Magazine Le Figaro du 27 juin 2011
50 pages
Français

Magazine Le Figaro du 27 juin 2011

-

Description

Venez lire le Figaro magazine du 27/06/2011

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 juin 2011
Nombre de lectures 8
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1,40€ lundi27juin2011 -LeFigaroN°20808-www.lefigaro.fr-Francemétropolitaineuniquement
Retraite Grossesse: Lapilulene
favorisepasà60ans: l’amniocentèse
lecancerc’estterminé demoinsenenmmoinsoin LeFigaro
santé duseinvendredi PAGE24 nécessaire
PAGESP 11à14
“Sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur” Beaumarchais
LeFigaroéconomie
SalonduBourget:Grandemprunt:
déjà400 doublesuccès,commercial Fillonetl’UMP
investissements etpopulaire
sélectionnés
PAGE26 tirentàSalaires:
lesministères
généreuxavec bouletsrougesleursagents
PAGE26
Management&Emplois
LeMedefveut surlePS
desformations
pour ursesess Le premier ministre a brocardé
dirigeantsrigeants les thèmes de campagne
PAGES ES3300À À3939 de François Hollande.
LA PRIMAIRE socialiste des sondages. Être chef de
s’ouvre demain, mais déjà la l’État, c’est gérer les cri-
majorité est à l’offensive. Sa- ses,«pasêtrel’hom-Lesnouveaux
medi, devant les nouveaux me du quotidien»,
adhérents de l’UMP, Jean- a lancé le premierdéfisd’Israël
François Copé et François ministre. PAGE4aulendemaindes
Fillon ont concentré le tir sur ET L’ÉDITORIAL
François Hollande, le favori PAGE21révoltesarabes
PAGE2
Crisegrecque:leplanproposéparlaFrance
àl’Europepourfaireparticiperlesbanques
NICOLAS SARKOZY avait un nouveau schéma auquel
annoncé vendredi, dans le Paris compte bien rallier les
SégolèneRoyal cadre du sommet européen autres capitales européen-
des chefs d’État, qu’il exis- nes cette semaine, enrelancesa tait en France un accord sur amont d’une réunion cru-
la participation des institu- ciale programmée diman-candidatureàla Le Salon du Bourget a fermé ses portes hier, fort
tions financières au sauve- che prochain. L’initiative
de nombreux records. Il a accueilli 200 000 visiteursprimairePSPAGE5 tage de la Grèce. De fait, tricolore prévoit d’inciter
ce week-end. Le grand public a pu apprécier les ballets tard vendredi soir, un les créanciers privés
Ouverturedu aériens, du Rafale(notrephoto) au Solar Impulse, en groupe de travail « public- d’Athènes à continuer de lui
passant par l’Airbus A380. PAGE28 privé », restreint mais de prêter, jusqu’à 30 ans poursecondprocès
haute volée, a mis au point certains crédits. PAGE25
desKhmers
rougesPAGE9
HISTOIRE DUJOUR
L’épreuvedenatation
seferasurl’herbe
a plupart des enfants apprennent à referme.Onvafairedeslignesd’eauavecSuccessionàla
nager dans l’eau ! Et se perfection- des balises», assure l’un d’entre eux. SOMMEILtêtedelaCour Lnent également dans l’eau ! Les Sans préciser si les enfants seront en
collégiens de Castillon-la-Bataille, en maillot pour cette épreuve.decassation: Gironde, ont eux développé un nouveau Les parents sont cordialement invités à
style moins aquatique mais plus concep- ce test qui pourrait s’avérer aussi réjouis-Jean-Claude
tuel : le « savoir-nager » hors les flots. sant que le traditionnel spectacle de fin ÀPRIXDIVINMarinfavoriPAGE15 Cette semaine, faute de piscine, les élèves d’année ! Les professeurs, excédés, espè-
vont en effet passer leur évaluation de rent qu’à voir leurs enfants brasser sur la
BenHarper, natation… sur le gazon ! paille, les parents réagissent. Car depuis
Pour respecter le programme, les jeunes deux ans, la piscine municipale est fer-invitédu MALIN?
devront, comme le prévoient les textes mée faute d’argent pour finir la rénova-
de l’Éducation nationale«sauterdansun«Live-LeFigaro» tion. Les professeurs ont bien tenté d’ac- C’est toute
bassind’eauprofonde,passersousunob- céder aux piscines des communespoursonnouvel
jet flottant, nager dix mètres sur le ventre alentour. Mais elles étaient bondées la tentation
et sur le dos» et cela sera fait ! Les pro- d’enfants qui préfèrent nager dans unalbumPAGE42
fesseurs d’éducation physique du collège bassin que sur un terrain de foot. !
vont«matérialiserceparcourssurlater- CÉCILIAGABIZON
n Collectionliteriefxehautde
gamme«cousuemain»
DÉBATS&OPINIONS RENDEZ-VOUS
n Collectionrelaxationàsuspension
2 lattes-ressortsensachés:uneLEREGARDDE L’ÉDITORIALd’YvesThréard PAGE21 À PARIS SUR 500 M
gammedesommiersàlacartePhilippeLabro LECARNETDUJOUR PAGE19 ESPACETOPPERGRANDLITIERV.BOISOT/LEFIGARO-R.ZVULUN,S.PRING, vouspermettantdepersonnaliserCavalier,le«Filmeur»Y.KARAHALIS/REUTERS-M.MEDINA/AFP- APARTÉd’AnneFulda PAGE50 e66 rue de la Convention Paris15,
HOENIG,N.HENDRICKSON/GETTYIMAGES- PAGE21 votreliterieenfonctiondevotre
TOUTEL’ACTUALITÉSURlefigaro.frT.BEYOND/PLAINPICTURE 0140590210,M° Boucicaut,P. gratuit, morphologie,devotreconception
ALG:185DA. AND:1,50€. BEL:1,50€. DOM:2,10€. CH:3,20FS. CAN:4,25$C. D:2,10€. A:3€. ESP:2,10€. CANARIES:2,20€. GB:1,70£. GR:2,30€. ITA:2,30€. LUX:1,50€. NL:2,10€. ouvert 7j/7 (10h-19h). www.topper.fr duconfortetdevotregoût.
H:830HUF. PORT.CONT.:2,20€. SVN:2,30€. MAR:14DH. TUN:2,5DTU. USA:4.25$. ZONECFA:1600CFA. ISSN0182.5852
M 00108 - 627 - F: 1,40 E
3:HIKKLA=]UVYUY:?k@g@c@h@k;
FRANCOISMORI/AP
Clundi27juin2011 LEFIGARO
2 recto VERSO
Israëladéplacéhier,àBiliin,à25kilomètresàl’est
deTelAviv,unesectiondumurquientoure
laCisjordanie,appliquantainsiunedécisiondejustice
vieilledequatreans. MAJDIMOHAMMED/AP
Les responsables
israéliens sont en plein
débat sur la nouvelle
donne créée
par les révoltes arabes,
qui bouleversent
l’environnement régional
et compliquent
le dossier palestinien.
PARPIERREROUSSELIN
ENVOYÉSPÉCIALÀJÉRUSALEM
u moment où Shimon Pérès réu-
nissait la semaine dernière à Jéru-
salem une grande conférence sur
les défis du futur, Benyamin Néta-
nyahou inaugurait un bunker
creusé quelque part en Israël pourA fournir un abri aux dirigeants du
pays en cas d’attaque de missiles nucléaires. Quand
les sirènes de l’exercice de défense civile ont retenti,
les experts ont poursuivi leurs débats. D’un côté, on
prépare l’avenir. De l’autre, on se prémunit contre
les menaces du présent.
Depuis quelques mois, le Proche-Orient a bien
changé. Voici que l’attention de la communauté in-
ternationale se porte davantage sur les bouleverse-
ments du monde arabe que sur le conflit avec les Pa- Lesnouvelles
lestiniens. La révolte, qui a commencé en Tunisie et
s’est propagée d’un pays à l’autre, a transformé l’en-
vironnement géopolitique d’Israël. Le voisinage n’a
jamais été très rassurant. Mais maintenant, plus per-
sonne n’ose prédire ce qui se passera dans quelques
mois, que ce soit en Égypte, en Syrie, en Jordanie…interrogationsd’Israël
«Qu’arrivera-t-ilsilesFrèresmusulmansremportent
lesélectionsauCaire?», s’interroge un diplomate.
Il y a bien une vision optimiste, mais elle se porte
sur l’horizon lointain. Lors de son intervention à la L’économie est en plein boom et ne s’est pas ressen- té.«C’estcequemedisentmesinterlocuteursarabes. lonté israélienne de maintenir une présence le long
conférence du président, Amos Yadlin, ancien chef tie de la crise financière mondiale. La sécurité est Maisilssaventeux-mêmesqu’unaccordentreIsraëlet du Jourdain, à la frontière avec la Jordanie pour des
des renseignements militaires, s’en fait l’écho :«Le bien meilleure qu’à l’époque des attentats suicides lesPalestiniensnelesmettrapasàl’abrideleuropi- raisons de sécurité.
