Magazine Le Figaro du 23 juillet 2009

Magazine Le Figaro du 23 juillet 2009

-

Livres
26 pages

Description

Venez lire le Figaro magazine du 23/07/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 juillet 2009
Nombre de lectures 22
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30€ JEUDI23JUILLET2009-N°20211-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
FORTEHAUSSE MOHAMMEDVI
DESCAMBRIOLAGES LEBILANDEDIXANS
DEPUISUNANPAGE7 DERÉFORMESAUMAROC
PAGES4ET19
Lesplusgrandesgolfeuses
dumonde LesFrançais
ontrendez-vous
àÉvian continuent +1,1%
àconsommer
–1,8%malgrélacrise
Dopésparlesmesuresd’aidesaux
Consommation de produits
particuliers(primeàlacasse,RSA), manufacturés en France
VARIATION EN %lesachatsdesménagesontaugmenté
2,0ede0,7%au2 trimestre.Lameilleure
+1,7% 1,5performancedepuisfin2007. +1,4%
+1,1% 1,0
ÀLAGRANDEsurprisedeséco- parlaprimeàlacasse.Maisc’est +0,6% 0,5nomistes,larécessionetlesten- maintenantqueleschosespour-
sions sur le marché du travail raientsegâter:lesexpertsredou- 0,0pliure
n’empêchentpaslesFrançaisde tentunaffaissementdesdépen-
-0,5seruerdanslesmagasins.Enjuin, ses avec le retour prévisible de –0,2%
la consommation en produits l’inflation et la poursuite de la -1,0
manufacturés a progressé de hausse du chômage. «La dégra-
-1,51,4%surunmois,grâceauxsol- dationdel’emploidevraitsepour-
des.Surledeuxièmetrimestre,la suivre pendant plusieurs trimes- –1,8% -2,0
hausse des dépenses s’élève à tres», a indiqué hier Christine
janvier février mars avril mai juin
0,7%, soutenue principalement Lagarde. ÉCONOMIEPage23→ 2009 2009
parlesachatsdevoitures,dopés etl’analysepage19
LePSs’interrogesurl’avenirdeMartineAubry
Uncastingderêvesurunparcoursexigeant.Emmenées MARTINE Aubry sort de son parti.DeManuelVallsàJulien d’autres responsables, y com- cette crise. « Notre intérêt est
parlaMexicaineLorenaOchoa(notrephoto),lanuméro1 silence. Invitée ce matin de Dray, en passant par Arnaud pris Ségolène Royal, lancent qu’elle réussisse, pas de lui
mondiale,lesmeilleuresdelaplanètegolfseretrouvent, RTL, la première secrétaire du Montebourg, plusieurs élus des appels au calme, en souli- savonnerlaplanche»,aestimé
d’aujourd’huiàdimanche,danslecadremajestueux Parti socialiste devait répon- pointent la « mort clinique » gnantquelalégitimitédeMar- hier le «royaliste» Jean-Louis
delastationthermaledeHaute-Savoie.Spectaclegaranti. dre aux critiques qui se multi- ou le « coma dépassé » du PS. tine Aubry, élue par les mili- Bianco.Page3
Lirenotresupplément. plient contre sa gestion du Depuis deux jours, pourtant, tants, n’est pas en cause dans etl’éditorialpage19
LesSériesd’étéduFigaro
Voyagedans RENCONTRES
l’Amérique SÉLECTIVES
d’Obama
BordsTÉLÉCULTE demer
Les36émissionsquiont DuNordauSud,d’Ouesten
passionnélesFrançais,du Onsaittoutetpresqueriende Est,invitationauvoyagedans
Grand reporter au Figaro, divertissementaudébat KarlLagerfeld.Unerencontre trentestationsbalnéaires
François Hauter nous livre politiqueenpassantparla avecledesignerstardeChanel françaises.Dixièmeétape:
sescarnetsderoute.Dixième téléréalité.Aujourd’hui:«Le s’avèretoujourspleinede LaRochelle,terredevoileux.
étape:Washington.Page2 grandéchiquier». Page16 surprises.Page12 Page20
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
Lesjeuxdel’été Page18 L’éditorialdePaul-HenriduLimbert
Partisocialiste:l’étémeurtrier Page19Lecarnetdujour Page15
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr L’analysedeJean-PierreRobin Page19
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00108 - 723 - F: 1,30 E
CH:3 FS . CAN:4,25 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . DébatsLamarcheenavantduMaroc
ESP:2,00€ . GB:1,60£ . GR:2,20€ . IRL:2,20€ .
deMohammedVI Jean-YvesdeCara,FrédéricITA:2,20€.LUX:1,40€.NL:2,00€.H:700HUF.PORT.
CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:2DTU.
RouvilloisetCharlesSaint-Prot Page193:HIKKLA=]UVXUZ:?a@h@c@n@k; USA:3,95$.ZONECFA:1500CFA.ISSN0182.5852
DPPI
Carlson.RuedesArchives.Fradin.Bouchon/LeFigaro.
Source : Insee
CVoyagedansl'Amériqued'Obama
jeudi23juillet20092
Washington
Lesélèvesdela«charter
school»Haynes,
àWashington,
travaillentenpetits
groupes.Ilséchangent
avecleurenseignant
dansuneambiance
informelle,l’important
n’étantpaslanote
maisletravaild’équipe.
StephenVosspourLeFigaro
La guerre des écoles
LecarnetderoutedeFRANÇOISHAUTER,Washington(DistrictdeColumbia)
Dixièmeétape. ÀWashington, marginaliser les enseignants du public qui se plus cher (18 000 dollars minimum de droits d’ins- Le plus frappant, pour un Français, c’est l’ensei-
prenonsletempsdevisiterlesécoles. contentent de faire du gardiennage ou le service cription par an et par enfant). Les familles des clas- gnement délivré dans ces écoles. Les enfants tra-
Savoircommentsontforméslespetits minimum pendant leurs cours, en libérant la créati- ses moyennes et défavorisées, ne peuvent pas se les vaillent en groupes. Ils sont de trois à cinq élèves,
Américainsestlemeilleurmoyen vité des autres profs – les dynamiques et les entre- offrir. Ce sont elles qui souffrent le plus de la réunis autour de tables communes. Ils discutent,
decomprendrelesÉtats-Unis. prenants – du corset de leur administration de tutel- décomposition de l’école publique. l’ambiance est aussi informelle que dans la cuisine
AumomentoùBarackObamafait le. Le mode de fonctionnement est élémentaire lui Elles se ruent donc vers les charter schools. Les d’une maison de banlieue à l’heure du repas.
duredressementdel’enseignement aussi : les autorités dépensent entre 12 000 et quelque cinq mille écoles qui se sont créées sur ce L’important n’est pas la note, mais le travail d’équi-
publicuneprioritédesonmandat, 50 000 dollars (pour les élèves handicapés) par an et modèle accueillent 1,3 million d’enfants aux États- pe. «À 6 ans, ils savent tous parler en public et pré-
unerévolutionpédagogiqueseprépare par enfant. Si l’élève change d’école, cette somme le Unis. À Washington DC, les charter schools ont déjà senterunprojet», explique Dave, directeur des étu-
danscertainsétablissements. suit. Les charter schools reçoivent cet argent pour raflé 28 033 des 73 120 élèves du secteur public. Leurs des à l’école Capital City.
