Magazine Le Figaro du 23 mars 2009

Magazine Le Figaro du 23 mars 2009

-

Livres
38 pages

Description

Consultez le Figaro magazine du 23/03/2009

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 mars 2009
Nombre de lectures 20
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

1,30 € LUNDI23MARS2009-N°20107-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
LALETTREOUVERTEBENOÎT XVI EN AFRIQUE
D’ALAINMINCÀLAFIND’UNVOYAGE
«SESAMISDELACLASSEÉPROUVANT
PAGE2 DIRIGEANTE» PAGE16
ValériePécresse, STOCK-OPTIONS, BONUS, ACTIONS GRATUITES
l’étoilemontantedel’UMP
Lagardeprépare
uneloisur
larémunération
desgrandspatrons
Alors que la direction de la Société générale a fini
par renoncer à ses stock-options, les responsables
de la majorité annoncent une grande réforme.
DANS une lettre publiée dans son inté- être engagée avec les partenaires sociaux,
gralité par lefigaro.fr, les dirigeants de la mais faute d’accord, «on passera par la
Société générale s’expliquent sur leur loi», a averti Christine Lagarde.«Nous
décision, prise sous la pression de Bercy. réfléchissons sur les stock-options et
En France, le tollé provoqué par cette sur les actions gratuites », explique
affaire a décidé le gouvernement à pas- un bon connaisseur du dossier.
ser à l’action. Une « concertation » doit → ÉCONOMIE Page 23
Deuxfoismoinsd’agressions
grâceàlavidéosurveillance
TROIS CENTS communes ont mis en pla- faire reculer la délinquance de rue de 48 % diminué presque deux fois plus rapide-
ce des systèmes de vidéosurveillance ces à Cannes, de 40 % à Avignon ou encore de ment dans les espaces vidéoprotégés. » Le
dernières années. Avec des résultats spec- 27 % à Strasbourg, le recul atteignant dans maire centriste d’Épinay-sur-Seine, pion-
Laministredel’EnseignementsupérieuretdelaRecherche taculaires. Selon les chiffres auxquels Le ce dernier cas les 45 % dans les quartiers nière en la matière, explique au Figaro
atriomphédesonconcurrent,RogerKaroutchi,enobtenant Figaro a eu accès, cet outil, combiné avec équipés. que s’ils étaient inquiets au départ, ses
59,9%danslaprimaireorganiséeparl’UMPenIle-de-France, des actions traditionnelles de police (ren- « Sur cinq ans, affirme le ministère de administrés réclament aujourd’hui des
envuedesélectionsrégionalesde2010. Page 4 F.Bouchon/LeFigaro seignement, patrouilles…), a permis de l’Intérieur, le volume de la délinquance a caméras. Page 11G_LE_FIGARO_94x140_PUWA1306_FU:G_LE_FIGARO_94x140_PUWA1306_FU
Lastratégie MartinHirschdévoilesonplan Lanouvelle
deBarack pourl’emploidesjeunes programmation NOUVEAU MODÈLE ACIER
GOUVERNEMENT. Invité du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», leObamaen del’Opérahaut-commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse a proposé
hier que l’État dépense 1,5 milliard d’euros pour financer l’embau-Afghanistan deParische et le salaire de 100 000 jeunes en contrats en alternance pen-
dant deux ans, avant une baisse « minime » des allégements de coti-
ASIE. Les grands projets amé- sations patronales. Page 3 LYRIQUE-DANSE. Nicolas Joel,
ricains pour l’Afghanistan sont patron de l’Opéra de Paris dès
au centre des discussions qui septembre, dévoile aujourd’hui
réunissent aujourd’hui à Bru- sa nouvelle saison qui fera la
xelles l’émissaire de Washing- part belle au grand répertoire
eton, Richard Holbrooke, et les italien et français du XIX siècle.RÉUSSIR
représentants des pays de Vingt ouvrages sont prévus, dont
l’Otan et de l’UE. La France a neuf créations et onze reprises,
proposé aux Européens d’en- servis par des chefs de renom2000offres
voyer des gendarmes pour et de brillantes distributions.
former des forces de police En danse, la saison sera baséed’emploilocales. Page 6 et notre éditorial sur les grands ballets.
page 17 →LEFIGAROETVOUS. Page 28
RENDEZ-VOUS DÉBATSETOPINIONS
LesconfidentielsduFigaro Page 38 L’éditorialdePierreRousselin
L’offensive diplomatique d’Obama Page 17Lecarnetdujour Page 15
Toutel’actualitéendirectsurlefigaro.fr LebilletdeMichelSchifres Page 17
ALG:160DA . AND:1,40€ . BEL:1,40€ . DOM:2,00€ .T 00139 - 323 - F: 1,30 E
CH:2,90 FS . CAN:3,95 $C . D:2,00€ . A:2,80€ . LeregarddePhilippeLabro
ESP:2,00€ . GB : 1,60 £ . GR : 2,20 € . IRL : 2,20 € .
ITA : 2,00 € . LUX : 1,40€ . NL:2,00€ . H:650HUF . PORT. Un événement considérable
CONT:2,00€ . SVN:2,20€ . MAR:13DH . TUN:1,90DTU.3:HIKKLD=^UVXU^:?k@n@c@d@a; USA:3,95$ . ZONE CFA:1500CFA .ISSN0182.5852 Page 17 www.ballonbleu.cartier.com - 01 42 18 43 83
A.Bianchi/Reuters,R.Demaret/Rea,S.Soriano/LeFigaro.
CRectoVerso2 lundi23mars20091
es Pygmées du Cameroun ont tout
L’arrivéedeBenoîtXVIhieràCimangola,compris. En offrant, vendredi matin,
danslabanlieuedelacapitaleangolaiseune tortue vivante à Benoît XVI, ils
Luanda,oùdescentainesdemilliersont voulu honorer « la sagesse » du
defidèless’étaientrassembléspourvisiteur puisque cet animal symboli-
assisteràlamessecélébréeparlePape.se, à leurs yeux, cette vertu. Mais ces
ChristopheSimon/AFPL redoutables chasseurs donnaient au
Papeunautresymbole,celuidelacarapace!Durcie
par l’âpreté de l’Afrique, mais joliment tuilée par la
nature,ellen’étaitpasdetroppouraffronterlestur-
bulencesdecepremiervoyagedel’hôteblancsurle
continentnoir.
Onl’avueneffetsourire,souffriret…sortirsou-
vent un mouchoir de sa manche pour s’éponger le
front comme un travailleur à la peine. Il faisait très
chaud pour le pape bavarois, mais l’atmosphère
morale du voyage, commencé mardi par le Came-
rounetcontinuévendrediparl’Angola,s’estrévélée
très pesante. Joseph Ratzinger, qui fêtera ses 82 ans
mi-avrilrentre,épuisé,cesoiràRome.
Carapaceneveutpasdirearmure.BenoîtXVIet
son entourage ont ainsi été intimement choqués et
peinés d’apprendre, deux heures après la fin de sa
rencontre avec les jeunes, samedi après-midi à
Luanda, capitale de l’Angola, que deux d’entre eux,
« dans une bousculade à l’entrée du stade » étaient
morts pour le voir et quarante autres avaient été
blessésdanslesmêmescirconstances.
Une autre version non officielle, mais reçue de
scouts chargés du service d’ordre, directement
témoins parlait, elle, de « déshydratation ». Les
malaises se succédaient et les civières allaient et
venaient à un rythme impressionnant, samedi
après-midi devant le podium du Pape. Des groupes
de jeunes se sont mêmes violemment accrochés
pour de malheureuses bouteilles d’eau qui man-
quaienteffectivement…À16heures,ilsétaientdans
la cuvette du stade depuis 7 heures du matin. Et
aucunnuagedanslecieln’adoucissaitlesoleiltropi-
cal.
Hier matin, un pape au visage très grave a donc
ouvertlamessedecélébrationdescinqcentsansde
la fondation de l’Église catholique angolaise. Il a
appelé au recueillement pour ces deux jeunes filles
de 20 ans, mortes et pour ces blessés. Mais la fête
prévue a soudain pris un goût amer et l’esplanade
pouvant accueillir un million de personnes était à
«Lasoifdupouvoir
provoquelemépris
detouteslesrègles
élémentaires
d’unebonne
gouvernance(…)
etinstallelaculture
duguerrier
commehéros»
moitié vide. Ce qui est considérable vu les condi-
tionsd’accèsdecelieuà14kmducentredelaville.
L’Angola, ancienne colonie portugaise est catholi-
queàprèsde56%.
La veille, sœur Rosaria, portugaise de la congré-
gationdessœursdeNotre-DamedeFatima,quitra-
vaille dans le très pauvre quartier de Bairro da
Maianga, en périphérie de Luanda expliquait com- RELIGIONLesdéclarationsdeBenoîtXVIsurlesidaontscandalisél’Occidentalors
bien cette «violence» était habituelle. Omniprésen-
te dans ce pays sorti il y a seulement sept ans, le quesonproposengagépourlapaixetlajusticeenAfriqueaététrèsappréciélà-bas.
