Magazine Le Figaro du 18 juillet 2011
30 pages
Français

Magazine Le Figaro du 18 juillet 2011

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 18/07/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 juillet 2011
Nombre de lectures 32
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ lundi18juillet2011 -LeFigaroN°20826-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
UNEANNÉE,UNBEST-SELLER-SELLER LEBONHEURD’ÊTREFRANÇAIS Nouveauxcoups
Christine detonnerreChâteau-ThierryArnothy dansl’affaireouÉgalité-sur-Marne«J’aiquinzeans
Unrêveetjeneveuxpas MurdochPAGE7
defélicitépaisible PAGE2mourir» PAGE20
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Kosciusko-
Morizet LarivalitéSemaines’applique
àrelancer crucialelesolaire
PAGE23 pourl’euro Aubry-
LeTGVchinois
accumule
lesratés PAGE24 HollandeYahoo!rénove
sonmoteurde
recherche PAGE30 s’exacerbe
14Juillet:lamise
L’ancienL premiersecrétaireaupointdeFillon
PAGE4 metm engardelessocialistes
ccontrela«surenchère».Miseengarde
EN campagne pour la primaire du PS,deMarianiàla
ils sont déjà en désaccord : MartineDroitepopulaire Aubry veut augmenter le bud-
PAGE4 get de la culture«de30à
50%». Gare à la «suren-
AffaireDSK: chère», lui a répondu hier
François Hollande. Pour lesmobilisationde
deux favoris socialistes, la
batailleb de la crédibilité est engagée.lacommunauté
PAGE3ETL’ÉDITORIALPAGE19afro-américaine
PAGE5
LesrusesdelaCIApourdébusquerL’accueil
dudalaï-lama BenLadendanssonrepaire
parObamafait
DEPUIS l’élimination des trains ou des avions, à d’al-Qaida. Ses espions ont
d’Oussama Ben Laden, le des dates symboles telles que mené une fausse campagnegrognerPékin Réunis en sommet extraordinaire jeudi prochain, les diri-
2 mai dernier, les Améri- le 11 Septembre ou le de vaccination dans la villePAGE5 geants européens devront s’engager sur la solidarité finan-
cains ont découvert qu’il 4 Juillet, jour de la fête natio- pakistanaise d’Abbottabad,
cière de la zone euro. Une étape clef dans la perspective préparait de nouveaux at- nale aux États-Unis. Mais la où se cachait Ben Laden,
d’un second sauvetage de la Grèce, et dans un contexte de tentats contre de grandes CIA était prête à toutes les pour tenter d’obtenir l’ADN
grande nervosité sur les marchés. PAGE22 villes, comme Los Angeles, ruses pour débusquer le chef de ses proches. PAGE6
HISTOIRE DUJOUR
Enquêtesur
l’agenced’État «WestSideStory»fêtequigèreles
avoirscriminels ses50ansauChâtelet
PAGE8
ncrevable, ce Roméo et Juliette au Lincoln Center, construit sur les rui-
d’Amérique ! Quatre ans après avoir nes du quartier où, dans le film, les Jets etAlzheimer: Ifêté les 50 ans de la comédie musicale les Sharks déclenchent une « troisième
nouvelles de Jerome Robbins et Leonard Bernstein, guerre mondiale » pour les beaux yeux
on remet ça pour les 50 ans du film de de Maria. Bien inspiré, Paris entonnestratégies
Robert Wise. Avec de grands moyens. aussi America.
dediagnosticPAGE9 Les 8 et 9 juillet, West Side Story a été Ce soir à 20 heures, George Chakiris, os-
projeté au Hollywood Bowl, devant carisé en Bernardo, après avoir débuté
22 000 spectateurs, avec le Los Angeles sur scène dans le rôle de Riff, pourraitTourdeFrance:
Philharmonic interprétant la partition présenter le film au Châtelet avec PatrickVoecklerse d’orchestre en direct… sur les voix du Bensard, directeur de la Cinémathèque
film. Cet exploit technologique se repro- de la danse. Pour aborder dans la sérénitéprendàrêver
duira les 7 et 8 septembre à l’Avery le centenaire deWestSideStory, la MGM
enjaunePAGE10 Fisher Hall avec le New York Philharmo- travaille à son lifting. Coûteux mais dis-
nic. Côté scène, la comédie musicale cret, c’est la règle du genre. Le film, re-
montée à Broadway débute une tournée mastérisé en haute définition, sortira en L’EXCELLENCE&L’ARTDEVIVRE
en Amérique tandis que le New York City Blu-ray le 15 novembre. ENPROVENCE
Ballet programme West Side Story Suite ARIANEBAVELIER
“Peyrassol”commanderietemplière
83340FLASSANS/ISSOLE (0494697102)
Dégustation,tabled’hôtes,visitedescaves
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS etduparcdesculptures(7/7jours)
A.COWIE/AFP;J-C.MARMARA/ LATRIBUNE L’ÉDITORIALdePaul-HenriduLimbert PAGE19
LEFIGARO;D.BALIBOUSE/REUTERS; “UnjouràPeyrassol”deChristopheBeauxetBertrandCollomb LECARNETDUJOUR PAGE18
L.BONAVENTURE/AFP; àParis(13rueVivienne-75002PARIS)L’avenirdel’hôteldelaMarine LESJEUXD’ÉTÉ PAGE16P.SOUZA/THEWHITEHOUSE;
àSaint-Tropez(17av.duGénéralLeclerc-83990SAINT-TROPEZ)PAGE19V.BOISOT/RIVAPRESS TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. L’abus d’alcoolestdangereuxpourlasanté,àconsommeravecmodération.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 718 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@r@b@i@k;
CHRISRATCLIFFE/BLOOMBERG
Clundi18juillet2011 LEFIGARO
Retrouvezdemain:«L’exaltation2 desdifférences,oulegoûtdelagastronomie»Lebonheurd’êtrefrançais
Avantdeselancerdansunecampagne
nationale,chaqueindustriel
delacouche-culotteou
delapâtemollepassepar
Château-Thierryet
lesCastelthéodoricienspourtester
sonproduit.SAMUELBOLLENDORFF
Unrêvedefélicitépaisible
glissade vers un univers glacé de parkings anonymes,
vers une communauté banlieusarde impersonnelle,
où l’indifférence aux autres le dispute à l’inconstanceàÉgalité-sur-Marne d’économies mystérieusement gérées, fragilise les ha-
bitants de Château-Thierry. «Où va-t-on, Mon-
sieur?», vous demandent-ils. Et comment ne pas les
artine loue des chambres danslaFranceentière», explique M. Daribot, direc- SÉRIE12/30 comprendre ? Cela va vite. De plus en plus vite. Com-
d’hôte, rue du Château, à Châ- teur d’une grande surface située dans la zone indus- ment ne pas flotter, ne pas tâtonner, ne pas se sentir
teau-Thierry. Ancienne coif- trielle. Avant de se lancer dans une campagne natio- dépassé alors que la majorité des objets essentiels à no-Baptisée ainsi pendant
feuse, elle a, avec son mari, lui nale, chaque industriel de la couche-culotte ou de la tre vie quotidienne, des téléphones aux ordinateurs en
aussi ancien coiffeur, transfor- pâte molle passe donc par Château-Thierry pour tes- passant par notre monnaie ou notre façon de voyager,la Révolution
mé son logis en château. En pe- ter son produit. Détour indispensable : la classe n’existaient pas il y a quinze ans ? Certes, l’existenceMtit château. La bâtisse où vit moyenne (2) règne aujourd’hui sur la nation, et ce des Castelthéodoriciens continue d’être douillette. Enfrançaise, la ville
Martine porte vénérablement ses quatre siècles. Les n’est pas un hasard si les publicitaires ayant consacré fin de journée, l’on se donne rendez-vous sur les bords
pièces du premier étage ont d’harmonieuses propor- leur existence à vendre des lessives sont désormais de la Marne, à la brasserie Saint-Jean ou dans un caféde Château-Thierry,tions. Elles sont tapissées de toiles de Jouy, dans des devenus les gourous des hommes politiques. Même de la place de la Mairie. Cependant, il faut bien s’in-
motifs gris. Les rideaux sont jaune tournesol. Vases, clientèle, même recette. C’est la classe moyenne qui quiéter de quelque chose. C’est humain. Alors, chacundans l’Aisne, sertsouvenirs du Pirée, peintures du mari dans le style fait le succès d’une marque plutôt que d’une autre, imagine que le bouleversement des habitudes s’accé-
Van Gogh, grosses poupées en Celluloïd, fausses qui soudain fait pencher une élection à droite ou à lérera encore, que l’honnête bonheur de chaque joursouvent de laboratoirefleurs et minitrumeaux de 30 × 40 cm complètent ce gauche. Les marchandises et les slogans se vendent sera emporté, balayé, lui aussi.
rêve d’une vie élégante. Derrière les hauts murs de et se consomment de façon identique. La Vache qui
Lespharmaciesfleurissentson jardinet, Martine, ancienne Parisienne dans un rit et « La force tranquille », même combat. aux industriels pour tester
ersalon de la rue François-I , se sent en exil à Château- Ce n’est pas simplement un problème matériel. Ceux
CantiquelaïqueThierry.«C’estunevilleagroalimentaire», dit-elle. que je rencontre à Château-Thierry s’interrogent surleurs nouveaux produits.
