Magazine Le Figaro du 25 octobre 2010
48 pages
Français

Magazine Le Figaro du 25 octobre 2010

-

Description

Retrouvez le Figaro magazine du 25/10/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 octobre 2010
Nombre de lectures 54
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ lundi25octobre2010 -LeFigaroN°20600-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Varice:untraitementplussimpleetplusefficace L’âge,premierfacteurLes
consultations derisque
viaInternet LeFigaro cardio-
bientôt vasculaire
autorisées santéPAGES9à12
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie Lamort
Management&Emplois
Lesjeunes deGeorgesFrêche Lapoursuite
ingénieurs
séduitsparle
nucléairePAGES28À37 delagrève
menace
Guerredes
changes:leG20 l’économie
décrètelatrêve
PAGE24 Semainedécisivepourlaréforme
LePDG desretraitesquidevraitêtreadoptéemercredi.
d’Accenture Lecoûtdumouvementsocialestestimé
présente aujourd’huiàenviron3milliardsd’euros.
sastratégiePAGE25
LA FACTURE des grèves ne subies. À ce coût direct, en- être obligées de fermer des
cesse de s’alourdir. Selon le core faut-il imputer, selon chantiers. Les grandes entre-
ministère de l’Économie, Bercy, «la dégradation de prises ne sont pas en reste.États-Unis:
leur coût atteindrait entre l’image de la France, inchif- Air France perd ainsi pas
enquêtesur 200 à 400 millions d’euros frable». Comme souvent, les moins de 5 millions d’euros
par jour de grève, soit entre PME sont les premières tou- par jour de blocage.lephénomène
1,6 et 3,2 milliards pour les chées, notamment dans le PAGES3,4
TeaPartyPAGE2 8 journées de perturbations BTP où certaines pourraient ETL’ÉDITORIALPAGE19
LVMHentredanslecapitald’Hermès
Leader mondial du luxe, le lement atypique par rapport
groupe LVMH a annoncé à ceux des autres acteurs du
avoir pris 17,1 % de la mai- secteur.
son Hermès. Avec cette Bernard Arnault a réussi à
Afghanistan: opération amicale, Bernard acheter ses actions à un prix
Arnault va côtoyer au capi- moyen de 80 euros. Elle enlesAméricains
tal les 60 héritiers du fonda- coûte aujourd’hui 176. L’ac-
teur d’Hermès, qui contrô- tion Hermès a en effet grim-marquent Président du conseil régional Languedoc-Roussillon
lent la majorité de la société. pé de près de 90 % depuis
depuis 2004, Georges Frêche est décédé hier d’une crisedespointsPAGE6 Cette annonce surprise sur- janvier 2010, valorisant la
cardiaque. Âgé de 72 ans, il a été maire de Montpellier
vient alors que le marché société de la somme de
de 1977 à 2004. Ses fréquents dérapages verbaux avaient s’interrogeait sur l’évolu- 18,6 milliards d’euros.
entraîné son exclusion du Parti socialiste en 2007. PAGE5 tion boursière du titre, tota- PAGE22
GRANDE REVERSO 976.HISTOIRE DUJOUR
Synode:lePape
aplaidépour LesItaliensjouentlesafran
lerespectdela contrelepavotenAfghanistanlibertéreligieuse
PAGE8 romouvoir la culture du safran pour dent d’un œil mauvais son extension. Dans
remplacer le pavot : tel est le défi une vallée éloignée, deux camions trans-Défense Pque les militaires italiens veulent re- portant des bulbes ont été incendiés et
lever en Afghanistan. Dans la région d’Hé- leurs chauffeurs assassinés. Par endroits,stratégique:
rat, placée sous leur contrôle, ils ont déjà c’est en hélicoptère que l’armée italienne
DavidCameron distribué soixante tonnes de bulbes de sa- assure les livraisons.«Lesafranreprésente
fran aux populations locales. Dans l’en- l’avenirdel’Afghanistan», affirme le hautjustifiesonplan semble de la région, deux mille hectares représentant de l’ONU, Staffan de Mistura.
PAGE18 de terre ont été plantés tandis que les Au salon de la biodiversité qui se tient à
champs de pavot sont passés de 2 000 à Turin, des militaires du premier régimentProcèsenappel moins de 500 hectares en cinq ans. Autour italien d’artillerie de montagne à peine
de Ghurian, quelque 480 femmes regrou- rentrés d’Hérat ont ouvert un stand trèspourle«gang
pées au sein d’une coopérative s’activent à couru pour expliquer leur initiative.«Ce
dedessb barbaresarbar » recueillir le précieux pistil de la fleur vio- projetestfondamentalaudéveloppementde
PAGE GEGE141 lette. Le safran leur assure un revenu de cepays», affirme la lieutenante Silvia Gu-
9 000 dollars par an et par hectare, trois berti, chargée de la coordination du projet
fois plus que le pavot. C’est dire combien avec les femmes afghanes.««LLeLive»,
talibans et trafiquants de drogue regar- RICHARDHEUZÉ(ÀROME)nonouveauuv
rendezrendddddddddddez--vovous u
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUSmusical AVIEZ-VOUS DÉJÀ PORTÉ UNEVRAIE MONTRE ?
L’ÉDITORIALdeGaëtandeCapèle PAGE19LEREGARDDEduFigaroPAGE40
LECARNETDUJOUR PAGE17PhilippeLabro
B.BOISSONNET/BSIP;SEVERINE/ erUnpontentrelesberges Boutique Jaeger-LeCoultre, 7 place Vendôme, Paris 1
BSIP;P.DELORT/LEFIGARO;J.LOTT PAGE19 Liste de nos concessionnaires au 01 58 18 18 33TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr/AFP;R.ABD/AP
www.jaeger-lecoultre.com
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:820
HUF. PORT.CONT.:2,10€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 1025 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?b@k@m@f@af@a;;
BAPTISTEFENOUIL/REA
Clundi25octobre2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
ÀLasVegas,mercredi,
dessympathisants
attendaientuneréunion
duTeaPartyExpress,
ungroupedebénévoles
quisillonnelepays
pourlecompte
dumouvement.
MILLER/AFP
ue « du ciel vespéral », 11 heures du
matin, samedi 23 octobre. Matthew
Yarbrough, petite barbiche, cou de
taureau, tee-shirt violet sur un ven-
tre un peu rond et tongs aux pieds,
sonne à la porte d’une jolie maison àRl’architecture hispanique dans un
lotissement de Henderson, près de Las Vegas.«Bon-
jour Michael, je représente Liberty.com, un mouve-
mentconservateurquisoutientlescandidatsTeaPar-
ty.Jeviensvousrappelerquevouspouvezallervoteren
avance pour les élections du 2 novembre.» Michael,
un retraité, est au courant. Il est décidé à voter répu-
blicain même s’il trouve la candidate conservatrice
Sharon Angle un peu trop«dure» à son goût.«On
nepeutcontinuerainsi, soupire-t-il.L’Administration
Obamaetsamajoritédémocratesontentraindemet-
tre une dette autour du cou de mes petits-enfants.»
«Il faut stopper les démocrates qui ne pensent qu’à
dépenser», opine Matthew, avant de reprendre sa
route.
Il y a dix ans, Matthew ne s’intéressait pas à la po-
litique. Il vivait entre sa femme, ses enfants, son tra-
vail et sa passion pour l’équipe de football américain
du Minnesota, les Vikings.«Unhorizontrèslimité»,
reconnaît-il. Mais en ce premier jour de week-end,
il s’est levé à 7 heures du matin pour aller faire béné-
volement du porte-à-porte.«Plusdesoixantemai-
sons!» Il confie que sa femme, clouée à la maison
par un mal de dos, est encore plus passionnée que lui.
Comme dans le cas de beaucoup de couples Tea Par-
ty, c’est elle qui l’entraîne. Encadrés par David
McGowan, un républicain de longue date, qui a fon-
dé la cellule locale de Liberty.com à Vegas, ils se pré-
parent à mettre un dernier coup de collier dans les
72 heures avant le scrutin.«Toutlemondeserasurle
pont», confirme David, qui dit attendre 52 volontai-
res de Californie.
C’est le 11 septembre 2001 que Matthew Yarbrou-
gh, assistant dans un cabinet juridique de Vegas, a
consacré aux organisations et intérêts financiers qui
se profilent derrière les cellules des Tea Party. Pour
elle, ce mouvement, qui se prétend spontané, est en
réalité encadré par de multiples structures (Free-
domWorks, Americans for Prosperity, Citizens for aAucœurdesTeaParty Sound Economy) qui, telles des poupées gigognes,
cachent des intérêts financiers bien compris. Au
cœur du système se trouveraient notamment les
plongé dans le chaudron de la politique, quand il a une allusion à la révolte indépendantiste des Amé- frères Koch, deux mystérieux magnats pétroliersÀ huit joursassisté, stupéfait, à la chute des tours du World Trade ricains, qui, en 1773, avaient déversé des cargaisons milliardaires, qui pèseraient selon Forbes quelque
Center.«J’airéaliséàquelpointnotrepaysétaitvul- de thé dans le port de Boston pour protester contre 35 milliards de dollars. Élevés dans la haine du com-des électionsnérable. Je me suis mis à réfléchir. La conclusion que les impôts de la couronne britannique. L’idée a fait munisme par leur père, Fred, un adepte de la très
j’enaitirée,moiquiavaisjadisvotédémocrate,estque mouche. Au cours des semaines qui ont suivi, des antisoviétique Birch Society, Charles et David Koch
notre gouvernement avait eu une politique beaucoup cellules Tea Party sont sorties de terre comme de mi-mandat ont gardé de l’héritage paternel une allergie viscéra-
troplibérale.Nonréaliste.Nousavonsdesfrontièresà champignons après la pluie, portées par un bouche- le à toute emprise de l’État. Soutiens du « parti li-
défendre et de vrais ennemis.» Aujourd’hui, cette à-oreille démultiplié par l’écho d’Internet. Le aux États-Unis, bertaire », une force marginale hostile à toute forme
même «absence de réalisme» de l’Administration 15 avril 2009, des manifestations contre les hausses de gouvernement fédéral, isolationniste mais libé-
Obama le frappe sur le plan économique.«L’Étatne des impôts se sont tenues dans de nombreux États, «Le Figaro» a mené rale sur le plan des valeurs, ces chefs sans soldats
peutsesubstituerauxindividusetleurassureràtousla les Tea Party s’imposant ensuite comme une redou- auraient saisi la formidable opportunité qu’offrait
réussite.C’estnormalqu’ilyaitdespauvres.Tropde table force de déstabilisation de l’équipe Obama, l’enquête pour leurs intérêts économiques l’armée des Tea
protection met en péril notre économie», dit-il. Ce pendant la discussion de sa réforme de l’assurance- Party. Les Koch«essaientdemodeleretdecontrôler
darwinisme économique sans complexe, inaccepta- maladie. Visiblement, la mayonnaise populiste lesoulèvement», affirme dans leNewYorker l’histo-sur ce mouvement
ble en Europe, séduit une Amérique qui redoute l’as- conservatrice était en train de prendre. Mais pour rien conservateur Bruce Bartlett, qui a travaillé pour
sistanat. Un retraité, membre des Tea Party qui combien de temps et avec quel objectif ? un think-tank financé par les deux pétroliers.conservateur, anti-élite,
s’était retrouvé au chômage, confie avoir pris ses La réponse à cette question a été d’autant plus dé-
Lecaractèrespontané,jambes à son cou, après s’être rendu dans les locaux licate que les manifestations Tea Party charriaient qui bouscule l’essencedesTeaPartyoù il devait toucher une allocation.«Jenevoulaispas des slogans hétéroclites. À côté des constitutionna-
ressemblerauxgensquiétaientlà.J’aipréféréfairela listes sont apparus des chrétiens conservateurs sou- Les intéressés, inaccessibles pour la presse, réfutentla politique américaine.plonge!» cieux de remettre Dieu et les valeurs morales au cen- cette thèse. Mais le président Obama a récemment
tre de la politique. Des partisans acharnés de la lutte apporté de l’eau au moulin de cette théorie, en atta-
PARLAUREMANDEVILLEUneredoutableforce quant de front Americans for Prosperity (que finan-contre l’immigration illégale se sont joints au mou- ENVOYÉESPÉCIALEÀLASVEGAS
dedéstabilisationdel’équipeObama vement de même que des femmes partisanes d’édu- cent les frères Koch) et les«intérêtsspéciaux» qui se
Forts de cette philosophie et mus par une méfiance quer elles-mêmes leurs enfants, pour échapper aux cachent derrière. Certains observateurs, comme le
vissée au corps des élites « libérales de la côte Est », «valeurs nocives des manuels progressistes». Cer- journaliste conservateur John Gizzi, rejettent pour-
ils sont des millions à avoir rejoint les bataillons tains accents racistes liés à la couleur de peau de Ba- tant la thèse d’un complot, estimant qu’elle occulte
conservateurs des Tea Party, cette rébellion aux ac- rack Obama sont apparus à la marge. «lecaractèrespontanéquiestl’essencedesTeaPar-
cents poujadistes des classes moyennes paupérisées. Pourtant, avec le temps, au milieu de ce bouillon- ty». Il n’en reste pas moins que la jonction s’est ap-
Beaucoup ont sauté le pas après l’élection d’Obama, nement d’idées souvent simplistes, parfois de con- paremment faite entre les humeurs révolutionnaires
quand celui-ci a décidé de voter un plan de relance tre-vérités hypocrites, a peu à peu émergé un dis- de la masse et les intérêts de quelques-uns.«Nousne
de 787 milliards de dollars pour stabiliser une éco- cours consensuel plus pertinent sur l’urgence d’un finançonspaslesTeaPartymaisnousleurfournissons
nomie emportée par la récession.«Jemesuisbougée plan d’austérité et d’un retour aux valeurs de la delamatièregrise», confiait récemment Ed Crane,
quandj’airéaliséquelapolitiqued’endettementmas- Constitution, texte sacré pour les Tea Party. Tandis président du Cato Institute, influent think-tank li-
sif du président menait le pays à la catastrophe», que certains faisaient taire les marginaux racistes, la bertaire fondé par les frères Koch, qui prône la déré-
aime à raconter Amy Kremer, ex-hôtesse de l’air, question de la dette publique est devenue la plate- gulation et nie le réchauffement climatique.
