Magazine Le Figaro du 19 mars 2010
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 19 mars 2010

-

Description

Decouvrez le Figaro magazine du 19/03/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2010
Nombre de lectures 9
Langue Français
Poids de l'ouvrage 10 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30, € vendredi19mars2010 -LeFigaroN°20413-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
JohannetJoseph Al-Qaidacontrôle
Strauss lesroutesdeladrogue
parKarajan enAfrique PAGE7
eLe11 volume
delacollection
DemainEnvente
actuellement LeFigaro
auprix MagazineEXCEPTIONNEL
de9.90€
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie L’hommageexceptionnel MeurtredepolicierLesgrandsde à SimoneVeil
l’informatique
danslabataille
destablettes
PAGE23 30ans
LaDéfense:
Jean
Nouvel
renonce deprison
àlatour
Signal
PAGE24 incompressibles
Medef:
Nicolas Sarkozy a réclamé, laMétallurgie
poseses hier, un renforcement du Code
conditions pénal à l’égard des tueurs
àParisot PAGE20 de policiers ou de gendarmes.
FACE AUX POLICIERS de Sei- gendarmes. Actuellement, la
ne-et-Marne éprouvés par la période de sûreté maximale
mort de l’un des leurs, tué dans ces affaires est de 22 ans.
mardi soir par un commando Le chef de l’État souhaite
d’ETA, le chef de l’État a ré- qu’elle soit portée à 30 ans. Le
clamé un nouveau renforce- ministère de la Justice tra-
ment de la loi pénale pour les vaille sur un texte allant dans
meurtriers de policiers ou de ce sens. PAGE12
NewYorkTimes Remaniement,ouverture,réformes:
QUATRIÈMECAHIER
ledébatestouvertàl’UMPBrownmisesur
NICOLAS SARKOZY pour- ces nationales. À scrutin ré- au président de«droitiser»unecampagne
ra-t-il s’en tenir à «quel- gional, conséquences régio- son action. Des parlemen-
ques adaptations gouverne- nales», a-t-il prévenu. taires chiraquiens deman-deproximitéPAGE8
mentales» au lendemain Mais, à l’UMP, beaucoup ju- dent au gouvernement de
des régionales ? Le chef de gent qu’il lui sera difficile de «se concentrer sur l’essen-Régionales:
l’État n’est pas favorable à tenir cette position si la tiel», notamment la réfor-
Simone Veil a été accueillie, hier, sous la coupole deJean-PaulHuchon un grand coup de balai en gauche fait le grand chelem. me des retraites, l’emploi et
l’Académie française par Jean d’Ormesson, qui a terminé cas d’échec de la majorité Les ministres d’ouverture se la sécurité. À l’Élysée, ongrandfavori
son discours par ces mots :«Nous vous aimons, Mada- présidentielle. «À scru- retrouvent sur la sellette, de invite les élus à«garderleur
enIle-de-France me.» PAGES2,16ETL’ÉDITORIALPAGE17 tinnational,conséquen- nombreux élus réclamant sang-froid». PAGE3
PAGE4
Comment HISTOIRE DUJOUR
Prouteauaveillé
surMazarine LeChœurdel’arméerussePAGE18
crieauplagiat
es « Chœurs de l’Armée rouge », spectacle. La formation, sponsorisée par
qui se produisent actuellement en le ministère de la Défense et qui se pro-LFrance – aujourd’hui à Rennes – ne duira dans l’Hexagone en décembre 2010,
seraient que de vulgaires plagiaires. Voici feint d’ignorer que l’horrible contrefac-
ce que prétend le très officiel « Chœur de teur n’est autre que le chœur… du minis-Sport:rencontre
l’armée russe », autrement nommé tère de l’Intérieur russe, de quarante-
Onesta- « Ensemble Alexandrov », du nom de son cinq ans son cadet. À la différence de son
fondateur qui, en septembre 1937, à Paris, aîné, celui-ci ne mélange pas les balalaï-LièvremontPAGE14
dirigeait de sa baguette l’incontournable kas et les instruments à vent.«L’Ensem-
ChantàStaline etL’Internationale.«Dans ble Alexandrov est jaloux de notre récenteM.EULER/AFP;HO/AFP;F.BOUCHON,
S.SORIANO/LEFIGARO le monde, il existe un seul Ensemble réussite», contre-attaque l’administra-
Alexandrov, dont chacun apprécie l’inter- teur rival, Valéry Razjivine. En pleine an-
ChantalJouanno prétation de Kalinka. Or, aujourd’hui, ses née culturelle franco-russe, cette guerre
chanteurssetrouventàMoscou», précise artistique opposant les deux ministèresetAnneHidalgo
son administrateur en chef, Viktor Kadi- martiaux du pays a peu de chances d’être
nov. Il juge«malhonnête» cette usurpa- tranchée devant les tribunaux. Les spec-Invitéesdu«Talk
tion d’identité, dont se rendraient com- tateurs français sont invités à faire la dif-OrangeOrange-Le LLeeF Figaro»igaro»
plices les producteurs français du férence. PIERREAVRIL(ÀMOSCOU)PPAGEAAGE4
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE17 LECARNETDUJOUR PAGE15
LEBLOC-NOTESd’IvanRioufol PAGE17 APARTÉd’AnneFulda PAGE40
DÉBATSLediscoursd’accueilàSimoneVeil
TêtesdelisteUMPetPSàParis parJeand’Ormesson PAGES16et17 TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 319 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@d@l@j@a]UVXUZ:?k@d@l@j@a;
FRANÇOISBOUCHON/LEFIGARO
Cvendredi19mars2010 LEFIGARO
LesdiscoursdeSimone«SimoneVeil
VeiletJeand’Ormesson2 etlaFrancedigne»recto VERSO >L’ÉDITORIALD’YVESTHRÉARDPAGE17 àl’Académie PAGE16
SimoneVeil(aucentre)hier,àl’Académie
Hier après-midi françaiseàParis,entouréeparsesparrains
AlainDecaux(àgauche)etFlorenceDelay
(àdroite). FRANÇOISBOUCHON/LEFIGAROà l’Académie française,
Jean d’Ormesson a reçu
Simone Veil au cours
confrères au cours d’une lecture en commission, que
la familiarité du prénom n’était pas d’usage.d’une séance d’une «SimoneVeilestpopulairechezlesFrançais,elleest
populaire à l’Académie», a dit malicieusement Jeanintensité exceptionnelle. d’Ormesson hier à la fin de son discours : «Beau-
coup,enFranceetau-delà,voudraientvousavoir,se-Celle-ci a prononcé lonleurâge,pourconfidente,amie,pourmère,peut-
êtrepourfemmedeleurvie.Jebaisselavoix,onpour-
l’éloge de son rait nous entendre: comme l’immense majorité des
Français,nousvousaimons,Madame.Soyezlabien-
venue au fauteuil de Racine qui parlait si bien deprédécesseur,
l’amour.»
Dans l’assistance, autour d’Antoine Veil, de leursPierre Messmer.
deux fils et de leurs petits-enfants, on remarque le
premier ministre, François Fillon, le maire de Paris,PARLESERVICELITTÉRAIRE
Bertrand Delanoë, Frédéric Mitterrand, Valérie Pé-
cresse, Luc Chatel, Christophe Girard, Yves Guéna,
Pierre Bergé, Patrick de Carolis, Jean-Pierre Elkab-
habitude si sereins, les huissiers bach, Anne Sinclair, Serge Dassault et son épouse. Le
du Quai Conti ne savaient plus président du Sénat, Gérard Larcher, est à côté du
où donner de la tête : un pro- président Jacques Chirac.
blème à résoudre à peu près À son tour, Simone Veil salue la figure de son pré-
toutes les secondes.«Jen’aija- décesseur,«unhérosdenotretemps». En retraçantD’maisvuçadepuisaumoinsvingt le parcours de Pierre Messmer, elle rend hommage à
ans», dit l’un d’entre eux, assailli de demandes. Ca- «larésolutionsansagitation,aucourage,aurenon-
méras de télévision arrivées deux heures avant le dé- cementpersonnel» de l’homme politique qu’il fut. Se
but de l’événement, présence exceptionnelle de la rappelant les dilemmes auxquels sont confrontés
presse étrangère, une centaine de badauds sur les ceux qui assument des responsabilités publiques, elle
quais de la Seine, et des militants anti-IVG tenus au déclare :«Undevoirparfoisingratincombeàl’hom-
loin par un cordon de policiers, rues et pont des Arts mepolitique.Quandilaccepteunmandatouunemis-
bloqués. Le service d’accueil est débordé mais tient sion,sapersonneetsessentimentsdoivents’effacer.Il
tant bien que mal le coup. À l’intérieur de la cour, un se doit de définir et d’appliquer la politique la plus
homme arrive en Smart – cela se remarque au milieu conformeàl’intérêtgénéral.Unepartdelagrandeur
des grosses cylindrées officielles -, il sourit, regard decemétierestlà.»
lumineux, imperméable à l’agitation autour de lui : Se référant aux décisions difficiles que dut prendre
c’est Jean d’Ormesson. Messmer à la fin de la guerre d’Algérie, elle cite So-
«Protocole, protocole, protocole, que celui-ci soit phocle, opérant une audacieuse réhabilitation de
respecté à la lettre. C’est l’Académie qui accueille. l’austère Créon, roi de Thèbes, qui disait qu’on doit
Vous ne vous rendez pas compte c’est une tradition l’obéissance au chef de la cité dans ce qui est juste et
plusquecentenaire», lance l’un des responsables de dans ce qui ne l’est pas. Une demi-heure plus tard,
l’organisation, au téléphone, à son interlocuteur, vi- c’est au tour de Jean d’Ormesson de la comparer à
siblement important. Il faut dire que depuis la veille, «une espèce d’Antigone qui aurait triomphé de
l’Académie a vu son programme bouleversé à plu- Créon».
sieurs reprises. «Nous n’avons su qu’à 9h30 que le L’écrivain alterne les bons mots et la gravité. Il fait
président de la République se rendait finalement à la rire plusieurs fois l’assistance en moquant les travers
réception.Ilafallutoutrefaire.Leminutageduproto- de l’Académie, avant d’évoquer, dans un silence im-
colechangeait», raconte le secrétaire général.