Après 1789, la cité – 15 500 âmes - s’appela cinq an- Je pars donc à la découverte du Castelthéodoricien le sens de leur existence. Ils ne croient plus au Ciel,
PARFRANÇOISHAUTERnées durant Égalité-sur-Marne ! La rue du Château moyen. Sur le fronton de la mairie, deux grandes ban- mais ils doutent. Les buts que l’on se fixe pour sa vie
fut également, à l’époque, rebaptisée « rue de la deroles : « Non aux gaz de schiste ! » et « Non à la sup- personnelle et les idéaux que l’on imagine pour sa
Montagne », en hommage à Danton, Marat et pression de classes ! » Non et non, le ton est donné. On communauté nationale sont maintenant tellement
Robespierre. Cela ne dura pas. ne veut pas de changement. À l’intérieur de l’édifice, distants, contradictoires, qu’il semble impossible de
Les Castelthéodoriciens - les habitants de Châ- le premier magistrat de la ville, Jacques Krabal, ancien les réaliser parallèlement, disent-ils. Aider ceux qui
teau-Thierry - préfèrent raconter que leur ville est la prof de gym, de sensibilité centre gauche, me reçoit En pleine affaire Dreyfus, il devient « le bon juge », sont dans le besoin ? Bien sûr. Mais pas trop, car on
Cité des fables. Car Jean de La Fontaine y est né, y a aimablement. Nous allons assister à une cérémonie : une célébrité mondiale. Le Figaro le glorifie. Tolstoï risquerait de défavoriser sa famille et de passer à côté
megrandi et vécu, plutôt cigale que fourmi d’ailleurs, M Alice Groult, la bonne de l’ancien curé, va se faire l’évoque avec admiration en Russie, devant Anatole de sa propre existence. Même conflit dans la sphère
lorsqu’il n’était pas chez son ami et protecteur l’in- remettre, à 98 ans, la médaille de Juste par un diplo- France. L’esprit de solidarité imprègne la France. Un politique. L’égalité se paye au prix d’une limitation
tendant Fouquet, dont la devise étaitQuononascen- mate israélien. Elle a sauvé des enfants juifs pendant la peu plus tard, surgit une autre histoire. En 1903, la sévère des libertés individuelles. Ce carcan-là re-
det? (« jusqu’où ne montera-t-il pas ? »). Fouquet, guerre. Les enfants des écoles sont là. Cela commence première communauté communiste du pays vient vient souvent dans les discussions, et la police en fait
fusée serpentine comme chacun sait, termina son par un cantique laïque - une chanson de Jean Ferrat -, s’installer dans un village des environs. Émile Berr, les frais. Et surtout, oui surtout, quelle est la bonne
existence en prison pour avoir affiché un luxe tapa- puis l’hymne national d’Israël et La Marseillaise. On l’envoyé spécial du Figaro, est transporté : «Les ca- formule pour concilier les valeurs des communautés
geur en recevant le jeune Louis XIV à Vaux-le- s’assoit, on se lève, comme à la messe. Le sous-préfet marades, écrit-il le 12 mai 1903 dans le journal,sontdes disparates habitant notre pays ?
Vicomte. Niché dans sa belle vallée de la Marne, s’embrouille et, en regardant les enfants, il se déclare hommes qui aiment la liberté et qui ne comptent, pour Face à ce malaise, sans des réponses qui feraient
Château-Thierry n’offre plus que les fondations d’un «raviquel’onaitconsidérél’espacegénérationnel».Le être heureux, que sur eux-mêmes. Ils tentent, je crois, l’unanimité de la population, les pharmacies fleuris-
château médiéval, celui des Bouillon. La demeure de maire s’exalte, il dérape, il fait un parallèle entre le sort unechosefolle.Maisilsnedemandentàpersonnedelesy sent en ville (3). Et Martine, dans sa maison de la rue
Martine s’inspire de celles de milliers de nouveaux des Juifs pendant la guerre et celui des Maghrébins, aider…Ilscroientàlanoblesseetàl’efficacitédel’effort du Château, se construit un passé pour se protéger de
riches, de politiques ou de fils de quincailliers se mal reçus en France aujourd’hui. C’est bête. Personne libre,etn’attendentriendeleursdéputés.Celarepose.» l’avenir. Comme l’ancienne coiffeuse, chacun à Éga-
composant une distinction, en s’inventant un passé ne songe à mettre les migrants tunisiens dans des fours Lénine viendra ensuite rendre visite à ces « commu- lité-sur-Marne s’enferme dans sa coquille, en fusti-
et un palais. À Égalité-sur-Marne, on n’est pas plus crématoires. Le représentant d’Israël fixe ses souliers. nistes », depuis Paris, à vélo. geant les étrangers, ces « barbares » (barbaroi en
égalitaire qu’ailleurs. Les descendants des sans- Mais les gens du coin ont l’air content. La générosité, Des manufactures s’installent à Château-Thierry. grec ancien signifie « l’autre »), ces démons annon-
culottes ont du mal à digérer la Révolution. dans les discours, ça plaît toujours. Dans la réalité, Celles de Belin, des Petit LU rappellent que c’est l’en- ciateurs du changement. Mais n’exagérons pas. La
c’est différent : aux dernières cantonales, le maire a été treprise qui crée de la richesse. Le destin des villes est France est impressionnante tant elle semble homo-
UneréservedeFrançaismoyens talonné par le Front national. souvent lié à celui des dynasties d’industriels. Lorsque gène, malgré ses inquiétudes. Qu’est-ce qui nous lie
Château-Thierry, à 58 km à l’est de Paris, a donc ses Je découvre ici un raccourci de notre histoire. Au ces familles dégénèrent, c’est l’agonie, on brade les si fort les uns aux autres ? Des talents singuliers, des
classiques bourgeois gentilshommes. Ses célébrités Moyen Âge, d’horribles épidémies de peste, et les égli- usines à des investisseurs qui se distraient avec les em- goûts communs, sans le moindre doute !
aussi : outre Jean de La Fontaine, Alexandre Dumas, ses du coin comme rabotées, abandonnées en pleine ployés comme on s’amuse en jouant au Monopoly. De (1)Danslemagazine«Capital »d’avril2011.
Paul Claudel, Camille Claudel. Et puis, dans le cen- construction. D’horribles guerres, avec les boucheries nos jours, l’édifice construit par nos aïeux continue de (2) Le salaire moyen en France est de 1842,50 euros
tre-ville, on trouve les magasins Sergent Major et de Napoléon et de 14-18, des cimetières à perte de vue. s’effriter : les grandes surfaces ont désertifié le centre- parmoisen2011,selonl’Insee.
Cadeaux 2000, avec en vitrine une photo de Johnny L’on fait désormais des bulles de champagne dans ce ville de Château-Thierry, accaparant 93 % du com- (3)LesFrançaisconsommenthuitfoisplusdetranquil-
Hallyday juché sur une moto, et un gros chien noir paysage aux millions de morts, mais le souvenir du merce. «Ça s’est fait progressivement, à l’insu de lisantsquelesAnglaisetbeaucoupplusd’antidépres-
en faïence brandissant la pancarte « Bienvenue » malheur et de la pauvreté est âcre. Il creuse encore les tous», constate le maire. Cette longue et imprévisible seursquelesautresEuropéens.
entre ses crocs. J’allais oublier les commerces de pe- rides des aînés ; je les salue avec reconnaissance. J’ap-
tites culottes Brasier d’Amour et de fanfreluches partiens à la première génération de Français qui, de-
Chez Clara. Et, bien sûr, les hypers, tous situés sur le puis Napoléon, n’a pas eu à se battre pour défendre son Unfromageàtartinerouunepaire« périphérique ». Les instituts de sondage débar- pays. Il y a d’autres traces de ce que nous sommes à
quent en rang serré à Château-Thierry car, à l’égal Château-Thierry. En 1898, par exemple, le juge Ma- desouliersquiplairaicisevendra
d’Angers, de Poitiers, du Mans, de Sens ou de Brive gnot, président du palais de justice, acquitte ici une
(1), la commune serait, selon eux, une réserve intacte femme ayant volé une miche de pain pour nourrir son danslaFranceentière»
de Français moyens en liberté.«Unfromageàtarti- enfant. Magnot affirme que la société est responsable
M.DARIBOT,DIRECTEURD’UNEGRANDESURFACEner ou une paire de souliers qui plaira ici se vendra des citoyens, que l’état de nécessité peut justifier le vol.