originaire d’Atlanta. Un an plus tard, elle est deve- forme permettant d’unifier le mécontentement. Le mouvement Tea Party fera-t-il une OPA sur le
nue la présidente de la Tea Party Express, l’une des «C’est l’inverse de ce qui se passe en Europe, note Parti républicain, après l’élection, le forçant à un vi-
organisations les plus structurées de ce mouvement Steve Bannon, qui a réalisé des films de propagande rage conservateur potentiellement risqué pour son
très décentralisé. Elle passe désormais son temps à sur les Tea Party.EnGrèceouenFrance,lesgensma- avenir ou sera-t-il étouffé par les logiques pesantes
sillonner bénévolement le pays. Elle a joué un rôle nifestent pour défendre leurs avantages sociaux. Ici, de Washington ? La base, si elle est déçue, se muera-
clé dans plusieurs primaires républicaines. Ce « tsu- ils manifestent pour qu’on les supprime car ils com- t-elle en troisième parti, comme le réclamaient ce
nami » a commencé à cause de Facebook, quand prennentquelesélitesn’ontpaslecouragenécessaire samedi de nombreux électeurs à Matthew, tandis
elle a décidé d’ouvrir une page pour communiquer pour tenir ce discours de vérité.» Un contraste qui qu’il arpentait le lotissement de Henderson ? Cer-
avec sa fille. Elle est tombée sur un groupe de fem- explique les slogans souvent très radicaux des candi- tains, comme l’éditorialiste David Brooks, semblent
mes désireuses de créer une cellule Tea Party sur dats conservateurs américains, prêts à exiger la sup- penser qu’un lobby républicain «de l’austérité»
meetup.com. Comme beaucoup de militants Tea pression de la sécurité sociale, le démantèlement du pourrait se constituer au Congrès sous la pression des
Party, Amy dit être persuadée que des candidats ministère de l’Éducation nationale ou celui de élus Tea Party pour réclamer des coupes drastiques
inexpérimentés mais pleins de bon sens seront plus l’Énergie. dans les dépenses. Mais d’autres observateurs sont
légitimes au Congrès que les diplômés «sans éthi- Ce n’est pas un hasard, affirme la journaliste Jane sceptiques, arguant de«divergencescolossales» en-
que» qui s’y trouvent et mènent le pays à la ruine. Mayer dans un passionnant article du New Yorker tre les isolationnistes libertaires susceptibles de s’at-
C’est un journaliste boursier de MSNBC, Rick taquer aux faramineuses dépenses militaires et les
Santelli, qui semble avoir été en février 2009 le dé- républicains traditionnels, attachés à la poursuite des
clencheur involontaire de la nébuleuse populiste, L’Étatnepeutsesubstituerauxindividus engagements extérieurs. «Nous ne lâcherons pas le
quand il a préconisé en plaisantant à l’antenne la morceau, répond toutefois Amy Kremer, de la Teaetleurassureràtouslaréussite.création d’une Tea Party à Chicago, pour protester Party Express, avec l’enthousiasme un peu naïf des
contre les garanties apportées par l’Administration nouveaux croyants.NousdemanderonsdescomptesàC’estnormalqu’ilyaitdespauvres»Obama aux millions d’Américains étranglés par des« nosélus.Carleseulgouvernementquivailleestceluidu
MATTHEWYARBROUGH,MILITANTTEAPARTYÀLASVEGASemprunts immobiliers. Le mot de Tea Party était peuple.»
C
LEFIGARO lundi25octobre2010
3francePOLITIQUE
RETRAITES
Laréformeentredans
sadernièrelignedroite
Le texte devrait être définitivement voté par l’Assemblée mercredi
après la tenue, ce matin, de la commission mixte paritaire.
général de la CGT, Bernard Thibault, a introduites au Sénat, figureront dans le
SOPHIEHUETETCHARLESJAIGU
demandé hier, sur France 5, au chef de texte définitif, pour permettre la retraite
PARLEMENT Pour Nicolas Sarkozy, c’est l’État de«nepaspromulguerlaloi». à taux plein à 65 ans des chômeurs se-
un début de semaine qui commence avec Mais Sarkozy ne devrait pas tirer tout de niors et des personnes handicapées.
une bonne et une mauvaise nouvelle. La suite l’échelle, notamment en choisissant «Pour cette dernière catégorie, nous de-
bonne nouvelle, c’est que la réforme des une intervention télévisée dès cette se- vrons fixer un taux d’invalidité», précise
retraites sera votée cette semaine. La maine. «LesFrançaissontenvacanceset toutefois Denis Jacquat.
mauvaise, c’est que le président est de leconflitn’estpaséteint », note un fidèle. D’autres amendements seront présen-
plus en plus impopulaire. Le dernier son- Et ce d’autant plus que la fin de la semaine tés en CMP, concernant la médecine du
dage Ifop pour le JDD place Nicolas sera également occupée par le Conseil travail ou la composition du comité de pi-
Sarkozy pour la première fois au-dessous européen de Bruxelles.«Leprésidentde- lotage des régimes de retraite, dont les
de la barre des 30 %, un plancher encore vraitopterpourlescénariod’uneinterven- membres pourront être des parlementai-
jamais atteint depuis le début de son tionaprèslechangementdegouvernement, res. Dominique Leclerc, le rapporteur du
quinquennat. Cette impopularité qui dans la seconde quinzaine de novembre», texte au Sénat, se dit lui aussi«sereinsur
dure montre que le durcissement du ton à avance un proche du chef de l’État. ledéroulementdesdébatsenCMP».Lesé-
l’égard des manifestants bloqueurs, qui nateur UMP d’Indre-et-Loire juge «es-
Promulgationest fortement approuvé par l’électorat de sentiel» le vote d’un amendement qui a
autourdu15novembredroite, ne s’est pas encore répercuté fa- été ardemment défendu par les centristes
vorablement sur l’image du chef de La bataille parlementaire contre la réfor- et par les dirigeants de la CFDT : l’ouver- ApplaudissementspourÉricWoerth,vendrediauSénat,aprèslevotedelaréforme
desretraites,approuvéepar177voixcontre153. DEMARTHON/AFPl’État. Mais l’Élysée reste malgré tout me des retraites va prendre donc fin ture en 2013 d’un débat permettant
confiant sur la suite des événements. Son mercredi, avec le vote solennel du projet d’aboutir à une «réforme systémique»,
entourage estime que le président va finir par les députés. Ce matin, la commission c’est-à-dire un régime universel de re- reurs,sansremettreencausel’architecture soit fixée en fonction de l’allongement de
par engranger un regain de popularité mixte paritaire (CMP), composée de 7 dé- traites par points. L’amendement sénato- du projet». Ce sera le cas notamment l’espérance de vie. Cette durée de cotisa-
dans son électorat du premier tour. putés et 7 sénateurs, se réunit au Sénat rial a l’entier soutien du gouvernement. pour rétablir en CMP l’article du projet de tion passera ainsi à 41 ans en 2012. Au-de-
pour établir un texte commun aux deux Henri de Raincourt, le ministre des Re- loi sur la durée de cotisation, supprimé à là du combat politique au Parlement, la
Assemblées. Demain, la Haute Assemblée lations avec le Parlement, rappelle que le la suite d’une erreur de vote des sénateurs gauche veut poursuivre l’offensive dans laSonentourageestime
votera la version définitive du texte, qui gouvernement «peut déposer des amen- centristes. Cet article clé du texte prévoit rue. Elle s’associera aux deux nouvelles
queleprésidentvafinir sera transmis une dernière fois aux dépu- dementsenCMP». Mais en l’espèce, il ne que la durée de cotisation pour une retrai- journées de manifestation prévues les
tés le lendemain. Le conseiller social de le fera que pour «rectifier quelques er- te à taux plein (actuellement de 40,5 ans) 28 octobre et 6 novembre.parengrangerunregain
Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie, a in-
depopularité diqué hier, lors du « Grand rendez-vous
Europe 1-Le Parisien », que la loi devrait
Lors d’un échange récent avec Nicolas être promulguée autour du 15 novembre,
Sarkozy, le ministre de l’Intérieur, Brice après un recours éventuel de l’opposition
Hortefeux, lui a fait remarquer que l’im- devant le Conseil constitutionnel.
popularité de la réforme a une explication Les rapporteurs UMP des deux Assem-
historique. «Depuis un siècle et demi, le blées ont peaufiné ce week-end les trente
sens de l’histoire, c’est la diminution du à trente-cinq amendements qu’ils défen-
temps de travail. Ta réforme est une in- dront ce matin en CMP pour aboutir à un
croyable rupture avec cette histoire, il est texte commun. Denis Jacquat, le rappor-
normalquelesFrançaissoienttournebou- teur du projet à l’Assemblée, souligne
lés», a philosophé Hortefeux. qu’il «n’y a pas de divergences majeures
Le gouvernement compte aussi sur entre les deux Chambres ». Les députés
l’apaisement du conflit après le vote final, sont d’accord pour entériner un amen-
dans la journée de mercredi. Plusieurs dement voté au Sénat pour maintenir la
ministres se réjouissent que la CFDT ait retraite sans décote à 65 ans en faveur des
fait savoir qu’après le vote définitif de la mères de trois enfants, nées entre 1951
loi, il faudrait continuer le combat syndi- et 1955, qui ont arrêté de travailler pour
cal autrement. De son côté, le secrétaire les élever. D’autres mesures«sociales»,
RaymondSoubie:
«UnevictoirepourlaFrance
etpourlesFrançais»
l’écoutedesgensquimanifestent.C’estla
ALBERTZENNOU raison pour laquelle le projet a évolué sur Avec HSBC Premier,« NI VAINQUEUR, ni vaincu.» Pour des points centraux et que des évolutions
Raymond Soubie, le conseiller social de importantesontétéapportées». sélectionnons ensemble les meilleures
Nicolas Sarkozy, le vote vendredi soir par Il a observé toutefois que«laparticula-
le Sénat du texte de loi sur la réforme des rité» de l’actuelle contestation était que possibilités d’investissement.
retraites ne signifie pas une victoire du les services publics n’avaient pas été«pa-
chef de l’État.«C’estunevictoirepourla ralysés», comme lors des précédentes ré-
21°N – Jeddah, Arabie Saoudite
France et pour les Français.» Il a par formes des retraites de 1995 et 2003, grâce
ailleurs confirmé que le projet de loi de notamment à l’instauration du «service
réforme des retraites sera adopté défini- minimum» dans les transports. Interrogé
Au cœur des réalités locales, partout dans le monde, nos experts ont créétivement «en milieu» de semaine pro- sur une éventuelle intervention de Nicolas
pour vous une gamme innovante de fonds d’investissement que seul HSBCchaine, probablement mercredi. Sarkozy à cette occasion, notamment
(1)peut vous proposer : HSBC World Selection .Invité hier sur Europe 1, Raymond pour annoncer le prochain remaniement,
Soubie a estimé que ce n’était pas «par le conseiller social de l’Élysée a estimé que • Un accès aux fonds et aux gérants que nous considérons comme
masochisme» que Nicolas Sarkozy a en- «riendetel» n’était prévu,«nileprinci-
les meilleurs dans leur domaine,
trepris de faire cette réforme«maisparce pe,encoremoinsdedate».
