Magazine Le Figaro du 23 avril 2011

Magazine Le Figaro du 23 avril 2011

-

Livres
34 pages

Description

Consultez le Figaro magazine du 23/04/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 avril 2011
Nombre de lectures 17
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,40€ samedi23-dimanche24avril2011 -LeFigaroN°20753-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
BéatificationQuintuple deJean-PaulII:
sonconfidentmeurtredeNantes:
s’exprimedanslepèrerecherché PAGE9 «LeFigaro»PAGE8
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie SanglanterépressionenSyrie ImmigrationEnFrance, malgrél’ouverture
letourisme
retrouvedes
couleurs PAGE17 LaFranceUnanaprès
lesauvetagede
laGrèce,lazone pourraiteurotoujours
enémoi PAGE18
Lesventesde
chocolatdopées suspendre
parPâques PAGE20
lesaccordsde
NadineMorano SchengeninviteBorloo
àseranger
La mesure viserait à répondre à l’affluxderrièreSarkozy
PAGE4 d’immigrants tunisiens et libyens via l’Italie.
Larcherrappelle LA FRANCE estime que tuation créée par l’octroi de Nord. Le sujet sera évoqué
l’accord européen ne per- permis de séjours italiens mardi par Nicolas Sarkozylanécessitédu
met pas de faire face à la si- aux immigrés d’Afrique du et Silvio Berlusconi. PAGE4
pactesocialPAGE3
Égypte: Gazdeschiste,nouvellebatailledel’énergie
rencontreavec LA POLÉMIQUE sur les gaz pendés par les écologistes
de schiste, qui semblait clo- mais a priori abondants enAmrMoussa,
se après l’abrogation des France, recommande deAu moins 70 personnes auraient été tuées hier lorscandidatàla permis d’exploration déli- procéder à des recherches àde manifestations hostiles au régime dans plusieurs villes
vrés aux compagnies, est en partir de « puits expéri-
de Syrie. Il s’agit de l’une des journées les plus sanglantesprésidencePAGE6 train de rebondir. Dans un mentaux » et estime qu’il
depuis le 15 mars, début du mouvement de contestation. rapport d’étape, la mission existe des « marges de pro-
Le président Assad avait pourtant promulgué jeudi un décret d’inspection sur ces nou- grès». PAGE12LeLouvre
abrogeant l’état d’urgence en vigueur depuis 1963. PAGE6 veaux hydrocarbures, vili- ETL’ÉDITORIALPAGE15restaure
«LesPèlerins
HISTOIRE DUJOURd’Emmaüs»de
RembrandtPAGE2
Vousenavezrêvé, 200 ans de création horlogère
leLiechtensteinl’afait
ouer au suzerain le temps d’un week- préciser le site d’Airbnb, qui détaille le dé-
end: il est désormais possible de louer la but des«grandioses» festivités: réceptionJpetite principauté des Alpes, ses de bienvenue dans les vignobles de la fa-
2160,5 km et ses châteaux à flanc de monta- mille princière, puis remise des lourdes clés
gne, aux confins de la Suisse et de l’Autriche. de la principauté au Parlement. Les assoif-
L’initiative émane d’une agence américaine fés de pouvoir en seront néanmoins pour
de vacances en ligne, Airbnb, associée pour leurs frais: aucune cérémonie d’investiture
l’occasion à un partenaire local, Xnet. Si le devant une foule de 34000 sujets, soit touteGastronomie:
client est prêt à y mettre le prix (tarif de la population de la principauté, n’a été pré-cequeles base: 70000 dollars, soit environ vue dans le contrat de location. À court
50000 euros, la nuit), il pourra faire renom- d’idées pour remplir les caisses depuis la finAnglaisnous
mer les rues, donner un feu d’artifice dans le annoncée du secret bancaire, le prince
ontapportéPAGE30 stade de football et même réquisitionner Hans-Adam II et son fils, le régent Alois,
l’un des onze villages du pays, plus connu vont sans doute plancher sérieusement sur
jusqu’ici pour ses banques et sa discrétion, les suggestions des premiers apprentis roi-NewYorkTimes
en y logeant jusqu’à 900 invités. telets attendus pour le week-end.
lesmeilleurs «LouerunÉtatrequiertpourcommencerun Louez le Liechtenstein!
certain goût du cérémonial», croit bon de MAURINPICARD(ÀVIENNE)articles
enfrançais
QUATRIÈME
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
CAHIER
L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE15LACHRONIQUE
d’AlexandreAdler LECARNETDUJOUR PAGE13
N.CADOP/AFP;J.NAEGELEN/REUTERS L’islamismeest-ilsoluble APARTÉd’AnneFulda PAGE34P.BROCARD/PHOTOPQR;MUSÉEDU dansladémocratie?PAGE15
LOUVRE;AFP TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr
12, place Vendôme
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. H:830HUF.
PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 423 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?a@e@m@d@k;
APPHOTO
Csamedi23-dimanche24avril2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
Unenouvellelumièrepour
Rembrandt
Le tableau « Les Pèlerins d’Emmaüs »
est au cœur de l’exposition « Rembrandt
et la figure du Christ », présentée
au Louvre. L’occasion de redécouvrir
le chef-d’œuvre fraîchement restauré,
longtemps resté dans l’ombre après
qu’une patine jaunâtre en avait noyé
les subtilités et les nuances.
PARVÉZIANEDEVEZINS
e jeu de la lumière plutôt que celui
des couleurs, des nimbes et de lé-
gers clairs-obscurs suggérant la
mystique, des «non-finis » étudiés, Christapparaissant
auxpèlerinsd’Emmaüsl’art du style « ébauché »… Pas de
(1648)deRembrandt.doute : c’est Rembrandt Van Rijn.
Letableau,exécuté« Une pièce est achevée quand le
surunpanneauLmaître y a atteint son but », disait-
enacajoudesAntilles,il. C’est peut-être en reprenant à son compte la
vientd’êtrerestauré.
philosophie de son travail, livrée par Rembrandt
Lanappedelataverne
lui-même, que le Musée du Louvre a préparé son aretrouvésablancheur
exposition « Rembrandt et la figure du Christ ». Le crème.Lesmanches
but de Vincent Pomarède, directeur du départe- del’undesdisciples
ment des peintures, et de Blaise Ducos, conserva- ontvirédel’ocre
teur pour la peinture flamande et hollandaise des auvermillon.Surl’habit
e eXVII et XVIII siècles, est de montrer comment deJésus,renaissent
destonsrosescet artiste singulier s’est appuyé sur la tradition et
poudrésreprissa propre foi pour inventer une image révolution-
danslamuraille.naire de Jésus, ce « personnage supérieur ». « Le
PHILIPPEFUZEAU/terme « figure » fait aussi allusion au mythe et à
MUSÉEDULOUVREl’histoire, précise Blaise Ducos, à l’origine de cette
rétrospective. La peinture religieuse de Rembrandt
n’estpasunà-côté.»