ALEFIGARO lundi18juillet2011
3francePOLITIQUE
PremièrescrispationsentreHollandeetAubry
LamairedeLilleveutaugmenterde«30à50%»lebudgetdelaculture.Sonrivaldénonceune«surenchère».
budget du pays, ce qui altérerait toutes un « péril devenu imminent». « Le pire Culture.» Martine Aubry dans la su-
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
nos marges de manœuvre», a assuré est possible si rien de sérieux n’est fait. renchère?L’attaqueestbrutalecarelle
OPPOSITIONC’était prévisible et FrançoisHollande.Danslafoulée,Mar- Nicolas Sarkozy et Angela Merkel doi- renvoieàundébatrécurrentauPSde-
d’ailleursprévuparlessocialisteseux- tine Aubry a adopté la même position: vent enfin s’élever à la hauteur de l’en- puis l’élection de François Mitterrand
mêmes: les premières escarmouches « Nous nous sommes engagés, dans le jeu», écrit le député de Corrèze dans en 1981 et le tournant de la rigueur de
ont éclaté ce week-end entre les can- projet socialiste, à respecter les engage- unetribunepubliéehierpar Le Journal 1983, lorsque le président socialiste
didatsàlaprimaire.L’enjeu:rempor- ments de la France, 3 % en 2013 puisque du dimanche. L’accord parfait entre avait dû renoncer à ses promesses de
ter la bataille de la crédibilité. Le ter- c’est la règle aujourd’hui», a assuré la HollandeetAubry?Enfait,non,vrai- campagne face à « la contrainte exté-
rain? L’économie, avec au passage mairedeLillelorsdu«GrandRendez- mentpas. rieure ». Le débat se résume en une
une nouvelle entorse au projet du PS, Vous Europe 1-Le Parisien». Martine question: les socialistes peuvent-ils se
La«hottedupèreNoël»après celle de Manuel Valls qui avait Aubry a pris soin de ne pas accréditer permettre de multiplier les promesses
assurénepascroireàunretouràlare- l’idéed’unaccèsdetensionavecsonri- Dimanche, les deux candidats à la pri- dans l’opposition au risque de ne pas
traite à 60 ans et critiqué le projet de val. « C’est bien que nous nous expri- maire n’étaient pas sur la même lon- pouvoirlestenirunefoisaupouvoiret
créer 300000 emplois-jeunes. Mais mions en parallèle pour dire la même gueurd’onde.Commepourfixerl’ima- de décevoir, à nouveau, leurs élec-
cette fois, c’est François Hollande qui chose»,a-t-elleglissé. ged’uneMartineAubrydépensièreface teurs? Les socialistes avaient donné la
s’estdémarqué,suivideprèsparMar- D’ailleurs,c’estégalementenparal- àluiquiseraitresponsableetrigoureux, réponse lors de la rédaction de leur
tineAubry. lèlequelesdeuxrivauxontaussiditla FrançoisHollandes’enestprisàlapro- projet:c’estnon.
Dansunentretienau Monde,l’ancien mêmechosesurlacrisedel’euro.De- position, formulée par sa rivale à Avi- Alors forcément, entendre Martine
chefduPSaassuréqu’ilfallait« rééqui- puis Avignon, Martine Aubry a pointé gnon,d’augmenterde«30à50%»le Aubryproposerd’augmenterlebudget
librer nos comptes publics dès 2013»et un« risque d’explosion de l’euro».« Si budget de la culture. Une mesure dont de la culture de «30à50%» a fait
pas en 2014, comme le prévoit le texte la zone euro n’est pas capable de défen- lecoûtseraitfinancéparunepartiedes bondirFrançoisHollande.Déjà,lorsde
du parti. « Nous ne pouvons pas laisser dre un pays comme la Grèce, qui pour- gains réalisés par la suppression de la la convention sur l’égalité réelle, alors
gonfler la dette publique au risque de fai- tant fait des efforts, il n’y a plus de soli- détaxationdesheuressupplémentaires. quel’ailegauchedupartimultipliaitles
re de la charge de nos intérêts le premier darité. Si trois, quatre pays, dont l’Italie, Réaction de François Hollande: « Ce propositions, les partisans de François
se trouvent attaqués, c’est l’euro qui n’est pas une surenchère qu’on doit de- Hollande avaient dénoncé un projet en
n’existe plus», a-t-elle assuré. Sur la mander, c’est une politique. Après, cette forme de « hotte du père Noël ». Force
mêmeligne,FrançoisHollandealancé politique a des conséquences financières est de constater qu’à Avignon, Martine
de son côté une mise en garde contre qui ne sont pas toutes au ministère de la Aubryacommencéàlaremplir.
SégolèneRoyalprêteàfaireallianceavecladroitegaulliste
SÉGOLÈNEROYAL,candidateàl’inves- gaulliste.» L’ex-candidate à la prési- Rappelant «un engagement de 25 ans
titurePSpour2012,s’estditeprêtehier dentielle de 2007 a expliqué cette danslaviepolitique»,laprésidentede
soirsurFrance2,encasdevictoireàla ouverture jusqu’à «la droite gaullis- larégionPoitou-Charentesafaitvaloir
primaire,àfaireallianceaussiavec«la te»,endéclarant:«Commeledisaitle qu’elleétait«lamieuxàmêmedebat-
droite gaulliste». Interrogée sur ceux général de Gaulle, “la politique, c’est se tre Nicolas Sarkozy», parlant de «sa
aveclesquelselleferait«alliancesielle tenirdroitetregarderenavant”». conviction profonde»etde«son ex-
remportaitlaprimaire»,l’anciennemi- «Or aujourd’hui, a poursuivi Ségolène périencedecampagneprésidentielle».
nistrearépondu:«D’abordjerassem- Royal,unecertainedroiteaperducette Interrogée sur ses rivaux dans la pri-
blerai les socialistes (…) Nous tradition gaulliste et moi, je veux ras- maire, elle a déclaré: «Nous sommes
bleronsensuitebiensûrlesécologistes, semblertousceuxquiveulentréussirà tous socialistes, mais, moi, je suis ani-
l’extrême gauche, mais aussi les cen- gauche, mais dans le rassemblement mée par une morale de l’action, c’est-
tristeshumanistes,maisladroite desvaleursrépublicaines.» à-direparlegoûtdel’efficacité.» MartineAubry,hier,danslesrues
d’Avignon. P.GARDIN/WOSTOKPRESS
PécresseetBaroindénoncent
«ledoublelangage»etla«démagogie»duPartisocialiste
par deux de l’impôt sur le revenu ou tive de polémique politicienne doit toute réduction de la dette publi-BÉATRICEHOUCHARD
une diminution des retraites et des être écartée et seul l’esprit de res- que ».
L’OCCASION était trop belle. traitements des fonctionnaires de ponsabilité doit l’emporter. » Elle Letondudébatsurlarègled’or,
FrançoisBaroinetValériePécresse 40%». Une purge qui, selon lui, pointe une contradiction et, dit- qui reprendra sans doute à
nel’ontpaslaisséepasser.Lenou- « casserait la reprise de la croissan- elle, « un double langage ». l’automne, est donné. Adoptée in
veauministredel’Économieadé- ce et enfoncerait le pays dans la ré- extremis la semaine dernière lors
Prendrel’opinionàtemoinnoncé hier « les déclarations dé- cession, générant une explosion du de la session extraordinaire duSeul« magogiques, irresponsables et chômage ». Surlaquestiondeladette,ellees- Parlement, cette règle vise à obli-
l’espritde incohérentes de François Hollande, Valérie Pécresse, de son côté, time que les prétendants socialis- gerlesgouvernementsàprésenter
responsabilité qui demande un retour à l’équilibre met en garde Martine Aubry et tes « se disent préoccupés mais des budgets en équilibre. Problè-
des comptes publics dès 2013 » François Hollande, qui selon elle dans le même temps ils n’ont eu de me: pour être inscrit dans ladoit
mêmesil’ancienpremiersecrétai- « se livrent à une dangereuse com- cesse de s’opposer à toutes les me- Constitution, le texte doit êtrel’emporter
re du Parti socialiste parle plus pétition sur l’euro, de nature à fra- sures de redressement des finances adopté par le Congrès (Assemblée»
VALÉRIEPÉCRESSE exactement d’un déficit ramené à giliser les efforts »quedéploientles publiques engagées depuis 2007 ». nationaleplusSénat)aveclestrois
3% du PIB en 2013. Baroin expli- Européens « pour protéger la zone Elle donne en exemples le non- cinquièmesdesvoixdesdéputéset
que qu’un retour à l’équilibre euro ». Dans un communiqué, la remplacement d’un fonctionnaire sénateurs. Or il manque pour cela
FrançoisHollandele14juilletàParis, « correspondrait à une augmenta- ministreduBudgetetporte-parole pour deux dans la fonction publi- entre trente et quarante voix. Ni-
auconcertpourl’égalitéorganisé tion de 10 points de la CSG ou de la dugouvernementleprécise: « Sur que, la réforme des retraites et la colas Sarkozy pourrait quand
parSOS-Racisme. THOMASSAMSON/AFP TVA, ou encore une multiplication des sujets aussi sérieux, toute tenta- règle d’or. Dans le même registre même décider de convoquer le
queFrançoisBaroin,elleprévient: Congrès pour prendre l’opinion à
ce « double langage » est « de na- témoinduvotehostiledesélusso-
ture à affecter gravement la crédi- cialistes malgré la crise. Risqué,
bilité de la France et à empêcher maismalin.