• Une diversification optimale : classes d’actifs, zones géographiques,
qu’ilpensequec’estsondevoir.Elleheurte
thèmes d’investissement...,Undépartimminenttouteunepartiedenosconcitoyenscarelle
• Un choix parmi 5 profils d’investissement selon votre horizontouche au symbole de la retraite à 60 ans Donné partant depuis plusieurs mois,
maisaussiparcequenoussommesenpé- Soubie a confirmé son départ «d’ici à la de placement et le risque que vous êtes prêt à accepter.
riodedesortiedecrise,lapirecrisemon- findumoisdenovembreouledébutdumois
Prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers
dialedepuis1930.Ellesuscitefrustrations, dedécembre.(…)J’avaisunaccordavecle
>Enagenceinquiétudes et rancœurs». Pour autant, président pour rester quelques années,
(2)Raymond Soubie l’assure, le président et donc d’avoir un CDD», a lancé le >Au0810171717
le gouvernement ne prennent pas le conseiller social du chef de l’État, qui, à > Sur www.hsbc.fr/hsbcpremier
mouvement social«àlalégère.Ilssontà 70 ans, entend reprendre ses «activités
d’entrepreneur abandonnées depuis trois
ansetdemi». Côté social, la dernière par-
tie du quinquennat pourrait être consa-
crée, selon lui, à cinq «grands chan-
tiers», dont «le désir de justice - ce qui
veut dire des contributions vécues comme
plus justes». Pour le conseiller de l’Ély-
sée, il est en outre souhaitable«defavori-
ser l’accès des jeunes dans la société»,
(1) Compartiment de la Sicav de droit luxembourgeois HSBC portfolios. Avant de souscrire dans un OPCVM de droit étranger, vous devez impérativement prendre
«desauveretprotéger,enlefaisantévo- connaissance de la version française de son prospectus approuvé par l’autorité du pays d’origine de cet OPCVM, disponible auprès des agences HSBC France.
Avant toute décision d’investissement, il vous appartient de vous assurer que le ou les supports considérés correspondent à votre situation financière, à vosluer,lemodèlesocialfrançais», d’«amé-
objectifs d’investissement, ainsi qu’à la législation locale à laquelle vous seriez éventuellement assujetti. Les performances passées ne préjugent en rien des
liorer le dialogue social» et de renforcer résultats futurs, les investissements soumis aux fluctuations de marché, peuvent varier tant à la baisse qu’à la hausse. Ces informations ne constituent pas un
engagement de la part de HSBC France et sont susceptibles de modification sans avis préalable. (2) Coût d’un appel local depuis une ligne fixe France Telecom«lacompétitivitédelaFrance».
partout en France Métropolitaine. HSBC Global Asset Management (France) - Capital social 6 459 840 euros RCS Nanterre 421 345 489 - Société de Gestion de
Portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (n° GP99026). Adresse postale : 75419 Paris cedex 08. Adresse d’accueil : Immeuble Ile de France -
4 place de la Pyramide - La Défense 9 - 92800 Puteaux. HSBC France - Société Anonyme au capital de 337 189 100 euros - SIREN 775 670 284 RCS Paris. Siège
PourRaymondSoubie,cen’estpas social : 103, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris. Banque et Société de courtage en assurance immatriculée auprès de l’ORIAS (Organisme pour le Registre
des Intermédiaires en Assurance - www.orias.fr) sous le n° 07 005 894.«parmasochisme»queNicolasSarkozy
aentrepriscetteréforme«maisparce
qu’ilpensequec’estsondevoir».
MARQUES/KRIMAGESPRESSE
Alundi25octobre2010 LEFIGARO
«Levraiprixdesgrèves»4 francePOLITIQUE L’ÉDITORIALDEGAËTANDECAPÈLEPAGE19
RÉFORMEDESRETRAITES
Lafacturedesgrèvess’alourdit
Bercyestimequechaquejournéedegrognecoûte200à400millionsd’eurosàl’économiefrançaise.
SOCIAL Pourl’instant,auministèrede
l’Économie, il n’est pas question de re- Carburants:
voirenbaisselacroissancede2010,fixée lapénurieperdureà 1,6%, à cause des troubles provoqués
parlaréformedesretraites.«En1995,les
grèves avaient réduit la croissance du
LAMENACEplaned’unenouvelledé-
quatrième trimestre de 0,2 point de PIB gradationaujourd’huidelapénuriede
seulement. Or, le mouvement est aujour- carburantsliéeauconflitsurlaréfor-
d’hui beaucoup moins dur», explique-t- me des retraites, alors qu’un quart
on à Bercy. Avant de nuancer: le PIB des stations-service françaises, sur-
n’est pas toujours un indicateur perti- tout dans l’Ouest, connaît toujours
nent. Ainsi, une personne qui ne peut des difficultés d’approvisionnement
prendre les transports en commun et enpleinesvacancesdeToussaint.«Il
peut y avoir quelques difficultés ceutilise sa voiture consomme davantage
matin, mais cela ne voudra pas dired’essence et fait monter le PIB! «Nous
qu’onrepartversunedégradationduavonsestimélevraicoûtéconomique,no-
système», a déclaré hier soir le mi-
tamment en tenant compte des heures de
nistredel’Énergie,Jean-LouisBorloo.
travail perdues et des pertes subies dans
Les camionneurs ont pris un jour de
les différents secteurs», précise Bercy. repos,cequiaralentil’approvisionne-
Verdict: la facture serait de 200 à ment.Danslesdépartementslesplus
400 millions d’euros par jour de grève. touchés(Eure,Calvados,Loire-Atlan-
Soit un coût de 1,6 milliard à tique, Indre-et-Loire, Val-de-Marne,
3,2 milliards pour les huit jour- Oise,Allier)etaussil’Ile-de-France,la
nées de perturbations. Mais à proportion de stations qui ont des
problèmes d’approvisionnement peutBercy,onserefuseàunetelle
allerjusqu’à35%totalementàsecoumultiplication. Et on ajoute 3,2
manquant d’au moins un produit,se-«qu’il faut aussi prendre en
lonlesservicesdeM.Borloo.Despassagerstententdegagnerl’aéroportd’Orly,mercredidernier,alorsquedesemployésengrèvebloquentcompte la dégradation de milliardsd’euros
lesaccèsroutiers. REUTERSl’image de la France, inchif- C’estlemontant
maximumestimédufrable».Unechoseestsûre,si
coûtdelagrèvel’impact est différent selon les chimiqueschiffreàunmil- coût des grèves serait supérieur aux que ou de baisse importante du trafic surcoûts de transport», explique-t-on
secteurs,lesPMEsontlespremiè- liard le coût de ce mouve- 188 millions provoqués par l’éruption n’est à signaler.» Les inquiétudes sont chezCarrefour,dontunquartdes1200
res touchées. Président de la CGPME, ment social, soit 33 millions du volcan islandais. De son côté, la plus vives dans les centres-villes. Les stations-servicefontfaceauxpénuries.
Jean-François Roubaud se désespère: d’eurosparjour.JeanPeulin,directeur SNCF souhaite être discrète sur le coût scènes de vandalisme en marge des
«LeBTPserabientôtobligédefermerdes général de la fédération, s’inquiète en desgrèvestantquelemouvementn’est manifestations dans une douzaine de Hôtelsetrestaurantspénaliséschantiers faute de matières premières. La particulierdel’avenirdecertainesPME pas terminé. Il est admis qu’une grève villes«créentunclimatparticulièrement Les professionnels du tourisme
timide reprise économique est presque quiperdentdesclientsfautedematiè- générale entraîne une perte de 20 mil- néfaste,quisetraduitparunebaissetrès constatent un ralentissement des réser-
anéantieparcesmouvementsquitiennent respremières. lionsparjour. fortedelafréquentationetdesventesde- vations en raison d’un attentisme de la
plus du terrorisme économique que du puis la mi-octobre» pouvant aller jus- clientèle. Dans l’hôtellerie, les grèves et
droit de grève.» Le Medef, lui, dénonce AirFrance:5millionsparjour Commerce:l’inquiétudegrandit qu’à-40%,indiquentlaFédérationdes la pénurie d’essence auraient déjà coûté des«dysfonctionnementsgraves». Air estime que ce type de «Dans les magasins alimentaires, il enseignes de l’habillement (FEH) et aumoins3%detauxd’occupation,selon
mouvementluicoûte5millionschaque n’y a pas de problème d’approvisionne- l’Uniondugrandcommercedecentre- Protourisme. Dans la restauration, les
Industrieschimiques: jour.Aucoûtdesannulationss’ajoutent ment, indique la Fédération du com- ville (UCV). Mais c’est au niveau de la professionnels observent des baisses de33millionsparjour ceux des retards, des déroutements merceetdeladistribution(FCD).L’im- distribution de carburant que l’impact fréquentationtrèssensibles,notamment
Aprèstrentejoursdeconflitsurleport éventuels ou des précautions de rem- pact sur la fréquentation n’est pas sera le plus lourd. «Les fermetures de leweek-end.
C.C.,A.D.ETCH.G.de Marseille, l’Union des industries plissage des dépôts de carburant. Le chiffré,maisaucunmouvementdepani- raffineries ou de dépôts entraînent des
PortdeMarseille:leconflitadéjàcoûté600millionsd’euros
bassins intérieurs de Marseille (où le vendredi:«Maintenant,çasuffit,ilyena mais de créer une filiale détenue à 60% application de la loi devrait être envisa-
ALIETTEDEBROQUA
travailareprisvendredi),34millions ras-le-bol. Le port, notre région, les en- par le GPMM. Les 220 salariés du port gé.» En clair, la création de la filiale
(ÀMARSEILLE)
pour l’industrie pétrolière après treprisesquitravaillentavecleport,lapo- devantyêtretransférésontenoutreob- pourraitêtreremiseencause.
