français
Poids de l'ouvrage 12 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ mardi16novembre2010 -LeFigaroN°20619-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Genève:undiamant LeFigarorosemisàprix
automobile28millions
Lavoitureécologiquededemaind’eurosPAGE31 PAGES11À14
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
La Borloo
High-tech:
les nouveautés
dunumérique bataille
QUATRIÈMECAHIER
LeFigaroéconomie duAdidascréeNeo,
unemarque Morindemodepour
lesadolescents ntsss centre
PAGE25
Rémy estCointreau
vendson
champagne
PAGE26 lancée BayrouFacebooklance Les deux ministres sortants
samessagerie se rencontrent aujourd’hui. Le président du
pourcontrerle MoDem dénonce un « panier de crabes ».
PAGE4ETL’ÉDITORIALPAGE21GmaildeGoogle
PAGE30
L’Europeprêteàsauver LeplanaméricainpourquitterVersunduel
Jacob-Leonettià l’Irlandedelafaillite l’Afghanistanenquatreans
l’Assembléepour LAPRESSIONmonteenEuro- vice-président de la Banque WASHINGTONs’apprêteàpré- les régions stabilisées du pays.
peenfaveurd’unsauvetagede centrale européenne confirme senterunplanderetraitenqua- Hier, le président afghan, Ha-laprésidence l’Irlande, alors que les minis- que des négociations sont en treansdestroupesoccidentales midKarzaï,acependantcrééla
treseuropéensdesFinancesse cours, encourageant Dublin à d’Afghanistan, lors du sommet polémique en estimant que«ledugroupeUMP
retrouvent aujourd’hui et de- faire une demande d’aide. Le del’OtanquiseréunitàLisbon- tempsestvenuderéduirelesopé-PAGE6
mainàBruxelles.Dublinrésis- sauvetage pourrait viser en neàlafindelasemaine.Ceplan, rations militaires». Une décla-
te à passer sous tutelle euro- prioritélesbanquesirlandaises similaire à celui appliqué en ration pour le moins prématu-Unhôpital
péenne,maislazoneeuroveut qui peinent à se refinancer, Irak, prévoit de transférer pro- rée pour le général américain
lourdement éviter le risque de contagion malgré l’aide massive de gressivement les tâches de sé- DavidPetraeus,dontlestroupes
au Portugal et à l’Espagne. Le l’État. PAGE24 curité aux forces afghanes dans harcèlentlestalibans. PAGE8condamnéaprès
unegrossesse
malsurveillée HISTOIRE DUJOURPAGE16
Santé:lesdégâts L’universitévaplancherprovoqués
parleMediator surlephénomèneLadyGaga
évévaluésaluésPPAGE17
rincesse de la pop, idole des adoles- theArts,àl’universitédeNewYork,Lady
cents, la chanteuse américaine Lady Gaga, qui a déjà vendu plus de 15 millionsPGaga est de surcroît sur le point de d’albums, se distingue notamment par
FootballFootb : devenirunsujetd’étudesociologique.Dès l’excentricité de ses tenues. En septembre
janvier 2011, l’université de Caroline du dernier, elle a participé aux MTV AwardslelessAnAnglais
Sudproposeraàsesétudiantsuncoursin- vêtued’unerobefaitedeviande.
élélisentisen le titulé:«LadyGagaetlasociologiedelacé- Àceuxquilesoupçonneraientdefrivolité,
lébrité».SelonleprofesseurMatthieuDe- le professeur Deflem, spécialiste reconnutotopp1010des
flem,quianimeraleséminaire,l’ascension du terrorisme et des relations internatio-
«FrFrenchiesench » fulgurante de cette artiste âgée de 24 ans nales, répond: «Il s’agit d’étudier les
offrirait «une matière sociologiquement conditionsquiontrendupossiblelanotoriétéPAGE18
pertinente pour étudier la culture populaire del’artistedansunesociététrèsdifférentede
et les conditions actuelles de la célébrité». celles des décennies passées.» Fan assuméLepatrondu
Internetetsesréseauxsociauxonteneffet deLadyGaga,ill’arencontréecinqfoiset
BritishMuseum beaucoupcontribuéausuccèsfulgurantde l’aadmiréesurscèneàvingt-neufreprises.
cettechanteusequi,ilyadeuxansencore, Soncours,prévient-il,n’ariend’uneplai-décryptepour étaitinconnuedugrandpublic.Forméesur santerie:ilestréservéauxétudiantssocio-
lesbancsdelaprestigieuseTischSchoolof logues«confirmés». CYRILLELOUIS«LeFigaro»
douzeobjets
historiques DÉBATS&OPINIONS IONS RENDEZ-VOUS The Chrono-Matic 49
PAGE34
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALdePaul-HenriduLimbert PAGE21
d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE19
SOTHEBY’S-J.-M.VOGE/LEFIGARO
Degrâce,M.Fillon:pasde«calino-alino- CONFIDENTIELS PAGE42MAGAZINE-REUTERS-F.BOUCHON/LEFIGARO-
thérapie»sociale!PAGE211M.SPECHT/FOCUS/COSMOS-BRITISHMUSEUM TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr WWW.BREITLING.COM
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
Tous
les
mardis
T 00108 - 1116 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?b@b@l@g@k;
JEAN-CHRISTOPHEMARMARA-DIDIERGOUPY/SIGNATURES
C 1mardi16novembre2010 LEFIGARO
Pasde«calinothérapie»sociale!2 franceREMANIEMENT LACHRONIQUED’YVESDEKERDRELPAGE21
NicolasSarkozy
défend
sonremaniement
LeprésidentdelaRépubliqueprésente,cesoir
àlatélévision,«lanouvelleétape»duquinquennat.
triste pur jus!», énumère-t-il. Pour
CHARLESJAIGUETSOLENNDEROYER
Guéant,Borloon’estd’ailleurspasexac-
Jean-FrançoisEXÉCUTIF«Touslesgouvernementscom- tement un centriste, mais «un radical,
Copé,Bricemencentlargesetfinissentétroits.»Cette associéàl’UMP».Lebrasdroitduprési-
Hortefeuxet
maxime d’un proche de Nicolas Sarkozy dentinsisteaussisurlaprésencedeslibé- FrançoisFillon
résumel’étatd’espritdu«Château»,au raux:LucChateletHenrideRaincourt. aprèsleur
lendemain d’un week-end de remanie- Quoiqu’ilensoit,l’Élyséenelaissepas rencontreavec
mentaupasdecharge.Pressédefairevite paraître le moindre remords d’avoir ré- lechefdel’État,
etbien,Sarkozyafaitvite…maisilacassé veillélacolèredescentristes:«Ladroite hieràl’Élysée.
beaucoupdevaissellecentristeaupassa- n’est pas une page blanche.» En revan- FEFERBERG/AFP
ge.«Ilaaussiréussil’éradicationdelafa- che, on se félicite de la reconduction de
mille libérale», se désole le président du FrançoisFillon.L’entourageduprésident «Il faut se remettre au boulot», indique Autre signal d’une marge de
groupe UMP au Sénat, Gérard Longuet, faitmêmeminedenepass’offusqueràla un conseiller, qui comme l’ensemble du manœuvresupposéeplusgrandedupre- Undébatnational
quiadécidédeboycotterlesrendez-vous lecture de la presse qui parlait hier d’un cabinet de Matignon sera «renommé» mier ministre, selon les proches de surladépendanceàl’Élysée. «hyperpremierministre».«Celarassure aujourd’hui. Fillon: l’annonce par ce dernier de sa
L’Élyséevoulait«rassemblertoutesles LesprochesdeFillonsefélicitenttoute- feuille de route, dès sa nomination. Une
LA RUMEUR courait depuis quel-
familles de la droite». Au final, chacun, fois d’un supposé rééquilibrage des pou- de route centrée sur «l’emploi»,
que temps mais Nicolas SarkozyFillonaobtenulatêtedans la majorité, a le sentiment que le voirsentreleprésidentetlepremiermi- les «solidarités» et la «sécurité» qu’il devrait l’officialiser ce soir, entre
chef de l’État s’est contenté de rassem- deplusieursministres, nistre. Ils veulent voir la marque de leur détaillera dans son discours de politique les lignes, lors de son intervention
bler «la famille RPR». Un faux procès, championdanslacompositiondugouver- générale le 24 novembre. Fillon a vu télévisée. Contrairement à ce qu’ildontilnevoulaitplus
estime son entourage. Pour le secrétaire nement: «Fillon a beaucoup pesé, insiste Sarkozyhiermatinpourévoquerlesujet avaitpromisaudébutdel’annéeetdanssonéquipegénéral Claude Guéant, les départs mé- unministre.Ilvoulaitungouvernementde et… le calendrier. Le chef de l’État pré- ce qui avait été confirmé en juin
diatisés de Jean-Louis Borloo et d’Hervé compétences,pasuncastingquibrille.» sentera, ce soir à la télévision, la «nou- par François Fillon, le président de
la République ne souhaiterait plusMorin ne doivent pas faire oublier ces lesFrançaisd’avoiruncoupleexécutifsta- Une chose est sûre, François Fillon a velle étape» du quinquennat. Il recevra
réaliser une grande réforme de laautres ministres centristes: «Michel ble», argue le communiquant de l’Ély- obtenu la tête de plusieurs ministres, lesdéputésUMPlelendemainàl’Élysée.
