Magazine Le Figaro du 23 juillet 2011
28 pages
Français

Magazine Le Figaro du 23 juillet 2011

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 23/07/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 juillet 2011
Nombre de lectures 15
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

4,50€ samedi23-dimanche24juillet2011 -LeFigaroN°20831-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
Lesnouvelles
ambitions
deSarkozy
pourrelancerLagénéalogie
Unepassionfrançaise l’Europe
Aprèslesauvetage
delaGrèce,
leprésident
présenterades
propositionspour
unemeilleure
gouvernance
del’Europe.Puis,
ilferalasynthèse
DeplusenplusdeFrançaissontgagnésparlafièvredelagénéalogie. aveccelles
Sixsurdixontdéjàeffectuédesrecherchessurleurnomoul’histoire
d’AngelaMerkel.deleurfamille.Certainsentreprennentmêmedereconstituer
leurarbregénéalogique.Quêted’aïeuxetbiographiesfamiliales PAGES3,22ET27
connaissentunsuccèsfou. FRANÇOISEBOUILLOT/RUEDESARCHIVES
TourdeFrance:Rolland Legouvernementnorvégien,
ausommet,Schleckenjaune cibled’unedoubleattaqueterroriste
DRÔLE DE JOURNÉE pour quatrième place du général. UNE BOMBE de très forte état grave. Les médias évo- homme déguisé en policier
l’équipe Europcar. Hier, à À l’avant-veille de l’arrivée à puissance a explosé, hier, quent un bilan d’au moins dans un meeting du parti tra-
l’Alpe d’Huez, Pierre Rolland Paris, c’est Andy Schleck qui dans le quartier du gouver- deux morts. Plusieurs bâti- vailliste dans la banlieue de la
a réussi un formidable exploit mène la course. Ultime ex- nement, dans le centre ments ont subi d’importants capitale norvégienne. La po-
en s’imposant tandis que plication entre les favoris, d’Oslo. Selon la police, la dégâts. La piste d’un véhicule lice a arrêté un suspect qui
Thomas Voeckler, son lea- aujourd’hui, dans un contre- bombe a fait « des morts » et piégé n’est pas exclue. Cette serait norvégien peu après.
der, perdait le maillot jaune la-montre de 42,5 kilomètres « des dizaines de blessés », explosion a été suivie d’une Bilan de cette fusillade : au
et se trouvait relégué à la autour de Grenoble. PAGE9 dont certains sont dans un fusillade provoquée par un moins dix morts. PAGE6
Restructuration
L’ÉDITORIALD’ÉTIENNEMOUGEOTTE
chezNouvelles
FrontièresPAGE24 La nouvelle dynamique
Profitsrecords franco-allemandepourMicrosoft
PAGE25
ont-ce les hommes d’État qui font Merkel et Nicolas Sarkozy qui ont,
l’histoire ou sont-ce les événe- par-delà leur divergence d’intérêt etSments qui façonnent les hommes leurs oppositions personnelles, su
d’État ? s’élever là où on les attendait. Ils ont
Cette vieille interrogation trouve un élaboré ensemble ce plan de sauvetage,
nouveau point d’application avec la qu’ils ont réussi à « vendre » ensuite à
tragédie grecque qui menaçait d’em- leurs quinze partenaires et à la Banque
barquer avec elle toute l’Europe. centrale européenne.
Mais cette question est assez vaine, Déjà, Charles de Gaulle et KonradFillonpresse
puisque les marchés, comme on dit Adenauer, en dépit de tant de mal-
lePSdevoter aujourd’hui, n’ont que faire des élucu- heurs passés, avaient osé la réconcilia-
brations philosophiques. tion franco-allemande. Déjà, Valérylarègled’orPAGE4
Il convient donc, au lendemain de Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt
l’accord de Bruxelles, de s’en tenir au avaient partagé une même vision pour tissotseastar1000automatiqueAffaireDSK: 945€*fait : c’est une fois de plus la dynami- imposer le système monétaire euro-
que franco-allemande qui a sorti l’euro péen. in TOUCH wiTH yOUr TimE **comment
et l’Europe de l’ornière. Ce sont Angela SUITEPAGE19▶l’avocatfrançais
deDiallocherche
destémoinsPAGE8 DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
Liste des points de vente disponible sur
www.tissot.chL’ÉDITORIALd’ÉtienneMougeotte PAGES1ET19LACHRONIQUE
d’AlexandreAdler LECARNETDUJOUR PAGES17ET18
Lesfuturscontours LESJEUXD’ÉTÉ PAGE15 BoutiquetissotP.WOJAZER/REUTERS;P.PAVANI del’EuropePAGE19
/AFP;J.MUGUET/IP3 TOUTE L’ACTUALITÉ SURle figaro.fr 76, Avenue des Champs Elysées
Flashez ce code avec votre smartphone
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. 75008 Paris
ou rdv sur http://m.tissot.ch/fr/2
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
*Prix public conseillé **En phase avec son temps
Csamedi23-dimanche24juillet2011 LEFIGARO
2 Lebonheurd’êtrefrançais
«Lagranderécré»,
cetteavancéesociale
LaFrancereçoit
90millions
devisiteursétrangers
chaqueannée.
Maisentermes
derecettes,nous
restonsderrière
lesÉtats-Unis
etl’Espagne.
e vais être honnête : je déteste les vacan- un monde idéal ou chacun enfin culpabilisera de vrais chiffres que ses confrères ne rendent
SÉRIE(17/30)ces. Comparées à mon travail de reporter, travailler. La grande récré avant le repos éternel. pas publics : 35 % des Français terminent le mois
se résumant à arriver dans un pays dès Le culte français des vacances (car c’en est un) avec un compte bancaire dans le rouge ! Il ne s’agit
e Notre culte des vacancesque les touristes le fuient, à me loger dans débute bourgeoisement au XIX siècle, avec le goût pas de chômeurs.