Culture:lescandidatssontsurlepont
LesprétendantsàlaprésidentiellesebousculentauFestivald’Avignon.
culture doit être au cœur de la révolution téesde « nano-mesures »parlessyndi-
ARMELLEHÉLIOT
citoyenne. » Et toc! Sur ses talons, Ar- catsduspectaclevivant.
ENVOYÉESPÉCIALEÀAVIGNON
naud Montebourg s’invite au «Village Pas « nano »dutout,évidemment,ce
DÉBAT Cielgrisetlourdesaversesora- du off» - un peu comme chez Astérix, que projette Martine Aubry. Tandis
geuses hier sur Avignon. La pluie avait onyrésisteau«in»-pourdire…tout qu’en face, François Hollande vient de Conditions
jusqu’alorseulebongoûtdenetomber ce qu’il ne sait pas. Formidable. À cet s’adresser « aux jeunes et aux artistes du
estivalesqu’au cœur de la nuit. Discours égard, le quiz de La Provence sur l’his- off »,lamairedeLillearrivedanslepetit
mouillés,donc,pourlesorateurspoliti- toiredufestivalestd’uneéloquencehi- jardinduThéâtredelaManufacture,ex- exceptionnellesVenez découvrir
quesdujour,MartineAubryetFrançois larante:zéropointépourMontebourg! cellenteadresseduoff.Ondiraitqu’elle
Hollandeentête,quiavaienteulabonne a piqué sa tunique à Ségolène Royal: LE NOUVEAUDes«nano-mesures»idée de convoquer la presse (et le peu- motifsbleussurfondblanc,hâlée,sou-
ple)àunedemi-heurededistance,dans Vendredi 15, au Forum de Libération. riantecarlaforêtdescamérasetdesmi- CONFORT TEMPURlamêmerue…laruedesÉcoles!Chezles Heureusement, Christophe Honoré, le crosluiprouvequ’elleestencejourplus
Papes, les candidats en campagne sont cinéastedumerveilleux Non ma mère je importante que François Hollande,
aussi institutionnels que les trompettes n’irai pas danser, ose dire: « J’ai lu les pourtantfavoridelaprimairesocialiste.
deMauriceJarrepourappelerauxspec- trente engagements du PS. Je n’ai pas du Proposition d’Aubry: augmenter de
tacles. Ils fondent sur la ville comme tout vu le mot art. »Art!Quelgrosmot! 30 à 50% du budget de la culture sur
nuéedesauterelles.LePSytientdepuis Il faut dire: « créateur » « création ». cinqans,soit200à250millionsd’euros
longtemps ses rencontres et, cette an- PendantqueJean-LouisBorloo,seulin- par an, et consolider l’intermittence
née, Libérationorganisantun«Forum» vité de la droite et du centre ayant ac- « juridiquement et financièrement ».
sixcandidatsfaceàsixartistes,onnesait cepté de débattre, dit sobrement que Comments’yprendra-t-elle?Pasd’in-
plusoùdonnerdelapetitephraseàre- tout candidat à la présidentielle doit quiétude: ce sera… pour son second
cueillir! Ce qui est beau et rassurera la s’engager pour la culture, Valérie Pé- quinquennat. Manuel Valls, habitué du
France,c’estqu’àl’exceptionnotablede cresse,quiafêtéses44anslaveille,rend festival,amarquésadifférenceenappe-
ManuelValls,ilssonttousd’accord! visiteàsonamieMarie-JoséeRoig,dé- lantàlaprudenceetFrançoisHollandea
2Premier - après le ministre de la putée maire d’Avignon. Toute de blanc misengardecontre « la surenchère ». EN VENTE À PARIS : ESPACE TOPPER GRAND LITIER SUR 500 M
Culture, Frédéric Mitterrand, bien sûr, vêtue, détendue («le festival, c’est mon QuantàlagrandeArianeMnouchki- Tempur, André Renault, Bultex, Dunlopillo, Epéda, Sealy, Simmons, Swiss Confort, Treca... les grandes
présentpourl’ouverture-àentrerdans cadeau d’anniversaire »), la ministre du ne,quitentedeproduirelefilmqu’elle marques associées à des conseils d’experts. Equipé en cabine spatiale Tempur. 66 rue de la Convention
eParis 15,0140590210,ouverttoutl’étéycomprislesdimanchesetle15août(10h-19h).la danse à proximité du pont célèbre, Budgettientlescordonsdelabourseet tourne, elle a renouvelé son soutien à
M° Boucicaut, parking gratuit, www.topper.frJean-Luc Mélenchon, coprésident du connaît très bien les dossiers. Elle re- Ségolène Royal, comme en 2007. Une
PartidegaucheetcandidatPCàlaprési- prend en les approuvant les propos du vraie intrigue de drame pour Cour
dentielle. Dès le 13 juillet, il déclare: ministredelaCultureetdelaCommu- d’honneur.Quidoncprétendqu’iln’ya TEMPUR, pour un sommeil plus réparateur que jamais
« Face à l’aberration du système, la nication, confirmant les annonces trai- plusdegrandthéâtreàAvignon?
Clundi18juillet2011 LEFIGARO
Vidéo:lapetitephrase
deFilloncontreJoly4 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR
14Juillet:FrançoisFillon
ravidelapolémique
Le premier ministre, après quatre jours en Afrique de l’Ouest,
a réitéré hier ses critiques contre les propos d’Eva Joly.
certaines langues se délient : «C’est une cidité et d’action réformatrice (…) contre
SOLENNDEROYER
connerie, lâche un haut gradé de l’UMP. ceuxquiagitentlabaguettemagiquedela
ENVOYÉESPÉCIALEÀLIBREVILLE(GABON)
Fillon aurait dû laisser la gauche s’enfer- démondialisation, ceux qui proposent
GOUVERNEMENT François Fillon reraveccetteboulettedeJoly.Or,ilasus- d’augmenter les impôts et les dépenses,
« l’inénervable » a haussé le ton, et l’a cité une polémique qui s’est retournée ceux qui voudraient nous faire sortir de
fait savoir. Pas de confidences glissées à contre lui.» Hier matin, Martine Aubry l’euro».
la presse lors de ces fameux « off » (en- est également revenue sur la polémique Comme il l’avait déjà fait valoir lors
tretiens informels) parfois tenus en au « Grand rendez-vous Europe 1-Le de son déplacement en Asie, Fillon a ré-
marge des déplacements officiels mais Parisien », affirmant que si elle avait été pété que l’action de son gouvernement
dont François Fillon n’a jamais été présidente, elle aurait demandé à Fran- s’inscrivait dans la «longue durée», à
friand. Non. Le premier ministre a pré- çois Fillon de«partir» après ses propos l’instar de celle de Georges Pompidou,
féré une adresse solennelle devant l’en- sur Eva Joly. qui a bâti les fondements d’une crois-
semble de la communauté française sance durable. Cette fois, alors qu’il ve-
eréunie à la résidence de France de Li- nait de passer en revue le 6 Bima au«Nousavonsétéfidèlesbreville, dans un pays, le Gabon, dont la camp de Gaulle, le premier ministre n’a
proximité avec la France en a long- ànotremandat» pas résisté a faire référence au Général
temps fait l’un des symboles de la FRANÇOISFILLON lui-même, «lepremier (à avoir)affirmé
« Françafrique », un concept que Nico- ledroitdespeuplesàdisposerd’eux-mê-
las Sarkozy récuse depuis 2007. Le discret Fillon, qui veut imprimer sa mes» :«Nousavonsfaitlamêmechose
Sur une estrade, ruisselant sous une marque sur cette fin de quinquennat, en Côte d’Ivoire, quand Laurent Gbagbo
chaleur écrasante mais résolument of- n’est pas monté au front par hasard. a voulu défier (la démocratie) », a-t-il
fensif, le premier ministre s’est livré Reçu en grande pompe samedi soir par le martelé, emporté par sa fougue.
hier à une ferme mise au point, après la président Ali Bongo, il a poursuivi son «Sionnecomprendpasqu’ilfautvoter
polémique suscitée par sa réponse (de- offensive à Libreville :«C’estdelaFran- Nicolas Sarkozy en 2012, c’est qu’on n’a
puis Abidjan, vendredi) à la proposition ce que je suis venu vous parler aujour- rien compris», lâche un militaire fran-
d’Eva Joly de supprimer le défilé du d’hui», a-t-il lancé à la communauté çais à l’issue du discours. «Nous som-
14 Juillet (nos éditions de samedi). «On française, avant de vanter les réformes mes à des milliers de kilomètres et l’ac-
meditqu’ilyaunepolémiqueenFrance. accomplies depuis 2007 : «Nous avons tualité nous parvient avec un temps de
(…) Je m’en félicite. Je suis en colère été fidèles à notre mandat», a-t-il mar- retard, mais nous avions compris que la
PoignéedemainsentreFrançoisFillonetleprésidentduGabon,AliBongo,quand j’entends comparer le défilé des telé, en précisant que son rôle, d’ici à campagneavaitcommencé », renchérit,
aupalaisprésidentieldeLibreville,samedidernier. WILFRIEDMBINAH/AFPforces françaises le 14 Juillet à ce qui se 2012, serait de«défendreunelignedelu- goguenard, un chef d’entreprise.
passeenCoréeduNord!»