dépendance en 2011. Le chef deMercierestunvraicentriste,ancientréso- sée,FranckLouvrier. dont il ne voulait plus dans son équipe: Fillon,quiseracematinàlaréunionde
l’Étatdevraitsecontenterd’enpo-rierdeFrançoisBayrouauMoDem,etila À Matignon, on évite de pavoiser, RamaYadeetFadelaAmaraontpayéleur groupeUMPàl’Assemblée,peutespérer
ser les bases pour l’après-prési-une position non négligeable (ministre de même si le soulagement était manifeste libertédeton.EtJean-MarieBockel,son s’y tailler un joli succès. «Ça va être un
dentielleenlançantun«vastedé-
la Justice, NDLR), Maurice Leroy est issu hier, après ces longs mois d’incertitude. soutienàJean-LouisBorloo.«Fillonaeu triomphe, pronostique un député. Les
batnational»surlesujet.
du Nouveau Centre, et Philippe Richert, «Fillon, ce n’est pas le genre à sortir les mapeau,ilnes’encachemêmepas»,re- parlementaires voulaient garder Fillon. Et M.L.
président de la région Alsace, est un cen- serpentins!»,s’amuseunedéputéeUMP. grettel’ex-secrétaired’ÉtatàlaJustice. ilsonteuFillon!»
PassationdepouvoirentreHervéMorinetAlainJuppé,àla Défense... ...entreNathalieKosciusko-MorizetetJean-LouisBorloo,àl’Écologie... ...etentreRoselyneBachelot,RamaYadeetChantalJouanno,auxSports.
Àl’hôteldeRoquelaure,Borloos’envasouslesapplaudissements
avec Dominique Bussereau, dans laquelle Santé et des Sports, désormais à la tête sants.«Chapeau,Éric!Ilyapeud’hom- blessé», selon un proche, Éric WoerthANNEROVAN
nousavonsfaitgrandirleGrenelledel’en- duministèredesSolidaritésetdelaCo- mes et de femmes politiques qui auraient n’a manifesté aucune acrimonie. «Ro-
BORLOOn’apasditunmot.Yadeavait vironnement, (…) et je continuerai natu- hésion sociale, a participé à trois céré- eutoncourage»,alancéBachelotàcelui selyne,jetesouhaitebeaucoupdechance
unvoiledetristessedansleregard.Ba- rellementalemettreenœuvreetàlepor- monies: la première avec Xavier Ber- qui«quittepourunmomentsesfonctions etdesuccès.Etànotrepaysaussi»,a-t-
chelotaaffichélesourireduvainqueur ter plus loin», a-t-elle déclaré. NKM, trand, à qui elle abandonne la Santé, la ministérielles». illancé,visiblementému.
durant toute la journée. Woerth était propulsée numéro quatre du gouverne- deuxièmeavecÉricWoerth,pourlevo- Enfind’après-midi,RoselyneBache-
L’émotiondeWoerthému.EntreNovellietLefebvre,lepas- lot se rendait au ministère des Sports.ment,étaitravie.Ellen’apasétélaseule let de la dépendance, et la troisième au
sagedetémoins’estfaitpartéléphone. àafficherunlargesourire. ministère des Sports avec Chantal Certains collaborateurs de Woerth «Ceministère,c’estquandmêmequelque
Hieronteulieulestraditionnellespas- Roselyne Bachelot, qui considère JouannoetRamaYade.Auministèredu étaientenlarmes,etsafemme,Floren- chose!s’est-elleexclaméedevantRama
sations de pouvoir entre ministres. La FrançoisFilloncomme«(son)frère»,a Travail, où elle a retrouvé Éric Woerth, ce,assistaitàlacérémonie,cachéeder- YadeetChantalJouanno.J’aidescendula
cérémonie la plus attendue était celle savouré sa journée. L’ex-ministre de la elleasutrouverlesmotsjustesetapai- rière une porte-fenêtre. Quoique «très pisteolympiquedebobsleigh,faitdujudo
entrelecandidatmalheureuxdelacour- avecTeddyRiner,unemêléederugby.Le
seàMatignon,Jean-LouisBorloo,etson nageur Alexandre Popov m’a même em-
ex-secrétaire d’État, Nathalie Koscius- menée dans les vestiaires des hommes,
ko-Morizet.CommeHervéMorinfaceà B A UME & MER C IER & M O I c’est devenu ma grande spécialité.» Ba-
AlainJuppéàlaDéfense,Borlooaquitté chelot a aussi rappelé que «le président
sonministèresansdireunmot.À15h15, etlepremierministre»luiontconfiéune
ils’engouffraitdansuneberlinegrise. nouvelle mission. Manière de souligner
Unpeuplustôt,ilétaitsortisurleper- qu’elleresteaugouvernementetquece
ron accompagné de NKM et de ses ex- n’estpaslecasdeRamaYade,avecquila
secrétaires d’État: Dominique Busse- cohabitationaétédifficile.
reau, Valérie Létard (qui s’en vont), Sourireauxlèvresetvoiledetristesse
ChantalJouannoetBenoistApparu,mais dans le regard, Yade a remercié les
aussiThierryMariani,nommésecrétaire agentsdesonancienministèreavantde
d’ÉtatauxTransports.Quelquesminutes dressersonbilan,delaluttecontrel’ho-
d’effusions, de bises aux uns et aux mophobie aux grands stades et aux
autres, d’accolades. Puis il a descendu grandessalles,delaRyderCupdegolfà
lesmarches,asaluélesagentsduminis- l’organisation de l’Euro 2016 par la
tèreet,souslesapplaudissementsnour- France. Elle a réaffirmé que «(son) dé-
ris du personnel encouragé par Valérie partn’estpasunesanction».«Jenere-ARIJE PARIS - LES CHAMPS D'OR PARIS - WEMPE PARIS
Létard, il a rejoint la voiture garée dans trouve pas ma liberté de parole, je ne
ARNAUD CHADOURNE PARIS - LE BOLLWERK MULHOUSE
lacourdel’hôteldeRoquelaure.Perchée l’avais pas perdue», a-t-elle glissé. Au
LEPAGE LE HAVRE - RULLIERE BERNARD SAINT-ETIENNEsurdestalonshauts,NKMl’asuivietrat- milieu de ces règlements de comptes à
trapé. L’accolade, les derniers conseils PRIEUR RENNES - PARRENIN-VAJOU BRIE-COMTE-ROBERT fleurets mouchetés, Jouanno semblait
de son ancien ministre de tutelle, c’est unpeuperdue.Maisvraiment«trèsfiè-
devant la voiture qu’elle les a eus. Sous reettrèsheureuse»d’êtrenomméeàla
lesyeuxdescollaborateursdeBorlooen tête de ce ministère de plein exercice.
HAMPTON
larmes.NKMrevenantversleperron,les «Mêmesijevoulaisvouseffacer,j’aurais
applaudissementsontrepris.Ilss’adres- beaucoup de mal», a déclaré gentiment
saient cette fois à la nouvelle maîtresse la nouvelle ministre, treize fois cham-
deslieux.«J’ail’impressionderentrerà pionnedeFrancedekaraté,quiapromis
CATALOGUE DISPONIBLE SUR DEMANDE AU 01 58 18 14 39lamaison,unemaisonquenousavonsha- aussi de faire le marathon de Paris en
bité ensemble avec Jean-Louis Borloo, moinsdequatreheures.
