Magazine Le Figaro du 20 août 2011
28 pages
Français

Magazine Le Figaro du 20 août 2011

-

Description

Decouvrez le Figaro magazine du 20/08/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 août 2011
Nombre de lectures 17
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

4,50€ samedi20-dimanche21août2011 -LeFigaroN°20854-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
FACE À LA CRISE
Fillonappelle
Garçons, àl’unitéfilles
nationale
Dansunetribuneau«Figaro»,
lepremierministre,deretourlundi
à Matignon,expliquelesenjeuxde
lacriseetlesréponsesàyapporter.
FRANÇOISF Fillon lance à tous neur». Pour François Fillon,
llese responsables politiques un l’objectif du retour à un déficit
appela à «l’unité nationale» qui de 3% du PIB en 2013 est
««est encore la meilleure des ré- «intangible». «Per-Pourquoi pponsesauxdoutesdesmarchéset sonne n’a le droit de
aaux craintes des investisseurs». mentirauxFrançaissur
«Personne ne demande aux leseffortsquenousde-sont-ils
ddirigeants socialistes français de vons consentir», dit-
rrenoncer à leurs convictions», il.Lepremierministre
éécrit le premier ministre, mais consultera les syndi-sidifférents?
vvoter l’inscription de la «règle cats avant la réunion,
dd’or» dans la Constitution mercredi,surlesnou-
«serait faire preuve de respon- velles mesures d’éco-
ssabilité et d’un sens de l’intérêt nomie. PAGE 4 ET
national qui serait à leur hon- L’ÉDITORIALPAGE19
LaTurquieetl’IranbombardentBaissedesventesd’ordinateurs
Zone de peuplement kurde lesKurdesenIrakauprofitdestablettesnumériques
Hakkari IRANTURQUIE
SELON les experts, en sur les services aux entre- LE CONFLIT qui oppose les duQandil,refugedelarébel-Basyan
2016, les ventes de tablet- prises.Unsecteurbeaucoup Kurdes à Téhéran et Ankara lion kurde depuis le début
tesdevraientdépassercel- pluslucratif. Qandil déborde sur le territoire ira- des années 1980, sont aussi
lesdesPCdanslemonde. Apparueilyaseulementun Mossoul kien, régulièrement bom- pilonnés par les forces ira-
Cette révolution annoncée an, la tablette d’Apple est Arbil bardé par ses deux voisins. niennes. L’augmentation du
ZapaconduitHP,lenuméroun plébiscitéeparlesconsom- Pour la troisième journée de nombre de réfugiés inquiète
mondial des PC, à en tirer mateurs. Mais, le passage suite, hier, l’aviation turque lesautoritéslocales.Lesres-Kirkouk
des conclusions radicales. d’unPCàunetabletten’est a mené des raids contre des ponsables kurdes irakiens seIRAKLegroupeaméricainadéci- pasneutre.L’iPadd’Apple basesdelarébellionduParti disent impuissants à chasser
dé de jeter l’éponge dans la est un univers clos, destravailleursduKurdistan une guérilla parfaitement
Bagdadmicro-informatique grand contrairementauWeb. (PKK), dans les montagnes maîtresse d’un territoire de100 km
public pour se concentrer PAGE22 du Nord irakien. Les monts prèsde10000km². PAGE8
Séries HISTOIRE DUJOUR
d’été Vancouver,
BEST-SELLER futureAtlantidecanadienne
es habitants de Vancouver vont-ils res qui sont à l’abri aujourd’hui pourraient19801
céder aux charmes de la gondole ouAvecA ce être inondées en 2100», explique l’inspec-
premierp Ldu kayak de mer? Avec la montée teur chargé des digues pour le gouverne-
roman,r progressiveduniveaudesmers,descher- mentrégional,NeilPeters.LaplagedeKit-
Paul-LoupP cheursduministèredel’Environnementde silano, très prisée des Vancouvérois,
SulitzerS
Colombie-Britannique ont émis cette hy- pourrait disparaître. Stanley Park, le pou-inventeiin
lal finance- pothèsepourlatroisièmevilleduCanada… monvertdelaville,pourraitêtrecoupépar
fiction.ffi à l’horizon 2100. Les scientifiques ont pu- les eaux. Même la charmante Granville Is-
PPage20
blié une série de cartes situant les risques landetlesluxueuxcondominiumsdeFalse
LEMONDE d’inondationspourl’ouestdupays. Creekpourraientêtreinondés.