des hôtels désertés et à partager des mo- de l’impératrice Eugénie pour les trempettes à Biar- À Clermont-Ferrand, je discute avec Olivier, 54
ments inoubliables avec des autochtones ritz. Dans les campagnes de ce temps-là, les longues n’a pas d’équivalent dans ans, chauffeur de taxi. Il travaille dur : dix heures parJcherchant plutôt à éviter les tirs tendus de vacances estivales ont un sens : elles permettent aux jour. Sa femme l’a quitté et a divorcé, en emportant
gaz lacrymogènes qu’à escroquer le visiteur, les enfants d’aider les parents à engranger les mois- les économies du ménage. Il me détaille son budget :le monde. Ce qui nous
vacances sont pour moi synonymes d’un ennui sons. Mais les petits citadins, de plus en plus nom- un salaire brut de 1 780 euros par mois. Nous faisons
mortel. Aussi n’y fais-je absolument plus atten- breux, n’ont pour la plupart aucune idée de ce que le compte précis de ses dépenses, à l’euro près. Ellesvaut une réputation
tion. Je les ignore. C’est ainsi que l’autre jour, à sont les couleurs d’algues et de marées. Le Front po- comportent un luxe unique : un abonnement à Ca-
l’occasion d’un reportage improvisé dans notre pulaire, en 1936, quatre ans avant la Seconde Guerre nal+. Au début du mois, une fois tout réglé, y com-d’incorrigibles
beau pays, me suis-je bêtement retrouvé immobi- mondiale, installe les congés payés. C’est un en- pris ses impôts (203 euros), la pension alimentaire
lisé sur l’aire d’une station essence d’autoroute chantement : l’on ne parle plus en France que de pour ses trois filles (400 euros), les assurances,flemmards. Cette passionfrançaise, en plein Bison futé rouge. Bloqué au mi- vacances et de grèves. La Wehrmacht cueille le l’EDF-GDF et le crédit de sa maison (477 euros), il lui
lieu d’une campagne improbable. Coincé dans 750 pays, stupéfait, en mai 1940. En 1981, François Mit- reste 78 euros à dépenser. Pas un sou de plus ! Com-du « temps libre »n’estkilomètres de bouchons. terrand ordonne la retraite à 60 ans. Cinq années de ment se nourrit-il ?«Chezmamèreàmidi,chezma
Rarement vu quelque chose d’aussi décadent. «temps libre» en plus ! Vingt ans plus tard, alors copine le soir.» Il ajoute : «Évidemment, jamais de
Des dizaines de milliers d’humains en short se que la désindustrialisation du pays est déjà large- pas sans conséquences sur vacances!» Ils sont 45 % des Français, les plus vul-
ruant sur l’eau, et s’en aspergeant confusément. ment entamée au bénéfice de l’Asie, que la concur- nérables et certainement pas les moins courageux,
Des mères hagardes en insultant d’autres, à l’as- rence économique se fait impitoyable, le gouverne- dans sa situation.le plan économique.
saut de toilettes dégorgeant l’urine. Des meutes ment Jospin, en 1998, a l’idée lumineuse de réduire Le dogme des«vacancespourtous» et du«temps
PARFRANÇOISHAUTERd’enfants hystériques, organisant des glissades sur le temps de travail hebdomadaire à 35 heures. libre» a beau démontrer son injustice, son absurdité
des détritus de crèmes glacées, pataugeant dans par son effet dévastateur sur l’économie française et
Retourverslechaosorigineldes locaux d’une saleté répugnante. Des crevettes l’avenir du pays, rien n’y fait : les Français conti-
dans une nasse. En fin d’après-midi, rien n’a bou- C’est la soupape qui lâche au tournant de ce siècle, au nuent de danser sur le pont. Allez, les cigales, profi-
gé, les gens s’abandonnent au sommeil les jambes pire moment : les Français gagnent encore 20 % de tez-en tant qu’il est temps… et bonnes vacances !
ouvertes, la tête rejetée en arrière, avachis. Une «tempslibre» ! Isolés du monde extérieur, dans leur Demain, je serai en Alsace, avec les urgentistes de
caricature de Goya. Impossible de sortir de cette bulle, ils décrochent, ils se désintéressent durable- chiffres toujours plus calamiteux de la balance com- la petite ville de Saint-Louis, à la frontière franco-
souricière, de défoncer les barrières de l’autoroute ment de l’effort et du travail. À l’étranger, et j’en suis merciale française, devenue structurellement défi- suisse. Une révélation.
et de m’échapper par les champs, ma voiture le témoin attristé, cette nouvelle stupéfie. D’Auc- citaire ? C’est un mystère, mais les résultats sont là.
n’étant pas équipée. Je regrette que l’ami Marco kland à Séoul, elle fait la une des journaux, et sourire Lorsque la France ne vend pas de centrales nucléai- (1)LesÉtats-Unisonttiré93,9milliardsdedollarsdu
Ferreri ne soit plus de ce monde. Il aurait tiré de la terre entière. Elle installe solidement la réputation res dans le monde arabe, c’est simplement que le tourismeen2010,l’Espagne53,2etlaFran-
cette scène un film, Les Grandes Vacances, digne des Français : ils sont d’incorrigibles flemmards. « Made in France » est trop cher. À chaque étape de ce49,4milliards.
deLagrandebouffe. Cela me fait penser àEffondrement (3), cet ouvrage la fabrication de cet équipement, la rigidité s’est (2) Plus rémunérateurs pour notre balance commer-
L’on n’échappe pas à sa géographie : la France dans lequel le géographe et biologiste Jared Dia- installée, le prix est devenu incompressible (4). ciale sont les touristes chinois, sud-coréens, japonais
est le carrefour routier de l’Europe, le passage mond, de l’université de Californie (Ucla), analyse Vendre au coût réel reviendrait à perdre beaucoup ou russes qui dépensent des fortunes entre Paris, le
obligé des automobilistes allemands, belges, bri- méthodiquement les raisons pour lesquelles certai- d’argent. Dans ce coût, ilyaun État qui ponctionne Bordelais, et les casinos de la Côte d’Azur, avant de
tanniques ou nordiques se précipitant l’été venu, nes sociétés – les Mayas, les Vikings, les habitants de trop parce qu’il dépense trop, et des salariés qui ne découvrirVérone,VeniseetlesAlpessuisses(«mont
telles des lucioles, vers l’Espagne et l’Italie. Ces l’île de Pâques décident de se suicider, de s’autodé- travaillent plus suffisamment. L’équation n’est pas Titlis», en chinois. Lorsqu’ils se prennent en photo
transhumances nous valent d’être classés «pre- truire. Des enchaînements de décisions malheureu- vraiment compliquée. C’est un mode de vie qui est à devantlesmonuments,ilsdisent«qiezi!»,cequisi-
mière destination touristique mondiale», avec ses, dont on sent parfaitement qu’elles sont irration- revoir. Cela demande du courage. Sans doute les gnifieaubergine!Nousdisons«cheeese!»…)
90 millions de visiteurs étrangers chaque année. nelles, précipitent des peuples entiers dans le déclin. Français en manquent-ils. (3)Folio.