C
BOUCHON,SORIANO/LEFIGARO
www.baume-et-mercier.comLEFIGARO mardi16novembre2010
Enimages:principauxentrants
etsortantsdunouveaugouvernement 3franceREMANIEMENT
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Social:latriplemissiondeBertrand
LeministreduTravaildoitréduirelechômage,renforcerledialoguesocialetrenoueraveclesmédecins.
Secundo, l’ancien assureur de 45 ans
MARCLANDRÉ
prometdes’appuyersurlessyndicatset
GOUVERNEMENTRetouràlacasedépart. lepatronatpourmeneràbiensamission.
Près de vingt-deux mois après l’avoir «Ledialoguesocialexistedansceminis-
quittépourprendrelatêtedel’UMP,Xa- tère», a-t-il rappelé en présence d’Éric
vierBertrandareprispossessionhierdu Woerth,sonprédécesseur,àquiilaren-
127ruedeGrenelle,siègeduministèredu du un émouvant hommage et réaffirmé
Travail,enrichilorsdecedernierrema- sonamitié.«Ledialoguesocialestimpor-
niement des portefeuilles de l’Emploi et tant pour rechercher des solutions et mo-
delaSanté. dernisernotrepactesocial»,aajoutéXa-
Accompagnédesanouvelledirectrice vier Bertrand qui recevra, dans les
de cabinet, Marguerite Bérard - qui se- prochains jours, les responsables syndi-
condait Raymond Soubie à l’Élysée et caux et patronaux, avec lesquels il s’est
avaitenchargelesquestionsd’emploiet déjàentretenudimanchesoirethierpar
de protection sociale -, le numéro 8 du téléphone.
gouvernementafixéunetriplefeuillede Tertio,ildevra«renoueraveclesmé-
routeàseséquipes.EtnotammentàNa- decinslibéraux»dontlesvoixontman-
dine Morano et Nora Berra, chargées à qué à Nicolas Sarkozy lors des élections
ses côtés de l’apprentissage et de la for- régionales.Aprèslaréformedel’hôpital,
mation professionnelle, pour la premiè- «attendue et indispensable», Xavier
re,etdelasantépourlaseconde. Bertrand assure qu’il faut «moderniser,
NadineMorano,ministrechargéedel’Apprentissage,étaitprésente,hier,lorsdelapassationdepouvoirentreLaurentWauquiez, simplifier,faciliterlesconditionsd’exerci-
«Obligationderésultats» nouveauministredesAffaireseuropéennes,etXavierBertrand,quireprendpossessiondesonbureauauministèreduTravail. GUAY/AFP ce de la médecine de proximité». Selon
Primo, «mettre en œuvre tous les outils lui, «la médecine de proximité a aujour-
quiexistentpourfairebaisserlechômage européennes.Pourlui,l’emploisera«le ses voisins», c’est grâce aux dispositifs tous les sujets (emploi des jeunes, des se- d’hui besoin d’attention», et il est indis-
de manière durable», a-t-il promis lors baromètredelasortiedecrise»desFran- mis en œuvre avec les partenaires so- niors ou des handicapés), on doit mieux pensabledegarantirun«équilibre»en-
de la passation de pouvoir avec Laurent çaissurlequelilestimeavoir«uneobli- ciaux: contrats aidés, chômage partiel, faire»,a-t-ilmartelé,appelantdoréna- tre hôpital public et médecins libéraux.
Wauquiez, l’ancien secrétaire d’État à gation de résultats» d’ici à 2012. Si la dispositif zéro charge, alternance, fonds vantà«fairepreuvedavantaged’imagi- Làencore,ilenvadel’issuedelaprési-
l’Emploi, en partance pour les affaires France«amieuxrésistéàlacrisequetous d’investissement social… Mais «dans nation». dentiellede2012…
JUSTICE:DESJURÉS
Défense:lesarbitragesdifficilesdeJuppé DANSLESTRIBUNAUX
Lebaptêmedufeuattend
militaire(LPM)quicouvrelesan- lesquels Alain Juppé et Nicolas vin… À l’Hôtel de Brienne, l’an- rapidementlenouveauministrede
ISABELLELASSERRE
nées 2009-2014, beaucoup esti- Sarkozy ne sont – ou en tout cas cienpremierministredevraéga- laJustice:avecl’examendutexte
NOMMÉàlatêted’unministèreà mentqu’elleadéjàfaitnaufrage… n’étaient – pas d’accord. L’an lement envisager l’avenir des surlagardeàvueàl’Assemblée
la fois sensible et prestigieux, Dans l’immédiat, Alain Juppé, dernier, le maire de Bordeaux forcesfrançaisesenAfghanistan, nationale,MichelMerciervadevoir
Alain Juppé ne manquera pas de qui succède au centriste Hervé avait en effet signé, avec Michel àl’heureoùlesÉtats-Unisréflé- plongerdanslesjoursàvenir
chantiersd’envergureàlaDéfen- Morin, participera vendredi et Rocard, un appel au désarme- chissent à une stratégie de sortie aucœurdel’undesdossiers,
se.Lepremier,etleplusdifficile, samedi au sommet de l’Otan, à mentnucléaire. progressive. Paris maintient de- actuellement,lesplussensibles
sera sans doute le budget. Arri- Lisbonne, qui doit se prononcer puis plusieurs années environ desonministère.Souslapression
Deladissuasionvantauplusfortdelamodernisa- sur l’avenir et sur la modernisa- 4000 hommes sur place. Et de- duConseilconstitutionnel
tion de la défense nationale lan- tion de l’organisation, vieille de àl’Afghanistan puis 2001, cinquante soldats etdel’Europe,sonprédécesseur
céeparleLivreblancen2008,le 61ans.Alorsquel’Allianceatlan- Cet alignement sur «l’option français sont tombés en Afgha- MichèleAlliot-Marieadû
nouveau ministre devra repous- tique doit entériner sa participa- zéro»prônéeparBarackObama nistan. serésoudreàchangerlaloipour
ser ou assumer les nouvelles tionaubouclierantimissile,Paris avait à l’époque fait grincer bien Lenouveauministredevrapar accroîtrelaplacedesavocats
contraintes budgétaires inhéren- devrait joindre sa voix à celle de desdentsenFrance,oùladissua- ailleurs mettre en œuvre le par- auprèsdeleursclientsdansles
tesàlacrise. ses alliés, tout en rappelant ce- sion est considérée comme l’as- tenariatdedéfensehistoriquesi- commissariats.Lacopie,
Coupes dans les programmes, pendant que la dissuasion nu- surance-viedelanationetlaga- gnéaudébutdumoisentreLon- déjàprésentéeenConseil
arbitrages difficiles: les années cléaireestincontournable. rante de l’indépendance na- dresetParis.Enfin,ildevragérer desministres,vientencored’être
quiviennentneserontpaslesplus C’est d’ailleurs, avec la réinté- tionale.Depuis,ilestvrai,lenou- des dossiers industriels lourds, remaniéeàlasuitedesAlainJuppévahériter
faciles à vivre pour la défense. gration du commandement inté- veauministredelaDéfenseara- comme la vente des Rafale au observationsdelaCourdedechantiers
Quant à la loi de programmation gré de l’Otan, l’un des sujets sur jouté beaucoup d’eau dans son Brésil… d’envergure. LEFIGARO cassation.Lesavocats,nombreux
danslesrangsdesparlementaires,
jugentpourtantencoreletexte
insuffisant.Àl’opposé,les
représentantsdespoliciersÉcologie:pourNKM,unsuperministère…sansl’énergie craignentdéjàpour
lesrésultatsdeleursenquêtes.