faitquelesArabesattaquentleurspropresrégimeset du Hamas. Les tirs de roquettes ont pratiquement nionpublique.Ilnefautpassefaired’illusions,ceque Le premier ministre insiste pour qu’Israël soit re-
nonIsraëlesthistorique…Leschangementsàlongter- cessé. Vu ce succès, à quoi bon prendre des risques nousfaisonsnechangerienaufilmdanslespaysvoi- connu d’emblée en tant qu’État juif. L’État palestinien
medanslemondearabeoffrentunegrandeopportuni- supplémentaires ? Pour Aluf Benn, éditorialiste du sins», rétorque un diplomate israélien. sera «l’État nation du peuple palestinien. Israël est
téàIsraël.LesvaleursquelesjeunesÉgyptiensontdé- Haaretz, les Israéliens «préfèrent l’immobilisme di- l’Étatnationdupeuplejuif.CelaveutdirequelesPales-
UnenouvelleflottilleversGazafenduessurlaplaceTahrirsontnosvaleurs.» plomatiquedeNétanyahouetsaretenuesécuritaireà tiniensvontlà-basetquelesJuifsviennentici», a pré-
l’audace diplomatique et à l’aventurisme militaire de Le réveil arabe a déjà modifié la donne pour les Pa- cisé Benyamin Nétanyahou en clôturant la Conférence
Une«fenêtred’opportunité» sonprédécesseur,EhoudOlmert». lestiniens. Il a conduit le Hamas et le Fatah à signer présidentielle. Pour Israël, tout accord devra préciser
La question est de savoir si ces valeurs finiront par Depuis avril, le gouvernement de Nétanyahou a un accord de réconciliation qui complique l’équation qu’un terme définitif est mis au conflit. Il n’y aura pas
triompher et quand. «Nous ne savons pas comment passé un cap en entrant dans sa troisième année. La puisque le Hamas refuse de reconnaître Israël. Pour «desous-État» pour les Arabes dans le Negev ou en
les nouveaux régimes traiteront Israël», poursuit le coalition a été consolidée par la résistance aux offen- l’instant cependant, l’accord est resté lettre morte. Galilée, a insisté le chef du gouvernement. Il ne veut
général Yadlin. Dans l’intervalle, la prudence s’im- sives de Barack Obama en faveur d’un gel de la colo- Le réveil arabe a aussi incité l’Autorité palestinienne manifestement pas lâcher sur la question des frontiè-
pose. D’où l’exercice de défense civile.«Desmissiles nisation en Cisjordanie. La position du premier mi- à chercher à obtenir un résultat pour éviter d’être à res sans avoir des garanties solides à propos du«droit
sont pointés sur Jérusalem et Tel-Aviv, dit-il en fai- nistre paraît plus assurée qu’elle ne l’a été. son tour la cible de la colère populaire. Son prési- auretour» des réfugiés. Ainsi, en l’absence de négo-
sant allusion à l’Iran.Ilsnedisparaîtrontpas,mêmesi À la tête du parti centriste Kadima, Tzipi Livni dent, Mahmoud Abbas, a donc décidé de faire adop- ciations directes, la position israélienne se précise, et
noussignonsunaccordaveclesPalestiniens.» mène l’opposition. L’un des arguments en faveur de ter en septembre par l’ONU une résolution pré- se durcit, d’une déclaration à l’autre. L’isolement in-
Au ministère des Affaires étrangères, même cir- l’ouverture de pourparlers tient à l’évaluation faite voyant la reconnaissance, ou bien l’admission, de ternational croissant est un argument mis en avant
conspection.«Nousn’avonspaslamoindreidéedece de la «révolte arabe». C’est maintenant qu’il fau- l’État palestinien aux Nations unies. Cette initiative par ceux qui veulent une ouverture rapide de pour-
queseraleProche-Orientdansquelquesmois.Ilserait drait profiter d’une «fenêtre d’opportunité» qui se unilatérale a suscité un branle-bas diplomatique, parlers. La perspective d’une mobilisation anti-israé-
absurde de prendre des initiatives maintenant. Il faut refermera quand les nouveaux régimes arabes adop- obligé Barack Obama à se prononcer sur les termes lienne sur le terrain, couplée à l’adoption par l’ONU
parfoisminimiserlesrisquespourmaximiserlespro- teront une attitude plus radicale à l’égard d’Israël de la négociation et amené la France à proposer une d’une résolution en faveur de l’État palestinien, fait
fits», explique un responsable. Que l’Iran, en voie pour satisfaire leurs opinions publiques. Un geste de rencontre à Paris en juillet. craindre une montée des tensions. Le départ d’une
d’obtenir l’arme nucléaire, puisse profiter des évé- paix serait un coup de pouce aux modérés. Ne rien Les diplomates israéliens espèrent que Mahmoud nouvelle flottille cherchant à briser le blocus de Gaza
nements pour étendre son influence dans la région faire favoriserait les radicaux. Livni dénonce«l’im- Abbas changera d’avis. Pour les Palestiniens, un vote est un signe de cette mobilisation.«Cettefois-ci,nous
est une hantise largement partagée. mobilisme» de Nétanyahou, son «manque de vi- à l’Assemblée générale de l’ONU ou au Conseil de sé- sauronsarrêterlesbateauxsanslesincidentsdelader-
Pour qui n’est pas retourné en Israël depuis long- sion», qui en vient à mettre en danger la sécurité curité peut se révéler décevant, si un certain nombre nièrefois.» Selon un diplomate israélien, la leçon a été
temps, la transformation du pays est spectaculaire. d’Israël. Ce raisonnement est loin de faire l’unanimi- d’États, notamment européens, votent contre. Sur le tirée de la crise internationale suscitée par l’interven-
terrain, si rien ne change après septembre, tion meurtrière d’un commando israélien sur le ba-
la manœuvre risque d’accroître la frustra- teau turcMarmara,ilyaunan.
tion de la population qui se tournera alors
Erdoganenclinàlamodérationcontre l’Autorité palestinienne. Et puis, il
y a la menace d’une riposte israélienne. Israël s’était trouvé, une fois de plus, sur le banc des
«Nousconsidéronsqu’ils’agiraitd’uneac- accusés. Partie d’un abordage musclé, l’affaire qui a
tiontrèsnégative.Nousneresteronspasles dégénéré en crise diplomatique a montré que les me-ESPACE
brascroisés.Noussommesentraindedéci- naces ont bien changé. Il ne suffit pas que Tsahal soit
dercequenousferons», explique un res- la meilleure armée de la région pour que le pays soitTOPPER
ponsable israélien. Le ministre des Affaires invulnérable. «Pendant que nous étions occupés à
1926-2011 étrangères, Avigdor Lieberman, voudrait combattre la terreur, de nouveaux défis ont surgi.SOLDES
qu’Israël annonce son retrait des accords Nousn’avonsplusseulementànouspréparerpourdes
SUR LA COLLECTION DUVIVIER d’Oslo, en cas de vote à l’ONU d’une réso- confrontationsmilitairesmaisaussipourdesbatailles
lution sur l’État palestinien. quisedéroulentleplussouventdevantdescaméras»,ÀPARTIRDU22JUIN2011
Les États-Unis font comme si rien de explique un responsable du ministère des Affaires
grave ne devait se passer en septembre. stratégiques chargé de préparer un «nouveau
En se prononçant pour un État palesti- concept de sécurité nationale» afin, dit-il, de «ga-
nien dans les frontières de 1967, moyen- gnerlesguerresquineselivrentpassurlechampde« nant des arrangements territoriaux mu- bataille». La nouvelle flottille est porteuse d’au
tuellement acceptables, Barack Obama a moins une bonne nouvelle. La Turquie, qui, l’annéeLesvaleurs
défini les termes de la négociation. Il n’a dernière, en était l’instigatrice, s’est, cette fois, reti-
pas proposé de mécanisme pour les lan- rée de l’opération. Certains y voient le signe d’un ré-quelesjeunes
cer. À moins de dix-huit mois de la prési- chauffement des relations avec Ankara, au lende-
dentielle, il ne veut pas remettre sa crédi- main des législatives remportées par l’AKP. AprèsÉgyptiens
bilité dans la balance, après ses échecs avoir flatté le ressentiment anti-israélien à des fins
ontdéfendues répétés sur le dossier. Rien ne dit que des électorales, le premier ministre Recep Tayyip Erdo-
négociations s’ouvriront bientôt, mais le gan serait maintenant enclin à la modération, comp-surlaplace débat est au moins sur la place publique. te tenu des difficultés qu’il rencontre avec la Syrie.
Mahmoud Abbas ne réclame plus en Beaucoup doutent d’un changement profond à An-Tahrirsont préalable un gel de la colonisation, tandis kara, mais l’occasion a été jugée suffisamment pro-
Canapés, convertibles, fauteuils
que Benyamin Nétanyahou «fait beau- metteuse pour que Nétanyahou profite de son mes-
Club et de relaxation... les plus grandes nosvaleurs» coup de bruit à propos des frontières de sage de félicitations à Erdogan pour lui proposer demarques sur six niveaux d’exposition.
e 1967. Mais c’est, en fait, pour amener sa «rétablir la coopération et l’esprit d’amitié qui a ca-63ruedelaConventionParis15, AMOSYADLIN,ANCIENCHEF
coalition à accepter la nécessité d’échan- ractérisélesrelationsentrenospeuplesdepuisdesgé-0145778040, ouvert 7j/7 (10h-19h), DESRENSEIGNEMENTS
gesdeterritoires», veut croire un ancien nérations». Si une telle démarche aboutit, Israël auranocturne les jeudis 30 juin et 7 juillet (21h), MILITAIRESISRAÉLIENS
diplomate américain. Peut-être, mais su profiter d’une des rares opportunités que lui auraM° Boucicaut, parking gratuit. REUTERS
c’est aussi un moyen de rappeler la vo- fournies, jusqu’à présent, le « printemps arabe ».
A
lundi27juin2011 LEFIGARO
Sarkozyen3D, Vidéo:BorlooetMorin
Aubryensépia lancentl’Allianceducentre4 francePOLITIQUE
L’ÉDITORIALD’YVESTHRÉARDPAGE21 WWW.LEFIGARO.FR/
FillonetCopéconcentrentleurstirs
surHollande
Le premier ministre a brocardé
la « présidence normale » que prétend
Lepremier
ministre,incarner le député de Corrèze s’il est élu.
FrançoisFillon,
etl’anciende l’État, c’est gérer la crise, avoir«quel-JUDITHWAINTRAUB secrétaired’État,
quesjourspourstopperlaspiraledetoutun
RogerKaroutchi,
UMP Haro sur François Hollande ! Fran- système économique et financier qui part
écoutent
çois Fillon et Jean-François Copé ont envrille ». Prendre des décisions comme lediscours
scellé leur réconciliation en s’en prenant «passerdel’ultimatumaudéclenchement dusecrétaire
ensemble au favori du PS, samedi, devant des opérations militaires en Libye». Ou, généraldel’UMP,
les nouveaux adhérents de l’UMP. encore, «résisteràplusieurscentainesde Jean-François
En ouverture, Roger Karoutchi avait milliers de manifestants qui réclament Copé,ausiège
chauffé la Salle Gaveau en apostrophant l’abandon de la réforme des retraites». duparti,samedi,
les militants :«D’oùvoussortez?Vousne «Quand vous êtes au centre de tout cela, lorsd’une
réunionavecregardezpaslatélé,vousn’écoutezpasla ehbien,vousnepouvezpasetvousnede-
lesnouveauxradio?C’estgagnéàgauche!Alorspour- vezpasêtrel’hommeduquotidien», a-t-il
adhérents.quoivousêtesvenus?» Franc succès pour conclu.