La Coupole n’a jamais paru aussi petite, on a ajouté
des sièges dans tous les recoins, et pour que tout le
monde puisse voir, des écrans de télévision ont été
installés.
L’héroine du jour est Simone Veil, aujourd’hui
sous la Coupole. Elle est la femme préférée des Fran-Journéehistorique
çais. En son honneur se sont déplacés - fait unique -
Nicolas Sarkozy et les deux anciens présidents de la
République : Valéry Giscard d’Estaing, lui-même
membre de l’illustre compagnie, et Jacques Chirac
qui lui a remis son épée deux jours auparavant. En
accueillant Simone Veil, les immortels rendent souslaCoupole
hommage à une personnalité dont l’autorité morale
a très largement dépassé les frontières de sa famille
politique. C’est une femme au destin exceptionnel
qui entre sous la Coupole, rescapée des camps de la
mort. Une femme très populaire, aussi, pour son en- depuis la création de l’Académie française en 1635. d’Encausse, Jean d’Ormesson, Alain Decaux et le pressionnant, le destin de la jeune Simone, âgée de
gagement dans les grands combats de son époque, C’est cette disproportion qui a décidé Simone Veil à professeur Pouliquen accueillent celui-ci à son arri- 16 ans dans les camps d’extermination :«Cequivous
notamment la défense des accepter l’invitation d’Hélène Carrère d’Encausse à vée et l’accompagnent à sa place, un fauteuil posé au asauvéedudésespoir,c’estlecourage,l’intelligence,
droits des femmes et la lé- rejoindre l’illustre compagnie. L’ancienne ministre a milieu de l’allée face à la tribune. laforcedecaractèreetd’âme.Etc’estl’amour,ilsuc-
galisation de l’interrup- été élue le 20 novembre 2008 à une écrasante majori- L’Académie aime la tradition. Un usage désigne cèdeàlahaine.»
tion volontaire de gros- té au fauteuil qui fut celui de Racine, mais aussi de d’habitude celui des académiciens qui va prononcer le «Vous êtes féministe, vous défendez la cause des
sesse, mais aussi la Pierre Loti, de Paul Claudel et de Pierre Messmer, discours de réception du nouveau venu. Pour Simone femmesavecunefermetéimplacable (…)Vousêtesdu
réconciliation avec l’Alle- auquel elle succède. Elle a rendu hommage hier à Veil, les candidats se sont bousculés pour avoir l’hon- côtédesplusfaibles,maisvousrefuseztoutevictimisa-
magne. cette grande figure de la France libre qui fut le pre- neur de la recevoir. La liste des 12 prétendants au dis- tion.QuandonvousproposelaLégiond’honneurauti-
cours fut soumise à Simone Veil. Elle choisit l’auteur tre d’ancienne déportée, vous déclarez avec calme etSimone Veil est la sixiè- mier ministre de Georges Pompidou, élu en 1999 à
me femme à revêtir l’ha- l’Académie et mort en 2007. d’Au plaisir de Dieu, qu’elle connaît de longue date. avecbeaucoupd’audacequ’ilnesuffitpasd’avoirété
bit vert, qu’elle portait La grande porte sur le quai Conti est ouverte, pri- Dans la première version de son discours, Jean d’Or- malheureusedansuncamppourmériterd’êtredéco-
hier avec élégance. Il y a vilège réservé à la présence du président de la Répu- messon alternait sans s’en rendre compte les«Mada- rée.
eu six femmes sur 719 élus blique, protecteur de l’Académie. Hélène Carrère me» et les«chèreSimone». Il lui fut rappelé par ses «Votrepopularité (…)reposesurdesprincipesque
vousaffirmez.Disons-lesansaffectation:aucœurde
la vie politique, vous offrez une image républicaine et
morale, a estimé Jean d’Ormesson.Ilyaenvouscom-
meunsecret:vousêteslatraditionmêmeetlamoder-
nitéincarnée.Jevousregarde,Madame,vousmefai-
tes penser à ces grandes dames d’autrefois dont la
dignité et l’allure imposaient le respect. Et puis, je«
considèrevotreparcoursetjevousvoiscommeunede
Jenepensais cesfiguresdeproueenavancesurl’Histoire.»
Cette réception a été précédée, mardi, par unepasquec’était autre cérémonie non moins officielle : celle de la re-
mise de son épée d’académicienne à Simone Veil.lelieu,ici, Cela se passait au Sénat, dans les salons de Boffrand.
Les épées d’académicien ne sont pas faites pourdeparlerde
trancher les têtes. Celle de Simone Veil appartenait à
la cantinière d’un régimentqui la reçut en cadeau enladéportation.
1874. L’usage veut que chaque académicien conçoive
les ornements de son épée comme la traduction allé-Jean
gorique de sa vie et de son œuvre. Simone Veil a
choisi un côté de la garde pour y faire graver le nomd’Ormesson
de Birkenau et le numéro 78651, qui lui fut tatoué surasusibien le bras. Le caducée et la balance rappellent sa car-
rière professionnelle et politique. La tortue figure lalefaire.C’était longévité. On peut encore lire sur la lame la devise
française «Liberté, égalité, fraternité» et celle deimportant, www.roche-bobois.com l’Europe «Unie dans la diversité». La poignée est
formée de deux mains enlacées qui évoquent la ré-mafamille
PARIS 12. 10, 14, 16, 18, rue de Lyon (10H à 19H30) • PARIS 3. 92, 94, 96, 98, bd de Sébastopol (10H à 19H, le samedi de 10H à 19H30)• PARIS 7. 193, 197, 207, 213, bd St Germain • PARIS 9. Lafayette Maison*. conciliation entre les peuples.
35, bd Haussmann (nocturne le jeudi) • PARIS 17. 52, av. de la Gde Armée – 5, 6, rue Denis Poisson. À PARIS, SERVICE DE VOITURIER LES SAMEDIS ET DIMANCHES 20, 21, 27 ET 28/03 (SAUF*). ATHIS-MONS.
À l’issue de la cérémonie, la nouvelle immortelleétaitlà. RN 7 – 12-18, av. F. Mitterrand • CHEVREUSE. 90, rue Porte de Paris • COIGNIÈRES. RN 10 • DOMUS C. CIAL/ROSNY S/BOIS. 16, rue de Lisbonne • MAISONEMENT C. CIAL/BOISSÉNART. ZAC de la Plaine du»
Moulin à Vent – Cesson • MONTIGNY-LES-C. RN 14 – 17, 21, bd V. Bordier • MONTLHÉRY. RN 20 – La Ville Du Bois • ORGEVAL. RN 13 • SAINTE-GENEVIÈVE-DES BOIS. ZAC de la Croix Blanche – Rue Hurepoix déclare, encore émue :«Jeand’Ormessonaététrop
SURESNES. 33, 39, bd H. Sellier • VAL D’EUROPE C. CIAL/SERRIS. 1, cours de la Garonne • VERSAILLES. 6, rue au Pain (Place Du Marché). Dans tous les magasins Roche Bobois de France participant à l’opération. Liste des magasins :
SIMONEVEILAPRÈS o élogieux.Jenepensaispasquec’étaitlelieuicidepar-N vert 0 800 39 52 45. TOUS LES MAGASINS SONT OUVERTS LES DIMANCHES 21 ET 28/03 (SAUF*).
LACÉRÉMONIE lerdeladéportation,maisilasusibienlefaire.»
du 19
au 29 mars
TENTATIONS
10 jours de prix sur toutes les nouveautés
ALEFIGARO vendredi19mars2010
Dossierspécial
Régionales2010 3RÉGIONALES2010
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Àl’UMP,ledébatsurleremaniement
faitsonchemin
À deux jours du second tour, les ministres
d’ouverture se retrouvent sur la sellette.
Chirac est en préparation. Ils formulent
CHARLESJAIGUETBRUNOJEUDY
quelques priorités pour l’après-régionales.
