Magazine Le Figaro du 27 avril 2010
36 pages
Français

Magazine Le Figaro du 27 avril 2010

-

Description

Decouvrez le Figaro magazine du 27/04/2010

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 avril 2010
Nombre de lectures 15
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,30€ mardi27avril2010 -LeFigaroN°20446-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
«LareconquêteGuerre CommentlaCIA desPhilippines»
edescapsules: 24 volumeaétépiégée «LaSecondelariposte Guerre
mondiale»parunagentdoubledeNespresso Envente
auprixPAGE20 enAfghanistan PAGE2 de12,90€
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
Expositionuniverselle2010Laproduction
d’Airbus
paralyséepar
unegrève PAGE21 Shanghaï
TVA:les
restaurateurs
n’ontpastenu symbole
leurspromesses
PAGE19
Post-it delapuissance
marche
surles
plates-bandes chinoise
PAGES14,28,29deBic PAGE20
ETL’ÉDITORIALPAGE15
Loiantiburqa:
FrançoisFillon
poursuitses
consultations
PAGE3
NickClegg
chambouleles
élections
britanniquesPAGE7 Crisegrecque:l’Europe Comptesdecampagne1995:
peineàcalmerlesmarchés lacontre-attaqued’ÉdouardBalladur
ANGELA MERKEL est interve- dent de la Commission euro- L’ANCIEN PREMIER ministre commissions n’était pas de la
nue hier pour clarifier la posi- péenne, José Manuel Barroso, de Jacques Chirac réagit dans responsabilité du premier mi-
tion allemande à l’égard de la ont réclamé des actions rapi- nos colonnes aux informations nistre ou de ses services» et
Grèce, en confirmant son in- des contre la spéculation qui publiées hier par le quotidien précise que «pour assurer le
tention d’intervenir pour sou- vise la dette grecque. Hier, les Libération dans l’affaire des financement des dépenses élec-Pologne:Jaroslaw
tenir Athènes. Mais la chance- marchés financiers sont restés commissions liées au contrat torales» de sa campagne pré-
Kaczynskibrigue lière a posé de nouvelles très nerveux. Après la Grèce, de livraison de sous-marins au sidentielle de 1995, ilaeure-
exigences en matière de me- le Portugal, dont la Bourse a Pakistan en 1994. Édouard cours «à l’ensemble deslasuccessionde
sures d’austérité. De leur côté, dévissé de 3,17 %, est sous Balladur explique que «la dé- moyenslégaux» dont il dispo-
sonfrèrejumeau Nicolas Sarkozy et le prési- pression. PAGE18 cision d’autoriser l’octroi de sait. PAGES9ET14
PAGE7
Hortefeux
HISTOIRE DUJOURintensifielalutte
contreladrogue
PAGE10 Conseilsdeprudenceencas
Commentgérer derencontredutroisièmetype
l’expositionaux
i jamais vous rencontrez un extrater- cheur de 68 ans, cloué sur une chaise rou-rayonsXPAGE11 restre, mieux vaut ne prendre aucun lante, explique qu’à son avis, la plupart desSrisque et éviter d’entrer en contact habitants d’autres planètes ressemble-LyonenLigue avec lui. C’est le conseil que donne le célè- raient à des microbes ou à de petits ani-
bre astrophysicien britannique Stephen maux. Mais il se pourrait aussi que «desdeschampions:
Hawking. Selon lui, l’existence d’extrater- extraterrestres évolués soient devenus no-
uneoccasion restres est presque certaine, vu le nombre mades,cherchantàconquériretcoloniserles
de galaxies et d’étoiles dans l’univers. Mais planètes qu’ils atteindraient».Le «vraienorPAGE12
communiquer avec des êtres venus défi», souligne-t-il, est de savoir «à quoi
d’ailleurs serait«unpeutroprisqué».«Si les aliens ressembleraient effectivement».
des extraterrestres nous rendaient visite, Les hommes ont déjà fait plusieurs tentati-
précise-t-il, les conséquences seraient bien ves pour contacter des civilisations extra-
plusimportantesquelorsqueChristopheCo- terrestres. En 2008, la Nasa a lancé dans
lombadébarquéenAmérique.Cequin’apas l’espace la chanson des Beatles Across the
bien réussi aux Amérindiens…» Dans un Universe en signe de paix. Un message qui
D.MOIR/REUTERS-R.MOUILLAUD-
documentaire bientôt diffusé par la chaîne devrait arriver dans la région de PolarisM.ARCHAMBAULT,J.CMARMARA/LEFIGARO
Discovery Channel en Grande-Bretagne, en… 2439. Quatre siècles à attendre une ré-
ÉricBessonBessonon L’Univers de Stephen Hawking, le cher- ponse. STÉPHANEKOVACS
Invité
du«Talk k DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
Orange-
LACHRONIQUE L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE15
LeFigaro» o» d’YvesdeKerdrel LECARNETDUJOUR PAGE13
PAGE3 Taxerlesbanques,c’esttuer www.breguet.comLESCONFIDENTIELS PAGE36
lacroissancePAGE15Ministredel’Immigration TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.fr Boutique et Musée Breguet, Paris, tél. +33 1 47 03 65 00
Boutique Breguet, Cannes, tél. +33 4 93 38 10 22
ALG:170DA. AND:1,40€. BEL:1,40€. DOM:2,00€. CH:3FS. CAN:4,25$C. D:2,00€. A:2,80€. ESP:2,00€. GB:1,60£. GR:2,20€. IRL:2,20€. ITA:2,20€. LUX:1,40€. NL:2,00€. H:700
HUF. PORT.CONT.:2,00€. SVN:2,20€. MAR:13DH. TUN:2DTU. USA:3,95$. ZONECFA:1500CFA. ISSN0182.5852
T 00108 - 427 - F: 1,30 E
3:HIKKLA=]UVXUZ:?a@e@m@r@a;
PHILIPPELOPEZ/AFP
Reine de Naples
Cmardi27avril2010 LEFIGARO
2 recto VERSO
Le9janvierdernier,quelques
joursaprèsl’attentatsuicide
surlabaseChapman,
sonauteur,Humamal-Balawi,
apparaîtdansunevidéo
diffuséeparlestalibansau
côtédeleurchefHakimullah
Mehsud(àgauche). REUTERS
Lesfunéraillesd’AliBenZeid,
le2janvierdernieràAmman,
enprésenceduroiAbdallahII
etdelareineRania. AP
Lehalld’entréedusiège
delaCIAàLangley(Virginie). DR
l’Afghanistan dès le lendemain, en compagnie de sa
taupe, qu’il fallait mettre à l’abri.LejouroùlaCIAacru Une opération « homo » (homicide) du même
type avait parfaitement réussi en 2006 en Irak, lors-
que des espions jordaniens de l’unité L’Épée de la
justice, créée pour traquer leurs ennemis hors des
frontières du royaume, avaient livré aux Américains
Abou Moussab al-Zarqaoui, le sanguinaire chefdécapiteral-Qaida d’« al-Qaida au pays des deux fleuves ». Mais cette
fois, la coopération a tourné au cauchemar. C’est à
bord d’un vol militaire américain que la dépouille
li n’aura pas l’enfant qu’il avait convaincu : les services jordaniens lui ont donné les d’Abou Zeid a été acheminée en Jordanie, mais troisDes prochespromis à sa jeune épouse en 2010. moyens de passer à l’action. Sinon, ajoute-t-il, « Hu- longues journées après sa mort. La CIA a tenu à rele-
Cousin du roi Abdallah II, Ali Ben mam serait resté un djihadiste virtuel sur Internet ». ver le maximum d’indices sur la scène du crime.de l’agent jordanienZeid, 32 ans, l’un des responsables Abou Zeid et sa source sympathisent. L’espion « Le roi Abdallah était en colère contre les Améri-
du contre-terrorisme en Jordanie, multiplie les invitations à déjeuner. Il achète des ca- cains », raconte un proche de la famille royale. Son
qui collaborait avecest mort le 30 décembre dans l’at- deaux pour les deux filles de son informateur. La tau- cousin n’a pu être enterré le jour même de sa dispa-Atentat suicide perpétré par l’agent pe mord à l’hameçon. Une véritable proximité s’ins- rition, selon le rite musulman. Seul un mufti reçut
double jordanien qu’il avait recruté pour infiltrer al- talle, à tel point que Balawi semble avoir eu accès au l’autorisation de voir son corps. « Les Américainsla CIA parlent pour
Qaida en Afghanistan. Cinq officiers du renseigne- bureau d’Ali Bourjak, le patron du contre-espionna- adoraient Ali, se souvient son ami, ils lui faisaient
ment américain et deux employés de sécurité péri- ge jordanien, qu’il décrit dans sa cassette. Et, le confiance. » Le jeune homme avait étudié à Boston.la première fois :
rent sur la base Chapman de Khost dans la plus 19 mars 2009, aidé par le GID qui lui paie le billet Depuis son mariage, un an plus tôt, il n’avait même
meurtrière des attaques infligées à la CIA ces trente d’avion, Balawi s’envole pour Peshawar. Mais avant pas eu le temps de partir en voyage de noces avecsa « taupe »
dernières années. de partir, le médecin veille tout de même à mettre sa son épouse. Mais grâce au coup de maître escompté
Depuis la tragédie, les voix se taisent. Ni la CIA ni femme et ses filles au vert en Turquie, pays dont son en Afghanistan, sa carrière allait faire un bond !en Afghanistan
son partenaire jordanien du GID (General Intelligen- épouse est originaire. « Il nous avait dit qu’il allait faire Trois mois après, le fiasco a laissé des traces. « Cet
ce Department) auquel appartenait Ali, n’ont parta- sa spécialité là-bas », se souvient son père, Ahmed. échec est une catastrophe pour la Jordanie », recon-devait localisergé la moindre information avec leurs homologues Balawi va mettre son voyage à profit pour se rap- naît un conseiller d’Abdallah. Une majorité de ses
occidentaux engagés dans la lutte antiterroriste. procher de la mouvance al-Qaida. Pour gagner la sujets voit Balawi comme un martyr, et non commeal-Zawahiri, leQuant à sa veuve, elle s’est fait tancer pour avoir confiance de ses agents traitants, Balawi va « pro- un terroriste. Impopulaire, la coopération sécuritai-
évoqué cette terrible bavure. Malgré la chape de duire ». Il aurait livré de précieuses informations sur re avec la CIA est désormais connue de tous. « Elle
plomb, une enquête auprès de proches d’Abou Zeid, la localisation de responsables d’al-Qaida, ainsi que numéro 2 d’al-Qaida, doit cesser », s’insurge Zaki Bin Irshed, dirigeant du
comme on l’appelait dans le service, permet de ras- les plans de l’organisation terroriste contre la Jorda- Front de l’action islamique, proche des Frères mu-
sembler certaines pièces du puzzle de cette incroya- nie. Cette confiance acquise lui permettra d’entrer – sulmans, et signataire d’une pétition en ce sens aupour qu’il soit
ble opération de manipulation. avec sa ceinture d’explosif militaire C4 – sur la base côté d’anciens officiels, laïcs, eux.