À MARSEILLE, ville d’où est parti le 21joursdeblocagedesterminauxpé- pulation ne peuvent être éternellement tenulagarantiedeleuremploijusqu’àla Car la CGT, qui veut conserver son
mouvementsocialactuelavecleblocage troliers, 550 millions pour l’industrie otages d’un petit groupe d’individus qui retraite et une rémunération au moins pouvoirsurleportetrefusel’application
des terminaux pétroliers qui entre dans chimique,4d’eurospourles sont traités de façon très privilégiée»,a- égaleàcelletouchéeauport.Ilsontaussi d’une réforme qui va l’affaiblir, campe
eson 29 jour, le conflit a déjà coûté plus commerces touchés par l’impact de t-illancé.«Toutaétédonné,lepersonnel l’assurance que le GPMM restera l’ac- sur ses positions. «J’ai fait mon plein
de600millionsd’euros. la grève sur le secteur des croisières est protégé à vie. Que peut-on donner de tionnairemajoritairedecettefilialepen- d’essence,sidanshuitjoursjepeuxencore
Le collectif «Touche pas à mon et,enfin,40millionsd’eurospourles plus?», s’est interrogé le dirigeant, qui dantvingtans. lefaire,jesaisquemonportestmort»,a
port», qui revendique 10000 adhé- TPE-PME. ditnepascomprendrelesmotivationsde regretté Patrick Daher. «Je ne voudrais
FermeturedeReischtettsions depuis son lancement lundi Faceàunesituationquiapourconsé- laCGTquiréclameencoredesfeuillesde pasfairecettedémonstrationparl’absur-
dernier, chiffrait alors le préjudice: quenceleblocagede77naviresenrade, paie à l’en-tête du GPMM pour les sala- «Noussommesallésau-delàdecequenos de,montrerquelaFrancepeutvivresans
350000 euros de chiffre d’affaires et PatrickDaher,leprésidentduconseilde riés transférés, ce qui légalement n’est tutelles voulaient nous voir aller, nous l’approvisionnement par le port de Mar-
trois emplois perdus par jour de grè- surveillance du Grand Port maritime de paspossible. avons pris nos responsabilités de diri- seille.» L’annonce par Petroplus de la
ve du seul terminal conteneurs des Marseille(GPMM),estsortidesesgongs Le port de Marseille est le seul de geants du port, à eux de dire s’ils veulent fermeture de la raffinerie de Reischtett,
Franceoù,danslecadredel’application garder un port leader dans le monde du unedeshuitinstallationsalimentéespar
de la réforme portuaire, il a été accepté pétrole», a ajouté Patrick Daher. Et ce leportphocéen,estunavertissementsé-
non pas de privatiser les terminaux pé- dernierdemenacer:«Silesblocagesde- rieuxalorsquel’onsaitqu’ilyaunedi-
troliers comme les autres vaient continuer, un retour à une stricte zainederaffineriesentropenEurope.EXPOSITION
LIVRES ANCIENS
e eDU XV au XIX siècle
Fabius:«Lefiascomajeurdusarkozysme»
LIBRAIRIE CHAMONAL
L’ex-premierministreétaithierau«GrandJuryRTL-LCI-LeFigaro».
5, RUE DROUOT - 75009 PARIS
joursplustard,ilareprissonexpression
FRANÇOIS-XAVIERBOURMAUD
en disant qu’il n’y avait qu’un projet du
PSLaurent Fabius prend date. Alors PS». Donc tout va bien? Officielle-
que la bataille de la réforme des re- ment oui. Laurent Fabius considère
traites approche de son terme, l’an- d’ailleurs Benoît Hamon comme un
cien premier ministre a posé hier un «ami»,demêmequeJean-LucMélen-
marqueur sur ce dossier emblémati- chon. «Nous aurons besoin de tous les
queduchefdel’État.«Quoiqu’ilarri- talents», a-t-il glissé à l’égard du pa-
ve maintenant, le dossier des retraites tron du Parti de gauche. Mais au PS, le
restera comme le fiasco majeur du réveildelagauchedupartineplaîtpas
sarkozysme»,aassénéLaurentFabius àtoutlemonde.
lors du «Grand Jury RTL-LCI-Le Fi-
«Lesdélicesdupouvoir»garo».
Lesgriefsdessocialistessontconnus, Hier, Manuel Valls a mis en garde ses
maisilesttoujoursutiledelesrappeler. camarades contre une «mélenchonisa-
Ce à quoi Laurent Fabius s’est appliqué tiondesesprits».«Quandonestporte-
en dénonçant une réforme «injuste, parole du PS, il faut non seulement dé-
inefficace et qui divise profondément les fendre le projet que nous avons adopté,
Français». Pour lui, le gouvernement qui intègre l’allongement de la durée de
en a d’ailleurs fait «l’aveu» en accep- cotisation, et aussi être bien conscient
tant, lors du débat au Sénat, un amen- quel’électionde2012sejouesurlaques-
dement programmant une nouvelle LaurentFabius,hierlorsdu«Grand tion de la crédibilité et de la vérité»,a
JuryRTL-LCI-LeFigaro».discussionsurlesretraitesen2013.«Si prévenuManuelVallssurRadioJ.
RTL/CAROLINEDOUTRE/ABACAPRESSonveutavouerquecequiaétéfaitestà Car désormais, le PS regarde vers
ACHAT - VENTE la fois injuste et inefficace, on ne s’y 2012.PourLaurentFabius,cesonttou-
prendraitpasautrement»,a-t-ilassuré LaurentFabiuss’estégalementeffor- jours Martine Aubry et DominiqueDESSINS - GRAVURES - TABLEAUX
avant de déplorer le déroulement des cé de minimiser les divergences appa- Strauss-Kahn qui sont en «pôle posi-
discussions parlementaires. «C’est de- rues la semaine dernière au sein du PS tion» pour représenter le PS face à Ni-15 octobre - 30 novembre 2010
venu un théâtre d’ombres, c’est ridicule. sur le projet de réforme alternatif. colasSarkozy.«Ilsnesontpasobnubilés
Tél. : 01 47 70 84 87 - chamonal2@wanadoo.fr Si vous êtes dans l’opposition, vous ne BenoîtHamonavaitcontestél’allonge- par les délices du pouvoir», a-t-il dit.
pouvez pas l’ouvrir. Si vous êtes dans la mentdeladuréedecotisationpourtant Puis il a assuré que Martine Aubry lui
majorité, on vous demande de la fermer. acté par Martine Aubry. Pour Laurent avait fait part de sa décision de se pré-
Voilà le fonctionnement du Parle- Fabius,BenoîtHamonaeuuneexpres- senteroupas,maissansrévélerlechoix
ment!»,a-t-ilironisé. sion «assez ambiguë. Mais quelques delapremièresecrétaire.
CLEFIGARO lundi25octobre2010
5francePOLITIQUE
GeorgesFrêcheestmort
ontpellier et la ré- Depuis 2004, Georges Frêche se
gion Languedoc- DISPARITION consacrait au développement écono-
Roussillon sont en- mique régional sans jamais quitter
trées hier soir en d’un œil l’œuvre de sa vie, Montpel-Le présidentétat de choc à l’an- lier, dont il restait un président supe-
nonce de la mort ractif de la communauté de l’agglomé-M divers gauche dubrutale de Georges ration. Il avait récupéré les plus
Frêche, président de la région Langue- importantes prérogatives avant de cé-Conseil régionaldoc-Roussillon, président de l’agglo- der le fauteuil à Hélène Mandroux en
mération de Montpellier (31 commu- avril 2004, au moment d’investir lede Languedoc-nes) et ancien maire emblématique de huitième étage de l’hôtel de région.
la ville (1977-2004). Le choc provoqué Car dans son système, Georges FrêcheRoussillon estpar la nouvelle a touché l’ensemble du ne lâchait jamais rien, ni une parcelle
personnel politique régional et natio- du pouvoir, ni une capacité d’influen-décédé d’un arrêtnal, toutes tendances confondues. Mar- ce. Et ne s’épargnait aucune occasion
tine Aubry, la première secrétaire du de s’en aller sur le terrain.cardiaque, hier,PS, avec qui il a ferraillé tout au long des Cet été, on le croyait en vacances
élections régionales de 2010, a salué la après une délicate opération de la han-à l’âge de 72 ans. GeorgesFrêche,mémoire d’«ungrandéluvisionnaireet che et une pénible période de rééduca-
enmars2010bâtisseurdontlenomresteraàjamaislié tion. Inlassablement, il travaillait ses
CLAUDEBELMONT àMontpellier,àMontpellieretàsarégion ». dossiers, lançait des projets, préparait
lavilledontilfutmaireAu fil des ans, ce fin stratège, né le ses déplacements diplomatiques en
de1977à2004.
9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn), avait Chine ou en Bulgarie et les rendez-vous
IP3PRESS/MAXPPP
su faire bouger les lignes de fracture et qui avait résisté aux coups de boutoir des médiatiques à Paris où il entendait por-
d’opposition. Il était parvenu à embras- instances nationales du Parti socialiste ter la parole de la France d’en-bas, celle
ser dans son électorat une bonne partie qui ne voulaient plus de lui, ni de ses pe- «de son plus beau pays du monde », le
des forces de gauche, de centre droit, tites phrases embarrassantes. Georges Languedoc-Roussillon dont il parlait
voire même de droite, au hasard des Frêche promettait, dès cet automne, une avec émotion et sincérité. «Jemourrais
amitiés et des dossiers économiques revanche médiatique. Comme toujours, il commeMolière,debout,surlascènepo-
que cet ancien d’HEC, ancien profes- l’avait programmé afin de mettre sur or- litique », disait-il souvent ces dernières àPuylaurens(Tarn),GeorgesFrêcheestlefilsNéle9juillet1938
seur de droit, maniait avec une dextéri- bite ses idées et son incontestable réussite années lors de ses étonnants, brillants d’unofficieretd’unedirectriced’école ilestmaireDe1977à2004
té désopilante. politique avant le grand rendez-vous des et interminables discours politiques. deMontpellierqu’ilérigeaurangdehuitièmevilledeFrance.Ilestaussi
primaires du Parti socialiste dont il était Georges Frêche a tenu parole. Il est éludéputédel’Héraultàcinqreprises.Aprèstrenteansàlatêtesaville,
exclu depuis janvier 2007 et l’affaire des tombé, foudroyé par une crise cardia- ilpasselamainpourseconsacreràlaprésidencedelarégionetàcelle
joueurs « blacks » de l’équipe de France. que, à sa table de travail de l’hôtel de del’agglomérationdeMontpellier. ilestexcluduPSEn2007Ungrandéluvisionnaire« En 2010, il avait récidivé avant les régio- région, à 18 h 45, à la tombée d’un jour poursesdéclarationssurlesharkisetsurlenombrede«blacks»
etbâtisseurdontlenom nales en se moquant de la «tronche pas de pluie sur Montpellier, «sa ville des enéquipedeFrancedefootball ilrécidiveavantlesrégionalesEn2010
catholique » de Laurent Fabius. lumières ». ensemoquantdela«tronchepascatholique»deLaurentFabius.resteraàjamaisliéà
Au début du mois, il était à Sofia (Bul-Montpellieretàsarégion
garie) en forum de politique internatio-»
MARTINEAUBRY nale avec Mikhaïl Gorbatchev. En no-
vembre, un film documentaire sur sa
campagne des régionales devait sortir
C’est cette façon d’exercer la politique dans les salles de cinéma pour bien met-
qui lui permettait de construire des ponts tre en lumière sa manière de faire de la
vers ses propres adversaires politiques, politique et de gagner en se glissant au
notamment les élus des grandes villes de plus près de ses électeurs. C’est ainsi
la majorité UMP de la région. Ainsi, il qu’il a, patiemment, conquis et quadrillé
avait réussi à mettre la ville sous sa seule la ville de Montpellier. Il l’a rêvée comme
et unique domination politique et per- un chantier permanent, du quartier An-
sonnelle, sous son autorité exclusive. tigone des années soixante-dix au re-
Ainsi avait-il su tisser dans la région un nouveau du tramway urbain en 2000,
maillage d’amitié et de relation à gauche considéré comme sa plus belle réussite.
Daubresse:«Pourmoi,sice
n’estFillon,c’estBorloo»
Le ministre de la Jeunesse plaide en faveur
de l’actuel numéro deux du gouvernement
si le premier ministre n’était pas reconduit.
Pour moi, il y en deux : le premier
PROPOSRECUEILLISPAR ministre actuel, François Fillon, qui aJEAN-BAPTISTEGARAT
fait un remarquable travail depuis
2007. Et il y a Jean-Louis Borloo. Il Avec HSBC Premier,LEFIGARO.–AveclevoteauSénat incarne la cohésion et le dialogue so-
delaréformedesretraites,unnouveau cial. Il a prouvé qu’il pouvait nous sélectionnons ensemble les meilleures
chapitreduquinquennatest-ilentrain conduire vers des comportements
des’ouvrir? plus sains et plus respectueux de l’en- possibilités d’investissement.
