Magazine Le Figaro du 22 février 2011
38 pages
Français

Magazine Le Figaro du 22 février 2011

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 22/02/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 février 2011
Nombre de lectures 21
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ mardmardimmarmaardar ii22222février2011 -LeFigaroN°20701-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Tous
DixansaprèsOutreau lesMarion mardisLeFigaroLechantierinachevéCotillard,
actricefrançaise automobiledelaréforme
lamieuxpayée PAGES29 À 32judiciairePAGE10PAGES26ET27
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Lepétrole
auplushaut LaLibyedeKadhafi
depuis2008PAGE18
àfeuetàsang
PAGE6ETL’ÉDITORIALPAGE15
Nucléaire:
laFrance
restructure
safilière PAGE20
Dividendes
recordspour
lesentreprises
duCAC40 PAGE21
AffaireCassez:
desjugessous
influencePAGE9
Gorbatchev
trèscritique
enversPoutine
etMedvedev Leprixdugazaugmentera PS:laprestationdeStrauss-Kahn
PAGE9
de5%aumoisd’avril n’aconvaincuquesesfidèles
LES COURS du pétrole, instal- en un an la hausse de la facture LA PRESTATION de Domini- Ségolène Royal et François
lés depuis plusieurs semaines des 10,8 millions de foyers que Strauss-Kahn au 20 heures Hollande minimisent : DSK a
au-dessus de la barre des connectés au gaz naturel. L’hi- de France 2 dimanche a obtenu parlé «en tant que directeur
100 dollars le baril, ne laissent ver dernier pourtant, le gou- un fort succès d’audience, généralduFMI». Quant à l’aile
guère de place au doute. Le vernement avait décrété une mais n’a pas convaincu tout le gauche du parti, elle a marqué
er1 avril prochain, sur la base pause dans la hausse des tarifs. monde au Parti socialiste. Les son désaccord avec ce scénario
de la formule automatique qui Il avait aussi révisé les critères partisans du patron du FMI ont écrit à l’avance. Pour le porte-Paris:
détermine leur calcul, les tarifs de leur fixation, ce qui permet salué «l’évidence» de sa can- parole Benoît Hamon, c’estuneJournée du gaz augmenteront d’envi- malgré tout de limiter un peu didature et sa «détermina- Martine Aubry la «meilleure
ron 5 %. Ce qui portera à 20 % les dégâts. PAGE20 tion». Dans les mêmes termes, candidate» du PS. PAGE4européenne
desvictimesPAGE11
Football:Lyon HISTOIRE DUJOUR
sanscomplexe
La griffe couturefaceauReal Uneplantetropicaleinspire
MadridPAGE12 de votre séjourlesingénieursenaéronautique
l y a longtemps que les ingénieurs en se referment comme un livre. Réduite à
aéronautique ne s’intéressent plus seu- l’état de tige, la plante échappe aux herbi-Ilement aux oiseaux et à leur vol. Ils vores. Peu après, elle ouvre à nouveau ses
cherchent dans la nature tout ce qui peut feuilles.
améliorer les performances des avions. Ce qui intéresse ici Kon-Well Wang, ce
Après les requins et leur capacité de péné- n’est pas le battement des feuilles en lui-
tration dans l’eau, ils lorgnent maintenant même car il est lent mais la façon dont il estTélévision:
du côté des plantes. Selon Kon-Well produit. La plante n’ayant ni muscle ni
«Unfilàlapatte» Wang, de l’université du Michigan (États- système nerveux, le mouvement a lieu par
Unis), il y aurait beaucoup de leçons à tirer le seul déplacement de l’eau à l’intérieurdeFeydeau
Depuis 1870, le N°1 anglais habille l’espace endu mouvement des feuilles de la « sensiti- des cellules situées le long de la tige. Si un
conciliant tradition de meubles faits main et nouvellesendirectPAGE36 ve », un buisson rampant très commun réseau identique équipait le fuselage des
technologies. Découvrez une collection exceptionnelle, tantsous les tropiques. Ce chercheur a présenté avions, avance-t-il, ce dernier pourrait seGRANITZ/WIREIMAGE;REUTERS par le confort d’une large gamme de canapés que par la qualité
les résultats de ses travaux au congrès de déformer, se durcir ou s’étirer selon les be-MARMARA/LEFIGARO;LAHALLEPRESSE
desrevêtements.SPORTS;COFFRINI/AFP;WOODSIDE l’Académie des sciences américaines soins du vol. Reste à savoir comment réa-PETROLEUMLTD/BLOOMBERGNEWS
(AAAS) qui s’est terminé hier. giraient les passagers en voyant leur avion Certainement les canapés tissus
Quand on touche les feuilles d’une sensiti- se déformer. On n’en est pas encore là. les plus confortables au mondeDominique quePPailléaillé
ve (Mimosapudica, la bien-nommée), elles YVESMISEREY
Invité Conditionsexceptionnellesdu17au28février2011
du«Talk k
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS ENPRÉSENTATIONEXCLUSIVEÀL’ESPACETOPPEROrange-
L’ÉDITORIALdePierreRousselin PAGE15 Sursixniveauxd’exposition,lesplusgrandesmarquesdecanapés,canapés-lits,LACHRONIQUELeFigaro» o»
®d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE13 fauteuilsClubsetderelaxation:Steiner,Duvivier,Burov,Stressless ...PAGE4
ePourquoifaut-iltergiverser LESCONFIDENTIELS PAGE38 63ruedelaConventionParis15,0145778040,M°Boucicaut,parkinggratuit.
surl’ISF?PAGE15DéputéUMPdesDeux-Sèvres TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr Ouvert7j/7de10hà19h.www.topper.fr
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. H:830HUF. 2Nouveau!unespace100%literiesur500m
PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 222 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?k@c@c@m@a;
PHOTOMONTAGE:ABDRABBO-MASSE/ABACA;AP
photo non contractuelle
Cmardi22février2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
L’impossiblepaix
ÉTATS-UNIS
Ciudad Juarez
Ilyaunan, àCiudadJuarez
Golfe dulegouvernement
Mexique
MEXIQUEmexicainalancéunplan
Mexico BEL.dotéde200millions GUAT.
OCÉAN
PACIFIQUEd’eurospours’attaquer 500 km
auxracinessociales Salons de coiffure, de manucure ou magasins de
vêtementssefontrares.Lesannonces«envente»
ou «en location» pullulent. Fuyant la crise et ladelacriminalitédans
violence,lavilleaperdudeshabitants.Ilsseraient
200000 à avoir fui la ville, ils se seraient installéscettevilleàlafrontière
pourmoitiéàElPaso,del’autrecôtédelafrontiè-
re,pourmoitiéseraientretournésdansleurrégiondesÉtats-Unis.Sans
d’origine,auMexique.
DanslesruesdeJuarez,les4000membresdelarésultats.CiudadJuarez
police fédérale sont omniprésents. Debout à l’ar-
rièredespick-up,levisagemasquéetledoigtsurcontinuedevivredans leM16,ilsfoncentàtouteallureentrelesvoitures
des civils, dévisageant chaque passant. Quelqueslapeuretl’horreur militaires patrouillent aussi, mais plus discrète-
mentetdepréférenceenbanlieue.
