Magazine Le Figaro du 23 novembre 2010
41 pages
Français

Magazine Le Figaro du 23 novembre 2010

-

Description

Redecouvrez le Figaro magazine du 23/11/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 novembre 2010
Nombre de lectures 22
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ mardi23novembre2010 -LeFigaroN°20625-www.lefigaro.fr-Franceemétropolitainmétropolitaineuniquement
Aprèsl’Irlande, LeFigaro
lesmarchésredoutent
unecontagion automobile
LaLatitude,uneRenaultauPortugal
PAGE24 venued’Asie PAGES15À18
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie Dansuneinterviewau«Figaro», PrésidentielleL’exercice leprésidentgéorgien
libéraln’attire tendlamainàMoscou
pluslesjeunes
médecins PAGE25 Lesilencede
LaCaissedes
dépôtsmisesur
letourisme PAGE26 Strauss-Kahn
Orange
vamettre
envente sèmeletrouble
l’iPad
PAGE27
auPS
UMP:Jacob
Sera-t-ilounoncandidat?favoripour
LastratégiedudirecteurduFMIsuccéderàCopé
PAGE4 désorientelessocialistes.
Lecholéra REVIENDRA? Reviendra iraauboutdeson
pas?Favoridessondagesau mandat «enplongeHaïti
PS, Dominique Strauss- 2012». Mais alors
dansledésordre Kahnentretientleflousursa que ses partisans
PAGE6 décision d’être ou non can- préparent son re-
didatauxprimairessocialis- tour, beaucoup au PS
tes. Dans le magazine alle- sont troublés par ce
mand Stern, le directeur troplongsilence.
général du FMI assure qu’il PAGE3
Drogue:50%del’herbeconsomméePlusde
enFranceestproduitesurplace345mortsdans
unebousculade LE CANNABIS pousse désor- se indoor, c’est-à-dire dans l’herbe consommée est à
maisdanslesbanlieuesfran- des hangars, et sous lumière 47,7% française. Preuve duàPhnomPenh çaises.Letempsdelaculture artificielle. Selon le rapport développement très impor-
PAGE8 artisanale est bien révolu et del’Observatoirenationalde tant de cette activité illicite,
les cannabiculteurs, financés ladélinquanceetdesrépon- la destruction de 2106 plan-
Mikhaïl Saakachvili explique au « Figaro » l’engagement pardesgroupescriminelsor- ses pénales, la résine vient tations –56000 plants – deRadiographie
unilatéral de non-recours à la force qu’il doit prononcer ganisés, se livrent aujour- encore de l’étranger – prin- cannabis par la police endesviolences aujourd’hui au Parlement européen. PAGE5 d’huiàlaproductiondemas- cipalementduMaroc–,mais 2009. PAGE10
scolaires
enFrancePAGE9
HISTOIRE DUJOUR
Unjournaliste
du«Figaro» Poutinefaitrenaîtrel’empireracontesaRoute
durhum PAGE2 soviétiqueletempsd’unbal
es millions de morts du stalinisme, Moscou.Pouranimerlasoirée,l’adminis-
l’échecdumodèlecommunistedans trationprésidentielleafaitappelàunsosieLle monde, les efforts entrepris au de Léonid Brejnev, qui dirigea le pays de
début des années 1990 par Mikhaïl Gor- 1966 à 1982. Symbole de l’époque de la
batchev et par Boris Eltsine pour assou- stagnation,Brejnevesttoujoursrestépo-
plir, puis réformer la dictature, rien n’y pulaire parmi les Russes, qui idéalisent
fait.EnRussie,lanostalgiedupassésovié- cette époque moins turbulente. Le 31 dé-Philharmonique tiquerevientaveclarégularitéd’unema- cembre,lesosiedeBrejnevprononceraun
rée. Surtout avec Vladimir Poutine, qui vraifauxdiscoursauxaccentssoviétiques.deVienne:tout
aimeraittantredonneràlaRussielagran- Alla Pugatcheva, vedette de variété de
Beethoven deur de l’empire soviétique. Cette fois, la l’époque, aura elle aussi sa réplique. Les
nostalgie est directement encouragée par tubes des années soviétiques seront jouésàParisPAGE33
leKremlinquiadécidéd’organiserpourle jusqu’à 5 heures du matin. L’espace d’un
NouvelAnunesoiréecostumée«Backin bal, Vladimir Poutine espère ainsi faire
D.NALIOCHERY/AP;J-C.MARMARA,
F.BOUCHON/LEFIGARO; the USSR », clin d’œil à la chanson des oublier l’effondrement de l’URSS, qu’il
L.VIDAL/PHOTOMER.COM
Beatles.Lebal,réservéaux350fonction- considère comme « la plus grande catas-
enaires de la présidence, aura lieu dans le trophegéopolitique»duXX siècle…PierreLaLaurenturent
sanatorium Novye Gorki, au nord-est de ISABELLELASSERRE
Invité
du«Talk k
DÉBATS&OPINIONSNIONS RENDEZ-VOUS BlackbirdOrange-
L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE21LeFigaro» o» LACHRONIQUEd’YvesdeKerdreldrel
LECARNETDUJOUR PAGE19
PAGE4 «Quousquetandemabutere, e,
APARTÉd’AnneFulda PAGE42Trichet,patientianostra?» PAGE GE211
SecrétairenationalduParticommuniste TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr WWW.BREITLING.COM
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
Tous
les
mardis
T 00108 - 1123 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?b@b@m@n@a;
BAPTISTEFENOUIL/REA
Cmardi23novembre2010 LEFIGARO
LeblogdeFabriceAmedeo2 HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/REPORTERSDULARGE/recto VERSO
Unjournalisteacouru
12novembre:
unebellerécompenselaRoutedurhum Après les difficultés des derniers jours, l’Atlantique
nous offre une belle récompense : des vents de sud-est
qui nous permettent d’allonger la foulée sur la route
directe. Le bateau évolue au vent de travers, son pointFabrice Amedeo,
fort, et gagne du terrain sur ses adversaires. Durant
trois jours, je cravache. Je parviens à reprendrereporter au « Figaro »,
90 milles à un groupe de bateaux qui m’avait semé. La
mer se réchauffe peu à peu : les embruns qui me fouet-a franchi dimanche la
tent le visage sont de plus en plus tièdes. La nuit, le ciel
étoilé, pour la première fois sans nuage depuis le dé-ligne d’arrivée de la part, m’offre des quarts d’anthologie avec le bateau
glissant à vive allure. Le moral est bon et me voilà decélèbre transatlantique. nouveau dans la course.
eIl termine 26 15novembre:
encoreunemercasse-bateau
Une nouvelle dépression traverse la flotte desde la catégorie Class 40,
concurrents positionnés au nord. Des vents orientés
sud-ouest me contraignent à faire route dans l’ouestdes monocoques
vers New York en attendant une bascule de vents
plus favorables me permettant de gagner le Sud. Ilde 12 mètres. Il nous livre
fait de plus en plus doux mais les conditions sont dif-
ficiles. La mer est très formée et la crête des vaguesle récit de sa traversée.
escarpée : lorsqu’il la franchit, le bateau retombe en-
suite avec fracas. C’est toute sa structure et son grée-PARFABRICEAMEDEO
ment qui tremblent. La violence de ces chocs est telle
que je crains de démâter. Dans la cabine, impossible
de se reposer. L’ambiance est chaude et humide.
31octobre:bondépart Tout est trempé. Je sue à grosses gouttes dans mon
C’est un mélange d’anxiété et d’émotion qui m’habite ciré qu’il m’est impossible d’enlever. Dehors, c’est la
au moment où est donné le coup de canon devant désolation. Pas un mammifère marin. Pas d’oiseau.
Saint-Malo. Le stress d’être sur une ligne de départ aux Pas de cargo. Je suis seul au milieu de l’infiniment
côtés des plus grands noms de la course au large en grand, au milieu de nulle part. Faire cap à l’ouest, à 70
France et l’exaltation de partir défier seul l’Atlantique : degrés de la route directe vers l’arc antillais est une
3500 milles nautiques et trois semaines de mer. Des nouvelle épreuve morale. Cette course n’en finira
centaines de bateaux accompagnent les premiers donc jamais ?
bords de la flotte, tandis que des milliers de personnes
nous voient passer au cap Fréhel. Ce cadre magique ne 16novembre:capversl’arrivée
m’empêche pas de me concentrer sur ma course et de Le moral est revenu à bord. Le passage de la dépression
prendre un bon départ. Une bonne option à terre au a donné lieu à des vents de nord-ouest qui me permet-
cap Fréhel me permet de franchir la bouée quelques tent de faire route vers l’arrivée à vive allure. Il fait
minutes seulement après le groupe de tête. chaud. La mer est turquoise et j’aperçois à chaque ins-
tant de nombreux poissons volants qui me suivent et
2novembre:9eauclassement semblent m’indiquer le chemin. Je peux enfin remiser
C’est inespéré. J’apprends que je suis dans le groupe de mes bottes au placard et prendre ma première douche
tête de ma catégorie après deux jours de mer. Je suis en d’eau de mer. Les 1000 derniers milles vont toutefois
phase avec mon bateau,Geodis, et avec les conditions être les plus longs. J’ai l’impression d’arriver alors que
météo. J’ai décidé de contourner l’anticyclone des la route est encore très longue.