Jean-FrançoisMAJORITÉ Nicolas Sarkozy va-t-il être Ils appellent à «se concentrer sur l’essen-
Copécontraint de procéder à un remaniement tiel: la réforme des retraites, l’emploi et la
etFrançoisplus large que prévu ? La question est dé- sécurité». Et ils demandent que le prési-
Baroinsormais ouvertement posée dans la ma- dent ajourne la taxe carbone, reporte la ré-
souhaitentjorité. «On a fait les mêmes conneries en forme de la procédure pénale, allège celle
fairevivre2004.Sionnereconnaîtpasladéfaite,on des collectivités et gèle les suppressions de
lessensibilités
renforcelagaucheetceuxàdroitequinous postes dans la police et l’éducation. Selon ausein
ont envoyé un message de mécontente- plusieurs élus, ce débat sur le calendrier duparti.
ment», tonne un chiraquien. Officielle- des réformes pourrait se prolonger jeudi RÉMIOCHLIK/
ment, l’Élysée s’en tient toujoursàalali- sous la forme d’un « séminaire » avec des IP3PRESS/
gne fixée par le président dansLeFigaro parlementaires de la majorité.«L’idéeest MAXPPP
Magazine où il avait évoqué «quelques de proposer à l’Élysée un agenda de réfor-
adaptations gouvernementales» après le messurlesquellestoutlemondeseraitd’ac-
21 mars. cord», plaide un ancien ministre.
D’autres élus - plus nombreux - de-
mandent un geste fort pour marquer la d’un quasi grand chelem de Martine qui suggère dans son blog de réfléchir au dessus», répond un fidèle du président.ÉdouardBalladur fin de l’ouverture. Soit en sacrifiant des Aubry, ne fait pas varier l’entourage du rythme des réformes, un sarkozyste ré- «Ils n’ont pas compris que notre objectif
aincitéleprésident ministres d’ouverture, soit en nommant président.«Ilfautgardersonsang-froid, pond : «Heureusement que le ridicule ne n’étaitpasderentreraugouvernement,ce
des personnalités capables d’incarner les prendre le temps de réfléchir», prévient tue pas. C’est vrai qu’avec les grèves de quenousvoulons,c’estfairevivrelessen-à«droitiser»sonaction
attentes de l’électorat de droite. Entre un conseiller.«Sarkozyvoudras’ensortir 1995etlecrashde1997,ilpeutfairevaloir sibilitésàl’intérieurdelamajorité», cor-
Martin Hirsch, accusé de favoriser l’as- par l’action. Un gouvernement prolongé, salégitimitéenlamatière.» rige François Baroin.
L’hypothèse du grand coup de balai ne sistanat, et Bernard Kouchner, qui exas- c’est l’action sans délais», parie un diri- En attendant, une chose est quasiment
Cinquièmegouvernementsemble pas d’actualité. Difficile pour le père les parlementaires UMP, Fadela geant de la majorité qui rappelle que le sûre : François Fillon, comme l’avait fait
chef de l’État de renier ce qu’il a martelé à Amara, jugée «incompétente», ou Éric calendrier parlementaire est«trèschar- Une entrée en force des chiraquiens au en 2004 Jean-Pierre Raffarin, devrait
la veille du premier tour :«Àscrutinna- Besson, très contesté, le président a le gé». Lundi, le chef de l’État consultera à gouvernement, pour faire taire ceux qui présenter lundi sa démission au chef de
tional, conséquences nationales, à scrutin choix… Mais, à tout prendre, le départ de tout-va. Et mardi, il recevra José Luis élèvent le plus la voix ces jours-ci, paraît l’État, qui la refusera. À charge pour le
régional,régionales.» Mais Bernard Kouchner semble le plus envisa- Zapatero pendant une partie de la jour- en tout cas peu probable.«Ceseraitdon- premier ministre de former son cinquiè-
difficile aussi de tenir cette position si la geable. Édouard Balladur, qui n’aime pas née. Quant aux conseils d’Alain Juppé, ner une prime à ceux qui nous crachent me gouvernement.
défaite est amplifiée au second tour - par le ministre des Affaires étrangères, a inci-
la perte de l’Alsace, notamment. té le président à «droitiser» son action
En attendant la réunion de mardi à l’As- en se séparant de ministres d’ouverture.
semblée nationale, sous la houlette de À l’Élysée, la ligne reste néanmoins la
Jean-François Copé, les parlementaires même qu’avant le premier tour. L’objec-
affûtent leurs arguments. Une tribune à tif n’a pas été atteint dimanche dernier.
l’initiative de plusieurs proches de Jacques Mais l’hypothèse la plus sombre, celle
Enfindecampagne,Borloo
metlesbouchéesdoubles
comme lassée des attaques intestines.«Je
ANNEROVAN
ne supporte pas les critiques de fin de pre-
ENVOYÉESPÉCIALEÀLONS-LE-SAUNIER
mier tour. Quand on est dans une bataille
HIER MATIN, dans le Jura.«Allez,àl’at- difficile, il faut se réunir», confiait-elle
taque!» Jean-Louis Borloo vient de poser mercredi dans le train qui l’amenait à Lille,
le pied sur le tarmac de l’aérodrome de pour un meeting de Valérie Létard, secré-
Dole où l’attend son collègue de la Coopé- taire d’État aux Technologies vertes et chef
ration, Alain Joyandet, chef de file UMP en de file dans le Nord-Pas-de-Calais.
Franche-Comté. Son «petit frère», «un
Cyclesdedixanstype honnête». Direction : Lons-le-Sau-
nier, puis Épinal, Nancy et enfin Metz pour Borloo balaie ces«boulespuantes» d’un
un meeting avec Laurent Hénart, secrétai- revers de main, assurant qu’il a fait
re général du Parti radical, tête de liste en «quinze déplacements». «Moi, je ne me
Lorraine. Mardi, il était en Corse et en Mi- serspasdelacampagnepourmoi»,sedé-
di-Pyrénées. Mercredi, en Paca pour sou- fend-t-il. Et puis, ajoute le ministre
tenir son ancien secrétaire d’État à l’Amé- d’État, «les rumeurs, c’est six personnes
nagement du territoire, maire de Toulon et rueLaBoétie», siège parisien de l’UMP.
tête de liste dans le Var, Hubert Falco.«Ce À l’approche d’un remaniement dont il
meeting,c’estlemeilleurquej’aijamaisvu. ne préjuge pas de l’ampleur «tant qu’on
Hubertestunrockeur.Ilétaitennageàla ne connaît pas les résultats du deuxième
findesondiscours», s’émerveille Borloo. tour», le ministre veut se rendre indis-
Depuis plusieurs jours, le ministre du pensable. D’ailleurs, l’idée qu’il pourrait
Développement durable, numéro deux du créer un petit «parti centriste et écolo»,
gouvernement et président du Parti valoi- selon la formule employée mercredi au
sien, a la bougeotte. Il a lancé sa tournée «Talk Orange-Le Figaro» par son secré-
régionale une semaine avant le premier taire d’État aux Transports Dominique
tour et parcourt la France de long en large. Bussereau, séduit plutôt Borloo. «Lespe-
«Moi, j’adore les campagnes. Je découvre titspartisdel’UMPn’ontpasdepersonna-
des trucs, j’apprends des choses», dit-il, lité propre et de toute façon, ce n’est pas
pas dupe des rumeurs qui ont circulé sur possiblequ’ilsenaientune», admet-il, en
son compte. L’UMP a critiqué son manque avouant avoir«reçudesdizainesdecoup
d’implication. Selon un candidat qui de fil sur le sujet depuis trois semaines».
«croulemaintenantsouslespropositions», «Onverraplustard», glisse-t-il.
l’Élysée aurait aussi passé des coups de fil Quid de son avenir ministériel ? Borloo
pour demander aux ministres jugés les entretient le mystère. Depuis ses débuts,
moins assidus de mouiller la chemise. Sans l’homme a toujours enchaîné des cycles
compter la mise en garde du président en de dix ans: industriel et repreneur d’en-
personne en Conseil des ministres, la se- treprise, avocat d’affaires, maire. Il fêtera
maine dernière. Borloo, pas assidu ? en 2012 sa décennie ministérielle. Est-ce
«Jean-Louis, il n’en a pas foutu une la fin d’un cycle ? «Oui», répond sans
rame», confiait encore hier un de ses col- hésitation l’ex-maire de Valenciennes,
lègues. Michèle Alliot-Marie, qui a effectué pour qui «le seul vrai deuil en politique,
«unequinzainededéplacements», semble c’estl’abandond’uneville».
Leministre
del’Écologieétait
hierencampagne
enFranche-Comté
avecJacques
Pélissard
(aucentre),maire
deLons-le-Saunier,
etAlainJoyandet,
têtedelisteUMP
danslarégion.
P.TRIAS/PHOTOPQR/
LEPROGRÉS
Cvendredi19mars2010 LEFIGARO
«Lacontestationmuette LeTalkenvidéo4 deladroiteexcédée»RÉGIONALES2010 WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK
LEBLOC-NOTESD’YVANRIOUFOLPAGE17
Ile-de-France:Huchon,grandfavori
QUESTION : AU SECOND TOUR DES ÉLECTIONS RÉGIONALES, DIMANCHE PROCHAIN, PARMI LES LISTES SUIVANTES,
POUR LAQUELLE Y A-T-IL LE PLUS DE CHANCE QUE VOUS VOTIEZ ?contrePécresse
Base : afin de mesurer au plus 57% juste les intentions de vote Le président PS obtient 57 % des intentions
auprès des votants potentiels,
les intentions de vote sont de vote dans notre sondage OpinionWay. calculées sur la base des 43% électeurs se déclarant certains Ile-de-France
d'aller voter (55% des selaisserdépeceretdesebattre».«L’écart,
SOPHIEDERAVINEL personnes sondées)promet-t-il,neserapasceluidusondage.»