auquotidien. CetteprésencearméeestloinderassurerMari-
selaReyes.Depuisneufjours,elleestengrèvedela
PARSAMUELKENNY
faimdevantlebureauduprocureurdeJuarez.ElleENVOYÉSPÉCIALÀCIUDADJUAREZ
exige des autorités une enquête sur la disparition
de plusieurs membres de sa famille. « Ma sœur a
été assassinée en décembre 2010 au passage d’un
barrage militaire. Mon frère, mon autre sœur et ma
belle-sœur ont été enlevés la semaine dernière, 4 km
e 30 janvier 2010, une trentaine de après un barrage militaire. La maison de ma mère a
jeunessesontréunisdanslequartier été brûlée hier soir. Elle se trouve à moins de 100 mè-
de Villas de Salvarcar pour célébrer tres d’une caserne. Et les autorités n’étaient même
un anniversaire. Une fête à la mai- pas au courant. C’est moi qui ai informé le comman-
son,cardehorslaviolenceestomni- dant militaire de ce qui se passait ! »Levisagefati-
présenteaveclesgangs,lesmilitaires gué, Marisela fume cigarette sur cigarette et en-Letlaguerredesnarcos.Unefêtepour chaîne les interviews. Elle dit garder l’espoir de
oublier.Mais,cejour-là,uncommandoarméadé- retrouversesprochesmaisn’a « plus confiance en
barquéettiré:15morts,20blessés,tousmineurs. qui que ce soit ». « Je me méfie de tous. J’ai très peur
Les motifs du massacre ne sont pas clairs. Le pour ma famille, mes amis, pour moi-même. J’ai
présidentFelipeCalderóndéclarequ’ils’agitd’un peur pour la sécurité de tous parce que ce que nous
règlement de comptes entre gangs. Mais devant vivons est pire qu’une guerre. Nous ne savons même
l’indignationgénérale,ilfaitmarchearrière,pré- pas d’où vont tomber les coups, ni comment nous
sentesesexcusesetannonceunchangementma- protéger. »
jeur dans sa stratégie de lutte contre le crime. Le
Lesmédecinsenpremièreligne17février2010,illanceleplan«Noussommestous
Juarez». Santé, éducation, sécurité, droits de PourlaplupartdeshabitantsdeJuarez,ilestdeve-
l’homme… Le gouvernement fédéral annonce 160 nunormaldésormaisd’avoirpeur.Pourlesméde-
programmes articulés autour d’un principe com- cins,l’horreurestleurquotidien.Enpremièreli-
mun:laparticipationdelasociétécivileàdesta- gnedanslaguerredesnarcos,ilsdoiventfaireface
blesrondes.C’estellequidécideradesorientations auxblessuresdeguerre,audésespoirdesfamilles
duplan.Dotéd’unbudgetde200millionsd’euros, etauxmenacesdemort.Sansjamaissentirdepro-
ceplanestcensés’attaquerauxracinessocialesde tection.LadoctoresseSandraLopez(pourdesrai-
lacriminalité. sons de sécurité, son nom a été changé) exerce
Une année plus tard, trois autres massacres de dans une petite clinique de quartier, comme il en
jeunes ont eu lieu dans la ville et le nombre de existeunetrentainedansJuarez.Huitlits,unemi-
meurtres continue de croître. Selon le journal El nuscule salle d’urgence et une dizaine de méde-
Diario de Juarez,lavilleaenregistréplusde3100 cins.Conçuepourdesopérationslégères,laclini-
exécutionsdepuisledébutdelaguerredesnarcos queestdevenue,parlaforcedeschoses,hôpitalde
en2006.Lesgangslocaux,commeles Artistas Ase- guerre. « Pour nous, tout a changé le jour où, alors
sinos et les Aztecas, servent de soldats dans la que nous étions en train de soigner un patient blesséEnoctobredernier,l’enterrement
guerrequiopposelescartelsdeSinaloa,deJuarez, CiudadJuarezestunevillequialongtempssouffert par balles, ils sont arrivés et devant nous l’ont exé-dedeuxfrèrestuésparun
desZetasoudelaFamilia...Lesprincipalesorgani- du manque d’investissements. Pour Lourdes Al- cuté. C’est la première fois de ma vie, en vingt ans decommandoalorsqu’ilsfêtaient
sations criminelles se disputent cette ville perdue unanniversaireàCiudadJuarez, mada, du Réseau pour l’enfance, Ciudad Juarez carrière, que je vois quelqu’un mourir comme ça
aumilieudesdésertsmaisessentiellepourletrafic attaquequiafaitautotal14victimes. souffreavanttoutd’uneinjustice. « La ville qui re- dans un hôpital, entouré de médecins et d’infirmiè-
dedrogue.SelonleFBI,entre30et50%desdro- Ci-dessous,lestracesd’unautre groupe 40 % de la population de l’État de Chihuahua res. » Depuis 2008, Ciudad Juarez a connu huit
massacre,perpétréle30janvierguesconsomméesauxÉtats-UnispassentparCiu- et fournit 60 % de sa production n’a qu’entre 15 et épisodesdecegenre.Deshommesarméss’intro-
2010,dontlebilanestde15mortsdadJuarez.Pourleseultraficdecocaïne,lesesti- 16 % du budget d’investissement de l’État. » Ainsi, duisentdansunhôpitalpouracheverunblesséqui
et20blessés,tousmineurs.mationstournentautourde38milliardsdedollars Juarez ne possédait, avant 2010, que 60 haltes- vient d’y être transporté. Dans le pire des cas, ils
RAYMUNDORUIZ/APde marchandises qui transitent chaque année par garderies.LavillevoisinedeChihuahuaencomp- tuent aussi les proches venus au chevet du mou-
ETJESUSALCAZAR/AFP
la frontière mexicaine. Un contexte propre à dé- tait120,pourunepopulationdeuxfoismoinsim- rant.
chirerletissusociald’unevillefrontière. portante. Le plan «Nous sommes tous Juarez» a Lavoixtendueparl’émotion,SandraLopezra-
permisd’enconstruire40enuneseuleannée.Une contesondésespoirquandunblesséparballearri-
200000habitantsauraientfuilaville avancée positive pour Lourdes Almada, mais qui veàlaclinique « Nous avons des parents qui vien-
Rocio Gallegos, journaliste au Diario de Juarez,a « ne répond pas à la réalité de Juarez. Depuis la crise nent en voiture avec de multiples perforations aux
suivi depuis le début l’application du plan «Nous économique de 2008, nous devons faire face à la poumons, au foie, à l’intestin. Leurs enfants sont sur
sommestousJuarez».Aprèsl’espoir,estvenuela malnutrition des enfants. Pour la première fois dans les sièges arrière. Quand nous leur expliquons que la
déception. « La situation est la même, un an après. l’histoire de la ville, des enfants ont faim. Ce devrait clinique est petite, qu’elle n’a pas tout l’équipement
En octobre 2010, au moins 50 % des 160 actions pro- être le problème numéro un de la table ronde sur nécessaire, les enfants nous demandent:“Docteur,
grammées restaient à réaliser. De- l’enfance. Mais nous avons des garderies… ». s’il vous plaît, prenez mon papa, il est en train de
puis, les autorités n’ont publié au- Àcettecrisesociales’estajoutéelacriseécono- mourir”. » Le plus dur pour ces petites cliniques
cun rapport d’activité. » Des mique de 2008 qui a durement frappé l’économie est l’absence de soutien. « Personne ne nous aide.
projets, pourtant simples, n’ont locale.Les maquiladoras,cesusinesquitravaillent La Croix-Rouge nous dit qu’elle ne peut pas interve-
jamais abouti comme l’immatri- à bas coût pour les compagnies américaines, em- nir tant que les forces de sécurité ne sont pas présen-
culation des véhicules. Beaucoup ployaientjusqu’à200000employéspourunsalai- tes sur place. Les ambulances privées refusent de
deMexicainsquiviventprèsdela remensueld’environ500euros.Après2008,plus transporter des blessés par balle et les grands hôpi-
frontière achètent des voitures de la moitié d’entre eux s’est retrouvée sans em- taux nous répondent : “Nous ne recevons pas de
d’occasionauxÉtats-Unis.Quand ploi.Prèsde40%despetitscommercesontfermé. blessésparballe”. Alors nous pouvons seulement les
ilsreviennentaupays,ilscirculent De nombreux centres commerciaux sont déserts. voir mourir devant nous. »
sans plaques pour éviter de payer Contrairementàdenombreuxcollègues,ladoc-
de coûteux frais d’importation. toresseneveutpaspartir. « Je reste parce que c’est
« Le ministre de la Sécurité déclare ma ville, mon travail. Je travaille pour que les choses
que dans 80 % des crimes ce type s’améliorent. Parce que la solution n’est pas de fuir.
de voitures est utilisé et qu’il faut les Mais il faut que le monde entier sache ce qui se passeCe que nous vivons est pireenregistrer,expliqueRocioGallegos. Un program- à Juarez. »
me est lancé. L’État de Chihuahua entre en désac- Le17février2011amarquélepremieranniver-qu’une guerre. Nous ne savons«cord avec le gouvernement fédéral sur qui fait quoi. saire du plan «Nous sommes tous Juarez». Sept
Le projet est repoussé. Au moment où il est relancé, le secrétairesd’Étatontfaitledéplacement,reconnumême pas d’où vont tomber les coups,
prix de l’immatriculation est jugé trop cher. Nouvel desavancéesinsuffisantesetmaintenuleplanpour
arrêt, etc. Au final, seuls 45 des 45 000 véhicules qui l’année à venir. Ce jour-là, les médias mexicainsni comment nous protéger»
devaient être enregistrés l’ont été. » ontcompté14exécutionsenvingt-quatreheures.
Au-delàdesconflitsadministratifsetpolitiques, MARISELAREYES,ENGRÈVEDELAFAIMPOURRETROUVERSESPROCHES CiudadJuarezn’esttoujourspasenpaix.