Açores par le nord, c’est-à-dire d’affronter l’Atlanti-
que par sa face nord, avec la perspective de rencontrer 19novembre:labièredesalizés
beaucoup de vents forts et contraires ainsi qu’une mer J’étais parti de Saint-Malo avec une canette de bière,
hostile. Une dizaine de concurrents ont choisi de partir seule entorse à mon régime sportif, pour fêter l’arrivée
dans le Sud via l’archipel de Madère. Pour l’instant, le dans les alizés, ces vents portants synonymes de lon-
bateau va vite et tout me semble fluide. Je sens peu à gues glissades sous spi, de températures élevées et de
peu la fatigue m’envahir. Je n’ai fait que quelques sies- vitesse rapide. Cette bière, je l’ouvre après vingt jours
tes de vingt minutes depuis le départ et je commence à FabriceAmedeo,àborddeGeodis,raconteunetraversée«étrangeetéprouvante». VIDAL/PHOTOMER.COM de course. Étrange et éprouvante Route du rhum dont
avoir des hallucinations acoustiques : sirènes d’ambu- la météo ne nous aura décidément pas ménagés.
lance, voix d’amies à bord ou encore l’impression que évolue à près de 20 nœuds, une vitesse digne d’un mul- dans la cabine. La course est compromise mais J’aurais donc traversé l’Atlantique en bordure d’anti-
la radio est sans cesse allumée. Essayer de dormir de- ticoque, au bord de la limite. Et le vent continue à mon- l’aventure continue plus que jamais. Près de cyclone des Açores ou au cœur de dépressions, mais
vient ma priorité car la route est encore longue et la fa- ter. Je décide alors de me mettre face au vent, d’amarrer 2000 milles devant, les premières arrivées s’enchaî- pas d’alizés ! Une nouvelle épreuve est venue compli-
tigue peut devenir dangereuse. ma barre et d’affaler ma grand-voile. La manœuvre est nent en Guadeloupe(àpartirdu9novembre), dans le quer mon évolution vers la Guadeloupe. Un manque
périlleuse. Le bateau est couché plusieurs fois par des sillage de Franck Cammas. d’essence, seul moyen de faire tourner le moteur et de
6novembre: vagues. Le pont balayé par des déferlantes qui s’écra- recharger les batteries du bord, m’oblige à éteindre
pannedepiloteautomatique sent sur moi avec violence. Je finis par réussir l’opéra- 10novembre: l’ordinateur du bateau ainsi que de nombreux instru-
Je viens de vivre la peur de ma vie. Après quatre jours tion. Je poursuis ma route à faible allure avec la barre lasouffrancedumanquedevent ments de navigation et à passer de nombreuses heures
de vents contraires et route vers l’ouest, j’ai touché ce amarrée. Je réalise alors que je n’ai ni dormi ni mangé La fatigue générée par mes dernières aventures m’a fait à la barre. Je termine ma course au bout de l’effort et de
matin une bascule de vent de nord-est me permettant depuis plus de douze heures et que je suis à des centaines commettre une grosse erreur stratégique. Me voilà en- la fatigue.
de faire cap vers les Antilles dans des conditions de de milles de tout secours extérieur. fermé dans une zone sans vent. J’ai poursuivi ma route
vents portants. Au bout de quelques heures de surfs vers les Antilles sur une trajectoire assez ouest sans voir 20novembre:tourdeGuadeloupe
endiablés, je me rends compte que le pilote automati- 7novembre:l’aventurecontinue que l’anticyclone des Açores descendait vers moi et al- L’arrivée sur l’arc antillais n’est pas synonyme de fin
que ne veut plus prendre le contrôle du bateau quand Après avoir envisagé de m’arrêter aux Açores, je dé- lait m’enfermer dans ses vents mous. Durant 24 heu- de course. Nous devons en effet laisser la Guadeloupe
je le lui demande. Et le vent commence à se renforcer. cide de poursuivre ma course. Une assistance techni- res, je dois me battre avec des airs faibles et oscillant dans notre bâbord et en faire le tour avant de franchir
30 nœuds. 35 nœuds. 38 nœuds. La mer devient de que m’a permis de définir l’origine de ma panne de dans tous les sens. Impossible de dormir. Impossible de la ligne à Pointe-à-Pitre. Ce dernier sprint est le tron-
plus en plus violente. Elle fume littéralement, siffle pilote et de régler momentanément le problème. Les garder mon calme en imaginant les adversaires qui ca- çon le plus réussi de ma course. J’ai longé la côte ouest
dans mon gréement et offre peu à peu des pentes hau- conditions éprouvantes rencontrées jusqu’ici ont en- valent vers Pointe-à-Pitre, quelques milles plus au sud. de l’île à moins d’un mille du rivage. Cette stratégie
tes comme des immeubles de quatre étages. Le bateau traîné des infiltrations d’eau et de nombreux courts- Et, au-delà de la contre-performance sportive, être m’a permis de profiter d’un vent thermique et de l’air
va toujours plus vite et dévale ces pentes. L’avant en- circuits dans mon système électronique. Je dois dé- immobilisé à 2000 milles de l’arrivée est une souffran- froid qui descend des montagnes durant la nuit, de fai-
fourne dans la mer. Et je suis toujours cramponné à ma connecter toutes les commandes de pilotes accessi- ce morale indicible. On a envie de hurler, de pleurer, re route à vive allure et d’échapper à la panne de vent
barre, sans solution. Durant trois heures, le bateau bles dans le cockpit et ne garder que des commandes de se taper la tête contre la coque du bateau. plus au large. Je gagne une place dans la nuit et termine
ma course sur une bonne note sportive.
21novembre:lamagiedel’arrivée
B A UME & MER C IER & M O I Cet instant, je l’ai imaginé durant trois semaines. Il est
enfin arrivé. C’est d’abord un premier bateau avec
ma famille à son bord qui arrive à ma rencontre, à«
quelques milles de l’arrivée. Il marque la fin de la soli-
J’airéalisé tude. Un deuxième bateau arrive ensuite, puis un
troisième. Je termine avec une dizaine d’embarca-unrêve tions autour de moi : amis, sponsors, spectateurs,
membres de l’organisation de la course. L’émotiond’enfant, est intense. En cet instant, toutes les épreuves et les
souffrances sont effacées. Je savoure un immensemesuis
bonheur. Au moment de franchir la ligne, une vio-
lente rafale et un grain couchent mon bateau, medécouvert
rappelant que cette Route du rhum se sera courue du
départ à l’arrivée dans la difficulté. Je termine à launeténacité
e26 place sur 44 concurrents partants. Une belle per-
quej’ignorais BARRIER PARIS - MORNIER BORDEAUX - DERO TOULOUSE formance pour un pur amateur dont c’était la pre-
mière transat. Mais l’essentiel est ailleurs. J’ai réaliséPELLEGRIN & FILS MARSEILLE - LEPAGE LILLE - SIAUD NICEdansles un rêve d’enfant, me suis découvert une ténacité que
JLMAIERLYON-JACQUOTSTRASBOURG-LANDREAUNANTES
j’ignorais dans les moments difficiles et suis allé aumoments LANGEVIN PERRIER RENNES - QUINTANA NARBONNE bout de moi-même. C’est toute la magie de la course
au large qui est autant une bataille contre ses concur-difficiles rents, contre les éléments que contre soi. En arrivant
au ponton d’honneur de Pointe-à-Pitre, je suis ac-DIAMANTetsuisallé
cueilli par des journalistes et membres du comité de
course. On me sert un verre de rhum. J’ai passé troisauboutde
semaines à me demander quelle folie m’avait entraî-
né sur cette course et dans ces difficultés. Mais, à cetmoi-même» CATALOGUE DISPONIBLE SUR DEMANDE AU 01 58 18 14 39
instant précis, je sirote mon rhum et je n’ai qu’une
FABRICEAMEDEO seule envie : repartir.
C
www.baume-et-mercier.com
LEFIGARO mardi23novembre2010
3francePOLITIQUE
Strauss-Kahnlaisse
lessocialistes
dansl’incertitude
Le directeur du FMI assure au journal allemand
« Stern » qu’il ira au bout de son mandat « en 2012 ».
phone ou par texto», dédramatise à lon-
NICOLASBAROTTE
gueur de journée le bras droit de laETFRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
première secrétaire François Lamy. AuPS,chaque
sujetestPS Dominique Strauss-Kahn ne reviendra Le dernier passage à Paris de DSK, la se-
examinépas en France pour défier Nicolas Sarkozy maine dernière, a quand même à nouveau
àtraverslors de la prochaine élection présidentielle. semé le trouble. Au fil des jours, les inter-
leprismede
Voilà du moins ce qu’il affirmait au maga- ventions de ses proches, dont son épouse,
laquestion
zine allemand Stern le 18 novembre.«Je Anne Sinclair, ont contribué à le dépeindre
duretour
vaisallerjusqu’autermedemonmandatde en leader de la gauche mondiale à la tête
deDominique
directeurgénéralduFMI,etcetermeesten d’un FMI transformé, par lui, en fer de lan- Strauss-Kahn
2012», assurait-il au terme d’un long en- ce de la régulation. Un portrait auquel Do- surlascène
tretien sur l’évolution de la crise financière minique Strauss-Kahn a apporté la touche politique
et l’économie mondiale. D’habitude, l’an- finale en soulignant, le 15 novembre sur française.
cien ministre socialiste ne précise pas la France Inter, «combien il était important CHRISTOPHEPETIT
date. En France, le doute persiste. Et for- pourlagauchemondialed’organiserlaré- TESSON/MAXPPP
cément, Dominique Strauss-Kahn l’en- gulation.C’estleFMIaujourd’huiquiestau
tretient. cœur de ce dispositif». Une façon de dé-
mentir les accusations de ses détracteurs questionsà... FrançoisPatriat
qui, forts du mutisme contractuel de DSK,
«Attendre,attendre, 3 PRÉSIDENTSOCIALISTEDUCONSEILRÉGIONALDEBOURGOGNEne cessent de le brocarder en homme de
droite. Une façon aussi de combler un dé-çavaêtredifficile.Ilfaut
ficit d’image dans les sondages sur l’incar- Queretenez-vousdupassage de Jean-Luc Mélenchon à Jean-François ditensubstance:«L’électionfuturepeutqu’auprintempsonsache nation des valeurs de gauche. Il surveille deDominiqueStrauss-Kahn Copé,depratiquerunepolitiquelibérale.Il m’intéresser.»Selonmoi,ila,entoutcas,
quiveutêtrecandidat» aussi tout ce qui est écrit à son sujet, n’hé- enFrance? yatroiscatégoriesd’impatientsquiveu- effectué un pas supplémentaire vers la
MANUELVALLS sitant pas à faire paraître des rectificatifs D’abord qu’il est venu en patron du lent le voir revenir: ceux qui l’attendent candidature.
lorsque son image sociale est écornée, FMI pour consulter les chefs d’États pour le cartonner, ceux qui Ilapourtantréaffirmédans
«Ilyaun problème DSK», pense Ma- comme il l’a fait dans Le Figaro économie européens inquiets du risque de pro- pourseservirdeluicommed’unfaire-va- Sternvouloirallerjusqu’aubout
nuel Valls. Le député maire d’Évry est can- de lundi. pagation de la crise irlandaise. Il a ap- loiretceuxquil’attendentsincèrement. desonmandatauFMI.
didat déclaré aux primaires, le seul pour portédesmoyensetdes Yvoyez-vousplusclair Selon moi, le bout de son mandat, c’est
Conjecturesl’instant avec Arnaud Montebourg. «At- solutions. Dominique sursesintentionsdereveniroupas après le G20 en juin 2011. C’est à ce mo-
tendre, attendre, ça va être difficile. Il faut Reviendra ? Reviendra pas ? Au PS, plus Strauss-Kahn est enFrancepourlaprésidentielle? ment-là que s’ouvrira le dossier de sa
qu’auprintempsonsachequiveutêtrecan- personne ne sait trop à quoi s’en tenir si au- jourd’hui recon- Manifestement, il a répondu avec beau- successionàlatêteduFMI.Unecandida-
didat», continue-t-il. Cette impatience bien que chacun se perd en conjectures. nucommeceluiquia coupdedistancevolontaireauxattaques ture présidentielle, c’est toujours une
est partagée par l’ex-premier secrétaire «Iln’yapasd’élémentstangiblesquiper- changé le FMI. Ensui- aussi contradictoires qu’injustes lancées questiondesituationpolitique.En2006,il
François Hollande, lui aussi en préparation mettentdefairepencherlabalanced’uncôté te, il est aussi venu contrelui.Ill’afaitavecclartéenrappelant s’est montré naïf; aujourd’hui, il ne l’est
pour les primaires. Et par une grande par- plutôtquedel’autre», déplore le bras droit apporter en filigra- son cursus d’homme de gauche. Quant à plus.Ilestleseulàpouvoiroffriràlagau-
tie des députés PS, assure le président du de François Hollande, Stéphane LeFoll. nedesréponsesà la question de son retour, pourquoi de- cheunevictoirequinesoitpaspardéfaut,
groupe à l’Assemblée, Jean-Marc Ayrault. «Tout cela relève-t-il d’une stratégie? ceux qui l’accu- vrait-ilsepresseralorsquelaplupartdes parce que dans l’esprit des Français, il
«L’opinion est en jachère. Elle a besoin de Peut-être.Est-ildansunepostured’atten- sent, à droite candidatspotentielsnesesontpasenco- peutgérerl’avenir.