Vancouver ne disparaîtra peut-être pas, Lesremèdessontencoreincertains.Siplu-DANS20ANS
mais une bonne partie de la cité sera les sieurs localités de Colombie-Britannique
pieds dans l’eau. Selon les experts les plus ontconstruitdesdigues,cen’estpaslecas
optimistes, l’accroissement du niveau de deVancouver.NeilPeterss’estvoulurassu-
TISSOT SEASTAR 1000 AUTOMATIQUE
l’océanPacifiquesurlescôtesdeColombie- rant:«Cen’estpasunemenaceimmédiate.
945€*
Britanniquedevraitêtred’unmètred’icià Lamontéedeseauxestlenteetnousavonsle
**IN TOUCH WITH YOUR TIMEla fin du siècle. Les plus pessimistes disent tempsdeplanifier.»
deuxmètres.«Celasignifiequelesstructu- LUDOVICHIRTZMANN(ÀMONTRÉAL)
«LeBrésil,un
gentilgéant» DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
Liste des points de vente disponible surPétroleetsauvegardede www.tissot.chLACHRONIQUE L’ÉDITORIALdeGaëtandeCapèle PAGE19l’Amazonie,lesdeuxpiliers
d’AlexandreAdler LECARNETDUJOUR PAGE17d’unesuperpuissance.Page2
Quandl’empiresoviétique LESJEUXDEL’ÉTÉ PAGE15 BOUTIQUE TISSOT
s’esteffondréPAGE19FRANÇOISBOUCHON/LEFIGARO-DR TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr 76, Avenue des Champs Elysées
Flashez ce code avec votre smartphone
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. 75008 Paris
ou rdv sur http://m.tissot.ch/fr/2
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
LeFigaro
etses
magazines
4,50€
GETTYIMAGES
SYRIE
*Prix public conseillé **En phase avec son temps
Csamedi20-dimanche21août2011 LEFIGARO
RetrouvezlundiLanouvelle2 Lemondedans20ans «reconquista»mexicaine
LeBrésil,
ungentilgéant
se penchaient sur l’impact des changements climati-
ques sur le Brésil. Il devrait pourtant être considéra-
ble. « Avec plus de 6 000 kilomètres de côtes, sur les-
quelles sont installées la plupart des villes, la
vulnérabilité est énorme », expliquait alors Marcio
Santilli, coordinateur de l’Institut socio-environne-
mental, à Brasilia.
L’Amazonie en a aussi souffert : sa partie orientale,PROSPECTIVE autour de l’État du Para, est en voie de savanisation, à
cause de la baisse de l’humidité. Le reste de la forêt
tient bon : depuis 2005, l’État a adopté une politique
de lutte contre la déforestation qui porte ses fruits, ré-SÉRIE 10/16
pression à l’appui. « Le Brésil est le pays qui a le plus
contribué à limiter l’effet de serre », assurait en 2011Puissance pétrolière, LETRÉSORDE
Marcio Santilli. Il ajoutait toutefois que la seule façon
L’«AMAZONIEBLEUE» de sauver la biodiversité était de mettre en place unele pays a su réduire
nouvelle économie de la forêt, avec des incitations fis-
+ La découverte de gigantesques gise- cales à la conservation. Cette politique a été appuyéeles inégalités et s’attaquer ments de pétrole offshore, en 2007, a par l’opinion publique. Déjà, en 2011, un sondage de
changé les perspectives du Brésil. Les ré- l’institut Datafolha montrait que 79 % des Brésiliensà la sauvegarde de servesprouvées,enfouiesàprèsde7000 tenaient à sauver l’Amazonie, même si cela limitait la