M.MEDINA/AFP
la tête de liste aux prochaines sénatoriales
Besoind’êtrerassurésdans les Hauts-de-Seine. Mais à l’ap-
plaudimètre, François Fillon a gagné haut En déplacement en Seine-et-Marne,
la main. Jean-François Copé, le maître de François Hollande a choisi de voir dans
cérémonie, avait bien fait les choses. Le ces déclarations la preuve que«lethème
premier ministre a eu droit à une ovation atouché» sa cible. Pour l’ex-premier se-
en montant à la tribune. Juste avant qu’il crétaire du PS, c’est la présidence gensmedisent: “On n’est pas contents de est venu en renfort en assurant que«le accusé le 21 juin d’être «le chef de gou-
prenne la parole, un fan isolé du secrétai- Sarkozy qui est«anormale». Sarko, pourquoi pas Borloo ?” Vous ne rassemblement de la majorité autour du vernementquiafaitleplusdemalauxPa-
re général a bien lancé un sonore«Copé En préambule, Fillon avait tenu à rap- pouvezpassavoirs’ilveutseprésenter?Et président de la République n’est pas une risiens», en reprochant au maire de la
président!», mais Fillon a choisi de pren- peler : «Depuis 2004, le président a tou- sicen’estpaslecas,faireensortequ’ilar- option, c’est une nécessité absolue». Re- capitale de ne pas gérer«sérieusement»
dre avec le sourire cette allusion à leur ri- jours pu compter sur moi.» C’est ce que rêtedelaisserplanerledoute?» connaissant que 2012 s’annonce comme son budget. Selon François Fillon, Paris
valité potentielle pour 2017. voulait entendre l’auditoire. Nouveaux En guise de réponse, le secrétaire gé- une élection «extrêmement difficile»,le mérite «moins de sectarisme et plus de
adhérents ou cadres locaux de l’appareil, néral a tenté une «prédiction» : «En premier ministre a renouvelé sa mise en responsabilité». Le premier ministre n’a
les militants de l’UMP ont besoin d’être 2012,çasejoueraentrel’UMP,lePSetle garde :«Personne,niàdroiteniàgauche, pas dit qu’il briguerait la succession de
«Personne,niàdroite rassurés, comme l’ont montré leurs FN.Iln’yaurapasbeaucoupdeplacepour nedoitsous-estimerlesrisquesd’unnou- Delanoë en 2014, ni même qu’il se pré-
questions. Édith Melloul, venue d’En- lecentre», pour«ceuxquiaspirentàune veau21avril.» senterait à Paris aux législatives de 2012,niàgauche,nedoit
ghien-les-Bains, a traduit ce malaise en candidature à l’extérieur de l’UMP après Il a aussi profité de l’occasion pour ré- mais, depuis ce discours, ses partisanssous-estimerlesrisques interpellant Jean-François Copé : «Les en avoir été les piliers». François Fillon pondre à Bertrand Delanoë, qui l’avait n’en doutent pas.
d’unnouveau21avril»
FRANÇOISFILLON
Le sujet du jour, c’était 2012, et plus
précisément François Hollande, favori PourJuppé,Sarkozyest«sanshésitation»lemeilleurcandidat
des sondages et adversaire le plus redouté
par Nicolas Sarkozy. Sans citer le nom du de Borloo de rassembler les centres ronnement, retraites) ; sa maîtrise Juppé a indiqué qu’il«fallaitdon-SOLENNDEROYER
député PS de Corrèze, le premier ministre étaient une «opération de divi- dans la crise («ilfixeleboncapetil ner les mêmes droits aux couples
a commencé sa diatribe en affirmant que ATTENTION, Jean Louis Borloo sion». Mais il a ajouté qu’on ne tient la barre»); sa «capacité à homosexuels et hétérosexuels».
«moinsquejamais,lerendez-vousprési- peut faire perdre Nicolas Sarkozy pouvait pas exclure que l’opéra- prendre des initiatives et à convain- «Je suis favorable à quelque chose
dentielde2012» pouvait«avoirlesallu- en 2012. Invité hier du « Grand tion «foire», eu égard au faible cre». Alain Juppé a d’ailleurs estimé qu’onpourraitappelerunmariage,
res d’une élection locale». «À la lecture Jury RTL-Le Figaro-LCI », le mi- nombre d’élus centristes ayant dé- que Nicolas Sarkozy avait toutes les même si j’aurais préféré un autreChirac«duprogrammesocialiste,jesuisfrappépar nistre des Affaires étrangères a été cidé de suivre Borloo dans sa dé- chances de «battre» Martine nom.» «On est deux (au gouver-
nesouhaitepas
le décalage entre les défis que le monde sans ambiguïté. Alain Juppé n’a marche d’autonomie par rapport à Aubry et François Hollande. nement, à tenir cette position,
interférerdansnous lance et les réponses si légères et si pas hésité à tacler l’ancien ministre l’UMP. «Il faut rassembler la fa- avec Roselyne Bachelot, NDLR),ça
Poidspolitiquedécalées qui sont avancées, a-t-il pour- de l’Écologie, qui a fait«campagne mille», a conclu Juppé. faituncouple», a-t-il plaisanté.lacampagne,
suivi.Toutestécritetditcommesil’envi- pour être premier ministre» avant Balayant les mauvais sondages, le Interrogé sur le soutien de Jacques Signe du poids politique d’Alain
ilresteraenronnement international n’était qu’une de menacer de se présenter en maire de Bordeaux a répété que Ni- Chirac à François Hollande, il a Juppé, pas moins de dix ministres
donnéeparmid’autres,commesilaFrance retraitdelavie 2012 : «Ya-t-ildudépitdanstout colas Sarkozy était,«sanshésitation pris soin de relativiser : «J’ai bien avaient fait le déplacement, dont
disposaitd’untrésorcachéqu’ilsuffiraitde ça ? », a fait mine d’interroger possible », le meilleur candidat pour regardélesimages,c’étaitlaCorrè- Claude Guéant, qu’il a cité à plu-politique
débusquerpourremettreàflotsesfinances » Juppé. «J’attends le projet. Pour faire gagner la droite en 2012. Rap- ze, la fête, la musique… C’était sieurs reprises. Il a confié enfin avoir
ALAINJUPPÉ
publiquesetsauversonpactesocial.» l’instant,jenel’aipasentendu…» pelant qu’il n’avait jamais été l’ambiance (…) Chirac ne souhaite vu le filmLaConquête, qui rend se-
Pour Fillon, «ceux qui se font forts L’ancien premier ministre, qui «sarkolâtre», il a donné plusieurs pas interférer dans la campagne, il lon lui Sarkozy «formidablement
d’instaurer une “présidence normale” ne est à l’origine de la création de raisons à ce choix : le bilan présiden- restera en retrait de la vie politi- sympathique». «Les méchants,
saventpasdequoiilsparlent». Être chef l’UMP, a indiqué que les velléités tiel (universités, Grenelle de l’envi- que.» Concernant le mariage gay, danslefilm,cen’estpaslui.»
L’hommage Borlooprésentel’AlliancedescentresdeFillon
auxsoldats comme«laforceanti-FN»deVerdun
Un « pique-nique festif»aréuni hier à Épinay-sur-Seine les membres
de la future confédération centriste. Sans Bayrou, attaqué par Morin.
PRÉSIDENTIELLE Au départ, ce devait
être«unpetitbanquetrépublicain», pa-
role de Borloo. À l’arrivée, le«pique-ni-
quefestif» des membres de la future Al-
liance centriste a réuni hier à
Épinay-sur-Seine près de 3 000 suppor-
teurs inconditionnels de la candidature à
la présidentielle de l’ex-ministre de
l’Écologie. Ils ont accueilli leur héros au
son deQu’onmedonnel’envie, de Johnny
Hallyday.
Jean-Louis Borloo a saisi le message et
s’est mis au diapason de ses partisans :
«L’Alliance est fondée ici, à Épinay, pour
les décennies qui viennent, a-t-il assuré.
C’est une force politique alternative entre
eunPSdépasséparlesenjeuxduXXI siècle
etuneUMPquis’estrétréciesurlapeurde HervéMorinetJean-LouisBorlooontrassemblé,hier,3000sympathisants
àÉpinay-sur-seine. F.BOUCHON/LEFIGAROl’autre, incapable d’entrer dans l’action
mais très capable de rentrer dans la dé-
nonciation.» Accusé par l’UMP de faire aura fallu dix ans à François Mitterrand de Sarnez responsable de la «gauchisa-
courir à la majorité le risque d’un pourallerd’Épinayàlavictoire,nous,nous tion» du président du MoDem. «Voir
«21avrilàl’envers»(lireci-dessus),ila avons dix mois», a renchéri Jean-Marie François Bayrou se rapprocher de Nicolas
proclamé : «C’est nous la force anti-21 Bockel, le chef de la Gauche moderne. Sarkozyet,medit-on,pourquoipas,appe-
avril,parcequ’onrépondauxFrançaispar leràvoterpourlui,seraittoutdemêmeun
Ricanementsl’action. Si on laisse s’affronter le vain- grandmomentdepatinageartistiquepoliti-
«LessoldatsdeVerdunneviventplusqu’àtraversnous,ilnousincombe queurdelaprimaireentreénarquessocia- Son homologue du Nouveau Centre, Her- que, qui resterait à coup sûr dans l’histoi-
derelayerleursvoix,deperpétuerleurtémoignage.»FrançoisFillon listes et l’UMP actuelle, je vous garantis vé Morin, a surtout parlé d’un grand ab- re», a ajouté Hervé Morin, avant de
arenduhommage,hier,auxcombattantsfrançaisdelaGrandeGuerre, qu’onauraunFNausecondtour.» sent : François Bayrou.«Onmeditdema- conclure :«Affaireàsuivre».
eàl’occasiondu95 anniversairedelabatailledeVerdun(févrierà La symbolique d’Épinay, où François nière assez insistante que les belles sirènes En attendant, ce sont les proches de
décembre1916),danslaquellelaFrancea«enracinéunepartdesa Mitterrand remporta le congrès fondateur de l’Élysée chantent de plus en plus fort à Jean-Louis Borloo qui défilent à l’Élysée à
légende»etquiconstitueunedes«pierresd’angledelaréconciliation du PS en 1971, a aussi inspiré les autres l’oreille de notre Ulysse du Béarn, que la l’invitation de Nicolas Sarkozy. Son lieu-
européenne». AccompagnéduministredelaDéfense,GérardLonguet, orateurs. Hervé de Charette, président de douce Marielle lui aurait délié la corde qui tenant Laurent Hénart, député de Meur-
éludelaMeuse,lepremierministreaprésidéunecérémonieprèsde la Convention démocrate, a senti «le l’attachait au mât de sa petite embarca- the-et-Moselle, a déjà été reçu. Le député
l’ossuairedeDouaumont,lanécropolenationaleconstruiteenhommage souffle d’Épinay, 40 ans après Mitterrand tion», a-t-il glissé. L’allusion a fait ricaner maire NC de Drancy Jean-Christophe La-
aux300000soldatsfrançaisetallemandstombéspendantlabataille. et par 40 °C à l’ombre». Pour lui, «ce les initiés présents dans le public, ces ex- garde le sera cette semaine.
J.W.souffleaunnom,Jean-LouisBorloo».«Il UDF qui rendent l’eurodéputée Marielle
A
PHOTOPQR/L’ESTREPUBLICAINLEFIGARO lundi27juin2011
5francePOLITIQUE
Royaladmetleserreurs
de2007etvise2012
LaprésidentedePoitou-Charentesdoitdéposercettesemaine
lesparrainagesnécessairespourseprésenteràlaprimaireduPS.
çaisdanslemaraispoitevin.Quelque600 promet-elle en citant ensuite par leur
NICOLASBAROTTE
militantssontvenusl’écouter,autantque prénomsesadversaires.«François,Mar-
ENVOYÉSPÉCIALÀARÇAIS(DEUX-SÈVRES)
la population du village qui borde cette tine,Arnaud,Manueletpeut-êtred’autres
OPPOSITION Elle-même, en mieux. Sé- «Venise verte». C’est à François Mit- partagent le même sens des responsabili-
golèneRoyalestànouveaucandidate,qui terrandqu’ondoitlaprotectiondulieu. tés. Personne n’est isolé et les inquiétudes
endoutait?Lachampionnesocialistede «Pour m’adresser aux Français, j’ai encesensdoiventêtrelevées.»