En réalité, Rembrandt peint la foi. Les multiples
«portraits» du Fils de Dieu qui seront accrochés
inclinent vers des effigies d’un brun galiléen
– l’artiste vivait alors dans le quartier juif d’Ams-
terdam. À mille lieues de l’iconographie en vogue tableau, exécuté sur un panneau en acajou des An- Isabelle Leegenhoek a œuvré au Centre de re- rer « Rembrandt et la figure du Christ ». Mais Pa-
du doux blond aux yeux bleus, il a choisi de privi- tilles, même dans la pénombre, semble illuminé. Il cherche et de restauration des musées de France ris reste le champion de la mémoire de la vie de
légier la vraisemblance historique. Au centre de vient d’être restauré. La nappe de la taverne, ci- (C2RMF). Dans la lignée classique de l’école fran- l’objet au fil des siècles, du rafraîchissement cir-
cette procession de sept figures du Fils de l’hom- devant beigeasse, a retrouvé sa blancheur crème. çaise, elle a«allégé» lesPèlerins – qu’elle a trou- constancié.
me, de gravures, d’esquisses, trône en majesté le La niche derrière le Ressuscité vibre de glacis éme- vés, par ailleurs, «dansunexcellentétatdeconser- Glissons-nous dans l’atelier de Flore, où une
Christ apparaissant aux pèlerins d’Emmaüs, l’un raude et bleutés, là où l’on n’y voyait plus qu’un vation, ce qui est rare ». L’inclination pour les quarantaine d’œuvres sont en clinique, pour sui-
des joyaux du Louvre, achevé en 1648 – l’artiste sfumato plombé qui ne devait rien à Vinci. Les collections, plus répandue chez nous et plus an- vre la restauration pas à pas, sous les auspices de
avait 42 ans. Il est au côté du Repas à Emmaüs, manches de l’un des disciples, peut-être Cléophas, cienne, peut expliquer cela. Oui, mais comment Blaise Ducos. D’abord le tableau, dans les collec-
conservé au Musée Jacquemart-André, peint dans ont viré de l’ocre au vermillon. Sur l’habit de Jé- conserver des tableaux qui reflètent du temps le tions depuis Louis XVI, a passé quelques semaines
sa jeunesse, première variante sur ce thème qui sus, renaissent des tons roses poudrés repris dans réparable outrage ? Dans notre savoir-faire, expli- en laboratoire où il avait été scruté, radiographié
fascina beaucoup la muraille. que Vincent Pomarède, « on a longtemps accepté et passé aux infrarouges qui ont révélé les lacunes
Autoportraitjeune d’autres maîtres (Man- unvernisjauni,patinéparletemps.C’esttrèsfran- et les mastics anciens. Sur l’épaisse couche de
enguerrier(1629) Pertedescontrastestegna, le Caravage, Vé- çaisquederespectercertainsrepeints ». Tandis que peinture, plusieurs strates de vernis «microfissuré
deRembrandt. lasquez, Carrache…). Et, Des détails apparaissent – ce molosse allongé dans d’autres écoles, anglo-saxonnes en tête, auraient ettrèsoxydé », voire «opacifié. » D’où la perte des
AKG-IMAGES pour replacer Rem- le coin gauche en bas du tableau –, des reflets sus- tendance à « dévernir », à mettre la peinture à nu. contrastes due à une«importantecolorationjaune
brandt dans son temps pects disparaissent : « Les traces blanches dans les Sans aller jusqu’à la grande lessive. ayant pour effet d’assombrir les clairs et d’éclaircir
et ses influences, pour cheveux de Jésus provenaient de frottements sur le Mezzo voce, quelqu’un rappelle qu’il fut une lessombres », dixit le diagnostic, établi en concer-
comparer, figurent aussi vernis, explique Isabelle Leegenhoek, restauratrice époque où les « décapeurs » de l’ancien et du nou- tation avec le trio conservateur-ingénieur de re-
d’augustes prédéces- mandatée par le Louvre. Au-dessous, nous avons veau mondes voyaient d’un mauvais œil la maniè- cherche-restaurateur.
seurs, gravures de retrouvé une légère usure du dernier glacis brun, re délicate de la France. «Àprésent,lesdivergen-
Dürer, œuvres de Lucas ainsi que des rehauts de lumière grise d’origine.» ces de philosophie s’estompent, et nous sommes Respecterlesmystères
de Leyde… Rembrandt avait voulu que les mèches du Sauveur plutôtdansunelogiqued’échanges», nuance Vin- À partir de là, un dossier technique fut constitué.
À y regarder de plus brillent de sa propre auréole – puisque la seule cent Pomarède. Diplomatie de commande ? L’ex- Restait la grande question : restaurer ou ne pas
près, ce fameuxPèlerins, source de lumière dans cette scène aux trois hom- position est coorganisée par le Philadelphia Mu- restaurer ? Pour lesPèlerins, il n’y avait pas d’ur-
naguère enfumé dans un mes attablés vient de Lui. Même le tavernier, de- seum of Art et par le Detroit Institute of Arts. Les gence. Mais la pièce, magistrale et encore robuste
halo brun, a changé. Le bout, en est éclairé. trois maisons ont travaillé de concert pour prépa- – critère déterminant car il faut qu’elle supporte
les manipulations – était le sujet idéal. La décision
de l’allégement des vernis est adoptée collégiale-
ment. Celle d’y toucher, dans tous les cas, c’est
Vincent Pomarède qui la prend. Résolution im-
portante, car la peinture dans sa nouvelle mouture
en prend pour un minimum de trente ans. Dans le
cas des Pèlerins, Pierre Curie, chef des restaura-«
tions du C2RMF, en espère beaucoup plus avant deLeterme devoir remettre l’ouvrage sur le chevalet.
Le tableau est arrivé dans l’atelier de Flore le“figure” 17 mars 2010, pour en ressortir en février 2011. Là
comme toujours, l’idée maîtresse était de «nepasfaitaussi masquer l’intention de l’artiste », c’est-à-dire de
nettoyer suffisamment pour que les surcouchesallusion PaatrimonytrimonyCContemporontemporaaineine altérées ne cachent pas la peinture ni ne suscitent
de mauvaises interprétations. C’est ici que lesaumytheet
hommes et femmes de l’art sont ramenés sur
l’obstacle, la pensée de Rembrandt : « Une pièceàl’histoire.
est achevée quand le maître y a atteint son but. »
Lapeinture Un tableau serait donc « restauré » quand les vi-
sées du peintre, ce qu’il voulait démontrer, sont àreligieusede nouveau lisibles. Or, il est des suggestions que
l’on ne saurait décaper. Encore moins recolorier.Rembrandt Il faut, d’une certaine façon, recréer ce qui a été
créé tout en respectant les mystères. Sans trahir,n’estpas autoriser les pigments et l’ensemble à évoluer.
Évidemment, on est loin des à-plats bariolés, fa-unà-côté»
çon bande dessinée, du Jugement dernier dans la
chapelle Sixtine…BLAISEDUCOS,
Notre catalogue général vous sera envoyé gracieusement sur simple demande au 01 58 18 14 40 « Rembrandt et la figure du Christ », Musée duCONSERVATEUR,ÀL’ORIGINE
DELARÉTROSPECTIVE Louvre,jusqu’au18juillet.www.louvre.fr
A 1
www.vacheron-constantin.com
LEFIGARO samedi23-dimanche24avril2011
3francePOLITIQUE
GérardLarcher:«Jesaisque
Jean-LouisBorlooseraresponsable…»
«Pourmoi,leschosessontclaires:jesoutiendraiNicolasSarkozy»,assureleprésidentduSénat.