mètresdeprofondeur,pourraientatteindre production agricole.l’Amazonie. Un scénario 100milliardsdebarils.créer un fonds social, alimenté par les bénéfices de
Politiquedediscriminationpositivel’exploitation pétrolière. L’objectif : éviter de suc- + LeBrésilveutuneextensiondesapla-comber dans une économie de la rente et rattraper le La bataille n’a pas été simple : de nombreux députés àoù Dieu est toujours
te-forme continentale pour contrôler cesretard du pays en matière de recherche, santé, et sur- la solde de l’agrobusiness ont tout fait pour établir une
gisements dans l’«Amazonie bleue», que
tout d’éducation. législation favorable à la déforestation. Le lobbying estbrésilien…. lamarinebrésilienneestchargéedeproté-
À l’époque, Fabio Schneider avait 9 ans, et habitait devenu la règle au Congrès. « Le changement du mode
ger.PARLAMIAOUALALOU,RIODEJANEIRO en Corée du Sud lorsqu’il a rencontré Lula et celle qui de scrutin, la hausse du niveau d’instruction et le ren-
venait d’être élue à la tête du Brésil, Dilma Rousseff. forcement des peines pour délits électoraux devraient+ En 2009, le système de concession a
euillez attacher votre ceinture, nous Passant entre les jambes des gardes du corps, il avait permettre l’émergence d’une nouvelle classe politique,
été éliminé, l’État restant seul propriétaire
allons bientôt atterrir. À Rio de Ja- interpellé cette dernière, pour lui dire que lui aussi de- le réseau clientéliste de bas niveau va disparaître », es-
du pétrole. Opérateur privilégié, Petrobras
neiro, il fait beau, la température est viendrait président du Brésil. Devant les caméras du timait en 2011 Stéphane Monclaire, spécialiste de ladoit investir 157 milliards d’euros d’ici à
de 22 degrés. » Instinctivement, Fa- monde entier, le gamin affirmait que sa priorité serait politique brésilienne à la Sorbonne-Paris I. Désor-2015. La compagnie a levé en septembre
bio Schneider s’incline vers le hublot l’école publique. Adolescent, il a applaudi la décision mais, deux grands partis dominent la scène politique,dernier 52 milliards d’euros, la plus impor-
pour chercher du regard la statue du de ses parents de rentrer au pays. Le Brésil avait telle- à l’américaine : d’un côté, le centre droit, de l’autre,
tante capitalisation de l’histoire des mar-VChrist, ou le Pain de Sucre, à deux pas ment changé ! « Entre 2001 et 2011, 50 millions de Bré- les héritiers du Parti des travailleurs. « Pour exister
chésfinanciers.
de l’aéroport central. À ses côtés, sa voisine enfile son siliens, de pauvres sont entrés dans la classe moyenne », politiquement, le poids des médias sera plus important
manteau. Ayant longtemps vécu à l’étranger, Fabio se souvient l’économiste Marcelo Neri, qui travaillait que jamais », ajoutait Monclaire. Mais la prédominan-
s’amuse toujours des Cariocas qui se plaignent du alors à la Fondation Getulio Vargas. Depuis, la réduc- ce de Globo n’est désormais qu’un souvenir. Internet
froid de l’hiver austral. tion des inégalités a continué, pour atteindre, cet hi- a permis aux médias alternatifs d’imposer leur voix.