2007serelancedanslabataille,c’estoffi- choisid’êtreparmivous»,dit-elledeson Le rassemblement, certes. Mais la
ciel.«2012neserapas2007»,prévient- estrade au bord de l’eau, à l’ombre des compétition aussi. Si Ségolène Royal
elle.«Cen’estpasunerevanchequ’ilfaut arbres. «Pour vous dire la plénitude et le s’appuie abondamment sur le projet du
prendre,c’estunnouveaudépart.»Hier, bonheur que je ressens en décidant de PS,elleyapportesatouchepersonnelle.
alors qu’elle doit déposer cette semaine m’engagerdanslacampagneprésidentiel- Son modèle, c’est le «laboratoire» de
les parrainages nécessaires pour se pré- le afin de continuer à être utile à notre Poitou-Charentes. Elle décline son ac-
senter à la primaire du PS, la présidente pays.» tion:programmedeconversionécologi-
de Poitou-Charentes a voulu donner le que, volontarisme industriel, pacte pour
«sens»desacandidature. l’emploi des jeunes, «et cela sans aug-
«Jen’aipastoujourssuElleciteFrançoisMitterrand. «La vic- menterlesimpôts»:«Jeneveuxpasque
toirevousnelarencontrerezquesivousla mefairecomprendre les socialistes soient synonymes d’aug-
forcez.C’estuneaffairedevolonté.»Ségo- mentation des impôts», insiste-t-elle,endonnantparfois
lène Royal, distancée dans la bataille par alors que François Hollande, à l’inverse,
l’impressiond’improviser»les deux favoris, François Hollande et préparel’opinionàuneaugmentationde
MartineAubry,n’enmanquepas.Maisce lafiscalité.
ne sera peut-être pas suffisant. Pour af- Quatre ans après sa défaite, Ségolène SégolèneRoyaldéclinelesaxesdeson
BaindefoulehieràArçaispourSégolèneRoyal,quiavaitchoisicevillagedumaraisfronter à nouveau Nicolas Sarkozy, elle Royal admet enfin sa «part d’erreur». discours:réformefiscale,justicesociale.
poitevinpoursedéclarercandidateàlaprimairesocialiste. A.JOCARD/AFPdevraconvaincrequ’elleaapprisdupassé. Ellea«appris».«Jen’aipastoujourssu Elleacomplétésonslogande2007etprô-
En 2006, Royal avait annoncé sa can- me faire comprendre en donnant parfois ne désormais «l’ordre social juste». Sé-
didature à la primaire du PS à Vitrolles, l’impression d’improviser», reconnaît- golène Royal insiste aussi sur ses fonda- pasd’ouvrirlesfrontièresmaisnousimpo- drapeauxtricolores,ensontconvaincus,
d’une formule très personnelle. «J’ac- elle. «J’ai compris que le rassemblement mentaux: autorité, lutte contre se un devoir de codéveloppement.» Cette tout comme ses proches. «L’élan popu-
cepted’assumercettemissiondeconquête des socialistes devait se construire et qu’il l’insécurité… Elle ajoute fermeté en ma- fois, forte de son «expérience», elle est lairede2007medemandeundevoirdefi-
pour la France et les épreuves qui vont n’étaitpasautomatique.Alorsquej’aurais tièred’immigration:«Parcequelacrise «prête», dit-elle. Les militants, qui délité.» Le changement, dans la conti-
avec, dont je veux protéger ma famille», dûallerchercherunparunceuxquipou- économique ne nous permet absolument brandissent des drapeaux du PS et de nuité…
avait-ellelancédevantunesalledéchaî- vaient être légitimement contrariés par le
née.Cinqansplustard,letonestplusso- résultatdelacompétitioninterne.»Alors
breetplusmesuré.Elleachoisides’ex- ques’ouvrelabatailledelaprimaire,Sé-
primer de sa terre de Poitou-Charentes. golène Royal veut rassurer: les mêmes
D’un lieu auquel elle est attachée, situé causes ne produiront pas les mêmes ef-
danssonanciennecirconscription,àAr- fets. Elle rassemblera, si elle l’emporte,
Aubrycandidate,Hollandecourtois
SEMAINEcruciale.Àpartirdedemainet tenuàmontrersabonnevolontévis-à-
jusqu’au13juillet,lesprétendantsàl’in- vis de sa rivale. «Je ferai les choses
vestiture socialiste peuvent déposer avecrespectetcourtoisie»,a-t-ilpro-
leur candidature pour la primaire d’oc- mis,alorsques’engagelacompétition.
tobre.MartineAubryaprévudesedé- Aubrydevraitsemettreenretraitdela
clarer candidate demain. La première directionduPS,commeellel’avaitpro-
secrétaireduPSdoits’exprimersolen- mis. Une sage décision, selon Hollande.
nellement depuis Lille, la ville dont elle «Je n’avais pas posé d’exigence parti-
estmaire. culière,maisdèslorsquecettequestion
À l’inverse, François Hollande, le favori aétéposéepard’autresetqu’ilyatou-
actuel, n’a pas l’intention de faire un joursunrisquedepolémiquelà-dessus,
événementdudépôtdesacandidature. lemieuxseraitqu’elleprenneunedéci-
Il continue sa campagne. Samedi, il a sion»,a-t-ilestimé. N.B.
LeNPAinvestitsoncandidat
dansladiscorde
Aprèsleretraitd’OlivierBesancenot,Philippe
Poutou,ouvrieraquitain,reprendleflambeau.
et ils craignent de recevoir des pressions,SOPHIEDERAVINEL
voiredeperdredessubventionspourleurs
EXTRÊMEGAUCHE LeNouveauPartian- communes»,reconnaîtChristinePoupin,
ticapitaliste a «des sueurs froides».La une des deux porte-parole du NPA. Elle
volontéd’OlivierBesancenotdenepasse appartientàl’aileduredéfendueparOli-
présenter une troisième fois à la prési- vierBesancenot,quiaobtenulamajorité
dentielle a entraîné des dissensions au ce week-end avec 50,2%. Contre 41%
seinduNPAentretenants,ounon,d’un pourlesdéfenseursdelaplate-formefa-
dialogue avec le Front de gauche, qui vorable au dialogue à laquelle adhère
vient de désigner Jean-Luc Mélenchon l’autreporte-parole,MyriamMartin.
commecandidatpour2012.Samedisoir, ChristinePoupindéfendPhilippePou-
c’estPhilippePoutou,ouvrierautomobi- tou-«C’estunouvrier.Ilseraleseulcan-
lede44ans,déléguéCGTdel’usineFord didatouvrierfaceàMarineLePenquipré-
deBlanquefort(Gironde),quiaétédési- tend être la représentante du monde
gnélorsdelaconférencenationaledece ouvrier»-etnecraintpaslesdépartsde
week-end à Nanterre: un représentant militantsdéçusversleFrontdegauche.
del’ailedureduparti,hostileàtoutefor- UnavisquenepartagepasÉricCoque-
mededialogue. rel,secrétairenatio-
Un inconnu en de- nalduPartidegau-
horsdesonparti-pour che de Jean-Luc
qui il a déjà été candi- Mélenchon.Iljugela
dat aux législatives et directiondel’ex-Li-
auxrégionales-oudes guecommunisteré-
milieux syndicaux. volutionnaire «af-
«Pasquestiond’êtreun faiblie et isolée».
supercandidat comme «C’estlafindupro-
Olivier Besancenot», jet du NPA qui était
a-t-il prévenu, vou- derassemblerlesan-
lantévitertoute«per- ticapitalistes. Là, on
sonnalisation». Argu- tombe dans une ver-
ment avancé par sion réduite en nom-
Besancenotpourjusti- bre et moins ouverte
fiersonretrait.D’oùla de ce qu’était la
crainte du NPA de ne LCR…»
pasrassemblerles500
signatures. «C’est une
PhilippePoutou,44ans,source de sueurs froi-
estdéléguéCGTdes. Les maires savent
àl’usineFordqueleurnomadegran-
deBlanquefortdes chances d’être pu-
enGironde. DUFOUR/AFPblié au Journal officiel
Alundi27juin2011 LEFIGARO
6 francePOLITIQUE
EN BREF
Dissensionsauseindelagauche Fabiusferale«maximum»
pourfairegagnerAubry
LaurentFabiusva«faireson
maximum»pourqueMartine
Aubry«gagne»laprimairemarseillaise
duPS.«Si,cequejesouhaite,
elleestélueprésidentede
Lacréationd’unemétropole, laRépublique,iln’yaurapasde
césure.Immédiatement,laFrance
voulueparlemaireJean-Claude pourraprendreunautrecours»,
aditl’ancienpremierministre,
hiersurFrance2.PourFabius,Gaudin,diviselessocialistes.
Aubrya«rassemblélessocialistes
(…),rassemblél’ensembleALIETTEDEBROQUA
delagaucheetlesécologistes»CORRESPONDANTEÀMARSEILLE
et,«commeellelemontredanssa
COLLECTIVITÉS Conseil municipal ville,ellepeutrassemblerau-delà,
houleuxenperspectivecematinàMar- Marseille, ycomprislescentristes».
vuedepuisseille.Lapossibilitéofferteparlaréfor-
Notre-Dame Langregrettedesme territoriale aux villes de plus de
delaGarde. «primairesàl’américaine»500000 habitants de se constituer en
Lamiseenplace
Métropole, en récupérant des compé- JackLangregrettequelePS
delamétropole
tences du conseil général et du conseil «nesoitpasalléjusqu’auboutde
setraduirait
régional,aexacerbéleclivageauseinde ladémarchedesprimaires»en
paruntransfert
l’opposition à Jean-Claude Gaudin, le n’instaurantpas«devéritablesdecompétences
sénateurmaireUMPdelaville.Ceder- primairesàl’américaine».exercées
nier a mis à l’ordre du jour du conseil «Touteslespersonnalitésparlarégion
municipalunedélibérationsursonvœu etledépartement, socialistesdevraientpouvoir
devoirlatransformationdelacommu- gérésparlePS. seprésenter»sansavoirà
nauté urbaine de Marseille Provence J.BOUSSAROQUE/ «recueillirunnombreimportant
IMAGEFORUMMétropole(MPM)enmétropolemiseau deparrainages»,ajoute
vote d’une prochaine assemblée de la ledéputéPSduPas-de-Calais,
communautéurbaine. départementaleetlapromotionduterri- tropolitain»surdesprojetstouchantaux par la région et le département, deux dansuneinterviewauParisien.