RÉGIONALES Le résultat est sans appel. Jusqu’au bout, la tête de liste UMP consi-
Sondage réalisé par OpinionWay pour Le Dans le sondage OpinionWay Fiducial pour dérera que«toutestouvert», appuyant ses
Figaro. Étude réalisée auprès d’un échantillon
RTL-LCI et Le Figaro, le socialiste Jean- espoirs sur le très fort taux d’abstention du représentatif de 1031 personnes, inscrites sur
Paul Huchon est donné vainqueur en Ile- premier tour: 56,21%. Mercredi soir, lors les listes électorales en Ile-de-France.
L ’échantillon a été constitué selon la méthode de-France avec 57% des voix, contre 43% de son dernier meeting à la Mutualité, la
des quotas, au regard des critères de sexe, pour son adversaire UMP, Valérie Pécresse. ministre de l’Enseignement supérieur in-
d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de
Le président socialiste sortant, fin prêt pour diquait que le«messagepolitique» de cette catégorie d’agglomération et de
département. Mode d’interrogation : entamer son troisième mandat, est assuré, «abstention massive» - «toujours une dé- Valérie Jean-Paul L’échantillon a été interrogé en ligne sur selon notre sondage réalisé hier et mercre- faitepourl’ensembledesresponsablespoliti-
système Cawi (Computer Assisted Web Pécresse Huchondi, du report de 100% des voix du Front de ques» - avait été «entendu». À ses côtés, Interview). Les interviews ont été réalisées les
UMP- PS-PRG -gauche, de 93% de celles d’Europe Écolo- outre le secrétaire général de l’UMP, Xa- 17 et 18 mars 2010. OpinionWay rappelle par
ailleurs que les résultats de ce sondage gie, de 62% de celles du MoDem et même vier Bertrand, le premier ministre, Fran- Nouveau Europe Écologie-
doivent être lus en tenant compte des marges
de 24% de celles du FN. Un«voteprotesta- çois Fillon, était revenu la soutenir pour Centre-MPF Front de gauche d'incertitude : de 2 à 3 points au plus pour un
taire contre la majorité présidentielle» qui convaincre de ses qualités:«expérimentée, échantillon de 1 000 répondants. La notice de
cette enquête est consultable à la n’étonne pas Bruno Jeanbart, directeur des courageuse et convaincue» face aux
Commission des sondages.
études politiques d’OpinionWay. Le pour- «conservatismesdelagauche».
centage de ces voix FN en faveur de la gau-
« Les petits arrangements »che est cependant«bienplusélevéquelors vice-présidences, le dossier sensible des nationale des Verts. De son côté, le PS ob- dent du groupe, Roger Karoutchi, adver-
duduelSarkozy-Royalàlaprésidentielle». Pécresse, cette semaine, dénonce surtout transports. tiendrait 59 élus et la première vice-prési- saire interne à la droite de Valérie Pécresse,
Pour Frédéric Valletoux, maire UMP de «lespetits» entre PS, Europe Si le sondage se confirme, le groupe Eu- dence pour Marie-Pierre de La Gontrie; le le promet: «Pas question de repartir dans
Fontainebleau et porte-parole de Valérie Écologie et Front de gauche. Hier soir, lors rope Écologie obtiendrait autour de 48 siè- Front de gauche, 18; le PRG, 5; le MRC, 7; unconflitaprèsle21.» Celui qui souligne le
Pécresse, le sondage n’est certes«pastrès d’un dernier débat avec Huchon sur Fran- ges au conseil régional - contre 28 lors de et 3 pour l’ex-PCF Robert Hue. besoin de «relations apaisées» dans son
encourageant». Mais il assure ressentir ce 3, elle lui a ainsi reproché d’être «ota- précédente mandature -, réunis dans un À droite, la majorité présidentielle ob- camp pourrait ne pas briguer le poste si Pé-
«uneenviedesélecteursdedroitedenepas ge» des Verts, qui demandent, entre autres groupe dirigé par Cécile Duflot, secrétaire tiendrait quelque 70 sièges. L’ancien prési- cresse le souhaitait. Contre quoi ?
ChantalJouanno(UMP)
etAnneHidalgo(PS)sedisputent
lesvoixécologistesparisiennes
«QUEcesoitàgauche,ouàdroite,per- proposées par la droite pour «désatu-
sonne ne peut se satisfaire de ce taux rer, dépolluer» la capitale, «récupérer
d’abstention. Personne. Et je trouve que lesbergesdeSeine»…
dansunedémocratieçadoittousnousin- Alors que la sécurité est revenue au
terpeller.» Chantal Jouanno est donc premier plan dans ces dernières heures
catégorique :«Untauxd’abstentionpa- de la campagne, la candidate a réagi CHANTAL
reil, ça veut dire qu’il y a une interroga- aux accusations faites par les socialistes JOUANNO
tion sur le politique.» Et la tête de liste à la droite «d’instrumentaliser ce thè- etANNE
UMP à Paris en conclut :«Jedisclaire- me».«Lasécuritéestunthèmecentral HIDALGO,
ment,quecesoitdegaucheoudedroite, et notre responsabilité première», a-t- hier,
onn’apasfaitunebonnecampagne.» elle rappelé en soulignant que la ques- danslestudio
Invitée hier soir du « Talk Orange- tion avait «émaillé la campagne»,en duFigaro.
Le Figaro», la secrétaire d’État à l’Éco- particulier dans les lycées. «C’est nor- SÉBASTIEN
logie a regretté«letondecettecampa- mal qu’on y revienne et qu’on fasse des SORIANO/LEFIGARO
gne», les «attaques personnelles», les propositions», a-t-elle ajouté.
«différentes affaires: Ali Soumaré d’un
«La ficelle est extrêmementcôtéouGeorgesFrêchedel’autre»…«Si
grosse »on n’aborde pas le fond et les proposi- menté. «C’est leur échec qu’ils mettent «d’avoir reconquis une partie de (son) trouvélesourireetlapêcheetauprèsdes
tionsconcrètes,c’estnormalquelesgens Avis différent pour Anne Hidalgo, son en scène lorsqu’ils parlent des difficultés électorat». À Paris, sa liste a obtenu Parisiensquinousontbienaccueillis.»
n’aillentpasvoter», a jugé celle qui ter- adversaire socialiste à Paris, elle aussi et des problèmes d’insécurité dans le 26,26 % des voix, «six points» devant Quant à cette semaine où la candida-
mine sa première campagne. invitée hier du « Talk Orange ». «Sur paysparcequ’ilyadéjàeuplusdevingt celle d’Europe Écologie. Elle qui crai- te fait campagne commune avec Euro-
Soucieuse d’incarner «la croissance l’ETA et sur le meurtre, a-t-elle dit, il y loisdeNicolasSarkozy» sur ce sujet. gnait que les Verts ne passent devant pe Écologie et le Front de Gauche, elle
durable» à Paris, la candidate qui a ras- a une condamnation unanime» et Hier, contrairement à l’UMP (lire ci- les socialistes, comme aux Européen- promet que l’ambiance est «très dé-
semblé 28,95 % au premier tour espère «aucune tolérance ou aucune complai- dessus), Anne Hidalgo se sentait le vent nes, considère avoir gagné son pari. tendue», malgré les tensions récurren-
un report des voix des électeurs d’Eu- sance sur ces actes ignobles». Ensuite, en poupe. En marge du «Talk», elle a «J’ai eu plaisir, a-t-elle confié, à faire tes entre Verts et socialistes au sein de
rope Écologie alors que la liste conduite la première adjointe de Bertrand Dela- dit sa satisfaction au premier tour campagneavecdesmilitantsquiontre- l’exécutif parisien. S.DER.
par Robert Lion a fait 20,57 %.«Cene noë à la Mairie de Paris s’est dite aussi
sont pas tous des électeurs de gauche, convaincue de la tentative, par les
croit-elle savoir. Ce sont des électeurs membres du gouvernement et le chef
de sensibilité écologique qui ont voulu de l’État, «d’instrumentaliser, de faire
l’exprimeraupremiertour.»«L’écolo- delaquestiondelasécuritéunenjeuàla SocialistesetVertsfranciliensappellent
gien’appartientpasqu’àlagauche»,a- veille du second tour». «La ficelle est
t-elle répété en vantant les mesures extrêmement grosse», a-t-elle com- au«printempsdelagauche»
RODOLPHEGEISLER
LE MEETING de «l’unité», mais aussi
de «l’amitié», veut croire Jean-Paul
Huchon, le président socialiste sor-
tant de la région Ile-de-France, can-
didat à sa propre réélection. Réunie
au grand complet, hier soir au Zénith
de Paris, autour notamment de la se-
crétaire nationale des Verts, Cécile
Duflot, et du responsable communiste
Pierre Laurent, la gauche francilienne
a voulu donner d’elle l’image d’un
«frontuni».
Devant quelque 2000 sympathisants
armés de drapeaux roses, verts et rou-
ges, Jean-Paul Huchon a vanté la
«gauche rassemblée», en clin d’œil à
la droite, qui avait parié sur d’éven-
tuelles divisions entre socialistes, éco-
CécileDuflot,Jean-PaulHuchonetPierreLaurent(dedroiteàgauche) tenaientlogistes ou encore communistes pour
unmeetingcommun,hierauZénithdeParis. J.SAGET/AFPla fusion des listes au second tour.