4avril2002,d’uneguerreciviledevingt-septans.«Il
yaencorebeaucoupdemensongesdanslaviesociale
et même ecclésiale. Et beaucoup de violences. Nous
connaissons, près de chez nous, une jeune fille de
14 ansquisepréparaitaubaptêmeetquiaétéviolée
parunebandequiapénétrédanssamaison.Lapau-Lesmessagesbrouillésvreté génère cela. Beaucoup de jeunes ne vont pas à
l’écoleetn’ontrienàfaire.Legrandtravaildel’Ango-
la qui se reconstruit petit à petit, c’est l’éducation
pour une formation humaine.» Elles s’y emploient,
avecsessœurs,dansunevilleoùdesgrillesauxfenê- PARJEAN-MARIE
tres, des barbelés sur la moindre clôture et des gar- GUÉNOIS,
diens soupçonneux, indiquent que « la loi du plus envoyé spécialduPapeenAfriquefort»,dénoncéeparlePapedèssonarrivée,règneen à Yaoundé
maître. et à Luanda
Là, comme au Cameroun, Benoît XVI a donc
délivré un message de « réconciliation, de justice et demandé d’éviter « toute dichotomie entre ce qu’ils geoises ou misérablement sous-urbaines, mais qui publiés ce week-end en France donnent une idée:
depaix»pourtoutlecontinent.Ceseralethème,cet enseignent et la vie qu’ils mènent tous les jours», ce tiennentsouventàboutdebras…maternels. 43%desFrançaisseraientpour«ledépartduPape»
automne, du synode romain dédié à l’Afrique. Et ce qui ne cache rien des problèmes internes de cette Ces messages de poids auront-ils une portée? selon le Journal du dimanche et 55% auraient une
fut le sens de ce périple de 11400 km où celui qui Église. Peu,auplushautniveau,l’Égliselesait.En1994,les «mauvaiseopinion»delui,selonLeParisien.
n’avaitposéqu’unefoislepiedenAfrique,asymbo- Toute la logique de son message repose sur une évêques africains avaient envoyé les résultats du Sauf que ces deux sondages ont fait réagir l’opi-
liquement laissé l’Instrumentum laboris, le docu- idée-force:c’estparl’exempled’uneviechrétienne premier synode africain aux 57 présidents de la nion sur des propos mal interprétés de Benoît XVI
ment de travail préparatoire du synode d’une cin- accomplie que les catholiques qui pèsent près de République: un seul avait répondu! Mais jeudi, à danslecontextedéjàchargédesaffairesWilliamson
quantainedepages. 150millionsdepersonnessurles900millionsd’Afri- Yaoundé, Marcelline Mange, une jeune femme etdel’avortementbrésilien.Lepremierpropospor-
cains(dont45%amoinsde15ans)pourront,làoù rétorquait: « En Afrique, quand quelqu’un est âgé, tait sur le sida et le préservatif. En isolant de son
Maintendueversl’islamafricain ils sont, aider ce continent à éloigner le spectre des c’est beaucoup. Quand quelqu’un est prêtre ou évê- contexte une phrase, des agences de presse ont fait
L’accompagnaient seize discours tout aussi exi- guerrescivilesetethniques. que, c’est beaucoup. Alors pour le Pape… Il ne peut direauPapequ’ilpensaitque «le préservatif aggra-
geants avec des dénonciations – la « corruption » Ilestimequel’Églisecatholiquealaresponsabi- pas y avoir de mal en lui : notre vie va changer au vaitleproblèmedusida»alorsqu’ilmettaitplutôten
notamment–peuentenduesdanslabouchedelea- litéd’insufflercetteculturedepaix,ou«théologiede Cameroun ! » De fait, à voir les visages réjouis par- doute l’efficacité des campagnes uniquement fon-
dersoccidentauxsouventmuetssurlesujet.«Lasoif lafraternité»chèreaudéfuntcardinalbéninoisBer- tout où cet avocat de l’Afrique est passé, sa visite, dées sur le préservatif. Dans une seconde dépêche,
dupouvoirprovoqueleméprisdetouteslesrèglesélé- nardinGantinqu’ilacité.Etc’estencettedirection sauf le deuil de l’accident du stade, a été une fête unephraseduPapecontrel’avortementaétéinter-
mentaires d’une bonne gouvernance, utilise l’igno- qu’il entend stimuler cette Église contradictoire, pour les milieux catholiques et populaires. Une joie prétéecomme«unrefusdel’avortementthérapeuti-
rance des populations, manipule les différences poli- mais florissante qui refuse des candidats pour des palpablequirestepourtantlefacteurleplusdifficile que»alorsquelePapen’enaabsolumentpasparlé
tiques, ethniques, tribales et religieuses et installe la séminairesdéjàpleins. àmesurer.Ilfautaussil’inscrireaubilanduvoyage, etquel’Égliselepermetdanscertainscas,commel’a
culture du guerrier comme héros (…) » lit-on dans D’où enfin, une remarquable main tendue vers mêmesiceréconfortetcetteespérancenechangent expliquéleVaticanhier.
l’Instrumentum laboris. Ou encore: « Les multina- l’islamafricain–àtroisreprisescettesemaine–etun paslarudessedelavie:enAngola,premierproduc- Silapresseasaresponsabilité,beaucoupdespé-
tionales ne cessent d’envahir graduellement le conti- avertissement sévère aux sectes et aux pratiques de teurafricaindepétrole,lapopulationsousleseuilde cialistes qui suivent ce voyage se sont toutefois
nent à la recherche des ressources naturelles. Elles sorcelleries qui enferment les gens dans «la peur». pauvretéatteint83%;etplusde40%auCameroun. demandés pourquoi le Vatican et le Pape traitaient
écrasent les compagnies locales, achètent des milliers D’où,également,unappelsansprécédentdejustice, desujetsaussigravesquelesidaoul’avortementen
d’hectares expropriant les populations de leurs terres commehier,enfind’après-midi,lancéparunpape Unerupturesymbolique aussipeudemotsetaussipeudetemps.
aveclacomplicitédesdirigeantsafricains.» souriant et totalement détendu devant une assem- EnOccident,enrevanche,c’estunautrevoyage
Le Pape n’a pas non plus ménagé les responsa- blée exclusivement féminine, pour que « la femme deBenoîtXVIquiaétéperçu.Commes’ilyavaiteu Candide et la leçon
bles de l’Église africaine qu’il voudrait exemplaires. africaine » soit vraiment respectée, non sujette à deux voyages, l’un réel, avec les Africains, l’autre d’humanisme»Il les a appelé à lutter contre les démons du «triba- l’exploitationouàlaviolence,etreconnue,pourson virtuel pour les Occidentaux. Ce qui a aussi provo-
lisme » qui touche aussi les chrétiens. Il leur a rôlemajeurauseindecessociétéspauvrementvilla- qué une rupture symbolique, dont deux sondages DÉBATS,PAGE16
AFrancePolitique
1lundi 23 mars 2009 3
Emploi:Hirsch
veut1,5milliard
depluspour
lesjeunes
GOUVERNEMENT ment », a assuré l’ancien président
Le haut-commissaire d’Emmaüs France évoquant tour à
aux Solidarités actives tour les mesures de « prévention »
et à la Jeunesse était hier prises à l’automne pour sauver les
l’invité du « Grand Jury banques puis celles de « protection
RTL-Le Figaro-LCI ». des plus fragiles » décidées ensuite à
la demande des syndicats.
IL N’Y A PAS l’épaisseur d’une feuille Mieux encore, selon Martin
de papier à cigarette entre Martin Hirsch, le débat actuel sur une relan-
Hirsch et le gouvernement. Le haut- ce par la consommation n’a pas de
commissaire aux Solidarités actives raison d’être, au regard des « mesu-
et à la Jeunesse, qui menaçait en res dans les tuyaux ». Il cite la prime MartinHirschaestiméhierque«malgrélacrise,lenombredetravailleurspauvresvabaisseren2009». RTL/Abaca Press
début de mois de ne pas s’« éterni- de solidarité active de 200 euros qui
ser » à son poste si rien n’était fait sera versée début avril aux futurs avaitplaidéàl’automnepoursasup- infrastructures, on investit dans les les revenus des capitaux sait qu’il ris- cier. Mais Hirsch sait faire entendre
pour aider les jeunes a défendu bec bénéficiaires du RSA, la mise en pression. Hier, il a battu en retraite : jeunes ». Comment ? En proposant à que à nouveau d’apparaître comme raison aux entreprises. Danone a
et ongles la politique gouvernemen- œuvre du RSA en juillet qui, a souli- « Une fois que le dossier est fermé, je 30 000 jeunes d’effectuer un service peu soucieux des deniers publics. accepté de donner 100 millions
tale. « Je suis dans la solidarité acti- gné le haut-commissaire, « apporte passe à autre chose », a-t-il expliqué civique payé 600 euros par mois Dès hier, la ministre de l’Économie, d’euros pour abonder un fonds
ve » avec le gouvernement, a lancé le 110 euros par mois en moyenne aux en écho au niet présidentiel. (300 millions d’euros). Et surtout en Christine Lagarde, écartait l’idée de d’intérêt général. Total, qui a défrayé
haut-commissaire, sans toutefois se travailleurs pauvres et aux salariés faisant financer par l’État l’embau- « financements supplémentaires ». la chronique en annonçant coup sur
départirdesonlégendairesourireen modestes ». Bref, aux yeux de Hirsch, Leretourdesemplois-jeunes? che de 100000 jeunes pendant deux « D’habitude, on endette la France et coup 14 milliards d’euros de bénéfi-
coin. C’est pourtant bien de solidari- « malgré la crise, le nombre de tra- C’est désormais à la jeunesse, ans dans les entreprises. on demande aux jeunes d’éponger. ces et 555 suppressions d’emploi, va
té dont a fait preuve Martin Hirsch, vailleurs pauvres va baisser en nouveau volet de son portefeuille, En contrepartie « les entreprises Là, ce sera l’inverse », lui a rétorqué consacrer « des sommes considéra-
hier, lors du « Grand Jury RTL-Le 2009 ». Même solidarité vis-à-vis du qu’entendseconsacrerlehaut-com- s’engageraientàassumerlapartiefor- Hirsch, ajoutant que la mesure pour- bles » pour financer le fonds d’expéri-
Figaro-LCI » dont il était l’invité. bouclier fiscal, dont l’éventuelle missaire. Une jeunesse qui jusque-là mationetlesjeunesàrestertroisàcinq rait être financée en réduisant, à par- mentation jeunes, a annoncé hier le
La crise ? « Le gouvernement suppression a été demandée par a été « sacrifiée » et dont il entend fai- ans dans le secteur ». Montant de la tir de 2011, les allégements de char- haut-commissaire.Sonmontantsera
comprend les angoisses des Français, quelques membres de la majorité la re « une génération active ». « De la facture ? « 1,5 milliard d’euros ». Le ges dont bénéficient les entreprises. connu dans une quinzaine de jours.
mais essaie d’y répondre progressive- semaine dernière. Martin Hirsch même façon que l’on investit dans les père du RSA et de la taxe de 1,1 % sur Celles-ci risquent de ne pas appré- ANNEROVAN
Borloo entend
réconcilier chasseurs
et écologistes
GOUVERNEMENT
Le ministre de l’Écologie
se dit décidé à mettre
en œuvre les engagements
pris par Nicolas Sarkozy
en faveur du monde
de la chasse.
