Magazine Le Figaro du 20 mai 2010

Magazine Le Figaro du 20 mai 2010

-

Livres
42 pages

Description

Venez lire le Figaro magazine du 20/05/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 mai 2010
Nombre de lectures 14
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30€ jeudi20mai2010 -LeFigaroN°20465-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Lacollection
«LaBibliothèque» Sondage:DSKmeilleurdirigéeparJean
d’Ormesson présidentiablepoure32 volume
Mérimée
Envente lesélecteursdegauchePAGE4
auprix
de9,90€
Demain,
LeFigaro
etses
Magazines
auprix
de4,50€
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie Crisedel’euro:Merkelveut
Prixde imposerlemodèleallemand Retraitesl’électricité:les
consommateurs
désorientésPAGE26 Fillon accuseSamsung
entenddominer
lemonde PAGE22 Aubryde
démagogie
LaFranceveut
Lepremierministremieuxencadrer
asévèrementcritiquéhierleprojetsesdépenses
PAGE20 socialisteprésentélaveille
parlapremièresecrétaireduPS.Thaïlande:
AULENDEMAINdelapré- et dans la voie de la démago-l’arméeécrase sentation par Martine gie».Pourlepremierministre,
Aubry des propositions du les propositions socialistes selarébellion PAGE7
PSpourfinancerlesretraites, résument à une «avalanche
François Fillon a accusé le d’impôtsnouveaux»quipèse-
Parti socialiste de «continuer ront en particulier sur les
dans la voie du déni de réalité classesmoyennes. PAGE3
La mort de Robert Laffont
Burqa:Sarkozy L’éditeur Robert Laffont, chelet, Boulgakov, Soljenit-
considérécomme«legrand- syne. Il éditera plus dedéfendsaloiPAGE9
père de l’édition française», 10000 titres, dont de nom-
estmorthieràParis.Ilavait breux best-sellers, et créeraHeninàRoland-
93ans.Ilétaitledernierdes des collections prestigieuses
Garrosaprès grands éditeurs à avoir fon- comme«Pavillons»et«Bou-
dé sa maison. C’était en quins»,avecGuySchoeller.troisans
1941. Son catalogue s’étoffe RobertLaffontapubliédeux
d’absence PAGE12 rapidement avec Cesbron, livres essentiels: L’Attra-
Graham Greene, Henry Ja- pe-Cœurs de Salinger et
La chancelière allemande juge l’euro « en danger » et exige
mes, John Le Carré, Stein- Le Désert des Tartares de
de ses partenaires qu’ils s’astreignent à la même discipline
beck, Dino Buzzati, puis Buzzati.
budgétaire que Berlin.PAGES2,18,19ETL’ÉDITORIALPAGE15 Bernard Clavel, Claude Mi- LEFIGAROLITTÉRAIREPAGE7
www.citroenselect.fr
HISTOIRE DUJOUR
Cameron
réserveàla Équipenord-coréenneFrancesa
premièrevisite cherchesupporteurschinois
àl’étrangerPAGE8
amitié historique entre la Corée «Fans Volunteer Army». Le bureau de
du Nord et la Chine trouve un liaison du ministère nord-coréen desL’prolongement inattendu, jus- Sports à Pékin a distribué 1000 tickets
qu’en Afrique du Sud. Selon l’agence d’entrée sur les stades à la Chinese Star
Chinenouvelle,dessupporteursdefoot- FootballTeam,quirassembledesperson-
ballchinoissesontvuoffrirdesbilletspar nalités, comme des acteurs ou des chan-
Pyongyang pour aller encourager l’équi- teurs. Dans un éditorial enflammé du
pe nord-coréenne participant à la pro- journal chinois Oriental Sports Daily, Qi CITROËNSELECTCannes: chaineCoupedumonde.LaChine,enef- Gefaitunparallèleaveclessoldatschinois
LANCELAPRIMEENVIRONNEMENTALE
fet,possèdemoultfansayantlesmoyens partis se battre en Corée il y a soixanteles papysdu
et des visas pour voyager, mais pas ans:«Lapassiondel’Arméedesvolontai- POURL’ACHATD’UNVÉHICULED’OCCASION.
cinémaanglais d’équipequalifiée.LaCoréeduNord,elle, resdupeupleexisteencoredansnoscœurs, Bénéficiezde700€ajoutésàlavaleurdevotrevéhicule
s’est qualifiée - comme en 1966, où elle aussinousdevonssoutenirlaCoréeduNord demoinsde8anspourl’achatd’unvéhiculed’occasionenvedettePAGE32 (1)
avait même atteint les quarts de finale -, lors de la Coupe du monde!» Qui oserait émettantmoinsde140GdeCO2/km
mais elle rechigne à laisser voyager ses prétendre, après cela, que le football ne
S.ROUSSEAU/ABACA;WONGMAYE-E/AP;
B.WEISSBROD/EPA;F.BOUCHON/LEFIGARO ressortissants à travers le monde, à sup- ressemble pas quelquefois à la continua-
poserqu’ilsenaientlesmoyens.Legrou- tiondelaguerrepard’autresmoyens?
GillesdeRoRobienbien pe de supporteurs est surnommé la ARNAUDDELAGRANGE(ÀPÉKIN)
Invité
(1)Soit700€ajoutésàlavaleurdereprisedevotreancienvéhiculedemoinsde8ans,d'unepuissanceréelleinférieureou égaleàcelleduvéhicule
acheté. La valeur de reprise est calculée en fonction du cours de l'Argus™ du jour de la reprise, applicable à la version du véhicule repris, ou le casdu«Talk lk échéant à la moyenne du cours des versions les plus proches de celui-ci, ledit cours ou ladite moyenne étant ajusté en fonction du kilométrage, desDÉBATS&OPINIONS NSNS SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS RENDEZ-VOUS éventuels frais de remise en état standard et déduction faite d'un abattement de 15 % pour frais et charges professionnels. Ou reprise forfaitaire de
700 € de votre véhicule de plus de 8 ans, quelle que soit sa valeur. Offre non cumulable, réservée aux particuliers, du 19/04/10 au 30/06/10,Orange--
2pour l'achat d'un véhicule d'occasion identifié en Stock Concession, émettant moins de 140g de CO /km, dans le réseau Citroën Select participant.LACHRONIQUEDE L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE15
listedesvéhiculesconcernésdisponibledansvotrePointdeVenteparticipantetsurwww.citroenselect.fr.LeFigaro» ro» LucFerry LECARNETDUJOUR PAGE13
PAGE4 Lafoliedusport CITROËNFÉLIXFAUREAPARTÉd’AnneFulda PAGE42
ePAGE15 PARIS15 0153681515 THIAIS(94)-BelleÉpine 0146864123Exministredel’Éducation TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr ePARIS14 -Pted’Orléans 0145894747 COIGNIÈRES(78) 0130663727
ePARIS19 0144527979 LIMAY(78)-PortAutonome 0134787348ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852 BEZONS(95) 0139610542 -------- www.citroenff.com --------
T 00108 - 520 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?k@f@m@a@a;
MARKUSSCHREIBER/AP
Cjeudi20mai2010 LEFIGARO
«Crisedel’euro:lecavalierseul NotreblogAllemagne2 recto VERSO WWW.LEFIGARO.FR/BERLINallemandirritelesmarchés» PAGE18>
ÀBerlin,unevaste
pelousearemplacé
lePalais
delaRépublique,
vestigedel’ex-RDA
communiste,rasé
pourfaireplace
netteàunpassé
plusprestigieux:
lareconstruction
duStadtschloss,
résidenceroyale
desHohenzollern.
F.BENSCH/REUTERS
LanouvelleAllemagneentre
Parsonintransigeance,lachancelièredelapremiè-
reéconomieeuropéenneaattirésursonpaysdevives
critiques,parfoisinjustifiées,desesvoisinseuropéens.fiertésetinquiétudes
Notammentenfaisantresurgirlespectredel’égoïsme
allemand.Cependant,ilnes’agitpasdecela.LesAlle-
mandscultiventunevéritablephobieàl’égarddusu-
e symbole n’échappe ni aux touristes lascèneeuropéenne,Merkelalongtempsrechignéà rendettementetdel’inflationquienrésulte,respon-Lacrisegrecqueétrangers ni aux visiteurs allemands, mettrelamainàlapochepoursauverAthènesdela sable dans la mémoire collective de la montée du
surpris que l’Allemagne affiche aussi faillite,alorsquelesAllemandsseserrentlaceinture nazisme. Ils rechignent à s’endetter pour la Grèce,puiscelledel’euroouvertementsonnouveauvisage,celui depuisdixans.Influencéeparlequotidienpopulaire toutcommeilsrefusentlesbaissesd’impôtsdansleur
d’un pays décomplexé, en paix avec Bild, Merkel espérait ainsi sauver les meubles aux propre pays. Le coût de la réunification allemande a
son passé. Et qui, malgré un profond élections régionales cruciales de Rhénanie-du- ontmisàl’épreuve plombélesfinancesdenombreusesvillesdesanciensLattachement à la construction euro- Nord-Westphalie. länderd’Allemagnedel’Ouest.Auborddelafaillite,
péenne, n’hésite plus à manifester ses déceptions elles n’ont plus les moyens de financer la réparationlesconvictions
L’euro, «undondeDieu»vis-à-vis de l’Europe. Au cœur de Berlin, capitale des routes et sont contraintes de fermer piscines et
quinecessedeseremodeler,s’amorceunnouveau LequotidienàgrandtirageBildsedéfendd’avoirin- théâtresmunicipaux.«Nosvoisinscontinuentdenouseuropéennes
chantiermonumental.Unevastepelousearemplacé fluencélachancelièreoul’opinion,trèsmajoritaire- voircommederichescousins,alorsqu’enAllemagneles
lePalaisdelaRépublique,vestigedel’ex-RDAcom- menthostileàl’aidefinancièreàlaGrèce.Aulende- gensontunsentimentd’appauvrissement,estimeUlri-desAllemandsqui
muniste,rasépourfaireplacenetteàunpasséplus maindel’adoptionduplandesauvetagedel’euro,le keGuérot.Leproblème,c’estquelegouvernementn’a
prestigieux.LareconstructionduStadtschloss,rési- journaltitrait:«Noussommesdenouveauxlesidiots pascommuniquédepuisdesannéessurlesbienfaitsdeaffichentunnouveau
denceroyaledesHohenzollern,endommagéparles de l’Europe.» «Nous n’avons pas fabriqué l’opinion, l’Europe pour notre pays.» L’Allemagne écoule près
bombardements alliés puis dynamité par les com- nous nous sommes contentés de la décrire et de l’ac- des deux tiers de ses exportations dans les pays devisage,décomplexé.munistesdanslesannées1950,peutcommencer. compagner,expliqueNikolausBlome,directeurdela l’Unioneuropéenne,elleestl’unedesprincipalesbé-
Lorsquelestravauxserontachevés,lamodesteré- rédactionberlinoisedeBild.C’estunequestiondebon néficiairesdelapolitiqueagricolecommune,etl’UEaEtontlesentimentpublique de Bonn, marquant l’époque où l’Allema- sens.L’Allemagneamenécesdernièresannéesdesré- largementcontribuéàlaremiseàniveaudel’ex-RDA.