Dans le hall d’arrivée, les écrans accueillent les ver 2031, un niveau acceptable, digne du « premier Avec le boom de la classe moyenne, les exigences Il faut dire que la société n’est plus la même ! Il y a
voyageurs dans un tourbillon de samba : la compéti- monde ». de la société ont été bouleversées avec, en premier vingt ans, le Brésil était un pays jeune, il a désormais la
tion a déjà commencé pour choisir les hymnes du car- lieu, la revendication d’une éducation de qualité. Il est pyramide des âges d’une nation vieillissante. Le bas-
Cinquièmepuissancemondialenaval 2032, à l’été suivant. Mais le jeune homme n’a vrai qu’ils partaient de loin. En 1992, la population af- culement a été brutal : en 1960, chaque femme mettait
pas le temps de traîner, il hèle un taxi. Il fait partie de Qui se souvient encore que de 1970 à 1995, le Brésil fichait en moyenne cinq ans de scolarité. En 2009, au monde 6 enfants en moyenne. En 2010, le taux de
la délégation envoyée par Brasilia pour organiser la avait la plus haute inflation du monde ? Grenier de la c’était un peu plus de sept. Et près de 11 en 2031. La fécondité n’était plus que de 1,9, inférieur à celui de la
première réunion de l’Opep qui aura lieu à Rio de Ja- planète, membre permanent du Conseil de sécurité de violence urbaine a également diminué. « La diminu- France ! Bien sûr, depuis, il a repris des couleurs : avec
neiro. Ilyaunpeu plus de 25 ans, le Brésil a découvert l’ONU, c’est aujourd’hui la cinquième puissance tion des inégalités et l’amélioration de la police devraient l’amélioration du niveau de l’école publique, la classe
de gigantesques gisements au large de ses côtes, ga- mondiale. Mais, là encore, le produit intérieur brut changer la donne », espérait Antonio Carlos Costa, qui moyenne a moins peur de se ruiner. Mais le visage du
gnant ainsi ses galons de grand pays producteur, puis n’est pas le seul critère. « En Chine, en Inde, la crois- dirigeait en 2011 l’ONG Rio de Paz. « Dans 20 ans, nous Brésil a changé. En 20 ans, de 2011 à 2031, le nombre
exportateur. Ses réserves prouvées ont atteint sance était plus forte, mais les inégalités augmentaient. aurons honte d’avoir toléré qu’au moment où notre ville de personne âgées de plus de 65 ans est passée de 7 à
90 milliards de barils. Bien sûr, les extraire n’a pas été Au Brésil, la situation de la population s’améliorait était choisie comme siège des Jeux olympiques, 6 000 14 %. La France avait mis 100 ans pour effectuer cette
simple : l’or noir dormait à près de 7 000 mètres de concrètement », rappelle Marcelo Neri. Pas non plus personnes étaient assassinées chaque année dans l’État transition.
profondeur, bloqué par une couche de sel. Petrobras, de course aux armements : le Brésil veut rester un de Rio, dans l’indifférence générale », s’indignait-il. La situation des Noirs, aussi, s’est améliorée. En
la compagnie nationale, a dû développer – ou s’of- gentil géant, plus préoccupé par l’aide humanitaire 2011, l’État commençait à mettre en place une politi-
frir – des technologies jusqu’alors inédites pour que de montrer les dents. « Brasilia va devoir se doter Luttecontreladéforestation que de discrimination positive, dans les universités et
l’acheminer sur le territoire. d’une bonne marine, pour protéger ses ressources pé- Dans son taxi qui roule à l’éthanol, Fabio regarde sa la fonction publique. « Peu à peu, on devrait voir émer-
Fabio, qui connaît bien le dossier, pense avec satis- trolières, mais il n’y a aucune hypothèse de guerre montre avec inquiétude. Avec ces bouchons, il va être ger une nouvelle élite, qui se bat pour améliorer l’image
faction que cette découverte tardive a au moins per- conventionnelle avec les voisins, et il continuera à tour- en retard. De ce point de vue, les choses ne se sont pas des Noirs », espérait à l’époque Liv Sovik, spécialiste
mis à son pays d’échapper à la malédiction du pétrole. ner le dos à la bombe nucléaire », relevait en 2011 Ale- arrangées. En 2010, le Brésil est devenu le quatrième des questions raciales à l’Université fédérale de Rio de
Il n’était encore qu’un enfant quand le gouvernement jandro Sanchez, analyste au Council on Hemispheric marché mondial de véhicules, une source d’emploi Janeiro. Trois siècles de colonisation et d’esclavage
du président Lula, en 2010, changea la législation pour Affairs, basé à Washington. encouragée par le gouvernement. « Cela a renforcé le ont laissé des traces : en 2008, les Blancs continuaient
modèle de la voiture pour tous, un désastre pour les à gagner en moyenne le double des Noirs. « Le rattra-
transports en commun », se souvient Luiz Cesar Ri- page ne se fera pas sans tension, parce que les Blancs
beiro, coordinateur de l’Observatoire des métropoles, sont très réticents à lâcher le pouvoir, et les Noirs reven-
de l’Université fédérale de Rio de Janeiro. « Déjà, en diquent de plus en plus leur couleur. Surtout, les Brési-
2011, le Brésil avait d’énormes agglomérations attirant liens continuent à nier l’existence du racisme », regret-
la population des petites villes, la concentration devrait tait-elle.