APRÈS SIX MOIS de latence durant
la présidence française de l’Union
européenne et le pilotage du Gre-
nelle de l’environnement, Jean-
Louis Borloo a repris en main le
dossier de la chasse, bien décidé à
mettre en œuvre tous les engage-
ments pris par Nicolas Sarkozy en
faveur du monde cynégétique.
Samedi, environ 6 000 chasseurs
ont manifesté à Valenciennes, ville
du ministre de l’Écologie, pour pro-
tester contre la politique « antichas- Lamanifestationdechasseurs
se » du gouvernement. Ils s’oppo- contreJean-LouisBorloo,
sent notamment aux périodes marquéepardesincidents
d’ouverture de la chasse. Des mani- violents,samediàValenciennes,
festants ont jeté des projectiles sur aétécondamnéeparlaFNC. EPA
les forces de l’ordre qui ont répondu
par des jets de gaz lacrymogène. La a lui-même affirmé que la ruralité
Fédération nationale des chasseurs méritait d’être une priorité, avec les
(FNC) a, de son côté, fermement chasseurs et les pêcheurs comme
condamné ces incidents. partenaires incontournables.
La manifestation de samedi a Après le vote, à l’unanimité,
été maintenue même si Jean-Louis d’une proposition de loi de simplifi-
Borloo avait accepté de suspendre cation de la chasse à l’initiative de
un arrêté qui interdit la chasse de la Ladislas Poniatowski, président du
martre et de la belette, que les chas- groupe chasse au Sénat, Jean-Louis
seurs estiment responsables de la Borloo s’est engagé à ce que tous les
raréfaction du petit gibier. dossiers conflictuels locaux (dans le
Pas-de-Calais, l’Ardèche ou la Sei-
Unplannational ne-Maritime notamment) fassent
derégulationdessangliers l’objet d’un traitement immédiat.
Très applaudi lors de l’assem- Le ministre a confirmé que la
blée générale de la Fédération natio- gouvernance scientifique promise
nale des chasseurs (FNC), le 17 mars par le chef de l’État serait mise en Rendezvotreentreprisehandi-accueillante
dernier, Jean-Louis Borloo s’était œuvre avec la création d’un groupe
grâceàl’Agefiphetsespartenaires!exclamé : « Je suis le ministre de la d’experts pour les oiseaux et leur
chasse ! » « La chasse, la ruralité, la chasse (GEOC) dans trois semaines.
Bénéficiezd’undiagnosticgratuitetdesmultiplesaidesdel’Agefiphprotection de la nature, la biodiversi- « Il faut des données scientifiques
té sont des thèmes majeurs. Il y a des pour prendre des décisions », insiste pourfinancerjusqu’à100%vosaménagements,adaptationsdepostes
valeurs, des repères. Ce sont des Borloo. Dans le même esprit, le detravail,accessibilité…nécessairesàl’embaucheouaumaintien
enjeux de fond », explique le minis- « guide interprétatif » de la directive
enposted’uncollaborateurhandicapé.tre. Les « tables rondes » réunissant « oiseaux » sera cosigné avant la fin
écologistes et chasseurs et animées mars par le ministre et la Commis-
par le député UMP de la Somme, sion européenne. En accord avec le
Jérôme Bignon, sont importantes président de la FNC, Charles-Henri
Pourensavoirplussurlesaides,contactezl’Agefiphaupour la réconciliation des deux de Ponchalon, Borloo a proposé
visions condamnées à s’entendre. qu’un plan national de régulation *
« Un climat de confiance s’est instau- des sangliers soit conçu et mis en 0811373839
ré », se félicite Borloo. œuvre dès le printemps, pour
« Je n’ai jamais vu quelqu’un qui répondre à l’urgence dans de nom-
s’intéressait autant dans le détail à breux départements. « Le plus diffi-
tous les dossiers chasse. Le ministre cile est de trouver des compromis
souhaite que la ruralité soit au cœur positifs. C’est plus un problème entre
de son ministère », témoigne Thierry le sommet et la base », reconnaît le
Coste, le conseiller politique de la ministre de l’Écologie, non chasseur
FNC, devenu un proche de Borloo. mais passionné par la biodiversité.
Le numéro deux du gouvernement SOPHIEHUET
Fonce !
En2010,
lesescontributions
passentà
1500fois
**lesmichoraire ,
ilestencore
tempsd’agir!
!
*Prixd’unappellocaldepuisunpostefixe**Loidu11/02/05:
Contributionobligatoireparpersonnehandicapéenonemployée
pourlesentreprisesdeplusde20salariésn’ayantengagéaucune
er
actionenfaveurdel’emploidespersonneshandicapéesau1 janvier2010.
DépartementCommunicationdel’Agefiph-Conception:IMPLICOM-2009
Photos:©PascalGely-447614355RCSNanterre
CFrancePolitique
4 lundi 23 mars 20091
L’UMPcroitenla«dynamique»desprimaires
RÉGIONALES a communiqué les résultats. «Pour le président, le des primaires, derrière le député Thierry Lazaro dans L’UMP est donc dotée d’un « chef de file »
Moins d’un adhérent sur deux a participé choix des militants est toujours le bon choix», rapporte le Nord-Pas-de-Calais. En Basse-Normandie, où la régional dans dix-huit des vingt-six régions. Res-
aux primaires pour désigner le secrétaire général de l’UMP, en ajoutant: «Les pri- participation a atteint le taux record de 57,4%, le tent à élire leurs homologues en Guyane, à la Réu-
leurs chefs de file au scrutin de 2010. maires, c’est un processus démocratique. Il n’y aura pas sénateur Alain Lambert, président du conseil général nion et dans les quatre régions métropolitaines
de retour en arrière.» Bertrand est persuadé que, mal- de l’Orne, a distancé de près de dix points Nicole « réservées » : la Corse, l’Alsace, l’Auvergne et Pro-
AVEC 41,6% de participation en moyenne, soit 93826 gré les dérapages qui ont émaillé la campagne dans Ameline, député de Honfleur-Deauville et chef de vence-Alpes-Côte d’Azur. Dans ces deux dernières
électeurs, les primaires de l’UMP pour les régionales certaines régions, «le vote des adhérents, un an avant l’opposition à la Région. En Bourgogne, le député régions, les candidatures respectives de Brice Hor-
de mars 2010 n’ont pas passionné les foules militan- les élections, crée une dynamique et accélère le rassem- Alain Suguenot a devancé de cinq points son collègue tefeux et d’Hubert Falco seront annoncées au plus
tes. En Ile-de-France, où Valérie Pécresse a écrasé hier blement, d’autant que les choix ont été clairs». Jean-Paul Anciaux. Dans le Languedoc-Roussillon, le tard début octobre. « Nous ouvrirons ensuite les
Roger Karoutchi (lire ci-dessous), le duel des deux sénateur maire de Béziers Raymond Couderc a battu discussions avec nos partenaires de la majorité », a
ministres, pourtant riche en péripéties, n’a mobilisé RecorddeparticipationenBasse-Normandie trois adversaires avec 35,4% des votes. En Midi-Pyré- précisé le porte-parole adjoint de l’UMP, Domini-
que 48,8% des adhérents. À titre de comparaison, en Les écarts sont effectivement importants à chaque nées, la députée maire de Montauban Brigitte Barèges que Paillé. Une étape compliquée, notamment
2006, la participation avait atteint 78% aux primaires fois que les militants ont dû trancher. Le cas d’Hervé a triomphé du maire de Tarbes Gérard Trémège. En dans le Nord, où Thierry Lazaro avait annoncé
qui avaient abouti à la désignation de Françoise de Novelli l’illustre: seul ministre – hors Ile-de-France – à Rhône-Alpes, la sortante Françoise Grossetête l’a avant même son triomphe d’hier qu’il refuse-
Panafieu comme candidate à la mairie de Paris, selon affronter un concurrent, le secrétaire d’État aux PME facilement emporté face à Jean- rait de céder la tête de liste à la centriste
Philippe Goujon, patron de la fédération. a infligé une défaite retentissante à l’ancien ministre Claude Carle, président du grou- Valérie Létard, secrétaire d’État à la
Ce qui n’a pas empêché Nicolas Sarkozy d’expri- de l’Écologie, Serge Lepeltier, avec 72,6% des suffra- pe UMP au conseil régional et au Solidarité.
mer sa «satisfaction», hier, quand Xavier Bertrand lui ges contre 27,4%. C’est le deuxième meilleur score député de l’Ain Étienne Blanc. JUDITHWAINTRAUB
EnIle-de-France,ValériePécresse
triomphedeRogerKaroutchi
La ministre tenu grief, au contraire », souffle à pui que Jean-François Copé ap- soutenu » leur assurant qu’ils
de l’Enseignement supérieur l’annonce des résultats un élu portait à sa concurrente et que, auraient « toute leur place à (ses)
l’emporte sur son adversaire, inquiet de l’impact de la réforme dans le même temps, il revendi- côtés » au terme de cette campagne
Roger Karoutchi, des universités sur le moral des quait ceux de Jean et Dadu Sarkozy qu’elle qualifie de « tonique ». « La
avec 59,9 % des suffrages. troupes. Mais Pécresse, surtout, ou de François Guéant, le fils du volonté d’unité, c’est la mienne et cel-
conclut victorieusement une cam- secrétaire général de l’Élysée. « On le de toute l’UMP », a-t-elle précisé.