En termes de recettes néanmoins, nous sommes Ainsi des Chinois, qui durant la période Ming se re- (4) En 1980, un salarié français coûtait 15% moins
Profitez-entantqu’ilesttemps…derrière les États-Unis et l’Espagne (1). Cela mon- plient sur eux-mêmes, font démolir leur flotte qui à cher qu’un Américain. Aujourd’hui, il est 70% plus
tre que l’on transite dans notre pays davantage cette époque-là est à l’avant-garde, refusent les Lorsque je raconte à mes confrères étrangers cher que le même. Dans le même registre, un Fran-
que l’on n’y séjourne (2). sciences, uniquement pour se cuirasser contre les qu’avec je ne sais quels « rattrapages » et le bastrin- çais travaille 1346 heures par an, un Sud-Coréen
Ceux qui se précipitent vers nos côtes sont ma- influences extérieures. Ou des Ottomans qui s’oppo- gue des RTT, je pourrais légalement prendre trois 2390 heures. On retrouvera ces chiffres dans «Sa-
joritairement les Français. Tous les deux mois, au sent à l’imprimerie. Ou les Pascuans coupant les ar- mois de vacances par an, ils écarquillent les yeux ! crées vacances! Une obsession française» de Ted
rythme des calendriers scolaires, revoilà les va- bres de leur île pour transporter des statues de chefs Quelle entreprise pourrait survivre à cette folie ? Stanger, un livre cruellement ironique, publié chez
cances, le souci des parents, les cohues dans les de plus en plus colossales, en transformant leur île en C’est d’autant plus délirant que le système ne profite Flammarion.
gares et les aéroports. Dans ce domaine des désert, en plein milieu du Pacifique, et cela pour de qu’aux salariés les plus riches. L’on offre en effet du
congés, la planète entière le reconnaît : nous som- stupides questions de prestige ! Il y a dans ce tour- temps libre. Mais les gens modestes n’ont pas la pos-
mes champions du monde toute catégorie. billon vers le bas, dans ce retour vers le chaos origi- sibilité d’en jouir, de se déplacer, car les voyages Retrouvezlundi
Dans l’esprit commun, il reste un tout petit fond nel, une fascination noire qui ramène ces peuples à sont coûteux. Un banquier français me donne les Danslanuitprofondedel’urgence
de culpabilité à ne rien faire. Comme c’est désa- des stades primitifs, en les conduisant au totalitaris-
gréable, le budget du ministère de la Culture a été me et à l’esclavage.
doublé et les festivals dotés de moyens considéra- Les Français pour leur part ne songent plus LesFrançaisnesongentplusbles. Ils ont fleuri par milliers, ils ont suivi les qu’aux vacances. Travailler moins, reculer, s’ap-
Français sur leurs lieux de vacances. Terminé le pauvrir… Le lien de cause à effet est limpide. Com- qu’auxvacances.Travaillermoins,
«bronzer idiot». Impossible de ne pas passer ment, pour des raisons de confort immédiat ou de
quelques jours en Avignon, à Aix, ou à Ramatuelle, pur conformisme idéologique, pouvons-nous écar- reculer,s’appauvrir…
de visiter les musées. Concerts, festivals, tout est ter la question de notre compétitivité, et donc de
subventionné. Encore une«avancéesociale» vers notre attitude vis-à-vis du travail, au regard des Leliendecauseàeffetestlimpide.»
A
PATTACINI/URBAIMAGESSERVERLEFIGARO samedi23-dimanche24juillet2011
LanouvelledynamiqueDossierspécial:lesÉtats
franco-allemandefaceàlafaillite 3francePOLITIQUEL’ÉDITORIALD’ÉTIENNEMOUGEOTTEPAGE19WWW.LEFIGARO.FR/CONJONCTURE
NicolasSarkozyjoueàfondlacarte
del’Europe
Le chef de l’État a posé les jalons d’une coordination
de la politique économique de la zone euro,
qu’il défend depuis le début du quinquennat.
Jean-Louis Bourlanges, qui souligne que
CHARLESJAIGU l’engagement européen aura été « le trait
SOMMET Sarkozy, l’Européen. Depuis le dominant du quinquennat de Nicolas
fort de Brégançon, où il se repose, le chef Sarkozy, de la négociation du traité de
de l’État peut se réjouir d’avoir réussi un Lisbonne au règlement de la crise géor-
doublé. Un premier succès européen, gienne, en passant par le plan énergie-cli-
Lecompromisd’abord. À Bruxelles, dans la soirée de mat ». Mais la victoire personnelle de
franco-allemandjeudi, il affichait un sourire de satisfac- Nicolas Sarkozy n’est pas d’avoir défini
présenteaussipourun compromis avec Angela Merkel sur
NicolasSarkozyun deuxième plan de sauvetage de laC’estaussiuneillustration, desavantagessurGrèce, plus global, plus équilibré - moins
lascènepolitiqueespèrel’Élysée,durôle punitif pour les Grecs. La vraie victoire
intérieure.
réside pour l’Élysée dans l’effort finale-de«présidentprotecteur» WOJAZER/REUTERS
ment couronné de succès pour poser lesqu’ilentendjouerface premiers jalons d’une coordination de la
politique économique des pays membresàlacrisefinancière
de la zone euro.
tion après une journée et demie de ma- Au début de son quinquennat, Nicolas
rathon diplomatique. « C’est un très bel Sarkozy avait jugé utile de se rendre per-
accord, et l’attitude très énergique et sonnellement devant les ministres des
pragmatique du président a sans doute Finances de l’Eurogroupe. « L’initiative
joué un rôle important », salue le centriste avait paru baroque, mais aujourd’hui on y
est », plaide l’un de ses conseillers. Il fau-
dra attendre cet automne pour prendre
connaissance des propositions franco-al- L’autre avantage, pour Nicolas François Fillon d’organiser une confé- « 2012 sera le moment de l’arbitrage en-
Lesauvetagegrec lemandes sur le sujet (lire ci-dessous). Sarkozy, se situe sur la scène politique rence de presse pour « vendre » l’ac- tre les intérêts électoraux - la droite qui
Mais selon Nicolas Sarkozy lui-même, intérieure. Tout d’abord parce qu’il est cord bruxellois. fait des cadeaux aux médecins, la gau-alourdiraladette
Angela Merkel « est d’accord sur le prin- convaincu que les Français sont moins Lundi, il informera personnellement che qui arrose la culture -, et les intérêts
française cipe », elle qui était notoirement hostile à souverainistes qu’on ne le dit. « Les en- les présidents de l’Assemblée nationale internationaux qui obligent à cingler
cette évolution. « Les dix-huit heures de quêtes d’opinion sont majoritairement en et du Sénat lors d’un déjeuner à l’Ély- vers l’équilibre budgétaire en 2013 », ré-de15milliards
négociations serrées sont intervenues faveur du sauvetage de l’euro », justifie sée. « Nous voulons porter le fer contre sume à nouveau Jean-Louis Bourlan-
LE PLAN d’aide à la Grèce conclu après dix-huit mois d’atermoiements qui l’un de ses conseillers. C’est aussi une le PS sur ce thème de la lutte contre les ges. Européen et de moins en moins
jeudi soir ne pèsera pas sur notre ont mis en évidence des dysfonctionne- illustration, espère l’Élysée, du rôle de déficits, qui est au cœur de la coordina- polémique, Nicolas Sarkozy est défini-
déficitpublic.C’estlemessagequ’a ments graves de la gouvernance européen- « président protecteur » que le chef de tion des politiques économiques euro- tivement en train de viser les voix du
faitpasserhierlepremierministre ne. L’initiative franco-allemande est ur- l’État entend jouer, notamment face péennes », résume un ministre. Mais centre. Il pourra s’en entretenir avec
aprèssarencontreaveclesprinci- gente », souligne aussitôt le député aux convulsions des crises financières. tenir ce discours de la vertu budgétaire François Bayrou, qu’il doit voir lundi à
pauxélusdel’AssembléeetduSé-
européen (UMP) Alain Lamassoure. Hier, Nicolas Sarkozy a demandé à ne sera pas facile, y compris à droite. l’Élysée.
nat. De fait, dans la mesure où la
France ne décaisse pas d’argent
frais,sescomptesn’ensontpasaf-
fectés. Autrement dit, il ne faudra
pas aller chercher des milliards Lespistesd’unegouvernanceéconomiqueeuropéenned’économies supplémentaires en
FrancepouraiderlesGrecs.