empirer », prédisait-il. Bien sûr, le Nordeste s’est en- Fabio est enfin arrivé. Soulagé, il constate que les
richi, limitant les migrations vers les capitales du Sud, autres participants de la réunion sont en retard. Pour
mais avec l’installation du TGV entre Sao Paulo et Rio tuer le temps, il sort un livre, acheté il y a vingt ans par
de Janeiro a émergé une immense mégalopole prati- son père – le livre électronique s’est généralisé, mais il
quement sans interruption le long des 400 kilomètres reste un fétichiste du papier. Il s’agit de 1822, l’histoire
qui les séparent. Les infrastructures ont été amélio- de l’indépendance du Brésil. L’auteur, Laurentino
rées, avec les investissements massifs lancés dans les Gomes, dresse un tableau noir de la situation du pays
années 2010, la population entière a aujourd’hui accès au départ des Portugais. « Deux Brésiliens sur trois
au tout-à-l’égout. « Mais les maisons continuent à être étaient des esclaves, la population était pauvre, man-
construites au bord des fleuves, sur les collines, de façon quait de tout, dépendant d’une économie agraire rudi-
chaotique », soulignait Luiz César Ribeiro. Les inon- mentaire dominée par le latifundio et le trafic d’esclave.
dations se multiplient, avec à chaque fois leur cortège L’analphabétisme était généralisé, même les rares ri-
de morts. ches étaient ignorants, les rivalités entre les provinces
Fabio se souvient de ses dernières vacances à Reci- laissaient présager des guerres civiles, et un territoire
fe, une des capitales du Nordeste. Ces dernières an- divisé.» Deux cent neuf ans plus tard, Fabio ne sera
nées, elle a gagné le nom de « Venise brésilienne », peut-être pas président, mais c’est dans un pays puis-
une partie de la ville, située au-dessous de la mer, sant et plein de joie de vivre qu’il va faire sa vie. Il n’y a
ayant été engloutie par les flots. En 2011, peu d’études pas de doute, pense-t-il, « Dieu est brésilien ».
A
ILLUSTRATIONFLORENCEGENDRELEFIGARO samedi20-dimanche21août2011
3francePOLITIQUE
ZOOM
L’étrangedébutdecampagne
VGE:«lazoneeuro
n’estpasendanger»
Réagissantauxpropos
deJacquesDelors,ex-présidentd’EvaJoly
delaCommissioneuropéenne,
pourquil’euroetl’Union
européennesont«aubordLa candidate écolo a réclamé hier
dugouffre»,ValéryGiscard
la fin du nucléaire militaire. d’EstaingagarantihiersurRTL
que«lazoneeuron’estpasen
role, pour se convaincre (ou non) de la danger».L’ancienprésidentde
RODOLPHEGEISLER
suivre dans l’aventure présidentielle. laRépubliquead’ailleursestimé
ENVOYÉSPÉCIALÀCLERMONT-FERRAND
quelarencontredemardiCe fut par exemple le cas avant-hier
meOPPOSITION Étrange M Joly. Étrange soir à Clermont-Ferrand, en marge des entreNicolasSarkozy
début de campagne, surtout. Officielle- ateliers des Journées d’été du parti éco- etAngelaMerkel«était
ment investie le 12 juillet candidate lo. Beaucoup d’« hulotistes » redoutent unebonnechose»etque
d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) en effet qu’Eva Joly ne les amène sur «ladirectionqu’ilsont
pour la présidentielle à l’issue de la pri- des thématiques qui fleurent plus le montréeestlabonne».