VALÉRIE PÉCRESSE qui sourit, pagne longue et âpre entamée l’été n’instrumentalise pas sans consé- Elle a d’ailleurs appelé son adversai-
l’image s’était faite rare ces derniè- dernier face à Karoutchi, un adver- quence la famille du président », re dès les résultats connus, lui lais-
res semaines. Sa victoire sans appel saire déterminé. déplorait la semaine dernière un sant « un message » à défaut de
dans la primaire qui l’opposait à Ces mois durant, la tension conseiller présidentiel. l’avoir eu de vive voix.
Roger Karoutchi pour le titre de aura été si vive, entre l’élue des Yve- Mais la nouvelle chef
chef de file en Ile-de-France pour lines et son adversaire des Hauts- «Lesécartssontclairs» de file de l’UMP pour les
les régionales 2010 a donné à la de-Seine, que Nicolas Sarkozy est Dans cette dernière ligne droite, régionales n’a pas man-
ministre de l’Enseignement supé- intervenu à plusieurs reprises pour beaucoup ont craint à l’UMP un qué de souligner immé-
rieur et de la Recherche une belle les rappeler à l’ordre. En vain, la résultat si serré qu’il ouvre la voie à diatement « la volonté de
raison de retrouver un large souri- course aux petites phrases et aux une contestation. Au point que c’est changement exprimée
re. Et elle ne s’est pas privée de soutiens reprenant de plus belle à avec soulagement que Xavier Ber- dans cette primaire ».
l’afficher, hier soir, en arrivant au chaque fois. trand a précisé hier que « les résul- Dernière pique à l’en-
siège de l’UMP sous les vivats de Des huit débats publics prévus tats sont clairs, les écarts sont clairs » contre de Roger Karout-
quelques dizaines de partisans. pendant la campagne, un seul se et qu’ils donnent ainsi « la meilleure chi, de seize ans son
En recueillant 59,9 % des suf- tiendra, en février au Raincy. Xavier garantie pour cette autre étape où aîné ? Non, assure-t-on
frages des militants d’Ile-de-Fran- Bertrand n’a pas goûté le concert tout le monde doit se rassembler ». à l’UMP, première salve
ce, Pécresse s’accorde un répit au de lazzis et a ordonné l’annulation Dans les Hauts-de-Seine, fief de en direction de Jean-
moment où son travail gouverne- des sept autres rencontres pour Karoutchi, elle devance même son Paul Huchon, son
mental est fortement contesté dans calmer les esprits. Une nouvelle adversaire de 500 voix. À Paris, elle adversaire socialiste
la rue par les enseignants, les cher- trêve qui a tenu jusqu’à ces der- recueille deux fois plus de suffrages. pour 2010.
cheurs et les étudiants. « Les mili- niers jours, quand Roger Karoutchi Valérie Pécresse a salué hier soir JEAN-BAPTISTE
tants de l’UMP ne lui en auront pas s’est plaint publiquement de l’ap- « Roger Karoutchi et ceux qui l’ont GARAT
Ex-chiraquienne,nouvelleétoiledusarkozysme
À 41 ans, la ministre première grande réforme du gou- En novembre 2004, lorsque relevé» par celle
de l’Enseignement vernement, celle instaurant l’auto- Nicolas Sarkozy prend la tête de qui a été large-
supérieur et de la Recherche nomie des universités. Mais elle a l’UMP, il la garde comme porte- ment soute-
aspire à jouer les premiers été rattrapée par le décret sur les parole. L’ex-chiraquienne épouse nue par Alain
rôles à droite. enseignants-chercheurs. Et sérieu- alors la cause sarkozyste. Et en Juppé. Avec
sement. Au point de bousculer cet- 2007, le nouveau président de la elle, a-t-il dit,
VALÉRIE PÉCRESSE disait en 2002 te énarque – promotion 1992 – sor- République lui offre le portefeuille « la Région
des femmes engagées en politi- tie au Conseil d’État, qui affirme ne qu’elle avait espéré, en vain, à cha- Ile-de-France
que: «Elles doivent être assez soli- pas avoir reculé, seulement assou- que remaniement ministériel du ne sera pas
des pour supporter la brutalité de pli les textes. second mandat chiraquien. Elle spectateur, elle
ce milieu.» Solide, elle l’est assuré- s’installe rue Descartes, à l’Univer- sera acteur de son
ment. Ambitieuse également. Sans Uneféminitéétudiée sité et la Recherche. avenir».
doute aussi heureuse aujourd’hui Pur produit chiraquien (sans Pécresse assume aujourd’hui SOPHIE DERAVINEL
d’avoir emporté sa première vic- lien, assure-t-elle, avec le fait que une féminité étudiée de près,
toire sur la route des régionales de son grand-père maternel a soigné bourgeoise, jouant de sa blondeur
2010. Celle des militants UMP qui des années durant la fille aînée des soignée et de ses tailleurs accordés
l’ont désignée pour les représenter Chirac, Laurence), celle qui fut à sa minceur, gardant l’œil rivé sur Quelquesoit
l’an prochain face, probablement, conseiller du président à partir de son poignet entouré à double tour lerésultat
au socialiste Jean-Paul Huchon, 1998 est nommée porte-parole de d’une montre Cape Cod étoupe. Le l’anprochain,
actuel président du conseil régio- l’UMP en 2002 par Alain Juppé. temps joue pour celle qui a réussi àl’heure
nal d’Ile-de-France. Et soulagée Cette même année, elle devient à l’exploit d’être une étoile du sarko- desvéritables
peut-être d’avoir su concentrer la 34 ans députée des Yvelines, bat- zysme sans participer à la cour de élections,Valérie
confiance des militants qui, com- tant haut la main le général Philip- l’Élysée. Quel que soit le résultat Pécresseensortira
me l’affirme le jeune maire UMP pe Morillon, envoyé par l’UDF. l’an prochain, à l’heure des vérita- gagnante.
de Fontainebleau, Frédéric Valle- Quelques mois plus tard, l’élue bles élections, celle qui est volon- «Elleasuincarner
toux, soutien de la première heure, disait des femmes: «On cherche tiers comparée à Ségolène Royal lacapacitéà
«se sont soudés derrière la ministre toujours leur point faible. Elles sont – pour son côté «électron libre» – renouvelerladroite
de l’Enseignement supérieur qui a trop jolies ou pas assez, trop fémi- sortira gagnante. Comme le souli- enIle-de-France,
su résister en souplesse à la fronde nines ou pas assez.» Mère de trois gne Valletoux: «Elle a su incarner sesméthodes
des enseignants-chercheurs». enfants, elle sera en 2005 rappor- la capacité à renouveler la droite en etseshommes»,
À 41 ans, l’élue des Yvelines a teur de la mission d’information Ile-de-France, ses méthodes et ses dit-ond’elle.
porté sur les fonts baptismaux la parlementaire sur la famille. hommes.» Un «défi brillamment François Bouchon/Le Figaro
Languedoc:RaymondCoudercinvestidejustesse Basse-Normandie:LambertdomineAmeline
■ Raymond Couderc, sénateur Raymond Couderc, parti pourtant ■ Le duel qui opposait en Basse- l’Orne. «J’ai été élu chef de file
maire de Béziers, a finalement tardivement dans cette campagne Normandie deux anciens ministres pourconcevoirleprojetrégionalet
remporté avec seulement 2,4 de séduction des militants. du gouvernement Raffarin, a vu la constituer l’équipe», indique Lam-
points d’avance sur le second, Raymond Couderc assure avoir victoire d’Alain Lambert. Le séna- bert. Il va constituer des groupes
Jean Castex, lors de la quadrangu- d’ores et déjà enregistré le rallie- teur de l’Orne, 62 ans, l’a emporté de travail calqués sur les commis-
laire d’investiture UMP pour les ment de Jean Castex, qui se pose avec 54,8 % des voix contre sions du conseil régional: «Les
régionales. Il totalise 35,4% des en tête de liste pour les Pyrénées- 45,2% à son adversaire, Nicole candidats seront sélectionnés
suffrages, alors que plus de la moi- Orientales. Dans l’Hérault, après Ameline, 57 ans, députée du Cal- selonleurardeurautravail.»