A
TEL. 01.55.35.20.20mardi22février2011 LEFIGARO
LeTalkenvidéo4 francePOLITIQUE WWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK
AuPS,proetantiDSKsefontface
Poursespartisans,Strauss-Kahnsera«àl’évidence»candidaten2012.SesadversairessoutiennentAubry.
Mais,avantdes’engager,ilfautdémi-
NICOLASBAROTTE
nerleterrain.C’estledeuxièmeobjectif
GAUCHE Comme une bonne série télé: duserviceaprèsventestrauss-kahnien:
forte audience, suspense maximum et répondre aux attaques nombreuses ve-
avalanche de commentaires pour en nuesdel’UMP.DSK « fait très, très peur
imaginer la suite. Dominique Strauss- à la droite, sinon ils ne répéteraient pas
Kahn, à mi-chemin entre Lost (pour le tous les jours qu’il n’est pas le meilleur »,a
mystère)et Columbo(pourl’influencede commentél’ancienministrePierreMos-
son épouse), continue d’agiter la scène covici,candidatpotentielauxprimaires,
Dominiquepolitique française. Sa prestation au luiaussisurleretrait.
Strauss-Kahn20 heures de France 2 dimanche a été
LecampdeHamonfaitfeu lorsdesasuivieparprèsde7millionsdetéléspec-
conférencetateurs, un record. S’il n’a pas dévoilé Lerouleaucompresseurstrauss-kahnien
depresseclairement ses intentions pour 2012, il n’atoutefoispasremportél’adhésionde
àl’issue
semble se tenir prêt, plus que jamais. toutlemondeauPS,aucontraire.L’an- dusommet
Quelquesminutesaprèslafindel’inter- cienpremiersecrétaireFrançoisHollan- duG20,
view, les premières réactions tom- de,quinesemblepasdécidé,lui,àaban- samedidernier
baient: DSK est l’homme du moment. donner sa candidature aux primaires, a àParis.
« Il est un bon client pour les médias, c’est minimisé l’intervention de son rival. MARMARA/
un produit rare », soupire un élu devant « Dimanche, j’ai entendu le directeur du LEFIGARO
« l’effervescence médiatique ». FMI », a-t-il relativisé sur France Inter.
Aux Antilles, Ségolène Royal, elle aussi
candidate déterminée, a employé les«Sacandidaturechemine
mêmes mots (lire ci-dessous). Il restedansl’opinion,cequidoit
quatremoisàDSKpourlesfairechangerlefaireréfléchir.
d’avis. « Ça, c’est des pré… pré… pré…Celadit,jesuispersuadé
pré-candidats », a ironisé, à propos dequ’iln’apastranché»
RoyaletHollande,l’ancienpremiermi-JEAN-CHRISTOPHECAMBADÉLIS,
nistreLaurentFabius.Ilsoutientd’abordDÉPUTÉDEPARIS
DSKetensuiteMartineAubry.
Organisés comme jamais ils ne La riposte la plus forte est venue du l’Ardèche Olivier Dussopt a lancé une qu’un jeu de cache-cache et que des décla-
ZOOMl’avaient été jusqu’à présent, les parti- campdeBenoîtHamon.L’ailegauchedu chargeviolentecontreDSK: « La priorité rations sibyllines entre deux petites phra-
sansdeDSKontsaluéenbloclesdécla- PS, dans la limite de son audience, a des Français n’est pas d’accompagner la ses. » À quelques formules près, l’UMP
rations de leur champion. Pour faire marqué son désaccord avec le scénario mise en place du pacte de compétitivité de pourraitsigner. « Ça ne rend pas service à
masse. Ils entendent ainsi favoriser la strauss-kahnienécritàl’avance.Lepor- Nicolas Sarkozy et Angela Merkel »,a-t-il la gauche »,regretteunprochedeDSK. Pailléneredoutepas
compréhension à ceux qui trouveraient te-parole du PS a clairement pris posi- déclaré dans un communiqué. «La Dansl’entouraged’Aubry,onnecom- Strauss-Kahn
Strauss-Kahn dur à suivre. Les députés tionpourlapremièresecrétaireMartine proximité et la connaissance du quotidien mentenilesunsnilesautres.Hieraprès-
Jean-MarieLeGuenetJean-JacquesUr- Aubry, la « meilleure candidate » selon des Français sont essentielles. Elles néces- midi, la numéro un du PS travaillait sur Ladroiteobservelapréparation
voas, et le maire de Grenoble Michel lui. Et il a laissé ses proches faire feu sitent une présence de chaque instant. (…) la préparation des élections cantonales, delaprésidentielleparlePS.
Destotontsaluédanslasoirée « l’éviden- contre le patron du FMI. Le député de L’élection présidentielle mérite mieux dansl’ombremédiatique. Invitéhierdu«TalkOrange-
ce »desacandidatureetsa « détermina- LeFigaro»,l’ancienporte-
tion ». Hier, le président de la région paroledel’UMPDominique
Bourgogne François Patriat a vanté les Pailléaestiméque«lerêve
qualités « d’homme d’État »dupatrondu deDSK,c’estqu’iln’yaitpasde
FMI. Manuel Valls, candidat potentiel vraiesprimaires»pourdésignerEnMartinique,SégolèneRoyal
aux primaires, a jugé que DSK serait le lecandidatsocialistepour2012.
meilleur pour 2012: « Si Dominique Pourlui,ledirecteurgénéralducreusesonsillonenignorantsonrivalduFMI
Strauss-Kahn est candidat, et je le sou- FMIn’estpaslecandidatleplus
haite, ça m’obligera et ça obligera chacun cipé DSK en tant que patron du elle négociait la mise en place dangereuxpourNicolasSarkozy,
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
à réfléchir »,a-t-ilexpliqué. FMI. «Ilyaeuune photo et une d’une convention entre sa ré- car«sonpositionnementlelaisse
ENVOYÉSPÉCIALÀFORT-DE-FRANCE
(MARTINIQUE)Le doute est-il encore permis? «Sa déclaration mais contrairement à gion, Poitou-Charentes, et la assezprochedel’UMP».Le
candidature chemine dans l’opinion, ce qui ce qu’a affirmé [la ministre des Martiniquesurlapréventiondes candidatderuptureseraitplutôt
doit le faire réfléchir. Cela dit, je suis per- COMME SI de rien n’était… Finances] Christine Lagarde, il risques climatiques et sur l’em- FrançoisHollande,selonlui.
suadé qu’il n’a pas tranché », a tempori- Loin de l’hystérie médiatique n’y a pas d’accord, tout simple- ploidesjeunes.Puiselleenchaî- Malgrélessondagesdéfavorables
sé,surlesitedu Nouvel Obs,ledéputéde provoquéeenmétropoleparla ment parce que le G20 n’est pas nait sur quelques visites de ter- pourlechefdel’État,Paillé
Paris Jean-Christophe Cambadélis, bras SégolèneRoyal visite de Dominique Strauss- une instance de décision. C’est un rain.Unefaçonpourelled’aller estimequelacampagnen’estpas
droitdeDSKenFrance.Lecoupd’envoi accueillie Kahn à l’occasion du G20, Sé- échec lamentable qui traduit un au contact des Français en gé- perdue.«Toutsejouedansles
n’a pas encore été donné, quel que soit parSergeLetchimy, golène Royal a entamé hier à déficit démocratique. Les gens néral, des « sans voix » en par- dernièressemaines.Jene
leprésidentl’enthousiasme. « Il faudra une campa- Fort-de-France son déplace- sentent qu’ilyaeu embrouille, ticulier à qui elle veut « redon- voispasd’appétencepour
duconseilrégionalgne courte », plaide la députée d’Indre- mentdecinqjoursauxAntilles. qu’on ne leur dit rien », assure ner la parole » à l’occasion des lePS»,a-t-ilexpliqué.
