Magazine Le Figaro du 20 septembre 2010
50 pages
Français

Magazine Le Figaro du 20 septembre 2010

-

Description

Consultez le Figaro magazine du 20/09/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 septembre 2010
Nombre de lectures 23
Langue Français
Poids de l'ouvrage 12 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ lundi20septembre2010 -LeFigaroN°20570-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Lestraitementsefficacescontrelespoux xDe
FFaut-ill’inconvénient
uutiliserduLeFigarod’aduler sselfluoré
sesenfants ààtoutâge?santéPAGES9à12
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Chili:lemineurquiécritManagement&
lejournaldes33survivantsEmplois:contexte Nouvellefavorablepour
lesingénieurs
PAGES28
À37 donneauPS
Divorcéset avecleretourmariésdel’année
moinsbien
traitésparlefisc
PAGE23 deRoyalPatrickPélata
détaille
Lors de sa Fête de la fraternité,lesambitions
l’ex-candidate a prononcé deRenault PAGE22
un discours de présidentiable.
LETEMPSdel’isolementde en «force tranquille»de
Ségolène Royal a l’air de résistance et de proposi-
s’achever.LorsdesaFêtede tions, un clin d’œil à la
la fraternité, elle a invité à campagne de François
débattre d’anciens proches Mitterrand en 1981. Du
ou adversaires. Elle tente côté de Martine Aubry,
ainsideseplacerenposition l’heure est officielle-Lesrelations
de rassembler. Samedi, le ment à l’unité, ce qui
discours de Royal était n’exclut pas une cer-s’enveniment
structuré.Elleseposemême taineméfiance. PAGE3entrelaChine
etleJaponPAGE5
Expérimentation:quandlesproviseurs
Afghanistan:
choisissentleursprofesseursdeslégislatives
LE PROGRAMME est des autresdispositions,auxpro- concernésreçoiventunelet-soustensionPAGE6
plus discrets. Mais il est ex- viseursetauxprincipauxde tredemissionpourcinqans
plosifpourlesenseignantset disposer d’une liberté nou- etunerémunérationspécifi-
les syndicats de l’Éducation velle pour recruter leurs que.Uneprocéduredéroga-
L’histoire des 33 captifs de la mine San José s’écrit à 700
nationale. Dans 105 collèges professeurs sur des postes à toire au système actuel, où
mètres sous terre, sous la plume de Victor Segovia (photo). et lycées, le projet Clair profil, c’est-à-dire en fonc- ne jouent que les points ac-
Ce mineur de 48 ans, cabossé par la vie et l’alcool, tient son (Collège, Lycées, Ambition, tion du projet d’établisse- cumulés par les enseignants
journal depuis l’éboulement du 5 août dernier. PAGE20 Innovation) permet, entre ment. Les enseignants àl’ancienneté. PAGE13
Ladroite
suédoiseveut
HISTOIRE DUJOURgouvernerseule
PAGE8
LesregrettablesaléasCirculation:les
villesdeplusen dela«diplomatiedupanda»
plusallergiques
a mort de Kou Kou est mal tombée. spécialistes pour enquêter sur cette mortauxvoituresPAGE14
Au mauvais moment et au mauvais suspecte. Les Chinois soupçonnent queLendroit, dans ce Japon en pleine pé- l’animal,âgéde14ans,aétéfoudroyéparCoupeDavis:
riodedetensionaveclaChine.KouKouest unesurdosedesédatifs.Ilssedemandentsi
l’une de ces créatures qui représentent ce cette ponction de liquide séminal, en de-France-Serbie
que la Chine a de plus précieux, un panda hors de la période de reproduction, étaitenfinale PAGE15 géant,confiéenlocationàunzoojaponais. bienopportune.Derrièrel’affaire,ilyades
L’animalestdécédéd’unecrisecardiaque, enjeuxfinanciers,unaccordentreleJapon
Exceptionnel: lasemainedernière,auzooOjidelavillede et la Chine prévoyant un dédommagement
Kobe,arapportélapresseofficiellechinoi- de 500000 dollars en cas de décès d’un200toilesde
se.Desvétérinairesluiontinjectéunpro- panda. Déjà, des internautes chinois vili-
Monetexposées duitanesthésiantafindepréleverdusper- pendentl’incuriedessoigneursjaponais.Un
me,danslebutdefécondersacompagne, revers pour cette «diplomatie du panda»auGrandPalais Tan Tan. Une pratique assez courante, les goûtée par la Chine communiste, où Pékin
PAGE40 pandasgéantsétantréputésavoirunelibi- offre ces précieux animaux à ses partenai-
do faiblarde et peinant à se reproduire en res, qu’il s’agisse de l’ex-URSS, des États-
captivité.Pékinaimmédiatementannoncé Unis,duJaponoudeTaïwan,récemment.
son intention d’envoyer une équipe de ARNAUDDELAGRANGE(ÀPÉKIN)
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
L’ÉDITORIALdeGaëtandeCapèle PAGE19LEREGARDDE
PhilippeLabro LECARNETDUJOUR PAGE17
T.WRIGHT/IMAGESOURCE-F.BOUCHON/ IndestructibleGuyBéart APARTÉd’AnneFulda PAGE50LEFIGARO-M.SADEQ/AP- erPAGE19 9, place vendôme - paris i – tél. 01 40 20 21 00C.PLATIAU/REUTERS-I.BODDY/SPL/PHANIE TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
www.rolex-vendome.com
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 920 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@t@c@k@a;
PHOTOVICTORSEGOVIA
Clundi20septembre2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
Deuxmembres
delaMara
Salvatrucha,l’un
desprincipaux
gangs
salvadoriens.
Ilsontété
photographiésen
juin2004au
pénitencierde
Quezaltepeque
(norddeSan
Salvador)
parlereporter
franco-espagnol
ChristianPoveda,
assassinéen
septembre2009
alorsqu’ilachevait
undocumentaire
surlesmaras.
CHRISTIANPOVEDA/
AGENCEVU
LeSalvadorsousl’emprise
aussi voulu autre chose pour mon fils, lui donner un
père», explique-t-il. Mais le problème pour Eduar-
MEXIQUE do, c’est que personne n’est censé quitter la mara…
sous peine de mort. Alors, il vit caché dans sondes«maras»
BELIZE quartier de San Salvador. Le regard aux aguets etMer des
toujours inquiet de trop parler.Caraïbes
errés les uns contre les autres, enfants, les maras, comme la Mara Salvatrucha et la Mara 18,
«Autantretourneràladictature»travailleurs et bonnes sœurs s’accro- la haine est farouche et les affrontements sans fin.
HONDURASchent à l’arrière du pick-up militaire. Les forces de l’ordre leur attribuent une part im- Luca, lui aussi ancien pandillero, vit sous la menace
Deux soldats encadrent le groupe, le portante dans la violence qui sévit dans le pays. constante d’être abattu par les autres gangsters, ouSALVADOR
doigt sur la gâchette de leurs fusils M16. La police nationale civile salvadorienne a compté bien d’être arrêté par la police parce qu’il a gardé son
Les visages sont graves, les regards 4 365 homicides en 2009. Soit une augmentation de tatouage de mara au bras. «Mais je préfère la policeSscrutent avec angoisse les restaurants 37 % par rapport à 2008. Soit 13 homicides par jour, NICARAGUA parcequ’ilsm’arrêtenttroisjoursetmerelâchent.AlorsSan Salvador
vides et les commerces abandonnés du centre de San dans un pays de 6 millions d’habitants. quelesmaras,eux,ilsmetuent:ceuxdemamarapour
Salvador. Vingt ans après une décennie de guerre ci- Ana Yancy Espinoza est coordinatrice de secteur les avoir quittés, ceux de la mara adverse parce que jeOCÉAN PACIFIQUE 150 km
vile, le Salvador vit de nouveau sous tension. Mais, à « Paix et sécurité humaine » de la Fondation Arias. seraitoujoursunennemipoureux.» Malgré la menace
présent, les militaires ne sont pas là pour arrêter les Elle a superviséLeVisagedelaviolenceurbaine, une permanente, il veut, lui aussi, croire à une réhabilita-
civils. En ce jour de grève des bus, c’est l’armée qui étude régionale qui passe en revue le crime dans tou- tion.«Oui,c’estpossible,maisilfautcréerdesoppor-
assure le transport public et qui protège les usagers te l’Amérique centrale. Son constat est sans appel : tunités.Moi,jem’ensuissortigrâceauprojetdelaFon-
des gangs locaux, les maras. «Touteslespolitiquesquisesontbaséessurlarépres- dationQuetzalcoatl.J’aiprisdescoursd’informatiqueet
Les transporteurs ont arrêté le service pendant sion sans prévoir un programme d’intégration ont mêmeobtenuunpermismotopourpouvoirtravailler.»
deux jours, car les maras menaçaient d’attaquer les échoué.» Selon elle, le phénomène des maras, qui Les gangs ultraviolents, Cette organisation existe depuis une dizaine d’années
bus des grandes villes du Salvador et d’imposer un comptent près de 100 000 membres répartis à tra- sur San Salvador et sa banlieue. Elle investit dans des
«couvre-feu», en vertu duquel toute personne sor- vers l’Amérique centrale, est d’abord lié à la margi- communautés avec pour condition que les jeunes seforts de dizaines
tant de chez soi le soir serait abattue. Une menace re- nalisation.«Dansunesociétéoùilyadetellesinégali- mobilisent autour d’un projet commun.«Leplusim-
layée par des «communiqués de presse» signés par tés,aussipeud’emploisetoùl’éducationn’estpasun portant,c’estdeleurdonnerconfianceeneux-mêmes»,de milliers de membres,
deux des principaux gangs, la Mara Salvatrucha et la droit pour tous, les maras se développent, affirme-t- précise Manuel Abarca, chargé du programme de pré-
M 18. Le ministère de la Défense salvadorien a donc elle.Cequiatoutdéclenché,c’estlapolitiquededépor- vention de la violence de la Fondation Quetzalcoatl.terrorisent la population
envoyé 2 000 soldats supplémentaires pour épauler tation des États-Unis de criminels vers leurs pays «Àpartirdelà,onpeutlesfairetravaillerensemble,les
les 3 000 militaires qui patrouillent les rues du pays d’origineàpartirde1992.Beaucoupdeceuxquiontété former à un métier légal, comme la boulangerie ou laet défient le gouvernementdepuis décembre 2009. déportés ne parlaient plus espagnol mais « span- construction,etleurdonnerlapossibilitédesortirdel’il-
«C’est juste une rumeur. Seuls quelques quartiers légalité», explique-t-il. Mais cette approche sociale aglish»,ilsavaientdelafamilleauSalvadormaisnela de ce petit payssontconcernés, explique Jorge Gomez, employé dans connaissaientpas.C’étaientdespersonnesdéracinées, de plus en plus de mal à passer au Salvador.
une entreprise de location de véhicules.Aujourd’hui, etleuruniquefamilleétaitlesgangs.» Maria Teresa vit dans une belle maison, dans uned’Amérique centraleje ne travaille pas. Non pas parce que j’ai peur, mais résidence fermée sur les hauteurs de San Salvador,
Personnen’estcenséquitterlegang…parcequ’iln’yapasdeclients.» Pendant la grève, le avec deux domestiques à demeure. Un mari entre-
pays s’est retrouvé paralysé et la Chambre de com- souspeinedemort déjà marqué par dix ans preneur, des enfants qui étudient aux États-Unis. Et
merce et d’industrie du Salvador a estimé que le pre- Maigre, pas très grand et sans tatouage visible, pourtant, elle n’en peut plus.«J’aienviederenoncer
mier jour de grève aurait coûté près de 24 millions de Eduardo* ne ressemble pas au stéréotype du vétéran à ma nationalité salvadorienne. On peut être agresséde guerre civile.
dollars à l’économie nationale. mara. Pourtant, à 29 ans, il a traversé cinq fois illéga- n’importequand.» Au point d’enfreindre sciemment
PARSAMUELKENNYLes maras auraient lancé cette mise en garde pour lement la frontière des États-Unis, a dealé du crack la loi.«Ladernièrefois,jesuispasséeparSoyapango
SANSALVADORprotester contre l’adoption par le Parlement salva- dans les rues de Los Angeles et s’est retrouvé déporté pour mon travail, c’est un quartier mal famé. Le feu
dorien d’une loi punissant jusqu’à dix ans de prison chaînes aux pieds vers le Salvador. Le retour vers son étaitaurougeetunpolicieràmotoattendaitaucoin.Je
la simple appartenance à un gang. La menace a été pays d’origine a été dur.«C’étaitdifficilepourmoià l’ai vu mais j’ai quand même grillé le feu. Le policier
prise très au sérieux après la dramatique attaque causedemonapparence.Lesgensserendaientcompte m’aarrêtéeunpeuplusloinetm’ademandé,toutéton-
d’un bus début juillet par des maras à Mejicanos, près que je venais d’être déporté, car j’étais plus blanc de né,pourquoij’avaisfaitçaalorsquejel’avaisvu.Jelui
de la capitale. Les maras à l’origine de l’incendie peau, gros, et je portais les cheveux longs… Donc, ai dit que je préférais payer 50 dollars d’amende que
auraient empêché les passagers de sortir du véhicule. c’étaitdifficiledetrouveruntravail.Alorsjemesuisde prendrelerisquedemefaireagresser.» Pour elle, la
Dix-sept personnes ont été brûlées vives. L’émoi a nouveauimpliquédanslesmaras.» coupe est pleine. «Pendant la guerre civile, j’avais
été sans précédent. Pour autant, son retour au sein des gangsters ne 12 ans quand les guérilleros ont débarqué dans notre
Le président salvadorien de gauche, Mauricio Fu- s’est pas déroulé comme prévu.«Lesmarasavaient maison les armes à la main. Mais c’était différent. Ils
nes, qui avait jusque-là pris ses distances avec les po- changéderègles.Avant,unefoisparsemaine,etàtour prenaientl’argentetnouslaissaient.Maintenant,c’est
litiques sécuritaires de ses prédécesseurs, a opté pour derôle,onneconsommaitpasdedrogue.Ils’agissait toutletempsetpartoutquel’ondoitfaireattention.Je
un virage politique radical. Il a renforcé la présence d’être attentifs pour éviter que les gangs adverses ne saisquecequejevaisdirenevapasplaire,maisautant
des militaires dans les rues ainsi que dans les prisons nousattaquent.Aujourd’hui,onnepeutconsommerde retourneràladictatureetéliminertouteslesmarasqui
et a fait adopter par le Parlement une loi antimara drogues qu’un seul jour par semaine. Moi, j’avais un nesontpasrécupérables.»