«Défendreunelignedelucidité
etd’actionréformatrice»
Les Français de Libreville, dont beau- DavidDouillet,starchezlesFrançaisdel’étranger
ecoup de militaires du 6 Bima, applau-
dissent à tout rompre. Et Fillon de QUAND il arrive avec la déléga- judo. «Cette nomination est la déplacement depuis sa nomina- David Douillet se défend aussi
poursuivre, sûr de son effet :«L’armée tion française sous la tente qui meilleureidéedeSarkozy, s’ébau- tion (après le Congo, Durban et contre les procès en illégitimité :
française ne défile pas sur les Champs- abrite la cérémonie du 14 Juillet, dit Lellouche, qui observe ce ma- New York). Élu d’abord député «Le sport est un biais comme un
Élyséespourétalerlapuissancemilitaire à Abidjan (Côté d’Ivoire), on ne nège avec une pointe d’envie. UMP des Yvelines en 2009, l’an- autre pour s’initier à certaines va-
Ilaétéde notre pays. Mais afin que la nation voit que lui. Il dépasse ses collè- Douillet est un étendard publici- cien judoka se défend de draguer leurs», plaide-t-il. «Il vient d’un«
puisse rendre hommage à ceux qui ris- gues ministres, Pierre Lellouche tairepournoscouleurs.» les voix des Français de l’étran- village normand de 600 habitants,champion
quentleurviepourladéfendre.» Le chef (Commerce extérieur) et Henri ger (environ 2 millions) pour ilaétéélevéparsagrand-mère,iladumonde… Onzedéputésàéliredu gouvernement termine par un hom- de Raincourt (Coopération), de 2012. Pourtant, sa mission été champion du monde… Mais on
mage aux soldats «morts au combat» Maison deux bonnes têtes. Et est accueilli enjuin2012 consiste bien à faire connaître au voudrait qu’il ait fait l’ENA!»
en Afghanistan :«Jesuisfierquelana- comme une rock star.«Tulere- En revanche, tous les Français gouvernement ce que vivent les s’agace un conseiller, qui dénigrevoudraitqu’il
tionpuisseleshonorerenlesfaisantdéfi- connais?» lance une dame à son d’Abidjan ou de Libreville ren- Français de l’étranger, mais aussi «cettegauchequifaitl’apologieduaitfait
lerunefoisparansurlaplusbelleavenue amie, avant de se lancer aux contrés par Douillet ne connais- à vanter les actions du gouverne- système français de reproduction
l’ENA!dumonde!» trousses du nouveau secrétaire sent pas la teneur exacte du rôle ment auprès des Français de desélites». Pour Douillet, la cam-»À Paris, plusieurs leaders de l’UMP, d’État aux Français de l’étranger. que doit jouer le nouveau minis- l’étranger, qui éliront pour la pagne ne fait que commencer.
dont le patron du parti, Jean-François Tous veulent leur photo avec le tre, qui effectuait dans le sillage première fois onze députés aux S.DERO.(ENCÔTED’IVOIRE,
AUGHANAETAUGABON)Copé, l’ont défendu. Pourtant, en privé, double champion olympique de de François Fillon son quatrième élections législatives de juin 2012.
EN BREF
ThierryMariani:«LaDroitepopulairenedoitpasêtre
LeclubDSKveut
une«exception»ladroitedelasurenchèreetdelacaricature»
Jean-PierreMignard,membre
delahauteautoritéveillantLe ministre des Transports rappelle à ses amis qu’il n’est « pas interdit d’être intelligent ».
aubonfonctionnement
voté Nicolas Sarkozy en 2007 et qui est «saucissonvinrouge»organisé Le premier ministre soulève un vrai delaprimaireduPS,aaffirmé
PROPOSRECUEILLISPAR
attachée aux valeurs de la droite : parcertainsdéputésdelaDroite problème. Être français, ce n’est pas hierdansLeParisienqueANNEROVANETALBERTZENNOU
l’autorité, la méritocratie, l’attache- populaire? seulement avoir des papiers. C’est aussi lescandidaturespourlaprimaire
DROITE Ministre des Transports, ment à la France. En politique, il n’est pas interdit d’être être imprégné d’un certain patrimoine étaientcloses,ycomprispour
Thierry Mariani met en garde ses intelligent. La Droite populaire ne doit national. Le défilé militaire du 14 Juillet DominiqueStrauss-Kahn.«C’est
amis de la Droite populaire. Onvousreprochedeparticiper pas être la droite de la surenchère et de fait partie de ce patrimoine. Mais les larègle»,dit-il.MaisleclubDSK
àladroitisationdel’UMP.Comment la caricature. Nous ne devons pas prêter écologistes sont devenus une secte de demandeque«l’exceptionDSK»
LEFIGARO.-LaDroitepopulairevient réagissez-vous? le flanc aux procès orchestrés par quel- recyclage des ultragauchistes et des pa- soit«confirméeparlePS».
defêtersapremièreannée.Quelbilan La majorité raisonne en 2011 comme ques anciens ministres qui font preuve cifistes. Ils seront le boulet de la gauche FrançoisHollande,candidat
tirez-vous? elle raisonnait en 2002, lorsque l’UMP d’une grande ingratitude vis-à-vis de pour la présidentielle. àlaprimairesocialiste,aestimé
ThierryMARIANI.- La Droite populai- a été créée. On ne cesse de nous répé- Nicolas Sarkozy. La Droite populaire ne hiersoirqu’encasderetour
re, que j’ai lancée avec Lionnel Luca, ter qu’il faut faire une place aux cen- doit pas servir de prétexte à une ingra- Lionnel Luca a critiqué hier les propos deDSK,«ceseraitauxautres
compte 44 députés. Elle s’est installée tristes et aux libéraux. Mais on oublie titude calculée. Comme a coutume de le de François Fillon, expliquant qu’il est candidatsd’accepterune
dans le paysage politique. C’est un cou- que l’électorat s’est déplacé vers la dire le député UMP du Rhône, Patrice «ballot»d’êtrelàoùladroiteest dérogation».«Iln’yapourmoi
rant d’idées, un label qui n’a pas de hié- droite. Nous sommes un certain nom- Verchère, la Droite populaire doit être attendue.Lesuivez-vous? aucunproblème»,a-t-ilajouté.
rarchie, pas de moyens financiers et bre à penser que 2012 se gagnera aussi un plus, pas un poids. Lionnel Luca est un ami. Je ne com-
Baylet«poussemême pas de compte en banque. La à droite. mente jamais les propos d’un ami.
uncoupdegueule»Droite populaire, c’est un nom, un site Quepensez-vousdelaréponsede
Internet. Nous souhaitons représenter Pourquoin’avez-vouspasparticipé FrançoisFillonàEvaJoly,quivoudrait QuelrôlecomptejouerlaDroite LepatrondesRadicaux
la majorité anonyme et silencieuse qui a lasemainedernièreàl’apéritif supprimerledéfilédu14Juillet? populairedanslacampagne? degauche,Jean-MichelBaylet,
Nous devons renforcer la majorité. aredoutéhier,dansLeJournal
Pour cela, il nous faut un minimum dudimanche,quelePSnevalide
d’organisation, de sens des responsabi- passacandidaturepour
Thierry lités et d’esprit solidaire. Nous allons laprimaire.«Macandidature
Mariani: créer le forum de la Droite populaire. al’airdegênerlePS.Ilsauraient
«LeFN Chaque Français pourra ainsi témoi- préféréresterentreeux(…).
n’apasde gner et poster des propositions sur no- Jeveuxpousseruncoup
programme
tre site Internet. En septembre ou octo- degueule:laprimairedoitêtre
économique,
bre, notre courant fera dix à quinze ouverteàtous»,alancéBaylet.
pasde
propositions autour de trois thèmes :programme L’Ifopdénonceautorité et République, justice sociale etsocial.Marine les«fauxsondageséquité, mondialisation et protection.LePenn’est confidentiels»quedansla Enfin, nous appelons les députés et élus
constatation républicains de droite qui se retrouvent L’Ifopalancéhierunemise
etla dans nos valeurs à nous rejoindre. engardecontredestentatives
contestation. demanipulation,quipasseraient
Nous,nous Redoutez-vousleFrontnational? parladiffusionde«sondages
sommesdans Le FN n’a pas de programme économi- ditsconfidentiels».Allusion
l’action.» que, pas de social. Marine àunsondagediffusésurTwitter
MARMARA/
Le Pen n’est que dans la constatation et donnantunenette
LEFIGARO
la contestation. Nous, nous sommes avanceàSégolèneRoyal
dans l’action. Le président de la Répu- danslaprimairePS.
blique a toutes les chances de l’empor-
ter en 2012.
CLEFIGARO lundi18juillet2011
BLOGLedalaï-lamaentête
des«tweets»enInde 5international
HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/INDE
Lesmanifestationsanti-DSKsesuccèdent
àNewYork
Afro-Américains, musulmans et féministes
s’unissent contre tout abandon des poursuites.