Enrevanche,l’Hexagonevaappor- La proposition de créer la fonction l’ont pas. Ne pas donner dans la gressive du Fonds de stabilisation
C.J.ETJEAN-JACQUESMEVELtersagarantiesurlesprêtsquise- de ministre européen des Finan- nouvelle enceinte une voix pré- européen en un « FMI euro-
(ÀBRUXELLES)rontconsentisparleFondsdesta- ces, avancée par Jean-Claude Tri- pondérante aux pays méditerra- péen ». Enfin, de nombreux « fé-
bilitéeuropéenàlaGrèce–garantie « OUI, je défends une vision fédé- chet, le patron de la Banque cen- néens (Grèce, Portugal, Italie, Es- déralistes » estiment qu’il faudrait
qui ne jouera que si Athènes ne raliste de l’Europe », s’est en- trale européenne, a été clairement pagne…) amis de la France et qui confier plus de moyens à la Com-
rembourse pas son créancier. Du
thousiasmé Nicolas Sarkozy, jeu- écartée par Paris. « L’idée du pré- sont loin d’être des modèles de mission européenne. « Les décla-Nousavonscoup, l’endettement français sera « di, devant ses homologues de sident est d’aller vers plus d’inté- vertu. Et, in fine, ne pas accréditer rations d’intention pour une
accru d’«environ 15 milliards atteint
l’eurozone. Les propositions gration européenne. En revanche, il l’idée d’un directoire franco-alle- meilleure convergence des politi-d’euros d’ici à 2014, a annoncé
undegré franco-allemandes en faveur ne veut pas de gouvernement éco- mand auquel devrait se soumettre ques économiques ont été faites lorsFrançois Fillon, «compte tenu de
d’une meilleure gouvernance nomique supranational », explique le reste de l’Europe. de la stratégie de Lisbonne, et celal’intégration des garanties.» Une d’inter-
européenne ne visent pas à susci- un proche conseiller. « Il croit en n’a servi à rien », rappelle encoregoutte d’eau par rapport aux pénétration Un«FMIeuropéen»1600 milliards d’euros de dette du ter un grand soir fédéral auquel un mécanisme plus serré de sur- Sylvie Goulard.
pays… mais une goutte d’eau de quelesplus les opinions publiques ne sont pas veillance par les pairs, par la Com- C’est pour cette raison que de À l’Élysée, on insiste beaucoup
plus.Quinevaentoutcaspasaider prêtes. L’initiative française part mission, et aussi en la création nombreux députés européens sur la nécessité de confronter aufédéralistes
àinverserlacourbedeladette:elle du constat que la crise de la dette d’une agence de notation européen- protestent contre le double langa- plus haut niveau les choix de poli-
estcenséecommenceràreflueren d’entrenous grecque a révélé l’interdépen- ne », ajoute ce dernier. ge de Paris et Berlin. « La gouver- tique fiscale, budgétaire, salariale.
2013aprèsavoiratteintunplafond, n’imaginaient dance des économies européen- Parmi les pistes possibles, celle nance économique par la dictature « Entre 1997 et 2004, les Français
à86,4%duPIB,fin2012.
nes. « Nous avons atteint un degré d’une réunion régulière des chefs franco-allemande n’est pas non et les Allemands ont eu une politiquemêmepasPour traduire les engagements de
d’interpénétration que les plus fé- d’État de la zone euro. Jusqu’ici, la plus une solution », confirme la économique opposée. En France, on»la France et mettre en œuvre les UNHAUTRESPONSABLE déralistes d’entre nous n’imagi- chancelière allemande s’est oppo- députée européenne (MoDem) optait pour les 35 heures, en Alle-nouvellesmodalitésd’intervention EUROPÉEN
naient même pas. Le pacte de sta- sée à toute « institutionnalisation » Sylvie Goulard, qui défend l’idée magne, Schröder faisait le contrai-du fonds européen, une loi de fi-
bilité ne suffit plus », confirme un du sommet à dix-sept pour trois d’une association du Parlement re. C’était le modèle de ce qu’il nenances rectificative sera présen-
tée «à la rentrée», a précisé haut responsable européen. raisons : ne pas couper irrémédia- européen aux grandes options fis- fallait pas faire quand on est dans la
FrançoisFillon. MARIEVISOT Les propositions mettront de blement l’Europe en deux, entre cales. Les autres pistes sont no- zone euro », conclut un proche du
côté toute option supranationale. ceux qui ont l’euro et ceux qui ne tamment la transformation pro- chef de l’État.
EN BREF
LePSfaitlafineboucheetattendlasuite
L’UMPmenacePierreCharon
sauvetage arrivé trop tard à la dé- l’interdiction de la spéculation et Finalement, les réactions les d’exclusion
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
nonciation d’un « colmatage » la réforme des agences de nota- plus modérées sont venues de PhilippeGoujon,président
LA GRÈCE est sauvée, tant mieux, sans lendemain. L’éventail des tion. Martine Aubry et de Manuel Valls. delafédérationUMPdeParis,
mais tout reste à faire. Voilà en réactions permet ainsi de classer Même tonalité chez Arnaud Tout en dénonçant le poids des a«condamnéavecfermeté»
substance la position commune les candidats sur l’échelle de la Montebourg qui a dénoncé les agences de notation et en déplo- lalistedissidentedePierre
des six candidats à la primaire so- radicalité. « quatre défauts rédhibitoires » du rant qu’il ait fallu, pour parvenir à Charonauxsénatoriales
cialiste. Pour le reste, l’apprécia- Dans le camp des indignés, Sé- plan de sauvetage et notamment un accord, « offrir des garanties etclairementmenacé
tion de l’accord européen varie golène Royal et Arnaud Monte- le fait que, selon lui, le risque de coûteuses pour l’Europe et la Grè- d’exclusionl’ancienconseiller
de la condamnation d’un plan de bourg arrivent en tête. Pour le contagion de la crise aux pays ce », la maire de Lille a appelé à deNicolasSarkozy.Ilrappelle
dire, l’ex-candidate de 2007 s’est fragiles n’est pas enrayé. Arnaud « bâtir le gouvernement de l’euro ». quelacommissionnationale
même offert la tribune de la salle Montebourg a également déploré Auparavant, la première secrétaire d’investitures’était«prononcée
de presse de la Rue de Solferino, que le secteur bancaire soit épar- du PS, en congé de sa fonction, àl’unanimitéenfaveurdelaliste
d’ordinaire réservée au porte- gné et que le plan « perpétue à s’était réjouie de l’accord entre les conduiteparChantalJouanno»
parole du parti ou à Martine tort l’obsession de l’austérité ». dirigeants de la zone euro. « Nous aprèsfeuvertdel’Élysée.