par France Nature Environne- pendÉricBesson,maiségalement concerne la mise en musique du Silasuppressiondujuge
MARIELLECOURT
ment ou encore Greenpeace et le le Quai d’Orsay, qui peut vouloir Grenelle de l’environnement. Les d’instructionsembleabandonnée,
COMME toujours, seule la pièce WWF, ont rivalisé dans la criti- revendiquerlerôledepilotedans deuxloisontétéadoptées,resteà l’Élyséen’apasrenoncéàréformer
manquante du puzzle attire tous que: annonces de «mauvais les négociations internationales publierlesmultiplesdécretsd’ap- leCodepénal:l’introductiondes
les regards. Nathalie Kosciusko- augure»,de«coupesombre»,de portantsurl’environnement. plication. «Les engagements du juréspopulairesdanslestribunaux
Morizet a beau avoir grimpé les «catastrophe»… Grenelledel’environnement,cemi- correctionnelsdoitêtrelechantier
Décretsd’applicationmarchesdugouvernementàtoute Maislabagarrevasepoursuivre nistèreenestgarantetj’ensuisga- «justice»deladernièreligne
allure en se voyant propulsée au en coulisses avec pour enjeux les Cela concerne notamment la sei- rante», assurait hier la ministre droiteduquinquennat.
quatrième rang protocolaire avec décrets d’attributions. Autrement zième conférence des parties sur surleperrondel’hôteldeRoque- Hier,lessyndicatsdesggardiens
l’Écologie, le Développement du- dit, la répartition des grandes di- leclimat,quidébutefinnovembre laure, avant d’ajouter: «Je vais deprisons,quiont
rable,leTransportetleLogement, rections du ministère, celles-là à Cancun, au Mexique. «J’y se- continuer à les porter dans toutes bloquéplusieurs
tous les commentaires portaient mêmesquidonnentlepouvoirau rai», assure la nouvelle ministre leurs dimensions et par exemple établissements,se
hier sur l’énergie, passée dans la ministreenplace.Jean-LouisBor- de l’Écologie, qui connaît parfai- dans la lutte contre le changement sonttournésvers
besaced’ÉricBesson,ministredé- loo en avait cinq à sa disposition. tement le dossier. Un avantage climatique», ce qui vise le trans- leurnouveau
légué chargé de l’Industrie, de NathalieKosciusko-Morizetesten non négligeable par rapport à ses portetl’épineuxdossierdufinan- ministrepourlui
l’Énergieetdel’Économienumé- principeassuréed’engarderqua- homologues, fruit de son passage cement des grandes infrastructu- demander
rique. tre. La cinquième, qui couvre au côté de Jean-Louis Borloo res (canal Seine-Nord Europe, davantageNathalieKosciusko-
e Une amputation vivement dé- doncénergieetclimat,vaêtreau commesecrétaired’Étatàl’Écolo- tramway…), le logement, mais demoyens.Morizet,au4 rang
noncéeparlesONGqui,delafon- cœurdesdiscussionsdesprochai- gieentre2007et2009. aussi les énergies renouvela- L.C.protocolairedes
ministres. LEFIGARO dation Nicolas Hulot en passant nes heures. Avec Bercy, dont dé- L’autre gros dossier immédiat bles!
SORIANO/LEFIGARO
Amardi16novembre2010 LEFIGARO
Lesréactionspolitiques«Lecentreenébullition» auremaniementenvidéo4 franceREMANIEMENT L’ÉDITORIALDEPAUL-HENRIDULIMBERTPAGE21
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Les borlooïstesLeremaniementaccélère
Laurent Hénart
Secrétaire général
du Parti radicallarecompositionducentre
LesdeuxanciensministresJean-LouisBorlooetHervéMorin
serencontrentaujourd’huipouraplanirleursdivergencesdevue.
en2012»,assureleporte-parolePhilippe humanistes», comme elle l’expérimente Jean-Louis BorlooJEAN-BAPTISTEGARAT
Vigier. Restequesileursintentionssont enPoitou-Charentes.Unepropositionqui
Président du Parti radical
PARTISRéorganiser le centre. Pour Ni- convergentes,laméthodevarieselonles n’engagepaslePS.«Notreproblèmen’est
colasSarkozy,c’estuneprioritépolitique interlocuteurs,sansmêmeposerlaques- pasderecyclerlesdéçusdusarkozysme»,
enjachèredepuis2007,depuisqu’ilade- tionducandidat.Borlooalancécetétéde explique l’entourage de Martine Aubry.
mandéàJean-LouisBorloodes’enchar- larges consultations en vue de la consti- Àl’UMP,onobservecesmanœuvresavec Jean-Marie
ger.ToutàsonGrenelledel’environne- tution d’une «confédération des cen- sévérité.«Avantd’avoirdesétatsd’âme, Bockel
ment,leprésidentduPartiradicaln’aen tres», qui s’étendrait de la Gauche mo- les centristes devraient avoir la force de la
Président de
effet pas montré d’empressement parti- derne de Jean-Marie Bockel aux conquêtedepostesclés»,estimeleporte-
Gauche moderne
culieràcettetâche.Jusqu’àcetété.Jus- centristesdel’UMP.Àl’issued’uneréu- parole Dominique Paillé, également
qu’à ce que, dans sa course à Matignon, nionhiersoir,l’ex-ministredel’Écologie membre du Parti radical. «Le remanie-
Borlooactivesesréseauxetfasseenten- a été désigné «coordinateur politique» ment aura au moins réussi à les remettre
dre «la voix sociale et humaniste» qui de cette nouvelle structure. Jean-Pierre surlesmêmesrails,précisecependantun L’impossible
pouvait réunir derrière lui les radicaux, Raffarin,MauriceLeroyetPierreMéhai- ténor ex-RPR de l’UMP. Le problème est
lescentristesdel’UMP,lesanciensbay- gnerieétaientnotammentprésents. qu’ilslefontsurledosdeNicolasSarkozy.» puzzle
rouïstes du Nouveau Centre, les centris- Laréorganisationducentreétait,semble-
DépasserlesrivalitéstesorthodoxesdeJeanArthuis,lesécolo- t-il,àceprix.
gistes de droite et l’aile gauche de la Morin, lui, préfère «rassembler tous les du centre
majorité. centristes indépendants» au sein du Nou-
L’échecdesonoffensivesurMatignon veau Centre, y compris ceux qui sont
Marc-PhilippePierreet, peut-être plus encore, la faiblesse du aujourd’huiàl’UMP.«Dansquelgroupele
DaubresseMéhaignerienombre de portefeuilles réservés aux députéBorloosiégera-t-ilmaintenantqu’il
Ancien ministre UMPcentristes ont déclenché la révolte.«Je aretrouvésaliberté?»s’interrogeleséna- Ancien ministre
préfèreretrouvermalibertédeproposition teurNCHervéMaurey.Lesdeuxhommes
etdeparoleauservicedemesvaleurs,qui ontcependantdécidédedépasserleurri- Les néocentristes
ne sont pas de circonstance», a d’abord valité:MorinaenvoyéunSMSàBorloodi-
expliqué Borloo en annonçant son dé- manche.Cedernieraproposéunerencon-
part.HervéMorin,présidentduNouveau treaujourd’hui.«Pouraborderensemblela Corinne Lepage
Centreetministreévincé,adénoncéhier totalitédessujets»,préciseMorin. Présidente de Cap21
«laformationd’ungouvernementrefermé Cette ébullition ne laisse pas indiffé-
sursabaseUMP,sinonRPR»ets’estfixé rent.Àgauche,SégolèneRoyalprôneun
uncap:«Faireensortequelescentristes «rassemblement» avec les «centristes
puissentporterunprojetautonomepourla
présidentiellede2012.» Les centristes
«Je ne vois pas de ministre incarner la
ligne d’une plus grande justice sociale. Je de l’UMP
nevoismêmepasGérardLonguet»,adé- Hervé Morin
ploré le centriste social de l’UMP Pierre Jean-Pierre Raffarin Président du Nouveau Centre
Méhaignerie à propos de son collègue Maurice LeroyAncien premier ministre
Ministre de la Ville
Àl’UMP,onobserveavec
sévéritécesmanœuvres
Marc Laffineur
libéral qu’il côtoyait déjà du temps de François SauvadetVice-président de
l’UDF.Levice-présidentdel’Assemblée, l’Assemblée nationale Président du groupe
MarcLaffineur,estimaitmême«envisa- à l’Assemblée nationale
geable» la constitution d’un groupe in-
dépendant si aucun geste n’intervenait
dans l’organisation du parti confié à
François BayrouJean-François Copé et dans celle du
Président du MoDemgroupe. Une hypothèse défendue par
Jean-Pierre Raffarin dans Le Monde sa-
medi. Jean Arthuis
Beaucoup pointent la «faille» politi- Jacqueline GouraultPrésident de
que de ce remaniement: «Une majorité l’ Alliance centriste Sénatrice du Loir-et-Cher
et une UMP réduites au RPR, cela pèse Les bayrouïstes
25%,pasplus»,expliqueunnéocentris-