gnediviséerestaitbridéeparsonpassé,neseraplus formesdouloureusesenreportantl’âgedelaretraiteà
Franc-parleretmaladressequ’un lointain souvenir. Les façades baroques et la 67 ans et en acceptant un gel des salaires. Les Alle- d’avoir,plus
coupole du château viendront s’ajouter aux bâti- mandsontlesentimentd’avoirfaitdavantageleursde- LaFrance,quirestelevoisinleplusproche,estaussi
ments gouvernementaux ultramodernes construits voirspourl’Europeetlastabilitédel’euroquelaplu- l’objetdeladéceptionlaplusflagrantepourlesAlle-queleursvoisins,
surlesbordsdelaSpree,pourcompléterlarenais- partdeleursvoisinsenacceptantunesériedesacrifices mands. «L’arrivée de Nicolas Sarkozy, de son projet
sanced’unegrandecapitaleeuropéenne.«Nospa- qu’ilsjugeaientnécessaires.S’ilsontfaittoutcelapour d’UnionpourlaMéditerranée,desonidéedegouver-consenti
rentss’interdisaientd’êtrefiersdeleurpays,explique sauverd’autrespayseuropéensquin’ontpasjugéné- nementéconomiquearefroidiAngelaMerkel,quijus-
MarkusSchmidt,31ans,concessionnaireautomobi- cessaired’enfaireautant,ilsontlesentimentqu’onles que-làétaittrèspro-européenne,jugeUlrikeGuérot.dessacrifices
le à Berlin, qui se réjouit de la reconstruction du prendpourdesidiots.Celanesignifiepasquenousne Celaaprovoquéunepannedesrelationsfranco-alle-
Stadtschloss. Nous n’oublions pas la tache indélébile voulonspluspayernotrepart.Maisl’économiedel’Al- mandes,quinesontpasencoreremisesàniveau.Lespourl’Europeetdenotrehistoire,incarnéeparleMémorialdel’Holo- lemagne et sa situation financière ne permettent plus AllemandsespéraientqueSarkozymèneraitdesréfor-
causteconstruitàquelquesmètresduReichstag,siège de résoudre tous les problèmes de l’Europe avec un mes structurelles semblables à celles mises en œuvresamonnaieunique.de Parlement. Mais notre capitale doit aussi refléter chèqueallemand.» cheznous.Ilssontdéçus.»Malgrélesnombreuxma-
notreréussite,exemplairepourlerestedel’Europe.» Bildneseconsidèrepascommeunjournal«euro- lentendus, portant notamment sur l’indépendance
PARPATRICKSAINT-PAUL
sceptique»etavancepourpreuvesesarticlesquidé- de la BCE, les relations sont officiellement au beauCORRESPONDANTÀBERLIN
Prixpayépourlaréunification fendentlesbienfaitsdel’euro,faceàceuxquirécla- fixe entre Paris et Berlin. La décision unilatérale de
Son blouson est frappé d’un écusson montrant la ment la réintroduction du Deutsche Mark. Selon un l’Allemagne,mardisoir,d’interdirelesventesàdé-
porte de Brandebourg surmontée d’un soleil écla- récentsondage,50%desAllemandssouhaitentlere- couvertdestitresdedettesouveraineenzoneeuroa
tant.«Celaveutdirequelesoleilselèveàlaportede tour du tout puissant DM… Pas Bild, qui présente la offertunenouvelleillustrationdumanquedecohé-
Brandebourg,expliqueMarkusSchmidtunpeuem- monnaieuniquecomme «un don de Dieu»enénu- sionetdeconcertationentreParisetBerlin.
barrassé.Ilyaquelquesannées,personnen’auraitosé mérantsesnombreuxavantagespouruneéconomie La construction européenne était inscrite dans
porterça.Maintenantc’estàlamode.»Avantlachu- allemandefondéesurlesexportations.«Maisdansle l’ADNdeHelmutKohl,pèreàlafoisdel’euroetdela
tedumurdeBerlin,symboledeladivisionduVieux casdelacrisegrecqueetdelacrisedel’euro,legouver- réunificationallemande.Cen’estpaslecasd’Angela
Continent, le Deutsche Mark incarnait à lui seul le nement allemand a trop lourdement insisté sur le fait Merkel,quiagrandidel’autrecôtédurideaudefer.
patriotisme allemand. Derrière la puissance écono- qu’iln’existaitpasd’alternativeauxplansdesauveta- Auseindelaclassedirigeanteallemande,nombreux
mique allemande se cachait un nain politique.«À ge,insisteNikolausBlome.Pourtant,cessolutionsim- sontceuxquiréclament«plusdeHelmutKohl»dans
l’époque, nous étions européens par défaut. L’Europe pliquentunchangementprofonddupactedestabilitéet la politique européenne de Merkel. Chez ses parte-
étaitlaseuleportedel’Allemagnesurlemonde,souli- remettent en cause l’indépendance de la BCE, qui naires européens, son pragmatisme et son franc-
gneUlrikeGuérot,directricedubureauberlinoisde constituaient les conditions politiques de l’Allemagne parlerpassentparfoispourdelamaladresseetirri-
l’European Council on Foreign Relations. Aucun pour l’abandon du DM au profit de l’euro. Nous crai- tent. Comme hier, lorsqu’elle a réclamé devant le
grandpartipolitiquenecritiquaitl’Europe.Lesdébats gnonsquenotrecontributionaitdisparu.Legouverne- Bundestag que «l’Europe s’engage à adopter une
françaissurMaastrichtn’ontpasexistéici.Depuisleur mentdoitexpliquerauxgenspourquoi.Etl’Allemagne nouvelleculturedestabilité»surlemodèleallemand.
victoireàlaCoupedumondedefootball,lesAllemands doitfairepressionpourunpactedestabilitéplusfort.» En précisant: «Les règles ne doivent pas s’orienter
n’hésitent plus à manifester leur patriotisme et assu- surlesplusfaibles,maissurlesplusforts.»
mentleursdéceptionsvis-à-visdel’Europe.» L’arrêtportantsurletraitédeLisbonne,renduen
La crise grecque puis celle de l’Euro ont mis à 2009parlaCourconstitutionnelledeKarlsruhe,sou-L’économiedel’Allemagneetsasituationl’épreuve les convictions européennes des Alle- lignantlesprérogativesduParlementnationalaaussi
mands.Sanslesébranler.Danslaconsciencecollec- incitéBerlinàuneplusgrandeprudenceeuropéenne.financièrenepermettentplusderésoudretive allemande, l’abandon de leur monnaie fétiche La chancellerie est désormais contrainte d’examiner
resteleprixpayépourlaréunification.Etenfaisant deprèslalégalitéconstitutionnelledechacunedesestouslesproblèmesdel’Europeavec«preuved’unrigorismeextrêmevis-à-visdelaGrè- décisionsliéesàl’Europe,souspeinedevoirsespro-
ce, Angela Merkel a contribué à faire resurgir les jetsretoquéspardesjugesréputéspourleureuroscep-unchèqueallemand»émotions négatives liées à l’adoption de l’euro ticisme.Àl’imagedesachancelière,lanouvelleAlle-
me NIKOLAUSBLOME,DIRECTEURDELARÉDACTIONBERLINOISEDE«BILD» DRoutre-Rhin.S’imposantcommeune«M No»sur magneesteuropéennederaison,plusquedecœur.
C
LEFIGARO jeudi20mai2010
Dossierspécialretraites:
toutsurlaréforme 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/RETRAITE
FrançoisFillontailleenpièces
lespropositionsduPS
Trèsoffensifàl’Assemblée,lepremierministre
aaccuséde«démagogie»lespropositionssocialistes
quientraîneraient«uneavalanched’impôts».
tes (ses) forces » à une remise en causeANNEROVAN
delaretraiteà60ans.Difficilederécon-
SOCIALSur les retraites, les hostilités cilierlespointsdevue.
«Vousont commencé. Moins d’une journée Face à un Hémicycle aussi clairsemé
continuezdans
seulement après la présentation par la quesurvolté,lepremierministreadonc
lavoiedudéni
première secrétaire du PS, Martine ironisé sur les propositions socialistes,
deréalité»,
Aubry, des propositions socialistes sur nonsansavoiraupréalableraillélefait alancéFrançois
le sujet. C’est hier, à l’Assemblée, au « qu’enfin le PS valide le principe de l’al- Fillon,hier
cours des questions au gouvernement, longement de durée de cotisations déci- àl’Assemblée,
que François Fillon a lancé la bagarre dée en 2003 ». « Après nous avoir expli- auxdéputés
politique avec la gauche. « Vous conti- qué qu’il fallait revenir à 37 annuités et socialistes.
nuez dans la voie du déni de réalité et de demie, après s’être engagé, s’il revenait FEDOUACH/AFP
la démagogie », a-t-il martelé face aux au pouvoir, à revenir sur la réforme,
députés socialistes. « Je suis convaincu aujourd’hui, le Parti socialiste reconnaît
que les Français ne vous suivront pas qu’il était nécessaire d’allonger la durée
dans cette voie »,apoursuivilechefde de cotisations, puisqu’il ne propose plus nouveaux sur les classes moyennes », pointantlesincohérencesetlesapproxi- sur les banques que le PS propose de
la majorité, en réponse à une question de revenir dessus », a poursuivi l’arti- synonymedebaissedepouvoird’achat. mationsdeleurspropositions. « Comme taxer davantage pour dégager 3 mil-
du député et ancien ministre socialiste santdelaréformede2003.Manièrede « Comme vous continuez à refuser d’ac- cela ne vous suffit pas, il vous faut aussi liards de recettes supplémentaires:
Jean-LouisBianco. signifier que le PS pourrait dans quel- cepter le principe de l’allongement de la inventer des recettes virtuelles », a-t-il « Vous vous êtes juste trompés d’un zéro,
Les solutions préconisées de part et ques années se ranger encore aux pro- durée de travail, proportionnel à l’allon- lancéàproposdes2milliardsqueleparti ça rapporte 300 millions. » Soucieux de
d’autre pour ramener le système de re- jetsdugouvernement. gement de la durée de vie, vous êtes ré- d’Aubryproposedeponctionnersurles riposter, le porte-parole du PS Benoît
traites à l’équilibre sont aux antipodes. duits à proposer toute une série d’expé- stock-options et les bonus. « C’est un Hamonacriéà « l’imposture et au men-
PetitcoursdefiscalitéLe gouvernement prône l’allongement dients pour le sauvetage de notre système taux de 70 %. Autant dire que cette recet- songe », accusant le chef du gouverne-
deladuréedecotisation,voirelereport Fillon a consciencieusement démonté de retraite »,a-t-ilattaqué. te-là, vous l’aurez une fois une année et mentd’inventer « un projet socialiste qui
de l’âge légal du départ en retraite, as- les solutions proposées par le PS, les Fillon a aussi donné, au passage, un pas deux »,aobjectéFillon.Mêmepetite n’existe pas ». La bagarre ne fait que
sorti d’une contribution exceptionnelle comparant à « une avalanche d’impôts petit cours de fiscalité aux députés PS, leçonsurlaretraiteàlacarteouencore commencer.
surleshautsrevenus.Desoncôté,lePS
privilégie une taxation des revenus du
capital(stock-options,bonus,participa-
tion, intéressement) et une surtaxe sur
lesbanquesetlesgrandesentreprises.La MartineAubrylancelabatailleprojetcontreprojet
RuedeSolferinos’opposeaussi« de tou-
tien de l’âge légal du départ à Mais les questions sur le finan- nions dans toute la France », an-NICOLASBAROTTE
60 ans, le tout accompagné d’un cementdespropositionssocialistes nonce la maire de Lille. Les
Si le silence est de mise dans les chiffragequidevraitdonnerlieuà l’agacent. La première secrétaire socialistesontdécidédemettrele
LesmilitantsPS rangssocialistes,oùleprojetaété une belle bataille d’experts. Et assure que le PS ne sous-estime paquetsurlesujet,c’estunenjeu
validé par la quasi-totalité des aussiuneévolutionpourlePS,qui pas l’ampleur de la réforme à en- decrédibilité. « Nous n’avions pasvotentcesoir
responsables,ladroiten’apasété neproposeplusderevenirenar- treprendrepourpérenniserlesys- fait la réforme des retraites, mais laÀdeux« avare de commentaires pour ac- rière sur l’allongement de la du- tème. « On ne dit pas que c’est faci- droite non plus »,explique-t-elle.ansdela
LES MILITANTS socialistes votent ce cuser la gauche de « démago- rée de cotisation. « Les temps ne le. On dit qu’ilyaun vrai problème Pourelle,lesréformesBalladurde
soir sur le «nouveau modèle écono- présidentielle, gie ». À l’UMP, certains, comme sont plus les mêmes, reconnaît mais qu’il ne faut pas le dramati- 1993etFillonde2003ontéchoué.