Aubry lorsqu’elle était première le devions au peuple grec, nous le
Unnouveaupatron«Renforcersecrétaire en fonction. Le PS devions à l’Europe », expliquait-
pourlePSl’unionpolitique»ayant mis à disposition des can- elle dans un communiqué.
desBouches-du-Rhônedidats à la primaire les moyens de Candidat lui aussi à la primaire Jouant lui aussi sur la corde du
son siège, et la campagne conti- du PS, le patron des radicaux de leader politique responsable, Ma- Jean-DavidCiot,prochedu
nuant malgré tout, Ségolène gauche, Jean-Michel Baylet, a nuel Valls s’est pour sa part féli- trèscontestéJean-NoëlGuérini,
Royal a donc donné à son inter- déploré que « le cercle vicieux de cité de l’accord. « Mis au pied du luisuccèdeaupostedepremier
vention un caractère très officiel. la spéculation » ne soit pas en- mur, les dirigeants des États de la secrétairedelafédérationPSdes
« C’est un accord gilet de sauve- rayé. À peine moins remonté, zone euro (…) sont enfin sortis de Bouches-du-Rhône.Ilaétéélu
tage. On colmate les brèches », François Hollande a jugé l’accord l’inaction des dernières semai- par88,74%desmilitants.Harlem
s’est-elle indignée en demandant « tardif»et« insuffisant », tout nes », a-t-il noté. Mais le député Désir,premiersecrétaireduPS
aux responsables de prendre dès en reconnaissant qu’il était « né- maire d’Évry a également appelé, parintérim,adéclaréseréjouir
cet été des décisions sur quatre cessaire ». « Comme rien de du- pour la suite, à « mettre en place «qu’unepagenouvellepuisse
points : la mise en place d’un rable n’a été engagé, nous restons une action politique résolue, serei- s’ouvrir,sousledouble
«Oncolmatelesbrèches»,adénoncéSégolèneRoyal,hier, fonds souverain européen, la no- vulnérables et donc beaucoup reste ne et durable, afin de renforcer sceaudelarénovation
RuedeSolferino.QuantàFrançoisHollande,ilajugél’accord mination d’un « commandant en à faire », a assuré l’ancien pre- l’union politique face aux défis de etdurassemblement».
«tardif» et«insuffisant». LUYSSEN/ABACA,VIALERON/LEFIGARO chef contre la crise financière », mier secrétaire du PS. la globalisation économique ».
Csamedi23-dimanche24juillet2011 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
Règled’or:Fillon
accentuelapression
surl’opposition
Pour le premier ministre, l’équilibre des finances
publiques est « plus que jamais d’actualité ».
L’Élysée et Matignon pourraient-ils aller
FrançoisFillonFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD jusqu’à réunir le Congrès (Assemblée et
ETANNEROVAN auxcôtésdeses
Sénat) en prenant le risque de ne pas obte-
ministresValérie
GOUVERNEMENT Pas de répit pour l’op- nir les trois cinquièmes des voix nécessai- Pécresseet
position. Pour contraindre les socialistes res à la modification de la Constitution? FrançoisBaroin,
français à prendre leurs responsabilités «Aucune décision n’est prise. Nous verrons hieràParis.
sur les finances publiques, François Fillon tout cela à la rentrée», confie un conseiller LUNG/LEFIGARO
capitalise sur la crise grecque et les mesu- du premier ministre. Lequel ajoute: «Il va
res à l’œuvre au niveau européen. Un rôle devenir de plus en plus difficile d’expliquer tion des déficits dans la Constitution. De- l’Économie Michel Sapin. Quant aux ac- clair, la règle d’or ne serait pas gravée très
sur mesure pour l’orthodoxe chef du qu’il ne faut pas de règle d’or. Il y a encore puis le premier jour où le gouvernement a cusations de « laxisme », «onnevapas profondément dans le marbre. « Arrêtons
gouvernement qui, en 2008, s’était dé- trois ou quatre ans, les sujets de finances évoqué la règle d’or, ils ont flairé le piège: nous faire ce procès », assure Ayrault. de parler de règle d’or », soupire Michel
claré «à la tête d’un État en faillite» et qui, publiques n’intéressaient pas vraiment ou soit ils l’approuvent et donnent ainsi qui- Sapin. Deuxième étage de cette contre-
Contre-attaqueendeuxtempsdepuis le début du quinquennat, ne man- étonnaient. François Fillon est bien placé tus à Nicolas Sarkozy pour son action; attaque: mettre la majorité au pied du
que jamais une occasion d’alerter l’opi- pour le savoir. Aujourd’hui, avec la crise soit ils la rejettent et se font taxer de laxis- Les socialistes ont préparé la contre-atta- mur en la sommant de s’attaquer dès
nion sur le niveau alarmant des déficits grecque la perception est différente. Les me. Entre deux inconvénients, ils ont que en deux temps. D’abord, tenter de maintenant au redressement des finances
français. Hier, à l’issue d’une rencontre gens ont compris qu’on ne pouvait pas in- choisi de s’en tenir à une position démontrer que la règle d’or est tout… sauf publiques. « Je mets le gouvernement au
consacrée à la présentation du plan de définiment avoir des déficits et de la dette.» constante sur la possibilité de voter la rè- une règle d’or. « C’est une loi de program- défi de supprimer les niches fiscales dès
sauvetage de la Grèce à laquelle étaient Au PS, on est bien d’accord là-dessus. gle d’or au Congrès : c’est non. Et la crise mation des finances publiques sur trois ans 2012. S’il s’engageait dans cette voie, cela
conviés les présidents du Sénat et de l’As- François Hollande et Martine Aubry ont grecque n’a rien changé à leur position. qui permet la transparence et à laquelle on créerait forcément une situation nouvelle »,
même assuré qu’ils limiteraient le déficit «C’est une opération de communication de se tient. Mais si on change notre fusil assure Jean-Marc Ayrault, laissant miroi-
à 3% dès 2013. Mais les socialistes ne sont Nicolas Sarkozy, nous ne lui ferons pas ce d’épaule, on peut faire une nouvelle loi pour ter un engagement des députés socialistes«Lesgensontcompris pas prêts pour autant à inscrire la réduc- cadeau », tranche l’ancien ministre de la contourner », explique Ayrault. En à voter une telle réforme.