Marc-Philippe DAUBRESSE. – Dans vironnement. C’est également un ex-
son discours de Toulon, le président de cellent animateur et un fin connais-
1°N–Singapour
la République a tracé la voie en mon- seur des questions interministérielles.
trant que la crise que l’on vient de su- Jean-Louis Borloo a beaucoup des
bir n’est pas ordinaire. C’est une mé- qualités qui correspondent au profil
Au cœur des réalités locales, partout dans le monde, nos experts ont créétéorite qui a frappé la planète et a recherché. Compte tenu des circons-
pour vous une gamme innovante de fonds d’investissement que seul HSBCinduit des bouleversements impor- tances et de tous les talents dont le
(1)peut vous proposer : HSBC World Selection .tants dans notre façon de vivre la président dispose, qui peut le mieux
mondialisation, l’écologie, nos vies de incarner la ligne politique pour la fin • Un accès aux fonds et aux gérants que nous considérons comme
famille ou de consommateurs. Plus de son quinquennat et qui peut le
les meilleurs dans leur domaine,
rien ne sera comme avant. La question mieux faire jouer cette équipe en col-
• Une diversification optimale : classes d’actifs, zones géographiques,
des retraites est très symbolique du lectif ? Si ce n’est François Fillon,
thèmes d’investissement...,courage qu’il fallait déployer pour en- pour moi, c’est Jean-Louis Borloo.
• Un choix parmi 5 profils d’investissement selon votre horizontrer dans cette nouvelle époque. Main-
tenant que l’on a passé cet épisode, il L’arrivéedeJean-LouisBorloo de placement et le risque que vous êtes prêt à accepter.
faut écrire une nouvelle histoire. Elle àMatignonn’hypothéquerait-ellepas
Prenez rendez-vous avec l’un de nos conseillers
implique un dialogue social plus apai- unecandidaturecentristeen2012?
>Enagencesé, un nouveau plan de cohésion socia- Le sujet, ce n’est pas de savoir s’il faut
(2)le qui doit remettre au premier plan la un candidat centriste en 2012. L’histoi- >Au0810171717
politique de la ville, du logement, de re a montré que certains partis qui ont > Sur www.hsbc.fr/hsbcpremier
l’égalité des chances, de l’emploi des présenté des candidats peuvent s’ef-
jeunes. Le sujet majeur avant l’élection fondrer quand ils font un mauvais sco-
présidentielle, c’est de travailler sur re. Face à un PS qui s’arrime de plus en
les questions de justice, qu’il s’agisse plus à l’extrême gauche, la tendance
de justice sociale ou de justice fiscale. centriste peut s’incarner dans une ma-
jorité présidentielle au côté de Nicolas
Cettenouvelleétapeduquinquennat Sarkozy. Ajouter au souffle et à l’éner-
exige-t-elleunremaniement? gie de Nicolas Sarkozy le cœur de Jean-
Le président a annoncé qu’il allait pro- Louis Borloo est une excellente idée.
céder à un parce qu’il
(1) Compartiment de la Sicav de droit luxembourgeois HSBC portfolios. Avant de souscrire dans un OPCVM de droit étranger, vous devez impérativement prendre
anticipait qu’après une réforme diffi- NicolasSarkozydoitdoncêtre connaissance de la version française de son prospectus approuvé par l’autorité du pays d’origine de cet OPCVM, disponible auprès des agences HSBC France.
Avant toute décision d’investissement, il vous appartient de vous assurer que le ou les supports considérés correspondent à votre situation financière, à voscile et rude il faudrait incarner cet élan lecandidatducentreen2012?
objectifs d’investissement, ainsi qu’à la législation locale à laquelle vous seriez éventuellement assujetti. Les performances passées ne préjugent en rien des
dans une équipe renouvelée. Nicolas Il se peut que tel ou tel ait envie de lan- résultats futurs, les investissements soumis aux fluctuations de marché, peuvent varier tant à la baisse qu’à la hausse. Ces informations ne constituent pas un
engagement de la part de HSBC France et sont susceptibles de modification sans avis préalable. (2) Coût d’un appel local depuis une ligne fixe France TelecomSarkozy est le sélectionneur de l’équi- cer sa candidature. Mais attention au
partout en France Métropolitaine. HSBC Global Asset Management (France) - Capital social 6 459 840 euros RCS Nanterre 421 345 489 - Société de Gestion de
pe de France. Le choix de l’avant-cen- 21 avril à l’envers ! Pour ma part, le Portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (n° GP99026). Adresse postale : 75419 Paris cedex 08. Adresse d’accueil : Immeuble Ile de France -
4 place de la Pyramide - La Défense 9 - 92800 Puteaux. HSBC France - Société Anonyme au capital de 337 189 100 euros - SIREN 775 670 284 RCS Paris. Siègetre, qui nous fera gagner la deuxième mieux que le centre ait à faire est d’ap-
social : 103, avenue des Champs-Elysées - 75008 Paris. Banque et Société de courtage en assurance immatriculée auprès de l’ORIAS (Organisme pour le Registre
mi-temps, lui revient. porter sa contribution et son soutien à des Intermédiaires en Assurance - www.orias.fr) sous le n° 07 005 894.
Nicolas Sarkozy, s’il décide de se re-
Quipeutêtrecetavant-centre? présenter.
BIO
Clundi25octobre2010 LEFIGARO
Grande-Bretagne:«Commentconcilier
politiquededéfenseetrigueurbudgétaire»6 international > LATRIBUNEDEDAVIDCAMERONPAGE18
LesAméricainsontreprisl’initiative
enAfghanistan
L’offensive déclenchée à la fin du mois
de septembre à l’ouest de Kandahar
marque des points.
progresser), les unités Delta des forcesRENAUDGIRARD
spéciales américaines ont pu surprendre
GUERRE «Nousallonsrefairepasserde et détruire de nombreux groupes d’in-
notre côté la dynamique de la guerre», surgés qui, jusque-là, se croyaient en sé-
avait confié ilyaun mois le général Pe- curité dans ce fief traditionnel des secta-
traeus dans un entretien en tête à tête teurs du mollah Omar. Telle grotte
avec Le Figaro. Sur le terrain militaire abritant le poste de commandement
comme dans l’arène diplomatique, il d’un leader taliban est
semble que le commandant en chef des soudain, à l’aube, sou-
forces de l’Otan en Afghanistan tienne mise à un bombarde-
KIRGH.sa promesse. ment d’une préci-
OUZB.Militairement, l’offensive déclenchée sion diabolique, à
à la fin du mois de septembre par les coups de roquettes
TADJIKISTAN
troupes américaines et l’ANA (Armée guidées au laser,
nationale afghane du gouvernement provenant des « Hi-
Unsoldataméricaincroiseunvillageoislorsd’unepatrouilleàKandahar,samedi. RODRIGOABD/APKarzaï) à l’ouest de Kandahar marque mars » (High Mobility
des points. Mettant à profit les renforts Artillery Rocket Sys-
Herat Kaboulde 30000 hommes accordés par le prési- tem), sortes d’orgues équivalent. Dans en provenance de l’anarchique province ZOOMdent Obama lors de son discours de West de Staline intelligen- chacun des villa- pakistanaise du Baloutchistan.
AFGHANISTAN
Point en décembre 2009 et arrivés sur le tes, dont l’armée amé- ges reconquis, Sur le terrain diplomatique, Petraeus a
terrain pendant l’été, le général Petraeus ricaine a été récem- une « choura » pris soin d’ouvrir une soupape. Il encou-Kandahar Sahel:lesotages
a pu « mettre le paquet » sur le district ment dotée. La fuite (assemblée tra- rage ouvertement le processus de négo-
françaissont«envie»agricole de Panjawi, un secteur que l’ar- des éventuels survi- ditionnelle) est ciation politique voulu par Karzaï en vuePAKISTAN
250 kmmée canadienne n’avait jamais réussi à vants d’un tel bom- organisée avec d’une réconciliation nationale. Tout lea-
Lesseptotages,dontcinq
pacifier pour de bon. La stratégie contre- bardement est ensuite les chefs de tribu. der insurgé se déclarant en faveur des
Français,enlevésparal-Qaida
insurrectionnelle du général américain stoppée par des tireurs d’élite américains C’est en concertation avec eux que sont pourparlers se voit offrir par l’Otan un auMaghrebislamique(Aqmi)
s’est déployée suivant trois lignes direc- débarqués à proximité par hélicoptère. décidées les implantations des nouveaux sauf-conduit vers Kaboul. «sontenvie»,adéclarésamedi
trices. La première repose sur un recours postes de la police afghane. Si une ur- Le message de Petraeus aux insurgés lepremierministrenigérien,Couperlesrouteslogistiquesaccru aux raids des forces spéciales, gente nécessité logistique est exprimée est très clair : si vous choisissez la guerre, MahamadouDanda,évoquantclandestinesdestalibanschargées d’aller dénicher dans leurs re- par la population (déminage d’une route, nous irons vous dénicher dans vos repai-
des«contactssurleterrain»,
paires les groupes de talibans, avec une La seconde ligne directrice de la stratégie reconstruction d’un pont, forage d’un res pour vous tuer ; si vous choisissez la
sansplusdeprécisions.Aqmi
mission simple :«Killorcapture» (tuer de Petraeus repose sur un nettoyage de puits ensablé), l’armée américaine y dé- négociation, nous vous aiderons à parler arevendiquéle21septembre
ou capturer). Grâce aux renseignements zone non éphémère. Le ratissage est ploie immédiatement une compagnie du avec vos compatriotes de Kaboul. Paral- l’enlèvement,cinqjoursplustôt
fournis par le NDS (National Department confié aux unités régulières de l’armée génie pour résoudre le problème. Dans le lèlement, le général américain poursuit surlesited’unemined’uranium
for Security, le service de renseignement américaine, agissant comme « men- district de Panjawi, les paysans ont com- son dialogue avec le général Kayani, chef dugroupefrançaisArevaàArlit
afghan, dont l’efficacité n’a cessé de tors » d’unités afghanes en nombre pris que les Américains et les forces gou- de l’armée pakistanaise, afin de persua-
(nordduNiger),decinq
vernementales étaient cette fois sérieux der ce dernier qu’il est de son intérêt de
Français,d’unTogolais
et qu’ils ne les laisseraient plus tomber, nettoyer les sanctuaires offerts aux tali- etd’unMalgache.Lesautorités
comme naguère, aux mains des insurgés. bans afghans dans les zones tribales françaisesontassuréDel’argentiranienàlaprésidence Conscients que ce terrain rural était dé- frontalières. La récente annonce par qu’ellesétaientprêtesà
sormais pour eux perdu, les talibans ont Hillary Clinton d’une nouvelle aide amé- engagerdespourparlers.
annoncé qu’ils allaient déplacer leurs ac- ricaine de 2 milliards de dollars à l’arméeOUMAR DAOUDZAÏ, le chef de cabinet s’élèverait à des millions de dollars, se-
tions au sein de la ville de Kandahar elle- pakistanaise va dans ce sens.du président afghan Hamid Karzaï, re- rait versé sur un fonds secret que
même. Signe que la nouvelle déterminationcevrait régulièrement de l’argent de Daoudzaï et Karzaï utiliseraient pour EN BREF
l’Iran, assure le New York Times. L’Iran payer des députés, des chefs de tribu Encore faudrait-il que leurs lignes américaine porte ses fruits, l’ONU vient
joueraitdesoninfluencepoursemerla etmêmedesresponsablestalibans,afin d’approvisionnement (en nourriture, en d’annoncer qu’elle maintiendrait intacte
discorde entre les Afghans, leurs alliés des’assurerdeleurloyauté.«C’esten explosifs, en jeunes candidats à l’attentat sa représentation à Herat, en dépit de Bahreïn:leschiitesfrôlent
américainsetl’Otan,ajoutelequotidien, gros une caisse noire présidentielle», suicide pakistanais) n’aient pas été in- l’attaque dont elle a été victime avant- lamajoritéauxlégislatives
citantdesresponsablesafghansetoc- affirmeunresponsableoccidental. terrompues. Or le troisième volet de la hier (par quatre candidats à l’attentat Leprincipalgroupechiite
cidentaux à Kaboul. L’argent versé, qui (AFP) stratégie de Petraeus fut précisément de suicide déguisés en femmes, qui ont été d’opposition,àBahreïn,afrôlé
couper les routes logistiques clandestines tués par la police afghane). lamajoritéauxlégislatives
desamedi,oùleWifaqaobtenu
18des40siègesdelaChambre
basseduParlement.