Abou Zeid était arrivé en Afghanistan trois semai- de Chapman. éliminé par un drone. Lesservicesjordanienssurlasellettenes seulement avant l’attentat. « C’était sa première
Samission:approcherlelieutenantvisite sur place », révèle un de ses amis. Au cours des Pour nombre de Jordaniens, leurs services de ren-Mais l’opération s’est
mois précédents, l’agent jordanien s’était souvent deBenLaden seignements doivent d’abord protéger les habitants
rendu en Irak, où Amman collabore avec la CIA Cette base abrite la Special Activities Division de la du royaume, avant d’aller faire la guerre à d’autresretournée contre lescontre al-Qaida. Avant son départ pour l’Afghanis- CIA, dont l’une des missions est de préparer les frap- musulmans en Afghanistan. « Que faisait le cousin du
tan, sa famille et même certains de ses collègues lui pes de drones, ces avions sans pilote, grâce aux infor- roi là-bas ? », se demande-t-on à Amman. « Ce queAméricains et leursavaient déconseillé d’y aller : « Tu es le cousin du roi, mations fournies par des indics, comme Balawi. Le les services de renseignements jordaniens font depuis
ce n’est pas prudent, tu t’exposes trop ! » À ces mises 30 décembre, ce dernier franchit sans encombre la des années, relève un diplomate occidental. Ils four-
en garde, l’espion avait répondu par une phrase si- première ceinture de protection, gardée par l’armée alliés jordaniens. nissent des sources à la CIA et, en retour, celle-ci puise
bylline : « C’est important que j’y aille, je veux que le afghane, avant d’en faire autant à un second barrage dans ses fonds spéciaux pour leur livrer du matériel
roi soit fier de moi ! » tenu par des Américains. « Le besoin de recueillir des PARGEORGESMALBRUNOT d’écoute, leur construire un siège ultramoderne ou
ENVOYÉSPÉCIALÀAMMANEn fait, ce descendant du chérif Hussein, qui informations fiables et urgentes est parfois si pressant leur offrir des aéronefs de surveillance d’Amman et des
conquit le Hedjaz au siècle dernier, allait en Afgha- qu’il justifie ce laisser-aller », explique un ancien de la camps de réfugiés palestiniens. » La CIA possède
nistan pour « boucler la boucle » et décrocher la CIA. Il y a urgence, en effet, cet après-midi. même un bureau dans l’enceinte du GID, dont la ré-
timbale. C’est lui qui, dix mois plus tôt, avait « re- « Lors de la réunion qui tournera au drame, Balawi putation pour infiltrer les mouvements islamistes
tourné » Humam al-Balawi en prison. Ce médecin a devait fournir la localisation précise d’Ayman al- n’est plus à faire. « Quand je suis allé voir le chef des
été arrêté chez lui à Amman pendant l’intervention Zawahiri », révèle son ami. Telle était sa mission de- renseignements jordaniens pour discuter de l’affaire
militaire d’Israël contre le Hamas à Gaza. Depuis des puis que la CIA l’avait pris en main : s’approcher le Carlos en 1994, se souvient le général Philippe Ron-
mois déjà, l’unité de contre-terrorisme à laquelle plus prêt possible du numéro deux d’al-Qaida. À dot, j’ai été stupéfait d’être reçu par Samir Batikhi
appartient Abou Zeid traquait ses diatribes sur un Chapman, la cellule de la CIA était en contact direct flanqué du chef de poste de la CIA à Amman », où vit
site djihadiste, signés sous le pseudo d’Abou Douja- avec le siège de la Centrale à Langley aux États-Unis. encore l’épouse du terroriste.
nah al-Khorasani. « La Maison-Blanche devait donner l’ultime feu vert, « Mais pour un échec en Afghanistan, combien de
tout était prêt, c’était la réunion tant attendue, depuis réussites ailleurs ? », rappelle le diplomate. La dé-
Illivredeprécieusesinformations neuf ans que les Américains cherchent à tuer une des fection des deux gendres de Saddam Hussein en
Balawi est transféré au siège du GID sur la colline de têtes d’al-Qaida », ajoute le proche d’Abou Zeid. La 1995, c’était déjà le GID. La capture des responsables
Wadi Sir, à l’ouest d’Amman, qui abrite une prison mission accomplie, ce dernier devait quitter de l’attentat contre le navire américain USS Cole en
souterraine. Mais, contrairement à la plupart des is- 2000 dans le port d’Aden au Yémen également, ainsi
lamistes qui y sont détenus, Balawi n’est pas malme- que ceux contre le tanker français Limburg deux ans
né. Il ne va y rester que trois jours seulement. La plus tard. Malgré les menaces proférées par Balawi
deuxième nuit, entre deux prières, il saisit la perche C’estimportant contre la Jordanie, cette coopération assumée au
qu’Abou Zeid lui tend : « Va dans les Zones tribales du sommet va continuer. « Le roi Abdallah n’a pas lequej’ailleenAfghanistan,«Waziristan pour nous renseigner sur al-Qaida », choix, il est trop dépendant des Américains. Depuis
racontera Balawi dans sa seconde cassette post-mor- quelques mois, il ne peut plus se déplacer qu’en héli-jeveuxqueleroisoitfierdemoi!»tem, qui a été diffusée il y a quelques semaines. Son coptère dans son propre pays », assure le diplomate
ALIBENZEID ASSOCIATEDPRESSfrère Mohammed, pharmacien, en est aujourd’hui occidental.
A
LEFIGARO mardi27avril2010
Lapolygamie,unphénomèneLeTalkenvidéo
difficileàappréhenderWWW.LEFIGARO.FR/LE-TALK 3francePOLITIQUE
WWW.LEFIGARO.FR/ACTUALITE-FRANCE
Faceàlapolygamie,Bessonprêtàfaire
évoluerlaloi
Pour le ministre de l’Immigration, les personnes qui
«ne respectent pas les valeurs de la République »
ne méritent pas de conserver la nationalité française.
loi », a déclaré hier Éric Besson, partisanCÉCILIAGABIZON
d’« une adaptation législative ».
LAÏCITÉ « Faut-il retirer la nationalité Une option défendue par le porte-pa-
française à celui qui ne respecte pas les va- role de l’UMP, Frédéric Lefebvre : « Il se-
leurs fondamentales de la République, qui rait sans doute utile d’élargir les possibilités
pratique la polygamie ou l’excision ? » In- dans notre droit de renforcer et d’accélérer
vité du « Talk Orange-Le Figaro » hier, les procédures de déchéance de nationalité
BriceHortefeuxle ministre de l’Immigration, Éric Bes- et qu’un certain nombre de dispositions
avaitécrit,
son, a tranché d’un point de vue politi- puissent être votées » lors de l’examen en
vendredi,àÉric
que : « J’estime qu’il ne mérite pas de séance, à l’automne, du nouveau projet
Bessonpour
conserver la nationalité française », a-t-il de loi sur l’immigration, qui transcrit des luidemander
dit. Tout en se montrant prudent sur les directives européennes mais aborde aussi d’étudier
prolongements juridiques du cas de Liès les conditions de la naturalisation. l’éventualité
Hebbadj, le mari de la conductrice en La tentation de réviser le Code de la na- d’unedéchéance
niqab, soupçonné de polygamie et de tionalité fait grincer des dents à gauche, delanationalité
fraude aux allocations familiales. comme à droite où certains redoutent les française
deLièsHebbadj.Le ministre de l’Intérieur, Brice Hor- amalgames. D’autant que « la déchéance
FEFERBERG/AFPtefeux, avait écrit vendredi à Éric Besson est déjà possible dans des conditions limi-
pour lui demander d’étudier l’éventua- tées et sous un contrôle strict du Conseil
lité d’une déchéance de la nationalité d’État », souligne le spécialiste de l’im-
française de Liès Hebbadj. « On va exa- migration Patrick Weil, auteur de Qu’est- D’ores et déjà, le gouvernement pour- niqab, sa naturalisation pourrait être an- ver, car « si un homme est marié civile-
miner ce que l’on peut déjà faire. Le cas ce qu’un Français ? Les sociétés démocra- rait saisir le Conseil d’État du cas de Liès nulée pour fraude, sur avis conforme du ment, mais a cinq maîtresses, l’adultère
échéant, ce sera au président et au pre- tiques ont fait de cette nationalité « un des Hebbadj sur la base de l’article 23-7 du Conseil d’État. n’est plus puni par la loi ».