qu’onnepouvaitpas
indéfinimentavoir
desdéficitsetdeladette»
UNCONSEILLERDUPREMIERMINISTRE ValériePécresse:«SilePSétaitsincèreetresponsable…»
semblée, Gérard Larcher et Bernard Ac- LA MINISTRE du Budget et porte- celière allemande, chacun faisant MaisenFrance,lessocialistes l’horizon 2014. Mais ce n’est ni un
coyer, ainsi que les présidents des grou- parole du gouvernement, Valérie un pas vers l’autre. Qui peut croire s’opposentàlarègled’or. don à la Grèce, ni une dépense sup-
pes politiques des deux Assemblées, le Pécresse, dénonce le refus des so- qu’un président de la République Les socialistes ont des positions plémentaire pour le budget de l’État
premier ministre est revenu devant la cialistes d’inscrire la règle d’or «normal», comme se propose de contradictoires en matière de finan- de la France. C’est un prêt que la
presse sur un texte qui lui est cher et dont dans la Constitution. l’être François Hollande, serait par- ces publiques. D’un côté, ils décla- Grèce remboursera.
ne veut pas entendre parler l’opposition: venu à sauver la Grèce et l’euro? rent qu’ils sont favorables à la ré-
la règle d’or de retour à l’équilibre des fi- LEFIGARO.-Leplandesauvetage duction des déficits. De l’autre, ils LaFrances’estengagéeàramener
nances publiques. Son «adoption, qui ins- peut-ilsauverlaGrèce? Larègled’ors’impose-t-elle nous expliquent qu’ils s’opposent à sesdéficitsà3%en2013.
crirait la nécessité de réduire les déficits, Valérie PÉCRESSE. - C’est un ac- enFrance? l’inscription de la règle d’or dans la Commentfaireaccepter
dans la Constitution française est plus que C’est cord historique. Et le mot n’est Si la crise grecque a une vertu, Constitution comme ils se sont op- ceseffortsauxFrançais?«
jamais d’actualité », a averti le premier pas trop fort. Le plan va sauver la c’est celle de nous rappeler que posés à la réforme des retraites ou au Nous nous engageons à répartir lesunaccord
ministre. Le texte a été voté par le Parle- Grèce. Il fait aussi franchir à l’Eu- notre situation budgétaire est non-remplacement d’un fonction- efforts de manière juste et à proté-
historique.ment le 13 juillet mais sans les voix de rope une nouvelle étape en jetant cruciale. Un pays ne peut vivre naire sur deux partant en retraite. ger l’emploi. C’est pour cela que
Etlemotgauche et il n’y a pas de majorité des trois les bases d’un gouvernement éco- durablement au-dessus de ses Ont-ils conscience que la Grèce, qui nous ne procéderons pas à une
cinquièmes pour le faire inscrire dans la nomique et d’un fonds monétaire moyens. À un moment donné, la a laissé filer ses déficits, ne remplace hausse générale des impôts. Seulen’estpastrop
Constitution. «C’est en effet désormais un européen. facture arrive et il faut l’honorer. plus qu’un fonctionnaire sur dix la réduction des déficits dans la-
fort.Leplaneffort conjoint des pays de la zone euro La règle d’or est une ceinture de partant en retraite? Si le PS était quelle nous nous sommes engagés
pour se doter de ce cadre budgétaire crédi- vasauver L’oppositionaappeléhier sécurité pour notre économie. sincère et responsable vis-à-vis des permettra à la France de garder sa
ble qui doit être conduit», a ajouté Fran- lesdirigeantseuropéensetfrançais Son inscription dans la Constitu- Français, il accepterait la règle d’or note AAA. Si nous devions la per-laGrèce
çois Fillon. » àlamodestie.Qu’enpensez-vous? tion serait un signal positif puis- et adresserait un signal fort, par-de- dre, l’augmentation des taux d’in-
Au cours de la réunion avec les parle- Nicolas Sarkozy avait, depuis la cri- qu’il contraindrait les gouverne- là les aléas électoraux. Mais je note térêt auxquels nous aurions à faire
mentaires, en présence du président du se de 2008, une vision claire de ments futurs à revenir à qu’une fois de plus le PS se dérobe. face nous obligerait à consacrer
groupe socialiste de l’Assemblée, Jean- l’étape nouvelle qu’il souhaitait fai- l’équilibre budgétaire, sur lequel plus d’argent au remboursement
Marc Ayrault, le premier ministre a été re franchir à l’Europe. Jeudi soir, nous sommes d’ores et déjà enga- LesFrançaisvont-ilsdevoirpayer de la dette, moins au financement
bien plus direct. Évoquant les déficits cette étape a été franchie, le prési- gés. Et je me félicite qu’il y ait un pourlaGrèce? du service public et de la protec-
français à venir dans les prochaines an- dent de la République mettant toute accord de tous les pays, de droite Ce second plan d’aide va se traduire, tion sociale.
nées, il a lancé: «Cela nous conduira à re- son énergie dans la balance. Il a été comme de gauche, pour se doter en France, par une hausse de PROPOSRECUEILLISPAR
parler de la question de la règle d’or.» le moteur de ce plan avec la chan- de règles contraignantes. 15 milliards de la dette publique à AN.R.
Mélenchons’enprendàla«superaustérité»
voulueparlessocialistes
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle dénonce
IMPORTANTSBIJOUXETHORLOGERIEDECOLLECTION
un plan européen « qui ne réglera aucun problème ».
VENTES AUX ENCHÈRES À MONTE-CARLO
de l’État en la matière, soupçonne-t-il
SOPHIEDERAVINELLES MARDI 26 ET MERCREDI 27 JUILLET 2011 sur son blog: « Hollande fronce le sour-
FRONT DE GAUCHE « Cet énième plan cil, et aussitôt Aubry en rajoute : elle jure
de sauvetage européen ne réglera aucun de revenir à trois pour cent de déficit pu-
problème, ni à long terme ni à court ter- blic en à peine un an ! Quarante milliards
me. » Candidat du Front de gauche à la de moins dans le budget de l’État ! Une
présidentielle, Jean-Luc Mélenchon n’a superaustérité à côté de laquelle Sarkozy
pas varié d’un iota dans ses critiques est un doux humaniste étatiste ! »
après l’accord noué entre les dix-sept
«Fairesérieuxdoncaustère»membres de la zone euro. Pour lui, «la
course à l’abîme continue » car « les ral- Mélenchon ne se montre pas plus
longes accordées représentent une nou- ouvert à l’égard de la gauche du PS quiBAGUE
Ornée d’un rubis pesant 6,02 cts épaulé de velle montagne de dette publique pour les « ne bronche pas » car « domestiquée et
deux diamants demi-lune. Certificat Gübelin
États de la zone euro ». « Ceux-ci, dont alignée sur Aubry ». « La vérité est queEst.: 200 000 – 250 000 €
la France, soutient-il, seront toujours ces gens disent n’importe quoi, au fil de
obligés par les traités européens de se fi- leur humeur, selon des besoins d’annon-
nancer sur le marché au bénéfice des ces médiatiques destinées à construire
banques privées et sous la menace des une image », juge Mélenchon pour qui
agences de notation. » ces socialistes cherchent à « faire sé-
PATEK PHILIPPE Le député européen enrage du pou- rieux donc austère… »
Chronographe rattrapante quantième voir de l’Union européenne transfor- Secrétaire national du PCF, Pierre«Lesrallongesaccordéesreprésententperpétuel en or jaune.