InondationsenThaïlande:WikiLeakslivreuneautopsiedelaguerreenIrak
38morts
De nouveaux documents montrent que la torture y était monnaie courante même après 2004. Lesinondationsquifrappent
laThaïlandedepuisquinzejours
civils sont tués dans ces violences. Les temps le second contingent de troupes, ontfait38mortsettouché
ADRIENJAULMES
sévices et cas de torture dans les prisons juste après le corps expéditionnaire 2,5millionsdepersonnes.
CORRESPONDANTÀJÉRUSALEM
irakiennes se révèlent comme ayant été américain, semblent aussi avoir été plus CertainsquartiersdeBangkok,
SECRET-DÉFENSE Une nouvelle série monnaie courante, parfois avec l’appro- impliquées qu’on ne l’envisageait dans lacapitale,sontdésormais
de documents et rapports classifiés de bation tacite des Américains, pourtant les violences et les combats. La privati- menacésdirectement
l’armée américaine en Irak a été mise en déjà éclaboussés par le scandale de la sation de la guerre reste l’un des phéno- parlamontéedeseaux.
ligne vendredi par le site WikiLeaks. Ces prison d’Abou Ghraïb, en 2004. mènes les plus marquants de la guerre
Naples:lesmairesrefusentquelque 400 000 documents, essentiel- d’Irak comme de celle
Privatisation lemoratoiresurlesordureslement des comptes rendus internes d’Afghanistan.
d’unités américaines engagées en Irak L’implication de l’Iran, Le fondateur du site LesmairesdescommunesL’INJONCTION
entre 2004 et 2009, ne contiennent notamment son soutien WikiLeaks, Julian As- concernéesparlacrisedesDELACOUR
aucune révélation majeure. Quiconque a matériel à l’insurrection sange, a déclaré avoir déchetsdanslarégiondeNaplesSUPRÊME
vécu ou couvert ces années de guerre n’y chiite, semble aussi plus voulu rétablir la vérité ontrejetéhieruncompromis
trouve que la confirmation de la violence importante qu’on ne La Cour suprême sur la guerre en Irak. proposéparlaprotectioncivile
qui a déchiré ce pays pendant l’occupa- l’avait supposé. Entraî- irakienne a ordonné Le gouvernement ira- italienneprévoyantungel
tion américaine. nement des miliciens par au Parlement kien de Nouri al-Mali- del’ouvertured’unedécharge
Ces « carnets de la guerre d’Irak » les pasdarans iraniens, de se réunir pour élire ki, qui s’accroche au contrel’arrêtdesmanifestations.
JulianAssange,lefondateurdeWikiLeaks,constituent cependant une chronique au fourniture d’armes so- son président, afin de pouvoir depuis les lé-
Unréseauterroristesamedilorsd’uneconférencedepressejour le jour, dans un langage sobre et phistiquées, notamment mettre fin à la crise qui gislatives de mars, a
démanteléauYémenàLondres. LUKEMACGREGOR/REUTERSsouvent technique. Bavures à répétition des mines perfectionnées retarde la formation dénoncé les révélations
d’unités américaines, attaques de la gué- capables de percer les du gouvernement, de WikiLeaks comme LeYémenaannoncéavoir
rilla sunnite ou chiite, mauvais traite- kiens, apparaît nettement plus élevé que blindages les plus épais, plus de sept mois une manœuvre politi-unréseauqui
ments de prisonniers dans les prisons les chiffres admis jusque-là par les Amé- les Iraniens se sont livrés après les élections. que visant à le déstabi- planifiaitdesattentatsàAden,
américaines et irakiennes se succèdent ricains. La grande majorité des morts ont par l’intermédiaire de ces liser. Maliki est accusé oùs’estouverthierleprocès
de façon quasi quotidienne. été des Irakiens victimes d’autres Ira- guérillas, en particulier l’armée du Mah- d’avoir été lié à des «escadrons de la decinqYéménitesaccusés
Ces documents révèlent un certain kiens, notamment au plus fort de la di, à une véritable guerre secrète contre mort chiites» au sein des forces de sé- d’avoircommisle11octobre
nombre de faits marquants. D’abord, le guerre interconfessionnelle, qui a fait les Américains. curité irakiennes, responsables de unattentatpoursaboter
e de victimes civiles des troupes rage entre 2006 et 2007. Certains mois, Les sociétés privées de sécurité améri- nombreuses morts pendant la guerre la20 CoupeduGolfe
d’occupation, mais aussi celles des Ira- comme en décembre 2006, plus de 2000 caine, qui ont composé pendant long- interconfessionnelle. defootball.
300joursdéjà
25artistes endirectcesoir
12personnalités à20h35
deFrancetélévisions
etleurstroisaccompagnateurs
etdès18h00surfrance3.frsontretenusenAfghanistan.
pouruneémissiondepuis
lescoulissesduZénith.
A
IRANFaille
septentrionale
LEFIGARO lundi25octobre2010
7international
L’odysséedeJackLang
àl’assautdespirates
Enmissionpourlesecrétairegénéraldel’ONU,l’ancienministre
multipliedéplacementsetcontactspourstopperlaflibuste.
Autant dire que le bouillant ministre bat de l’aile. Aujourd’hui, l’impunité est
PIERREPRIER
n’allait pas rester dans son bureau. En lanorme.Deplusenplus,lesnaviresde
OCÉAN INDIEN Jack Lang a bouclé à moinsdedeuxmois,deLondresàNairobi guerre relâchent les pirates arraisonnés,
New York la première étape de sa quête etàMaurice,enpassantparWashington, après avoir jeté leurs armes à l’eau. Le
d’unesolutionaucasse-têtedelapirate- Jack Lang a rencontré chefs d’État, mi- système mis en place par l’ONU et les
rie. Vendredi, l’ancien ministre de la nistres, spécialistes du renseignement, puissances maritimes cafouille, malgré
CultureafaitàBanKi-moonunpremier armateurs, assureurs, et les pirates eux- tousleseffortsetlefinancementonusien.
compterendudesamission.Lesecrétaire mêmes, dans les prisons de la région. Il
Il faudrait 2 000 placesgénérall’avaitnomméfinaoûtconseiller n’était pas toujours loin de ceux qui sé-
en prison d’ici à la fin 2011spécialsurlesquestionsjuridiquesliéesà vissentencore.
la piraterie au large de la Somalie. Sa Début octobre, le conseiller spécial se Lespaysoccidentaux,quineveulentpas
feuille de route: trouver enfin le moyen rendauSomaliland,sécessionniste,etau voir leurs prisons se remplir de Soma-
dejugerlesdizainesdeflibustiersarrêtés Puntland, autonomiste, deux régions du liens,ontdécidédelesfairejugerpardes
parlesquelque30à40naviresdeguerre norddelaSomalieassezstables,bienque États de la région. Mais le Kenya, qui
de toutes nationalités qui croisent dans nonreconnuesparlacommunautéinter- avaitaccepté,n’apasrenouvelél’accord.
l’océanIndien. nationale.MaislePuntlandestaussil’une Les Seychelles ont signé en février 2010,
des principales bases de la piraterie. Le mais à condition que les éventuels
11octobre,lejourmêmeoùLangdébar- condamnés soient incarcérés ailleurs.Aujourd’hui,l’impunité qued’unpetitavionauPuntland,lemi- L’île Maurice, où s’est également rendu
estla norme :les navires nistredesPêchesestenlevépardespira- JackLang,n’apasencoreprissadécision. JackLang,conseillerspécialdel’ONU,visite,le11octobredernierauKenya,
uneprisonoùsontdétenusdespiratessomaliens. APtes après une embuscade sanglante. Il Les besoins sont énormes. Selon unde guerre relâchent
serarelâchépeuaprès. rapport de l’ONU publié en juillet der-lespiratesarraisonnés Cecalmerelatifn’empêchepaslesOc- nier, il faudrait 2000 places en prison Puntland, où l’ONU a déjà commencé à rates somaliens dans l’océan Indien. La
cidentauxdemisersurcesdeux«pays». d’ici à la fin 2011. De l’avis de tous, un rénover des établissements pénitentiai- veille,unméthanieraffrétéparunecom-
En choisissant un Français, le patron Fin septembre, le secrétaire d’État ad- nouvelélanestindispensable.Lerapport res. Un dispositif complexe qui pose de pagniegrecque,avec17membresd’équi-
del’ONUreconnaîtlerôleleaderdePa- jointdesÉtats-UnispourlesAffairesafri- onusien évoque plusieurs pistes, parmi nombreusesquestionsjuridiquesetpoli- page, dont un capitaine allemand, avait
ris,quiabeaucouppousséàlaformation caines, Johnnie Carson, a proposé aux lesquelleslacréationdetribunauxsoma- tiques,commelenouveauconseillerspé- été capturé au large du Kenya. Avec ces
de la force antipirates européenne Ata- deuxentitésl’aideaméricaineenéchan- liens,maisdansunpaystiers,etlemiseà cialnel’ignorepas. deux dernières prises, les pirates soma-
lante.Et,enportantsondévolusurJack ge de leur engagement dans la lutte contribution des armateurs. Les prisons Hier,uncargoaffrétéparunecompa- liens détiennent 20 navires et quelque
Lang, qu’il connaît bien, Ban Ki-moon contrelespirates.SomalilandetPuntland pourraient se situer au Somaliland et au gnieallemandeaétécapturépardespi- 430otages.
n’a pas seulement désigné un agrégé de figureront sans doute dans le dispositif
droit international spécialiste des ques- queJackLangproposeraàBanKi-moon
tionsmaritimes.Ilaéluunspécialistede auplustardenjanvier.
ladiplomatieenterraindifficile,queNi- Des solutions innovantes sont néces-
colasSarkozyaenvoyéenmissionàCuba saires,estimentlesspécialistes.Silevolet
etenCoréeduNord. militaire fonctionne, le volet juridique
Haïtisouslamenace
denouveauxséismes
Frappéparlecholéra,lepaysdoitsepréparer
àuneautresecousseencoreplusdévastatrice.
sismique dans les opérations de recons-
YVESMISEREY
truction. Le diagnostic s’appuie sur les
CARAÏBES Le choléra sévit sur la côte recherches menées sur le terrain.
centrale d’Haïti. L’épidémie s’est décla- Contrairement à ce que les spécialistes
réedanslarégiondel’Artibonitequin’a pensaient, la rupture à l’origine du séis-
pasététouchéeparleséismedu12janvier me n’a pas eu lieu sur les deux grandes
et qui a accueilli beaucoup de réfugiés. failles qui traversent l’île d’Hispaniola
Plusieurs cas ont été diagnostiqués du- d’ouest en est (voir infographie). «Elle
rant le week-end à Port-au-Prince. s’estproduiteentre10kmet15kmdepro-
«Lespersonnessontoriginairesdeszones fondeurauniveaud’unepetitefailleencore
rurales.Ilnes’agitdoncpasd’unnouveau inconnue», explique Éric Calais. Elle est
foyer d’infection», précise toutefois le difficileàlocalisercariln’yapasdetra-
Bureau de coordination des affaires hu- cesderupturesensurface,contrairement
manitairesdel’ONU(Ocha).Silacapitale auxautresgrandsséismesquiontfrappé
était touchée à son tour, la situation Haïtien1751eten1770.
pourrait devenir très grave car des mil- Voilà une mauvaise nouvelle pour
liersdepersonnesayantperduleurmai- l’avenirsismiquedel’îled’Hispaniola.En
sons’yentassentdansdesconditions effet, l’énergie accumulée depuis
sanitairesépouvantables. trois siècles au niveau des
Lecholéraestuneinfection faillessudetnordnes’estpas
d’originebactériennequien- libéréele12janvierdernier.
traînedesdiarrhéesdontles Or,leglissementdelapla-253formeslesplussévèressont que tectonique caraïbe
souventmortelles.Lesbac- morts contre la nord-américai-
tériessonttransmisesparde ne à la vitesse de 2 centi-et3115hospitalisés,
l’eau souillée par des matiè- mètres par an laisse inévi-telestledernierbilan
resfécales.Ladernièreépidé- del’épidémie tablement présager un jour
miedecholéraremonteà1960. decholéra prochain une rupture brutale
C’est dans ce contexte préoccu- et puissante. «L’événement du
pant que deux études publiées aujour- 12janvierest-ilfortuitetuniqueouledébut
d’hui dans la revue Nature Geoscience d’une série? C’est une question angois-
laissententendrequelepaysdoitsepré- santeàlaquelleonnesaitpasrépondre»,
pareràunnouveautremblementdeter- s’interrogeÉricCalais.«Monsouci,c’est
re, plus puissant que celui du 12 janvier lesudmaislafailleaunordestaussiunob-
dernier.Demagnitude7,ilavaitfaitplus jetdangereux.»
de250000mortset1,5milliondedépla- Interrogéhieralorsqu’ilsetrouveen-
cés. coresurplace,ilindiquequelestravaux
«On est incapable de dire quand un de reconstruction des grandes infras-
nouveau séisme va se produire. Mais on tructuresn’ontpasencorecommencé.Il
saitqueçaarrivera»,affirmeÉricCalais, déplore que les forces économiques et
un sismologue français en poste à l’uni- politiquesnetiennentpascomptedesre-
versitédePurdue(États-Unis).Auteurde commandations apportées par les don-
l’une des études, il a été mandaté par néesdemicrozonage.Onsaiteneffetque
l’ONUpourévaluerlerisque certainssolsamplifientlessecousses.