PROPOSRECUEILLISPAR
sonne ne s’exprimait en ce moment,SOPHIEHUET,JEAN-BAPTISTEGARAT
ETPHILIPPEGOULLIAUD onnecomprendraitpas.JenesuispasLesFrançais« choqué par les précandidatures des
sonttrèsattentifs
LEFIGARO.–Aprèsdesélections uns ou des autres. On est à un an du
cantonalesquiontlaissédestraces, àlaquestion premier tour. Il y a encore beaucoup
l’UMPest-ellemenacéed’explosion? d’inconnuessurlenomdescandidats.del’équité(...),
Gérard LARCHER. – L’UMP est peut- Doncnejouonspassurunpaysagequi
ilscraignentêtreentraindedécouvrircequenous n’est pas encore campé. La seule cer-
vivons quotidiennement au Sénat: la ledéclassement. titude, c’est que Nicolas Sarkozy sera
réalité d’une majorité composée de candidat.Ilfautrépondre
familles diverses, avec sa liberté de
àcesquestions.ton,seséchanges,lanécessaireatten- UnecandidaturedeFrançoisBayrou
tion aux autres. L’UMP, c’est un ras- Jesaisque peut-ellenuireàNicolasSarkozy?
semblement de mouvements politi- Reconnaissons à Bayrou une forme deleprésident
ques qui partagent des valeurs. Les légitimité et de courage. Il a fait un
delaRépubliquesensibilités doivent pouvoir s’y expri- score important en 2007 parce qu’il a
mer, être écoutées et faire des propo- enaprislamesure incarné une espérance. Le centre»sitions. Cela éviterait les contractures existe dans notre histoire démocrati-
quenoussommesentraindevivre.La gionparrégion,quelssontnosbesoins que.Lenierseraituneerreur.Jepense
diversité de la majorité n’a jamais ex- entermesd’immigrationchoisie. qu’ilyauraunecandidaturecentriste,
clu les débats de qualité. La division, celle de François Bayrou ou de Jean-
elle,estporteused’affaiblissement. Quepensez-vousde«laprime LouisBorloo.
à1000euros»?
Comprenez-vouslesraisons Le président de la République a com- Larémunérationdevoscollaborateurs
quiontpousséJean-LouisBorloo pris l’urgence de répondre en vérité faitpolémique.
àquitterl’UMP? aux inquiétudes des Français. Je suis Commentlajustifiez-vous?
Jean-LouisBorloo,quejevoisréguliè- totalement à ses côtés. Il faut que le Nous avons embauché un certain
rement, a été un ministre important. pouvoirpolitiquemarque,ensortiede nombre de collaborateurs sur la base
Je regrette qu’il quitte l’UMP parce crise, la volonté de distribuer équita- deleurrémunérationantérieure,avec
que l’UMP a besoin en son sein des blementetaboutiràunemeilleureré- pour objectif d’avoir un cabinet qui
sensibilités radicale, gaulliste sociale, partition de la valeur sans mettre en puisse être à la hauteur d’un Sénat
chrétienne-démocrate. Il a pu lui ar- périllesentreprisesdoncsanscharges autonome et fort. Peut-être n’ai-je
river de trépigner quand il était au socialessurcetteprime.Lepartagede pas été assez attentif. C’est pourquoi
gouvernement, mais il a toujours res- la valeur doit devenir un élément es- j’ai décidé de soumettre au comité de
pecté la solidarité gouvernementale. sentieldurenouveau des relations so- déontologie parlementaire, présidé
Aujourd’hui, il exprime sa différence ciales. Il faut une loi simple, en deux par Robert Badinter, l’effectif, les
mais il ne se place pas en dehors de la articles,pourréglerlescasoùlanégo- conditions de recrutement et de ré-
majorité. ciationsocialen’aboutiraitpas. munération de mon cabinet. Ses
conclusions, que je porterai à la
LacandidaturepossibledeBorloo GérardLarcherdanslesjardinsdupalaisduLuxembourg,àParis. S.SORIANO/LEFIGARO Faut-ildesprimairesauseindel’UMP connaissance du bureau du Sénat, se-
n’obère-t-ellepasunevictoire pourlaprésidentiellecomme rontlesmiennes.Jevoudraisconclure
en2012? mes déplacements, que les Français teurs. La loi prévoyait une révision lesuggèreAlainLamassoure? en disant que la fonction publique
Pour moi, les choses sont claires: je sont très attentifs à la question de chaque année. Elle n’a jamais eu lieu. Je ne me pose pas cette question. Ma parlementaire est spécifique. À tout
soutiendrai Nicolas Sarkozy. Mais l’équité, qu’ils ont le sentiment que Avantdedirequ’ilyatropd’immigra- liberté de ton m’autorise à dire que niveau de compétences, ce sont des
ceux de la famille qui se présente- leurpouvoird’achatadiminué,quela tionlégale,appliquonslaloide2007et Nicolas Sarkozy est le meilleur. Le contraintes et des devoirs élevés. Ne
raient au premier tour ne sont pas situation s’est dégradée, qu’ils crai- réexaminons, emploi par emploi, ré- temps de l’élection viendra. Si per- l’oublionspas!
pour autant nos adversaires. Jean- gnent le déclassement. Il faut répon-
Louis Borloo n’est pas devenu un op- dre à ces questions. Je sais que le pré-
portuniste ou un «coucou dans un sident de la République en a pris la
nid». Je sais qu’il sera responsable, mesure. La première préoccupation,
qu’ilneferapasperdrelamajoritécar c’estlepactesocial.Etjevoudraisdire
ce qui le guide, c’est l’intérêt de la aux Français: «À la japonaise, sau-
France. Parfois il dérange car il est vons-nousensemble!»
porteurdequelquechosedefort,mais
j’aipourJean-Louisdel’affectionpar- Approuvez-vouslavolontédelimiter
cequ’iladesidéesneuves. l’immigrationlégale?
Je rappelle que nous avons voté en
Pensez-vous,commeJean-Louis 2007 une loi inscrite dans le projet du
Borloo,quelegouvernementatrop présidentdelaRépubliquesurl’immi-
misl’accentsurlesquestionsde gration choisie. Un arrêté de 2008 dé-
sécuritéetd’immigrationetpasassez finissaittrentemétiersentensionpour
surlesquestionssocialesetlepouvoir lesquels nous autorisions l’immigra-
d’achat? tion parce que la France
Depuis des manquait de main-
mois,onabeau- d’œuvre dans ces sec-
coup vécu sur
les thématiques Ladiversité
sécuritaires, «
delamajoritédont je ne nie
pas l’importan- n’ajamaisexclu
ce, mais il faut
lesdébatsparler de ce qui
dequalité.préoccupe en
priorité nos Ladivision,
concitoyens. elle,est
Or, la sécurité
n’estqu’unoutil porteuse
de la cohésion d’affaiblissement
sociale. Je res-
sens, à travers »
«Unministredevradémissionner
s’ilestélusénateur»
LEFIGARO.–Êtes-vousconfiant c’est le lieu où on arbitrait les
danslerésultatdessénatoriales? conflits plutôt que de se faire la
Gérard LARCHER. – À l’issue des guerre.
municipales de 2008, base du corps
électoral de ces sénatoriales, on a Troisministres–Chantal
mis en valeur les résultats dans 300 Jouanno,MauriceLeroy
grandesvillesoùlescrutinaétéplu- etGérardLonguet–pourraientêtre
tôt favorable à l’opposition. Mais le candidatsauSénat.Devront-ils
reste de la France, soit les 36 382 démissionnerdugouvernement
autres communes, présente un visa- s’ilssontélus?
ge profondément modéré, proche de On n’est pas accessoirement séna-
laviequotidiennedesgens. teur. On est élu sénateur pour exer-
Or les sénatoriales sont une élection cer sa fonction législative. Le prési-
de proximité. Je continue à croire dent de la République partage mon
que la majorité sénatoriale, dont les sentiment. C’est une question de
contours sont beaucoup plus larges respect des grands électeurs. Donc
que la majorité présidentielle, aura un ministre devra démissionner s’il
une avance de quatre à seize sièges. estélusénateur.