«Nous nous enrichissons de mutuelles
différences, des différences, certes, quecetaccord (pour les régionales)ait Même si tous assurent aujourd’hui
maisnosvaleurssontlesmêmes», a-t- une portée historique, il faudra, pour qu’il ne faut pas se tromper d’élec-
il lancé. gagner 2012, que nous soyons capables tion, tous ont déjà les yeux tournés
entrenousdefairedevraiscompromis, vers les prochaines échéances électo-
«Portéehistorique» pas seulement pour résister (à la droi- rales. Notamment 2012. Ainsi, pour
La salle est ravie. Le député Vert de Gi- te),maispourconstruire.» Jean-Paul Huchon, «ce que nous al-
ronde, Noël Mamère, qui animait le Cécile Duflot a salué la«capacitéde lonseffectuercedimancheestuneéta-
meeting, approuve. Et va plus loin : compromis» de ses anciens adversai- pe indispensable et belle vers d’autres
«Cequin’estaujourd’huiqu’uneallian- res de la semaine dernière. Et s’est fé- succès». «Sans cette victoire, mesRenseignements:0144940174
cepolitiquedoitdevenirunalliage.Mais licitée de «la grosse avancée» effec- amis, rien ne sera possible», a-t-il
www.crockettandjones.fr pour cela, il faut un total respect entre tuée avec le PS au sujet du passe conclu, appelant de ses vœux que«ce
partenaires.» L’ex-candidat à la prési- Navigo à tarif unique - 65 € - pour les 21 mars soit le printemps de la gauche
dentielle de 2002 ajoute: «Si on veut transports en communs franciliens. etdesécologistes».
Second tour
CLEFIGARO vendredi19mars2010
L’intégralitédeslistes RÉGIONALES
dusecondtour 52010
WWW.LEFIGARO.FR/ELECTIONS-REGIONALES-2010
EN BREF
Aubrymetenscène«lagauche Lepagenedémissionnera
pasduParlementeuropéen
L’eurodéputéeCorinneLepage,
élueenjuinsousl’étiquette
MoDem-Cap21maisquiaquittésolidaire»
avant-hierleMoDem,ajugé
«franchementminable»quele
AvecsesalliésVertsetPCF,lePSappelle partideBayrouluidemandede
démissionnerdesonmandat.«Si
à«envoyerunmessagefort»àSarkozy. j’avaisàremettremonmandat,ce
seraitauxFrançaisquim’ontélue,
deleurspartisrespectifsvenusassisterà etceseradansquatreanset
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
l’événementetreléguésderrièrelamas- demi»,a-t-elledithiersurBFM.ETRODOLPHEGEISLER
se compacte de journalistes. Même le
Électionsterritoriales:GAUCHE Elles ont remonté côte à côte, mairePSdeParis,BertrandDelanoë,fi-
MarleixrépondàJoxetout sourire, la rue Saint-Sabin face à nit par rebrousser chemin et passe qua-
uneforêtdecaméras.Commedevieilles simentinaperçu. Lesecrétaired’Étatàl’Intérieur,
copines. La première secrétaire du PS, Mais ce qui s’est joué hier en arrière- AlainMarleix,aqualifiéhierde
Martine Aubry, la nationale plan de ce show parfaitement maîtrisé «désinformation»lescritiques
desVerts,CécileDuflot,etcelleduPCF, dépasse en fait le seul cadre du second dusocialistePierreJoxecontre
Marie-GeorgeBuffet,sesontensuiteat- tour des élections régionales. Histori- lemodedescrutinàl’étudepour
etabléesauCafédel’Industrie,dansleXI quement,cen’estquerassembléequela lesfuturesélectionsterritoriales.
arrondissement de Paris. Depuis qua- gauchearéussiàs’emparerdupouvoir: Cescrutinàuntourintroduirait
rante-huit heures, les trois femmes at- Carteldesgauchesen1924et1932,Front Marie-GeorgeBuffet,MartineAubryetCécileDuflotaprèsleurconférencedepresse unedosedeproportionnelle.
entrelesdeuxtoursdesrégionales,hieràParis. SORIANO/LEFIGAROtendaient d’immortaliser, sous le crépi- populaire en 1936, Union de la gauche L’ex-membreduConseil
tement des appareils photo, l’accord en 1981, et Gauche plurielle en 1997. constitutionnell’aqualifié
conclu mardi pour fusionner leurs listes Forcément, 2012 est dans toutes les tê- française de la présidentielle, parce Aubry se refuse à tout triomphalisme. d’«entourloupeélectorale»
ausecondtourdesrégionales.Etsurtout tes. Et forcément, chacune des trois qu’aveclesobsessionsonpasseàcôtédes «Noussommesgravesetsérieuses,carle cars’ilavaitétéenvigueur,
demander aux électeurs d’envoyer di- femmesélude. vraisenjeux.»EtBuffetabonde:«Nonà second tour sera décisif», lance-t-elle, ilauraiteu«lerésultatinverse
manche «un message extrêmement fort Interrogéesurlaquestiondesprimai- l’hommeouàlafemmeprovidentiel!» tandis que pour la numéro un commu- deceluidedimanche». Cesont
pour que le président de la République resàgauchepour2012,Aubryserenfro- Pour l’heure, elles ne veulent se niste, «il reste deux jours pour donner des«extrapolations
changedepolitique». gne.Duflotprévient:«Ilnefautpasmé- concentrerquesurlescrutindediman- unebonneclaqueàladroite,ouplutôtune totalementerronées»,
langerleséchéances,nicéderàl’obsession che et mobiliser les abstentionnistes. bonnegaucheàladroite». aréponduMarleix.
«Donnerunebonnegauche
àladroite»
Pourautant,lestroisfemmes,dontdeux
ont été ministres de Lionel Jospin, ne
veulent pas entendre parler de «gauche Bretagne:lesécologistesrefusentl’«hégémonie»duPS
plurielle». Désormais Martine Aubry
préfère parler de «la gauche solidaire». proposédixsiègesalorsqu’enappliquant mêmeeuxledisent.Jenecomprendspas dans une position hégémonique…», ful-NATHALIEBOUGEARD
Pour Marie-George Buffet, la gauche a la règle proportionnelle dite d’Hondt sur leurcavalierseul»,expliquait-ilenjan- minait lundi soir Hascoët qui, libéré deCORRESPONDANTEÀRENNES
tiré «les grands enseignements de cette nos 12,21% de suffrages, nous arri- vier. Sans compter que comme Le tout mandat électif depuis 2002, s’est
période».«C’estpourquoinouspréférons AVEC un score inattendu de 37,19% au vionsàquatorzeélus»,regrette Drian,Hascoëtaétésecrétaire installé à Trébeurden dans les Côtes-
proposerunvraiprojet»,ajoute-t-elle. premier tour, le président sortant de la Hascoët. «J’ai proposé une d’État, député, mais aussi d’Armor.«C’estunméprisetunevolonté
Cécile Duflot ne dit pas autre chose. région Bretagne, Jean-Yves Le Drian représentation à hauteur vice-président du conseil de réduire la diversité politique. Mais
«Quandj’entendsparlerValériePécresse (PS),sefrottaitlesmainsdimanchesoir. proportionnelle du score régional du Nord-Pas- nousn’ironspasàCanossa»,dit-il.
de“bricole”àgauche,jepréfèrerire.En- Sûr de sa réélection, il n’a pas voulu réalisé par la liste d’Eu- de-Calais de 1992 à GuyHascoëtetsescolistierssontvi-23,73%trenous,iln’yapasdetroc,pasdechan- mettre les petits plats dans les grands rope Écologie, soit 12% 1998. Il est loin d’être siblementhumiliés.Résultat:ilssortent
tage, pas d’hégémonie», assure la pa- pour négocier avec Europe Écologie. et donc 10 postes», ré- un«bleu»enpolitique. legrandjeueninvitantdansladernièreC’estlescore
tronne des Verts. Martine Aubry tient D’autant qu’il compte déjà sur sa liste torqueLeDrian.Enfait, Quoi qu’il en soit, le ligne droite Eva Joly, Dominique Voy-delaliste
encoreàpréciser:«Ilnes’agitpasd’ac- plusieurs élus écologistes, exclus des le placide Le Drian n’a PS breton a voulu dicter net ou encore Cécile Duflot. Jusqu’àdelamajorité
cords de circonstance, nous avons Vertsdepuislesmunicipalesde2008. pas digéré que les écolo- ses conditions. «Partout présent, la campagne s’était dérouléeprésidentielle
d’ailleursdéjàfaitdebelleschosesensem- Aussi lundi matin, lorsque Guy Has- gistes refusent d’intégrer aupremiertour ailleurs, la même règle de dans un climat courtois. Aujourd’hui,
bledansnoscommunesetnosrégions.» coët, tête de liste d’Europe Écologie et unelisted’uniondelagauche calculdefusionaétéappliquée. les noms d’oiseaux fusent. De quoi
Lestroisfemmessontintarissablessur négociateur expérimenté, rencontre les dès le premier tour. «Nous avons Maiscommeici,contrairementàde donnerunpeud’airàlalistedelama-
leur «vraie détermination». Au point Socialistes bretons, le désaccord appa- travailléensemblependantlessixannées nombreusesautresrégions,lePSn’apas jorité présidentielle, conduite par Ber-
d’éclipser la présence de tous les cadres raît très vite. «Jean-Yves Le Drian a de ce mandat et ça a été très fructueux; besoin de nous pour gagner, il s’enferme nadetteMalgorn.
Sienvoyagevosaffairessontprioritaires,
vousdevezl’êtreaussi.