mique social et écologique» proposé Éric Woerth, ont dénoncé la Martine Aubry. Sans le passage ser », assure-t-elle. « La facilité, Si le débat sur les retraites aonnouspose
parlePS.Adoptéparleconseilnatio- « bombe fiscale »duPS. « On n’a à 41 ans de cotisation, on serait cela aurait été de présenter un do- longtempsgênélagauche,Marti-
desquestionsnal,cetexte,dontledéputéduDoubs pas de leçons à recevoir de la droi- à 65 milliards de déficit. » Pour cument baratineux » comme le neAubry,entantqu’anciennemi-
Pierre Moscovici a été «l’accou- qu’onnepose te »,aréponduhiermatinMarti- elle,lessalariésontdéjàétémisà gouvernement,accuse-t-elle. nistre du Travail, se sent à l’aise.
cheur», dit-il, devrait être validé par
ne Aubry. Elle recevait la presse contribution,ilesttempsdetrou- « Pas la peine de nous la raconter,pasaules adhérents: aucune alternative n’a «Onconnaîtlesujet»au siège du PS. « Question bombe ver de nouvelles ressources, au on connaît le sujet », confie-t-elle
étéprésentée.Auseindeladirection, gouvernement. fiscale, ce sont de très bons artifi- moinsjusqu’à2025. Iln’yauradoncpasdeconsensus en rigolant. Elle espère même en
ons’attenddoncàunefaibleparticipa- C’estnous ciers ! En termes de déficit, d’aug- SionlitleprojetduPS,lepro- entre la droite et la gauche pour faire un point de force. « À deuxtion.Àl’issuedesdébatsquionteulieu
mentation de la dette, question blèmedesretraitesal’airsimple. réformer le système de retraites. ans de la présidentielle, on noussur le terrain pour présenter le texte, quisommes
bombe, ils savent quoi faire ! Nous, D’ailleurs,MartineAubryacom- Aprèsavoiresquivélesujetquel- pose des questions qu’on ne poseles responsables PS ont eu le senti- crédibles
ment qu’il était bien accueilli. «Cer- on ne demande que 3 milliards misplusieursfoisunlapsuspeut- ques mois, la gauche est même pas au gouvernement. C’est nous»
tains militants se demandaient si on d’euros aux banques par an. Ce êtrerévélateur.En2025,lebesoin décidéeàenfaireunargumentde qui sommes crédibles. » Et si l’âge
allait assez loin», rapporte le député n’est qu’un petit pétard. » de financement pour les retraites bataille politique. Pour expliquer légaldedépartàlaretraiteestre-
delaNièvreChristianPaul. La veille, elle avait exposé les « s’élève à 45 millions d’euros »… ses positions, Martine Aubry va porté, elle promet déjà que le PS
N.B. propositions socialistes: taxation Elle voulait dire milliards, évi- maintenant se déplacer beau- reviendra « bien sûr » dessus en
ducapitalpourl’essentiel,main- demment. coup. « Nous allons faire des réu- casdevictoireen2012.
Laréformedesretraites,nouvelenjeudelacompétitionentreCopéetBertrand
Entre les deux hommes, c’est à qui pseudo-projet du PS ! »a-t-ilironisé,enJUDITHWAINTRAUB
« collera » le plus au gouvernement, dénonçant un « tour de passe-passe
PAS FACILE, pour Jean-François Copé pourreprendrelaformuledeCopé,tout d’une telle démagogie que c’en est une
comme pour Xavier Bertrand, d’ajuster enstigmatisantavecleplusdevirulence insulte au bon sens des Français ». Pour
letirsurlesretraites.Ilfautenfaireassez la « démagogie »duPS. « S’il y a une telle lui, le projet socialiste se résume à une
pourmontrerquel’UMPestlepartidela « avalanche de taxes, d’impôts et de co-convergence entre le gouvernement et
réforme,maissanstrops’avancersurle nous, a tenu à préciser le président du tisations dont la majeure partie pèserait
contenudufuturtexte,pournepasem- groupe UMP de l’Assemblée, c’est que sur les classes moyennes »,etqui « dé-
piéter sur les prérogatives gouverne- nous avons beaucoup parlé en amont. truirait l’emploi et le pouvoir d’achat »
mentales. Dans cet exercice délicat, qui L’âge légal a été un vrai sujet de discus- desFrançais.
impose des ajustements quasi quoti- sion, il ne faut pas se tromper. »Ilaaussi L’ancienministredelaSantédugou-
diens, le patron des députés a pris une affirmé qu’« un certain nombre de gens vernementRaffarinjugequelechiffrage
petite longueur d’avance sur le chef du (étaient) très réservés aussi bien dans le du PS n’est « pas crédible ». L’idée de
partienannonçantle31marslacréation groupe qu’au sein de l’exécutif », face à contributionsurlesrevenusliésà « l’in-
du groupe de travail UMP-Nouveau l’option d’un relèvement de l’âge de la téressement et à la participation »revien-
Centre sur le sujet. Le 15 avril, Xavier retraite, finalement retenue par les dé- drait par exemple à « impacter directe-
Bertrand a tenu de son côté au Plessis- putésdelamajorité. ment près de 10 millions de salariés ».
Robinson la première réunion de son XavierBertrandaconfirméquel’UMP
Le«pseudo-projetduPS»« tour de France des retraites ».Parallè- ferait ses propositions mardi prochain.
lement,ilaentaméunesériederendez- Copé a estimé que « le fait que Lundi, Jean-François Copé lui avait pu-
mevousaveclesreprésentantssyndicaux. M Aubry refuse de prendre une position bliquement demandé de pouvoir pren-
Initialement, le parti avait aussi pro- courageuse sur la question de l’âge lé- drelaparolelorsdelaconvention,enin-
grammé pour hier une grande conven- gal »luifera « porter une responsabilité sistant pour que se crée « un axe solide
tionsurlesujet.Àlademandedel’exé- de crédibilité pour 2012 ».Selonlui, «le entre le gouvernement, le parti UMP et le
cutif, elle a été repoussée à mardi compte n’y sera jamais ». Il n’y est pas groupe UMP à l’Assemblée » sur les re-
prochain, afin de permettre au ministre non plus, pour Bertrand. « Enfin, un traites.Ledébutdelasagesse?
duTravail,ÉricWoerth,deremettreaux
syndicatsundocumentd’orientationsur
les principes qui guideront la réforme. Durée,âgeet«caissefonctionnaires»LesJeunesPopulairesonttoutdemême
rendu lundi leurs propositions à Xavier
Bertrand. RECULER l’âge légal ou allonger la durée quelegouvernementsurcethème.Sauf
Lemêmejour,lePSadécidéqu’ilétait de cotisation? Le gouvernement s’est surunpoint:créerunecaissederetraite
temps de lever le suspense sur sa posi- biengardéderépondreàcestade,même desdel’État.Mesuretech-
tion. Ce qui tombait à merveille pour s’ilpenchepourlapremièresolution,voire nique,enapparence,maisquidéplaîtaux
Jean-FrançoisCopé,quiavaitprévudès uncumuldesdeux.LesgroupesUMPet syndicatsdefonctionnairescarellefacili-
la semaine dernière de faire un point NouveauCentredel’Assembléetournent terait les comparaisons avec le privé, en
moinsautourdupot:ilfautlesdeux,ont- faisantapparaîtrenoirsurblancun«défi-d’étapesurlestravauxdugroupedetra-
ils dit hier. En revanche, s’ils souhaitent citdesretraitesdelafonctionpublique».vail. Qu’à cela ne tienne: Xavier Ber-
une «harmonisation» public-privé, les Jusqu’ici celui-ci est invisible, car noyéXavierBertrandainauguré Jean-FrançoisCopéaannoncéle31marstrand a fait savoir tard dans la soirée de
députésdelamajoritérestentaussiflous dansledéficitdubudgetdel’État. O.A.le15avrildernierson«tourdeFrance lacréationd’ungroupedetravaillundiqu’ilréagiraitluiaussilelendemain
desretraites». MARMARA/LEFIGARO UMP-NouveauCentre. BOUCHON/LEFIGAROauxpropositionssocialistes.
Cjeudi20mai2010 LEFIGARO
L’intégralité du Le Talk en vidéosondage OpinionWay4 francePOLITIQUE WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Question : Parmi ces 4 personnalités,
quelles sont celles qui pourraient le plus
améliorer les chosesPour2012,lagauchepréfère
en ce qui concerne...
...DominiqueStrauss-Kahn le rôle de la France
dans le monde ?
Sondage réalisé auprès des sympathisants de gaucheSelon notre sondage OpinionWay,
Dominique Strauss-Kahn 59 %
le directeur du FMI est le seul leader du PS PS : Martine Aubry 12 %
les présidentiablesà posséder une stature d’homme d’État. Ségolène Royal 10 %
au banc d'essai*
30 % à croire aux chances de Martine François HollandeNICOLASBAROTTE 5 %
Aubry et 19 % à celles de Ségolène Royal.
OPPOSITION Le match n’aura sans doute François Hollande est loin derrière, à Aucune 20 %
pas lieu lors de la primaire de désignation 9 %. La situation est encore plus nette en
du candidat pour 2012. Martine Aubry et ce qui concerne la stature de chef d’État.
...Dominique Strauss-Kahn ont déjà fait DSK la possède largement, à 64 %, la
la croissancesavoir qu’ils ne s’affronteraient pas. première secrétaire a encore des preuves
«Entreluietmoi,iln’yaurapasdediffi- à faire (27 %) de même que l’ancienne économique
culté», assurait encore la première se- candidate à la présidentielle (20 %).
crétaire hier. En réalité, la bataille se sera Dans le détail des«compétencescom- Dominique Dominique Strauss-Kahn 57 %
déroulée bien avant et sur un autre ter- parées» des leaders du PS, la bataille est Strauss-
rain : celui de l’opinion.«C’estlemieux plus serrée. Si la fonction de Dominique Martine Aubry 15 %Kahn
placé qui sera candidat», dit-on au PS. Strauss-Kahn à la tête d’une institution Martine
Aubry Ségolène Royal 9 %Alors chacun observe les sondages. financière internationale lui donne un
Selon notre enquête OpinionWay, c’est avantage très net pour incarner la
Ségolène François Hollande 6 %Dominique Strauss-Kahn qui garde «Francedanslemonde» ou améliorer la
Royal
l’avantage pour l’instant. Ce soir, sur le «croissance économique», il est jugé à François Hollande Aucune 22 %
plateau d’« À vous de juger », sur France 2, qualité égale avec Martine Aubry en ce 29 %dont il est l’invité, il ne pourra que s’en fé- qui concerne«l’emploi». 33 % des sym- 37 % 20 %10 %
...
liciter, même s’il n’est pas là pour ça. Il pathisants de gauche jugent la numéro
la protectionvient faire de«lapédagogiesurlacrise», un du PS compétente sur la question,
*Indice (en %) calculé à partir de la moyennecontre 32 % pour DSK. La première se- sociale
des réponses à l'ensemble des questions poséescrétaire creuse l’écart sur un autre do-Martine Aubry devance aux sympathisants de gauchemaine : «la protection sociale».Cequi
inclut le débat du moment sur la réformelargement DSK Martine Aubry 44 %
des retraites. 44 % des sympathisants dedans un domaine : Ségolène RoyalEt toujours parmi 22 %gauche l’estiment compétente, contrela protection sociale 22 % pour Ségolène Royal et 21 % ces quatre personnalités, ... Dominique Strauss-Kahn 21%pour Dominique Strauss-Kahn. quelles sont celles qui pour vous
l'environnementexpliquent ses partisans. L’enjeu écono- Même résultat lorsqu’il est Peuvent battre Nicolas Sarkozy François Hollande 11 %
mique est majeur. Mais l’enjeu d’image question«d’inégalitéssociales» à la présidentielle ?
pour DSK n’est pas négligeable non plus. (respectivement 42 %, 26 % et Aucune 20 %
L’ancien ministre veut quitter les rubri- 16 %). L’ancienne candidate à Dominique Strauss-Kahn 65 % Ségolène Royal 28 %
ques politiques qui ne s’intéressent qu’à la présidentielle ne devance ses
Martine Aubry 30 % Martine Aubry 23 %2012 pour retrouver les questions de fonds deux concurrents que sur un
qui ont forgé sa crédibilité. Il entend aussi seul sujet :«l’environnement»,
Ségolène Royal Dominique Strauss-Kahn19 % 12 %dissocier son action des conséquences de l’un de ses thèmes de prédilec-
la rigueur, notamment en Grèce : la criti- tion. Sur l’éducation, elle fait jeu Sondage réalisé par OpinionWay pour Le Figaro. Étude réalisée auprès d’un échantillon François Hollande 9% François Hollande 13%
que commence à poindre à gauche sur égal avec Martine Aubry avec de 979 personnes, représentatif des sympathisants de gauche, âgés de 18 ans et plus.