maire qui l’opposait à Nicolas Hulot, la gauchisme que l’écologie. La polémique
députée européenne possède ce don autour du défilé du 14 Juillet en est l’il-
particulier de susciter de vives réac- lustration. EN BREFtions.«Eva, veut en tout cas croire Cé- C’est tout le paradoxe autour d’Eva
cile Duflot, la patronne des écolos,tout Joly. Si, en 2009, elle avait effective-
le monde la connaît, on l’aime ou on la ment hésité à rejoindre le MoDem de Rosso-Debord
déteste. Mais elle ne laisse pas indiffé- François Bayrou pour accomplir ses répondàBussereau
rent!» premiers pas en politique, aujourd’hui Ladéléguéegénéraleadjointe
on retrouve plutôt dans ses prises de del’UMPValérieRosso-Debord
position l’influence des anciens ajugéhier«regrettable,
LaFranco-Norvégienne conseillers de Noël Mamère pour la inutileetcontre-productive»
présidentielle de 2002. Notamment de l’interviewdeDominiqueveutapparaître,selon
son ancienne plume Patrick Farbiaz ou Bussereau(UMP)paruedans
sespropresmots, encore de son ancien porte-parole Sté- noséditionsd’hier.«Quandon
EvaJolyavecCécileDuflot,jeudi,envisiteàRiom,danslecentredelaFrance. GUAY/AFPcomme«lacandidate phane Pocrain, membre fondateur du adesconvictionsàdéfendre
Conseil représentatif des associations oudespropositionsàfaire,deladiversité»
noires de France (Cran). mots, comme«lacandidatedeladiver- dernier», selon elle. Bien que «scepti- onatoutelapossibilitécheznousà
Cet après-midi, pour son premier sité» et prôner«uneFranceouverte». que» sur sa candidature, Daniel Cohn- l’UMPdelefairedevantsafamille
C’était déjà le cas lorsqu’elle s’était grand discours comme candidate des Pour l’eurodéputé Yannick Jadot, Bendit a défendu Eva Joly sur ce point. politique»,a-t-elleestimé.
fait un nom comme magistrate anticor- écolos, Eva Joly devrait ainsi donner un qui se verrait bien devenir son porte- «Ilsuffitderegarderl’Afghanistanoula L’ancienministreavaitinvité
ruption. Ça l’est toujours aujourd’hui aperçu des thématiques qu’elle entend parole - l’organigramme de l’équipe de Libye, l’arme nucléaire, c’est zéro! Les Jean-FrançoisCopéàsongerplus
au sein même de la famille écolo. Au développer durant sa campagne, où, campagne sera officiellement dévoilé socialistes, lorsqu’ils auront des problè- «à2012etunpeumoinsà2017».
point que les anciens partisans de Nico- derrière le «renouveau démocratique» le 17 septembre en marge du prochain mes de budget comme la droite, com-
Larcherpourunelas Hulot en sont toujours, six semaines qu’elle devrait appeler de ses vœux, se conseil fédéral d’EELV -, ce ne serait prendront que le nucléaire coûte cher et
coordinationentreleSénataprès la défaite de leur champion, à cache une vraie redéfinition du pacte d’ailleurs«pasunhasardsiEvaestde- que les solutions écologistes sont beau-
etleBundesrats’organiser des séances de «câlinothé- républicain. La Franco-Norvégienne venue la bête noire du Front national et couppluséconomes…», a-t-il déclaré.
rapie», sous forme de groupes de pa- veut apparaître, selon ses propres de la Droite populaire». «En posant la Petite pique à la droite, Joly promet LeprésidentduSénat,Gérard
questiondel’identitédelaFrancefaceà de s’attaquer à la fraude fiscale,«plu- Larcher,aproposéhieràson
sonpacterépublicainetàlamondialisa- tôtqu’àlafraudeauxallocationssocia- homologuesocial-démocrate
tion, Eva, c’est tout le contraire du fan- les». Enfin, comme elle l’avait déjà allemande,HanneloreKraft,
tasmedelaFranceblanche», dit-il. déclaré cette semaine dans une inter- lacoordinationdeleuractionMontebourgchercheàfaire Début septembre, la candidate Joly view au Monde, Eva Joly a répété que, danslamiseenplace
peaufinera encore sa stature interna- selon elle, la réduction de l’endette- d’ungouvernementéconomique
tionale. Et se rendra notamment en ment passerait par une augmentation européen.Un«soutien«turbuler»laprimaire
Grèce, puis en Tunisie. D’ici là, elle a des impôts. «Il ne faut pas avoir peur constructif»,selonlui,
ouvert un autre front en demandant detenirundiscoursdevérité», a-t-elle aupartenariatfranco-Le député de Saône-et-Loire fait sa rentrée
hier matin sur Europe 1 la fin du nu- assuré. Ses amis socialistes apprécie- allemand«essentiel»
cléaire militaire, «une arme du siècle ront. encettepériodedecrise.politique demain à Frangy-en-Bresse.