« Ce n’est pas la dernière action que
NATHALIEMATTHEIEM
nous mènerons », annonce l’élu local
NEWYORK
qui promet une mobilisation plus im-
DominiqueÉTATS-UNIS « Nous voulons que justice portante à la veille de l’audience du
er Strauss-Kahnsoit rendue, nous refusons l’abandon des 1 août. « À ce moment-là, l’attention
etAnneSinclairpoursuites. » C’était le thème officiel de un peu épisodique de la presse américai-
sesontla manifestation organisée hier après- ne sera ravivée », prédit-il. Un repré-
rendusenfinmidi à Harlem « pour soutenir la victime sentant de l’organisation « 100 Blacks
desemaine
de l’attaque au Sofitel ». in Law Enforcement » explique le ca- dansle
erLe message était clair : droit égal à la ractère décisif du 1 août : « On saura Massachusetts
justice pour tous, surtout dans cette af- ce jour-là si l’affaire poursuit son cours pourassister
faire opposant « une femme immigrée, devant la justice ou pas. » àdeux
noire, pauvre » à « un des hommes les concerts.
Unémissaireduprocureurplus riches et les plus puissants ». Cela NEWYORKTIMES
n’a pas évité un dérapage : « La seule dansleBronx
place pour DSK est la prison », dit l’un La crainte des manifestants est que le
procureur, à la suite des révélations qui
ont entaché la crédibilité de la plai-Lesdoutesémissurla gnante, décide d’abandonner les pour-
crédibilitédel’accusatrice suites, au motif qu’il n’aurait pas pu
réunir un dossier convaincant. S’il exis-deDSKinquiètent
te le moindre « doute raisonnable », les Toutes les parties mettent à profit le La manifestation peu suivie d’hier la mise en liberté conditionnelle accor-unepartiedel’opinion erjurés devraient impérativement acquit- délai supplémentaire. L’avocat de la (« la conséquence d’un appel lancé à la dée le 1 juillet. Le couple s’était rendu
ter le prévenu. À Harlem, les manifes- victime réclame des pièces du dossier : dernière minute », estime le révérend dans le Massachusetts pour aller au
des orateurs, applaudi par les quelques tants redoutent un message plus géné- « l’enregistrement d’une de ses conver- Earl Kooperkamp, un des organisa- Tanglewood Music Festival : un pro-
dizaines de personnes (un tiers d’orga- ral, si le dossier était clos : « Cela sations », selon Bill Perkins. Un assis- teurs) fait suite à d’autres mouvements gramme de musique de chambre jeudi,
nisateurs, un tiers de manifestants, un intimidera les immigrés, et surtout les tant du procureur, Leroy Frazer, a en- de protestation ratés. Un rassemble- un concert symphonique le lendemain.
tiers de membres de la presse) rassem- femmes, qui n’oseront plus porter plainte quêté sur le parcours et la personnalité ment sous les fenêtres de Dominique « Apparemment sans garde du corps »,
blées devant les bureaux du sénateur sans craindre qu’on fouille leur passé, de la jeune femme auprès de la commu- Strauss-Kahn jeudi avait fait long feu : note la presse américaine, Dominique
Bill Perkins, leader de cette coalition leur dossier d’immigration, en les traitant nauté guinéenne à New York et a ren- l’ancien patron du FMI et son épouse Strauss-Kahn et Anne Sinclair avaient
hétéroclite d’une trentaine de mouve- en criminelles et non plus en victimes », contré les responsables de la mosquée Anne Sinclair avaient en effet quitté été repérés dans une luxueuse auberge,
ments sociaux, religieux et féministes. dit une manifestante, Marisol Alcantara. du Bronx fréquentées par les expatriés. New York pour la première fois depuis rapporte le New York Times.
LacommunautéguinéenneduBronxrestediviséesurlacrédibilitédeNafissatou
communauté « très dispersée traiter de prostituée. On est passé d’un blique. Il s’est rendu immédiatement au Nafissatou a menti dans son passé sur
LAUREMANDEVILLE
et peu organisée ». « Il y a des milliers de extrême à l’autre ! », constate Amadou Sofitel, sans rien pouvoir obtenir des d’autres points qui n’ont rien à voir avec
ENVOYÉESPÉCIALEÀNEWYORK
Guinéens immigrés à New York, c’est Diallo. garçons d’étage et autres personnels l’affaire. »
SUR l’avenue Lincoln, dans le Bronx, ce l’une des plus grosses communautés afri- africains, « tous muets ». Il explique Les responsables d’aminata.com, qui
«Ellen’apasmentisurDSK»quartier chaud et défavorisé où vivent la caines et on est loin de se connaître tous ! qu’il a fini par rencontrer le demi-frère sont en contact avec plusieurs associa-
plupart des communautés africaines de Beaucoup d’immigrants qui débarquent Il raconte les demandes en vrac, qui ont de Nafissatou, Mamadou Diallo, venu tions de défense des droits des femmes
New York, Amadou Diallo, chemise gri- ici ne sont pas éduqués et sont très iso- fusé de toute la presse américaine et spécialement d’Indianapolis, une se- comme Equality Now, rappellent no-
se et fines lunettes, attend au bas d’un lés », dit Amadou. étrangère pour avoir des informations maine plus tard. Celui-ci avait rencon- tamment que beaucoup d’immigrés
immeuble de couleur ocre qui abrite les Quand l’affaire DSK a éclaté, lui et sa sur la mystérieuse femme de chambre tré sa sœur. « Il m’a dit qu’elle n’était mentent sur leur passé lors des deman-
locaux d’une agence de la Chase Man- petite équipe de journalistes amateurs qui accuse Dominique Strauss-Kahn de pas capable d’avoir inventé ça, qu’elle des d’asile. « C’est mal, bien sûr, mais
hattan Bank. C’est dans les étages, dans ont donc été en première ligne pour l’avoir violentée le 14 mai dernier dans n’avait pas menti sur DSK », affirme beaucoup le font. Cela ne prouve pas
une petite salle exiguë et sans confort, tenter de comprendre ce qui était arrivé la suite 2806 du Sofitel de New York ; les Baldet. Mamadou a aussi rencontré le qu’elle a menti sur l’agression sexuelle
dont il partage la jouissance avec la ra- à leur « sœur » Nafissatou. « Cette af- dizaines de milliers de dollars que leur beau-frère de Nafissatou, qui lui a dit la
dio Médias d’Afrique, qu’officie le site faire a beaucoup agité la communauté, ont proposés certains journaux s’ils par- même chose et a affirmé faire
«N’oubliezpasaussiaminata.com, journal en ligne artisanal tout le monde est inquiet et se divise sur ce venaient à obtenir sa photo. « Nous « confiance à la justice américaine et à
de nouvelles destinées à la communauté qu’il faut penser. Nous, nous essayons de avons des photos, mais nous n’avons pas celle de Dieu ».« Nous ne savons pas ce qu’ellen’ajamaisété
guinéenne. comprendre, tout en soutenant pour l’ins- voulu les diffuser, nous souhaitons la pro- qui s’est passé. Si la justice affirme qu’il àl’école,elledoitavoir
Diplômé d’une université américaine tant notre compatriote, sur laquelle on téger », explique Mamadou Baldet, faut abandonner les charges, nous res-
dumalàs’expliquer»et cadre dans une société basée dans le écrit tout et son contraire. Après l’avoir journaliste à aminata.com. pecterons sa décision, explique Baldet.
New Jersey, Amadou Diallo a fondé ce présentée comme une employée modèle, Mamadou raconte comment il a tenté Mais ce dont nous voulons être sûrs, c’est
site d’informations pour tenter de créer certains médias américains comme le d’enquêter sur Nafissatou dès que sa que le bureau du procureur n’abandon- commise par DSK », renchérit Amadou
« un carrefour d’échanges » pour une New York Post ont même été jusqu’à la stupéfiante accusation a été rendue pu- nera pas les poursuites sous prétexte que Diallo, rappelant que l’avocat de la plai-
gnante a parlé de preuves de relations
sexuelles mais aussi de violence physi-
que. Pour lui, le fait que la jeune femme
ait plusieurs téléphones n’a rien de lou-
che, contrairement à ce qu’a prétenduPékinvitupèrecontrel’accueildudalaï-lamaparObama
la presse. Beaucoup d’immigrés ayant
des papiers souscrivent des abonne-Le président américain a reçu
ments pour d’autres qui n’en ont pas…
Amadou Diallo évoque aussi son in-discrètement, samedi à la Maison-Blanche,
quiétude sur les problèmes de traduc-
le chef spirituel des Tibétains. tion du dialecte peul que parle Nafissa-
tou, le pular, « ce qui pourrait expliquer
ment venues saluer le leader bouddhiste. les contradictions dans ses dépositions ».