tié (53%) des 22000 militants une campagne interne crispée, vados. Avec une participation de Laissant planer une très relative
régionaux a participé à cette Christian Jeanjean, arrivé en troi- 57%, la Région arrive en tête du incertitude sur son rôle de tête de
consultation. Il est talonné par sième position, ne lâche pas l’affai- palmarès de ces primaires UMP. liste face à la gauche sortante,
Jean Castex (33%), maire de Pra- re. «Je réalise finalement un bon «C’étaitunexerciceinnovantpour Alain Lambert se dit prêt à asso-
des (Pyrénées-Orientales), ancien score, alors que j’avais l’appareil les adhérents, ils ont bien répon- cier à la discussion les forces
directeur de cabinet de Xavier duparticontremoi.Jeseraiquand du», note Joël Bruneau, président vives de la Région et les familles
Bertrand et jeune dans le lander- mêmeauxrégionalesavecunelis- de la fédération du Calvados. de la majorité : «Y compris le
neau politique régional. Christian te parallèle à celle de Raymond Le vote des militants en faveur MoDem. Sans oublier Philippe
Jeanjean, maire de Palavas, ras- Couderc. Non pas contre mais lachartededonneconduite.Nous d’Alain Lambert ratifie le choix des Augier (le maire Nouveau Centre Région, traditionnellement à droi-
semble 21,5% et Christophe parallèle, afin de capitaliser les prônons le rassemblement pour poids lourds de l’UMP: début jan- de Deauville, NDLR).» De son te, et a conforté depuis sa domi-
Rivencq 10,1%.«C’estunesatis- voix du centre», a-t-il annoncé en gagneretnonladivisionpourper- vier, six députés, deux sénateurs côté, Nicole Ameline appelle ses nation avec la victoire à Caen du
faction pour moi mais le gros du apprenant le résultat.«Lecandidat dre», estime Arnaud Jullien, le pré- de la Manche et neuf des douze partisans«àdépasserleurdécep- PS Philippe Duron, qui a ensuite
travail commence maintenant. À qui participe à cette sélection doit sident de l’Hérault de l’UMP. conseillers régionaux de l’opposi- tion et à se retrouver de toutes cédé la présidence régionale à
nous de nous unir pour faire chu- respecterlechoixdesmilitantsqui Claude Belmont, tion s’étaient déclarés en faveur du leurs forces autour d’Alain Lam- Laurent Beauvais.
ter Georges Frêche», a indiqué s’estclairementexprimé.Ilasigné (àMontpellier) président du conseil général de bert». En 2004, la gauche a ravi la Louis Laroque(ÀCaen)
A
Olivier Lefort/Aperçu
François Bouchon/Le FigaroFrancePolitique
1lundi 23 mars 2009 5
MartineAubry
chercheà
posersonstyle
àlatêteduPS
GAUCHE sérieuse, elle n’a pas enthousiasmé
La première secrétaire a les militants. Avec 300 personnes le
choisi d’être désormais plus matin, 800 en milieu de journée et
présente médiatiquement. un peu plus d’un millier au
moment du discours de Martine
AVEC BEAUCOUP d’imagination, Aubry, le PS était loin de rivaliser
les responsables socialistes ont avec le concert de la Fraternité
cherché comment qualifier hier organisé par Ségolène Royal au
leur « Printemps des libertés », même endroit à l’automne dernier.
organisé au Zénith de Paris devant À la tribune, la première secrétaire
une salle à moitié vide ou à moitié n’a pas fait celle qui ne voyait rien : MartineAubrylorsdesondiscoursau«Printempsdeslibertés»,rassemblementorganiséparlePartisocialiste,hieràParis. S. de Sakutin/AFP
pleine, c’est selon. « On nous dit que nous ne sommes
« Après les déclarations du Pape peu nombreux, mais 1 500 person- re touche aux listes européennes. sur le résultat du PS. « Bien sûr, passer comme message. » Pour Claude Posternak. Dimanche pro-
sur le préservatif, tous les socialistes nes, ce n’est pas si mal pour un parti Elle garde aussi un œil sur la nous ne sommes pas encore au d’autres, le problème est ailleurs : chain, elle sera sur le plateau de
sont allés à la messe », ironise un qui reprend l’habitude de réfléchir bataille parlementaire pour mieux de notre forme, mais tous les « Le casting de l’équipe n’est pas « Vivement dimanche » animé par
proche de la première secrétaire. entre deux élections. » dénoncer le « paquet fiscal ». jours, nous sommes plus présents, encore définitif », explique un mem- Michel Drucker sur France 2. En
« Le PS renoue avec le mouvement Moins de quatre mois après le Mais Aubry veut s’installer plus crédibles, plus forts. » bre de la direction. « On n’a pas 1998, elle avait été la première invi-
social, mais il est encore en période congrès de Reims, l’heure du bilan dans le costume de première encore la bonne personne à la bonne tée de l’émission. Avec ce « pro-
de rodage », tente d’expliquer un n’est pas venue, reconnaît-on au opposante à Nicolas Sarkozy. C’est «Autoritésurlagauche» place ». Un autre est beaucoup plus gramme populaire », ses partisans
autre membre de la direction en PS. Martine Aubry est encore en la tonalité qu’elle a donnée à ses La machine socialiste a du mal à sévère : « Le PS ne produit rien. rêvent de la voir construire un peu
déclenchant des sourires autour de train de faire des efforts pour met- discours, notamment dans la pers- se remettre en route. « Ça va moins Aubry est paralysée par un système plus son « autorité sur la gauche ». Et
lui. Il essaie autre chose : « C’est tre en marche le parti. Elle a décidé pective des élections. « La France vite qu’on ne le pensait, explique son bureaucratique parce que trois types d’adoucir son image aussi : les
comme pour les crêpes : on peut d’être plus présente, notamment s’abîme jour après jour et Nicolas directeur de cabinet, Jean-Marc ont décidé de l’emmener à l’Élysée. » opposants à Martine Aubry s’en
avoir les bons ingrédients, mais par- durant la campagne pour les euro- Sarkozy persiste et signe », a-t-elle Germain. Les gens ont le sentiment Et donc de tout verrouiller, selon lui. prennent volontiers à son style jugé
fois cela ne prend pas. » Ses amis, péennes. Jeudi dernier, elle était dénoncé. Si elle appelle à une qu’on est de retour et qu’on a des pro- Le PS travaille sa communica- « autoritaire ». Cette critique-là, elle
autour de lui, ne sont pas davanta- auprès des leaders de gauche euro- « sanction » de la politique du chef positions. Mais maintenant lesquel- tion. Désormais, Aubry s’entretient en a l’habitude.
ge convaincus. Si la réunion était péens. Samedi, elle a mis la derniè- de l’État, elle demeure prudente les… Cela prend plus de temps à faire avec un spécialiste du domaine, NICOLASBAROTTE
Ledébatsurlasécuritéprenddel’ampleurchezlessocialistes
Certains au PS reprochent Certains au PS se sont en tout lence du PS. Spécialiste de la sécuri- cherchent encore leur cap entre le «Talk Orange-Le Figaro». Hier, Mar- trait. Mais pour Delphine Batho, «la
à la direction de minimiser cas étonnés en termes vifs de la té, la députée Delphine Batho gauchisme infantile et l’antisarko- tine Aubry était bien d’accord. « S’il y caricature aide Sarkozy à ressouder
cette demande des Français. tonalité de la campagne de défense déplorait ainsi hier dans les couloirs zysme obsessionnel. » a un domaine sur lequel Sarkozy a son électorat». Ce nouveau débat qui
des libertés publiques lancée par du Zénith que « certaines interven- Pour le maire de Lyon, Gérard échoué, c’est bien celui de la sécurité, jaillit au PS en pose en fait un autre,
D’UNE DIVISION à l’autre. Depuis Martine Aubry. Après avoir publié tions aient opposé le combat pour la Collomb, il est urgent que le PS se a-t-elle lancé, inquiète de ne pas danslequellepartisedébatdepuisla
samedi et l’adoption des listes un livre noir baptisé «La France en liberté à celui pour la sécurité. Car s’il penche sérieusement sur la ques- réussir à en convaincre les Français. défaite de Ségolène Royal en 2007 :
européennes par une convention libertés surveillées. La République y a vraiment de la part de Nicolas tion. « Le droit à la tranquillité est la Cela fait sept ans qu’il est au pouvoir. comment s’opposer à Nicolas
nationale du parti, les socialistes en danger», les socialistes se sont Sarkozy des atteintes aux libertés, on première des libertés, c’est celle qu’il Il ne va tout de même pas nous refaire Sarkozy ? Les socialistes n’ont tou-
ont officiellement cicatrisé leurs retrouvés hier au Zénith de Paris ne peut pas en revanche nier l’exis- faut que le PS porte en premier », le coup de dire que c’est de notre fau- jours pas trouvé la réponse.
plaies sur l’Europe. «La réalité éco- pour «le Printemps des libertés», tence d’un vrai problème de sécurité assurait-il la semaine dernière au te.» À moins que le PS ne force le FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
nomique et sociale a réglé les diffé- une journée de débats sur le sujet. Il dans les banlieues, et pas seulement
rences », se réjouit le porte-parole y a beaucoup été question de «la pour des causes sociales ».