te. Au Nouveau Centre, on y voit même Les électrons libres Marielle de Sarnez Jean-Louis Bourlangesune «justification» à une candidature de la famille centriste Première vice-présidente du MoDem
sont en grège Ancien député européencentriste. «Elle sera indispensable Photos : Le Figaro, Agence Aperçu
Bayrouprometdesetenir«leplusloinpossibledecepanierdecrabes»
té»,Jean-LouisBorlooetHervéMorin, personnalités suivantes, laquelle, selon construireunpôledurenouveau,dontla Contrairementà2007,mêmesilesson-
RODOLPHEGEISLER
est«leconstatcrueldeleurinsignifian- vous, incarne le plus les idées et les va- vocation est de devenir majoritaire», dages lui sont pour l’heure favorables,
DEPUIS l’annonce de la composition, ce» dans le système construit par le leurs du centre?», 41% des personnes explique-t-elle. Pour construire cette le député du Béarn n’est plus le seul à
dimanche soir, du nouveau gouverne- pouvoir. L’ancien troisième homme de interrogées le citent. Loin, très loin, «offrenouvelle»,Sarnezassureencore défendrelecréneauducentre.Unchoc
ment,letéléphonedesonsecrétariatau laprésidentiellede2007(18,57%)veut devant Jean-Louis Borloo (24%), Do- que les portes du MoDem seraient des ego n’est pas à exclure. Surtout, si
siège parisien du MoDem n’a pas cessé encoreyvoirlapreuveque«lechoixde minique de Villepin (23%) ou encore ouvertes «à tous ceux qui sont dans les «centristes de la majorité», de
desonner.«Àpeuprèstouteslesradios l’indépendance», fait il y a maintenant HervéMorin(9%). l’indépendance par rapport au pouvoir Jean-Louis Borloo à Hervé Morin, en
ontcherchéàm’inviter…»,confiaithier prèsdehuitans,étaitlebon. en place». Comme le répète Bayrou passant par Jean Arthuis, arrivaient à
«Unboulevard »matin François Bayrou, visiblement de Sursonbureau,unsondageIfoppour depuis des années, elle estime qu’«il trouver un accord. Ce que François
trèsbonnehumeur. France-Soirestnégligemmentposésur Première vice-présidente du MoDem, faut refuser de laisser la vie politique se Bayrou ne croit pas. «Ils vont s’entre-
Comme il l’avait déclaré la veille sur une pile de journaux du jour. «Vous MarielledeSarnezneditpasautrecho- résumer au traditionnel clivage droite- dévorer», prédit-il. En attendant, il se
France 5, le président du MoDem ré- avez vu le sondage de l’Ifop ce ma- se. «Ce que nous n’avons jamais cessé gauche». dit au moins certain d’une chose.«Je
pète à l’envi que l’éviction du gouver- tin?»,demande-t-il,nonsansbouder de répéter depuis 2002 se révèle exact: Mais, d’ici à 2012, le pari de consti- metiendraileplusloinpossibledecepa-
nement des «centristes de la majori- son plaisir. À la question «Parmi les tenter d’exister dans un parti dominant, tuer «un pôle indépendant à vocation nier de crabes…», a assuré hier au Fi-
quand on est minoritaire, aboutit à une majoritaire» est loin d’être gagné. garoleprésidentduMoDem.
impasse!»,analysel’eurodéputée.Pour
lasénatriceduLoir-et-Cher,Jacqueline
Gourault, les anciens compagnons de
route de la vieille UDF passés au Nou-
veauCentreen2007,«s’ilssonthonnê-
tes, doivent bien aujourd’hui se rendre 20MARQUEScompte que tout cela ne les a menés à
rien…» «Sinon à des carrières person- AUTOMOBILESnelles!»,ironise-t-elle.
Cette fidèle de Bayrou croit même
voir «un boulevard» s’ouvrir pour le
MoDem.«D’uncôté,onassisteàlafor-
mation d’un gouvernement resserré www.neubauer.fr
autour d’une droite dure, issue du RPR.
De l’autre, on a une gauche qui court
derrière la gauche… Il suffit de regarder
Martine Aubry courir derrière Benoît LECHOIXHamon! On peut donc se dire aujour-
d’huiquenotrecheminn’estplusunpetit DELAMARQUE
sentier, mais un boulevard…», veut
croireGourault.
Plutôt que d’un «boulevard», Sar- DÉPANNAGEASSISTANCE24H/247J/7
nez préfère parler d’«un nouvel espa- SURPARISILE-DE-FRANCE 0148114040
ce»entrel’UMPetlePS.«Nousdevons
SERVICEPLUS
Cmardi16novembre2010 LEFIGARO
LeTalkenvidéo6 WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK
Auparti,Jean-FrançoisCopépréparesonéquipe
L’entourage de Nicolas Sarkozy fait déjà savoir que « l’organigramme du parti présidentiel se décide à l’Élysée ».
rassuré le maire de Marseille. Mais Horte- un geste insuffisant aux yeux des centris- talents».«Jel’apprécie.Jesaisquel’inver-
JUDITHWAINTRAUB
feux pourrait tout de même se voir confier tes proches de l’ex-ministre de l’Envi- sen’estpastoutàfaitvrai», a confié Do-
MAJORITÉ Une seule chose est sûre : la une responsabilité directe sur les élections, ronnement. minique Paillé en aparté, après avoir lancé
passation de pouvoir au secrétariat géné- qui lui serait attribuée en plus du titre de Pour le reste, le futur secrétaire général un avertissement public : «Si par hasard
ral de l’UMP entre Xavier Bertrand et vice-président du Conseil national de du parti présidentiel ne dit rien de ses in- on me remerciait dans le mauvais sens du
Jean-François Copé aura lieu demain, au l’UMP, qu’il détient déjà. tentions. Notamment en ce qui concerne terme,jeneresteraispasinerteetatone.»
cours d’un bureau politique auquel doit L’équipe se dessine peu à peu. On igno- les porte-paroles : après la démission de Le«on» ne désigne pas seulement le se-
participer François Fillon. La date a été re encore de combien de secrétaires gé- Frédéric Lefebvre, pour cause de nomina- crétaire général de l’UMP. Des visiteurs du
arrêtée hier matin à l’Élysée entre les qua- néraux adjoints s’entourera Jean-Fran- tion au gouvernement, Jean-François président qui se sont inquiétés auprès de
tre hommes qui règnent désormais sur le çois Copé. Sans doute deux ou trois. Il a Copé gardera-t-il son acolyte Dominique lui de leur sort au sein du parti ont reçu
parti présidentiel : Nicolas Sarkozy, Fran- proposé le poste à Hervé Novelli. L’ancien Paillé au poste de porte-parole adjoint ? l’assurance que«l’organigrammesedéci-
çois Fillon, Jean-François Copé et Brice secrétaire d’État au Commerce réservait C’est peu probable. Quand le président du deàl’Élysée».
Hortefeux. toujours sa réponse hier soir. Le nom de groupe UMP de l’Assemblée a lancé la Ce qui n’empêche pas les initiatives. In-
La promotion annoncée du ministre de l’ancien ministre borlooïste Marc-Philip- «coproduction législative», l’ex-député vité hier du « Talk-Orange-Le Figaro »,
l’Intérieur à un poste où il pourrait veiller pe Daubresse circulait lui aussi hier. des Deux-Sèvres avait critiqué avec zèle le l’ex-ministre de l’Industrie, Christian Es-
aux intérêts de Nicolas Sarkozy à l’UMP, concept, dont l’Élysée ne voulait pas en- trosi, toujours premier conseiller politique
Incertitudesurlesporte-parolestout en étant ministre, soulève des inter- tendre parler. Copé en a gardé à Paillé une de l’UMP a affirmé :«Nousgagnerionsàce
rogations. Jean-Claude Gaudin, président L’idée générale est d’éviter d’aggraver le rancune tenace. que le secrétaire général de notre mouve-
de la commission des investitures, avait sentiment d’une « RPR-isation » à tous Celui-ci lui a pourtant rendu hommage mentsevoitconfrontéausuffragedesmili-
Jean-FrançoisCopésuccéderademain demandé il y a une quinzaine de jours à les étages dans la majorité. Mais Daubres- hier matin, à l’occasion de son – der- tants.Celaluidonneraitplusdelégitimitéet
àXavierBertrandlorsd’unbureau Jean-François Copé s’il devait se sentir se est secrétaire général adjoint sortant, et nier ? - point de presse de l’UMP, en affir- plusdeforce.» Jean-François Copé appré-
politique. FRANÇOISB.OUCHON/LEFIGARO menacé dans ses fonctions. Copé aurait le reconduire pourrait apparaître comme mant que«Jean-FrançoisCopéestpétride ciera.