ARNAUDDELAGRANGE
Par souci de discrétion, cette entrevue « N’oubliez pas aussi qu’elle n’a jamais
CORRESPONDANTÀPÉKIN
n’avait été annoncée que la veille au soir. été à l’école, elle doit avoir du mal à s’ex-
DIPLOMATIE Automatique et immédia- Certains élus s’étaient même offusqués pliquer. »
te, la colère chinoise s’est abattue hier qu’Obama n’eût pas manifesté l’inten- Prudents, les deux journalistes ama-
sur Washington après la rencontre entre tion de recevoir le « saint homme ». teurs d’aminata.com reconnaissent que
Barack Obama et le dalaï-lama. Le char- tout cela ne prouve rien et qu’il ne faut
HillaryClintonattenduegé d’affaires américain à Pékin a été pas céder au réflexe communautaire
enChine« convoqué d’urgence » au ministère des aveugle. Ce dont ils sont sûrs, c’est que
Affaires étrangères. Pékin dénonce un Un communiqué de la Maison-Blanche l’affaire est importante pour la « com-
acte « interférant grossièrement avec les précise que « le président a réitéré son munauté guinéenne » et plus générale-
affaires intérieures de la Chine » et en- soutien appuyé à la protection de la cultu- ment africaine. « Si Nafissatou a menti,
dommageant sérieusement les relations re, de la religion et des traditions tibétai- cela retombera sur toutes les femmes
bilatérales. nes au Tibet et dans le reste du monde » et d’Afrique qui se font violer régulièrement
« souligné l’importance de la protection et qui n’osent pas en parler. Elle aurait pu
des droits de l’homme pour les Tibétains en devenir un symbole, mais avec ce problè-
Chine ». Mais le porte-parole de la prési- BarackObamaareçuledalaï-lamadanslasalledescartesdelaMaison-Blanche me de crédibilité, je doute que ce soit en-«Leprésidentaréitéré
pendantuneheure,samedi. PETESOUZA/THEWHITEHOUSEdence a aussi rappelé la position officielle core possible », note Diallo.sonsoutienappuyé
américaine, à savoir que « les États-Unisàlaprotectiondelaculture, ne soutiennent pas l’indépendance du Ti- dernière a ainsi été annoncée une ren-
bet ». Il a également souligné que le da- contre dans le sud de la Chine entre la se-delareligionetdes
laï-lama avait assuré à Barack Obama ne crétaire d’État Hillary Clinton et le LeVaticanexcommunieunévêquechinoistraditionstibétaines»
pas rechercher l’indépendance du Tibet conseiller Dai Bingguo, grand or-
LE VATICAN a annoncé ce week-end sisteràlacérémonie.Uncommuniquéet espérer que le dialogue entre ses re- donnateur de la politique étrangère
l’excommunication d’un évêque duVaticanstipuleque«leSaint-Père,La Chine avait auparavant exhorté le présentants et le gouvernement chinois chinoise. On ne sait si elle sera mainte-
chinois ordonné sans l’accord du après avoir appris cette nouvelle, re-président américain à « annuler immé- puisse bientôt reprendre. nue, mais le climat y sera plus frais. De-
Saint-Siège, décision qui risque d’en- gretteencoreunefoislamanièredontdiatement » cette rencontre avec le lea- La semaine dernière, pour les soixan- puis 2008, l’interdiction - sous peine de
venimerunpeupluslesrelationsentre esttraitéel’ÉgliseenChine».Cetévê-
der tibétain, en visite aux États-Unis te ans de la « libération pacifique » du « punition » - faite à tout État étranger de
Rome et Pékin. L’Église officielle que est le troisième ordonné sans
pendant une dizaine de jours. Barack Tibet par les communistes, Pékin a pu- recevoir le dalaï-lama s’est imposée
chinoiseaprocédéjeudidernieràl’or- l’avalduVaticancesderniersmois.Ily
Obama a reçu samedi le dalaï-lama blié un « livre blanc sur le développement comme l’un des fondamentaux de la po-
dination épiscopale de Joseph Huang aquinzejours,leSaint-Siègeavaitdéjà
pendant près d’une heure à la Maison- du Tibet » où il est dit que « l’indépen- litique étrangère chinoise. Avec des ré- Bingzhang,danslediocèsedeShantou, déclaré «illégitime» l’ordination d’un
Blanche. Pas dans le très symbolique Bu- dance tibétaine (fait) partie d’un plan des percussions fort différentes selon que danslaprovinceméridionaledeGuan- évêqueet,làencore,confirmésonex-
reau ovale, cependant, mais dans la salle agresseurs occidentaux pour dépecer le l’on est puissant ou pas. Avec les États- gdong. Des prêtres fidèles à Rome communication.
des Cartes de la résidence. Les filles du territoire chinois ». Des échanges officiels Unis, ce coup de froid relève du jeu habi- auraient été forcés par la police à as- A.L.G.(àPékin)
président, Sasha et Malia, sont rapide- seront peut-être annulés. La semaine tuel, sans grandes conséquences.
Clundi18juillet2011 LEFIGARO
DOSSIER SPÉCIAL
La mortde Ben Laden6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
CommentlaCIA
a«rusé»pour
traquerBenLaden
Une fausse campagne de vaccination a été organisée
pour recueillir l’ADN de sa famille, tandis
qu’il préparait de nouveaux attentats.
AFGH.
no-pakistanaise de nombreux cadres
GEORGESMALBRUNOT
PAK.d’al-Qaida étaient éliminés par les tirs INDE
PAKISTAN Le complot antiaméricain de drones américains, leur chef, lui,
n’était encore que naissant. Dix ans après continuait de privilégier des attentats de
le 11 Septembre, il était censé frapper les grande ampleur, contrairement à Ayman AFGHANISTAN Des«communications»entreOussamaBenLadenetsonchefdesopérations
auraientétéretrouvéesdanssarésidenced’Abbottabad,auPakistan. HASSAN/AFPesprits tragiquement et bien au-delà des al-Zawahiri, son ancien bras droit, qui lui Abbottabad
États-Unis. Oussama Ben Laden et son a succédé à la tête de la nébuleuse terro-
Kaboulresponsable des opérations, Attiyah Ab- riste, favorable à des frappes plus réduites verrous par Islamabad. L’un d’eux serait
Peshawar EN BREF
del Rahman, ont cherché à recruter une mais moins difficiles à réaliser. un commandant de l’armée pakistanaise,
RÉGIONSéquipe de terroristes pour commettre un Si, au siège de la CIA, les analystes qui a fourni les plaques minéralogiques
TRIBALES
attentat le 11 septembre prochain, jour du n’ont pas encore achevé l’exploitation Islamabad des voitures se rendant dans le complexe Hosni Moubarak serait(FATA)
e10 anniversaire des attaques sur New des données ramassées dans la cache de du chef d’al-Qaida. dans un « coma profond»
York et Washington, vient de révéler le Ben Laden, une chose est sûre : personne Après avoir réclamé que le Pakistan L’ancienprésidentégyptien
rWall Street Journal. ne répond plus aux numéros de télépho- laisse partir le D Afridi aux États-Unis HosniMoubarak,quia
PAKISTANDes « communications » entre les deux ne recueillis lors du raid à Abbottabad. avec sa famille, Washington a haussé le démissionnéle11février,sousla
hommes ont été retrouvées dans la rési- « Les proches de Ben Laden sont en mou- ton face à Islamabad, suspendant jusqu’à pressiond’unvastemouvement
dence d’Abbotabad, au Pakistan, où de- vement et ils ont changé tout leur système nouvel ordre une partie des 800 millions populaire,estplongédans50 km
meurait Ben Laden, affirme le journal, qui de protection », affirme un ancien chef de dollars d’aide destinée à l’armée pa- un«comaprofond»,aannoncé
cite des responsables américains ayant eu des services de renseignements français. kistanaise. hiersonavocat.Ledirecteur
accès aux données recueillies dans la ca- Grâce aux fuites dans la presse, les lea- ration menée dans un pays étranger », ex- Le Pakistan n’est pas seul à être furieux del’hôpitaldeCharmel-Cheikh,
ders d’al-Qaida n’ignorent plus que les plique l’expert français du renseigne- contre les « grandes oreilles » américai- oùilsetrouveenattendant
Américains sont prêts à toutes les ruses ment. nes. MSF s’insurge également contre les sonprocès,atoutefoisdémentiBen Laden voulait frapper pour les débusquer. Le quotidien britan- Les espions américains ont recruté un pratiques de la CIA, qui révèlent « une cetteinformation.
des grandes villes, nique The Guardian vient d’expliquer médecin pakistanais, qui travaillait dans manipulation grave des actes médicaux ».