La démarche a déclenché un petit toire à l’étranger, mais c’est un pas vers transports,àlarechercheoulasolidarité collectivités gérées par le PS. Guérini a Concernantl’ouverture
séismeàgauche:lesamisdeJean-Noël l’élargissement de la communauté ur- urbaine.Enprévenanttoutefoisquesice obtenu que le groupe socialiste vote pratiquéeparNicolasSarkozy,
Guérini, le président socialiste du dé- baine appelé de leurs vœux par Jean- pôle s’avérait « une coquille vide », il contrelamétropole. « Que préfère-t-on, l’ancienministresedemande
partement des Bouches-du-Rhône, re- Claude Gaudin et Renaud Muselier, son n’aurait « pas d’autre choix que de se dé- une métropole qui isole Marseille ou un siellea«jamaisétéréalisée».
fusenteneffetunetellemesure.Maisles adjoint,hérautduGrandMarseille. clarer métropole ». Caselli ne veut pas pôle métropolitain qui fédère », s’est in- «Aujourd’hui,lagestion
opposantsàl’hommefortduPSdansle non plus se faire dicter le calendrier par terrogé Guérini vendredi. Mennucci, apparaîtdeplusenplussectaire,
«Unevilletaxéed’hégémonie»département,quicommencentàsema- Gaudin. pourtantfavorableàlamétropole, « res- étroiteetrefermée»,dit-il.
nifesterdepuisquel’affairedesmarchés « Marseille a les charges de centralité du pectera la discipline de vote de son grou-
LancementdeGPS,publics présumés frauduleux l’écla- département, mais les richesses économi- pe »etvoteraluiaussicontre. « Faire la
«Quepréfère-t-on, think-tankdeladroitebousse (lire ci-dessous), y sont favora- ques sont en dehors. Et personne ne veut métropole n’empêche pas de se constituer
parisiennebles.NotammentEugèneCaselli,lepré- aider une ville qui est trop rapidement en pôle métropolitain. Refuser la métropo-unemétropolequiisole
sident socialiste de la communauté taxée d’hégémonie. Faisons la métropole le, c’est tirer dans le dos de Marseille ! », GéraldinePoirault-GauvinMarseilleouunpôle
urbaine MPM, et Patrick Mennucci, le avec les communes de MPM, puisqu’Eugè- répond Yves Moraine, président du etPierre-YvesBournazel,
er e métropolitainquifédère»mairedesI etVII arrondissementsde ne Caselli y est favorable », a indiqué le groupe UMP au conseil municipal. Pour jeunesconseillersUMPdeParis,
Marseille, président du groupe PS au maire. JEAN-NOËLGUÉRINI,PRÉSIDENT(PS) lui, « la métropole, ce n’est que du plus organisentdemainàL’Entrepôt
DUDÉPARTEMENTDESBOUCHES-DU-RHÔNEconseilmunicipal. Caselliesteneffetfavorableàuneévo- pour les communes qui la composent ». lasoiréedelancementdeGPS
Cette mesure technique ne va pas ré- lution donnant plus d’autonomie et de LadécisionreviendraàCaselli.Ensui- (GénérationParisSeine),
volutionnerlacartedespouvoirslocaux. moyens financiers à la structure qu’il Pour le sénateur maire, l’affaire est te, il suffira de convaincre huit autres unthink-tankdontlebutestde
Ellepermetàlacommunautéurbainede préside. Lors de la présentation par le l’occasion d’enfoncer un coin dans les maires sur les 18 composant la commu- faireémergerdesidéesneuves
récupérer quelques compétences exer- préfet du nouveau schéma d’intercom- divisions de la gauche. La création de la nauté urbaine. Pour obtenir le vote, il pourladroiteparisienne
cées par le département ou la région, munalité dans le département, il s’était métropole se traduirait par un transfert fauteneffetréunirlamoitiédesmaireset envuedelareconquête
comme les transports scolaires, lavoirie rangéàlapréconisationd’un«pôlemé- de compétences exercées aujourd’hui lesdeuxtiersdelapopulation. delaMairieen2014.
NiceMétropole:EstrosicontreVauzelle
DESRESPONSABLESdelafutureMétro- toriale.Ilsdénoncentla«démarchesec-
poleNice-Côted’Azur,parmilesquelsles taireetpartisane»deMichelVauzelle,le
UMP Christian Estrosi, député maire de président PS de Paca, et soulignent que
Nice, et Éric Ciotti, président du conseil les élus locaux «ont exprimé, à uneLA BONNE NOUVELLE,
généraldesAlpes-Maritimes,s’insurgent écrasantemajorité,leurvolontédecréer,
contreunavisrenduvendrediparlaré- dans l’intérêt de leur population, cette
gionProvence-Alpes-Côted’Azurcontre grandemétropole».LafutureMétropole
lacréationdecettenouvelleentitéterri- comprendra45communes.C’EST QUE LES PARLEMENTAIRES
ONT ENFIN DÉCIDÉ
Guérini:lePSchoisitDE RECONSIDÉRER
desedonnerdutemps
NOTRE SITUATION. LerapportRichardsurlafédérationdes
Bouches-du-Rhôneestreportéd’unesemaine.
PS, qui sera installée après l’entrée en
PHILIPPEGOULLIAUDC’EST AUSSI campagne de la première secrétaire,
GAUCHE Ilesturgentd’attendreavant que reviendra le choix des conclusions
deprendrelesdécisionsquifâchent.La àtirerdurapportRichard.
direction du PS examinera le 5 juillet, Ce rapport devrait imposer plusieursLA MAUVAISE NOUVELLE.
et non lors du bureau national de de- prescriptions, notamment sur le nom-
main comme c’était initialement pré- bremaximumd’adhérentsdanslessec-
vu, le rapport sur la gestion, par Jean- tions, sur celui n’habitant
Unepropositiondeloirevenantsurunacquisfondamental NoëlGuérini,delafédérationsocialiste pas la zone géographique de la section
pour les personnes en situation de handicap, l’obligation des Bouches-du-Rhône, mise en cause (30 personnes ou 15%) ou sur celui
d’accessibilité, vient d’être votée en première lecture au par Arnaud Montebourg. Dans un d’employésdecollectivitéslocalespou-
Parlement. La loi handicap de 2005 constituait sur ce communiqué de pure langue de bois, vantoccuperdespostesàresponsabili-
point un progrès de société en prévoyant notamment l’ancienministreAlainRichard,quidi- tés dans la fédération (15%). Une mise
que tous les bâtiments neufs doivent être accessibles rige la commission d’enquête mise en sous tutelle de la fédération ou des
à tous. Aujourd’hui et malgré de vives protestations, les place par la rue de Solferino, indique sanctions à l’encontre de Jean-Noël
lobbies de l’immobilier et de l’hôtellerie ont obtenu de que « la présentation du rapport et les Guériniseraientenrevancheécartées.
certains parlementaires la possibilité de déroger à ce décisions à prendre seront mises à l’or-
«Systèmedepressionféodal»dre du jour du bureau national duprincipe; ce qui constitue un grave recul social et une
5 juillet ». Le temps de « mener les Rééluàlaprésidenceduconseilgénéralentrave évidente à la liberté de circuler des personnes
contacts et concertations nécessaires en mars, Guérini a démissionné de sesà mobilité réduite. L’APF appelle à une mobilisation
pour que le bureau national, après débat fonctionsdepremiersecrétairedelafé-générale et à la signature d’une pétition en ligne pour
sur le rapport, puisse mettre immédiate- dération PS des Bouches-du-Rhône. Ilsoutenir un amendement rejetant les dérogations en
ment en application les décisions qu’il estdirectementmisencauseparMon-intégrant le principe de conception universelle, en
retiendra ». tebourg qui dénonce des pratiquesseconde lecture de cette loi.
Alain Richard a donc choisi de se clientélistes et un « système de pression
Signez la pétition sur www.desbatonsdanslesroues.org donnerdutemps.Aveccereportd’une féodal reposant sur l’intimidation et la
semaine,ilenlèveuneépinedupiedde peur ». Le député de Saône-et-Loire
MartineAubry,tirailléeentrelanéces- réclamesadestitution.
sitédenepaslaisserpourrirlasituation La commission Richard a auditionné
et la volonté de ne pas se mettre à dos àParisenavrilMontebourgetGuérini,
une toute-puissante fédération. Alors puis, en mai, plus de 70 personnes à
que le dépôt des candidatures pour la Marseille. Elle a également consulté
primairesocialistes’ouvredemain,re- tous les documents sur les adhésions,
mettre sur le tapis la sulfureuse affaire les votes des scrutins internes depuis
Guériniauraitperturbél’annoncedela 2003etlesprocès-verbauxdedésigna-
candidature de la première secrétaire. tiondeGuériniàlaprésidencedelafé-
C’est donc à la direction transitoire du dération,sectionparsection.
A
Photo : Lisa CarlettaIWC Portugaise.
Conçue pour les navigateurs.
Aussi très utile.
Portugaise Yacht Club Chronographe. Réf. 3902: en haute mer, les Mouvement de montre mécanique de manufacture IWC
créations horlogères les plus élaborées sont de mise. Depuis 1868 déjà, les (illustration) | Fonction flyback |
mouvements de montres de poche créés par nos ingénieurs indiquent
Remontage automatique IWC
l’heure avec précision et la position sur les océans du monde entier,
àdoubles cliquets|Indica-
sans jamais se tromper. Comme le veut la philosophie d’IWC: «Probus
tion de la date | Verre saphirScafusia», produit éprouvé de Schaffhausen. Au poignet des plus grands
antireflet | Fond transparentmarins et navigateurs, les montres IWC se révèlent à la fois une assu-
en verresaphir|Étanche6bar|Acier finrance vie et une preuve de bon goût. IWC. Conçue pour les hommes.
IWC Schaffhausen, Suisse. www.iwc.com
Pour information 01 42 61 62 54/64
2002403_P0R_281x436_p_img_TZ_4c_fr_V2.indd 1 26.05.11 13:37lundi27juin2011 LEFIGARO
8 international
L’ÉtatdeNewYork
légaliselemariage
homosexuel
Cette révolution, dans un État réputé précurseur,
pourrait avoir un impact national.
sations homosexuelles ne cachent leur
LAUREMANDEVILLE Photosouvenir
espoir que ce triomphe new-yorkais
CORRESPONDANTEÀWASHINGTON devantle
ouvre la voie à des avancées majeures au StonewallInn,
ÉTATS-UNIS Des centaines de milliers niveau fédéral. célèbrebargay
de personnes agitant des drapeaux arc- Leurs pressions visant à arracher au deNewYork,
en-ciel étaient attendues hier à midi au président Obama un engagement sur le samedilorsde
e ecarrefour de la 36 Rue et de la 5 Avenue mariage homosexuel ont décuplé ces laGayPride. AP
à New York, pour le départ de la Gay derniers jours. Samedi, le président a été
Pride annuelle de « Big Apple ». Cette sifflé lors d’une rencontre avec la com- manière peu organisée dans le débat, mal- discriminations et pour les droits civi- Selon un sondage du Pew Center réalisé
année, la parade homosexuelle, où s’ex- munauté gay de New York, pour s’être gré son opposition de principe. Les séna- ques menée par les Noirs dans les an- cette année, quelque 58 % des Américains
hibent sans complexes des milliers de contenté d’affirmer que les couples ho- teurs républicains ont dû se contenter du nées 1960, il a conféré à sa cause un ca- pensent que l’homosexualité doit être ac-
gays torses nus ou vêtus de tutus à plu- mosexuels devaient avoir «les mêmes passage d’un amendement crucial à la loi, ractère presque intouchable, qui rend ceptée par la société (et 69 % des Améri-
mes d’un goût controversé, se déroule droitsquelesautres», éludant la question qui interdit aux couples de même sexe de tout opposant suspect et le marginalise. cains de moins de 30 ans). Ils sont 45 % en
dans un contexte de victoire et d’eupho- plus spécifique du mariage. Ses proches se retourner contre des prêtres qui refu- L’idée que l’homosexualité est quelque faveur du mariage gay (contre 46 % qui
rie. Vendredi dans la soirée, le Sénat de affirment qu’il y est favorable mais craint seraient de célébrer leur mariage. chose de normal fait tranquillement s’y opposent). Plus frappant encore, le
l’État de New York a en effet voté par 33 de s’aliéner d’autres électorats chrétiens son chemin. Des kits sont désormais bond de l’opinion en faveur de l’adoption
Sensibiliserprofesseursetélèvesvoix contre 29 une loi historique qui lé- traditionalistes. distribués dans près de 100 000 écoles d’enfants par des parents de même sexe :
galise le mariage entre individus du LeNewYorkTimes soulignait hier à quel La tactique adoptée par le « lobby secondaires pour sensibiliser les pro- 50 % jugeaient ce phénomène négatif
même sexe. point l’Église avait été absente de la bataille gay » a fait la différence. En se présen- fesseurs et les élèves à la culture gay et pour la société en 2007 ; quatre ans plus
Après l’Iowa, le New Hampshire, le de New York, intervenant faiblement et de tant en héritier de la lutte contre les à son histoire. tard, ils ne sont plus que 35 %.