chaque élève, à l’égal des écoles publiques. classes ne comportent jamais plus de dix-huit élèves,
e me suis souvent demandé, au cours de Pour être subventionnées, elles ont des obliga- les établissements sont de petite taille (250 élèves en
ce voyage, ce qui rendait les Américains tions. Elles doivent être des associations à but non moyenne). Leurs résultats scolaires sont infiniment Près de 1200 profsaussi optimistes, polis, et respectueux les lucratif, gratuites et ouvertes à tous. Elles ne peu- supérieurs à ceux des écoles publiques. À Washing-
uns envers les autres, même en période de vent être que laïques. Pour le reste, elles organisent ton, les jeunes Noirs ou les Latinos qui constituent
récession économique. J’ai trouvé. L’an leur enseignement comme elles l’entendent. Elles 91 % des recrues des charter sortent du secondaire ont été renvoyés.
prochain, ma fille quittera le système sco- sont dégagées de toute tutelle administrative. On ne avec des taux de réussite en lecture et en mathémati-J laire français pour entrer dans une école les juge que sur les résultats scolaires obtenus. ques deux fois supérieurs à ceux des écoles publi- La rage des lobbys
américaine. Je sais qu’elle n’apprendra « Durant les années 1980, explique Malcolm ques. Les élus sont ravis. L’État, sans dépenser un
pas autant de choses que dans nos lycées, mais en Peabody, président de l’association Les amis du sou de plus qu’ailleurs, offre aux minorités défavori- de l’école publiquesortant de sa scolarité, elle sera préparée à une vie libre choix dans les écoles urbaines,touteslestenta- sées de meilleures chances de promotion sociale.
sociale harmonieuse et à travailler en équipe. Elle tives pour réformer les écoles ont raté. Elles ont été Barack Obama a fait du redressement des écoles
ne sera pas une aigrie, car ses professeurs l’auront couléesparlabureaucratiedel’enseignementpublic publiques une priorité absolue de son mandat. Les est extrême
investie d’une singulière confiance en elle-même. etdessyndicatsdeprofesseurs.Quandlabureaucra- minorités sont le socle de son électorat. Il encoura-
J’ai visité de nombreux établissements scolaires tieexerceuncontrôlesurlesécoles,c’estundésastre. ge les charter, même si les démocrates y sont géné-
aux États-Unis. Je le fais dans tous les pays où je En 1991, un groupe de Minneapolis a eu l’idée de ralement opposés. C’est le cas du maire de Les dialogues entre profs et élèves sont basés sur
passe, dès que je le peux. Les écoles me semblent détacher les écoles de la bureaucratie. Quarante- Washington, Adrian Fenty. Il est déchaîné contre les le concept du « sandwich ». Le prof débute par un
être les marqueurs tangibles de la situation vérita- trois États sur cinquante ont adopté une législation charter, car il a été élu avec l’appui des syndicats de compliment : «John,tusaisquej’appréciebeaucoup
ble d’une nation. Il y a toujours un lien entre l’inves- allantdanscesens.» professeurs. La loi prévoit qu’un poste d’enseignant ce que tu fais!» Puis la remarque : «Il faudrait que
tissement des États dans les systèmes éducatifs et Bien des fondateurs ou directeurs de ces écoles des écoles publiques est supprimé par l’État fédéral tu travailles là dessus, ça pourrait être formida-
leur niveau de développement. sortent des universités les plus prestigieuses du chaque fois que ces écoles perdent 25 élèves. Plus ble! » ; Enfin, un compliment final : «J’adore tra-
Au Pakistan et au Bangladesh, j’ai passé un mois pays (Harvard, Princeton, Yale…) ou de l’enseigne- de 1 200 profs du public ont donc été renvoyés dans vailleravectoi,mercietbravo!» Dans l’école améri-
dans les madrasas où l’enseignement n’a pas évolué la capitale, où près de 90 charter schools ont fleuri. caine, on positive, c’est la norme. « On donne
depuis trois siècles. Les enfants de millions de La rage des lobby de l’enseignement public contre confianceauxenfants,cetteconfianceestprimordia-
familles modestes y sont abandonnés aux mains de les charter est extrême. le pour devenir un sportif ou un entrepreneur», ditLes «charter schools»religieux ignares et obtus. C’est la volonté délibérée Je visite plusieurs charter schools. Elles sont Anne Herr, la directrice de Capital City. L’école
des « élites locales », qui investissent leurs ressour- devenues des points d’ancrage dans des quartiers américaine fabrique des individus sûrs d’eux-mê-
ces nationales dans des armées et des forces de poli- organisent leur de la capitale des États-Unis, où il y a vingt ans l’on mes et des orateurs habiles.
ce, c’est-à-dire dans les moyens de faire perdurer s’entre-tuait. Les enfants y travaillent tous les jours, Les défauts de la méthode, c’est qu’elle fabrique
leur domination féodale. De l’Indonésie jusqu’en samedi compris. Pas de longues vacances, même en des gens assez incultes, et aussi des menteurs et desenseignement comme
Haïti, on justifie ces forces pour contenir les foules, été. Les élèves sont rarement laissés à eux-mêmes. bonimenteurs. Aux États-Unis par exemple, le bluff
dès qu’elles se révoltent contre les injustices qu’on Les profs sont payés comme dans le public. Mais et le mensonge sont naturels lorsqu’on sollicite unelles l’entendent.leur inflige. leur enthousiasme est communicatif. Ces nouvelles emploi. L’important n’est pas d’être capable de fai-
J’ai vu des situations caricaturales, comme celle écoles sont les leurs. re un travail. C’est de décrocher la place. George W.On ne les juge que surde la Corée du Nord, où les écoles servent à embri- À l’école Haynes, du nom de sa fondatrice (une Bush était sorti deux fois des États-Unis avant de
gader les enfants dans un culte à la gloire d’une diplômée de l’université de Yale), j’arrive dans un devenir président. Je suis certain qu’il a imaginé
dynastie de tyrans. Il y a aussi des politiques à courte gymnase très gai, en pleine «célébration de la com- pouvoir « apprendre le job sur le tas » une fois élu.les résultats obtenus
vue. En Chine, l’investissement de l’État dans l’édu- munautéasiatique». Parents et enfants sont déguisés Au contraire d’un Jacques Chirac, qui après des
cation est minimal. Aux parents de payer. Le résultat en Japonais, en Indiens, en Chinois… L’ambiance est décennies d’apprentissage, a donné à l’Élysée
est lamentable. Les jeunes Chinois se ruent vers les chaleureuse. «Nous faisons cela une fois par mois, l’impression de ne rien oser faire.
universités américaines, canadiennes ou australien- ment public. Je suis impressionné par leur enthou- toujours pour une communauté différente, car nos Ainsi nos deux enseignements forgent-ils deux
nes. La Chine offre à l’Occident ses meilleurs étu- siasme vis-à-vis de leurs quartiers. Anne Herr a fon- élèves sont pour moitié des Noirs, pour un quart des cultures radicalement opposées. En France, les
diants ! Partout, les dirigeants des pays sont obsédés dé l’école Capital City, à Washington. Elle explique : Latinos,etlerestecesontdesBlancs,desAsiatiques,ils remarques du genre «Non, je n’ai jamais fait cela!