PROPOSRECUEILLISPARJe vis cette élection comme un tour-
S.H.,J.-B.G.,P.G.noi. Un tournoi, historiquement,
Asamedi23-dimanche24avril2011 LEFIGARO
Vidéo:lesmeilleursmoments
politiquesdelasemaine4 francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/
Sarkozyveutrevoir
letraitédeSchengen
LaFranceetl’Italiesouhaitentfaciliterlapossibilitédesuspendre
sinécessairel’accorddelibrecirculationdespersonnesdansl’UE.
l’objectifestdepermettreauxVingt-Sept envisagéeparlaFranceetl’Italieconcerne
ALAINBARLUET
dedisposerdemoyens ad hoclorsqueles la gouvernance du traité. Paris et Rome
IMMIGRATION « La gouvernance de frontières extérieures de l’UE sont con- veulentaméliorerl’évaluationdes«bon-
Schengen est défaillante. Il faut réfléchir à frontéesàunproblèmestructurel,tell’af- nes pratiques» entre Européens et accé-
un mécanisme qui permette, lorsqu’il y a fluxdemigrantssuscitéparunévénement lérerlerenforcementdeFrontex,l’agence
une défaillance systémique à une frontière exceptionnel,commec’estlecasavecles européennechargéedelacoopérationen
extérieure de l’Union européenne, d’inter- «révolutions arabes». D’après le traité, matière de surveillance aux frontières,
venir, en prévoyant une suspension provi- chaqueÉtatsignatairedisposantdefron- dontlesmoyenssontnotoirementinsuffi-
soire, le temps que la défaillance soit ré- tièresextérieuresdel’Unionestresponsa- sants. La création de garde-frontières
glée » : selon l’Élysée, c’est une sérieuse ble, sur ses confins, des flux migratoires. européens sera examinée, même si plu-
adaptation du texte qui permet, depuis Une tâche à laquelle ils ne peuvent pas sieurspaysysontopposés.
sonentréeenapplicationen1995,lalibre toujoursfaireface. À Bruxelles, hier soir, la Commission
circulationdespersonnesdansl’UE,àla- européenne a indiqué n’avoir pas été in-
Affluxdeclandestinsquellesouhaites’attelerNicolasSarkozy. forméedesintentionsfrançaises,selonun
« Il ne s’agit pas de renégocier le traité de Le code Schengen ne prévoit pas en lui- porte-parole qui a rappelé que les États
Schengen, ni encore moins de l’abolir », mêmedesuspensiondutraité.Ilseborne membres de l’espace Schengen ne pou-
mettait-ontoutefoisengarde,hier,dans à envisager « exceptionnellement » la vaient procéder qu’à des reprises très
sonentourage. réintroductionducontrôleauxfrontières, temporaires et dûment justifiées des
Concrètement, une «réflexion» doit pour trente jours éventuellement renou- contrôlesauxfrontières.
être lancée conjointement avec l’Italie, à velables, en cas de « menace grave pour PourParis,lafortepressiondeclandes-
l’occasion du sommet entre le chef de l’ordre public ou la sécurité intérieure ». tinsàlafrontièreavecl’Italie,majoritaire-
l’ÉtatetSilvioBerlusconi,mardiprochain, Celas’estproduiten1995,lorsdesatten- mentdesTunisiensayanttransitéparl’île
à Rome. Une initiative qui s’inscrit sur tatsterroristesàParis,maisaussien2001, deLampedusa,arévélélafragilitédudis-
fonddetensionstransalpines,Parisayant pendant le sommet du G8 à Gênes qui positifSchengen.D’autantplusqueRome
avaitdonnélieuàdesaffrontementsvio- s’est refusé à réadmettre quiconque une
lents avec les altermondialistes, ainsi fois accordé le sésame des permis de sé-«Ilnes’agitpas qu’en2009,aumomentoùsetenait,sous jour.Plutôtquelaguerredetranchéesavec
derenégocierletraité très haute surveillance, le sommet de l’Italie,l’Élyséeapréféréunesortiedecrise
Descandidatsàl’immigrationverslaFranceprennentletrain,jeudi,àlagaredeRome,l’OtanàStrasbourg. par le haut. Quitte à évoquer la menacedeSchengen,niencore
endirectiondelavillefrontièredeVintimille. ANDREASSOLARO/AFPLe deuxième volet de la remise à plat d’unemiseentreparenthèsesdutraité.moinsdel’abolir»
suscitélacolèredesItaliensensuspendant
dimanchedernierlacirculationdestrains
depuis la ville frontalière de Vintimille, Unrempartquiprésentedessignesinquiétantsdefaiblesse
faceàl’affluxdemigrantsvenusdeTuni-
sie et de Libye. La France, de son côté, LORSQUElaFrance,l’Allemagneetles C’est que le rempart Schengen offre quement assuré du droit de s’installer, du travail, se sent bien sûr visée. En
s’estagacéedeladécisiondeRomed’oc- trois pays du Benelux ont décidé de d’inquiétantssignesdefaiblesse,com- quoiquevaillesondossier. pratique,lavraiefrontièrevasereplier
troyerdespermisdeséjourdesixmoisaux supprimerlescontrôlespourouvrirun meentémoignentdeuxexemplesfrap- À cette première fuite s’en ajoute deLampedusaversMentonouModane.
plus de 20000 Tunisiens arrivés sur les espace européen sans passeport en pants.LepremierestceluidelaGrèce. aujourd’hui une seconde, potentielle- La police française vient d’ailleurs d’y
côtes de la Péninsule depuis janvier, leur 1985,tousavaientcomprisquelerelâ- Depuis le 21 janvier, un arrêt de la ment désastreuse: c’est la décision du rétablir des contrôles, sous le regard
permettant ainsi de rejoindre «amis et chement à l’intérieur aurait pour Cour européenne des droits de l’hom- gouvernement Berlusconi d’accorder sourcilleuxdelaCommissionBarroso.
parents»danslespayseuropéens. contrepartie le renforcement d’une meinterditauxautresÉtatsdeSchen- des permis de séjour à une partie des L’Europesansfrontièreest-elleme-
À l’Élysée, on minimisait hier ces fric- frontière externe devenue «commu- gen de renvoyer dans la péninsule les clandestins,pourl’heuretunisiens,ar- nacéed’effritement?ÀBruxelles,per-
tionsenévoquantunedémarcheconjoin- ne».Unquartdesiècleplustard,l’es- clandestins arrivés par la Turquie. La rivésdansl’îleitaliennedeLampedusa. sonne ne veut reconnaître publique-
te avec Rome. « Avec l’Italie, la coopéra- pace Schengen compte vingt-cinq règlequifaitdetoutpaysplacéenpre- Rome frappe un grand coup et appelle ment qu’un second grand succès de
tion dans ce domaine est ancienne », États membres et réunit sans barrière mière ligne le gardien de sa part de ses partenaires à la rescousse. Mais à l’UEcommenceàvaciller.Enprivé,les
tempérait-on. Cette fois, la «réflexion» plusde400millionsd’âmes.Ildéborde frontière européenne se retrouve ainsi l’intérieurdel’Europesansfrontière,le langues pourtant se délient. « Les Ita-
devrait comporter deux volets princi- les frontières de l’UE avec l’Islande, la abolie, sur l’un des fronts les plus permis de séjour italien est comme un liens risquent tout simplement de faire
paux. En premier lieu, elle concernera NorvègeetlaSuisse.Maisfautededé- chauds de l’immigration. Un deman- cheval de Troie, prêt à rouler vers le exploser Schengen », avertissait voici
« l’évolution de l’application de la clause de fensecollectiveetdevolontépolitique, deurd’asileirakien,afghanoupakista- resteducontinent.LaFrance,oùbeau- quelques jours un diplomate directe-
sauvegarde du traité de Schengen »,selon lacitadelleexemplaires’inquièted’être nais qui a réussi à gagner le nord de coup des 22000 migrants «économi- mentimpliquédansledossier.