PLAQUE NORD-AMÉRICAINECap-
Haïtien
Gonaïves
ARTIBONITE
HAÏTI HISPANIOLA
Faille supposée
RÉP. DOMINICAINEPort-au-Prince
St-Domingue
50 kmÉpicentre du séisme
PLAQUE CARAÏBE du 12 janvier 2010 Source : Nature Geoscience
Faille d' Enriquillo-
Plantain-Garden
Clundi25octobre2010 LEFIGARO
NotreblogSuisse8 international HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/SUISSE
LaSuisseinstaurel’obligationd’unpermispourchien
Les propriétaires de chiens doivent désormais suivre des cours, sauf à encourir une amende.
chien acheté dans les deux dernières an- rent une amende de plusieurs centaines dra Baer, éducatrice canine et fondatrice mon premier chiot. Alors je sais comment
MARIEMAURISSE
nées doivent effectuer au moins quatre d’euros. Les contrôles officiels sont de Top Dogs à Puidoux, un village situé à m’y prendre… Je me serais bien passée de
GENÈVE
heures de cours théoriques (budget, d’ores et déjà mis en place dans tout le quelques kilomètres du lac Léman. On ces séances, d’autant qu’il faut payer
CIVISME Depuis quelques semaines, les soins, jeux, hygiène), sauf s’ils en ont pays. apprend aux propriétaires les bases, pour chacune 25 francs (environ
Helvètes ne peuvent acquérir un chien déjà possédé un dans les années précé- c’est-à-dire comment contrôler son tou- 18 euros). Et puis ce n’est pas en quatre
sans avoir suivi de formation spécialisée. dentes. Sont également obligatoires tou, le faire asseoir, le promener… » heures qu’on apprend à maîtriser son ani-
LenombredeblessuresSi ce « permis pour chien » est obliga- quatre heures d’ateliers pratiques, quels mal… », peste-t-elle.
«25francslaséance»toire depuis septembre 2008, date de que soient la race de l’animal, son âge ou Valérie Mérinat, elle, est ravie. «Jeparmorsureaaugmenté:
l’entrée en vigueur de la nouvelle légis- sa taille. Dans son immense jardin, la jeune fem- viens d’adopter Millicent, une sorte deprèsde3000en2009
lation fédérale sur la protection des ani- Certains cantons se montrent plus me anime quotidiennement des cours à Jack Russel. J’ai beau connaître les chiens,
maux, les propriétaires ont eu jusqu’à stricts encore. À Lausanne, par exemple, l’ambiance chaleureuse, certains en an- j’apprends toujours de bonnes astuces.
septembre 2010 pour obtenir la fameuse les propriétaires de molosses - comme Berne s’est décidé à mettre en place ce glais, pour les expatriés. Sur la pelouse, C’est vraiment rassurant ! » Comme elle,
« attestation ». les Rottweiler - qui n’ont pas suivi permis pour chien en considérant l’aug- les caniches côtoient les dogues et les la majorité des maîtres prennent des
Plus de 40 000 personnes sont 72 heures de formation spécifique mentation du nombre de blessures par chihuahuas. Marie-Christine Odebert heures de cours supplémentaires pour
concernées. Pour se voir délivrer ce fa- auprès l’un des 400 éducateurs agréés morsure: près de 3 000 en 2009. « Selon est venue avec Whisky, un bichon mal- acquérir une plus grande expérience
meux document, les détenteurs d’un par l’Office fédéral vétérinaire encou- moi, cela tient du bon sens, affirme San- tais blanc, très énergique. « Ce n’est pas avec Médor, Vanille ou Mirza.
L’exigencedeBenoîtXVI
auProche-Orient
Au terme du Synode, convoqué pour sauvegarder l’avenir des chrétiens
de Terre sainte, le Pape a plaidé pour le respect de la liberté religieuse.
politique et économique. » L’avenir est Dans la complexité de ce chaudron
JEAN-MARIEGUÉNOIS
donc dans une « paix juste et définitive » géopolitique et religieux, le Synode a ain-ENVOYÉSPÉCIALÀROME
perçue comme « l’unique moyen de salut si voulu « affirmer » une « vision chré-
VATICAN Un synode finalement assez pour tous ». tienne des choses ». Tout d’abord une BenoîtXVI
politique. Même si les 250 pères syno- Il y a, bien sûr, l’Irak, ses « chrétiens condamnation formelle de « la violence et acélébré,hier
àSaint-Pierre-daux venus de dix pays du Proche- assassinés », les « souffrances perma- du terrorisme d’où qu’ils viennent, de tout
de-Rome,Orient ont appelé, dans leur conclusion, nentes de l’Église » et « ses fils déplacés et extrémisme religieux » et de « toute forme
lamesseà une « conversion personnelle et collecti- dispersés de par le monde ». Mais il y a de racisme, l’antisémitisme, l’antichristia-
declôture
ve », cette rencontre voulue par aussi « l’impact du conflit israélo-palesti- nisme et l’islamophobie ». Mais aussi l’af-
duSynode.
BenoîtXVI pour assurer l’avenir des nien sur toute la région, surtout sur le peu- firmation d’une « mission » : « Dieu veut
PIERDOMENICO/
chrétiens de Terre sainte, tentés par la ple palestinien, qui souffre des conséquen- que nous soyons chrétiens dans et pour nos
REUTERS
diaspora, n’a rien éludé des questions ces de l’occupation israélienne : le manque sociétés moyen-orientales. »
politiques brûlantes. de liberté de mouvement, le mur de sépa-
UneinsistanceinéditeCar, écrivent-ils dans le « message fi- ration et les barrières militaires, les pri-
nal » adressé à tous les habitants du sonniers politiques, la démolition des mai- Concrètement, cela signifie des attentes du culte et la liberté de conscience ». Re- Concrètement, il est demandé aux
Moyen-Orient : « L’émigration est deve- sons, la perturbation de la vie économique précises. La promotion de « la notion de quêtes qui passent par un « dialogue » chrétiens du Proche-Orient non seule-
nue un phénomène général. Le chrétien, le et sociale et les milliers de réfugiés ». Sans citoyenneté, la dignité de la personne hu- avec les musulmans pour « écarter tout ment de rester, mais aussi de cesser de
musulman et le juif émigrent, et pour les oublier « la souffrance et l’insécurité dans maine, l’égalité des droits et des devoirs et déséquilibre et malentendu ». Un dialogue vendre leurs terrains à des non-chré-
mêmes causes provenant de l’instabilité lesquelles vivent les Israéliens ». la liberté religieuse comprenant la liberté qui ne sera pas une « réalité passagère » tiens.
parce que c’est une « nécessité vitale ». Une insistance inédite du Synode qui
Cette intention a d’ailleurs été fortement apparaît pour la première fois à ce ni-
appuyée par Benoît XVI, hier, dans l’ho- veau : « Gardez les biens et les terres que
mélie de clôture : dans de « nombreux vous avez dans la patrie, ne vous hâtez pas
pays du Moyen-Orient il n’est pas rare que de les abandonner et de les vendre. Gar-
l’espace pour la liberté religieuse soit plutôt dez-les comme patrimoine pour vous et
limité ». Or, « tous les États devraient res- comme un morceau de la patrie à laquelle
pecter cela (…) Élargir cet espace pour la vous restez attachés, que vous aimez et
liberté religieuse devient une exigence ». soutenez. »BESOIN D’UNE FORMATION
EN MANAGEMENT ?
GregoriosIII:«Nicomplot
ninouvellecroisade»
LE PATRIARCHE grec melkite catholique Le plus important est que l’on ait rappelé
d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexan- que la société arabe et musulmane - ou
drie et de Jérusalem répond au Figaro. que la juive - n’est pas fonda-
mentaliste. Cela fait soixante-deux ans
LEFIGARO.–Commentcesynode que le conflit israélo-palestinien est le
va-t-il,àvotreavis,êtreinterprété terreau fertile d’une société de la suspi-
danslemondearabe? cion. Certes, il y a des injustices, des
GREGORIOSIII.- Avant de venir à Rome, traumatismes, des blessures, des occu-
j’ai écrit une lettre aux dirigeants des pations, des extrémistes musulmans qui
pays arabes. Je voulais les rassurer et leur veulent jeter les Juifs à la mer ou des Juifs
expliquer que nous ne sommes pas venus qui ne veulent pas donner aux Palesti-
à Rome pour lancer un complot ou une niens. Mais ce conflit a mis la haine à la
nouvelle croisade ! Mais pour porter leurs place de l’amour dans le cœur des hom-
soucis et réfléchir à la façon dont les mes. Ce n’est pas notre société qui est
chrétiens qui sont avec eux peuvent res- terroriste, fondamentaliste, violente ou
ter avec eux et continuer le chemin com- extrémiste. Et le reconnaître ne signifie
mencé avec les musulmans, il y a pas être contre Israël.
1432ans… J’ai ajouté que notre garantie
n’est pas Rome, ni l’Occident, ni même le
Pape ! Les chrétiens d’Occident nous «Leplusimportant
soutiennent, certes, mais notre garantie, estquel’onaitrappelé
quelasociétéarabeai-je insisté, c’est vous, responsables
musulmans. etmusulmane-ouque
lasociétéjuive-n’est
Ont-ilsréagiàcettelettre? pasfondamentaliste»
Je ne sais pas encore, mais je leur prépare GREGORIOSIII
une lettre post-synodale. Je vais leur rap-
peler que ce sont eux qui ont été au centre Qu’allez-vousfairedecesynode,
du synode ! Je vais aussi leur dire que àvotreretour?
nous avons parlé arabe. Ils sont très sen- J’espère que nous allons pouvoir travailler
sibles à ce que la langue du Coran soit à un synode équivalent pour le Moyen-
parlée au Vatican. Je vais enfin leur com- Orient avec tous les chrétiens de la région :
muniquer les concepts cités dans la plu- catholiques, orthodoxes et protestants.
part des interventions : convivialité, vi-SE FORMER, C’EST AVANCER
vre-ensemble, citoyenneté, droits de Etsi,faceauxpoidsdesintérêts
l’homme, place de la femme, liberté reli- politiques,toutcelan’étaitqu’utopie?
gieuse et de conscience, constructions L’échec ou la peur n’appartiennent pas
Toutes les formations sur www.kelformation.com d’églises, respect de l’autre, pluralisme. au vocabulaire des chrétiens, qui sont les
LANGUES / MANAGEMENT / DÉVELOPPEMENT PERSONNEL / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE Et lutte contre le fondamentalisme, le fils de la Résurrection ! Les chrétiens sont
terrorisme et la violence. toujours optimistes. Nos dogmes ne divi-MARKETING / FINANCES / COMPTABILITÉ / VENTE / SANTÉ / RESSOURCES HUMAINES...
sent pas car ils ne disent rien d’autre queÉcoles et organismes de formation, contactez-nous au 0821 740 840
Pourquoilethèmedel’extrémisme l’amour de Dieu pour les hommes. Tous,(0,12€/min depuis un poste fixe)
musulman,quiapparaissaitnettement avec les musulmans, sommes responsa-
danslestextespréparatoires,semble bles de la réussite de ce synode.
gommédanslesconclusionsduSynode? PROPOSRECUEILLISÀROMEPARJ.-M.G.