par des objectifs de survie politique à court terme. « Des communautés entières ont sombré là où la viennent de tous les pays du monde», explique Julie Non, je ne saurai pas le faire! Non, je n’y arriverai
La qualité des écoles n’est pas leur priorité. population est la plus pauvre, parce que les profs Green, la directrice du développement. Les enfants pas ! » sont les rengaines de notre quotidien. On
Aux États-Unis, je découvre avec stupéfaction campaient sur leurs avantages acquis, ne voulaient dansent sous la bannière de la devise de l’école qui hésite, on tergiverse, on n’avance pas, on contrôle
qu’en ce domaine, les problèmes sont semblables pas rallonger leurs horaires de travail, les adapter, proclame : «Bekind,Workhard,Getsmart!» (soyez tout et n’importe quoi avant la moindre décision, de
aux nôtres. Les bureaucraties régulant les systèmes ouallerdiscuteraveclesfamilles.Laculturedelarue aimable, travaillez dur, et devenez intelligents). Les crainte de prendre un risque. Aux États-Unis, on se
scolaires, qu’elles soient locales ou fédérales, sont était devenue plus forte que celle de l’école et de la voici qui lisent ensemble. «C’estunconcourspourlire lance tête la première dans des aventures, « let’s
devenues des « mammouths », pour reprendre famille.Lesenfantssedroguaientparcequ’ilsétaient collectivement 5 millions de mots dans l’année, et ils try!», essayons, l’avenir nous appartient ! Et l’on
l’expression de Claude Allègre. Une révolution balaye horsdetoutcontrôle.» ensontdéjàà4,7millionsdemots!», s’extasie Caroli- décroche la Lune.
cependant l’école publique américaine depuis quin- Les Américains les plus aisés échappent à la ne, la mère d’un petit Chinois âgé de 9 ans.«60%des F.H.
ze ans. C’est celle descharterschools. médiocrité de l’enseignement gratuit en envoyant parents ici sont au-dessous du niveau de pauvreté, fhauter@lefigaro.fr
Le mouvement n’a ni leader charismatique ni leurs enfants dans des private schools. Elles sont leurs enfants bénéficient des programmes de repas
réelle structure. Son principe est simple. Il s’agit de l’équivalent de nos écoles privées, en beaucoup gratuitsàl’école», explique Steph, une enseignante. ■PROCHAIN ARTICLE :LESRÊVES DESAMÉRICAINES
CFrancePolitique
1jeudi23juillet2009 3
PS:Aubryfaceauxinterrogationsdessiens
PS d’une démission de Martine Aubry
Sur RTL ce matin, est aujourd’hui plus personnelle
la première secrétaire que politique. Face à l’avalanche
devait répliquer d’attaques qu’elle subit, certains
aux critiques contre s’inquiètent de la voir céder à la
sa gestion du parti tentation du bras d’honneur et cla-
qui se multiplient quer la porte du parti.«Ellepeut»,
depuis les européennes. lâche Claude Bartolone, un peu
inquiet, l’un de ses lieutenants à la
MARTINE AUBRY sort de son silen- direction. C’est que Martine Aubry
ce. Après plus d’une semaine de n’a jamais réellement montré un
psychodrame interne, la première désir acharné de s’occuper des
secrétaire du PS devait répondre affaires du parti. Dans les critiques
aux critiques, ce matin sur RTL. Et se que lui adressent ses détracteurs,
livrer à une mise au point sur l’état son manque de présence rue de
du parti tout en tentant de mettre Solferino revient comme une
un terme à la crise. Elle devait aussi antienne. Elle voulait faire de son
essayer d’assurer son leadership, implication à Lille la marque de
mis en cause par la série d’attaques fabrique d’un PS ancré dans le réel.
à son encontre. Pour la pousser au C’est devenu son point faible.
départ ? Au PS, dans le camp de ses
amis comme dans celui de ses Appelaucalme
adversaires, on assure n’avoir Après l’échec du PS aux euro-
jamais entendu évoquer l’hypothè- péennes, elle avait réussi tant bien
se d’un remplacement de Martine que mal à surmonter la crise. Mais
Aubry à la tête du parti.«Elleestsur sa lettre à Manuel Valls lui deman-
lepont,elleaunmandat,elleapro- dant d’arrêter ses critiques ou de
posé une feuille de route, il n’en est quitter le parti a rouvert les plaies.
pasquestion», assure Harlem Désir Et les attaques de Julien Dray,
dans son équipe de direction.«Per- d’Arnaud Montebourg et de Jack
sonne n’a évoqué cela. Je n’en ai Lang ont prolongé la crise.
jamais entendu parler», affirme Mais, ce faisant, tous ont pro-
pour sa part le sénateur «royaliste» voqué un resserrement autour de
David Assouline. Pour le patron des Martine Aubry. Bertrand Delanoë,
députés, Jean-Marc Ayrault, cela d’abord, l’a assurée de son soutien.
n’est pas envisageable. «Il y a une Quelques proches ont fait de
première secrétaire. Elle a été élue même ensuite, comme l’ancienne
démocratiquementdansuncongrès garde des Sceaux Marylise Lebran-
difficile.Jeneglisseraipasdepeaude chu. Les députés socialistes, enfin,
banane à qui que ce soit.» Et pour ont publié un texte au titre évoca-
cause ! Vu l’état du PS depuis son teur :Maintenantçasuffit!. Même MartineAubry(iciàMarcoussisaudébutdumois)doitaffronterdescritiquesdeplusenplusvirulentesauseinduparti. Fanny/REA
calamiteux congrès de Reims, Ségolène Royal est sortie du silence
aggravé en juin par sa lourde défaite qu’elle s’était promis d’observer
aux européennes, personne n’a sur les affaires internes du PS pour LesecrétariatnationalduPSseconcentresurlarentrée
envie de s’atteler au chantier. lancer un appel au calme. Appel
Martine Aubry peut-elle toute- relayé hier matin par l’un de ses ■ Et pendant ce temps-là, le dans le cadre de leurs consulta- sujet a été évoqué de façon voit en tout cas l’impact que peut
fois continuer à diriger un parti qui proches, Jean-Louis Bianco. «Ce secrétariat national du PS tra- tions sur la réforme territoriale. détournée par le sénateur David avoir notre attitude sur les élec-
s’entre-déchire quotidiennement n’estpaslemomentdemanquerde vaille. Réunis hier à Solferino, Ensuite, il a été question du tour Assouline en fin de séance. Inter- teurs », explique David Assouline.