Massachusetts, le Connecticut et le Ver-
mont, New York devient le sixième État
de l’Union à sauter le pas. Un vote qui ZOOM
pourrait rapidement faire tache d’huile,
vu le rôle culturel leader de cet État puis- LedissidentchinoisHuJialibérédeprison
sant de 20 millions d’habitants. Les pre- AffaireDSK:undemi-frère
miers mariages devraient débuter d’ici à Trois jours après l’artiste Weiwei, Pékin desserre un peu la vis. deNafissatouDiallo
un mois, le temps que les mairies ajus- romptlesilence
tent leurs documents officiels. la communauté internationale -, aJULIEDESNÉ Undemi-frèredeNafissatou
L’évolution profonde des mentalités en brièvement vu les journalistes à son re-SHANGHAÏ Diallo,lafemmedechambre
Amérique en faveur d’une meilleure in- tour chez lui, mercredi dernier, tard
quiaccuseDominiqueStrauss-
ASIE Pour une fois, la pression interna- dans la nuit. Très fatigué, il a limité ses
Kahndel’avoirviolée,rompt
tionale semble avoir eu quelque effet interventions et son entourage s’est fait
lesilence.Dansuneinterview
sur les dirigeants chinois, d’ordinaire avare de commentaires. Cette année deQuelque58% publiéehierparLeJournal
sourds aux appels occidentaux en fa- silence aurait été l’une des conditions dudimanche,MamadouDiallodesAméricainspensent
veur de davantage de démocratie. de la libération de ce défenseur des évoqueledramevécuquel’homosexualitédoit En trois jours, deux des dissidents droits de l’homme, qui fait toujours
parsasœur.Chauffeurdetaxi,
chinois les plus connus ont été libérés. l’objet de poursuites judiciaires et at-êtreacceptéeparlasociété émigréauxÉtats-Unisdepuis
Après l’artiste Ai Weiwei, l’activiste Hu tend son procès pour évasion fiscale.
1988,MamadouDiallo,
Jia, emprisonné depuis plus de trois ans
quivitàIndianapolis,Les90ansduPCCtégration sociale des gays, la puissance et pressenti pour le prix Nobel de la paix
seditcertainqueNafissatou
des lobbies homosexuels et la volonté des en 2008, est à son tour sorti de prison. À plus d’un an d’un changement de «aditlavérité»car«c’est
politiques de gagner leurs faveurs électo- Arrivé à 2 heures et demie du matin di- l’équipe dirigeante, prévu fin 2012,
unefemmepieuse,timide
rales se sont combinées pour assurer le manche à son domicile de Pékin, le mi- l’appareil politique montre des signes
ettravailleuse».Lepère
vote de vendredi. litant de 37 ans était«tranquilleettrès Libéréhier,HuJian’estpasautorisé d’une nervosité grandissante. Les iné-
deMamadouetdesasœurétaitàprendrelaparoleenpublicLeNewYorkTimes n’en a pas moins ra- heureux», selon les premières réac- galités sociales criantes nourrissent une
«unmaraboutetunimam».durantlaprochaineannée. REUTERSconté hier la délicate partie d’échecs qu’a tions de sa femme Zeng Jinyan, très ac- grogne de plus en plus inquiétante. Les
Ilaélevétoussesenfants
dû jouer le gouverneur Andrew Cuomo tive sur Twitter. révoltes arabes et les appels en février «danslareligionetlerespect
pour arracher la victoire. Opposé au ma- L’effet des pressions internationales gé par une hépatite B, puisqu’il devra sur le réseau social Facebook – pourtant desautres».Nafissatou,
riage homosexuel jusqu’en 2006, un posi- reste cependant limité, quelques mois observer le silence pendant un an sur la interdit d’accès par la censure–àune
poursuitsonfrère,«fait
tionnement qui lui avait valu d’acerbes après l’un des plus sévères tours de vis scène publique. Pas d’interviews ni « révolution de jasmin » chinoise ont
sesprièrestouslesjours»et
critiques, Cuomo a rassemblé les organi- du parti sur la dissidence depuis la ré- d’activités militantes. Sa maison était donné des sueurs froides au pouvoir
«donnedel’argentauxpauvres
sations gays et lesbiennes il y a quelques pression des manifestations étudiantes déjà sous étroite surveillance hier. Il central.
alorsqu’elleestpauvreelle-
semaines pour leur expliquer qu’il s’en- sur la place Tiananmen en 1989. La li- connaîtra «la grande prison après être Human Rights Watch estime que plus même».ÀencroireMamadou
gagerait«personnellement» en faveur de bération de l’ancien défenseur des ma- sorti de la petite», pour reprendre les d’une centaine de personnes ont été mi- Diallo,lajeunefemme«vatrès
cette cause. Il a ensuite bataillé pour ral- lades du sida, qui avait fini par être le mots écrits par sa femme, il y a quelques ses à l’ombre en quelques mois. Malgré
mal».«Jamaisellenepourra
lier le nombre de sénateurs démocrates, porte-voix des opprimés en général, mois, se faisant l’écho des craintes de les libérations sous conditions d’Ai
oubliercequis’estpassé»,
et surtout républicains, nécessaire. était prévue de longue date, sa peine de son époux à l’approche de sa libération. Weiwei et de Hu Jia, des centaines de
ajoute-t-il,estimantqueDSK
De richissimes donateurs du Parti trois ans et demi touchant à sa fin. Les Même traitement pour Ai Weiwei, contestataires du régime sont encore
«asalisonhonneurcomme
conservateur, connus pour leur homo- Occidentaux seraient sans doute mon- sommé de ne pas quitter le territoire sous les verrous et devraient y rester, ne celuidetoutlevillage»
sexualité ou leur soutien à la cause gay, tés au créneau en cas de prolongation chinois pendant les douze prochains serait-ce que pour éviter de troubler les guinéendont
eont été contactés pour qu’ils fassent de dernière minute. mois. L’artiste de 54 ans, arrêté le commémorations du 90 anniversaire
ilssontoriginaires.
pression sur leurs sénateurs. Une mobi- Et la sentence n’est pas tout à fait 3 avril dernier pour «crimes économi- de la création du Parti communiste
lisation qui a fini par payer. Les organi- purgée pour Hu Jia, dont le foie est ron- ques»- ce qui avait provoqué l’émoi de chinois, prévues vendredi prochain.
LaThaïlandetraquelessuspectsdelèse-majesté
À l’approche des législatives, 170 personnes sont en prison pour avoir critiqué la monarchie.
me de lèse-majesté», passible d’une du 3 juillet, le pays est «frappé d’une sent aux conseils prodigués par la trouble, occupe les avant-postes. «IlFLORENCECOMPAIN
peine de3à15ans de prison. Après hystérie de procès en lèse-majesté», Maison royale, qui contrôle toute l’in- estpeuenthousiasteàl’idéederemettreBANGKOK
une formation d’une journée retra- estime la journaliste Achara Shayaga- formation sur le sujet. Ils ne se réfè- le choix des gouvernants dans les mains
ASIE DU SUD-EST Comme des dizai- çant les grandes heures du règne de chat. «C’est aujourd’hui une réaction rent plus à la monarchie qu’en évo- desélecteurs.Enliantlasurviedelamo-
nes d’«éclaireurs du Net» recrutés Bhumibol Adulyadej, «que l’on doit quasi paranoïaque à toute discussion quant «l’institution révérée», si bien narchieetlanotiondesécuriténationa-
par le ministère thaïlandais de la Jus- vénérer comme un demi-dieu», That- portant sur le rôle du roi», renchérit que Reporters sans frontières a rétro- le, il a trouvé une justification pour res-
etice pour éplucher les réseaux sociaux, tharit explique que«l’onnerigolepas Pavin Chachavalpongpun, chercheur à gradé le pays à la 153 place du classe- ter dans l’arène politique», estime le
ce fonctionnaire de 39 ans «signale surledosduroi.Lalibertéd’expression l’institut des études sur l’Asie du Sud- ment mondial de la liberté de la pres- chercheur Pavin. Mais «cette frénésie
tous les commentaires inappropriés, devraitêtrelimitée». Est de Singapour. En allouant 5,5 mil- se, derrière la Russie et la République ultramonarchiste ne fait qu’affaiblir
carmêmelesconversationsbadinesen- En Thaïlande, l’heure est au cade- lions d’euros à l’armée et à la police démocratique du Congo. l’institution».
tre adolescents peuvent relever du cri- nassage. À l’approche des législatives pour une expertise sur les moyens de L’article 112 du Code criminel, qui «Le lèse-majesté n’est plus aujour-
protéger la monarchie et l’harmonie met le roi, la reine, le dauphin ou le ré- d’huiqu’unoutilderépressionsurlesri-
du peuple, le gouvernement d’Abhisit vaux politiques», selon l’universitaire
Vejjajiva a donné carte blanche à la Somsak. Le général Prayuth, procheLessondagescensure. Un nouveau projet de loi en- des cercles royalistes et farouche ad-
core plus répressif contre la cybercri- surlapopularité versaire de l’ancien premier ministre
Lesjournalistes minalité est d’ailleurs à l’étude. Thaksin Shinawatra, s’en est saisi pouretl’utilitédelamonarchiethaïlandais lancer une série de procès contre les
neseréfèrent «Unoutilderépression» sontinterdits chefs du mouvement antigouverne-
plusàla Un record de 170 personnes sont ac- mental des « chemises rouges ».
monarchiequ’en
tuellement emprisonnées pour avoir gent à l’abri des scandales, «est une Si le portrait du roi reste placardé
évoquant
critiqué la monarchie. Les universitai- menaceàlalibertéindividuelle,ilestin- partout, la question de son influence,
«l’institution
res impudents et les directeurs de sites compatible avec la démocratie», expli- des agissements de son entourage et de
révérée».