Nousproposonsunparcoursprioritaire
àParis-CharlesdeGaulle,unnumérod’appeldédié
etunsiègeencabineavant.
NOUVELLE CLASSE PREMIUM EN EUROPE
NOUS BAISSONS NOS PRIX,PAS NOS SERVICES
-20%
en moyenne en Premium Eco
par rapport à notre tarif public flexible antérieur
Nouvelle classe Premium:disponible à compter du 28 mars sur les vols opérés par Air France.
airfrance.fr
Avendredi19mars2010 LEFIGARO
6 international
LadyAshtondécouvre
Gazasoustension
Lapremièrevisitedeladiplomateenchefdel’UEaétémarquée
pardestirsderoquettessurIsraël,quionttuéunouvrieragricole.
dedécisiondevaientavoiruneexpériencedi-
ADRIENJAULMES Netiv Ha'assera
recte» de la situation, «pour vraiment enCORRESPONDANTÀJÉRUSALEM
démêlerlacomplexité,etvoiraussilasimpli-SderotMer GazaPROCHE-ORIENT AprèsJérusalem,oùun citédusortdeshabitants,etl’urgenced’agir.
Méditerranée Villesemblantdecalmeétaitrevenuhier,c’est Millejoursetmillenuitsd’unsiègemédiéval,
autourdeGazadeconnaîtreunregainde c’est beaucoup trop. C’est une honte», aBande
5 kmtension.Peuaprèsl’arrivéeàGazadelady de Gaza aussiditlechefdel’UNRWA.
Ashton,lareprésentantedeladiplomatie L’UE est l’un des plus importantsISRAËL
de l’Union européenne, des Palestiniens contributeurs de l’aide aux Palestiniens,
ont tiré deux roquettes vers Israël. L’un cequinesetraduitpaspourautantparuneISRAËL
des projectiles s’est abattu dans un kib- réelle influence diplomatique. La tournéeJérusalem
boutzsituéàquelqueskilomètresaunord de lady Ashton dans la région intervient
delabandedeGaza,tuantunouvrieragri- alors que le Quartette et les Américains
colethaïlandais.Israëlarépliquéhiersoir tententderelancerledialogueisraélo-pa-ÉG.
parunraidprèsdeKhanYounès,dansle lestinien.Maislatensionquis’estravivée
sud du territoire palestinien, qui n’a pas un règlement satisfaisant», a-t-elle com- depuis la semaine dernière à Jérusalem,
faitdevictime. menté.PendantsabrèvevisiteàGaza,ellea mélangedefrustrationdelajeunessepa-
Letirderoquettesaétérevendiquépar rencontréJohnGing,lechefdel’agencede lestinienneetdecolèrefaceàlapoursuite
ungroupusculesalafistedeGaza,Ansaral- l’ONUpourlesréfugiés(UNRWA),quiluia de la colonisation dans la partie orientale
Sunna. «Un colon sioniste a été tué. Cette demandéd’userdesoninfluencepourob- delaville,avivéepardesrumeurspersis-
attaquedjihadisteestlaréponseàl’agres- tenirlalevéedublocusdeGaza. tantes – quoique totalement infondées –
sionsionistecontrelamosquéeal-Aqsa,les JohnGingajugélavisitedelareprésen- sur d’éventuelles menées israéliennes
CatherineAshton(aucentre)avisité,hier,lesiègedel’agencedel’ONUlieux saints et notre peuple à Jérusalem», tantedeladiplomatieeuropéenne«impor- contreleslieuxsaintsmusulmans,nesim-
pourlesréfugiés(UNRWA),àJabaliya. SUHAIBSALEM/REUTERSdisaitlecommuniquédugroupe.Généra- tante»,estimantque«lesgensàceniveau plifiepaslatâchedesdiplomates.
lementprésentéscommeaffiliésàal-Qai-
da,cesgroupusculesd’islamistesradicaux
sontplutôtdesdesperadosdudjihad,op-
posésàunHamasqu’ilsconsidèrentcom-
me devenu trop modéré. Défiant le pou- CoupdefroiddiplomatiqueentreMoscouetWashington
voir du Hamas, qui a cessé depuis
l’opérationisraéliennedejanvier2009de PoutinedésarçonneClintonenannonçantlareprisedelacoopérationnucléaireavecTéhéran.
tirer des roquettes vers Israël, ils tentent
régulièrement de rallumer la guerre en tile à la poursuite du programme nu- tionelle-mêmedelacentraleestoffi- sont trop importants. «Les Russes
PIERREAVRILlançantleursprojectiles.Laroquettetirée cléaire du régime des mollahs, Mos- ciellement achevée depuis février et vontplacerlecurseurdessanctionsas-
CORRESPONDANTÀMOSCOU
hier était la troisième depuis mercredi cou n’est pas prêt à renoncer à ses la Russie a déjà livré le combustible sezbas.Ilsontsurtoutpeurquecelles-
EST-OUEST Aupremierjourdelavi- avantages commerciaux en Iran, face nucléaire nécessaire à son fonction- ci ne soient pas appliquées et que les
site d’Hillary Clinton à Moscou, Vla- en particulier au grand concurrent nement. Chinois en profitent pour vendre, dans
dimir Poutine a jeté un joli pavé dans chinois. Pékin, en effet, est hostile à leur dos, leur technologie à l’Iran»,«Mille jourset mille nuits
Unedécision«prématurée»la mare. Au moment même où la se- des sanctions additionnelles contre expliqueundiplomateeuropéen.d’unsiège médiéval,
crétaire d’État américaine conversait Téhéran. L’annonce, par l’homme fort de la Aujourd’hui, en plus d’une rencon-c’est beaucouptrop » avec son homologue russe, Sergueï LeprojetdelacentraledeBouchehr Russie,delacomplétiondèscetétéde tre prévue avec le président russe,
JOHNGING,CHEFDEL’UNRWA Lavrov, le premier ministre, en visite avait été entamé par l’allemand Sie- ce projet controversé a été très mal Dmitri Medvedev, Hillary Clinton a
dans le sud du pays, annonçait que la mensavantlarévolutionde1979,puis perçueparHillaryClinton.«Nousju- ajouté in extremis à son agenda une
dernier.Lesautoritésisraéliennesontas- première centrale nucléaire de l’Iran, interrompu peu après le déclenche- geons prématuré, pour l’instant, la rencontreavecVladimirPoutine.Mos-
suréqueleurréponseserait«adéquateet construite par les Russes à Bouchehr ment de la guerre Iran-Irak en 1980. poursuitedetoutprojet(nucléairecivil cou et Washington s’efforcent par
forte».Israëlréagitgénéralementpardes dans le sud de la République islami- La Russie l’a repris en 1994 et son en Iran), car nous voulons envoyer un ailleursd’élaborerunnouveautraitéde
frappesaériennessurlabandedeGaza. que, commencerait à fonctionner dès achèvement était initialement prévu message sans équivoque aux Ira- désarmement nucléaire. Les négocia-
Lady Ashton est l’une des rares repré- cetété. en 1999. Depuis, les atermoiements, niens», a déclaré la secrétaire d’État tionssontarrivées«auboutdelaligne
sentantes occidentales à s’être rendue à Alors que Washington tente de ral- ducôtérusse,n’ontpascessé,Moscou américaine. Les Occidentaux crai- droite»,adéclaréhierLavrov,touten
Gaza depuis un an. Elle n’a cependant pas lierlesmembresduConseildesécuri- annonçantl’interruptionoulareprise gnent que le programme nucléaire ne refusant de préciser la date et le lieu
rencontré de représentants du Hamas, le té – et Moscou en premier lieu – à du chantier au gré d’une diplomatie dissimule un projet militaire. Mais, d’une prochaine signature officielle
mouvement figurant toujours sur la liste l’idée de sanctions supplémentaires ambiguë et fluctuante. La construc- pour Moscou, les enjeux financiers entreMedvedevetObama.
européenne des organisations terroristes. contreTéhéran,ladéclarationdeVla-
SeulsdeuxministresdesAffairesétrangères dimirPoutineestfacilementassimila-
européenssesontrendusdanslabandede ble à un geste inamical. Elle illustre
Gaza depuis l’an dernier. «Je condamne toutes les ambiguïtés russes à l’égard
touteformedeviolence»,adéclaréCatheri- de l’Iran ainsi que la défiance qui Pyongyangexécuteleresponsable
neAshton,peuaprèsletirderoquette.«Il continue à caractériser la relation
fautfaireprogresserleprocessusdepaixvers russo-américaine. Tout en étant hos- delaréformemonétaireratée
Endésignantunboucémissaire,lerégimenord-coréententeàtout
prixderéaffirmersonemprisesurunepopulationaffamée.
SÉBASTIENFALLETTI nées1990quiavaienttuéaumoinsun
SÉOUL milliondepersonnes.