J.-J.M.(ÀBruxelles)l’entourage de Nicolas Sarkozy. En clair, assiégée. l’Europe via la Thrace est ainsi prati- ques»passésparl’îlerêventdetrouver
MoranoinviteBorlooàserangerderrièreSarkozy
LaministredelaFormationprofessionnelledonnelemêmeconseilàVillepin.
général de Gaulle de l’ordonnance du qu’ensemble, lorsque nous sommes unis, lors (qu’on est) ministre, de chercher à
JUDITHWAINTRAUB
21 avril 1944 sur le droit de vote des fem- c’est la seule vraie possibilité de gagner. » être populaire en critiquant le président »,
MAJORITÉ À chacun son anniversaire! mes ». Et pour aujourd’hui, elle souhai- La ministre de l’Apprentissage et de la maiselleprévientsesdétracteurs:ilsne
Invitée hier du «Talk Orange-Le Fi- teraitquesafamillepolitiquen’oubliepas Formation professionnelle en a profité la « trouveront pas sur ce terrain ».
garo», Nadine Morano a regretté que le une autre « date importante »: les neuf pour rappeler leur « devoir » à « Jean- La pasionaria de la campagne de 2007
21avril2011aitsurtoutétéleprétexteàse ans de l’UMP. « Pourquoi avons-nous Pierre Raffarin, à Pierre Méhaignerie, à estvisiblementprêteàreprendreduser-
« focaliser sur l’arrivée au second tour du créé l’Union pour la majorité présidentiel- Jean-Louis Borloo pour que chacun expri- vice,quitteàassumersapartdel’impo-
Front national, alors que c’était quand le, justement après ce choc du 21 avril ?a- me les idées qu’il porte dans sa famille po- pularitéduprésident. « Nous ne sommes
même l’anniversaire de la signature par le t-elle interrogé. Parce que nous savons litique, tout comme les gaullistes l’ont pas suffisamment en offensive pour expli-
fait ». « Nous avons besoin d’une expres- quer toute notre action sur l’ensemble du
sion de chacun, mais à l’intérieur de notre territoire »,a-t-ellereconnu.Àl’enten-
famille politique, a-t-elle insisté. C’est dre,lepartivadésormaisànouveaumo-
comme ça que nous avons gagné. » biliser: « Avec Jean-François Copé, a-t-
elleaffirmé, nous avons engagé cette dy-
«Compétent, namique. » Nommée déléguée générale
maistrèsinconstant» auxélectionsdel’UMP,NadineMoranoa
LeprésidentduPartiradical,quivaquit- cosigné avec le secrétaire général une NADINEMORANO,
terl’UMPmaisquiaparticipémardien- lettreàtouslesdéputéspourqu’ilss’in- hier,danslestudio
coreàlaréuniondugroupemajoritaireà vestissent dans la défense du bilan de
duFigaro.S.SORIANO/LEFIGARO
l’Assemblée, sera-t-il sensible à l’argu- l’exécutif.C’estundébut.
ment? « Jean-Louis Borloo est compé-
tent, mais très inconstant, a remarqué
NadineMorano. C’est un bon ministre, qui
a d’ailleurs vanté toutes les qualités du
président et tout ce qu’il avait pu faire au du 28 avril
service de la France, puisqu’il a été son mi-
au 8 mainistre d’État pendant quatre ans, qui en-
suite nous dit qu’il quitte l’UMP et qui,
quelques jours après, se retrouve à la réu-
nion du groupe et applaudit le premier mi- Un écrin à la mesure
nistre lorsqu’il parle d’unité. » « Incons- de vos livres
tant, mais raisonnable », ajoute-t-elle Des combinaisons
néanmoins, en pariant que Jean-Louis intelligentes
Borloo « comprendra que s’ilyaun dan-
Evolutives
ger pour notre famille politique, il devra se Modulables
ranger derrière notre candidat naturel, Superposables
Nicolas Sarkozy ».
DominiquedeVillepinaeuégalement Une exclusivité Décor Actuel
droit à une mention personnelle: «Je
Pavillon 7.2 - allée F - stand 59
l’appelle à revenir. Lui aussi est un garçon
intelligent, ses idées, il peut les développer
à l’intérieur de ce qui a toujours été sa sen-
sibilité politique ! » Nadine Morano se
moquedepasserpourlebonpetitsoldat
de la cause sarkozyste. Il ne lui a pas 80, rue Claude Bernard - 75005 Paris - Tél. 01 45 35 08 69 - Fax 01 45 35 16 97
échappéque « c’est un sport national, dès
Foire
Paris
C
www.eden-park.com
d
eLEFIGARO samedi23-dimanche24avril2011
5international
ZOOMObamaenvoiedesdrones
Manifestationmonstre
auYémencontreSalehpourfrapperlesforcesdeKadhafi Sanaaaconnuvendredi
leplusgrosrassemblement
depuisledébutdesmanifestations
Desavionssanspilote antirégimeenjanvierpour
demanderledépartimmédiatdu
sontmobilisésdepuisjeudi présidentAliAbdallahSaleh,qui
aréaffirmésonattachementàsa
pourdurcirlesopérations «légitimitéconstitutionnelle».
Lafoules’étendaitsurenviron
aériennesenLibye. 4kmdanslecentredelacapitale
ence«vendredideladernière
chance».Parailleurs,20soldats
yéménitesontététuésenADÈLESMITH
NEWYORK 24heuresdansplusieurs
attaquesmenées
ÉTATS-UNIS Presséparl’Otandes’en- auYémen.
Lesdronesgagerplusactivementdansuneoffensi-
américainsontvemilitairealliéeendifficultéenLibye,
lacapacitédemais toujours déterminé à ne pas don-
volerlentementner l’impression à ses concitoyens que EN BREFàbassealtitudel’Amérique s’enlise dans un troisième
etdetirerplusconflit,BarackObamaaordonnélare-
précisément
prise des frappes aériennes. Cette fois- Combatsàlafrontièreentresurleurscibles.
ci avec des drones armés, quelques se- CambodgeetThaïlandeUSAIRFORCE/
maines seulement après avoir mis fin TroissoldatsthaïlandaisSENIORAIRMA
aux missions de bombardement contre ettroisCambodgiensontété
les forces pro-Kadhafi. C’est le secré- tuéshierdansdescombats
taire à la Défense, Robert Gates, qui a àlafrontièredisputéeentre
annoncé la nouvelle, tout en prenant lesdeuxpays.Aprèsplusdedeux
soin d’en minimiser la portée. Ces moisdecessez-le-feu,
avions sans pilote équipés de missiles descombatsàl’armelourde
visant à déployer l’artillerie lourde au Confrontés à une stratégie de plus en quementplussûrpourlecandidatOba- ontéclatévendredimatin
milieudespopulationsciviles,enparti- plus claire de Kadhafi, les militaires ma, puisqu’il ne met pas en danger la prèsdestemplesdeTaKrabei
Lerecoursmassif culier à Misrata. Les drones américains européens réclamaient de plus en plus vie des «boys», n’est toutefois pas etdeTaMueanTom
ont la capacité de voler lentement, à ouvertement des avions de précision sansrisque.Lerecoursmassifauxdro- entrelesdeuxvoisins.auxdronessefaitauprix
basse altitude et de tirer plus précisé- auxAméricains. nescontreal-Qaidaàlafrontièreentredepertescivilesrégulières Unchefd’al-Qaidatuément sur leurs cibles, en l’occurrence le Pakistan et l’Afghanistan se fait au
enTchétchénieUnenouvelleétapedanslapopulationlocale les troupes, les tanks et les radars des prix de pertes civiles régulières dans la
forcespro-Kadhafi. DeuxdronesPredatorserontenperma- populationlocale. Lesforcesdel’ordrerusses
Hellfire, sont une contribution «mo- Leretraitdesavionsmilitairesaméri- nenceengagésau-dessusdelaLibye,ce Tiraillésurlaquestionlibyenneentre ontannoncéhieravoirtué
deste», un moyen «très limité» d’ap- cains d’attaque AC-130 et A-10 début qui nécessite la mobilisation d’environ des considérations morales, politiques enTchétchénieunmilitant
porter «une capacité supplémentaire à avril avait considérablement affaibli la huitappareils.Lespremiersvolsonteu et stratégiques parfois contradictoires, saoudienquiétaitlereprésentant
l’Otan»,a-t-ilsouligné. force de frappe au sein de l’Otan de la lieujeudi,maisilsn’ontpueffectuerde le président Obama a décidé d’opter d’al-Qaidadanscetterépublique
Le Pentagone a justifié la décision France,duRoyaume-Unipourl’essen- frappesenraisondumauvaistemps. pouruneapprocheprogressiveaprèsle musulmaneduCaucaserusse.