très sévère. «Nous n’allons pas faire marche arriè- problèmed’addictionetj’avaisdumalàmeplieràcette À San Salvador, le trafic des bus a repris après deux
re», a-t-il déclaré lors de la signature de la loi. règle. J’ai commencé à m’éloigner des gangs et j’ai jours de grève. Les camions polluent de nouveau le
Les maras sont des gangs de jeunes, de 11 à 30 ans centre délabré de la capitale. Même si leur présence
en général, qui exercent un contrôle sur un territoire est moins importante, les militaires sont restés dans
plutôt urbain que rural. Violents et très soudés, ils la rue patrouillant à pied avec la police. Aucun incen-Toutes les politiques qui se sont basées surs’adonnent au racket, à l’extorsion, au vol et à la dis- die de bus, aucune exécution sommaire n’a été enre-
tribution de drogue. Même si on estime leur nombre gistrée pendant la grève. Les homicides ont mêmela répression sans prévoir un programmeà 20 000 au Salvador, ils n’ont ni l’organisation, ni la chuté de moitié. Pourtant, ces deux jours de chaos et
puissance de feu, ni la capacité de corruption qu’at- de peur ont fait basculer la société salvadorienne : lad’intégration ont échoué»teignent les cartels de la drogue dans la région. C’est« bataille frontale avec les maras est engagée.
ANAYANCYESPINOZA,COORDINATRICEDESECTEURavant tout une «famille d’adoption» où l’esprit de *Parsoucid’anonymatetdesécurité,certainsprénoms
«PAIXETSÉCURITÉHUMAINE»DELAFONDATIONARIASmeute, la brutalité et la solidarité dominent. Entre ontétéchangés.
A
GUATEMALA
LEFIGARO lundi20septembre2010
Vidéos:lafêtedelafraternitédeSégolèneRoyal
etlerassemblementdeBenoîtHamon 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/POLITIQUE
Royalseposeen«forcetranquille»
Pour sa Fête de la fraternité, l’ex-candidate a réuni au-delà de son courant, avec un discours de présidentiable.
véritable incartade à la ligne socialiste : en
NICOLASBAROTTE
redemandant, sans insister, un référen-
GAUCHE C’est de l’histoire ancienne. dum sur la réforme des retraites.
Qu’il ait été volontaire ou subi, le temps Le discours est travaillé et structuré.
de l’isolement de Ségolène Royal a l’air Royal se pose même en «force tranquil-
de s’achever. Si l’ex-candidate du PS à la le » de résistance et de propositions, un
présidentielle n’a toutefois pas encore clin d’œil évident à la campagne prési-
démontré qu’elle avait su regagné la dentielle de 1981 de François Mitterrand.
confiance des socialistes, elle a prouvé L’ancienne candidate du PS a même mis
samedi qu’elle pouvait dialoguer avec de la gravité dans sa tenue vestimentai-
n’importe quel responsable de gauche. re : oubliée la tunique indienne bleu tur-
Vu d’où elle partait, ce n’est pas rien. En quoise qu’elle portait en 2008 pour la
réunissant quelque 2 500 militants pour première Fête de la fraternité. Cette fois,
sa Fête de la fraternité, à Arcueil, en ban- elle arbore un tailleur sombre et un che-
lieue parisienne, et en invitant à débattre misier blanc.
d’anciens proches ou adversaires, la pré- Comme souvent, Royal manie l’ambi-
sidente de Poitou-Charentes a tenté de se guïté. Officiellement, il s’agit de rassem-
placer en position de rassembler large- bler. Mais le décorum fait très meeting
ment. L’un de ses proches, Jean-Louis électoral : c’est en fendant la foule qu’elle
Bianco, l’avait prévenue : il fallait qu’elle accède à la tribune. Ses invités ne s’y sont
«sorteduconflit » avec les autres. pas trompés. La plupart ne sont pas restés
L’objectif est donc atteint. Le panel des pour l’écouter, si bien que seuls les roya-
SégolèneRoyal,samediàArcueil.Sonpaneld’invitéss’étendaitdelagauchesocialeàladroiteduPS. FRANÇOISBOUCHON/LEFIGAROinvités s’étend de la gauche sociale à la listes montent sur la tribune à la fin de
droite du PS : des artistes, comme Ariane son intervention. «C’est sa fête à elle et
Mnouchkine, des syndicalistes, comme cles,nousseronsensembleendépitdetou- che à diviser notre nation parce qu’elle mauvaisesmains,elleestmartyriséeparun personne ne veut être instrumentalisé »,
le porte-parole de la Confédération pay- tes les tentatives pour nous opposer, en croit que c’est ainsi qu’elle pourra être gouvernementduretmanipulateur. » Mais commente un de ceux qui ont séché le
sanne, Philippe Colin, mais aussi le dépu- dépitdetouslesjeuxpournousopposer », réélue. » elle précise cependant : «L’antisarkozys- discours. Samedi, les royalistes étaient
té maire d’Évry, Manuel Valls (un autre a-t-elle promis. Pas un mot sur une Parce qu’elle se voit tout de même menesuffitpas. » D’où une série de pro- ravis de l’intervention de leur candidate.
éventuelle candidature. Mais l’objectif comme chef potentiel de l’opposition, elle positions dans le domaine économique, Mais les royalistes sont-ils redevenus
est évident : «Dansdeuxans,nouspour- prononce des mots très durs contre le inspirées de son expérience en Poitou- suffisamment nombreux pour revenir
ronsmettrefinàcetteprésidencequicher- chef de l’État : «La France est entre de Charentes. Elle ne s’autorise qu’une seule dans la course ? Pas sûr.«Unisnoussommes,
unisnousdemeurerons»
ex-royaliste), l’un des lieutenants de
Martine Aubry, Claude Bartolone, le Lespartisansd’Aubryneveulentpasperdrelaprimeàl’unité
strauss-kahnien Olivier Ferrand ou en-
core l’homme d’affaires et mécène de IL Y A une fonction que Ségolène Royal de Reims, qu’elle avait perdu dans des hier à une fête de la rose à Goussainville : sement au sein du parti en intégrant
Royal Pierre Bergé (qui s’était éloigné aurait bien voulu exercer dans sa vie : conditions contestées en 2008. Son dis- « Les militants sont satisfaits de cette toutes les sensibilités dans la direction.
d’elle l’année dernière). Et d’autres en- première secrétaire. En reprenant les cours reprend désormais les grandes li- ambiance,mêmes’ilsnesaventpasenco- Si les mots sont aimables, il est hors
core, sauf des centristes, même si Ségolè- appels au rassemblement, comme elle gnes des propositions socialistes. Les requivaporternoscouleurs. » de question de se faire voler le tro-
ne Royal a fait allusion à eux dans son in- l’a fait samedi, c’est la position qu’elle royalistes espèrent tirer profit des ab- À qui profite le rassemblement ? Au phée de l’unité. Alors, en écoutant la
tervention. tente d’occuper de fait, au détriment de sences médiatiques de Martine Aubry. parti, clament les partisans de Martine présidente de Poitou-Charentes, sa-
Mais attention, il ne s’agit pas de ral- Martine Aubry, la numéro un du PS. Au PS, certains s’étonnent de sa straté- Aubry. La première secrétaire s’est medi, les aubrystes en sont venus à
liements. «Même quand on n’est pas «C’estSégolèneRoyalquipermetleras- gie en dents de scie. d’ailleurs félicitée en privé des appels à une conclusion radicale : «Ségolène
d’accord,oncontinueàseparler », assure semblement », assurait le porte-parole l’unité de son ancienne rivale. Alors on Royal vient de reconnaître dans les
«Elleestredevenuenormale»Arnaud Montebourg, son ancien porte- de l’ex-candidate, Guillaume Garot, ne s’inquiète pas dans son entourage. faitsquetoutesastratégiededéstabi-
parole. Invité inattendu, le leader du Par- samedi sur le parc du Coteau à Arcueil, Ségolène Royal a bien compris que la «Iln’yapasdevaleurajoutéedeRoyal lisation n’était pas la bonne », puis-
ti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui tout en écoutant les interventions des demande d’unité était forte au sein de la parrapportàcequ’afaitlapremièrese- qu’elle s’appuie désormais sur le par-
fut l’un des plus farouches détracteurs de uns et des autres à la tribune de la Fête gauche. Le député maire d’Évry, Manuel crétaire », assure Claude Bartolone, ti. «Sa prestation samedi relevait
Royal en 2006, précise avec ironie : «Il de la fraternité. «C’est l’union sans se Valls, qui était l’un des invités samedi, l’un des hommes forts du parti. Depuis d’unegrossefêtedelarose.Elleestre-
fautquelepaysaillemalpourquedesgens renier », affirme un autre proche. s’en est rendu compte en participant 2008, la maire de Lille a permis l’apai- devenuenormale. » N.B.
qui se sont tirés la bourre comme nous se L’argumentaire des partisans de la
retrouvent pour faire des propositions en présidente de Poitou-Charentes est
commun. » rodé. C’est elle qui a pris l’initiative de
Royal, elle, adresse d’abord un messa- prendre contact avec la première se-
ge aux socialistes. «Unis nous sommes, crétaire après les élections régionales
unis nous demeurerons. Nous resterons du printemps 2010. C’est elle qui a pris
ensemblequoiqu’ilarrive,faceauxobsta- sur elle de tourner la page du congrès
Hamonplaidepourunegauche
uniejusqu’àBesancenot
bles dans un même gouvernement, mais
BASTIENHUGUES
nouspouvonsêtredespartenairesdelut-
LA RÉFORME des retraites comme point te», embraye Olivier Besancenot, venu
de rassemblement de la gauche. Réunis pour la première fois s’exprimer devant
ce week-end dans les Landes pour l’uni- un parterre uniquement garni de mili-
versité de rentrée d’« Un monde d’avan- tants PS.
ce », le courant de Benoît Hamon et
Divergencesdefondd’Henri Emmanuelli, socialistes, com-
munistes, écologistes et anticapitalistes À la tribune pourtant, quelques diver-
ont donné l’image d’une gauche unie gences de fond apparaissent. Notamment LA RENTRÉE
autour d’une critique acerbe du sarko- lorsque le porte-parole du NPA milite en
zysme. faveur d’une retraite à taux plein à 60 ans DES PROMOS
Des retraites à l’affaire Bettencourt en – ce que le PS refuse de défendre –, ou
passant par la question des Roms, tous lorsqu’il cite l’exemple d’Élie Domota et
ont clamé haut et fort leur unité pour de la grève générale en Guadeloupe dé- by
pointer du doigt la politique du gouver- but 2009 pour appeler à une grève recon-
nement.«Onassistenonpasàunedéri- ductible à partir du 23 septembre.
ve sécuritaire, mais à une dérive incen- Quelques instants plus tard, Hamon
diaire. Et le gouvernement propage cet demande à ses partisans de « saturerl’es-
incendie», fulmine Hamon.«LesFran- pace public de revendications sociales ».
çais ont des bleus à l’âme. Nous devons Puis évoque, « entantqueporte-paroledu
jusqu’au 29 septembresurmonter la logique des partis pour ré- Partisocialiste », assure-t-il, la retraite à
pondreàlagravitédelasituation.Sinous 60 ans, la hausse du smic et l’augmenta-
nesommespasrassemblés,ilyaurapeut- tion générale des salaires en 2012, le gel
être une alternance dans deux ans, mais des loyers, la création d’un pôle financier
pas d’alternative», plaide Emmanuelli. public, la séparation des banques de dé- ABU DHABI
«Nos programmes ne sont pas compati- tail et d’affaires… Olivier Besancenot
sourit sans applaudir. ou DUBAÏ
«Onpeutrésisteren-
semble, et proposer TTC
séparément», dit-il €
en aparté.
Jeudi, la nouvelle 558 A/R
journée d’action con-
tre la réforme des re-
traites devrait consti-
tuer un test supplé- airfrance.fr
mentaire pour l’unité
de la gauche. «Sinous
savons être nombreux
le 23, alors on pourra Voyagez du 27/09 au12/12/2010 et du10/01 au 27/03/2011.
Tarif à partir de, hors frais de service, soumis à conditions, sur volsespérer débarrasser ce
directs au départ de Paris. Renseignez-vous sur airfrance.fr, aupays de ce président
3654 (0,34€ TTC/min à partir d’un poste fixe) ou dans votrequi gouverne seul et
agence de voyages.
BenoîtHamon,PierreLaurentetOlivierBesancenot,hier mal», salive Emma-
auVieux-Boucau(Landes). MULLER/AFP nuelli.
A 1lundi20septembre2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
PourMorin,lesobstaclessemultiplient
avant2012
Alors que les journées parlementaires du Centre
s’ouvrent à Nice, la candidature du ministre
de la Défense ne fait toujours pas l’unanimité.
libèreunlargeespaceduMoDemaupré-
JEAN-BAPTISTEGARAT sidentduNouveauCentre, analyse un élu
MAJORITÉ Les chemins qui mènent à centriste. Mais faute d’avoir su réunir la
l’Élysée ne sont jamais parsemés de ro- famille centriste, Hervé Morin subit la
ses. Ceux empruntés par le ministre cen- concurrence d’appétits pour le moins di-
Hervétriste Hervé Morin sont mêmes plutôt vers,s’ilsnesontincongrus.»