mier ministre de décider de changer la droits les plus inaliénables ». Code civil, qui permet de retirer la natio- Hebbadj s’est, lui, défendu d’être po- Reçu hier par le premier ministre
nalité à toute personne binationale qui se lygame, affirmant avoir des « maîtres- François Fillon, le président du Conseil
« comporte en fait comme le national du ses ». « À ce que je sache, les maîtresses ne français du culte musulman (CFCM), Mo-
pays dont il possède également la nationali- sont pas interdites en France, ni par l’is- hammed Moussaoui, a dénoncé « uneUnefemmetémoignesursonblog
té ». Cet article plutôt flou pourrait éven- lam. Peut-être par le christianisme, mais dissymétrie dans la médiatisation » decontreLièsHebbadj tuellement servir dans le cas d’un polyga- pas en France », a ironisé le commerçant cette affaire, comparée aux faibles échos
me. Il n’a jamais été utilisé à ce jour. de 35 ans. Le procureur de la République du mitraillage de la mosquée d’Istres ce
à Nantes, Xavier Ronsin, qui vient week-end, avant de rappeler que les mu-ÀLADEMANDEdupréfetdeLoire-Atlanti- blede«coups etblessures, enfermement
Unetrentainede naturalisationsque,leparquetdeNantesaouverthierune et pressions morales». Elle l’accuse de d’ouvrir une enquête préliminaire sur sulmans respectent « la loi » que ce soit
enquêtepréliminaireconcernantLièsHeb- l’avoir «exorcisée de force» en la brûlant, annuléeschaqueannée Lies Hebbadj avait reconnu dimanche en matière de polygamie ou pour l’éven-
badjpour«unesuspicionderelationspo- et de l’avoir frappée durant sa grossesse. Le Conseil d’État a en revanche déchu de que la polygamie serait difficile à prou- tuelle interdiction du voile intégral.
lygames»et«interrogationssurlarégu- En 2004, Liès Hebbadj aurait été entendu leur nationalité des terroristes. Par
larité des aides sociales dont aucommissariatpourmauvaistraitements. ailleurs, une trentaine de personnes
bénéficieraient plusieurs personnes de Le blog affirme également qu’il aurait des voient chaque année leur naturalisation Lapetitephrasede…sexe féminin qui seraient en relation».La «revenusillicitesenIslam,dusàsesnom-
annulée, pour fraude. Soit parce qu’ilspolicejudiciairedeRennesaétésaisie. breux vols, arnaques (…), escroquerie JEAN-PIERRERAFFARINANCIENPREMIERMINISTRE
n’habitent pas vraiment en France, soitL’attention des enquêteurs a été attirée auprès de la CAF en faisant participer ses
pour avoir omis de signaler qu’ils avaient CetteaffairedeNantesnesertpaslaclartépar le blog d’une femme se présentant femmes pour s’octroyer leurs revenus».
toute leur famille à l’étranger… S’il s’avé- dudébatsurlaburqa.Nousavonsdesloiscontrecomme une épouse répudiée par le com- Cettefemmeévoqueaussilaplainted’une
rait que Liès Hebbadj, né à Alger mais lapolygamieetlafraudeauxsystèmessociauxmerçant nantais. Cette convertie met en jeune fille qui aurait été «vendue». «Il
maisnousmanquonsd’uneloicontrelaburqa.installé en France depuis l’âge de 2 ans,garde ses «sœurs». Dès son union reli- continue aujourd’hui à se marier avec des
Nemélangeonspastouslessujetsgieuse, en 2007, Liès Hebbadj aurait jeunes filles (…) pour les recruter dans sa était déjà marié civilement lors de son
contacté «sa famille pour obtenir une secte»,indique-t-elleencoresursonblog, union en 1999 avec la conductrice au
sommed’argentcontresalibération».Se- lequelestabritéparunsitecommunautaire
lon elle, il vendrait «des jeunes filles aux musulman.L’enquêtedevradiresicesgra-
Émirats arabes unis» et serait responsa- vesaccusationssontfondées.
Burqa:Fillonpoursuit
sesconsultationsenvued’un
consensuslepluslargepossible
nier le grand rabbin de France, Gilles
SOPHIEHUET
Bernheim, s’est entretenu hier avec une
BERNARD ACCOYER et Gérard Larcher délégation du Conseil français du culte
ont rencontré hier après-midi, à leur de- musulman (CFCM). Il recevra jeudi le
mande, le premier ministre François cardinal André Vingt-Trois, président de
Fillon, pour lui demander de ne pas re- la Conférence des évêques de France, et
courir à l’urgence (désormais appelée la le pasteur Claude Baty, président de la
procédure accélérée) sur le projet de loi Fédération protestante de France. Face
visant à interdire le port du voile intégral au président du CFCM, Mohammed
dans l’espace public. « Il faut rechercher Moussaoui, François Fillon a « insisté sur
le consensus républicain le plus large pos- la nécessité d’éviter les amalgames et les
sible pour que cesse cette pratique sur le préjugés, qui donnent une image déformée
territoire national », a plaidé le président de l’islam de France ».
de l’Assemblée nationale. Bernard Ac-
Plusieursscénariospossiblescoyer et Gérard Larcher estiment qu’il
faut prendre le temps d’élaborer une loi Mais urgence ou pas urgence, plusieurs
« applicable et juridiquement solide de- scénarios sont possibles. Le projet de loi
vant le Conseil constitutionnel et la Cour interdisant le port du voile intégral, por-
européenne des droits de l’homme », avec té par la ministre de la Justice, Michèle
deux lectures dans chaque Assemblée si Alliot-Marie, sera examiné le 12 mai en
nécessaire. Conseil des ministres. Le projet de loi ne
C’est aussi l’avis du président (UMP) pourra être débattu qu’en session extra-
de la commission des affaires sociales de ordinaire, en juillet, puisqu’il faut six se-
l’Assemblée, Pierre Méhaignerie, qui maines de délai entre son dépôt sur le
n’est pas non plus favorable à l’urgence. bureau de l’Assemblée et son examen en
« J’aurais préféré qu’on s’en tienne à une séance publique. On peut imaginer que le
résolution. Car on se précipite et on légifè- gouvernement cherche à ne pas froisser
re trop ! S’il y a une loi, elle doit respecter l’ensemble des députés de gauche et
la procédure normale et suivre les recom- ceux du Nouveau Centre, qui ne veulent
mandations du Conseil d’État », affirme le pas de l’urgence.
député breton. La parade résiderait alors dans un ac-
À l’inverse, le patron des députés cord entre les deux Chambres en vue
UMP, Jean-François Copé, souhaite que d’un vote conforme au Sénat sur le texte
le texte d’interdiction générale de la bur- voté en première lecture par les députés.
qa soit adopté « avant la fin de la session Autre hypothèse : si le Sénat devait
extraordinaire de juillet » afin que le dé- amender le projet voté à l’Assemblée, les
bat « ne traîne pas des mois et des mois ». députés pourraient à leur tour le voter
D’autant que la session extraordinaire de conforme en seconde lecture et mettre
septembre (prévue le 7 ou le 14) devrait ainsi un terme aux navettes parlemen-
être entièrement consacrée à la priorité taires.
de l’année 2010 : la réforme des retraites. Dans l’entourage de Jean-François
La question de l’urgence, elle, n’est Copé, on juge en tout cas que les socialis-
toujours pas tranchée. François Fillon est tes « n’ont pas intérêt à mener une bataille
dans la phase des consultations. Le pre- d’amendements sur un tel sujet », parti-
mier ministre, qui a reçu vendredi der- culièrement sensible dans l’opinion.
Cmardi27avril2010 LEFIGARO
4 francePOLITIQUE
Burqa:MAMveutprendreletempsdela«pédagogie»
LagardedesSceauxdéfendralaloiinterdisantleportduvoileintégralsurleterritoirefrançais.
Ce texte, Michèle Alliot-Marie ne l’a tinctions que les querelles d’interprétation consacréausujetparunquotidienjorda-
GUILLAUMETABARD
pas revendiqué mais assumera le choix commencent.» nienétaitd’ailleursplacésouslarubrique
GOUVERNEMENT «En nombre de textes arbitrédanslebureaudeNicolasSarkozy. Éviter de «stigmatiser» l’islam est «libertéreligieuse».
àporter,jesuisvraimentgâtée!»Arrivée «Si on voulait éviter de réduire la loi à sa l’obsession de MAM. C’est pourquoi elle Teln’étaitpourtantpasl’objetdelavisite
PlaceVendômeilyamoinsd’unan,Mi- dimensionsécuritaireouencourirlerisque proclameavanttoutsonintentiondefaire de la ministre de la Justice à Beyrouth et
chèleAlliot-Marieégrèneavecunefierté d’unamalgameavecl’islam,ilétaitimpor- dela«pédagogie,toujoursplusdepédago- Amman,devendrediàdimanche.Comme
de bonne élève la liste des vingt-deux tant de se placer au niveau des principes gie».UnsouciexprimédèshierparFran- ellel’avaitfaitauQatarendécembre,MAM
projetsdeloiqu’elledoitconduireàleur mêmedelaRépublique»,estime-t-elleen çois Fillon dans le cadre de ses consulta- estvenueconvaincresesinterlocuteursli-
terme d’ici à la fin du quinquennat. À expliquant que c’est plus «en tant que tions auxquelles sa ministre d’État a banais et jordaniens de la supériorité du
commencerparladélicateréformedela garde des Sceaux qu’en tant que ministre évidemmentparticipé(lirepage3). droit latin (le droit «continental») sur le
procédure pénale, bien sûr, sur laquelle delaJustice»qu’elledéfendraleprojetde droit anglo-saxon. Une manière pour elle
«InterditàLaMecque»les parlementaires UMP se montrent loi que le chef de l’État veut voir voté decontribueraurayonnementdelaFrance
pourlemoinscirconspects. avantlafindelasessionextraordinaire,le Pédagogie auprès des musulmans de àl’étranger.Maiscedéplacementluiaper-
Mais aussi, désormais, le projet de loi 20juillet. Francequ’entantqu’ancienministredes mis de vérifier qu’au niveau des autorités
sur la burqa. «Puisqu’on a eu l’extrême Audépartréservéesurleprinciped’une Culteslorsqu’elleétaitPlaceBeauvau,elle politiques,dumoins,iln’yavaitpasd’op-
gentillesse de me passer ce texte», com- loigénérale,lenumérotroisdugouverne- estimeêtreàmêmederassurer.Pédagogie position à la loi voulue par la France.