L'échantillon a été extrait d'un échantillon représentatif de la population française de 2 412 l’austérité imposée par le FMI… 32 %, devant DSK qui ne recueille Aucune 12 % Aucune 32 % personnes, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge,
Pour 2012, il est toujours perçu comme que 18 %. François Hollande, lui, ne de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de
résidence. L’échantillon a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted le favori. Pour 65 % des sympathisants perce nulle part. Il n’y a aucun sujet, a
Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 18 et 19 mai 2010. OpinionWay
de gauche, le directeur du FMI «peut priori, qui lui permettrait de prendre rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des
marges d'incertitude : 2 à 3 points au plus pour un échantillon de 1 000 répondants.battre Nicolas Sarkozy». Ils ne sont que l’avantage sur ses concurrents.
EN BREF
NKM:«Aubryproposeuneavalanchedenouvellestaxes»
Aubry : pas de non-cumul
La secrétaire d’État déplore que le PS ne propose aucune « mesure structurelle » aux cantonales de 2011
Rectifiantdespropostenushier
Mais personne ne veut la création de financement, par ailleurs insincère. après-midi,MartineAubrya
PROPOSRECUEILLISPAR nouveaux régimes spéciaux par ce Une avalanche de nouvelles taxes à affirméhiersoirquelePSallait
JEAN-BAPTISTEGARATETANNEROVAN
biais ! classer en trois catégories : celles qui appliquerlenon-cumuldes
UMP La secrétaire d’État à l’Économie attaquent le pouvoir d’achat des classes mandatsauxsénatorialesde
numérique a animé le débat interne au MartineAubryplaidepourunetaxesur moyennes, celles qui détruisent de septembre2011,maispasaux
parti majoritaire sur la réforme des re- lesbanquesetlesgrandesentreprises. l’emploi et celles qui, fondées sur des cantonalesdemars2011.Les
traites. Qu’enpensez-vous? calculs faux ou des prévisions fantaisis- sénateursPS,quiambitionnent
Dans le document d’orientation trans- tes, ne rapportent pas ce qui est an- deconquérirlaprésidencedu
LEFIGARO.-Quellessontlesidéesde mis aux syndicats, Éric Woerth fait déjà noncé. Sénatl’anprochain,sonttrès
l’UMPpourréformerlesretraites? des propositions. Il dit quelles portes hostilesàcettemesured’Aubry.
NathalieKOSCIUSKO-MORIZET.- Nous sont fermées, lesquelles sont ouvertes Aveclacontributionexceptionnelle
Raphaël Ibanez bientôt auxsommes encore dans une phase et lesquelles méritent un débat. Pour le surleshautsrevenus,vousremettez
côtés de Roselyne Bachelotd’écoute. Nous aurons rencontré l’en- gouvernement, l’essentiel de la réfor- encausedefactolebouclierfiscal…
semble des syndicats d’ici à mardi. En me doit porter sur l’allongement de la Ilyaun principe : en France, on ne RaphaëlIbanez,ancien
parallèle, avec les parlementaires, nous durée du travail. Il faut refuser tous les donne pas plus de la moitié de son re- capitaineduXVdeFrance,
allons au-devant des militants pour systèmes qui seraient organisés uni- venu au fisc. Nous ne reviendrons pas varejoindre«dansquelques
partager le constat avant de débattre quement autour de nouvelles ressour- sur le bouclier fiscal. La réforme des jours»lecabinetdelaministre
NathalieKosciusko-Morizet,mardi,du projet. Nos propositions seront pré- ces. La contribution exceptionnelle retraites nous amène à envisager une delaSantéetdesSports,
danssonbureauparisien.sentées mardi, lors de notre conven- sera un complément de financement, contribution exceptionnelle au nom de aannoncéhier
RICHARDVIALERON/LEFIGAROtion sur les retraites. pas le cœur du sujet. Martine Aubry ne la cohésion nationale et de l’équité. l’entourage
propose aucune mesure structurelle. Personne ne comprendrait qu’une telle deRoselyneBachelot.
Quelconstatvoulez-vouspartager? Queretenez-vousdesdébatslocaux? Elle prétend répondre à un problème contribution exceptionnelle ne concer-
Que le déséquilibre des retraites est Nos militants et nos adhérents savent démographique par un simple plan de ne pas les bénéficiaires du bouclier.
structurellement démographique. Il qu’il faudra faire des efforts. En échan-
faut y répondre par des mesures ap- ge, ils demandent la vérité et la justice.
propriées qui ne peuvent pas exclure Deux questions reviennent : Quel est
l’allongement de la durée d’activité. Ce l’horizon de la réforme ? Comment ga-
constat n’est pas partagé, à entendre rantit-on l’équité entre public et pri- Robienmilitepouruncentre«cohérent»
les déclarations de Martine Aubry. vé ? On parle aussi de la pénibilité.
L’ex-ministre de l’Éducation veut s’adresser aux « orphelins » de l’UDF.
«enfinunmessageducentre». Quant à
JUDITHWAINTRAUB
la « compétition » entre les présidenti-
MAJORITÉ Invité hier du « Talk-Oran- ables qui se réclament de cette sensibi-
ge-Le Figaro », Gilles de Robien a tiré lité, il la trouve«humaine» mais refuse
les leçons de la soirée qu’il a organisée de s’en mêler, au motif que «tout le20MARQUES
lundi avec son think-tank, Société en monde se fiche aujourd’hui de savoir qui
mouvement. Pour la première fois de- sera candidat en 2012 ou en 2017».AUTOMOBILES
puis longtemps, des centristes de l’UMP «D’abord,ilfautpeser, a-t-il expliqué.
comme Jean-Pierre Raffarin ont fait Ensuite, libre à ceux qui veulent être au
tribune commune avec leurs collègues premierrangdejouerdescoudes» pour
du Nouveau Centre, Hervé Morin en que «le message centriste trouve une
tête, mais aussi avec des radicaux valoi- expression,notammentàl’occasiondela
siens et des représentants d’autres clubs présidentielle».
de la même mouvance, comme l’Al- Le rendez-vous de 2012 n’a pas été
liance centriste de Jean Arthuis. explicitement évoqué à la tribune du
«Si on se rassemble sur les idées, on colloque de Société en mouvement,NEUVES aura gagné la première manche», a af- mais, en marge des débats, le député
firmé l’ancien ministre de l’Éducation. maire NC d’Issy-les-Moulineaux, An-&OCCASIONS Robien estime que les centristes doivent dré Santini, a estimé que, si aucun can- GILLESDEROBIEN,
d’abord«trouverunecertainecohéren- didat centriste ne se présentait, la droite hier,danslestudio
ce, afin que les - nombreux - électeurs courrait le risque de revivre«lecoupdu duFigaro.F.BOUCHON/LEFIGARO
orphelins» de l’UDF puissent entendre 21avril2002», cette fois à ses dépens.
CLoop Current
e
d
n
a
r
G

o
i
R
LEFIGARO jeudi20mai2010
5international
Obamasonneleglasdutout-pétrole
La gigantesque marée noire qui menace la Floride va modifier la politique énergétique des États-Unis.
POLLUTION Les conséquences sur la po- décidée en 1979 après l’accident de la États-Unis. La Maison-Blanche et les guer les chaînes de télévision nationales. la Californie et la Floride, par la voix de
litique énergétique des États-Unis, pays centrale de Three Mile Island, qui avait élus démocrates veulent désormais que L’explosion de la plate-forme Deepwa- leur gouverneur, ont renoncé à s’enga-
dont l’histoire est liée au pétrole, ne conduit les États-Unis à se détourner de ces deux sources d’indemnisation soient terHorizon a d’abord pris Barack Obama ger dans des forages offshore. Le lobby
manqueront pas d’être à la hauteur du l’énergie civile nucléaire. D’un accident calculées en milliards de dollars. à contre-pied. Dans l’espoir de séduire écologiste, quant à lui, redouble d’ardeur
désastre écologique programmé depuis à l’autre, le balancier pourrait revenir BP, responsable de la plate-forme certains élus républicains, plus proches pour faire échouer le projet autorisant les
l’explosion de la plate-forme offshore vers l’industrie de l’atome. Deepwater Horizon, a déjà prévenu du lobby pétrolier, il venait, juste avant forages offshore en Alaska.
Deepwater Horizon, le 20 avril dernier, qu’elle dépenserait beaucoup plus que la catastrophe, de se déclarer favorable à Tant que la marée noire n’aura pas
Les compagnies sous pressionil y a tout juste un mois. Barack Obama a ces 75 millions de dollars prévus par la de nouveaux forages offshore. Propo- souillé les côtes américaines, tant que des
déjà annoncé un moratoire sur les fora- Chaque catastrophe produit sa législa- sant également de relancer le nucléaire poissons asphyxiés par le pétrole et des
ges offshore, la redéfinition des contours tion. En 1990, un an après le naufrage de civil et, de l’autre côté, pour amadouer oiseaux englués dans le mazout ne serontLespublicitésinvitantet missions de l’agence censée surveiller l’Exxon Valdez, qui avait libéré 38000 les écologistes, d’accroître les subven- pas parvenus sur les écrans de télévision
les activités des compagnies pétrolières tonnes de brut au large de l’Alaska, le àengager desactions tions pour les énergies vertes et les ac- des foyers américains, le bras de fer entre
et le relèvement du plafond des indem- vote d’une loi sur la pollution pétrolière tions favorisant la réduction des gaz à le président démocrate et son oppositionjudiciairescontre BP
nités versées par celles-ci après une ma- avait rendu responsables du nettoyage effets de serre, le président américain républicaine n’évoluera guère. Mais la
ont dépassé les médiasrée noire. des littoraux, mais aussi de l’indemnisa- avançait précautionneusement dans la catastrophe, assurent les scientifiques,
Alors que peu de boulettes de mazout tion des commerces et des particuliers, à desÉtatsriverainsdu golfe définition de son plan énergétique. Ce arrive. C’est une question de jours, de se-
ont à ce jour parcouru les 80 km les sé- hauteur de 75 millions de dollars, les subtil équilibre politique vient de voler maines ou de mois. T.P.du Mexiquepourirriguer
parant des côtes, le président américain compagnies pétrolières. Au-delà de cet- en éclats.
leschaînesnationalesest déjà parti en croisade. Il s’apprête, te somme, il est prévu de puiser dans un Depuis sa visite en Louisiane le 2 mai,
par décret, à créer une commission in- fonds alimenté par la collecte de 8 cents quand la presse commençait à le compa-
dépendante, de la même nature que celle sur chaque baril de pétrole vendu aux loi. Il en avait coûté à Exxon 3,4 mil- rer à George W. Bush, qui avait tardé à
liards de dollars (2,6 milliards d’euros) prendre en considération ce même État
de frais de nettoyage et de dommages et après le passage de l’ouragan Katrina, CHRONO
intérêts, après la catastrophe de l’Exxon Barack Obama n’a cessé d’accentuer la
Valdez. Mais la fureur des citoyens et des pression sur BP et les compagnies pétro-
avocats, qui ont déjà constitué des mil- lières. Son souhait de voir relever le pla-
liers de dossiers en Floride, Alabama, fond des 75 millions de dollars au-delà
Mississippi et Louisiane, est aujourd’hui duquel ces mêmes compagnies n’ont
bien plus grande. Les publicités invitant plus à rembourser les dégâts sur l’envi-
à engager des actions judiciaires ont de- ronnement qu’elles auraient commis,
puis peu dépassé les médias des États ri- vient d’être par deux fois bloqué par les
verains du golfe du Mexique pour irri- sénateurs républicains. Mais, à l’opposé,
La nappe se dirige maintenant vers la Floride
Nappe de pétrole le 18 mai Courant marin des Caraïbes Gulf Stream 20 AVRIL
Uneexplosion,suivied’unincendie,
MISSISSIPPI ALABAMA sedéclaresurDeepwaterHorizon,
plate-formedeforageGÉORGIEÉTATS-UNIS
semi-submersible.