ZOOM
DSKsedit«touché»Laguerredesuccession parlessondages
DominiqueStrauss-Kahns’est
dit«touché»parlessondages
ledonnantfavoridelagaucheestouverteaugroupeUMP pourlaprésidentiellede2012
et«trèsattentifàlasituation
française»,toutensoulignantChristian Jacob, proche de Jean-François Copé, affronte le radical Jean Leonetti. quesonposteauFMIoccupait
«tout(son)temps».Mais«est-
cequec’estmoiqu’ilsapprécient
SOPHIEHUET
ouest-cequec’estlerôlede
l’institutionquejedirige?JenePARLEMENT Une guerre fratricide est
déclarée entre les deux principaux pré- saispas»,aajoutéledirecteur
tendants à la succession de Jean-François généralduFMI,invitédeFrance
Copé à la présidence du groupe UMP : Jean Inter.DSKarenvoyéàjuin2011
Leonetti (radical), premier vice-président l’éventuelleannonced’unretour
du groupe depuis cinq ans, et Christian Ja- enFrancepourl’élection
présidentielle.«Aujourd’hui,cob (ex-RPR), président de la commission
j’aiuntravail.Jevousaiditdu développement durable et favori du
président sortant dont il est le bras droit au combienjelepensaisimportant,
sein de son club Génération France. À cesjepourlagauche
poids lourds, s’est ajouté un troisième mondialequ’ilétaitimportant
candidat, l’ex-ministre de l’Économie d’organiserlarégulation»,
Hervé Gaymard. Il pourrait y en avoir économique
etfinancière,d’autres, issus de la Droite populaire ou du
camp libéral. a-t-ilexpliqué.
La campagne interne démarre sur les
chapeaux de roues. Au lendemain du bu-
reau politique de l’UMP, qui officialisera ChristianJacobetJeanLeonettisaurontmardiprochainquiprésideralegroupeUMP. N.MARQUES/KR.IMAGESETWOSTOKPRESS/MAXPPP EN BREFmercredi soir l’arrivée de Copé à la tête du
parti, un appel à candidatures aura lieu procuration», grincent certains UMP. On d’une certaine façon contre le futur patron te aussi que les«réformateurssociaux» se
jeudi matin pour la présidence du groupe. prête aussi à Nicolas Sarkozy cette phrase : de l’UMP, dont il a longtemps été proche. retrouvent derrière Jean Leonetti. Et les Désirneveutpaschanger
Et l’élection du successeur du député mai- «Copé au parti, Jacob au groupe, c’est la Christian Jacob et Jean Leonetti affi- députés libéraux, qui se réuniront demain lecalendrierdesprimaires
re de Meaux devrait avoir lieu le mardi sui- mêmechose.C’estniet.» chent tous deux leur volonté de ne pas être en présence de l’ex-ministre Hervé No- LenumérodeuxduPS,Harlem
vant à bulletins secrets. Ce qui interdit à Pressenti pour devenir ministre de la «le candidat d’un clan». Les différentes velli, auront aussi leurs exigences. Désir,neveutpas«bousculer»
d’anciens ministres, comme Christian Es- Santé dans le nouveau gouvernement, sensibilités de l’UMP vont pourtant jouer La nomination de Patrick Ollier au mi- lecalendrierdesprimaires
trosi, de concourir, puisqu’ils ne retrouve- Leonetti est tout aussi déterminé à gagner. leur rôle. Le centriste Pierre Méhaignerie, nistère des Relations avec le Parlement li- socialistespourladésignation
ront leur siège de député que dans un mois. «S’il n’est pas entré au gouvernement, président de la commission des affaires bère la présidence de la commission des ducandidatàlaprésidentielle.
Mais le maire de Nice, invité hier du « Talk c’est bien parce que l’Élysée veut lui voir sociales, se prononce ainsi pour le maire affaires économiques de l’Assemblée. Sont Interrogéhier,ilaassuréqu’il
Orange-Le Figaro », a demandé que le jouer un rôle de premier plan au groupe d’Antibes : «Il faut un candidat de la fa- candidats à ce poste : Serge Poignant (Loi- «n’yapasdechangementde
groupe se donne du temps. Affirmant que UMP», analyse un de ses partisans. De millecentristeetlibérale,sinononrenforce re-Atlantique), le bras droit de Patrick Ol- calendrier».Lessocialistes
les amis de Jean-Louis Borloo envisa- fait, si le député maire d’Antibes remporte le déséquilibre créé au sein du gouverne- lier, et Daniel Fasquelle (Pas-de-Calais) doiventchoisirleurcandidat
geaient de former un groupe autonome, il la mise la semaine prochaine, ce sera ment.» Le radical Laurent Hénart souhai- qui joue«lacartedurenouvellement». àl’automne2011,maiscertains,
a fait valoir que ceux qui y adhéreraient ne commeFrançoisHollande,
devraient pas, auparavant, avoir pu «in- aimeraientquecesoitplustôt.
fluersurl’élection» au groupe UMP.
Huchonfaituneavancée
Unecourseserrée surleGrandParisDevedjianbattudanslesHauts-de-Seine
Dans ce combat, Jacob a dégainé le pre- Leprésidentsocialistede
mier. L’ancien ministre des PME, député larégionIle-de-France,Le député maire de Chaville, Jean-Jacques Guillet, a emporté
de Seine-et-Marne comme Copé, mène Jean-PaulHuchon,afaithier
une campagne intense depuis plusieurs la fédération UMP face au président du conseil général. unepropositionàFrançois
jours. Il souligne qu’il a«faitunchoixclair Fillon:ilsuggèreun
depuis cinq ans, celui de rester à l’Assem- criptions du département ont préféré Cloud, Eric Berdoati. Initialement can- rapprochementdesdeuxprojets
SOPHIEDERAVINEL
blée», au lieu de redevenir ministre. Sur- porter à la présidence son challenger, didat, celui-ci s’est désisté la semaine detransportsconcurrents,celui
tout, il insiste sur le fait que le président de MAJORITÉ Sorti du gouvernement di- Jean-Jacques Guillet, ex-RPF et proche dernière au profit de Jean-Jacques delarégion,ArcExpress,etcelui
la République doit«s’appuyersuruntré- manche, Patrick Devedjian a perdu hier de Charles Pasqua. Le député maire de Guillet. Berdoati va entrer à l’Assem- dugouvernement,le«grand
pied:legouvernement,lepartietlegroupe soir la fédération UMP des Hauts-de- Chaville a obtenu 63,93 % des voix, soit blée à la suite de la nomination au gou- Huit».Ilatransmisaupremier
majoritaire». Un argument qui peut aussi Seine. Les cinq cents grands électeurs qui 319 suffrages exprimés contre 180 pour le vernement de Patrick Ollier, dont il est ministreunplandefinancement.
jouer contre lui. «Jacob, c’est Copé par se sont exprimés dans les treize circons- président du conseil général des Hauts- le suppléant. Devant les militants,
Mélenchonetleslignesde-Seine dont le mandat est remis en Guillet a remercié Devedjian pour son
«irréconciliables»cause en avril prochain, à la suite des travail. Objectif du nouveau président :
cantonales. L’ancien ministre est-il fra- «réunir au plus vite le comité départe- DansuneinterviewàLibération,
gilisé ? Hier soir, Jean Sarkozy, conseiller mental pour travailler en vue des canto- leprésidentduPartidegauche
général et délégué de la circonscription nales». Jean-Jacques Guillet s’est félici- jugequ’ilexiste«deuxlignes
té de «l’exemplaritédelacampagne» et irréconciliables»auseinde
du «climattrèsapaisé ». lagauche,maispaspourautant
PatrickDevedjian
Hier, dans l’édition locale duParisien, «deuxgauchesirréconciliables».adénoncé«les
Patrick Devedjian a pourtant dénoncé Mélenchonjugequeconditionsdéloyales
«lesconditionsdéloyalesdecettecampa- «c’estauxsocialistes
decettecampagne»et gne» et«lespressions» subies. Il accuse declarifierleurposition».