delaMartinique,hieret-Loire Marisol Touraine. Le plan de Sansvouloirs’exprimersurles Royal. Elle déplore au passage primaires PS d’abord, puis de
àFort-de-France.batailleestencoursd’élaboration. propos du favori des sondages que les trois thèmes mis en l’élection présidentielle si elle
P.COPPÉE/AFP
(« Je ne commente pas ce que avant par Nicolas Sarkozy - parvientàs’imposerànouveau. EN BREFfont les autres candidats, je suis moralisation des bonus, taxa- Pour l’instant, les sondages
entièrement tournée vers les tion sur les mouvements finan- neluisontpasfavorables.Pire,
Français »), l’ex-candidate de ciers,réglementationbancaire- ils indiquent la concernant un LeFNdésavoue
2007 s’interroge tout de même aientdisparudesdiscussions. risquedenouveau21avrilsielle l’undesescandidats…
ingénument: « Dominique a étaitdésignéecandidate.L’hy- LeFrontnationala«suspendu»,
«Jesuisdansparlé en tant que directeur gé- pothèse est d’ailleurs abon- hier,l’undesesmembres,
néral du FMI. Pourquoi ne pas lasédimentation» damment relayée par les MaxBaeza,quiadécidé
croire ce qu’il a dit ? » Et no- Ségolène Royal n’en dira pas strauss-kahniens qui préfére- d’êtrecandidatauxélections
tamment qu’il se consacrait beaucoup plus. Et surtout pas raient voir leur champion cantonalescontrel’ancienmaire
pleinementàsatâche. sur les primaires du PS. Mais la concourir seul aux primaires. deNice,JacquesPeyrat,
Pour le reste, « je ne perçois tonalitédesondéplacementaux Pour l’instant, Ségolène Royal danslesAlpes-Maritimes.
rien. J’écoute, mais ce n’est pas Antillesavaleurdemessagesu- ne s’en inquiète pas et glisse: JacquesPeyrat,bienqu’ayant
mon rôle d’interpréter, de com- bliminal sur sa détermination à « Rien n’est prévisible en politi- quittélepartideJean-Marie
menter, de lire entre les lignes. Je aller jusqu’au bout. À Fort-de- que, rien n’est écrit à l’avance. » etMarineLePenen1994pour
crois ce qu’il a dit, il faut s’en te- France, pas question de grand Mercredi, elle s’envolera pour rejoindreleRPRpuisl’UMP,
nir à cela », élude-t-elle. Sa rassemblement, de démonstra- la Guadeloupe où elle promet esteneffetsoutenuparleFN.
seule priorité, « que la France tiondeforceoudemeetingsur- des interventions plus politi-
…EtlaCGTsuspendsoit débarrassée de Nicolas volté. « Nous ne sommes pas en- ques. Elle pourrait notamment
unmilitantpasséauFNSarkozy ». Et c’est avec ce seul core en campagne, dit-elle. Ici, rencontrer le leader du LKP,
angle d’attaque qu’elle tire les je suis dans la sédimentation, Elie Domota, mais seulement ÀNilvange(Moselle),c’est
conclusions du G20 des minis- dans le travail en profondeur, je s’il demande à la voir. D’ici là, lesyndicatCGTdesagents
tresdesFinancesauquelaparti- consolide les fondations. » Hier, « le travail continue »… territoriauxdelamairiequiaété
«suspendu»parladirection
nationaledelacentrale
syndicale,parcequeson
responsableestcandidat
AnneSinclairs’invitedansledébatsurl’islametlaRépublique duFrontnationalaux
cantonales.«LesidéesduFN
tives pour affoler les esprits sur l’identité avait dit son souhait qu’il ne fasse pas n’ontpasleurplaceàlaCGT»,
JUDITHWAINTRAUB
nationale, après la loi sur la burqa, les un second mandat au FMI. « C’est déjà déclarelesyndicatdirigé(avecN.B.)
dérapages sur les Roms, on nous annon- compliqué de débattre avec un candidat parBernardThibault.
FAUDRA-T-IL désormais lire le blog ce de toute urgence un débat national sur potentiel, alors avec l’épouse d’un candi-
Candidatschoisisd’AnneSinclairpoursavoircequepen- l’islam », ironise-t-elle. Selon Anne dat potentiel… »,soupireledéputéUMP
àpileoufacese Dominique Strauss-Kahn? Si le di- Sinclair, il ne s’agit pas de s’interroger delaDrômeHervéMariton.
recteur général du FMI a scrupuleuse- surdesquestionstellesque « religion et Unmilitantetunemilitante
«Comédieduspectacle»ment respecté son devoir de réserve démocratie » mais, « comme d’habitu- «écologistesetindépendants»
lors de son passage à Paris, son épouse de », « d’agiter les peurs en espérant Pour Hervé Novelli, secrétaire général ontdécidédetireràpileouface
est entrée dans le vif du débat franco- dégonfler l’extrême droite et ressouder adjointdupartiprésidentiel,l’entréeen avecunepiècededeuxeuros
françaisdimanchesoir,encondamnant une droite déboussolée devant les alar- scène de l’ex-journaliste ressort de la pourdéciderlequeldesdeux
viasonblogledébatsurl’islametlaRé- mes des Français devant les inégalités « comédie du spectacle ».Ilestpersuadé seraitlecandidatetl’autre
publiquelancéparNicolasSarkozy. inacceptables, le chômage omniprésent, qu’elle « passera mal dans l’opinion », lesuppléantauxcantonales
Letitredesonbilletannoncelacou- l’école en déroute, la santé en panne, car, selon lui, « prendre position par danslecantondeStrasbourg-2
leur: « Jouer avec le feu. » Évoquant la l’Europe tout entière en crise». L’ex- procuration comme le fait DSK est incon- (Bas-Rhin).Résultat:c’est
révolte des peuples arabes, elle se de- journaliste conclut, cinglante: «Et venant ». « On a donc deux champions lamilitantequiseracandidate
mande « comment ne pas être désarmé après tout le fracas qui a déjà eu lieu, du monde de slalom, ironise Marc-Phi- etlemilitantleremplaçant.
de retrouver, à côté de la puissance de ce quel résultat ? Marine Le Pen à 20 % lippe Daubresse, également secrétaire «Noustravailleronsensemble»
bouillonnement, les petits et vieux manè- dans les sondages. Belle réussite ! » adjointdel’UMP. Jean-Baptiste Grange ont-ilsdéclaré,hier,«Aprèstoutlefracasquiadéjàeulieu,
ges qui alimentent les anxiétés et jouent La stratégie de communication aga- et DSK, qui est candidat tout en ne l’étant avantdedéposerquelrésultat?MarineLePenà20%dans
avec les sentiments les plus primaires ». ce. C’est la deuxième fois que l’épouse pas, et qui, soumis à son devoir de réser- leurcandidature.lessondages.Belleréussite!»,ironise
« Voici qu’après les malheureuses tenta- deDSK sembleparler ensonnom.Elle ve, fait campagne par procuration. » AnneSinclairsursonblog. COEX/AFP
ALEFIGARO mardi22février2011
5francePOLITIQUE
Cantonales:UMPetPS
affinentleursambitions
Les 20 et 27 mars, la gauche espère gagner au moins quatre
départements, la droite est surtout optimiste en Ile-de-France.
ton ils votent, et qui les représente. Mais en droite, les dernières cantonales ont été très
BÉATRICEHOUCHARD ville, l’élu départemental a beaucoup de mauvaises : 11 départements perdus pour
ÉLECTIONS Cette fois, c’est parti. Même si mal à exister. Autre handicap du cru 2011 : un seul gagné en 2004. Huit départements
la campagne officielle pour les élections les conseillers généraux ne seront élus que perdus pour deux gagnés en 2008.
cantonales des 20 et 27 mars ne commence pour trois ans, puisqu’en 2014 les
Relationsexcellentesque le 7 mars, la procédure de dépôt des 5 660 conseillers généraux et régionaux
candidatures est close depuis hier soir. laisseront la place à 3471 conseillers terri- La majorité présidentielle ne préside plus
Dans 2 023 cantons (1 938 en métropole), toriaux, qui siégeront à la fois au dé- que 42 départements sur 100. La gau-
les candidats vont d’abord devoir partement et à la région. Enfin, che espère évidemment accentuer
convaincre les électeurs… d’aller voter, beaucoup d’électeurs peu- son avance mais affiche des ob-
alors que seul un canton sur deux est vent penser que le grand jectifs volontairement modes-
concerné et que 47% des personnes inter- rendez-vous électoral est tes : gagner les Hautes-Alpes,47%rogées, selon le sondage réalisé du 10 au celui de 2012, et ne pas ju- l’Aveyron, la Vienne, la Cô-
14 février par OpinionWay pourLeFigaro, ger bon de se déplacer cet- despersonnesinterrogées te-d’Or constituerait, selon
ne savent pas si elles sont ou non dans un te fois. 47% seulement af- selonunsondage la première secrétaire du PS,
OpinionWaycanton renouvelable (voir nos éditions du fichent pour l’instant Martine Aubry, «un beau
ontl’intention17février). l’intention d’aller voter, se- succès». On peut y ajouter le
d’allervoterPour la première fois depuis 1994, les lon le même sondage. Jura et le Rhône, présidé par le
cantonales ne sont pas jumelées avec des Avec 50% de participation aux garde des Sceaux Michel Mercier.