OCÉANMobile
Unenappedepétroledansl’embouchure Biloxi Pensacola
LOUISIANEduMississipi,hierenLouisiane. Tallahassee ATLANTIQUE
Houston La Nouvelle-OrléansSEANGARDNER/AFP
Deepwater HorizonHoumaTEXAS
La plate-forme pétrolière
FLORIDE
Corpus Christi de BP prend feu le 20 avril Tampa
à la suite d’une explosion
2et sombre 2 jours plus tard
Lanappe dérive
Parc des Miamiversla Floride 2 18 mai : la pointe sud-est Everglades
LA MARÉE noire qui se propage de la nappe est happée
danslegolfeduMexique,aularge Key West 30 AVRILLe courantMEXIQUE par le courant
desÉtats-Unis,aétéhappéepar 3 Lespremièresboulettesdepétrolesort du golfeun puissant courant marin qui la brutsontrepéréessurlesplagesDétroit de Floride
propulse en direction de la Flori- et devient delaLouisiane.
de, a annoncé mercredi l’Agence le Gulf StreamGolfe du Mexique La Havane
spatiale européenne (ESA), s’ap- Tampico
puyant sur des observations par
CUBA
satellite. Elle pourrait atteindre d’ici
une semaine les côtes, avant de Cancun
Mer des Caraïbess’engager éventuellement dans Mérida
l’Atlantique. Le risque de voir une
Courant chaud des Caraïbespartie de la pollution propulsée vers YUCATAN 1
lesKeys,menaçantlatroisièmebar- remontant vers le Nord.
Veracruzrière de corail du monde, avait déjà Profondeur : 80 à 150 m
étésoulignémardi. 200 km Vitesse : 7 km/h
Au-dessusdu«Deepwater»àlaverticaledelamaréenoire
8-9 MAI
de la marée noire. De ces navires sont une touche de marron. Impossible de lui lieu de l’océan Pacifique ne saute pas aux Un «couvercle» est mis en place
THIERRYPORTES
manœuvrés les robots envoyés près de trouver de la profondeur, de voir un peu yeux du profane. sur la fuite de pétrole mais
ENVOYÉSPÉCIALÀHOUMA(LOUISIANE)
l’opérationdecolmatageéchoue.la fuite, à 1 500 mètres de profondeur ; sous la surface. On la sent lourde, cette Arrivé à la base de Houma, sur ce petit
Quand s’est ouvert l’arrière de l’avion de là aussi sont projetés les dispersants, mer sur laquelle n’apparaît aucune écume aéroport construit par et pour les compa-
des gardes-côtes volant à basse altitude ces produits qui séparent les molécules blanche. Pas de vagues, elle ondoie, pe- gnies pétrolières au milieu du bayou de
au-dessus de l’ancienne plate-forme de pétrole ; de leur côté, deux bâtiments samment. Et quand le soleil la frappe, cela Louisiane, le lieutenant, désormais sur-
Deepwater Horizon, à la verticale de la traînent un immense câble pour empri- peut créer des milliers d’étincelles, de veillé par un responsable de la communi-
source de la marée noire, l’odeur de pé- sonner le pétrole, avant de le transvaser longs scintillements, ou un éclair, comme cation des gardes-côtes, n’en dira guère
trole a instantanément envahi la carlin- dans un tanker. Des travaux conduits sur une plaque d’aluminium. plus. Il aura juste cet aveu: «Le jour de
gue battue par les vents. Fugace, l’im- 24 heures sur 24 depuis un mois, non l’explosion et de l’incendie, je ne pouvais
«Jelavois avancer »pression d’être dans une station-service loin des autres plates-formes pétrolières pas toucher le hublot de l’appareil, telle-
à ciel ouvert au large de la Louisiane en activité. «Non,cen’estpascommesionversaitde ment il était chaud; d’abord, on n’a pas
s’est rapidement dissipée. Puis, lors des Ce sont les traînées rouge et orange l’huile dans une baignoire», explique le penséàlamaréenoire;oncherchaitàsau-
trois passages successifs organisés pour dues aux produits chimiques déversés qui copilote, le lieutenant Andy Greenwood. verlesgensdelaplate-forme;ilyavaitdes
les journalistes sanglés à tour de rôle sur sont ensuite les plus facilement discerna- Depuis le début de la catastrophe, il sur- hélicoptères,desavionset19différentsba-
les deux sièges face au vide, est apparue bles. La mer n’est pas noire. Elle est plutôt vole chaque jour la nappe de pétrole. «Et teauxquitentaientdeleurportersecourset
la dizaine de bateaux œuvrant au cœur grise, son bleu naturel étant remplacé par chaquejour,jelavoisavancer», dit-il, en delesrepérerdanslamer.»
montrant son dernier relevé. L’écart 14 MAI
avec le précédent, celui de la veille, est BarackObamaannonceL’ampleurprisepar cetteimpressionnant. Les images satellite, re- unréexamendesprocédures
environnementalespourproduites sur les sites des agences fédé- catastrophe écologiquea
l’exploitationdugazetdupétrole.rales américaines, n’offrent pas un aussi déjà faitoublier que 11 des
Desbateaux saisissant compte rendu de l’étendue de 126personnesprésentesnaviguant cette marée noire. «Noscartesetlespho-
surlanappe tographiessatellitecorrespondent», assu- le 20avrildernier sur
depétrole re pourtant le lieutenant, comme il certi- ploser. Quittant à la hâte leur poste de tra-laplate-forme sont mortesautour
fie, lui qui vole au-dessus de cette zone vail ou leur couchette, les ouvriers se sont
d’uneplate-
depuis de nombreuses années, qu’il n’y rués vers les deux bateaux de secours, qui
forme
avait pas d’odeur de pétrole avant la ca- L’ampleur prise par cette catastrophe prendront la mer 10 minutes plus tard. Il ypétrolière,
tastrophe, et que l’on pouvait discerner écologique a déjà fait oublier que 11 des 126 eut une deuxième explosion, des flammeslundidans
des fonds marins auparavant. personnes présentes le 20 avril dernier sur gigantesques. S’étant récemment confiéslegolfe
Sur le chemin du retour, il tentera bien la plate-forme Deepwater Horizon sont au New York Times, des survivants ontduMexique.
de montrer le pétrole, plus léger, déjà un mortes, 17 ayant été blessées. Quand, peu parlé d’une «tornade de feu ». DurantHO/X80001
peu dilué, qui dérive vers les côtes amé- avant 10 heures ce soir-là, de l’eau et de la l’attente dans les bateaux de secours, «on
ricaines du golfe du Mexique, inexora- boue, suivies par du gaz, se sont engouf- croyaittousqu’onallaitmourir», a racon-
blement. Mais même avec des lunettes de frées dans le tuyau d’extraction, remon- té un rescapé, un second revoyant l’image
soleil et des verres polarisants, le scin- tant à toute vitesse jusqu’à la plate-forme, de ses collègues qui sautaient dans la mer
tillement censé trahir une plaque au mi- il a suffi d’une étincelle pour tout faire ex- parmi les flammes.
i
p
p
i
s
s
i
s
Sources : NOAA, ESA
GERALDHERBERT/AP/SIPA-HONEW,KEVINLAMARQUE/REUTERS
C
s
i
Mjeudi20mai2010 LEFIGARO
6 international
OrOreeggoon
Lesélecteursaméricains IdaIdahoIdI
PPrimPrimaire
Pennsylvaniele 2lele 25 maisortentles«sortants»
WashingtonLescandidatsofficielsdespartisdémocrateetrépublicain Arkansas
ontsubiuneséried’échecslorsdesprimairesdemardi.
Kentucky
nous venons reprendre notre gouverne- tions. Les médias américains voientADÈLESMITH
ment», a-t-il clamé après sa victoire. mêmedesvertuscathartiquesàcesélec-NEWYORK
Cet iconoclaste, qui veut notamment tions, qui ont sanctionné des hommes Calendrier
ÉTATS-UNIS Àl’approchedesélections abolir le ministère de l’Éducation, pro- politiques associés au «cynisme» de des primaireslégislativesdemi-mandat,lesélecteurs metdeneriencéderauPartirépublicain Washington. Ainsi Arlen Specter, consi-
ont manifesté clairement leur colère surleterraindesesconvictions. déré comme un opportuniste pour avoir pour les élections
Alaska Hawaiicontre Washington et «l’establish- changé d’étiquette (de républicain à dé- de mi-mandatDes vertus cathartiquesment» lors d’élections primaires cru- mocrate) après l’élection d’Obama. Si
ciales mardi. Ils veulent du change- Dans l’Arkansas, la démocrate Blanche «les activistes prennent le contrôle de la États ayant déjà voté Juin Juillet Août Septembre Primaires du 18 mai
ment, non seulement chez les Lincoln, au Sénat depuis 1998, devra à politique», relève toutefois Politico, le
démocratesaupouvoir,maisaussidans nouveauaffrontersonrivaldanstroisse- Congrès risque d’être encore plus divisé
lecamprépublicain. mainesfauted’avoirobtenulamajorité. et ses membres «encore moins enclins à plus importante dans la perspective du
e ZOOMDans six mois seront remis en jeu les Avec un taux de chômage de près de trouverdescompromis,alorsqu’ilsysont scrutindenovembre.Dansle12 district
435siègesdelaChambredesreprésen- 10%, un déficit budgétaire qui a grimpé déjàpeudisposés». de Pennsylvanie, qui votait pour rem-
tants, 36 des 100 sièges du Sénat et de14%en2009à1600milliardsdedol- BarackObamas’estlargementtenuà placerunsénateurdémocratedécédéen
37des 50 postes de gouverneur. Or, le lars et des scandales à répétition à Wall l’écart de ces primaires, mais son en- février, c’est un autre démocrate qui a ClotildeReissdément
verdict des scrutins de mardi est sans Street, il n’est guère surprenant que les tourage se réjouit des résultats d’une battulecandidatrépublicain.Or,c’était toutlienaveclaDGSE
ambiguïté:lescandidatssortantsouof- électeurs aient exprimé leurs frustra- autreélectionpartielle,jugéebeaucoup leseuldistrictdetoutlepaysàêtrepas-
ficiellement adoubés par l’un des deux sé dans le camp du «GOP» à la prési- ClotildeReissadémenti
grands partis ont du souci à se faire. Si dentielle de 2008, après avoir voté dé- «fermement»hieravoir
les démocrates semblent partis pour mocrate en 2004. La Maison-Blanche travaillépourlesservices
perdre de nombreux sièges à la Cham- veutyvoirlesigneque«legrandretour derenseignementfrançais
brebasseennovembre,le«GrandOld des républicains» n’est pas assuré en lorsqu’elleétaitenIran,Lapetitephrasede...