d’envoyer des Predator par le change- tiel,ainsiquedelaBelgique,duCanada, L’usage de ce genre d’engins dirigés retrait des avions d’attaque: envoi
DesdronestuentplusmentdelastratégieducolonelKadhafi du Danemark et de la Norvège. depuis une base aux États-Unis, politi- d’avions ravitailleurs, d’appareils de
de20rebellespakistanaisbrouillageensoutienàl’Otan,d’unen-
voyé spécial sur place, Chris Stevens, Desdronesaméricains
depuis deux semaines et, selon certai- onttuéaumoins23personnes
SarkozydonnesonaccorddeprincipepourserendreàBenghazi nes sources, d’agents de la CIA pour enbombardantunrepaire
évaluer les risques de présence d’al- rebelleprésumévendredidans
LE PRÉSIDENT français envisage d’aller pour le moral de la révolution». Nicolas se prépare. Ça va aller vite, sans doute Qaidaparmilesrebelles. lenord-ouestduPakistan,où
rapidement à Benghazi à l’invitation du Sarkozyabienl’intentionderépondreà courant mai et plutôt dans la première Le déploiement de drones est une uneembuscadedestalibansapar
Conseil national de transition libyen cetteinvitationetdedonnersonaccord quinzaine.» nouvelleétape.Jusqu’oùirontlesÉtats- ailleurscoûtélavieà16membres
(CNT)aveclepremierministrebritanni- de principe, dit-on à la présidence fran- «Leprésidentattendquesonagendase Unis? se demandent désormais ceux desforcesdesécurité.
que, David Cameron, et peut-être Silvio çaise,oùl’onsoulignecependantqu’ilne combineavecceluideDavidCameron»,
qui parlent de mission creep, à traduire
Berlusconi. serait pas prudent d’avancer une date. ajoute la même source. «L’idée est que Desesclavagistespar «escalade de la guerre» sans but
Le président du CNT, Moustapha Ab- LereprésentantdelaFranceàBenghazi, çasoitunvoyagefranco-britannique.» arrêtésenMauritanieclair,alorsquelerépublicainJohnMc-deljalil,ainvitéjeudilechefdel’Étatfran- AntoineSivan,aestiméqueceseraitun Si elle se confirme, la visite sera tenue
Cainajetéunpeud’huilesurlefeuhier Troishommesd’unemêmeçaisdanslebastiondesinsurgéslibyens «trèsbeaugeste». secrète aussi longtemps que possible et
en déclarant que Barack Obama n’en familleaccusésdepratiqueslorsd’unentretienàl’Élysée,enestimant «Iln’yapasdedate,maisilira»,confir- de courte durée, notamment pour des
que ce serait «extrêmement important me une source proche du dossier.«Ça raisonsdesécurité. A.BA. faisait pas assez, lors d’une visite sur- esclavagistessurdeux
priseàBenghazi. adolescentsontétéarrêtéshier
enMauritanieoùplusieursONG
dénoncentrégulièrement
lapersistancedecettepratique
abolieofficiellementdepuis1981.Lespasdaransiranienss’activentcontrelespaysduGolfe
Terrorisés,desRoms
hongroisquittentleurvillageLeursoutienauxchiitesestdénoncéparlesrégimesarabessunnites,quicrientau«complot».
LaCroix-Rougehongroise
Shmeima, a fait une intrigante «escale ploiement des troupes saoudiennes chez aévacué,hier,277femmes
GEORGESMALBRUNOT
technique»àBeyrouth,oùilarencontré son protégé bahreïnien, le roi Abdallah etenfantsromsdansl’est
MOYEN-ORIENT Pris de court par le le chef du Hezbollah, cheikh Hassan dépêchaitàDamassonfils,leprinceAb- delaHongrieenraison
«printemps arabe», les gardiens de la Nasrallah. delaziz,pourdemanderàAssaddemet- del’installationd’uncamp
révolutioniraniennemettent,depuis,les Mais, avec la contestation du pouvoir treengardeTéhérancontretouteinter- d’entraînementparunemilice
bouchéesdoublespourvenirenaideaux syrien, un autre clignotant s’est allumé férence dans le Golfe. Depuis, de part et d’extrêmedroite
communautéschiites,répriméesdansles surlesradarsiraniens.«Téhéranesttrès d’autre, on joue l’apaisement. Ce qui àproximité
paysduGolfe.«Lespasdaranss’activent ennuyé par les manifestations contre son deleursmaisons.n’empêche pas la poursuite des opéra-
beaucoup en opérations extérieures», alliésyrien»,ajoutel’expertiranien.Da- tionsdesubversion.
nousconfirmeunhommed’affairesira- mas est le principal soutien arabe de
nien, proche du régime à Téhéran. l’Iran,etunrenversementdeBacharel-
«Certaines factions du pouvoir leur ont Assad risquerait d’entraîner une inter-
beaucoup reproché de s’être concentrés ruption des livraisons d’armes iranien-
cesdernièresannéessurlarépressiondes nesàsonalliélibanaisduHezbollah,en-
opposantsenIran,avantdeselaissersur- gagédanslaluttecontreIsraël.«Maisles
prendre par les révoltes arabes. Mainte- Iraniensontégalementpeurquesilessun- Maison de V entes aux Enchèr es
nant, ajoute-t-il, l’armée idéologique du nites prennent le pouvoir en Syrie, ajoute
régime cherche à surfer sur la vague de un Libanais, proche de l’Iran, ceux-ci MONTE-CARLO
mécontentementarabe.» passent alors dans l’orbite saoudienne»,
Lestentativesdedéstabilisationparla Leweek-enddernier,descentaines qui se voit traditionnellement comme le VENTES PRESTIGE EN PRÉPARATION
dePakistanaischiitesontmanifestéàForce al-Qods, le bras armé des pasda- défenseur des sunnites dans le monde
KarachienfaveurdupeupledeBahreïn.ranshorsdel’Iran,ontétédénoncéespar musulman,faceàTéhéran,«lamèredes IMPORTANTS BIJOUX ET MONTRES
l’Arabie saoudite et ses voisins de la pé- chiites». Juillet-Août2011-Clôturedescatalogueslundi23mai2011
ninsule arabique. Mercredi, le Koweït a l’oppression par un pouvoir sunnite»,
confirméavoirexpulséunnombreindé- ajoutel’hommed’affaires,enréférenceà
terminé de diplomates iraniens, accusés larépressionmenéeparSaddamHussein Pourlespasdarans,l’envoi Journées d’expertises
d’espionnage.Finmars,déjà,lapolicede contreleschiitesirakiens. demillesoldatssaoudiens spéciales bijouxDubaïavaitdéjouéunetentatived’envoi
AideiranienneàlaSyriede 16000 pistolets de Turquie vers le pourmaterlarévoltede
nordduYémen,fiefdelarébellionzaïdi- Désormais, l’Iran soupçonne Bahreïn de lamajoritéchiiteàBahreïn Monte-Carlo 5 mai 2011
te d’inspiration chiite contre le pouvoir «joueraveclefeu»,lequelrépondenac- asonnél’alarme Bruxelles 10 mai 2011centralàSanaa. cusant Téhéran d’avoir fomenté un
Jusqu’àcesderniersmois,lesservices «complot» pour déstabiliser l’archipel. Annecy 12 mai 2011
derenseignementsoccidentauxvoyaient Quant aux autres monarchies du Golfe, Sur la base d’écoutes téléphoniques,
peudesignestangiblesd’unappuilogis- elles appellent l’Iran à mettre fin à ses Washington a accusé les pasdarans
tique iranien aux chiites du Golfe. Mais pratiquesde«recrutementd’agentspour d’avoircommencédelivrerdel’équipe-
pour les pasdarans, le déploiement de constituer des cellules dormantes», dans ment antiémeute au régime syrien.