«lespressions»subies le secrétaire départemental UMP Philip-
pe Pémezec, maire du Plessis-Robinson,
de Neuilly, a jugé qu’il ne fallait «passu- tenu à la réserve, d’avoir«téléphonéàde
restimer l’importance des résultats ». nombreuses personnes en leur expliquant PRÉPARATION AUX
« Nous devons nous rassembler derrière queNicolasSarkozysoutenaitGuillet». Et
ADMISSIONSPARALLÈLESPatrick Devedjian pour les cantonales. Il ce alors que «le président a dit qu’il ne
estnotrechefdefilenaturel.Àluidenous s’en mêlerait pas». L’ancien ministre
HEC-ESCP / ESSEC / EM Lyonproposerunprojet », a-t-il indiqué. dénonce encore «l’organisation du vote
EDHEC/Audencia/JournalismeAux dernières élections de 2008, sur par circonscriptions, contrairement à ce
Mastères / Tremplin, Passerelleces terres qui furent celles de Nicolas quisefaitpartoutailleurs», qui«permet
Sarkozy et sur lesquelles le chef de l’État devérifiersilesleaderslocauxontexercé ipesup 75004 Pariscontinue de garder un œil attentif, Pa- leurinfluence». Selon lui,«ilyaunepart
trick Devedjian l’avait emporté avec 254 évidente d’intimidation dans tout ça et www.ipesup.fr 01 44 32 12 00
Enseignement supérieur privévoix contre 210 pour le maire de Saint- beaucoupd’intox».
C 1
J.-CMARAMARALA DISTRIBUTION DU COURRIER
' 'ET DES COLIS EN VEHICULE ELECTRIQUE
' 'La Poste a fait l'acquisition de 380 vEhicules Electriques,
' 'voitures et quads. Et elle pilote un projet national pour accElErer
'leur production A l'Echelle industrielle.
Et c'est pas tout...
'mardi16novembre2010 LEFIGARO
8 international
UnmurentreIsraëletl’Égyptepourstopperlesmigrants
L’État hébreu veut endiguer le flot d’Africains attirés par sa prospérité, en augmentation de 300 % cette année.
LIBAN «Le mouvement s’est accéléré récem- les colonies de Judée-Samarie (Cisjorda- plupart d’entre eux sont employés aux
MARCHENRY
ment car ces Africains savent qu’une clô- nie)», s’exclame le député d’extrême travaux les plus pénibles, sous-payés,SYRIE JÉRUSALEM
turerisquedeleurbarrerbientôtlepassa- droite Yaakov Katz. Les clandestins sont installés de façon précaire dans des quar-GOLAN
ePROCHE-ORIENT Israël redoute d’être ge», explique M Sigal Rozen, un avocat accusés de la montée de la délinquance, tiers ghettoïsés. Auparavant, ils ont dû ef-
submergé par une vague d’immigrants qui les défend. Pour la plupart, ces immi- ce que démentent les statistiques. fectuer un périlleux voyage en traversantMer
illégaux venue d’Afrique. Pour tenter grants viennent chercher du travail dans des milliers de kilomètres de régions dé-
Tel Aviv « Menace démographique »d’endiguer cet afflux, Benyamin Néta- ce qui leur apparaît comme un îlot de sertiques. L’Égypte, ultime étape, est aus-
nyahou a annoncé la construction d’une prospérité. Dans un premier temps, ils Ce malaise a atteint un tel niveau que des si la plus coûteuse (au moins 2 000 eurosMéditerranée CISJORDANIE
«clôture de sécurité» de 250 km le long s’installent dans les quartiers déshérités rabbins de Bnei Brak, une banlieue ultra- par personne versés aux passeurs bé-Jérusalem
BANDE de la frontière avec l’Égypte, principale de Tel-Aviv et à Eilat, station balnéaire de orthodoxe de Tel-Aviv, ont lancé des douins) et la plus dangereuse. Une tren-Mer Morte
DE GAZA voie de passage des clandestins. la mer Rouge, toute proche de la frontière anathèmes contre ceux qui louent des ap- taine d’illégaux ont été tués cette année
Rafah Cette décision, qui devrait coûter plus égyptienne, avant de se disperser dans partements à des illégaux. Benyamin Né- par les policiers égyptiens.JORDANIE
ISRAËL de 250 millions d’euros, a déjà été repor- d’autres localités. tanyahou a lui-même affirmé que cet af- En Israël, quasiment aucun d’eux n’ob-
tée à plusieurs reprises pour des raisons Cette présence « visible » commence à flux «risque de mettre en danger le tient le statut de réfugié politique. Ils res-Nouvelle barrièreÉGYPTE budgétaires. Mais cette fois, le premier susciter des réactions de rejet parfois caractère juif et démocratique de l’État tent dans la précarité, à la merci des unités
ministre semble décidé à agir, car le teintées de racisme. Des mouvements d’Israël» et constitue une «menace dé- de la redoutée police de l’immigration.
Barrières et
nombre d’infiltrés du Soudan, de d’extrême droite agitent le spectre d’Is- mographique» pour le pays. Il a tenté, en Quelques organisations de défense de
clôtures de
l’Érythrée et d’autres pays africains a at- raël devenant «un pays africain». vain, de persuader des pays africains droits de l’homme font valoir«qu’unpayssécurité
teint un record : 10 858 durant les 10 pre- «Dansquelquesannées,nousauronsplus d’accepter le rapatriement de leurs res- créépardesréfugiésnepeutpastournerle
Zone sous miers mois de l’année, une augmentation de100000immigrésafricainsetleshabi- sortissants, moyennant finances. Sur pla- dos à d’autres fuyant des atroci-
contrôle de l’ONU 50 kmEilat de 300 % par rapport à 2009. tantsdeTel-Avivdevrontdéménagerdans ce, leur vie n’a pourtant rien d’attirant. La tés». Ces voix restent isolées.
Afghanistan:
leplanderetrait Dessoldats
américains
ducorps
desmarines
expliquentdesAméricains lemaniement
d’unfusil
d’assautLe transfert progressif de la sécurité àunmembre
del’armée
aux forces afghanes serait achevé en 2014. afghane.
PATRICKBAZ/AFP
dentKarzaï.Pourlemoment,noussom-
RENAUDGIRARD
mes encore dans la phase de montée des
ENVOYÉSPÉCIALÀKABOUL
enchères. Mais, à partir du mois d’avril
ASIE CENTRALE Une légère brise d’opti- prochain,iln’estpasimpossibleque
misme souffle actuellement sur la capitale cette stratégie récolte ses pre-
afghane. Samedi dernier, les talibans miersfruits», poursuit M. de
pachtounes n’ont même pas réussi à mar- Mistura.