Morin
jonchés de ronces. Le président du Nou- Jean-Louis Borloo a ouvert le feu dé- dansson
veau Centre n’a pourtant pas de doutes, but septembre en lançant un appel au bureaudu
et il l’a répété encore fin août aux uni- rassemblement, travail dont l’avait en- ministère
versités d’été de sa formation: «Il faut joint Nicolas Sarkozy dès 2007. Avec près dela
une candidature centriste à la présiden- de trois ans de retard sur les vœux du Défense.
tielle de 2012.» Candidat déclaré pour président de la République, le ministre V.BOISOT/
de l’Écologie se met donc au travail en LEFIGARO
précisant bien que «cela ne se fera pas«Fauted’avoirsuréunir
contrenosamisdel’UMP». Rien de sur- dopé par les sondages. «Centre,gauche, Cher, Nicolas Perruchot, n’exclut pas de aux journées parlementaires du Centre
lafamillecentriste,Morin prenant de la part du président du Parti démocrates chrétiens, démocrates so- rejoindre les amis de Villepin.«VoilàBo- qui s’ouvrent aujourd’hui à Nice. Les dé-
radical, formation fondatrice du parti ciaux…Ilfautdépasserlesfrontières, ex- naparte qui devient centriste!», ironisait putés du Nouveau Centre avaient large-subitlaconcurrenced’appétits
présidentiel. Envisage-t-il cependant pliquait, il y a dix jours, l’ancien premier hier Hervé Morin dans le JDD, rejetant ment boudé les universités d’été, finpourlemoinsdivers,
que ce rassemblement mène à une can- ministre.Jen’aijamaiscachémavocation «les attelages d’ambitions personnelles août, à l’occasion desquelles Morin avait
s’ilsnesontincongrus» didature en 2012? «Avant de savoir s’il àconstituerunrassemblementlepluslar- que nous propose Villepin: une alliance réitéré son acte de candidature. À Nice, il
faut un candidat, il faut travailler à un ge possible autour des valeurs centrales avec Bayrou, alors que celui-ci avait voté devra partager l’affiche avec Borloo. Il
cette tâche, le ministre de la Défense projet», élude-t-il. Morin appréciera. quisontlesnôtres.» lacensurecontreluien2006». faudra surveiller l’applaudimètre.
n’entend pas, en effet, laisser François Jean-Louis Borloo est davantage pres- Bien reçue par les militants du Nou-
«Lesattelagesd’ambitions »Bayrou revendiquer seul l’héritage de senti pour Matignon aujourd’hui que veau Centre, l’idée d’une candidature à
l’UDF dans la course à l’Élysée. pour une hypothétique candidature en L’homme, qui souhaite qu’un nouveau l’Élysée et, en l’occurrence, celle d’Her- EN BREF
Son ambition est cependant menacée 2012 en concurrence avec Nicolas groupe à l’Assemblée rassemble tous les vé Morin, ne suscite cependant pas l’en-
par le MoDem comme par les appétits de Sarkozy. Mais sa sortie du bois coïncide républicains sociaux, a approché Fran- thousiasme général auprès des élus cen-
ses concurrents à droite. «La dérive avec la montée en puissance d’un autre çois Bayrou, mais aussi plusieurs élus du tristes qui craignent des représailles de FrédéricLefebvredénonce
droitière de la politique gouvernementale concurrent, Dominique de Villepin, Nouveau Centre. Le député du Loir-et- l’UMP. Le ministre pourra le mesurer la«sarkophobie»
Leporte-paroledel’UMP,
FrédéricLefebvre,adénoncé
dimanche«lasarkophobie»
émanant,selonlui,«desrangsSauvadet:«L’électionprésidentiellen’estpaslesujetdujour» del’oppositionetaussidesrangs
delapresse»,lorsdelafête
LeprésidentduNouveauCentre, du contrat première embauche, del’UMPdeLoire-Atlantique
PROPOSRECUEILLISPAR HervéMorin,sera-t-il qui s’est mis à dos les jeunes, àOrvault,prèsdeNantes.
SOPHIEHUET
votrechampionen2012? devenu centriste ? Ce n’est pas
Cohn-Bendit:FRANÇOIS SAUVADET est le Ce n’est pas le sujet du jour. Nous sérieux. Villepin est un oppo-
«Sarkozyseberlusconise»président du groupe Nouveau avons plusieurs grands rendez- sant à Nicolas Sarkozy, et Fran-
Centre à l’Assemblée nationale. vous : la réforme des retraites, çois Bayrou, l’aventurier de DanielCohn-BenditestimeDominique«celle des collectivités territoria- l’Arche perdue, a emprunté la quel’imagedeNicolasSarkozy
deVillepinestLEFIGARO.–Quelmessage les, le budget 2011, la réforme de même voie de l’opposition sys- estaffectéeparlapolémique
voulez-vousadresser, la dépendance… pour moi, le tématique. Leur alliance relève unopposant surlesRoms,maispascelle
àl’occasiondevosjournées temps de l’élection présidentielle de l’opportunité politique. delaFrance.DansunentretienàNicolas
parlementaires? n’est pas venu. Il aura lieu en son C’est le mariage de la carpe et auParisienDimanche,l’élu
Sarkozy,François SAUVADET. – Les cen- temps, et selon moi pas avant du lapin. écologistefaitunrapprochement
tristes doivent se rassembler septembre 2011. etFrançois entrelechefdel’Étatfrançais
pour peser davantage au Parle- Travaillons à un projet et on ver- Quevousinspirentlesattaques etleprésidentduConseilitalien,Bayrou,
ment dans les débats. Pour assu- ra qui le conduira avec tous ceux delaCommissioneuropéenne SilvioBerlusconi,qu’ilqualifie
l’aventurierrer l’avenir du pays et le succès qui, au gouvernement, ont choisi contrelapolitiquefrançaise de«superclownpolitique».
de la majorité à l’élection prési- de ne pas être sur le banc de tou- àl’égarddesRoms? del’Arche
Leprésidentetlepremierdentielle, l’UMP et les centristes che à commenter le match. Le J’ai mal vécu les critiques outran- perdue, ministreenbaissedoivent marcher ensemble, dans temps est aujourd’hui à l’action cières de la commissaire Viviane
aempruntéle respect de leurs différences. pour réussir les réformes face à Reding contre la France. J’aurais LaproportiondeFrançais
Je suis convaincu que si on nous une gauche qui se radicalise et préféré qu’elle prenne l’initiative lamêmevoie satisfaitsduprésidentNicolas«L’UMPetlescentristesdoivent
avait écoutés, on aurait pu éviter qui joue une carte dangereuse, d’apporter des réponses à l’er- Sarkozyabaissédequatremarcherensemble,danslerespect del’opposition
certaines erreurs. Je pense à la deleursdifférences»,insisteFrançois celle de dire aux Français:«Dor- rance des Roms qui pose tant de pointsenunmoispour
systématique.taxe carbone, légitimement reti- Sauvadet. VIALERON/LEFIGARO mez tranquilles, tout va s’arran- problèmes, et d’abord à eux-mê- atteindre32%,selon
rée faute d’avoir été proposée au ger avec le retour de la croissan- mes. Voilà un sujet qui montre Leuralliance unsondageIfopparuhier
plan européen, mais qui a causé porter l’idée de justice. Nos deux ce.» C’est un leurre! que nous avons besoin de plus dansLeJournaldudimanche.relèvede
beaucoup de dégâts en milieu ru- groupes redéposeront des amen- d’Europe. Je suis pour une Europe Lepremierministre,
l’opportunité
ral. Je pense aux niches fiscales, dements de suppression de l’ISF, Craignez-vouslestentatives de l’initiative, car on voit bien FrançoisFillon,voit,luiaussi,
que nous proposions de revoir qui est un mauvais impôt, de sup- dedébauchagedesdéputés que chaque État ne peut pas ré- politique laproportiondepersonnes»dès le premier budget 2007. pression du bouclier fiscal, qui est villepinistespourcréerun gler seul certains problèmes, satisfaitesàsonégardbaisser
Avec le groupe de l’Union cen- une mauvaise réforme, et de groupeautonomeàl’Assemblée? comme ceux de l’immigration et dequatrepointsà49%,
triste du Sénat, Nicolas About et création d’une tranche supplé- Dominique de Villepin, cen- de la gouvernance du capitalisme letotaldemécontents
Jean Arthuis, nous voulons aussi mentaire d’impôt sur le revenu. triste ? Je me marre ! L’homme financier. atteignant48%(+2).
ESPACE CANAPÉS-LITS
LesmilitantsVertsappelésauxurnes
PROMOTIONS D’ÉTÉ
pouracterlatransformationdeleurparti
www.topper.frpper Le conseil national du parti écologiste a validé ce week-endT
la tenue d’un référendum mi-octobre.CONSEIL, QUALITÉ, PRIX,
d’existence, le parti des Verts, tel qu’il gue 1», a-t-elle lancé en allusion au
RODOLPHEGEISLERC’EST LE JOUR ET LA NUIT ! existait, aura vécu. match gagné ce week-end par le club
OPPOSITION Jusqu’au bout, les Verts À l’unanimité, moins une voix, la de football de Saint-Etienne. Plus sé-Les tout derniers systèmes de couchage quotidien ou
auront joué aux Verts. Ce week-end, centaine de «cniriens» ont acté la te- rieusement, elle a assuré que«latrans-occasionnel. Literie brevetée, ouverture simplifiée :
pour leur dernier conseil national inter- nue d’un référendum qui «validera la mutationdes Verts n’est ni une mort nitirez le dossier, le lit est prêt ; les coussins restent fixés
à la mécanique. Fabrication française. régional (Cnir) avant la transformation transmutation des Verts», avant la fu- une naissance, c’est une métamorphose
du parti écologiste en novembre (nos sion avec Europe Écologie en novem- quiaunsenspolitiqueprofond:créerunToutes les dimensions pour toutes les solutions confort.
éditionsduweek-end), les écolos se sont bre, en un nouveau parti. Ce référen- mouvementàlahauteurdesenjeux…»Votre convertible haut de gamme à partir de 1 490€.
offert un joli cafouillage comme eux Selon toute vraisemblance, la jeune
Livraison sous 48 h suivant les stocks disponibles. seuls en ont le secret. Changement sou- femme devrait conserver l’exécutif de«C’estnotredernierCnir,
Sur six niveaux d’exposition, les plus grandes dain de l’ordre du jour, agacement des la nouvelle organisation qui sera offi-aussijevousdemande
marques de canapés et canapés-lits contemporains : uns, hilarité des autres: samedi, ils ont ciellement créée les 13 et 14 novembre àdenepaspasser
®STEINER, DUVIVIER, BUROV, STRESSLESS ... frôlé une nouvelle crise de nerfs pour… Lyon. Seule inconnue pour l’heure, lanotretempsàvotersur
Espace Topper, à Paris depuis 1926 savoir s’il fallait voter sur la possibilité commentondoitvoter!» durée de son nouveau mandat. Deux
e63ruedelaConventionParis15,0145778040, de voter ou non une levée d’un huis options seront présentées aux écolos: laALAINLIPIETZ
M° Boucicaut, parking gratuit, ouvert 7j/7 (10h- 19h). clos! Les vieux réflexes ont la vie dure. première propose une direction provi-
2 Finalement, un appel à la raison de dum, interne aux seuls adhérents Verts, soire jusqu’à la tenue d’un congrès quiNouveau ! un espace 100 % literie sur 500 m .
l’ancien député européen Alain Lipietz se tiendra à l’issue des assises territo- pourrait être organisé après les législa-OUVERT TOUT L’ÉTÉ Y COMPRIS LE 14/07 ET LE 15/08
calmera la salle : «C’est notre dernier riales du 9 octobre où les militants de- tives de 2012. L’autre suggère d’organi-
Cnir, aussi je vous demande de ne pas vront valider les nouveaux statuts. ser un congrès au printemps 2011. Nu-LES MINIS : largeur & profondeur réduites
passernotretempsàvotersurcomment Hier, à l’issue du Cnir, la secrétaire méro 2 sortant, Jean-Vincent Placé
on doit voter!» Derrière cette scène nationale sortante des Verts, Cécile Du- plaide pour la première hypothèse
anecdotique se cache en fait une forme flot, a plaisanté devant la presse:«C’est «pour se mettre dès maintenant en ca-
de peur de sauter dans le vide. Dans un jour historique pour les Verts, nous pacité de travailler avec nos partenaires
deux mois, après vingt-six années sommes en tête du championnat de Li- degauchepour2012».
ALEFIGARO lundi20septembre2010
5international
Parisrefuse
d’exclureNiger:lasécurité
l’optionmilitaire
LA FRANCE «fera tout pour retrou-desexpatriés versesotages»,adéclaréhierlepor-
te-parole du gouvernement français
LucChatel,refusantd’exclurel’option
militaire. «Je n’en dirai pas plus, vous
comprendrez pourquoi à l’heure où jed’Arevaenquestion
vous parle.»LaFrancesoupçonnela
mouvanced’al-QaidaauMaghrebisla-
mique (Aqmi) d’être liée à l’enlève-Lesmoyensimportantsmisenplaceparlegroupe mentdesescinqressortissants.