Benoît Hamon. folie sécuritaire du pouvoir en pla-
Seulement voilà, à peine vingt- ce», de «répression policière», des Caricature
quatre heures plus tard, les mêmes «pressions sur les magistrats», du Dans son analyse, la députée
socialistes ont ouvert une nouvelle «règne du populisme pénal». Et un des Deux-Sèvres rejoint Manuel
ligne de fracture: sur la sécurité. appel de «résistance à l’oppression» Valls qui avait déjà critiqué le livre
Sujet d’autant plus conflictuel qu’il amêmeétélancé.LePSest-ilretom- du PS lors de sa sortie. « L’ouvrage
replonge le parti dans la présiden- bé dans ses travers de 2002 quand, me paraît avoir raté sa cible en utili-
tielle de 2002, lorsque Lionel Jospin pour avoir ignoré la demande de sant l’artillerie lourde, écrivait alors
avait été éliminé au premier tour sécurité des Français, ces derniers le député maire d’Évry sur son blog.
de l’élection. Il avait alors été s’en étaient détournés ? C’est sur- Déboussolés par nos défaites consé-
reproché au PS son «angélisme» tout parmi les proches de Ségolène cutives aux élections nationales, cer-
sur la sécurité. Royal que l’on s’étonne de la viru- tains responsables de notre parti
Européennes:leslistesdedroite
semultiplient
ÉLECTION à un émiettement de l’offre politi-
Venues de la droite que pour le plus grand bénéfice de
nationaliste, souverainiste l’hôte de l’Élysée. La répétition du
ou libérale, au moins scénario de 1999 – la liste Pasqua-
six formations Villiers avait obtenu 13,05 %, et la
se présenteront en juin. liste RPR-Démocratie libérale
conduite par Nicolas Sarkozy et
IL EN SORT de partout ! À l’appro- Alain Madelin 12,82 % – semble
che des européennes du 7 juin, les aujourd’hui peu plausible.
petites listes de droite concurrentes
de l’UMP se multiplient, au risque Critiquessurlesconcurrents
de se neutraliser réciproquement. Conscients d’être exposés à la
Le Front national est présent dans critique, les leaders des petites listes
les huit circonscriptions, de même justifient leur choix en critiquant
que Philippe de Villiers allié aux leurs concurrents. Le Pen accuse
chasseurs et rassemblés sous le Villiers d’être un «opposant de
label Libertas de l’Irlandais Declan cour», «éternel rabatteur de voix
Ganley. Le souverainiste Nicolas Alliéauxchasseurs,Philippede pour l’UMP ». Villiers regrette que
Dupont-Aignan et ses fidèles de Villiersprésenteradescandidats Dupont-Aignan «n’accepte pas la
Debout la République devraient dansleshuitcirconscriptions. main que je lui tends». Dupont-
être en lice dans toutes les Régions. François Bouchon /Le Figaro Aignan et Coûteaux rétorquent que
D’autres partis aux moyens plus l’Irlandais Declan Ganley, qui sou-
limités concentrent leurs efforts ment candidats dans le Nord-Ouest tient les listes de Villiers et Nihous,
dans certaines circonscriptions. La et Sud-Ouest. Paul-Marie Coû- est favorable à l’adhésion de la Tur-
présidente du Centre national des teaux, ancien proche de Villiers, qui quie à l’Union européenne et l’a
indépendants et paysans (CNI), n’a pas obtenu l’investiture de déclaré en privé, ce que l’intéressé
Annick du Roscoät, qui se distingue Libertas en Ile-de-France, pourrait dément. Et tous sont au moins
par sa liberté de ton envers le chef se présenter en indépendant s’il d’accord pour s’indigner que le CNI
de l’État, brigue ainsi les suffrages n’obtient pas la tête de liste de ait l’audace de prétendre leur ravir
des Franciliens, tandis qu’une liste Debout la République. des voix. La présidente du CNI ne
CNI est constituée outre-mer. Tous critiques ou hostiles à s’en émeut guère. « Nous refusons
Le parti Alternative libérale l’égard de Nicolas Sarkozy, ces can- de nous sacrifier une fois encore sur
– affaibli par une scission l’an der- didats espèrent bénéficier du l’autel de l’union de la droite»,
nier et qui récuse par ailleurs l’éti- mécontentement d’une partie de répond Annick du Roscoät. Querel-
quette de «droite» – devrait être l’électorat UMP, évident à leurs leurs et inquiets, les candidats
présent dans plusieurs circonscrip- yeux, et engranger un vote protes- contestataires veulent se rassurer
tions. Les candidats dissidents, tataire de droite à la faveur de ce en pensant que leurs rivaux plus
enfin, ne manquent pas, comme scrutin proportionnel. Mais fragiles se rallieront à eux dans la
Carl Lang et Jean-Claude Martinez, l’intransigeance doctrinale et les dernière ligne droite.
suspendus du FN et respective- ambitions personnelles conduisent GUILLAUMEPERRAULT
AInternational
6 lundi23mars20091
Washingtondévoilesastratégiepourl’Afghanistan
ÉTATS-UNIS ke, diplomate chevronné ayant à le à mener en complément des chent pour la création d’un grand dépensés annuellement par Maisiln’yaurapasdetroupes
Lesgrandeslignes son actif les accords de paix de opérations militaires de l’Isaf, la centre de formation commun à la l’Amérique dans son programme américainesauPakistan.«C’estune
delanouvellepolitique Dayton (novembre 1995) qui forcecommandéeparl’Otan. police et à l’armée, qui nécessite- deluttecontreladrogueenAfgha- ligne rouge pour le gouvernement
étrangèredeBarack avaientmisfinàlaguerrecivileen rait de 2000 à 3000 instructeurs nistan n’avaient jusqu’ici «servi à pakistanais que nous nous devons
Obamaendébat Bosnie-Herzégovine. Programmedeformation occidentaux. rien». La tactique des paysans de respecter», a reconnu Richard
aujourd’huiàBruxelles. La revue stratégique n’est pas Notoirement corrompue et En matière d’agriculture, les afghans est d’empocher les sub- Holbrooke, qui milite pour un
encore totalement terminée, mais inefficace, la police afghane est à Américains ont l’intention ventions destinées au défrichage accroissementdel’aideaméricaine
Denotreenvoyéspécial Holbrooke a présenté samedi, lors revoir de fond en comble. Les d’envoyer en Afghanistan des des champs d’opium, tout en à l’armée d’Islamabad, laquelle
àWashington d’uncolloqueàBruxelles,lesprin- Américains estiment que, notam- expertscivils(desfermiersdontla continuantàenproduire. mène sa propre guerre contre les
cipaleslignesdecequedevraitêtre ment pour soulager l’Isaf des formation a déjà commencé aux La guérilla des talibans est islamistesdanslesZonestribales.
PEUAPRÈSsaprisedefonctionsle lanouvellepolitiqueaméricaineen tâches de police qu’elle effectue États-Unis), afin d’aider les pay- composée de groupes indépen- Consciente de l’amplitude
20 janvier dernier, le président Afghanistan, avant d’en discuter actuellement, il est urgent sansafghansàremplacerprogres- dants de combattants très déter- extraordinairedelatâchedestabi-
Obama avait ordonné une vaste aujourd’huiaveclesambassadeurs d’accroîtreenqualitéetenquanti- sivementlaculturedel’opiumpar minés et bien payés, qui sont liés lisation de l’Afghanistan, l’Améri-
«revuestratégique»delapolitique desvingt-sixpaysdel’Otan,etavec té le corps de la police nationale des cultures vivrières. L’insurrec- entre eux par la seule idéologie. que n’a donc pas pour autant le
américaine en Afghanistan, que ceuxdesvingt-septpaysdel’Union afghane. Le président afghan, tiondestalibanscontrelestroupes L’absence d’unité de commande- projetd’yrenoncer.
rendait nécessaire le développe- européenne, dans le cadre de leur Hamid Karzaï, a déclaré que son de l’Otan et contre l’armée afgha- ment rend leur démantèlement RENAUDGIRARD
ment inquiétant de l’insurrection Comitépolitiqueetdesécurité. pays avait besoin de quelque ne est en grande partie financée très difficile. Estimée à quelque
des talibans dans ce pays. Il avait «La formation de la police, 200000 policiers. Cela suppose par la dîme qu’ils prélèvent sur le 40000hommesentout,laguérilla L’offensive
nommé comme envoyé spécial l’éducation, l’agriculture et la san- que les pays de l’Otan mettent en traficd’héroïne. utilise comme sanctuaire les»diplomatique d’Obamapour l’Afghanistan et le Pakistan té»,telssont,selonHolbrooke,les place un immense programme de Richard Holbrooke a reconnu Zones tribales pakistanaises, fron-
l’ambassadeur Richard Holbroo- axesdel’actioncivileinternationa- formation. Les Américains pen- que les 800 millions de dollars talièresdel’Afghanistan. L’ÉDITORIAL, PAGE 17
UnepatrouilledesoldatsaméricainsenAfghanistanenfévrier.LeprésidentObamaaprévud’envoyer17000soldatssupplémentairesdanslepayspourcombattrel’insurrectiondestalibans. Platt/GettyImages/AFP
LaFranceveutenvoyerdesgendarmeseuropéensauchevetdelapoliceafghane
Sixpaysdel’Unionont Roumanie, Espagne – ont immé- suffisant l’an dernier. «L’Élysée ne «partagent le fardeau afghan» en eux-mêmesleursécurité,lesÉtats- nier, elle avait déjà accepté de
donnéleurfeuvertàcette diatementréponduouiàl’initiati- veutpasenvoyerd’hommessupplé- envoyant davantage d’hommes, Unisontfaitdurenforcementdela doubler le nombre de ses instruc-
nouvelleproposition. vefrançaise. mentairesaumomentoùlaFrance Washington paraît moins regar- police afghane, jusque-là délais- teurs affectés à la formation des
Depuisplusieurssemaines,les réintègre le commandement inté- dant sur la nature de l’aide euro- sée, une priorité de leur nouvelle cadres de la police afghane, pour
ÀCEUXquipensaientquelaréin- diplomates européens discutent gré de l’Otan pour donner ainsi péenne. «Les États-Unis voient stratégie. Les Européens approu- lesporterà400.LamissionEupol,
tégration française dans l’Otan entre eux des meilleurs moyens l’impression que les deux choses bienquetousnosalliésnepeuvent vent. «Sans force de police sûre et dirigée par l’Allemagne, devait
provoquerait un alignement de d’aider à résoudre la crise en sontliées»,décrypteundiplomate pas envoyer plus de soldats, mais efficace pour soutenir les efforts aider à bâtir la force de police
ParissurWashingtonetaffaiblirait Afghanistan et de coordonner proche du dossier. L’opposition nous apprécions d’autres formes militaires,iln’yaurapasdestabili- afghaneetconseillerlesresponsa-
la voix de l’Europe, l’Élysée vient leurseffortsaveclanouvelleAdmi- socialisteaeneffetvivementcriti- d’assistance» vient de déclarer un té en Afghanistan», prévient le bles du ministère de l’Intérieur.