régionales ou des municipales, élections cantonales, c’est seulement un électeur sur À l’UMP, on mise sur deux départements
plus politisées et qui boostent la participa- quatre qui se prononcera dans un mois. franciliens : la Seine-et-Marne et surtout
Deuxdépartementsclefs:lesHauts-de-SeineoùPatrickDevedjian(enhaut),présidenttion. En zone rurale, passe encore : les Mais, sauf statu quo total, il y aura forcé- le Val-d’Oise(lireci-dessous).
sortantUMP,estcontestéparsoncamp,etlaCorrèze,présidéeparFrançoisHollande.électeurs savent en général dans quel can- ment un vainqueur et un vaincu. Pour la Toujours en Ile-de-France, l’UMP sur-
veille comme le lait sur le feu les Hauts-de-
Seine, qui resteront acquis à la droite mais le PCF), les Pyrénées-Orientales et les l’épouse de l’ancien président de la Répu-
dont le président, Patrick Devedjian, est Deux-Sèvres. Tout en rêvant de la Corrè- blique puisse faire le jeu de l’ancien pre-
fortement contesté par ses troupes et ze, que préside François Hollande et où se mier secrétaire du PS. Ce serait, juge l’an-Val-d’Oise,Seine-et-Marne,espoirsàdroite
pourrait bien être « débarqué » lors du représente Bernadette Chirac. Les rela- cien ministre Alain Marleix, spécialiste des
FOI d’Alain Marleix: «Si nous ga- me Geoffroy Didier à Gonesse, font le troisième tour. L’UMP espère gagner le tions entre l’une et l’autre sont excellentes. élections à l’UMP,«unfosséquelesChirac
gnons le Val-d’Oise et la Seine-et- choix d’une campagne basée sur les Vaucluse, la Somme, l’Allier (que préside Mais on n’ose imaginer, à l’UMP, que hésiterontàfranchir».
Marne, cela marquera l’histoire des «fondamentaux républicains» pour
élections cantonales.» Homme des tenterde«déloger»leFN…
élections à l’UMP, l’ex-ministre sait En Seine-et-Marne, la bascule n’est
bienqu’avecprèsde2,5millionsd’ha- pas impossible, mais plus compliquée.
bitantsàeuxdeux,cesdépartements L’UMP, qui détient neuf des 23 sièges
franciliens peuvent compenser quel- renouvelables, doit en gagner 2 sans
quespertes… enperdre.JeunemaireUMPdeBailly-
DansleVal-d’Oise,l’horizonestplutôt Romainvilliers, Arnaud de Belenet
dégagé à droite, qui a perdu le dépar- pourrait prendre le canton de Thori-
tement d’une seule voix en 2008. Sur gny-sur-Marne. «Nous sommes op-
ces terres «strauss-kahniennes», le timistes, mais modestes, note-t-il,en
PS est en outre très divisé, et Didier phase de reconquête pour offrir une
Arnal,présidentPSduconseilgénéral, vision stratégique à un département
fragilisé.Àl’UMP,descandidats,com- enpleinemutation.» S.DER.
Legouvernement
souhaitemoins
ménagerleSénat
L’exécutif ne recherchera plus le consensus
systématique sur les sujets sensibles.
collectivités locales. En réalité, les pro-
GUILLAUMEPERRAULT
pos de Brice Hortefeux marquent une in-
PARLEMENT Faut-il y voir un signe de flexion. Depuis la réélection de Jacques
l’approche de l’élection présidentielle de Chirac à la présidentielle de 2002 et la
2 012 ? Nicolas Sarkozy ne recherche victoire de la droite aux législatives qui
plus à tout prix un compromis avec le ont suivi, l’exécutif n’a presque jamais
Sénat sur les sujets qui fâchent. Le 10 fé- donné le dernier mot aux députés lors de
vrier, la Haute Assemblée a ainsi suppri- l’examen de dispositions qui font polé-
mé plusieurs mesures controversées du mique, préférant s’en remettre aux
projet de loi sur l’immigration annon- commissions mixtes paritaires (7 dépu-
cées par le chef de l’État le 30 juillet à tés, 7 sénateurs) qui recherchent un
Grenoble. consensus.
La possibilité de déchoir de la nationa- L’Élysée et Matignon n’ont forcé la
lité française une personne naturalisée main aux sénateurs, en majorité de droi-
depuis moins de dix ans et reconnue cou- te et du centre, que deux fois en huit ans,
pable du meurtre d’un fonctionnaire a et à chaque fois sur des sujets techniques.
ainsi été repoussée par les sénateurs. Or, Sous les présidences de François Mit-
terrand, au contraire, l’exécutif ne pou-
vait appliquer son programme qu’en de-«Jusqu’ici,legouvernement mandant souvent à l’Assemblée,
n’osaitpasforcerlamainà dominée par le PS et ses alliés de 1981 à
1986 et de 1988 à 1993, d’avoir le derniersesamissénateurs.Ilavait
mot sur le Sénat, à majorité RPR et UDF.
peurquepasserenforce «Pourunministrededroiteouducen-
laissedestraces» trequidéfendunprojetdeloi,nepasob-
tenir l’accord du Sénat est perçu comme
Brice Hortefeux a fait savoir que le gou- une défaite politique, explique un pilier
vernement demanderait à l’Assemblée du groupe UMP de la Haute Assemblée.
nationale de rétablir ces dispositions et Jusqu’ici, le gouvernement n’osait pas
l’inviterait à statuer en dernier ressort, forcer la main à ses amis sénateurs. Il
comme l’article 45 de la Constitution l’y avait peur que passer en force laisse des
autorise en cas de différend entre les dé- traces». Les mesures portant sur les su-
putés et les sénateurs : ce sont les députés jets controversés – dispositions contre
qui ont le dernier mot. «Le gouverne- les « mariages blancs » peines plan-
ment,quiestattachéàcesmesures,veille- chers pour les auteurs de violences ag-
raàcequelasuitedudébatparlementaire gravées, peines de sûreté - étaient donc
permette, conformément à nos règles souvent atténuées pour se concilier
constitutionnelles, de mener à bien cette l’appui de la Chambre haute. Au grand
réforme nécessaire et indispensable», a dam de certains députés UMP, qui ju-
déclaré le ministre de l’Intérieur à la tri- geaient l’exécutif trop prompt à lâcher
bune du Sénat aussitôt après le vote. du lest.
La réaction du gouvernement pourrait Mais les temps changent. Alors que des
BOUTIQUE EN LIGNE SUR HUGOBOSS.COM
paraître prévisible, puisque l’Assemblée, sondages créditent Marine Le Pen d’in-
élue au suffrage universel direct, bénéfi- tentions de vote très élevées en 2012,
cie d’une légitimité démocratique plus l’Élysée n’est plus porté à faire des
grande que celle du Sénat, issu d’un col- concessions aux sénateurs dans le domai-
lège de grands électeurs représentant les ne de l’immigration et de la sécurité.
BOSS Black HUGO BOSS FRANCE SAS Téléphone + 33 1 44 17 16 70
M.FRE/FEDEPHOTO,P.EMILE/SIPA
Amardi22février2011 LEFIGARO
«Ladoublemenace Lezapping vidéodesLa criseen Libye faitlibyenne » violencesen Libye6 international flamberlepétrolePAGE18L’ÉDITORIALDEPIERREROUSSELINPAGE15 > WWW.LEFIGARO.FR
LA LIBYE À FEU ET À SANG
Kadhafifaitbombardersacapitale
Des témoins évoquent un carnage à Tripoli.
Des rumeurs anticipent la fuite du « Guide ».