«À ce stade», le gouvernement n’anucléaireontétéprisendéfautsurleterrain. «pasderevendicationparticulièrede
cette prise d’otages», a déclaré
curisé avec gardes du corps. On parle M.Chatel.Selondessourcesdesécu-FABRICEAMEDEO
alors de «niveau 3», le plus haut degré rité,lesotagesont«traversélafron-
TERRORISME Lesfaiblessesdudispositif de protection. Les salariés d’Areva qui Unemployé tière» et se trouvent actuellement
d’Arevade sécurité semblent venir du terrain. À arrivent en Irak ou au Niger sont ainsi dansledésertmalien,oùdescombats
réaliseunParis,Arevapossèdeundépartementdé- prisenchargedèsladescented’avionet opposent depuis vendredi, près de
relevéGPSdiéàlasécuritédesescadres.Selonnos conduitsàleurhôtelàbordd’unevoiture Raz-El-Ma, militaires mauritaniens et
surlesite
informations, une dizaine de personnes blindée. Ils bénéficient d’une protection élémentsd’Aqmi.Hier,l’aviationmauri-
delamine tanienneapilonnédespositionsterro-travaillentàladirectiondelaprotection 24heuressur24.
d’uranium ristesdanslenordduMali.Deuxmoisetdupatrimoine(DPP).«LaDPPd’Are- L’Arabie saoudite, la Jordanie ou le
d’Arlit,au après un raid franco-mauritanienvaestl’unedesplussérieusesparmilesen- Brésil sont aujourd’hui des zones de ni- Niger. contreunebased’AqmidansletreprisesduCAC40,affirmeunexperten veau 1. Le Pakistan, le Yémen, l’Irak, le BLOOMBERG désert malien, M. Chatel a
sécurité. La protection de ses salariés est Congo,laColombieet,biensûr,leNiger NEWS assuréqu’iln’yavaitpasdeSAHARAl’unedesprioritésdel’entreprise.»Cedé- sontdeniveau3.«C’estassezfluctuant, OCC. ALGÉRIE liensentrecesopérationset
partementassurelaformationetlasen- expliqueunesourceinternechezAreva. leseffortsdelaFrancepour
sibilisationdesexpatriésavantledépart. Unpaysdeniveau1peutpasserniveau3et ZONE D'INTERVENTION retrouver ses otages. «Il
Il est également en relation avec une inversement, en fonction de notre analyse DE L'AQMI n’y a pas de troupes fran-
quinzaine de «coordinateurs de protec- desrisquesetdestensionslocalesdumo- çaisesengagées»a-t-ildit.
tion», souvent d’anciens militaires, ré- ment.» Autresujetd’interrogationsurleter- Le raid franco-mauritanienMAURITANIE
du 22 juillet visait à libérerpartisparzonegéographique. rain:lesagentspostéslanuitdevantle Raz-El-Ma
D’anciens leaders l’otagefrançaisMichelGer-Ces agents sont la courroie de trans- domicile des salariés français n’étaient
de la rébellion touareg maneau. Sept islamistesmission entre le siège social de l’entre- pas armés. L’ancien ministre nigérien Tombouctou
NIGERSÉNÉGAL avaientététués.Aqmiavaitprise et le terrain. Ils font remonter les Le site d’Arlit au Niger était protégé par de l’Intérieur, Idi Ango Omar, a MALI
ensuiteannoncéavoirexé-GAMBIEinformationslorsquelasituationgéopo- 350soldatsdel’arméenigérienne.Ceux- d’ailleurs mis en cause ce week-end la Bamako
GUINÉE- BURKINA cutécetotage.
litiquesedurcit.Ilsorganisentégalement ciétaientassistéspardessociétésprivées protection des expatriés d’Areva et af- BISSAU FASO NIGERIA (AFP)GUINÉElasécuritédescadresexpatriéssurleter- de protection appartenant à d’anciens firmé qu’il n’y avait «aucun dispositif 400 kmBÉNIN
leaders de la rébellion touareg. «Les sérieuxdesécurité».
coordinateurs de protection d’Areva ontLesagentspostéslanuit un réseau d’informateurs et travaillent
avecdessociétésprivéeslocales,expliquedevantledomicile
un expert en sécurité. Il y a bien sûr undessalariésfrançais
moment où la sécurité se base sur lan’étaientpasarmés connaissance du terrain et la confiance
vis-à-vis des agents sur place.» C’est
rain, grâce à un carnet d’adresses com- sansdoutelàquelebâtablessé.Interrogé
posé de contacts gouvernementaux, de surlesujet,Arevaareconnuquelesem-
militaires, mais également de gardes du ployésdessociétésdeprotectionauNiger
corpsprivés. avaient«selontoutevraisemblanceparti-
Selon le pays concerné, l’assistance cipé à la première rébellion touareg», de
auxexpatriéspeutallerdelasimplevoi- 1990à1995.Maislegroupefrançaisaré- Nous concevons les avions militaires et
tureavecchauffeur-onparlede«mesu- futétouteparticipationdecesagentsàla
commerciaux les plus innovants.resdeniveau1»-,jusqu’auvéhiculesé- seconderébellion,de2007à2009.
Tensionsmaritimes Nous concevons des systèmes et des services
entrelaChineetleJapon spatiaux militaires et civils révolutionnaires dont
nous bénéficions sur Terre.Pékinaannoncé,hier,lasuspension
detoussescontactsdehautniveauavecTokyo.
membres d’équipage, sans désamorcer
ARNAUDDELAGRANGE
toutefois l’ire de Pékin, qui exige la li-CORRESPONDANTÀPÉKIN Nous concevons des solutions de sécuritébération immédiate du capitaine. Et a
ASIE EntrelaChineetleJapon,laguérilla déjà convoqué cinq fois l’ambassadeur d’avant-garde pour les forces armées et lesdiplomatique lancée dans le sillage d’un japonais.
incidentmaritimemontechaquejouren organes de sécurité civile du monde entier.Manifestations antijaponaisespuissance.PékinamenacéhierTokyode
«mesuresderétorsionfortes»etannoncé Desmanifestationsonteu
lasuspensiondetouslescontactsofficiels lieu samedi en Chine, notamment aux
dehautniveau,aprèsquelajusticejapo- abords de l’ambassade du Japon à Pékin
naise eut prolongé pour dix jours la dé- etduconsulatàShanghaï.«Àbaslepetit
tention du capitaine d’un bateau de pê- Japon», «Souvenez-vous du 18 septem- Nous concevons une technologie de pointe
che chinois. Si le Japon continue «de bre», ont ainsi scandé une centaine de
manière délibérée à faire erreur après er- manifestantsdanslacapitale,enréféren- pour rendre nos hélicoptères plus silencieux
reur,laChineprendradesmesuresderé- ceàl’invasionjaponaisedelaMandchou- et moins gourmands en carburant.torsion fortes et le Japon devra en subir rie en 1931. Ces manifestations sont
toutes les conséquences», a fait savoir le d’ampleur limitée, mais le fait qu’elles
ministèredesAffairesétrangères. aient pu se produire dans des quartiers
Le torchon brûle entre les deux gran- verrouillésparlesforcesdel’ordreestun
des puissances asiatiques depuis qu’un signalclair.Pékinveutmontrerlacolère
bateaudepêchechinoisestentréencol- du peuple chinois, en prenant garde - Nous sommes à l’origine des plus grandes
lisionavecdeuxnaviresdesgardes-côtes pour l’heure - que la poussée de fièvre
japonais dans les parages d’îles contes- n’atteigne le paroxysme observé lors de percées technologiques dans le domaine
tées, le 7 septembre dernier. Ce groupe laprécédentecrisediplomatiqueentreles
*d’îlots inhabités - appelés Diaoyu en deux pays, en 2005 et 2006. Sur le Web de l’aéronautique et du spatial.
ChineetSenkakuauJapon-setrouveà chinois, les internautes se déchaînent
mi-distance entre Taïwan et Okinawa, aussicontrel’«arrogancedesJaponais».
dansunezonericheenhydrocarbures. L’ambassadeduJaponenChineadonné
Le capitaine du chalutier arraisonné, des consignes de prudence à ses ressor-
Zhan Qixiong, est détenu depuis lors, tissants.
accuséd’avoirdélibérémentpercutéles Danslemêmetemps,PékinetTokyo
navires japonais. Tokyo a fait un geste menacentdeselivreràune«guerredes
d’apaisement en libérant le forages». Selon le quotidien japonais
13 septembre les 14 autres Nikkei, le Japon pourrait entamer des
forages à proximité d’un gisement ga-
zier situé dans ces eaux contestées de
RUSSIE
mer de Chine orientale, si les Chinois
fontdemême.Vendredi,Tokyoaenef-
CORÉE
fet affirmé avoir «la certitude que de
DU NORD
nouveaux équipements ont été amenés à
JAPON Shirakaba» par les Chinois, qui dési-CORÉE
Tokyo gnent,eux,cechampgaziersouslenomDU SUD
OCÉAN deChunxiao.
Mer de PACIFIQUE Pékin a déjà annulé des discussions
Chine Orientale prévuesaveclesJaponaissuruneexploi-CHINE
tation conjointe de ces réserves de gaz.Chunxiao (Shirakaba)
On ne sait jusqu’où s’envenimera cette
Iles Diaoyu
crise,quiillustrelestensionscrééesparla(Senkaku)
500 km montéeenpuissancedelaChinedansla
région.
*Dix ans d’ EADS
Alundi20septembre2010 LEFIGARO
NotreblogMoyen-Orient6 international WWW.LEFIGARO.FR/IRAN
ZOOM
Auxlégislatives,lesAfghansfont
L’Irandémentlacapture
deseptsoldatsaméricains
L’Iranadémentihieravoirarrêté
septsoldatsaméricainsl’apprentissagedeladémocratie
àlafrontièreaveclePakistan,une
informationdonnéeauparavant
Le nombre d’incidents violents durant le scrutin de samedi a été quatre fois moins parunsiteInternetproche
desgardiensdelarévolution.
important que lors de l’élection présidentielle d’août 2009. LeprésidentAhmadinejadaen
revanchedemandéàWashington
delibérerhuitressortissants
RENAUDGIRARD
iraniens«illégalementdétenus»
ENVOYÉSPÉCIALÀKABOUL
auxÉtats-Unis.Desoncôté,
AFGHANISTAN «Enpolitique,lesbulletins lasecrétaired’ÉtatHillaryClinton
(de vote)sonttoujourspréférablesauxbal- aexprimél’espoirquedesleaders
les» de kalachnikov. Par cette formule «responsables»
ramassée, la candidate indépendante à la prennentlepouvoir
députation Shinkai Karokhail veut souli- àTéhéran.
gner tout l’intérêt qu’elle a trouvé dans le
scrutin législatif qui s’est tenu samedi
dans son pays. EN BREFEn Afghanistan, la politique s’est trop
souvent faite à la pointe du fusil, comme
en témoigne sur un mur la photo de son Irak:29mortsdansdeux
oncle Wali Khan Karokhail, grand leader attentatsàBagdad
tribal pachtoun, qui fut assassiné en dé- Deuxattentatsauvéhiculepiégé
cembre 1993 par des extrémistes manipu- apparemmentcoordonnés
lés par les services secrets pakistanais, ontfaitaumoins29mortset111
alors qu’il cherchait, dans une volonté blesséshierdansdeuxquartiers
d’union nationale, à jeter des ponts vers deBagdad.C’estlajournée
les autres grandes ethnies afghanes (Tad- laplusmeurtrièreenIrak
jiks, Ouzbeks et Hazaras). Parlant un ex- depuislafindelamissionde
cellent anglais, appris à la faveur de ses combataméricainele31août.
études de médecine, puis perfectionné à la
Israëldénoncelaventetête d’une ONG qu’elle fonda pour donner
demissilesrussesàlaSyrieune instruction de base aux femmes
afghanes les plus pauvres, Shinkai croit Israëladénoncéhierlavente
Dansunbureaudevote,samediàKaboul. MUSADEQSADEQ/APaux mérites de la Constitution afghane parMoscoudemissiles
«qui, pour la première fois, a donné de decroisièreYakhontP800à
vraisdroitsauxfemmes». Sur les 33 dépu- «Bien sûr que notre démocratie est «loi de Dieu», les talibans s’étaient juré ganiser des élections». Dans ces cir- laSyrie,annoncéevendredipar
tés que la province de Kaboul enverra au balbutiante, que les scrutins connaissent d’empêcher la tenue de ce scrutin,«im- constances, le fait que quelque 4 mil- leministrerussedelaDéfense.
nouveau Parlement, 9 sièges sont réservés une fraude à large échelle, que nous portédelacultureoccidentale». Ils n’ont lions d’électeurs se soient déplacés «Cettedécisiontraduit
à des femmes. Shinkai compte bien en n’avons pas de partis politiques natio- pas réussi. Certes, sur les 6900 bureaux pour voter peut être considéré comme unepiètrepreuvedusens
profiter pour être réélue. Ses atouts : le nauxdéfendantunprogramme,quenotre de vote que compte le pays, un millier un succès, même s’ils étaient 6,4 mil- desresponsabilitésdelapart
nom prestigieux qu’elle porte, mais aussi État est miné par le tribalisme et la cor- ont dû être fermés (principalement dans lions à participer aux élections parle- d’unpaysquiseveutinfluent
les réalisations concrètes de son ONG, The ruption, que nos alliés américains ne sa- les provinces les plus agitées du mentaires de 2005. etprétendagirenfaveurdela
Afghan Women’s Educational Center. ventpass’yprendreaveclapopulation… «croissant pachtoun»), en stabilitédelarégion»,aaffirmé
RéconciliationMaiscen’est pas uneraisonpourdéses- raison de l’absence d’une unhautresponsableisraélien.