MichèleAlliot-Marie,hier,àlasortie me elle le confiait avec une ironie ap- ment lui trouve aujourd’hui des vertus. auprèsdespaysarabesoùlaloisurlabur- D’ailleurs,fait-elleremarquer,«leportdu
d’unentretienàMatignonavec puyée,dimanche,deretourd’undépla- «Si l’interdiction est totale, l’application qapourraitêtreperçuecommeuneatta- voileintégralestinterditàLaMecque.Pour
FrançoisFillon. VÉRONIQUESAMSON/LEFIGARO cementauLibanetenJordanie. sera claire. C’est lorsqu’on établit des dis- que contre l’islam. Samedi, l’article desraisonsdesécuritéjustement».
Dernièrestractationssurlenouveau
projetduPS
LeConseilnationaldoitadopteraujourd’huiletexte
surle«nouveaumodèleéconomique,social
etécologique»soumisauvotedesmilitantsle20mai.
«Si Pierre avait tout imposé, qu’est-ce
NICOLASBAROTTE
qu’onauraitdit?»
GAUCHELe conseil national du Parti so- Depuis une semaine, les socialistes ont MartineAubry
cialiste doit adopter aujourd’hui le texte déjà beaucoup discuté entre eux sur le etHarlemDésir,
surle«nouveaumodèleéconomique,so- fond. Le document présenté la semaine le21avril,
cial et écologique» qui sera soumis au dernière devant le bureau national a déjà arriventRue
votedesmilitantsle20mai.Unedernière subi plusieurs modifications. Certaines deSolferino,
réunion,hiersoir,dubureaunationalde- sont purement formelles. D’autres corri- àParis,pour
uneréunionduvait examiner les ultimes amendements gentdesoublis,commelefaitdemention-
bureaunational.que les différentes sensibilités voulaient
FRANCOISvoirintégrer.
LAFITE/WOSTOKCe texte doit servir de base pour le «Montrerlacapacité PRESS/MAXPPP
projet socialiste pour 2012. C’est Pierre duPSàréintéresser
Moscovici,possiblecandidatàlacandi-
dature, qui a piloté les travaux de la lesFrançais»
GUILLAUMEBACHELAY,SECRÉTAIRENATIONALcommissionpréparatoire.Dansl’entou- n’avaient pas l’intention de mener un ouderecherche,parexemple,nouvelin- Tout le problème désormais, pour les
DUPSÀLAPOLITIQUEINDUSTRIELLEragedeMartineAubry,onassurequ’ila bras de fer qui apparaîtrait comme une terventionnismedel’État,accentmissur socialistes,estdes’assurerquecetravail
fallu «tout réécrire». D’autres, au sein division. la problématique écologique. «Le Parti neserapasoubliéparlecandidatquisera
de la direction, sont moins critiques: nerles35heuresdanslebilandugouver- socialisten’estpaslepartifataliste,expli- désignélorsdelaprimairedel’automne
«Bougerfortement»nementdeLionelJospin.D’autresencore queBachelay.C’estfini,letempsoùnous 2011.«Notrecandidatétaitprobablement
visentàrenforcercertainspassages,com- «2010estl’annéelaplusimportantepour étionsinhibésparlemodèleadverse.»Les autourdelatabledesdiscussions»,assu-
meceuxsurlamutationécologique,l’em- nousparcequ’elledoitmontrerlacapacité socialistesserevendiquentd’unegauche re au contraire un membre de la direc-
ploidesjeunesoulacontraintedeladette. duPSàréintéresserlesFrançais»,expli- décomplexée. D’autres, comme l’ancien tion. Ce qui semble exclure Dominique
D’autres,enfin,modifienttrèslégèrement queGuillaumeBachelay,l’undesintellos premier secrétaire François Hollande, Strauss-Kahn,directeurduFMIenposte
lesensdutexte.Parexemple,l’idéequeles du parti. «Ce qui m’importe, ce ne sont préfèrentassumerundiscoursréalisteet à Washington, ou Ségolène Royal, qui
traités européens ne seraient pas révisés pas tant les formulations que les proposi- ne pas tout promettre en amont. Pierre observelavieduPSdepuissarégionde
nefigureplusdansladernièreversion. tionsquenouspourronsfaire»,ajouteun Moscovici, quant à lui, assume d’avoir Poitou-Charentes.
Silesdernièresdiscussionsn’aboutis- membredel’ailegaucheduparti. recherché une synthèse autour de l’idée Bref, pour beaucoup de ceux qui ont
saient pas, hier soir, certains amende- Lessocialistesespèrenttenirlàlesba- d’un «réformisme radical». «Si l’on ne travaillé sur le projet, Martine Aubry
mentspourraientêtreproposésauvote. sesdeleurprojet:importancedelapro- peut du passé faire table rase, il est aussi pourraitbienincarnerlacandidatefavo-
Mais les différentes sensibilités du PS ductionàtraverslapolitiqueindustrielle nécessairedebougerfortement»,dit-il. rite.
EN BREF
Parlement:embouteillageducalendrier
Sondages:Sarkozy
enhausselégislatifjusqu’àlami-juillet selonLH2-NouvelObs…
NicolasSarkozyetFrançoisFillonL’AssembléenationaleetleSénatvontdevoirachever
ontretrouvéenavrilleurs
niveauxdepopularitéd’avantl’examendevingt-cinqtextesendeuxmoisetdemi.
lesélectionsrégionales,selon
inscrit en urgence pour scrutin majoritaire à un unsondageLH2-NouvelObs.com
SOPHIEHUET AGENDAune adoption définitive tourprévuparletextepour publiéhiersurlesiteduNouvel
PARLEMENT Près de vingt-cinq textes avant l’été. Le Sénat, lui, 80%dessièges.Legouver- Observateur.38%desFrançais
sont en cours ou en instance d’examen va consacrer deux semai- nement «est ouvert à toute ontainsiuneopinionpositive4MAI
au Parlement. C’est dire le casse-tête nes, du 18 au 28 mai, à la proposition sur le sujet», duprésident,soit3pointsdeplusGRENELLE2
que représente l’organisation des tra- discussiondelaloidemo- Premièrelecture rappelleleministre. qu’enmars.Lepremierministre
vauxpourleministredesRelationsavec dernisation agricole. Le àl’Assembléeduprojet Autres textes en cours gagne2points,à49%.
le Parlement, Henri de Raincourt, qui groupeUMPduSénataen portantengagement d’examen:larénovationdu
nationalpour …etàsonplusbasniveau,doittenircomptedel’ordredujourpar- effet accepté de céder au dialogue social dans la
l’environnement. selonIpsos-«LePoint»tagé instauré par la révision constitu- gouvernement son temps fonctionpublique,laréfor-
tionnelle de juillet 2008. «La réforme d’initiative parlementaire, me du crédit à la consom- L’imagedel’actiondeNicolas
oblige le gouvernement à s’y prendre le danslasemainedu18mai. mation, la Loppsi 2 (loi Sarkozyestrestéeinchangée18MAI
plusenamontpossible»,expliqueHenri d’orientation et de pro- enavrilàsonplusbasniveauLOIDEMODERNISA-LemodedescrutindeRaincourt.Unesessionextraordinai- grammationpourlaperfor- (32%d’opinionsfavorables)TIONAGRICOLE
reestd’oresetdéjàprévueenjuillet,qui Le gouvernement envisa- mance de la sécurité inté- jamaisatteintdanslebaromètreLeSénatprendradeux
seranotammentconsacréeauprojetde ge d’inscrire à l’ordre du rieure), adoptée le Ipsosdel’actionpolitiqueréalisésemainespourendébattre.
loisurlaburqa. jour des députés, à partir 16 février en première lec- pourLePointetdiffuséhier.
Certains textes sont prioritaires, du 25 mai, ainsi que la tureparlesdéputés,ouen- CelledeFrançoisFillon
25MAIcomme la réforme des chambres de premièresemainedejuin, core l’article 13 de la révi- aprogressédedeuxpoints(48%).
COLLECTIVITÉScommerceetd’industrie,dontl’examen l’examen de «l’architec- sion constitutionnelle
LOCALES HommageduPSdébutera cet après-midi à l’Assemblée, ture générale» de la ré- relativeauxnominationsdu
Lesdéputés àBérégovoycarlesélectionsconsulairesontdéjàété forme des collectivités président de la République
devraientdébattre
repoussées à juin 2010. De même, le territoriales, adoptée en aux emplois civils et mili- MartineAubryetladirection
de«l’architecture»de
projetdeloiorganiquerelatifauConseil première lecture au Sénat taires de l’État. Après deux duPSobserverontdemainune
laréforme,déjàadoptée
économique,socialetenvironnemental, dans la nuit du 4 au 5 fé- lectures dans chaque as- minutedesilenceetdéposerontenfévrierauSénat.
qui sera inscrit en procédure accélérée vrierdernier.«Iln’yaura semblée, la commission unegerbeausiègeduPS,
eau Sénat le 5 mai, devra être adopté pas de deuxième lecture au Sénat avant mixte paritaire (CMP) sur ce texte a pourle17 anniversaire
avantl’été,lesmandatsdesesmembres l’été»,estimeHenrideRaincourt.Plu- échoué en avril, ce qui oblige à lancer delamortdePierreBérégovoy.
ayantdéjàétéprorogésd’unan. sieurspansdelaréformesontrenvoyés unetroisièmelecture.Quantàlaréfor- L’ex-premierministre
Les députés entameront le 4 mai en àplustard,enparticulierlevoletsurle meduConseilsupérieurdelamagistra- socialistes’étaitsuicidé
erpremière lecture l’examen du projet modedescrutindesconseillersterrito- ture (CSM), elle revient aujourd’hui en le1 mai1993.
portantengagementnationalpourl’en- riaux.LesdéputésUMPn’ontpascaché deuxièmelectureauSénat,envued’une
vironnement, dit Grenelle2, également leurs fortes réserves sur le mode de adoptiondéfinitiveavantl’été.