PROPOSRECUEILLISPARF.-X.B.cristallisation», explique un élu. Quant à te?C’estsûr.Celaa-t-ilpourconséquence commeàgauche, re déclarés? Son message était clair, il a
Ségolène Royal, elle a fait part à la premiè- d’enfaireuncandidat?Cen’estpasclair.»
re secrétaire Martine Aubry de son inquié- D’autres ont arrêté de se poser des ques-
tude sur le retard pris dans l’organisation tions. «Je ne parle plus de cela, je m’inté-
pratique des primaires. resseaufond», soupire un cadre du parti.
L’ancienne candidate à la présidentielle Le problème, c’est justement que le
en a sans doute parlé directement avec le fond a tendance à être pollué par l’incerti-
directeur du FMI. Rien n’a filtré de leur tude sur le retour de DSK. Chaque sujet est
rendez-vous, révélé par L’Express, sinon examiné à travers le prisme de la question
qu’ils se sont vus la semaine dernière«àla de son retour. En ce moment, c’est le ca-
demandedeDSK», assure-t-on du côté de lendrier des primaires, hier c’était les
Royal. Dominique Strauss-Kahn aurait propositions du PS pour «l’égalité réel-
aussi vu Martine Aubry, même si personne le». Mais Dominique Strauss-Kahn n’a
ne le confirme officiellement. De toute fa- cure des atermoiements du PS. Il demande
çon, «ils se parlent régulièrement au télé- du temps pour se décider.
L’UMPnecroitguère
àunecandidaturedeDSK
ténor de l’UMP. Le porte-parole du parti
JEAN-BAPTISTEGARAT
présidentiel Dominique Paillé pointe
DANS les sondages, c’est le meilleur ainsi «l’embarras» du PS devant l’hy-
atout du Parti socialiste. Le candidat qui, pothèse DSK. «Sa candidature n’est ni
depuis des mois, et quelle que soit la compatibleaveclecalendrierdesprimai-
configuration, bat invariablement Nico- resqu’ilsontfixé,niaveclaligneinterne
las Sarkozy au second tour de la prési- qu’ils cherchent encore à fixer, ni même
dentielle. Pire, Dominique Strauss- aveclesattentesdeleursalliés.»«Nous
Kahn, toujours selon les études, mord nedevonssous-estimeraucundenosad- Porsche a choisi et
allègrement sur l’électorat traditionnel versaires, ajoute Dominique Paillé.Mais,
de la droite. sansenavoirparléaveclui,jedoutedesa
À l’UMP, on ne sous-estime pas la dif- détermination. Après tout, le directeur
ficulté. «Dominique Strauss-Kahn est généralduFMItraverselacriseconforta-
Et si l’intelligence était de faire grandir la passionessentiellement soutenu par cette partie blement avec son statut de quasi-chef
mouvante de l’électorat que Nicolas d’État, auquel il est assuré d’être recon- autant que la raison ?
Sarkozy avait conquise en 2007 et qui duits’illesouhaite.»
n’estpasfixéepour2012», estime Chan-
tal Brunel. Mais la députée de Seine-et-
Marne voit néanmoins une bonne raison «Jamaisilnesera Porsche 911.
d’espérer : «Jamais il ne sera soutenu soutenuparlagauche
par la gauche du PS. N’est-ce pas le di- duPS» Des émotions accrues. Des émissions en baisse.
recteur général du FMI qui ordonne des CHANTALBRUNEL,DÉPUTÉE
coupes drastiques dans les dépenses pu- UMPDESEINE-ET-MARNE
bliques?Boncourageauxsocialistespour
faireacceptercelaàsesalliés.» À l’Élysée, où l’on pronostique que Et si pour parler de la 911, il fallait évoquer d’abord l’émotion qu’elle fait naître ?
«quelquesoitlecandidat,ceseradu50-
«L’aventureDelors» 50», on ne croit pas que DSK se lance. Uneémotionquipuisesaforcedansdesinnovationstechnologiquesinédites.
«DSK, ce n’est plus la gauche caviar, L’ancien candidat à la candidature pour
c’est la gauche caviar roulée à la feuille 2007 a déjà goûté aux «plaisirs» de la Maisaussiuneémotionqu’inspiresondesignetsasportivitéuniques.
d’or», brocarde un autre député. «Fi- primaire socialiste.«Jenepensepasqu’il
nalement,iln’estpassidifférentquecela souhaite la revivre», parie un membre Profitezpleinementdecesémotionsauquotidien,d’autantplusque
de Nicolas Sarkozy, estime encore un du bureau politique de l’UMP.«Sacan-
parlementaire UMP.Ila,luiaussi,cecôté didature n’est sérieusement envisageable votre consommation est maîtrisée.
bling-bling,etcequidéplaîtànotreélec- quesilePSvientlechercher.Oriln’apas
toratchezNicolasSarkozypasseraencore vraiment beaucoup d’amis Rue de Solfe-
moins auprès de l’électorat de gauche rino. Tout cela finira comme l’aventure
avec DSK.» «Si les Français rejettent Delors», poursuit-il. En 1994, Jacques
Nicolas Sarkozy, ils rejetteront dans un Delors, donné favori pour la présiden-
mêmeélanDominiqueStrauss-Kahn.At- tielle de 1995, avait fait durer le suspense
tendez qu’ils apprennent à le connaître, sur sa candidature. Pour finalement jeter 911CarreraGTSBoîtePDK–Consommationen(l/100km):cycleurbain15,3–extra-urbain7,2–mixte10,2/EmissionsdeCO (g/km):2402
cela ne fera pas un pli», pronostique ce l’éponge, cinq mois avant l’échéance.
C290€
mardi23novembre2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
JacobdonnéfavoripoursuccéderàCopéaugroupeUMP
Quatrecandidatssontenlicepourcetteélectionquiauralieucematin.
vice-président du groupe et longtemps mier tour de la concurrence d’Hervé de courants. À bon escient, puisque le Toute la question est de savoir si le
SOPHIEHUET proche de Jean-François Copé, Hervé Gaymard(Savoie),quiaobtenul’undes gros des troupes UMP à l’Assemblée est poids des amertumes et des rancœurs
ASSEMBLÉE Un joli coup de pouce. En Gaymard (ex-RPR), 50 ans, et Nicolas meilleurs scores en juin dernier pour le composéd’anciensRPR,unedonnéepo- provoquées par le remaniement pèsera
évoquant dimanche soir ses «liens Forissier(ex-DL),49ans. renouvellement du bureau du groupe litiquequijoueenfaveurdeJacob. lourddanscetteélection.Sitelestlecas,
d’amitié» avec Christian Jacob, lors du Àl’Élysée,commeàMatignon,onver- UMP. Nicolas Forissier (Indre), candidat JeanLeonettiaseschances,carilpeutde-
Amertumes et rancœurs«Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», rait d’un bon œil l’élection de Leonetti - du courant libéral des Réformateurs, venirleporte-drapeaudurassemblement
Jean-FrançoisCopéaappuyélacandida- sérieusement pressenti pour entrer au peut,lui,empiétersurlecapitalélectoral Habilement, Jean-François Copé a sou- detoutelafamilleUMP.Silesdéputésvo-
ture de son complice et voisin de Seine- gouvernement - pour apaiser la blessure deJeanLeonetti,ledéputémaired’Anti- ligné dimanche soir qu’à la présidence tentenfonctiondeleursaffinités,toutde-
et-Marne,quibriguecematinsasucces- deslibérauxetdescentristes,sous-repré- bes,quial’appuidesradicauxetdenom- dugroupeUMPduSénat,unlibéral(Gé- vient possible. Mais s’ils suivent les re-
sionàlaprésidencedugroupedesdépu- sentés dans le nouvel exécutif. Mais la breuxcentristes.«Onestdansuneélec- rard Longuet) avait succédé à un autre commandations de l’entourage de
tés UMP. Outre Christian Jacob (ex- consigneausommetestàlaneutralité,car tion très particulière. Chaque député vote libéral (Henri de Raincourt). Une façon Jean-FrançoisCopé,l’avantageestindé-
RPR),50ans,présidentdelacommission une élection à bulletins secrets et à deux commeilveut,enfonctiondelaproximité de plaider en faveur du même scénario niablementàJacob.SelonYannickPater-
du développement durable à l’Assem- tourspeutréserverbiendessurprises. politique, géographique, des affinités ou auPalaisBourbon,oùunchiraquien(Ja- notte (Val-d’Oise), les Réformateurs ne
blée, trois autres candidats sont en lice: Donné favori, Christian Jacob, député des combats communs», explique Leo- cob)pourraitsuccéderàunautrechira- donnerontaucuneconsignes’ilyaunse-
JeanLeonetti(ex-UDF),62ans,premier maire de Provins, peut souffrir au pre- netti,quineveutpasraisonnerentermes quien(Copé). condtour,quiparaîtinévitable.
C. Lagarde
C.Jouanno
P. Ollier P. Lellouche
F. LefebvreGouvernement:lecritère (75)
(92) M.-A.