Party»n’esttoutefoispasassuréd’yre- novembre. ajoutantqu’ellerevivait,
JOESESTAKVAINQUEURDELAPRIMAIREDÉMOCRATEENPENNSYLVANIEprendrelamajorité. Enrevanche,ceuxquipensentdéjààla avec«cesproposmensongers»,
EnPennsylvanie,lesélecteursdémo- présidentielle de 2012 notent que ce dé- leprocèsqu’elleavaitsubi
C’estàçaqueressembleladémocratie:crates ont choisi l’outsider Joe Sestak, mocrate-là a mené une campagne anti- enIran.Elleapréciséqu’elle
unevictoiredupeuplesurl’ordreétabli,contre-amiralentréilyatroisansseu- Obama chez les «cols bleus», ces n’avait«jamaisfaitderapport
surlestatuquoetmêmesurWashingtonlementenpolitique,contrelevétérandu ouvriersaveclesquelsleprésidentatou- surlenucléaireiranien»
SénatArlenSpecter,soutenuparlaMai- jourseudumalàétablirlecontact. durantsesétudes.PierreSiramy,
son-Blanche. L’Administration Obama anciensous-directeur
avait même proposé à Sestak un poste delaDirectiongénérale
importantpourlesortirdelacourse.Ila delasécuritéextérieure(DGSE),
remporté54%desvotes,donnantleton accusedepuisdimanche
dans son discours de victoire: «C’est à ClotildeReissd’avoirImmigrationetlutteantidrogueaumenu
çaqueressembleladémocratie:unevic- fait«volontairement»
toire du peuple sur l’ordre établi, sur le des«rapportssurdesélémentsdeFelipeCalderonàWashingtonstatuquoetmêmesurWashington.» d’ambianceetdans
Dans le Kentucky, c’est Rand Paul, ledomainedela
Leprésidentmexicainophtalmologuedeprofessionetl’undes prolifération»enIran.
leaders du mouvement populiste aétéreçuhieràlaMaison-BlancheconservateurTeaParty,auxvuesparfois
radicales, qui a écrasé avec 59% des dansuncontextebilatéraltendu. EN BREFvoix le candidat choisi par la direction
du Parti républicain. Fils de Ron Paul, à Washington, ponctuée par un dînerLÉONOREMAHIEUX
candidat «libertarien» à la présidence d’Étatde200convivesàlaMaison-Blan- Nucléaire:l’IranaccuseMEXICO
en2008,Randluttaitcontrelapuissante che-ledeuxièmedugenreoffertparle lesgrandespuissances
machine politique républicaine mise en DIPLOMATIE Felipe Calderon et Barack président américain à un hôte étranger. Téhéranaréagihier
placedepuisvingtansparl’actuelleader Obamasesontdéjàrencontrésunedou- Celarésumeàlafoisl’étroitessedesrela- àlamenaced’undurcissement
de la minorité au Sénat, Mitch McCon- zainedefois.Maisleprésidentmexicain tionsentrelesdeuxvoisinsetlecontexte dessanctionsdel’ONU
nell. «J’ai un message des Tea Party, effectuaithiersapremièrevisiteofficielle tendudanslequelalieularencontre. àsonencontreenaccusant
Dèssonarrivée,Calderonavivement lesgrandespuissances
critiquédevantsonhomologuelarécen- desediscréditerenpoursuivant
te loi sur l’immigration adoptée en Ari- danscettevoie,malgrél’offreVENTESAUXENCHERESPUBLIQUES
zona.«Malgréleurcontributionénormeà iranienned’échanger
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr l’économieetàlasociétédesÉtats-Unis,à ducombustiblenucléaire
sonprogrès,(lesimmigréslatino-améri- àl’étranger.«Laquestion
VenteauxEnchèresPubliquessurLicitationauPalaisdeJusticedeNanterre, cain)viventencoredansl’ombre,etpar- dessanctionsestdépassée»,92 ExtensionduTribunal,6ruePabloNeruda–SalleA fois même, comme en Arizona, subissent aestiméAliAkbarSalehi,
lejeudi24juin2010à14h30
un modèle de discrimination», a-t-il af- leresponsableduprogramme
AIssyLesMoulineaux(HautsdeSeine),4bisrueduViaduc firmé. Lors de sa campagne, Obama nucléaireiranien.
UnTerrainsurlequelexisteUnImmeublefrappéd’unarrêtédepéril avait promis une réforme générale de
Naviresud-coréencoulé:l’immigration. Mais, faute d’avancéesMiseàPrix:160.000 PyongyangaccuséFelipeCalderonetBarackObama,au niveau fédéral, ce sont les États quiAvecpossibilitédebaissedu¼puisdela1/2encasdedésertiond’enchères
hieràlaMaison-Blanche.ont pris les choses en main. Le 23 avril Leministresud-coréenS’adresserpourtousrenseignementscomplémentairesà:
JIMYOUNG/REUTERSdernier, la républicaine Jan Brewer, desAffairesétrangères,-MaîtreJean-YvesTOULLEC,C.R.T.D.&AssociésàNanterre(92),34/38,rueSalvadorAllende
Tél:01.41.91.76.72-http://www.crtd-avocats.com-E-mail:jytoullec@crtd-avocats.com gouverneur de l’Arizona, signait la loi YuMyung-hwan,aaffirmé
-AuGrefeduJugedel’ExécutionduTribunaldeGrandeInstancedeNanterre SB1070autorisant,entreautres,lespoli- Lemessagesembledésormaisêtrereçu hierqu’ilétait«évident»
oùlecahierdesconditionsdeventeaétédéposé-www.licitor.com ciersdel’Étatàeffectuerdescontrôlesau aunorddelafrontière.«Obamadevrait quelaCoréeduNordétait
Surleslieuxpourvisiter
facièsdanslecadredelachasseauxillé- insistersurlaluttecontrelaconsommation responsabledunaufrage
gaux. Une mesure vivement dénoncée dedrogue»,analyseJorgeChabat,cher- enmarsd’undesesnavires
LA VILLE DE PARIS vend LIBRES auMexique,etquis’imposeaujourd’hui cheurauCentrederechercheetd’ensei- deguerre,assurantqu’ilexistait
Aux enchères publiques, en la Chambre des Notaires de PARIS, dansl’agendadelavisite.Calderon,qui gnement économique de Mexico. La suffisammentdepreuves
er doit prononcer un discours Maison-Blanche a présenté le 11 mai un poursaisirleConseildesécurité12 avenue Victoria à PARIS 1 -LE MARDI 15 JUIN 2010 à 10h30
devant le Congrès américain, ne man- planqui,pourlapremièrefois,metl’ac- del’ONU.M.Yuestainsi(Dépôt des chèques de consignation à partir de 10h)
------------------------------------- querapasderevenirsurlesujet. centsurlaprévention. lepremierresponsable
èmeà PARIS 16 sud-coréenàofficiellement
ème 23 000morts en quatre ans mettreencauseleNord92 boulevard Suchet : UN STUDIO de 40,95 m² au 2 étage, et une Cave «Noussouffrons Cettenouvellepostureneremetpasen depuislenaufrage.Mise à Prix : 257.000  - Consignation : 51.400 
ème cause la stratégie choisie par le prési-1 square Tolstoï : UN STUDIO de 57,05 m² au 2 étage, et une Cave denotreproximité
Pakistan:Facebookbloquédentmexicain,celled’uneluttefrontaleMise à Prix : 405.226  - : 81.045  avecleplusgrand pourunconcoursdedessinscontrelecrimeorganisé.Lorsdesonar-9 avenue du Maréchal Lyautey : UN STUDIO de 58,15 m² au rdc consommateurdedrogue rivéeaupouvoiren2006,Calderonadé- LePakistanabloquéhierMise à Prix : 381.348  - Consignation : 76.270 
cidéd’utiliserl’arméecontrelescartels: temporairement,surinjonctionetleprincipalfournisseur2 place de la Porte d’Auteuil : UN APPARTEMENT
ème 45000 soldats ont été déployés depuis d’untribunal,l’accèsde 2 Pièces de 57,50 m² au 3 étage et une Cave d’armesdumonde»
sur l’ensemble du territoire. Trois ans àFacebookenraisonMise à Prix : 408.000  - Consignation : 81.600  FELIPECALDERON plustard,faceaumanquederésultatset d’unconcours,lancé
2 square Malherbe : UN STUDIO de 22,70 m² au rdc
àl’envoléedelaviolence–23000morts parunusageroccidental,Mise à Prix : 137.384  - : 27.566,80 
Laluttecontrelescartelsdeladrogue en quatre ans –, les critiques se font de dedessinsreprésentant--------------------------------------
Visites les 24 et 29 mai de 11h à 13h et le 8 juin de 14h à 16h constitue l’autre gros morceau des dis- plusenplusduresauMexique.Fragilisé leprophètedel’islamMahomet. cussionsbilatérales.«LeMexiquerepré- sur le plan intérieur, Calderon attend
Kirghizstan:l’électionsenteundangerpourlasécuritéintérieure donc un soutien complet du présidentà VERNEUIL-SUR-AVRE (27)
présidentiellereportéedes États-Unis», entend-on régulière- américain.129 rue Gambetta : UNE MAISON DE VILLE de 220 m² habitables
sur Terrain de 1.140 m² composée d’un rdc avec un porche et de 2 étages ment côté américain. L’Administration LesÉtats-UnisaidentdéjàleMexique Legouvernementprovisoire
Obama s’inquiète de l’explosion de vio- via l’initiative Merida: 1,4 milliard de duKirghizstanadécidéhier6 chambres, salon, salle à manger - Cave
lencequisecouelepaysvoisin.Calderon, dollarssurtroisanspourluttercontrele deconfierlesfonctionsJardin traversé par un bras de rivière - Garage - Atelier
agacéparcesmisesencause,ahausséle traficdedrogue.Washingtonveutren- deprésidentdupaysàsonchef,Mise à Prix : 200.000  - Consignation : 40.000 
------------------------------------- ton à plusieurs reprises, demandant aux forcer l’importance du renseignement. RosaOtounbaïeva,pour
Visites les 25 et 29 mai de 14h à 16h et le 10 juin de 11h à 13h États-Unisd’assumerleurcoresponsabi- Jorge Chabat note une évolution de la unepériodetransitoireallant litédanslechaosmexicain:«Noussouf- classe politique mexicaine: «Les pro- jusqu’au31décembre2011,Pour tous renseignements s’adresser à :
fronsdenotreproximitéavecleplusgrand positions de coopération sont relative- reportantainsil’élection
ème- Maître BOURGES, Notaire Associé à Paris 8 , consommateur de drogue et le principal mentbienacceptées.Ilyauraiteubeau- présidentiellequiétait
77 bld Malesherbes - Tél. : 01.44.90.14.14 (M. Inrep) fournisseurd’armesdumonde.Iln’yaura coupplusd’accusationsd’ingérenceilya prévueenoctobre.
er- Maître LIEVRE, Notaire Associé à Paris 1 , 14 rue des Pyramides pasderèglementdelasituationmexicaine quinze ans. Cela démontre l’ampleur du
Tél. : 01.44.77.37.71 ou 35 - Internet : www.encheres-paris.com sansmesuresprisescôtéaméricain.» problème.»
A
Source : Real Clear Politicswww.koreanair.com
LEFIGARO jeudi20mai2010
Enimages:scènes Thaïlande:aprèslareddition
deguerreàBangkok des«chemisesrouges» 7international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL > LATRIBUNEDESOPHIEBOISSEAUDUROCHERPAGE14
THAÏLANDE
Bangkokbrûleaprèslareddition
desinsurgés
L’arméeaprislecontrôleparlaforce
ducampretranchédesopposants.