PATEK PHILIPPE SUZANNE BELPERRON
1000soldatssaoudienspourmaterlaré- les provinces orientales d’Arabie et à L’Iran aiderait également les services de Montre en or rose, Pagoda. Paire de double clips
Réf. 5500 R. Poinçon de Groene et Darde.volte de la majorité chiite à Bahreïn a Koweït, en particulier. Une chose est renseignementssyriensàsurveillerleurs
sonné l’alarme. «D’autant que sur ce sûre: la répression antichiite qui se opposantssurInternet.«Leniveaud’im-
PourinclurevosbijouxetvosmontresdanscesventesGabrielleMoral+33153303051moral-g@tajan.com
point,lesIranienssontpoussésparleslea- poursuit à Bahreïn incitera des ultras à plication iranienne dans les pays arabes Expertbijoux ChantalBeauvois-Spécialistemontres GéraldineRichard
ders chiites irakiens, comme Maliki (le succomber aux sirènes des agents ira- dépendradel’évolutiondelarelationentre
premier ministre, NDLR) et l’ayatollah niens. D’autant qu’en rentrant de son Téhéran et Riyad», prévient l’homme 37 rue des Mathurins - 75008 Paris-T+33153303030 - www.tajan.com
AliSistani,quiconnaissentl’expériencede exillondonien,undeleurleader,cheikh d’affairesiranien.Deuxjoursaprèsledé-
FAREEDKHAN/AP
Csamedi23-dimanche24avril2011 LEFIGARO
Dossierspécial:
révoltesarabes6 international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
JournéesanglanteenSyrie
Plus de soixante-dix personnes auraient été tuées hier lors de la répression de nombreuses manifestations dans le pays.
MOYEN-ORIENT Au lendemain de la le- Tal et de Harasta, proches de la capitale.
vée de l’état d’urgence et de la dissolution À Deraa, certains manifestants portaient
de la Cour de sûreté de l’État, des dizaines des pancartes appelant à«l’annulationde
de milliers de partisans des réformes ont l’article8» de la Constitution, qui consa-
manifesté hier à travers la Syrie, où la ré- cre l’hégémonie du parti Baas.«Lalevée
pression a fait plus de soixante-dix morts de l’état d’urgence ne change rien, selon
et des centaines de blessés, selon un bilan Danslaville un militant,carlesservicesdesécuriténe
deHoms,hier,provisoire des associations des droits de sont soumis à aucune loi.» Désormais,
desmilliersdel’homme. Les forces de sécurité ont ajoute-t-il,«lachutedurégimeestdeve-
manifestantsouvert le feu pour disperser des protesta- nuelaprincipalerevendication».
sontdescendustaires à Ezreh, dans la province de Deraa,
danslarue. Tracesdetortureberceau de la révolte, tuant au moins
AP
quinze personnes. Neuf autres ont été À Baniyas, la foule est entrée «dans une
tuées à Douma, à 15 km au nord de Da- grandecolère» à la vue de traces de tor-
mas, et quinze à Homs, où des tirs à balles ture sur le corps de trois personnes libé-
réelles ont également visé des manifes- rées jeudi, a déclaré cheikh Mohammad
tants. Le bilan officiel ne faisait état hier Khouéfkié. Selon Amnesty International,
soir que de dix morts, dont des les violences d’hier, la journée la plus
forces de l’ordre. Le président, meurtrière depuis le début des manifes-
Bachar el-Assad, avait préve- tations, portent à au moins 303 le nombre
nu qu’après la levée de l’état de personnes tuées depuis le début des
d’urgence, jeudi, les fron- manifestations. Les autorités «doivent303
deurs n’auraient plus aucu- renoncer à l’usage de la violence contrepersonnesauraient
ne«excuse». leurs citoyens», a insisté à Paris le Quaiététuéesdepuisledébut
d’Orsay, à la suite de Londres et dedesmanifestations,
Mouvement milliers à Douma, près de contestation sans précédent contre le ré- treâme,parnotresang,nousnoussacri- Washington. Après plus d’un mois de ré-selonAmnesty
sansprécédent International Damas. Tous avaient répondu gime du président Bachar el-Assad. fions pour les martyrs», selon les volte, l’impasse paraît totale. Face à des
Cette annulation d’une loi en vi- à un appel lancé par le biais du Près de 200 personnes ont, en outre, précisions données à l’AFP par Abdel Ka- manifestants dont les rangs grossissent
gueur depuis près de cinquante ans n’a réseau Facebook pour la journée du manifesté dans le centre de la capitale, rim Rihaoui, dirigeant de la Ligue syrien- au fil des semaines, le régime ne semble
pas empêché des dizaines de milliers de « Vendredi saint », allusion à la semaine près de la mosquée al-Hassan, avant ne des droits de l’homme. Des rassem- prêt à offrir qu’une réponse sécuritaire,
protestataires de descendre dans la rue à pascale chrétienne. Il s’agit de l’une des d’être dispersées par les forces de l’ordre. blements ont également été observés refusant de voir que les revendications de
Homs. Ils étaient 10000 à Deraa et à Ba- plus importantes mobilisations, depuis le Les frondeurs scandaient«Liberté,liber- dans les quartiers de Qaboune et de Barzé la rue sont d’abord politiques.
G.M.niyas, au moins 5000 à Qamishli, et des début, le 15 mars, du mouvement de té»,«Lepeuplesyrienestun»,«Parno- à Damas, ainsi que dans les localités de
AmrMoussa:«Lemouvementdespeuples
arabesverslalibertéestirréversible»
Le candidat à la présidence de l’Égypte a reçu «Le Figaro» au siège de la Ligue arabe.