Montchamp (94)
V. PécresseNORD-PAS- N. Kosciusko-(78)géographiqueneprimeplus DE-CALAIS Morizet
G. TronX. Bertrand
(91)HAUTE-Neufrégionssurvingt-deuxn’ontpasdeministre (Aisne)
NORMANDIE
dansungouvernementpourtantpassidéséquilibréqueça. B. Le Maire B. ApparuPICARDIE N. Morano(Eure) (Marne)
(Meurthe-et-Moselle)sence d’insulaires dans le gouvernement Au-delàd’unregretpourlaBreta-
BÉATRICEHOUCHARD BASSE-
Fillon. «Le Sud fournit les voix et le Nord gne,Goulard«déploresurtout ÎLE-DE- CHAMPAGNE-NORMANDIE
EXÉCUTIFIln’yaplusdeministrevenant les ministres…», regrette de son côté le le parisianisme» et juge que FRANCE LORRAINEARDENNE P. Richert
du Nord-Pas-de-Calais? Ce n’est pas nouveau président de la région Langue- l’Ile-de-Franceestsystémati- (Bas-Rhin)BRETAGNE F. Fillongrave,iln’yenapasnonplusquisoitélu doc-Roussillon, Christian Bourquin, en quement mieux servie que les ALSACE(Sarthe) L. ChateldeBretagne…C’estensubstancecequ’un soulignant que sa remarque vaut pour la territoirespluséloignésducœur
(Haute-Marne)conseillerdel’Élyséearéponduàladépu- droite comme pour la gauche. Dans la dupouvoir. R. Bachelot-Narquin H. de RaincourttéeUMPduNord,FrançoiseHostalier,qui M. Leroy F. Baroinmêmerégion,Jean-PierreGrand,député LegouvernementFillonn’estpour- (Maine-et-Loire) (Yonne) (Aube)déploraitquesarégion,letempsd’unre- (Loir-et-Cher)tant pas le plus déséquilibré qu’on ait
FRANCHE-maniement,soitpasséedetroisministres PAYS DEconnu sur le plan géographique. En BOURGOGNE COMTÉCENTRE(Jean-LouisBorloo,ValérieLétard,Marc- LA LOIRE«LeSudfournit 1993, Édouard Balladur avait
Philippe Daubresse) à zéro. Sept autres lesvoixetleNord «oublié»douzerégions.Etlegouver- GUADELOUPE
des vingt-deux régions métropolitaines B. Hortefeuxlesministres…» POITOU-nementdeLionelJospin,en2000,ne
ontété«oubliées»danslenouveaugou- (Puy-de-Dôme)CHARENTES M. MercierCHRISTIANBOURQUIN, comptaitqu’unseulreprésentant(Jos- M.-L. Penchardvernement: Poitou-Charentes, Basse- LIMOUSIN N. BerraPRÉSIDENTDELARÉGION pin lui-même) au sud d’une ligne La
Normandie, Franche-Comté, Langue- (Rhône)LANGUEDOC-ROUSSILLON Rochelle-Lyon. Dans les débuts de la AUVERGNEdoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Limou-
e RHÔNE-ALPESV République, l’équilibre géographi- MARTINIQUE
sinetCorse. A. Juppé
UMP,relativise:«Lesministresadminis- queétaituncritèreimportant. (Gironde)D’autres, en revanche, sont gâtées:
trent toute la France et ne sont pas seule- C’est moins vrai aujourd’hui, alors L. Wauquiezl’Aquitaine fournit deux ministres d’État, É. Besson
mentlesreprésentantsdeleurrégionoude que les premiers ministres doivent (Haute-Loire)AlainJuppéetMichèleAlliot-Marie.Éga- (Drôme)
leur département»… Même si, pour une aussipenseràlaparitéetàladiversité GUYANElement bien lotis: Champagne-Ardenne
ville,undépartement,unerégion,lefait etquelecontextepolitiqueachangé: AQUITAINE(François Baroin, Luc Chatel et Benoist T. Mariani PROVENCE-d’avoir un ministre est souvent synony- avec la décentralisation, le poids desApparu), Rhône-Alpes (Michel Mercier, MIDI-PYRÉNÉES (Vaucluse) ALPES-medecrédits,d’arbitragesfavorables,de présidents de départements et de ré-Éric Besson et Nora Berra), les Pays de la CÔTE D'AZUR
routes, de lignes TGV, d’installations gionsestaussiimportantqueceluidesLoire (François Fillon et Roselyne Bache- M. Alliot-Marie
RÉUNIONd’entreprisesetdoncd’emplois. élus devenus ministres. Ce n’estlot)etl’Auvergne(BriceHortefeuxetLau- (Pyrénées-Atlantiques) LANGUEDOC-
Localement, si l’on est toujours fier d’ailleurspasunhasardsiPhilippeRi-rent Wauquiez). Sans parler de l’Ile-de- ROUSSILLON
d’avoirunministre,nepasenavoirn’est chert,présidentdel’Alsace,seuleré-France,avecneufministres,donttroisélus
«pas fondamental», souligne François gion métropolitaine conservée par laà Paris (Christine Lagarde, Pierre Lellou-
cheetChantalJouanno).S’yajoutelaGua- Goulard, député UMP du Morbihan, qui droite en 2010, a fait son entrée au CORSELes 31 membres du gouvernement
deloupeavecMarie-LucePenchard. rappellequandmêmequeleplanroutier gouvernement. Enfin, à l’heure de
ET LEUR IMPLANTATION ÉLECTORALE PAR DÉPARTEMENT*ayant naguère désenclavé la Bretagne former un «gouvernement resser-
Résignation étaitdûàlalongueprésenceaugouverne- ré»,FrançoisFillonadûrésoudre,in Premier ministre Ministres d'État Ministres Secrétaires d'État
Dans le Nord-Pas-de-Calais, ça grogne: ment d’un Breton, Raymond Marcellin. extremis,biend’autrescasse-tête.
«On représente quand même une très
grossepopulation!»,s’indigneFrançoise
Hostalier,elle-mêmesecrétaired’État(et EN BREF«juppette»)en1995.«Onnousamissur PierreLaurentneveutpas«survaloriser»la touche», soupire-t-elle en faisant re-
marquerquesarégionavaitpourtantpla- Devedjian:«EntreSarkozy
céNicolasSarkozyentêteaupremiertour etmoi,ilyasonfils»laprésidentielle
delaprésidentiellede2007,etquelesmi- PatrickDevedjians’estdit
litants sont ainsi mal récompensés. Mais «sûr»queNicolasSarkozy
LesecrétairenationalduPCFindiquequec’estledépartdeJean-LouisBorlooquia voulaitluifaireperdre
privéleNord-Pas-de-Calaisdeministre. laprésidenceduconseilgénérallenomducandidatseraconnuaucongrès.
Le même Borloo qui, en 1993, avait jugé desHauts-de-Seine.Entre
«inacceptable»quesarégionn’aitpasde face à Nicolas Sarkozy». Et il juge par lechefdel’État,sonamide
SOPHIEDERAVINELministredanslegouvernementBalladur. ailleurs«trèssolitaire»l’attitudepoli- «plusde30ans»etlui,ilya
En Basse-Normandie, on joue la rési- PCF «Jean-LucMélenchonestunefor- tique du porte-parole du NPA, Olivier désormaissonfilsJeanSarkozy,
gnation:«Quandonauradespersonnali- te personnalité et on ne le changera Besancenot.PierreLaurent,dontl’am- adéclaré,surRTL,l’ancien
tés d’envergure, on aura des ministres», pas», juge Pierre Laurent. Invité hier bition est «de parler à la masse des ministredelaRelance.«Si
notecruellementunobservateurlocal.En soir du «Talk Orange-Le Figaro», le électeurs de gauche», a enfin émis un NicolasSarkozydécidedeme
Corse,quin’apaseudeministredepuisle secrétairenationalduPCFaajoutéque souhait pour les élections sénatoriales faireperdre,jesuissûrdeperdre,PIERRELAURENT,
radical de gauche Émile Zuccarelli entre la candidature Front de gauche à la de septembre 2011. Les communistes maisçanem’empêcherapasdehier,danslestudio
1997et2000,iln’yaguèreeuqu’unécho présidentielle «ne sera payante que si ont seize sortants. Ils espèrent en ga- mebattre.J’ail’intentionduFigaro.J.-C.MARMARA/LEFIGARO
danslapresselocalepoursoulignerl’ab- elle est collective». «Il faut rompre gner «deux, trois, quatre. Le plus sera decontinuermon
aveclescodesactuelsdelapolitiquedont lemieux». action»,a-t-ilassuré.
lesFrançaissontlassés»,estimePierre
Laurent,quivoudraitquel’on«arrête
defairecroireauxgensquetoutsedéci-
deàlaprésidentielle»,quel’on«arrête
de tout ramener à un débat autour d’un
nomoud’unepersonnalité». 20MARQUESPour «ne pas survaloriser» cette
question,lePCFvaprendresontemps AUTOMOBILESpour choisir entre Jean-Luc Mélen-
chonetAndréChassaigne,députéPCF
du Puy-de-Dôme. C’est «au moment
ducongrès»,àlafinduprintemps,que
les militants valideront un nom «dé- www.neubauer.fr
battu auparavant au sein des instances
régulières»despartis,assurelesecré-
tairenationalduPCF.«Onn’anticipe-
ra pas ce rendez-vous», ajoute-t-il. LECHOIX
«Nousneseronspasenretard.Onsera
même probablement la première force DELAMARQUERACELET «MINI politiqueàavoirchoisisoncandidat.»BCOEUR DIAMANTS»
Pierre Laurent juge que la candida-Or rose et diamants
turedeDominiqueStrauss-Kahnpour www.neubauer-occasion.fr
lePS«neseraitpasunbonsigneenvoyé
www.BIJOUXPRIVES.com auxgensdegauchequiveulentunespoir
CENTRALOCCASION
C
*F. Mitterrand et J. Bougrab ne sont pas élusLEFIGARO mardi23novembre2010
5international
Saakachvili:«LaGéorgierenonce
unilatéralementàl’usagedelaforce»
DevantleParlementeuropéen,leprésidentgéorgienvaproposeràlaRussieundialoguesanscondition.
en 2013. Allez-vous faire comme Poutine
PROPOSRECUEILLISÀSTRASBOURGPAR
et devenir premier ministre en 2013 ?ÉTIENNEMOUGEOTTE
ETPIERREROUSSELIN Mikhaïl JamaislaGéorgien’accepteraitunsystè-
Saakachvili: me comme celui de Poutine. La réforme
«IlfautfaireCAUCASE Le président géorgien, d’inspirationeuropéennequiaétéadop-
preuved’uneMikhaïl Saakachvili, doit prononcer tée est très équilibrée et n’est dessinée
patienceaujourd’huiundiscoursauParlementde pour aucune personnalité particulière,
stratégiquequi
Strasbourg dans lequel il va tendre la surtout pas moi. Nous avons trois ans
peutmenernon
mainàlaRussiepourmettreuntermeà pour réaliser des réformes très radicales
seulement
la crise née de la guerre de 2008 en dansl’enseignement,lagestiondel’éco-àlalibération
AbkhazieetenOssétieduSud.Leprési- nomieetladécentralisation.Cesontdestotale
dent Saakachvili explique son initiative réformes qui sont prévues d’ici à 2013,denotreterritoire
auFigaro. maisaussiàune
réconciliationavec
«SarkozyaréaliséLE FIGARO. – Êtes-vous satisfait laRussie.»