Internet qui ne retirent pas suffisam- que Somsak Jeamteerasakul, profes- la compétition alimentée par sa futureIci,leroiBhumibol
ment vite des commentaires jugés of- seur d’histoire à Thammasat, sous le succession est largement soulevée enAdulyadej.
fensants sont systématiquement tra- coup de la loi pour avoir proposé de ré- privé. Mais il est difficile de se faire uneREUTERS
duits en justice. 113 000 sites Web ont former la monarchie. idée de l’état d’esprit de la population :
été bloqués et une quinzaine de radios Ainsi va la vie dans la Thaïlande du tout sondage sur la popularité réelle de
communautaires fermées. Par pru- général Prayuth Chan-ocha, le chef de la monarchie et toute question sur son
dence, les journalistes locaux obéis- l’armée qui, dans le contexte politique utilité sont interdits.
CLEFIGARO lundi27juin2011
9international
EN BREF
Libye:KadhafienretraitLesecondprocèsdesKhmers
desnégociations
Alorsquelesrebellesontlancé
hieruneoffensiveà50kmau
suddeTripoli,lecolonelKadhafirougess’ouvreàPhnomPenh auraitacceptédenepasfaire
partiedesnégociationssurla
LibyemenéespourmettreunLes quatre plus hauts dignitaires survivants
termeàunconflitquidure
depuisquatremois,d’aprèslesdu régime doivent répondre de la mort chefsd’Étatafricainsmédiateurs
danslacrise.de deux millions de Cambodgiens.
Offensivesyrienne
prèsduLibannel depuis Nuremberg», note AnneISABELLEROUGHOL
Heindl, juriste du Centre de documenta- L’arméesyrienneaétenduhier
ASIEDUSUD-EST Une question revient tion du Cambodge, qui maintient des ar- sonoffensiveàKseir,une
comme un leitmotiv au Cambodge lors- chives sur la période et a versé plus d’un localitéprocheduLiban,
que la conversation s’arrête, inexora- million de pages au dossier. Alors que le poussantdescentainesde
blement, sur le sujet de l’horreur Khmer premier procès, celui du directeur de la personnesàseréfugierdel’autre
rouge :«PourquoidesKhmersont-ilstué prison S21, Douch, ne concernait qu’une côtédelafrontière,àlaveille
d’autres Khmers?» C’est à cette inter- seule personne et un seul centre de tor- d’uneréunioninédited’une
rogation de tout un pays, sur ce génocide ture (le verdict de son appel est attendu Deux centained’opposantsàDamas.
survivantsqui a vu 2 millions de Cambodgiens tués en juillet), le second doit examiner des
dugénocide Yémen:prochainpar d’autres Cambodgiens, que doivent crimes dans l’ensemble du pays et dé-
serecueillent retourduprésidentSalehrépondre les Chambres extraordinaires cortiquer toute l’organisation du régime
devant
au sein des tribunaux cambodgiens, qui meurtrier. Le parquet doit déterminer LeprésidentSaleh,hospitalisé
l’ossuairede
ouvrent aujourd’hui leur second des responsabilités individuelles enArabiesaouditedepuis
ChoeungEk,
procès à Phnom Penh. dans un système politique le3juin,entendrevenirdans
Face aux juges comparais- complexe dont toutes les prochainementauYémen,lesfaubourgs
sent ce matin les quatre plus décisions étaient prises au selonsonentourage.M.SalehdePhnom
hauts dignitaires survivants nom de l’«Angkar» proposerasoitletransfertdesesPenh.
du régime, après la mort de 2000 (l’Organisation), sinistre PRING/REUTER pouvoirsauParlement,soitla
Pol Pot en 1998 : Khieu décideur sans visage du formationd’ungouvernementpersonnesSamphan, ancien chef sort de chaque Cambod- decoalitionetlatenue
sesontportéespartied’État du Kampuchéa dé- gien. Et ce plus de trente d’uneélectionprésidentielle.
civileàceprocèsmocratique (défendu par Jac- ans après les faits, alors que
Mali:raidmauritanienques Vergès) ; Nuon Chea, les accusés se murent dans le
meurtriercontrel’Aqmi« Frère numéro 2 », adjoint de Pol silence et que le gouvernement,
Pot, souvent présenté comme l’idéolo- dont plusieurs anciens Khmers rouges L’opérationlancéevendredipar
gue du Parti communiste ; Ieng Sary, sont membres, dit tout haut son espoir laMauritaniecontreal-Qaida
alors ministre des Affaires étrangères ; de voir le tribunal échouer. ficace, dans un Cambodge où l’institu- souvient Navy Soth, une fillette alors. auMaghrebislamique(Aqmi)
et son épouse, Ieng Thirith, ministre des tion est considérée comme la plus cor- Cinq membres de sa famille immédiate enterritoiremalienafait
«Atmosphèretoxique»Affaires sociales. Tous sont accusés de rompue. ont été tués ; les survivants se sont ins- quinzemortsdanslesrangs
crimes contre l’humanité, génocide et La cour elle-même est divisée : des dé- Quoi qu’il en soit, ce procès sera le tallés en France dans les années 1980. desislamistes.Deuxsoldats de guerre, perpétrés entre 1975 saccords entre magistrats sur la poursui- plus emblématique et le plus représenta- Aujourd’hui, elle est partie civile au pro- mauritaniensontététués.
et 1979, lorsqu’ils étaient à la tête du ré- te d’autres suspects ont conduit à au tif de l’histoire personnelle de chaque cès de ses bourreaux.«Toutcequ’onde-
ManifestationsauMarocgime marxiste qui a éliminé, par la fa- moins six démissions. Dernier en date, Cambodgien. Il aborde les dénoncia- mande, c’est la vérité. Le nombre d’an-
mine, les travaux forcés et les exécu- Stephen Heder, l’un des historiens les tions, les tortures et les exécutions ; les nées en prison, cela ne veut rien dire», Desmanifestationscontre
tions, un quart de la population du pays. plus réputés de la période, a claqué la camps de travail où l’on creusait des ca- estime-t-elle. Mais elle sait qu’elle ne leprojetderévision
L’audience préliminaire qui débute porte il y a deux semaines, dénonçant naux jusqu’à ce que mort s’en suive ; la doit pas trop espérer des quatre accusés, constitutionnellesoumisà
eraujourd’hui n’abordera que des ques- des enquêtes bâclées et une«atmosphè- famine et la pseudo-médecine tradi- tous octogénaires et apparemment déci- référendumle1 juillet
tions de procédure ; il faudra attendre retoxique».«Sicedossierestbienmené, tionnelle, qui tuait plus souvent qu’elle dés à utiliser chaque voie possible pour onttouchélesgrandes
l’automne pour toucher au fond du dos- celapourraitracheterletribunal», espè- ne guérissait ; les déplacements de po- faire durer la procédure. «Onestlà,en- villesdupayshier.
sier. re Anne Heindl. La mission du tribunal pulations et les séparations des familles. tre les Khmers rouges et les morts, à se
Un dossier compliqué. «On dit sou- spécial est aussi, selon ses statuts, de «Ilsontemmenémonpèresousmesyeux battre.Maisjen’attendspasgrand-cho-
venticiquec’estleplusgrosprocèscrimi- montrer à quoi ressemble une justice ef- et je n’avais pas le droit de pleurer», se se.»
Windows®.Laviesanslimites.SamsungrecommandeWindows7.
www.samsung.com
Love = Aimer.
*Constatéau6avril2011.©2011-SamsungElectronicsFrance,SASaucapitalde27000000€-RCSBobignyB334367497.270AveduPrésidentWilson-93458LaPlaine
SaintDenisCedex.©Créditphoto:Samsung-Visuelsnoncontractuels-Imagesd’écransimulées.Intel,leLogoIntel,IntelInside,IntelCoreetCoreInsidesontdesmarquesde
commerced’IntelCorporationauxÉtats-Unisetdansd’autrespays.PourensavoirplussurleclassementdesprocesseursIntel,consultezwww.intel.fr/classement. .
Clundi27juin2011 LEFIGARO
NotreblogBerlin-Paris10 europe HTTP://BLOG.LEFIGARO.FR/BERLIN/
Nucléaire:lesVertss’alignentsurMerkel
Réconciliés avec l’abandon des centrales d’ici à 2022, ils deviennent des alliés potentiels de la CDU.
prévu jeudi sur l’abandon du nucléaire, à
PATRICKSAINT-PAUL
contre-courant de l’opinion dominante
CORRESPONDANTÀBERLIN
au sein du parti écologiste, favorable à un
ALLEMAGNE Marquant peut-être la der- arrêt des centrales dès 2017. La direction
nière étape avant la raison d’État, les mi- des Verts a montré sa capacité à imposer
litants de Die Grünen se sont pliés à la rai- ses vues à la base du parti, réputée pour
son du parti. Réunis ce week-end en son indocilité. «Ce qui importe, c’est de
congrès extraordinaire, les Verts alle- changerlemonde», n’avait cessé de mar-
mands ont réussi à surmonter leurs divi- teler Renate Künast, codirigeante de Die
sions en approuvant le projet d’abandon Grünen et candidate à la Mairie de Berlin.
du nucléaire à l’horizon 2022 décidé par
«Unsignalpourlemonde»Angela Merkel. Après s’être inscrits au
cœur de la société allemande en imposant Le projet de la chancelière va plus loin
leurs idées, les écologistes se placent ainsi que celui adopté par les sociaux-démo-
au centre du jeu politique allemand dans crates du SPD et les Verts en 2000. Dès
la perspective des élections législatives de lors, le parti écologiste ne pouvait s’y op-
septembre 2013. En position de faire al- poser sans perdre une partie de sa légiti-
mité. Notamment auprès des élites intel-
lectuelles, sur lesquelles il s’appuie pour
WinfriedKretschmann faire avancer ses idées au cœur de la so-
ciété. La direction du parti a proclaméministre-présidentVert
jeudi prochain «Journée verte», cher-duBade-Wurtemberg,
chant ainsi à s’approprier la paternité du
s’estréjouiqu’«unparti projet de Merkel et à le présenter comme
sa «victoire». «Nous avons forcé laquiestà20%impose
chancelièreMerkelàfaireunvirageà180°,sesidéesà80%» a lancé Jürgen Trittin, président du grou- CemÖzdemir,l’undeschefsdefiledesVerts,s’adresseauxmilitantslorsducongrès
duparti,mardidernier,àBerlin. KAPPELER/AFPpe parlementaire des Verts. C’est grâce EN BREF
liance avec la gauche comme avec la auxVertsquel’Allemagneatirélesconsé-
droite, ils sont devenus incontournables. quencesdelacatastrophedeFukushima.» primer devant le congrès. « Si vous réus- le dernier tabou des écologistes, réputés
Les « réalos » l’ont emporté avec deux Winfried Kretschmann, le très influent sissez l’arrêt du nucléaire, ce sera « anti-autoritaristes », en affirmant que BruitsdebottesàBakou
tiers des voix sur les fondamentalistes ministre-président vert du Bade-Wur- vraiment un signal pour le monde », leur Die Grünen était prêt à occuper les fonc- L’Azerbaïdjanaprofité
écolos qui militent pour l’arrêt immédiat temberg, s’est réjoui qu’«unpartiquiest a-t-il lancé. Ce week-end, Die Grünen a tions de ministre de l’Intérieur dans un hierdu20 anniversairedee
des réacteurs. Encore mieux, la direction à 20% impose ses idées à 80%», ajou- bâti un pont avec les conservateurs de futur gouvernement fédéral. La perspec- l’indépendancepourmontrer
du parti est parvenue à imposer aux dé- tant :«C’estunboncompromis.» Merkel. Désormais, ils ne pourront plus tive d’une alliance conservateurs-verts, saforce,avecundéfilémilitaire
putés de Die Grünen d’accorder leur sou- Signe d’une ouverture assumée, le se laisser enfermer dans une stratégie largement soutenue dans l’opinion et par sansprécédent,deuxjours
tien au gouvernement conservateur-li- parti avait invité l’ex-ministre conserva- d’alliance automatique avec le SPD. les médias allemands, vient de prendre aprèsl’échecdesnégociations
béral de Merkel lors du vote du Bundestag teur de l’Écologie, Klaus Töpfer, à s’ex- Autre geste de renouveau : Trittin a levé un sérieux coup d’accélérateur. avecl’ArméniesurleHaut-
Karabakh.