Kabouln’estplusunecapitale pérer!», explique-t-elle au journaliste sécurité minimum. Mais pachtoune
Retourdes«chemisesenétatdesiège français qu’elle a invité à partager un le nombre d’incidents Les résultats définitifs ne se-4 rouges»àBangkokHier, en début d’après-midi, elle a réu- délicieux déjeuner à base de riz, de rai- violents (visant les scru- ront pas prononcés par lamillions
ni son équipe de campagne dans sa villa sins secs, de boulettes de viande et tateurs comme les sim- Commission électorale Desmilliersde«chemises
d’Afghans
fleurie d’un quartier excentré de Ka- d’aubergines farcies. «Si nous voulons ples électeurs) a été divi- avant un bon mois. Mais la rouges»ontdéfiléhier
ontvotésamedi,
boul, à laquelle on accède par une ruelle devenir un jour une vraie nation, il faut sé par quatre par rapport future composition de la àBangkoketdanslenord
soit40%
en terre battue. Les premiers résultats bienqu’oncommenceparquelquechose! au scrutin présidentiel du Chambre est de peu d’impor- delaThaïlande,enhommagedel’électorat
vont tomber, et elle veut les partager Ces élections sont imparfaites, de nom- 20 août 2009, passant de 400 tance, pour deux raisons. La pre- auxmilitantstuéslors
avec ses amis politiques. Autour de la breuxseigneursdelaguerreserontréélus à 100. La réalité est que l’armée mière est qu’elle ne sera colorée ni dumouvementduprintemps
table qu’elle préside, un élégant châle surunebaseclientéliste,maisellesontle et la police afghanes ont accru leur ni- pro-Karzaï, ni anti-Karzaï, en raison de etpourcommémorer
esur les cheveux, il n’y a que des hommes mérite de rappeler aux Afghans que leur veau de professionnalisme et d’efficaci- la prédominance des candidatures indé- le4 anniversaireducoup
en charwal kamiz. À Kaboul, le costu- destinestentreleursmains!» té. Avec ses embouteillages monstres pendantes. La seconde est que, dans ce d’Étatcontrel’ex-premier
me-cravate est si rare qu’il semble ré- Adeptes du couteau de boucherie et dès 8 heures du matin, Kaboul ne res- régime présidentiel, le législatif peut gê- ministreThaksinShinawatra.
servé aux affiches électorales des candi- des menaces de mort contre quiconque semble pas du tout à une capitale en état ner l’exécutif, mais pas l’empêcher de
L’ouraganIgordats masculins à la députation. ne partage pas leur interprétation de la de siège. Si la route vers Kandahar de- fonctionner – le président peut toujours
serapprochedesBermudesmeure dangereuse en raison des check légiférer par décrets.
points volants des talibans, celle condui- Aux yeux du président Karzaï, la prio- L’ouraganIgorafaiblihierdansGravesaccusationscontrecinqGI sant vers Djalalabad et la frontière pa- rité de son deuxième mandat, c’est le ré- l’Atlantiqueetaétérétrogradé
kistanaise est sûre. Ce n’est que de tablissement de la paix civile dans les zo- danslacatégorie1surl’échelle
l’autre côté de la passe de Khyber que nes de peuplement pachtoun, pas deSaffir-Simpson,DES SOLDATS américains en Afghanis- vincedeKandahar(Sud)entrejanvieret
commencent les problèmes, lorsqu’il l’amélioration de la gouvernance. Et maisilcontinuedemenacertan sont accusés d’avoir tué des civils mai2010.Unpremierincidentnonprovo-
s’agit de traverser les Zones tribales pa- pour réussir sa stratégie de réconciliation lesBermudesdontleshabitantssans raison, pour s’amuser, a révélé hier quéle15janvierauraitétélepointdedé-
kistanaises, où les talibans locaux sont avec les talibans non liés à al-Qaida – s’attendentàdespluiesle Washington Post. Citant des docu- partd’unevaguedeplusieursmoisdetirs
ments militaires, le journal affirme que contredescivilsafghans.C’estl’affairela particulièrement offensifs. qu’il a présentée lors de la Conférence de torrentielles
ecinqmembresdela5 brigadeStrykerde plusmacabrevisantlesagissementsdes Avant le scrutin, le patron suédois de Londres de janvier 2010 -, Hamid Karzaï etàdesvents
ela 2 division d’infanterie ont commis au forces américaines depuis le début de l’ONU en Afghanistan, Staffan de Mis- a beaucoup moins besoin du soutien des dangereux.
totaltroismeurtresgratuitsdanslapro- l’opérationenAfghanistan. (AFP) tura, avait reconnu qu’il n’y avait«pas 249 députés de son futur Parlement que
pire pays et pas pire moment pour y or- de celui de l’armée pakistanaise…
Ankaraautoriseunemessearménienne«historique»àlaSainte-Croix
Malgré l’échec de la normalisation avec l’Arménie, la cérémonie d’hier participe de la démocratisation de la Turquie.
et du développement (AKP) au pouvoir,
LAUREMARCHAND
Ara Sarafian, historien anglais d’origine
ENVOYÉESPÉCIALEÀAKDAMAR RUSSIE
arménienne, considère que cette messe est
ROU.
TURQUIE Était-ce un rendez-vous avec une «opportunité à saisir» pour aider lesMer Noire
l’histoire ou une occasion manquée? Un Turcs à prendre conscience de leur passé.AkdamarIRAK
Ankarapeu des deux. Hier, une messe a été célé- «Au sein du gouvernement, des éléments
IRANbrée à Akdamar, un îlot rocheux aux reflets nationalistes sont hostiles aux Arméniens,Istanbul
de miel posé sur les eaux turquoise du lac maisd’autresconnaissentlesrépercussionsTURQUIE
de Van, dans l’est de la Turquie. Près d’un enchaîned’untelévénementpourladémo-
siècle après le génocide des Arméniens SYRIE cratisationdupays.»
IRAKperpétré pendant la Première Guerre mon-
Prouesserhétoriquediale par l’Empire ottoman, les autorités Mer Méditerranée
turques y ont autorisé pour la première fois En quelques années, la politique systémati-
400 km
eune cérémonie religieuse. Plusieurs centai- que de la République turque, au XX siècle,
nes d’Arméniens d’Istanbul et quelques di- pour faire disparaître les traces de la pré-
zaines de la diaspora sont revenus prier sur qu’aux alentours du lac de Van, sence arménienne en Anatolie a volé en
la terre de leurs ancêtres. Des chants litur- des centaines d’églises et de mo- éclats. Le discours négationniste s’est fis-
giques s’élèvent au-dessus de ce joyau de nastères ont été détruits, laissés à l’aban- suré. En 2007, l’église de la Sainte-Croix
l’architecture arménienne, vestige du don, transformés en étables ou remplacés Deschrétiensarméniens,hierdevantl’églisedelaSainte-Croix restaurée avait été transformée en musée:
eroyaume de Vaspourakan au X siècle.«Ce par des mosquées depuis 1915. C’est surtout surl’îled’Akdamar,enTurquie. MUSTAFAOZER/AFP dans son discours d’inauguration, le minis-
jour est historique, s’enthousiasme Harry une polémique de dernière minute qui a gâ- tre de la Culture avait alors réussi la
Seiss, qui vit à Philadelphie. Se recueillir ché une partie de la portée symbolique de refus d’être récupérés par la propagande ajouté des conditions supplémentaires à sa prouesse rhétorique de ne prononcer ni le
dans l’église de la Sainte-Croix est mer- cette journée. La croix, haute de deux mè- turque.» Des décennies de peur et de dou- ratification. Ruben et son épouse, Rusen, mot«arménien», ni celui d’«église». De-
veilleux,ellerevit,maisc’esttristeaussi.» tres, a finalement été placée à l’entrée de leurs niées rendent un retour en Turquie ont donc dû faire un détour par la Géorgie puis, le gouvernement islamo-conserva-
Le premier ministre turc, Recep Tayyip l’église. Elle n’a pas été installée à temps sur encore souvent difficile. et parcourir 830 kilomètres pour atteindre teur s’est engagé à élargir les droits des mi-
Erdogan, s’est félicité de la tenue de la céré- le toit, malgré les promesses des autorités. À Erevan et dans la diaspora, des res- l’île d’Akdamar. Pessimiste sur une ouver- norités non sunnites ou non musulmanes,
monie, qu’il a qualifiée de«manifestationde Furieux, le patriarcat d’Etchmiadzine, en ponsables politiques ont dénoncé «un ture prochaine de la frontière,«victimedu marquant sa volonté de rupture avec
la tolérance turque». «Nous voulons mon- Arménie, a boycotté la messe. Des centai- show» de la Turquie pour masquer l’échec nationalismedepartetd’autre», ce colonel l’idéologie kémaliste. Le 15 août, une messe
treraumondeentiercommentnousconsidé- nes d’Arméniens ont annulé leur voyage. du processus de normalisation entre les comble son besoin de réconciliation en a également été autorisée au monastère de
rons leurs lieux de culte et comment nous Annie Keukjian, institutrice a Beyrouth, deux pays. Un accord, signé en octo- sillonnant la Turquie: «La tolérance des Sumela, sur les rives de la mer Noire.
nous en occupons», a-t-il déclaré. L’auto- a posé deux jours de congés pour venir: bre 2009, prévoyait l’établissement de re- TurcspourlesArméniensaugmente,jecrois C’était la première dans ce haut lieu de
satisfecit du chef du gouvernement a fait «Mes amis avaient un cas de conscience, lations diplomatiques et la réouverture de àladiplomatieentrelespeuples.» En dépit l’orthodoxie grecque depuis l’expulsion
grincer des dents parmi les pèlerins. Rien partagés entre l’envie d’être présents et le la frontière commune. Mais Ankara a des calculs politiques du Parti de la justice des populations grecques locales en 1923.
ALEFIGARO lundi20septembre2010
«Eau,assainissement,électricité:
etroisprioritéspourleXXI siècle» 7international
LATRIBUNEDEMICHELROCARDPAGE18>
Sarkozyàl’ONUsurlarouteduG20
Le chef de l’État participe aujourd’hui, à New York,
à l’ouverture du sommet sur les Objectifs
du millénaire pour le développement.
au développement (passée pourtant de
ALAINBARLUET
180 à 120 milliards de dollars), le besoinENVOYÉSPÉCIALÀNEWYORK
impératif de financements alternatifs et
DIPLOMATIE Arrivé ce week-end à le recours indispensable à la croissance
New York, Nicolas Sarkozy participe des pays émergents. «Le tableau n’est
Samedi,aujourd’hui au sommet des objectifs du passombre,desprogrèsontétéréalisés,
àNewYork,millénaire pour le développement mais beaucoup reste à faire», résume
Nicolas(OMD), organisé cette année en pour LeFigaro Helen Clarke, la patron-
Sarkozypréambule de l’Assemblée générale de ne du Programme des Nations unies
rejointl’ONU. Un passage à la vitesse de pour le développement (Pnud), en
sonhôtel
l’éclair : le chef de l’État, qui comptait pointant des domaines critiques com- après
initialement rester deux jours, repren- me la santé maternelle, l’éducation ou undéjeuner
dra dès ce soir son avion pour Paris - le développement agricole. Surtout, de aurestaurant
affaire des otages du Sahel oblige. Le fortes inégalités demeurent, géogra- Amaranth.
temps de lancer un appel à la remobili- phiques notamment, l’Afrique restant SIPA
sation en faveur du développement et très à la traîne par rapport à l’Asie.
de poser des jalons en vue de sa pro-
Prioritéàl’Afriquechaine présidence du G20 (à partir du
12 novembre) et du G8 (en jan- Dans son discours, ce matin, Nicolas
vier 2011). Le dossier des Roms n’est Sarkozy «va indiquer des chemins pour
pas à l’agenda, mais «il est normal progresserplusvite», dit-on à l’Élysée,
qu’onévoqueàl’ONUlessujetsd’actua- où l’on souligne que«lecontinentafri-
lités», indique-t-on dans l’entourage cainestuneprioritéabsolue». Le prési- fois, la mise au point de la déclaration quiétudes aux Nations unies, où l’on sont rédigées par la France ou la Gran-
du président de la République. Une dent français devrait notamment souli- finale du sommet des OMD a failli capo- s’estime plus légitime pour traiter de de-Bretagne. «Nous avons donc plus
manière d’indiquer que certains de ses gner l’importance des financements ter et s’est finalement traduite par un cette question. Il faut donc maintenant besoin de l’ONU que les États-Unis»,
homologues pourraient être tentés de innovants, dont le rôle central sera texte fleuve de quarante pages… écouter, rassurer, et convaincre. concède un diplomate français. L’arti-
soulever le sujet. pour la première fois reconnu officiel- C’est que «le Conseil de sécurité est culation des différents forums de la
VasteMeccanoUne centaine de chefs d’État seront lement dans une déclaration de l’ONU, largement “africain” et confère à la gouvernance mondiale (G8, G20,
présents à New York pour évaluer les et celle de l’éducation (un domaine où En août dernier, le chef de l’État avait France un rôle important», relève un ONU…) n’en est qu’à ses débuts. Un
progrès réalisés depuis l’an 2000 dans l’Afrique subsaharienne se situe tout au indiqué son souhait de voir le G8 et le diplomate occidental, en expliquant vaste Meccano dont Nicolas Sarkozy
huit grands domaines du développe- bas de l’échelle). Pour appuyer sa G20 s’intéresser au développement, ce que 80 % des résolutions du Conseil va serrer à New York les premiers
ment humain. Il s’agissait, d’ici à 2015, «priorité» africaine, le président de la qui n’a pas manqué de soulever des in- portent sur l’Afrique et, pour moitié, boulons.
de diminuer par deux l’extrême pau- République se rendra, en janvier pro-
vreté et d’assurer, à cette échéance, chain, au sommet de l’Union africaine,
l’éducation primaire pour tous, de pro- à Addis-Abeba.
mouvoir l’égalité des sexes, de réduire Mais déjà, en livrant devant l’ONU
la mortalité infantile, d’améliorer la ses pistes pour le développement, le
santé maternelle, de combattre les chef de l’État a en tête son prochain rôle
grandes pandémies et de favoriser la de président du G20, même s’il ne peut
bonne gouvernance. encore apparaître officiellement com-
Une décennie plus tard, le bilan est me tel. À New York, ses critiques récur-
mitigé(lireci-dessous). Le temps presse rentes à l’encontre des carences et des Aéronautique, spatial, défense –avant l’échéance de 2015 et le contexte inerties du forum onusien, entendues
est morose. La crise est en effet venue par exemple lors du fiasco de Copenha-
souligner la vulnérabilité des efforts gue sur le climat, en décembre dernier, Nous façonnons l’avenirengagés, les limites de l’aide publique sont plutôt mal passées. Une nouvelle
EADS a connu dix années spectaculaires de croissance et
Lapetitephrasede… d’innovation. Pour préparer notre futur, nous rajeunissons
BONO CHANTEURDUGROUPEU2
l’idée de nos marques désormais célèbres en créant une
LesObjectifsdumillénairen’étaient
passeulementunepromessed’aide identité visuelle commune sous une même signature graphique.
despaysrichesauxpayspauvres,
Existe-t-il une autre société mieux équipée pour construiremaisunengagementdepartenariat
l’avenir de l’aéronautique et du spatial ?