B.FENOUIL/REAdu sommet de l’Otan de Lisbonne uncoupstratégique,parce
et de votre rencontre avec le président quesilaGéorgieétait
Barack Obama ?
tombée,l’AsiecentraleMikhaïl SAAKACHVILI. –Oui.J’aimême
été très positivement surpris. La etleCaucaseauraientété
questiondelaGéorgien’apasété perduspourl’Europe»marginalisée malgré le nombre
de sujets à l’ordre du jour: RUSSIE
l’Afghanistan, l’adoption d’un maisceseraitundésastrepourleurmise
ABKHAZIEconcept stratégique et les rela- en œuvre si j’étais perçu et si j’agissais
tions entre l’Otan et la Russie. d’ici là comme un «canard boiteux»
OSSÉTIE DU SUD
Avec l’abandon en Ukraine de sans avenir politique, un président enMer
l’idée d’une adhésion rapide à préretraite.GÉORGIENoire Tbilissi
l’Otan, on pouvait redouter que
l’attention soit détournée. Mais Proposez-vous pulation a été chassée. Nous ne sommes Qu’attendez-vous de la France ?
TURQUIEc’est le contraire qui est arrivé. un dialogue sans condition ? plus au temps de Staline. Les mentalités LaFranceestunpaystrèsimportantpour
AZERB.
Le langage adopté par le com- Oui. N’importe où, sans aucune condi- ont changé. La situation est irrégulière moi. Je le connais depuis l’enfance etARMÉNIE
muniqué final est plus ferme tion et à n’importe quel niveau. Il faut internationalement, sur le plan du droit c’est là que j’ai fait mes études. Par
quelesprécédents.Ilréaffirme commenceràseparler.Lesdiscussionsà et sur le terrain. Je ne pense pas que ce ailleurs, le président Sarkozy est venu
que la Géorgie appartiendra Genève ne concernent que les incidents soit de l’intérêt de la Russie. Pour les sauverl’Étatgéorgienàunmomenttrès
un jour à l’Otan et évoque la sur le terrain. En ce qui concerne, par Russes,ceseradifficile,maisilfautcom- important pour nous. Au de la75 km IRAN
situationenGéorgiedanslepa- exemple, l’OMC (où la Géorgie peut em- mencer à parler. Il ne faut pas limiter le guerre,ilautilisélescartesqu’ilavaiten
ragraphesurlaRussie.Jesuisre- pêcher l’adhésion de la Russie, NDLR), dialogueàcettequestion,parcequetout main pour réaliser ce qui paraissait im-
venudeLisbonneencouragé,ayant en faveur d’un vrai dialogue ? Et Moscou ne peut pas faire comme si la est lié. Les Russes pensaient que s’ils possible:calmerlejeuetsauvercetteré-
constaté que jamais la Géorgie ne sera n’est-ce pas l’occasion de le faire devant Géorgie n’existait pas. Ce n’est pas une donnaient quelque chose à l’Occident, gion pour l’Europe. Il a réalisé un coup
unemonnaied’échangeinternational. le Parlement européen ? situationnormale. ces questions seraient oubliées. Ils ont stratégique, parce que si la Géorgie était
Je suis, avec le dalaï-lama, le seul diri- comprisquecelanemarchepas. tombée, l’Asie centrale et le Caucase
Le rapprochement entre l’Otan geantnonmembredel’Unioneuropéen- La Géorgie peut-elle se réconcilier auraientétéperduspourl’Europe.Après
et la Russie est-il une source d’inquiétude neàavoirlachancedem’exprimerdeux avec la Russie si l’Abkhazie et l’Ossétie du Vous avez fait adopter une réforme le conflit, au moment où beaucoup
pour vous ? foisdevantleParlementeuropéen,après Sud restent sous contrôle russe ? constitutionnelle qui transfère au d’autrespaysétaienthésitants,mavisite
Il y a indéniablement un réchauffement l’avoirfaitilyaquatreansaulendemain Lasituationactuellen’estpastenable,ni Parlement et au premier ministre une d’ÉtatàParisamontréauxGéorgiensque
mais Moscou doit encore traduire cela dela«révolutiondesroses».C’estpres- en Abkhazie ni en Ossétie du Sud. Dans partie des pouvoirs du président alors que nous avions des alliés fidèles. La France
par des engagements concrets. Dmitri que miraculeux, mais c’est aussi grâce à lesdeuxcas,unegrandepartiedelapo- votre deuxième et dernier mandat expire estnotrepremierpartenairenaturel.
Medvedev a été très chaleureusement l’interventionduprésidentSarkozy.
accueilliàLisbonne,maisVladimirPou- Jevaisenprofiterpourprendreunenga-
tine veut toujours lui succéder. D’un gement de non-usage de la force. C’est
autre côté, si la Russie se rapproche de uneinitiativecontroverséepuisquecha- www.citroenselect.fr
l’Europeetdevientplusciviliséedansses quepays,quandilestoccupé,aledroitet
rapports avec le reste du monde – et le mêmel’obligationdesebattre,ycompris
présidentSarkozyaétélepremieràini- pardesmoyensmilitaires,pourdéfendre
tiercemouvementilyadeuxans-,cela sa souveraineté. Mais je vois les choses
ne peut que réduire la paranoïa russe et autrement. Nous avons vu que l’Afgha- AVANTD’ACHETERdoncaméliorerlesrelationsavectousles nistan a chassé l’occupant soviétique,
voisins de la Russie. Dans la mentalité maislepaysaétédétruitetlesproblèmes UNEMAUVAISEOCCASION,russe, la Géorgie était un champ de ba- demeurent. La Géorgie doit devenir un
taille pour l’affrontement pays européen et un pays PASSEZ D’ABORD NOUS VOIR.avec l’Occident, avec moderne.NousnepouvonsNousn’avons«l’Amériqueetl’Otan.C’était pas finir comme l’Afgha-
aucuneintentionpour eux une façon de nistanoulaTchétchénie.
continuer la guerre froide. deporter Nous avons tout essayé
Même si Medvedev n’envi- pour parler directementlesarmescontre
sage pas d’accord avec auxRusses.Chaquefoisque
l’envahisseurdansnous, la logique d’affronte- nousavonsproposéundia-
ment n’est plus ce qu’elle quelquesituation logue,ilsontrefusédema-
était. nièreassezbrutale.Ilnemequecesoit.
resteplusqu’àfaireappelà
Ilnes’agitpasAvez-vous constaté l’autoritémoraleduParle-
une évolution positive derenoncerànos ment européen pour faire
de l’attitude russe cet acte unilatéral de re-droitsmais
sur le terrain, en Géorgie ? noncement à l’usage de la
deplacerLa situation sur le terrain force.Nousn’avonsaucune
restetragique.Ilyapresque labataille intention de porter les ar-
un demi-million de réfu- mes contre l’envahisseursurleplan
giés,20%denotreterritoi- dans quelque situation que
idéologique,re est occupé, nous avons ce soit. Il ne s’agit pas de
perdulesdeuxtiersdenotre del’économie renoncer à nos droits mais
littoral. La Russie a entre- de placer la bataille sur leetdudroit
pris des recherches pétro- plan idéologique, de l’éco-»
lières en Abkhazie. Moscou nomie et du droit. Il faut
refusedenégocieretmêmedereconnaî- faire preuve d’une patience stratégique
trelegouvernementdelaGéorgie.Maisil quipeutmenernonseulementàlalibé-
yadenouveauxdéveloppementsausein rationtotaledenotreterritoiremaisaussi
de l’élite russe. Beaucoup de gens parmi àuneréconciliationaveclaRussie.Ima- Disponible
lesquelsd’anciensministresévoquenten ginez que nous arrivions à les chasser surAppStore.
termes positifs nos réformes économi- maisquenousrestionsennemispendant
Offresvalablesjusqu’au18décembresoumisesà*conditionsdisponibles surwww.citroenselect.fr.ques,laluttequenousmenonscontrela encorecinquanteans.Celan’estpassou-
corruptionetnotreréformedelapolice, haitable.Nousnepouvonspaschangerla
quiainspirélesautoritésrusses.C’estun géographie de notre pays mais nous de-
développementtrèspositif,parcequ’ily vonstrouverunmoyendenousentendre 3.2.1.PARTEZ…
a deux ans la Géorgie était considérée aveclaRussie.
commeunpaysàcentpourcentennemi. 3ANSD’ASSISTANCE
Nousdevonsprofiterdecetteévolution. Avec cette déclaration unilatérale 2VISITESDECONTRÔLE
Lepremieràavoircompriscela,c’estNi- de non-recours à la force, 1ANDEGARANTIE
colasSarkozy.Deuxmoisaprèslaguerre tendez-vous la main à la Russie ?
Les engagements Citroën Select :del’été2008,ilavaitparlédelapossibili- Absolument.D’unemanièretrèsouverte
Satisfait ou remplacé* - 93 points de contrôle*téd’uneouvertureenRussieetdel’effet et très européenne et dans un forum
que cela aurait dans les pays voisins. européen.Iln’yapasdemeilleurendroit
J’étaissceptique,mais,quandonvoitce pour une telle offre de dialogue que le
quisepassemaintenant,ilfautadmettre Parlement européen. C’est un test très BEZONS(95) 0139610542 NANTES-Beaulieu(44) 0240892121CITROËNFÉLIXFAURE
qu’ilaeuraison.Cen’estpasencorejoué, important, pas seulement pour nous. THIAIS(94)-BelleÉpine 0146864123 LYON-Corbas(69) 0478206777
emaisilyadesélémentspositifs. Aucunautrepaysdel’ex-URSSn’aainsi PARIS15 0153681515 COIGNIÈRES(78) 0130663727 LYON-Vénissieux(69) 0478773969
esubi l’occupation de son territoire. Tous CITROËN POINT DE VENTE – 120, ROUTE DU CHEMIN – 0000 00LALAVILLE – 0–0000000000PARIS14-Pted’Orléans 0145894747 LIMAY(78)-PortAutonome 0134787348 MARSEILLE-Vitrolles(13) 0442787737
De votre côté, êtes-vous prêt à faire les pays observent ce qui va se produire e BORDEAUX-Bruges(33) 0557936969 -------- www.citroenff.com --------PARIS19 -ButtesChaumont 0144527979
un geste d’ouverture à l’égard de Moscou entrelaRussieetlaGéorgie.
Amardi23novembre2010 LEFIGARO
NotreblogEtats-Unis6 international HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/OBAMAZOOM/
L’épidémiedecholérasèmelazizanie
àPort-au-Prince
Accusés de propager la maladie, les soldats
de l’ONU ont été pris à partie par la population.
chlore, des sérums hydratants sont dis-
THIERRYOBERLÉ
tribués.