ALEFIGARO mardi27avril2010
5international
Lachasseàl’immigréclandestinenArizona
rattrapeObama
Soucieux des voix latinos, le président replace
dans ses priorités cette question explosive.
pays, en échange d’un renforcement de
LAUREMANDEVILLE
la frontière et de règles sévères pour pu- Desmilliers
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON
denir les employeurs de main-d’œuvre
manifestantsÉTATS-UNIS À six mois d’élections de clandestine. Après des années de travail
hispaniquesmi-mandat qui s’annoncent mouvemen- bipartisan, le président Bush avait
ontprotestétées pour les démocrates, le président échoué tout près du but en 2007, la ques-
dimanche
Obama ne peut se permettre de perdre les tion fracturant l’opinion et le Congrès.
àPhoenix,en
millions d’électeurs latinos qui avaient
Arizona,«Obama,écoute-nous»tant fait pour assurer sa victoire en 2008. contre
La vague de colère qui monte des rangs Le débat acharné que la loi d’Arizona a l’entréeen
de la communauté hispanophone depuis relancé laisse présager des batailles tout vigueurd’une
l’entrée en vigueur jeudi dernier, en Ari- aussi brûlantes. Mais les démocrates ju- loianti-
zona, d’une loi anti-immigration illégale gent qu’ils ont tout à gagner d’une remo- immigration
jugée particulièrement musclée, devrait bilisation de l’électorat latino, à l’appro- illégale.
donc bousculer son agenda de réformes. che des élections de novembre, même J.LOTT/
REUTERSEt pousser sa majorité au Congrès à retar- s’ils ne parviennent pas à passer de texte.
der ses projets en matière d’environne- «Obama, écoute-nous», criaient, di-
ment et d’énergie pour se saisir de cette manche, des milliers de manifestants
question politiquement explosive. hispaniques.
Vendredi, le président est apparu de- Le texte donne de larges pou-
vant les caméras pour juger «contre- voirs à la police pour effectuer des 460000
productif» le texte législatif local, signé la contrôles d’identité des person- immigrésveille par le gouverneur républicain de nes qu’ils soupçonneraient«rai-
l’Arizona, Jan Brewer, pour pallier«des sonnablement» d’être des illé- clandestinsdécennies d’inaction de Washington».Le gaux. Ce type de contrôle, qui est Washington le mois de la drogue mexicains. Le meurtre d’un républicain Lindsay Graham et les démo-
seraient
président de la majorité démocrate au monnaie courante en France, est prochain. fermier dans le sud de l’État, ilyaun crates John Kerry et Joe Lieberman.
actuellement
Sénat, Harry Reid, dont la réélection au jugé attentatoire aux droits civiques «Celavachangernos mois, apparemment attribué à des illé- Ceux-ci étaient en passe d’accepter de
enArizona
Nevada se jouera largement sur la ques- outre-Atlantique, où il n’existe pas de vies, confiait dimanche le gaux par la police, a accéléré le passage de larges concessions pour l’exploitation du
tion de l’immigration, a annoncé que son carte d’identité et où«ledélitdefaciès» jeune Emilio Almodovar, 13 ans, la loi. Le sénateur républicain John Mc- pétrole offshore et la relance du nucléaire
bureau allait personnellement se saisir du rappelle les temps mauvais de la ségré- à Phoenix. Nous ne pourrons pas aller à Cain, qui se prépare à une rude primaire en échange d’une réduction des émis-
dossier qui attendait des jours meilleurs gation raciale. La minorité hispanique y l’écoleouêtredanslaruesansquelapolice contre l’ultraconservateur JD Hayworth sions de carbone et d’une restructuration
dans les méandres du Congrès.«Ilsem- voit le risque d’une «discrimination hu- pensequenoussommesillégaux!» en Arizona, s’est prononcé en faveur de de l’industrie du charbon écologique-
ble que la Maison-Blanche ait décidé de miliante» contre les citoyens«àlapeau Les partisans de la loi soulignent que la loi, alors qu’il avait fait campagne pour ment acceptable. Mais sans doute ont-ils
fairedel’immigrationuneprioritécentra- foncée» et parle d’une législation«dela l’Arizona ne pouvait plus se payer le luxe la légalisation des illégaux en 2008. jugé ce projet électoralement plus dange-
le», constatait hier la correspondante de haine». Une inquiétude partagée par le de la passivité face au flot des illégaux, qui L’une des victimes collatérales de ce reux et moins payant que l’immigration,
CNN, Suzanne Malveaux. président mexicain Felipe Calderon, seraient actuellement quelque 460 000 retour de l’immigration sur le devant de vu l’immense bassin d’emplois que re-
Les démocrates envisagent de propo- pour qui la loi«vaàl’encontredesdroits dans cet État frontière du Mexique. Ils la scène sera sans doute le projet de loi présente le secteur de l’énergie. Car un
ser la légalisation des quelque 11 millions del’homme» et qui a promis hier d’abor- évoquent une hausse sans précédent de la climat-énergie, sur lequel un compromis seul cap motive aujourd’hui les faits et
d’immigrés illégaux présents dans le der la question lors d’une visite à criminalité importée par certains gangs historique se profilait entre le sénateur gestes de Washington : novembre.
L’Indepréciselesobjectifsetleslimitesdesa«diplomatieafghane»
Lors de la visite du président Hamid Karzaï à New Delhi hier,
le premier ministre indien a marqué sa différence avec le Pakistan.
dement taliban. «Delhi se doit de souli- resté consensuel. Il renouvelle la volonté
MARIE-FRANCECALLE gner avec fermeté la différence entre la de «renforcer le partenariat stratégique
CORRESPONDANTEÀNEWDELHI réintégrationd’individusayantappartenu entrelesdeuxpays». Et, une fois encore,
LeprésidentASIE CENTRALE Le président afghan àlamouvancetalibaneetuneréconcilia- Singh a insisté sur la «bénignité» de la
afghan,Hamid Karzaï a effectué hier une visite tionquipourraitconduireàdedangereux présence indienne en Afghanistan.
Hamidrelativement discrète à New Delhi. Il en compromisavecl’idéologieetleleadership «L’Indecontinuerad’aiderl’Afghanistan
Karzaï,etrepartira ce matin pour assister au som- talibans», relevait hier le quotidien In- dans ses efforts de développement en ac-
lepremiermet de la SAARC (South Asian Associa- dianExpress. cordaveclessouhaitsetlesprioritésénon-
ministretion for Regional Cooperation) à Thim- cés par le peuple afghan», affirme le
indien,1,3milliarddedollarsd’aidepu, la capitale du petit royaume communiqué. Suit une énumération des Manmohan
himalayen du Bhoutan. L’escale indien- L’inflexibilité de New Delhi sur la «ré- projets financés et réalisés par l’Inde en Singh,
ne de Karzaï, si courte fut-elle, était conciliation» avec les talibans a eu pour Afghanistan : développement des infra- hierà
d’importance, surtout pour l’Inde, dont conséquence d’isoler l’Inde au plan di- structures, notamment des axes routiers, NewDelhi.
la « diplomatie afghane » a essuyé ces plomatique. Les Occidentaux, qui cher- aide alimentaire, construction du Parle- AP
derniers mois quelques revers, y com- chent une porte de sortie en Afghanis- ment afghan à Kaboul, etc. Montant de
pris sur la scène internationale. tan, se préoccupant peu des retombées l’addition : 1,3 milliard de dollars.
Elle l’était aussi pour le leader afghan, de leur nouvelle stratégie sur le reste de Les deux leaders ont également juré de
en délicatesse avec les responsables de la région, juge-t-on ici. Circonstance lutter contre le terrorisme, qui «repré-
Washington et qui ne fait plus mystère de aggravante, le Pakistan, qui est très vite sente une menace pour la région». Et le
son désir de diversifier ses amitiés. Il y a monté au créneau pour s’offrir en mé- président Karzaï a promis à Manmohan
quelques semaines, furieux d’une énième diateur entre les talibans et le reste du Singh que «le gouvernement de Kaboul
humiliation infligée par les États-Unis, monde, s’est refait une virginité auprès feraittoutpourassurerlasécuritédesIn-
de Washington. Du poil à gratter pour diens en Afghanistan». Le 26 février
l’Inde. 2010, un attentat contre deux maisonsKarzaïapromis Le communiqué conjoint publié à l’is- d’hôtes accueillant majoritairement des
àManmohanSingh sue de l’entretien entre Manmohan ressortissants indiens avait tué neuf In-
Singh et Hamid Karzaï est tout de même diens.d’«assurerlasécuritédes
IndiensenAfghanistan»
Karzaï avait ni plus ni moins invité le pré-
sident iranien Mahmoud Ahmadinejad à NétanyahouàlamanœuvrecontrelesultrasduLikoud
Kaboul… où se trouvait Robert Gates, le
secrétaire américain à la Défense. Le premier ministre veut reporter à la fin de son mandat les élections internes au parti.
Reste que pour l’Inde, l’Afghanistan
est devenu un «ami» difficile. Le rôle le de l’appareil. Leur hostilité à la moin- ble percée en obtenant 23 % des voix de céder sur Jérusalem», lance-t-il enMARCHENRY
du Pakistan dans la résolution du conflit dre concession vis-à-vis des Palesti- lors de primaires organisées par le l’accusant d’avoir secrètement acceptéJÉRUSALEM
afghan, le dialogue que Karzaï souhaite niens et des États-Unis risquerait de Likoud face à Benyamin Nétanyahou. de geler la construction de logements
engager depuis des années avec les tali- PROCHE-ORIENT Après une épreuve de réduire à zéro la marge de manœuvre du Sentant le danger, Nétanya- dans la partie arabe de Jérusalem.