en public ? Hier, le président de la solidarité.Ilyaunepremièresecré- sans Martine Aubry, pour la der- de France que lance le PS à la venantàproposdel’électionmuni- La crise actuelle du PS a ensuite
Région Lorraine, Jean-Pierre Mas- taire, c’est Martine Aubry. Notre nièreséanceavantlesvacances, rentrée pour préparer son projet cipale à Aix, il s’est demandé si la étédirectementévoquéemaiscela
seret, a demandé la convocation intérêtestqu’elleréussisseetpasde ses membres ont étudié trois pour l’élection présidentielle de courtedéfaiteducandidatsocialis- asurtoutétél’occasiond’unappel
d’un congrès extraordinaire«pour lui savonner la planche», a-t-il sujetsprincipaux.D’abord,l’audi- 2012. te Alexandre Medvedowsky, à la à « l’esprit de solidarité, à la cohé-
mettrefinàlafarcetragiquequiest assuré sur Europe 1. tion d’une délégation socialiste Enfin,lesecrétariatnationalaplan- tête d’une coalition PS-Verts-Mo- sion et au travail collectif »,raconte
entraindesejouer». Une proposi- FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD conduiteparlapremièresecrétai- ché sur la rentrée scolaire et la dem,n’étaitpasliéeàlacacopho- un autre participant. Bref, au PS,
tion balayée par Harlem Désir.«On re auprès du ministre de l’Inté- question de la scolarisation des niequirègneactuellementdansle on essaye de garder ses nerfs en
nevapasselancerdansuncongrès rieur Brice Hortefeux et son enfantshandicapés.Etlacriseque parti. « Ce genre de considération espérantquel’oragepasse.Parti socialiste:
extraordinaireenpleinepériodede secrétaire d’État Alain Marleix traverse actuellement le parti? Le peut nous ramener à la raison. On F.-X.B.
l’été meurtrierpréparation des élections régiona-»
les», assure-t-il. En fait, l’hypothèse L’ÉDITORIALPAGE19
ALLEMAGNE ANGLETERRE ESPAGNE ITALIE
Le SPD pointe «l’abîme» Les travaillistes conseillent La gauche italienneLe PSOE s’inquiète
persistant entre un renouvellement se consolede l’impact européen
les socialistes français des idées en regardant Parisde la crise
À QUELQUES semaines des élections législatives LA CRISE que traverse le Parti socialiste français ressem- « NOUS SOMMEStrèsinquietsdevoircommentlePSF TOUT aussi déchirée, sans idées et humiliée par ses
de septembre, le SPD allemand ne fait pas figure ble à la situation du Labour en Grande-Bretagne. Les tra- ne parvient pas à sortir de cette crise qui dure depuis défaites électorales que les socialistes français, la gau-
beaucoup plus reluisante que son homologue fran- vaillistes britanniques ont eux aussi réalisé un score affli- tant d’années», affirme Elena Valenciano, secrétaire che italienne cherche en vain du côté de Paris un
çais. Pour autant, les problèmes entre les deux geant aux élections européennes, et leur chef, Gordon générale de la politique internationale du Parti socia- motif de réconfort. Sans se faire toutefois beaucoup
formations sont bien différents, selon Monika Brown, est contesté au sein du parti. Mais à la différence liste ouvrier espagnol (PSOE). Pour la gauche espa- d’illusions. L’un de ses représentants les plus lucides,
Griefahn, député SPD en Basse-Saxe : « Il existe en du PS, le Labour est au pouvoir depuis 12 ans.«Lesgens gnole, ces conflits internes sont très négatifs pour Enrico Letta, l’un des dirigeants du Parti démocrate, a
Franceunabîmeentrelessocialistestraditionnelset veulentduchangementetc’esttrèsdifficiledeluttercontre l’image du parti en France, mais aussi au niveau euro- consacré un livre saisissantConstruireunecathédrale
ceux qui sont sociaux-démocrates et, de toute évi- ça», affirme auFigaro Margaret Prosser, de la Chambre péen.«L’opinionpubliquepunitparlevotelesforma- au«malobscur» qui ronge les deux gauches, italien-
dence, ce fossé n’a pas été comblé depuis la dernière des lords. Pour elle, «au contraire, la gauche est dans tionspolitiquesquinemontrentpasuneimagehomo- ne et française. Se référant à Emmanuel Todd, il attri-
élection présidentielle et l’élection du premier secré- l’opposition en France, elle devrait donc avoir de vraies gène.Commentvoulez-vousqu’unpartidiviséinspire bue ce mal au fait que«l’ambitiondegouvernerleur
taire ; en Allemagne, cette différence n’existe pas. » idéesneuves.Clairement,quelquechosenevapas». confiance?», lance-t-elle. est venue à manquer». Face à des leaders comme
Une des raisons tient selon Griefahn, membre du Pour l’ancien député travailliste et pionnier des blogs sur Pour les socialistes espagnols, au pouvoir depuis Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi, les gauches des
groupe parlementaire franco-allemand au Bundes- Internet lord Soley,«lessocialistesfrançaisn’ontpasfait 2004, le débat autour du référendum européen a été le deux pays auraient dû réaliser l’alliance la plus ample
tag, aux personnalités à la tête du PS : « On voit leschangementsquiauraientdûavoirlieuilyabienlong- point d’orgue de la division au sein du PS.«Toutesces possible entre progressistes et modérés. Une alliance,
qu’enFrancelesuccèsdépendtoujoursdelaperson- temps,commeaccepterl’économiedemarché.C’estpour positions différentes au sein d’une même famille ont qui, selon Letta, devrait aller en France jusqu’à
ne à la tête du parti. Au contraire de ce qui passe au celaqu’ilsn’arriventpasàaccéderaupouvoiretqu’onne déconcerté les électeurs». À cela s’ajoute selon Elena François Bayrou et probablement aussi Daniel Cohn-
SPD, le PS possède deux personnalités très contra- peut pas s’appuyer sur eux.» Denis MacShane partage Valenciano, les querelles entre barons. Aux yeux de la Bendit.
dictoires avec Martine Aubry et Ségolène Royal, l’idée que le PS doit connaître une indispensable évolu- gauche ibérique, il est urgent que les socialistes fran- Assez curieusement, la gauche italienne se montre
mais elles divisent plus le PS qu’elles ne le réunis- tion, comme celle du Labour au début des années 1990. çais«fassentungrandeffort» pour retrouver une uni- très pudique dans ses critiques des socialistes fran-
sent. » Pour y arriver, selon l’ancien secrétaire d’État à l’Europe té non seulement autour d’un leader commun, mais çais. Sans doute sa propre situation ne lui fournit guè-
Le SPD, qui appartient encore à l’Internationale de Tony Blair,«lagauchefrançaisenedevraitpasmargi- aussi autour d’un programme d’idées. On s’étonne ici re d’arguments pour donner des leçons. La «guerre
socialiste, continue de travailler avec ses collègues nalisersestalentscommeManuelValls,JackLangouBer- que les idées défendues par les Verts français n’aient desfemmes» entre Martine Aubry et Ségolène Royal a
français. Malgré le choix du vocable de social- nard Kouchner». Cependant, Margaret Prosser estime pas été incluses dans le programme des socialistes et été vue avec une inquiétude teintée d’ironie. L’entrée
démocrate, le programme du parti « reste socialis- que, sans leader sûr de l’emporter largement, il vaut que les deux partis ne soient pas parvenus à former un de transfuges venant des rangs socialistes dans le
te », selon Monika Griefahn, qui pense que le mot mieux ne pas diviser un parti en organisant de nouvelles ensemble gauche écologique lors du scrutin euro- gouvernement de François Fillon, à commencer par
« est celui qui représente le mieux notre principe primaires.Quantauchangementdenom,lestravaillistes péen de juin. Mais ce qui inquiète surtout le PSOE, ce Bernard Kouchner, est perçue comme un coup de
d’égalité des chances pour tous ». Cela ne semble ne l’estiment pas nécessaire. Certes, le parti travailliste sont les répercussions européennes d’une telle divi- maître de Nicolas Sarkozy. Et la seule à défendre en
pourtant pas convaincre les électeurs : selon un s’est bien rebaptisé « New Labour » avec Tony Blair. Mais sion française.«Pourlebiendessocialisteseuropéens, France les valeurs traditionnelles de la gauche lui
sondage du magazine Focus, le candidat SPD Denis MacShane précise que les démocrates américains quinesontpaslesmieuxlotisaprèslesélectionseuro- paraît être… Carla Bruni-Sarkozy, dont les progres-
Frank-Walter Steinmeier est tombé en juillet à 18 % ontgardélemêmenompendant150ansetlessocialistes péennes, il est urgent que les Français donnent une sistes italiens ont pris la défense quand elle a été
d’opinions favorables, soit 40 points derrière la espagnols, 100 ans. Changer de nom pour le PS français, image de cohésion, car leurs problèmes portent aussi accusée de «snobisme de gauche» lors du G8 par Il
chancelière. ce serait«commerepeindreunevieillevoiture». préjudicesauxautressocialistesd’Europe.» Giornale, un quotidien de la famille Berlusconi.