LaBelgiqueveutréduire
sestroupesenAfghanistan
AlainJuppé:«UnesolutionpolitiqueavanceenLibye» LeministrebelgedelaDéfense,
PieterDeCrem,vaproposer
augouvernementuneréductionLe ministre des Affaires étrangères était hier l’invité du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ».
demoitiédelaprésence
ambitionsenLibye», a-t-il affirmé. militairebelgeenAfghanistanALAINBARLUET
Interrogé sur l’Afghanistan après l’an- àpartirdel’anprochain.
DIPLOMATIE «ÀTripoli,leschosessedé- nonce du prochain début de retrait des
Lajusticeturquerefuselitent autour de Kadhafi», a estimé hier troupes américaines et françaises, le chef
delibérerdeuxéluskurdesAlain Juppé, en relevant que«larecher- Pour de la diplomatie a récusé tout «suivis-
ched’unesolutionpolitiqueavance», lors lechefde me» par rapport à Washington. Il a éga- Untribunalturcarejetéhier
ladiplomatiede l’émission «RTL-Le Figaro-LCI». Le lement justifié l’amorce de contacts, sous lesdemandesdelibérationde
française,chef de la diplomatie a confirmé que des conditions, avec les talibans.«Sionveut deuxmilitantskurdesélus
«laquestion«contacts» avaient lieu entre les rebelles fairelapaixondoitnégocieravecsesen- auParlement,cequiporteàsix
n’estpas
libyens et le pouvoir de Mouammar Kad- nemis, a-t-il dit, pour peu qu’ils ne fran- lenombredemilitantskurdes
desavoir
hafi, sans donner davantage de détail. chissentpaslalignerouge,c’est-à-direle dontlalibérationaétérefusée
si(Mouammar
Selon lui, ces contacts portent notam- respectdeladémocratieetlerejetduter- bienqu’ilsaientétééluslorsKadhafi)
ment sur«l’avenirdeKadhafi». Pour le rorisme.» deslégislativesenjuin.vapartir
chef de la diplomatie française,«laques- mais Timochenkojugéemercredi«El-Assadnepeutinversertionn’estpasdesavoirsi(le dirigeant li- comment
latendance»byen) va partir mais comment il va par- ilvapartir». L’ex-premierministre
tir». DOUTRE/ABACA/ En Syrie, la France use-t-elle de deux ukrainienneIouliaTimochenko
RTLAlain Juppé a rappelé les «conditions poids deux mesures en n’intervenant pas serajugéemercrediprochain
claires» posées au Guide libyen par la comme elle l’a fait en Libye ?«LaFrance pourabusdepouvoirprésumé.
coalition : son départ du pouvoir, le re- n’a pas l’intention d’intervenir partout. Lajusticearepoussé
tour de l’armée loyaliste dans ses caser- mains pourront participer à un gouverne- sants déployés par la coalition en Libye. Elle n’intervient que dans le cadre d’un lesobjectionsdesesavocats,
nes, l’engagement d’un dialogue incluant mentd’unionnationale». Certains pays de «Les États-Unis ne font pas partie de la mandatdel’ONU», a souligné Alain Jup- quidénonçaientlescharges
toutes les composantes de la société li- la coalition, telle l’Italie, rechignent-ils à coalition,c’estunpeudésagréabled’enten- pé, en rappelant que ces conditions ne retenuescontreellecomme
byenne. Sur le terrain, «nous marquons poursuivre leur engagement ? «Il n’y a drecegenredechoses», a rétorqué Alain sont pas réunies, la Russie et la Chine lerésultatdemanœuvres
despoints», a affirmé le ministre des Af- pasdedissensionssurlanécessitédemain- Juppé. L’ex-ministre de la Défense a, par continuant d’opposer leur veto à toute politiquesduprésident
faires étrangères, en notant que «l’étau teniroud’accentuerlapressionmilitaire», ailleurs, récusé toute baisse de moral dans résolution du Conseil de sécurité.«Jene ViktorIanoukovitch.
s’est desserré autour de Misrata» et que a dit le chef de la diplomatie française, ta- les rangs de l’armée française que suscite- croispasàlacapacitéduprésidentsyrien
«lapressions’accroîtsurTripoli». Appe- clant au passage les États-Unis et le chef rait notamment un «essoufflement» des d’inverser la tendance, les choses ont été
lant à une issue rapide du conflit, le mi- du Pentagone, Robert Gates, qui avait mis hommes et des matériels, diète budgétai- trop loin, elles sont trop brutales et trop
nistre a admis toutefois avoir«sous-esti- en cause des moyens militaires insuffi- re oblige.«Nousavonslesmoyensdenos sauvages», a-t-il conclu.
mélacapacitéderésistancedeMouammar
Kadhafi» en ayant avancé, au début de
l’engagement militaire en Libye, le
19 mars, que celui-ci ne durerait que
«quelquessemaines». LaguerredesorduresreplongeNaplesdanslapestilence
L’entourage de Kadhafi, et notamment
ses fils pourront-ils demeurer au pouvoir À peine élu, le maire a trahi sa promesse de régler le problème « en cinq jours ».
dans le cadre d’un compromis politique ?
«C’est aux Libyens d’en décider», a ré- peine élu maire fin mai, Luigi De Magis- qui représente 60 % du traitement desRICHARDHEUZÉ
pondu Alain Juppé en soulignant que, se- tris, ancien magistrat soutenu par un ordures dans le reste de l’Italie, n’y at-ROME
lon lui,«ceuxquin’ontpasdesangsurles rassemblement communiste et écologis- teint même pas 15 %.
ITALIE Un sac d’ordures dans chaque te, s’était fait fort de «débarrasser Na- Aussi De Magistris enjoint-il le gou-
main, les bras levés, Flavia, robuste plesdesesorduresencinqjours». Il lui a vernement de Silvio Berlusconi d’adop-
sexagénaire de Pianura, l’une des zones fallu déchanter. La mission s’est révélée ter un décret pour autoriser l’exportation
e63 soldatfrançais les plus déshéritées de Naples, invective impossible. «exceptionnelle» des déchets vers
les forces de l’ordre en tenue antiémeute d’autres régions d’Italie, malgré l’in-tuéenAfghanistan «Sabotage»qui lui barrent le passage. Un climat de terdiction des tribunaux. Silvio
révolte flotte sur tout le quartier envahi De Magistris ne veut pas ré- Berlusconi serait prêt à le faireUN SOLDAT français de 24 ans a
par la monnezza, les immondices qui quisitionner un site où ins- mais, une fois de plus, la Li-ététuéenAfghanistanpardestirs
s’accumulent à tous les coins des rues taller une décharge publi- gue du Nord oppose sond’insurgés lors d’une opération en
Kapisa (est), ce qui porte à 63 le dans une puanteur insoutenable. Une que, les Napolitains y étant veto.«Pasquestionqueles15%nombre de militaires français barrière de sacs noirs et de déchets de fortement hostiles. Encore orduresdeNaplesviennent
mortsdanscepaysdepuis2001.La toutes sortes s’élève à 2 mètres de haut moins autoriser la dans le Nord. Ce décretdesdéchets
section à laquelle appartenait ce sur 350 mètres de long. construction d’un inciné- n’estqu’unmoyendesemeràNaplesfontl’objet
soldatassuraitenbordurederou- Une nouvelle fois, Naples se retrouve rateur municipal, ce qui ne laconfusion.Nousnelesou-d’unecollecte
te la protection d’éléments du gé- en pleine détresse. Plusieurs milliers de manque pas de surprendre, la différenciée tiendrons jamais», affirme
nie en train de rechercher des en-
tonnes de détritus s’entassent dans ses ville n’en ayant aucun, bien son leader, Umberto Bossi.
gins explosifs improvisés (IED). À DanslesruesdeNaples,aprèsrues, devant ses hôpitaux, ses écoles, qu’elle compte plus d’un million d’ha- Un peu partout, des brûlots s’allu-
lasuitedecetaccrochage,unepa- lesprotestationsdu21juin2010contreéglises et commerces. De nombreuses bitants. L’unique solution proposée par ment la nuit, dans une odeur âcre. Letrouille mixte d’hélicoptères Tigre
lesdéchets. MESSERE/REUTERSboutiques gardent leurs rideaux baissés. le maire, que leCorrieredellaSera accuse maire en accuse la Camorra, qui n’aetGazelleetdesélémentsd’artille-
Des populaires « quartiers espagnols » de «simplification démagogique», c’est aucun intérêt à voir lui échapper le traficrie ont «neutralisé» une demi-
au pittoresque dédale de Spaccanapoli vêtements des pochettes de camphre «d’intensifier» le tri des déchets ména- juteux des traitements illicites de lamon-douzainederebelles.Deuxsoldats
espagnols ont également été tués comme sur l’élégant front de mer, le pour neutraliser les mauvaises odeurs. gers afin de séparer les emballages et nezza. Le parquet, pour sa part, vient
ce week-end par l’explosion d’un spectacle est le même. Les touristes lon- La pestilence est réapparue avec une autres détritus solides des immondices d’ouvrir trois enquêtes pour «sabotage
engin artisanal au passage de leur gent les trottoirs en zigzaguant entre les injonction des tribunaux administratifs humides. À Naples, ville indisciplinée du service public», «non-fonctionne-
véhiculeblindé.(AFP) tas d’ordures et en se bouchant le nez. interdisant à Naples d’exporter ses dé- par excellence, cet appel est une pure mentdeservicepublic» et«atteinteàla
Certains Napolitains cousent sur leurs chets ménagers vers d’autres régions. À clause de style : la collecte différenciée, santédelapopulation».
C