quer spectaculairement le neuvième an-
Trois phasesniversaire de la chute de Kaboul aux mains 50
de leurs ennemis tadjiks et ouzbeks de Dimanche, c’était un Kar- Phase 1. Accroissement Phase3. À partir de 2014, l’ANA prend estimant que«letempsestvenuderéduirenations
l’Alliance du Nord, alors financée par la zaï en pleine forme qui re- serontauchevet des opérations militaires en charge la totalité des opérations mili- les opérations militaires». Une demande
CIA. Il y a bien eu un attentat suicide à cevait Bernard Kouchner à del’Afghanistan pour épuiser l’insurrection : taires dans le pays, tout en sachant qu’en très prématurée pour Petraeus, qui s’est dit
Djallalabad contre l’aéroport, mais les ter- déjeuner au palais présiden- vendredi c’est la phase actuelle. Le cas de difficulté ponctuelle, elle peut avoir «stupéfait». Mais il est vraisemblable que
roristes ne sont pas parvenus à pénétrer au tiel. La veille, le président avait àLisbonne président en a approuvé le recours à un réservoir de forces spéciales le président afghan sollicitera aussi un effort
sein de la zone sécurisée. confié à l’homme qui était encore le principe, mais il ne veut pas qu’elle américaines, cantonnées dans de grandes diplomatique supplémentaire de ses alliés
«Il est indéniable que les insurgés ministre français des Affaires étrangères s’éternise et souhaite en tout cas qu’on y bases, comme celles de Bagram (nord-est occidentaux, à savoir l’accroissement de
montrent des signes de fatigue, sous le que les Américains lui avaient fait une of- associe davantage de soldats afghans, y de Kaboul) ou de Kandahar (sud). leurs pressions sur le Pakistan. Car tant que
coup de l’accroissement exponentiel des fre de partenariat stratégique à long ter- compris dans les opérations spéciales. C’est ce scénario qui sera discuté vendre- l’armée du général Kayani ne se décidera
opérationsdesforcesspécialesaméricai- me, qu’il avait l’intention d’accepter. Phase2.Transfert à l’Armée nationale di et samedi prochain au sommet de l’Otan pas à nettoyer les sanctuaires des zones tri-
nes», confiait samedi au Figaro Staffan L’idée du Pentagone est de reproduire en afghane (ANA), à partir de 2012, de la res- à Lisbonne. Hamid Karzaï y participera. Lui bales pakistanaises, l’insurrection pach-
de Mistura, représentant spécial de Afghanistan le scénario ayant fait ses ponsabilité de la sécurité dans certaines qui entretient de bonnes relations avec le toune extrémiste trouvera indéfiniment les
l’ONU en Afghanistan, un vieux routier preuves en Irak. provinces. général Petraeus a créé hier la polémique en moyens de se refaire.
des conflits de ces vingt dernières an-
nées (Bosnie, Somalie, Irak, Liban, etc.).
Depuis son arrivée sur le théâtre afghan
en juillet dernier, le général Petraeus,
commandant des forces de l’Otan, a LesudduSoudansemobilisepoursonréférendum
réussi à multiplier par six la fréquence
des opérations « Kill or capture », réali- Les inscriptions en vue du vote de janvier sur l’indépendance ont débuté hier.
sées par des commandos très mobiles,
contre les repaires en province des pe- de l’établissement où quelques chèvres bien au Sud qu’au nord et dans les pays En tous cas, les impétrants ne font pasPIERREPRIER
tits chefs talibans. Certaines nuits, on s’ébattent en liberté, une trentaine de per- étrangers. A Khartoum, capitale du Sou- mystère de leurs intentions. «Nous al-ENVOYÉSPÉCIALÀJUBA
compte plus de dix opérations coups de sonnes font sagement la queue pour obte- dan et demain peut-être, d’un nouvel État lons tous voter pour l’indépendance » dit
poing de ce type. Où qu’ils se trouvent AFRIQUE Les bureaux sont ouverts depuis nir une carte d’électeur plastifiée. amputé de plus du cinquième de son terri- en chœur un groupe d’étudiants, qui cite
sur le territoire afghan, les combattants 8 heures du matin, et Francis Duku est Le 9 janvier, si les délais très courts sont toire et de 80 % de ses réserves de pétrole, le sous-développement de la région et le
talibans savent qu’ils ne peuvent désor- content : «Déjà170personnesàmidi,pour respectés, ces habitants du Sud Soudan les dirigeants espèrent toujours que les su- désir de ne plus vivre «comme des ci-
mais plus dormir tranquilles.«Lastra- unpremierjour,c’estunsuccès. » Cet étu- choisiront entre l’indépendance et l’unité distes vont voter pour l’unité. toyens de seconde zone » Certains sont
tégieestderendrelavieinfernaleauxin- diant de 20 ans revêtu d’une chasuble fluo avec le Nord. Quelque 5,5 millions de su- Les bureaux y sont souvent restés vi- chrétiens, d’autres musulmans, et la plu-
ersurgés,afindelespousseràaccepterles préside le bureau d’inscription de l’uni- distes devraient s’enregistrer avant le 1 des, indiquant un mélange de crainte et part ne s’expriment qu’en arabe, langue
offresderéconciliationpolitiqueduprési- versité de Juba. Sous un arbre, dans la cour décembre, dans les bureaux ouverts aussi de réticence des électeurs potentiels. d’échange du Soudan, même chez les
Nombre d’entre eux, vivant au nord de- Africains du sud. «Onauratoujoursbe-
puis des années, disent ouvertement soin de l’arabe pour les échanges avec le
n’avoir aucune envie de rentrer dans un
pays où ils n’ont plus d’attache et où tout
«Unréférendumn’arrivereste à construire après cinquante ans de
qu’une seule fois.guerre civile. Mais à Juba, siège du gou-
La populationdoitsortirvernement autonome issu de l’accord de
massivement, sinon
paix de 2005, et futur capitale d’un éven-
la guerre civile n’auratuel État du Sud, les électeurs ont tenu à
servi àrien»être présents dès le premier jour.
SALVAKIIRPRÉSIDENTDELARÉGION
SEMI-AUTONOMEDUSUD-SOUDANListes controversées
Le président du gouvernement autonome
du Sud, Salva Kiir, a donné l’exemple en voisin du nord, mais on espère que l’an-
s’inscrivant dès l’ouverture, encoura- glaisseralargementenseigné » dit James,
geant les sudistes à «saisirleurchance.» qui veut devenir professeur.
Ils semblent l’avoir entendu. Partout dans Au musée John Garang, sanctuaire
la ville, ils se sont assemblés en files sages, consacré au leader sudiste mort dans un
sous des arbres ou des auvents, leur carte accident d’hélicoptère en 2005 (« vous
d’identité en main. Comment reconnaître venez pour prier? » demande la senti-
les vrais sudistes ? Pour s’inscrire, il faut nelle) un autre bureau, une autre file
appartenir à une tribu africaine du sud, ou d’une soixantaine de personnes. «C’est
avoir vécu dans le sud depuis l’indépen- comme cela depuis ce matin, sans dis-
dance en 1956. Le gouvernement de continuer » assure le président. Akot
Khartoum a déjà émis des doutes sur la Lual, homme d’affaires en saharienne,
réalité des listes. Le jeune président du et son ami Kiir Gai Thip, propriétaire
PARIS 12. 10, 14, 16, 18, rue de Lyon • PARIS 3. 92, 94, 96, 98, bd de Sébastopol • PARIS 7. 193, 197, 207, 213, bd St Germain • PARIS 9. Lafayette Maison*. 35, bd Haussmann. • PARIS 17. 52, av. de la Gde
bureau a des trucs pour vérifier les dires d’un bureau de change en costume cra-Armée –5, 6, rue Denis Poisson. À PARIS, SERVICE DE VOITURIER SAMEDI 20/11 ET DIMANCHE 21/11 (SAUF*). ATHIS-MONS. RN7–12-18, av.F. Mitterrand • CHEVREUSE. 90, rue Porte de Paris
COIGNIÈRES. RN 10 – 3, rue du pont d’Aulneau • DOMUS C. Cial / ROSNY-S/BOIS. 16, rue de Lisbonne • MAISONÉMENT C. Cial / BOISSENART. ZAC de la Plaine du Moulin à Vent – Cesson des demandeurs. «Lesnomssurlescartes vate, ont préféré attendre sur des chai-
MONTIGNY-LES-C. RN 14 – 17, 21, bd V. Bordier • MONTLHÉRY. RN 20 – La Ville Du Bois • ORGEVAL. RN 13 • SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS. ZAC de la Croix Blanche – Rue Hurepoix • SURESNES. 33, 39, bd d’identité sont souvent caractéristiques. ses en plastique. «On restera le temps
H. Sellier • VAL D’EUROPE C. CIAL / SERRIS. 1, cours de la Garonne • VERSAILLES. 6, rue au Pain (Place Du Marché). Dans tous les magasins Roche Bobois de France participant à l’opération.
o Quandilyaundoute,nousleurposonsdes qu’il faudra, assurent-ils. C’est notreListe des magasins : N vert 0 800 3952 45. TOUS LES MAGASINS SONT OUVERTS DIMANCHE 21/11 (SAUF*). www.roche-bobois.com
questionsdansleurdialecte.». grandjour. ».
A
PETERMARTELL/AFP