CAROLINEBRUNEAU (à Berlin) ROSECLAVERIE(àLondres) DIANECAMBON(àMadrid) RICHARDHEUZÉ(àRome)
A L’EVIAN MASTERS,
ON EST LÀ POUR PARTAGER LES PLUS BELLES ÉMOTIONS.
On est là pour vous aider
© M. Labelle - D. Roudy
AInternational
4 jeudi 23 juillet 20091
MohammedVI,unroiquipréfèreêtreaimé
MAGHREB unroiquel’onvoitpartout,maisquel’onentendpeu. Doha sur la guerre de Gaza, il a choisi plutôt analyse Mohammed Tozy. Plutôt que monarchie
Lesouverainmarocainmultiplie Ilyacertesdesphotosdanssonpalaisousursonjet- d’envoyer une lettre assassine à ses pairs sur l’état parlementaire, c’est le terme de « monarchie exé-
lesdéplacementsdanslepays ski, mais les interviews avec le monarque se comp- de l’union arabe. cutive »quis’estimposé.Autourduroi,uneéquipe
toutenassociantsonentourage tentsurlesdoigtsd’unemain.Iln’yapasnonplusde N’empêche. Cette discrétion affichée n’enlève rapprochée constituée d’amis de jeunesse ou de
àlagestionduroyaume porte-paroleduPalais.Questiondenaturedisentcer- rien à l’étendue de son pouvoir. Aujourd’hui com- technocrates le conseille et gouverne avec lui. Dix
tains.Ilserait«discret».Idemsurlascènepolitique, mehier,leroiconcentreentresesmainsl’essentiel ans après le début du règne de Mohammed VI, ce
Rabat les membres du gouvernement voient peu le roi. « Il desleviersdecommande.« Il n’y a pas eu de ruptu- mode de gouvernance suscite toujours des criti-
envoie ses conseillers »,commenteunancienmembre re en termes institutionnels, la monarchie occupe ques : « Le pouvoir au Maroc est de plus en plus
SUR L’ÉCRAN de télévision il est partout. Le roi ducabinetduministredelaJustice. toujours la même place dans le système politique », concentré entre les mains du roi et de son entoura-
MohammedVIvisiteunhôpitaldunorddupays.Ilse ge », analyse le journaliste Ali Amar, auteur du
penchesurunpatient,coupeunrubanrouge,posela «Unemonarchieexécutive» Grand Malentendu, un ouvrage sur le règne de
premièrepierred’unédifice,offresamainàbaiseràla Cette discrétion on la retrouve aussi sur la scène MohammedVIquidénonceleslimitesdusystèmeLestatutdelafemmeamélioré
foule. Chaque jour, presque l’essentiel du journal internationale. Mohammed VI n’était pas au lance- en termes d’ouverture démocratique et de lutte
télévisé est consacré au monarque. À ses multiples mentdel’UnionpourlaMéditerranée,ilyaunan.Il ■ En janvier 2004, la révision du Code de la contre la corruption.
déplacements et à cette proximité qu’il cultive. n’était pas non plus au dernier sommet du Mouve- famille, la moudawana, annoncée lors de la session Ceuxquiaudébutdurègnerêvaientd’unetran-
Impensablesouslerègned’HassanII. « Il préfère être mentdesnon-alignésauCaire.Désintérêtourealpo- d’ouverture du Parlement par Mohammed VI, en sition à l’espagnole de la monarchie marocaine ont
aimé que craint », résume le professeur de science litik? « Mohammed VI est plus intéressé par les grands octobre2003,améliorelestatutdelafemmemaro- dû se rendre à l’évidence. Le politologue Moham-
politique à l’université de Casablanca, Mohammed chantiers au Maroc et les questions sociales »,analyse caine. Cette réforme emblématique comprend med Tozy, lui, relativise: « Cette conception (de la
Tozy, sous-entendu à la différence de son père. Dix cetancienmembreducabinetduministredelaJusti- notamment la pénalisation du harcèlement sexuel, monarchie) n’est problématique que si elle ne procè-
ansaprèssonarrivée,celuiqu’onsurnomme«M6», cesouscouvertd’anonymat. l’élévationdel’âgeminimumdumariageetlamodifi- de pas de l’adhésion de la population à la monarchie.
estd’abordunroipopulaireauprèsdesMarocains. Le roi de 46 ans semble surtout préférer cationdesprocéduresdedivorceetderépudiation. Or l’adhésion des Marocains à la monarchie ne fait
Maisàl’imageduportraitofficielquel’onretrou- d’autresméthodes.Endébutd’annéeparexemple, aucun doute au Maroc. »
ve dans chaque bâtiment public, Mohammed VI est il ne s’est pas rendu au sommet extraordinaire de LÉA-LISAWESTERHOFF
MohammedVIlorsdel’anniversairedesonaccessionautrône,enjuillet2008,àFès.Àladifférencedesonpère,HassanII,leroisoignesapopularitépourasseoirsonpouvoir. Linh/Reuters
Rabat,capitaleduchangementàlamarocaine
Destravauxpharaoniques tants projets d’aménagement du Laconstructiond’unecitélacustre, trop petit, selon eux, pour abriter carré.AïchaNani,31ans,estnéeeta les gravats et les ordures. Sur une
modifientl’imagedelaville moment.Coût:750millionsdedol- pouruncoûtde3milliardsd’euros, leurs deux cents barques. «Notre toujoursvéculà.Danssondeux-piè- banderole on peut lire: « Les ven-
quiabritelesprincipales lars.Rivedroite,ducôtédeSalé,une estégalementprévue. « Ce projet va travail mériterait un port mieux que cesrecouvertdetôle,desseauxfont deurs du marché aux puces deman-
institutionsnationales. marina pour 200 bateaux a vu le élever la capitale à un rang interna- celui-là ; il s’ensable, et il est dange- officedetoilettes.L’eauvientd’une dent à ce que les autorités rendent
jour,rivegauche,unepromenadeet tional »,poursuitM.Benslimane. reux quand la mer est démontée », fontaine publique, l’électricité est hommageàcelieudanslecadred’un
Rabat descafésontétéconstruits.D’icià À quelques kilomètres de là, commente Mustapha Saikouk, détournée du poteau qui éclaire la développement social et installent de
2012, il y aura aussi un pont, un côtéSalé,uneroutecôtièremèneà 35 ans, pêcheur depuis l’âge de rue. « Ces dix dernières années, j’ai vraies boutiques ».