AmrMOUSSA.– La Ligue arabe apprécie Cet argument ne vaut rien. Bien sûr qu’il
PROPOSRECUEILLISAUCAIREPAR
hautement l’appel au changement expri- y a des particularités régionales, mais leRENAUDGIRARD
AmrMoussa:mé par les populations arabes. Nous fond de l’affaire, c’est que les sociétés
«LessociétésPROCHE-ORIENT Né en 1936, Amr étions pleinement conscients que les ré- arabes se suivent les unes les autres, elles
arabesseMoussa, diplômé de la faculté de droit du gimes politiques en place ne pouvaient s’imitent, car elles partagent toutes la
suiventlesunesCaire, fut diplomate de carrière à partir de pas se perpétuer ainsi. Les peuples arabes même aspiration à la fin de l’autoritaris-
lesautres,elles1958. En 1991, alors qu’il était ambassa- voyaient tous les autres peuples évoluer me, du népotisme, de la corruption, car
s’imitent,caredeur d’Égypte aux Nations unies, Mouba- pour entrer dans le XXI siècle, alors que elles veulent toutes être associées à la pri-
ellespartagent
rak le nomme ministre des Affaires chez eux rien ne changeait. Leur frustra- se de décision publique. Au sommet du touteslamême
étrangères, responsabilité qu’il exerce tion était immense. Lors de notre sommet 19 janvier, j’ai averti qu’aucun pays arabe aspiration
pendant dix ans. En 2001, il devient se- de Charm el-Cheikh du 19 janvier, soit ne serait épargné par ce profond et légiti- àlafinde
crétaire général de la Ligue arabe, fonc- six jours avant le début de la révolution me désir de changements politiques. Bien l’autoritarisme,
tion qu’il abandonnera fin mai pour éta- égyptienne, j’ai dit publiquement que sûr, les ne seront pas les dunépotisme,de
blir au Caire le quartier général de sa l’Égypte allait être touchée à son tour par mêmes dans les républiques ou les mo- lacorruption,car
ellesveulentcandidature à la présidentielle de novem- la grande aspiration au changement dé- narchies, au Yémen ou en Égypte, en Tu-
toutesêtrebre. Homme raffiné et intègre, anglopho- mocratique. Le président Moubarak m’a nisie ou en Syrie. La Ligue arabe ne pré-
associéesàlane et francophone, Amr Moussa jouit critiqué, me répondant que la Tunisie, tend pas donner un modèle de
prisededécisiond’une grande popularité dans son pays. c’était une chose, l’Égypte une autre… changement applicable à tous ses mem-
publique.»bres, mais elle leur a dit et leur répète
SHAWNBALDWINLEFIGARO.–Lemondearabeest Exactementletyped’argument que, partout, il faudra du changement. Ce
confrontéàdeschangementssans qu’autiliséBacharel-Assaddansson mouvement des peuples arabes vers la li-
précédent.Faceàeux,comment discoursdu30mars berté est irréversible.
réagitlaLiguearabe? devantleParlementdeDamas…
Était-ilsagedelapartdel’Arabie
saoudited’envoyerdestroupes
àBahreïn?
Cet envoi de troupes s’est fait légalement,
en application du traité unissant les six parlesmilitaires.Politiquement, Laminoritécopteestinquiète.
États du Conseil de coopération du Golfe. legénéralMoubarakn’estque Qu’envisagez-vouspourlarassurer?
Pour nous, que les choses soient très clai- le«petit-fils»ducolonelNasser. Cette inquiétude n’est hélas pas infondée.
res : Bahreïn est un État arabe et qui le Historiquement,cerégimemilitaire Le problème est que ce pays n’a pas été
restera. Le maintien de sa stabilité est es- n’a-t-ilpasétéunecatastrophe? bien géré, notamment en termes d’édu-
sentiel à nos yeux. J’espère que l’Iran va Je ne peux que vous donner raison. cation nationale. Nous avons devant nousVENTEAUXENCHÈRESENPRÉPARATION 22 JUIN 2011
comprendre que son devoir est d’entre- Quand vous regardez l’état du pays après une tâche immense pour apprendre au
tenir des relations de bon voisinage dans 60 ans de régime militaire, quand vous peuple le principe essentiel de tout État
le Golfe, et non d’exploiter les difficultés constatez la misère régnant dans nos vil- civilisé, qui est la tolérance. Autrefois, il
actuelles que traverse le monde arabe. Je lages et l’indigence des services publics n’y avait pas la moindre intolérance reli-
pense d’ailleurs que ce formidable vent offerts à la population, vous pouvez en ef- gieuse en Égypte. C’est le laxisme et l’in-
de changement ne va pas fet vous dire que l’héritage compétence du gouvernement qui l’ont
s’arrêter au seul monde n’est pas très brillant… fait resurgir par endroits.
arabe et qu’il touchera aussi
Jem’engagel’Iran. Pensez-vousquedevrait Préconisez-vousunrégime«
ànefairequ’un êtreabolil’article2 parlementaireouprésidentiel?
Vousêtescandidat delaConstitution,quidit Nous avons besoin d’un système prési-mandat
àlaprésidentielle quel’islamestlareligion dentiel, au moins pour les dix prochai-
dequatreans:égyptiennedenovembre. del’Étatetlachariala nes années, afin d’attendre que les par-
Quelssontlesgrands monobjectifest principalesourcedudroit? tis politiques – et les formations
contoursdelafutureÉgypte Lareligionnedevrait-elle parlementaires qui en seront issues –deremettre
quevouspréconisez? pasêtreconfinéeàlasphère aient atteint un minimum de maturité.
lepayssurlesNous devons avancer sur la privée? En ce qui me concerne, je m’engage à ne
voie de la démocratie et de rails,puisde Il y a actuellement, en Égyp- faire qu’un mandat de quatre ans : mon
la réforme. Dans ce pays, au te, et aussi à l’étranger, un objectif est de remettre le pays sur sespasserlerelais
cours des 20 dernières an- grand débat sur cette ques- rails, puis de passer le relais à la jeune
àlajeunenées, rien n’a été fait pour tion. Il faut l’aborder avec génération.
améliorer la bonne gouver- génération prudence et sophistication.»nance, l’éducation, la santé, Personnellement, je pense Quelleseravotreattitudeàl’égardMOBILIER
le logement, l’agriculture, qu’il est de l’intérêt de tout le d’Israël?
l’emploi des jeunes, les infrastructures. monde de ne pas toucher à cet article. Il Moubarak a commis deux erreurs : leET OBJETS D’ART
Nous allons forger une nouvelle Consti- fait référence aux principes généraux de blocage de la bande de Gaza lorsqu’elle
Notre spécialiste est à votre disposition pour toute expertise tution, pour inscrire dans le marbre le ca- la charia, qui sont des d’huma- fut sauvagement attaquée par Israël en
et estimation gratuite et confidentielle ou pour inclure ractère démocratique de tout futur pou- nité. Il n’exclut pas d’autres sources de décembre 2008, et la participation à de
vos œuvres dans cette vente voir d’État en Égypte. Ensuite, nous droit. Pourquoi, sans nécessité, pren- pseudosommets de la paix, alors que le
devrons créer un atelier de réflexion as- drait-on le risque de créer des problè- gouvernement israélien n’en veut pas et
Contact : Isabelle Bresset, +33 (0)1 42 99 20 13, ibresset@artcurial.com sociant tous les mouvements représenta- mes, lesquels à la longue ne bénéficie- continue sa colonisation illégale des Ter-
Hôtel Marcel Dassault tifs de la population, afin de dessiner les raient à personne ? Mais il faut bien sûr ritoires palestiniens. Cela dit, je pense que
e7, Rond-Point des Champs-Élysées – Paris VIII réformes et de veiller à leur mise en place. aussi garder les autres articles de la la solution au conflit israélo-palestinien
Constitution qui garantissent la liberté de ne peut être que politique et que l’Égypte
www.artcurial.com Depuislecoupd’Étatdes«officiers conscience et l’égalité entre tous les ci- a intérêt à maintenir son traité de paix
libres»en1952,l’Égypteestgouvernée toyens égyptiens. avec Israël.
C
AGRÉMENT N° 2001-005 GUÉRIDON D’ÉPOQUE LOUIS XVI en bronze ciselé, patiné et doré• Est.: 20 000 – 30 000g