ENVOYÉSPÉCIALÀPORT-AU-PRINCE
Le dénuement et la torpeur ambiante
CARAÏBES Voici revenu le temps du tranchent avec la fébrilité qui régnait ici
Unjeunecholéra. Le fléau touche Haïti depuis la après le tremblement de terre de jan-
maladedansmi-octobre alors qu’il avait disparu de vier. Les organisations humanitaires ont
unhôpitall’île des Caraïbes depuis près d’un siè- plié bagages. Il ne reste que des sigles et
defortunecle. Plus de 1 275 personnes sont des slogans en anglais, en espa-
àCap-Haïtien,
mortes. Aux urgences de l’hô- gnol, en français sur des murs
aunord
pital de l’université d’État, lépreux. L’ONG Operation
dupays.
le principal centre de soins Blessing International af- MOREBNATTI/AP
public de Port-au-Prince, firme qu’il faut « briser le
les malades sont dirigés cycle de la souffrance ».1275
vers une « clinique » Des équipements sont
spécialement aménagée. morts laissés à l’abandon faute
ontétédénombrésCertains parviennent en- de personnel qualifié pour
depuisledébutcore à marcher malgré leur les faire fonctionner. « Dans
del’épidémieétat de faiblesse. Les autres l’esprit des gens, on vient ici
s’appuient sur un proche ou per- plutôt pour mourir que pour s’en
dent connaissance. sortir », reconnaît un infirmier.
Une note signée du directeur exécutif
Manifestationsviolentesest affichée à l’entrée. « Les personnes
décédées de choléra ou de diarrhées À l’autre bout de la ville, de nombreux vière qui a servi de vecteur à l’épidé- abandonnés par les familles car le cholé- Michel Janssen de MSF. La population
aiguës ne seront pas admises à la morgue patients sont pris en charge par Méde- mie. « La maladie est passée de village ra fait peur comme le sida dans les an- accuse le contingent népalais de la Mi-
de l’hôpital durant la période épidémi- cins sans frontières (MSF). Un vaste en village. Elle touche des endroits peu nées passées. » nustah, la force de stabilisation de
que. » Il est précisé que les « cadavres camp créé pour soigner le choléra est accessibles. On largue du matériel par Le choléra sème aussi la zizanie. Les l’ONU, d’avoir importé le fléau. La sou-
retrouvés dans les rues, sans signes évi- dressé sur un terrain vague près de hélicoptère », raconte Caroline Séguin, responsables des Nations unies sont ac- che identifiée par les spécialistes est
dents de mort violente, ne seront pas, par l’ancienne résidence du président Aris- coordinatrice des opérations d’urgence cusés de perdre leur temps en réunions bien népalaise, mais les enquêtes épi-
mesure de prudence sanitaire, admis ». tide sur la route du « silence prolongé ». à MSF. Elle ajoute : « Un travail d’infor- interminables au lieu de faire face à la démiologiques ne parviennent pas à re-
« On reçoit une vingtaine de cas par Il peut accueillir 250 malades. MSF trai- mation est nécessaire. Des malades ne situation. « La question aujourd’hui monter à l’origine de l’infection. Des
jour. Si les patients sont traités suffisam- te la grande majorité des victimes de sont pas immédiatement pris en charge n’est pas de collecter des fonds mais de manifestations violentes contre la Mi-
ment tôt, ils s’en sortent », indique un l’épidémie à Port-au-Prince comme car ils pensent être atteints de simples les mettre à disposition avant que le pic nustah ont éclaté dans le nord, à Cap-
médecin. Les mains sont lavées au dans la région de l’Artibonite, cette ri- diarrhées et succombent, d’autres sont de l’épidémie ne soit atteint », insiste Haïtien et à Port-au-Prince. Les soldats
onusiens ont ouvert le feu, tuant des
protestataires. La politisation de l’épi-
démie intervient alors que des élections
générales se tiennent dimanche. Des
candidats ont demandé le report duLespremierspasdes«bleus»auCongrèsdeWashington
scrutin, mais les poids lourds de la poli-
tique haïtienne sont pour un respect des
échéances. En attendant, la maladie aLes nouveaux élus ouvrent grands leurs yeux et
franchi les frontières. Elle est à Saint-
leurs oreilles lors de la session «d’orientation». Domingue et un cas a été signalé en
Floride.
Mais ils gardent leurs convictions.
ment nombreuse cette année puis-LAUREMANDEVILLE EN BREF
qu’elle compte une centaine deCORRESPONDANTEÀWASHINGTON
membres, Chambre et Sénat confon-
ÉTATS-UNIS « Oui », Bob Schilling est dus. Sa femme Christie, jolie blonde Nobel:LechWalesaprêt
très ému d’être là. « J’ai parfois les lar- souriante qui se consacre à élever leurs àreprésenterLiuXiaobo
mes aux yeux et je dois me pincer pour y dix enfants (!), est à ses côtés. Tous deux LechWalesa,chefhistorique
croire », déclare ce nouvel élu républi- rient de bon cœur en entendant le vieux dusyndicatpolonaisSolidarité,
cain de la mouvance Tea Party, qui, représentant démocrate John Dingell adéclaréhierqu’ilétaitprêt,
avant de se lancer en politique, gérait un leur expliquer que « l’ennemi n’est pas avecd’autreslauréatsduprix
business de pizzeria dans l’Illinois, où il a l’autre parti mais… le Sénat ! » « Pen- Nobeldelapaix,àreprésenter
raflé - avec 11% d’avance - un siège de dant les six premiers mois, vous allez symboliquementLiuXiaobo,
représentant tenu par les démocrates vous demander ce que vous venez faire emprisonnéenChine,
depuis trente ans. Mais « non », Bob ne ici, poursuit Dingell. Puis vous passerez auxcérémoniesofficielles
LesparlementairesentrésauCongrèsle2novembre,surlesmarchesduCapitole,se sent pas « intimidé » par Washington le reste de votre mandat à vous demander delaremisedeceprixàOslo.
àWashington,vendredi. DOWNING/REUTERSet sa formidable machine politique. ce que les autres font là. » La femme
DeuxchrétienstuésenIrak« J’ai le sentiment d’être exactement là où d’un élu démocrate conseille aux épou-
je devrais être. La voiture Amérique est en ses de ne pas hésiter « à donner un coup ront de louer des appartements et de servé - avant un ultime décompte des Deuxontététués
train de perdre ses roues. Le peuple nous de pied aux fesses » de leurs hommes, rentrer voir leur famille le week-end. voix. Mais il garde la tête froide. « Nous parballeslundiàMossoul(Nord)
envoie ici pour y remédier et couper les dé- s’ils « deviennent trop arrogants ». Christie Schilling va rester dans l’Illinois arrivons ici avec un pistolet dans le dos. Le lorsd’unenouvelleattaquevisant
penses. Je sais gérer un budget, je suis en- Durant toute la semaine dernière, les avec les enfants et Bob fera des allers-re- peuple nous a élus avec un mandat précis : cetteminoritéreligieused’Irak.
trepreneur. Et je découvre que les gens ne élus ont participé à la sacro-sainte « ses- tours. Il explique qu’il dormira sur un couper dans les dépenses. Si nous ne le fai-
Lefilsd’AungSanSuuKyision d’orientation » destinée à guider les canapé dans son bureau en attendant sons pas, prévient-il, si les républicains
pourrarevoirsamèrenouveaux parlementaires dans le monde mieux. Joe Walsh, un autre élu Tea Party échouent à le faire, nous serons balayés
«Jesaisgérerunbudget, compliqué et miné de la vie « sur la colli- de l’Illinois, a fait le même choix. Son dans deux ans et un troisième parti émer- Lajuntemilitairebirmane
jesuisentrepreneur. gera. C’est aussi simple que cela ! » Le aaccordéunvisaauplusjeunene » du Capitole. Comme des étudiants obsession est de ne pas perdre le contact
Etjedécouvre de première année débarquant à l’uni- avec sa base. nouvel élu Tea Party promet de ne faire filsdelacélèbreopposante
quelesgensnesontpas versité, ils ont enchaîné des séminaires aucun « compromis » avec le président AungSanSuuKyiafin
meilleursquemoiici» «Unpistoletdansledos»sur les questions d’éthique, la manière sur la nature des coupes fiscales et des qu’ilpuisselarevoir,
BOBSCHILLING,ÉLUDUTEAPARTY de gérer leur budget et de constituer leur Presque tous républicains, les nouveaux dépenses, même si celui-ci avance dans pourlapremièrefois
équipe. Certains n’avaient jamais mis les venus se méfient de la capitale fédérale leur direction. « Il est allé trop loin, l’heu- depuisunedizained’années.
sont pas meilleurs que moi ici. Ils sont tout pieds dans la capitale fédérale et s’émer- comme de la peste. « Nous ne voulons re n’est pas au compromis mais au com-
RéférendumauSoudan:à fait normaux », explique ce conserva- veillaient de la beauté majestueuse des pas devenir des créatures de Washing- bat », insiste Joe.
1,3milliond’inscritsteur carré et résolu de 46 ans, dont la lieux. « Quand on a vu des escortes poli- ton », résume Joe Walsh, dont le but Cette question promet de susciter un
fraîcheur et l’enthousiasme un peu naïf cières débarquer avec leurs sirènes, on principal est « de faire abroger la loi sur vif débat au sein du Parti républicain, Plusde1,3milliondepersonnes
rappellent les premiers pas de Mr Smith s’est dit que quelqu’un d’important arri- la santé » d’Obama. entre les anciens et les nouveaux arri- sesontinscritesenunesemaine
au Sénat dans le célèbre film de Frank vait, avant de se rendre compte qu’elles Vendredi, les élus ont participé à une vés. Bob Schilling, qui a voté démocrate surleslistesélectorales
Capra. étaient pour nous », s’exclame la femme loterie pour l’attribution des nouveaux dans le passé, est plus conciliant que envueduréférendum
Ce jeudi soir, lors d’une réception du d’un nouveau représentant du Missis- bureaux. Ceux qui ont tiré les premiers Joe. Si le président fait de bonnes pro- d’autodétermination
journal parlementaire The Hill à l’hôtel sippi. Les épouses ont eu leurs propres numéros ont pu choisir les mieux situés, positions, il les soutiendra. Mais il ex- duSud-Soudanprévu
L’Enfant Plaza, Bob Schilling décom- cours de déontologie, mais aussi sur le dans l’un des six bâtiments qui entourent prime le même souci de ne pas se laisser le9janvier,aindiqué
presse en sirotant du vin et en écoutant prix des appartements à DC. L’une des le Capitole, reliés aux hémicycles par manger par les « washingtoniens ». « Je hierlacommission
des parlementaires blanchis sous le questions que les couples ont à régler est deux métros privés. Joe Walsh a eu la vais à l’église chaque dimanche. Cela référendaire.
harnais prodiguer des conseils à la cu- de décider s’ils vont s’installer en famille chance d’obtenir le beau bureau que son m’aidera », lâche « l’honorable député »
vée des nouveaux élus, particulière- dans la capitale ou si les élus se contente- prédécesseur, croyant gagner, s’était ré- Schilling.