30 août, les deux hommes se retrouve-NICOLASBAROTTE
ront pour un colloque sur l’Europe et la
GAUCHE Il s’est invité lui-même. Chaque mondialisation.
année à la fin de l’été, la Fête de la rose de En pleine crise financière, il défend la
Frangy-en-Bresse marque la rentrée po- «démondialisation» (son livre sur le sujet
litique du PS. Chaque année, Arnaud est un succès) et la«soumissiondumar-
Montebourg, le député de la circonscrip- ché à l’intérêt général». Demain, il pré-
tion, cherche à donner le ton en choisis- sentera ce qui serait la première grande
sant la personnalité qu’il met à l’honneur. loi de son quinquennat s’il était élu :
En 2006, il avait ainsi invité Ségolène «Douzemesuresdesécurisationdel’éco-
Royal, qui était en passe d’être investie nomieetdelafinance». Le député de Saô-
comme candidate pour la présidentielle. ne-et-Loire veut proposer bien plus
Cette année, il est candidat lui-même à la qu’une simple régulation du système.
primaire qui désignera le champion de la «S’ilyavaitdesrèglesàimposer,c’étaitil
gauche pour 2012. Alors, Montebourg a yaquinzeans, confie-t-il.Maintenantce
décidé de tenir le devant de la scène. sontdesmesuresd’interdictionetdeprohi-
«C’étaittrèsdifficiled’inviterd’autresso- bition. Il faut sévir». Dans sa ligne de
cialistes», sourit-il. Au programme figu- mire, il y a les agences de notation à dis-
rent quand même quelques témoignages soudre (pour en créer une publique) ou
de sympathisants et même un «invité les banques qu’il faut mettre au pas…
surprise». Ce n’est pas cela qui fera la
LePSs’agacedifférence.
Arnaud Montebourg s’est émancipé de La voix d’Arnaud Montebourg commen-
ses camarades : il avance sans beaucoup ce à porter, veulent croire ses amis. Les
d’alliés sur une ligne politique qui le dis- sondages le placent cependant loin der-
tingue nettement des autres. Il est décidé rière François Hollande, Martine Aubry
à faire «turbuler le système», selon la et même Ségolène Royal.«Jedéconseille-
formule de Jean-Pierre Chevènement en raislalecturedessondages», réplique-t-
2002. L’ancien ministre de la Défense il en assurant que le corps électoral de la
n’est pas très loin, sur le fond, des propo- primaire«n’estpasconnu». Les instituts
sitions de Montebourg. D’ailleurs, le seraient donc incapables de mesurer les
rapports de forces. Faux, répliquent les
sondeurs, qui défendent leurs enquêtes
auprès des sympathisants, ceux qui sont
susceptibles de se déplacer.
Alors que commence la campagne, Ar-
Vins sélectionnés par Olivier Poussier, meilleur sommelier du Monde 2000.naud Montebourg, grâce à ses prises de
position radicales, a un atout dans sa man- Elu meilleur site de ventes privées de vins par le magazine Capital (mars 2010).
che :«Ilpeutsedifférencierdesautressans
avoir à les critiquer», souligne Gaël Sli-
man, directeur du pôle opinion à BVA.
«Pourlesautrescandidats,c’estplusdiffi-
cile.» Mais la crise, paradoxalement,
pourrait ne pas l’avantager. Le contexte
renforce la demande d’une ligne «plus
raisonnable», poursuit le politologue.
Donc les candidats plus installés et plus
expérimentés. «Si c’est l’expérience de
l’échec qu’on demande…», s’agace-t-on
dans l’équipe d’Arnaud Montebourg, en
renvoyant Hollande ou Aubry aux défaites
passées. Mais au PS, on commence à s’aga-
cer d’être qualifiés de simples gestionnai-
res du système. «Arnaud tape beaucoup
trop», regrette ainsi un député. Ventes privées exclusives de grands vins exclusifs.
ArnaudMontebourgàParis,