LES MÂTSdesbateauxs’entrecho- tramway reliant les deux rives, des unterrainvague.Auboutsetrouve 12 ans. Il a deux enfants et gagne bien vu que Rabat a changé, le roi a « Ces grands projets ne donnent
quent doucement. Sur le quai, des hôtels de luxe et 1700 apparte- unpetitport.Àl’ombred’unétalde environ280eurosparmois. faitbeaucoupdetravaux,expliquela des résultats qu’à moyen et long ter-
serveurs en uniforme s’affairent ments.Leprojet,financéà50%par poisson, des pêcheurs fument des jeunefemme,quialabouchenoir- me, et ça ne résout pas forcément les
danslescafés.Auloins’élèventles des entreprises d’Abu Dhabi, est cigarettes en attendant l’arrivée de Concentrédemisère cieparl’excèsdetabac. Mais nous, problèmes de fond : la pauvreté,
remparts de la casbah de Rabat. pharaonique. leurs collègues. Ils font preuve de Sur l’autre rive du fleuve, côté on est cachés derrière ce mur de la l’éducation ou la gouvernance »,
« C’est vrai que c’est joli ! »s’exclame « C’est exactement ça que moins d’enthousiasme quand on Rabat, en haut d’une falaise qui médinaetquepersonnenefaitatten- rappelle Driss Ben Ali, professeur
Sofia,24ans,installéeavecsesamis nous voulons ! » s’exclame, plein leur parle du réaménagement du domine le Bouregreg, s’étend la tion à nous. » d’économie à la faculté de Rabat.
à une table où trônent encore les d’enthousiasme,OmarBenslimane, Bouregreg. « Évidemment, personne médina,lecœurhistoriqueetcom- Aïcha vend des habits d’occa- Surtout, selon le professeur d’éco-
restesd’uncopieuxdéjeuner.Pâtis- dans son bureau du centre-ville. n’est contre un projet qui va créer des merçant de la capitale. Au bout sionoudescigarettesàl’unitépour nomie,cetypedeprojetdedévelop-
seriesmarocaines,théàlamenthe, « Que les touristes aient envie de emplois et améliorer les infrastructu- d’uneruelle,entrelesmarchandsde vivre.Ellegagneenviron3eurospar pementreposesurdesdonnéesfra-
toutyest.Sofia,Marocainerésiden- venir à Rabat !» explique le direc- res, réagit Abdelftah Sbihi, 58 ans. tissuetdebeignets,àdroiteprèsdes jour. Juste à côté, un bidonville du giles: les revenus du tourisme, des
teenFrance,estvenuepourlapre- teurdecommunicationdel’agence Maisnous,onétaitlàlespremiers,on remparts,setrouvelefondoukBar- mêmetype,lefondoukMastiri,aété Marocains résidant à l’étranger et
mièrefoisvisiterceportdeplaisan- pourl’aménagementdelavalléedu a été déplacés, et pour le moment ça gach. Un concentré de misère où détruiten2007parlamunicipalité. les investissements directs des
ce.Situéàl’embouchuredufleuve Bouregreg.Lestravauxontétélan- ne nous a rien apporté ». Un nou- viventunecentainedefamilles.Ici, Lesfamillesontétéindemniséeset étrangers. Des éléments aujour-
Bouregreg,quisépareSalédesavoi- cés en janvier 2006 par Moham- veau port a été construit pour la densité de population oscille ontdéménagé.Àlaplace,unmar- d’huifragilisésparlacrise.
sineRabat,c’estl’undesplusimpor- medVI.Lazonefait6000hectares. accueillirles600pêcheursdéplacés, entresixethuithabitantsaumètre chéauxpucess’estinstalléàmême L.-L.W.
Lesdixévénements Le Maroc
Tangeren chiffres
Rabatquiontmarquélenouveaurègne Oujda
100 km
Casablanca
Lesréformesontpermis Fouad Ali el-Himma, ami de jeu- delafamille,laMoudawana,(voir Mai 2005. Émeutes et revendi- Océan MAROC
demoderniserleMaroc, nessedeMohammedVI,estnom- encadréci-dessus). cations indépendantistes au Atlantique
Marrakechmaislesinégalitéssociales méministredéléguéàl’Intérieur. Sahara occidental, alors que les
sontunemenace 15 décembre 2004. Première négociationsavecleFrontPolisa- ALGÉRIE
Agadirpoursastabilité. 21 mars 2002. Mariage du roi des sept séances d’audience rio n’ont jamais abouti à un
avec Salma Bennani. Leur fils, le publique télévisées des victimes accordsurlestatutdecetterégion
30juillet1999.Intronisationde prince héritier Moulay Hassan, des « années de plomb ». Ces qui fait l’objet d’un contentieux
2Superficie 446 600 kmMohammedVI,septjoursaprèsla naîtle8mai2003. audiences, menées par l’Instance avecl’Algérie. Tan-Tan
2mort de son père, Hassan II, et équité et réconciliation (IER, Avec le Sahara occ. 710 850 km
première fête du trône (bey’a) du 16mai2003.Cinqattentatsàla crééeen2003parleroi),ontpour 7 septembre 2007. Les élec-
Monnaie Dirham (1 euro = 11,3 dirham)SAHARAnouveaumonarque. bombe perpétrés à Casablanca but d’établir la vérité sur les tions législatives ne voient pas de
OCCIDENTALpar des islamistes radicaux, et atteintes portées aux droits de raz-de-marée islamiste. Si l’Isti-
1999 2009*13 septembre 1999. Retour visant des institutions juives ou l’homme depuis 1956, date de qlal obtient le plus grand nombre
Population (en millions d'habitants) 28,2 31,9d’exild’AbrahamSerfaty,l’ancien occidentales, font 45 morts l’indépendanceduMaroc. de sièges au Parlement (52), le
Part des moins de 25 ans 30 %opposant principal à Hassan II, (33 civils et 12 kamikazes). À la Partidelajusticeetdudéveloppe-
emprisonné à deux reprises. La suite de ces attaques, le général 18 mai 2005. Lors du discours ment(PJD),demouvanceislamis- PIB (en milliards de dollars) 39,7 84,6
nationalité marocaine, qui lui Laânigri orchestre l’arrestation et duroiàlanation,MohammedVI te, récolte le plus grand nombre
PIB par habitant (en dollars) 1 407 2 655eavait été retirée en 1991, lui est le jugement de plus de 1300 per- annonce la création d’un pro- devoix(16%au2 tour).Abbasel-
renduesansconditions. sonnes,dont17condamnationsà gramme qui vise à éradiquer la Fassidevientpremierministre. Croissance (En % du PIB) 0,5 % 4,4 %
mort.Lesassociationsdedéfense misèreetlesécartsdedéveloppe- CAMILLEHUEBER-LAMBERT
Chômage (en % de la population active) 14,5 % 9,6 %9 novembre 1999. Révocation desdroitsdel’hommedénoncent ment du pays à travers la lutte
de Driss Basri, ministre de l’Inté- l’usagedelatorture.Laânigrisera contrelapauvreté,contrel’exclu- Illettrisme (en %, 2004) 47,7 %La marche en
rieur de Hassan II (1979-1999) et limogéenseptembre2006. sion sociale en milieu urbain ou Pauvreté (pop. vivant avec moins de 2 $/jour, moy. 1990-2005) 14,3 %avant du Marocdernier homme de main du encorelaluttecontrelaprécarité,» Sources : FMI, nationale, CIA, PNUD - *prévisions
IDEdéfunt monarque. Le même jour, Janvier2004.RévisionduCode maislesdisparitésperdurent. DÉBATS,PAGE19
AInternational
1jeudi23juillet2009 5
LaCarinthiedédie
unmuséeàlamémoire
deJörgHaider
AUTRICHE Le passé national-socialiste
La popularité du sulfureux de la famille du défunt sera
leader d’extrême droite, pourtant évoqué, documents
mort l’automne dernier historiques à l’appui, avec entre
au volant de sa voiture autres la carte de membre du
conduite à plus NSDAP, le parti hitlérien, de son
de 140 km/h, ne se père. L’exposition passera en
dément pas. L’institution revue l’enfance de Haider, avec
accueillera les souvenirs notamment le cheval à bascule
de la veuve du politicien. desonenfance,puisretracerasa
spectaculaire ascension politi-
Vienne que, proposant des témoignages
vidéo de proches et de collabo-
UN AN après la mort de Jörg rateurs. Des traductions seront
Haider, un musée entièrement assurées en anglais, en slovaque
dédié à sa mémoire ouvrira ses et en italien.