L’INCERTITUDE régnait hier soir sur le l’armée de l’air bombardent aveuglément
sort du dirigeant libyen Mouammar un secteur après l’autre. Ilyade nom-
Kadhafi, dont le régime vacille à la tête breux, nombreux morts», a déclaré cet
d’un pays à feu et à sang. Selon le chef de habitant, Adèle Mohammed Saleh. Le bi-
la diplomatie britannique, William Ha- lan se chiffrerait en centaines de victi-
gue, le « Guide » aurait peut-être déjà mes. Deux pilotes libyens ont atterri à
quitté la Libye, en route vers le Venezue- Malte hier soir, expliquant leur défection
L’arméedela. «Vous m’avez demandé si le colonel par leur refus de s’en prendre aux mani-
l’airlibyenneKadhafiestauVenezuela,jen’aipasd’in- festants. Selon la télévision d’État, le fils
abombardé,formation me permettant de dire qu’il y du raïs, Seïf al-Islam Kadhafi, a démenti
hiersoir,est, (mais) j’ai vu des informations qui ces informations, parlant plutôt de dé-
plusieurs
suggèrent qu’il est en route», a-t-il dé- pôts d’armes bombardés loin des villes.
sites.
claré en marge d’une rencontre avec ses
AP/YOUTUBERapatriement des étrangershomologues européens à Bruxelles. Le
patron du Foreign Office n’a pas précisé Auparavant, des postes de police, des lo-
la nature de ses sources. Les gouverne- caux des comités révolutionnaires, la
ments libyen et vénézuélien ont démenti « Salle du peuple », l’équivalent du Par-
la fuite de Kadhafi vers ce pays d’Améri- lement où se tiennent des réunions offi-
que latine. L’entourage de Catherine Ash- cielles, ainsi que le bâtiment abritant le
ton, la chef de la diplomatie européenne, ministère de l’Intérieur avaient été in-
a aussi parlé de«rumeursinfondées».La cendiés par les manifestants. La violence rentrés dans leur pays d’origine depuis soulèvement populaire touchait hier pour protester contre «l’usage excessif
chaîne d’information al-Arabiya s’at- aurait également touché le centre du dimanche. L’Égypte a ouvert deux hôpi- soir la plus grande partie de la zone cô- de la force contre des manifestants dé-
tendait dans la soirée à un discours im- pouvoir. Le camp de Bab el-Azizia, où vit taux de campagne à sa frontière pour ac- tière habitée, à l’exception notable de sarmés».
minent du Guide de la révolution. le colonel Kadhafi, en périphérie de Tri- cueillir ceux qui parviendraient à la fran- Syrte, la ville natale de Mouammar Dans la nuit de dimanche, Seïf al-Is-
Au même moment, les informations poli, aurait été attaqué dans la nuit de di- chir. La compagnie pétrolière française Kadhafi. Plusieurs villes libyennes, no- lam Kadhafi est apparu à la télévision
en provenance de Libye ne semblaient manche. Le très influent prédicateur qa- Total, comme d’autres multinationales, a tamment Benghazi, Tobrouk, Misoura- nationale pour dénoncer le risque d’une
pas indiquer un relâchement de la ré- tari Youssef al-Qardaoui a émis une décidé de rapatrier «la majeure partie» ta, Homs, Tarhounah, Zeiten, Zawiya et «guerrecivile». Dans un discours hale-
pression contre le mouvement de révolte fatwa appelant l’armée à tuer le raïs. Et de ses expatriés. Les États-Unis ont éga- Zuwara seraient tombées aux mains des tant et visiblement non préparé, il a
qui plonge le pays dans le chaos. Des avi- un groupe d’officiers a, selon al-Jezira, lement ordonné l’évacuation de leur manifestants, après des défections dans évoqué des réformes tout en brandis-
ons de chasse auraient tiré sur la foule et appelé leurs compagnons d’armes à personnel diplomatique «non essen- l’armée. sant la menace «de milliers de morts et
bombardé plusieurs immeubles à Tripoli. «rallierlepeuple» et renverser le Guide. tiel». Nicolas Sarkozy a condamné Outre des militaires et des diploma- de rivières de sang dans toute la Li-
Un habitant a déclaré hier soir à la chaîne «Onn’apasdormiàTripoli,toutelanuit «l’usageinacceptabledelaforce», tan- tes, de hauts responsables du régime bye». Hier soir, la télévision d’État a
al-Jezira que l’armée de l’air bombardait on a entendu des tirs», a raconté Mo- dis que Hillary Clinton demandait auraient rallié le mouvement qui récla- annoncé que Seïf al-Islam avait«formé
de nombreux sites de la capitale.«Ceà hammed Jarboui, un ingénieur tunisien. «l’arrêtd’unbaindesanginacceptable». me le départ du colonel Kadhafi. Le mi- une commission» chargée d’«enquêter
quoinousassistonsaujourd’huiestinima- Plus de 2 300 Tunisiens effrayés par les Jusque-là cantonné à l’Est, dans la nistre libyen de la Justice, Mustafa Ab- surlesévénementsquiontprovoquéplu-
ginable. Des avions et des hélicoptères de manifestations et leur répression sont région frondeuse de Cyrénaïque, le del-Jalil, a démissionné de ses fonctions sieursvictimes».
El BeidaTripoli DernaTUNISIE Témoins
Homs TobroukZuwaraUnsystèmeàboutdesouffle delapeur àTripoliMisourata Benghazi
Zawiya Syrtespécialistes français de la Libye, s’y CYRÉNAÏQUEPIERREPRIER Tarhounah
sont essayés dans un brillant « Que Adjedabia QU’ILSsoientexpatriésoulibyens,
TRIPOLITAINE ÉGYPTELE RÉGIME libyen est-il réformable ? sais-je ? ». les voyageurs arrivés hier en dé-Ghadamès
Seïf al-Islam Kadhafi semble le croire. «Mouammar Kadhafi prend alterna- but d’après-midi à Roissy sur un
Dans son discours télédiffusé en pleine tivement appui sur trois institutions: le volrégulierenprovenancedeTri-
poli racontent le «climat denuit, entre lundi et mardi, il a fait allu- Congrès général du peuple, les comités
peur» qui règne dans la capitale.sion, entre deux menaces, à l’élabora- révolutionnairesetl’armée.Lacontinui-
ALGÉRIE «Kadhafi paie des gens venustion d’une Constitution. Le fils du Gui- tédupouvoirreposesurcettealternance
d’ailleurs pour tuer les Libyens»,Sebhade de la révolution, dauphin supposé, imprévisibledetroispôlesconcurrents»,
Awbari explique en anglais un ancien
rêve de réguler la vie politique libyenne écrivent-ils. Kadhafi a en outre tenté LIBYE «coloneldel’armée»quisouhaiteMourzoukpar un texte fondamental. Il a même récemment d’ajouter une institution garder l’anonymat, comme la plu-
chargé un groupe d’experts étrangers régionale au rôle assez flou. Toutefois, partdesvoyageurs.150150 km kmd’y travailler. ajoutent les auteurs, il ne faut pas «Ilsprennentdesgensauhasard,
Son père l’a laissé faire, tout en s’ac- oublier les passerelles : les comités ré- ils leur donnent des dollars, uneLe quatrième producteurcrochant au système qu’il a inventé, la volutionnaires noyautent l’armée et le voiture banalisée, une arme et ils
Jamahiriya, la « République des mas- Congrès général. Mais on est encore leurdisent:“Vamaterlesgens!”»,2% 79%de pétrole en Afrique
loin de la vérité si l’on oublie que les assure Hayat, jeune étudiante de
24ans.«Ilfautallerlà-bas,ilfautcomités révolutionnaires peuvent être Principaux gisements
Raffineries de la production des exportations que l’on sache», insiste la jeuneeux-mêmes «court-circuités à tout d’hydrocarburesMouammar Kadhafia mondiale de du pétrole libyen sont femme. «Il y aura beaucoup plusmoment par des solidarités tribales en-toujoursprissoinde faire Oléoducs et gazoducs Terminaux pétroliers pétrole destinées à l’Europe demortsquecequevousavezen-
coreextrêmementvivaces».entrerleparamètretribal tendu.» «J’ai peur que tout cela
Mouammar Kadhafi a toujours prisdansladistributiondes soit vain», ajoute-t-elle, en re-
soin de faire entrer le paramètre tribalpostesetdesprébendes layant la rumeur selon laquelle
dans la distribution des postes et des tentatives de coup d’État militaire de- une tentative de coup d’État militaire en Kadhafi«estparti»…
prébendes. Les tribus, de leur côté, ont puis celui de septembre 1969, à l’origine 1993. Des centaines de ses membres Quelques expatriés français ren-
ses». Un système aujourd’hui à bout de pris l’habitude d’investir les différentes de la prise de pouvoir de Kadhafi. Mais, avaient été tués. Réprimés et marginali- trentavecleurfamille.Laplupart
souffle. Selon ce concept, le peuple est institutions. Leur influence est encore depuis quelques jours, l’équilibre sem- sés, les Warfalla pourraient estimer que refusent de s’exprimer devant
censé gouverner directement à travers grande dans une société où l’on se réfè- ble en passe de se rompre. Plusieurs l’heure des règlements de comptes a les caméras. «C’est trop dange-
des assemblées de base, les comités po- re souvent à un chef avant d’obéir à un chefs de tribu ont décidé de mettre fin à sonné. La tribu compterait encore de reux », glisse une mère de fa-
mille, de retour avec ses deuxpulaires, et leur émanation nationale, le État qui, en principe, n’existe pas… leur allégeance. nombreux membres dans l’armée.«La
enfants de 13 et 14 ans. Son mariCongrès général. Mouammar Kadhafi Parmi eux, Akram al-Warfalli, un di- révolteravivedesplaiesanciennes», af-
Tentatives decoupd’État estrestéàTripoli.Iltravaillepourne serait qu’une sorte de conseiller rigeant de la puissante tribu al-Warfal- firme le chercheur Olivier Pliez. Le sou-
le groupe français Total. «Même
bienveillant. Le « Guide » entretient la La Libye a toujours fonctionné grâce à la, a annoncé à la télévision nationale : lèvement de la ville de Beida, ajoute-t-
par téléphone, on ne pouvait pas
flamme de cette utopie en annonçant cet équilibre perpétuellement instable ; «Nous déclarons au frère Mouammar il, rappelle que cette cité de l’Est fut le
separler.»