bans et qui semble se concrétiser, main- force avec Barack Obama, Benyamin chef du gouvernement vis-à-vis du hou a utilisé différentes manœuvres D’autres députés du Likoud membres
tenant que même les États-Unis sont Nétanyahou est désormais engagé dans grand allié américain. pour bouter Moshe Feiglin hors du du lobby des colons aimeraient eux aussi
d’accord : les sujets de discorde n’ont une autre bataille, sur le front intérieur, Likoud. En vain. L’an dernier, par donner une leçon au premier ministre
certainement pas manqué entre le pre- avec Moshe Feiglin, chef de file des nos- exemple, lors de la désignation de la liste coupable d’avoir violé deux tabous. En
mier ministre indien et le président talgiques du Grand Israël au Likoud, son des députés du Likoud, il avait menacé acceptant l’idée d’un État palestinien etDepuisqu’ils’estinfiltré
afghan.«Nousavonsdiscutédelaréinté- parti. L’enjeu est tel que le premier mi- d’exclure du futur gouvernement tous en décrétant, en novembre dernier, unauLikoud,Moshe
gration et de la réconciliation avec les nistre donne de sa personne. Il s’est lan- ceux qui prendraient langue avec Moshe gel de dix mois de la construction de lo-Feiglin,colonde48ans,
membres du mouvement taliban et cé hier dans une tournée des villes pour Feiglin pour obtenir des voix. La mise en gements dans les colonies de Cisjordanieseposeenrival
d’autres organisations qui ont accepté la convaincre les 3 000 membres du comi- garde n’avait eu aucun effet. pour tenter de calmer Obama.dupremierministre
Constitution afghane et qui n’appartien- té central du grand parti de la droite de le Cette fois-ci, la bataille s’annonce tout Pour Nétanyahou, une défaite au sein
nentniàal-Qaidaniàaucunautreréseau soutenir lors d’un vote prévu jeudi. aussi serrée. Pour imposer ses vues, de son parti ne manquerait pas d’aggra-
terroriste», a déclaré Hamid Karzaï à Sur le papier, l’enjeu est purement Ce courant d’ultras est mené par Benyamin Nétanyahou doit obtenir plus ver l’isolement d’Israël dans le monde
l’issue de son tête-à-tête avec Manmo- « technique ». Benyamin Nétanyahou Moshe Feiglin, un colon de Cisjordanie de 70 % des votes au comité central. Un en donnant du Likoud, la principale for-
han Singh. propose un report de trois ans, c’est-à- devenu au fil des années la véritable bête objectif qui s’annonce difficile. Moshe mation de la majorité actuelle, l’image
Les Indiens sont prêts, même si ce dire jusqu’à la fin de son mandat, des noire de Nétanyahou. Depuis qu’il s’est Feiglin, pour qui «le peuple palestinien d’un parti tombé sous le contrôle d’ex-
n’est pas de gaieté de cœur, à accepter élections internes pour les institutions infiltré au Likoud, ce colon de 48 ans, n’existe pas», se présente comme celui trémistes. Il n’a pas non plus oublié que
une«réintégration» de la piétaille tali- du Likoud. En fait, le premier ministre aux allures d’intellectuel, se pose en rival qui peut empêcher Benyamin Nétanya- les surenchères de l’extrême droite ont
bane, mais ils sont carrément opposés à veut surtout éviter d’offrir aux « durs » du premier ministre. En 2006, il avait hou de se soumettre aux exigences de fait chuter dans le passé pratiquement
une «réconciliation» avec le comman- du parti l’occasion de prendre le contrô- réussi, à la surprise générale, une vérita- Barack Obama. «Nétanyahou a accepté tous les gouvernements de droite.
D.MIZRAHI/AFP
Cmardi27avril2010 LEFIGARO
6 international
ÀVienne,uneenquêtepourmeurtre
cibleleprésidenttchétchène
Les assassins d’un opposant en exil dans la capitale autrichienne 7 assassinats en deux ans Moscou
RUSSIErecevaient leurs ordres d’un conseiller de Kadyrov. Rouslan Iamadaïev
Ancien député à la Douma
du mouvement pro-Kremlin MAURINPICARD
Oumar Israilov abattu le 24 septembre 2008VIENNE Stanislas Markelov
Ancien rebelle Avocat des droits de l'homme
AUTRICHE Il est midi trente dans les intégré aux milices pro-russes proches des exilés tchétchènnes
faubourgs de Vienne, le mardi 13 jan- abattu le 13 janvier 2009 abattu le 19 janvier 2009
vier 2009. Sur la Leopoldauerstrasse, à Vienne
Floridsdorf, un quartier populaire de la AUTRICHE
capitale autrichienne, on se presse, on
se salue poliment. Et soudain… Un Ghazi Edilsultanov
homme qui sortait d’une épicerie de Ancien colonel rebelle
Istanbulquartier laisse échapper ses briques de arrivé en Turquie en 2002
lait et se met à courir. Deux individus abattu le 6 septembre 2008 TURQUIE
cagoulés, revêtus de camouflage mili-
Soulim Iamadaïevtaire, dégainent des revolvers et se lan-
Ancien rebelle ralliécent à sa poursuite. Au milieu des pas- Islam Djanibekov aux Russes en 1999sants hébétés, le fuyard traverse une
Rebelle blessé au combat abattu le 28 mars 2009rue encombrée, slalome entre les voi- et réfugié en Turquie
tures, mais il trébuche sur un trottoir et abattu le 9 novembre 2009
s’affale. Ses poursuivants le rattrapent Ali Osaïev
et lui logent deux balles dans la tête, Bras droit en Turquie du chef
des rebelles tchétchènesavant de disparaître dans la nature, non É.A.U.
sans avoir tenté de prendre des auto- abattu le 27 février 2009 Dubaï
mobilistes en otage.
Quinze mois après le drame, la police
criminelle autrichienne boucle une en-
quête délicate : Oumar Israïlov, la victi-
me, était tchétchène. Agé de 27 ans, cet
ancien rebelle était arrivé en Autriche LESPROTAGONISTES
en 2006 avec femme et
enfant. Il avait sollicité, et Ramzan Kadyrov
obtenu, le statut de réfu- Ancien boxeur et rebelle tchétchène lors de la première guerre
gié politique, persuadé d’indépendance contre les Russes, il a été élu, à 33 ans, président de la petite
d’être poursuivi par la république autonome le 15 février 2007, après en avoir été premier ministre.
rancune tenace du prési- Réputé pour son extrême brutalité et le traitement expéditif réservé à sesCi-dessus,leprésidenttchétchène
dent pro-russe de Groz- adversaires, il aurait dressé de sa propre main une liste de 2000 nomsRamzanKadyrov(aucentre),
ny, Ramzan Kadyrov. dimancheàGrozny. d’opposants à faire taire, dont une «shortlist» de 300 noms à «traiter»
Après avoir patiemment Àgauche,lecorpsdeRouslan en priorité. Une unité spéciale d’hommes de main se vouerait à cette tâche.
reconstitué les pièces du Iamadaïev,anciendéputédelaDouma,
assassinéàMoscouenseptembrepuzzle, les enquêteurs Shah Tourlaïev Adam Delimkhanov2008. SADULAYEV/AP,KOSTYUKOV/AFPautrichiens sont aujour- Proche conseiller de Kadyrov, Autre proche de Kadyrov,
d’hui en mesure de dési- il serait chargé, depuis la 40 ans, député de la Douma
gner les responsables du yeux, trop tard. Des témoins ont relevé Russie où il réside, de planifier russe depuis 2007, il fait l’objet
crime. L’étendue de leurs la plaque d’immatriculation de la Volvo les basses œuvres de son d’un mandat d’arrêt international.
découvertes, révélées par verte, qui a emporté les tueurs. Un hom-
maître à l’étranger. Il était le Il est accusé par la police
le New York Times dans me est arrêté : Otto Kaltenbrunner, 41
destinataire des appels passés émiratie d’avoir commandité
son édition d’hier, confirme ce que « kadyrovtsy », les miliciens de la garde ans, né en Tchétchénie, et dont le véri- par les tueurs de Vienne. Un l’assassinat de Soulim Iamadaïev
nombre de réfugiés tchétchènes à tra- présidentielle, Oumar Israïlov abat sa table nom serait Ramzan Edilov. «Is- mandat d’arrêt international à Dubaï le 28 mars 2009.
vers le monde subodoraient déjà depuis part de sales besognes. Mais il jette raïlovétaituntraîtreauprésident (Kady- pourrait être délivré contre lui
deux ans : le président Kadyrov aurait l’éponge en 2006, écœuré par les mé- rov). Il a mérité la mort», affirme-t-il par la police autrichienne.
dressé une « liste noire » d’opposants à thodes de son employeur, et s’enfuit à avant de se murer prudemment dans le
abattre. l’étranger. Son père, Sharpoudi, est ar- silence.
rêté et torturé pendant un an, par Kady-
Multiplication des exécutions Faisceau de présomptionsrov lui-même à l’occasion, avant d’être raïlov, il aurait essayé plusieurs fois de
spectaculaires ZOOMrelâché. Ses complices sont rapidement identi- joindre celui-ci pour le convaincre de
Depuis deux ans, les specta- Depuis l’Autriche, les deux hommes fiés. Lecha Bogatirov et Tourpal Ali Ye- rentrer en Tchétchénie, «sans faire
culaires de dissidents tchétchènes se déposent plainte pour actes de torture cherkaïev ont poursuivi et abattu Is- d’histoires».
multiplient de par le monde : en sep- auprès de la Cour européenne des droits raïlov. Un quatrième larron, Muslim Kaltenbrunner, Dadaïev et Yecher- Manuel Noriegaextradé
tembre 2008, un ancien député tchét- de l’homme (CEDH) de Strasbourg, dé- Dadaïev, aurait surveillé les allées et ve- kaïev sont arrêtés en territoire autri- versla France
chène de la Douma russe tombé en dis- nonçant une campagne d’enlèvements nues de la victime les semaines précé- chien, tandis que Bogatirov parvient à L’ex-dictateurpanaméenManuel
grâce, Rouslan Iamadaïev, est abattu en orchestrée par l’homme fort de Grozny dentes. Dans la panique, Bogatirov et s’enfuir en Russie, où sa trace se perd. Noriegaétaithierencours
plein cœur de Moscou. Le 28 mars 2009, lui-même. C’est la première fois que Kaltenbrunner ont passé de multiples Pour lui, soupirent les inspecteurs du d’extraditionverslaFrance,
c’est au tour de son frère Soulim, un Ramzan Kadyrov est cité nommément appels avec leurs téléphones portables Bundeskriminalamt, il n’y a pas grand- aconfirmédanslasoiréele
combattant rallié puis repenti comme dans une telle démarche. activés quelques jours auparavant. Leur chose à espérer : toute requête d’extra- ministèrefrançaisdelaJustice.