C
DRLEFIGARO mardi23novembre2010
Labande-annoncedu
documentairedelaBBC 7europe
WWW.LEFIGARO.FR/INTERNATIONAL
Cesécolesqui
enseignentlacharia
auRoyaume-Uni
LaBBCrévèlelecontenudescoursdereligion
dispensésà5000enfants.
UneécoleDèsl’âgede6 ans,lesenfantsappren-
CYRILLEVANLERBERGHE coraniquenent que les non-musulmans sontCORRESPONDANTÀLONDRES
àLeicester,condamnés à périr «dans le feu de l’en-
unevilleGRANDE-BRETAGNE Quelque 5000 en- fer.»Lelivredestinéauxélèvesde14ans
multiculturelle
fantsbritanniquesscolarisésdansdeséco- explique«qu’unvoleurauralamaintran-
deGrande-
lesmusulmanessuiventdescoursd’édu- chée pour son premier crime et le pied
Bretagnedont
cation religieuse avec des manuels qui tranché pour le crime suivant». Les en- plusdelamoitié
expliquent de quelle manière couper la droitsprécisoùlesmembresdoiventêtre delapopulation
maind’unvoleurselonlesrèglesdelacha- coupés pour éviter des complications estissuede
ria,laloiislamique,ouquelssontleschâti- sont détaillés dans des schémas en cou- l’immigration.
mentsapplicablesauxacteshomosexuels. leurs.Unautreouvrage,destinéauxjeu- J.JIN/COSMOS
Cesenseignements,toutdroittirésdes nes de 15 ans, reprend les thèses antisé-
manuelsofficielsdel’éducationenArabie mites des «Protocoles des sages de Malgré ce démenti, les enquêteurs de la detelsenseignements.«Dumatériel(pé- mentenchargedelacommissionparle-
saoudite,sontutilisésparunequarantai- Sion», un texte de propagande inventé BBC ont établi que les 40 écoles concer- dagogique)antisémitenesauraitêtreutili- mentaire sur l’éducation, reconnaît que
ne d’établissements musulmans en de toutes pièces prétendant révéler le nées font partie du cercle des «écoles et sédansdesécolesanglaises,»dit-il. leshommespolitiquesontjusqu’iciévité
Grande-Bretagne, a révélé une enquête plandeconquêtedumondeparlesJuifs. clubs d’étudiants saoudiens en Grande- de s’attaquer directement au problème.
«Lesforcesdumal»del’émission«Panorama»delaBBC.Le D’autrespassagesexpliquentquelasodo- Bretagne et en Irlande», un organisme «Ilyadetrèsbonnesécolesmusulmanes,
reportage diffusé hier soir par la télévi- mie est punie par la peine de mort, tout directement géré par le service culturel Ces écoles, qui proposent des cours préciseledéputé,maiscertainesmepré-
sion publique britannique montre com- en reconnaissant que des désaccords del’ambassadesaoudienne.Lereportage d’éducation religieuse aux enfants mu- occupentfortement,àcausedesvaleurset
ment les journalistes, avec l’aide d’un subsistentsurlepointdesavoirsilescou- montre d’ailleurs que le bâtiment d’une sulmans pendant le week-end, ne sont del’idéologiequ’ellesdéfendent.»
étudiant saoudien prétendant faire des pablesdoiventêtrebrûlés,lapidésouje- desécoles,àEalingdansl’ouestdeLon- pas soumises aux mêmes contrôles du
recherches, ont réussi à mettre la main tésduhautd’unefalaise. dres,appartientdirectementaugouver- ministère de l’Éducation que les établis- «Nosenfantssur plusieurs de ces manuels, écrits en L’ambassade d’Arabie saoudite en nementsaoudien. sementsdonnantdescoursàpleintemps.
arabeetdestinésàdesenfantsentre6et Grande-Bretagne a nié tout lien avec les Le ministre de l’Éducation, Michael Michael Gove compte mettre fin à cette sontexposésàuneculture
18ans. écoles islamiques utilisant ces manuels. Gove, interrogé par la BBC, a condamné situationetademandéàl’Ofsted,l’orga- quiestenopposition
nismechargédel’inspectiondesinstitu- avecpresquetouttions scolaires en Grande-Bretagne, de
luiremettreunrapportàcesujet. cequ’enseignel’islam»
LereportagedelaBBCaégalementre-DavidCameronjuge«inacceptable»leniveaudel’immigration LESITEWEBD’UNEDESÉCOLES
censé plusieurs écoles musulmanes pri-
LORSd’uneinterviewsurSkyNews,le «C’estunniveauinacceptablequidoit dangerlareprisefragiledel’économie. vées dont les sites Web comportent des Ce week-end, le groupe de réflexion
premier ministre britannique, David êtreréduit,»a-t-ilpoursuivi. David Cameron a assuré ce week-end messages clairement antioccidentaux. PolicyExchangeamisengardecontrele
Cameron, a déclaré son intention de La ministre de l’Intérieur, Theresa qu’ilétait«parfaitementpossible»de L’und’euxaffirmeque«nosenfantssont faitquelesextrémistesrisquaientdepro-
réduirefranchementlenombred’arri- May, doit présenter avant la fin du réduirel’immigrationàquelquesdizai- exposésàuneculturequiestenopposition fiter du projet de réforme du gouverne-
vées d’immigrants en Grande-Breta- mois des quotas plus restrictifs pour nes de milliers de personnes par an avecpresquetoutcequ’enseignel’islam» ment, qui prévoit de donner une liberté
gne. les étrangers non originaires de sans avoir d’impact négatif sur l’éco-
etque«nousavonsbesoindedéfendrenos encore plus grande à certains établisse-« Ces dernières années, nous avons l’Union européenne, ce qui était l’une nomie.
enfantscontrelesforcesdumal». ments scolaires. Dans sa forme actuelle,eu une immigration nette d’environ des promesses électorales des En plus des quotas réduits pour les
Ilyatroisans,lorsd’unautrereporta- leprojetdeloientendsoumettrelesper-200000 personnes au Royaume-Uni, conservateurs. Le projet est très criti- ressortissants non européens, le gou-
ge, la BBC avait trouvé des documents sonnesvoulantouvrirdenouvellesécolesce qui représente deux millions de qué par l’ensemble des responsables vernement prévoit aussi de renforcer
dansuneécoledel’Ouestlondoniendé- àdesvérificationssurleurcasierjudiciai-personnes supplémentaires tous les économiques, qui craignent un man- lescontrôlessurlesvisasétudiants.
nigrant les juifs et les chrétiens. Barry re,passurdepossiblesliensavecdesex-dix ans », a expliqué David Cameron. que de main-d’œuvre qui mette en CY.V.(àLondres)
Sheerman, député travailliste ancienne- trémistesreligieux.
Amardi23novembre2010 LEFIGARO
NotreblogAllemagne8 international HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/BERLIN/
345mortsdansunebousculadetragiqueàPhnomPenh
La capitale cambodgienne vit son pire drame en plus de trente ans. Le premier ministre a déclaré le deuil national.
sés. Les victimes, des femmes surtout coup de cris et de panique», a déclaré n’était pas stable.«Celaadéclenchéun son des pluies et l’inversement duISABELLEROUGHOL
et de nombreux jeunes, sont mortes à l’AFP Kruon Hay, 23 ans, qui se mouvementdepanique.Ilyavaittropde cours de la rivière Tonlé Sap. Le roi
CAMBODGE Au lieu de célébrations au piétinées par la foule. Beaucoup ont trouvait encore sur les lieux. «Les mondeetlesgensn’avaientnullepartoù préside à des joutes dans lesquelles
dernier soir de la traditionnelle Fête de tenté d’échapper à la mort en se jetant gens ont commencé à courir et ils tom- s’échapper», a indiqué le ministre de s’affrontent les meilleurs bateliers du
l’eau, les habitants de Phnom Penh ont dans la rivière en contrebas. Le nom- baient les uns sur les autres. Je suis l’Information, Khieu Kanharith. Le pays. La population de la capitale fait
connu hier soir«laplusgrandetragé- bre de morts pourrait encore augmen- tombé moi aussi. Je n’ai survécu que premier ministre, s’adressant à la po- plus que doubler et deux à trois mil-
dieauCambodgedepuislafindurégime ter, alors que les hôpitaux étaient hier parcequed’autrespersonnesm’ontre- pulation à la télévision dans la nuit, a lions de personnes s’amassent sur les
de Pol Pot», pour reprendre les mots dépassés par l’afflux de blessés. levé», a-t-il dit. promis une enquête et présenté ses ex- quais du centre de la ville, où l’on peut
du premier ministre, Hun Sen, quand Le drame a eu lieu sur le pont qui cuses. Il a déclaré une journée de deuil voir se rejoindre les quatre bras du
Deuxàtroismillionsun mouvement de panique a saisi la relie Phnom Penh à l’île de Koh Pich, national pour jeudi. Mékong. Les infrastructures et les ser-
foule des festivaliers sur un pont de la où se tenait un concert. «Nous étions defestivaliers La tragédie était presque inscrite. vices d’ordre de la ville, déjà insuffi-
capitale. La bousculade a fait au moins en train de traverser le pont vers Koh Les causes de la bousculade étaient en- Chaque année, les provinciaux se ruent sants en temps normal, sont alors sub-
345 morts, selon un bilan officiel enco- Pich lorsque les gens ont commencé à core floues hier soir : une rumeur se vers Phnom Penh pour trois jours de mergés…
re provisoire, et des centaines de bles- pousserdel’autrecôté.Ilyavaitbeau- serait répandue selon laquelle le pont festivités, qui célèbrent la fin de la sai- (AvecAFPetReuters)
ZOOM
BenoîtXVIenvisage
l’hypothèseHambourgjugedixpirates
d’unedémission
BenoîtXVIn’hésiterapasà
Lecargo
démissionner,cequ’aucunPapeallemandsomaliens n’afaitdepuisseptcentsans,s’ilMSTaipan,
estdansl’incapacité«physique,enavril
psychologiqueouspirituelle»dernierlorsC’est la première affaire d’accomplirlestâchesdesadel’assaut
donnépar fonction.Lesouverainpontife,de piraterie devant une cour lamarine quiestâgéde83ans,ledéclare
néerlandaise sansdétourdanslelivreallemande en quatre siècles. contre d’entretiensquiparaît
lespirates aujourd’hui.Lesresponsables
somaliens. duVaticann’aimentguère
PATRICKSAINT-PAUL AP
abordercettehypothèse
CORRESPONDANTÀBERLIN
quiposedecomplexes
ALLEMAGNE Six siècles après la condam- problèmesdoctrinaux.