régulièrement la suppression des fonc- l’armée elle-même est traversée de Kadhafiqu’iln’estplusunfrère,nouslui siège de la dynastie Senoussi, l’ancienne (AFP)
tionnaires, voire des ministères, et la courants et de complots. Les spécialistes disonsdequitterlepays.» famille royale de Libye, renversée par
distribution directe des revenus pétro- estiment à une vingtaine le nombre de Cette tribu avait été impliquée dans Mouammar Kadhafi.
liers au peuple, annonces qui sont res-
tées sans effet.
En réalité, et même si Kadhafi écoute
réellement les doléances du Congrès, la
répression de la révolte trahit la réalité L’Europeredouteune«déferlante»deréfugiés
du régime, dirigé par un leader s’ap-
puyant sur une garde prétorienne et sur nante du trafic de clandestins ministre Werner Hoyer, s’est Barack Obama a menacé le régi-Il faut JEAN-JACQUESMÉVEL«un organisme politique, les comités ré- vers l’Europe, laissent craindre également alarmée du chantage me de Kadhafi«d’actionsappro-CORRESPONDANTÀBRUXELLESdonnerduvolutionnaires, une milice politique au une déferlante incontrôlable. libyen. En première ligne, la priées». La marge de manœuvre
parfum soviétique qui chapeaute, dirige travailaux TRIPOLI s’est attiré hier une fer- Pour dévier les critiques sur les France et l’Italie poussent à une de Washington semble toutefois
et surveille les comités populaires. me condamnation de l’UE pour droits de l’homme, le régime aide décisive de l’UE en faveur du limitée.Tunisiensen
Mais ces révolutionnaires sa répression sanglante, mais Kadhafi appuie déjà sur ce point monde arabe, sur le modèle du Si l’appel d’Obama au roi du
Tunisieetauxn’exercent pas tout le pouvoir. Kadhafi c’est un autre aspect de la révolte sensible. Depuis quelques jours, il plan Marshall, pour reprendre Bahreïn avait eu pour effet de
a toujours pris soin de diviser pour ré- Égyptiens arabe qui a mobilisé le huis clos menace de jeter aux orties une l’image de Franco Frattini. «Si calmer le jeu, son Administration
gner. La description du fonctionne- des ministres des Affaires étran- coopération policière durement ces économies s’enlisent, nous semble avancer à tâtons face auen Égypte
ment du système a donné la migraine à gères à Bruxelles: la crainte d’un acquise par l’UE. autres Européens en paierons le régime libyen. Contrairement à»LAURENTWAUQUIEZ,
plus d’un chercheur. François Burgat et afflux de clandestins sur la rive prix», dit le chef de la diplomatie l’Égypte ou au Bahreïn, la Libye,SECRÉTAIRED’ÉTATAUX
AFFAIRESEUROPÉENNES Menaces américainesAndré Laronde, deux des meilleurs nord de la Méditerranée. «Lors- italienne. riche en pétrole, ne dépend pas
qu’un régime tombe avec tous ses Dans la lutte contre les réseaux Pour Laurent Wauquiez, la so- de l’aide massive des États-Unis.
contrôles, il se crée un appel d’immigration illégale, la Libye lution n’est pas d’assouplir les Ceux-ci pourraient envisager un
d’air», a averti le secrétaire est incontournable, du fait de ses contrôles à l’immigration, mais retour des sanctions, mais ce se-
Desclandestins d’État aux Affaires européennes 2000 km de côtes et des 4000 km «de donner du travail aux Tuni- rait un processus long et compli-
africains,partis Laurent Wauquiez en citant le de frontières qu’elle partage avec siens en Tunisie et aux Égyptiens qué. Imposées parallèlement à
deTripoli,sont précédent de 1989 et l’effondre- ses six voisins africains. Bruxelles en Égypte». Dans l’immédiat, la celles de l’ONU après l’attaque
reconduitsen ment du communisme européen. prend la menace très au sérieux: France propose aussi de mutuali- contre un avion de la Pan Am au-
Libyeparlapolice
La chute du président Ben Ali, «Nous sommes extrêmement in- ser à vingt-sept la garde-frontiè- dessus de Lockerbie en 1988, elles
italienne.Lepays
rapidement suivie de l’arrivée de quietsdelasituationenAfriquedu res sur la façade méditerranéen- avaient été abandonnées après laestuneplaque
5500 Tunisiens sur l’île italienne Nord», dit Michele Cercone, ne de l’Europe, jusqu’ici assumée restauration des relations diplo-tournantedutrafic
de Lampedusa, n’était peut-être porte-parole de la Commission pour l’essentiel par la Grèce, matiques entre les deux pays sousdeclandestins
qu’un signe avant-coureur. Les sur les questions d’immigration. l’Italie, Malte et l’Espagne. l’Administration Bush.versl’Europe.
(avecADÈLESMITHàNewYork)désordres en Libye, plaque tour- L’Allemagne, par la voix du vice- De l’autre côté de l’Atlantique,M.AL-FERGANY/AP
C 1
REUTERS
Sources : AFP, BP Statiscal Review et EIAd’Ormuz
LEFIGARO mardi22février2011
Dossierspécial:Révolte «Lesembarrasdumodèleturc»danslemondearabe 7LATRIBUNEDEDOROTHÉESCHMIDPAGE14 international>WWW.LEFIGARO.FR
LEGOLFEENPROIEÀLACONTESTATION
IRAK Les pays du conseil de
Bahreïn coopération du Golfe,KoweïtBahreïn, 0,3 % DE LA 65-75 % enjeux pétroliers
PRODUCTION DE CHIITES DANS
MONDIALE LA POPULATION et religieux
DE PÉTROLE TOTALE DU PAYS
Koweïtroyaumesous 3,2 % 20-25 % IRAN
DE LA PROD. DE CHIITES
MONDIALE DANS LA POP. Golfe
Oman
Manama
1 % 5-10 %surveillance Persique DE LA PROD. DE CHIITES
MONDIALE DANS LA POP.
DohaRiyadLié aux pétromonarchies de la région,
Abu Dhabile régime a peu de marge de manœuvre.
mollahs. Menace que la dynastie des Kha-
RENAUDGIRARD Merlifa avait réussi à désamorcer en ac-
ENVOYÉSPÉCIALÀBAHREÏN Mascatee Arabie Émiratscueillant chez elle la base de la V flotte de d’Omansaoudite Qatar arabes unisCONFRONTÉ à une situation qu’il n’avait l’US Navy, ainsi que le CentCom (com-
pas, même dans ses pires cauchemars, mandement central) de la marine de 12 % 10-15 % 1,5 % 10 % 3,2 % 10 %
100 kmDE LA PROD. DE CHIITES DE LA PROD. DE CHIITES DE LA PROD. DE CHIITESimaginée possible – un soulèvement guerre la plus puissante de la planète. Il y
MONDIALE DANS LA POP. MONDIALE DANS LA POP. MONDIALE DANS LA POP.