Israïlov, d’être abattu à Dubaï. Entre En août 2008, les menaces contre mystérieux interlocuteur est identifié : dition adressée à Moscou semble vouée à Condamnépardéfauten1999
septembre 2008 et février 2009, trois Oumar Israïlov se précisent. Il se sent derrière un numéro de portable russe, se l’échec. La justice autrichienne devrait àdixansdeprisonpour
autres Tchétchènes sont liquidés en désormais épié. En décembre, il se ma- cache Shah Tourlaïev, le conseiller de prononcer les premières mises en exa- blanchimentd’argent,ildevrait
Turquie. nifeste auprès des services antiterroris- Ramzan Kadyrov en Russie, dont on re- men dans les semaines à venir. Malgré le toutefoisêtrerejugé.Manuel
Une chose est sûre : pour Grozny, tes autrichiens, le BVT, réclamant une trouve la copie du passeport et même un faisceau de présomptions, l’instruction Noriegaavaitétérenverséet
Oumar Israïlov n’était pas le premier protection rapprochée. «Menace trop billet d’avion électronique à son nom du dossier s’annonce pénible : à Vienne, capturéen1989lorsde
venu. Le jeune homme a résisté armes à vague», estiment les autorités, qui ne dans le vide-poche de la Volvo. Les poli- les prévenus comme les témoins poten- l’interventionaméricaine
la main à l’envahisseur russe, avant l’écoutent pas davantage six jours avant ciers découvrent que Tourlaïev s’est tiels se refusent à parler, par peur de su- auPanama.Âgéde76ans,
d’être « retourné » par les forces de sé- le drame. rendu en Autriche deux mois et demi bir à leur tour le courroux de Ramzan legénéralaachevé
curité de Kadyrov. Dans les rangs des La fusillade du 13 janvier leur ouvre les avant le drame : selon la veuve d’Is- Kadyrov. enseptembre2008depurger
unepeinededix-septansde
prisonauxÉtats-Unispourtrafic
dedrogue.Ilattendaitdepuislors
sonextradition,quelaCourOmarel-BéchirréélusanspérilprésidentduSoudan suprêmeaméricaineaconfirméau
moisdemars.Lasecrétaired’État
HillaryClintonasignéhierl’ordreSa victoire représente un camouflet pour la justice internationale qui veut le juger.
d’extraditionet,selonleschaînes
sident des États-Unis, ont estimé que fausses», avait prévenu la semaine Le Sud-Soudan, voisin du Darfour, américainesCNNetCBS,il
TANGUYBERTHEMET cette consultation, la première plura- dernière Nafie Ali Nafie, l’un des piliers devrait rester en dehors du jeu. Car le auraitétéplacédansun
AFRIQUE Omar el-Béchir a été réélu liste depuis vingt-quatre ans, ne ré- du régime. Hier, l’Union européenne a SPLM, qui a signé en 2005 un accord de volMiami-Paris.
président du Soudan. Cette victoire, pondait pas aux «normes internatio- rappelé que «l’impunité des crimes in- paix global (CPA) avec le Nord pour
annoncée hier par la commission nales». ternationaux les plus graves est et de- mettre fin à vingt années de guerre civi-
électorale, n’est pas franchement une meureinacceptable». le, est lui aussi sorti vainqueur des ur- EN BREFPoursuivi pour crimessurprise. Depuis le boycott du scrutin Sa réélection renforce aussi la posi- nes : son chef, Salva Kiir, a été recon-
contre l’humanité auDarfourà la dernière minute par ses princi- tion d’Omar el-Béchir au Darfour, où duit à la présidence de la région
paux opposants, Béchir, candidat du Omar el-Béchir, arrivé au pouvoir en trois rébellions luttent contre le pouvoir semi-autonome du Sud avec 92,9 % des Invalidationdel’élection
Parti du congrès national (NCP), res- 1989 à la faveur d’un coup d’État mili- voix-àla faveur, là encore, de fraudes dedéputésirakiens
tait quasiment seul en lice. taire, peut néanmoins se prévaloir massives.L’UEarappelé
Yasser Arman, soutenu par les ex- d’une certaine légitimité qu’il ne possé- Hier, Omar el-Béchir s’est engagé à L’instancejudiciaireàOmarel-Béchir que
rebelles du Mouvement populaire de dait pas jusqu’ici et dont il avait grand «mettre en œuvre le référendum au delacommissionélectorale«l’impunitédescrimes
libération du Soudan (SPLM), et Sadek besoin. Le président soudanais pourra internationauxlesplus Sud-Soudan». Cette étape clef, pré- irakienneainvalidéhier
al-Mahdi, chef du parti Umma, s’appuyer sur cette onction démocrati- vue dans l’accord de paix global, doit 52candidaturesdontcellesgravesestetdemeure
avaient notamment déserté l’élection. que pour résister à la Cour pénale inter- se tenir en janvier et mènerait pres- dedeuxélus,pourleursliensinacceptable »
Mais la victoire de Béchir avec nationale (CPI), qui a émis l’an dernier que à coup sûr à l’indépendance du aveclepartiBaasdel’ancien
68,24 % des voix n’est pas un triom- un mandat d’arrêt à son encontre pour de Khartoum. Le président pourrait y sud du pays, une zone riche en eau et dictateurSaddamHussein.Cette
phe. Le chaos qui a régné durant les crimes de guerre et crimes contre l’hu- déployer de nouveaux moyens pour en pétrole. Or, Khartoum s’est tou- décision,quipeutbousculer
cinq jours d’un vote effroyablement manité au Darfour. Le scrutin, en partie confirmer sa victoire militaire. Cette jours opposé à l’indépendance. Les lesrésultatsélectoraux,
complexe mine la crédibilité du vain- cautionné par l’ONU, complique ainsi la région de l’ouest du Soudan est le théâ- déclarations d’hier trahissent sans aaussitôtétédénoncée
queur. Les fraudes se sont ajoutées à tâche des magistrats de la CPI et des tre depuis sept ans d’une guerre civile à doute plus la tactique politique du parl’ancienpremierministre
une désorganisation chronique. pays occidentaux qui les soutiennent. l’origine de 300 000 morts, selon moment qu’une réelle volonté d’or- IyadAllawi,quia
L’Union européenne et le Carter Cen- La vertu de la victoire serait de«prou- l’ONU, et 2,7 millions de personnes dé- ganiser un référendum aux enjeux annoncéquesonparti
ter, une ONG fondée par l’ancien pré- ver que les allégations contre lui sont placées dans des camps. cruciaux. allaitfaireappel.
C 1
AMRNABIL/APLEFIGARO mardi27avril2010
7europe
LesVingt-Septs’attaquentauxbombesartisanales
LaFrancevapiloterunprojeteuropéencontrelesenginsexplosifslesplusmeurtrierspourlessoldatsenAfghanistan.
520soldatsdel’Otandisparusl’ander- l’exception des Britanniques, aguerris santsdesIED,voirederemonterlesfi- del’UE,saluaithierlacapaciténouvelle
JEAN-JACQUESMÉVEL
nier en Afghanistan. Là, comme en par l’Irlande du Nord, puis l’Irak. Les lières d’approvisionnement. «Ces bri- de l’agence à accoucher de «résultats
ENVOYÉSPÉCIALÀLUXEMBOURG
Irak, c’est désormais la cause de 30% ministres de la Défense, réunis hier à colages meurtriers évoluent et se concrets».
UE L’Europe de la défense a de petits des pertes occidentales en moyenne, Luxembourg, ont décidé une première perfectionnenttouslesjours»,relèveun Leprojetaaussivaleurdesymboleau
moyens mais elle s’attaque à l’ennemi d’après les chiffres du ministère fran- «mutualisation»deleurexpertise.Les expert. moment où l’Europe nouvelle formule
numéro un. Les Vingt-Sept ont décidé armées françaises la piloteront avec, chercheàimprimersonélanàlapoliti-
LesministresdelaDéfensehier d’envoyer en Afghanistan un pre- entreautres,laPologne.Lesdonnéesde quedesécuritécommune.Conséquen-HervéMorinsefélicite
prennentleurautonomiemier «laboratoire de terrain» pour l’ensembledespaysdel’UEserontcen- ce du traité de Lisbonne, les ministresdevoirl’Europe
contrer les engins explosifs improvisés tralisées et tous les partenaires de Le laboratoire européen devrait s’ap- de la Défense sortent peu à peu d’unedeladéfensesepencher
(improvised explosive devices, ou IED), enfinsur«descapacités l’Otan bénéficieront des retombées. puyer sur l’expérience acquise par un tutellepolitiquejusqu’iciimposée.Sans
armes statistiquement les plus meur- Hervé Morin s’est félicité hier de voir sous-traitantprivé,vraisemblablement devoir en référer à leurs collègues descritiques»
trièrespourlesarméesoccidentalesdé- l’Europedeladéfensesepencherenfin britannique. Un premier devis de Affaires étrangères, ils espèrent pou-poursesarmées
ployéesenopération. «sur des capacités critiques» pour ses 1milliond’eurosestévoqué.Ilserapré- voir,d’iciàlafindel’année,seretrou-
Explosifsartisanaux,enginspiégésou çaisdelaDéfense.Ellesonttué7des41 armées. levé sur le budget de l’Agence euro- ver entre eux et à intervalles réguliers
bombesditesdebas-côté,lesIEDtuent Français perdus depuis le début de la Le laboratoire, mobile, devrait être péenne de défense (AED), institution surunordredujourquileurseraitpro-
plus que les tirs d’armes à feu dans les missionenAfghanistan. déployéenAfghanistand’iciàjuin2011. confinée depuis 2004 aux projets de pre. Le moment approche où «nous
conflits «asymétriques» où les Euro- Les Européens disposent de moyens Sa mission sera proche d’un travail de coopérationetderechercheàlongter- pourrons décider entre nous, au lieu de
péenssetrouventengagés.Ces«armes très limités pour détecter, identifier, policescientifique.Outrelaprévention, me.CatherineAshton,quivareprendre faire de l’analyse et du commentaire»,
du pauvre» ont coûté la vie à 275 des cataloguer et neutraliser la menace, à il s’agira aussi d’identifier les compo- àsoncompteladiplomatieetladéfense seréjouissaithierHervéMorin.