Réf: 5004J. Vers 2006 mée en « oligarchie politico-financière » Laurent dénonce aussi cette austérité,unenouvellemontagnededettepublique
Est.: 150 000 – 180 000 €
pourlesÉtatsdelazoneeuro»,déplorequi a concocté ce plan « sous le contrôle soulignant que « c’est aux peuples que
Jean-LucMélenchon. S.SORIANO/LEFIGAROde la Banque centrale, en présence de l’on va continuer de demander à payer
Jean-Claude Trichet qui en a été informé l’addition » avec « des politiques salaria-
EXPOSITIONS avant même les chefs d’État européens ». dère que la décision de baisser les taux les ravageuses, la casse des systèmes de
Un plan adopté aussi, dit-il, « en pré- d’intérêt « arrive malheureusement trop retraite et des services publics, des priva-À MONTE-CARLO DU 23 AU 27 JUILLET
sence de dirigeants des grandes banques tard pour arrêter la spirale récessive tisations généralisées ». « Les intérêts fi-
(BNP Paribas et Deutsche Bank) invités à dans laquelle ces pays ont été précipités nanciers sont sauvegardés à court terme,
siéger au Conseil européen parmi les re- par des plans d’austérité inhumains… » mais les États et les peuples sont mis à ge-Contact : Julie Valade, +33 (0)1 42 99 16 41, jvalade@artcurial.com
présentants des gouvernements ». « Il Une austérité derrière laquelle, tient- noux », prévient-il, précisant que le PCFeHôtel Marcel Dassault – 7, Rond-Point des Champs-Élysées – Paris VIII
n’y a plus de frontières entre une instance il à souligner, se rangent largement les « refusera d’inscrire les choix européens
catalogues en ligne: www.artcurial.com politique et un conseil d’administra- candidats socialistes à la primaire, jus- actuels dans la Constitution par le biais du
tion ! », dénonce Mélenchon, qui consi- qu’à vouloir aller plus loin que le chef système de la “règle d’or”. »
A
AGRÉMENT N° 2001-005LEFIGARO samedi23-dimanche24juillet2011
Notredossierspécial: Enimages:unevaguedechaleur
révoltesarabes mortelleauxEtats-Unis 5international
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
UneexécutionparinjectionlétalefilméeauxÉtats-Unis
Pour la première fois depuis une vingtaine d’années, une caméra vidéo a enregistré la souffrance du condamné.
La vidéo a été placée sous scellés sur en nette diminution par rapport à l’an Jusqu’ici, le « cocktail chimique » uti- la brèche, arguant que ce produit n’a pas
PHILIPPEGÉLIE
ordre de la justice, mais des témoins ont dernier (46). lisé en Géorgie comprenait du thiopental été valablement testé pour cet usage. Cela
JUSTICE Andrew Grant DeYoung, 37 ans, décrit le condamné clignant des yeux et de sodium pour endormir le condamné, remettrait en cause la validation de l’in-
Brèchejuridiqueest mort jeudi soir devant l’objectif d’une avalant sa salive pendant environ deux du bromure de pancuronium pour para- jection mortelle décidée par la Cour su-
caméra vidéo. Son exécution dans un pé- minutes, avant de fermer les paupières et Trente-quatre des cinquante États amé- lyser les muscles et bloquer la respiration, prême en avril 2008, par une seule voix
nitencier de Géorgie est la première fil- de ne plus bouger. Il a été déclaré mort à ricains maintiennent la peine capitale enfin du chlorure de potassium pour ar- de majorité (5 contre 4).
mée aux États-Unis depuis 1992 - un pré- 20 h 04 locales (4 heures du matin, hier, dans leur arsenal judiciaire, mais un vif rêter le cœur. Mais, confrontées à une Pour tenter d’évaluer le niveau de
cédent qui avait conduit à l’abolition de la en France). DeYoung avait été condamné débat agite le pays sur les méthodes d’in- pénurie de la première drogue - dont le souffrance du condamné, la justice géor-
chambre à gaz en Californie. L’enregis- en 1993 pour le meurtre de ses parents et jections létales en vigueur presque par- seul fournisseur américain, Hospira Inc, a gienne a donc accepté de filmer l’exécu-
etrement des derniers instants de de sa petite sœur de 14 ans. Étudiant mo- tout. Le 8 amendement de la Constitu- cessé la production cette année -, les pri- tion d’Andrew Grant DeYoung, avec son
DeYoung avait été demandé par les avo- dèle en économie à l’époque des faits, il tion prohibant les punitions«excessives, sons se sont rabattues sur le pentobarbi- accord. Le procureur de l’État a tenté de
cats d’un autre condamné à mort, Grego- avait poignardé ses proches avec l’inten- cruelles ou inhabituelles», l’argument de tal, un puissant anesthésiant utilisé pour s’y opposer, soulignant le risque que ce
ry Walker, qui contestent le recours à une tion de vendre la maison familiale pour la souffrance infligée lors des exécutions euthanasier les animaux. film ne fasse l’objet d’un « buzz » maca-
nouvelle drogue dans la procédure d’in- en tirer un bon prix. Son exécution est la est devenu le principal angle d’attaque Les avocats et les associations opposées bre sur Internet. Mais hier, il ne s’y trou-
ejections mortelles pratiquée en Géorgie. 22 cette année aux États-Unis, un chiffre des adversaires de la peine de mort. à la peine de mort se sont engouffrés dans vait pas encore.
LeCanadavaextrader
unfugitifchinois
Accusé de corruption, un puissant homme d’affaires,
réclamé par Pékin, va être renvoyé dans son pays.
contrebande et corrompu des responsa-
ARNAUDDELAGRANGE
LaiChangxing,bles locaux, dans la grande ville portuai-CORRESPONDANTÀPÉKIN
lorsd’unere de la province du Fujian. En 2009,
conférenceCHINE La plus retentissante affaire de dans un entretien avec leToronto’sGlobe
depressecorruption chinoise des années 1990 and Mail, le suspect a reconnu avoir
àVancouver,connaît, une douzaine d’années plus échappé au paiement de taxes et avoir
auCanada,tard, un spectaculaire rebondissement. exploité des trous juridiques, mais a nié
enavril2007.