peut-être d’apporter un premier nistration américaine, engagée quéladécisiondeNicolasSarkozy. hautfonctionnaireaméricain. ministre des Affaires étrangères Mais elle n’a jamais réussi à
démenti en proposant d’envoyer dans une grande révision de sa Quant à la population française, britannique, David Miliband. La envoyer plus de 200 hommes…
des gendarmes européens en stratégie.Certainspayseuropéens, elle n’est pas très favorable à un «Afghaniser»leconflit France,quiformel’arméeafghane Or,pourremettreàniveaulapoli-
Afghanistanpouraideràlaforma- la Grande-Bretagne et la Pologne renforcement des troupes en Désormais convaincus que la depuis plusieurs années, est aussi ce afghane, peu efficace et cor-
tion de la police locale. Les cinq notamment, se sont dits prêts à Afghanistan, où la sécurité ne fait solutionmilitairenesuffitpaspour convaincue de la nécessité rompue, les responsables améri-
autres pays membres de la Force envoyer davantage de troupes. Ce quesedégrader. gagner, conscients qu’ils ne pour- d’«afghaniser»leconflit. cains estiment qu’il faudra
degendarmerieeuropéenne,créée n’est pas le cas de la France, qui Tout en maintenant la pres- ront quitter le pays avant que les Mais l’Union européenne plusieursmilliersd’instructeurs…
en2004–Italie,Pays-Bas,Portugal, estime avoir déjà fourni un effort sion sur les Européens pour qu’ils Afghans soient capables d’assurer sera-t-elle à la hauteur? L’an der- ISABELLELASSERRE
Attentat avorté à la voiture piégéeKhameneiminimise
sur un parking à Haïfa
ISRAËL. Le premier ministre sor- mes d’explosifs, dont une partie alegested’Obama
tant,EhoudOlmert,aaffirméhier explosé prématurément tandis
qu’une«catastropheaétéévitéeà queleresteaétédésamorcéparles
IRAN Téhéranàparticiperàlaprochai- Haïfa».Lechefdugouvernement artificiers», a précisé un porte-
Leguidesuprêmeiranien ne conférence sur l’Afghanistan, israélien faisait référence à paroledelapolice.
conditionneundialogue mais la réponse définitive de l’explosion survenue samedi soir La tentative d’attentat a été
avecl’Amériqueàun Téhérantardeàvenir.Cesgestes dansunevoituregaréesurlepar- revendiquée auprès de médias
changementpréalable de bonne volonté sont, en effet, king d’un centre commercial de israéliens par un correspondant
d’attitudedesÉtats-Unis loin de faire l’unanimité à Téhé- Haïfa, dans le nord d’Israël. «Il se réclamant des «Combattants
àl’égarddelaRépublique ran, où ils suscitent un vif débat s’agit d’une tentative avortée de la liberté de Galilée », une
islamique. dans la classe politique : les d’attentat terroriste à l’aide de organisationinconnuejusque-là.
réformateurs y percevant un plusieurs dizaines de kilogram- (AFP)
Beyrouth signe d’ouverture positif, les
conservateurs y décelant une
POUR UNE FOIS, sa réponse ne menace pour la République isla- ENBREF
s’est pas fait attendre. C’est mique. Jusqu’ici, le guide suprê-
devantunparterredefidèlesras- me, ultime décideur dans les «Notrepeuplen’acceptepasqu’onluiproposedenégocieretqu’on
semblés dans la ville sainte de grandes orientations du pays, agiteenmêmetempslamenacedelapression»,aaffirmél’ayatollah SOUDAN.Lesoulémassoudanais CORÉEDUNORD.LaCorée
Mashhadquel’ayatollahKhame- était resté relativement silen- AliKhamenei,samedidanslavillesaintedeMashhad. AFP ontédictéunefatwa,undécret duNordfermeradeuxcouloirs
nei est sorti de sa réserve, same- cieux.Danssalongueallocution, religieux,exhortantleprésident aériens(reliantPyongyang
di,pourdéfierl’invitationaudia- retransmise samedi sur la télévi- que la donne. D’apparence ami- Avez-vous arrêté votre soutien Omarel-Béchirànepasquitter auportrussedeVladivostoket
logue du président américain. sion d’État, il pèse ses mots, cale et d’origine musulmane, il inconditionnel au régime sionis- lepayspourserendreausommet auJapon)entrele4etle8avril,au
« Nous n’avons aucune expérien- regarderégulièrementsesnotes. ne colle pas au cliché américain te ? »,a-t-ilainsidemandé. delaLiguearabe,enraison momentoùelleprojettedelancer
ce des nouveaux gouvernement et véhiculé par la presse gouverne- Aujourd’hui,lesautoritésira- dumandatd’arrêtinternational un«satellite»,ontannoncé
président américains. Nous Dissensionsinternes mentale iranienne, qui accuse niennes voudraient s’assurer contrelui. desresponsablessud-coréens.
observeronsetjugerons.Changez, Son discours pourrait être régulièrement les États-Unis de d’être prémunies contre deux
etnotreattitudechangera »,a-t-il interprété comme un signe de mener une croisade contre menaces tendues régulièrement
déclaré. Avant de préciser : prudence, ou tout au moins la l’islam. par l’ancienne Administration Unecentainedemoinestibétainsarrêtés
« Notre peuple n’accepte pas volonté de mettre un terme aux Pour l’heure, Khamenei sug- américaine: celle d’une attaque
qu’on lui propose de négocier et dissensions internes croissantes gère qu’il préfère s’en tenir aux militaire contre ses installations CHINE.Plusde95moinesontétéinterpellésdansunevilleàfortepopula-
qu’on agite en même temps la à ce sujet. Car c’est un véritable actes plutôt qu’aux mots. « Ils nucléairesetcelled’unrenverse- tiontibétainedelaprovincedeQinhai,aprèsl’attaqued’unpostedepoli-
menace de la pression », en réfé- défi qui attend Téhéran trente parlent de changement. Mais mentdurégime. ce,àlasuitede«rumeurs»surladisparitiond’unhommeinterpelléven-
rence aux pressions américaines ansaprèslarupturedesrelations qu’est-ce qui a changé ? Où sont Àcetitre,Khameneiaaccusé dredipouravoir«appeléàl’indépendanceduTibet».
surledossiernucléaireiranien. diplomatiques entre les deux les signes du changement ? Avez- lesÉtats-Unis,danssondiscours,
Depuis son investiture, pays. Pour certains, négocier vous levé les sanctions contre de soutenir les rebelles sunnites Chavezprendlecontrôledesports
Barack Obama a tenté, à plu- avec l’Amérique signifierait le l’Iran ? Avez-vous débloqué nos dugroupeJoundallah,àl’origine
sieursreprises,detendrelamain risque d’effondrement du systè- capitaux saisis aux États-Unis ? d’opérations meurtrières dans le VENEZUELA.Legouvernementvénézuélienaprislecontrôledesportset
à l’Iran. La secrétaire d’État, me. De plus, la personnalité Avez-vous mis fin à la propagan- suddupays. aéroportsd’aumoinsquatreÉtats,ungesteinterprétécommeunevolon-
Hillary Clinton, a même invité mêmedeBarackObamacompli- de hostile contre notre pays ? DELPHINEMINOUI tédelimiterlespouvoirsdesmairesopposésauprésidentChavez.
AInternational
1lundi23mars2009 7
LeretourengrâceKouchner
dujugepakistanais
rencontre ASIEDUSUD voir au Pakistan. En novem-
LeprésidentdelaCour bre 2007, Benazir Bhutto avait
suprêmeaétérétabli juré de planter le drapeau sur la
hierdanssesfonctions maisondujugelimogé,alorsque
dix-septmoisaprès Musharraf venait de décréterlemonarque samiseàl’écartpar l’état d’urgence. Un mois plus
l’ancienrégimemilitaire. tard,elleétaitassassinée.Devenu
présidentenseptembre2008,son
Denotrecorrespondante époux Asif Ali Zardari a tout fait
àNewDelhi pour empêcher le retour desaoudien
Chaudhry. Redoutant sans doute
LES PAKISTANAIS n’en sont tou- qu’il ne lui retire ses privilèges
PÉNINSULEARABIQUE éternellement sur la table ». Le jourspasrevenus.Ilyaunesemai- acquisdemanièredouteuse.
LeroiAbdallahaplaidé monarque a aussi parlé de la ne, le pays tout entier célébrait la
avecpassionpoursonplan récente visite du ministre des victoire de la rue sur le gouverne- Unespoirdémesuré
depaixavecIsraël. Affaires étrangères iranien, à qui ment civil d’Islamabad. Après en La tâche qui attend Iftikhar
l’Arabie a rappelé que le rappro- avoirétéécartépendantdeuxans, Chaudhry est immense. Les
BERNARDKOUCHNERafaitsen- chement peut continuer à la le juge Chaudhry serait réintégré Pakistanais, qui aspirent à une
sationhierendébarquantdansla condition que les Iraniens ne danssesfonctionsdeprésidentde justice indépendante, ont placé
capitale saoudienne vêtu d’un s’ingèrent pas dans les affaires la Cour suprême. Le premier enluidesespoirsincommensura-
jeans et d’une chemise rouge au arabes… ministreYousufRazaGilanivenait bles. Reste que pour l’avenir du
colouvert.Unepremièrevisitedu de l’annoncer dans un discours Pakistan, le plus difficile est
ministre des Affaires étrangères Droitsdesfemmes télévisé à la nation. Une victoire d’ordrepolitique.Derrièrel’affai-
français, prévue fin février, avait Lesquestionsstratégiquesont remportée de manière pacifique, re Chaudhry, se cache un duel
étéannuléeauderniermoment,à également figuré au centre de sansquel’arméen’enprofitepour entre Zardari et Nawaz Sharif, le
causedel’impossibilitépourleroi l’entretien de Bernard Kouchner prendrelepouvoir. leaderdel’opposition.