portes le 11 octobre prochain à
Klagenfurt, la capitale du Land Dans un abri souterrain
de Carinthie (Sud) dont il fut des unités SS
élu gouverneur en 1989. Depuis Quelques jours après son
un an, des hordes d’admira- enterrement, célébré en grande
teurs et de curieux se pressent pompe à Klagenfurt et retrans-
quotidiennement sur le lieu du mis en direct par la télévision
crash, le long d’une petite route publique autrichienne (ORF),
de campagne menant à la mai- des calendriers à son effigie,
son de famille des Haider, non DVD biographiques et CD de
loin de la frontière slovène. chansons traditionnelles inter-
prétés par le charismatique lea-
Cheval à bascule der d’extrême droite s’étaient
et vidéos vendus comme des petits
La plus grande partie de la pains. Les organisateurs neeL’AsievientdevivrelapluslongueéclipsesolaireduXXI siècle centaine de pièces exposées cachent pas leur intention de
proviendra des souvenirs de la présenter également l’épave du
Del’Inde(icidesfidèleshindous siècle.Maisbeaucoupd’habitantsdeces L’éclipseacommencépeuaprèsl’aube, veuve de Jörg Haider, Claudia, bolide, une Volkswagen Phae-
auconfluentdestroisgrandsfleuves, contrées,situéesàl’intérieurd’uncorridor aunorddeBombay,mais,àcause qui n’a cessé depuis l’accident ton V6, qui a été prestement
Gange,YamunaetSaraswati)ausud de15000kmdelongsur258kmdelarge, desnuages,ellen’étaitvisible de voiture de contester la thèse rachetée par le BZÖ et stockée
duJaponenpassantparleNépal, sontrestéscloîtréschezeux,victimes qu’àGuwahati,danslenord-estdel’Inde. d’une conduite en état d’ébrié- dans un garage à l’abri des
laBirmanie,leBangladesh,leBhoutan desuperstitions.Cefutnotammentlecas L’obscuritéaduré6minuteset39secondes té, bien que l’autopsie officielle curieux.Le lieu choisi pour
etlaChine,desmillionsd’amateurs enInde,où,danslamythologiehindoue, dansunezonepeuhabitéeduPacifique. ait révélé un taux d’alcoolémie l’exposition, dont l’entrée coû-
etdescientifiquesontobservé,hier, uneéclipsesolaireseproduitquand Unrecordquineserapasbattuavant… quatre fois supérieur à la limite tera 5 euros, soulève la contro-
elapluslongueéclipsesolairetotaleduXXI undragon-démonavalelesoleil. l’an2132. légale. L’enquête de police a, verse en Autriche. Il s’agit d’un
quant à elle, confirmé que le espace souterrain où préexis-
véhicule du chef du parti de tait un musée sur les activités
l’Alliance pour l’avenir de minières de la région. Les trou-
l’Autriche s’était engagé à vailles archéologiques, dont
140km/hdansunecourbeoùla des fossiles de dinosaures,
vitesse était limitée à 70 km/h. devront cohabiter avec la col-
« Ce sera Haider l’homme et lection Haider.Uneloicriminaliselesfausses non Haider le politicien, assure Aux derniers jours de la
Gehrard Finding, à l’origine du Seconde Guerre mondiale, cet
projet avec le conseiller munici- espace servit également d’abri
pal en charge de la culture, aux unités SS déterminées ànotesdefraisdesdéputésbritanniques
Albert Gunzer, membre du BZÖ, défendre la Carinthie. Il reste
le parti de Haider. Nous allons un lieu vénéré par les nostalgi-
eGRANDE-BRETAGNE ministre Gordon Brown s’est ration, ne le seront plus, et les présenter sa vie d’une manière ques du III Reich en Autriche.
Unorganisme réjoui lors d’une conférence de députés ne pourront pas être purement biographique. » MAURIN PICARD
indépendantderégulation presse, mercredi, de cette avan- poursuivis en justice pour des
desindemnitésvasurveiller cée: « Nous sommes le premier propostenusenassemblée.
COMMUNIQUÉlesdéputés,quiseront pays à avoir un régulateur indé- Vente de titres en déshérence
passiblesdepeinesde pendant.» Une«mesuredepanique»
LESTITULAIRESDETITRESDELASOCIÉTÉMAISONDESCENTRALIENSprisonencasd’infraction. Deux mois après le scandale, « Rien n’a vraiment été fait
le gouvernement assure qu’une pour améliorer l’état calamiteux sontinformésdecequeleConseild’Administrationdelasociété,agissant
conformément aux dispositions des articles L. 228-6-3 et ou R. 228-14Londres solution a donc enfin été trouvée de la politique britannique », a
du Code commerce, a décidé de faire procéder à la vente dans un délaipour prévenir un nouveau scan- critiqué Nick Clegg, le président
d'un an à compter de la présente publication de 1820 actions de 8 eurosILÉTAITmoinsune.Mardisoir,la dale lié à des notes de frais. En du Parti libéral-démocrate. Le de valeur nominale, revenant aux actionnaires, qui malgré le respect des
Chambre des communes et la mai, la Grande-Bretagne avait été conservateurAlanDuncanapour formalitésdeconvocationauxassembléesgénéralesn'ontpasétéatteints
Chambre des lords ont approuvé choquéededécouvrirchaquejour sapartapprouvéleretraitdecer- par les convocations depuis dix années révolues.