Nous ne le pensons pas.
www.eads.comLesstarssemobilisentcontre
lapauvretédanslemonde
réalisés. Il rappelle ainsi qu’en 2000, ce
ADÈLESMITH
n’était pas juste «une promesse d’aideNEWYORK
despaysrichesauxpayspauvres», mais
ZIDANE, Antonio Banderas, Anna Sha- «unengagementdepartenariat».
rapova, Mia Farrow et des dizaines Quelque 140 chefs d’État et de gou-
d’autres stars du cinéma, du sport, de la vernement se retrouvent aujourd’hui au
musique ou de la mode se mobilisent, siège des Nations unies à New York pour
afin de rappeler aux leaders de la planè- un bilan d’étape. Fixés en 2000 pour ré-
te les promesses faites en 2000 pour ré- duire celle-ci de moitié d’ici à 2015, les
duire de moitié la faim, la pauvreté et les objectifs du millénaire pour le dévelop-
maladies d’ici à 2015. Elles ont participé pement (OMD) ont pris du retard, en
à la campagne en ligne de l’ONU :«Ob- raison notamment de la crise financière.
jectifs du millénaire, c’est possible.» L’Afrique subsaharienne reste à la traî-
Certaines d’entre elles participeront au ne. Les OMD, qui comportent huit cha-
sommet qui se tient pendant trois jours pitres (pauvreté, éducation, égalité des
à New York. femmes, mortalité infantile, santé ma-
À l’heure où la récession économique ternelle, pandémies, environnement,
menace la réalisation de ces promesses, partenariats) ne seront probablement
leur voix n’est pas de trop. Rares sont les pas tous atteints dans cinq ans.
pays qui ont respecté leurs engagements La faim a reculé sur tous les conti-
de consacrer 0,7 % de leur produit na- nents mais à un rythme très lent : l’ob-
tional brut à l’aide publique. Depuis dix jectif était de 20 % de sous-alimentés à
ans, le public a même oublié de quoi il 10 % en 2015. On est à 16 %. 925 mil-
s’agit. Dans son rôle d’ambassadeur de lions de personnes souffrent de la faim
bonne volonté pour le Pnud, l’agence de dans le monde. La lutte contre le sida et
développement de l’ONU, Zinédine Zi- les autres pandémies a enregistré d’im-
dane a enregistré un clip avec Didier portants succès. L’accès au traitement
Drogba. La chanteuse britannique An- du HIV dans les pays à faible ou moyen
nie Lennox discutera aujourd’hui à New revenu a été multiplié par 10 en cinq
York avec le patron de CNN, Ted Tur- ans. La lutte contre la mortalité mater-
ner, du rôle des médias numériques nelle est en revanche l’un des plus gra-
dans la lutte contre la pauvreté. ves échecs enregistrés : le taux de mor-
talité maternelle n’a été réduit que de
Desretards 1 % par an au lieu de 5,5 %.
dusàlacrisefinancière La récession n’est pas le seul facteur
S’il existe une star qui sait à quel point de ralentissement du développement. Il
les grands sommets rasent tout le mon- faut aussi compter le changement cli-
de et sont de plus en plus souvent des matique, la corruption, la résistance des
fiascos, c’est Bono. Pour convaincre le pays riches à ouvrir leurs marchés, etc.
public qu’ici, c’est différent, l’infatiga- Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-
ble chanteur du groupe U2 se livre dans moon, appellera aujourd’hui la com-
le New York Times à un décryptage munauté internationale à passer à la vi-
« pour les nuls », du sommet à l’acro- tesse supérieure durant les cinq ans à
nyme assommant (OMD) et des progrès venir.
Alundi20septembre2010 LEFIGARO
8 europe
LePapelance
son«appel
deLondres»
AuRoyaume-Uni,BenoîtXVIaplaidépour
l’engagement«cohérent»descatholiques
dansunesociétéenmanquederepères.
ébranlénotresociété,nimêmeêtresûrsque
JEAN-MARIEGUÉNOIS
le patrimoine des valeurs transmises parENVOYÉSPÉCIALÀBIRMINGHAM
dessièclesdechrétientévacontinuerd’ins-
RELIGION Deux«fiertés».Êtrecatholique pireretdemodelerl’avenirdenotresociété.
ou… être anticatholique. Ce week-end, à Noussavonsqu’endestempsdecriseetde
Londres,cesdeuxaffirmationssesontaf- bouleversement, Dieu a suscité de grands UnemanifestationcontrelavenueduPapeenGrande-Bretagne,samedidanslecentredeLondres. AKIRASUEMORI/AP
frontées, par manifestations interposées. saints et prophètes pour le renouveau de
Dans les rues, entre cinq et dix mille l’Égliseetdelasociétéchrétienne.» catholiquesdumonde–sonappeldeLon- d’«historique» vendredi soir, devant les ZOOM
athéesmilitantsontdéfiléderrièrelaban- dresenquelquesorte.«Ilnepeutyavoirde plus hautes personnalités du Royaume-
La«honte»nière «Protest the pope». Au même mo- différenceentrecequenouscroyonsetnotre Uni, pour une réconciliation entre politi-
desaffairesdepédophiliement,àHydePark,quatre-vingtmillefi- manièredevivre»,a-t-ilinsisté.«Pourêtre que et religion. «La religion, n’est pas un
dèles attendaient le Pape pour une soirée Undeces«grandssaints»s’appellejuste- devéritableschrétiens,ilnousfautvivreno- problèmequeleslégislateursdoiventrésou- Allemagne:uneforcenée
deprière.L’und’eux,BrendomDurhem, ment,JohnHenryNewman.EtlePapeest treviedanslaplusgrandehonnêteté,humi- dre, mais elle est une contribution vitale au ouvrelefeu,quatremorts
19ans,étudiantenchimie,levisagepeint venu au Royaume-Uni pour le béatifier, lité et sainteté.» Un précepte décliné en dialoguenational.» Quatrepersonnes,dontune
auxcouleursjauneetblancheduVatican, hier,àBirmingham.«Sansuneviedepriè- troisdirections. Deuxième application, la cohérence forcenée,sontmortesetunpolicier
re,sansunetransformationintérieure,assu- La politique tout d’abord. Même si les danslavieinternedel’Église.Avecunein- aétégrièvementblesséàLörrach,
releSaint-Père,nousnepouvons,selonles chrétiens ne meurent plus «pendus ou sistance–inattendue–surlacrisedesprê- dansleBade-Wurtenberg.Pour«Lareligion,n’estpas
paroles de Newman, «irradier le Christ»; écartelés»,ilssont«souventexclus,ridicu- trespédophiles.Encoretabouilyamoins desraisonsencoreinexpliquéesunproblèmeque
nous ne devenons qu’une «cymbale» de lisésoucaricaturés»etvictimes«d’ostra- d’un an, ce point a été abordé six fois par hiersoir,unefemmeatuéparleslégislateursdoivent
plus «qui retentit», dans un monde tou- cismeoudepersécution».Laculture,ajou- Benoît XVI! Il a aussi rencontré des victi- balles,dansunimmeubleoùvenaitrésoudre,maiselleest
joursplus«bruyantetconfus,oùabondent te-t-il, montre des «signes inquiétants» mes. Cinq formules résument sa pensée: deseproduireuneexplosion,unecontributionvitale
les chemins erronés ne menant qu’à la dé- d’une«croissantemarginalisationdelare- «aucune complaisance»; «immense souf- unhommeetunefillettede4ans,audialoguenational»
ceptionetàl’illusion». ligion, particulièrement du christianisme». france»pourlesvictimes;«honteethumi- sansdoutesonmarietsafille.BENOÎTXVI
«IrradierleChrist»:danssonesprit,cela Pour lutter contre les formes les «plus liation»pourl’Église;«traiterceproblème Elles’estensuitedirigéevers
signifie une forte exigence de «cohéren- agressives de sécularisme», Benoît XVI a demanièreresponsable»;etavantdepar- l’hôpitalvoisinoùelleatuéàcoup
arborait cette pancarte: «100% catho- ce».Unmessagequ’ilauralancéàtousles donc milité, dans un discours qualifié tir, hier soir, cette phrase: les affaires de defusilunmembredupersonnel,
lic!»Sanscomplexe,niamertumepourla pédophilie«minentgravementlacrédibilité etblesséunpolicier.
manifestation opposée: «Chacun est libre desresponsablesdel’Église». Lapolicel’afinalement
etnousavonsledroitdeprotesterdansno- Enfin,BenoîtXVIrêvedecette«cohé- abattue.LecardinalNewman,convertibéatifiétre pays. Moi, je suis là pour manifester rence»chrétienneaveclesAnglicans.Par
l’enthousiasmeetlafiertédescatholiques.» soucid’apaisement,iln’aquepeuabordé
À Trafalgar Square, Jeanne Apps, 65 ans, lesujetquifâche:uneporteouverte,ilyaBENOÎT XVI n’a jamais célébré de béatifica- mettrait de se marier. Il participe au «mou- EN BREF
actrice,brandituneépitaphecontrelefi- un an, dans l’Église catholique pour lestion. Dès le début de son pontificat, il avait vement d’Oxford», un groupe de réforma-
nancementpublicdelavisiteduPape.«Je anglicansdéçus.Etasoutenuquecen’estlaissé cela aux Églises locales, se préser- teurs influent dans l’Église d’Angleterre.
n’admets pas, explique-t-elle, que l’État pas une «concurrence» mais un «enga- Espagne:lesanticorridavant pour les canonisations. Mais pour John Mais ses recherches personnelles le
financeunepartiedelavisitedequelqu’un Henry Newman, il a fait une exception. Au conduisent, à 44 ans, à choisir l’Église ca- gement commun pour que la vérité du manifestentàMadrid
equiprêchedesvaleurshomophobes.» point de décider ce 17 voyage à l’étranger tholique. De prêtre, il est vite promu cardi- Christ entre ce monde». Ordinairement Lecorpsrecouvertdepeinture,
Mais Benoît XVI, rentré fatigué, hier à cette fin. Cet intellectuel anglais, né en nal. Parmi ses combats, la liberté de trèscritique,lapresseanglaiseaétéplutôt unecentainedemanifestants
1801 à Londres, est d’une intelligence si conscience vis-à-vis de l’institution. Il nesoir à Rome – il a 83 ans –, savait où il positive sur l’ensemble de la visite. Six ontréclamé,hier,devantles
brillante qu’il est nommé, à 21 ans profes- cachera pas ses réticences quand le dogmemettaitlespieds.Entémoignesaremar- immigrés en garderont toutefois un sou- arènesdeLasVentasàMadrid,
seur chercheur à Oriel College, l’un des cen- de l’infaillibilité pontificale sera proclamé. Il aquedevantlafouledeHydePark:«Pour venir détestable. Arrêtés, sur dénoncia- undébatsurl’interdictiondela
tres les plus réputés de l’université d’Ox- profondément influencé deux papes : Paul
qui regarde avec réalisme notre monde tion, pour «terrorisme présumé», puis corridaauParlementrégional,
ford. C’est aussi un caractère trempé, dont VI, qui s’est servi de ses intuitions pour le
d’aujourd’hui,ilestmanifestequeleschré- relâchéshiermatin,ilsavaientplaisanté, espérantquecederniersuive
les colères étaient redoutées, qui choisit le concile Vatican II, et… Benoît XVI, qui se veut
tiensnepeuventplussepermettredemener àlacantine,surlapapamobilequi«neré- l’exempledelaCatalogne,célibat alors que l’Église anglicane lui per- l’un de ses disciples intellectuels. J.-M. G.
leursaffairescommeavant.Ilsnepeuvent sisteraitpasàunlance-roquettes!»L’hu- quil’abanniefinjuillet.
ignorer la profonde crise de la foi qui a mouranglaisaseslimites.
Russie:cinqétrangers
agresséspardesskinheads
Cinqressortissantsdu
Tadjikistanontétéblessés,dontLadroitesuédoiseveutgouvernersanslesnationalistes troisgrièvement,aprèsavoirété
agressésàcoupsdecouteaupar
LepremierministreReinfeldtaobtenuhieruneréélectionhistorique, desskinheadsdanslabanlieue
deMoscou.Lescinqvictimesont
maisl’extrêmedroitecomptaitbienjouerlestrouble-fêteauParlement. étéhospitalisées.Troisd’entre
ellessetrouventenréanimation.
croissanceattenduedeplusde4%cette
STÉPHANEKOVACS Accidentdansunemineannéeetundesplusfaiblesdéficitspu-
enUkraine:troismortsSCANDINAVIE Le premier ministre blicsdesVingt-Sept.Mêmesilechôma-
Fredrik Reinfeldt a réalisé ce qu’aucun ge a augmenté (à 8,2% en août) et que Troismineursintoxiqués
dirigeantconservateurenSuèden’avait celuidesjeunesavoisineles20%. Lepremier parungazmortelontpérihier
ministrejamais encore réussi: se faire réélire. aucoursdetravauxdans
«Lesfaiseursderoi» suédois,Avec49,3%dessuffrages,selondesré- uneminedel’estdel’Ukraine.