Abdallah de recevoir Bernard avec le chef des renseignements « Il s’agit là d’un événement Le25février,laCoursuprême
Kouchner. La visite française, saoudiens, le prince Muqrin. Le unique dans l’histoire du Pakis- du Pakistan, encore présidée par
d’unejournée,esttoutefoisconsi- princemèneàlademandedupré- tan»,jubileGhaziSalahuddin,du un juge nommé par Musharraf,
dérée comme un succès. Pour sident afghan une mission offi- quotidienTheNews.ShahidSiddi- avaitexcluSharifetsonfrèredela
preuve,laduréeexceptionnellede cieusederapprochementavecles qui, un avocat de Lahore limogé, vie politique. Cela n’avait fait que
l’audience avec le roi Abdallah, talibans,dansunpaysoùlaFrance lui aussi, par le général-président renforcer la détermination de
quiaplaidéavecémotionpendant aenvoyédestroupes.Desémissai- Musharraf le 3 novembre 2007, Nawaz Sharif à soutenir la longue
uneheureetdemiesurlesujetqui res talibans ont été récemment renchérit: «Cela faisait deux ans marche des magistrats, entamée
lui tient le plus à cœur, le conflit reçusenArabiesaoudite.LaFran- quenousnousbattions.J’étaisprêt le12mars.Conscientd’avoirper-
israélo-palestinien. ce, partenaire stratégique de à aller jusqu’à Islamabad, quitte à du la bataille, Zardari cherche
Le monarque saoudien a Riyad, est intéressée par la posi- yperdrelavie.» aujourd’huilaréconciliation.
expliqué ses efforts pour rassem- tionsaoudienne,quidemandeaux LeroiAbdallah (à droite)aaccueilliBernardKouchner,hieràRiyad, Hier, Iftikhar Muhammad Etpourcause.Silacriseaété
bler tous les pays arabes derrière insurgés afghans de déposer les pourunentretiend’uneduréeexceptionnelle.Reuters Chaudhry a officiellement repris évitée in extremis, c’est aussi en
la proposition de paix de la Ligue armes,derompreavecal-Qaidaet duservice.Réputépoursadiscré- raisondel’interventionaméricai-
arabe à Israël, qu’il a lui-même d’accepterungouvernementcivil. d’infrastructure, en particulier le toujours sujet de débat dans un tion, le juge n’a cependant pas ne. Pour Washington, le Pakistan
rédigée.Abdallahl’arépétéàBer- Aveclevice-ministredel’Intérieur TGV Médine-La Mecque. Verdict royaume où l’on s’agace souvent prispartauxdansesetauxchants est encore plus important que
nard Kouchner: il compte sur le Mohammed ben Nayef, grand cette année… Grâce à une politi- des remontrances occidentales. organisésautourdesondomicile l’Afghanistan dans la lutte contre
soutiendelanouvelleAdministra- ordonnateur de la lutte antiterro- que bancaire et budgétaire pru- LesSaoudiennesinvitéesàdéjeu- à Islamabad. Des groupes leterrorisme.RichardHolbrooke,
tion américaine, de l’Union euro- riste,Kouchners’estintéresséaux dente, a estimé le ministre saou- neravecleministreencompagnie d’«hommes en noir», juges et le représentant spécial des États-
péenneetdelaFrancepoursoute- méthodes de réhabilitation des dien, le royaume peut poursuivre du président de la Commission avocats, s’y étaient donné ren- Unis pour la région, veut un
nir ce plan. Le texte sera au cœur djihadistescapturés. sesprojets. nationale des droits de l’homme dez-vous. Chaudhry a même Pakistan stable, avec un lea-
du prochain sommet de la Ligue La rencontre avec le ministre Enfin, Bernard Kouchner a se sont d’ailleurs montrées divi- boudé la cérémonie du lever de dership proaméricain. De ce
arabe le 30 mars au Qatar. Il y a du Commerce et de l’Industrie, insisté dans sa conférence de séessurlarapiditédesprogrèsde drapeau pakistanais sur sa rési- point de vue-là, Zardari est une
urgence,ainsistéleroi,pourquila Abdallah al-Zainal, a tourné presse sur les droits des femmes, leurcondition. dence. Tout un symbole, qui en valeursûre.
proposition arabe «ne restera pas autour des grands travaux principalementceluideconduire, PIERREPRIER dit long sur les arcanes du pou- MARIE-FRANCECALLE
Rajoelina:«C’estauxMalgachesdedéciderdusortdeMadagascar»
OCÉANINDIEN un président a transféré son pou- malgache qui décide du sort de Vingt-quatremoisestunmaxi- Vousparlezderéconciliation
Lenouveauchefdel’État voir à un général. Même cas en Madagascar. mum. Nous avons demandé deux nationale.Peut-onimaginer
malgachequiarenversé 1975,quandleprésidentRatsiraka ans,carilyabeaucoupdetravail: l’annulationdumandat
leprésidentMarc a dirigé le pays. Il n’a pas été élu. Êtes-vousprêtàfairecertaines préparer la Constitution prendra d’arrêtlancécontre
Ravalomananarestesourd Onl’amisenplace.Ilnepeutpas concessionsdemandéesparles sixmoisaumoins.Ilfaudraensui- MarcRavalomanana?
auxmisesengardedes y avoir de vacance: il faut quel- paysétrangers,commederevenir te la faire approuver par référen- Le mandat d’arrêt contre
bailleursdefondsétrangers. qu’un pour diriger. Cette fois le surladissolutionduParlement? dum. Puis organiser les élections MarcRavalomananan’estpasun
changement traduit une aspira- L’Assemblée nationale n’est des maires, des chefs de région, acte arbitraire. Doit-on laisser
SIX JOURS après sa prise de pou- tionpopulaire.Lesmilitairescom- pas dissoute. C’est une suspen- dessénateurs. partir quelqu’un qui a commis
voiretaulendemaindesonintro- melespoliticiensontacceptéque sion provisoire jusqu’aux pro- des fautes dans la gestion du
nisation officielle, le président jesoisàlatêtedelatransition. chaines élections anticipées. LarévisiondelaConstitution pays, quelqu’un qui a perpétré
malgache, Andry Rajoelina, Nous allons mettre en place une n’est-ellepasunmoyen des tueries? C’est bien la garde
répond aux critiques de la com- Cetteexplicationestrejetée Haute Autorité de transition, pourvousdevousouvrirlavoie présidentielle qui a tiré sur la
munauté internationale. Le jeune parlesbailleursdefondsqui composée d’une soixantaine de versuneélection,notamment foulelorsdelatueriedu7février
président, 34 ans, semble peu menacentdecouperdesaides membres choisis parmi des poli- enfaisantsauterlalimited’âge (le bilan fut d’au moins 28 morts
enclinàfairedesconcessions. dontlemontantreprésente ticiens et des spécialistes ainsi pouraccéderàlaprésidence? et 200 blessés, NDLR). Qui a don-
70%dubudgetdupays… qu’un Comité de redressement Un comité va élaborer la né l’ordre ? Il faut mener des
LEFIGARO.–Querépondez-vous J’aipasséhier(lorsdesondis- économique et social. Nous pré- Constitution qui va être modifiée enquêtes.
àlacommunautéinternationale cours,NDLR)unmessagetrèsfort parons une véritable démocratie non pas dans mon intérêt mais Regardez son prédécesseur,
quicondamnevotreaccession à la communauté internationale. avec l’ouverture d’un gouverne- pour stabiliser le pays. Quant à l’ancien président Ratsiraka: il
aupouvoirqu’elleconsidère Nous voulons travailler avec elle ment de transition dont les déci- l’âge,cen’estpasàmoidedécider. est encore en vie, il est à l’exté-
commeuncoupd’État? parce que nous sommes sions seront ratifiées par cette Pour l’instant l’âge minimal pour rieur du pays. Cela dit, la justice
Andry RAJOELINA. – Ce n’est conscients que seuls nous n’y HauteAutorité. être président est de 40 ans. Je ne est indépendante. Elle fera ce
pas du tout un coup d’État. La arriverons pas. Mais la commu- «Lesmilitairescomme vaispasmettredepressionpourle qu’elleaàfaire.
Haute Cour constitutionnelle a nauté internationale doit savoir lespoliticiensontacceptéque LaduréedecetteHauteAutorité changer. Par exemple en France, Proposrecueillis
validé ce transfert de pouvoir. qu’ilfautaussirespecterl’aspira- jesoisàlatêtedelatransition», detransition,fixéeàdeuxans, c’est35ansjecrois(23ans,NDLR). àAntananarivopar
Rappelonsaussiqu’en1972,déjà, tion populaire. C’est le peuple préciseAndryRajoelina.WangLu/AP esttrèscritiquée… Cesontdeschosesàétudier. TANGUYBERTHEMET
240000 demandeurs d’emplois recevront
à partir du mois prochain une prime exceptionnelle
de 500 euros.
Cettemesureconcernelesdemandeursd’emploiayanttravailléentre2et4mois.
Pourensavoirplusetretrouvertouteslesdernièresmesures,rendez-voussur
www.premier-ministre.gouv.fr
Desmesuresimmédiates.Desmesuresjustes.
C