Le « criminel le plus recherché » de les pots-de-vin à grande échelle. STAFFORD/REUTER
Chine devrait être extradé du Canada
Voletpolitiquevers Pékin, aujourd’hui peut-être, après
des années d’une longe saga judiciaire. L’affaire avait été brandie par Pékin peuples chinois et canadiens n’avaient Lai Changxing avait corrompu la femme Il n’en faut pas plus pour que certains
Accusé de corruption, Lai Changxing comme un étendard de la lutte anticor- pasdetempsàperdreavecdesfraudeurs du patron du Parti communiste de la commentateurs lient l’affaire avec les
s’était enfui en 1999 avec sa famille au ruption. Quelque 300 personnes encolsblancs»… province du Fujian de l’époque. Or, ce rumeurs sur la santé très précaire de
Canada. Il y avait demandé le statut de avaient été arrêtées dans le cadre de L’histoire a aussi son volet très politi- dernier n’est autre que Jia Qinglin, actuel Jiang Zemin. Et se demandent si les mois
réfugié, affirmant que les poursuites l’enquête, et 14 d’entre elles condam- que du point de vue intérieur chinois. Et numéro quatre de la hiérarchie officielle qui viennent ne vont pas voir une évic-
dont il faisait l’objet étaient motivées po- nées à mort. Signe de la cristallisation ce dans le contexte sensible de la transi- chinoise et l’un des neuf membres du tion des affidés de l’ancien président,
litiquement. Un tribunal canadien a levé politique autour du scandale, le pre- tion politique de 2012, où les différents Comité permanent du Politburo, le cœur resté très puissant dans l’ombre depuis
jeudi soir les obstacles à son extradition. mier ministre chinois de l’époque avait clans se livrent une lutte sévère pour du pouvoir communiste. Et, ce n’est pas 2002, et avec qui Hu Jintao a toujours dû
Pékin a immédiatement «salué la déci- tenu des propos extrêmement durs sur placer leurs hommes au faîte du pouvoir. rien, un allié de l’ancien président Jiang composer pour nommer les grands ba-
sion du tribunal canadien», le ministère le fugitif. Il devrait«mourirtroisfois,et Des rumeurs insistantes ont insinué que Zemin, qui l’aurait protégé à l’époque. rons du régime.
des Affaires étrangères rappelant qu’il encore, cela ne serait pas assez», avait
était «le principal suspect recherché par déclaré Zhu Rongji. En l’occurrence,
les autorités judiciaires chinoises dans sur cette question de la peine capitale,
l’énorme affaire de contrebande de Xia- le Canada a reçu l’assurance des autori-
men». tés chinoises que l’homme ne pourrait
La déflagration a lieu au milieu des an- être exécuté, et que des officiels cana-
nées 1990, alors que la zone économique diens pourraient continuer à avoir ac-
spéciale de Xiamen est en plein essor. Lai cès à lui. Ce sujet a longtemps pesé sur
Changxing est accusé par les autorités les relations sino-canadiennes. Mais
chinoises d’être la tête pensante et agis- lors d’une toute récente visite en Chine,
sante d’un réseau ayant écoulé plus de le ministre canadien des Affaires étran-
6 milliards de dollars de marchandises de gères, John Baird, a déclaré que «les
Egypte:leremaniementne
satisfaitpaslaplaceTahrir
Ils étaient à nouveau des milliers, décidés
à obtenir d’autres concessions des militaires.
transfertdeMoubarakauCaire.» Le pou-
ANNEDEVERS
voir militaire assure que les prisons cairo-LECAIRE
tes ne disposent pas de l’équipement né-
PROCHE-ORIENT Les manifestants qui cessaire à sa prise en charge médicale.
n’ont pas dormi place Tahrir commen- «Cesontdesexcuses.UnefoisqueMouba-
çaient à affluer hier en fin d’après-midi, rak sera au Caire, nous envisagerons de
pour éviter la chaleur écrasante du milieu quitter la place», estime Joe, avant
de journée. Le remaniement ministériel ? d’énumérer les autres revendications :
On pourrait croire qu’il n’a pas eu lieu. jugement des policiers impliqués dans les
«Certainsnouveauxministressontdesin- violences de janvier et février, fin des
connus, donc on ne peut pas savoir s’ils procès militaires pour les civils, instaura-
étaientliésaurégimedeMoubarak.» Ah- tion d’un salaire minimum de 1 200 livres
med, un étudiant de 25 ans, est suspi- (environ 140 euros)…
cieux. D’autres manifestants rappellent Mais tous n’ont pas une position aussi
que les ministres de la Justice et de l’Inté- tranchée. «Certains nouveaux ministres
Vins sélectionnés par Olivier Poussier, meilleur sommelier du Monde 2000.rieur, dont ils exigeaient le départ, sont correspondent aux noms que nous avions
restés à leur poste. Ils accusent le premier donnés.Nousdiscutonsdelapossibilitéde Elu meilleur site de ventes privées de vins par le magazine Capital (mars 2010).
de vouloir retarder le procès de Moubarak quitter la place», explique Hanaa Mah-
et le second de ne pas congédier ou faire moud, également membre des Jeunes du
juger les policiers qui ont participé à la ré- 6 avril.«L’idéeseraitdesuspendrelesit-
pression lors du soulèvement de janvier. in,etderevenirsurlaplacedansunmoissi
Autre déception : c’est finalement un mi- nosdemandesnesontpassatisfaites.» Le
litaire, Mohammed Salem, qui a été in- soutien populaire à l’occupation de la pla-
vesti ministre des Télécommunications, ce semble s’effriter un peu plus chaque
et non pas Hazem Abdel Azim, le candidat jour.«Onrisquedeperdrenotrepopulari-
des révolutionnaires, annoncé initiale- té si nous campons sur nos positions.
ment. D’autantqueleramadanestproche.»
Les différents mouvements ont pour-
Lesoutienpopulaires’effrite tant décidé de maintenir le sit-in. Notam-
Surtout, la mise à l’écart des ministres de ment à cause d’une décision de justice an-
l’ancien régime n’étaient qu’une des noncée jeudi : les noms de Moubarak et de
nombreuses demandes des manifestants. sa femme ne seront pas retirés des rues et Ventes privées exclusives de grands vins exclusifs.
«Nous continuerons d’occuper la place des écoles. «C’est pathétique. Comme si
tantquelesautresdemandesneserontpas rien ne s’était passé», s’insurge Joe. Un
réalisées», affirme Joe Gabra, 22 ans, signe clair, pour les manifestants, que
membre du mouvement des Jeunes du l’armée n’a pas vraiment l’intention de