CORÉE DU NORD Accusé«d’avoirruiné Les émeutes ont valeur d’avertisse-
délibérément l’économie nationale», mentpourKimJong-ilaumomentoùil
PakNam-ki,77ans,hautresponsabledu préparesapérilleusesuccessionaupro-VENTEENPRÉPARATION
Partiaétéexécutésommairementlase- fit de son troisième fils, Kim Jong-un,
maine dernière dans une caserne de la âgé de 26 ans. «Les relations entre le
capitale nord-coréenne. Son crime, Partietlapopulationontétéatteintesde
avoirpilotélacalamiteuseréformemo- façon irréversible. Cela aura des consé-
nétaire lancée le 30 novembre qui a quencessurlasurvieàlongtermeduré-
conduitàuneexplosiondesprixalimen- gime», affirme l’International CrisisMOBILIER ET OBJETS D’ART
tairesetunecontestationpopulairesans Group dans un nouveau rapport. Pour
précédentdansleroyaumeermite.L’in- lethink-tank,lapréparationdelasuc-
MERCREDI 23 JUIN 2010
formation rapportée par l’agence sud- cession accroît la pression sur le régi-
coréenne Yonhap illustre l’inquiétude me,etdesdivisionsausommetdupou-
grandissante du régime stalinien qui voirnesontdésormaisplusàexclure.
tentederéaffirmersonemprisesurune Cette aggravation de la situation ali-
PakNam-ki(iciennovembre2002),population affamée en lui désignant un mentairesurvientalorsquelesspécula-
hautresponsableduParti,auraitétéboucémissaire. tionssurl’étatdesantédu«CherLea-
exécutélasemainedernière.À la mi-janvier, les émeutes sur les der» sont reparties de plus belle à
marchésetl’accumulationdesdécèspar Washington et dans les capitales de la
malnutritiononttirélasonnetted’alar- réforme a créé d’énormes souffrances région. Le dictateur «n’aurait plus que
me et forcé le dictateur à faire machine dans une population épuisée qui a vu son troisansàvivre»,apronostiquérécem-
arrière.PakNam-ki,architectedelaré- maigrepouvoird’achats’effondrerdufait mentKurtCampbell,lesecrétaired’État
formemonétaire,estlimogéauprofitdu de l’envolée des prix», résume un haut adjoint américain pour l’Asie orientale
beau-frère de Kim, Chang Sung-taek, diplomateoccidentalenposteàSéoul. devant des diplomates sud-coréens. À
qui prend des mesures d’urgence: dis- Séoul, des experts médicaux ont dia-
Le«CherLeader»dépressif?tributionderationsderizprovenantdes gnostiquédestroublesrénauxenobser-
réserves stratégiques, réouverture des Alors que par le passé, toute contesta- vantlesonglesnoircisdeKimalorsque
marchés privés et fin de l’interdiction tion était tuée dans l’œuf, le nouveau d’autres sources nord-coréennes évo-
desdevisesétrangères. chaos économique a déclenché cette quentdessymptômesdépressifs,ultime
Lapremièreréformemonétairedepuis fois des actes de rébellion sans précé- conséquence de l’attaque cérébrale qui
dix-sept ans, qui visait à une reprise en dent. Sur les marchés, des forces de l’afrappéenaoût2008.Notre spécialiste est à votre disposition pour toute expertise
maindel’économieparl’Étatenspoliant l’ordre ont été agressées par une foule Un tel contexte pourrait pousser
gratuite et confidentielle ou pour inclure un objet dans cette vente lescommerçantsenrichisparleséchan- affamée, rapporte le site d’information l’autocrateàbrisersonisolementdiplo-
gesaveclaChine,atournéaufiasco.En NK Daily, qui s’appuie sur des sources matiqueenrevenantàlatabledesnégo-
Isabelle Bresset, +33 (0)1 42 99 20 13, ibresset@artcurial.com désorganisant les réseaux d’approvi- locales.Desmanifestationsjugéessuffi- ciationsnucléairesparl’entremisedela
sionnement,lanouvelledeviseaconduit samment graves par le régime pour le Chine. Pékin bruisse de rumeurs d’uneeHôtel Marcel Dassault – 7, Rond-Point des Champs-Élysées – Paris VIII
eà une inflation explosive alors que les contraindre à un changement de cap possiblevisitedu«SoleilduXXI siècle»
autorités espéraient mettre un coup rapide, contrastant avec son indiffé- d’iciàlafindumoisquiouvriraitlapor-www.artcurial.com
d’arrêtàl’avancéedumarchélibre.«La rencelorsdesgrandesfaminesdesan- teàunereprisedespourparlersàsix.
C 1
LIT D’EPOQUE DIRECTOIRE.H.:81,5cm.,L.:179cm.,P.:71cm.Est.:7/10000E
ÉGYPTE
AGRÉMENT N° 2001-005
JORDANIE
YONHAPNEWSAGENCY/EPALEFIGARO vendredi19mars2010
7international
Al-QaidaauMaghrebtaxelestrafiquants
dedrogueduSahara
Lesislamistesarmésescorteraientdesconvoisdetransport
decocaïnepourfinancerleterrorisme.
THIERRYOBERLÉ Les nouvelles routes Acheminement ALGÉRIE
vers l'Europeafricaines de la drogue
AFRIQUEDUNORD Ladrogueestharam
(«illicite») pour les djihadistes, mais MAROC28 février 2010rienn’interditàal-QaidaauMaghrebis-
Affrontements entre l’arméelamique (Aqmi) de tirer profit des nou- Novembre 2009
mauritaniennevelles routes africaines de la cocaïne Crash, en plein désert,
et des islamistespour diversifier ses revenus. Tel est le dans la zone de présence
Cheggaarmés accompagnantconstatdressédepuisquelquesmoispar des groupes d’al-Qaida
des convoyeursla plupart des experts occidentaux ainsi au Maghreb islamique,
de drogueque par Antonio Maria Costa, le direc- d’un Boeing chargé
MALIteurdel’OfficedesNationsuniescontre de cocaïne en provenanceMAURITANIEladrogueetlecrime(ONUDC).«Dansle Ennovembredernier,unBoeing727,chargédecocaïneenprovenanceduVenezuela,du Venezuela
Sahel,lesterroristespuisentdanslesres- avaitratésonatterrissagesurunepistedefortunedansledésert,aunordduMali. AFPNouakchott
sourcesdutraficdedroguepourfinancer GAO NIGER
leursopérations,acheterdeséquipements profondeur dans la contrebande, il ne faitSÉNÉGAL ZOOMet payer leurs troupes», explique le pa- aucundoutequedesmembresdel’organi-BamakoGAMBIE
tron de la lutte antidrogue des Nations sation sont directement impliqués dans leGUINÉE- BURKINA
unies.«En Mauritanie, plusieurs enquê- FASO trafic», affirme l’expert américain, Da-BISSAU
GUINÉE vidGutelius. ObamareporteunenouvelleBÉNIN
NIGERIA foissonvoyageenAsieSIERRADesoulémasauraient CÔTE Le crash du Boeing de la cokeLEONE Leprésidentaméricain,BarackD’IVOIREtranchéenproposant T. Les djihadistes ont vu monter en flècheLIBERIA Obama,areportéaumoisdejuinGHANAVols transatlantiques leursprélèvements«douaniers»avecla levoyagequ’ildevaiteffectuerdepréleverunimpôtsur utilisés par les cartels transformation du Sahara en autoroute enAsielasemaineprochaine
colombienscetransitdemarchandises delacocaïneenprovenanced’Amérique pourresteràWashington
destinéaux«impies duSud.La«poudreblanche»quipasse envueduvotedelaréforme
parledésertesttransportéeparavionde del’assurance-maladiedespaysapostats»
sait de savoir s’il fallait s’opposer ou non curité mauritaniennes ont tendu une la Colombie vers l’Afrique de l’Ouest. parleCongrès,quipourrait
au trafic dans les zones d’influence de embuscade à un groupe armé en plein Puis,elleremonteversl’EuropevialeSa- intervenirdèsdimanche.
tes judiciaires ont révélé l’implication de l’organisation.» Des oulémas auraient désert, à la frontière de la Mauritanie hel. Les contrebandiers suivent les an- BarackObamaavaitdéjà
militants salafistes dans des affaires de tranchélaquestionenproposantdepré- et du Mali. Lourdement armés, les ciennes routes des caravanes des mar- différéunepremièrefois
trafic de stupéfiants», précise Isselmou lever un impôt sur ce transit de mar- convoyeurs circulaient à bord de trois chands de sel. Ils y croisent les colonnes dequelquesjours
OuldMoustapha,lerédacteurenchefde chandises destiné aux «impies des pays véhicules tout-terrain surpuissants qui d’al-Qaida.Desalliancesconjoncturelles cedéplacementen
Tahalil, un hebdomadaire mauritanien apostats». escortaientunpetitcamionbourréderé- senouententrelesgroupes. IndonésieetenAustralie.