A
EIDON/MAXPPPLEFIGARO lundi25octobre2010
MèresetfillesTraiterunevarice
deplusenplusn’ajamaisété
aussirapide fusionnelles?
PAGE10 PAGE12
Desmembres«
del’Académie
demédecinerépondent
àvosquestions PAGE11
ZOOMDesconseilsmédicaux
MangerlanuitpersonnaliséssurInternet faitgrossir
POIDS Certes,lessourisnesontpasdes
humains, mais permettent des expé-Lesconsultations
riencesimpossibleschezl’hommeque
l’onpeutparfoisleurextrapoler.Ainsi,àdistanceseront
deschercheursaméricainsetisraéliens
ontpuobserversurcetanimaldelabo-bientôtautorisées
ratoire que l’exposition à la lumière la
nuit conduit à une prise de poids, enSelondanscertainscas. l’absence pourtant de tout change-lessitesde
ment d’alimentation ou d’exercicetéléconsultation,
SANDRINECABUT physique (Proceedings of the Nationallesprestations
sontgratuites AcademyofSciences,11octobre2010).E-SANTÉPourra-t-onbientôtconsulter
oupayantes NossavantsontdonnépendantuneunmédecinparInternetetserendredi-
avecpossibilité semaine à deux groupes de souris larectementàlapharmaciepourchercher d’abonnement. mêmequantitédegraines,lesontsou-les médicaments prescrits? Déjà déve- PHOTO12.COM/ misesauxmêmesexercicesphysiques.loppéesdansdespayscommelesÉtats- ALAMY Maislepremiergroupeétaitexposéàla
Unis et la Suisse, les téléconsultations
lumière 24 heures sur 24, le second à
viennentd’êtreautoriséesenFrance.Le
un cycle normal jour/nuit. Au boutdécret* encadrant ces pratiques et les
d’unesemaine,lessourisilluminéesenautresactesdetélémédecine-tellelaté-
permanence avaient pris 12 grammeslésurveillance médicale - a été publié la
et les autres seulement 8. Les cher-semainedernière.Minederien,cesdis-
cheurs ont pu voir que sous lumière
positions vont modifier profondément
permanente, elles mangent à des mo-
les relations médecin-malade et l’exer-
ments inhabituels. «La lumière incitecicemédical,enparticulierdansleszo- tion» après consultation; pour L’exemple suisse a de quoi stimuler. GuyVallancien,quidepuiscinqansutili-
lessourisàmangerlanuit,unmauvaisnes les moins denses en professionnels expliquer un diagnostic, les effets d’un Créée il y a dix ans, la société Medgate seunprogrammedesuiviàdistancede
momentapparemmentpourmétaboliserdesanté. traitement… Selon les sites, les presta- emploie 80 médecins, généralistes et patientsatteintsd’uncancerdelapros-
lanourriture,expliquentlesauteurs.Si«Latélémédecineestuneréponseaux tions sont gratuites ou payantes avec spécialistesspécialementformés,etbé- tate. Avec les outils de la modernité, on
cesrésultatssontconfirméschezl’hom-problèmesdémographiques,pourappor- possibilité d’abonnement. MedecinDi- néficiede4,2millionsdeclientspoten- peutfairebeaucoupdechosessansvoirles
me, ils incitent à penser que le fait de
terl’expertisemédicalelàelleoùellen’est rectanouéunpartenariataveclegroupe tielsabonnésparleursmutuelles. gens,quandonlesconnaît.»Pourcespé-
manger la nuit est un facteur de risquerpas, précise le D Jacques Lucas, vice- mutualiste Crédit mutuel-MTRL, grâce cialiste,l’avenirdelatélémédecineeten
de l’obésité.» Ce que certains méde-SuiviàdistanceprésidentduConseildel’ordredesmé- auquelunmilliondesesadhérentsvont particulier des téléconsultations passe
cins admettent déjà hors de toute dé-decins.Danslecadreprévuparlestextes, bénéficiergratuitementdesconseilsmé- Essentiellement par téléphone, plus ra- davantage par l’équipement des méde-
Rmonstrationexpérimentale. D M.P.les téléconsultations vont devenir un acte dicauxenligne. rementparInternet(courrielssécurisés) cins libéraux que par le développement
médicalàpartentière,prisenchargepar Les dispositions du décret vont per- ouwebcam(vialespharmacies),lestélé- desociétéssurInternet.
rl’Assurance-maladie.» Il y a aura donc mettre d’aller bien plus loin. Outre les consultationspeuvents’accompagnerde Le D Loïc Étienne voit encore plus
possibilité de diagnostic et de prescrip- dialogues en différé par Internet, la so- prescriptions. «Au pic d’activité, on at- loin, avec l’utilisation d’un système ex-
rtionàdistance,cequiétaitjusqu’iciin- ciété du D Dussauze proposera bientôt teint4200actesparjour,affirmeCédric pertd’intelligenceartificielle.«C’estune
terditenl’absencedecontactphysique. descommunicationspartéléphone,puis Berset, responsable communication de aideàladécision,quipermetd’évaluerla
parunsystèmedewebcam.Lespresta- Medgate. Dans plus de 50% des cas, la gravité d’une situation, d’envisager les
tionspourraients’élargiràd’autresdo- téléconsultation résout le problème sans diagnosticspossiblesetdenepaspasserà
«Latéléconsultationva mainescommel’aideàlaprocréation,la allerchezlemédecin.Danscertainsmodè- côté d’urgences masquées, par exemple
gestiondeladouleur.«Latéléconsulta- les alternatifs d’assurance, les personnes unecystiteàrépétition,quiserévéleraenenfinpouvoirsoutenirla
tionvaenfinpouvoirsoutenirlamédecine sontmêmeobligéesdepasserparMedgate faitêtreunepyélonephrite»,expliquecet
médecinetraditionnelle, traditionnelle, notamment dans les zones avantdeconsulter.» urgentiste,quiplanchedepuisdesannées
sous-médicalisées, sans rentrer en Maislesprincipauxintéresséssont-ils surlesujetetaréalisélepremiersystèmenotammentdansles
concurrenceaveccelle-cimaisencomplé- prêtsàpasserlecap?«Latélémédecine expertopérationneldecetype.zonessous-médicalisées»
ment, et dans le respect de la déontolo- ne déshumanise pas la relation, bien au *Delaloihôpital,patients,santéetterri-
rgie», commente le D Dussauze. contraire, s’enthousiasme l’urologue toires(HPST)
Enattendant,toutunchacunpeutdéjà
obtenir sur Internet des informations et
desconseilsmédicauxpersonnalisés,dé-
livrés par des praticiens. Pionnier dans
rcedomaine,leD LoïcÉtienne,fondateur Dépression:11%desjeunesendétressepsychologique
de Docteurclic, avait lancé ce type de
serviceen2000surleWeb,etmêmedès Silaconsultationdepsychiatriefaitpeur,ellepermetdedétecterlespathologieslourdes.
1987 sur Minitel. D’autres ont embrayé.
Leséchangessefontviauneplate-forme tionsscolaires(70%).Cetteétudeaété évoquer un diagnostic psychopatholo- te-Anne. Sans compter que selon cette
ANNEJOUAN
sécurisée,avecuneréponseenmoinsde menéesurunéchantillonde1217jeunes gique.Or,parmices9%,ilssont60% spécialiste, les jeunes ont intérêt à
24 heures. «Médecine générale, suites PSYCHIATRIE «J’avais 20 ans. Je ne âgés de 18 à 25 ans. Il en ressort qu’un àn’avoireuaucuncontactavecunpro- consulter le plus rapidement possible
opératoires, dermatologie, pédiatrie… laisserai personne dire que c’est le plus jeune sur deux en formation déclare fessionnel de santé. Et les médecins plutôt que d’attendre plusieurs années
Nous répondons à des questions très va- belâgedelavie.Toutmenacederuineun avoir des difficultés d’ordre psycholo- consultésétaientenmajoritédesgéné- etdeseretrouverenpsychiatrielourde.
riées de pratique quotidienne, indique le jeunehomme:l’amour,lesidées,laperte gique. Il s’agit essentiellement de pré- ralistes(28%). «Lespsychanalystesetlespsychothéra-
rD FrédéricDussauze,l’undestroisfon- de sa famille, l’entrée parmi les grandes occupationsanxieuses(62%),destress peutesontlesfaveursdespatientsparce
Évaluationdutroubledateurs de MedecinDirect, qui a ouvert personnes», écrivait Paul Nizan. Un (54%),detristesse,dedésintérêtoude qu’ils font moins peur. Mais ils ne peu-
fin2008.Lesconseilssontdemandéssoit sondage réalisé en juin pour la Fonda- désespoir,autrementditdesignespou- Seulement 11% des jeunes ont eu re- vent pas détecter les pathologies lourdes
pourpréparerleterrainavantuneconsul- tion Pierre-Deniker, présidée par le vantreleverdeladépression. coursàunpsychiatreouàunpsycholo- comme la schizophrénie ou les troubles
r rtation,cequiéviteaupatientdeseperdre P Jean-Pierre Olié, chef du service Pour 11% de ces jeunes, une forme gue. «Il est important de déstigmatiser bipolaires, estime le D Gut-Fayand. Le
dans la jungle des encyclopédies médica- psychiatrie de l’hôpital Sainte-Anne de détresse psychologique semble se laconsultationdepsychiatrie.Tropsou- psychiatreévalueletroubleetdétermine
les; soit pour apporter des précisions (Paris), montre que si la plupart des présenteravecdessignespouvantper- ventlesjeunespensentqu’allerenvoirun un traitement adéquat. Car les antidé-
après cette consultation.» Le site Depe- jeunesinterrogés(65%)déclarentaller sister depuis plusieurs mois, voire plu- signifie que l’on est fou», déplore le presseurs ne sont pas obligatoires.
rchmed,ouvertdepuisavril,s’estluicen- bien, les lycéens et les étudiants sont sieursannées.Pire,lesdifficultésexpri- D Anne Gut-Fayand, responsable du D’autressolutionsexistent,commelare-
tré sur les «compléments d’informa- nombreux à exprimer des préoccupa- mées par 9% d’entre eux peuvent centrejeunesadultesetenfantsàSain- laxationparexemple.»
COMMUNIQUÉNovalgic : le confort en marche !Vos DesutilisateursdeNovalgicontobservéàpartir 2 boîtes achetées = 1 boîte offerte
ème erdu7 jourdesrésultatssurleursarticulations: Du 1 septembre au 31 décembre 2010articulations
unediminutiondelasensibilité,delaraideuret
1méritentladernière uneaméliorationdelamobilité . Pourrecevoir1boîteNovalgicgratuite,envoyez2pointsdefidélitéNovalgicsituéssouslesétuisetvos
coordonnéespostalessurpapierlibre,entrele01/09/2010etle31/12/2010auplustard(cachetdela
Postefaisantfoi),à:OFFREPRIVILEGENOVALGIC/Cedex3111-99311ParisConcours.Offrevalableinnovation ! Novalgic : un geste simple pourl’achatde2boîtesNovalgicexclusivement.Envoidelaboîtegratuitesous4à6semainesenviron-
pour des gestes souples Dans la limite des stocks disponibles.Frais de participation non remboursés. Les demandes illisibles,
incomplètes,falsifiéesounerépondantpasauxconditionsdel’offreneserontpasprisesencompte.
Novalgics’utiliseàladosede2capsulesparjourUne innovation 100% d’origine est une marque de Neptune Technologies et Bioressources
lematinenpriseuniqueetn’apaslesdésagréments
naturelle à base d’extrait de « krill » 1deshuilesdepoissons .3® Demandez conseil à votre pharmacienL’extrait de krill OPA est issu d’un petit crustacé
(1) Étude d’usage Ipsos Oct-Nov 2009,réalisée sur 98 personnes pendant 30 jours.desmersfroidesricheenphospholipidesd’oméga3
Novalgic contribue au confort des articulations sensiblesdont la particularité est d’être bien absorbés par
Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas.
l’organisme. www.mangerbouger.fr Pour en savoir plus,consultez www.novalgic.fr
PHOTONONSTOP
PHANIE
SOMELET/PHOTONONSTOP
A