L’armée
thaïlandaisearrosés d’essence. Les explosions de
FLORENCECOMPAIN aprisgrenadessontsuiviespardeséchangesBANGKOK
d’assauthierdetirsnourris.
lesbarricadesVIOLENCES La guerre se passe comme Des centaines de soldats se pla-
debambous
cela à Bangkok: dans une odeur âcre quentlelongdesmursdesimmeubles
etdepneus
d’urine et d’ordure, on s’observe à la chics avant de passer leur M-16 dans
installées
jumelle et on se parle par mortiers et chaque ouverture pour sécuriser la parles
armesautomatiquesinterposés. zone. D’autres ont pris position sur manifestants
L’armée thaïlandaise a lancé hier à les hauteurs du métro aérien. Alors danslecentre
l’aube une offensive contre le mouve- que le ciel de Bangkok est obscurci deBangkok.
ment antigouvernemental des «che- paruneépaissefuméenoire,lesvéhi- YU/AP
mises rouges», qui tenait le centre culesblindésfinissentparsefrayerun
chemindanslecampementfortifiéoù
se trouvent encore 3000 manifes-
«Notresangdégouline tants.
surleschaussures
despuissants» Corpsd’enfants
WENGTOJIRAKARN,UNDESCHEFS Sur l’avenue Ratchadamri, qui longe le vons résister. Nous allons échanger no- En un temps record, des pelleteuses transforme le mouvement des «rou-
DES«CHEMISESROUGES» parc Lumphini, ce sont des scènes de trelibertécontrevotresécurité»,expli- déblaientlesbarricades.Puismilitaires ges»enuneguérillacapabledesepro-
désolation au fil de la progression des que Nattawut Saikuar, l’un des etpoliciersantiémeutesdisparaissent. pageràl’ensembledupays.Ducoup,le
commerçant de la ville depuis la mi- troupes: de larges chenilles boueuses principaux chefs de file, pour justifier La nuit qui va tomber appartiendra couvre-feuaétédécrétéetdesbarrages
mars. Un soldat s’égosille dans un ont soulevé les plaques de macadam et qu’il met fin aux manifestations. C’est auxnettoyeurscagoulés.L’ancienpre- sont apparus dans toute la ville. Et les
haut-parleur. La voix dérape parfois arraché les trottoirs. Le cadavre d’un le sauve-qui-peut. Dans une dernière mierministreThaksinShinawatras’est troupes d’élite ont reçu l’autorisation
dans les aigus: «Quittez immédiate- gamin, les bras en croix, gît sur la bravade, Weng Tojirakarn, un autre d’ailleursfaitunmalinplaisirdedécla- de «tirer immédiatement» sur les
ment la zone. Une opération est sur le chaussée dans une mare de sang. Un chef «rouge», lève le poing: «Notre rerredouterquel’offensivemilitairene émeutiers.
point d’être lancée.» Mais, aussitôt, ce autre,recroquevilléenchiendefusilest sang dégouline sur les chaussures des
sontdesscènesdeviolencequiéclatent commefigéparl’agonie. puissants.» Dans la panique, tout est
à Ratchaprasong, un des quartiers les Du côté du campement des «rou- abandonné: carrioles des vendeurs LeQuaid’OrsayrechercheThaksin…
plus huppés de la capitale. Les oppo- ges», sept des principaux chefs du ambulants, balais de paille, nattes,
sants mettent le feu à leurs barricades mouvement se rendent, emmenés par stocks de nourriture recouverts de
faites de pneus, de bambous affûtés et la police thaïlandaise. «Nous ne pou- nuées de mouches. Seules deux fem- GROSembarrasauministèrefrançaisdes sepourundangereuxdémagogueauprès
mes,levisagebaignédelarmes,restent Affairesétrangères:lechefdes«chemi- deceuxquisontpassionnémentattachés
debout devant l’estrade abandonnée. ses rouges » se trouve à Paris. Au mo- à la personnalité du roi Bhumibol, et pour
ment où ses troupes tentaient de garder unpoliticienquiamanipulélesinstitutionsElles s’accrochent à un drapeau rouge
lecontrôleducentredeBangkoketincen- pour promouvoir ses propres intérêts, laetmurmurent:«Nouscombattonspour
diaient des immeubles, le milliardaire colèrecontrelaFrancecommenceàs’ex-L’illusiond’uneluttedesclasses ladémocratie.»
Thaksin Shinawatra a été photographié primerouvertement.«ThaksinestinterditMais ce n’est pas encore la mort des
dans un magasin de luxe des Champs- deséjourenAllemagneetenGrande-Bre-«chemisesrouges».Deuxchefscontes-entre«rouges»et«jaunes» Élysées,sesemplettesàlamain.Etle31,il tagne,etvousl’accueillezaumomentoùil
tatairessontencavaleetBangkokesten
seral’invitéduCenterofPoliticalandFo- lanceuneguerrecivilecheznous,c’estune
Pourlescitadinsnouveauxrichesdes feu.LaBourse,uneagencebancaire,uneFRANÇOISHAUTER reignAffairs,pourundîner-débatfaceaux honte!»,s’exclameNartwanne,cadresu-
grandes villes thaïlandaises, les pay- société d’électricité et plusieurs centresENVOYÉSPÉCIALÀBANGKOK journalistes français. Le Quai d’Orsay re- périeuredansunechaînedeTVaméricai-
sans pauvres (ils représentent encore commerciaux,dontleCentralWorld,le cherchesatrace,pourluiintimerl’ordrede ne. Sur l’Internet thaïlandais, les appels au
COMMENT une nation moderne et 75% de la population) sont «des buf- plusgranddeBangkok,leslocauxd’une setairesurleterritoirefrançais,maisnela boycott des produits français et des ma-
démocratique peut-elle faire face à six fles»quine«saventpasvoter»,etdont chaîne de télévision: une vingtaine de trouvepas…EnThaïlande,oùThaksinpas- gasinsCarrefoursemultiplient. F.H.
mille protestataires bien décidés à faire il n’est pas utile de se soucier. Exilé à bâtimentsflambent.
tombersongouvernement,enseretran- l’étrangeraprèss’êtrefaitcondamnerà
chantaucœurdesacapitale?Aprèssix deux ans de prison en Thaïlande,
semainesd’hésitations,legouvernement M. Thaksin n’a donc eu aucune diffi-
thaïlandaiss’estdécidéhier,àsixheures culté à rassembler ses partisans dans
dumatin,àlanceruneoffensivemilitaire son mouvement – «les chemises rou-
contreles«chemisesrouges».Cemou- ges»–,financégrâceàsafortune.Ces
vement, devenu incontrôlable, financé protestataires sont convaincus que la
parl’ancienpremierministremilliardai- bourgeoisie thaïlandaise veut anéantir
reThaksinShinawatra,unhommebien M. Thaksin «parce qu’il aimait trop le
décidé à reprendre le pouvoir dans son peuple».
paysetàrécupérerunepartiedesafor-
Uneinstitutionroyaletunequiyaétéconfisquée.
banaliséeCetteopérationmetfinaudernierépi-
sode–leplusspectaculaire–del’affron- En Thaïlande, un seul homme, le roi
tement entre «chemises rouges» et Bhumibol, sur le trône depuis six dé-
«chemises jaunes», auquel l’opinion cennies, est censé «aimer le peuple».
publique occidentale ne comprend pas Face aux «chemises rouges», un autre
grand-chose. Un combat passionnant groupe extrémiste, les «chemises jau-
cependant, car il illustre la difficulté de nes»,adoncétécrééparunautremil-
faire passer les sociétés d’Asie de com- liardaire, pour soi-disant «défendre le
munautésconfucéennesetinégalitairesà roi». Cette politisation de facto de la
cellesdecitoyenségauxendroit,etdonc monarchie a été catastrophique, puis-
defaireémergerladémocratie. que l’institution royale s’en est
trouvée banalisée et donc af-
«Desbufflesquine faiblie, d’autant que le sou-
saventpasvoter» verain, à 82 ans, souffre
LaThaïlande,unemonar- d’uncancer.75%
chieconstitutionnelle,est EnThaïlande,oùlepa-delaentrée dans le capitalis- ternalisme règne à tous
me depuis un demi-siè- population les niveaux de la société,
cle, en s’ouvrant large- estcomposée M. Thaksin, avec son ego
depaysansment au monde. Ses démesuré,chercheàappa-
pauvresexportations représentent raîtreauprèsdesesélecteurs
aujourd’hui 70% de son PNB. comme le nouvel homme pro-
Cette folle accélération du confort videntieldupays,lenouveaupère,le
général s’est accompagnée d’une em- successeur naturel du monarque, dont
poignadepourlepouvoir,d’unechienlit lerègnes’achève.
politique. L’histoire locale a été ponc- Il peut en rêver car il affronte une
tuée par 18 coups d’État et autant de classe politique très ordinaire à Ban-
changementsdelaConstitution,d’élec- gkok. L’actuel premier ministre,
tions contestées et de manifestations M.Abhisit,estlechefduPartidémocra-
sanglantes. te. Diplômé d’Oxford, il a le charisme
En 2001, l’ancien premier ministre d’un David Cameron, le profil d’un
Thaksin a acheté les votes des popula- conseiller ministériel charmant et bien
tions pauvres du nord-ouest du pays, élevé, pas celui d’un leader capable de
dontleshommespolitiquesnes’étaient s’adresseraupeupleoudefairerespec-
jamais souciés. Pur produit du système ter la force. Dans la bataille de l’infor-
politique thaï, liant toujours les affaires mation entre le gouvernement et les
publiques et privées, il a multiplié sa «chemises rouges», les troupes de
fortuneparquatrependantqu’ilétaitau M.Thaksinontécrasélegouvernement
pouvoir, avant de s’en faire chasser en thaïlandais,ensefaisantpasser,auprès
2006 par les élites de Bangkok, delapresseinternationale,pourlesdé-
écœurées par sa corruption, et soute- fenseurs des pauvres contre les riches
nuesparl’armée.Démagoguepopuliste deBangkok.
(ilamêmepromisdesupprimerlesem- Rienn’estplusfauxquecetteprojec-
bouteillagesdanslacapitale),seslibéra- tion d’une «lutte des classes» au
litésvis-à-visdesonélectoratdéfavori- royaume du Siam, où chaque groupe
sé ont laissé les caisses du pays politique voit midi à sa porte, toujours
asséchées.Maissaclientèle,àlaquelleil en fonction d’intérêts très immédiats.
avaittoujourstoutpromis,nel’ajamais C’est le drame de ce pays très atta-
oublié. chant.
REUTERS
Ajeudi20mai2010 LEFIGARO
NotreblogGrande-Bretagne8 europe WWW.LEFIGARO.FR/LONDRES
SilvioBerlusconiobtientlatêted’unjournalistedelaRAI
Touslesjeudis,l’émissiondeMicheleSantoro,polémisteféroce,rassemblaitde4à5millionsdetéléspectateurs.