indépendant. Il ajoute: «Les suspects Ladernièreaffaireaéclatédanslanuit sinedecannabis.Selonunesourcemili- Ennovembre,unBoeing727aratéun
ontdéclarédansleursaveuxqu’undébat du25au26février-troisjoursaprèslali- taire citée par l’AFP, les accompagna- atterrissagesurunepistedefortuneprès
surladrogues’estouvertdanslescampe- bération par l’Aqmi de l’otage français teurs étaient des «islamistes». «S’il deGaodansunezoneoùcirculenttrafi-
ments clandestins d’al-Qaida. Il s’agis- PierreCamatte-lorsquelesforcesdesé- n’estpasprouvéquel’Aqmiestengagéeen quants et terroristes. Pris de court, EN BREF
l’équipagedel’avionabrûlésacargaison
avant de prendre la fuite. Dix tonnes de
cocaïne seraient parties en fumée. L’en- Nouvellesoffensivesquestionsà... MathieuGuidère
quête a révélé que l’appareil affrété par enAfghanistan3 un cartel sud-américain avait fait escale LesforcesdelacoalitionSPÉCIALISTED’AL-QAIDA
en Guinée-Bissau, la plaque tournante sepréparentàouvrirdeux
L’Aqmis’est-ellelancéedans L’ensemble des pays du Sahel peut être dansladénonciationdesliensentre des mafias, avant de remonter vers le nouveauxfrontscontre
letraficdestupéfiants? déstabilisé par la drogue et lestrafiquantsetlesterroristes. nordenpilotagemanuelsansêtrerepéré lestalibansenAfghanistan:
Al-Qaida est opposée au trafic de le terrorisme. Le Mali con- Vont-ilsintervenirdanscettezone? par les radars. D’autres vols ont sans aunord,danslarégion
drogueetlesjeuneschefsquiontpris centrelesdifficultésmais Washingtondénoncedepuisplusieursan- douteeulieuavantlecrash. deKunduz,etausud,dans
les rênes de l’Aqmi appliquent scru- ces voisins ne sont pas nées l’emprise d’al-Qaida dans le Sahel, QuasiintrouvableenAlgérie,lacocaï- laprovincedeKandahar,
puleusement la doctrine islamique. mieux placés avec des mais dès que l’Occident intervient direc- neafaitsonapparitionchezuneclientèle considéréecommeleberceau
Cela ne les empêche pas de prélever Étatsfragiles,desterri- tement, il attire dans son sillage une ar- aisée depuis que ce pays est devenu une desinsurgés.Depuis
une dîme au passage de la marchan- toires immenses, des mée de djihadiste. Les Américains cher- zone de transit. Le phénomène inquiète. ledébutdumoisdefévrier,
disesurleurterritoiresahélienauprès tribus puissantes et des chent aujourd’hui une autre forme RéunismardiàAlger,septpaysdelaré- 15000soldatsdel’Otan
des notables des tribus locales qui difficultés de coordina- d’affichage. Ils mettent en avant la lutte gionontannoncéqu’ilsallaient,endépit etdelajeuneArméenationale
trempentdanslebusiness. tionsurleterrain. contreladroguepouragirsurleter- deleurstiraillements,resserrerlesrangs afghane(ANA)ontdéjàlancé
LeMaliest-illemaillonfaible LesÉtats-Unis rain sous couvert de leurs alliés. faceàla«collusion du terrorisme et du uneoffensivemajeuredans
desÉtatsdelarégion? sontenpointe PROPOSRECUEILLISPART.O. crimeorganisé».Resteàsavoirs’ilspar- laprovinceduHelmand,
viendront à dépasser les déclarations de unautrebastiondestalibans.
bonnesintentions.
Iran:desopposantslibérés
LaRépubliqueislamique
alibérétemporairement,
hier,plusieursmembres«Lerégimeiraniendoitêtrerenverséparlaforce» del’opposition,
àl’occasionduNouvelAn
iranien.NotammentMohsenHommed’affairesexiléàLondres,AmirJahanchahiveutfédérerl’oppositioniranienne.
Mirdamadi,l’unedesfigures
àeuxseulschangerlerégimeetl’opposi- Ilesthorsdequestionquelerégimed’Ah- Lessanctionsnedoiventpasêtredirigées del’opposition,arrêtépourson
PROPOSRECUEILLISPAR
tion en exil n’a pas pu s’unifier. Si tout madinejad puisse avoir la bombe atomi- contrelepeupleiranien,maislesoutenir implicationprésuméedanslesPIERREROUSSELIN
celaavaitétéfait,jeneseraispaslà. que.Jedemanded’ailleursaumondeoc- en affaiblissant le régime. Malheureuse- dernièresmanifestationscontre
LEFIGARO.—Vousappelezau cidental qu’il dise clairement qu’il ment l’Occident a perdu trop de temps. legouvernement.Mais
renversementdurégimeiranien. Pourquoivous?Vousêtesinconnu n’acceptera jamais cela, quel que soit le Lessanctionspeuventmettrelerégimeà lecinéastederenommée
Commentcomptez-vousyarriver? enIran.Quelleestvotrelégitimité? prixàpayer.Jedemandeaussiquel’Occi- genoux, mais, aujourd’hui, l’important internationaleJafarPanahi
Amir JAHANCHAHI. — À l’occasion du Jenesuispasconnudutout.Jenesuispas dent mette sous sa protection l’ensemble estdesuivrelechemintracéparlepeuple aété,lui,maintenu
Nouvel An iranien, je veux annoncer la unhommepolitiqueprofessionnel.Jene dumondearabeetsunnitequiestmenacé iranien. Il faut que le monde occidental endétention.
créationdela«Vagueverte»quiseradi- cherche pas à retourner dans mon pays par le régime iranien. Je demande enfin cessedediscuteravecAhmadinejadetar-
Guatemala:l’ex-présidentrrigée par le D Khonsari. Il s’agit d’aider pourdevenirpremierministreouprési- quel’onentendelavoixdupeupleiranien. rêtedelégitimercedangereuxdictateur.
pourraitêtreextradélesmouvementsd’opposition,sansexclu- dent du gouvernement provisoire. Je ne Quantaureste,c’estànousdelefaire.
sive,àrenverserlerégime.J’aidemandéà meprésenteraiàaucuneélection.Jen’ai Necraignez-vouspasuneguerrecivile? Lajusticeguatémaltèque
ungrouped’expertsdepréparerunepla- aucuneautrelégitimitéquemadétermi- L’Irandébarrasséd’Ahmadinejad Si j’avais le moindre doute que nous ne afinalementautorisé
te-formedugouvernementprovisoirequi nationettoutcequejemettraidanslaba- peut-ilavoirlabombeatomique? pourronscompter,lemomentvenu,surle lademanded’extradition
prendra le pouvoir dès le renversement lancepourameneràlavictoire,cequela Nousn’ensommespaslà.Laquestionqui ralliementd’unefractiondesgardiensde auxÉtats-Unisdel’ancien
du régime. Leur rapport d’une vingtaine rueadéjàcommencé. seposeestdesavoirsil’Irand’Ahmadi- larévolution,jenemelanceraispasdans présidentAlfonsoPortillo,
depagesmeseraremisd’iciàtroismois.Il nejadpeutavoirlabombeatomiqueetla uneaventurequiaboutiraitàunmassacre accusédeblanchimentd’argent.
définiralerôle,lafeuillederouteetladu- Vousêtesunhommed’affaires. réponseestcatégoriquementnon. considérableetàuneguerrecivile.Lors- L’ex-présidentacependant
rée du gouvernement provisoire qui Vousapportezdesmoyensfinanciers? que nous nous serons imposés comme affirmésonintentiondefaire
convoqueraunConseilconstitutionnelen Faireunerévolutioncelacoûtebeaucoup Qu’attendez-vousd’éventuelles l’uniquealternativeàcerégime,ilyaura appeldeladécision.
vued’électionslibres.Jeveuxquelescel- d’argent.Maisleproblèmen’estpasl’ar- sanctionsinternationales? un coup d’État à l’intérieur du régime et
Darfour:l’otagefrançaislulesdemécontentement,cemouvement gent,c’estdesavoircommentetavecqui celapermettrad’éviteruneguerrecivile.
GauthierLefèvrelibéréspontanéetcourageuxdupeupleiranien, renverserlerégime.
se transforment en cellules de résistance Dequelssoutiensdisposez-vous Unemployéfranco-britannique
danstouslessecteursafinderenverserle Quelrôleprévoyez-vouspourMoussavi àl’étranger? delaCroix-Rouge(CICR),
régime par la force sans attendre qu’il etKaroubi,quimènentlalutteà Je n’ai de compte à rendre à aucun État GauthierLefèvre,aétélibéré,
tombedelui-même.Jesuisprêtàaiderles l’intérieurdel’Irandepuisle12juin? étranger.J’aiprismadécisionseulparce hier,aprèscinqmoisde
personnalitésdurégimequiserallierontà Jenesuispasenpositiondeprévoirquoi que je considère que les conditions né- captivitéauDarfour,laplus
nous.Jeleurapporterailesmoyensnéces- quecesoitpourquiconque,maisnousne cessairessontréunies.C’estauxIraniens longueprised’otagedepuis
saires et tout ce qui leur permettra de pouvons pas arriver de l’extérieur pour delancerunmouvementinsurrectionnel ledébutduconflitdans
prendresereinementleurdécision. diriger l’Iran du jour au lendemain. Le généralisé sans attendre l’avis des pays cetterégiondel’ouest
gouvernementprovisoirequisuccéderaà étrangers. J’ajoute que la clé de tous les duSoudanen2003.
Pourquoicetappelaujourd’hui? ce régime sera constitué, à mon avis, à problèmes du Proche-Orient, du conflit
Depuislecoupd’Étatdu12juin,lepeuple plusde80%degensquisontaujourd’hui israélo-palestinien au Pakistan, en pas-
iranien a montré sa détermination à ré- àl’intérieurouàlapériphériedurégime. santparl’Iraketl’Afghanistan,setrouve
sister avec beaucoup de courage et de en Iran. Il faut arrêter de croire que
spontanéité.Lerégimeestdivisé,lesres- Quelleestvotrepositionsurlenucléaire AmirJahanchahi,mardidernier,dans l’Amérique ou l’Europe peuvent régler
ungrandhôtelparisien. BOUCHON/LEFIGAROponsablesdel’oppositionnepeuventpas iranien? lesproblèmesdumonde.
A