uneloiquivadonnernaissanceà danslespagesduDailyTelegraph taines mesures radicales: «Elles Les dits ayants droit sont en conséquence mis en demeure de faire valoir
une autorité chargée de réguler tout ce que les députés se fai- auraient eu un impact dévasta- leursdroitsdanscedélaiàl’issueduquelilsnepourrontplusprétendrequ’à
larépartitionennuméraireduproduitnetdelaventedestitresnonréclamés.les notes de frais des députés. saient rembourser avec l’argent teur sur la Chambre et auraient
C’estladernièreloivotéeavantle ducontribuable,desfraisdejardi- empêché les députés d’agir libre- Il est précisé que :
-à compter de cette vente, les anciens droits seront, en tant que de besoin,départ en vacances de la classe nage au réaménagement d’une GordonBrown,hier,lorsdesa ment.» Mais, pour lui, la loi reste
annulés et les ayants droit seront dessaisis de leurs droits sur ceux-cipolitique.Encasd’échec,ilaurait piscine, en passant même par la conférencedepressemensuelle tout de même « une mesure de - que le produit net de la vente des titres sera tenu à la disposition
fallu attendre la rentrée du Parle- location de films pornographi- àDowningStreet.S.Rousseau/AFP panique». des ayants droit pendant dix ans à un compte bloqué ouvert
ment, seulement au mois d’octo- ques. S’en était ensuivie une « Je ne vais pas m’excuser au nom de la société dans un établissement de crédit.
breenGrande-Bretagne. sérieuse crise politique. Après la octobre. Certains paragraphes du parce que le texte a changé en Le Conseil d’Administration
La loi annoncée depuis un démission de plusieurs de ses texteinitialauraientaussiétésup- cours de route alors que c’est
MaisondesCentraliens.SociétéAnonymeaucapitalde320000 emois va donc être mise en place. ministres, Gordon Brown lui-mê- primés afin que le projet soit à l’essencemêmeduprocessusparle-
Siège Social : 8 rue Jean Goujon - PARIS
Un organisme désormais indé- meavaitvusonpostemenacé. coupsûrvotéavantl’été. mentaire.J’auraisétébienpluscri- RCS PARIS 552 091 662 SIRET 552 091 662 00015
pendant de Westminster sera Certains reprochent néan- L’organisme devait par exem- tiqué si j’avais résisté aux change-
chargé d’examiner en détail, puis moins au gouvernement d’avoir ple se pencher sur les notes de ments», s’est défendu le ministre
d’autoriser les paiements versés bâclésacopiepourdesquestions frais des députés et des lords, de la Justice, Jack Straw. Pour lui,
aux élus. Une fraude est désor- de relations publiques. Il lui est mais ces derniers ne sont désor- l’essentiel est que, grâce à cette
mais considérée comme un cri- faitgriefden’avoirpasattendule maisplusconcernés.Deuxautres loi, les abus du passé ne puissent
me,lesdéputésencourentjusqu’à rapport parlementaire sur les actes passibles de prison, comme plussereproduire.
T/ 01 49 04 01 85, F/ 01 43 33 51 36, annonces@osp.frun an de prison. Le premier notesdefrais,quidoitparaîtreen rendreunservicecontrerémuné- ROSECLAVERIE
Vente aux Enchères Publiques au Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais75
Jeudi 3 septembre 2009, à 14h30
ENBREF èmeUnAppartementàParis5 ,2,rueMaluset47,ruedelaClef
2 èmede 49,60 m . Au 3 étage à droite sur le palier, comprenant :
entrée, cuisine, 3 Pièces, débarras et wc - Avec Cave - InoccupéeRUSSIE.Unnouveauprocès PAKISTAN.LaCoursuprême ITALIE.Aprèsavoirdémenti AFRIQUEDUSUD.Pourla2
surl’assassinat,en2006, duPakistanaappeléhier sesprésuméesfrasquesavecdes journéeconsécutive,desémeutes Mise à Prix : 100.000d
delajournalisted’opposition àcomparaîtrel’ancienprésident jeunesfillesetdesprostituées, onteulieuhierdansplusieurs
S’adresser à Maître Jean Claude FREAUD, Avocat à ParisAnnaPolitkovskaïa,démarrera PervezMusharraf,pourrépondre SilvioBerlusconiaconcédéhier townshipsd’AfriqueduSud,
(75009), 4, avenue du Coq - Internet : www.freaud-adj.comle5août.L’acquittementdestrois dulimogeagedeplusieurs n’être«pasunsaint».Ils’estdit leurshabitantsréclamant
Au Greffe du Juge de l'Exécution (Greffe des Criées) du TGI de Parissuspectsavaitétéannuléle5juin dizainesdejugesetlamiseen résoluàresteraupouvoir davantagedeservicepublic,
où le cahier des conditions de vente n° 09/00016 peut être consulté
parlaCoursuprêmerusse. placedel’étatd’urgenceen2007. jusqu’àlafindesonmandat. delogementsetd’emplois.
Visite sur place le Lundi 24 août 2009 de 11h à 12h
Vente aux Enchères Publiques au Palais de Justice de Paris, 4 bd du PalaisLa cour de La Haye règle un litige au Soudan Parisnepaierapluspourlestouristesimprudents 75 Jeudi 10 septembre 2009 à 14h30
AFRIQUE.LacourdeLaHayearedéfinihierlesfrontièresdelarégion DIPLOMATIE.Les Français se rendant dans des zones dangereuses
èmeUnLogementàParis14 ,16et18,avenueVillemainpétrolièred’Abyei,dontlaplusgrandepartiedesgisementsaétéattri- malgré les mises en garde pourraient être amenés à rembourser «tout
buéeàKhartoum,audétrimentdesautoritésduSud.Lesdeuxparties ou partie des frais» induits par d’éventuelles opérations de secours, 2 èmede 15,40 m . Bâtiment sur rue, au 3 étage à gauche sur cour,
ontditaccepterl’arrêt. selon un projet de loi du chef de la diplomatie française, Bernard comprenant : Une Pièce et une petite cuisine - Libre
Kouchner,présentéhierenConseildesministres.
Mise à Prix : 55.000d
L’assassin d’un opposant ukrainien avoue
S’adresser à Maître Jean Claude FREAUD, Avocat à ParisBombay : le terroriste demande la pendaison
(75009), 4, avenue du Coq - Internet : www.freaud-adj.comUKRAINE.L’ancien responsable des renseignements extérieurs ukrai-
Au Greffe du Juge de l'Exécution (Greffe des Criées) du TGI de Parisniens, le général Olexy Poukatch, arrêté mardi soir, a reconnu sa INDE.L’accusépakistanaisauprocèsdesattentatsislamistesdeBombay
où le cahier des conditions de vente n° 09/00026 peut être consultéresponsabilité dans l’assassinat du journaliste d’opposition Gueorgui a demandé hier au tribunal de le condamner à la peine de mort. À la
erVisite sur place le Mardi 1 septembre 2009 de 10h à 11hGongadzé. Sa disparition, en 2000, avait engendré les prémices de la question: «Voulez-vous subir le châtiment des hommes ou celui de
«révolutionorange». Dieu?»,lePakistanaisde21ansarépondu:«Pendez-moi!»
RajeshKumarSingh/AP
OSP
A