D’Addario,lacall-girlquisevanted’être vaglio, caricaturistes grinçants comme malgré tout en 2005 d’être réintégré par
RICHARDHEUZÉ
entréedanslelitdeSilvioBerlusconi. Vaurodontlesdessinsrendentfurieuxle les tribunaux. Santoro a été tenté par leROME
En décembre, d’autres émissions président du Conseil. Au final des débats Parlement:avecuneautrestardelaRAI,
ITALIE SilvioBerlusconiestparvenuàses avaient fait le plein, notamment «Mis- orageux,untonagressifetpersifleur. LillyGruber,ils’estfaitélireàStrasbourg
fins:selibérerd’unredoutablepolémiste. ter B.»,reconstitutionàl’emporte-pièce Le pouvoir a cherché par tous les dans les rangs de l’opposition. Pour dé-
Aprèstroisansetdemid’antenne,lejour- desrelationsprésuméesentreleprésident moyens à museler Santoro, l’accusant missionnerunanplustardafinderepren-
naliste Michele Santoro a conclu un ac- duConseiletl’avocatd’affairesbritanni- d’être un «factieux». Déjà en avril dredugradeàlatélévision.
cord avec la RAI pour quitter l’émission queDavidMills,jugépourcorruption.Ou 2002,irritéparuneémissiondeSantoro Dernièrement, Berlusconi a renouvelé
hebdomadaire qu’il a créé en septembre encore,lemêmemois,uneconfrontation l’accusantd’avoirfaitfortuneavecl’ar- sesattaquescontrelui,exerçantdefortes
2006,«Annozero». contradictoire sur le thème de la mafia gentblanchidelamafia,leprésidentdu pressions sur le président de l’Autorité
Entre quatre et cinq millions de télés- mettantenscènelerepentiGaspareSpa- Conseil lui avait reproché de faire«un pourlestélécommunicationsafind’obte-
pectateurs(soit16à18%del’audience)se tuzzaquiaccuseBerlusconid’êtreliéàdes usagecriminel»delatélévisiond’État. nirsonéloignementdelaRAI.
délectentchaquejeudiaveccettetribune parrainsdePalerme. Michele Santoro a accepté les 10 mil-
«L’éditbulgare»dedeuxheuresetdemied’unerareféro- Véritablebêtedespectacle,Santoro,un lionsd’eurosd’indemnitésquel’émetteur
citéquiestdiffuséesurladeuxièmechaîne journalistede51ansoriginairedeSalerne Propos imprudents, connus sous le nom publicluiaaccordéspourquitterRAI2.Il
delaRAI.Aumenudecejeudisoir:lapé- (prèsdeNaples)etancienmilitantmaoïs- «d’édit bulgare»parce qu’ilsontété te- continueradefairedujournalisted’inves-
dophiliedansl’Église. te,organisesonplateaucommeunringde nuslorsd’unevisiteàSofia,etquelagau- tigation sur la troisième chaîne. Com-
Depuisseptembre2006,MicheleSantoro En novembre dernier, ils avaient été boxe: invités étrillés, reportages chocs, che les a aussitôt assimilés à un acte de mentaire acerbe du directeur de l’émis-
avaitconsacréplusieursémissionsà plusdeseptmillionsdevantlepetitécran commentaires sulfureux comme celui du censurepolitique.Peuaprès,laRAIannu- sion «Porta a Porta», Bruno Vespa:
SilvioBerlusconi. CESAREO/FOTOGRAMMA/ROPI-REA pour la première interview de Patrizia polémiste d’extrême gauche Marco Tra- lait le contrat de Santoro, qui obtiendra «Êtrepersécutérapporte.»
ZOOM
LejugeGarzonautoriséCameronàParispoursonpremier àpartirpourLaHaye
LejugeespagnolBaltasar
Garzonaétéautorisé
àsemettreendisponibilitédéplacement pourdevenirconsultantauprès
dutribunalpénalinternational
deLaHaye,aprèsavoirétéLepremierministrebritanniquedîne suspenduvendredidesonposte
àl’Audiencenationaleencesoiràl’ÉlyséeavantdeserendreàBerlin. Espagne.Illuiestreproché
d’avoiroutrepasséses
cléaireiranien,lessujetsdediscussionne compétencesenenquêtantsurCYRILLEVANLERBERGHE
manquerontpascesoiraudîneràl’Élysée, lescrimes,couvertsparuneloiCORRESPONDANTÀLONDRES
c’est aussi une occasion de plus pour que d’amnistie,commisdurantla
GRANDE-BRETAGNE Comme pour faire les deux hommes apprennent à mieux se guerrecivileespagnole
mentirsonétiquetted’eurosceptique,Da- connaître.«JenesuispassurprisqueCa- etlespremièresannées
vidCameronachoisiParispuisBerlinpour meron ait choisi d’aller à Paris en premier, dufranquisme.
ses premiers déplacements à l’étranger, commente Jacques Reland, directeur de
toutjusteunesemaineaprèssonarrivéeà recherche au Global Policy Institute à
DowningStreet.Lepremierministrebri- Londres. Il reconnaît que Nicolas Sarkozy EN BREF
tannique doit dîner ce soir au palais de s’estvraimentimposécommel’acteurcléde
l’Élysée avec Nicolas Sarkozy, avant de l’Unioneuropéenne.»Etd’unpointdevue
rencontrer le lendemain à Berlin Angela personnel, « ils devraient bien s’entendre, Italie:policierscondamnés
Merkel. pressent Jacques Reland. Ils sont tous les pourviolenceslorsduG8
Unporte-paroledelachancelièrealle- deuxtrèspragmatiques». Desresponsablesdelapolice
mande avait annoncé mardi que le pre- À la surprise générale, malgré leurs italienneontétécondamnésà
mier voyage de Cameron à l’étranger se- grandes différences de style, Nicolas despeinesallantjusqu’àcinqans
rait à Berlin, mais c’est finalement la SarkozyetGordonBrownavaientréussià deprisonpouravoirfaitusagede
Francequiaétéchoisie.Ledînerparisiena nouer d’excellentes relations, et avaient violencecontredesmanifestants
étéorganisé«àlademande»desBritan- consolidélesliensentrelesdeuxpays.La lorsdusommetduG8àGênes
diplomatiefrançaise,quiatravaillédepuis en2001.Unmanifestantavait
plus d’un an avec les conservateurs pour ététuéet82autres,blessés
préparer l’alternance du pouvoir espère lorsdecesommet.Ladiplomatiefrançaise
qu’ilyauraunelargecontinuitédecesre-atravaillédepuisplusd’un Russie:Khodorkovskilationsaveclenouveaugouvernement.anaveclesconservateurs remporteunevictoireLesdeuxdossiersbilatérauxcléspourla
Francesontlacoopérationdansledomai- Lajusticerusseadécidéhierpourpréparerl’alternance
ne de la défense et le nucléaire civil en deconvoquerunministredupouvoir
Grande-Bretagne,oùEDFafaitd’énormes dugouvernementactuel
investissements en rachetant British deVladimirPoutineainsiqu’un
niques,aprécisél’Élysée.Danslesmilieux Energy. Même si les tories détestent tou- ex-ministreentantquetémoins
diplomatiques,larumeurveutquecesoit jours l’idée de l’Agence européenne de la dansledeuxièmeprocès
un signe envoyé à la chancelière Merkel, défense,leurministredelaDéfense,Liam del’ex-patrondugroupe
qui avait refusé de rencontrer Cameron Fox, est convaincu de l’importance de pétrolierIoukos,Mikhaïl
lors de son déplacement à Londres en renforcer les relations bilatérales avec la Khodorkovski.C’estunepetite
avril.Lorsdesavisitedanslacapitalean- France, qui dispose de moyens militaires victoire,pourcedernier.
glaise en mars, le président français avait et de forces de projections équivalents à SespartisansaccusentPoutine
de son côté pris le temps de s’entretenir ceux du Royaume-Uni. En cette période etsesvice-premiersministres
avecceluiquin’étaitencorequelechefdes d’austéritébudgétaire,lesdeuxpayscher- d’avoirorchestrélachute
tories. chent activement des convergences dans deM.Khodorkovski
leursprogrammesd’équipementpourfai- pourl’éloignerLorsdesavisiteàLondresenmarsdernier,NicolasSarkozyavaittenuàrencontrer
Apprendreàmieuxseconnaître delascènepolitique.redeséconomies. DavidCameron,lechefdestories,alorsdansl’opposition. ROUSSEAU/ABACA
D’après un porte-parole de Downing
Street,ledéplacementàParisetBerlindoit
montrer « que le Royaume-Uni considère
comme une priorité absolue de travailler
étroitementavecl’UE».Unsignaltrèsras- Crashpolonais:l’équipagen’étaitpasseuldanslecockpit
surantpourtousceuxquicraignaientque
les conservateurs qui viennent d’arriver Lespremièresconclusionsdel’enquêtesurl’accidentdel’avionprésidentielontétépubliées.
au pouvoir n’aient d’yeux que pour
Washington. Le nouveau chef du Foreign en revanche à la classe politique polo- méedel’air,AndrzejBlasik,identifiable polémiques, à laquelle devra répondre
PIERREAVRILOffice, William Hague, s’était d’ailleurs naise,lesoindegéreruneautrepolémi- àsavoix,enregistréedanslaboîtenoire. Varsovie. Toute mise en cause du prési-
CORRESPONDANTÀMOSCOUenvolé vers la capitale américaine pour quesécuritaire,unmoisavantl’élection L’autre voix devra être prochainement dentdéfuntoudesonentourageestsus-
rencontrer Hillary Clinton moins de trois RUSSIE Les autorités russes sont offi- présidentielle. analysée par les enquêteurs polonais. ceptible de faire dérailler la campagne
jours après sa nomination. L’autre signe ciellementdédouanéesdetouterespon- Selon les experts russes et polonais «Niunacteterroriste,niuneexplosionni présidentielle, pour laquelle le frère ju-
trèspositif,c’estqu’ens’alliantavecNick sabilité dans l’accident d’avion qui a chargésdel’investigation,lepetitaéro- unincendienesontàl’originedelatragé- meau, Jaroslaw, est candidat au nom du
Clegg et les libéraux-démocrates, très causélamort,le10avrildernieràSmo- drome de Smolensk était parfaitement die»,aconfirmélachefducomitéd’en- parti Droit et justice (PIS). Opposés aux
proeuropéens, les conservateurs ont été lensk, du président polonais Lech Kac- équipé pour accueillir l’avion présiden- quête,TatianaAnodina. libéraux, qui ont opéré un rapproche-
obligés d’abandonner toutes leurs pro- zynski, de son épouse et de 94 autres tiel. En revanche, ce matin-là, le mentavecMoscou,lessupportersduPIS
Unequestionlourdemesses de campagne les plus antieuro- passagers. C’est ce qui ressort des pre- brouillardétaitépaisetl’équipageinsuf- sont les premiers à relayer la théorie du
depolémiquespéennes.Iln’estainsiplusquestiondere- mières conclusions de l’enquête com- fisammentformé.Surtout,quelquesdi- «complotrusse».
négocier avec l’UE des pans entiers des munesurlescausesducrash,communi- zaines de minutes avant la catastrophe, Àplusieursreprisesdurantlevol,l’équi- La présence étrangèredanslecockpit
accordssurlajusticeetledroitdutravail. quées hier à Moscou. Elles sont censées deux passagers étaient présents dans le page avait été averti par la tour de «aeulieude16à20minutesavantl’im-
Si, entre la crise de l’euro et les évolu- faire taire les rumeurs relatives à la fa- cockpit. Selon l’agence polonaise PAP, contrôle des mauvaises conditions mé- pactaveclesol.Jenepensepasquecelaait
tionsrécentesdesnégociationssurlenu- meuse «théorie du complot», laissant l’unétaitlecommandantenchefdel’ar- téo sévissant à Smolensk. La visibilité, influencé de manière décisive le cours des
évaluée à 400 mètres était insuffisante événements», a prudemment déclaré le
pour faire atterrir l’avion, avaient pré- représentant polonais du comité d’en-
venulesaiguilleursrusses.Quelquesmi- quête, Edmund Klich. Il a ajouté que le
nutes avant le crash, les pilotes d’un Tupolev Tu-154 étant un appareil mili-LE GRAND JURY autre avion militaire polonais – qui taire,lesrèglesdel’aviationcivileinter-
avaient atterri à Smolensk une heure et disantcetaccèsauxpassagersnes’appli-
demi avant le Tupolev présidentiel – quaient pas. Lech Kaczynski, qui depuis
avaientadressélamêmemiseengardeà aétéenterréengrandepompeàCraco-CHRISTIAN ESTROSI leurs compatriotes. Celle-ci a été igno- vie, s’était vu reprocher d’avoir tenté,
rée. Les généraux de l’état-major polo- durant la guerre russo-géorgienneMINISTRE DE L'INDUSTRIE
nais, présents à bord, auraient-ils forcé d’août 2008, de forcer un commandant
l’équipageduTupolevTu-154àatterrir? de bord à se poser à Tbilissi, la capitaleAVEC JEAN-MICHEL APHATIE -RTL/ ETIENNE MOUGEOTTE - LE FIGARO / ERIC REVEL -LCI DIMANCHE 23 MAI À 18H30
Voici désormais la question, lourde de géorgienne…
A