Fredriksultats portants sur 85% des circons- À la fin d’une campagne centrée sur
Reinfeldt, Leslibdemsinvitentleurscriptions, son Alliance de centre droit l’économie, Fredrik Reinfeldt et Mona
montre partisansàlapatiencedevancelacoalitiondegauchedeMona Sahlinonttousdeuxinsistésurl’impor-
sacarte
Sahlin. Le vainqueur n’obtiendrait pas tance d’obtenir une majorité pour NickClegg,chefduPartilibéralélectorale,
lamajoritéabsolueàcausedel’extrême contrecarrerlapousséedesDémocrates démocrateetvice-Premieravant
droite, qui a joué les trouble-fête: les deSuède.«Nefaitespassubircetteexpé- ministrebritannique,devoter,hier
DémocratesdeSuèdeentrentdejustes- rience à la Suède! Faites qu’ils n’aient ainvitélesmembresdeàStockholm.
seauRiksdag,avec4,6%desvoix. aucun pouvoir», s’est exclamé le JONATHAN saformation,réunisencongrès
Quant aux sociaux-démocra- chefdugouvernementsamedi, NACKSTRAND/ àLiverpool,àlapatienceface
AFPtes, qui ont très largement lors d’un dernier meeting à auxmauvaissondages.Lacote
dominé la scène politique Stockholm. Les leaders de desLibdemsafondudepuis
ces 80 dernières années, tous les partis ont rejeté laformationenmai
ilsnesemblentpasencore 4,6% toute coopération avec dugouvernement
remis de leur débâcle l’extrêmedroite,qu’ilsju- decoalition.C’estl’estimation
électoralede2006. gent «raciste, populiste etduscoredel’extrême
«Nevotezpasladispari- xénophobe». En cas dedroiteselon
tion de l’État-providence gouvernement minoritaire,undesderniers
suédois!» avait lancé samedi sondages le premier ministre a déjà an-
soir, dans un appel désespéré, la noncéqu’ilprévoyaitd’allercher-
chef de file de l’opposition sociale-dé- cherlesoutiennécessairechezlesVerts.
mocrate, Mona Sahlin. Mais, à la tête MaislesDémocratesdeSuèdenel’en-
d’unecoalitiondequatrepartisdecen- tendentpasdecetteoreille.«Nousvou-
tre droit, le premier ministre répète lons être les faiseurs de roi afin que les FredrikReinfeldt,unpremierministreàl’imagedesonpaysqu’ilsouhaiteaucontrairesauvegarder autres partis adoptent notre politique»,
le fameux «modèle suédois» en aug- assureleurchefauxalluresdejeuneca-
mentant le nombre de personnes qui dre, Jimmie Akesson, 31 ans. Samedi, C’EST un Suédois ordinaire, discret, tra- oubliant tout discours néolibéral, il convainc ment respecté, notent les observateurs.
travaillent,etdoncpayentdesimpôts. dans une volonté de souligner «le refus vailleur, qui passe l’aspirateur, s’occupe de les électeurs qu’il ne démantèlera pas leur En quatre ans, le gouvernement n’en a mo-
En quatre ans, la droite a nettement desautrespartisdedébattre»aveclui,le ses trois enfants, écoute le groupe Abba et précieux«modèlesuédois» et n’y fera que difié«aucundesgrandsprincipesniréduit
réduitlafiscalité,toutenrestreignantles jeunehommeatentédeclouerunelon- lit des romans policiers. Facile, s’exclame quelques réaménagements. Inspiré par le lesambitions», estime le politologue Haa-
prestations sociales pour les malades et guelistede«99propositions»surlapor- Barbro Hedvall, analyste au grand quotidien fondateur du New Labour, Tony Blair, il kan Tribell, du think-tank conservateur
les chômeurs. Près de 300000 person- teduParlementsuédois.«Nousvoulons Dagens Nyheter, de s’identifier à Fredrik change le nom de son parti conservateur, les Timbro. Après une présidence suédoise de
nes percevaient des allocations pour que ceux qui seront nos collègues dès la Reinfeldt, politicien consensuel de 45 ans qui, Modérés, pour les Nouveaux Modérés, le fait l’UE (en 2009) considérée comme un suc-
«avecsesgrandsyeuxbrunsdebonchien glisser vers le centre et ose même le quali- cès et une économie en plein rebond, 81 %maladiedelongueduréeen2002,contre semaineprochainesachentàquois’atten-
fidèle,estplutôtrassurant». fier de nouveau«partidestravailleurs». des Suédois, selon un sondage paru mardi,environ110000fin2009. dre!»a-t-illancé.Lepremierministrea
C’est en faisant une sacrée volte-face qu’il a Finalement, l’État-providence mis en place plébiscitent Fredrik Reinfeldt.La recette a bien fonctionné: après la déjà reconnu qu’avec l’extrême droite
séduit ses compatriotes il y a quatre ans : par les sociaux-démocrates a été large- S. K.
crise, l’économie suédoise est l’une des auRiksdag,«ilserabeaucoupplusdiffi-
plus vigoureuses d’Europe, avec une ciledegouvernerlaSuède».
C
WIGGLESWORTH/APLEFIGARO lundi20septembre2010
Cesparents 9santéMaladiedeCrohn:
quandlesintestins «amoureux»
s’enflamment deleursenfants
PAGE10 PAGE12
Desmembres«
del’Associationdentaire
françaiserépondent
àvosquestions PAGE11
Commentvenir(enfin)àboutdespoux
Des traitements efficaces
existent contre ces parasites qui peuvent
entraîner des surinfections.
Les transmissions indirectes, par le linge
ANNEJOUAN
notamment, sont exceptionnelles. Mais
SANTÉPUBLIQUE Avec la rentrée scolai- dans ce cas, il convient de laver les draps à
re, les vitrines des pharmacies sont enva- plus de 50°. Enfin si malgré l’utilisation de
hies de publicités pour les produits anti- deux classes pharmacologiques différentes
poux. Difficile pour les parents de savoir (et à huit jours d’intervalle puisque les len- Si24heures
aprèslesquels sont réellement efficaces, ces in- tes mettent ce laps de temps pour éclore),
l’applicationsectes étant devenus résistants. Contraire- on n’arrive pas à se débarrasser de ces pa-
d’uninsecticide,ment aux idées reçues, leur présence n’est rasites, il est recommandé de consulter un
ilyaencore
pas imputable à une mauvaise hygiène. On médecin. Ce dernier pourra alors prescrire
despoux,
peut se laver les cheveux trois fois par se- un traitement par voie orale, plus efficace.
c’estqu’une
maine et avoir des poux ! résistanceTraitementparvoieoraleEn France, on estime, selon les études, s’est
qu’entre entre 2 et 20 % des enfants du En mars dernier, une équipe de cher- développée.
primaire seraient, à un moment donné, cheurs de l’Inserm a testé les effets de TILLJACKET/
infestés par ces parasites. Leur découverte l’ivermectine, un médicament administré PHOTONONSTOP
ne doit pas être prise à la légère car leur par voix orale (déjà utilisé contre la gale et
présence a un impact psychosocial impor- certaines maladies tropicales) et qui agit en
tant. Des publications scientifiques ont bloquant la neurotransmission dans le sys-
montré que les enfants porteurs de poux tème nerveux central de l’insecte. Cette
rfaisaient plus de cauchemars que les étude, pilotée par le P Chosidow a publié
autres.«C’estunemaladieparasitaire, ré- ses résultats dans la revue américaineThe
sume le professeur Olivier Chosidow, chef NewEnglandJournalofMedicine. Il en res-
du service de dermatologie de l’hôpital sort que 95 % des 398 personnes ayant
reçu l’ivermectine par voie orale s’étaient
débarrassées des poux 15 jours après le dé-
Lestransmissions but du traitement contre 85 % des 414 pa-
indirectes,parlelinge tients traités avec le malathion, un antipa-
rasitaire.notamment,
Par ailleurs,«78%despatientsavaient
sontexceptionnelles préféréavalerdescomprimés(endeuxpri-
sesà15joursd’intervalle)contre13%pour
Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne). la lotion, rapporte Bruno Giraudeau,
Si les enfants se grattent trop, on peut voir chercheur au centre d’investigation clini-
apparaîtredessurinfections.» que de l’Inserm. Il est quand même plus
Les produits utilisés en préventif sont à simple de prendre un médicament que de
proscrire car ils ne sont pas efficaces. Pire, garderpendantdixheuresunproduitsurla
ils sont même accusés de favoriser la résis- tête». À l’heure actuelle, l’ivermectine
tance des poux. Le mieux est donc de pra- n’a pas d’autorisation de mise sur le mar-
tiquer un dépistage une fois par semaine ché (AMM), sa prescription par un méde-
en inspectant minutieusement la tête de cin ne peut se faire que hors AMM, elle
ses enfants. En cas de parasites, il est engage donc fortement la responsabilité
conseillé de prévenir l’école pour que le du médecin.
rtraitement soit collectif.«Jerecommande Le P Chosidow estime que les poux ont
d’abord d’essayer un insecticide, confie le un potentiel de nuisance important. Aux
rP Chosidow.Si24heuresaprèsl’applica- États-Unis cette année, on vient en effet
tionilyaencoredespoux,c’estqu’uneré- de trouver, chez des SDF, des bactéries sur
sistance s’est développée. Il convient alors les poux de tête habituellement véhiculées
d’essayer un produit d’une autre classe par les poux de corps. Or ces bactéries
pharmacologique.» sont responsables de maladies graves tel-
Nombreux sont les parents réfractaires les que le typhus.«Pourl’instant,iln’ya
pas lieu d’être alarmiste, relève le spécia-aux insecticides. Ils les accusent d’être
toxiques et leur préfèrent des huiles essen- liste,maisiln’estpasexcluque,dansquel-
tielles ainsi que d’autres dispositifs médi- quesannées,l’onretrouvecetypedebacté-
caux. Mais ces derniers n’ont pas donné la ries dans les poux de tête des enfants.» Il
preuve de leur efficacité et ne sont pas est donc nécessaire de traiter efficace-
inoffensifs. Utiliser un peigne spécial pour ment, à l’échelle individuelle et collective,
enlever les poux est également conseillé. les porteurs de ces parasites.
ZOOM
Stéthoscopehigh-tech
AUSCULTATION Près de deux Le son étant purifié et ampli-
cents ans après son invention par fié, plus besoin d’avoir
l’oreille fine pour être unle médecin français Théophile-Re-
né Laennec (c’était alors un simple bon clinicien. Encore
rouleau de papier), le stéthoscope faut-il savoir rester à
connaît une nouvelle révolution. l’écoute de son pa-
De plus en plus, l’électronique tient. S.C.
s’invite dans les bases de l’examen
clinique. Dernière innovation en
date : un système Bluetooth (com-
mercialisé par Littmann) permet la
transmission sans fil et en temps
réel des sons enregistrés par ce sté-
thoscope high-tech vers un ordi-
nateur. Ainsi, le médecin peut réé-
couter à l’envi le cœur ou les
poumons de ses malades, garder
l’enregistrement dans leur dossier
médical ou même l’envoyer par
Internet à un confrère pour un avis.
DR PHANIE
Crédit photo : Gettyimages/Masterfile –
PHOTONONSTOP
Alundi20septembre2010 LEFIGARO
10 santéDOSSIER
REPÈRES crite pour la première fois en 1932 par un raître plus tôt ou plus tard.ÉVOLUTION. te d’une maladie auto-immune est porte quel médicament.ASSOCIATIONS.
INFLAMMATION. Parmi les maladies in- chirurgien américain, le Dr Burrill B. Cro- La maladie évolue par crises plus ou aujourd’hui privilégiée, mais des facteurs Comme dans de nombreuses maladies
flammatoires chroniques du système di- hn. Elle semble donc d’apparition récente. moins graves entrecoupées de périodes environnementaux liés aux modes de encore mal comprises, les associations
gestif, la maladie de Crohn reste la plus D’abord repérée aux États-Unis et en de rémission. Elle provoque douleurs et vie modernes sont sans doute impliqués. de malades sont des lieux privilégiés
mystérieuse. Et si l’on dispose Scandinavie, elle s’est maintenant ré- diarrhées. Elle peut entraîner une malnu- ALIMENTATION. Aucun régime spécifi- d’entraide, d’échanges et d’informations.
d’un arsenal de médicaments et de me- pandue sur tous les continents. Son inci- trition et un retard de croissance chez les que n’a montré d’efficacité pour prolon- Si le recours et le suivi d’un gastro-enté-
sures nutritionnelles pour maîtriser les dence semble augmenter depuis les an- enfants et adolescents. ORIGINE. Si une ger les périodes de rémission. Mais il est rologue sont indispensables, des voies
crises inflammatoires, on ne peut guérir nées 1950. En France, elle touche une composante génétique est soupçonnée nécessaire d’adapter son alimentation « alternatives », sous sa supervision,
complètement de cette maladie. personne sur mille. Les 20-35 ans sont dans l’origine de la maladie, elle ne sem- (éviter notamment les produits laitiers) peuvent être explorées.
ÉPIDÉMIOLOGIE. Cette maladie a été dé- les plus concernés, mais elle peut appa- ble pas en être la cause principale. La pis- lors des crises et de ne pas prendre n’im- J.-L. N.