Sources : BP Statiscal Review et Pew Forumchiite local alimenté par un vent de ré- a encore deux mois, aucun des Khalifa ne
volte saisissant l’ensemble du monde pouvait imaginer que le ver était dans le
arabe –, le gouvernement dynastique fruit et non au dehors ; qu’il grandissait au aidée par le passé, financièrement et po- après une opération du dos subie aux à entreprendre serait bien trop longue.
sunnite de Bahreïn se montre totalement sein de sa propre population, pas chez le litiquement. Sur les six États du CCEAG États-Unis. Y a-t-il encore un pilote dans Lorsque le vent de la révolte arabe a
désemparé. Les ambassadeurs occiden- rival étranger héréditaire. Aucun de ces (Conseil de coopération des États arabes l’avion du plus riche État pétrolier de la commencé à souffler à Tunis et au Caire,
taux, habituellement si bien traités ici, princes, occupés à s’enrichir autant qu’à du Golfe, dont le secrétaire général est un planète ? C’est ce qu’est venu voir l’ami- les cheikhs du Golfe ont fait ce qu’ils ont
n’arrivent plus à joindre le ministre des gérer les affaires publiques, ne pensait que Bahreïnien), aucun n’a un régime démo- ral Mike Mullen, chef d’état-major géné- toujours fait : acheter la loyauté de leurs
Affaires étrangères, le cheikh le très puissant et éternel Moubarak, cratique. Accepter au royaume de Ba- ral des armées américaines, en tournée sujets. Le gouvernement de Manama a
Khalid Ben Ahmad al-Khalifa, grand allié des Américains, pût hreïn un premier ministre élu par le peu- dans la région. L’amiral, dont le premier validé hier l’inscription (sur Internet) de
homme fin, d’ordinaire si se retrouver si vite détrôné. Et ple risquerait de provoquer un effet ennemi potentiel est l’Iran d’Ahmadine- 115 000 foyers bahreïniens, qui vont re-
courtois et disponible. aucun d’eux n’avait prévu domino. jad, demandera à ses hôtes du CCEAG de cevoir chacun un cadeau du roi de
Ce prince a en effet dé- 2000 que le mauvais exemple se le rassurer, autant qu’il tentera de les ras- 2000 euros. Ce geste ne suffira pas à cal-
Le retour d’Abdallahserté son bureau de Mana- répandrait partout grâce à la surer, après le lâchage de Moubarak par mer les aspirations démocratiques de laeuros
ma car, appelé en conci- télévision arabe al-Jezira, Dans l’Arabie saoudite voisine (reliée à Barack Obama. En bon militaire, il ne se communauté chiite (plus de 70 % de la
C’estl’allocationduroi
liabule permanent auprès hébergée et financée par les Bahreïn par un pont-digue de 25 km), les permettra aucun conseil politique, population). Car, ayant bénéficié d’une
à115000foyers
du roi et du prince héritier cousins de la dynastie qata- autorités s’apprêtent à accueillir en gran- d’autant moins qu’en Arabie saoudite, éducation supérieure de qualité financéebahreïnienspour
à Riffa, bourgade sunnite si- rienne. En deux mots, la vigi- de pompe le roi Abdallah. Agé de 86 ans, pays où les femmes ont l’interdiction de par l’État, la jeunesse des pays arabes dutenterdecalmer
tuée au centre de Bahreïn, où lance des Khalifa avait été en- le successeur d’Ibn Séoud vient de passer conduire et les immigrés philippins celle Golfe réclame désormais un statut de ci-larévolte
réside la famille royale, protégée dormie par ces deux décennies de un mois de convalescence au… Maroc, d’entendre la messe, la liste des réformes toyen et non plus seulement de sujet.
par des milliers de militaires sunnites montée de la domination américaine dans
(bahreïniens pour les officiers ; syriens, le golfe Persique et d’accroissement des
jordaniens, yéménites, pakistanais pour cours mondiaux du pétrole.
la troupe), dont on voit les quartiers Brutal réveil : que faire ? La tradition-
flambant neufs depuis l’autoroute tra- nelle répression à l’arabe (tirs à balles
versant l’île du sud au nord. Le pouvoir, réelles sur les foules, arrestations sans
ici, est une affaire de famille, celle de la mandat, tortures, disparitions, procès
dynastie bédouine des Khalifa, venue truqués) n’est plus une option depuis
dans l’île depuis le désert d’Arabie à la fin qu’elle est désavouée par le grand pro-
edu XVIII siècle, et qui sut plus tard flatter tecteur américain. Le roi a donc ordonné
dans le bon sens le maître britannique. En la libération de détenus chiites et suspen-
sus du roi et de son oncle, premier minis- du les poursuites contre d’autres prison-
tre depuis 1971, les portefeuilles ministé- niers politiques, satisfaisant l’une des de-
riels régaliens (Défense, Intérieur, Justi- mandes de l’opposition. Mais le problème
ce, Finances, Affaires étrangères, etc.) est que donner aux manifestants ce qu’ils
ont tous été donnés à des Khalifa. réclament – une monarchie parlemen-
On peut comprendre que le clan soit taire à la britannique – n’est pas une op-
désemparé. Depuis vingt ans, il vivait tion non plus. Car la dynastie bahreïnien-
dans un cocon intellectuel, où la déstabi- ne a une dette à l’égard des autres
lisation ne pouvait venir que de l’Iran des pétromonarchies sunnites, qui l’ont tant
AuYémen,lesislamistes
s’immiscentdanslarévolte
Des militants intégristes rejoignent
les étudiants qui défient Ali Abdallah Saleh.
dani a fait volte-face, hier, en affirmant,
GEORGESMALBRUNOT
au nom de tous les oulémas du Yémen,
FACE à une opposition qui durcit le ton, que « toute agression contre les manifes-
le président Ali Abdallah Saleh, au pou- tants est un crime ». Zindani, un ancien
voir depuis trente-deux ans, ne compte proche d’Oussama Ben Laden en Afgha-
pas démissionner. « On me demande de nistan, est l’un des ténors de l’Islah, la
partir, mais je ne partirai que par les ur- formation intégriste qui domine la coali-
nes », a déclaré, hier, le raïs yéménite, tion des opposants à Saleh, au côté des
lors d’une conférence de presse à Sanaa. socialistes du Sud. Hier, la contestation
Le 2 février, pensant désamorcer la s’est également étendue au Nord chiite,
grogne de son peuple, galvanisé par les où des dizaines de milliers de personnes
exemples tunisien et égyptien, le chef de ont, à leur tour, réclamé la chute d’un
l’État avait annoncé qu’il ne se représen- régime qui les a combattus ces dernières
terait pas en 2013 et que son fils, Ahmed, années.
ne lui succéderait pas. Mais, depuis, les
Situation explosive à Adenmanifestations appelant à un change-
ment de régime se sont poursuivies à Sa- À Sanaa, des milliers de personnes ont
naa, la capitale, et surtout à Taez et à entamé un sit-in devant l’université
Aden, dans le Sud, où douze personnes pour exiger le départ du raïs, mais, com-
sont tombées sous les balles d’une ré- me la veille, les manifestants n’ont pas
pression sanglante. été inquiétés par les forces de sécurité.
Dans sa conférence de presse, le chef de
l’État leur avait demandé de ne pas tirer«Onmedemandede
sur les protestataires.partir,maisjenepartirai
En même temps qu’il résiste aux appelsqueparlesurnes»
à quitter le pouvoir, Saleh cherche àALIABDALLAHSALEH,PRÉSIDENT
apaiser la situation, en condamnant laDEPUISTRENTE-DEUXANS
violence des forces de sécurité au Sud, ou
C’est précisément le recours excessif à en allant visiter un campus universitaire
la force qui a provoqué le raidissement à Sanaa. Mais son offre de dialogue, réité-
de l’opposition. Dimanche, celle-ci a ap- rée hier, a été rejetée par ses adversaires.
pelé ses membres à rejoindre le flot des Pas de négociations tant que la répression
manifestants, composé jusque-là d’étu- sévit, insiste la coalition d’opposition.
diants. « L’opposition a compris que le Celle-ci, concède un expert, « n’est pas
mouvement étudiant est en train de se révolutionnaire, mais elle veut arriver à la
structurer sur le modèle égyptien grâce à table des négociations en position de force,
Facebook et Twitter avant la grande ma- notamment sur son exigence principale
nifestation du 24 février, elle veut être pré- d’élire les députés à la proportionnelle ».
sente pour fédérer la révolte », analyse un À Sanaa, grâce à l’appui des tribus, le
observateur sur place, qui relève la pré- raïs a encore la situation en main. Tout est
sence d’islamistes de plus en plus nom- possible, en revanche, à Taez et surtout à
breux dans les cortèges de manifestants. Aden. Dans cette dernière ville, les acti-
Après avoir dénoncé les fauteurs de vistes sudistes, qui militent depuis des
troubles en fin de semaine, l’influent mois pour une sécession, commence-
chef islamiste cheikh Abdelamajid Zin- raient à rallier les étudiants.
Détroit
AFP
C