ZOOM
NickCleggredessine LeroidesBelgesacceptela
démissiondugouvernement
AlbertIIaacceptéhier
ladulacarteélectoralebritannique d’YvesLetermeaprès
unetentativeinfructueuse
derelancerlesnégociationsentreCesontlestravaillistesquiontleplusperdudepuis Flamandsetfrancophones.Le
premierministreavaitprésenté
lamontéeenpuissancedeslibéraux-démocrates. cettedémissionjeudidernier
aprèsledépartdeslibéraux
LibDems le siège est prenable. Le choc flamandsdupartiOpenVLDdela
CYRILLEVANLERBERGHE
serait encore plus grand si les tories coalitionaupouvoirdepuiscinqCORRESPONDANTÀLONDRES
réussissaientàprofiterdela«cleggma- mois.LeroidesBelgesavait
GRANDE-BRETAGNE Leleaderlibéral- nia» en empêchant Ed Balls, le minis- voulusedonnerunpeudetemps
démocrate Nick Clegg n’en finit pas de tre de l’Éducation et plus proche pourtenterderenouerlesfilsdu
rebattre les cartes de la politique bri- conseiller de Gordon Brown, de dialogueentrelesdeuxgrandes
tanniqueavantleslégislativesdu6mai. conserver son siège. Anthony Calvert, communautéslinguistiques
Au départ, tous les experts pensaient le candidat tory qui tente cet exploit dupaysquisedisputenttout
que son succès lors du premier débat propose aux électeurs de reproduire particulièrementsurlesdroits
télévisé allait surtout priver David Ca- «unmomentPortillo»lorsduvote. NickClegg, desfrancophonesdans
envisitemeron et les conservateurs de sièges En 1997, Michael Portillo était un labanlieueflamande
électorale,précieuxpourobtenirunemajoritéab- jeunedéputéenpleineascensionpoliti- deBruxelles.
hieràsolue au Parlement, faisant le jeu du que, ministre de la Défense de John
Édimbourg,premier ministre travailliste Major et favori pour devenir le
enEcosse.
GordonBrown. futurleaderduParticonser-
Les EN BREFPassé les premiers mo- vateur. Mais la victoire du
intentions
mentsdepanique,l’équipe NewLabourdeTonyBlair devote
de Cameron a réalisé que fut si importante que Accordsurleservicepourles20
la montée des libéraux- l’étoile montante des to- diplomatiquedel’UElibéraux-
bastionstravaillistesdémocratesasurtoutpro- ries perdit son siège dans démocrates LesVingt-Septsontparvenus
pourraientbasculervoqué une chute brutale lenorddeLondres,cequi aux hiersoiràl’«accordpolitique»
àdroiteàl’issuedu Labour. Une vingtaine mit brutalement fin à ses législatives espérésurlelancementdu
duscrutin du6maised’anciens bastions travaillis- ambitionspolitiques. servicediplomatiquedel’UE.
confirmenttes, auparavant considérés Resteàpréciserlerôledufutur
dans«Unpaysenotage»comme imprenables, pourraient fi- secrétairegénéral,posteconvoité
l’ensemblenalementbasculeràdroite. À dix jours du scrutin, les suppositions parParis.LaCommission
dupays.
Au lieu de s’attaquer à des sièges te- vont bon train pour tenter d’imaginer doitencoredonnersonfeuvert
D.MOIR/
nusparleslibéraux-démocratesdansle cequisepasseradanslecastoujoursle etleParlementeuropéen,
REUTERS
sudruraldel’Angleterre,quivontêtre plus probable d’un Parlement minori- trèscritique,rendresonavis.
trèsdifficilesàremporteraprèslesper- taire. À qui Nick Clegg apportera-t-il
LeLaboursuspendformances de Clegg, les conservateurs sonsoutienaprèslesélections?
uncandidatvont viser 20 nouvelles circonscrip- David Cameron a laissé hier la porte
tionstenuesparlagaucheetfragilisées entre-ouverte à une éventuelle coali- LePartitravaillisteaupouvoir
parlesprogrèsdesLibDems. tion en refusant d’exclure une possible asuspenduhierl’un
Hier, David Cameron a marqué ce réforme du mode de scrutin, premier desescandidatsauxlégislatives
changement de stratégie en se rendant point de négociation pour Nick Clegg. mes qui leur sont chers: l’environne- puisseprétendresquatterau10Downing du6mai,enraisondeses
à Southampton pour soutenir Royston Mais il reste très attaché au système ment et la défense des libertés Streetestgrotesque»,a-t-ildéclaré. déclarationssurInternet
SmithquiseprésentefaceàJohnDen- électoralactuel,etaccuseNickCleggde individuelles. Le leader LibDem n’a en revanche qualifiéesde«totalement
ham, le ministre travailliste en charge vouloiravecunParlementsansmajori- De son côté, Nick Clegg a aussi ren- pasexcludediscuteraveclestravaillis- inacceptables».JohnCowan
des Communautés. «Nous agrandis- té «prendre le pays en otage juste pour forcé l’hypothèse d’un accord avec la tes s’ils éjectaient Gordon Brown pour affirmequ’ilne«seraitpas
sons notre terrain de bataille», a averti obtenir ce qui arrange les libéraux-dé- droite, en expliquant dimanche à la mettre en place un autre leader moins content»sisesenfantssortaient
DavidCameron. mocrates». BBC qu’il était hors de question qu’il avecunmusulmanouencore:impopulaire.
Malgré48%dessuffragespourDen- Plutôt que d’insister sur cette ques- soutienne Gordon Brown si les tra- Autant de déclarations que le pre- «Pourquoiselimiter
ham et presque 20 points d’avance sur tion de mode de scrutin qui divise son vaillistesarrivaienttroisièmesennom- mierministren’apasvoulucommenter àunefemme?Jepréférerais
lecandidattorylorsdesdernièresélec- propre camp, Cameron a tenté hier de bre de voix, leur position actuelle dans pournepas«perdresontempsàspécu- enavoirunedifférente
tions en 2005, les conservateurs pen- séduirelesélecteurscentristes,enrap- lessondages.«L’idéequ’unpartiarrivé ler sur ce qui se passera après les élec- pourchaquejour
sent qu’avec les voix conquises par les pelant ses engagements sur deux thè- en troisième position en nombre de voix tions». delasemaine.»
JaroslawKaczynskibriguelasuccessiondesonfrèrejumeauàVarsovie
Candidatàlaprésidence,lechefdeladroitepolonaiseadécidéde«surmontersasouffrance».
sants de son parti, décimé dans l’acci- Depuishier,lacampagneprésidentielle rité parlementaire fragile. Son frèreMARCINZRALEK
dentduTupolev154.«LaPologne,c’est abeletbiencommencé.Jaroslaw,«ani- étaitalorsconsidérécomme«l’élémentVARSOVIE
notre engagement commun. Elle exige malpolitique»,peutcomptersurleclimat modérateur».Maisiln’estpluslà…
POLOGNE C’est officiel depuis hier, que la souffrance personnelle soit sur- compassionnelsuscitéparlatragédie.Sa Parmi les seize candidats officiels, ce
mêmesipourlamajoritédespolitiques, montée, que le devoir soit rempli malgré cote de popularité est déjà remontée serontKaczynskietlelibéralBronislaw
descommentateursetdel’opinionpu- unetragédiepersonnelle»,adéclaréJa- d’unedizainedepointsdanslessondages. Komorowski qui, d’après les sondages,
blique polonaise, c’était un secret de roslaw, en rappelant que son «frère Ilreste,pourbonnombredePolonais,le se disputeront la victoire au second
Polichinelle: Jaroslaw Kaczynski, frère chéri est parti». Cette déclaration était «cerveau»d’untandemconnupourson tour,le4juillet.
jumeau du président Lech Kaczynski farouchesouverainismeetunpatriotisme Silessondagesprédisenttoujoursune
mort le 10 avril dans un accident frôlantl’euroscepticisme. écrasante victoire du candidat libéral«LaPologneexiged’avion en Russie, sera candidat à (près de 50%) contre le candidat
Seizecandidatsofficielsl’électionprésidentielledontlepremier queledevoir conservateur (26%), les Polonais rê-
tourestprévule20juin. C’est lui, l’aîné de 45 minutes, qui, à la vent d’une campagne électorale diffé-soitremplimalgré
Jaroslaw Kaczynski, président du tête du gouvernement de juillet 2006 à rente, sans les coups bas qui émaillentunetragédiepersonnelle»particonservateurDroitetJustice(PiS), novembre2007,avaitmisenœuvreune d’ordinaire la vie politique nationale.
est considéré par l’opposition – et par politique radicale de «nettoyage» du Maisbienpeuycroient.«Nousnousat-
certains membres du PiS – comme un attenduedepuisunedizainedejoursde pays - ayant rapidement tourné à la tendons à une campagne agressive,
«shérif totalitaire» tenant le parti lapartd’unhommequi,àencroireses chasse aux sorcières afin de contrôler pseudo-patriotique, où Jaroslaw Kac-
d’une main de fer. Il aura attendu le proches, reste profondément marqué tous les leviers du pouvoir. Proche de zynski exploitera la mort de son frère
dernier moment pour faire sa déclara- parledrame.«JaroslawKaczynskiestle Radio Maryja, une radio intégriste pour créer le mythe d’un parti martyr»,
tion, après les dernières funérailles des candidatnatureldenotreparti»,décla- ouvertement xénophobe et antisémite, estimelepolitologueWojciechJablons-
JaroslawKaczynskilorsd’undébatàla 96 victimes du crash en Russie, dont rait au Figaro, quelques jours après le il s’était allié avec les populistes et les ki sur le site Internet Wirtualna Pols-
Dièteenoctobre2009. ANDREWS/REUTERS nombre de membres ou de sympathi- crash,ladéputéeBeataSzydlo. ultracatholiquespourgagnerunemajo- ka.
C