Lesdix
nation à mort de Klaus Störtebeker, le célè-
pirates,jugés
bre « Corsaire rouge » décapité avec ses
depuishier
71 compagnons, Hambourg a entamé, hier, àHambourg, EN BREFle procès de dix pirates somaliens. Murés encourent
dans le silence, les accusés ignorent pro- aumaximum
bablement le sort que réservait la cité han- Nouveaucoupdurquinzeou
séatique à leurs illustres prédécesseurs, vingtans pourSilvioBerlusconi
dont la tête coupée était exposée près du deréclusion. MaraCarfagna,ministreitalienne
port. La tradition s’est interrompue il y a AP,AFP del’Égalitédeschances,
quatre cents ans. En dépit des «preuves aannoncéqu’elledémissionnera
accablantes» citées par l’accusation, les ment néerlandais de la force européenne lions d’euros par an. Selon le Bureau in- interprètes. La lecture des noms a, à elle aulendemainduvote
Somaliens jugés pour l’attaque du cargo antipiraterie Atalante. Trois heures et de- ternational maritime, 23 navires et plus de seule, duré près de quarante-cinq minu- deconfianceauParlement,
allemandMSTaipan en avril au large de la mie plus tard, la frégateTromp de la mari- 500 membres d’équipage sont actuelle- tes, juges, interprètes et accusés cher- le14décembre,etquittera
Corne de l’Afrique encourent au maxi- ne néerlandaise avait donné l’assaut et un ment détenus par des pirates somaliens. chant à s’accorder sur une orthographe lePDL,lepartideBerlusconi,
mum quinze ou vingt ans de réclusion. militaire néerlandais avait été légèrement et une prononciation commune. Les livrédésormais,selonelle,
Lenometl’âgedesaccusésArrêtés par la marine néerlandaise blessé dans des échanges de coups de feu. échanges les plus vifs ont porté sur l’âge auxrivalitésclaniques.
avant d’être transférés en Allemagne en Une vidéo de l’opération, deux lance-ro- La défense a expliqué que les actes de pi- des accusés, l’un d’entre eux affirmant
UnofficierduFSBtuéjuin, les dix accusés répondent d’attaque quettes et cinq fusils d’assaut Kalachnikov raterie sont la conséquence des troubles avoir 13 ans. L’âge légal pour être jugé en
dansleCaucaserussecontre le trafic maritime et de tentative de saisis aux pirates figurent parmi les preu- en Somalie et de la surpêche pratiquée Allemagne est de 14 ans. Cependant, les
rapt en vue d’obtenir une rançon. Ils ves. Pour le porte-parole du tribunal de par les Occidentaux dans la région. La pi- experts médicaux estiment que l’accusé Unofficierdesservicesspéciaux
avaient donné l’assaut au porte-conte- Hambourg, Conrad Müller-Horn, leur raterie «ne peut être résolue que par une en question a plus de 18 ans. russes(FSB)estmortaprès
neurs allemand à 900 km à l’est des côtes condamnation ne fait aucun doute. «Ils solutionpolitique, ont estimé hier les avo- Le procès doit se poursuivre jusqu’en l’explosiondesavoiture
somaliennes. Mais les inculpés n’avaient doivents’attendreàdespeinesdecinqans cats. Un jugement de cette cour n’aura janvier. L’un des pirates a déjà déposé auDaguestan,etunpolicier
pu mettre la main sur les quinze membres auminimum», estime-t-il. Cela n’arrête- aucune influence sur la piraterie dans une demande d’asile politique en Alle- aététuéenKabardino-Balkarie,
d’équipage, qui s’étaient réfugiés dans un ra probablement pas les pirates somaliens, l’océanIndien.» Les accusés, dont la plu- magne. Loin de la chaleur moite du golfe deuxrépubliquesduCaucase
espace sécurisé dans les cales du navire. qui opèrent de plus en plus loin des côtes part portent une casquette de base-ball et d’Aden, les pirates disent n’avoir «peur russe,unerégionminée
Avant de prendre la fuite, le capitaine pour échapper aux navires de la mission des vêtements de sport, suivent avec dé- qued’unechose, a expliqué l’un des avo- parunerébellion.
avait lancé un appel au secours à un bâti- Atalante. Leur butin est estimé à 100 mil- contraction les débats, traduits par trois cats,l’hiverallemand».
LaCPIjouesoncréditsurleprocèsdeJean-PierreBemba
L’ancien vice-président du Congo et chef d’une milice doit répondre à La Haye de crimes de guerre et contre l’humanité.
au Rwanda et en Centrafrique, faisant exilé au Portugal en 2007 puis à Bruxel- po, qui assure manquer de preuves pourTANGUYBERTHEMET
plus de trois millions de morts. les, où il fut interpellé. Pour les avocats conduire une telle accusation. Ces criti-
JUSTICE INTERNATIONALE Jean-Pierre Le procès qui s’ouvre et qui devrait du prévenu, cette chronologie est le si- ques devraient revenir tout au long des
Bemba est devant ses juges. Depuis hier, durer plusieurs mois est fondamental gne que ce procès est politique : débats. Hier, Luis Moreno-Ocampo les a
l’ancien chef du Mouvement de libéra- pour la CPI. La cour joue une partie de sa «Aurait-on jugé Bemba s’il avait été élu balayées, affirmant que «Jean-Pierre
tion du Congo (MLC), une milice congo- crédibilité sur cette procédure. Trois président?» Bemba a sciemment permis aux 1500
laise, doit répondre de crimes de guerre autres chefs de guerre congolais sont La troisième interrogation est suscitée hommes qu’il commandait de commettre
et crimes contre l’humanité devant la certes déjà poursuivis à La Haye. Mais par l’absence d’Ange-Félix Patassé du des centaines de viols, des centaines de
Cour pénale internationale (CPI) à leurs rôles comme leurs personnalités banc des accusés. Une décision du pro- pillages». Jean-Pierre Bemba a décidé
La Haye. Pour ses victimes, nombreuses, sont mineurs dans le drame qu’a connu cureur, l’Argentin Luis Moreno-Ocam- de plaider non-coupable.
c’est déjà une victoire inattendue après la région.
des années d’impunité. Car l’histoire de
Viols,meurtresetpillagesJean-Pierre Bemba, 48 ans, est étroite-
PUBLICATIONS JUDICIAIRESment mêlée à celle de l’Afrique centrale Pour les services du procureur de la CPI,
au tournant des années 2000. Entre 1994 la tâche ne s’annonce pas simple. Déjà 01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr
Jean-PierreBemba,hier,devantlaCour et 2003, les guerres civiles, les massacres les critiques fusent. La première est que
EXTRAITDESMINUTESDUGREFFEDELACOURD’APPELDEVERSAILLESpénaleinternationale(CPI)àLaHaye. AP et les tueries se sont enchaînés au Congo, Jean-Pierre Bemba n’est pas jugé pour
èmePararrêtendatedu18avril2008,dela9 ChambredelaCourd’appeldeVersailles,Mmedes crimes commis dans ses fiefs congo-
COHENépouseHAIUNMonique,néele15/01/1957àVICHY(03)demeurant78avenue
lais, mais pour ses actions supposées FochàPARIS(75116)aétécondamnéeà8moisd’emprisonnementavecsursisetàuneamende
dans un pays voisin, la Centrafrique. Fin délictuellede37.500€,auxpeinescomplémentairesd’affchageetdepublicationdanslequo-
2002, les miliciens du MLC étaient entrés tidien LE FIGARO pour avoirà BOULOGNE BILLANCOURT et sur le territoire national
courant 2001 et 2002, frauduleusement et volontairement soustrait la société EDIFIM, dontà Bangui pour porter secours au prési-
elleétaitlagérante,àl’établissementetaupaiementpartieldelaTVAexigibleautitredeladent centrafricain d’alors, Ange-Félix
périodedu01/01au31/12/2001,parminorationdesdéclarationsmensuelles,lesdissimulations
Patassé, en butte à un coup d’État. Les èmeexcédantle1/10 delasommeimposableoulemontantde153€,faitsprévusetrépriméspar
troupes du MLC auraient commis des lesarticles1741et1750duCodeGénéraldesImpôts.
VUAUPARQUETGENERAL-P/LEPROCUREURGENERALcentaines de viols, de meurtres ainsi que
POUREXTRAITCERTIFIECONFORME,LEGREFFIERENCHEFdes pillages. D’aucuns s’étonnent que les
autres crimes du MLC, notamment ceux EXTRAITDESMINUTESDUGREFFE
commis à la même époque en Ituri, dans DUTRIBUNALDEGRANDEINSTANCEDEPARIS
l’est du Congo, ne soient pas eux aussi Parjugementcontradictoire,renduparleTRIBUNALCORRECTIONNEL11EMECHAM-
jugés. On avait recensé alors des centai- BRE/1,le31mars2009.JugementsurcitationDirectedevantleTribunalCorrectionnel.Isa-
belle,Blanche,LouisePERUCCAépouseHUBERT,néele01mars1953àVERT(78)deRol-nes de morts et des cas de cannibalisme
landPERUCCAetdeLilianePICARD,denationalitéfrançaise,PrésidentDirecteurGénéral,contre des Pygmées.
demeurant28,ruedesPrévanches27120LEPLESSISHEBERT,libre,aétécondamnéeà:une
La seconde question porte sur le Emprisonnementdélictuel-6moisavecsursissimpletotal.Ordonnelapublicationduprésent
temps mis à lancer des mandats d’arrêt jugement,parextraitdansleJOURNALOFFICIEL,ainsiquedanslequoditienLEFIGAROet
contre Jean-Pierre Bemba. Alors que les l’AFFICHAGE,égalementparextraitpendant3mois,surlespanneauxréservésàl’affchage
despublicationsoffciellesàlamairiedelacommuneoùlacontribuableasondomicile,letoutfaits remontent à 2003, il n’a été arrêté
auxfraisdelacondamnée.Infraction:SOUSTRACTIONFRAUDULEUSEAL’ETABLISSE-
qu’en 2008. Entre-temps, Bemba, alors MENTOUAUPAIEMENTDEL’IMPOTparDISSIMULATIONDESOMEMS-FRAUDE
au sommet de sa puissance, fut tran- FISCALE-courant2005et2006,entoutcasdepuistempsnoncouvertparlaprescription,à
quillement candidat à la présidentielle Parisetsurleterritoirenational,faitsprévusparART.1741AL.1,AL.2C.G.I.etrépriméspar
ART.1741AL.1,AL.3,AL.4,ART.1750AL.1C.G.I.,ART.50§ILOI52-401DU14/04/1952.de 2006 au Congo. Durement battu lors
Pourextraitconformen’yayantappel.PourleGrefferenchef.du scrutin par Joseph Kabila, il s’était
C