Crohn:quandlesintestinss’enflamment
Inflammationchroniquedutubedigestif,
1. Le déséquilibre cettemaladiegagneduterrain,maisreste
de la flore
pourl’essentielencoremalcomprise. intestinale donne 3. L'inflammation
1de l'adhérence provoque l'ulcération
pagnéesparfoisdesignesd’inflammation
MARTINELOCHOUARN chronique de la delapeau,desyeuxoudesarticulations. aux bactéries...
GASTRO-ENTÉROLOGIEApparue voici Cesdernières peuventmêmeêtreaupre- muqueuse
quelquesdécennies,elleinvestitunpays mierplan.Dans10à20%descas,l’ap- Foie
après l’autre, mais on en parle toujours paritiond’abcèsoudefistules(2)dansla
aussi peu. La maladie de Crohn frappe région péri-anale inaugure la maladie.
pourtant, rien qu’en France, près de Chezl’enfant,unretarddecroissanceest Estoma acc 3
100000 personnes. Cette maladie in- très évocateur.» Le diagnostic est
flammatoire chronique peut affecter confirméparendoscopie-biopsie,leslé-
n’importequellepartiedutubedigestif, sionspréciséesparscannerouIRM. 2. . ...qu...qui delaboucheàl’anus.Aveclarectocolite Lorsqu’une personne est atteinte, 2
hémorragique, un peu moins fréquente le risque est multiplié par 10 à 40 pour colonisent
etlimitéeàl’intestintermi- ses frères et sœurs. «On
l'épithéliumnal,elleformecequ’onap- L’AFFECTION trouvede8à10%deformes
ENCHIFFRESpelle les Mici, les maladies familiales. La maladie est Colon
inflammatoires chroniques doncassezfortementgénéti-
de l’intestin. Une journée que,maiscesur-risquereste
Une réaction inflammatoire nationale d’information modeste car l’incidence de1OOOOO InInttestestin grin grêleêle
leur est consacrée le 9 oc- la maladie n’est que depersonnesenFrance de la muqueuse
tobre prochain, grâce à sonttouchées 1 pour 1000», explique le
rl’Association François parcettepathologie P Jean-Pierre Hugot, gas- intestinale
Aupetit (1), qui regroupe chronique. tro-pédiatre au CHU Ro- Iléon
patientsetfamilles. bert-Debré(Paris)etdirec-
Décrite pour la première teur de recherche Inserm
fois en 1932 par l’Américain Burrill (U843).Onluidoitladécouverteen2001 Les facteurs
Crohn, c’est une maladie surprenante, dupremier-etprincipal-gènedesus- Les zones
e de risques ?surgiedenullepartaudébutduXX siè- ceptibilitéàlamaladiedeCrohn,NOD2.
cle, peu après la rectocolite hémorragi- «Depuis, des dizaines d’autres ont été les plus
Alimentationque, elle aussi inconnue jusqu’alors. découverts.Chacunauneffettrèsfaible, souventD’abordidentifiéeenScandinavieetaux multipliantlerisquepar1,1à1,3.Leplus Hygiène
États-Unis, la maladie de Crohn se ré- puissant,NOD2,nemultipliecerisqueque touchées Antibiotiques
pand après la Seconde Guerre mondiale par2à4.Leuridentificationn’adoncpas Un dysfonctionnement
danstoutel’Europedel’Ouest,ettouche d’intérêt en pratique.» La génétique ne Tabac
aujourd’hui l’Europe de l’Est, l’Afrique, «pèse»aumieuxquede10à20%dans du système immunitaire Facteur génétique...
l’Amérique du Sud et l’Asie. Elle frappe cettemaladieoùl’interactiondesgènes
surtout les adultes jeunes entre 20 et 35 etdel’environnementsembledétermi-
ans, mais peut survenir pratiquement à nante. Bien sûr, on pense à l’alimenta-
toutâge.Etdans10à15%descassedé- tioncommeévolutionmajeuredesder-
clare chez l’enfant ou l’adolescent, une nièresdécennies,maisaucunlienn’apu Hypothèsesautourd’unemaladie
précocitéfacteurdegravité. être établi. Le seul facteur favorisant
certain de la maladie de Crohn reste le LA MALADIE de Crohn fait l’objet dépendre du bon fonctionnement de ce condaireàlamaladie.«Ilfaudraitsui-
tabac. d’intenses recherches pour tenter récepteur», précise-t-il. Comme vre pendant des années beaucoup de
«Chaquepousséeaccroît Dysfonctionnement du système im- d’élucidersesmystères.Onestsûrdé- d’autresgènesidentifiésdanslamala- sujetsàrisques,parentsaupremierde-
lesdommagescausés munitaire intestinal, la maladie traduit sormais que l’immunité innée, qui diedeCrohn,ilintervientsurunevoie gré de malades et étudier en parallèle
àl’intestin,quiperd une libération anormalement élevée de permetàl’organismedereconnaîtrela d’activation des lymphocytes appelée leurfloreintestinaleetl’apparitiondela
sasouplesseetses molécules inflammatoires, comme le présencedebactériesdanslemilieuet Th17, commune à diverses maladies maladie chez certains. Nous allons lan-
capacitésfonctionnelles» TNF,quialtèrentlabarrièremuqueuse. d’initier la réaction inflammatoire de inflammatoires comme le psoriasis ou cer cette étude en France, en espérant
PRJ.-F.COLOMBEL,GASTRO-
Cen’estpasunemaladieauto-immune, défense, est impliquée. Dans la mala- la polyarthrite rhumatoïde, ce qui qued’autrespaysnousrejoindront.»
ENTÉROLOGUEAUCHUDELILLE
mais une dysrégulation de la réponse diedeCrohn,laréactioninflammatoi- renforce le soupçon de parenté entre Quels facteurs de l’environnement
immunitaire. Réponse à quoi? Les hy- re accrue serait consécutive aux per- cesmaladies. pourraient déséquilibrer le microbio-
«Cette maladie inflammatoire provo- pothèsessuggèrentundéséquilibreim- turbations de cette immunité innée, te? L’alimentation, partout modifiée
Effet perversquedesulcérationsdelamuqueusediges- pliquantlafloreintestinale. dont dépend l’équilibre subtil entre en quelques décennies, reste très sus-
tive,quipeuventselimiteràl’iléon,lafin Le traitement vise à réduire cette in- défense et tolérance envers les bacté- des antibiotiques? pectée, tout comme un possible effet
del’intestingrêlesouventtouchée,ouaf- flammation exacerbée. «En traitement ries intestinales à la surface de la mu- «La maladie de Crohn est liée à une pervers de l’hygiène et des antibioti-
rfectertoutl’intestin,expliqueleP Jean- d’attaque,lescorticoïdesdonnentdebons queuse. réaction anormale du système immuni- ques,surtoutsitouscesfacteursinter-
Frédéric Colombel, gastro-entérologue résultats, mais ne doivent pas être pres- Ainsi, parmi les gènes de suscepti- taire intestinal envers certains compo- viennentdèslespremiersjours,quand
auCHUdeLille.Chronique,elleévoluepar critsplusd’unmoisnientraitementd’en- bilitéàlamaladie,NOD2inter- santsdelafloreintestinale.Nous seconstruisentenparallèlelaflorein-
rpoussées entrecoupées de phases de ré- tretien, souligne le P Laurent Peyrin- vient dans l’immunité in- avonsdécouvertdesbactéries testinale et l’immunité de l’enfant. «Il
mission.Chaquepousséeaccroîtlesdom- Biroulet,gastro-entérologueauCHUde née.«LegèneNOD2muté inconnues à fort potentiel y a, par exemple, un peu plus de mala-
magescausésàl’intestin,quiperdsasou- Nancy. Un immunosuppresseur comme serait un peu déficitaire, inflammatoire dans l’in- diesdeCrohnchezlesenfantstraitéspar
plesse, ses capacités fonctionnelles, l’azathioprineouleméthotrexateprendle d’où une production ré- 40% testin de malades, alors antibiotiquesenpérinatalitéoulorsd’in-
rjusqu’à rendre parfois nécessaire l’inter- relais, et dans les cas graves un traite- duite de défensines, qued’autresbactériesha- fections ORL», souligne le P Goulet,desmaladesvention chirurgicale. Mais l’aggravation ment biologique par anticorps anti-TNF, substances antibacté- bituelles sont au contraire pourqui«ilparaîtprobablequeledia-
ontuneformen’estpasinéluctableet40%descasres- l’infliximab,dontunerécenteétudefran- riennessécrétéesparcer- diminuées, précise Jean- logue entre le microbiote et la paroi in-
assezbénignedetentassezbénins.Nouspréféronstoutefois çaiseamontrél’intérêtpourprolongerles taines cellules intestinales. Frédéric Colombel. On testinale, nécessaire à l’instauration de
l’inflammationtraiteravecvigueurdèslediagnosticpour rémissions.» Les autres cibles biologi- Mais ce n’est qu’une hypo- parle donc aujourd’hui de la tolérance de l’hôte à l’égard des bac-
réviter l’apparition de dégâts irréversi- ques explorées ces dernières années thèse», explique le P Jean- “dysbiose”, d’un déséquilibre tériesintestinales,puisseêtreperturbési
bles.» n’ont pas encore tenu leurs promesses, PierreHugot. du microbiote, la flore intestinale, le développement, l’implantation ou la
Lessymptômesdelamaladiesontas- maislachasserestegrandeouverte… Autre gène de susceptibilité, celui avec augmentation de certaines bacté- maturationdecemicrobiotelesont.»
sezhétérogènes:«Ellepeutsemanifes- (1)www.afa.asso.fr du récepteur de l’interleukine IL23. ries pro-inflammatoires et diminution A contrario, une action bien
ter par des douleurs abdominales, des (2) Une fistule est une communication «Curieusement,c’estsaformenorma- d’autres,protectrices.» conduite sur ce microbiote devrait
diarrhées,unealtérationdel’étatgénéral, anormale entre deux organes ou entre un le,présentedans97%delapopulation, Ilresteàdéterminersicettemodifi- pouvoirdurablementmodifierlecours
unefatigue,unepertedepoids…accom- organeetlapeau. qui est associée à la maladie, qui doit cationdumicrobioteestcausaleouse- delamaladie. M.L.
Desconséquencessouventlourdeschezl’enfant
ENDIXANS,lescasdemaladiedeCrohn symptômes peu spécifiques: douleurs flammatoires au premier rang desquels peutpassesatisfairederéduiresessymp- corticoïdesetpermetenplusderelancerla
ont doublé chez les moins de 18 ans. Ils abdominales, fatigue, amaigrissement, l’interleukine 6, qui provoque une baisse tômes.Ilfautaussitoutfairepournepas croissance.»Cettenutritionentéraleest
sontaussideplusenplusprécoces:très aphtes, parfois un abcès dans la région de production du principal facteur de la rajouter le handicap d’une petite taille au administréeencurede6à8semaines,au
rare avant 2 ans, ils augmentent désor- anale… «Mais il faut souvent des mois croissanceosseusechezl’enfant,l’IGF1.» handicap de la maladie, en évitant au domicile.Depuispeu,unenouvellepré-
maisdès7-8anscontre12-15ansaupa- avant que le médecin pense à tracer la maximumlerecoursauxcorticoïdes,très paration enrichie en antiinflammatoire
Relancer la croissanceravant. «S’il n’y a pas de forme spécifi- courbe de croissance de l’enfant, dont la efficaces sur l’inflammation mais qui im- (du TGF2), mais encore chère, permet
que à l’enfant, ses conséquences néces- cassure montre le ralentissement. Cette Lediagnosticestconfirméparuneen- pactent la croissance», explique le mé- désormais une prise orale. Les anti-in-
sitent une prise en charge pédiatrique cassure, associée à ces symptômes, signe doscopie, qui doit toujours être réalisée decin.L’approchenutritionnelleestdé- flammatoires – azathioprine ou 6-mer-
spécialiséeafindepréserverlacroissance fréquemmentunemaladiedeCrohn»,in- chez l’enfant sous anesthésie générale sormais le traitement de première ligne captopurine– sont introduits en relais
etlaqualitédeviedel’enfantetdel’ado- sistelepédiatrepourqui«lemédecindoit enmilieupédiatrique.Ellepermetdelo- de la maladie de Crohn chez l’enfant. dèsavantlafindutraitementnutrition-
rlescent», explique le P Olivier Goulet, s’astreindre à tracer cette courbe pour caliser les lésions intestinales et servira «Parsacompositionspécifique,letraite- neletpermettentd’éviter,auplus,lere-
spécialiste de gastro-entérologie pédia- chaqueenfantsouspeinederaterundia- deréférencepourl’évolutionultérieure. ment nutritionnel apporte des éléments coursauxcorticoïdes.
triqueàl’hôpitalNecker-Enfants-Mala- gnostic». Cet impact sur la croissance, Lanormalisationetmêmel’optimisa- nutritifs très riches, mais aussi très peu La maladie, en malmenant aussi
des(Paris). qui peut être majeur, s’explique par la tion de la croissance vont constituer un immunogènes.L’administrationenconti- l’imageducorpssicrucialedurantlapu-
Dans la rectocolite hémorragique, les natureinflammatoiredel’affection.«La objectifmajeurdutraitementchezl’en- nu par sonde gastrique permet de mettre bertéetl’adolescence,rendsouventné-
diarrhéessanglantesalertentlesparents. maladie de Crohn, même à bas bruit, se fant. «La maladie de Crohn va parfois lesintestinsaurepos.Cetraitementstoppe cessaireunepriseenchargepsychologi-
RiendeteldanslamaladiedeCrohn,aux traduit par la libération de cytokines in- handicaper tout au long de la vie. On ne l’inflammation aussi efficacement que les quespécifique. M.L.
A