Syrie : plusde30mortscomment la CIA avait mené une fausse la région de Khyber, près de la frontière Présente au Pakistan, l’organisationdont Los Angeles,ainsi
r àHomscampagne de vaccination contre l’hépa- afghane. En mars, le D Shakil Afridi a en- française redoute de voir la suspicion
quedestrains etdesavions tite B dans la ville d’Abbottabad pour tamé ses vaccinations contre l’hépatiteB. grandir à l’égard des ONG étrangères, Desaffrontementsentre
s’assurer qu’Oussama Ben Laden s’y ca- D’abord dans les quartiers pauvres d’Ab- vues trop souvent - et à tort - comme des partisansdurégimeetopposants
che du chef d’al-Qaida après sa mort, le chait bien. Un plan de génie destiné à ré- botabad pour donner de la crédibilité à faux nez des services de renseignements àHoms(centre)ontfaitaumoins
2 mai dernier. Selon celles-ci, Abou Ab- colter des souches ADN des enfants du son action, qui avait été dûment précédée occidentaux. Au nord-ouest du pays, un 30mortsaucoursdesdernières
dallah, comme le surnommaient ses pro- leader d’al-Qaida, afin de les comparer à d’une campagne d’affichage. Puis, en des chefs talibans locaux, Maulvi Faqir 24heuressansquelesforces
rches, s’était opposé aux noms proposés celles d’une de ses sœurs, morte à Boston avril, le D Afridi et son équipe d’infirmiè- Mohammed, vient d’ailleurs d’appeler del’ordren’interviennent,
par al-Attiyah pour aller frapper les l’an dernier. Un signe que la grande et ri- res ont vacciné à leur tour les habitants de les habitants à boycotter les campagnes aindiquél’Observatoiresyrien
États-Unis. La preuve que, depuis sa chissime famille Ben Laden pouvait être Bilal Town, le quartier résidentiel où se de vaccination menées par les ONG occi- desdroitsdel’homme.
planque pakistanaise, la figure tutélaire utile aux limiers de la CIA et du FBI. cachait Ben Laden. Une infirmière, qui ne dentales… au motif que « leurs vaccins
Chavez se soigne à Cubad’al-Qaida cherchait encore à contrôler la connaissait pas les dessous de l’opération, sont extraits d’os et de graisses d’un ani-
ProtestationsdeMSFlogistique de son organisation terroriste… a réussi à pénétrer chez les Ben Laden, mal interdit par Dieu : le porc ». Il faut dire LeprésidentvénézuélienHugo
Les Américains ignorent quelles cibles Mais pourquoi une telle organisation mais elle n’a pas pu voir l’homme le plus que les premiers « cobayes » vaccinés en Chavez,56ans,s’estenvolé
rprécises devaient être visées. Ils savent alors que depuis dix mois environ, la CIA recherché au monde. La fausse campagne mars par l’équipe du D Afridi s’étaient samedisoirpourCuba,oùil
néanmoins que Ben Laden voulait frapper savait – grâce aux écoutes d’un des cour- de vaccination n’a donc pas permis de étonnés de n’avoir jamais revu ses infir- asubienjuinl’ablationd’une
des grandes villes, dont Los Angeles, ainsi siers de Ben Laden - que ce dernier se « fixer » à 100 % Ben Laden. mières pour la deuxième injection, pour- tumeurcancéreuse,pourysuivre
que des trains et des avions, à des dates planquait bien dans le complexe d’Ab- Depuis, le « médecin espion » a été ar- tant prévue un mois plus tard au pro- unechimiothérapie.Aucune
symboles telles que le 11 Septembre ou le bottabad ? « Parce que la CIA devait être rêté par l’ISI, les services secrets pakista- gramme de soins contre l’hépatite informationprécisen’a
4 Juillet, jour de la fête nationale aux absolument sûre de son coup pour justifier nais. Quatre ou cinq autres informateurs B. L’espionnage a ses raisons que la mé- étédonnéesurlanature
États-Unis. Alors qu’à la frontière afgha- auprès de la Maison-Blanche une telle opé- de la CIA ont également été mis sous les decine a du mal à accepter… oulagravitéducancer.
LeLibanaccuseIsraëld’empiétersursonespacemaritime
D’importants gisements naturels de gaz situés dans l’est Une zone gazière contestée
de la Méditerranée suscitent un nouveau différend frontalier.
Limites des zones
économiques exclusivesdrocarbures dans le bassin levantin de « point 23 », censé représenter la ZEE
SIBYLLERIZK (ZEE) syrienne SYRIEla Méditerranée. pointe frontalière tripartite entre le Li-
BEYROUTH
Zones d’explorationLe Liban, dont le programme pétro- ban, Israël et Chypre. Frontière délimitée
ou d’exploitation entre ChyprePROCHE-ORIENT Le Liban et Israël ont lier est beaucoup plus en retard que Lorsque Israël décide à son tour, dé-
et le Liban en 2007gazières israéliennesun nouveau motif de conflit frontalier. celui de son voisin, a cherché à mar- but juillet, de notifier à l’ONU son tracé
Il porte sur la délimitation de leur zone quer au plus tôt son territoire en noti- de cette même frontière, le différend
ZEEéconomique exclusive (ZEE), c’est-à- fiant, en juillet et en octobre 2010, au est constitué : en mer, le point fronta- TripoliZEEchypriote
dire l’espace maritime dont ils peuvent secrétaire général de l’ONU les coor- lier tripartite choisi est le « point 1 », si- libanaise
Le Liban conteste que le point 1exploiter les ressources naturelles. données de sa frontière maritime sud. tué 17 km plus au nord que le
représente la limite méridionale LIBANLa définition de cette frontière mari- Elle part du « point 1B », que le Liban « point 23 ». Ce « point 1 » correspond, de sa frontière avec Chypre Le tracé
time n’était pas à l’ordre du jour jusqu’à adopte pour sa frontière terrestre avec selon Israël, à la limite méridionale de la qu’il fixe au point 23 revendiqué
1 Beyrouthce que soit découverte la présence po- Israël, selon l’accord d’armistice de frontière entre le Liban et Chypre éta- par le Liban17 km
tentielle d’importants gisements d’hy- 1949, et arrive en mer à un blie en 2007 par un accord bilatéral et Frontière entre Chypre
que l’État hébreu a repris en décembre et Israël délimitée 23 Point 1B de l’accord
2010 dans son propre accord avec l’île en décembre 2010 d’armistice de 1949
méditerranéenne. que le Liban adoptequestions à... Gebrane Bassil pour sa frontière avec
Israël mais qu’IsraëlMiseengarde3 MINISTRELIBANAISDEL’ÉNERGIE ne reconnaît pasduHezbollah 1B
Sur quellebase contestez-vous ététrèsclairquelespointssudetnordde Mais le Liban, dont le Parlement n’a ja- GOLANLe tracé SYRIEla lignedefrontièredessinée lalignedefrontièreavecChypren’étaient mais ratifié l’accord avec Chypre – no- revendiqué
par Israël ? pasdéfinitifs,enattendantdelesfixerpar tamment en raison des pressions tur- par Israël ISRAËL
Elleesttoutsimplementillogiqueetne rapport à la partie tierce (Israël au sud et ques – conteste avoir jamais considéré
correspondàaucunerègleinternatio- laSyrieaunord,NDLR).C’estChyprequia ce « point 1 » comme sa limite fronta-
nale. D’ailleurs, jusqu’à présent, Israël commis une erreur en signant un accord lière tripartite. « Il était clairement éta-
respectait tacitement une frontière avec Israël sans tenir compte de cela. Le bli lors des négociations avec Chypre que
correspondant à peu près au tracé Libanaofficiellementprotestéparécrit. les terminaisons sud et nord de la frontiè- Tel-Aviv
Ammanque le Liban a dessiné et notifié en Cedifférend frontalier entrave-t-il re seraient établies plus tard, même si le ZEE CISJORDANIE
2010àl’ONU.Pournous,ils’agitd’une le programmed’exploration texte de l’accord n’a pas suffisamment égyptienne
nouvelle agression israélienne. Quoi offshoreduLiban? bien formalisé la position libanaise », ex-
JORDANIE
qu’ilensoit,nousrefusonstouteacti- Pas du tout. L’espace contesté ne porte plique un haut fonctionnaire sous cou- Jérusalem
vité d’exploration à notre frontière que sur une petite partie de notre vert d’anonymat.
BANDEsud, car cette zone comporte zone économique exclusive qui Une « erreur » libanaise qu’Israël n’a Mer MorteDE GAZA
2potentiellement des gisements représente environ 22500 km . pas manqué d’exploiter, estime un di-
communs pour lesquels il faut Nous allons lancer des appels plomate occidental, alors que l’État hé- 40 km
ÉGYPTE
desaccordsdepartage. d’offres pour des concessions breu ne paraissait pas jusque-là avoir
Le Libana-t-il fait une en 2012. Un bon nombre de des ambitions sur cette zone. « Le tracé
erreuraumomentdela compagnies – notamment de libanais correspond à quelques excep- règles de la Convention sur les droits de plomates cherchent un moyen de sortir
démarcationdesa France–ontdéjàma- tions près à la ligne de bouées installée en la mer dont il est signataire (contraire- de l’impasse, le langage guerrier pré-
frontière maritime nifestéleurintérêt. mer par Israël à sa frontière nord, souli- ment à Israël), le Liban en appelle à vaut déjà sur le terrain : d’un côté, le
PROPOSRECUEILLISavec Chypre ? gne le diplomate. De même, les blocs de l’ONU. Mais les mécanismes de résolu- Hezbollah promet de défendre le Liban
PARS.R.LeLibann’afaitaucu- concessions pétrolières définies par l’État tion de conflit – Tribunal de la mer, contre toute violation israélienne ; de
(àBeyrouth)ne erreur. Il a toujours hébreu n’ont jamais dépassé cette limi- Cour de justice – ne sont pas applicables l’autre, Israël accuse l’Iran et le Hezbol-
te. » entre deux parties qui ne se reconnais- lah d’avoir fomenté à dessein ce nou-
Affirmant avoir appliqué à la lettre les sent pas l’une l’autre. Tandis que les di- veau conflit.
Jourdain
C
Source : ONU